SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  2
Télécharger pour lire hors ligne
DOSSIER 
L’éduca/on thérapeu/que, 
en pratique 
En voici un terme à la mode, maintes fois entendu mais pourtant, les stages d’internat proposant de l’éduca2on théra­peu 
2que sont… extrêmement rares ! Pour s’en faire une idée plus précise, immersion à la pharmacie du CH psychiatrique 
Léon­Jean 
Grégory, à Thuir (Pyrénées­Orientales). 
« Ça, le médecin, il me l’a jamais expliqué !»… premier jour 
de stage et première séance d’éduca;on thérapeu;que 
(ETP), le décor est planté et rien de tel pour prendre la me-sure 
que, derrière toute ordonnance, il y a un pa;ent pas 
toujours à l’aise avec son traitement. Ca ne va pas être 
simple… 
Depuis l’arrêté du 2 août 2010, tout programme d’ETP doit 
être soumis à autorisa;on de l’ARS, le dossier devant com-porter 
le détail du contenu pédagogique et jus;fier des qua-lifica 
;ons des personnes porteuses du projet. En effet, 
médecins, pharmaciens ou autres professionnels paramé-dicaux 
porteurs du projet doivent avoir suivi des forma;ons 
adéquates (souvent un DU). Ici, c’est la pharmacien chef qui 
est porteur du projet (une chance inouïe pour l’interne). Le 
programme s’adresse à des pa;ents a<eints de schizophré-nie 
; le psychiatre a préalablement proposé à des pa;ents 
cet atelier et un groupe de 8 à 10 personnes est cons;tué. 
Les pa;ents sont dans une phase stabilisée de leur maladie 
et nous les rencontrons en hôpital de jour, une fois par se-maine 
sur 7 semaines, pendant plus d’une heure, en 
12 
présence des infirmières. 
La première fois, il s’agit d’un entre;en individuel afin d’éva-luer 
le pa;ent (dimensions socioprofessionnelle, cogni;ve, 
psychologique, mo;va;onnelle…) et d’établir un diagnos;c 
éduca;f : on fixe avec lui des objec;fs adaptés, réalistes et 
qui ont un sens pour lui. Ensuite débute le cycle de 5 
séances en groupe : 
1) no;ons générales sur le médicament : d’où vient-il, com-ment 
est-il testé, fabriqué, ses différentes formes galé-niques, 
la dose thérapeu;que et la dose toxique… l’occasion 
de donner des informa;ons auxquelles les séances sui-vantes 
feront appel. On chasse aussi le spectre omniprésent 
du malade-cobaye sur lequel on réalise des expérimenta- 
;ons à son insu… On ne parle pas encore de schizophrénie 
pour ne pas me<re mal à l’aise les pa;ents qui entrent dans 
la maladie et qui ont du mal à l’entendre. 
2) le but de la séance est de faire parler les pa;ents autour 
des symptômes de la maladie. Un jeu de cartes représen-tants 
différents symptômes (délire, anxiété, hyperglycémie…) sert 
de support, les pa;ents devant chacun leur tour déterminer 
si le symptôme est en lien avec leur maladie ou si cela est 
dû à une autre pathologie. 
3) très dense en informa;ons, on aborde le mécanisme 
d’ac;on des neurolep;ques et des an;-psycho;ques. Un 
jeu de cartes représentant les médicaments repérés dans 
les différentes ordonnances (Haldol, S;lnox, Prozac, Lep;- 
cur, Gaviscon…) est proposé pour apprendre ensemble les 
classes thérapeu;ques et décrypter avec eux leurs traite-ments. 
Les infirmières en profitent aussi pour réviser ! 
4) on demande aux pa;ents d’évoquer les effets indésira-bles 
qu’ils rencontrent puis on les leur explique, mécanisme 
pharmacologique à l’appui. Les traitements correcteurs sont 
expliqués. Il s’agit tantôt de rassurer, tantôt de déjouer de
DOSSIER 
fausses croyances et notamment des symptômes qu’ils at-tribuent 
aux médicaments plutôt qu’à leur maladie (hallu-cina 
;ons…). L’occasion aussi de recueillir des informa;ons 
que l’on pourra transme<re au médecin afin qu’un dialogue 
se crée et que le traitement soit réadapté. 
5) on conclut le programme avec des no;ons hygiéno-dié-té 
;ques et un récapitula;f des séances précédentes, en re-venant 
sur des points qui ont suscité des ques;ons. 
Enfin, le programme se termine avec un entre;en à nou-veau 
individuel afin d’évaluer le pa;ent sur son autonomie, 
ses connaissances, l’a<einte des objec;fs prédéfinis... Les 
résultats sont là avec des progrès notés sur plusieurs items 
et parfois impressionnants pour des pa;ents qui donnaient 
l’impression de somnoler pendant l’atelier. 
Diaporamas, jeux interac;fs, ques;onnaires, échanges… 
c’est toute une panoplie d’ou;ls que l’on manie à chaque 
séance afin d’aider les pa;ents à s’exprimer sur les repré-senta 
;ons qu’ils ont de la maladie chronique, de leur rap-port 
au médical. Tombée la blouse de pharmacien, c’est la 
casque<e d’éducateur que l’on visse sur la tête : faire preuve 
13 
d’écoute, trouver les mots simples pour expliquer des no- 
;ons aussi sub;les que la balance bénéfices-risques, sor;r 
d’une a=tude dirigiste vouée à l’échec pour établir une coo-péra 
;on avec celui que l’on a en face de soi. C’est un peu 
un transfert de compétences dont il s’agit, donner toutes 
les informa;ons au pa;ent afin qu’il devienne maître de ses 
choix, autonome et objec;f dans sa prise de décisions : 
traitement mieux compris, traitement mieux accepté, un 
des pré-requis à l’alliance thérapeu;que. 
L’expérience est très forte quand on entend un pa;ent ex-primer 
« des choses que je n’avais jamais osé dire à mon 
médecin », quand les pa;ents prennent tout à coup notre 
relai en se donnant mutuellement des réponses à leurs in-terroga 
;ons ou encore lorsque, par leur propre vécu, ils 
ébranlent notre vision du médicament ! 
En agrément pharmacie clinique et dispensa;on, si vous 
n’avez pas une telle possibilité dans votre liste de stages, il 
vous reste toujours la possibilité de venir en interCHU à 
Thuir ! 
G.S.

Contenu connexe

Tendances

Historique et travaux accomplis en matière d'ETP | Groupe THE3P
Historique et travaux accomplis en matière d'ETP | Groupe THE3PHistorique et travaux accomplis en matière d'ETP | Groupe THE3P
Historique et travaux accomplis en matière d'ETP | Groupe THE3PTHE3P
 
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvierPublication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvierTHE3P
 
Education thérapeutique du patient
Education thérapeutique du patientEducation thérapeutique du patient
Education thérapeutique du patientRouis Hamouda
 
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdfLivret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdftfovet
 
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique DeLe KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique Dehfoure
 
Développement d'un travail collaboratif entre PPR et soignants
Développement d'un travail collaboratif entre PPR et soignantsDéveloppement d'un travail collaboratif entre PPR et soignants
Développement d'un travail collaboratif entre PPR et soignantsTHE3P
 
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT accompagnement, apprentissage, que pouvons...
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT accompagnement, apprentissage, que pouvons...ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT accompagnement, apprentissage, que pouvons...
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT accompagnement, apprentissage, que pouvons...PharmaSuccess
 
Liouet lebray d-uhépatitesetpethcv2012v2
Liouet lebray d-uhépatitesetpethcv2012v2Liouet lebray d-uhépatitesetpethcv2012v2
Liouet lebray d-uhépatitesetpethcv2012v2odeckmyn
 
La permission thérapeutique enjeu du passage de la rééducation à la réadapt...
La permission thérapeutique   enjeu du passage de la rééducation à la réadapt...La permission thérapeutique   enjeu du passage de la rééducation à la réadapt...
La permission thérapeutique enjeu du passage de la rééducation à la réadapt...Réseau Pro Santé
 
Guide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESPGuide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESPtfovet
 
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.pptSOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.pptodeckmyn
 
Journée ETP AP-HP novembre 2014
Journée ETP AP-HP novembre 2014Journée ETP AP-HP novembre 2014
Journée ETP AP-HP novembre 2014THE3P
 
Formation en Mésothérapie, esthétitique et traitement des douleurs
Formation en Mésothérapie, esthétitique et traitement des douleursFormation en Mésothérapie, esthétitique et traitement des douleurs
Formation en Mésothérapie, esthétitique et traitement des douleursIhsen Jarraya
 
Nouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordNouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordAhmed Rebai
 
Conférence_PEYRON
Conférence_PEYRONConférence_PEYRON
Conférence_PEYRON3voie
 
Conférence_PEYRON2
Conférence_PEYRON2Conférence_PEYRON2
Conférence_PEYRON23voie
 
Psiquiatra doctor Juan Coullaut investigacion francia
Psiquiatra doctor Juan Coullaut investigacion franciaPsiquiatra doctor Juan Coullaut investigacion francia
Psiquiatra doctor Juan Coullaut investigacion franciaIvan Botero
 
S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)killua zoldyck
 

Tendances (20)

Historique et travaux accomplis en matière d'ETP | Groupe THE3P
Historique et travaux accomplis en matière d'ETP | Groupe THE3PHistorique et travaux accomplis en matière d'ETP | Groupe THE3P
Historique et travaux accomplis en matière d'ETP | Groupe THE3P
 
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvierPublication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
Publication 2015-colloque-iresps-etp-paris-janvier
 
Education thérapeutique du patient
Education thérapeutique du patientEducation thérapeutique du patient
Education thérapeutique du patient
 
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdfLivret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
Livret stage internes_pénit_aesp_final.pdf
 
psychiatrie 2015
psychiatrie 2015psychiatrie 2015
psychiatrie 2015
 
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique DeLe KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
Le KinéSithéRapeute LibéRal Acteur De LéDucation ThéRapeutique De
 
Développement d'un travail collaboratif entre PPR et soignants
Développement d'un travail collaboratif entre PPR et soignantsDéveloppement d'un travail collaboratif entre PPR et soignants
Développement d'un travail collaboratif entre PPR et soignants
 
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT accompagnement, apprentissage, que pouvons...
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT accompagnement, apprentissage, que pouvons...ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT accompagnement, apprentissage, que pouvons...
ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT accompagnement, apprentissage, que pouvons...
 
Liouet lebray d-uhépatitesetpethcv2012v2
Liouet lebray d-uhépatitesetpethcv2012v2Liouet lebray d-uhépatitesetpethcv2012v2
Liouet lebray d-uhépatitesetpethcv2012v2
 
La permission thérapeutique enjeu du passage de la rééducation à la réadapt...
La permission thérapeutique   enjeu du passage de la rééducation à la réadapt...La permission thérapeutique   enjeu du passage de la rééducation à la réadapt...
La permission thérapeutique enjeu du passage de la rééducation à la réadapt...
 
Guide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESPGuide de l'externe AESP
Guide de l'externe AESP
 
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.pptSOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
SOS Hépatites_Rôle des associations.ppt
 
Journée ETP AP-HP novembre 2014
Journée ETP AP-HP novembre 2014Journée ETP AP-HP novembre 2014
Journée ETP AP-HP novembre 2014
 
Formation en Mésothérapie, esthétitique et traitement des douleurs
Formation en Mésothérapie, esthétitique et traitement des douleursFormation en Mésothérapie, esthétitique et traitement des douleurs
Formation en Mésothérapie, esthétitique et traitement des douleurs
 
Nouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office wordNouveau document microsoft office word
Nouveau document microsoft office word
 
Conférence_PEYRON
Conférence_PEYRONConférence_PEYRON
Conférence_PEYRON
 
Conférence_PEYRON2
Conférence_PEYRON2Conférence_PEYRON2
Conférence_PEYRON2
 
Psiquiatra doctor Juan Coullaut investigacion francia
Psiquiatra doctor Juan Coullaut investigacion franciaPsiquiatra doctor Juan Coullaut investigacion francia
Psiquiatra doctor Juan Coullaut investigacion francia
 
S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)S1 anamnese 2013 +++(3)
S1 anamnese 2013 +++(3)
 
Interview du dr andré
Interview du dr andréInterview du dr andré
Interview du dr andré
 

En vedette

Design cequifonctionnecequipourraitmieuxfonctionner-g mulgan-fr
Design cequifonctionnecequipourraitmieuxfonctionner-g mulgan-frDesign cequifonctionnecequipourraitmieuxfonctionner-g mulgan-fr
Design cequifonctionnecequipourraitmieuxfonctionner-g mulgan-frStéphane VINCENT
 
Como economizar em infraestrutura
Como economizar em infraestruturaComo economizar em infraestrutura
Como economizar em infraestruturaArtsoft Sistemas
 
2008 02 Bobj Webcast Transcript Fr
2008 02 Bobj Webcast Transcript Fr2008 02 Bobj Webcast Transcript Fr
2008 02 Bobj Webcast Transcript FrEric Le Houssine
 
I Log On Saa S
I Log On Saa SI Log On Saa S
I Log On Saa Stotty jp
 
LECTURE 2 - Cyberculture
LECTURE 2 - CybercultureLECTURE 2 - Cyberculture
LECTURE 2 - CybercultureKim Flintoff
 
Les boucles de la Risle 2014
Les boucles de la Risle 2014Les boucles de la Risle 2014
Les boucles de la Risle 2014Laurent Rebours
 
Recueil d'histoires bibliques
Recueil d'histoires bibliquesRecueil d'histoires bibliques
Recueil d'histoires bibliquesJoseph-eugene
 
Psm master1 - pre-requis seo - referencement naturel
Psm   master1 - pre-requis seo - referencement naturelPsm   master1 - pre-requis seo - referencement naturel
Psm master1 - pre-requis seo - referencement naturelJCD srcmontbeliard
 
Tema 11-el muntatge audiovisual SETEMBRE
 Tema 11-el muntatge audiovisual SETEMBRE Tema 11-el muntatge audiovisual SETEMBRE
Tema 11-el muntatge audiovisual SETEMBREIvan Khalo
 
Research: World Game
Research: World GameResearch: World Game
Research: World Gamecharlieable
 
ActualizacióN Del Equipo Johana Danixa
ActualizacióN Del Equipo  Johana DanixaActualizacióN Del Equipo  Johana Danixa
ActualizacióN Del Equipo Johana Danixajohanadani
 
Baromètre des salaires de la sante 2013
Baromètre des salaires de la sante 2013Baromètre des salaires de la sante 2013
Baromètre des salaires de la sante 2013Groupe Randstad France
 
Census Operations and How to Fill Out the Form
Census Operations and How to Fill Out the FormCensus Operations and How to Fill Out the Form
Census Operations and How to Fill Out the Formebarbad
 
Ple (entorno personal de aprendizaje)
Ple (entorno personal de aprendizaje)Ple (entorno personal de aprendizaje)
Ple (entorno personal de aprendizaje)Juan Carlos
 
Impact of visual content on social media
Impact of visual content on social mediaImpact of visual content on social media
Impact of visual content on social mediaGrape5
 
Stress management
Stress managementStress management
Stress managementGrape5
 
Loisirland à Alençon : l'Orne hebdo vous offre 30 places !
Loisirland à Alençon : l'Orne hebdo vous offre 30 places !Loisirland à Alençon : l'Orne hebdo vous offre 30 places !
Loisirland à Alençon : l'Orne hebdo vous offre 30 places !Laurent Rebours
 
Fundamentos De Bi Parte 1
Fundamentos De Bi Parte 1Fundamentos De Bi Parte 1
Fundamentos De Bi Parte 1Sandra
 

En vedette (20)

Design cequifonctionnecequipourraitmieuxfonctionner-g mulgan-fr
Design cequifonctionnecequipourraitmieuxfonctionner-g mulgan-frDesign cequifonctionnecequipourraitmieuxfonctionner-g mulgan-fr
Design cequifonctionnecequipourraitmieuxfonctionner-g mulgan-fr
 
Como economizar em infraestrutura
Como economizar em infraestruturaComo economizar em infraestrutura
Como economizar em infraestrutura
 
2008 02 Bobj Webcast Transcript Fr
2008 02 Bobj Webcast Transcript Fr2008 02 Bobj Webcast Transcript Fr
2008 02 Bobj Webcast Transcript Fr
 
I Log On Saa S
I Log On Saa SI Log On Saa S
I Log On Saa S
 
LECTURE 2 - Cyberculture
LECTURE 2 - CybercultureLECTURE 2 - Cyberculture
LECTURE 2 - Cyberculture
 
Les boucles de la Risle 2014
Les boucles de la Risle 2014Les boucles de la Risle 2014
Les boucles de la Risle 2014
 
Recueil d'histoires bibliques
Recueil d'histoires bibliquesRecueil d'histoires bibliques
Recueil d'histoires bibliques
 
Psm master1 - pre-requis seo - referencement naturel
Psm   master1 - pre-requis seo - referencement naturelPsm   master1 - pre-requis seo - referencement naturel
Psm master1 - pre-requis seo - referencement naturel
 
Tema 11-el muntatge audiovisual SETEMBRE
 Tema 11-el muntatge audiovisual SETEMBRE Tema 11-el muntatge audiovisual SETEMBRE
Tema 11-el muntatge audiovisual SETEMBRE
 
Prog journalier documation 2010
Prog journalier documation 2010Prog journalier documation 2010
Prog journalier documation 2010
 
Research: World Game
Research: World GameResearch: World Game
Research: World Game
 
ActualizacióN Del Equipo Johana Danixa
ActualizacióN Del Equipo  Johana DanixaActualizacióN Del Equipo  Johana Danixa
ActualizacióN Del Equipo Johana Danixa
 
Baromètre des salaires de la sante 2013
Baromètre des salaires de la sante 2013Baromètre des salaires de la sante 2013
Baromètre des salaires de la sante 2013
 
Census Operations and How to Fill Out the Form
Census Operations and How to Fill Out the FormCensus Operations and How to Fill Out the Form
Census Operations and How to Fill Out the Form
 
Ple (entorno personal de aprendizaje)
Ple (entorno personal de aprendizaje)Ple (entorno personal de aprendizaje)
Ple (entorno personal de aprendizaje)
 
Impact of visual content on social media
Impact of visual content on social mediaImpact of visual content on social media
Impact of visual content on social media
 
Stress management
Stress managementStress management
Stress management
 
Loisirland à Alençon : l'Orne hebdo vous offre 30 places !
Loisirland à Alençon : l'Orne hebdo vous offre 30 places !Loisirland à Alençon : l'Orne hebdo vous offre 30 places !
Loisirland à Alençon : l'Orne hebdo vous offre 30 places !
 
Web2.0 Educacion
Web2.0 EducacionWeb2.0 Educacion
Web2.0 Educacion
 
Fundamentos De Bi Parte 1
Fundamentos De Bi Parte 1Fundamentos De Bi Parte 1
Fundamentos De Bi Parte 1
 

Similaire à L’éducation thérapeutique, en pratique.

Vecu des enfants et des parents
Vecu des enfants et des parentsVecu des enfants et des parents
Vecu des enfants et des parentsRachid AOURAGH
 
Information de l'enfant
Information de l'enfantInformation de l'enfant
Information de l'enfantRachid AOURAGH
 
Soshepatites présentation du 2015
Soshepatites  présentation du 2015Soshepatites  présentation du 2015
Soshepatites présentation du 2015odeckmyn
 
Entretien psychiatrique.pptx
Entretien psychiatrique.pptxEntretien psychiatrique.pptx
Entretien psychiatrique.pptxKElOmari1
 
Freud introduction a_la_psychanalyse_1
Freud introduction a_la_psychanalyse_1Freud introduction a_la_psychanalyse_1
Freud introduction a_la_psychanalyse_1amrouchekhellaf
 
Poly semiologie
Poly semiologiePoly semiologie
Poly semiologieEgn Njeba
 
Melin duhepato2012
Melin duhepato2012Melin duhepato2012
Melin duhepato2012odeckmyn
 
Selon l’article LA RELATION PATIENT-SOIGNANT est une relation d’aide psycho ...
Selon l’article LA RELATION PATIENT-SOIGNANT  est une relation d’aide psycho ...Selon l’article LA RELATION PATIENT-SOIGNANT  est une relation d’aide psycho ...
Selon l’article LA RELATION PATIENT-SOIGNANT est une relation d’aide psycho ...la maison
 
Psychothérapies bg 10 12 13
Psychothérapies bg 10 12 13Psychothérapies bg 10 12 13
Psychothérapies bg 10 12 13raymondteyrouz
 
Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016soshepatites
 
Utilisation carte heuristique medecine
Utilisation carte heuristique medecineUtilisation carte heuristique medecine
Utilisation carte heuristique medecineElsa von Licy
 
Sophrologie pratique
Sophrologie pratiqueSophrologie pratique
Sophrologie pratiqueRLAMY1
 

Similaire à L’éducation thérapeutique, en pratique. (20)

Vecu des enfants et des parents
Vecu des enfants et des parentsVecu des enfants et des parents
Vecu des enfants et des parents
 
Revue indépendaire juin 2013
Revue indépendaire   juin 2013Revue indépendaire   juin 2013
Revue indépendaire juin 2013
 
Information de l'enfant
Information de l'enfantInformation de l'enfant
Information de l'enfant
 
Cours
CoursCours
Cours
 
Soshepatites présentation du 2015
Soshepatites  présentation du 2015Soshepatites  présentation du 2015
Soshepatites présentation du 2015
 
Entretien psychiatrique.pptx
Entretien psychiatrique.pptxEntretien psychiatrique.pptx
Entretien psychiatrique.pptx
 
Atelier clinique l'approche comportementale dialectique dans la prévention d...
Atelier clinique  l'approche comportementale dialectique dans la prévention d...Atelier clinique  l'approche comportementale dialectique dans la prévention d...
Atelier clinique l'approche comportementale dialectique dans la prévention d...
 
Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17
 
Guay
GuayGuay
Guay
 
Guay
GuayGuay
Guay
 
Freud introduction a_la_psychanalyse_1
Freud introduction a_la_psychanalyse_1Freud introduction a_la_psychanalyse_1
Freud introduction a_la_psychanalyse_1
 
Poly semiologie
Poly semiologiePoly semiologie
Poly semiologie
 
Melin duhepato2012
Melin duhepato2012Melin duhepato2012
Melin duhepato2012
 
Selon l’article LA RELATION PATIENT-SOIGNANT est une relation d’aide psycho ...
Selon l’article LA RELATION PATIENT-SOIGNANT  est une relation d’aide psycho ...Selon l’article LA RELATION PATIENT-SOIGNANT  est une relation d’aide psycho ...
Selon l’article LA RELATION PATIENT-SOIGNANT est une relation d’aide psycho ...
 
Psychothérapies bg 10 12 13
Psychothérapies bg 10 12 13Psychothérapies bg 10 12 13
Psychothérapies bg 10 12 13
 
Portfolio AVANCE
Portfolio AVANCEPortfolio AVANCE
Portfolio AVANCE
 
Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016Etre hepatant 04_2016
Etre hepatant 04_2016
 
Utilisation carte heuristique medecine
Utilisation carte heuristique medecineUtilisation carte heuristique medecine
Utilisation carte heuristique medecine
 
Sophrologie pratique
Sophrologie pratiqueSophrologie pratique
Sophrologie pratique
 
Recherches et Perspectives - Juin 2019
Recherches et Perspectives - Juin 2019Recherches et Perspectives - Juin 2019
Recherches et Perspectives - Juin 2019
 

Dernier

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxrababouerdighi
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 

Dernier (7)

Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 

L’éducation thérapeutique, en pratique.

  • 1. DOSSIER L’éduca/on thérapeu/que, en pratique En voici un terme à la mode, maintes fois entendu mais pourtant, les stages d’internat proposant de l’éduca2on théra­peu 2que sont… extrêmement rares ! Pour s’en faire une idée plus précise, immersion à la pharmacie du CH psychiatrique Léon­Jean Grégory, à Thuir (Pyrénées­Orientales). « Ça, le médecin, il me l’a jamais expliqué !»… premier jour de stage et première séance d’éduca;on thérapeu;que (ETP), le décor est planté et rien de tel pour prendre la me-sure que, derrière toute ordonnance, il y a un pa;ent pas toujours à l’aise avec son traitement. Ca ne va pas être simple… Depuis l’arrêté du 2 août 2010, tout programme d’ETP doit être soumis à autorisa;on de l’ARS, le dossier devant com-porter le détail du contenu pédagogique et jus;fier des qua-lifica ;ons des personnes porteuses du projet. En effet, médecins, pharmaciens ou autres professionnels paramé-dicaux porteurs du projet doivent avoir suivi des forma;ons adéquates (souvent un DU). Ici, c’est la pharmacien chef qui est porteur du projet (une chance inouïe pour l’interne). Le programme s’adresse à des pa;ents a<eints de schizophré-nie ; le psychiatre a préalablement proposé à des pa;ents cet atelier et un groupe de 8 à 10 personnes est cons;tué. Les pa;ents sont dans une phase stabilisée de leur maladie et nous les rencontrons en hôpital de jour, une fois par se-maine sur 7 semaines, pendant plus d’une heure, en 12 présence des infirmières. La première fois, il s’agit d’un entre;en individuel afin d’éva-luer le pa;ent (dimensions socioprofessionnelle, cogni;ve, psychologique, mo;va;onnelle…) et d’établir un diagnos;c éduca;f : on fixe avec lui des objec;fs adaptés, réalistes et qui ont un sens pour lui. Ensuite débute le cycle de 5 séances en groupe : 1) no;ons générales sur le médicament : d’où vient-il, com-ment est-il testé, fabriqué, ses différentes formes galé-niques, la dose thérapeu;que et la dose toxique… l’occasion de donner des informa;ons auxquelles les séances sui-vantes feront appel. On chasse aussi le spectre omniprésent du malade-cobaye sur lequel on réalise des expérimenta- ;ons à son insu… On ne parle pas encore de schizophrénie pour ne pas me<re mal à l’aise les pa;ents qui entrent dans la maladie et qui ont du mal à l’entendre. 2) le but de la séance est de faire parler les pa;ents autour des symptômes de la maladie. Un jeu de cartes représen-tants différents symptômes (délire, anxiété, hyperglycémie…) sert de support, les pa;ents devant chacun leur tour déterminer si le symptôme est en lien avec leur maladie ou si cela est dû à une autre pathologie. 3) très dense en informa;ons, on aborde le mécanisme d’ac;on des neurolep;ques et des an;-psycho;ques. Un jeu de cartes représentant les médicaments repérés dans les différentes ordonnances (Haldol, S;lnox, Prozac, Lep;- cur, Gaviscon…) est proposé pour apprendre ensemble les classes thérapeu;ques et décrypter avec eux leurs traite-ments. Les infirmières en profitent aussi pour réviser ! 4) on demande aux pa;ents d’évoquer les effets indésira-bles qu’ils rencontrent puis on les leur explique, mécanisme pharmacologique à l’appui. Les traitements correcteurs sont expliqués. Il s’agit tantôt de rassurer, tantôt de déjouer de
  • 2. DOSSIER fausses croyances et notamment des symptômes qu’ils at-tribuent aux médicaments plutôt qu’à leur maladie (hallu-cina ;ons…). L’occasion aussi de recueillir des informa;ons que l’on pourra transme<re au médecin afin qu’un dialogue se crée et que le traitement soit réadapté. 5) on conclut le programme avec des no;ons hygiéno-dié-té ;ques et un récapitula;f des séances précédentes, en re-venant sur des points qui ont suscité des ques;ons. Enfin, le programme se termine avec un entre;en à nou-veau individuel afin d’évaluer le pa;ent sur son autonomie, ses connaissances, l’a<einte des objec;fs prédéfinis... Les résultats sont là avec des progrès notés sur plusieurs items et parfois impressionnants pour des pa;ents qui donnaient l’impression de somnoler pendant l’atelier. Diaporamas, jeux interac;fs, ques;onnaires, échanges… c’est toute une panoplie d’ou;ls que l’on manie à chaque séance afin d’aider les pa;ents à s’exprimer sur les repré-senta ;ons qu’ils ont de la maladie chronique, de leur rap-port au médical. Tombée la blouse de pharmacien, c’est la casque<e d’éducateur que l’on visse sur la tête : faire preuve 13 d’écoute, trouver les mots simples pour expliquer des no- ;ons aussi sub;les que la balance bénéfices-risques, sor;r d’une a=tude dirigiste vouée à l’échec pour établir une coo-péra ;on avec celui que l’on a en face de soi. C’est un peu un transfert de compétences dont il s’agit, donner toutes les informa;ons au pa;ent afin qu’il devienne maître de ses choix, autonome et objec;f dans sa prise de décisions : traitement mieux compris, traitement mieux accepté, un des pré-requis à l’alliance thérapeu;que. L’expérience est très forte quand on entend un pa;ent ex-primer « des choses que je n’avais jamais osé dire à mon médecin », quand les pa;ents prennent tout à coup notre relai en se donnant mutuellement des réponses à leurs in-terroga ;ons ou encore lorsque, par leur propre vécu, ils ébranlent notre vision du médicament ! En agrément pharmacie clinique et dispensa;on, si vous n’avez pas une telle possibilité dans votre liste de stages, il vous reste toujours la possibilité de venir en interCHU à Thuir ! G.S.