Panorama et enjeux des
nouveaux usages et
espaces collaboratifs et
créatifs en bibliothèque
Vincent	
  Chapdelaine	
  –	
 ...
introduction
2	
  
3	
  
4	
  
5	
  
Le premier «Mechanics
Institute» a été créé en 1821
par The School of Arts
d’Edinburgh afin de fournir
une éducation ...
6	
  
Le concept s’est rapidement répandu au Royaume-Uni, en
Australie et au Canada. On en comptait des milliers au XIXe
s...
7	
  
«Les Mechanics Institutes avaient des
fonctions de salles de classes
communautaires pour les travailleurs et
la clas...
8	
  
9	
  
Suite aux lois sur les bibliothèques
publiques votées à partir de 1850 dans
le Commonwealth, les Mechanics
Institute...
10	
  
11	
  
12	
  
13	
  
«Les exemples amenés par les sociétés ayant résolu le
problème de l’espace public, et ceux nous provenant
des villa...
14	
  
«There must be places where individuals
may come and go as they please, in which
none are required to play host, an...
15	
  
16	
  
Les troisièmes lieux doivent être des
terrains neutres à l’écart de l’intimité de
nos domiciles, et à l’écart des l...
17	
  
Ainsi, l’activité des troisième lieux peut s’exercer, et
cette activité est: la conversation.
18	
  
19	
  
Les cafés et pubs sont
d’excellents troisième lieux,
mais ils ont quelques limites
liées à leur caractère
commercia...
20	
  
Les bibliothèques ont tout le
potentiel de devenir de
véritables troisième lieux
publics, portant en leur cœur
une ...
usages
21	
  
22	
  
23	
  
24	
  
25	
  
26	
  
27	
  
28	
  
29	
  
30	
  
31	
  
32	
  
33	
  
34	
  
35	
  
36	
  
37	
  
38	
  
espaces
39	
  
40	
  
41	
  
hackerspace
42	
  
43	
  
44	
  
Un hackerspace est un lieu de
rencontre et de collaboration
autour d’intérêts communs
souvent reliés à
l'informatiq...
45	
  
Un des premiers
hackerspaces notable est
c-base, fondé en 1995 à
Berlin.
46	
  
47	
  
«Ce sont de véritables espaces d’échanges de
ressources et de savoirs, construits sur les bases
du partage et de la transm...
Les hackerspaces sont généralement auto-gérés par
leurs membres, et ne sont pas structurés en réseau
comme les fabs labs.
...
50	
  
51	
  
fab lab
52	
  
53	
  
Un fab lab est un atelier
ouvert de fabrication
numérique.
54	
  
55	
  
56	
  
57	
  
58	
  
59	
  
60	
  
61	
  
62	
  
«La formation dans le fab lab s’appuie sur des
projets et l’apprentissage par les pairs ; vous devez
prendre part à la cap...
Neil Gershenfeld, professeur au Massachusetts
Institute of Technologies (MIT), a initié le concept
vers la fin des années 9...
«Les fab labs nous montrent le potentiel des
milliards d’individus qui peuplent notre planète :
ils ne doivent pas être là...
Premier fab lab en bibliothèque à Fayetteville (NY), 2011
Lauren Britton (à gauche)
66	
  
67	
  
68	
  
Il existe maintenant des centaines de fab labs
partout dans le monde.
Plus d’informations, et ressources, sur
http://www.f...
médialab
70	
  
71	
  
Une medialab est un
laboratoire d’expérimentation
et de production multimédia.
72	
  
73	
  
74	
  
75	
  
«We are in one of these rare
moments in time where what
it means to be literate today,
what it meant for us, is goi...
Une série d’études ethnographiques des
usages numériques des adolescents
dirigées par la chercheure Mimi Ito ont
donné nai...
Hanging out désigne un mode
d’interaction centré sur la socialisation.
L’interaction avec les nouveaux médias
se limite so...
Messing around, ou bidouillage, implique
une utilisation des médias numériques
dans un but précis, par exemple pour
retouc...
Finalement, geeking out désigne un type
d’interaction avec les nouveaux médias
beaucoup plus intensif ainsi qu’un
approfon...
ruche d’art
80	
  
81	
  
Une ruche d’art est un atelier
ouvert pour la pratique
artistique.
82	
  
83	
  
Le fonctionnement est simple: il n’y aucun
formateur, les participants apprennent l’un de
l’autre, et c’est gratuit pour t...
«Je pense que la quantité de vie qui émerge d'une
place comme celle-ci peut vraiment aider une
communauté, surtout quand l...
86	
  
Janis Timm-Bottos, professeure en art-thérapie
originaire du Nouveau-Mexique et basée à
Montréal, étudie et développe ces ...
The Bubbler, Madison Public Library
88	
  
89	
  
90	
  
On recense une cinquantaine de ruches d’art,
principalement en Amérique du Nord. Une
opportunité pour les bibliothèques en...
bibliothèques d’outils
92	
  
93	
  
94	
  
espace de coworking
95	
  
96	
  
Un espace de coworking est
un espace partagé qui
rassemble des communautés
de travailleurs.
97
98
99
100
101	
  
102	
  
103	
  
104	
  
105	
  
En général, avoir accès à un espace de coworking
peut coûter autour de 300€ par mois pour un
abonnement temps plei...
106	
  
La bibliothèque publique de Washington DC offre
un espace de coworking gratuit, en échange d’une
heure de temps de ...
107	
  
Les bibliothèques de l’Arizona, en partenariat avec
le réseau universitaire, ont déployé un vaste projet
de cowork...
108	
  
Le concept s’est popularisé à partir de 2005. Il y a
maintenant des milliers d’espaces de coworking
partout dans l...
anticafé
109	
  
110	
  
111	
  
112	
  
113	
  
114	
  
115	
  
espace 3c
116	
  
Un espace 3C est un espace
conçu pour la collaboration, la
créativité et l’échange de
connaissances.
C’est un espace d’éch...
118	
  
119	
  
120	
  
121	
  
122	
  
123	
  
Le premier espace 3C a été
créé à la bibliothèque de
l’École de technologie
supérieure, à Montréal.
124	
  
recycleries
repair-cafés
places publiques
cafés ludiques
centres auto-gérés
club sociaux
squats
etc.
125	
  
126	
  
127	
  
128	
  
129	
  
130	
  
conclusion
131	
  
vers la bibliothèque
participative
132	
  
133	
  
La force de la bibliothèque
réside aujourd’hui en ses
collections, son personnel,
son ancrage territorial, sa
miss...
134	
  
135	
  
Là bibliothèque peut jouer son
rôle, non seulement en favorisant
la rencontre entre les usagers et
les documents, ...
136	
  
Ce faisant, elle contribue à
transformer les usagers en
participants engagés dans la
mission de la bibliothèque.
137	
  
Cela peut demander un effort
de repositionnement afin de
recentrer les efforts, le
discours, et les espaces
autour d’...
mot de la fin
138	
  
139	
  
La transformation du monde
qui affecte tant notre
profession ne montre pas de
signe d’essoufflement.
140	
  
Demain, les usages et espaces
que nous explorons
aujourd’hui auront déjà
changé.
141	
  
La bibliothèque est un lieu
d’initiation, d’expérimentation et
de découverte de la culture.
142	
  
Cette vocation est sans doute
la principale base solide sur
laquelle nous pouvons bâtir la
suite.
143	
  
L’enjeu n’est pas de transformer
nos bibliothèques pour
correspondre aux usages du
présent, mais de les rendre
com...
144	
  
145	
  
Vincent Chapdelaine – @vincentac
vincent@espacestemps.ca
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Panorama et enjeux des nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs en bibliothèque

26 031 vues

Publié le

Conférence prononcée lors de la Journée d'étude sur les nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs, à la Bibliothèque publique d'information (BPI), le 12 mai 2015.

http://www.bpi.fr/Contenus/journee-detude-sur-les-nouveaux-usages-et-espaces-collaboratifs-et-cre

Publié dans : Design

Panorama et enjeux des nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs en bibliothèque

  1. 1. Panorama et enjeux des nouveaux usages et espaces collaboratifs et créatifs en bibliothèque Vincent  Chapdelaine  –  @vincentac   Espaces  temps  –  @espaces_temps   Bibliothèque  publique  d’informa>on,  Paris   Journée  d'étude  sur  les  nouveaux  usages  et  espaces  collabora>fs  et  créa>fs   12  mai  2015  
  2. 2. introduction 2  
  3. 3. 3  
  4. 4. 4  
  5. 5. 5   Le premier «Mechanics Institute» a été créé en 1821 par The School of Arts d’Edinburgh afin de fournir une éducation technique et scientifique aux professionnels et travailleurs.
  6. 6. 6   Le concept s’est rapidement répandu au Royaume-Uni, en Australie et au Canada. On en comptait des milliers au XIXe siècle.
  7. 7. 7   «Les Mechanics Institutes avaient des fonctions de salles de classes communautaires pour les travailleurs et la classe moyenne. Dans plusieurs villes et villages, les bâtiments et collections donnaient lieu à des bibliothèques, écoles techniques, écoles d’arts et de métiers, laboratoires, ou simplement, lieux de rassemblements sociaux.» hNps://themechanicsins>tute.wordpress.com/mechanics-­‐ins>tutes/  
  8. 8. 8  
  9. 9. 9   Suite aux lois sur les bibliothèques publiques votées à partir de 1850 dans le Commonwealth, les Mechanics Institute sont pour la plupart transformés en bibliothèque publiques. Certaines d’entre elles existent toujours avec leurs bâtiments et leur vocation d’origine, dont la première au Canada, la Bibliothèque et centre d’informatique Atwater, à Montréal.
  10. 10. 10  
  11. 11. 11  
  12. 12. 12  
  13. 13. 13   «Les exemples amenés par les sociétés ayant résolu le problème de l’espace public, et ceux nous provenant des villages et quartiers dynamiques, nous montrent que la vie quotidienne, pour être pleine et heureuse, doit trouver son équilibre entre trois grands piliers. Le premier est domestique, le second est productif, et le troisième est sociable. Chacun de ces piliers est bâti sur des relations qui lui sont propres, et possède ses espaces séparés et distincts» Ray Oldenburg The Great Good Place
  14. 14. 14   «There must be places where individuals may come and go as they please, in which none are required to play host, and in which all feel at home and comfortable. If there is no neutral ground in the neighborhoods where people live, association outside the home will be impoverished. Many, perhaps most, neighbors will never meet, to say nothing of associate, for there is no place for them to do so.» Ray Oldenburg The Great Good Place
  15. 15. 15  
  16. 16. 16   Les troisièmes lieux doivent être des terrains neutres à l’écart de l’intimité de nos domiciles, et à l’écart des lieux de travail. Ce doit être des lieux égalitaires, à l’abri des hiérarchies et des statuts sociaux.
  17. 17. 17   Ainsi, l’activité des troisième lieux peut s’exercer, et cette activité est: la conversation.
  18. 18. 18  
  19. 19. 19   Les cafés et pubs sont d’excellents troisième lieux, mais ils ont quelques limites liées à leur caractère commercial et à leurs espaces limités.
  20. 20. 20   Les bibliothèques ont tout le potentiel de devenir de véritables troisième lieux publics, portant en leur cœur une mission culturelle et éducative.
  21. 21. usages 21  
  22. 22. 22  
  23. 23. 23  
  24. 24. 24  
  25. 25. 25  
  26. 26. 26  
  27. 27. 27  
  28. 28. 28  
  29. 29. 29  
  30. 30. 30  
  31. 31. 31  
  32. 32. 32  
  33. 33. 33  
  34. 34. 34  
  35. 35. 35  
  36. 36. 36  
  37. 37. 37  
  38. 38. 38  
  39. 39. espaces 39  
  40. 40. 40  
  41. 41. 41  
  42. 42. hackerspace 42  
  43. 43. 43  
  44. 44. 44   Un hackerspace est un lieu de rencontre et de collaboration autour d’intérêts communs souvent reliés à l'informatique, la technologie, les sciences, les médias alternatifs, le logiciel libre, etc.
  45. 45. 45   Un des premiers hackerspaces notable est c-base, fondé en 1995 à Berlin.
  46. 46. 46  
  47. 47. 47  
  48. 48. «Ce sont de véritables espaces d’échanges de ressources et de savoirs, construits sur les bases du partage et de la transmission de connaissances par des pairs prenant souvent la forme d’ateliers, de présentations et de conférences, ce qui se matérialise généralement par des workshops, des présentations et des cours.». Marie-Hélène Grivel http://www.arteliers.org/ 48  
  49. 49. Les hackerspaces sont généralement auto-gérés par leurs membres, et ne sont pas structurés en réseau comme les fabs labs. 49  
  50. 50. 50  
  51. 51. 51  
  52. 52. fab lab 52  
  53. 53. 53  
  54. 54. Un fab lab est un atelier ouvert de fabrication numérique. 54  
  55. 55. 55  
  56. 56. 56  
  57. 57. 57  
  58. 58. 58  
  59. 59. 59  
  60. 60. 60  
  61. 61. 61  
  62. 62. 62  
  63. 63. «La formation dans le fab lab s’appuie sur des projets et l’apprentissage par les pairs ; vous devez prendre part à la capitalisation des connaissances et à l’instruction des autres utilisateurs.» Charte des fab labs http://www.fabfoundation.org/ 63  
  64. 64. Neil Gershenfeld, professeur au Massachusetts Institute of Technologies (MIT), a initié le concept vers la fin des années 90, dans son cours «How to make (almost) everything». Neil Gershenfeld MIT 64  
  65. 65. «Les fab labs nous montrent le potentiel des milliards d’individus qui peuplent notre planète : ils ne doivent pas être là pour simplement subir la technologie, mais au contraire pour la créer. Cette opportunité de récolter la puissance innovatrice du monde pour réfléchir, produire et concevoir différemment et localement des solutions adaptées aux grandes et petites problématiques, est fondamentale.». Neil Gershenfeld MIT 65  
  66. 66. Premier fab lab en bibliothèque à Fayetteville (NY), 2011 Lauren Britton (à gauche) 66  
  67. 67. 67  
  68. 68. 68  
  69. 69. Il existe maintenant des centaines de fab labs partout dans le monde. Plus d’informations, et ressources, sur http://www.fabfoundation.org/ 69  
  70. 70. médialab 70  
  71. 71. 71  
  72. 72. Une medialab est un laboratoire d’expérimentation et de production multimédia. 72  
  73. 73. 73  
  74. 74. 74  
  75. 75. 75   «We are in one of these rare moments in time where what it means to be literate today, what it meant for us, is going to be different from what it means to be literate for our kids.» Nichole Pinkard Initiatrice de YOUMedia
  76. 76. Une série d’études ethnographiques des usages numériques des adolescents dirigées par la chercheure Mimi Ito ont donné naissance au concept d’HOMAGO, ou « Hanging out, messing around, geeking out. » 76  
  77. 77. Hanging out désigne un mode d’interaction centré sur la socialisation. L’interaction avec les nouveaux médias se limite souvent à l’écoute de musique en groupe, et au partage de photos, de vidéos ou de textes sur les médias sociaux. Essentiellement, hanging out désigne un mode de participation centré sur l’établissement et le maintien des relations avec des amis, mais qui fait usage des nouvelles technologies. 77  
  78. 78. Messing around, ou bidouillage, implique une utilisation des médias numériques dans un but précis, par exemple pour retoucher et partager une photo, éditer une vidéo, ou personnaliser une page Web. Les caractéristiques principales de ce mode d’interaction sont l’essai et l’erreur et l’apprentissage autodidacte. 78  
  79. 79. Finalement, geeking out désigne un type d’interaction avec les nouveaux médias beaucoup plus intensif ainsi qu’un approfondissement des connaissances dans un domaine précis. Les jeunes qui s’engagent dans ce mode d’interaction sont souvent considérés comme des experts dans un domaine très précis et font office de mentors auprès d’autres individus, souvent dans la sphère virtuelle. 79  
  80. 80. ruche d’art 80  
  81. 81. 81  
  82. 82. Une ruche d’art est un atelier ouvert pour la pratique artistique. 82  
  83. 83. 83  
  84. 84. Le fonctionnement est simple: il n’y aucun formateur, les participants apprennent l’un de l’autre, et c’est gratuit pour tous. 84  
  85. 85. «Je pense que la quantité de vie qui émerge d'une place comme celle-ci peut vraiment aider une communauté, surtout quand les gens n'ont pas d'endroit désigné pour se rencontrer, pour parler et pour échanger des idées.» - Élise, participante à la Ruche d’Art Saint-Henri 85  
  86. 86. 86  
  87. 87. Janis Timm-Bottos, professeure en art-thérapie originaire du Nouveau-Mexique et basée à Montréal, étudie et développe ces studios d’art gratuits depuis plus de 20 ans. Janis Timm-Bottos Photo: Université Concordia 87  
  88. 88. The Bubbler, Madison Public Library 88  
  89. 89. 89  
  90. 90. 90  
  91. 91. On recense une cinquantaine de ruches d’art, principalement en Amérique du Nord. Une opportunité pour les bibliothèques en France? Plus d’informations, et ressources, sur http://arthives.org 91  
  92. 92. bibliothèques d’outils 92  
  93. 93. 93  
  94. 94. 94  
  95. 95. espace de coworking 95  
  96. 96. 96  
  97. 97. Un espace de coworking est un espace partagé qui rassemble des communautés de travailleurs. 97
  98. 98. 98
  99. 99. 99
  100. 100. 100
  101. 101. 101  
  102. 102. 102  
  103. 103. 103  
  104. 104. 104  
  105. 105. 105   En général, avoir accès à un espace de coworking peut coûter autour de 300€ par mois pour un abonnement temps plein.
  106. 106. 106   La bibliothèque publique de Washington DC offre un espace de coworking gratuit, en échange d’une heure de temps de formation par mois / par personne.
  107. 107. 107   Les bibliothèques de l’Arizona, en partenariat avec le réseau universitaire, ont déployé un vaste projet de coworkings en bibliothèque, le projet Alexandria.
  108. 108. 108   Le concept s’est popularisé à partir de 2005. Il y a maintenant des milliers d’espaces de coworking partout dans le monde. Plus d’informations, et ressources, sur http://deskmag.com
  109. 109. anticafé 109  
  110. 110. 110  
  111. 111. 111  
  112. 112. 112  
  113. 113. 113  
  114. 114. 114  
  115. 115. 115  
  116. 116. espace 3c 116  
  117. 117. Un espace 3C est un espace conçu pour la collaboration, la créativité et l’échange de connaissances. C’est un espace d’échanges, d’idéation, de réflexion, de conception et de partage, ouvert et appropriable. 117  
  118. 118. 118  
  119. 119. 119  
  120. 120. 120  
  121. 121. 121  
  122. 122. 122  
  123. 123. 123  
  124. 124. Le premier espace 3C a été créé à la bibliothèque de l’École de technologie supérieure, à Montréal. 124  
  125. 125. recycleries repair-cafés places publiques cafés ludiques centres auto-gérés club sociaux squats etc. 125  
  126. 126. 126  
  127. 127. 127  
  128. 128. 128  
  129. 129. 129  
  130. 130. 130  
  131. 131. conclusion 131  
  132. 132. vers la bibliothèque participative 132  
  133. 133. 133   La force de la bibliothèque réside aujourd’hui en ses collections, son personnel, son ancrage territorial, sa mission culturelle.
  134. 134. 134  
  135. 135. 135   Là bibliothèque peut jouer son rôle, non seulement en favorisant la rencontre entre les usagers et les documents, mais en facilitant les rencontres et la collaboration entre les usagers eux-mêmes, détenteurs incontournables de culture et de connaissance.
  136. 136. 136   Ce faisant, elle contribue à transformer les usagers en participants engagés dans la mission de la bibliothèque.
  137. 137. 137   Cela peut demander un effort de repositionnement afin de recentrer les efforts, le discours, et les espaces autour d’une vision centrée utilisateurs plutôt que centrée collection.
  138. 138. mot de la fin 138  
  139. 139. 139   La transformation du monde qui affecte tant notre profession ne montre pas de signe d’essoufflement.
  140. 140. 140   Demain, les usages et espaces que nous explorons aujourd’hui auront déjà changé.
  141. 141. 141   La bibliothèque est un lieu d’initiation, d’expérimentation et de découverte de la culture.
  142. 142. 142   Cette vocation est sans doute la principale base solide sur laquelle nous pouvons bâtir la suite.
  143. 143. 143   L’enjeu n’est pas de transformer nos bibliothèques pour correspondre aux usages du présent, mais de les rendre compatibles à un futur en perpétuel changement.
  144. 144. 144  
  145. 145. 145   Vincent Chapdelaine – @vincentac vincent@espacestemps.ca

×