Accessibilité numérique
où en est-on ?
Jean-Philippe Simonnet

Responsable des développements internet 

et chef de projet...
Historique
LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !2 14
Dates
• 11 février 2005 

Article 47 de la loi “handicap”
• 05 février 2009

Examen par la CCEN
• 10 février 2009

Examen ...
RGAA ?
Le RGAA constitue un référentiel de vérification du respect des
standards internationaux WCAG 2.0
Il a pour objecti...
RGAA v3
La version 3.0 du RGAA est une refonte méthodologique
autant qu'une mise à jour technique pour prendre en
compte l...
Qui est concerné ?
La loi de 2005 indique que sont concernés tous les services de communication publique en ligne
de l’Éta...
RGAA v2 vs V3
Résumé :
Modifications techniques : sur 353 tests unitaires
• 69 nouveaux tests
• 156 tests modifiés
• Arrêt...
• Tableaux : Attribut summary des tables devient caption
Devoirs des acteurs
La chaîne de responsabilité de l'accessibilit...
Le label e-accessible
La démarche :

(inspiré de la norme ISO 9001: 2008)
• Une lettre d’engagement annuelle de la directi...
Démarche
La direction de l'entité publique doit :
1. communiquer les règles d'accessibilité ;
2. établir la politique acce...
Au-delà de cette sanction administrative, tout utilisateur lésé peut demander une médiation
auprès du défenseur des droits...
Des exemples ?

LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !12 14
http://www.pasdecalais.fr
Des exemples ?
LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !13 14
https://www.service-public.fr/
Que retenir ?
Soyons cyniques
• 2005 à 2016 : c’est long les obligations, 

on peut encore gagner du temps ?
• Les sanctio...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Accessibilite numérique : où en est-on ? webinar FFFOD 151207

1 266 vues

Publié le

Documentation de Jean-Philippe Simonnet suite à sa présentation lors de la webconférence du FFFOD du 7 décembre 2015

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 266
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
225
Actions
Partages
0
Téléchargements
10
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Accessibilite numérique : où en est-on ? webinar FFFOD 151207

  1. 1. Accessibilité numérique où en est-on ? Jean-Philippe Simonnet
 Responsable des développements internet 
 et chef de projet accessibilité
 @oxymore
 www.simonnet.me
 LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !1 14
  2. 2. Historique LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !2 14
  3. 3. Dates • 11 février 2005 
 Article 47 de la loi “handicap” • 05 février 2009
 Examen par la CCEN • 10 février 2009
 Examen par le Conseil d'Etat • 16 mai 2009
 Le décret d’application est publié • 23 octobre 2009
 mise en ligne du RGAA • 29 octobre 2009 :
 L'arrêté du RGAA est publié • 28 janvier 2011
 Lettre ouverte pour l’accessibilité numérique des services publics www.article47.fr • Novembre 2011
 Plan d’accessibilité numérique • 10 juin 2014
 Programme Accessibilité numérique • 29 avril 2015 (JORF - 2 mai 2015)
 Arrêté du RGAA V.3 • 26 septembre 2015
 Projet de loi pour une République numérique
 LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !3 14
  4. 4. RGAA ? Le RGAA constitue un référentiel de vérification du respect des standards internationaux WCAG 2.0 Il a pour objectif de proposer des critères et des tests vérifiant que les règles d'accessibilité sont respectées. Il ne constitue pas une nouvelle norme ou un nouveau standard mais offre une méthodologie et un cadre opérationnel pour permettre la vérification de la mise en œuvre des standards internationaux d’accessibilité. Le RGAA et son contenu sont la propriété de l’État. Il est élaboré par les services du ministre chargé de la Réforme de l'État qui doivent respecter les conditions d’élaboration, d’approbation, de modification et de publication fixées par décret. le RGAA est placé sous licence ouverte 1.0
 (https://www.etalab.gouv.fr/licence-ouverte-open-licence) PRÉSENTATION DU RGAA L'article 47 de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées fait de l’accessibilité une exigence pour tous les services de communication publique en ligne de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent. Il stipule que les informations diffusées par ces services doivent être accessibles à tous. Le Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations (RGAA) rendra progressivement accessible l'ensemble des informations fournies par ces services. Le décret n° 2009-546 du 14 mai 2009 (pris en application de l'article 47 de la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 sur l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées) impose une mise en œuvre de l’accessibilité dans un délai de deux ans (à partir de la publication du décret) pour les services de communication publique en ligne de l'Etat et des établissements publics qui en dépendent, et de trois ans pour les services de communication publique en ligne des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent. LE RGAA ACCESSIBLE À TOUS Après plusieurs mois de travail, la nouvelle version du RGAA est approuvée par l'arrêté du 29 avril 2015. Cette version est une évolution majeure du référentiel. Sources : http://references.modernisation.gouv.fr/rgaa-3-0
 LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !4 14
  5. 5. RGAA v3 La version 3.0 du RGAA est une refonte méthodologique autant qu'une mise à jour technique pour prendre en compte les évolutions de HTML. Elle est basée sur une copie adaptée du référentiel AccessiWeb de l'association BrailleNet. Tous les documents composant le RGAA 3.0 sont juridiquement opposables.
 Une section ressources non normative complète le dispositif. Source : http://access42.net/Les-differences-entre-RGAA-3- beta-et-AccessiWeb-HTML5-ARIA.html Les documents composant le RGAA sont les suivants : I. le document « Introduction au RGAA », 
 qui définit la problématique et les enjeux de l'accessibilité numérique ; II. le « Guide d’accompagnement » ; III. le « Référentiel technique », 
 lui-même composé de 6 parties : • la liste des critères et tests ; • le glossaire ; • les cas particuliers ; • les notes techniques ; • la base de référence ; • les références ayant conduit à l'élaboration du référentiel technique. Source : http://references.modernisation.gouv.fr/introduction- au-rgaa-0 LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !5 14
  6. 6. Qui est concerné ? La loi de 2005 indique que sont concernés tous les services de communication publique en ligne de l’État, des collectivités territoriales et des établissements publics qui en dépendent. Tout organisme, public ou privé, prenant en charge une activité d’intérêt général sous le contrôle d’une personne publique est concerné. L’accessibilité concerne l’ensemble des canaux de diffusion (Web, radio, télévision, …). Dans sa version actuelle, il ne traite que l’accessibilité des applications et contenus web consultables depuis un navigateur web. En revanche, bien que les critères du référentiel technique soient applicables à de nombreux contenus au-delà des contenus web, aucun test ne couvre les applications mobiles. Le RGAA est en effet une transposition des WCAG 2.0 pour lesquels aucune technique spécifiquement dédiée aux applications mobiles n'est prévue. Des ressources complémentaires au RGAA, non normatives, seront mises à disposition pour améliorer l'accessibilité des contenus web sur les plateformes mobiles. Source : http://references.modernisation.gouv.fr/guide-daccompagnement-0 LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !6 14
  7. 7. RGAA v2 vs V3 Résumé : Modifications techniques : sur 353 tests unitaires • 69 nouveaux tests • 156 tests modifiés • Arrêt de l’alternative javascript • Pris en compte du HTML5 • Formulaires avec ARIA Nouveautés dans le guide d’accompagnement • La chaîne de responsabilité • Le mobile mais pas les applications • Attestation de conformité devient Déclaration de conformité • Page d’aide obligatoire (en plus de la page accessibilité) • tous les critères dérogés ne sont pas comptabilisés dans votre score Autres nouveautés : • le label e-accessible (5 niveaux) • Ressources complémentaires Modifications techniques : ajout du html5 et fin le javascript ARIA • Javascript : plus d’alternative obligatoire mais accessible grâce à ARIA ou alternative vers la page accessible sans javascript. (exemple de la recherche autocomplétée) • Respect des motifs de conception ARIA • svg : décoratif (aria hidden true) ou text opactity = 0 • canvas - figure : propriété “role” avec liaison entre le alt et l’image • balise audio / video …etc ..
 alternative externe (et plus interne) pour les object ou embed • Elément de structures HTML5 (header/main/footer/…) doublés par des rôles de même nom • Formulaires avec ARIA • Unité rem mais plus de pixel en font-size • Plus de “title” vide LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !7 14
  8. 8. • Tableaux : Attribut summary des tables devient caption Devoirs des acteurs La chaîne de responsabilité de l'accessibilité numérique : • L’État : 
 garantir les droits et libertés publiques à égalité avec les autres, sans discrimination. • Donneur d'ordre - maîtrise d’ouvrage : 
 responsabilité de s'assurer que le produit livré est accessible - en cas d'exigences contradictoires, a le devoir d'arbitrer en faveur de l’accessibilité - il est vivement recommandé de confier la vérification à un expert indépendant pour éviter les conflits d’intérêts. • Maîtrise d’œuvre : responsabilité de livrer un travail conforme au RGAA. • Responsables éditoriaux : devoir de former les contributeurs. • Direction des systèmes d’information : 
 mettre à disposition de leurs agents le cadre technique leur permettant de profiter pleinement de l'accessibilité des applications et sites internes des employeurs publics. • Utilisateurs (des services en ligne sur Internet) : 
 doivent mettent à jour leur navigateur et leur technologie d'assistance pour bénéficier des avancées techniques en matière d’accessibilité. 
 Doivent signaler les défauts d'accessibilité à l'administration concernée (pour l'alerter et lui donner l'occasion d'améliorer l’accessibilité). 
 Sans réponses de l'administration concernée, ils peuvent alerter le Défenseur des droits. LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !8 14
  9. 9. Le label e-accessible La démarche :
 (inspiré de la norme ISO 9001: 2008) • Une lettre d’engagement annuelle de la direction • La nomination d’un "référent accessibilité” • Un audit annuel • La mise en place d’un canal accessibilité Le label “e-accessible" est valable 3 ans avec un contrôle au bout de 18 mois La conformité Sources : Vtech et access42 Source : http://access42.net/Le-label-e-accessible-pour-les-administrations.html LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !9 14
  10. 10. Démarche La direction de l'entité publique doit : 1. communiquer les règles d'accessibilité ; 2. établir la politique accessibilité ; 3. assurer les objectifs de conformité ; 4. suivre des indicateurs sur le niveau d'accessibilité ; 5. assurer la disponibilité des ressources. • doit former ses personnels, en théorie et en pratique, sur l’accessibilité
 (Obligation de formation) • nommer un " référent accessibilité “ en interne qui aura pour charge : • les processus • le suivi des niveaux d'accessibilité et des besoin d’amélioration via des audits ; • la sensibilisation en interne; • d’être l’interlocuteur unique sur les sujets d'accessibilité numérique. Délais ? Réponse dans la FAQ : 2.7.5 Quel est le délai de mise en conformité ? Depuis mai 2012, tous les sites et applications disponibles depuis un navigateur web doivent respecter le RGAA 2.2. Un délai de 18 mois est accordé pour faire la mise à jour vers toute nouvelle version du RGAA à compter de sa publication officielle. PS : La mise a jour a été publiée le 29 avril 2015 + 247 jours (18 mois),
 la fin du délai de mise à jour est donc le 29 octobre 2016. Sanctions ? Réponse dans la FAQ : 2.7.7 Quelles sont les sanctions en cas de non-respect des normes ? 
 L'article 5 du décret d'application indique qu'à défaut d'une correction dans les 6 mois suivant une mise en demeure par l'autorité compétente, le nom du service en question sera ajouté sur une liste de services de communication publique en ligne non conformes publiée par voie électronique par le ministre chargé des Personnes handicapées. LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !10 14
  11. 11. Au-delà de cette sanction administrative, tout utilisateur lésé peut demander une médiation auprès du défenseur des droits ou obtenir réparation de son préjudice auprès du juge, selon la nature du préjudice subi. Sanctions à venir ? Avant-projet de loi pour une République Numérique La #LoiNumérique obligera l’ensemble des sites des administrations publiques à préciser, sous peine de sanctions pécuniaires, leur niveau de conformité aux règles d’accessibilité. Les grandes entreprises devront aussi proposer des services après-vente téléphoniques accessibles aux personnes malentendantes. Une sanction pécuniaire est fixée à l’encontre des sites qui ne respectent pas ce dispositif, 
 à hauteur de 1.500 € appliquée à l’encontre des personnes responsables des sites publics appartenant aux communes de moins de 5000 habitants, et de 5.000 € appliquée à l’encontre des communes de plus de 5000 habitants, des services de l’Etat et des établissements publics qui en dépendent. PS : Sanctions versées au fonds d’accompagnement de l’accessibilité universelle. Source : http://www.republique-numerique.fr/pages/projet-de-loi-pour-une-republique- numerique Vérifications ? Réponse dans la FAQ : 2.7.8 Qui vérifie que l'obligation légale est respectée ? L'article 5 du décret indique qu'il revient au ministre chargé des Personnes handicapées, ou au préfet en ce qui concerne les services déconcentrés, les collectivités territoriales ou les établissements publics qui en dépendent, de constater le défaut de conformité au RGAA. Toutefois, chaque entité publique est responsable de l'accessibilité des contenus publiés. Tout utilisateur empêché d'y accéder peut recourir au Défenseur des droits ou à un juge pour demander à ce que son droit soit respecté. LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !11 14
  12. 12. Des exemples ?
 LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !12 14 http://www.pasdecalais.fr
  13. 13. Des exemples ? LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !13 14 https://www.service-public.fr/
  14. 14. Que retenir ? Soyons cyniques • 2005 à 2016 : c’est long les obligations, 
 on peut encore gagner du temps ? • Les sanctions seront elles appliquées ?
 1500 a 5000 euros d’amende maximum, 
 un risque facile à courir ? • A quoi sert le label e-accessible ?
 Qui va s’imposer de la lourdeur bureaucratique en plus? • Quel est le cout ?
 A parler des coûts de l’accessibilité dans les cahier des charges, ne passe-t-on pas son temps à donner des raison de s’en passer ?
 Soyons Positif • Qualité, mobilité accessibilité : Le nouveau RGAA peut vous aider à mettre en place une stratégie de qualité de sites web • Sensibiliser sans marginaliser • Le web n’est plus un “plus” de communication, mais un média a part entière • Plus de mobile first : même état d’esprit que le “accessible toujours” LUNDI 7 DÉCEMBRE 2015 Page ! sur !14 14

×