SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  76
Télécharger pour lire hors ligne
NOTIONS DE PARASITOLOGIE
Dr BAGRE Issa (MC)
1
INTRODUCTION À LA PARASITOLOGIE
2
Introduction à la Parasitologie
Définitions de bases
- Parasite,
- hôte,
- cycle évolutif,
- vecteur
• Exemples de parasitoses affectant l’Homme
- Paludisme,
- Toxoplasmose,
- Téniasis,
- Schistosomoses,
- Mycoses et
- la Gale
3
1- Définitions de base en Parasitologie
4
1-1- Parasite
Définition
• Être vivant,
• Vit en partie ou toute son existence
aux dépens d'un autre organisme (= hôte),
 4 groupes :
- Protozoaires,
- Champignons microscopiques,
- Helminthes,
- Arthropodes.
5
1-2- Parasitisme
• Contact particulier entre deux êtres vivants : le parasite
et son hôte,
• Seul le parasite tire profit de ce contact
• L’hôte fournit un biotope et/ou des éléments nutritifs
nécessaires à la survie du parasite,
• L’hôte pâtit de façon plus ou moins grave de ce contact.
6
1-2- Parasitisme
Ne pas confondre avec :
– La symbiose / mutualisme : bénéfices
pour les deux organismes
ex : rémora/requin
– Le commensalisme : bénéfique pour l’un
sans inconvénient pour l’autre
ex : poisson pilote/requin
7
1-3- Hôte
Définition
• Organisme vivant qui héberge un agent pathogène.
• Peut être :
- Définitif : forme sexuée ou adulte
du parasite (HD).
- Intermédiaire : forme asexuée ou
larvaire du parasite (HI).
8
1-4- Localisation du parasite
• Les ectoparasites : cutanée : poux, tiques,
punaises…
• Les endoparasites : tissus, sang, cavités ; Plasmodium ssp
dans les hématies, Taenia dans l’intestin grêle…
9
1-5- Le cycle évolutif
Définition
Ensemble des transformations que doit subir un
parasite pour assurer la pérennité de son espèce.
• Cycle direct (ou monoxène) : un hôte
• Cycle indirect (ou hétéroxène) : au moins
deux hôtes
10
2- Transmission
• Contact direct, (ectoparasites): poux
• Voie orale : eau ou aliments souillés, viande
parasitée, T. gondii
• Pénétration trans-cutanée
– Active Schistosoma,
– Passive : par l’intermédiaire d’un insecte
piqueur Plasmodium ssp
• Contact sexuel : Trichomonas vaginalis
• Transplacentaire : T. gondii
• Transfusionelle : Plasmodium ssp 11
3- Vecteurs biologiques
Définition
Agents transmetteurs des parasites.
• Indispensable au cycle évolutif du parasite
• Assure maturation et/ou multiplication du
parasite
• HD ouHI
12
4- Classification des parasitoses
Dans une telle diversité, la classification des parasites est très
difficile. On peut les classer biologiquement en 4 groupes :
- Les Protozoaires (être unicellulaire doué de mouvement),
- les Helminthes ou vers (une part des métazoaires : être
pluricellulaire possédant des tissus différenciés),
- les Fungi ou micromycètes,
- Les Arthropodes, mollusques, pararthropodes ou annélides
13
4-1- Les protozoaires
Plasmodium ssp Trypanosoma
• Microorganismes unicellulaires,
• Eucaryotes,
• Hétérotrophes,
Leishmania
• Reproduction asexuée ou sexuée,
• Libres ou parasites,
• Certains sont les agents de
maladies dévastatrices
Toxoplasma gondii
14
Les protozoaires
Selon leur mode de mobilité
• Rhizopodes ou Amibes
Genre Entamoeba
• Flagellés
Trypanosoma
• Ciliés
Balatidium
• Sporozoaires
Toxoplasme,
Plasmodium
15
Question
De quelle maladie est responsable chacun des
Sporozoaires ?
Toxoplasme,Plasmodium
16
Les sporozoaires
- Plasmodium (Le Paludisme)
-Toxoplasme (La Toxoplasmose)
17
Le Paludisme ou Malaria
• 1 à 3 millions de morts/an,
• Tue 1 enfant/30 s en Afrique,
• 2 milliards d'individus sont exposés,
• 500 millions de cas cliniques/an.
C'EST LA MALADIE QUI FAIT LE PLUS DE VICTIMES
DANS LE MONDE
18
Le Paludisme, le parasite
Cinq espèces sont responsables
de la malaria chez l’homme
P. falciparum
espèce la plus
pathogène responsable
des cas mortels
(Neuropaludisme)
P. vivax
Non mortel
P. ovale
Non mortel
19
20
P. malariae
Non mortel
P. Knowlesi
Non mortel
Le Paludisme, transmission et cycle
HI
HD
espèce anophèle,
seule la piqûre de la
femelle est infestante
21
La Toxoplasmose, le parasite
Toxoplasma gondii existe sous trois formes
Bradyzoïtes
contenus dans
un kyste, forme
de latence
Oocyste
contenant des
sporozoïtes,
forme infectante
Tachyzoïtes à
multiplication
rapide, forme
asexuée
22
La Toxoplasmose, cycle et transmission
Hôte définitif
Hôte intermédiaire
Hôtes intermédiaires
23
4-2-Les helminthes ou vers
Définition
• Eucaryotes,
• Invertébrés,
• Hétérotrophes,
• Pluricellulaires,
• Parasites cavitaires.
24
4-2- Les helminthes
Classification
Acoelomates
Plathelminthes
(Vers plats)
CLASSES PARASITES
- TREMATODES (Douve)
- CESTODES (Ténia)
Pseudocoelomates
Nemathelminthes
(Vers ronds)
CLASSE PARASITES
- NEMATODES (Ascaris)
Coelomates
NON PARASITES
25
Les plathelminthes ou vers plats
Taenia:
Principalement deux espèces de Cestodes
- Taenia saginata,
- Taenia solium
Les téniasis
26
Les plathelminthes ou vers plats
Schistosoma
Les schistosomoses
(ou Bilharzioses)
- Bilharziose uro-génitale
- Bilharziose rectale,
- Bilharziose intestinale,
- Bilharziose rectale,
- Bilharziose artério-veineuse
- Bilharziose génitale.
27
Les nemathelminthes ou vers ronds
Ascaris lumbricoides
(Ascaridiose)
Segment réséqué de l’intestin grêle
d’un humain, ouvert pour montrer
de multiples vers adultes crémeux
blancs remplissant l’intestin.
28
4-3- Les champignons
Définition
Aspergillus niger Candida albicans
• Eucaryotes,
• Hétérotrophes,
• Colonisateur,
• Reproduction asexuée ou sexuée,
• Production de spores,
Ni plante, ni animal, un REGNE A PART
Cèpes
Candida parapsilosis
29
4-3- Les champignons
Seuls les champignons microscopiques
parasitent l’ homme
Mycoses
Teignes
• Superficielles
• Profondes/invasives
onychomycose
30
4-4-Les arthropodes
Définition
• Eucaryotes,
• Invertébrés,
• Pluricellulaires,
• Corps segmentés plus (Insectes) ou moins (Acariens)
• Appendices locomoteurs articulés,
• Soit des parasites externes soit des vecteurs.
31
4-4-Les arthropodes
 Classe des INSECTES: Poux, Punaises, Puces,
moustiques
 Classe des ARACHNIDES: Acariens (Sarcoptes scabiei)
La scabiose ou la gale
32
5- Cycle de reproduction des parasites
Le cycle de Plasmodium est très complexe. Il démarre chez
l'homme par la piqûre d'un moustique femelle (du genre
anophèle) ou, plus rarement, par transfusion de sang déjà
contaminé.
Ces sporozoïtes migrent vers le foie via la circulation
sanguine ou lymphatique où ils vont envahir les hépatocytes
Cas du Cycle de reproduction du plasmodium
33
Cycle de reproduction du plasmodium
– chez l’homme
• foie : cycle asexué
• sang : cycle sexué (gamétocytes)
– chez le moustique
• Tube digestif : cycle sexué
migration de la forme infestante pour
l’homme dans les glandes salivaires
34
Cycle du Plasmodium falciparum
35
36
Catégorie de
microorganisme Rôle utile
PARASITES Parasite qui permet aux vaches d’utiliser l’énergie fournie par leurs
aliments. Endolinium simplex
37
Conclusion
La parasitologie, un vaste monde… avec des conséquences parfois
dramatiques
38
NOTIONS DE VIROLOGIE
39
Introduction
Le premier virus découvert est celui de la mosaïque fluide
du tabac. Ivanovski démontre en 1892 qu’un extrait de
feuille malade reste infectieux après filtration à travers un
filtre.
Les bactéries sont retenues par ces filtres, mais autre
chose passe à travers le filtre. Un nouveau monde est
découvert : les agents pathogènes filtrants.
Beijerinck, en 1898, sera le premier à appeler « virus »,
l’agent causal de la mosaïque du tabac.
40
Filtres de Chamberland en porcelaine
41
Qu’est-ce qu’un virus ?
 Organismes acellulaires simples.
 Parasites intracellulaires obligatoires.
 Virologie
 Étude des virus.
 Virologue
 Scientifique qui étudie les virus.
42
1- Caractéristiques
 Petite taille: 20-300 nm de diamètre
 Entièrement dépendant d’une cellule hôte pour sa survie
 Certains virus codent néanmoins pour une ADN polymérase ou une
polymérase, mais ne peuvent jamais se multiplier seuls
 Récepteurs de surfaces pour la reconnaissance et l’adhésion à la
surface hôte
43
2- Structure virale
Le virion est la particule virale complète sur le plan structural.
Cette particule possède une capside qui entoure un matériel
génétique / entourée parfois d’une enveloppe.
La capside est composée de sous unités protéiques appelées
capsomères qui est la plus petite unité structurale observable au
microscope électronique.
44
2- Structure des virus
45
Exemples de capsomères
46
Structure virale
47
Structure virale
48
Structure virale
49
3- Taille des Virus
• 100 fois plus petit qu’une bactérie
• Procaryote
• Absence de systèmes enzymatiques de
biosynthèse => parasitisme obligatoire
Elle varie de 20 nm (virus de la poliomyélite) à 1000 nm
(virus d’Ebola).
50
3- Taille des Virus
51
Comparaison des bactéries et des virus
Comparaison entre les bactéries et les virus
Bactéries
Virus
Bactérie typique (E.
coli)
Parasite intracellulaire Non Oui
Membrane plasmique Oui Non
Scissiparité Oui Non
Filtrable par un filtre bactériologique Non Oui
Renferme à la fois de l’ADN et de l’ARN Oui Non
Métabolisme générant de l’ATP Oui Non
Ribosomes Oui Non
Sensible aux antibiotiques Oui Non
Sensible à l’interféron Non Oui
52
Comparaison des bactéries et des virus
53
Comparaison entre virus et organismes cellulaires
Virus
 Organisation simple et acellulaire.
 Contiennent soit de l’ADN ou de
l’ARN mais pas les deux (il existe des
exceptions).
 Ne peuvent se multiplier et se diviser
indépendamment des cellules vivantes.
 Ce sont tous des parasites
intracellulaires obligatoires.
Organismes cellulaires
 Organisation complexe.
 Contiennent de l’ADN et
de l’ARN.
 Effectuent la division
cellulaire pour se
multiplier et se diviser.
 Certains sont des
parasites intracellulaires
obligatoires.
54
4- Classification des virus
La classification officielle des virus repose sur les différents
constituants des particules virales.
- Selon la nature de l’acide nucléique (génomes)
- Selon la géométrie (morphologie) de la capside
- Selon l'existence ou non d'une enveloppe.
55
4- Classification des virus
Selon la nature de l’acide nucléique (génomes)
56
4- Classification des virus
Les virus polyédriques :
La capside se présente sous la forme d’un icosaèdre, composé de
20 faces triangulaires et 12 sommets.
Les capsomères forment un triangle équilatéral.
Virus polyédrique à ARN, de l’hépatite A
57
4- Classification des virus
Les virus hélicoïdaux :
Virus sous la forme d’un filament creux ou d’un cylindre. Les
capsomères s’enroulent en spirale autour de l’acide nucléique.
Ex: Virus de la mosaïque du tabac (VMT), de la rage et Ebola
Virion VMT Virion Ebola
58
4- Classification des virus
Les virus enveloppés :
Parfois la capside peut être entourée d’une enveloppe. Le virus y
rajoute des glycoprotéines et des récepteurs viraux.
Virus enveloppé ou Virus nu.
Ex: HIV, grippe, Corona virus
59
4- Classification des virus
Les virus complexes:
- Tête (hexagonal) à symétrie icosaédrique renfermant l’AN
- Queue à symétrie hélicoïdale.
La queue en hélice sert à injecter
l’ADN du virus dans la bactérie hôte
Bactériophage à symétrie complexe
Tête
60
REMARQUE: Les différents types de virus
Ils sont classés selon le système de la classification de Baltimore
qui se base sur le type de génome et le mode de reproduction.
On distingue 7 classes de virus (classe I, II, III …à VII).
 Classe I : Génome à ADN double brin. (Bactériophages Lambda
et T4 ; virus de l’herpès, poxivirus).
 Classe II : Génome à ADN simple brin. (Bactériophage φ174 et
virus de l’anémie du poulet, Parvoviridae).
 Classe III : Génome à ARN double brin. (Bactériophage φ6,
Reoviridae, comme le rotavirus qui provoque des diarrhées chez
les enfants). 61
 Classe IV : Génome à ARN simple brin à polarité positive.
(Bactériophage MS2, entérovirus, poliovirus).
 Classe V : Génome à ARN simple brin à polarité négative. (virus
de la grippe, virus de la rage.
 Classe VI : Génome à ARN simple brin se répliquant par un
intermédiaire à ADN. (Rétrovirus, HIV agent du SIDA, Le
Virus du Sarcome de Rous une forme de cancer).
 Classe VII : Génome à ADN double brin possédant une reverse
transcriptase, se répliquant avec un intermédiaire à ARN.
(Hepadnavirus, l’agent de l’hépatite B).
62
5- Génétique virale
• Le matériel génétique existe sous forme d’ADN ou d’ARN,
simple brin ou double brin
• Il peut être circulaire ou linéaire
• Le génome peut etre divisé en plusieurs chromosomes. Ex: le virus
influenza et les rotavirus
63
5-1- Evolution des virus
• Le nombre de générations est très grand, ainsi que la population, le
nombre potentiel de mutations est donc très important, même sur
des temps courts
• L’évolution précise dépend beaucoup de la structure
du génome (ADN ou ARN, segmenté ou non)
• L’un des principaux mécanismes d’évolution virale répond à une forte
pression de sélection pour échapper au système immunitaire de
l’hôte: on parlera de shift antigénique
64
5-2- Mutations et recombinaison
• Des mutations ont lieu naturellement lors de la réplication du virus
par la cellule hôte (cf les virus qui ont leur propre ADN polymérase «
à erreurs »)
• Les mutations sont plus fréquentes chez les virus à ARN
• Des mécanismes de recombinaison peuvent avoir lieu dans la population
virale au sein d’un hôte, ou entre les segments d’un génome
65
Le virus influenza (la grippe)
66
Le Corona virus
67
6. Mode de reproduction des virus
68
6-1. Mode de reproduction des virus : cas du VIH
Multiplication virale
1 - attachement
• liaison d’une protéine virale à un
récepteur cellulaire
2 – pénétration
• entrée du virus dans la cellule
3 – décapsidation
• libération de l‘acide nucléique virale
dans le cytoplasme de la cellule
69
Multiplication virale (suite)
4 - réplication
• migration de l’acide nucléique viral
dans le noyau
• « copies en plusieurs exemplaires »
du génome viral
70
Multiplication virale (fin)
5 – assemblage
• formation de nouvelles nucléo-
capsides dans le cytoplasme de la cellule
6 – libération
• virus nu : lyse cellulaire
• virus enveloppés : bourgeonnement
à travers la membrane cellulaire
71
6-2. Mode de
reproduction des
virus : cas du
corona virus
72
7- Cycle de transmission : cas du corona virus
73
74
8- Importance économique des virus
Virus qui infecte les bactéries et qui permet parfois
de les combattre : Bactériophage
Utilisation des virus comme vecteur dans la production
des OGM
75
Conclusion
76

Contenu connexe

Tendances

Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesMeriamme Oue
 
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique  dr benlaribi imane halimaDiagnostic mycologique  dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halimaIMANE HALIMA BENLARIBI
 
Rapport de microbiologie
Rapport de microbiologieRapport de microbiologie
Rapport de microbiologieHassan NAIT-SI
 
Techniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieTechniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieS/Abdessemed
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIMANE HALIMA BENLARIBI
 
La physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneLa physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneS/Abdessemed
 
Fête de la Science : Vecteurs et maladies vectorielles
Fête de la Science : Vecteurs et maladies vectoriellesFête de la Science : Vecteurs et maladies vectorielles
Fête de la Science : Vecteurs et maladies vectoriellesPasteur_Tunis
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireS/Abdessemed
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesS/Abdessemed
 
Photothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologiePhotothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologieS/Abdessemed
 
Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne SenouciKhadidja
 
Chapitre 1Microbiologie générale.
Chapitre 1Microbiologie générale.Chapitre 1Microbiologie générale.
Chapitre 1Microbiologie générale.SenouciKhadidja
 

Tendances (20)

Amibes
AmibesAmibes
Amibes
 
La Bactériologie
La BactériologieLa Bactériologie
La Bactériologie
 
Les examens bactériologiques
Les examens bactériologiquesLes examens bactériologiques
Les examens bactériologiques
 
Paludisme
PaludismePaludisme
Paludisme
 
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique  dr benlaribi imane halimaDiagnostic mycologique  dr benlaribi imane halima
Diagnostic mycologique dr benlaribi imane halima
 
Rapport de microbiologie
Rapport de microbiologieRapport de microbiologie
Rapport de microbiologie
 
Bilharziose
BilharzioseBilharziose
Bilharziose
 
Techniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologieTechniques de concentration en parasitologie
Techniques de concentration en parasitologie
 
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMAIntroduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
Introduction a la mycologie medicale DR BENLARIBI IMANE HALIMA
 
Les parasites
Les parasitesLes parasites
Les parasites
 
Bacteries anaerobies strictes
Bacteries anaerobies strictesBacteries anaerobies strictes
Bacteries anaerobies strictes
 
La physiologie bactérienne
La physiologie bactérienneLa physiologie bactérienne
La physiologie bactérienne
 
Filariose
FilarioseFilariose
Filariose
 
Fête de la Science : Vecteurs et maladies vectorielles
Fête de la Science : Vecteurs et maladies vectoriellesFête de la Science : Vecteurs et maladies vectorielles
Fête de la Science : Vecteurs et maladies vectorielles
 
Le controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoireLe controle de qualite au laboratoire
Le controle de qualite au laboratoire
 
Hydatidose
HydatidoseHydatidose
Hydatidose
 
Parasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiquesParasitologie fiches pratiques
Parasitologie fiches pratiques
 
Photothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologiePhotothèque:parasitologie
Photothèque:parasitologie
 
Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne Cours 2 physiologie microbienne
Cours 2 physiologie microbienne
 
Chapitre 1Microbiologie générale.
Chapitre 1Microbiologie générale.Chapitre 1Microbiologie générale.
Chapitre 1Microbiologie générale.
 

Similaire à CM L3. Parasitologie-Virologie_2022-2023.pdf

Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007RIADH HAMMEDI
 
INTRODUCTION GENERALE A LA PARASITOLOGIE.pptx
INTRODUCTION GENERALE  A LA PARASITOLOGIE.pptxINTRODUCTION GENERALE  A LA PARASITOLOGIE.pptx
INTRODUCTION GENERALE A LA PARASITOLOGIE.pptxBallaMoussaDidhiou
 
poly-parasitologie.pdf diagnostic et tra
poly-parasitologie.pdf diagnostic et trapoly-parasitologie.pdf diagnostic et tra
poly-parasitologie.pdf diagnostic et tramimirymamira
 
EXPOSE SUR LE PARASITISME2024 naama.pptx
EXPOSE SUR LE PARASITISME2024 naama.pptxEXPOSE SUR LE PARASITISME2024 naama.pptx
EXPOSE SUR LE PARASITISME2024 naama.pptxHADJIMED1
 
n_-_Copie[1].pptx
n_-_Copie[1].pptxn_-_Copie[1].pptx
n_-_Copie[1].pptxBamon4
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med TlemcenArbaoui Bouzid
 
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustiqueLe passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustiqueInstitut Pasteur de Madagascar
 
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustiqueLe passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustiqueInstitut Pasteur de Madagascar
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieS/Abdessemed
 
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'adrioiche
 
Faunistique (svi s4) lemhadri_triploblastiques_vers
Faunistique (svi s4) lemhadri_triploblastiques_versFaunistique (svi s4) lemhadri_triploblastiques_vers
Faunistique (svi s4) lemhadri_triploblastiques_versAhmed Lemhadri
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2killua zoldyck
 
citopatologia de las clamydias
citopatologia de las clamydiascitopatologia de las clamydias
citopatologia de las clamydiastoledoarauxo
 
Introduction_a_la_mycologie_medicale (1).pdf
Introduction_a_la_mycologie_medicale (1).pdfIntroduction_a_la_mycologie_medicale (1).pdf
Introduction_a_la_mycologie_medicale (1).pdfHind FQ
 
Schistosoma
SchistosomaSchistosoma
Schistosomaadel41
 

Similaire à CM L3. Parasitologie-Virologie_2022-2023.pdf (20)

Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007Polycopie parasito myco-2006-2007
Polycopie parasito myco-2006-2007
 
INTRODUCTION GENERALE A LA PARASITOLOGIE.pptx
INTRODUCTION GENERALE  A LA PARASITOLOGIE.pptxINTRODUCTION GENERALE  A LA PARASITOLOGIE.pptx
INTRODUCTION GENERALE A LA PARASITOLOGIE.pptx
 
poly-parasitologie.pdf diagnostic et tra
poly-parasitologie.pdf diagnostic et trapoly-parasitologie.pdf diagnostic et tra
poly-parasitologie.pdf diagnostic et tra
 
EXPOSE SUR LE PARASITISME2024 naama.pptx
EXPOSE SUR LE PARASITISME2024 naama.pptxEXPOSE SUR LE PARASITISME2024 naama.pptx
EXPOSE SUR LE PARASITISME2024 naama.pptx
 
Présentation1.pptx
Présentation1.pptxPrésentation1.pptx
Présentation1.pptx
 
n_-_Copie[1].pptx
n_-_Copie[1].pptxn_-_Copie[1].pptx
n_-_Copie[1].pptx
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Les stades chez le moustique
Les stades chez le moustiqueLes stades chez le moustique
Les stades chez le moustique
 
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustiqueLe passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
 
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustiqueLe passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
Le passage du plasmodium du moustique à l'homme et de l'homme au moustique
 
gy1234.pptx
gy1234.pptxgy1234.pptx
gy1234.pptx
 
Tout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologieTout sur la bactériologie
Tout sur la bactériologie
 
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
132presentation cours Microbio parasitologie éàé'
 
Virologie.
Virologie.Virologie.
Virologie.
 
Faunistique (svi s4) lemhadri_triploblastiques_vers
Faunistique (svi s4) lemhadri_triploblastiques_versFaunistique (svi s4) lemhadri_triploblastiques_vers
Faunistique (svi s4) lemhadri_triploblastiques_vers
 
Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2Leishmaniose cours 2011_fin_2
Leishmaniose cours 2011_fin_2
 
citopatologia de las clamydias
citopatologia de las clamydiascitopatologia de las clamydias
citopatologia de las clamydias
 
PresentacióN2
PresentacióN2PresentacióN2
PresentacióN2
 
Introduction_a_la_mycologie_medicale (1).pdf
Introduction_a_la_mycologie_medicale (1).pdfIntroduction_a_la_mycologie_medicale (1).pdf
Introduction_a_la_mycologie_medicale (1).pdf
 
Schistosoma
SchistosomaSchistosoma
Schistosoma
 

CM L3. Parasitologie-Virologie_2022-2023.pdf

  • 1. NOTIONS DE PARASITOLOGIE Dr BAGRE Issa (MC) 1
  • 2. INTRODUCTION À LA PARASITOLOGIE 2
  • 3. Introduction à la Parasitologie Définitions de bases - Parasite, - hôte, - cycle évolutif, - vecteur • Exemples de parasitoses affectant l’Homme - Paludisme, - Toxoplasmose, - Téniasis, - Schistosomoses, - Mycoses et - la Gale 3
  • 4. 1- Définitions de base en Parasitologie 4
  • 5. 1-1- Parasite Définition • Être vivant, • Vit en partie ou toute son existence aux dépens d'un autre organisme (= hôte),  4 groupes : - Protozoaires, - Champignons microscopiques, - Helminthes, - Arthropodes. 5
  • 6. 1-2- Parasitisme • Contact particulier entre deux êtres vivants : le parasite et son hôte, • Seul le parasite tire profit de ce contact • L’hôte fournit un biotope et/ou des éléments nutritifs nécessaires à la survie du parasite, • L’hôte pâtit de façon plus ou moins grave de ce contact. 6
  • 7. 1-2- Parasitisme Ne pas confondre avec : – La symbiose / mutualisme : bénéfices pour les deux organismes ex : rémora/requin – Le commensalisme : bénéfique pour l’un sans inconvénient pour l’autre ex : poisson pilote/requin 7
  • 8. 1-3- Hôte Définition • Organisme vivant qui héberge un agent pathogène. • Peut être : - Définitif : forme sexuée ou adulte du parasite (HD). - Intermédiaire : forme asexuée ou larvaire du parasite (HI). 8
  • 9. 1-4- Localisation du parasite • Les ectoparasites : cutanée : poux, tiques, punaises… • Les endoparasites : tissus, sang, cavités ; Plasmodium ssp dans les hématies, Taenia dans l’intestin grêle… 9
  • 10. 1-5- Le cycle évolutif Définition Ensemble des transformations que doit subir un parasite pour assurer la pérennité de son espèce. • Cycle direct (ou monoxène) : un hôte • Cycle indirect (ou hétéroxène) : au moins deux hôtes 10
  • 11. 2- Transmission • Contact direct, (ectoparasites): poux • Voie orale : eau ou aliments souillés, viande parasitée, T. gondii • Pénétration trans-cutanée – Active Schistosoma, – Passive : par l’intermédiaire d’un insecte piqueur Plasmodium ssp • Contact sexuel : Trichomonas vaginalis • Transplacentaire : T. gondii • Transfusionelle : Plasmodium ssp 11
  • 12. 3- Vecteurs biologiques Définition Agents transmetteurs des parasites. • Indispensable au cycle évolutif du parasite • Assure maturation et/ou multiplication du parasite • HD ouHI 12
  • 13. 4- Classification des parasitoses Dans une telle diversité, la classification des parasites est très difficile. On peut les classer biologiquement en 4 groupes : - Les Protozoaires (être unicellulaire doué de mouvement), - les Helminthes ou vers (une part des métazoaires : être pluricellulaire possédant des tissus différenciés), - les Fungi ou micromycètes, - Les Arthropodes, mollusques, pararthropodes ou annélides 13
  • 14. 4-1- Les protozoaires Plasmodium ssp Trypanosoma • Microorganismes unicellulaires, • Eucaryotes, • Hétérotrophes, Leishmania • Reproduction asexuée ou sexuée, • Libres ou parasites, • Certains sont les agents de maladies dévastatrices Toxoplasma gondii 14
  • 15. Les protozoaires Selon leur mode de mobilité • Rhizopodes ou Amibes Genre Entamoeba • Flagellés Trypanosoma • Ciliés Balatidium • Sporozoaires Toxoplasme, Plasmodium 15
  • 16. Question De quelle maladie est responsable chacun des Sporozoaires ? Toxoplasme,Plasmodium 16
  • 17. Les sporozoaires - Plasmodium (Le Paludisme) -Toxoplasme (La Toxoplasmose) 17
  • 18. Le Paludisme ou Malaria • 1 à 3 millions de morts/an, • Tue 1 enfant/30 s en Afrique, • 2 milliards d'individus sont exposés, • 500 millions de cas cliniques/an. C'EST LA MALADIE QUI FAIT LE PLUS DE VICTIMES DANS LE MONDE 18
  • 19. Le Paludisme, le parasite Cinq espèces sont responsables de la malaria chez l’homme P. falciparum espèce la plus pathogène responsable des cas mortels (Neuropaludisme) P. vivax Non mortel P. ovale Non mortel 19
  • 20. 20 P. malariae Non mortel P. Knowlesi Non mortel
  • 21. Le Paludisme, transmission et cycle HI HD espèce anophèle, seule la piqûre de la femelle est infestante 21
  • 22. La Toxoplasmose, le parasite Toxoplasma gondii existe sous trois formes Bradyzoïtes contenus dans un kyste, forme de latence Oocyste contenant des sporozoïtes, forme infectante Tachyzoïtes à multiplication rapide, forme asexuée 22
  • 23. La Toxoplasmose, cycle et transmission Hôte définitif Hôte intermédiaire Hôtes intermédiaires 23
  • 24. 4-2-Les helminthes ou vers Définition • Eucaryotes, • Invertébrés, • Hétérotrophes, • Pluricellulaires, • Parasites cavitaires. 24
  • 25. 4-2- Les helminthes Classification Acoelomates Plathelminthes (Vers plats) CLASSES PARASITES - TREMATODES (Douve) - CESTODES (Ténia) Pseudocoelomates Nemathelminthes (Vers ronds) CLASSE PARASITES - NEMATODES (Ascaris) Coelomates NON PARASITES 25
  • 26. Les plathelminthes ou vers plats Taenia: Principalement deux espèces de Cestodes - Taenia saginata, - Taenia solium Les téniasis 26
  • 27. Les plathelminthes ou vers plats Schistosoma Les schistosomoses (ou Bilharzioses) - Bilharziose uro-génitale - Bilharziose rectale, - Bilharziose intestinale, - Bilharziose rectale, - Bilharziose artério-veineuse - Bilharziose génitale. 27
  • 28. Les nemathelminthes ou vers ronds Ascaris lumbricoides (Ascaridiose) Segment réséqué de l’intestin grêle d’un humain, ouvert pour montrer de multiples vers adultes crémeux blancs remplissant l’intestin. 28
  • 29. 4-3- Les champignons Définition Aspergillus niger Candida albicans • Eucaryotes, • Hétérotrophes, • Colonisateur, • Reproduction asexuée ou sexuée, • Production de spores, Ni plante, ni animal, un REGNE A PART Cèpes Candida parapsilosis 29
  • 30. 4-3- Les champignons Seuls les champignons microscopiques parasitent l’ homme Mycoses Teignes • Superficielles • Profondes/invasives onychomycose 30
  • 31. 4-4-Les arthropodes Définition • Eucaryotes, • Invertébrés, • Pluricellulaires, • Corps segmentés plus (Insectes) ou moins (Acariens) • Appendices locomoteurs articulés, • Soit des parasites externes soit des vecteurs. 31
  • 32. 4-4-Les arthropodes  Classe des INSECTES: Poux, Punaises, Puces, moustiques  Classe des ARACHNIDES: Acariens (Sarcoptes scabiei) La scabiose ou la gale 32
  • 33. 5- Cycle de reproduction des parasites Le cycle de Plasmodium est très complexe. Il démarre chez l'homme par la piqûre d'un moustique femelle (du genre anophèle) ou, plus rarement, par transfusion de sang déjà contaminé. Ces sporozoïtes migrent vers le foie via la circulation sanguine ou lymphatique où ils vont envahir les hépatocytes Cas du Cycle de reproduction du plasmodium 33
  • 34. Cycle de reproduction du plasmodium – chez l’homme • foie : cycle asexué • sang : cycle sexué (gamétocytes) – chez le moustique • Tube digestif : cycle sexué migration de la forme infestante pour l’homme dans les glandes salivaires 34
  • 35. Cycle du Plasmodium falciparum 35
  • 36. 36
  • 37. Catégorie de microorganisme Rôle utile PARASITES Parasite qui permet aux vaches d’utiliser l’énergie fournie par leurs aliments. Endolinium simplex 37
  • 38. Conclusion La parasitologie, un vaste monde… avec des conséquences parfois dramatiques 38
  • 40. Introduction Le premier virus découvert est celui de la mosaïque fluide du tabac. Ivanovski démontre en 1892 qu’un extrait de feuille malade reste infectieux après filtration à travers un filtre. Les bactéries sont retenues par ces filtres, mais autre chose passe à travers le filtre. Un nouveau monde est découvert : les agents pathogènes filtrants. Beijerinck, en 1898, sera le premier à appeler « virus », l’agent causal de la mosaïque du tabac. 40
  • 41. Filtres de Chamberland en porcelaine 41
  • 42. Qu’est-ce qu’un virus ?  Organismes acellulaires simples.  Parasites intracellulaires obligatoires.  Virologie  Étude des virus.  Virologue  Scientifique qui étudie les virus. 42
  • 43. 1- Caractéristiques  Petite taille: 20-300 nm de diamètre  Entièrement dépendant d’une cellule hôte pour sa survie  Certains virus codent néanmoins pour une ADN polymérase ou une polymérase, mais ne peuvent jamais se multiplier seuls  Récepteurs de surfaces pour la reconnaissance et l’adhésion à la surface hôte 43
  • 44. 2- Structure virale Le virion est la particule virale complète sur le plan structural. Cette particule possède une capside qui entoure un matériel génétique / entourée parfois d’une enveloppe. La capside est composée de sous unités protéiques appelées capsomères qui est la plus petite unité structurale observable au microscope électronique. 44
  • 45. 2- Structure des virus 45
  • 50. 3- Taille des Virus • 100 fois plus petit qu’une bactérie • Procaryote • Absence de systèmes enzymatiques de biosynthèse => parasitisme obligatoire Elle varie de 20 nm (virus de la poliomyélite) à 1000 nm (virus d’Ebola). 50
  • 51. 3- Taille des Virus 51
  • 52. Comparaison des bactéries et des virus Comparaison entre les bactéries et les virus Bactéries Virus Bactérie typique (E. coli) Parasite intracellulaire Non Oui Membrane plasmique Oui Non Scissiparité Oui Non Filtrable par un filtre bactériologique Non Oui Renferme à la fois de l’ADN et de l’ARN Oui Non Métabolisme générant de l’ATP Oui Non Ribosomes Oui Non Sensible aux antibiotiques Oui Non Sensible à l’interféron Non Oui 52
  • 53. Comparaison des bactéries et des virus 53
  • 54. Comparaison entre virus et organismes cellulaires Virus  Organisation simple et acellulaire.  Contiennent soit de l’ADN ou de l’ARN mais pas les deux (il existe des exceptions).  Ne peuvent se multiplier et se diviser indépendamment des cellules vivantes.  Ce sont tous des parasites intracellulaires obligatoires. Organismes cellulaires  Organisation complexe.  Contiennent de l’ADN et de l’ARN.  Effectuent la division cellulaire pour se multiplier et se diviser.  Certains sont des parasites intracellulaires obligatoires. 54
  • 55. 4- Classification des virus La classification officielle des virus repose sur les différents constituants des particules virales. - Selon la nature de l’acide nucléique (génomes) - Selon la géométrie (morphologie) de la capside - Selon l'existence ou non d'une enveloppe. 55
  • 56. 4- Classification des virus Selon la nature de l’acide nucléique (génomes) 56
  • 57. 4- Classification des virus Les virus polyédriques : La capside se présente sous la forme d’un icosaèdre, composé de 20 faces triangulaires et 12 sommets. Les capsomères forment un triangle équilatéral. Virus polyédrique à ARN, de l’hépatite A 57
  • 58. 4- Classification des virus Les virus hélicoïdaux : Virus sous la forme d’un filament creux ou d’un cylindre. Les capsomères s’enroulent en spirale autour de l’acide nucléique. Ex: Virus de la mosaïque du tabac (VMT), de la rage et Ebola Virion VMT Virion Ebola 58
  • 59. 4- Classification des virus Les virus enveloppés : Parfois la capside peut être entourée d’une enveloppe. Le virus y rajoute des glycoprotéines et des récepteurs viraux. Virus enveloppé ou Virus nu. Ex: HIV, grippe, Corona virus 59
  • 60. 4- Classification des virus Les virus complexes: - Tête (hexagonal) à symétrie icosaédrique renfermant l’AN - Queue à symétrie hélicoïdale. La queue en hélice sert à injecter l’ADN du virus dans la bactérie hôte Bactériophage à symétrie complexe Tête 60
  • 61. REMARQUE: Les différents types de virus Ils sont classés selon le système de la classification de Baltimore qui se base sur le type de génome et le mode de reproduction. On distingue 7 classes de virus (classe I, II, III …à VII).  Classe I : Génome à ADN double brin. (Bactériophages Lambda et T4 ; virus de l’herpès, poxivirus).  Classe II : Génome à ADN simple brin. (Bactériophage φ174 et virus de l’anémie du poulet, Parvoviridae).  Classe III : Génome à ARN double brin. (Bactériophage φ6, Reoviridae, comme le rotavirus qui provoque des diarrhées chez les enfants). 61
  • 62.  Classe IV : Génome à ARN simple brin à polarité positive. (Bactériophage MS2, entérovirus, poliovirus).  Classe V : Génome à ARN simple brin à polarité négative. (virus de la grippe, virus de la rage.  Classe VI : Génome à ARN simple brin se répliquant par un intermédiaire à ADN. (Rétrovirus, HIV agent du SIDA, Le Virus du Sarcome de Rous une forme de cancer).  Classe VII : Génome à ADN double brin possédant une reverse transcriptase, se répliquant avec un intermédiaire à ARN. (Hepadnavirus, l’agent de l’hépatite B). 62
  • 63. 5- Génétique virale • Le matériel génétique existe sous forme d’ADN ou d’ARN, simple brin ou double brin • Il peut être circulaire ou linéaire • Le génome peut etre divisé en plusieurs chromosomes. Ex: le virus influenza et les rotavirus 63
  • 64. 5-1- Evolution des virus • Le nombre de générations est très grand, ainsi que la population, le nombre potentiel de mutations est donc très important, même sur des temps courts • L’évolution précise dépend beaucoup de la structure du génome (ADN ou ARN, segmenté ou non) • L’un des principaux mécanismes d’évolution virale répond à une forte pression de sélection pour échapper au système immunitaire de l’hôte: on parlera de shift antigénique 64
  • 65. 5-2- Mutations et recombinaison • Des mutations ont lieu naturellement lors de la réplication du virus par la cellule hôte (cf les virus qui ont leur propre ADN polymérase « à erreurs ») • Les mutations sont plus fréquentes chez les virus à ARN • Des mécanismes de recombinaison peuvent avoir lieu dans la population virale au sein d’un hôte, ou entre les segments d’un génome 65
  • 66. Le virus influenza (la grippe) 66
  • 68. 6. Mode de reproduction des virus 68 6-1. Mode de reproduction des virus : cas du VIH
  • 69. Multiplication virale 1 - attachement • liaison d’une protéine virale à un récepteur cellulaire 2 – pénétration • entrée du virus dans la cellule 3 – décapsidation • libération de l‘acide nucléique virale dans le cytoplasme de la cellule 69
  • 70. Multiplication virale (suite) 4 - réplication • migration de l’acide nucléique viral dans le noyau • « copies en plusieurs exemplaires » du génome viral 70
  • 71. Multiplication virale (fin) 5 – assemblage • formation de nouvelles nucléo- capsides dans le cytoplasme de la cellule 6 – libération • virus nu : lyse cellulaire • virus enveloppés : bourgeonnement à travers la membrane cellulaire 71
  • 72. 6-2. Mode de reproduction des virus : cas du corona virus 72
  • 73. 7- Cycle de transmission : cas du corona virus 73
  • 74. 74
  • 75. 8- Importance économique des virus Virus qui infecte les bactéries et qui permet parfois de les combattre : Bactériophage Utilisation des virus comme vecteur dans la production des OGM 75