SlideShare une entreprise Scribd logo
BANQUE ET ÉCONOMIE
SOUFIA BARNECH
Plan
1. A quoi sert la banque ?
2. La notion d’établissement de crédit
3. Les opérations de banque
4. Les activités de la banque
5. Les activités connexes de la banque
6. L’activité d’intermédiation des
banques
7. Le compte : droit et service de base
8. Êtes vous libre d’ouvrir un compte
9. Les différents types de compte
10. Différence entre les comptes
11. Le concept du Neo-Banque
12. Les dépôts
13. Les crédits
14. La marge d’intermédiation
15. La gestion des moyens de paiements
16. La banque en chiffres
17. Références
A quoi sert les banques 1/2
■ La banque vise à remplir 3 objectifs : le transfert d’argent, le dépôt et
le crédit
■ Le marché interbancaire permet aux banques excédentaires de prêter
à celles qui sont déficit de liquidité.
■ La banque centrale joue à la fois un rôle financier et un rôle
économique : elle veille à l’alimentation correcte du circuit monétaire
et aussi régule le volume des crédit distribués par les banques
■ Grace aux banques, l’argent se déplace dans les circuits sous forme
électronique et se concrétise dans certains endroits en billets
A quoi sert les banques 2/2
■ La banque gère les moyens de paiements. Seul la banque peut
remplir cette fonction.
■ La banque assurer la sécurité des transactions financières.
■ La banque propose des services de crédit. En France l’activité de
crédit est encadrée et contrôlée.
■ La banque est un acteur majeur dans la collecte des fonds (
l’épargne). Les banques n’ont pas le monopole de cette fonction.
■ Pour la gestion de l’épargne, la banque sert d’intermédiaire sur les
marchés financiers.
La notion d’établissement de crédit
Un établissement de crédit est « une personne morale
qui effectue à titre de profession habituelle des
opérations de banque1
(1) Article 1 de la loi bancaire repris par l’article 311-1 du code monétaire et financier.
Alors c’est une opération de
banque ?
Les opérations de banque
Réception du fond
du public
Opération de crédit Moyens de paiement
C’est la collecte et la réception
de dépôt de tiers.
C’est un acte via lequel une
personne agissant à titre
onéreux met ou promet de
mettre des fonds à la
disposition ou prends dans
l’intérêt de celle-ci, un
engagement de signature(
aval, garantie, ou
cautionnement) (1)
Un moyen de payement est
tout instrument permettant à
toute personnes de transférer
des fonds
(1) Article 1 de la loi bancaire repris par l’article 311-1 du code monétaire et financier.
1 2 3
Les activités de la banque
Activité
Principale Connexe
- Les opérations de banque relèvent de l’activité
principale de la banque.
- La banque a le monopole concernant la
réception de fond remboursable du public.
- Ce sont des activités pour lesquelles la banque
n’a pas le monopole.
Alors quelles sont les activités connexes ?
Les activités connexes de la banque
1. L’ Opération de change
2. Les opérations sur l’OR, métaux précieux et pièces
3. Le placement du produit financier
4. La souscription du produit financier
5. L ’achat d’un produit financier
6. La gestion des produits financiers
7. Conseil et assistance en gestion immobilière
8. Conseil et assistance en ingénierie financière
9. gestion de compte de paiement
10. Etc.
Activité d’intermédiation des banques 1/2
La banque est un intermédiaire financier et monétaire, dont
l’activité principale est l’intermédiation entre les agents à
excédent de ressources et les agents à déficit de
financements recevant des premiers des dépôts liquides à vue
ou à terme contre rémunération, et octroyant aux deuxièmes
des crédits rémunérés à taux d’intérêt débiteurs largement
supérieur aux taux d’intérêt créditeurs dont bénéficient les
déposants (2).
(2) : selon la définition de Gurley et Shaw (1960) .
Activité d’intermédiation des banques 2/2
La banque collecte des fonds via
l’activité dépôts
Ensuite, la banque prête de l’argent via
son activité crédit
Si le montant de crédits dépasse celui
des dépôts, la banque va se refinancer
auprès du marché interbancaire
L’intermédiation est le
métier historique de la
banque.
Le compte : droit et service de base
• Toute personne domiciliée en France à le
droit d’avoir un compte.
• Si la personne a eu un refus lors
d’ouverture de compte dans une banque
alors, il a le droit de demander à la
banque de France de désigner un
établissement financier pour bénéficier
d’un compte de dépôt gratuit avec les
services de base associés
Droit au compte
• Le titulaire d’un compte à droit un service
de base.
• Le service porte sur :
1. L’ouverture d’un compte
2. La fermeture d’un compte
3. L’édition d’un RIB
4. Les dépôts et retraits d’espèce
5. L’encaissement de cheque et de
virement
6. Une carte de paiement
Service de base
Quels sont les différents types de comptes
disponibles ?
Êtes-vous libre d’ouvrir un compte
■ La réponse est oui.
■ Cette liberté se transforme en obligation dans deux cas :
– Certains paiement nécessitent un chèque, une carte ou
un virement (3). Alors il faut un compte
– Les commerçants : ce statut exige l’ouverture d’un
compte bancaire (4)
(3) : L’article L 112-6 CODE MONÉTAIRE ET FINANCIER
(4) : l’article L 123-24 Code de Commerce
Les différents types de compte
2 types de
comptes
Compte
individuel
Compte
collectif
Compte joint
Compte
indivis
• Compte individuel : ce compte doit être ouvert au
nom d’une seule personne. Cette personne est la
seule habilitée à gérer le compte.
• Compte collectif : c’est un compte ouvert au nom
de plusieurs personnes.
• Compte joint : c’est un compte collectif pour
déposer et utiliser des fonds en commun, dans une
confiance réciproque entre co-titulaires.
• Compte indivis : c’est un compte collectif qui
fonctionne sous le principe de l’indivision : sauf
procuration donnée à l’un des co-titulaires, tous les
co-titulaires doivent signer pour engager une
opération).
Différence entre les comptes
Le compte individuel appartient à une seule personne. Les opérations
(retrait, dépôt…) ne peuvent être effectuées que par le titulaire du
compte, sauf s’il donne procuration à une autre personne.
Le compte joint est un compte bancaire appartenant à plusieurs
cotitulaires. Les opérations (retrait, dépôt…) peuvent être effectués par
chacun des cotitulaires.
Le compte indivis est un compte bancaire appartenant à plusieurs
cotitulaires, sur lequel toutes les opérations (retrait, dépôt…) doivent
être validées par tous les cotitulaires.
Le concept du Neo-Banque
■ Une neo-banque est un établissement de paiement au sens de la
législation.
■ Une neo-banque est une banque digitale dont les services sont
attachés à une carte de paiement et ne sont accessibles que via un
smartphone.
■ Une neo-banque n’est pas une banque en ligne puisque une banque
en ligne propose tous les services traditionnels sans avoir une agence
physique.
Le dépôt
■ Ce sont les fonds déposés par toute personne physique ou
morale auprès d’une banque avec le droit , pour la banque
d’en disposer pour compte propre
■ Les fonds déposés peuvent être rémunérés ou non
■ La banque qui collecte les fonds doit assurer un service de
caisse.
Quels sont les différentes formes de dépôt
disponibles ?
Les formes de dépôts
Deux
formes de
dépôts
• Compte à vue : l’argent est toujours disponible et le
banquier doit toujours mettre l’argent à vue du créancier.
• Compte à terme : ce sont des fonds déposés par les
particuliers ou les entreprises et qui peuvent être
récupérés avant la date convenue (entre le client et sa
banque.
• La durée d’un compte à terme est entre un mois et 5 ans.
• On distingue les comptes à terme et le bon de caisse.
• Il peuvent etre nominatifs ou anonymes.
• Dans le cas de l’anonymat, la fiscalité est importante.
Comptes sur livret
Livret de
développement
durable
Livret A
Livret jeune
Livret
d’épargne
populaire
Exonéré
Non
exonéré
Compte sur livret
Livret B
- Les comptes sur livret sont des comptes à vue.
- On a deux types de comptes sur livret : exonéré et soumis à
l’impôt
Les comptes sur livret exonérés
Livret de
développement
durable
Livret A
Livret jeune
Livret
d’épargne
populaire(LEP)
- C’est un compte d’épargne à taux réglementé dont les revenus sont défiscalisés.
- Il est réservé aux particuliers, un seul livret par personne, ou certains associations
- L’épargne est disponible à tout moment.
- Le plafond et le taux sont fixés par décret ( Plafond :22950 euros, taux : 0,75%)
LE LEB est un livret d'épargne défiscalisé, réservé aux personnes à bas revenu, et
présentant un taux de rémunération avantageux en comparaison avec les autres livrets
d'épargne défiscalisés.
- c’est compte d’épargne, réservé aux personnes âgées de 12 à 25 ans
- Il es exonéré de l’impôt.
- Son taux est librement fixé par la banque qui ne doit pas être inférieur à celui du
livret A
LDD est un compte d’épargne à taux réglementé dont les revenus sont défiscalisés.
Son plafond est de l’ordre de 1200 euros
LDD est dédié au financement des projets à caractère de développement et aussi les
PME
Les crédits
 Un des rôles important et historique de la banque est le
financement de l’économie (via l’activité de crédit).
 En 2017 la banque a accordé 1903 milliards d’euros à
l’économie en France, contre 2101 milliards d’euros en
2016.
 Deux types de crédits :
 Crédit dédiés aux entreprises
 Crédit dédiés aux particuliers
Les crédits au particuliers 1/2
Type de
crédit
Crédit à la
consommation
Crédit
immobilier
- Pour les particulier, on distingue deux types de crédits :
- Le crédit à la consommation est appelé aussi crédit à
courte terme.
- Le crédit immobilier est dédié au financement des
projets immobilier.
- Le taux de crédit à la consommation est très élevé.
Les crédits aux particuliers
Type de
crédit
Crédit à la
consommation
Crédit
immobilier
Découvert
Prêt personnel
Prêt étudiant
Location avec
option d’achat
Prêt à taux
zéro
Crédit
classique
Crédit à relais
Crédit
conventionné
Prêt
d’accession
sociale
Prêt épargne
logement
Les crédits aux entreprises
Type de
crédit
Crédit de
trésorerie
Crédit
d’investissement
• Deux types de financement s’offrent aux
entreprises : crédit de trésorerie et le crédit
d’investissement.
• Le crédit de trésorerie peut aider l’entreprise à
répondre un besoin rapidement (un client
défaillant, une dépense imprévue, une baisse
de chiffre d’affaires). Il s’agit d’un crédit à
court terme.
• Le crédit d’investissement est un crédit
affecté, à moyen ou long terme, pour un usage
bien défini.
Les crédits de trésorerie
Crédit de
trésorerie
Crédit par
caisse
Financement
des Stock
Financement
des créances
Crédit par
signature
Facilité de caisse Caution Escompte
Découvert
Crédit campagne
Crédit Spot
Crédit documentaire
Crédit par acceptation
Daily
Affacturage
Les crédits d’investissement
Crédit de
d’investissement
Crédit
classique
Prêt
participatif
Crédit bail
• Crédit classique : c’est un crédit à moyen ou à long terme par les banques seul ou en pool bancaire,
avec ou sans le concours d’innovation (banque Bpifrance).
• Crédit-bail : c’est un contrat qui permet à une entreprise de louer un équipement avec possibilité de le
racheter à une valeur résiduelle en fin de contrat.
• Prêt participatif : c’est emprunt de haut de bilan, assimilé à des quasi-fonds propres, non à un
endettement. Il préserve l'autonomie financière et la capacité d'endettement de l'entreprise sans que
l'intervention d'un tiers prêteur ne modifie la répartition du capital.
La marge d’intermédiation
La marge
d’intermédiation
La marge sur
la collecte
La marge sur
le crédit
La marge de
transformation
- La marge sur la collecte : écart entre la rémunération des dépôts et le taux de placement sur le marchés
des capitaux pour une durée identique à celle des dépôts.
- La marge sur le crédit : c’est la marge générée par l’activité des crédits
- La marge de transformation : la marge généré par la transformation(*) des produits ( crédit à court terme
et crédit à long terme).
(*) : La transformation désigne que la banque emprunte court et prête long.
Le service de caisse et les moyens de paiement
 La banque a pour rôle d’assurer un service de caisse.
 Le service de caisse porte sur : conservation des fonds, le
retrait des espèces, faciliter les dépenses et l’encaissement
des fonds, offrir des moyens de paiement
 Les moyens de paiement : c’est l’ensemble des outils et
techniques mis à la disposition du client pour effectuer un
règlement ou un transfert de fond.
Les moyens de paiement
Carte de
paiement
Carte de
paiement
sans contact
Le virement
Le
prélèvement
Le titre
interbancaire
Le chèque
La lettre de
change
Le billet à
ordre
Le télé-
règlement
• Carte de paiement sans contact : permettre régler sans saisie du code pour un montant inférieur à 25 euros.
• Le prélèvement : permettre à un créancier d’être initiateur de la mise en recouvrement des créances sur son
débiteur. Il est adapté pour des règlements à périodicité constante (factures Gaz, EDF, impôts …).
• Le titre interbancaire : ceci permet au débiteur de donner son accord pour enclencher le paiement par
signature sur le support TIP papier.
• La lettre de charge : c’est un écrit via lequel un créancier demande un débiteur de régler un montant donné à
une date donnée.
• Le billet à ordre : c’est un écrit stipulant qu’un souscripteur doit régler un tiers un montant donné à une date
donnée.
• Le télérèglement : il est similaire au prélèvement mais le créancier ne peut initier le paiement qu’après
obtention de l’accord du débiteur.
Le système de paiement
Système de
paiement
Prestataires
de paiement
Infrastructure
Système SEPA
Système TARGET
Regroupe
est composé de
• SEPA ( Single Euro Payments Area ) : c’est le système de
petit montant dans la zone Europe. Il dédié au traitement
des ordres des particuliers.
• TARGET (Trans-European Automated Real-time Gross
settlment Express Transfer Système) : c’est le système de
gros montant. Il est utilisé par les banques pour l’échange de
fonds entre elles ou pour les gros comptes. Ce dernier a été
lancé en 2002. Il repose sur une plateforme unique partagé
entre les différentes banques centrales.
La banque en chiffres
99% des français
ont un compte
bancaire
347 banques
37 261 agences
2,5% est la contribution
des banques à la valeur
ajoutée totale en France
2,3% de l’emploi
privé avec
370 300 SALARIÉS
556 agences
bancaires pour un
million d’habitants
Le crédit en chiffres
96% des PME
ont le crédit
d’investissement
demandé.
955 milliards
d’euros d’encours
de prêts immobiliers
2292 (décembre 2017)
milliards d’euros de
crédits à l’économie
963 milliards d’euros
(décembre 2017)
de crédits aux
entreprises
47,2% des ménages
détiennent au moins
un crédit en 2017
L’épargne en chiffres
14% est le taux
d’épargne des
ménages
L'encours du livret de
développement durable
et solidaire s'établit à
104 milliards d'euros
L’encours du livret A
atteint 271,7 milliards
d’euros
L'encours des
contrats d'assurance
vie s'élève à 1676
milliards d'euros
Les moyens de paiements en chiffres
21 milliards
d’opérations de
paiement en 2016
58 480
Distributeurs
automatiques
82 millions de cartes de
paiement en France
67% des internautes
utilisent les services
bancaires digitaux
pour payer en ligne
29 paiements sans
contact par seconde
Références
■ Web : Tout sur la banque
■ Web : Dans les coulisses des banques
■ Web : le droit bancaire
■ Livre : l’essentiel de la banque, collection les carrées, Auteur C. Karyotis

Contenu connexe

Tendances

Qu'est ce qu'une banque?
Qu'est ce qu'une banque? Qu'est ce qu'une banque?
Qu'est ce qu'une banque?
Philippe Peret
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4
Fatima EzzahRa
 
(Cours+td) comptabilité de société
(Cours+td) comptabilité de société(Cours+td) comptabilité de société
(Cours+td) comptabilité de sociétéTaha Can
 
4 audit-immobilier
4 audit-immobilier4 audit-immobilier
4 audit-immobilierbakkali100
 
Optimisation fiscale en matière d'impôt sur le sociétés
Optimisation fiscale en matière d'impôt sur le sociétésOptimisation fiscale en matière d'impôt sur le sociétés
Optimisation fiscale en matière d'impôt sur le sociétés
Mohamed Amine Sansar
 
Chapitre 4: Analyse financière par les ratios
Chapitre 4: Analyse financière par les ratiosChapitre 4: Analyse financière par les ratios
Chapitre 4: Analyse financière par les ratios
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Travaux de fin d exercice
Travaux de fin d exerciceTravaux de fin d exercice
Travaux de fin d exercice
hassan1488
 
De la dissolution à la cloture de liquidation pdf
De la dissolution à la cloture de liquidation pdfDe la dissolution à la cloture de liquidation pdf
De la dissolution à la cloture de liquidation pdfAllaeddine Makhlouk
 
Analyse de projets d investissement bouyoussef
Analyse de projets d investissement bouyoussefAnalyse de projets d investissement bouyoussef
Analyse de projets d investissement bouyoussef
Mehdi Bouyoussef
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Le seuil de rentabilité et le point mort
Le seuil de rentabilité et le point mortLe seuil de rentabilité et le point mort
Le seuil de rentabilité et le point mort
OlivierCodet
 
Module 21 mathématique financière
Module 21   mathématique financièreModule 21   mathématique financière
Module 21 mathématique financière
Leo Nsync
 
Les contrats à terme sur devise
Les contrats à terme sur deviseLes contrats à terme sur devise
Les contrats à terme sur devise
Lotfi TALEB, ESSECT
 
Audit comptable et financier Chap 1.pptx
Audit comptable et financier Chap 1.pptxAudit comptable et financier Chap 1.pptx
Audit comptable et financier Chap 1.pptx
AyadIliass
 
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilitéPrincipes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilitéAbdelhak Essoulahi
 
Support Comptabilité approfondie ENCG-1.pdf
Support Comptabilité approfondie ENCG-1.pdfSupport Comptabilité approfondie ENCG-1.pdf
Support Comptabilité approfondie ENCG-1.pdf
SoufianeSamt1
 
Initiation à la comptabilité bancaire
Initiation à la comptabilité bancaireInitiation à la comptabilité bancaire
Initiation à la comptabilité bancaire
Actions-Finance
 
Exercices corrigés de la comptabilité des sociétés la constitution des sa
Exercices corrigés de la comptabilité des sociétés la constitution des saExercices corrigés de la comptabilité des sociétés la constitution des sa
Exercices corrigés de la comptabilité des sociétés la constitution des sa
Jamal Yasser
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Jamal Yasser
 

Tendances (20)

Qu'est ce qu'une banque?
Qu'est ce qu'une banque? Qu'est ce qu'une banque?
Qu'est ce qu'une banque?
 
Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4Cours analyse-financiere s4
Cours analyse-financiere s4
 
(Cours+td) comptabilité de société
(Cours+td) comptabilité de société(Cours+td) comptabilité de société
(Cours+td) comptabilité de société
 
4 audit-immobilier
4 audit-immobilier4 audit-immobilier
4 audit-immobilier
 
Optimisation fiscale en matière d'impôt sur le sociétés
Optimisation fiscale en matière d'impôt sur le sociétésOptimisation fiscale en matière d'impôt sur le sociétés
Optimisation fiscale en matière d'impôt sur le sociétés
 
Chapitre 4: Analyse financière par les ratios
Chapitre 4: Analyse financière par les ratiosChapitre 4: Analyse financière par les ratios
Chapitre 4: Analyse financière par les ratios
 
Travaux de fin d exercice
Travaux de fin d exerciceTravaux de fin d exercice
Travaux de fin d exercice
 
Amortissement derogatoire
Amortissement derogatoireAmortissement derogatoire
Amortissement derogatoire
 
De la dissolution à la cloture de liquidation pdf
De la dissolution à la cloture de liquidation pdfDe la dissolution à la cloture de liquidation pdf
De la dissolution à la cloture de liquidation pdf
 
Analyse de projets d investissement bouyoussef
Analyse de projets d investissement bouyoussefAnalyse de projets d investissement bouyoussef
Analyse de projets d investissement bouyoussef
 
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie FinancièreChapitre i : cours Ingénierie Financière
Chapitre i : cours Ingénierie Financière
 
Le seuil de rentabilité et le point mort
Le seuil de rentabilité et le point mortLe seuil de rentabilité et le point mort
Le seuil de rentabilité et le point mort
 
Module 21 mathématique financière
Module 21   mathématique financièreModule 21   mathématique financière
Module 21 mathématique financière
 
Les contrats à terme sur devise
Les contrats à terme sur deviseLes contrats à terme sur devise
Les contrats à terme sur devise
 
Audit comptable et financier Chap 1.pptx
Audit comptable et financier Chap 1.pptxAudit comptable et financier Chap 1.pptx
Audit comptable et financier Chap 1.pptx
 
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilitéPrincipes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
 
Support Comptabilité approfondie ENCG-1.pdf
Support Comptabilité approfondie ENCG-1.pdfSupport Comptabilité approfondie ENCG-1.pdf
Support Comptabilité approfondie ENCG-1.pdf
 
Initiation à la comptabilité bancaire
Initiation à la comptabilité bancaireInitiation à la comptabilité bancaire
Initiation à la comptabilité bancaire
 
Exercices corrigés de la comptabilité des sociétés la constitution des sa
Exercices corrigés de la comptabilité des sociétés la constitution des saExercices corrigés de la comptabilité des sociétés la constitution des sa
Exercices corrigés de la comptabilité des sociétés la constitution des sa
 
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
Cours analyse-financière- Passage de Bilan Comptable au bilan Financier semes...
 

Similaire à BanqueEconomie

COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptxCOURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
Proheroendeavor
 
Module-Techniques-Bancassurances-E-learning Très important.pptx
Module-Techniques-Bancassurances-E-learning Très important.pptxModule-Techniques-Bancassurances-E-learning Très important.pptx
Module-Techniques-Bancassurances-E-learning Très important.pptx
CHEKLEKBIREMALAININE
 
Rapport wafa bank
Rapport wafa bankRapport wafa bank
Rapport wafa bankHamza Med
 
Slide 1 l'ouverture de compte
Slide 1 l'ouverture de compteSlide 1 l'ouverture de compte
Slide 1 l'ouverture de comptebellvita_17
 
Slide 1 l'ouverture de compte
Slide 1 l'ouverture de compteSlide 1 l'ouverture de compte
Slide 1 l'ouverture de comptebellvita_17
 
Monnaie et inflation et economie pour les ingenieurs
Monnaie et inflation et economie pour les ingenieursMonnaie et inflation et economie pour les ingenieurs
Monnaie et inflation et economie pour les ingenieurs
Malek281375
 
Correction serie1
Correction serie1Correction serie1
Correction serie1ksiahanene
 
Glossaire bancaire
Glossaire bancaireGlossaire bancaire
Glossaire bancaire
Mandimby Mefy Fanomezana
 
Glossaire operations-bancaires-courantes
Glossaire operations-bancaires-courantesGlossaire operations-bancaires-courantes
Glossaire operations-bancaires-courantes
Imane23
 
Changer de banque - Le guide de la mobilité - Fédération bancaire française
Changer de banque - Le guide de la mobilité - Fédération bancaire françaiseChanger de banque - Le guide de la mobilité - Fédération bancaire française
Changer de banque - Le guide de la mobilité - Fédération bancaire française
Stephanie Dardenne
 
Resume economie monetaire document www.cours-economie.com
Resume economie monetaire document www.cours-economie.comResume economie monetaire document www.cours-economie.com
Resume economie monetaire document www.cours-economie.com
jamal yasser
 
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptxle rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
sofiaTakarli1
 
Master class digitalisation banques algeriennes
Master class digitalisation banques algeriennesMaster class digitalisation banques algeriennes
Master class digitalisation banques algeriennes
SABAHGUETNI
 
Digitalisation banque algerienne
Digitalisation banque algerienneDigitalisation banque algerienne
Digitalisation banque algerienne
SABAHGUETNI
 
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banquesRapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Wadiaa Piczo
 
Rapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de stage Attijariwafa bankRapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de Stage
 
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
E- Trade
 
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
chrifhadamine
 

Similaire à BanqueEconomie (20)

Rapport de stage Bmce3
Rapport de stage Bmce3Rapport de stage Bmce3
Rapport de stage Bmce3
 
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptxCOURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
COURS DES TECHNIQUES BANCAIRES.pptx
 
Module-Techniques-Bancassurances-E-learning Très important.pptx
Module-Techniques-Bancassurances-E-learning Très important.pptxModule-Techniques-Bancassurances-E-learning Très important.pptx
Module-Techniques-Bancassurances-E-learning Très important.pptx
 
Rapport wafa bank
Rapport wafa bankRapport wafa bank
Rapport wafa bank
 
Slide 1 l'ouverture de compte
Slide 1 l'ouverture de compteSlide 1 l'ouverture de compte
Slide 1 l'ouverture de compte
 
Slide 1 l'ouverture de compte
Slide 1 l'ouverture de compteSlide 1 l'ouverture de compte
Slide 1 l'ouverture de compte
 
Monnaie et inflation et economie pour les ingenieurs
Monnaie et inflation et economie pour les ingenieursMonnaie et inflation et economie pour les ingenieurs
Monnaie et inflation et economie pour les ingenieurs
 
Correction serie1
Correction serie1Correction serie1
Correction serie1
 
Glossaire bancaire
Glossaire bancaireGlossaire bancaire
Glossaire bancaire
 
Glossaire operations-bancaires-courantes
Glossaire operations-bancaires-courantesGlossaire operations-bancaires-courantes
Glossaire operations-bancaires-courantes
 
Eco mon 2
Eco mon 2Eco mon 2
Eco mon 2
 
Changer de banque - Le guide de la mobilité - Fédération bancaire française
Changer de banque - Le guide de la mobilité - Fédération bancaire françaiseChanger de banque - Le guide de la mobilité - Fédération bancaire française
Changer de banque - Le guide de la mobilité - Fédération bancaire française
 
Resume economie monetaire document www.cours-economie.com
Resume economie monetaire document www.cours-economie.comResume economie monetaire document www.cours-economie.com
Resume economie monetaire document www.cours-economie.com
 
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptxle rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
le rôle et l'organisation du MARCHES FINANCIERS.pptx
 
Master class digitalisation banques algeriennes
Master class digitalisation banques algeriennesMaster class digitalisation banques algeriennes
Master class digitalisation banques algeriennes
 
Digitalisation banque algerienne
Digitalisation banque algerienneDigitalisation banque algerienne
Digitalisation banque algerienne
 
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banquesRapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
Rapport wadiaarapport de fin etudes charge clientéle du banques
 
Rapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de stage Attijariwafa bankRapport de stage Attijariwafa bank
Rapport de stage Attijariwafa bank
 
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
économie monétaire et financière 2 s4 Cours de assi driss
 
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
392605503-Techniques-bancaires Licence 2.pdf
 

BanqueEconomie

  • 2. Plan 1. A quoi sert la banque ? 2. La notion d’établissement de crédit 3. Les opérations de banque 4. Les activités de la banque 5. Les activités connexes de la banque 6. L’activité d’intermédiation des banques 7. Le compte : droit et service de base 8. Êtes vous libre d’ouvrir un compte 9. Les différents types de compte 10. Différence entre les comptes 11. Le concept du Neo-Banque 12. Les dépôts 13. Les crédits 14. La marge d’intermédiation 15. La gestion des moyens de paiements 16. La banque en chiffres 17. Références
  • 3. A quoi sert les banques 1/2 ■ La banque vise à remplir 3 objectifs : le transfert d’argent, le dépôt et le crédit ■ Le marché interbancaire permet aux banques excédentaires de prêter à celles qui sont déficit de liquidité. ■ La banque centrale joue à la fois un rôle financier et un rôle économique : elle veille à l’alimentation correcte du circuit monétaire et aussi régule le volume des crédit distribués par les banques ■ Grace aux banques, l’argent se déplace dans les circuits sous forme électronique et se concrétise dans certains endroits en billets
  • 4. A quoi sert les banques 2/2 ■ La banque gère les moyens de paiements. Seul la banque peut remplir cette fonction. ■ La banque assurer la sécurité des transactions financières. ■ La banque propose des services de crédit. En France l’activité de crédit est encadrée et contrôlée. ■ La banque est un acteur majeur dans la collecte des fonds ( l’épargne). Les banques n’ont pas le monopole de cette fonction. ■ Pour la gestion de l’épargne, la banque sert d’intermédiaire sur les marchés financiers.
  • 5. La notion d’établissement de crédit Un établissement de crédit est « une personne morale qui effectue à titre de profession habituelle des opérations de banque1 (1) Article 1 de la loi bancaire repris par l’article 311-1 du code monétaire et financier. Alors c’est une opération de banque ?
  • 6. Les opérations de banque Réception du fond du public Opération de crédit Moyens de paiement C’est la collecte et la réception de dépôt de tiers. C’est un acte via lequel une personne agissant à titre onéreux met ou promet de mettre des fonds à la disposition ou prends dans l’intérêt de celle-ci, un engagement de signature( aval, garantie, ou cautionnement) (1) Un moyen de payement est tout instrument permettant à toute personnes de transférer des fonds (1) Article 1 de la loi bancaire repris par l’article 311-1 du code monétaire et financier. 1 2 3
  • 7. Les activités de la banque Activité Principale Connexe - Les opérations de banque relèvent de l’activité principale de la banque. - La banque a le monopole concernant la réception de fond remboursable du public. - Ce sont des activités pour lesquelles la banque n’a pas le monopole. Alors quelles sont les activités connexes ?
  • 8. Les activités connexes de la banque 1. L’ Opération de change 2. Les opérations sur l’OR, métaux précieux et pièces 3. Le placement du produit financier 4. La souscription du produit financier 5. L ’achat d’un produit financier 6. La gestion des produits financiers 7. Conseil et assistance en gestion immobilière 8. Conseil et assistance en ingénierie financière 9. gestion de compte de paiement 10. Etc.
  • 9. Activité d’intermédiation des banques 1/2 La banque est un intermédiaire financier et monétaire, dont l’activité principale est l’intermédiation entre les agents à excédent de ressources et les agents à déficit de financements recevant des premiers des dépôts liquides à vue ou à terme contre rémunération, et octroyant aux deuxièmes des crédits rémunérés à taux d’intérêt débiteurs largement supérieur aux taux d’intérêt créditeurs dont bénéficient les déposants (2). (2) : selon la définition de Gurley et Shaw (1960) .
  • 10. Activité d’intermédiation des banques 2/2 La banque collecte des fonds via l’activité dépôts Ensuite, la banque prête de l’argent via son activité crédit Si le montant de crédits dépasse celui des dépôts, la banque va se refinancer auprès du marché interbancaire L’intermédiation est le métier historique de la banque.
  • 11. Le compte : droit et service de base • Toute personne domiciliée en France à le droit d’avoir un compte. • Si la personne a eu un refus lors d’ouverture de compte dans une banque alors, il a le droit de demander à la banque de France de désigner un établissement financier pour bénéficier d’un compte de dépôt gratuit avec les services de base associés Droit au compte • Le titulaire d’un compte à droit un service de base. • Le service porte sur : 1. L’ouverture d’un compte 2. La fermeture d’un compte 3. L’édition d’un RIB 4. Les dépôts et retraits d’espèce 5. L’encaissement de cheque et de virement 6. Une carte de paiement Service de base Quels sont les différents types de comptes disponibles ?
  • 12. Êtes-vous libre d’ouvrir un compte ■ La réponse est oui. ■ Cette liberté se transforme en obligation dans deux cas : – Certains paiement nécessitent un chèque, une carte ou un virement (3). Alors il faut un compte – Les commerçants : ce statut exige l’ouverture d’un compte bancaire (4) (3) : L’article L 112-6 CODE MONÉTAIRE ET FINANCIER (4) : l’article L 123-24 Code de Commerce
  • 13. Les différents types de compte 2 types de comptes Compte individuel Compte collectif Compte joint Compte indivis • Compte individuel : ce compte doit être ouvert au nom d’une seule personne. Cette personne est la seule habilitée à gérer le compte. • Compte collectif : c’est un compte ouvert au nom de plusieurs personnes. • Compte joint : c’est un compte collectif pour déposer et utiliser des fonds en commun, dans une confiance réciproque entre co-titulaires. • Compte indivis : c’est un compte collectif qui fonctionne sous le principe de l’indivision : sauf procuration donnée à l’un des co-titulaires, tous les co-titulaires doivent signer pour engager une opération).
  • 14. Différence entre les comptes Le compte individuel appartient à une seule personne. Les opérations (retrait, dépôt…) ne peuvent être effectuées que par le titulaire du compte, sauf s’il donne procuration à une autre personne. Le compte joint est un compte bancaire appartenant à plusieurs cotitulaires. Les opérations (retrait, dépôt…) peuvent être effectués par chacun des cotitulaires. Le compte indivis est un compte bancaire appartenant à plusieurs cotitulaires, sur lequel toutes les opérations (retrait, dépôt…) doivent être validées par tous les cotitulaires.
  • 15. Le concept du Neo-Banque ■ Une neo-banque est un établissement de paiement au sens de la législation. ■ Une neo-banque est une banque digitale dont les services sont attachés à une carte de paiement et ne sont accessibles que via un smartphone. ■ Une neo-banque n’est pas une banque en ligne puisque une banque en ligne propose tous les services traditionnels sans avoir une agence physique.
  • 16. Le dépôt ■ Ce sont les fonds déposés par toute personne physique ou morale auprès d’une banque avec le droit , pour la banque d’en disposer pour compte propre ■ Les fonds déposés peuvent être rémunérés ou non ■ La banque qui collecte les fonds doit assurer un service de caisse. Quels sont les différentes formes de dépôt disponibles ?
  • 17. Les formes de dépôts Deux formes de dépôts • Compte à vue : l’argent est toujours disponible et le banquier doit toujours mettre l’argent à vue du créancier. • Compte à terme : ce sont des fonds déposés par les particuliers ou les entreprises et qui peuvent être récupérés avant la date convenue (entre le client et sa banque. • La durée d’un compte à terme est entre un mois et 5 ans. • On distingue les comptes à terme et le bon de caisse. • Il peuvent etre nominatifs ou anonymes. • Dans le cas de l’anonymat, la fiscalité est importante.
  • 18. Comptes sur livret Livret de développement durable Livret A Livret jeune Livret d’épargne populaire Exonéré Non exonéré Compte sur livret Livret B - Les comptes sur livret sont des comptes à vue. - On a deux types de comptes sur livret : exonéré et soumis à l’impôt
  • 19. Les comptes sur livret exonérés Livret de développement durable Livret A Livret jeune Livret d’épargne populaire(LEP) - C’est un compte d’épargne à taux réglementé dont les revenus sont défiscalisés. - Il est réservé aux particuliers, un seul livret par personne, ou certains associations - L’épargne est disponible à tout moment. - Le plafond et le taux sont fixés par décret ( Plafond :22950 euros, taux : 0,75%) LE LEB est un livret d'épargne défiscalisé, réservé aux personnes à bas revenu, et présentant un taux de rémunération avantageux en comparaison avec les autres livrets d'épargne défiscalisés. - c’est compte d’épargne, réservé aux personnes âgées de 12 à 25 ans - Il es exonéré de l’impôt. - Son taux est librement fixé par la banque qui ne doit pas être inférieur à celui du livret A LDD est un compte d’épargne à taux réglementé dont les revenus sont défiscalisés. Son plafond est de l’ordre de 1200 euros LDD est dédié au financement des projets à caractère de développement et aussi les PME
  • 20. Les crédits  Un des rôles important et historique de la banque est le financement de l’économie (via l’activité de crédit).  En 2017 la banque a accordé 1903 milliards d’euros à l’économie en France, contre 2101 milliards d’euros en 2016.  Deux types de crédits :  Crédit dédiés aux entreprises  Crédit dédiés aux particuliers
  • 21. Les crédits au particuliers 1/2 Type de crédit Crédit à la consommation Crédit immobilier - Pour les particulier, on distingue deux types de crédits : - Le crédit à la consommation est appelé aussi crédit à courte terme. - Le crédit immobilier est dédié au financement des projets immobilier. - Le taux de crédit à la consommation est très élevé.
  • 22. Les crédits aux particuliers Type de crédit Crédit à la consommation Crédit immobilier Découvert Prêt personnel Prêt étudiant Location avec option d’achat Prêt à taux zéro Crédit classique Crédit à relais Crédit conventionné Prêt d’accession sociale Prêt épargne logement
  • 23. Les crédits aux entreprises Type de crédit Crédit de trésorerie Crédit d’investissement • Deux types de financement s’offrent aux entreprises : crédit de trésorerie et le crédit d’investissement. • Le crédit de trésorerie peut aider l’entreprise à répondre un besoin rapidement (un client défaillant, une dépense imprévue, une baisse de chiffre d’affaires). Il s’agit d’un crédit à court terme. • Le crédit d’investissement est un crédit affecté, à moyen ou long terme, pour un usage bien défini.
  • 24. Les crédits de trésorerie Crédit de trésorerie Crédit par caisse Financement des Stock Financement des créances Crédit par signature Facilité de caisse Caution Escompte Découvert Crédit campagne Crédit Spot Crédit documentaire Crédit par acceptation Daily Affacturage
  • 25. Les crédits d’investissement Crédit de d’investissement Crédit classique Prêt participatif Crédit bail • Crédit classique : c’est un crédit à moyen ou à long terme par les banques seul ou en pool bancaire, avec ou sans le concours d’innovation (banque Bpifrance). • Crédit-bail : c’est un contrat qui permet à une entreprise de louer un équipement avec possibilité de le racheter à une valeur résiduelle en fin de contrat. • Prêt participatif : c’est emprunt de haut de bilan, assimilé à des quasi-fonds propres, non à un endettement. Il préserve l'autonomie financière et la capacité d'endettement de l'entreprise sans que l'intervention d'un tiers prêteur ne modifie la répartition du capital.
  • 26. La marge d’intermédiation La marge d’intermédiation La marge sur la collecte La marge sur le crédit La marge de transformation - La marge sur la collecte : écart entre la rémunération des dépôts et le taux de placement sur le marchés des capitaux pour une durée identique à celle des dépôts. - La marge sur le crédit : c’est la marge générée par l’activité des crédits - La marge de transformation : la marge généré par la transformation(*) des produits ( crédit à court terme et crédit à long terme). (*) : La transformation désigne que la banque emprunte court et prête long.
  • 27. Le service de caisse et les moyens de paiement  La banque a pour rôle d’assurer un service de caisse.  Le service de caisse porte sur : conservation des fonds, le retrait des espèces, faciliter les dépenses et l’encaissement des fonds, offrir des moyens de paiement  Les moyens de paiement : c’est l’ensemble des outils et techniques mis à la disposition du client pour effectuer un règlement ou un transfert de fond.
  • 28. Les moyens de paiement Carte de paiement Carte de paiement sans contact Le virement Le prélèvement Le titre interbancaire Le chèque La lettre de change Le billet à ordre Le télé- règlement • Carte de paiement sans contact : permettre régler sans saisie du code pour un montant inférieur à 25 euros. • Le prélèvement : permettre à un créancier d’être initiateur de la mise en recouvrement des créances sur son débiteur. Il est adapté pour des règlements à périodicité constante (factures Gaz, EDF, impôts …). • Le titre interbancaire : ceci permet au débiteur de donner son accord pour enclencher le paiement par signature sur le support TIP papier. • La lettre de charge : c’est un écrit via lequel un créancier demande un débiteur de régler un montant donné à une date donnée. • Le billet à ordre : c’est un écrit stipulant qu’un souscripteur doit régler un tiers un montant donné à une date donnée. • Le télérèglement : il est similaire au prélèvement mais le créancier ne peut initier le paiement qu’après obtention de l’accord du débiteur.
  • 29. Le système de paiement Système de paiement Prestataires de paiement Infrastructure Système SEPA Système TARGET Regroupe est composé de • SEPA ( Single Euro Payments Area ) : c’est le système de petit montant dans la zone Europe. Il dédié au traitement des ordres des particuliers. • TARGET (Trans-European Automated Real-time Gross settlment Express Transfer Système) : c’est le système de gros montant. Il est utilisé par les banques pour l’échange de fonds entre elles ou pour les gros comptes. Ce dernier a été lancé en 2002. Il repose sur une plateforme unique partagé entre les différentes banques centrales.
  • 30. La banque en chiffres 99% des français ont un compte bancaire 347 banques 37 261 agences 2,5% est la contribution des banques à la valeur ajoutée totale en France 2,3% de l’emploi privé avec 370 300 SALARIÉS 556 agences bancaires pour un million d’habitants
  • 31. Le crédit en chiffres 96% des PME ont le crédit d’investissement demandé. 955 milliards d’euros d’encours de prêts immobiliers 2292 (décembre 2017) milliards d’euros de crédits à l’économie 963 milliards d’euros (décembre 2017) de crédits aux entreprises 47,2% des ménages détiennent au moins un crédit en 2017
  • 32. L’épargne en chiffres 14% est le taux d’épargne des ménages L'encours du livret de développement durable et solidaire s'établit à 104 milliards d'euros L’encours du livret A atteint 271,7 milliards d’euros L'encours des contrats d'assurance vie s'élève à 1676 milliards d'euros
  • 33. Les moyens de paiements en chiffres 21 milliards d’opérations de paiement en 2016 58 480 Distributeurs automatiques 82 millions de cartes de paiement en France 67% des internautes utilisent les services bancaires digitaux pour payer en ligne 29 paiements sans contact par seconde
  • 34. Références ■ Web : Tout sur la banque ■ Web : Dans les coulisses des banques ■ Web : le droit bancaire ■ Livre : l’essentiel de la banque, collection les carrées, Auteur C. Karyotis