AMELISSA GENOUD BAI2                                L’ACCES A L’EAU EN CHINELe 22 Mars 2010 a été publié par les NationsUn...
AMELISSA GENOUD BAI2Les ressources naturelles que sont les rivières sont surexploitées, et cela par des grandsprojets de b...
AMELISSA GENOUD BAI2De ce fait, on estime que la moitié de la population, principalement rurale, n’a pas accès àl’eau pota...
AMELISSA GENOUD BAI2II) Les moyens mis en œuvre, afin de résoudre ce problème :Afin de faire face à ces défis, la Chine mè...
AMELISSA GENOUD BAI2Historique :L’accès à l’eau potable en Chine :Progress on Sanitation and Drinking-water: 2010 UpdateRe...
AMELISSA GENOUD BAI2      VOCABULAIRE SUR LE THEME DE LA SALLE DE BAIN/TOILETTES      CARACTERE               PIYIN       ...
AMELISSA GENOUD BAI2                       CONSTITUTION DE PHRASE1) Est-ce que nous pouvons utiliser la salle de bain ?Wǒm...
AMELISSA GENOUD BAI2                           MINI PARAGRAPHEUne fois, en Chine, en allant dans une salle de bain, je déc...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Amélissa 35

601 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
601
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
278
Actions
Partages
0
Téléchargements
2
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Amélissa 35

  1. 1. AMELISSA GENOUD BAI2 L’ACCES A L’EAU EN CHINELe 22 Mars 2010 a été publié par les NationsUnies un bilan très contrasté sur l’accès à l’eaudouce dans le monde. Selon le rapport annuel,les objectifs du millénaire qui prévoient unebaisse de moitié du nombre de personnesprivées d’équipements sanitaires entre 2000 et2015, ne seront pas atteints. En effet, 2,7milliards d’êtres humains en seront toujoursdépourvus d’ici 2015.En revanche l’objectif sera dépassé en ce quiconcerne l’eau potable. L’exemple avec laChine dont le bilan a progressé. En Chine, 89 % de la population a désormais accès à leau potable (67 % en 1990), il en est de même pour les équipements sanitaires : la population chinoise bénéficiant de telles installations est passée de 41 % à 55 %. Mais les disparités entre villes et campagnes restent fortes, et ce partout dans le monde : 84 % des êtres humains privés deau potable vivent en zone rurale. Il existe deux grands types de problèmes en Chine : le manque de la ressource en eau et la pollution de l’eau.I) Le manque d’eau :Tout d’abord, il est important de noter, que la répartition de l’eau est très inégale au seinmême de ces territoires. Le sud de la Chine a suffisamment d’eau alors que le Nord etl’Ouest du pays en manquent de façon importante.Certains facteurs ont été identifiés afin de comprendre cette disparité.En premier lieu, la croissance démographique. La Chine est passée de 250 millionsd’individus au début du siècle à près de 1,4 milliard aujourd’hui. La population chinoise esten pleine explosion, et cette pression démographique pèse sur les ressources écologiques.C’est là une donnée structurelle avec laquelle il faut désormais compter.A savoir que la Chine, ne possède en effet que 7 % des ressources en eau de la planètepour un cinquième de la population mondiale.Ensuite, le mode de développement de la Chine est de type socialiste. Du fait de sapopulation élevée, les dépenses en ressources naturelle et en énergie sont triplées parrapport aux Etats-Unis, quadruplés par rapport à l’Europe et quintuplées par rapport auJapon. Nous avons là une croissance avide en eau. 1
  2. 2. AMELISSA GENOUD BAI2Les ressources naturelles que sont les rivières sont surexploitées, et cela par des grandsprojets de barrages hydrauliques. La Chine comptabilise 80 000 barrages. De plus, onconstate un fort développement des districts industriels autour de ces barrages, qui causentde réels problèmes de pollution, lors des rejets des eaux usés, ainsi qu’une grandeconsommation d’énergie. Cette consommation, place la Chine en 2009 au premier rang des plus gros consommateurs d’énergie au monde, avec 2 252 millions de tonnes, soit 4% de plus que les Etats- Unis. Dans un troisième temps, depuis 1978, près de 20% de la population chinoise était urbaine, aujourd’hui elle s’élève à 40%. Dans 20 ans, on évalue la population chinoise à 60% qui vivra dans les centres urbains. Cette augmentation entrainera donc une montée de la consommation en eau. Vient ensuite les changements climatiques, avec la désertification du pays. En effet, dans le Nord Ouest,cette désertification ralentit les précipitations, détruit les forêts et accélère dans la mêmeoccasion le réchauffement climatique. Les trois plus grands fleuves de Chine que sont leFleuve Jaune, le Fleuve Bleu et le Mékong se désertifient à une vitesse considérable depuisune décennie.Enfin, le prix et la gestion inadaptée de l’eau, principalement en zone agricole, ont desconséquences importantes sur la consommation de l’eau. Aujourd’hui en Chine, le prix del’eau est bas.Les habitants reçoivent une facture, qui est effectuée en fonction de la surface de terresirriguées et non au m3 consommé, ce qui entraîne donc des gaspillages importants. De plus,aucune mesure n’est prise afin d’inciter les agriculteurs à adopter une conduite pluséconome en matière de consommation d’eau.Cette politique a des conséquences sur les nappes phréatiques, car il faut alors creuserdavantage, pour trouver de l’eau. De plus, les politiques d’approvisionnements en eau et lesvilles usent de leurs pouvoirs pour accéder à l’eau, qui se situe de plus en plus loin desvilles, mais cela a pour conséquence une pénurie dans les zones les plus isolées.II) La pollution de l’eau :La pollution de l’eau entraîne de grave conséquence sur le manque de disponibilité de laressource.Dans le pays, 90% des cours d’eau en zone urbaine sont impropres à la consommation. LeFleuve Jaune est classée dans la catégorie des eaux non-potables et elle est elle-mêmeimpropre à l’utilisation industrielle.La pollution de l’eau en Chine provient principalement des rejets l’industriels (techniques deproduction, non traitement des déchets), urbains et agricoles, qui avec l’agriculture intensive,entraîne la salinisation de l’eau, rendant ainsi l’eau polluée et impropre à toute utilisation. 2
  3. 3. AMELISSA GENOUD BAI2De ce fait, on estime que la moitié de la population, principalement rurale, n’a pas accès àl’eau potable, ce qui représente environ 650 millions d’individus. De plus, il existe desinégalités dans l’accès à la ressource en eau.On constate de très grandes disparités entre les zones rurales et les zones urbaines. Enzone rurale, les eaux sont plus polluées et les maladies liées à l’absence de traitement deseaux usées causent des maladies sévères telles que diarrhées, cancer d’estomac et desintestins… De plus, aucun moyen n’est mis en œuvre pour éduquer ces gens sur les risquesliés à la consommation des eaux polluées.Aussi, il est important de noter qu’il existe une fracture importante entre les populationsriches et les populations pauvres, seules les riches peuvent accéder à l’eau potable et auxsystèmes de soins. 3
  4. 4. AMELISSA GENOUD BAI2II) Les moyens mis en œuvre, afin de résoudre ce problème :Afin de faire face à ces défis, la Chine mène aujourd’hui d’importants travauxd’infrastructures et tente de modifier son mode de gestion en eau.Les solutions apportées par le gouvernement chinois sont des projets de grande envergure,qui ont des coûts très élevés, notamment en ce qui concerne les « autoroutes de l’eau ».Afin d’accompagner la Chine dans ce processus et de lui faire partager son expérience dansle domaine de l’eau, la France a conclu un accord de coopération avec la Républiquepopulaire de Chine en décembre 2009. Cet accord, cosigné par Dominique Bussereau,Secrétaire d’Etat chargé des transports, et Chen Lei, Ministre des ressources en eau, prévoitde développer des coopérations dans une dizaine de domaines d’intérêt commun comme :  La gestion intégrée et la protection des ressources en eau ;  La maîtrise des inondations et la lutte contre la sècheresse ;  La construction et la gestion des barrages ;  Le développement de l’énergie hydroélectrique ou l’impact du changement climatique sur les ressources en eau.A cela s’ajoute, la construction d’une dizaine d’usines de dépollution et de désalinisation del’eau. Ces projets décidés par le gouvernement constituent un réel effort de développementdu pays, cependant, les moyens mis en œuvre sont parfois peu démocratiques et laissentpeu de place à la population pour s’exprimer sur les projets. Ainsi, on estime près de850 000 le nombre de personnes qui vont être déplacées pour la création de ces projets.De plus, ces constructions nous amènent à nous poser d’autres questions, notamment, ence qui concerne le problème du prix de l’eau, car ces projets vont entrainer une hausse desprix. L’eau coûtera alors environ 1,2 € le m³. Aujourd’hui, dans les campagnes, le prix del’eau est à un 1 millième de 1 € le m³. Il serait donc mille fois plus élevé les années à venir.On est alors aujourd’hui face à un véritable problème de tarification de l’eau sachant que lapopulation chinoise ne gagne en moyenne que 130 € par mois. 4
  5. 5. AMELISSA GENOUD BAI2Historique :L’accès à l’eau potable en Chine :Progress on Sanitation and Drinking-water: 2010 UpdateRessources en eau, disponibilité, accès et gestion (pekea-fr.org)http://evenementiel.ccifc.org/2010%20bj/GT/DD/10-12-2010/Contexte.pdfSource : http://naturendanger.canalblog.com/images/Eau_Chine.jpgSource : http://www.monde-diplomatique.fr/cartes/sanitaires 5
  6. 6. AMELISSA GENOUD BAI2 VOCABULAIRE SUR LE THEME DE LA SALLE DE BAIN/TOILETTES CARACTERE PIYIN TRADUCTION Yùshì La salle de bain 浴 室 Xǐliǎnpén Le lavabo 洗 脸 盆 Yùgāng La baignoire 浴 缸 Línyù La douche 淋 浴 Diànchuīfēng Le sèche-cheveux 电 吹 风 Yáshuā La brosse à dent 牙 刷 Shūzi Un peigne 梳 子 Xiāngzào Le savon 香 皂 Xǐ fǎ shuǐ Le shampoing 洗 发 水 厕 所 Cè suǒ Les toilettes 6
  7. 7. AMELISSA GENOUD BAI2 CONSTITUTION DE PHRASE1) Est-ce que nous pouvons utiliser la salle de bain ?Wǒmen kěyǐ qù yùshì xǐzǎo ma ? 我 们 可 以 去 浴 室 洗 澡 吗 ?2) Le lavabo est rouge.Xǐliǎnpén shì hóngsè de. 洗 脸 盆 是 红 色 的。3) La baignoire est propre.Yùgāng hěn gānjìng. 浴 缸 很 干 净。4) Puis-je prendre une douche ?Wǒ kěyǐ bù kěyǐ xǐ línyù ? 我 可 以 不 可 以 洗 淋 浴 ?5) J’utilise le sèche-cheveux.Wǒ yòng diànchuīfēng. 我 用 电 吹 风。6) Où est ma brosse à dent ?Wǒ de yáshuā zài nǎlǐ? 我 的 牙 刷 在 哪 里 ?7) Ton peigne est noir.Nǐ de shūzi shì hēisè de. 你 的 梳 子 是 黑 色 的。8) Son savon sent bon.Tā de xiāngzào hěn xiāng. 他 的 香 皂 很 香。9) Le shampoing est doux.Xǐfǎshuǐ duì pífū hěn hǎo . 洗 发 水 对 皮 肤 很 好。10) Il peut aller aux toilettes ?Tā kěyǐ qù cèsuǒ ma ? 他 可 以 去 厕 所 嗎 ? 7
  8. 8. AMELISSA GENOUD BAI2 MINI PARAGRAPHEUne fois, en Chine, en allant dans une salle de bain, je découvris unlavabo et une baignoire très propres. Sur la droite, une douche decouleur bleue et une étagère, avec au dessus toutes sortes de chosesdifférentes : un sèche cheveux, une brosse à dents, un peigne, un savonet un shampoing. Cependant, il n’y avait pas de toilette.TRADUCTION :Wǒ yǒu yī cì zài Zhōngguó, qù jiān yùshì, fāxiàn lǐ bian de xǐliǎnpén héyùgāng dōu hěn gānjìng. Yòu bian yǒu lán sè de línyù, hái ge jià zishàng bian dōu shì gè zhǒng bùtóng de dōngxī : chuīfēng jī, yáshuā,shūzi, xiāngzào hé xǐfǎshuǐ. Méiyǒu cèsuǒ.我 有 一 次 在 中 国, 去 问 浴 室, 发 现 裡 边 的 洗 脸盆 和 浴 缸 都 很 干 净 。右 边 有 蓝 色 的 淋 浴, 还 有个 架 子 上 边 都 是 各 种 不 同 的 东 西: 吹 风 机, 牙刷, 梳 子, 香 皂 和 洗 发 水 。没 有 厕 所 。 8

×