SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Télécharger pour lire hors ligne
Webinaire InnOvin
Produire et valoriser
la luzerne
Vendredi 30 Septembre 2022
Patrice PIERRE (Idele) et Laurence SAGOT (Idele/CIIRPO)
La luzerne : du sol à l’animal
➢ Agronomie : une espèce exigeante aux multiples atouts…
➢ Récolte : une question de feuilles
➢ Valorisation : des lots prioritaires
Et vos questions au fil des discussions!
La luzerne, la légumineuse fourragère
aux nombreux atouts
3
Excellente tête de rotation,
Bonne résistance à la sécheresse et aux fortes
températures et effet structurant sur le sol grâce à
son système racinaire pivotant puissant et très
développé.
Sécurisation du système fourrager (potentiel de
rendement, résistance sécheresse).
Contribue au renforcement de l’autonomie
protéique et alimentaire de l’exploitation.
Source RPG
Surface cumulée de luzerne : 353 381 .4 ha,
soit 15,7 %
100% en valeur
relative = 65% en
valeur absolue
4
La luzerne : un gisement de protéines
Production de protéine à l’hectare :
Luzerne : 1,8 à 2,4 T de protéines / ha
5
La luzerne s’adapte de conditions extrêmes
Elle accepte les fortes chaleurs :
fixation symbiotique possible jusqu’à 30 °C
arrêt de la croissance au-delà de 40 °C
des conditions qui impactent le rendement et la pérennité
Avec une bonne résistance au froid :
au-dessous de 10 °C, tous les types ont une croissance fortement réduite
altération de la vigueur et de la production ultérieure au-dessous de - 20 °C
pour les types Flamands
destruction des types Provence au-dessous de - 10 °C
6
Peut-on semer la luzerne en sol acide ?
Un essai conduit à la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou (49)
sols profonds, non hydromorphes
limons sableux acides (pH5,5)
inoculation à l’installation
fertilisation : chaulage + compost
Modalités M1 M2 M3 M4 M5
Luzerne Cannelle 25 15
T. violet Ségur 20 10 10
Dacyle Grennly 10
RGH Antal 15
Brôme Rosabel 15
Les rendements mesurés (t MS/ha)
Modalités M1 M2 M3 M4 M5
2003 (4 cycles) 10.7 10.0 12.4 14.3 10.8
2004 (3 cycles) 19.6 19.2 15.6 17.2 14.4
2005 (3 cycles) 17.6 18.6 11.6 12.3 11.7
Moyenne 16.0 15.9 13.2 14.6 12.3
En grande parcelle, 9,8 TMS/ha stockées de
luzerne pure avec 4 sécheresses consécutives.
La luzerne s’adapte à la majorité des sols
en dehors des situations hydromorphes
7
Une source d’azote bénéfique à la rotation
8
Les variétés de luzerne se
classent en trois grands groupes
Type Provence : proche de Medicago sativa, résistante au sec, aux
coupes fréquentes mais sensible au froid (zone méditerranéenne)
Type Flamand : Medicago media proche de Medicago falcata,
résistante au froid, très productive
Type Marais de l’ouest : proche de Medicago varia, port plus étalé,
assez sensible au froid
Distinction possible avec l’échelle de dormance (1 à 12)
1 : variété très dormante, repos végétatif marqué en hiver, très grande
résistance au froid
12 : variété non dormante, pas d’arrêt de végétation en hiver, très
sensible aux basses températures
9
La luzerne :
faire les bons choix de variétés
Le rendement et sa répartition : il existe des différences de l’ordre de 6 à 9 %
sur la production totale annuelle.
La teneur en MAT : il existe des différences de 6 à 8 % de teneur en protéines
entre les variétés.
La résistance à la verse : la verse de la luzerne s’accompagne d’une perte de
feuilles et donc de valeur alimentaire.
La résistance à la verticilliose, aux nématodes.
La finesse des tiges : les luzernes à tige fine sont plus faciles à consommer par
les animaux. Elles limitent le risque de perçage des bâches d’enrubannage.
10
Avec quelles variétés ?
Salsa (06) Semences Vertes 3.9 ++ + +++ - ++
Timbale (03)* Jouffray-Drillaud 4.4 ++ + + + +++ 6.1
Artémis (10) Barenbrug France 4.3 +++ + +++ + +
Cannelle (98) RAGT 3.9 ++ + - + ++ 4.4
Comète (96)
Galaxie (07) Jouffray-Drillaud 4.2 +++ + ++ - +++
Neptune (08) Florimond Desprez
et Carneau
3.8 ++ + +++ - ++
Variété (année
d’inscription)
Marque
commerciale
Dormance
Rendement
annuel
Résistance Qualité
Verse
Nématodes
Verticilliose
Teneur
en
protéines
Grosseur
des
tiges
Arpège (04) LG 3.8 + + +++ ++ +++ 5.9
Semences Vertes 4.0 ++ + ++ + +
Concerto (03) Florimond
Desprez/AtoutSem
3.9 ++ + ++ + +++ 6.2
Daphné (96)* Florimond Desprez
et Carneau
3.6 +++ ++ ++ ++ ++ 5.1
Exquise (07) Caussade
Semences
4.5 ++ + + ++ +++
Félicia (09) Semunion ++ + ++ - +++
Propositions de variétés type Flamand (catalogue français)
d’après source GEVES
La dormance est notée de 1 = très dormante à 12 = non dormante. Choisir des
variétés autour de 3 ou 4.
La grosseur des tiges est notée de 1 = très fine à 9 = très grosse.
www.herbe-book.org
11
Quand et comment implanter
la luzerne ?
Comment ?
Avec ou sans labour suivant l’état structural et le précédent. L’objectif est
d’obtenir une préparation de sol fine et émiettée en surface.
Profondeur : 1 cm maximum.
Semoir à céréales (en relevant si possible les bottes pour limiter le
salissement).
Vitesse d’avancement 3 à 4 km/h (meilleure régularité de semis).
Tassement énergique.
Dose de semis : 25 kg/ha en fin d’été, 20 kg/ha au printemps
Quand ?
Semis de fin d’été : mi-août à fin août.
Semis de printemps : en plein ou sous couvert
d’une céréale de printemps (15 mars - 15 avril)
Vos questions et partages
d’expériences
12
13
Quelles solutions pour limiter
le salissement ?
Semis sous couvert au printemps (avoine de printemps, orge de
printemps)
Mélanges d’espèces :
Luzerne + TV, TB (1ère année)
Luzerne + Dactyle, FE (années suivantes)
Intervenir mécaniquement avec des outils à dents
sur des luzernes installées
14
Quelles solutions pour limiter
le salissement ?
15
Quelles solutions pour limiter
le salissement ?
16
Quelles solutions pour limiter
le salissement ?
17
Quelles solutions pour limiter
le salissement ?
Vos questions et partages
d’expériences
18
19
Avec quel entretien ?
➢ La luzerne fixe l’azote de l’air
➢ Exportation forte, exigence moyenne en K
➢ Exportation faible, exigence forte en P
➢ Besoin élevé en Ca0
(500 U / an, export + lessivage)
➢ Possibilité de valoriser 15 t/ha de fumier vielli
à l’automne et réduire les apports minéraux
20
Comment bien faire vieillir une
luzernière ?
Laisser fleurir la luzerne au moins
une fois par an (mobilisation des
réserves).
Respecter un délai minimum de 4
à 5 semaines.
Dernière coupe avant les gelées.
Eviter le tassement par le matériel
de récolte.
Eviter un pâturage trop ras par les
animaux ou des fauches trop
rases.
Vos questions et partages
d’expériences
21
22
Récolte de la luzerne : une histoire de
feuilles…
23
Importance du rapport feuille/tige : il détermine la teneur en
protéines et la valeur énergétique.
Stade précoce : les feuilles représentent + 50 % de la matière sèche
contre 1/3 au vieillissement.
La composition des feuilles est stable : MAT = 25 à 30 % de la MS.
La composition des tiges évolue par contre fortement : 19 à 10 % MAT
suivant le stade.
Evolution de la nature des parois cellulaires au fur et à mesure que le
rapport feuille/tige diminue.
Récolte de la luzerne : une histoire
de feuilles…
24
Récolte de la luzerne : une histoire
de stades…
Source Arvalis
25
FOIN : comment conserver les feuilles
lors de la récolte ?
26
FOIN : des pertes en feuilles potentielles à
toutes les étapes de la récolte
Sources : Arvalis Institut du végétal
27
FOIN : des pertes en feuilles potentielles à
toutes les étapes de la récolte
LA FAUCHE :
Faucher le matin, accélère la vitesse de dessiccation (stomates
ouverts), conditionneur à rouleaux (éclatement des tiges).
Avec une faucheuse classique ou a rouleaux avec régime lent du
conditionneur
Si possible, utiliser le système d’éparpillement
Hauteur de coupe 6 à 8 cm
Sources : Arvalis Institut du végétal
28
FOIN : des pertes en feuilles potentielles à
toutes les étapes de la récolte
Fanage : Opération responsable de la plus grande partie des pertes
A raisonner en fonction de la quantité de fourrage
Non nécessaire sur la coupe est bien étalée le premier jour
Avec une Faneuse équipée de boîtier réducteur = réduire de
moitié la vitesse de rotation des toupies,
Un fanage sur des chaumes hauts (6-7 cm) permet une ventilation
naturelle du fourrage.
Sources : Arvalis Institut du végétal
29
FOIN : comment conserver les feuilles
lors de la récolte ?
Andainage :
Le matin avant la disparition de la rosée
Dès 65 % de MS
Andaineur à soleils pour le débit de chantier
Réaliser un regroupement maximum des andains
pour un pressage rapide
Sources : Arvalis Institut du végétal
30
FOIN : comment conserver les feuilles
lors de la récolte ?
Pressage :
en fin de matinée dès que la rosée s’est retirée ou tard le soir
En balles ronds avec une chambre variable
Liage filet indispensable
Avec de gros andain pour limiter le temps de rotation dans la
chambre
En évitant les ameneurs rotatifs
Sources : Arvalis Institut du végétal
31
L’enrubannage de luzerne
Une particularité de l’espèce : la luzerne est pauvre en sucres. Ces sucres
se transforment en acide lactique dans l’ensilage, nécessaire à la
conservation. Son pouvoir tampon à l’acidification est élevé.
procéder à un préfanage entre 50 et 60 % MS, améliore la qualité de la
première coupe et la qualité des repousses, opter pour des variétés à tiges
fines.
Les mélanges avec des graminées permettent
de meilleures conversations.
32
Pour quels coûts ?
www.perel.chambagri.fr
Vos questions et partages
d’expériences
33
34
Valeurs alimentaires
Valeurs énergétiques et protéiques de luzerne en 1er cycle au stade début
bourgeonnement, selon le stade de récolte et le mode de conservation.
De la luzerne en stocks :
enrubannage ou foin
35
Pour quels lots en priorité?
Type d’animaux de XXX (prioritaire)
à X
allaitantes XXX
Fin de gestation XX
Entretien X
En lutte X
Agneaux en finition XXX
Agnelles de renouvellement X
Exemples de rations avec du foin de
légumineuses pures distribué à volonté
37
En brut par brebis
Exemples de rations avec de l’enrubannage
de légumineuses pures distribué à volonté
38
En brut par brebis
Nombre d’agneaux
allaités
Semaines de lactation Les 6 premières Au-delà de 6 semaines
Un seul agneau triticale 400 g 0
CMV de type 14-14 20 g **
Deux agneaux triticale 600 g 400 g
Tourteau de colza 100 g 0
CMV de type 14-14 20 g 20
Source : Idele
Les mêmes précautions qu’avec
tous les enrubannages
39
- Minéral avec B1
Si les conditions de récolte et de
conservation sont bonnes, 100 mg de vitamine B1
par kg d’aliment minéral vitaminé suffisent,
En cas de doute sur la qualité, il est
préconisé de sécuriser avec 1000 mg/kg.
- Attention aux agneaux
Des agneaux finis avec du foin de
luzerne
40
Du fourrage de légumineuses + une
céréale
41
• Du foin ou de l’enrubannage de
luzerne ou trèfle violet purs
• Une céréale : orge, triticale…
• Un aliment minéral équilibré en
phosphore et calcium
Le même indice de
consommation en concentré
42
• Pour un agneau sevré
à 70 j et
commercialisé à 18 kg
de carcasse, compter :
50 à 60 kg de céréale
Croissances : - 30 %
=> + 10 à 15 jours de
finition
43
Vos questions et partages
d’expériences
44
De la luzerne au
pâturage
45
46
Le pâturage : avec précautions…
Pâturer des repousses vieillies (5 semaines minimum plus riches en
tiges),
Ne pas faire pâturer les animaux à jeun,
Les mélanges avec des graminées réduisent les risques,
Eviter le piétinement en conditions humides,
Faucher les refus après une pâture pour une repousse rapide,
Attention aux phyto oestrogènes.
Pour quels lots en priorité?
Type d’animaux de XXX (prioritaire)
à X
allaitantes XXX
Fin de gestation X
Entretien XX
En lutte X
Agneaux en finition XXX
Agnelles de renouvellement XX
En vous remerciant
place aux questions...
Pour en savoir plus :
les Cahiers du projet
4AgeProd : la luzerne
48

Contenu connexe

Similaire à webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf

Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...jérémie jost
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...Institut de l'Elevage - Idele
 
La conduite de la culture du colza en Bretagne
La conduite de la culture du colza en BretagneLa conduite de la culture du colza en Bretagne
La conduite de la culture du colza en BretagneRéseau Tepos
 
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheQuelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheInstitut de l'Elevage - Idele
 

Similaire à webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf (20)

L'entretien mécanique des prairies
L'entretien mécanique des prairiesL'entretien mécanique des prairies
L'entretien mécanique des prairies
 
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
Quelle Prairie multi-espèces pour les chèvres ... en Nouvelle-Aquitaine et Pa...
 
Agric.cm pomme de terre2
Agric.cm pomme de terre2Agric.cm pomme de terre2
Agric.cm pomme de terre2
 
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
6 La ressource alimentaire, un enjeu dans les élevages en agriculture biologi...
 
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdfwebinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
webinaire UMT SeSAM du 14 décembre 2022.pdf
 
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdfwebinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
webinaires InnOvin 2022_ derobees_estivales.pdf
 
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
20240206_WEBINAIRE_diaporama_VF.pdf
 
Atelier Faire du bon foin pour les chèvres
Atelier Faire du bon foin pour les chèvresAtelier Faire du bon foin pour les chèvres
Atelier Faire du bon foin pour les chèvres
 
Les brebis pâturent dans la plaine.pptx
Les brebis pâturent dans la plaine.pptxLes brebis pâturent dans la plaine.pptx
Les brebis pâturent dans la plaine.pptx
 
Jto 2020 15oct e agroforesterie beral
Jto 2020 15oct e  agroforesterie beralJto 2020 15oct e  agroforesterie beral
Jto 2020 15oct e agroforesterie beral
 
Des solutions fourragères plus autonomes
Des solutions fourragères plus autonomesDes solutions fourragères plus autonomes
Des solutions fourragères plus autonomes
 
Jto2020 14oct atelier brebis vigne et vergers
Jto2020 14oct atelier brebis vigne et vergersJto2020 14oct atelier brebis vigne et vergers
Jto2020 14oct atelier brebis vigne et vergers
 
Fermoscopie bio n°5
Fermoscopie bio n°5Fermoscopie bio n°5
Fermoscopie bio n°5
 
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèseLes prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
Les prairies multi-espèces du REDCap - synthèse
 
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
Les cahiers techniques de Haute-Normandie | Polyculture-élevage n°2
 
Un sol vivant3
Un sol vivant3Un sol vivant3
Un sol vivant3
 
La conduite de la culture du colza en Bretagne
La conduite de la culture du colza en BretagneLa conduite de la culture du colza en Bretagne
La conduite de la culture du colza en Bretagne
 
1286-Le Système de Riziculture Intensif (SRI) en Afrique
1286-Le Système de Riziculture Intensif (SRI) en Afrique1286-Le Système de Riziculture Intensif (SRI) en Afrique
1286-Le Système de Riziculture Intensif (SRI) en Afrique
 
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR FlècheQuelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
Quelle prairie multi-espèces pour les chèvres de l'Ouest ? PSDR Flèche
 
PATURALE webinaire décembre 22.pdf
PATURALE webinaire décembre 22.pdfPATURALE webinaire décembre 22.pdf
PATURALE webinaire décembre 22.pdf
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele

Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesInstitut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...Institut de l'Elevage - Idele
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...Institut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfInstitut de l'Elevage - Idele
 

Plus de Institut de l'Elevage - Idele (20)

Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
Note agro-climatique et prairies n°3 - Mai 2024
 
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
Provinlait_Comment améliorer les performances environnementales et économique...
 
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
#Pause travail 9 Fnab BEEBBio 13 mai 2024.pdf
 
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdfJTC 2024  Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
JTC 2024 Bâtiment et Photovoltaïque.pdf
 
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversitéGAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
GAL2024 - L'élevage laitier cultive la biodiversité
 
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
GAL2024 - Consommations et productions d'énergies dans les exploitations lait...
 
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
GAL2024 - Méthane 2030 : une démarche collective française à destination de t...
 
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engageGAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
GAL2024 - Décarbonation du secteur laitier : la filière s'engage
 
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentesGAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
GAL2024 - Changements climatiques et maladies émergentes
 
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
GAL2024 - Parcellaire des fermes laitières : en enjeu de compétitivité et de ...
 
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
GAL2024 - Traite des vaches laitières : au coeur des stratégies d'évolution d...
 
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
GAL2024 - Renouvellement des actifs : un enjeu pour la filière laitière franç...
 
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenusGAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
GAL2024 - Situation laitière 2023-2024 : consommation, marchés, prix et revenus
 
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdfJTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
JTC 2024 La relance de la filière de la viande de chevreau.pdf
 
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
JTC 2024 - Leviers d’adaptation au changement climatique, qualité du lait et ...
 
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdfJTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
JTC 2024 - SMARTER Retour sur les indicateurs de santé .pdf
 
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdfJTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
JTC 2024 - DeCremoux_Anomalies_génétiques.pdf
 
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdfJTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
JTC 2024 - Réglementation européenne BEA et Transport.pdf
 
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptxCAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
CAP2ER_GC_Presentation_Outil_20240422.pptx
 
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
Note agro-climatique n°2 - 17 Avril 2024
 

webinaire InnOvin 30 septembre 2022.pdf

  • 1. Webinaire InnOvin Produire et valoriser la luzerne Vendredi 30 Septembre 2022 Patrice PIERRE (Idele) et Laurence SAGOT (Idele/CIIRPO)
  • 2. La luzerne : du sol à l’animal ➢ Agronomie : une espèce exigeante aux multiples atouts… ➢ Récolte : une question de feuilles ➢ Valorisation : des lots prioritaires Et vos questions au fil des discussions!
  • 3. La luzerne, la légumineuse fourragère aux nombreux atouts 3 Excellente tête de rotation, Bonne résistance à la sécheresse et aux fortes températures et effet structurant sur le sol grâce à son système racinaire pivotant puissant et très développé. Sécurisation du système fourrager (potentiel de rendement, résistance sécheresse). Contribue au renforcement de l’autonomie protéique et alimentaire de l’exploitation. Source RPG Surface cumulée de luzerne : 353 381 .4 ha, soit 15,7 % 100% en valeur relative = 65% en valeur absolue
  • 4. 4 La luzerne : un gisement de protéines Production de protéine à l’hectare : Luzerne : 1,8 à 2,4 T de protéines / ha
  • 5. 5 La luzerne s’adapte de conditions extrêmes Elle accepte les fortes chaleurs : fixation symbiotique possible jusqu’à 30 °C arrêt de la croissance au-delà de 40 °C des conditions qui impactent le rendement et la pérennité Avec une bonne résistance au froid : au-dessous de 10 °C, tous les types ont une croissance fortement réduite altération de la vigueur et de la production ultérieure au-dessous de - 20 °C pour les types Flamands destruction des types Provence au-dessous de - 10 °C
  • 6. 6 Peut-on semer la luzerne en sol acide ? Un essai conduit à la ferme expérimentale de Thorigné d’Anjou (49) sols profonds, non hydromorphes limons sableux acides (pH5,5) inoculation à l’installation fertilisation : chaulage + compost Modalités M1 M2 M3 M4 M5 Luzerne Cannelle 25 15 T. violet Ségur 20 10 10 Dacyle Grennly 10 RGH Antal 15 Brôme Rosabel 15 Les rendements mesurés (t MS/ha) Modalités M1 M2 M3 M4 M5 2003 (4 cycles) 10.7 10.0 12.4 14.3 10.8 2004 (3 cycles) 19.6 19.2 15.6 17.2 14.4 2005 (3 cycles) 17.6 18.6 11.6 12.3 11.7 Moyenne 16.0 15.9 13.2 14.6 12.3 En grande parcelle, 9,8 TMS/ha stockées de luzerne pure avec 4 sécheresses consécutives. La luzerne s’adapte à la majorité des sols en dehors des situations hydromorphes
  • 7. 7 Une source d’azote bénéfique à la rotation
  • 8. 8 Les variétés de luzerne se classent en trois grands groupes Type Provence : proche de Medicago sativa, résistante au sec, aux coupes fréquentes mais sensible au froid (zone méditerranéenne) Type Flamand : Medicago media proche de Medicago falcata, résistante au froid, très productive Type Marais de l’ouest : proche de Medicago varia, port plus étalé, assez sensible au froid Distinction possible avec l’échelle de dormance (1 à 12) 1 : variété très dormante, repos végétatif marqué en hiver, très grande résistance au froid 12 : variété non dormante, pas d’arrêt de végétation en hiver, très sensible aux basses températures
  • 9. 9 La luzerne : faire les bons choix de variétés Le rendement et sa répartition : il existe des différences de l’ordre de 6 à 9 % sur la production totale annuelle. La teneur en MAT : il existe des différences de 6 à 8 % de teneur en protéines entre les variétés. La résistance à la verse : la verse de la luzerne s’accompagne d’une perte de feuilles et donc de valeur alimentaire. La résistance à la verticilliose, aux nématodes. La finesse des tiges : les luzernes à tige fine sont plus faciles à consommer par les animaux. Elles limitent le risque de perçage des bâches d’enrubannage.
  • 10. 10 Avec quelles variétés ? Salsa (06) Semences Vertes 3.9 ++ + +++ - ++ Timbale (03)* Jouffray-Drillaud 4.4 ++ + + + +++ 6.1 Artémis (10) Barenbrug France 4.3 +++ + +++ + + Cannelle (98) RAGT 3.9 ++ + - + ++ 4.4 Comète (96) Galaxie (07) Jouffray-Drillaud 4.2 +++ + ++ - +++ Neptune (08) Florimond Desprez et Carneau 3.8 ++ + +++ - ++ Variété (année d’inscription) Marque commerciale Dormance Rendement annuel Résistance Qualité Verse Nématodes Verticilliose Teneur en protéines Grosseur des tiges Arpège (04) LG 3.8 + + +++ ++ +++ 5.9 Semences Vertes 4.0 ++ + ++ + + Concerto (03) Florimond Desprez/AtoutSem 3.9 ++ + ++ + +++ 6.2 Daphné (96)* Florimond Desprez et Carneau 3.6 +++ ++ ++ ++ ++ 5.1 Exquise (07) Caussade Semences 4.5 ++ + + ++ +++ Félicia (09) Semunion ++ + ++ - +++ Propositions de variétés type Flamand (catalogue français) d’après source GEVES La dormance est notée de 1 = très dormante à 12 = non dormante. Choisir des variétés autour de 3 ou 4. La grosseur des tiges est notée de 1 = très fine à 9 = très grosse. www.herbe-book.org
  • 11. 11 Quand et comment implanter la luzerne ? Comment ? Avec ou sans labour suivant l’état structural et le précédent. L’objectif est d’obtenir une préparation de sol fine et émiettée en surface. Profondeur : 1 cm maximum. Semoir à céréales (en relevant si possible les bottes pour limiter le salissement). Vitesse d’avancement 3 à 4 km/h (meilleure régularité de semis). Tassement énergique. Dose de semis : 25 kg/ha en fin d’été, 20 kg/ha au printemps Quand ? Semis de fin d’été : mi-août à fin août. Semis de printemps : en plein ou sous couvert d’une céréale de printemps (15 mars - 15 avril)
  • 12. Vos questions et partages d’expériences 12
  • 13. 13 Quelles solutions pour limiter le salissement ? Semis sous couvert au printemps (avoine de printemps, orge de printemps) Mélanges d’espèces : Luzerne + TV, TB (1ère année) Luzerne + Dactyle, FE (années suivantes) Intervenir mécaniquement avec des outils à dents sur des luzernes installées
  • 14. 14 Quelles solutions pour limiter le salissement ?
  • 15. 15 Quelles solutions pour limiter le salissement ?
  • 16. 16 Quelles solutions pour limiter le salissement ?
  • 17. 17 Quelles solutions pour limiter le salissement ?
  • 18. Vos questions et partages d’expériences 18
  • 19. 19 Avec quel entretien ? ➢ La luzerne fixe l’azote de l’air ➢ Exportation forte, exigence moyenne en K ➢ Exportation faible, exigence forte en P ➢ Besoin élevé en Ca0 (500 U / an, export + lessivage) ➢ Possibilité de valoriser 15 t/ha de fumier vielli à l’automne et réduire les apports minéraux
  • 20. 20 Comment bien faire vieillir une luzernière ? Laisser fleurir la luzerne au moins une fois par an (mobilisation des réserves). Respecter un délai minimum de 4 à 5 semaines. Dernière coupe avant les gelées. Eviter le tassement par le matériel de récolte. Eviter un pâturage trop ras par les animaux ou des fauches trop rases.
  • 21. Vos questions et partages d’expériences 21
  • 22. 22 Récolte de la luzerne : une histoire de feuilles…
  • 23. 23 Importance du rapport feuille/tige : il détermine la teneur en protéines et la valeur énergétique. Stade précoce : les feuilles représentent + 50 % de la matière sèche contre 1/3 au vieillissement. La composition des feuilles est stable : MAT = 25 à 30 % de la MS. La composition des tiges évolue par contre fortement : 19 à 10 % MAT suivant le stade. Evolution de la nature des parois cellulaires au fur et à mesure que le rapport feuille/tige diminue. Récolte de la luzerne : une histoire de feuilles…
  • 24. 24 Récolte de la luzerne : une histoire de stades… Source Arvalis
  • 25. 25 FOIN : comment conserver les feuilles lors de la récolte ?
  • 26. 26 FOIN : des pertes en feuilles potentielles à toutes les étapes de la récolte Sources : Arvalis Institut du végétal
  • 27. 27 FOIN : des pertes en feuilles potentielles à toutes les étapes de la récolte LA FAUCHE : Faucher le matin, accélère la vitesse de dessiccation (stomates ouverts), conditionneur à rouleaux (éclatement des tiges). Avec une faucheuse classique ou a rouleaux avec régime lent du conditionneur Si possible, utiliser le système d’éparpillement Hauteur de coupe 6 à 8 cm Sources : Arvalis Institut du végétal
  • 28. 28 FOIN : des pertes en feuilles potentielles à toutes les étapes de la récolte Fanage : Opération responsable de la plus grande partie des pertes A raisonner en fonction de la quantité de fourrage Non nécessaire sur la coupe est bien étalée le premier jour Avec une Faneuse équipée de boîtier réducteur = réduire de moitié la vitesse de rotation des toupies, Un fanage sur des chaumes hauts (6-7 cm) permet une ventilation naturelle du fourrage. Sources : Arvalis Institut du végétal
  • 29. 29 FOIN : comment conserver les feuilles lors de la récolte ? Andainage : Le matin avant la disparition de la rosée Dès 65 % de MS Andaineur à soleils pour le débit de chantier Réaliser un regroupement maximum des andains pour un pressage rapide Sources : Arvalis Institut du végétal
  • 30. 30 FOIN : comment conserver les feuilles lors de la récolte ? Pressage : en fin de matinée dès que la rosée s’est retirée ou tard le soir En balles ronds avec une chambre variable Liage filet indispensable Avec de gros andain pour limiter le temps de rotation dans la chambre En évitant les ameneurs rotatifs Sources : Arvalis Institut du végétal
  • 31. 31 L’enrubannage de luzerne Une particularité de l’espèce : la luzerne est pauvre en sucres. Ces sucres se transforment en acide lactique dans l’ensilage, nécessaire à la conservation. Son pouvoir tampon à l’acidification est élevé. procéder à un préfanage entre 50 et 60 % MS, améliore la qualité de la première coupe et la qualité des repousses, opter pour des variétés à tiges fines. Les mélanges avec des graminées permettent de meilleures conversations.
  • 32. 32 Pour quels coûts ? www.perel.chambagri.fr
  • 33. Vos questions et partages d’expériences 33
  • 34. 34 Valeurs alimentaires Valeurs énergétiques et protéiques de luzerne en 1er cycle au stade début bourgeonnement, selon le stade de récolte et le mode de conservation.
  • 35. De la luzerne en stocks : enrubannage ou foin 35
  • 36. Pour quels lots en priorité? Type d’animaux de XXX (prioritaire) à X allaitantes XXX Fin de gestation XX Entretien X En lutte X Agneaux en finition XXX Agnelles de renouvellement X
  • 37. Exemples de rations avec du foin de légumineuses pures distribué à volonté 37 En brut par brebis
  • 38. Exemples de rations avec de l’enrubannage de légumineuses pures distribué à volonté 38 En brut par brebis Nombre d’agneaux allaités Semaines de lactation Les 6 premières Au-delà de 6 semaines Un seul agneau triticale 400 g 0 CMV de type 14-14 20 g ** Deux agneaux triticale 600 g 400 g Tourteau de colza 100 g 0 CMV de type 14-14 20 g 20 Source : Idele
  • 39. Les mêmes précautions qu’avec tous les enrubannages 39 - Minéral avec B1 Si les conditions de récolte et de conservation sont bonnes, 100 mg de vitamine B1 par kg d’aliment minéral vitaminé suffisent, En cas de doute sur la qualité, il est préconisé de sécuriser avec 1000 mg/kg. - Attention aux agneaux
  • 40. Des agneaux finis avec du foin de luzerne 40
  • 41. Du fourrage de légumineuses + une céréale 41 • Du foin ou de l’enrubannage de luzerne ou trèfle violet purs • Une céréale : orge, triticale… • Un aliment minéral équilibré en phosphore et calcium
  • 42. Le même indice de consommation en concentré 42 • Pour un agneau sevré à 70 j et commercialisé à 18 kg de carcasse, compter : 50 à 60 kg de céréale
  • 43. Croissances : - 30 % => + 10 à 15 jours de finition 43
  • 44. Vos questions et partages d’expériences 44
  • 45. De la luzerne au pâturage 45
  • 46. 46 Le pâturage : avec précautions… Pâturer des repousses vieillies (5 semaines minimum plus riches en tiges), Ne pas faire pâturer les animaux à jeun, Les mélanges avec des graminées réduisent les risques, Eviter le piétinement en conditions humides, Faucher les refus après une pâture pour une repousse rapide, Attention aux phyto oestrogènes.
  • 47. Pour quels lots en priorité? Type d’animaux de XXX (prioritaire) à X allaitantes XXX Fin de gestation X Entretien XX En lutte X Agneaux en finition XXX Agnelles de renouvellement XX
  • 48. En vous remerciant place aux questions... Pour en savoir plus : les Cahiers du projet 4AgeProd : la luzerne 48