Ce diaporama a bien été signalé.
Nous utilisons votre profil LinkedIn et vos données d’activité pour vous proposer des publicités personnalisées et pertinentes. Vous pouvez changer vos préférences de publicités à tout moment.

Le numérique pour lutter contre racisme : une expérience à Québec

1 870 vues

Publié le

Communication prononcée le 31 octobre dans le cadre du colloque Objectif numérique. Vers des villes durables et numériques, ITIS, Université Laval, Québec.

Publié dans : Internet
  • Soyez le premier à commenter

Le numérique pour lutter contre racisme : une expérience à Québec

  1. 1. OBJECTIF NUMÉRIQUE 2017. VERS DES VILLES NUMÉRIQUES ET DURABLES FLORENCE PIRON, UNIVERSITÉ LAVAL FLORENCE.PIRON@COM.ULAVAL.CA Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence creative commons attribution 4.0 canada Le numérique rend-il (plus ou moins) possible une ville inclusive et hospitalière?
  2. 2. IDÉAL DE LA VILLE INCLUSIVE ET HOSPITALIÈRE Une ville… • sans discrimination ni racisme • où la participation citoyenne est équitable et accessible à tous et toutes • Où la voix de tous les citoyens et citoyennes peut se faire entendre dans l’espace public sans crainte • Où le sentiment de « vivre avec » est présent et ne se réduit pas à la co-présence dans des files d’attente
  3. 3. LE PIÈGE • Crispation sur le « nous autres » contre le « vous autres » (qui implique un dialogue) et le « eux autres » (pas de dialogue) • Repli sur soi, confort de l’entre-soi, intolérance pour ce qui est différent des normes majoritaires • Invisibilité tolérée de certains citoyens et citoyennes, visibilité intolérée, intolérable • Liberté d’expression instrumentalisée pour décomplexer la parole raciste, de rejet, haineuse • Islamophobie à Québec : en croissance? Ou recherche d’un bouc émissaire pour digérer les méfaits de la mondialisation néo-libérale?
  4. 4. VILLE DE QUÉBEC : LE ROYAUME DE L’IGNORANCE PLUTÔT QUE DU RACISME Témoignages recueillis dans la série Québec, ville ouverte auprès de 210 personnes, dans le cadre du cours Éthique de la communication publique. • Pas le racisme typique des pays qui ont été colonisateurs, qui repose sur une histoire coloniale d’oppression et d’exploitation et une mémoire collective conflictuelle • Tendance tribable à l’entre-soi, manque de curiosité collective, fermeture des maisons • Victoire des stéréotypes qui ont la vie longue • Ignorance géographique : l’Afrique est un pays…
  5. 5. LES RÉCITS DE VIE COMME OUTIL DE CHANGEMENT SOCIAL • La méthode utilisée par les étudiants et étudiantes : le récit de vie = une rencontre d’une heure pendant laquelle la personne raconte les différentes étapes de sa vie sous un angle particulier. • Pour le projet : le récit de vie était centré sur parcours migratoire et l’intégration à la Ville de Québec. • Grâce à leur forme narrative (qui les rapproche d’un conte ou d’un roman), les récits de vie ont le pouvoir de transformer les perceptions, les représentations et le rapport aux autres des personnes qui racontent ou de celles qui prennent connaissance des récits par la lecture ou par l'écoute. • Ils montrent des « mondes possibles » et entraînent ainsi une prise de conscience à l'endroit de formes de vie auparavant ignorées. • Pour ça : importance de la diffusion numérique et de la réutilisation.
  6. 6. LE NUMÉRIQUE • Un espace public dématérialisé où il est possible d’échanger sans accent, sans corps, sans signes distinctifs, sans identité : une possibilité accrue d’égalité?  Mais orthographe diversifiée, désinhibition des commentaires, fracture numérique… • Création de nouveaux « nous autres » sur la base d’affinités et de valeurs plus nuancées que l’appartenance religieuse ou ethnique : communautés en ligne • La meute • Coordination des actions à Québec contre le racisme  Important d’investir les outils numériques pour lutter contre le racisme
  7. 7. 54 portraits d’immigrants et d’immigrantes issus de 16 pays d’Afrique subsaharienne, réalisés par autant d’étudiants et d’étudiantes du cours Éthique de la communication publique, Lancé le 22 février 2016 Projet Québec, ville ouverte
  8. 8. 160 portraits d’immigrants et de réfugiés des pays de culture arabe, de spécialistes et de bénévoles. Sortie début novembre 2017. Automne 2017 : Fabrication de Québec latina (volontaires encore recherchés)
  9. 9. Version en ligne, en libre accès, grâce au logiciel Pressbooks, dérivé de Wordpress, logiciel libre et gratuit
  10. 10. Un portrait
  11. 11. Le livre est en ligne sous licence Creative Commons CC-BY
  12. 12. Dernier chapitre : les réflexions des étudiantes et étudiants : l’impact du projet
  13. 13. PUBLIER EN LIBRE ACCÈS SUR LE WEB ET EN VERSION IMPRIMÉE • Les Éditions science et bien commun : Pour l'accès libre et universel, par le biais du numérique, à des livres scientifiques, des livres de science participative et des essais publiés par des auteures et auteurs de pays des Suds et du Nord • Un projet politique, engagé en faveur de la justice cognitive, contre la fracture scientifique nord-sud et la marchandisation du savoir • La volonté de contribuer aux Communs de la connaissance et de proposer une économie sociale et solidaire du savoir, contre l’économie de marché du savoir (les éditeurs scientifiques à but lucratif) • Un pari : la version en ligne fait de la publicité pour la version imprimée payante, elle permet de lire à ceux et celles qui ne peuvent avoir accès au livre imprimé • Financement : ventes, contribution volontaires des auteurs, dons et subventions
  14. 14. DÉFINITION DU LIBRE ACCÈS – DÉCLARATION DE BUDAPEST 2002 Par "accès libre" à la littérature scientifique, nous entendons sa mise à disposition gratuite sur l'Internet public, permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles, les disséquer pour les indexer, s'en servir de données pour un logiciel, ou s'en servir à toute autre fin légale, sans barrière financière, légale ou technique autre que celles indissociables de l'accès et l'utilisation d'Internet. La seule contrainte sur la reproduction et la distribution, et le seul rôle du copyright dans ce domaine devrait être de garantir aux auteurs un contrôle sur l'intégrité de leurs travaux et le droit à être correctement reconnus et cités.
  15. 15. RECOMMANDATIONS DU RAPPORT DE L’ONU SUR LE DROIT À LA SCIENCE ET LE DROIT D’AUTEUR, MARS 2015 Recommandation 112: Le produit des travaux de création subventionnés par des gouvernements, des organisations intergouvernementales ou des entités caritatives devrait être rendu largement accessible. Les États devraient réorienter leur soutien financier aux modèles de publication fondés sur la propriété vers des modèles de publication ouverts. Recommandation 113 : Les universités publiques et privées, ainsi que les institutions publiques de recherche devraient adopter des politiques en vue de promouvoir le libre accès aux travaux de recherche, documents et données ayant fait l’objet d’une publication, sur la base d’un système ouvert et équitable, notamment grâce à l’utilisation de licences Creative Commons.
  16. 16. Ces licences encouragent la diffusion libre et gratuite, mais aussi la réutilisation, le remix, en toute légalité et légitimité
  17. 17. LA PUBLICATION DES PORTRAITS DE QUÉBEC, VILLE OUVERTE SOUS CC-BY Elle permet la fabrication et la commercialisation des livres imprimés, mais aussi la réutilisation des portraits pour : • Bande dessinée • Livres pour enfants • Manuels scolaires • Livres audio • Scénario de films, de spectacles, pièce de théâtre • Nouvelle littéraire • Recherche sur le racisme (consultation sur le racisme systémique) • Jeu de société • Conférences • Etc.
  18. 18. NUMÉRIQUE ET LUTTE CONTRE LE RACISME • Le numérique n’est pas ici une technologie qui vise à augmenter la croissance, l’efficacité, la productivité ou le rendement d’un processus de gestion ou de production par le biais d’une application. • C’est une ressource qui permet à des communautés de réaliser ensemble des projets au service du bien commun, en l’occurrence de créer un outil d’expression collective du vivre-ensemble. • Mais un tel usage du numérique n’est possible que dans une perspective de libre accès et de libre circulation des savoirs et des œuvres : le mouvement des communs, contre l’idéologie de la propriété privée et du droit de faire des profits avec n’importe quoi.
  19. 19. CETTE PRÉSENTATION Est sous licence Creative Commons: Vous pouvez l’utiliser, telle quelle ou en la modifiant, pour vos activités d’enseignement ou de formation. Elle fait partie des communs de la connaissance, elle appartient à tous. À vous de jouer!

×