L’individu au cœur de la réflexion
M. Réda ALLAL
Directeur CCI DAHRA Mostaganem
Atelier LOGIC, UFC Alger, oct. 2014
Etat des lieux en Algérie
Selon une enquête de l’ONS, réalisée en 2004, plus de
90% des chefs d’entreprises peinent à trou...
Etat des lieux en Algérie
l’emploi salarié
constitue la forme
d’emploi dominante
pour les occupés
diplômés
représentant 83...
Dispositif Légal
pour la formation continue
Loi 90-11 relative au relation de travail :
 Article 7 : « les travailleurs o...
Taxe de formation / d’apprentissage
Loi des finances 2007 :
Les articles 79 de la loi n°06-24 du 26/12/2006, portant loi d...
… Pas de DIF – CIF !
 Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de
permettre à tout salarié de se constitu...
Universités
Produire du Savoir …
Les universités : une importante source de
création de valeur ajoutée et d’emplois
 Les universités jouent un rôle de pre...
Analyse du marché du travail
Constat : Université
 Manque de visibilité de l’offre universitaire
 Problème de communication Université – Entreprise
...
Constat : Entreprises
 Faible identification des besoins
 Pas de diagnostic des compétences
 Formation en réponse à une...
Attentes du secteur économique
 La formation professionnelle initiale prépare à un métier
 Un emploi = un métier dans un...
Attentes du secteur économique
 Cœur de métier
Procède à la construction de tous ouvrages et bâtiments réalisés au
moyen ...
Attentes du secteur économique
 Savoirs 1
 au moyen d'un moule et d'armatures métalliques
 les impératifs de mise en œu...
La réponse des Universités
Tendance à :
 Diversifier et multiplier l’offre de formation initiale,
 Adopter de plus en pl...
Analyse de l’offre / besoin
Est-il avisé de former des personnes uniquement en
fonction d’une situation prévue cinq ans d’...
Analyse de l’offre / besoin
La gestion du parcours professionnel des personnes
s’accorde plutôt mal avec une approche de t...
Analyse de l’offre / besoin
L’avantage concurrentiel du territoire dans l’économie
planétaire ne se développe pas uniqueme...
Analyse de l’offre / besoin
Les institutions de formation et les employeurs gagnent à
miser non seulement sur le savoir et...
Analyse de l’offre / besoin
L’expérience a montré que ces formations sur mesure peuvent mener
rapidement à des culs-de-sac...
Analyse de l’offre / besoin
Le but du système d’éducation n’est pas uniquement de qualifier pour le
marché du travail : il...
Analyse de l’offre / besoin
L’objectif de préparer les personnes à répondre aux besoins
du marché du travail occulte parfo...
Adéquation : S’adapter aux exigences
du secteur économique
Il ne s’agit pas de mettre en place une planification de la
for...
Recommandations
 La mise en place d’un système de formation souple et agile répondant
aux attentes du secteur économique ...
Recommandations
 Ne pas développer les formations dans des domaines à haute valeur
ajoutée au détriment de la formation d...
Implication des CCI
 Sensibiliser les entreprises
 Elaborer un annuaire de compétences
 Offrir une offre de formations ...
Conclusion
L’adéquation entre la formation et l'emploi ne dépend pas
seulement de l’éclairage et de la signalisation de la...
CCI DAHRA, Palais Consulaire, 1 Av. Benyahia Belkacem, 27000 Mostaganem
Tél. : 045 41 30 40 – Fax : 045 41 30 41 – Email :...
Adéquation Formation - Emploi
Adéquation Formation - Emploi
Adéquation Formation - Emploi
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Adéquation Formation - Emploi

651 vues

Publié le

L'adéquation Formation - Emploi dans l'Enseignement Supérieur

dans le cadre du projet Tempus LOGIC
UFC Alger, octobre 2014

Publié dans : Formation
1 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
651
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Adéquation Formation - Emploi

  1. 1. L’individu au cœur de la réflexion M. Réda ALLAL Directeur CCI DAHRA Mostaganem Atelier LOGIC, UFC Alger, oct. 2014
  2. 2. Etat des lieux en Algérie Selon une enquête de l’ONS, réalisée en 2004, plus de 90% des chefs d’entreprises peinent à trouver des cadres qualifiés tandis que 21% d’entre eux jugent que le niveau de qualification de leur personnel est insuffisant. PME Magazine n°33 Oct. Nov. 2005. p. 24
  3. 3. Etat des lieux en Algérie l’emploi salarié constitue la forme d’emploi dominante pour les occupés diplômés représentant 83,5% de l’ensemble de cette population le chômage touche davantage les universitaires et plus particulièrement les diplômés que les autres catégories (16,1% en 2011 et 21,4% en 2010)
  4. 4. Dispositif Légal pour la formation continue Loi 90-11 relative au relation de travail :  Article 7 : « les travailleurs ont l’obligation de participer aux actions de formation, de perfectionnement et de recyclage que l’employeur engage dans le cadre de l’amélioration du fonctionnement ou de l’efficacité de l’organisme employeur »  Article 57 : « chaque employeur est tenu de réaliser des actions de formation et de perfectionnement en direction des travailleurs »  Article 58 : « Tout travailleur est tenu de suivre les cours, cycle ou actions de formation ou de perfectionnement, organisés par l’employeur en vue d’actualiser, d’approfondir ou d’accroître ses connaissances générales, professionnelles et techniques »
  5. 5. Taxe de formation / d’apprentissage Loi des finances 2007 : Les articles 79 de la loi n°06-24 du 26/12/2006, portant loi de finances pour 2007,font obligation aux organismes employeurs de consacrer :  1 % de la masse salariale annuelle au titre de la formation professionnelle continue Décret 98-149 fixant les modalités d’application des articles ci-dessus :  Sont soumis à la taxe de formation continue et celle d’apprentissage tout organismes employeurs (à l’exclusion des administrations publiques) n’ayant pas consacré les montants fixés à la formation et à l’apprentissage.
  6. 6. … Pas de DIF – CIF !  Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d’heures de formation de 20 heures par an, cumulable sur six ans dans la limite de 120 heures.  Le congé individuel de formation (CIF) est le droit de s’absenter de son poste de travail pour suivre une formation de son choix. Pour en bénéficier, le salarié doit remplir certaines conditions et présenter sa demande à l’employeur, selon une procédure déterminée.
  7. 7. Universités Produire du Savoir …
  8. 8. Les universités : une importante source de création de valeur ajoutée et d’emplois  Les universités jouent un rôle de premier plan pour la diffusion des connaissances, l’augmentation de la productivité et la création de richesse.  Les universités contribuent non seulement à la création de richesse, mais également à l’amélioration de notre niveau de vie. En ce sens, elles favorisent l’émergence d’industries à haute valeur ajoutée et la création d’emplois de qualité, et améliorent l’employabilité des travailleurs.
  9. 9. Analyse du marché du travail
  10. 10. Constat : Université  Manque de visibilité de l’offre universitaire  Problème de communication Université – Entreprise  Tissu économique très peu développé  Pas de système de Certification des Acquis Professionnels  Contraintes réglementaires :  Statut de l’Enseignant Associé  Capacité d’association des compétences externes du secteur économique (experts, consultants, …),  Absence d’organe dédiée pour les activités de FC au profit des entreprises, contraintes budgétaires
  11. 11. Constat : Entreprises  Faible identification des besoins  Pas de diagnostic des compétences  Formation en réponse à une obligation  Manque de disponibilité des employés  Demande de nouveaux formats d’apprentissages  Besoin d’un retour rapide sur investissement  Déperdition des cadre formés, perte de l’investissement  Manque d’implication des dirigeants
  12. 12. Attentes du secteur économique  La formation professionnelle initiale prépare à un métier  Un emploi = un métier dans une entreprise sur un territoire
  13. 13. Attentes du secteur économique  Cœur de métier Procède à la construction de tous ouvrages et bâtiments réalisés au moyen d'un moule et d'armatures métalliques noyées dans une masse de béton, selon les impératifs de mise en œuvre et les règles de sécurité. Réalise les coffrages et procède à l'assemblage des éléments préfabriqués de constructions en béton, béton armé ou béton précontraint.  Savoirs périphériques Peut encadrer une petite équipe et prendre en charge l'approvisionnement d'un chantier, connaissances en langue anglaise.
  14. 14. Attentes du secteur économique  Savoirs 1  au moyen d'un moule et d'armatures métalliques  les impératifs de mise en œuvre et les règles de sécurité  coffrages  l'assemblage des éléments préfabriqués  béton, béton armé ou béton précontraint  Savoirs 2  encadrement  approvisionnement  anglais
  15. 15. La réponse des Universités Tendance à :  Diversifier et multiplier l’offre de formation initiale,  Adopter de plus en plus les formations dites « à la carte »
  16. 16. Analyse de l’offre / besoin Est-il avisé de former des personnes uniquement en fonction d’une situation prévue cinq ans d’avance, ou encore uniquement en fonction d’un besoin très circonstanciel immédiat ? Favoriser l’adéquation n’implique pas de devoir tout prévoir
  17. 17. Analyse de l’offre / besoin La gestion du parcours professionnel des personnes s’accorde plutôt mal avec une approche de type « just in time » qui se dégage de la notion de « sur mesure » parfois préconisée par certaines entreprises au regard de la préparation de la main-d'œuvre. Quand il est question d’humains, mieux vaut miser sur le développement d’un potentiel, sur les compétences de départ et sur la capacité d’adaptation, puis favoriser la formation continue en collaboration avec les employeurs.
  18. 18. Analyse de l’offre / besoin L’avantage concurrentiel du territoire dans l’économie planétaire ne se développe pas uniquement par la qualification pointue, mais aussi par la formation générale de base qui, elle, permet de s’adapter plus facilement aux changements du marché du travail qui sont parfois moins prévisibles qu’on le voudrait.
  19. 19. Analyse de l’offre / besoin Les institutions de formation et les employeurs gagnent à miser non seulement sur le savoir et le savoir-faire des personnes, mais également sur leur savoir-être (attitudes, comportements) et particulièrement sur leur savoir- devenir, la capacité à s’ajuster aux changements en sachant se situer face à l’évolution d’un milieu et en mobilisant ses ressources de façon optimale.
  20. 20. Analyse de l’offre / besoin L’expérience a montré que ces formations sur mesure peuvent mener rapidement à des culs-de-sac lorsqu’élaborées pour un employeur dont l’activité est cyclique, comme dans le secteur secondaire de la fabrication des biens. L’employé convenablement formé peut se retrouver très rapidement au chômage et obsolète si le développement de sa compétence se limite à des formations sur mesure.
  21. 21. Analyse de l’offre / besoin Le but du système d’éducation n’est pas uniquement de qualifier pour le marché du travail : il sert aussi à former des citoyens et citoyennes autonomes et responsables. Le but, souhaitable, de favoriser l’adéquation de la formation aux besoins du marché du travail, ne doit pas se faire au détriment des autres finalités du système d’éducation, instruire et socialiser, au risque de ne faire des personnes que des unités de production.
  22. 22. Analyse de l’offre / besoin L’objectif de préparer les personnes à répondre aux besoins du marché du travail occulte parfois une autre réalité difficile, mais bien présente : la surqualification. Les diplômés universitaires ont en général un taux de chômage plus bas, mais leur diplôme ne les met pas à l’abri du sous-emploi.
  23. 23. Adéquation : S’adapter aux exigences du secteur économique Il ne s’agit pas de mettre en place une planification de la formation rigide, mais au contraire, d’encourager les universités à demeurer agiles et proactifs dans leurs actions d’arrimage aux besoins du marché et de la société.
  24. 24. Recommandations  La mise en place d’un système de formation souple et agile répondant aux attentes du secteur économique est une nécessité.  L’implication des organisation intermédiaires – interfaces dans le rapprochement université – entreprises.  Ce sont tous les acteurs économiques, que ce soit le gouvernement, les étudiants ou les entreprises, qui sont ainsi interpellés par les questions relatives à la performance de notre réseau universitaire.
  25. 25. Recommandations  Ne pas développer les formations dans des domaines à haute valeur ajoutée au détriment de la formation de base, la capacité à s’adapter et le développement du savoir-devenir devant être un objectif central.  Augmenter l’offre de services de bilan de compétences, par la création de centres de bilan et de développement de compétences, pourrait permettre à des personnes en emploi ou sans emploi à la fois de faire valoir les compétences pouvant les amener à s’inscrire en formation dans des domaines à haute valeur ajoutée, et à développer davantage de confiance et de motivation.
  26. 26. Implication des CCI  Sensibiliser les entreprises  Elaborer un annuaire de compétences  Offrir une offre de formations continues  Développer de nouvelles approches d’apprentissage  Dresser une passerelle entre l’université et l’entreprise  Intervenir sur le développement des compétences des étudiants  Offrir un cadre pour les formations internes  Proposer des formules de formation « immersion emploi »  Participer dans l’évaluation de l’effort de formation
  27. 27. Conclusion L’adéquation entre la formation et l'emploi ne dépend pas seulement de l’éclairage et de la signalisation de la route qui les relie, mais des capacités et des aspirations de ceux et celles qui l’entreprennent. L’individu apprenant doit être au cœur de toutes les réflexions pour une meilleure adéquation formation-emploi. Ceci implique de tenir compte de la dynamique du marché ET de celle des personnes. Le développement du savoir-être des apprenants permettra de créer des individus motivés et autonomes.
  28. 28. CCI DAHRA, Palais Consulaire, 1 Av. Benyahia Belkacem, 27000 Mostaganem Tél. : 045 41 30 40 – Fax : 045 41 30 41 – Email : contact@ccidahra.com

×