SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  30
Etude des besoins des entreprises
Délégation Mulhouse Sud Alsace
2017
Département proximité entreprises
PROPOS INTRODUCTIFS & METHODOLOGIE
Le Sud Alsace se compose d’environ 14000 entreprises. Cette étude est
basée sur 773 rencontres individuelles entre 2014 et 2016. Cet
échantillon représente donc plus de 5% du tissu économique.
Cette étude n’est pas une commande. Elle est le fruit de l’action de la CCI
(et plus particulièrement du service proximité entreprises) sur le terrain, en
face à face, ayant permis de remonter des datas.
Le ciblage prioritaire des entreprises fait suite à la réflexion des élus de la
CCI. Il a été décidé de ne pas mettre de critère d’activité prioritaire. La
démarche de prospection a été ciblée vers les entreprises n’ayant pas eu
de contact avec la CCI depuis plus de 5 ans (85% des entreprises lorsque
la requête a été réalisée en 2014), ayant plus de 3 ans d’existence et
comprises entre 3 et 30 salariés.
95% des interlocuteurs des conseillers proximité ont été les chefs
d’entreprise. 5% des cadres de direction.
Cette étude s’avère utile pour comprendre les attentes et fixer des
priorités. Elle ne constitue toutefois qu’un regard partiel mais nous
donne de bonnes indications sur des actions à mener. La CCI a un rôle
d’expérimentation (défricher au-delà des besoins identifiés pour en
générer de nouveaux).
POINTSCLEFS A RETENIR
Les besoins des entreprises ne sont pas les mêmes sur les
différents territoires du Sud Alsace (voir étude complète).
La visibilité, le financement, le recrutement et le réseau/business
sont au cœur des attentes des entreprises
Les solutions proposées par la CCI séduisent les entreprises quand
elles en prennent connaissance
L’ensemble des besoins des entreprises ne sont pas couverts par
notre offre
PARTIE 1 : LE PROFIL DES
ENTREPRISES RENCONTRÉES
Avant d’analyser les données que nous ont remontées
les chefs d’entreprise, il est important de comprendre
quelle est la typologie des entreprises rencontrées :
activité, taille, implantation géographique.
Remarques
Industrie
28%
Services aux entreprises
9%
Services mixtes
18%
Services aux particuliers
3%
Commerce de gros
15%
Commerce de
détail
6%
BTP
17%
Transport
4%
L’ensemble des secteurs
d’activités sont représentés
Cet échantillon est assez
représentatif de notre tissu. Le
commerce de détail est toutefois
un peu sous représenté
30% services
21% commerce
17% BTP
4% Transport
28% Industrie
S
U
D
A
L
S
A
C
E
A
C
T
I
V
I
T
E
S
Remarque
Mulhouse Alsace
Agglomération
51%
Saint-Louis
16%
Thur et Doller
19%
Sundgau
14%
Le territoire de la M2A
représente 51% des
entreprises rencontrées (la
réalité est qu’il en pèse 56%)
S
U
D
A
L
S
A
C
E
I
M
P
L
A
N
T
A
T
I
O
N
S
Remarque
Les 1 à 10 salariés
représentent 74% des
entreprises rencontrées,
ce qui est en dessous de
la réalité (plus de 80%)
Moins 5 salariés
40%
6-10 salariés
34%
11-20 salariés
20%
21-30 salariés
6%
S
U
D
A
L
S
A
C
E
E
F
F
E
C
T
I
F
S
PARTIE 2 : LES PROBLÉMATIQUES DES
ENTREPRISES
1045 problématiques ont spontanément été évoquées.
Sur les problématiques, l’action de la CCI (et d’une manière générale des
acteurs publics du développement économique) reste assez marginale,
contrairement aux projets. Ces problématiques sont spontanément, sans
influence, évoquées par les chefs d’entreprise.
Financières 21%
Marché 34%
Règlementation et
fiscalité 18%
Recrutement
et RH 15%
Dirigeant
10%
Visibilité 3%
Situation personnelle du
dirigeant
S
U
D
A
L
S
A
C
E
773 entreprises
1045 problématiques
L’action de la CCI est plus compliquée sur
les problématiques qu’elle ne le sera sur
les projets
Spontanément
évoquées par les chefs
d’entreprises
P
R
O
B
L
E
M
A
T
I
Q
U
E
S
Les problématiques financières : Les chefs d’entreprises subissent les effets d’un climat économique toujours morose entrainant des difficultés à dégager trésorerie et financement du besoin
en fonds de roulement (6%). L’augmentation de la concurrence les oblige à baisser leurs marges pour décrocher des marchés, ce qui entraine inévitablement une baisse de la rentabilité (6%).
Le nombre de leurs clients connaissant également des difficultés est en croissance, ce qui force les chefs d’entreprises à se lancer dans des procédures de recouvrement d’impayés au
détriment du développement de leur activité (6%). La problématique sous-jacente de la faiblesse des fonds propres est souvent évoquée. Il y a une vraie déception par rapport au manque de
soutien bancaire en cette période complexe, parfois même pour quelques milliers d’euros (3%).
Dirigeant : 90 dirigeants se trouvent dans une situation personnelle difficile (divorce,
dépression, responsabilité engagée, dilemme associés etc…). Plusieurs d’entre eux
souhaitent transmettre leur entreprise mais ne trouvent pas preneur. Les chefs
d’entreprises ne souhaitent pas transmettre à leurs enfants au vu de la vie stressante
engendrée par la gestion d’une entreprise.
Visibilité : 3% des chefs d’entreprise affirment que la visibilité est une problématique. Cela
s’explique par le fait que l’évolution des pratiques commerciales, des modes de
communication est un problème pour leur entreprise. Ils subissent leur manque d’évolution
ces dernières années, notamment à travers un manque d’intérêt ou de compétences pour
l’utilisation de nouveaux outils comme le numérique.
Recrutement et RH : Juste derrière le marché et la concurrence, le recrutement et les RH
sont les principales problématiques des chefs d’entreprise rencontrés (15%). En effet,
ces TPE/PME cherchent à recruter mais n’y arrivent pas ! Les conseillers ont identifié
plusieurs explications à ce phénomène : tout d’abord, le manque de compétences,
d’outils et de temps pour recruter du personnel. C’est un vrai métier et dans ces petites
structures, c’est le chef d’entreprise qui gère les RH. Ensuite, on connait une réelle
pénurie de main d’œuvre sur des métiers peu qualifiés. Pour les métiers qualifiés, il s’agit
plutôt de la difficulté à attirer et fidéliser les bons profils renvoyant à une problématique
d’attractivité de l’entreprise et du territoire. Le manque de flexibilité du droit du travail
pèse aussi lourdement sur les chefs d’entreprises.
Marché : Le marché en souffrance est la principale problématique évoquée spontanément par
les chefs d’entreprises (34%). Les conséquences de cette préoccupation se répartissent entre
la baisse du CA (162), la concurrence et le manque de visibilité sur le carnet de commandes.
Pour la concurrence, il s’agit de celle des autoentrepreneurs pour les activités de service et de
la concurrence étrangère pour le BTP, particulièrement dans les marchés publics. Les
entreprises exportatrices sont celles qui s’en sortent le mieux.
Réglementation et fiscalité : La complexité réglementaire et la fiscalité sont des
problématiques historiques (18%). L’exemple de la loi accessibilité est frappant.
Financières 23%
Règlementation et
fiscalité 23%
Recrutement
et RH 17%
Dirigeant
6%
Situation du
dirigeant
Visibilité carnet de
commande
S
U
N
D
G
A
U
105 entreprises
228 problématiques
Les chefs d’entreprises du Sundgau
identifient plus facilement leurs
problématiques (ou ont plus tendance à
se plaindre ). 2,2 problématiques par
entreprise contre 1,4 de moyenne dans le
Sud Alsace.
Ils voient, bien plus qu’ailleurs, la visibilité
comme une vraie problématique (8%
contre 3% en Sud Alsace). Les entreprises
ont du mal à communiquer et se faire
connaitre auprès de nouveaux clients.
Contrairement aux autres territoires, la
règlementation et la fiscalité occupent
l’esprit de la moitié (52) des chefs
d’entreprises rencontrés. L’action de
l’état est vécue comme véritablement
contraignante (augmentation constante
des prélèvements, lourdeurs des dossiers
marchés publics, normes d’accessibilité…)
P
R
O
B
L
E
M
A
T
I
Q
U
E
S
Financières 14%
Règlementation
et fiscalité 7%
Recrutement
et RH 21%
Dirigeant
13%
Rentabilité et marges
Frilosité bancaire
Fonds propres
Situation personnelle du
dirigeant
Management
Visibilité carnet de commande
S
T
-
L
O
U
I
S
3
F
126 entreprises
72 problématiques
Les chefs d’entreprises des 3F identifient
spontanément peu de problématiques
(près d’1 entreprise sur 2 n’en cite pas) ce
qui apparait comme positif.
Le recrutement et les RH sont des
problématiques bien plus présentes que
sur les autres territoires avec 21% contre
15% de moyenne sur le reste du Sud
Alsace. Le position frontalière explique
cette donnée.
La baisse de CA et la concurrence sont
plus préoccupantes qu’ailleurs malgré
une meilleure visibilité sur le carnet de
commande.
En revanche, les chefs d’entreprises ne
voient pas la règlementation et la fiscalité
comme une problématique majeure
comme sur le reste du territoire
(seulement 6 entreprises sur 126)
P
R
O
B
L
E
M
A
T
I
Q
U
E
S
Financières 23%
Règlementation et
fiscalité 16%
Recrutement
et RH 10%
Dirigeant
15%
Visibilité 2%
Concurrence
T
H
U
R
D
O
L
L
E
R
147 entreprises
126 problématiques
Les problématiques financières(23%)
apparaissent comme une préoccupation
plus importantes sur Thur et Doller. Le
manque de soutien bancaire, parfois pour
des sommes relativement faibles (10 K€)
démoralisent les chefs d’entreprises et
impactent BFR et trésorerie. Le délai de
paiement de plus en plus long dans les
marchés publics pose également des
problèmes.
Plus qu’ailleurs, la situation personnelle
des dirigeants est délicate. 19 chefs
d’entreprises évoquent des problèmes de
type : divorce, dépression, responsabilité
engagée (prud’homme), conflit associés…
Nous pouvons également relever que les
problématiques de recrutement et RH
sont plus basses qu’ailleurs (1 entreprise
sur 11).
P
R
O
B
L
E
M
A
T
I
Q
U
E
S
P
R
O
B
L
E
M
A
T
I
Q
U
E
S
Financières 21%
Règlementation
et fiscalité 18%
Recrutement
et RH 14%
Dirigeant
8%
Fonds propres
Situation personnelle du
dirigeant
Cession / Transmission
M
2
A
395 entreprises
619 problématiques
Au vu du nombre important d’entreprises
rencontrées sur ce territoire, les grands
segments se rapprochent de l’étude Sud
Alsace dans sa globalité.
Le nombre d’entreprises permet une
analyse affinée par secteurs d’activité.
Ainsi, la baisse du CA est plus
problématique pour les industries et les
services aux entreprises. Les services aux
particuliers, les commerces de détail, les
commerces de gros et le BTP sont eux
plus gênés par la concurrence. Le secteur
des transports par la complexité des
contraintes réglementaires.
1 différence majeure ressort avec les
territoires plus ruraux : Les entreprises de
la M2A paraissent mieux armées pour une
transition vers les nouveaux modes de
communication (et donc une bonne
visibilité).
PARTIE 3 : LES PROJETS DES
ENTREPRISES
748 projets ont spontanément été évoqués.
Sur les projets, l’action de la CCI est souvent possible et concrète. Un projet
est positif, oriente le regard vers l’avenir. Par ailleurs, nous nous sommes
rendu compte que l’éveil aux problématiques fait naitre des projets. Les
projets ont été regroupés en 8 chapeaux thématiques.
Recrutement
24%
Investissement
30%
Stratégie
32%
Transmission 8%
Croissance externe
Innovation
Restructuration
S
U
D
A
L
S
A
C
E
773 entreprises
748 projets
Projet = positif. L’action
concrète de la CCI est
possible
Spontanément
évoquées par les chefs
d’entreprises
P
R
O
J
E
T
S
L’éveil aux problématiques
engendre la naissance de projets
Transmission
8% des projets sont des projets de transmission d’entreprise. Pratiquement un chef
d’entreprise sur 10 a une volonté de transmettre son entreprise à court terme. Cette donnée
vient confirmer la problématique de difficulté à trouver un repreneur.
Les projets d’investissement
Ils représentent 30% des projets des entreprises, ce qui est extrêmement positif. 17%
concernent des projets d’investissement dans l’immobilier pour un déménagement ou
une extension. Les 13% restants concernent le secteur industriel avec des
investissements dans les outils de production.
Restructuration
Quelques entreprises ont pour projet une restructuration impliquant souvent des
licenciements.
Innovation
14 projets innovants ont été identifiés. Certains sont déjà avancés et d’autres au stade de la
réflexion. Même si le pourcentage est faible, il est rassurant de constater que certaines
entreprises sont sur une dynamique d’innovation.
Croissance externe, rachat d’entreprise
2% des chefs d’entreprise ont la volonté de racheter une entreprise (concurrente ou d’une
activité complémentaire) pour accélérer leur croissance. Il s’agit là d’entreprises ayant les reins
assez solides pour aller dans cette direction.
Stratégie
32% des projets consistent à faire évoluer l’approche stratégique de l’entreprise. Cette
donnée témoigne d’une réelle prise de conscience des chefs d’entreprise de TPE/PME
sur la nécessité de revoir leur approche pour développer leur entreprise. L’approche
commerciale, numérique et la volonté de se développer à l’export (nouveaux marchés)
ressortent.
Le recrutement
Fidèle à ce qui a été dit lors de l’interrogation des chefs d’entreprise sur leurs
problématiques, 24% des projets sont des recrutements de personnel qualifié
(commerciaux, ingénieurs…) ou peu qualifié (fraiseurs, soudeurs, mécaniciens…). Cela
représente tout de même 180 postes.
Investissement
34%
Stratégie
34%
Innovation
Développement
numérique
Développement
à l’export
S
U
N
D
G
A
U
105 entreprises
73 projets
Les chefs d’entreprises du Sundgau ont,
par rapport aux autres territoires, peu de
projets (0,7 par entreprise contre plus d’1
sur le reste du Sud Alsace).
Le développement de l’entreprise par sa
numérisation/digitalisation arrive en tête
des projets. Cela confirme la
problématique de visibilité
précédemment identifiée. Les chiffres
sont impressionnants : 21%, c’est plus de
2 fois plus que sur le reste du territoire
(10%).
Seulement 1 entreprise sur les 105 a pour
projet de se développer à l’export. C’est
très en-dessous du reste du territoire
(6%).
Plus spécifiquement, les projets de
recrutement ne concernent dans le
Sundgau pratiquement que les très
petites structures (moins de 5 salariés)
contrairement à Mulhouse ou Saint-Louis
3F.
P
R
O
J
E
T
S
Investissement
30%
Stratégie
35%
S
T
-
L
O
U
I
S
3
F
126 entreprises
103 projets
Comme sur le territoire Thur et Doller,
plus s’une entreprise sur 4 a pour projet
de recruter. En revanche, ce sont
majoritairement de recrutements pour
des emplois qualifiés et pour des
entreprises de 6 à 30 salariés.
Une autre particularité de ce secteur
géographique concerne les projets de
développement à l’export, 3 fois plus
d’entreprises ont pour projet l’export que
sur le secteur de Mulhouse (dans le
secteur industriel plus spécifiquement).
Les entreprises d’un effectif entre 6 et 20
salariés souhaitent travailler avec les
voisins suisses essentiellement.
3% des projets détectés sont innovants.
C’est une proportion plus importante que
sur les autres territoires.
P
R
O
J
E
T
S
Investissement
33%
Stratégie
26%
Innovation
T
H
U
R
D
O
L
L
E
R
P
R
O
J
E
T
S
147 entreprises
183 projets
Plus d’une entreprise sur 4 prévoit une
embauche à court ou moyen terme,
particulièrement dans l’industrie et le
domaine des services, moins vrai dans les
BTP et le transport où cette tendance est
moins nette.
Les projets d’investissement sont plus
nombreux qu’ailleurs en proportion (61
projets) mais la problématique du
financement des investissements est
également plus régulièrement soulevée.
Enfin, plus nombreux que sur les autres
territoires, 10% des projets concernent la
cession / transmission d’entreprise. La
population des chefs d’entreprises
apparait comme plus « vieillissante » sur
Thur et Doller ce qui rend l’enjeu du
renouvellement du tissu par la création
d’entreprise encore plus important.
Investissement
28%
Restructuration
M
2
A
P
R
O
J
E
T
S
395 entreprises
389 projets
Sur le territoire de la M2A, les projets de
recrutement ne concernent pas les entreprises
industrielles, les services aux entreprises et les
commerces de gros qui privilégieront pour leur
développement : une réorganisation commerciale ou
une diversification… En revanche, ce n’est pas le cas
pour les services mixtes et le BTP qui placent
l’embauche en priorité des projets.
Sur le plan de la taille des entreprises, les projets de
recrutement vont plutôt concerner les TPE. Au-delà
de 20 salariés, c’est l’investissement immobilier
(extension, rénovation des locaux, déménagement)
ou dans l’outil de production arrivent en tête de liste.
Sur la M2A, les chefs d’entreprises ne s’intéressent
que peu à l’export pour leur développement.
Pour finir, 60% des projets innovants identifiés en
Sud Alsace proviennent du territoire de la M2A qui
apparait comme le plus dynamique (écosystème plus
favorable ?)
PARTIE 4 : LES SOLUTIONS DE LA CCI : NOTRE
OFFRE A DU SUCCÈS !
2046 produits/prestations ont été prescrit(e)s auprès des 773 entreprises suite aux
rendez-vous proximité.
Ce regroupement par chapeaux thématiques n’est pas lié à notre organisation en
terme de « directions ». Ainsi, plusieurs directions peuvent répondre à une même
thématiques de besoin.
S
U
D
A
L
S
A
C
E
773 entreprises
2086 produits
Présenter une offre lisible
(richbook) fait émerger de
nouveaux intérêts
Ils répondent en partie aux
problématiques et projets des
entreprises (moy 2,7/E)
P
R
O
D
U
I
T
S
Environ 130 produits* (hors
création d’entreprise),
composent l’offre « affichée » de
la CCI (dont environ 80% sont
gratuits pour les entreprises).
Ils sont segmentables en 3
niveaux :
.Information qualifiée
.Accompagnement personnalisé
(inférieur à une journée/E)
.Accompagnement expert
(supérieur à une journée/E)
*hors appui collectif
Numérique 14%
Partenaires
Externes
15%
Aides
publiques 10%
Document unique et développement durable
14%
Visibilité 16%
Juridique 6%
Document
unique 11%
CIP
Aides publiques : De nombreuses aides financières existent et voient le jour régulièrement
pour les entreprises. Via notamment l’accès expert CCI sur le site des aides.fr, les conseillers
sont à même de cibler précisément les aides mobilisables pour une entreprise en fonction de
son activité, projet, taille… Il arrive également que nous soyons promoteurs de dispositifs
spécifiques (convention avec la DIRECCTE) comme ce fut le cas pour les contrats de
génération.
Partenaires externes
De nombreuses demandes sont orientées vers des partenaires institutionnels ayant des
expertises précises (INPI, APEC, Alsace Innovation, etc…) que la CCI n’a pas. Le conseiller
proximité oriente dans ce cas de manière qualifiée avec un contact précis au sein de la
structure.
Visibilité : Les entreprises sont en attente de visibilité de la part de la CCI. Plusieurs prestations
vont en ce sens : Point Eco, vidéos, expos parvis et ME, référencement annuaires
thématiques…
Juridique : Les chefs d’entreprise ont régulièrement des questions juridiques sur des sujets très
divers. Des conseillers experts sont à leur écoute. Document unique et développement durable
L’accompagnement à la rédaction du document unique est une prestation demandée. Le
reste des produits concernant le développement durable correspond principalement à
l’action « industrie collaborative » (mutualisation de ressources).
Numérique
Il s’agit principalement d’accompagnements à la rédaction du cahier des besoins pour
des projets numériques, de conseils sur les réseaux sociaux et de diagnostics
référencement site web.
Cession transmission : La CCI est un acteur incontournable dans l’accompagnement à la cession
et à la transmission d’une entreprise. De nombreux produits existent, de la mise en relation au
dossier complet et à sa promotion.
Apprentissage / Formation : L’apprentissage est une mission historique de la CCI et une
demande récurrente des entreprises. En terme de formation, le Pôle est un acteur
majeur et propose des formations catalogue ou sur mesure.
Fichiers : Les fichiers d’entreprises proposés par la CCI restent d’excellentes bases de
prospection pour les entreprises. Elles sont qualifiées, sur mesure et à jour.
Immobilier d’entreprise : Nous l’avons vu, de nombreuses entreprises ont un projet
immobilier (déménagement, extension…). En complément de la bourse des locaux
vacants, la CCI est au cœur de l’aménagement et de l’animation de nombreuses zones
industrielles.
Export
Diagnostic primo-exportateur, actions collectives de prospection à l’export, mise en
relation internationale… De nombreux produits export CCI intéressent les entreprises,
qu’elles soient déjà dans l’aventure ou non.
Croissance externe : Comme pour la cession transmission, la CCI accompagne les entreprises
dans leur démarche de croissance externe/rachat d’entreprise.
CIP : Le CIP est un organisme aidant les entreprises en grandes difficultés. Une fois par mois,
une session a lieu à la CCI.
Réseaux: Les chefs d’entreprise souhaitent s’ouvrir à d’autres entrepreneurs pour développer
leur business. La CCI les intègre auprès de différents clubs (qu’elle anime ou non). Nous leur
transmettons également une cartographie de l’ensemble des réseaux thématiques et
territoriaux en Alsace.
105 entreprises
257 produits
Les chefs d’entreprises du Sundgau ont
été beaucoup plus demandeurs
d’accompagnements sur leur
transformation numérique (cahier des
besoins, référencement naturel,
Facebook…) qu’ailleurs avec 21% (1
entreprise sur 2).
L’appui juridique est également plus élevé
que sur les autres territoires.
5 entreprises ont été orienté vers le
centre d’intervention et de prévention
des difficultés (CIP) pour des situations
très complexes.
Numérique 21%
Partenaires
Externes 19%
Document unique et
développement durable 14%
Visibilité 17%
D.U.11%
Immobilier d’entreprise
Export
Cr. externe
CIP
S
U
N
D
G
A
U
P
R
O
D
U
I
T
S
Numérique
13%
Partenaires
Externes 19%
Document unique et
développement durable 10%
Visibilité 17%
D.U.
8%
Cr. externe
CIP
ACTECO3F
(Réseau)
11%
S
T
-
L
O
U
I
S
3
F
126 entreprises
391 produits
Les entreprises des 3F apprécient l’initiative
CCI du réseau Acteco3F. 1/3 des entreprises
rencontrées rejoignent le club. Cela
témoigne d’une vraie attente en terme de
connaissance des autres chefs d’entreprises
du territoire.
Sans surprise, l’export est au cœur des sujets
sur lesquels a agit la CCI pour les entreprises
des 3F, plus particulièrement sur l’aide à la
structuration de leur approche du marché
Suisse.
La prescription auprès de partenaires
externes est plus importante sur les 3F avec
19%. Elle correspond au fait que nous
n’avions pas la réponse en interne mais
savions vers qui orienter de manière
qualifiée pour trouver la solution au chef
d’entreprise (APEC, INPI, BPI…) Les chefs
d’entreprises n’attendent pas que la CCI ait
une réponse à tout, mais connaisse le tissu
et sache orienter pertinemment !
P
R
O
D
U
I
T
S
Numérique
13%
Partenaires
Externes 16%
Document unique et
développement durable 16%
Visibilité 13%
Juridique 5%
D.U.
13%
CIP
Export
T
H
U
R
D
O
L
L
E
R
P
R
O
D
U
I
T
S
147 entreprises
378 produits
Les produits les plus consommés dans l’offre
CCI correspondent principalement aux
projets évoqués par les chefs d’entreprises
du territoire Thur et Doller :
.Les demandes d’études des aides publiques
mobilisables, au vu du nombre de projets
d’investissements, s’élèvent à 13%.
.L’accompagnement à la cession /
transmission de leur entreprise est très
demandé. Ce produit, payant, permettra au
chef d’entreprise d’avoir un dossier complet
pour valoriser son entreprise. La CCI utilisera
ses réseaux et plateformes (Opportunet)
pour trouver un repreneur.
En revanche, 1/3 des entreprises
rencontrées ont été accompagnées à la
réalisation de leur document unique. Cette
demande n’apparaissait ni dans les
problématiques, ni dans les projets.
Numérique
14%
Partenaires
Externes
12%
Aides
publiques
10%
Document unique et
développement durable 14%
Visibilité 17%
Document
unique 11%
CIP
P
R
O
D
U
I
T
S
M
2
A
395 entreprises
1060 produits
Lors de nos échanges, les chefs d’entreprises
nous demandent moins de mises en relations
avec des partenaires externes : 12% contre 18%
sur le reste du Sud Alsace. Nous pourrions
avancer les raisons d’un écosystème plus dense
et mieux identifié.
L’apprentissage est une réponse aux
problématiques de compétences qui intéresse
plus les entreprises de la M2A que dans le reste
du Sud Alsace.
C’est sur la M2A que nous avons accompagné le
plus d’entreprise pour la croissance par le rachat
d’une autre entreprise.
Enfin, par ces chiffres, nous pourrions déduire
que les chefs d’entreprises sont plus sensibles au
développement durable. Ces résultats sont
toutefois influencés par une action
spécifiquement montée sur le territoire de la
M2A en 2016 : l’industrie collaborative
(mutualisations des ressources et déchets).
En conclusion,
quelques constats et
idées
Visibilité /CommunicationFinancement Recrutement de personnel
Il est difficile d’agir
directement
Ce qui ne veut pas dire que nous ne pouvons pas
évoluer (rôle des commissions thématiques CCIAE)
Des partenaires qualifiés
font le job
La CCI répond déjà
Si sur l’ensemble de ces données, nous retirons les besoins exprimés par les chefs
d’entreprises pour lesquels :
?
Que reste-t-il ?
A la portée de la CCI, sur le « marché » des
besoins des entreprises ?
Publics et parapublics. Quid du privé sur
certaines thématiques ?
Réseau/business
Exemples :
Création d’un fond de soutien ?
Lobbying CCI / banques ?
Accompagnement à la rédaction
des dossiers d’aides à
l’investissement ? (ils ne le
feront malheureusement pas
seul au vu de la complexité)
…
Fiscalité, règlementation…
Exemple :
Accompagnement Marketing
(poser rapidement la stratégie
par une approche pédagogique)
pour permettre à l’entrepreneur
de prendre les bonnes
orientations.
…
Exemple :
Partenariat pour accès en direct
à la base CV Pôle Emploi (déjà en
place). Les PME ne savent
souvent pas où chercher.
Partenariat acteurs privés ?
…
Exemple :
Un club CCI par sous-territoire ?
…
Il reste :

Contenu connexe

Tendances

Lettre vernimmen n° 110 oct. 2012
Lettre vernimmen n° 110 oct. 2012Lettre vernimmen n° 110 oct. 2012
Lettre vernimmen n° 110 oct. 2012
PressesdesMines
 
Carnets observatoire 2015 vdef at
Carnets observatoire 2015 vdef atCarnets observatoire 2015 vdef at
Carnets observatoire 2015 vdef at
BPCE
 
Conférence : La motivation des cadres, salaire ou sens ?
Conférence : La motivation des cadres, salaire ou sens ?Conférence : La motivation des cadres, salaire ou sens ?
Conférence : La motivation des cadres, salaire ou sens ?
Prof. Zwi Segal
 
BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE L'Observatoire - 2011BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE
 
Insee : Bilan auto-entrepreneurs depuis 2009
Insee : Bilan auto-entrepreneurs depuis 2009Insee : Bilan auto-entrepreneurs depuis 2009
Insee : Bilan auto-entrepreneurs depuis 2009
Nathalie SALLES
 
8 Cycle de vie & finances optimales TdG 18.05.2015
8 Cycle de vie & finances optimales TdG 18.05.20158 Cycle de vie & finances optimales TdG 18.05.2015
8 Cycle de vie & finances optimales TdG 18.05.2015
Albert Gallegos
 
Synthèse des résultats du Baromètre Trust Edelman 2010
Synthèse des résultats du Baromètre Trust Edelman 2010Synthèse des résultats du Baromètre Trust Edelman 2010
Synthèse des résultats du Baromètre Trust Edelman 2010
thinkingwithedelman
 
Soc128 competitivite entreprises-fiscalite
Soc128 competitivite entreprises-fiscaliteSoc128 competitivite entreprises-fiscalite
Soc128 competitivite entreprises-fiscalite
Fondation iFRAP
 

Tendances (20)

Lettre vernimmen n° 110 oct. 2012
Lettre vernimmen n° 110 oct. 2012Lettre vernimmen n° 110 oct. 2012
Lettre vernimmen n° 110 oct. 2012
 
Les Ateliers de L'Observatoire 2014
Les Ateliers de L'Observatoire 2014Les Ateliers de L'Observatoire 2014
Les Ateliers de L'Observatoire 2014
 
PME & ETI, repenser la croissance
PME & ETI, repenser la croissance PME & ETI, repenser la croissance
PME & ETI, repenser la croissance
 
Carnets observatoire 2015 vdef at
Carnets observatoire 2015 vdef atCarnets observatoire 2015 vdef at
Carnets observatoire 2015 vdef at
 
Conférence : La motivation des cadres, salaire ou sens ?
Conférence : La motivation des cadres, salaire ou sens ?Conférence : La motivation des cadres, salaire ou sens ?
Conférence : La motivation des cadres, salaire ou sens ?
 
Baromètre de perception de l’égalité des chances en entreprise (2016)
Baromètre de perception de l’égalité des chances en entreprise (2016)Baromètre de perception de l’égalité des chances en entreprise (2016)
Baromètre de perception de l’égalité des chances en entreprise (2016)
 
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
Bpifrance Le Lab Les principaux resultats de l'enquete digital
 
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PMELes Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
Les Carnets de BPCE L'Observatoire Cession-transmission de PME
 
BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE L'Observatoire - 2011BPCE L'Observatoire - 2011
BPCE L'Observatoire - 2011
 
Quelle prévention dans les TPE ? Baromètre INRS 2014
Quelle prévention dans les TPE ? Baromètre INRS 2014Quelle prévention dans les TPE ? Baromètre INRS 2014
Quelle prévention dans les TPE ? Baromètre INRS 2014
 
Les Carnets de l'Observatoire 2017
Les Carnets de l'Observatoire 2017Les Carnets de l'Observatoire 2017
Les Carnets de l'Observatoire 2017
 
Le moral des patrons de PME-ETI
Le moral des patrons de PME-ETILe moral des patrons de PME-ETI
Le moral des patrons de PME-ETI
 
Randstad Award 2014 : synthèse des résultats
Randstad Award 2014 : synthèse des résultatsRandstad Award 2014 : synthèse des résultats
Randstad Award 2014 : synthèse des résultats
 
Insee : Bilan auto-entrepreneurs depuis 2009
Insee : Bilan auto-entrepreneurs depuis 2009Insee : Bilan auto-entrepreneurs depuis 2009
Insee : Bilan auto-entrepreneurs depuis 2009
 
8 Cycle de vie & finances optimales TdG 18.05.2015
8 Cycle de vie & finances optimales TdG 18.05.20158 Cycle de vie & finances optimales TdG 18.05.2015
8 Cycle de vie & finances optimales TdG 18.05.2015
 
Quelles pratiques de formation dans les TPE ?
Quelles pratiques de formation dans les TPE ?Quelles pratiques de formation dans les TPE ?
Quelles pratiques de formation dans les TPE ?
 
Synthèse des résultats du Baromètre Trust Edelman 2010
Synthèse des résultats du Baromètre Trust Edelman 2010Synthèse des résultats du Baromètre Trust Edelman 2010
Synthèse des résultats du Baromètre Trust Edelman 2010
 
Bpifrance Etude ETI 2020 - 5 typologies d'ETI
Bpifrance Etude ETI 2020 - 5 typologies d'ETIBpifrance Etude ETI 2020 - 5 typologies d'ETI
Bpifrance Etude ETI 2020 - 5 typologies d'ETI
 
Soc128 competitivite entreprises-fiscalite
Soc128 competitivite entreprises-fiscaliteSoc128 competitivite entreprises-fiscalite
Soc128 competitivite entreprises-fiscalite
 
CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - Vague 1 - Par OpinionWay...
CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - Vague 1 - Par OpinionWay...CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - Vague 1 - Par OpinionWay...
CCI France - Grande consultation des entrepreneurs - Vague 1 - Par OpinionWay...
 

Similaire à Etude des besoins des entreprises - CCI Alsace Eurométropole

Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en FranceLes défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
FactaMedia
 
Le baromètre des entreprises de croissance - OpinionWay - CroissancePlus - j...
Le baromètre des entreprises de croissance - OpinionWay - CroissancePlus  - j...Le baromètre des entreprises de croissance - OpinionWay - CroissancePlus  - j...
Le baromètre des entreprises de croissance - OpinionWay - CroissancePlus - j...
OpinionWay
 

Similaire à Etude des besoins des entreprises - CCI Alsace Eurométropole (20)

Résultats de l'enquête Attirer Les talents dans les PME-ETI
Résultats de l'enquête Attirer Les talents dans les PME-ETI Résultats de l'enquête Attirer Les talents dans les PME-ETI
Résultats de l'enquête Attirer Les talents dans les PME-ETI
 
Barometre économie Luxembourg
Barometre économie LuxembourgBarometre économie Luxembourg
Barometre économie Luxembourg
 
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en FranceLes défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
Les défaillances et les sauvegardes d'entreprises en France
 
ALTARES_Communiqué_Défaillances d'entreprises T32013
ALTARES_Communiqué_Défaillances d'entreprises T32013ALTARES_Communiqué_Défaillances d'entreprises T32013
ALTARES_Communiqué_Défaillances d'entreprises T32013
 
Barometre fraude et corruption prot-acgace
Barometre fraude et corruption prot-acgaceBarometre fraude et corruption prot-acgace
Barometre fraude et corruption prot-acgace
 
Le baromètre des entreprises de croissance - OpinionWay - CroissancePlus - j...
Le baromètre des entreprises de croissance - OpinionWay - CroissancePlus  - j...Le baromètre des entreprises de croissance - OpinionWay - CroissancePlus  - j...
Le baromètre des entreprises de croissance - OpinionWay - CroissancePlus - j...
 
Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME
Observatoire CRA de la transmission des TPE-PMEObservatoire CRA de la transmission des TPE-PME
Observatoire CRA de la transmission des TPE-PME
 
Etude Hays 2017 : les enjeux des metiers du Credit Management
Etude Hays 2017 : les enjeux des metiers du Credit Management Etude Hays 2017 : les enjeux des metiers du Credit Management
Etude Hays 2017 : les enjeux des metiers du Credit Management
 
La grande consultation des entrepreneurs - Vague 18 / Avril 2017
La grande consultation des entrepreneurs - Vague 18 / Avril 2017La grande consultation des entrepreneurs - Vague 18 / Avril 2017
La grande consultation des entrepreneurs - Vague 18 / Avril 2017
 
Etude Apec - Baromètre semestriel Apec / ANDRH - Marché de l'emploi et mobili...
Etude Apec - Baromètre semestriel Apec / ANDRH - Marché de l'emploi et mobili...Etude Apec - Baromètre semestriel Apec / ANDRH - Marché de l'emploi et mobili...
Etude Apec - Baromètre semestriel Apec / ANDRH - Marché de l'emploi et mobili...
 
L'Observatoire +Simple des Indépendants et des TPE / janvier 2016
L'Observatoire +Simple des Indépendants et des TPE  / janvier 2016L'Observatoire +Simple des Indépendants et des TPE  / janvier 2016
L'Observatoire +Simple des Indépendants et des TPE / janvier 2016
 
L'Observatoire +Simple.fr des indépendants et des TPE janvier 2016
L'Observatoire +Simple.fr des indépendants et des TPE janvier 2016L'Observatoire +Simple.fr des indépendants et des TPE janvier 2016
L'Observatoire +Simple.fr des indépendants et des TPE janvier 2016
 
L'Observatoire +Simple des Indépendants et des TPE - Par OpinionWay - janvier...
L'Observatoire +Simple des Indépendants et des TPE - Par OpinionWay - janvier...L'Observatoire +Simple des Indépendants et des TPE - Par OpinionWay - janvier...
L'Observatoire +Simple des Indépendants et des TPE - Par OpinionWay - janvier...
 
Comment les entreprises voient la crise au Luxembourg
Comment les entreprises voient la crise au LuxembourgComment les entreprises voient la crise au Luxembourg
Comment les entreprises voient la crise au Luxembourg
 
CroissancePlus-Astorg-OpinionWay - Baromètre des entreprises de croissance - ...
CroissancePlus-Astorg-OpinionWay - Baromètre des entreprises de croissance - ...CroissancePlus-Astorg-OpinionWay - Baromètre des entreprises de croissance - ...
CroissancePlus-Astorg-OpinionWay - Baromètre des entreprises de croissance - ...
 
Panel 100 Enquête bisannuelle socio-économique dans les secteurs de la Com...
Panel 100 Enquête bisannuelle  socio-économique  dans les secteurs de la  Com...Panel 100 Enquête bisannuelle  socio-économique  dans les secteurs de la  Com...
Panel 100 Enquête bisannuelle socio-économique dans les secteurs de la Com...
 
Tableau de bord conjoncturel - juin 2013
Tableau de bord conjoncturel - juin 2013Tableau de bord conjoncturel - juin 2013
Tableau de bord conjoncturel - juin 2013
 
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016
Odoxa pour Humanis - Les échéances sociales de la rentrée 2015-2016
 
Marché du travail et difficultés de recrutement dans le Nouveau pays de Lorie...
Marché du travail et difficultés de recrutement dans le Nouveau pays de Lorie...Marché du travail et difficultés de recrutement dans le Nouveau pays de Lorie...
Marché du travail et difficultés de recrutement dans le Nouveau pays de Lorie...
 
La Grande Consultation des entrepreneurs - Décembre 2017
La Grande Consultation des entrepreneurs - Décembre 2017La Grande Consultation des entrepreneurs - Décembre 2017
La Grande Consultation des entrepreneurs - Décembre 2017
 

Plus de Chambre de Commerce et d'Industrie de Region Alsace

Plus de Chambre de Commerce et d'Industrie de Region Alsace (20)

Twitter pour les professionnels
Twitter pour les professionnelsTwitter pour les professionnels
Twitter pour les professionnels
 
Cahier de tendance service aux particuliers
Cahier de tendance service aux particuliersCahier de tendance service aux particuliers
Cahier de tendance service aux particuliers
 
Réussir sa campagne de communication grâce au web
Réussir sa campagne de communication grâce au webRéussir sa campagne de communication grâce au web
Réussir sa campagne de communication grâce au web
 
Cahier de tendances restaurant / tapas
Cahier de tendances restaurant / tapasCahier de tendances restaurant / tapas
Cahier de tendances restaurant / tapas
 
Atelier réussir sa newsletter d’entreprise
Atelier réussir sa newsletter d’entrepriseAtelier réussir sa newsletter d’entreprise
Atelier réussir sa newsletter d’entreprise
 
Evolution des points de vente, inspiration
Evolution des points de vente, inspirationEvolution des points de vente, inspiration
Evolution des points de vente, inspiration
 
Médias sociaux professionnels, quels usages ?
Médias sociaux professionnels, quels usages ?Médias sociaux professionnels, quels usages ?
Médias sociaux professionnels, quels usages ?
 
Facebook pour les pros
Facebook pour les prosFacebook pour les pros
Facebook pour les pros
 
Atelier : Exploiter le web social
Atelier : Exploiter le web socialAtelier : Exploiter le web social
Atelier : Exploiter le web social
 
Nouveaux lieux, nouveaux espaces, nouvelles organisations
Nouveaux lieux, nouveaux espaces, nouvelles organisationsNouveaux lieux, nouveaux espaces, nouvelles organisations
Nouveaux lieux, nouveaux espaces, nouvelles organisations
 
Annuaire des entreprises pole 430
Annuaire des entreprises pole 430Annuaire des entreprises pole 430
Annuaire des entreprises pole 430
 
Idées de produits d'accompagnement suite à atelier de créativité interne
Idées de produits d'accompagnement suite à atelier de créativité interneIdées de produits d'accompagnement suite à atelier de créativité interne
Idées de produits d'accompagnement suite à atelier de créativité interne
 
Soirée clôture - Quizz webschool 2016
Soirée clôture - Quizz webschool 2016Soirée clôture - Quizz webschool 2016
Soirée clôture - Quizz webschool 2016
 
Atelier web : 10 applications au service de votre efficacité professionnelle
Atelier web : 10 applications au service de votre efficacité professionnelleAtelier web : 10 applications au service de votre efficacité professionnelle
Atelier web : 10 applications au service de votre efficacité professionnelle
 
Programme 2017 bizz and buzz (festival du numérique)
Programme 2017 bizz and buzz (festival du numérique)Programme 2017 bizz and buzz (festival du numérique)
Programme 2017 bizz and buzz (festival du numérique)
 
Quel projet emblématique pour faire rayonner le Sud Alsace ?
Quel projet emblématique pour faire rayonner le Sud Alsace ?Quel projet emblématique pour faire rayonner le Sud Alsace ?
Quel projet emblématique pour faire rayonner le Sud Alsace ?
 
Catalogue interactif de l'offre produit CCI Alsace Eurométropole
Catalogue interactif de l'offre produit CCI Alsace EurométropoleCatalogue interactif de l'offre produit CCI Alsace Eurométropole
Catalogue interactif de l'offre produit CCI Alsace Eurométropole
 
Programme Webschool2017
Programme Webschool2017Programme Webschool2017
Programme Webschool2017
 
Le web pour le créateur d'entreprise, JC Freund
Le web pour le créateur d'entreprise, JC FreundLe web pour le créateur d'entreprise, JC Freund
Le web pour le créateur d'entreprise, JC Freund
 
Webschool Mulhouse - Les Médias, JC Freund
Webschool Mulhouse - Les Médias, JC FreundWebschool Mulhouse - Les Médias, JC Freund
Webschool Mulhouse - Les Médias, JC Freund
 

Etude des besoins des entreprises - CCI Alsace Eurométropole

  • 1. Etude des besoins des entreprises Délégation Mulhouse Sud Alsace 2017 Département proximité entreprises
  • 2. PROPOS INTRODUCTIFS & METHODOLOGIE Le Sud Alsace se compose d’environ 14000 entreprises. Cette étude est basée sur 773 rencontres individuelles entre 2014 et 2016. Cet échantillon représente donc plus de 5% du tissu économique. Cette étude n’est pas une commande. Elle est le fruit de l’action de la CCI (et plus particulièrement du service proximité entreprises) sur le terrain, en face à face, ayant permis de remonter des datas. Le ciblage prioritaire des entreprises fait suite à la réflexion des élus de la CCI. Il a été décidé de ne pas mettre de critère d’activité prioritaire. La démarche de prospection a été ciblée vers les entreprises n’ayant pas eu de contact avec la CCI depuis plus de 5 ans (85% des entreprises lorsque la requête a été réalisée en 2014), ayant plus de 3 ans d’existence et comprises entre 3 et 30 salariés. 95% des interlocuteurs des conseillers proximité ont été les chefs d’entreprise. 5% des cadres de direction. Cette étude s’avère utile pour comprendre les attentes et fixer des priorités. Elle ne constitue toutefois qu’un regard partiel mais nous donne de bonnes indications sur des actions à mener. La CCI a un rôle d’expérimentation (défricher au-delà des besoins identifiés pour en générer de nouveaux).
  • 3. POINTSCLEFS A RETENIR Les besoins des entreprises ne sont pas les mêmes sur les différents territoires du Sud Alsace (voir étude complète). La visibilité, le financement, le recrutement et le réseau/business sont au cœur des attentes des entreprises Les solutions proposées par la CCI séduisent les entreprises quand elles en prennent connaissance L’ensemble des besoins des entreprises ne sont pas couverts par notre offre
  • 4. PARTIE 1 : LE PROFIL DES ENTREPRISES RENCONTRÉES Avant d’analyser les données que nous ont remontées les chefs d’entreprise, il est important de comprendre quelle est la typologie des entreprises rencontrées : activité, taille, implantation géographique.
  • 5. Remarques Industrie 28% Services aux entreprises 9% Services mixtes 18% Services aux particuliers 3% Commerce de gros 15% Commerce de détail 6% BTP 17% Transport 4% L’ensemble des secteurs d’activités sont représentés Cet échantillon est assez représentatif de notre tissu. Le commerce de détail est toutefois un peu sous représenté 30% services 21% commerce 17% BTP 4% Transport 28% Industrie S U D A L S A C E A C T I V I T E S
  • 6. Remarque Mulhouse Alsace Agglomération 51% Saint-Louis 16% Thur et Doller 19% Sundgau 14% Le territoire de la M2A représente 51% des entreprises rencontrées (la réalité est qu’il en pèse 56%) S U D A L S A C E I M P L A N T A T I O N S
  • 7. Remarque Les 1 à 10 salariés représentent 74% des entreprises rencontrées, ce qui est en dessous de la réalité (plus de 80%) Moins 5 salariés 40% 6-10 salariés 34% 11-20 salariés 20% 21-30 salariés 6% S U D A L S A C E E F F E C T I F S
  • 8. PARTIE 2 : LES PROBLÉMATIQUES DES ENTREPRISES 1045 problématiques ont spontanément été évoquées. Sur les problématiques, l’action de la CCI (et d’une manière générale des acteurs publics du développement économique) reste assez marginale, contrairement aux projets. Ces problématiques sont spontanément, sans influence, évoquées par les chefs d’entreprise.
  • 9. Financières 21% Marché 34% Règlementation et fiscalité 18% Recrutement et RH 15% Dirigeant 10% Visibilité 3% Situation personnelle du dirigeant S U D A L S A C E 773 entreprises 1045 problématiques L’action de la CCI est plus compliquée sur les problématiques qu’elle ne le sera sur les projets Spontanément évoquées par les chefs d’entreprises P R O B L E M A T I Q U E S
  • 10. Les problématiques financières : Les chefs d’entreprises subissent les effets d’un climat économique toujours morose entrainant des difficultés à dégager trésorerie et financement du besoin en fonds de roulement (6%). L’augmentation de la concurrence les oblige à baisser leurs marges pour décrocher des marchés, ce qui entraine inévitablement une baisse de la rentabilité (6%). Le nombre de leurs clients connaissant également des difficultés est en croissance, ce qui force les chefs d’entreprises à se lancer dans des procédures de recouvrement d’impayés au détriment du développement de leur activité (6%). La problématique sous-jacente de la faiblesse des fonds propres est souvent évoquée. Il y a une vraie déception par rapport au manque de soutien bancaire en cette période complexe, parfois même pour quelques milliers d’euros (3%). Dirigeant : 90 dirigeants se trouvent dans une situation personnelle difficile (divorce, dépression, responsabilité engagée, dilemme associés etc…). Plusieurs d’entre eux souhaitent transmettre leur entreprise mais ne trouvent pas preneur. Les chefs d’entreprises ne souhaitent pas transmettre à leurs enfants au vu de la vie stressante engendrée par la gestion d’une entreprise. Visibilité : 3% des chefs d’entreprise affirment que la visibilité est une problématique. Cela s’explique par le fait que l’évolution des pratiques commerciales, des modes de communication est un problème pour leur entreprise. Ils subissent leur manque d’évolution ces dernières années, notamment à travers un manque d’intérêt ou de compétences pour l’utilisation de nouveaux outils comme le numérique. Recrutement et RH : Juste derrière le marché et la concurrence, le recrutement et les RH sont les principales problématiques des chefs d’entreprise rencontrés (15%). En effet, ces TPE/PME cherchent à recruter mais n’y arrivent pas ! Les conseillers ont identifié plusieurs explications à ce phénomène : tout d’abord, le manque de compétences, d’outils et de temps pour recruter du personnel. C’est un vrai métier et dans ces petites structures, c’est le chef d’entreprise qui gère les RH. Ensuite, on connait une réelle pénurie de main d’œuvre sur des métiers peu qualifiés. Pour les métiers qualifiés, il s’agit plutôt de la difficulté à attirer et fidéliser les bons profils renvoyant à une problématique d’attractivité de l’entreprise et du territoire. Le manque de flexibilité du droit du travail pèse aussi lourdement sur les chefs d’entreprises. Marché : Le marché en souffrance est la principale problématique évoquée spontanément par les chefs d’entreprises (34%). Les conséquences de cette préoccupation se répartissent entre la baisse du CA (162), la concurrence et le manque de visibilité sur le carnet de commandes. Pour la concurrence, il s’agit de celle des autoentrepreneurs pour les activités de service et de la concurrence étrangère pour le BTP, particulièrement dans les marchés publics. Les entreprises exportatrices sont celles qui s’en sortent le mieux. Réglementation et fiscalité : La complexité réglementaire et la fiscalité sont des problématiques historiques (18%). L’exemple de la loi accessibilité est frappant.
  • 11. Financières 23% Règlementation et fiscalité 23% Recrutement et RH 17% Dirigeant 6% Situation du dirigeant Visibilité carnet de commande S U N D G A U 105 entreprises 228 problématiques Les chefs d’entreprises du Sundgau identifient plus facilement leurs problématiques (ou ont plus tendance à se plaindre ). 2,2 problématiques par entreprise contre 1,4 de moyenne dans le Sud Alsace. Ils voient, bien plus qu’ailleurs, la visibilité comme une vraie problématique (8% contre 3% en Sud Alsace). Les entreprises ont du mal à communiquer et se faire connaitre auprès de nouveaux clients. Contrairement aux autres territoires, la règlementation et la fiscalité occupent l’esprit de la moitié (52) des chefs d’entreprises rencontrés. L’action de l’état est vécue comme véritablement contraignante (augmentation constante des prélèvements, lourdeurs des dossiers marchés publics, normes d’accessibilité…) P R O B L E M A T I Q U E S
  • 12. Financières 14% Règlementation et fiscalité 7% Recrutement et RH 21% Dirigeant 13% Rentabilité et marges Frilosité bancaire Fonds propres Situation personnelle du dirigeant Management Visibilité carnet de commande S T - L O U I S 3 F 126 entreprises 72 problématiques Les chefs d’entreprises des 3F identifient spontanément peu de problématiques (près d’1 entreprise sur 2 n’en cite pas) ce qui apparait comme positif. Le recrutement et les RH sont des problématiques bien plus présentes que sur les autres territoires avec 21% contre 15% de moyenne sur le reste du Sud Alsace. Le position frontalière explique cette donnée. La baisse de CA et la concurrence sont plus préoccupantes qu’ailleurs malgré une meilleure visibilité sur le carnet de commande. En revanche, les chefs d’entreprises ne voient pas la règlementation et la fiscalité comme une problématique majeure comme sur le reste du territoire (seulement 6 entreprises sur 126) P R O B L E M A T I Q U E S
  • 13. Financières 23% Règlementation et fiscalité 16% Recrutement et RH 10% Dirigeant 15% Visibilité 2% Concurrence T H U R D O L L E R 147 entreprises 126 problématiques Les problématiques financières(23%) apparaissent comme une préoccupation plus importantes sur Thur et Doller. Le manque de soutien bancaire, parfois pour des sommes relativement faibles (10 K€) démoralisent les chefs d’entreprises et impactent BFR et trésorerie. Le délai de paiement de plus en plus long dans les marchés publics pose également des problèmes. Plus qu’ailleurs, la situation personnelle des dirigeants est délicate. 19 chefs d’entreprises évoquent des problèmes de type : divorce, dépression, responsabilité engagée (prud’homme), conflit associés… Nous pouvons également relever que les problématiques de recrutement et RH sont plus basses qu’ailleurs (1 entreprise sur 11). P R O B L E M A T I Q U E S
  • 14. P R O B L E M A T I Q U E S Financières 21% Règlementation et fiscalité 18% Recrutement et RH 14% Dirigeant 8% Fonds propres Situation personnelle du dirigeant Cession / Transmission M 2 A 395 entreprises 619 problématiques Au vu du nombre important d’entreprises rencontrées sur ce territoire, les grands segments se rapprochent de l’étude Sud Alsace dans sa globalité. Le nombre d’entreprises permet une analyse affinée par secteurs d’activité. Ainsi, la baisse du CA est plus problématique pour les industries et les services aux entreprises. Les services aux particuliers, les commerces de détail, les commerces de gros et le BTP sont eux plus gênés par la concurrence. Le secteur des transports par la complexité des contraintes réglementaires. 1 différence majeure ressort avec les territoires plus ruraux : Les entreprises de la M2A paraissent mieux armées pour une transition vers les nouveaux modes de communication (et donc une bonne visibilité).
  • 15. PARTIE 3 : LES PROJETS DES ENTREPRISES 748 projets ont spontanément été évoqués. Sur les projets, l’action de la CCI est souvent possible et concrète. Un projet est positif, oriente le regard vers l’avenir. Par ailleurs, nous nous sommes rendu compte que l’éveil aux problématiques fait naitre des projets. Les projets ont été regroupés en 8 chapeaux thématiques.
  • 16. Recrutement 24% Investissement 30% Stratégie 32% Transmission 8% Croissance externe Innovation Restructuration S U D A L S A C E 773 entreprises 748 projets Projet = positif. L’action concrète de la CCI est possible Spontanément évoquées par les chefs d’entreprises P R O J E T S L’éveil aux problématiques engendre la naissance de projets
  • 17. Transmission 8% des projets sont des projets de transmission d’entreprise. Pratiquement un chef d’entreprise sur 10 a une volonté de transmettre son entreprise à court terme. Cette donnée vient confirmer la problématique de difficulté à trouver un repreneur. Les projets d’investissement Ils représentent 30% des projets des entreprises, ce qui est extrêmement positif. 17% concernent des projets d’investissement dans l’immobilier pour un déménagement ou une extension. Les 13% restants concernent le secteur industriel avec des investissements dans les outils de production. Restructuration Quelques entreprises ont pour projet une restructuration impliquant souvent des licenciements. Innovation 14 projets innovants ont été identifiés. Certains sont déjà avancés et d’autres au stade de la réflexion. Même si le pourcentage est faible, il est rassurant de constater que certaines entreprises sont sur une dynamique d’innovation. Croissance externe, rachat d’entreprise 2% des chefs d’entreprise ont la volonté de racheter une entreprise (concurrente ou d’une activité complémentaire) pour accélérer leur croissance. Il s’agit là d’entreprises ayant les reins assez solides pour aller dans cette direction. Stratégie 32% des projets consistent à faire évoluer l’approche stratégique de l’entreprise. Cette donnée témoigne d’une réelle prise de conscience des chefs d’entreprise de TPE/PME sur la nécessité de revoir leur approche pour développer leur entreprise. L’approche commerciale, numérique et la volonté de se développer à l’export (nouveaux marchés) ressortent. Le recrutement Fidèle à ce qui a été dit lors de l’interrogation des chefs d’entreprise sur leurs problématiques, 24% des projets sont des recrutements de personnel qualifié (commerciaux, ingénieurs…) ou peu qualifié (fraiseurs, soudeurs, mécaniciens…). Cela représente tout de même 180 postes.
  • 18. Investissement 34% Stratégie 34% Innovation Développement numérique Développement à l’export S U N D G A U 105 entreprises 73 projets Les chefs d’entreprises du Sundgau ont, par rapport aux autres territoires, peu de projets (0,7 par entreprise contre plus d’1 sur le reste du Sud Alsace). Le développement de l’entreprise par sa numérisation/digitalisation arrive en tête des projets. Cela confirme la problématique de visibilité précédemment identifiée. Les chiffres sont impressionnants : 21%, c’est plus de 2 fois plus que sur le reste du territoire (10%). Seulement 1 entreprise sur les 105 a pour projet de se développer à l’export. C’est très en-dessous du reste du territoire (6%). Plus spécifiquement, les projets de recrutement ne concernent dans le Sundgau pratiquement que les très petites structures (moins de 5 salariés) contrairement à Mulhouse ou Saint-Louis 3F. P R O J E T S
  • 19. Investissement 30% Stratégie 35% S T - L O U I S 3 F 126 entreprises 103 projets Comme sur le territoire Thur et Doller, plus s’une entreprise sur 4 a pour projet de recruter. En revanche, ce sont majoritairement de recrutements pour des emplois qualifiés et pour des entreprises de 6 à 30 salariés. Une autre particularité de ce secteur géographique concerne les projets de développement à l’export, 3 fois plus d’entreprises ont pour projet l’export que sur le secteur de Mulhouse (dans le secteur industriel plus spécifiquement). Les entreprises d’un effectif entre 6 et 20 salariés souhaitent travailler avec les voisins suisses essentiellement. 3% des projets détectés sont innovants. C’est une proportion plus importante que sur les autres territoires. P R O J E T S
  • 20. Investissement 33% Stratégie 26% Innovation T H U R D O L L E R P R O J E T S 147 entreprises 183 projets Plus d’une entreprise sur 4 prévoit une embauche à court ou moyen terme, particulièrement dans l’industrie et le domaine des services, moins vrai dans les BTP et le transport où cette tendance est moins nette. Les projets d’investissement sont plus nombreux qu’ailleurs en proportion (61 projets) mais la problématique du financement des investissements est également plus régulièrement soulevée. Enfin, plus nombreux que sur les autres territoires, 10% des projets concernent la cession / transmission d’entreprise. La population des chefs d’entreprises apparait comme plus « vieillissante » sur Thur et Doller ce qui rend l’enjeu du renouvellement du tissu par la création d’entreprise encore plus important.
  • 21. Investissement 28% Restructuration M 2 A P R O J E T S 395 entreprises 389 projets Sur le territoire de la M2A, les projets de recrutement ne concernent pas les entreprises industrielles, les services aux entreprises et les commerces de gros qui privilégieront pour leur développement : une réorganisation commerciale ou une diversification… En revanche, ce n’est pas le cas pour les services mixtes et le BTP qui placent l’embauche en priorité des projets. Sur le plan de la taille des entreprises, les projets de recrutement vont plutôt concerner les TPE. Au-delà de 20 salariés, c’est l’investissement immobilier (extension, rénovation des locaux, déménagement) ou dans l’outil de production arrivent en tête de liste. Sur la M2A, les chefs d’entreprises ne s’intéressent que peu à l’export pour leur développement. Pour finir, 60% des projets innovants identifiés en Sud Alsace proviennent du territoire de la M2A qui apparait comme le plus dynamique (écosystème plus favorable ?)
  • 22. PARTIE 4 : LES SOLUTIONS DE LA CCI : NOTRE OFFRE A DU SUCCÈS ! 2046 produits/prestations ont été prescrit(e)s auprès des 773 entreprises suite aux rendez-vous proximité. Ce regroupement par chapeaux thématiques n’est pas lié à notre organisation en terme de « directions ». Ainsi, plusieurs directions peuvent répondre à une même thématiques de besoin.
  • 23. S U D A L S A C E 773 entreprises 2086 produits Présenter une offre lisible (richbook) fait émerger de nouveaux intérêts Ils répondent en partie aux problématiques et projets des entreprises (moy 2,7/E) P R O D U I T S Environ 130 produits* (hors création d’entreprise), composent l’offre « affichée » de la CCI (dont environ 80% sont gratuits pour les entreprises). Ils sont segmentables en 3 niveaux : .Information qualifiée .Accompagnement personnalisé (inférieur à une journée/E) .Accompagnement expert (supérieur à une journée/E) *hors appui collectif Numérique 14% Partenaires Externes 15% Aides publiques 10% Document unique et développement durable 14% Visibilité 16% Juridique 6% Document unique 11% CIP
  • 24. Aides publiques : De nombreuses aides financières existent et voient le jour régulièrement pour les entreprises. Via notamment l’accès expert CCI sur le site des aides.fr, les conseillers sont à même de cibler précisément les aides mobilisables pour une entreprise en fonction de son activité, projet, taille… Il arrive également que nous soyons promoteurs de dispositifs spécifiques (convention avec la DIRECCTE) comme ce fut le cas pour les contrats de génération. Partenaires externes De nombreuses demandes sont orientées vers des partenaires institutionnels ayant des expertises précises (INPI, APEC, Alsace Innovation, etc…) que la CCI n’a pas. Le conseiller proximité oriente dans ce cas de manière qualifiée avec un contact précis au sein de la structure. Visibilité : Les entreprises sont en attente de visibilité de la part de la CCI. Plusieurs prestations vont en ce sens : Point Eco, vidéos, expos parvis et ME, référencement annuaires thématiques… Juridique : Les chefs d’entreprise ont régulièrement des questions juridiques sur des sujets très divers. Des conseillers experts sont à leur écoute. Document unique et développement durable L’accompagnement à la rédaction du document unique est une prestation demandée. Le reste des produits concernant le développement durable correspond principalement à l’action « industrie collaborative » (mutualisation de ressources). Numérique Il s’agit principalement d’accompagnements à la rédaction du cahier des besoins pour des projets numériques, de conseils sur les réseaux sociaux et de diagnostics référencement site web. Cession transmission : La CCI est un acteur incontournable dans l’accompagnement à la cession et à la transmission d’une entreprise. De nombreux produits existent, de la mise en relation au dossier complet et à sa promotion. Apprentissage / Formation : L’apprentissage est une mission historique de la CCI et une demande récurrente des entreprises. En terme de formation, le Pôle est un acteur majeur et propose des formations catalogue ou sur mesure. Fichiers : Les fichiers d’entreprises proposés par la CCI restent d’excellentes bases de prospection pour les entreprises. Elles sont qualifiées, sur mesure et à jour. Immobilier d’entreprise : Nous l’avons vu, de nombreuses entreprises ont un projet immobilier (déménagement, extension…). En complément de la bourse des locaux vacants, la CCI est au cœur de l’aménagement et de l’animation de nombreuses zones industrielles. Export Diagnostic primo-exportateur, actions collectives de prospection à l’export, mise en relation internationale… De nombreux produits export CCI intéressent les entreprises, qu’elles soient déjà dans l’aventure ou non. Croissance externe : Comme pour la cession transmission, la CCI accompagne les entreprises dans leur démarche de croissance externe/rachat d’entreprise. CIP : Le CIP est un organisme aidant les entreprises en grandes difficultés. Une fois par mois, une session a lieu à la CCI. Réseaux: Les chefs d’entreprise souhaitent s’ouvrir à d’autres entrepreneurs pour développer leur business. La CCI les intègre auprès de différents clubs (qu’elle anime ou non). Nous leur transmettons également une cartographie de l’ensemble des réseaux thématiques et territoriaux en Alsace.
  • 25. 105 entreprises 257 produits Les chefs d’entreprises du Sundgau ont été beaucoup plus demandeurs d’accompagnements sur leur transformation numérique (cahier des besoins, référencement naturel, Facebook…) qu’ailleurs avec 21% (1 entreprise sur 2). L’appui juridique est également plus élevé que sur les autres territoires. 5 entreprises ont été orienté vers le centre d’intervention et de prévention des difficultés (CIP) pour des situations très complexes. Numérique 21% Partenaires Externes 19% Document unique et développement durable 14% Visibilité 17% D.U.11% Immobilier d’entreprise Export Cr. externe CIP S U N D G A U P R O D U I T S
  • 26. Numérique 13% Partenaires Externes 19% Document unique et développement durable 10% Visibilité 17% D.U. 8% Cr. externe CIP ACTECO3F (Réseau) 11% S T - L O U I S 3 F 126 entreprises 391 produits Les entreprises des 3F apprécient l’initiative CCI du réseau Acteco3F. 1/3 des entreprises rencontrées rejoignent le club. Cela témoigne d’une vraie attente en terme de connaissance des autres chefs d’entreprises du territoire. Sans surprise, l’export est au cœur des sujets sur lesquels a agit la CCI pour les entreprises des 3F, plus particulièrement sur l’aide à la structuration de leur approche du marché Suisse. La prescription auprès de partenaires externes est plus importante sur les 3F avec 19%. Elle correspond au fait que nous n’avions pas la réponse en interne mais savions vers qui orienter de manière qualifiée pour trouver la solution au chef d’entreprise (APEC, INPI, BPI…) Les chefs d’entreprises n’attendent pas que la CCI ait une réponse à tout, mais connaisse le tissu et sache orienter pertinemment ! P R O D U I T S
  • 27. Numérique 13% Partenaires Externes 16% Document unique et développement durable 16% Visibilité 13% Juridique 5% D.U. 13% CIP Export T H U R D O L L E R P R O D U I T S 147 entreprises 378 produits Les produits les plus consommés dans l’offre CCI correspondent principalement aux projets évoqués par les chefs d’entreprises du territoire Thur et Doller : .Les demandes d’études des aides publiques mobilisables, au vu du nombre de projets d’investissements, s’élèvent à 13%. .L’accompagnement à la cession / transmission de leur entreprise est très demandé. Ce produit, payant, permettra au chef d’entreprise d’avoir un dossier complet pour valoriser son entreprise. La CCI utilisera ses réseaux et plateformes (Opportunet) pour trouver un repreneur. En revanche, 1/3 des entreprises rencontrées ont été accompagnées à la réalisation de leur document unique. Cette demande n’apparaissait ni dans les problématiques, ni dans les projets.
  • 28. Numérique 14% Partenaires Externes 12% Aides publiques 10% Document unique et développement durable 14% Visibilité 17% Document unique 11% CIP P R O D U I T S M 2 A 395 entreprises 1060 produits Lors de nos échanges, les chefs d’entreprises nous demandent moins de mises en relations avec des partenaires externes : 12% contre 18% sur le reste du Sud Alsace. Nous pourrions avancer les raisons d’un écosystème plus dense et mieux identifié. L’apprentissage est une réponse aux problématiques de compétences qui intéresse plus les entreprises de la M2A que dans le reste du Sud Alsace. C’est sur la M2A que nous avons accompagné le plus d’entreprise pour la croissance par le rachat d’une autre entreprise. Enfin, par ces chiffres, nous pourrions déduire que les chefs d’entreprises sont plus sensibles au développement durable. Ces résultats sont toutefois influencés par une action spécifiquement montée sur le territoire de la M2A en 2016 : l’industrie collaborative (mutualisations des ressources et déchets).
  • 30. Visibilité /CommunicationFinancement Recrutement de personnel Il est difficile d’agir directement Ce qui ne veut pas dire que nous ne pouvons pas évoluer (rôle des commissions thématiques CCIAE) Des partenaires qualifiés font le job La CCI répond déjà Si sur l’ensemble de ces données, nous retirons les besoins exprimés par les chefs d’entreprises pour lesquels : ? Que reste-t-il ? A la portée de la CCI, sur le « marché » des besoins des entreprises ? Publics et parapublics. Quid du privé sur certaines thématiques ? Réseau/business Exemples : Création d’un fond de soutien ? Lobbying CCI / banques ? Accompagnement à la rédaction des dossiers d’aides à l’investissement ? (ils ne le feront malheureusement pas seul au vu de la complexité) … Fiscalité, règlementation… Exemple : Accompagnement Marketing (poser rapidement la stratégie par une approche pédagogique) pour permettre à l’entrepreneur de prendre les bonnes orientations. … Exemple : Partenariat pour accès en direct à la base CV Pôle Emploi (déjà en place). Les PME ne savent souvent pas où chercher. Partenariat acteurs privés ? … Exemple : Un club CCI par sous-territoire ? … Il reste :

Notes de l'éditeur

  1. Pas un service historique – spécificité Sud Alsace