SlideShare une entreprise Scribd logo

St jeandedieuafagnan

G
Gynsf

Mission d'évaluation au Togo à Afagnan, hôpital St Jean de Dieu

1  sur  29
Télécharger pour lire hors ligne
HÔPITAL St Jean de
Dieu d’AFAGNAN
TOGO
District du Bas Mono
Mission d’évaluation 7 au 14
décembre 2013

Dr Jean Vialard

1
Introduction
le médecin de l’unité de gynécologie obstétrique de
l’hôpital St Jean de Dieu d’Afagnan (TOGO) a fait une
demande d’aide { Gynécologie Sans Frontières (GSF) pour
une aide en gynécologie et l’obstétrique d’urgence. Le
comité de direction de GSF a souhaité une mission
d’évaluation.

Hôpital Saint Jean de Dieu

2
I - Le TOGO
• Situé sur la côte occidentale de l’Afrique,
le Togo est l’un des plus petits pays de
l’Afrique de l’ouest.
6 régions
L’hôpital d’Afagnan
étant dans la région
maritime au sud-est
à 95 Km de Lomé

650km de long pour 50 à 100km de large.
Superficie 56 800 km² ( 1/10ème de la France )

•
•
•
•
•
•

Monnaie : le franc CFA
Taux de change : 1€ = 656 FCFA
République
Capitale : LOME
Langue officielle : le français
Population : 6,9 millions – Forte natalité
2.8 en 2012 – 60% moins de 20 ans
• Religion : christianisme surtout au sud,
islam partie centrale et nord, croyances
traditionnelles.
3
I - Le TOGO (suite 1)
1 – Politique
pouvoir politique autoritaire. Armée forte. Nouvelles
élections en 2015, mais la reconduction du Président Faure
Gnassingbé est probable, car l’opposition pèse peu sur la
vie politique. La gestion de l’état des grands dossiers est
déplorable, en particulier : l’énergie, l’agro-alimentaire, les
routes et la santé…

2 – Economie
le Togo a une économie fragile, et une croissance faible.
C’est l’un des pays d’Afrique au plus faible revenu par
habitant. (523$) Il paye lourdement la période de crise
socio-politique des années 1980. La précarité s’aggrave.
4
I - Le TOGO (suite 2)
3 - Sécurité (France-diplomatie)
Globalement bonne

4 – Santé (Bilan OMS 2012)
• Peloton « des pays les moins avancés »

• Progression de la pauvreté
o

32% à la fin des années 1980 à 61,7% en 2006, une pauvreté
essentiellement rurale (79,7% de la population rurale vivant en
dessous du seuil de pauvreté) ainsi qu’une extrême vulnérabilité
des individus à la pauvreté (taux de vulnérabilité estimé à 81,2%).

• les indicateurs notamment ceux de la santé de la mère et de

l’enfant n’ont connu que peu d’amélioration ou se sont
parfois dégradés.
5
I - Le TOGO (suite 3)
• Faible probabilité d’atteindre la plupart des OMD {

l’horizon 2015 si les tendances actuelles se maintiennent

Place centrale de
l’hôpital d’Afagnan

6
Publicité

Recommandé

Jeremie2013
Jeremie2013Jeremie2013
Jeremie2013Gynsf
 
Missions amagore 2012 2013
Missions amagore 2012 2013Missions amagore 2012 2013
Missions amagore 2012 2013Gynsf
 
Madagascar2013
Madagascar2013Madagascar2013
Madagascar2013Gynsf
 
Missionrefechance
MissionrefechanceMissionrefechance
MissionrefechanceGynsf
 
Jeremie haiti 2014
Jeremie haiti 2014Jeremie haiti 2014
Jeremie haiti 2014Gynsf
 
Gonaives2013
Gonaives2013Gonaives2013
Gonaives2013Gynsf
 
Népal non soignants weyl joliot 5
Népal non soignants weyl joliot 5Népal non soignants weyl joliot 5
Népal non soignants weyl joliot 5Gynsf
 
GSF France 2016 Mission Caminor
GSF France 2016 Mission CaminorGSF France 2016 Mission Caminor
GSF France 2016 Mission CaminorGynsf
 

Contenu connexe

Tendances

Mission caminor novembre 2015 à février 2017
Mission caminor novembre 2015 à février 2017Mission caminor novembre 2015 à février 2017
Mission caminor novembre 2015 à février 2017Gynsf
 
Mission caminor mi janvier 2017
Mission caminor mi janvier 2017Mission caminor mi janvier 2017
Mission caminor mi janvier 2017Gynsf
 
Réma octobre 2013_(2)
Réma octobre 2013_(2)Réma octobre 2013_(2)
Réma octobre 2013_(2)Gynsf
 
Mission Camps de Migrant du Nord de la France
Mission Camps de Migrant du Nord de la FranceMission Camps de Migrant du Nord de la France
Mission Camps de Migrant du Nord de la FranceGynsf
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017SEL
 
Livret accueil etudiant_urgences_pediatriques
Livret accueil etudiant_urgences_pediatriquesLivret accueil etudiant_urgences_pediatriques
Livret accueil etudiant_urgences_pediatriquesSalam Salam
 
Présentation des différents chu.
Présentation des différents chu.Présentation des différents chu.
Présentation des différents chu.Réseau Pro Santé
 
02/05/2011 : internes
02/05/2011 :  internes 02/05/2011 :  internes
02/05/2011 : internes SAMU64B
 
2013-05-30 ASIP Santé HIT "DMP et parcours de soins de patients atteints de ...
2013-05-30 ASIP Santé HIT  "DMP et parcours de soins de patients atteints de ...2013-05-30 ASIP Santé HIT  "DMP et parcours de soins de patients atteints de ...
2013-05-30 ASIP Santé HIT "DMP et parcours de soins de patients atteints de ...ASIP Santé
 
Les consultations pré natales
Les consultations pré natalesLes consultations pré natales
Les consultations pré natalesStephane Kume
 
2013-05-29 ASIP Santé HIT "DMP et parcours des personnes âgées - Aquitaine"
2013-05-29 ASIP Santé HIT  "DMP et parcours des personnes âgées - Aquitaine"2013-05-29 ASIP Santé HIT  "DMP et parcours des personnes âgées - Aquitaine"
2013-05-29 ASIP Santé HIT "DMP et parcours des personnes âgées - Aquitaine"ASIP Santé
 
Organisation de la médecine neonatale
Organisation de la médecine neonataleOrganisation de la médecine neonatale
Organisation de la médecine neonataleesf3
 
Cambodge2013
Cambodge2013Cambodge2013
Cambodge2013Gynsf
 

Tendances (14)

Mission caminor novembre 2015 à février 2017
Mission caminor novembre 2015 à février 2017Mission caminor novembre 2015 à février 2017
Mission caminor novembre 2015 à février 2017
 
Mission caminor mi janvier 2017
Mission caminor mi janvier 2017Mission caminor mi janvier 2017
Mission caminor mi janvier 2017
 
Réma octobre 2013_(2)
Réma octobre 2013_(2)Réma octobre 2013_(2)
Réma octobre 2013_(2)
 
Mission Camps de Migrant du Nord de la France
Mission Camps de Migrant du Nord de la FranceMission Camps de Migrant du Nord de la France
Mission Camps de Migrant du Nord de la France
 
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017Lettre de nouvelles santé janvier 2017
Lettre de nouvelles santé janvier 2017
 
Livret accueil etudiant_urgences_pediatriques
Livret accueil etudiant_urgences_pediatriquesLivret accueil etudiant_urgences_pediatriques
Livret accueil etudiant_urgences_pediatriques
 
Présentation des différents chu.
Présentation des différents chu.Présentation des différents chu.
Présentation des différents chu.
 
02/05/2011 : internes
02/05/2011 :  internes 02/05/2011 :  internes
02/05/2011 : internes
 
2013-05-30 ASIP Santé HIT "DMP et parcours de soins de patients atteints de ...
2013-05-30 ASIP Santé HIT  "DMP et parcours de soins de patients atteints de ...2013-05-30 ASIP Santé HIT  "DMP et parcours de soins de patients atteints de ...
2013-05-30 ASIP Santé HIT "DMP et parcours de soins de patients atteints de ...
 
Les consultations pré natales
Les consultations pré natalesLes consultations pré natales
Les consultations pré natales
 
2013-05-29 ASIP Santé HIT "DMP et parcours des personnes âgées - Aquitaine"
2013-05-29 ASIP Santé HIT  "DMP et parcours des personnes âgées - Aquitaine"2013-05-29 ASIP Santé HIT  "DMP et parcours des personnes âgées - Aquitaine"
2013-05-29 ASIP Santé HIT "DMP et parcours des personnes âgées - Aquitaine"
 
Organisation de la médecine neonatale
Organisation de la médecine neonataleOrganisation de la médecine neonatale
Organisation de la médecine neonatale
 
Présentation des chu.
Présentation des chu.Présentation des chu.
Présentation des chu.
 
Cambodge2013
Cambodge2013Cambodge2013
Cambodge2013
 

En vedette

Nepal2013
Nepal2013Nepal2013
Nepal2013Gynsf
 
FGOH Draguignan 2015
FGOH Draguignan 2015FGOH Draguignan 2015
FGOH Draguignan 2015Gynsf
 
Diaporama veillée video
Diaporama veillée videoDiaporama veillée video
Diaporama veillée videoPinsonfamily31
 
Efectos ambientales en la evolución de galáxias..
Efectos ambientales en la evolución de galáxias.. Efectos ambientales en la evolución de galáxias..
Efectos ambientales en la evolución de galáxias.. SOCIEDAD JULIO GARAVITO
 
Comment devenir plus riche en faisant de l'argent
Comment devenir plus riche en faisant de l'argentComment devenir plus riche en faisant de l'argent
Comment devenir plus riche en faisant de l'argentsarah Benmerzouk
 
Autores de espanol
Autores de espanolAutores de espanol
Autores de espanolbrendaykarla
 
Nietzsche blondel crepuscule idoles
Nietzsche blondel crepuscule idolesNietzsche blondel crepuscule idoles
Nietzsche blondel crepuscule idolessarah Benmerzouk
 
Faire du citoyen un acteur de sa commune
Faire du citoyen un acteur de sa communeFaire du citoyen un acteur de sa commune
Faire du citoyen un acteur de sa communeListe Reunir Venelles
 
Proteccion del jaftware
Proteccion del jaftwareProteccion del jaftware
Proteccion del jaftwarechecho23123
 
EVM Project Management Presentación Corporativa Ser emprendedor y no morir en...
EVM Project Management Presentación Corporativa Ser emprendedor y no morir en...EVM Project Management Presentación Corporativa Ser emprendedor y no morir en...
EVM Project Management Presentación Corporativa Ser emprendedor y no morir en...EVM
 
Lock it le fermoir le plus révolutionnaire dans le monde du design
Lock it le fermoir le plus révolutionnaire dans le monde du designLock it le fermoir le plus révolutionnaire dans le monde du design
Lock it le fermoir le plus révolutionnaire dans le monde du designFrancisSchwab
 

En vedette (18)

Nepal2013
Nepal2013Nepal2013
Nepal2013
 
FGOH Draguignan 2015
FGOH Draguignan 2015FGOH Draguignan 2015
FGOH Draguignan 2015
 
Ptg doc
Ptg docPtg doc
Ptg doc
 
Pastillas
PastillasPastillas
Pastillas
 
Jeronimos
JeronimosJeronimos
Jeronimos
 
Diaporama veillée video
Diaporama veillée videoDiaporama veillée video
Diaporama veillée video
 
Efectos ambientales en la evolución de galáxias..
Efectos ambientales en la evolución de galáxias.. Efectos ambientales en la evolución de galáxias..
Efectos ambientales en la evolución de galáxias..
 
Comment devenir plus riche en faisant de l'argent
Comment devenir plus riche en faisant de l'argentComment devenir plus riche en faisant de l'argent
Comment devenir plus riche en faisant de l'argent
 
Audio digital
Audio digitalAudio digital
Audio digital
 
Autores de espanol
Autores de espanolAutores de espanol
Autores de espanol
 
Nietzsche blondel crepuscule idoles
Nietzsche blondel crepuscule idolesNietzsche blondel crepuscule idoles
Nietzsche blondel crepuscule idoles
 
Faire du citoyen un acteur de sa commune
Faire du citoyen un acteur de sa communeFaire du citoyen un acteur de sa commune
Faire du citoyen un acteur de sa commune
 
Te amo
Te amoTe amo
Te amo
 
W online
W onlineW online
W online
 
Proteccion del jaftware
Proteccion del jaftwareProteccion del jaftware
Proteccion del jaftware
 
Como facer novas
Como facer novasComo facer novas
Como facer novas
 
EVM Project Management Presentación Corporativa Ser emprendedor y no morir en...
EVM Project Management Presentación Corporativa Ser emprendedor y no morir en...EVM Project Management Presentación Corporativa Ser emprendedor y no morir en...
EVM Project Management Presentación Corporativa Ser emprendedor y no morir en...
 
Lock it le fermoir le plus révolutionnaire dans le monde du design
Lock it le fermoir le plus révolutionnaire dans le monde du designLock it le fermoir le plus révolutionnaire dans le monde du design
Lock it le fermoir le plus révolutionnaire dans le monde du design
 

Similaire à St jeandedieuafagnan

SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUNSITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUNDr. Adidja AMANI, MD MPH
 
Echange et congrès annuels de l'entog (european network of trainees in obstet...
Echange et congrès annuels de l'entog (european network of trainees in obstet...Echange et congrès annuels de l'entog (european network of trainees in obstet...
Echange et congrès annuels de l'entog (european network of trainees in obstet...Réseau Pro Santé
 
Interview de vola botolahy, gynécologue obstétricien malgache.
Interview de vola botolahy, gynécologue obstétricien malgache.Interview de vola botolahy, gynécologue obstétricien malgache.
Interview de vola botolahy, gynécologue obstétricien malgache.Réseau Pro Santé
 
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...biolille
 
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au MarocLutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au MarocMyriam L'AOUFFIR
 
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011abdel aziz Baby
 
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCAExperience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCAachapkenya
 
Point ebola sfmc ooas strat adviser 23012015
Point ebola sfmc ooas strat adviser 23012015Point ebola sfmc ooas strat adviser 23012015
Point ebola sfmc ooas strat adviser 23012015Jan-Cedric Hansen
 
Point ebola SFMC OOAS StratAdviser 23012015
Point ebola SFMC OOAS StratAdviser 23012015Point ebola SFMC OOAS StratAdviser 23012015
Point ebola SFMC OOAS StratAdviser 23012015Jan-Cedric Hansen
 
HPV et anus
HPV et anusHPV et anus
HPV et anusCripsIDF
 
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...Vih.org
 
Transmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vihTransmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vihIdrissou Fmsb
 
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardL'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardInstitut national du cancer
 
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...Association Maladies Foie
 
1 s2.0-s1297958912002603-main
1 s2.0-s1297958912002603-main1 s2.0-s1297958912002603-main
1 s2.0-s1297958912002603-mainIrina Șufaru
 
prise-en-charge-infertilité en dans un service de FIV.pdf
prise-en-charge-infertilité en dans un service de FIV.pdfprise-en-charge-infertilité en dans un service de FIV.pdf
prise-en-charge-infertilité en dans un service de FIV.pdfMainaOumara
 
Génétique médicale en tunisie situation et perspectives
Génétique médicale en tunisie situation et perspectivesGénétique médicale en tunisie situation et perspectives
Génétique médicale en tunisie situation et perspectivesPasteur_Tunis
 
Programme 1er décembre 2016
Programme 1er décembre 2016Programme 1er décembre 2016
Programme 1er décembre 2016Jan-Cedric Hansen
 
I 2-25 suites de couches pathologiques
I 2-25 suites de couches pathologiquesI 2-25 suites de couches pathologiques
I 2-25 suites de couches pathologiquesIdi Amadou
 

Similaire à St jeandedieuafagnan (20)

SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUNSITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
SITUATION DE LA SANTE MATERNELLE, NEONATALE ET INFANTILE AU CAMEROUN
 
Echange et congrès annuels de l'entog (european network of trainees in obstet...
Echange et congrès annuels de l'entog (european network of trainees in obstet...Echange et congrès annuels de l'entog (european network of trainees in obstet...
Echange et congrès annuels de l'entog (european network of trainees in obstet...
 
Interview de vola botolahy, gynécologue obstétricien malgache.
Interview de vola botolahy, gynécologue obstétricien malgache.Interview de vola botolahy, gynécologue obstétricien malgache.
Interview de vola botolahy, gynécologue obstétricien malgache.
 
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
Dépistage de la trisomie 21 : absence de conflit d'intérêt - Laboratoire de B...
 
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au MarocLutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
Lutte contre la mortalité maternelle et néonatale au Maroc
 
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
Etude pansement versus absence de pansement dr a baby oct 2011
 
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCAExperience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
Experience de Cameroun par Leonard Onana, CEPCA
 
Point ebola sfmc ooas strat adviser 23012015
Point ebola sfmc ooas strat adviser 23012015Point ebola sfmc ooas strat adviser 23012015
Point ebola sfmc ooas strat adviser 23012015
 
Point ebola SFMC OOAS StratAdviser 23012015
Point ebola SFMC OOAS StratAdviser 23012015Point ebola SFMC OOAS StratAdviser 23012015
Point ebola SFMC OOAS StratAdviser 23012015
 
HPV et anus
HPV et anusHPV et anus
HPV et anus
 
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
Casablanca 2010 - Prévention de la Transmission Mère-Enfant du VIH (PTME) 
ét...
 
Transmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vihTransmission mere enfant_vih
Transmission mere enfant_vih
 
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-BérardL'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
L'après-cancer, un sujet de recherche? - Perrine Marec-Bérard
 
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
Presentation alerte jaune au Festival de la Communication Sante 1er décembre ...
 
Mici et grossesse
Mici et grossesseMici et grossesse
Mici et grossesse
 
1 s2.0-s1297958912002603-main
1 s2.0-s1297958912002603-main1 s2.0-s1297958912002603-main
1 s2.0-s1297958912002603-main
 
prise-en-charge-infertilité en dans un service de FIV.pdf
prise-en-charge-infertilité en dans un service de FIV.pdfprise-en-charge-infertilité en dans un service de FIV.pdf
prise-en-charge-infertilité en dans un service de FIV.pdf
 
Génétique médicale en tunisie situation et perspectives
Génétique médicale en tunisie situation et perspectivesGénétique médicale en tunisie situation et perspectives
Génétique médicale en tunisie situation et perspectives
 
Programme 1er décembre 2016
Programme 1er décembre 2016Programme 1er décembre 2016
Programme 1er décembre 2016
 
I 2-25 suites de couches pathologiques
I 2-25 suites de couches pathologiquesI 2-25 suites de couches pathologiques
I 2-25 suites de couches pathologiques
 

St jeandedieuafagnan

  • 1. HÔPITAL St Jean de Dieu d’AFAGNAN TOGO District du Bas Mono Mission d’évaluation 7 au 14 décembre 2013 Dr Jean Vialard 1
  • 2. Introduction le médecin de l’unité de gynécologie obstétrique de l’hôpital St Jean de Dieu d’Afagnan (TOGO) a fait une demande d’aide { Gynécologie Sans Frontières (GSF) pour une aide en gynécologie et l’obstétrique d’urgence. Le comité de direction de GSF a souhaité une mission d’évaluation. Hôpital Saint Jean de Dieu 2
  • 3. I - Le TOGO • Situé sur la côte occidentale de l’Afrique, le Togo est l’un des plus petits pays de l’Afrique de l’ouest. 6 régions L’hôpital d’Afagnan étant dans la région maritime au sud-est à 95 Km de Lomé 650km de long pour 50 à 100km de large. Superficie 56 800 km² ( 1/10ème de la France ) • • • • • • Monnaie : le franc CFA Taux de change : 1€ = 656 FCFA République Capitale : LOME Langue officielle : le français Population : 6,9 millions – Forte natalité 2.8 en 2012 – 60% moins de 20 ans • Religion : christianisme surtout au sud, islam partie centrale et nord, croyances traditionnelles. 3
  • 4. I - Le TOGO (suite 1) 1 – Politique pouvoir politique autoritaire. Armée forte. Nouvelles élections en 2015, mais la reconduction du Président Faure Gnassingbé est probable, car l’opposition pèse peu sur la vie politique. La gestion de l’état des grands dossiers est déplorable, en particulier : l’énergie, l’agro-alimentaire, les routes et la santé… 2 – Economie le Togo a une économie fragile, et une croissance faible. C’est l’un des pays d’Afrique au plus faible revenu par habitant. (523$) Il paye lourdement la période de crise socio-politique des années 1980. La précarité s’aggrave. 4
  • 5. I - Le TOGO (suite 2) 3 - Sécurité (France-diplomatie) Globalement bonne 4 – Santé (Bilan OMS 2012) • Peloton « des pays les moins avancés » • Progression de la pauvreté o 32% à la fin des années 1980 à 61,7% en 2006, une pauvreté essentiellement rurale (79,7% de la population rurale vivant en dessous du seuil de pauvreté) ainsi qu’une extrême vulnérabilité des individus à la pauvreté (taux de vulnérabilité estimé à 81,2%). • les indicateurs notamment ceux de la santé de la mère et de l’enfant n’ont connu que peu d’amélioration ou se sont parfois dégradés. 5
  • 6. I - Le TOGO (suite 3) • Faible probabilité d’atteindre la plupart des OMD { l’horizon 2015 si les tendances actuelles se maintiennent Place centrale de l’hôpital d’Afagnan 6
  • 7. I - Le TOGO (suite 4) 7 - Faculté de médecine à Lomé 25 médecins/an 8 – ONG Très peu Une femme et sa fille devant l’entrée de la maternité (Afagnan) 7
  • 8. II - L’hôpital d’Afagnan 1 – Historique Hôpital confessionnel- Privé: Frères Saint Jean de Dieu. Inauguration 1960. 2 - Bassin de population – recrutement  District du BAS MONO environ 95000 habitants (22.000 femmes en âge de procréer)  Mais l’hôpital d’Afagnan draine une population beaucoup plus importante sur toute la région « maritime », et également de Lomé. Des patients viennent des pays limitrophes, surtout du Bénin, mais aussi du Nigeria.  10 dispensaires publics. Ils sont sous la direction d’un directeur préfectoral de santé. 8
  • 9. II - L’hôpital d’Afagnan (2)  3 – Principales données démographiques et médicales dans la province: région maritime – District du « bas mono »  Taux HIV population : ? 15-49 ans : 3,3% (OMS 2007) Mortalité par VIH/100.000 : 170 Taux de couverture antirétroviraux 42% Taux d’HIV femmes enceintes : environ 3% (OMS) Santé reproductive :  Taux de fertilité : 4,3% (OMS-2007)  Nombre de naissances : 3 trimètres 2013. DRS. Région maritime: 27099 Bas mono : 2157.  Taux de césarienne : région maritime: 2,48% - Bas mono : 8,6% (DRS) 9
  • 10. II - L’hôpital d’Afagnan (3)  Taux de ventouses: ? mais très faible.  Taux de mortalité maternelle : 350/100.000 (OMS-1990) région maritime : 144/100.000 (DRS-2013) Bas mono : 510/100.000 (DRS2013) – 1300/100.000 CHR de Tsevié  Taux de mort-né/1000 : région maritime : 26.34 - Bas mono : 28,74 et de mortalité néonatale précoce : ?  Taux de mortalité infantile <5ans/1000 : OMS-1990 98/1000 (paludisme 24%, pneumonie 16%, diarrhée 14%, VIH 5%, anomalies congénitales+infections NN+ asphyxie NN = 13%)  Nombre de fistules : ? mais semble très faible. 10
  • 11. II - L’hôpital d’Afagnan (4) Organisation en santé reproductive actuelle dans la province District de YOTO District de ZIO District du Bas Mono District d’AVE District des LACS District de VO 11
  • 12. II - L’hôpital d’Afagnan (5) Bloc obstétrical 4 – Bilan SONU C • • • • • • • Infrastructures : bonne Permanence des soins médicaux fragile Protocoles à améliorer Dossier national bon Médicaments – sang parfait Equipement : à améliorer (bloc technique) Hygiène à revoir Salle suite de couches Salle néonatologie 12
  • 13. II - L’hôpital d’Afagnan (6)  Indicateurs de pratique  Tout bon sauf les ventouses, peu ce CPN  Indicateurs de résultats  Nbre accouchements 2013: 1027 – Enfants nés vivants 917  Césarienne 421 (41%)  Hg post-partum?  Eclampsie : ? CHR Tsévié 2,66% CHR Tsévié toxémie 8,3%  Ventouse : 3!!!  Mortalité maternelle : 4 (390/100000)  Mort-nés : 104 (10,2%)  Prématurité: 5,93%  Hypotrophie: 17,55% 13
  • 14. Paysage du Bas Mono piste - baobab
  • 15. Les préalables indispensables  Equipe médicale de gynéco-obstétrique locale stable et crédible  Arrivée prévue en janvier 2014 d’une jeune diplômée en GO de Cotonou, chef de service, qui s’investit totalement dans le projet de collaboration  Maintien d’un jeune médecin en formation depuis 2 mois. Il souhaite rester 1 an avant formation en GO (LOME)  Finalisation de la convention avec le Pr AKAPADIA chef de Sce de gynécologie obstétrique au CHU Sylvanus Olympio à Lomé. DES de gynécologie obstétrique tous les 3 mois. (comme en orthopédie) 15
  • 16. Introduction  GSF s’investit dans des collaborations où la mère et l’enfant au niveau d’un territoire sont pris en charge, afin d’obtenir des résultats significatifs ( politique de réseau )  Le plan d’action implique les acteurs locaux et politiques.  L’action bien ciblée collectivement est évaluée, elle doit permettre une amélioration pérenne des conditions de cette population prise en charge à notre départ dans 2 ou 3 ans.  L’objectif de faire diminuer la mortalité maternelle et infantile impose plusieurs niveaux d’actions. 16
  • 17. A – HÔPITAL D’AFAGNAN 1 - Service de gynéco-obstétrique (SONUC) Aide de la surveillante par un cadre sur le plan managérial. Ce préalable est indispensable afin d'obtenir l'autorité sur son équipe, avec le chef de service et le directeur. Hygiène. Gestion du matériel. Evaluation.  Médecins/SF / Accoucheuses. Formation SONU après mise aux normes matérielles du service.  Médecins/SF/accoucheuses: extraction instrumentale après mise en place du matériel. 17
  • 18. A – HÔPITAL D’AFAGNAN (2)  Protocoles à diffuser sur le circuit de soins – affichage  Hygiène: lavage des mains, sol…  Pré-éclampsie/éclampsie  Sulfate de Mg – Surveillance  Hémorragie de la délivrance  Infection – Antibiothérapie  Douleur  Préparation à une césarienne 18
  • 19. A – HÔPITAL D’AFAGNAN (3)  Investissements PAR ORDRE de PRIORITE        Chariot réanimation maternelle+++ Matériel ventouse+++ Sacs à recueil de sang gradué Moustiquaires en SdeC 3ème table d’accouchement non électrique. Lavabos, robinetterie avec support savon et SHA au bloc obstétrical et bloc opératoire Lampe spot (1 à 2) 19
  • 20. A – HÔPITAL D’AFAGNAN (4)  Kit accouchements, épisiotomies, suture vaginale – circuit stérilisation.  Déménagement et réaménagement salle de travail + lits  Aménagement salle de consultation. Echographe.  Pieds à perfusion bloc obstétrical (3)  Compte-goutte ou seringue électrique pour le bloc maternité et SdeC.  Cardiotocographe.  Postes O2  Ventilateurs en SdeC. Climatiseurs en salles techniques  Revoir boites de chirurgie au bloc opératoire. 20
  • 21. A – HÔPITAL D’AFAGNAN (5)  Tête de réseau / SONUB et les 10 USP du "bas mono"  La surveillante, déchargée d'une partie administrative (saisie informatique) accepterait cette mission.  Une sage-femme du service est également très intéressée  Missions:    Partage des protocoles +/- formation complémentaire dossier référent et contre-référent Evaluation du réseau en collaboration avec la direction régionale de la santé 21
  • 22. A – HÔPITAL D’AFAGNAN (6) 2 – Chirurgie gynécologique – bloc central. Améliorer organisation et management du bloc , en collaboration le médecin référent, la surveillante et le directeur Protocoles • Hygiène, dont lavage des mains • Anesthésie • Préparation cutanée • Antibioprophylaxie • Douleur 22
  • 23. Bloc opératoire hôpital d’Afagnan Salle de gynécologie climatisée, table nouveau-né, stérilisation 23
  • 24. A – HÔPITAL D’AFAGNAN (7) Type de chirurgie gynécologique • Valider les interventions de base pratiquées par l’équipe médicale. Césarienne, hystérectomie d’hémostase, hystérectomie simple, kyste de l’ovaire • Mission GSF sur dossiers complexes et spécifiques et formation. Cancérologie pelvienne et sein. Myomectomie. Prolapsus. Autres. Investissements • en particulier instrumentation 24
  • 25. B - RESEAU • Hôpital d'Afagnan tête de réseau ( Carte SONU en cours de • • • • réalisation ) 2 sonuB: au nord Hôpital de Tabligho (25km) au sud CMS d'Attitogon +/- CMC Aklakou 10 USP ("bas mono") Dossier à travailler avec le DPS à Afagnan. 0,5 ETP/SF? Missions:     dossier de suivi (existe) Partage des protocoles +/- formation complémentaire dossier référent et contre-référent Evaluation du réseau en collaboration avec la direction régionale de la santé 25
  • 26. B - RESEAU (2)  Aide de GSF sur l'accompagnement SF « formée réseau »  Financement: ATBEF Association Togolaise pour le bienêtre familial et UNFPA. Suites de couches – Dispensaire d’Afagnan 26
  • 27. C - Consultations avancées  Expérimentation à valider avec les responsables politiques régionaux, voire nationaux, et le DPS. Programmes en cours pour tuberculose, paludisme et HIV. Egalement sur vaccinations, ou PF.  Point d'ancrage sur les dispensaires (USP)  Passage dans les villages "bas mono" pour: • CPN et conseils (dépistage des hauts risques) Pas de CPN dans 50% • PF (8,6% dans le "bas mono" contraception gratuite) 27
  • 29. C - Consultations avancées (2)  Moyens à mettre aux niveaux des dispensaires  A définir avec le DPS et groupe de SF et accoucheuses  moyens humains, transports, matériel (Budget prévisionnel)  Engagement du ministère de la santé de poursuivre cette politique en la finançant dans 3 ans. Mme la directrice régionale était très favorable à cette expérimentation, qui peut être reprise ailleurs secondairement. 29