SlideShare une entreprise Scribd logo
 
                                                                       
                                                    L’interview de la semaine 
                                                                  
                                                                  
                                                            Michel Juvet 
                       Analyste financier et membre du comité de direction de Bordier & Cie 
                                                       
                                   s’exprime sur l’économie africaine 
                                                       
                                                       
                        Propos recueillis par Ram Etwareea et Sandrine Hochstrasser 
                                            Samedi 24 juillet 2010 
                                                                       
 
 
Le Temps: L’Afrique est généra­                  l’Afrique  peut  s’endetter  et            représente 15% de son PIB ou 
lement associée à la misère, à la                poursuivre  ses  dépenses.  Il             100 dollars  par  habitant),  qui 
guerre  et  autres  catastrophes.                faut  préciser  que  les  pays  les        n’a  pas  décollé.  De  l’autre, 
Mais,  apparemment,  ça  bouge.                  plus  pauvres  ont  profité  des           l’Egypte, le Maroc ou le Ghana, 
Vraiment?                                        abandons  de  dette  effectués             qui  n’ont  pas  été  plus  aidés  et 
                                                 par les pays européens.                    qui  sont  à  la  tête  de  la  crois‐
Michel  Juvet:  Il  faut  reconnaî‐                                                         sance  économique  en  Afrique. 
tre  les  profonds  changements                  Dernier  élément  à  relever:  la          Peut‐on  conclure  que  l’aide  a 
économiques  sur  l’ensemble                     montée  en  puissance  des  pays           pénalisé  le  Burkina  Faso?  Ce 
du continent depuis les années                   émergents  comme  le  Brésil  et           serait  une  simplification  ex‐
2000.  La  croissance  est  soute‐               la  Chine,  qui  manifestent  leur         trême.  Sans  cette  aide,  ce  pays 
nue.  Alors  qu’elle  était  quasi‐              intérêt  pour  les  matières  pre‐         serait  probablement  encore 
ment  inexistante,  elle  est  pas‐              mières africaines. L’Afrique re‐           plus pauvre. Elle a aidé les po‐
sée  à  5%  en  moyenne  durant                  présente  2%  du  PIB  mondial             pulations, mais n’a pas apporté 
les  dix  dernières  années.  En                 alors que 12% de la population             de  développement.  En  revan‐
2010,  la  croissance  en  Europe                de  la  planète  y  habitent  et,  si      che,  les  nouvelles  pratiques  de 
sera de 1,5%, aux Etats‐Unis de                  aujourd’hui  sa  part  dans  le            soutien  budgétaire  ont  permis 
2,5%,  et  en  Afrique  de  5%  en               commerce  global  est  faible              une  meilleure  gouvernance.  Le 
moyenne,  bien  qu’il  y  ait                    (2%),  elle  commence  à  croître          facteur  de  développement,  ce 
d’énormes  différences  entre                    grâce justement à ces échanges             n’est pas l’aide, mais les flux de 
pays.                                            Sud‐Sud.  A  l’image  de  l’Asie,          capitaux.  Il  n’empêche  que 
                                                 qui a décollé notamment grâce              l’aide  reste  importante  pour 
Quant  à  la  dette  publique,  en               à l’aide au développement, aux             beaucoup  de  pays,  car  elle  re‐
pourcentage  du  PIB,  à                         investissements  directs  et  aux          présente  encore  8  à  10%  du 
l’exception  du  Zimbabwe,  elle                 capitaux.                                  revenu  national.  Or,  avec  la 
est  bien  plus  soutenable  qu’en                                                          crise, les pays donateurs rédui‐
Europe. En Afrique du Sud, elle                  –  Peut­on  dès  lors  se  demander        sent  leurs  budgets  d’aide. 
est  de  35%.  Au  Maroc  ou  en                 si  l’aide  n’a  pas  freiné  le  décol­   L’Afrique ne pourra pas attein‐
Tunisie,  elle  est  proche  de                  lage en Afrique?                           dre  les  fameux  Objectifs  du 
50%,  alors  qu’en  Europe  on                                                              millénaire.  Il  ne  faut  pas  ou‐
s’approche  des  100%.  L’Afri‐                  Malheureusement,  on  ne  peut             blier  l’argent  des  émigrés  afri‐
que  n’a  plus  de  soucis                       pas  tirer  un  vrai  bilan.  Les          cains.  Leur  apport  représente 
d’endettement  public  à  pré‐                   conclusions vont dans les deux             entre 30 et 40% des flux de ca‐
sent. C’est un avantage majeur.                  sens. D’un côté, il y a le Burkina         pitaux  qui  arrivent  en  Afrique 
En  cas  de  ralentissement  de  la              Faso, un des pays les plus aidés           subsaharienne. 
conjoncture         internationale,              au  monde  (l’aide  publique  y             



Interview de Michel Juvet parue dans Le Temps du 24 juillet 2010                                                             1/3 
–  Quel  a  été  le  rôle  de  l’aide            la contagion financière interna‐        aux  marchés  des  capitaux,  peu 
multilatérale?                                   tionale.  Pour  la  première  fois      développés  en  Afrique.  Il  est 
                                                 et grâce à leurs finances publi‐        intéressant  d’observer  que 
Dans  un  premier  temps,  le                    ques  en  meilleur  état,  les  pays    l’aide  publique  des  Etats  déve‐
Fonds  monétaire  international                  africains  ont  pu  faire  des  pro‐    loppés  intègre  de  plus  en  plus 
a  eu  un  rôle  destructeur  et  de             grammes  de  relance  pour              ces  fonds  comme  instrument 
remise  à  plat  par  le  biais  des             prendre  le  relais  de  la  de‐        de  développement.  Même  la 
fameux  programmes  d’ajuste‐                    mande  étrangère.  Depuis,  avec        Libye s’y intéresse et construit 
ment  structurel,  extrêmement                   la  reprise  mondiale,  les  expor‐     en  ce  moment  un  véhicule  de 
pénibles  pour  les  populations.                tations ont repris.                     placement  de  ce  type.  La 
Le  FMI  n’a  pas  lancé  le  déve‐                                                      conjonction de toutes ces sour‐
loppement,  mais  il  a  aidé  à                 – Désormais l’Afrique attire des        ces fait que les flux de capitaux 
mettre en place un système qui                   investisseurs? Qui sont­ils?            continueront  à  alimenter  le 
a  permis  d’accueillir  les  capi‐                                                      développement en Afrique. 
taux  et  de  retrouver  la  crois‐              Les  bourses  attirent  l’investis‐      
sance.                                           seur international qui a un por‐        – Quels sont l’état et le potentiel 
                                                 tefeuille,  qui  veut  diversifier      des  places  financières  en  Afri­
– La corruption est un obstacle,                 ses  actifs  et  qui  veut  profiter    que? 
non?                                             du boom des matières premiè‐             
                                                 res et de la  croissance. Il place      Etant donné la taille réduite de 
Les  freins  sont  nombreux.  A                  sur  les  valeurs  cotées,  mais  il    ces marchés, l’intérêt à se met‐
commencer  par  la  bonne  gou‐                  rencontre  des  difficultés  de  li‐    tre  ensemble  est  évident,  mais 
vernance,  l’éducation,  la  pro‐                quidités  ou  d’accessibilité.  La      le regroupement des bourses a 
priété  foncière  et  les  infras‐               taille  des  différents  marchés        de  la  peine  à  se  concrétiser. 
tructures.  Là,  les  exemples  de               boursiers  africains  est  limitée.     Beaucoup  d’entreprises  de 
l’Afrique  du  Sud  ou  du  Maroc                Au  Maroc,  la  capitalisation          taille  moyenne  ne  sont  pas  co‐
sont intéressants. Ces pays ont                  boursière  pèse  65 milliards  de       tées.  Forcément,  avec  le  déve‐
investi dans les infrastructures,                dollars       (68 milliards       de    loppement  économique,  cela 
ce qui leur a permis de passer à                 francs),  celle  de  l’Egypte           va  évoluer.  Ce  qui  est  intéres‐
la  vitesse  supérieure.  Dans                   45 milliards et celle du Nigeria        sant  d’observer  déjà  au‐
l’ensemble  du  continent,  ces                  40 milliards.  A  titre  de  compa‐     jourd’hui, c’est que les grandes 
infrastructures  (ports,  route,                 raison,  la  capitalisation  bour‐      capitalisations  ne  concernent 
rail)  manquent  terriblement.                   sière  de  la  Thaïlande  est  pro‐     pas  que  les  matières  premiè‐
Le transport des marchandises                    che de 200 milliards et celle de        res:  on  trouve  des  entreprises 
est  plus  cher  et  moins  sûr  en‐             Nestlé  de  150 milliards.  Des         de  télécommunications,  de 
tre pays africains qu’entre pays                 fonds  de  placement  sont  dis‐        construction,  de  grande  distri‐
asiatiques.                                      ponibles,  mais  ils  se  concen‐       bution  et  des  banques.  A 
                                                 trent  essentiellement  en  Afri‐       l’avenir,  l’idéal  serait  que  les 
–  Comment  l’Afrique  a­t­elle                  que  du  Sud,  au  Maroc  et  en        autres pays moins avancés sui‐
traversé la crise?                               Egypte,  trois  pays  observés  en      vent  ces  exemples.  Ceux  qui 
                                                 priorité par les investisseurs.         ont  des  matières  premières 
Il  y  a  deux  facteurs  de  trans‐                                                     doivent  financer  l’émergence 
mission  de  la  crise:  le  facteur             Il  y  a  une  autre  catégorie         d’autres secteurs. 
commercial et le facteur finan‐                  d’investissement,  plus  intéres‐        
cier.  Dans  leur  malheur,  les                 sante  parce  qu’elle  est  plus 
                                                                                          
pays  africains  n’ont  été                      rémunératrice  et  plus  impor‐
concernés  que  par  le  premier.                tante  pour  le  développement: 
Les  échanges  commerciaux  se                   les  fonds  de  private  equity.  On 
sont  effondrés.  Heureusement,                  en trouve aujourd’hui d’origine 
les banques africaines n’étaient                 européenne  mais  également 
pas  impliquées  dans  la  crise                 sud‐africaine.  Moins  visibles, 
des  «subprime»,  ce  qui  leur  a               ils  financent  directement  les 
permis  de  rester  au‐dehors  de                entreprises  n’ayant  pas  accès 



Interview de Michel Juvet parue dans Le Temps du 24 juillet 2010                                                         2/3 
 
                                                    L’interview de la semaine 
                                                                  
                                                                  
                                                            Michel Juvet 
                       Analyste financier et membre du comité de direction de Bordier & Cie 
                                                       
                                    s’exprime sur l’influence chinoise 
                                                       
                                                       
                        Propos recueillis par Ram Etwareea et Sandrine Hochstrasser 
                                            Samedi 24 juillet 2010 
                                                                       
 
Le  Temps:  Quel  avenir  pour                   étrangères  qui  veulent  prati‐         Oui.  Elle  devrait  organiser  des 
l’agriculture?  L’Afrique  peut­                 quer de nouveaux forages.                événements  internationaux, 
elle se nourrir et qu’en est­il des                                                       comme l’Afrique du Sud l’a fait 
achats  de  terres  par  des  étran­             –  Quel  est  l’apport  de  la  Chine    avec  le  Mondial.  Ces  événe‐
gers?                                            en Afrique?                              ments  apportent  une  couver‐
                                                                                          ture  médiatique  qui  fait  venir 
Michel Juvet: Le potentiel est là                Le  commerce  avec  la  Chine  a         les  investisseurs.  Les  gouver‐
lorsqu’on voit ce que les entre‐                 décuplé  en  dix ans,  passant  de       nements  devraient  faire  des 
prises  chinoises  ou  indiennes                 10 milliards  à  100 milliards  de       tournées  internationales  pour 
ont  réalisé  en  Ethiopie.  On  se              dollars.  C’est  considérable  et        aller  vanter  leur  économie. 
souvient  que  ce  pays  souffrait               positif.  Mais  tous  les  étrangers     L’image  est  cruciale.  L’Afrique 
régulièrement  de  pénuries  ali‐                critiquent l’arrivée des Chinois.        doit  vanter  ses  forces,  non  ses 
mentaires  dramatiques.  Les                     Les  Libanais,  très  présents  en       faiblesses. Les concerts de cha‐
terres  vendues  sont  au‐                       Afrique  de  l’Ouest,  les  voient       rité, qui font la promotion de la 
jourd’hui  productives.  Mais  la                d’un mauvais œil et dénoncent            pauvreté  du  continent,  ne 
question  de  la  répartition  des               une  recolonisation.  Cela  mon‐         l’aident  pas  à  se  développer.  Il 
revenus  agricoles  entre  inves‐                tre  que  la  concurrence  était         faudrait  des  concerts  de  pro‐
tisseurs  locaux  et  étrangers  se              nécessaire et que les habitudes          motion économique! 
pose.  Est‐ce  que  vendre  ses                  prises  doivent  évoluer.  En  re‐        
terres est vraiment une source                   vanche,  la  population  locale          –  L’Afrique  du  Sud  est­elle  un 
de  développement?  Le  fait  de                 s’en  réjouit.  Les  produits  chi‐      modèle  pour  le  reste  du  conti­
donner à un pays étranger une                    nois  sont  moins  chers  et  les        nent? 
partie  de  son  propre  territoire              créations  d’emplois  suivent.            
n’est  pas  nécessairement  né‐                  L’influence  chinoise  est  donc         Je ne crois pas qu’il y ait un
faste.  C’est  surtout  une  ques‐               positive, mais elle change aussi         modèle à suivre. L’Afrique du
tion  de  prix  et  de  conditions.              la  perception  que  les  Africains      Sud a ses propres spécificités,
Dans  le  domaine  de  l’énergie,                ont  du  modèle  économique              que l’on ne retrouve pas dans
c’est  la  même  question.  Les                  idéal.  Si  cette  influence  chi‐       le reste de l’Afrique. Il y a des
pays  pétroliers  offrent  des                   noise  réussit  à  créer  la  crois‐     différences de culture et de re-
concessions  à  des  entreprises                 sance,  les  mentalités  des  Afri‐
                                                                                          ligion également qui ne per-
étrangères;  ces  dernières  ap‐                 cains  vont  bifurquer  et  les 
portent  de  la  technologie,  et  la            exemples  du  libéralisme  ou  de 
                                                                                          mettent pas de calquer ce mo-
production démarre. Les recet‐                   la  démocratie  seront  remis  en        dèle en particulier. Je crois
tes doivent permettre aux pays                   question.                                plutôt dans l’influence des pô-
de  faire  de  nouveaux  investis‐                                                        les de croissance et de réfé-
sements. Le Nigeria a mis ainsi                  – L’Afrique a­t­elle de la peine à       rence, autour du Maroc, de
en  place  des  jumelages  de  so‐               se faire connaître auprès des in­        l’Egypte, ou de l’Afrique du
ciétés  locales  aux  sociétés                   vestisseurs?                             Sud par exemple.



Interview de Michel Juvet parue dans Le Temps du 24 juillet 2010                                                           3/3 

Contenu connexe

Tendances

De montréal aux capitales d'afrique francophone quelles opportunités de car...
De montréal aux capitales d'afrique francophone   quelles opportunités de car...De montréal aux capitales d'afrique francophone   quelles opportunités de car...
De montréal aux capitales d'afrique francophone quelles opportunités de car...
Serge Tchaha
 
Géopolitique & entreprises n°6
Géopolitique & entreprises n°6Géopolitique & entreprises n°6
Géopolitique & entreprises n°6
Revue Conflits
 
Relais De Croissance ExtéRieure
Relais De Croissance ExtéRieureRelais De Croissance ExtéRieure
Relais De Croissance ExtéRieureSully Médiations
 
EVOLUTION DES ORGANISATIONS PAYSANNES EN AFRIQUE
EVOLUTION DES ORGANISATIONS PAYSANNES EN AFRIQUEEVOLUTION DES ORGANISATIONS PAYSANNES EN AFRIQUE
EVOLUTION DES ORGANISATIONS PAYSANNES EN AFRIQUE
Pan African Farmers Organization
 
CIR @ forum public 2018 de l’OMC
 CIR @ forum public 2018 de l’OMC CIR @ forum public 2018 de l’OMC
CIR @ forum public 2018 de l’OMC
Enhanced Integrated Framework
 
cours
courscours
cours
houizot
 
cours
courscours
cours
houizot
 
cours
courscours
cours
houizot
 
lettre au president de union africaine
 lettre au president de union africaine lettre au president de union africaine
lettre au president de union africaine
Fatimata Kone
 
Note Rf Asian Financial Forum 2009 Hong Kong 20 Janvier 2009 Rev 2010 Lkdin
Note Rf Asian Financial Forum 2009   Hong Kong 20 Janvier 2009   Rev 2010 LkdinNote Rf Asian Financial Forum 2009   Hong Kong 20 Janvier 2009   Rev 2010 Lkdin
Note Rf Asian Financial Forum 2009 Hong Kong 20 Janvier 2009 Rev 2010 Lkdin
Renaud Favier
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Statement at the_2015_annual_meetings_by_donald_kaberuka__president_of_the_af...
Statement at the_2015_annual_meetings_by_donald_kaberuka__president_of_the_af...Statement at the_2015_annual_meetings_by_donald_kaberuka__president_of_the_af...
Statement at the_2015_annual_meetings_by_donald_kaberuka__president_of_the_af...Fatoumata Chérif
 
Financement innovants et développement durable en afrique
Financement innovants et développement durable en afriqueFinancement innovants et développement durable en afrique
Financement innovants et développement durable en afrique
lancedafric.org
 

Tendances (13)

De montréal aux capitales d'afrique francophone quelles opportunités de car...
De montréal aux capitales d'afrique francophone   quelles opportunités de car...De montréal aux capitales d'afrique francophone   quelles opportunités de car...
De montréal aux capitales d'afrique francophone quelles opportunités de car...
 
Géopolitique & entreprises n°6
Géopolitique & entreprises n°6Géopolitique & entreprises n°6
Géopolitique & entreprises n°6
 
Relais De Croissance ExtéRieure
Relais De Croissance ExtéRieureRelais De Croissance ExtéRieure
Relais De Croissance ExtéRieure
 
EVOLUTION DES ORGANISATIONS PAYSANNES EN AFRIQUE
EVOLUTION DES ORGANISATIONS PAYSANNES EN AFRIQUEEVOLUTION DES ORGANISATIONS PAYSANNES EN AFRIQUE
EVOLUTION DES ORGANISATIONS PAYSANNES EN AFRIQUE
 
CIR @ forum public 2018 de l’OMC
 CIR @ forum public 2018 de l’OMC CIR @ forum public 2018 de l’OMC
CIR @ forum public 2018 de l’OMC
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
lettre au president de union africaine
 lettre au president de union africaine lettre au president de union africaine
lettre au president de union africaine
 
Note Rf Asian Financial Forum 2009 Hong Kong 20 Janvier 2009 Rev 2010 Lkdin
Note Rf Asian Financial Forum 2009   Hong Kong 20 Janvier 2009   Rev 2010 LkdinNote Rf Asian Financial Forum 2009   Hong Kong 20 Janvier 2009   Rev 2010 Lkdin
Note Rf Asian Financial Forum 2009 Hong Kong 20 Janvier 2009 Rev 2010 Lkdin
 
cours
courscours
cours
 
Statement at the_2015_annual_meetings_by_donald_kaberuka__president_of_the_af...
Statement at the_2015_annual_meetings_by_donald_kaberuka__president_of_the_af...Statement at the_2015_annual_meetings_by_donald_kaberuka__president_of_the_af...
Statement at the_2015_annual_meetings_by_donald_kaberuka__president_of_the_af...
 
Financement innovants et développement durable en afrique
Financement innovants et développement durable en afriqueFinancement innovants et développement durable en afrique
Financement innovants et développement durable en afrique
 

En vedette

1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 20101003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010Bordier & Cie
 
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 20101003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010Bordier & Cie
 
Communiqué de presse sept 2010 bordier singapour
Communiqué de presse sept 2010 bordier singapourCommuniqué de presse sept 2010 bordier singapour
Communiqué de presse sept 2010 bordier singapourBordier & Cie
 
GF1 - Architecture et image urbaine - François Dugeny
GF1 - Architecture et image urbaine  - François DugenyGF1 - Architecture et image urbaine  - François Dugeny
GF1 - Architecture et image urbaine - François Dugeny
Anne Revol
 
110103 mj penser_2011_lt
110103 mj penser_2011_lt110103 mj penser_2011_lt
110103 mj penser_2011_lt
Bordier & Cie
 
Nouvelobs com chronique du-triple-a-interview michel juvet 13.01.2012
Nouvelobs com chronique du-triple-a-interview michel juvet 13.01.2012Nouvelobs com chronique du-triple-a-interview michel juvet 13.01.2012
Nouvelobs com chronique du-triple-a-interview michel juvet 13.01.2012Bordier & Cie
 
Pme magazine associés mode d'emploi avril 2012
Pme magazine associés mode d'emploi   avril 2012 Pme magazine associés mode d'emploi   avril 2012
Pme magazine associés mode d'emploi avril 2012 Bordier & Cie
 
100529 mj débat_zone_euro_lt
100529 mj débat_zone_euro_lt100529 mj débat_zone_euro_lt
100529 mj débat_zone_euro_ltBordier & Cie
 
110701 lb banque d'investissement
110701 lb banque d'investissement110701 lb banque d'investissement
110701 lb banque d'investissement
Bordier & Cie
 
2012 01 interview mj_la banque suisse
2012 01 interview mj_la banque suisse2012 01 interview mj_la banque suisse
2012 01 interview mj_la banque suisseBordier & Cie
 
Perspectives économiques et financières 2012 four_seasons_geneve
Perspectives économiques et financières 2012 four_seasons_genevePerspectives économiques et financières 2012 four_seasons_geneve
Perspectives économiques et financières 2012 four_seasons_geneveBordier & Cie
 
Utile huawei 3 g routeur b970b faq
Utile huawei 3 g routeur b970b faqUtile huawei 3 g routeur b970b faq
Utile huawei 3 g routeur b970b faq
modem3geu
 
Utile huawei 3 g routeur b970b faq
Utile huawei 3 g routeur b970b faqUtile huawei 3 g routeur b970b faq
Utile huawei 3 g routeur b970b faqmodem3geu
 
Market.ch entretien michel juvet - janvier 2012
Market.ch   entretien michel juvet - janvier 2012Market.ch   entretien michel juvet - janvier 2012
Market.ch entretien michel juvet - janvier 2012Bordier & Cie
 
Voltaire traité sur la tolérance
Voltaire traité sur la toléranceVoltaire traité sur la tolérance
Voltaire traité sur la toléranceJCE31
 
Homophones
HomophonesHomophones
Homophones
Caroline Ferre
 
Communiqué de presse SNCF grève du jeudi 13 juin
Communiqué de presse SNCF grève du jeudi 13 juinCommuniqué de presse SNCF grève du jeudi 13 juin
Communiqué de presse SNCF grève du jeudi 13 juinLiLou Peyramaure
 
101229 mj allemagne_leséchos
101229 mj allemagne_leséchos101229 mj allemagne_leséchos
101229 mj allemagne_leséchosBordier & Cie
 
Σεπτεμβριανά
ΣεπτεμβριανάΣεπτεμβριανά
Σεπτεμβριανά
Τσιλιμίγκρας Ιωάννης
 
Présentation PFE: réalisation d'un système de navigation indoor sur Android
Présentation PFE: réalisation d'un système de navigation indoor sur AndroidPrésentation PFE: réalisation d'un système de navigation indoor sur Android
Présentation PFE: réalisation d'un système de navigation indoor sur Android
Mouna Baccouch
 

En vedette (20)

1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 20101003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
 
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 20101003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
1003 b&f inflation ou deflation_mars_avril 2010
 
Communiqué de presse sept 2010 bordier singapour
Communiqué de presse sept 2010 bordier singapourCommuniqué de presse sept 2010 bordier singapour
Communiqué de presse sept 2010 bordier singapour
 
GF1 - Architecture et image urbaine - François Dugeny
GF1 - Architecture et image urbaine  - François DugenyGF1 - Architecture et image urbaine  - François Dugeny
GF1 - Architecture et image urbaine - François Dugeny
 
110103 mj penser_2011_lt
110103 mj penser_2011_lt110103 mj penser_2011_lt
110103 mj penser_2011_lt
 
Nouvelobs com chronique du-triple-a-interview michel juvet 13.01.2012
Nouvelobs com chronique du-triple-a-interview michel juvet 13.01.2012Nouvelobs com chronique du-triple-a-interview michel juvet 13.01.2012
Nouvelobs com chronique du-triple-a-interview michel juvet 13.01.2012
 
Pme magazine associés mode d'emploi avril 2012
Pme magazine associés mode d'emploi   avril 2012 Pme magazine associés mode d'emploi   avril 2012
Pme magazine associés mode d'emploi avril 2012
 
100529 mj débat_zone_euro_lt
100529 mj débat_zone_euro_lt100529 mj débat_zone_euro_lt
100529 mj débat_zone_euro_lt
 
110701 lb banque d'investissement
110701 lb banque d'investissement110701 lb banque d'investissement
110701 lb banque d'investissement
 
2012 01 interview mj_la banque suisse
2012 01 interview mj_la banque suisse2012 01 interview mj_la banque suisse
2012 01 interview mj_la banque suisse
 
Perspectives économiques et financières 2012 four_seasons_geneve
Perspectives économiques et financières 2012 four_seasons_genevePerspectives économiques et financières 2012 four_seasons_geneve
Perspectives économiques et financières 2012 four_seasons_geneve
 
Utile huawei 3 g routeur b970b faq
Utile huawei 3 g routeur b970b faqUtile huawei 3 g routeur b970b faq
Utile huawei 3 g routeur b970b faq
 
Utile huawei 3 g routeur b970b faq
Utile huawei 3 g routeur b970b faqUtile huawei 3 g routeur b970b faq
Utile huawei 3 g routeur b970b faq
 
Market.ch entretien michel juvet - janvier 2012
Market.ch   entretien michel juvet - janvier 2012Market.ch   entretien michel juvet - janvier 2012
Market.ch entretien michel juvet - janvier 2012
 
Voltaire traité sur la tolérance
Voltaire traité sur la toléranceVoltaire traité sur la tolérance
Voltaire traité sur la tolérance
 
Homophones
HomophonesHomophones
Homophones
 
Communiqué de presse SNCF grève du jeudi 13 juin
Communiqué de presse SNCF grève du jeudi 13 juinCommuniqué de presse SNCF grève du jeudi 13 juin
Communiqué de presse SNCF grève du jeudi 13 juin
 
101229 mj allemagne_leséchos
101229 mj allemagne_leséchos101229 mj allemagne_leséchos
101229 mj allemagne_leséchos
 
Σεπτεμβριανά
ΣεπτεμβριανάΣεπτεμβριανά
Σεπτεμβριανά
 
Présentation PFE: réalisation d'un système de navigation indoor sur Android
Présentation PFE: réalisation d'un système de navigation indoor sur AndroidPrésentation PFE: réalisation d'un système de navigation indoor sur Android
Présentation PFE: réalisation d'un système de navigation indoor sur Android
 

Similaire à 100724 mj interview_afrique_lt

L'afrique dans la gouvernance économique et financière mondiale pdf
L'afrique dans la gouvernance économique et financière mondiale   pdfL'afrique dans la gouvernance économique et financière mondiale   pdf
L'afrique dans la gouvernance économique et financière mondiale pdfBabacar Sen
 
Sika Finance#9.pdf
Sika Finance#9.pdfSika Finance#9.pdf
Sika Finance#9.pdf
GeorgesAKBANNERMAN
 
l'entreprise moteur de la croissance africaine
l'entreprise moteur de la croissance africainel'entreprise moteur de la croissance africaine
l'entreprise moteur de la croissance africaine
Youssef AGOUIRAR, PhD
 
Le Virus et l'Afrique***
Le Virus et l'Afrique***Le Virus et l'Afrique***
Le Virus et l'Afrique***
Dominique Strauss-Kahn
 
ZONE FRANC, POUR UNE EMANCIPATION AU BENEFICE DE TOUS
ZONE FRANC, POUR UNE EMANCIPATION AU BENEFICE DE TOUSZONE FRANC, POUR UNE EMANCIPATION AU BENEFICE DE TOUS
ZONE FRANC, POUR UNE EMANCIPATION AU BENEFICE DE TOUS
Dominique Strauss-Kahn
 
Informations économiques et financières : Enjeux pour les chaînes de télévisi...
Informations économiques et financières : Enjeux pour les chaînes de télévisi...Informations économiques et financières : Enjeux pour les chaînes de télévisi...
Informations économiques et financières : Enjeux pour les chaînes de télévisi...
Beaugas
 
A savoir(140) - Afrique
A savoir(140) - AfriqueA savoir(140) - Afrique
A savoir(140) - Afrique
Patrice Piardon
 
Le Monde Economique-Interview - M. Stephane Peilz[1]
Le Monde Economique-Interview - M. Stephane Peilz[1]Le Monde Economique-Interview - M. Stephane Peilz[1]
Le Monde Economique-Interview - M. Stephane Peilz[1]Rev Stephan Peilz
 
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
mnlienemann
 
Résumé : l'avenir de la Zone Franc en Afrique
Résumé : l'avenir de la Zone Franc en AfriqueRésumé : l'avenir de la Zone Franc en Afrique
Résumé : l'avenir de la Zone Franc en Afrique
Dominique Strauss-Kahn
 
Présentation 1 le siècle de l'afrique
Présentation 1   le siècle de l'afriquePrésentation 1   le siècle de l'afrique
Présentation 1 le siècle de l'afriqueBabacar Sen
 
Géographie 9
Géographie 9Géographie 9
Géographie 9
Vianney Orjebin
 
Œuvres de charité et institutions d'aide plurilatérales comme la Banque mondi...
Œuvres de charité et institutions d'aide plurilatérales comme la Banque mondi...Œuvres de charité et institutions d'aide plurilatérales comme la Banque mondi...
Œuvres de charité et institutions d'aide plurilatérales comme la Banque mondi...
Euforic Services
 
Bpifrance : 10 ans d'impact
Bpifrance : 10 ans d'impactBpifrance : 10 ans d'impact
Bpifrance : 10 ans d'impact
Bpifrance
 
Stratégie de la_bad_pour_la_période_2013-2022_-_au_centre_de_la_transformatio...
Stratégie de la_bad_pour_la_période_2013-2022_-_au_centre_de_la_transformatio...Stratégie de la_bad_pour_la_période_2013-2022_-_au_centre_de_la_transformatio...
Stratégie de la_bad_pour_la_période_2013-2022_-_au_centre_de_la_transformatio...
Flore DIBI
 
Aide publique au développement
Aide publique au développementAide publique au développement
Aide publique au développement
xadim2005
 
INTEGRATION MONETAIRE AFRICAINE ET CHANGEMENTS STRUCTURELS
INTEGRATION MONETAIRE AFRICAINE ET CHANGEMENTS STRUCTURELSINTEGRATION MONETAIRE AFRICAINE ET CHANGEMENTS STRUCTURELS
INTEGRATION MONETAIRE AFRICAINE ET CHANGEMENTS STRUCTURELS
Parti Djibouti
 
2013 stratégie transformation de l'afrique 2013 2022 bad
2013 stratégie transformation de l'afrique 2013 2022  bad 2013 stratégie transformation de l'afrique 2013 2022  bad
2013 stratégie transformation de l'afrique 2013 2022 bad Williams Paolo Bella
 
S minaire m__akesbi_najib
S minaire m__akesbi_najibS minaire m__akesbi_najib
S minaire m__akesbi_najibbou bnbadri
 
Dr Akinwumi a. Adesina: Nouveau Président de la BAD : Sa vision pour la BAD
Dr Akinwumi a. Adesina: Nouveau Président de la BAD : Sa vision pour la BADDr Akinwumi a. Adesina: Nouveau Président de la BAD : Sa vision pour la BAD
Dr Akinwumi a. Adesina: Nouveau Président de la BAD : Sa vision pour la BAD
Fatoumata Chérif
 

Similaire à 100724 mj interview_afrique_lt (20)

L'afrique dans la gouvernance économique et financière mondiale pdf
L'afrique dans la gouvernance économique et financière mondiale   pdfL'afrique dans la gouvernance économique et financière mondiale   pdf
L'afrique dans la gouvernance économique et financière mondiale pdf
 
Sika Finance#9.pdf
Sika Finance#9.pdfSika Finance#9.pdf
Sika Finance#9.pdf
 
l'entreprise moteur de la croissance africaine
l'entreprise moteur de la croissance africainel'entreprise moteur de la croissance africaine
l'entreprise moteur de la croissance africaine
 
Le Virus et l'Afrique***
Le Virus et l'Afrique***Le Virus et l'Afrique***
Le Virus et l'Afrique***
 
ZONE FRANC, POUR UNE EMANCIPATION AU BENEFICE DE TOUS
ZONE FRANC, POUR UNE EMANCIPATION AU BENEFICE DE TOUSZONE FRANC, POUR UNE EMANCIPATION AU BENEFICE DE TOUS
ZONE FRANC, POUR UNE EMANCIPATION AU BENEFICE DE TOUS
 
Informations économiques et financières : Enjeux pour les chaînes de télévisi...
Informations économiques et financières : Enjeux pour les chaînes de télévisi...Informations économiques et financières : Enjeux pour les chaînes de télévisi...
Informations économiques et financières : Enjeux pour les chaînes de télévisi...
 
A savoir(140) - Afrique
A savoir(140) - AfriqueA savoir(140) - Afrique
A savoir(140) - Afrique
 
Le Monde Economique-Interview - M. Stephane Peilz[1]
Le Monde Economique-Interview - M. Stephane Peilz[1]Le Monde Economique-Interview - M. Stephane Peilz[1]
Le Monde Economique-Interview - M. Stephane Peilz[1]
 
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
Livret sur la crise 1 - Janvier 2009
 
Résumé : l'avenir de la Zone Franc en Afrique
Résumé : l'avenir de la Zone Franc en AfriqueRésumé : l'avenir de la Zone Franc en Afrique
Résumé : l'avenir de la Zone Franc en Afrique
 
Présentation 1 le siècle de l'afrique
Présentation 1   le siècle de l'afriquePrésentation 1   le siècle de l'afrique
Présentation 1 le siècle de l'afrique
 
Géographie 9
Géographie 9Géographie 9
Géographie 9
 
Œuvres de charité et institutions d'aide plurilatérales comme la Banque mondi...
Œuvres de charité et institutions d'aide plurilatérales comme la Banque mondi...Œuvres de charité et institutions d'aide plurilatérales comme la Banque mondi...
Œuvres de charité et institutions d'aide plurilatérales comme la Banque mondi...
 
Bpifrance : 10 ans d'impact
Bpifrance : 10 ans d'impactBpifrance : 10 ans d'impact
Bpifrance : 10 ans d'impact
 
Stratégie de la_bad_pour_la_période_2013-2022_-_au_centre_de_la_transformatio...
Stratégie de la_bad_pour_la_période_2013-2022_-_au_centre_de_la_transformatio...Stratégie de la_bad_pour_la_période_2013-2022_-_au_centre_de_la_transformatio...
Stratégie de la_bad_pour_la_période_2013-2022_-_au_centre_de_la_transformatio...
 
Aide publique au développement
Aide publique au développementAide publique au développement
Aide publique au développement
 
INTEGRATION MONETAIRE AFRICAINE ET CHANGEMENTS STRUCTURELS
INTEGRATION MONETAIRE AFRICAINE ET CHANGEMENTS STRUCTURELSINTEGRATION MONETAIRE AFRICAINE ET CHANGEMENTS STRUCTURELS
INTEGRATION MONETAIRE AFRICAINE ET CHANGEMENTS STRUCTURELS
 
2013 stratégie transformation de l'afrique 2013 2022 bad
2013 stratégie transformation de l'afrique 2013 2022  bad 2013 stratégie transformation de l'afrique 2013 2022  bad
2013 stratégie transformation de l'afrique 2013 2022 bad
 
S minaire m__akesbi_najib
S minaire m__akesbi_najibS minaire m__akesbi_najib
S minaire m__akesbi_najib
 
Dr Akinwumi a. Adesina: Nouveau Président de la BAD : Sa vision pour la BAD
Dr Akinwumi a. Adesina: Nouveau Président de la BAD : Sa vision pour la BADDr Akinwumi a. Adesina: Nouveau Président de la BAD : Sa vision pour la BAD
Dr Akinwumi a. Adesina: Nouveau Président de la BAD : Sa vision pour la BAD
 

Plus de Bordier & Cie

Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet 03.01.13
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet 03.01.13Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet 03.01.13
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet 03.01.13
Bordier & Cie
 
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet suite 03.01.13
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet suite 03.01.13Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet suite 03.01.13
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet suite 03.01.13
Bordier & Cie
 
Tmr 130121 noir blanc
Tmr 130121 noir blancTmr 130121 noir blanc
Tmr 130121 noir blanc
Bordier & Cie
 
Le temps les limites de la conformité fiscale avec la france par sergio uldry...
Le temps les limites de la conformité fiscale avec la france par sergio uldry...Le temps les limites de la conformité fiscale avec la france par sergio uldry...
Le temps les limites de la conformité fiscale avec la france par sergio uldry...Bordier & Cie
 
Afp le franc suisse baisse face à l'euro les exportateurs helvètes respirent ...
Afp le franc suisse baisse face à l'euro les exportateurs helvètes respirent ...Afp le franc suisse baisse face à l'euro les exportateurs helvètes respirent ...
Afp le franc suisse baisse face à l'euro les exportateurs helvètes respirent ...Bordier & Cie
 
Monday report Banque Bordier (english)
Monday report Banque Bordier (english)Monday report Banque Bordier (english)
Monday report Banque Bordier (english)
Bordier & Cie
 
Monday report Banque Bordier
Monday report Banque BordierMonday report Banque Bordier
Monday report Banque BordierBordier & Cie
 
Tmr 121119 couleur
Tmr 121119 couleurTmr 121119 couleur
Tmr 121119 couleur
Bordier & Cie
 
Tmr 121112 couleur
Tmr 121112 couleurTmr 121112 couleur
Tmr 121112 couleur
Bordier & Cie
 
Tmr 121105 ang couleur
Tmr 121105 ang couleurTmr 121105 ang couleur
Tmr 121105 ang couleur
Bordier & Cie
 
Tmr 121105 couleur
Tmr 121105 couleurTmr 121105 couleur
Tmr 121105 couleur
Bordier & Cie
 
Monday report Banque Bordier
Monday report Banque BordierMonday report Banque Bordier
Monday report Banque BordierBordier & Cie
 
120903 mj paradoxes de crise_lt
120903 mj paradoxes de crise_lt120903 mj paradoxes de crise_lt
120903 mj paradoxes de crise_lt
Bordier & Cie
 
120723 mj alice et les banques centrales_lt
120723 mj alice et les banques centrales_lt120723 mj alice et les banques centrales_lt
120723 mj alice et les banques centrales_lt
Bordier & Cie
 
120618 mj notre franc africain_lt
120618 mj notre franc africain_lt120618 mj notre franc africain_lt
120618 mj notre franc africain_lt
Bordier & Cie
 
120416 mj le risque français_lt
120416 mj le risque français_lt120416 mj le risque français_lt
120416 mj le risque français_lt
Bordier & Cie
 
120201 mj faillites des etats_lt
120201 mj faillites des etats_lt120201 mj faillites des etats_lt
120201 mj faillites des etats_ltBordier & Cie
 
120116 mj y a comme un défaut_lt
120116 mj y a comme un défaut_lt120116 mj y a comme un défaut_lt
120116 mj y a comme un défaut_ltBordier & Cie
 
120103 débat avec mj lt
120103 débat avec mj lt120103 débat avec mj lt
120103 débat avec mj ltBordier & Cie
 
120227 mj bazooka_lt
120227 mj bazooka_lt120227 mj bazooka_lt
120227 mj bazooka_ltBordier & Cie
 

Plus de Bordier & Cie (20)

Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet 03.01.13
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet 03.01.13Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet 03.01.13
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet 03.01.13
 
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet suite 03.01.13
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet suite 03.01.13Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet suite 03.01.13
Le temps 2013 nouvel an des banques centrales michel juvet suite 03.01.13
 
Tmr 130121 noir blanc
Tmr 130121 noir blancTmr 130121 noir blanc
Tmr 130121 noir blanc
 
Le temps les limites de la conformité fiscale avec la france par sergio uldry...
Le temps les limites de la conformité fiscale avec la france par sergio uldry...Le temps les limites de la conformité fiscale avec la france par sergio uldry...
Le temps les limites de la conformité fiscale avec la france par sergio uldry...
 
Afp le franc suisse baisse face à l'euro les exportateurs helvètes respirent ...
Afp le franc suisse baisse face à l'euro les exportateurs helvètes respirent ...Afp le franc suisse baisse face à l'euro les exportateurs helvètes respirent ...
Afp le franc suisse baisse face à l'euro les exportateurs helvètes respirent ...
 
Monday report Banque Bordier (english)
Monday report Banque Bordier (english)Monday report Banque Bordier (english)
Monday report Banque Bordier (english)
 
Monday report Banque Bordier
Monday report Banque BordierMonday report Banque Bordier
Monday report Banque Bordier
 
Tmr 121119 couleur
Tmr 121119 couleurTmr 121119 couleur
Tmr 121119 couleur
 
Tmr 121112 couleur
Tmr 121112 couleurTmr 121112 couleur
Tmr 121112 couleur
 
Tmr 121105 ang couleur
Tmr 121105 ang couleurTmr 121105 ang couleur
Tmr 121105 ang couleur
 
Tmr 121105 couleur
Tmr 121105 couleurTmr 121105 couleur
Tmr 121105 couleur
 
Monday report Banque Bordier
Monday report Banque BordierMonday report Banque Bordier
Monday report Banque Bordier
 
120903 mj paradoxes de crise_lt
120903 mj paradoxes de crise_lt120903 mj paradoxes de crise_lt
120903 mj paradoxes de crise_lt
 
120723 mj alice et les banques centrales_lt
120723 mj alice et les banques centrales_lt120723 mj alice et les banques centrales_lt
120723 mj alice et les banques centrales_lt
 
120618 mj notre franc africain_lt
120618 mj notre franc africain_lt120618 mj notre franc africain_lt
120618 mj notre franc africain_lt
 
120416 mj le risque français_lt
120416 mj le risque français_lt120416 mj le risque français_lt
120416 mj le risque français_lt
 
120201 mj faillites des etats_lt
120201 mj faillites des etats_lt120201 mj faillites des etats_lt
120201 mj faillites des etats_lt
 
120116 mj y a comme un défaut_lt
120116 mj y a comme un défaut_lt120116 mj y a comme un défaut_lt
120116 mj y a comme un défaut_lt
 
120103 débat avec mj lt
120103 débat avec mj lt120103 débat avec mj lt
120103 débat avec mj lt
 
120227 mj bazooka_lt
120227 mj bazooka_lt120227 mj bazooka_lt
120227 mj bazooka_lt
 

100724 mj interview_afrique_lt

  • 1.     L’interview de la semaine      Michel Juvet  Analyste financier et membre du comité de direction de Bordier & Cie    s’exprime sur l’économie africaine      Propos recueillis par Ram Etwareea et Sandrine Hochstrasser  Samedi 24 juillet 2010        Le Temps: L’Afrique est généra­ l’Afrique  peut  s’endetter  et  représente 15% de son PIB ou  lement associée à la misère, à la  poursuivre  ses  dépenses.  Il  100 dollars  par  habitant),  qui  guerre  et  autres  catastrophes.  faut  préciser  que  les  pays  les  n’a  pas  décollé.  De  l’autre,  Mais,  apparemment,  ça  bouge.  plus  pauvres  ont  profité  des  l’Egypte, le Maroc ou le Ghana,  Vraiment?  abandons  de  dette  effectués  qui  n’ont  pas  été  plus  aidés  et    par les pays européens.  qui  sont  à  la  tête  de  la  crois‐ Michel  Juvet:  Il  faut  reconnaî‐   sance  économique  en  Afrique.  tre  les  profonds  changements  Dernier  élément  à  relever:  la  Peut‐on  conclure  que  l’aide  a  économiques  sur  l’ensemble  montée  en  puissance  des  pays  pénalisé  le  Burkina  Faso?  Ce  du continent depuis les années  émergents  comme  le  Brésil  et  serait  une  simplification  ex‐ 2000.  La  croissance  est  soute‐ la  Chine,  qui  manifestent  leur  trême.  Sans  cette  aide,  ce  pays  nue.  Alors  qu’elle  était  quasi‐ intérêt  pour  les  matières  pre‐ serait  probablement  encore  ment  inexistante,  elle  est  pas‐ mières africaines. L’Afrique re‐ plus pauvre. Elle a aidé les po‐ sée  à  5%  en  moyenne  durant  présente  2%  du  PIB  mondial  pulations, mais n’a pas apporté  les  dix  dernières  années.  En  alors que 12% de la population  de  développement.  En  revan‐ 2010,  la  croissance  en  Europe  de  la  planète  y  habitent  et,  si  che,  les  nouvelles  pratiques  de  sera de 1,5%, aux Etats‐Unis de  aujourd’hui  sa  part  dans  le  soutien  budgétaire  ont  permis  2,5%,  et  en  Afrique  de  5%  en  commerce  global  est  faible  une  meilleure  gouvernance.  Le  moyenne,  bien  qu’il  y  ait  (2%),  elle  commence  à  croître  facteur  de  développement,  ce  d’énormes  différences  entre  grâce justement à ces échanges  n’est pas l’aide, mais les flux de  pays.  Sud‐Sud.  A  l’image  de  l’Asie,  capitaux.  Il  n’empêche  que    qui a décollé notamment grâce  l’aide  reste  importante  pour  Quant  à  la  dette  publique,  en  à l’aide au développement, aux  beaucoup  de  pays,  car  elle  re‐ pourcentage  du  PIB,  à  investissements  directs  et  aux  présente  encore  8  à  10%  du  l’exception  du  Zimbabwe,  elle  capitaux.  revenu  national.  Or,  avec  la  est  bien  plus  soutenable  qu’en    crise, les pays donateurs rédui‐ Europe. En Afrique du Sud, elle  –  Peut­on  dès  lors  se  demander  sent  leurs  budgets  d’aide.  est  de  35%.  Au  Maroc  ou  en  si  l’aide  n’a  pas  freiné  le  décol­ L’Afrique ne pourra pas attein‐ Tunisie,  elle  est  proche  de  lage en Afrique?  dre  les  fameux  Objectifs  du  50%,  alors  qu’en  Europe  on    millénaire.  Il  ne  faut  pas  ou‐ s’approche  des  100%.  L’Afri‐ Malheureusement,  on  ne  peut  blier  l’argent  des  émigrés  afri‐ que  n’a  plus  de  soucis  pas  tirer  un  vrai  bilan.  Les  cains.  Leur  apport  représente  d’endettement  public  à  pré‐ conclusions vont dans les deux  entre 30 et 40% des flux de ca‐ sent. C’est un avantage majeur.  sens. D’un côté, il y a le Burkina  pitaux  qui  arrivent  en  Afrique  En  cas  de  ralentissement  de  la  Faso, un des pays les plus aidés  subsaharienne.  conjoncture  internationale,  au  monde  (l’aide  publique  y    Interview de Michel Juvet parue dans Le Temps du 24 juillet 2010    1/3 
  • 2. –  Quel  a  été  le  rôle  de  l’aide  la contagion financière interna‐ aux  marchés  des  capitaux,  peu  multilatérale?  tionale.  Pour  la  première  fois  développés  en  Afrique.  Il  est    et grâce à leurs finances publi‐ intéressant  d’observer  que  Dans  un  premier  temps,  le  ques  en  meilleur  état,  les  pays  l’aide  publique  des  Etats  déve‐ Fonds  monétaire  international  africains  ont  pu  faire  des  pro‐ loppés  intègre  de  plus  en  plus  a  eu  un  rôle  destructeur  et  de  grammes  de  relance  pour  ces  fonds  comme  instrument  remise  à  plat  par  le  biais  des  prendre  le  relais  de  la  de‐ de  développement.  Même  la  fameux  programmes  d’ajuste‐ mande  étrangère.  Depuis,  avec  Libye s’y intéresse et construit  ment  structurel,  extrêmement  la  reprise  mondiale,  les  expor‐ en  ce  moment  un  véhicule  de  pénibles  pour  les  populations.  tations ont repris.  placement  de  ce  type.  La  Le  FMI  n’a  pas  lancé  le  déve‐   conjonction de toutes ces sour‐ loppement,  mais  il  a  aidé  à  – Désormais l’Afrique attire des  ces fait que les flux de capitaux  mettre en place un système qui  investisseurs? Qui sont­ils?  continueront  à  alimenter  le  a  permis  d’accueillir  les  capi‐   développement en Afrique.  taux  et  de  retrouver  la  crois‐ Les  bourses  attirent  l’investis‐   sance.  seur international qui a un por‐ – Quels sont l’état et le potentiel    tefeuille,  qui  veut  diversifier  des  places  financières  en  Afri­ – La corruption est un obstacle,  ses  actifs  et  qui  veut  profiter  que?  non?  du boom des matières premiè‐     res et de la  croissance. Il place  Etant donné la taille réduite de  Les  freins  sont  nombreux.  A  sur  les  valeurs  cotées,  mais  il  ces marchés, l’intérêt à se met‐ commencer  par  la  bonne  gou‐ rencontre  des  difficultés  de  li‐ tre  ensemble  est  évident,  mais  vernance,  l’éducation,  la  pro‐ quidités  ou  d’accessibilité.  La  le regroupement des bourses a  priété  foncière  et  les  infras‐ taille  des  différents  marchés  de  la  peine  à  se  concrétiser.  tructures.  Là,  les  exemples  de  boursiers  africains  est  limitée.  Beaucoup  d’entreprises  de  l’Afrique  du  Sud  ou  du  Maroc  Au  Maroc,  la  capitalisation  taille  moyenne  ne  sont  pas  co‐ sont intéressants. Ces pays ont  boursière  pèse  65 milliards  de  tées.  Forcément,  avec  le  déve‐ investi dans les infrastructures,  dollars  (68 milliards  de  loppement  économique,  cela  ce qui leur a permis de passer à  francs),  celle  de  l’Egypte  va  évoluer.  Ce  qui  est  intéres‐ la  vitesse  supérieure.  Dans  45 milliards et celle du Nigeria  sant  d’observer  déjà  au‐ l’ensemble  du  continent,  ces  40 milliards.  A  titre  de  compa‐ jourd’hui, c’est que les grandes  infrastructures  (ports,  route,  raison,  la  capitalisation  bour‐ capitalisations  ne  concernent  rail)  manquent  terriblement.  sière  de  la  Thaïlande  est  pro‐ pas  que  les  matières  premiè‐ Le transport des marchandises  che de 200 milliards et celle de  res:  on  trouve  des  entreprises  est  plus  cher  et  moins  sûr  en‐ Nestlé  de  150 milliards.  Des  de  télécommunications,  de  tre pays africains qu’entre pays  fonds  de  placement  sont  dis‐ construction,  de  grande  distri‐ asiatiques.  ponibles,  mais  ils  se  concen‐ bution  et  des  banques.  A    trent  essentiellement  en  Afri‐ l’avenir,  l’idéal  serait  que  les  –  Comment  l’Afrique  a­t­elle  que  du  Sud,  au  Maroc  et  en  autres pays moins avancés sui‐ traversé la crise?  Egypte,  trois  pays  observés  en  vent  ces  exemples.  Ceux  qui    priorité par les investisseurs.  ont  des  matières  premières  Il  y  a  deux  facteurs  de  trans‐   doivent  financer  l’émergence  mission  de  la  crise:  le  facteur  Il  y  a  une  autre  catégorie  d’autres secteurs.  commercial et le facteur finan‐ d’investissement,  plus  intéres‐   cier.  Dans  leur  malheur,  les  sante  parce  qu’elle  est  plus    pays  africains  n’ont  été  rémunératrice  et  plus  impor‐ concernés  que  par  le  premier.  tante  pour  le  développement:  Les  échanges  commerciaux  se  les  fonds  de  private  equity.  On  sont  effondrés.  Heureusement,  en trouve aujourd’hui d’origine  les banques africaines n’étaient  européenne  mais  également  pas  impliquées  dans  la  crise  sud‐africaine.  Moins  visibles,  des  «subprime»,  ce  qui  leur  a  ils  financent  directement  les  permis  de  rester  au‐dehors  de  entreprises  n’ayant  pas  accès  Interview de Michel Juvet parue dans Le Temps du 24 juillet 2010    2/3 
  • 3.   L’interview de la semaine      Michel Juvet  Analyste financier et membre du comité de direction de Bordier & Cie    s’exprime sur l’influence chinoise      Propos recueillis par Ram Etwareea et Sandrine Hochstrasser  Samedi 24 juillet 2010      Le  Temps:  Quel  avenir  pour  étrangères  qui  veulent  prati‐ Oui.  Elle  devrait  organiser  des  l’agriculture?  L’Afrique  peut­ quer de nouveaux forages.  événements  internationaux,  elle se nourrir et qu’en est­il des    comme l’Afrique du Sud l’a fait  achats  de  terres  par  des  étran­ –  Quel  est  l’apport  de  la  Chine  avec  le  Mondial.  Ces  événe‐ gers?  en Afrique?  ments  apportent  une  couver‐     ture  médiatique  qui  fait  venir  Michel Juvet: Le potentiel est là  Le  commerce  avec  la  Chine  a  les  investisseurs.  Les  gouver‐ lorsqu’on voit ce que les entre‐ décuplé  en  dix ans,  passant  de  nements  devraient  faire  des  prises  chinoises  ou  indiennes  10 milliards  à  100 milliards  de  tournées  internationales  pour  ont  réalisé  en  Ethiopie.  On  se  dollars.  C’est  considérable  et  aller  vanter  leur  économie.  souvient  que  ce  pays  souffrait  positif.  Mais  tous  les  étrangers  L’image  est  cruciale.  L’Afrique  régulièrement  de  pénuries  ali‐ critiquent l’arrivée des Chinois.  doit  vanter  ses  forces,  non  ses  mentaires  dramatiques.  Les  Les  Libanais,  très  présents  en  faiblesses. Les concerts de cha‐ terres  vendues  sont  au‐ Afrique  de  l’Ouest,  les  voient  rité, qui font la promotion de la  jourd’hui  productives.  Mais  la  d’un mauvais œil et dénoncent  pauvreté  du  continent,  ne  question  de  la  répartition  des  une  recolonisation.  Cela  mon‐ l’aident  pas  à  se  développer.  Il  revenus  agricoles  entre  inves‐ tre  que  la  concurrence  était  faudrait  des  concerts  de  pro‐ tisseurs  locaux  et  étrangers  se  nécessaire et que les habitudes  motion économique!  pose.  Est‐ce  que  vendre  ses  prises  doivent  évoluer.  En  re‐   terres est vraiment une source  vanche,  la  population  locale  –  L’Afrique  du  Sud  est­elle  un  de  développement?  Le  fait  de  s’en  réjouit.  Les  produits  chi‐ modèle  pour  le  reste  du  conti­ donner à un pays étranger une  nois  sont  moins  chers  et  les  nent?  partie  de  son  propre  territoire  créations  d’emplois  suivent.    n’est  pas  nécessairement  né‐ L’influence  chinoise  est  donc  Je ne crois pas qu’il y ait un faste.  C’est  surtout  une  ques‐ positive, mais elle change aussi  modèle à suivre. L’Afrique du tion  de  prix  et  de  conditions.  la  perception  que  les  Africains  Sud a ses propres spécificités, Dans  le  domaine  de  l’énergie,  ont  du  modèle  économique  que l’on ne retrouve pas dans c’est  la  même  question.  Les  idéal.  Si  cette  influence  chi‐ le reste de l’Afrique. Il y a des pays  pétroliers  offrent  des  noise  réussit  à  créer  la  crois‐ différences de culture et de re- concessions  à  des  entreprises  sance,  les  mentalités  des  Afri‐ ligion également qui ne per- étrangères;  ces  dernières  ap‐ cains  vont  bifurquer  et  les  portent  de  la  technologie,  et  la  exemples  du  libéralisme  ou  de  mettent pas de calquer ce mo- production démarre. Les recet‐ la  démocratie  seront  remis  en  dèle en particulier. Je crois tes doivent permettre aux pays  question.  plutôt dans l’influence des pô- de  faire  de  nouveaux  investis‐   les de croissance et de réfé- sements. Le Nigeria a mis ainsi  – L’Afrique a­t­elle de la peine à  rence, autour du Maroc, de en  place  des  jumelages  de  so‐ se faire connaître auprès des in­ l’Egypte, ou de l’Afrique du ciétés  locales  aux  sociétés  vestisseurs?  Sud par exemple. Interview de Michel Juvet parue dans Le Temps du 24 juillet 2010    3/3