SlideShare une entreprise Scribd logo
Titre de la conférence :
« Compétences professionnelles et 
valorisation du doctorat »
Cadre : Demie journée d’information professionnelles de l’Ecole doctorale Sociétés, cultures,
échanges
Intervenant : Dr. Sebastien Poulain
Date : jeudi 2 février 2017 (14h00-17H30)
Organisateur : Prof. Dr. Patrice Marcilloux
Public : Ecole doctorale 496 « Sociétés, cultures, échanges » :
doctorants des universités d’Angers, de Nantes, du Maine (Laval-Le Mans)
Lieu :
Maison de la recherche Germaine Tillon
Amphithéâtre Germaine Tillon
Université d'Angers
5 bd Lavoisier
49045 Angers cedex 01
http://www.univ-ang
http://www.univ-ang
Pro
gr
am
me
Présentation 
personnelle
Formation & parcours 
professionnel
• Etudes prédoctorales : Licences,
Masters : Droit / philosophie /
Sciences po
• Etudes doctorales : Sciences po /
Sciences de l’information et de la
communication : Les radios
alternatives : l’exemple de Radio Ici
et Maintenant
• Parcours professionnel : thèse de
doctorat, sondage, consulting,
enseignements, responsable de la
communication, rapporteur
Contexte et 
problématique 
doctorale
Contexte et problématique doctorale
• En 2015, la France comptait 15 % de diplômés d’un cycle court
de l’enseignement tertiaire, 9 % d’une licence, 9 % d’un master
et moins de 1 % d’un doctorat (0.7 %). Le reste des 25-64 ans
avait soit le niveau baccalauréat (44 %), soit un niveau de
formation inférieur (23 %).
• En moyenne, dans les pays de l’OCDE, le taux d’emploi des 
diplômés de l’enseignement tertiaire s’établit à 80 % après une
formation de cycle court et augmente pour passer à 82 % après
une licence (ou formation équivalente), à 87 % après un master
(ou formation équivalente) (mais 91% en France) et à 91 % 
après un doctorat ou formation équivalente (mais 87% en 
France). 
Référence : OCDE, rapport "Regards sur l’éducation« , 15 septembre 2016 
OCDE - Regards sur l'éducation 2016 |
Regards sur l'éducation - OCDE 2016 Chiffres France
Contexte et problématique doctorale
• 12.000 titres de docteur attribués chaque année en 2012[1],
soit peut-être 100.000 jeunes docteurs (dix années au
maximum après la thèse), en ne comptant que le tiers des 40
% de doctorants étrangers : ceux qui restent en France.
• On peut estimer que de l’ordre de 2 000[2] jeunes docteurs (de
l’ordre de 17 % des diplômes de docteurs attribués chaque
année) s’orientent, après leur thèse, vers le secteur
académique (1 500 MCF et 300 CR).
• Ainsi, quelques 80 000 jeunes docteurs seraient mobilisables
pour être les acteurs clefs du développement de notre société
en dehors du secteur académique.
• Or, en France, 12 % des jeunes docteurs sont encore en 
recherche d’emploi trois années après la thèse (plus de 1
400, donc). Contre 4 ou 5 % dans la plupart des autres pays
développés. Sans parler des jeunes docteurs qui en sont à leur
deuxième ou troisième post-doctorat...
[1]
http://blog.educpros.fr/guillaume-miquelard-et-paul-francois/2015/12/08/quelques-chiffr
Contexte et problématique doctorale
• D’après une étude du CEREQ de décembre 2016, le
taux de chômage des docteurs avoisine aujourd’hui
10 %. C’est environ trois fois plus qu’en Allemagne, en
Angleterre ou aux États-Unis, qui en forment pourtant
davantage que la France. A souvent plus de 30 ans,
seul un docteur sur deux dispose d’un d’emploi 
stable dans les cinq ans suivant sa soutenance de 
thèse.
• L’âge moyen du recrutement en tant que maître.sse
de conférences est de 34 ans, environ cinq ans après
la soutenance de thèse (laquelle a souvent déjà pris
autant de temps). Durant cette période, les docteurs
continuent d’écrire des articles et de participer à des
colloques gratuitement.
Contexte et problématique doctorale
• Seuls 12% des chercheurs en entreprises
sont des docteurs d’après le rapport 2014 sur
« l’état de l’emploi scientifique en France ».
• Seul 1 docteur sur 4 était employé dans le
secteur privé en 2015, contre 1 sur 3 aux
États-Unis ou au Royaume-Uni, selon un
rapport d’inspection de juillet 2015.
Solutions 
doctorales
Humanitudes
- Ateliers 
« valorisation 
de la thèse »
- Petits déj’ pro
- Newsletter
- FB, Twitter
- Conseils 
- Groupes de 
travail
- Système 
d’information
- Wiki
- Elevator pitch
- Visites en 
entreprise
- Guide du 
réseau 
doctoral
Nous avons cofondé l’association http://humanitudes.com/ qui a pour objectif d’être une
interface entre le monde académique et non-académique, valoriser les doctorants en
ALLSHS grâce des études, formations, rencontres…,
Journée « Passerelles Recherche-
consultance en sciences humaines et
sociales »
EHESS Amphi Furet, 26 novembre 2015
Extrait : https://youtu.be/V7krUWy1YYs
Doctrix
J’ai cofondé le blog Educpros/L’Etudiant Doctrix (
http://blog.educpros.fr/doctrix/ ; doctrix2012.wordpress.com) qui vise à
valoriser la place socio-économique et politique du doctorat et qui a
besoin de vos contributions (diffusion, articles, entretiens) pour mieux
se faire entendre
Les questions politico-économiques du doctorat :
- En France, il y a 348 sénateurs et 577 députés (dont 50 députés et
sénateurs à l’Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et
technologiques (OPECST)), mais il y a environ 25 députés docteurs en
France contre plus de 100 dr sur 600 en Allemagne[1].
- 12 docteurs eurodéputés français entre 2014 et 2019[2] contre 4
eurodéputés français de 2009 et 2014[3].
- 6 docteurs (dont un docteur d’exercice) commissaires européens sur
28.
- CAC 40 = 0 docteur contre 15 « Dr » sur les 30 CEO des entreprises
cotées au DAX 30[4].
- 1,8% de dr dans la haute administration en France contre 20% dans
d'autres pays européens. Il y a des freins au sein de l’Etat pour que les
docteurs puissent entrer dans la haute fonction publique.
Les questions politico-économiques du doctorat :
- Dans le premier gouvernement Valls, il y a 0 dr. Mais en avril 2016,
on peut trouver 1 ministre (sur 18…) et 4 secrétaires d’Etat (sur 20…):
Jean-Jacques Urvoas (dr en science en droit),
Jean-Marie Le Guen (dr d’exercice en médecine),
Juliette Méadel (dr en science en droit),
Ségolène Neuville (dr d’exercice en médecine),
Hélène Geoffroy (dr en science en mécanique).[5]
Dans le gouvernement Ayrault, 3 ministres étaient titulaires d’un
doctorat en science (Vincent Peillon[6], Dominique Bertinotti, Frédéric
Cuviller et 2 d’un doctorat d’exercice (Valérie Fourneyron et Jérôme
Cahuzac)[7]. Le gouvernement Fillon comptait 2 ministres titulaires
d’un doctorat en science et 4 d’un doctorat d’exercice.
Doc emploi SHS
• Association qui a pour objectif principal d'aider
les docteurs juniors et seniors, diplômés en
sciences humaines et sociales d'une université
française :
– à trouver un emploi rapidement
– à développer leur entreprise
• .Les services seront accessibles dans une
agence, après adhésion.
Le PhD Talent Career Fair
- Conférences
- Tables rondes
- Initiation à 
l’entrepreneuriat
- Les Start-Ups Font 
leur Show
- Optimisation de CV et 
simulations d’entretien
- Le concours de pitch 
professionnel
- Conférence 
institutionnelle
Salon PhD Talent Career Fair
Nouveauté 2016 :
• plus d’entreprises (80) et d’inscrits (2000), mais peu d’offres pour ALLSHS
• tous les Comue d’Ile-de-France sont partenaires
• La présidente et le trésorier transforment l’association PhD Talent en
entreprise.
• Il devait y avoir « La lettre d’or » qui est un concours collectif de la meilleure
lettre de motivation. Je l’avais proposé car je trouvais le salon trop
individualiste et pas assez animé. Mais l’organisation n’a pas été possible
(« La lettre d’or », PhD Talent, 24 février 2016,
http://fr.slideshare.net/SebastienPoulain/la-lettre-dor-de-phd-talent)
Récompenses : Prix 
ANDès Initiatives 2015 
(Association Nationale des
Docteurs) lors de la 
Journées de la
Communauté Française
Doc’Door : une maison du doctorat
• Il s’agirait de mettre en place une maison ouverte aux
doctorants, docteurs et à ceux qui s’y intéressent.
• L’origine de Doc’Door vient du postulat que le
manque de valorisation du doctorat est en partie
structurel, ce qui doit amener une solution structurelle.
Doc’Door devra suivre une stratégie d’excellence, en
instituant un lieu se distinguant des institutions
préexistantes tout en collaborant avec elles, et un lieu
où les doctorants et docteurs se distinguent des
étudiants.
• Doc’Door serait un mélange de laboratoire, d’école
doctorale, d’incubateur, de co-working, de centre de
formation et de documentation, de maison des
associations, de palais des congrès, et de cité
universitaire.
Doc’Door : une maison du doctorat
• Doc’Door comprendrait des espaces de logement, de
restauration, de divertissement, de travail scientifique,
associatif et économique.
• Doc’Door serait susceptible d’apporter un certain nombre de
services qui n’existaient pas jusqu’à présent ou qui existaient
de façon dispersée et non optimale : des bureaux, des
formations, du recrutement, de la création et vie d’entreprises
et d’associations... Ces services permettraient une activité 
permanente et régulière, mais aussi ponctuelle et 
événementielle.
• Doc’Door serait financé via un « Partenariat Public Privé » et
serait mis en écosystème avec l’ensemble des petites,
moyennes et grandes institutions et organisations privées et
publiques intéressées par les doctorants et docteurs, mais
aussi le grand public.
https://docdoorblog.wordpress.com/
https://www.facebook.com/docdoor1/
docdoor20016@gmail.com
Présentation de Crois/Sens.org
Crois/Sens.org est une société fondée en 2014 par Marc
Desforges à l’origine de la plateforme numérique solidaire et 
collaborative https://defis-citoyens.fr/ (sans finalité
commerciale).
En suivant une démarche en 3 étapes, Défis Citoyens permet à
des citoyens de développer des projets autour des domaines 
du bien vivre : bien se nourrir, bien se loger, la sobriété
énergétique.
L’objectif est de mettre en place systématiquement une
gouvernance « partagée » entre citoyens actifs, chercheurs,
élus, grandes entreprises/finance, associations, petites
entreprises classiques ou ESS « du Bien vivre ».
Partis pris de Crois/Sens.orgLe « bien vivre » nécessite des solutions alternatives aux solutions purement
publiques ou purement privées.
– crise des finances publiques et nécessité de solutions alternatives
– Errements de plateformes faussement collaboratives et nécessité de solutions
solidaires
• Les solutions du « bien-vivre » émergeront d’une mobilisation 
démocratique, conjointe et bottom-up des entrepreneurs, citoyens et
consommateurs dans la proximité du territoire.
• Les solutions du « bien vivre » sont des solutions systémiques qui
développent de fortes synergies entre elles : les Citéomix.
• Marc Desforges, qui est le fondateur, est spécialisé depuis 9 ans dans
l’organisation de l’innovation collaborative (cluster). Il poursuit une mission
lancée avec la chaire Ville de Sciences Po, à la demande de la Délégation
Interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale,
de l’Agence Nationale de la Recherche et la Caisse des Dépôts et
Consignations sur le thème « Territoire et Innovation ». Spécialiste en
stratégie de croissance des entreprises et territoires, il est co-auteur d’un
essai intitulé « Territoires et Innovation ».
Les solutions
institutionnelles
Les solutions institutionnelles :
• évolutions réglementaires récentes (comité de
suivi, démarche portfolio, accès à la formation
professionnelle tant pour les doctorant·e·s que pour
les encadrant·e·s),
• « Plan S.H.S. » du secrétaire d’Etat à l’ESR (Thierry
Mandon) avec 10 mesures le 4 juillet 2016 et
5 autres mesures le 29 novembre 2016
• développement des formations pour les
doctorant·e·s au sein des universités ou des Comues,
• apparition d’un intérêt pour la vie extra-doctorale :
vie associative, bien-être, logement.
La valorisation
par les
compétences
Les valorisations du
doctorat
Valorisation du doctorat en dehors de
l’académique :
- Valorisation des expériences
- Valorisation des activités
- Valorisation des diplômes
- Valorisation des compétences
Ambigüité du titre de la conférence :
« Compétences professionnelles et
valorisation du doctorat »
• Activités et compétences doctorales = activités
et compétences scientifiques = activités et
compétences professionnelles
• 2 formes de valorisation du doctorat :
– Une valorisation académique (articles, conférences,
Ater, postdoctorat, Maitre de conférences, Chargé
de recherche)
– Une valorisation non académique (entreprenariat,
emploi public et emploi privé)
L’étude « Bilan de compétence : valorisation du doctorat » (PDF) pour le BAIP
(Bureau d’aide à l’insertion professionnelle) de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Là, où mon étude est différente d’autres études, c’est qu’elle justifie les compétences
que les doctorants ont ou peuvent avoir.
Il y a beaucoup d’études qui expliquent que les doctorants ont des compétences et que
les entreprises leur reconnaissent des compétences.
Mais elles expliquent rarement d’où viennent ces compétences, comment elles ont été
acquises.
Dans l’étude en question : J’ai simplement regardé les offres d’emploi adressées à des
docteurs, fait la liste des compétences souhaitées par les entreprises.
Puis, j’ai regardé ce que faisaient les doctorants autour de moi pour savoir tout ce qu’un
doctorant est susceptible de faire lors de son parcours doctoral.
Enfin, j’ai expliqué l’obtention des compétences par le parcours doctoral.
Dernièrement, j’ai publié l’étude « Qui veut la peau des docteurs ? Voyage au bout de la jungle
des chasseurs de têtes ! » pour vérifier si les personnes qui recrutent confirment l’acquisition de
ces compétences. Ce travail a fait l’objet d’une synthèse pour Syntec recrutement.
Dans le domaine des
compétences, on
distingue ce qui est
de l’ordre :
du savoir, du savoir-
faire, du savoir être,
de l’attitude, de
l’aptitude, de la
capacité, de la
qualité.
Mais ces notions ne
sont pas toujours
faciles à distinguer.
Dr généraliste
Le fait d’être très spécialisé dans un domaine n’empêche en rien de
travailler par la suite dans un domaine totalement différent car
la compétence des docteurs ne dépend absolument pas de l’objet
qu’ils étudient.
Tous les doctorants acquièrent en formation par la recherche la
même méthodologie, la même manière de travailler, la
même déontologie dans leur discipline.
Le doctorat leur permet d’acquérir une armature de
compétences méthodologiques et technologiques transversales.
Leurs employeurs peuvent bénéficier de leur capacité à transposer leurs
méthodes dans d’autres activités.
Ecrire, lire,
analyser,
critiquer…
Les spécialistes de compétences doctorales distinguent
3 types de compétences doctorales :
• les compétences spécifiques et techniques liées
aux thématiques de recherche et aux outils employés
pour les traiter (transférables ou non, dans d’autres
secteurs ou pour d’autres fonctions),
• les compétences transversales ou soft-skills,
nécessaires pour exercer le métier de chercheur·e
dans le secteur académique mais également
indispensables et recherchées à d’autres postes,
• les méta-compétences, qui font référence aux
capacités d’apprentissage et d’adaptation, et enfin les
savoir-être, qui se rapportent aux qualités
interpersonnelles développées pendant ses
expériences professionnelles
Les docteurs développent des qualités, aptitudes et
compétences (transférables, transversales…) :
Dr généraliste : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/dr-generalistes/
Savoir (6)
Cogito : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/cogito/
Des experts : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/des-experts/
Univers de la recherche : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/univers-de-la-recherche/
Superdisciplinaires : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/superdisciplinaires/
They can speak English : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/they-can-speak-english/
Techno logiques : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/techno-logiques/
Les humanités et la gestion des humains : https://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/au-coeur-de-reseaux-pro/
Savoir-faire (9)
Ingénieurs de la pédagogie : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/16/ingenieurs-de-la-pedagogie/
La culture de l'évaluation : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/la-culture-de-levaluation/
Ils évaluent : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/14/ils-evaluent/
Project manager : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/project-manager/
Au coeur de réseaux pro : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/au-coeur-de-reseaux-pro/
Ils communiquent : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/ils-communiquent/
Convaincants : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/convaincants/
Innovators : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/innovators/
Curieux : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/curieux/
Savoir être (5)
De gentils radars : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/de-gentils-radars/
Honnêtes et droits : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/honnetes-et-droits/
Motivés, motivés : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/motives-motives/
Le sens du collectif : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/le-sens-du-collectif/
Perfectionnistes : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/14/perfectionnistes/
Aptitude / Capacité (9)
Explorateurs de cultures : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/explorateurs-de-cultures/
Souvent internationaux : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/souvent-internationaux/
Ils vivent la mobilité : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/ils-vivent-la-mobilite/
Survivors : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/survivors/
L'incertitude, ils aiment ! : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/lincertitude-ils-aiment/
Ils bossent dur : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/ils-bossent-dur/
Anti facilité : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/anti-facilite/
Assurance tous risques : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/assurance-tous-risques/
Compétitifs : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/competitifs/
Biblio
POULAIN Sebastien, Bilan de compétence : valorisation professionnelle du doctorat, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, 2011
POULAIN Sebastien, Synthèse « Bilan de compétence : valorisation professionnelle du doctorat », Maison des Entreprises et de l’Emploi du 14e
arrondissement-Mairie de Paris, Paris, octobre 2012
POULAIN Sebastien, « Les compétences transversales des docteurs » , Séminaire AproDoc’, Ecole doctorale, Université fédérale de Toulouse
Midi-Pyrénées, Toulouse, 27 janvier 2015
Précautions d’usage des
compétences du doctorat :
Tous les doctorants n’acquièrent
pas toutes les compétences !
Chacun a sa personnalité, ses
expériences, son parcours...
Savoir
Cogito
L’une des spécialités des doctorants est sans aucun doute la recherche, l’analyse
critique et la synthèse d’informations.
En effet, une grande partie du travail des doctorants consiste à analyser et
développer des concepts, idées et théories et à synthétiser et résumer des
ouvrages, articles, rapports. Ils font face en permanence à une grande quantité
d’informations qu’ils doivent organiser, hiérarchiser, classer, ordonner… grâce à des
critères et méthodes qu’ils doivent parfois créer eux-mêmes. Ils savent
conceptualiser leurs expériences et leurs observations.
Grâce à leur capacité d’analyse et de synthèse, ils peuvent redynamiser et rénover
des réflexions qui ont été routinisées et banalisées en cumulant les approches, les
méthodologies, les points de vue… Ils aident ainsi à sortir des lieux
communs, préjugés, stéréotypes… Ils ont pour atout de pouvoir produire des
études avec différentes approches :
- empiriques et critiques,
- quantitatives et qualitatives,
- micro-sociologiques (pratiques et représentations) et macrosociologiques (matrices culturelles
et contextes socio-politiques),
- synchroniques et diachroniques,
- internationales et interdisciplinaires
Cogito
Ils peuvent se situer sur :
- le long terme de l’observation, de l’analyse, de la théorie,
- le court terme de « l’opérationnel » (industriel, commercial,
politique, journalistique).
Exemple : les sociologues et politistes sont souvent des
spécialistes de la méthode biographique, de la constitution de
récits de vie et de l’analyse généalogique et sont donc capables
de constituer du matériau à partir d’entretiens, d’enquêtes de
terrain et d’observations sur de courtes ou de longues périodes.
Techno logiques
Les doctorants sont forcés de maîtriser un certains nombre d’outils
informatiques. En plus de l’usage quotidien et intensif des mails (Outlook), des
recherches sur internet, des logiciels de traitement texte (Word, Writer,
Wordpad, Open Office…), les doctorants peuvent avoir plus que des notions
dans le domaine des logiciels permettant :
- de faire des statistiques (Excel, SPSS, Math, Calc…) ;
- de la recherche documentaire (Bcdi, Sudoc…) ;
- de constituer des bases de données (File Maker, Access, Ucinet- Pajek, Base…) ;
- des analyses textuelles (Lexico3, Clan, Alceste et Evoc 2000…) ;
- de Mind Mapping (XMind, Freemind, Mindmanager…) ;
- de traitement des sons vocaux (Praat), etc.
Techno logiques
Lorsqu’ils créent des groupes de recherches, ils peuvent être amenés à créer des listes de
diffusion, blogs ou sites internet.
Ils peuvent aussi créer des sites internet pour mettre des questionnaires en ligne. Il s’agit ensuite
d’analyser les résultats et d’en faire des représentations (diagrammes, schémas…) grâce aux
logiciels :
- traditionnels (Excel, Calc…) ;
- cartographiques (Mapinfo, Arcview…) ;
- créatifs (Adobe Illustrator, Photoshop, Indesign, Draw…).
Enfin, il s’agit d’utiliser d’autres logiciels de présentation (Powerpoint, Impress, Publisher…) pour
rendre compte du travail fourni lors de conférences, réunions, enseignements…
Tous ces logiciels demandent un coût intellectuel important, d’autant plus que l’apprentissage se
fait très souvent en autodidacte.
Sans oublier tous les logiciels libres dont beaucoup sont listés sur le site de Collectif PAPERA.
Savoir-faire
Project manager
La thèse constitue un projet en soi qu’il s’agit de gérer, une sorte
de micro-entreprise nécessitant un vrai « esprit d’entrepreneur »
Gestion du temps : La thèse oblige les doctorants à organiser et
planifier son temps et son travail (observation sur le terrain d’étude,
entretiens, écriture) pour être le plus efficace possible, respecter
les multiples délais auxquels ils doivent faire face, à l’image du
délai de soutenance.
Responsabilité : Si les doctorants ne sont pas seuls pour gérer
tous les paramètres puisqu’ils bénéficient de l’encadrement et de
l’aide de leur école doctorale, de leur laboratoire, des groupes de
recherche auxquels ils appartiennent et bien sûr de leur directeur
de thèse, ils gèrent en grande majorité leur travail.
Les « à côté » : Les conférences, interventions, articles sont
autant de petits projets à court terme dans lesquels les doctorants
ont une pleine responsabilité.
Project manager
Les doctorants peuvent encore organiser
divers évènements : colloques, conférences, séminaires, ateliers.
Ils peuvent mettre en place toute une logistique, créer, piloter et gérer différents
types de comités :
comité d’organisation, comité scientifique, comité d’honneur, comité de pilotage.
Ils doivent s’insérer dans des projets préexistants au sein de leur laboratoire, leur
école doctorale, des groupes de recherche spécialisés. Mais les doctorants ne
gèrent pas uniquement des projets scientifiques.
Enseigner aux étudiants (cours, travaux dirigés, travaux pratiques,
tutorat) constitue aussi un projet :
- préparer leurs enseignements, des travaux et exercices pour la classe ou pour les examens.
- Trouver des techniques pédagogiques pour transmettre progressivement leur savoir, leur
savoir-faire et intéresser les étudiants, et ce avec très peu de formation pratique, voire aucune.
- Encadrer leurs étudiants pour travailler sur le terrain et venir sur le terrain avec eux ou
lorsqu’ils réalisent un mémoire.
C’est un véritable travail de management en interaction avec : les autres
enseignants, l’administration et les étudiants.
Les doctorants doivent gérer en fonction : des différentes temporalités, des
différentes personnalités, des différents besoins de chacun.
Project manager
Les doctorants peuvent aussi créer des sites internet ou blogs spécialisés pour
valoriser leurs travaux personnels ou collectifs, leurs idées et théories, donc avoir
une action de vulgarisation. Ils doivent alors être en contact quotidiennement ou
hebdomadairement avec une équipe et utiliser des technologies de l’intelligence
collaborative.
Ils peuvent encore : créer et organiser une association, créer et
organiser une exposition, filmer leurs travaux, animer une émission de radio sur
une radio associative portant sur la recherche…
Toutes ces activités demandent des compétences de haut niveau notamment en
management car les doctorants :
forment, encadrent, collaborent, contribuent, coopèrent, organisent, créent des équipes
(avec des experts nationaux ou étrangers de différentes disciplines, méthodologies,
écoles de pensée…), élaborent, lancent, gèrent, dirigent des idées et des
projets, trouvent des financements, gèrent des budgets, répondent à des appels et à des
demandes (d’expertise, d’interview), déposent des brevets, développent des
innovations…
Project manager
Les docteurs sont donc autonomes, ils savent construire une
méthodologie propre et gérer un projet de A à Z. Ils ont travaillé
avec une obligation de résultats et savent les présenter.
D’un point de vue opérationnel, ils peuvent élaborer un cahier des
charges, planifier des expérimentations, respecter des délais, gérer
des partenaires…
D’un point de vue stratégique, ils peuvent formaliser une
problématique, définir ses axes de travail et sélectionner les
moyens à mettre en oeuvre.
Les docteurs sont donc capables de manager la complexité que
constituent la mise en place et la finition d’un projet.
Ils communiquent
Les doctorants passent une grande partie de leur temps à communiquer. Ils utilisent différentes formes de
communication très spécifiques : écrire leur thèse, rédiger des articles, animer des réunions, réaliser
des présentations, effectuer des conférences, enseigner aux étudiants, former leurs collègues par rapport à
leurs savoirs spécifiques…
Conséquences : ils doivent donc vite apprendre à parler en public, à transmettre, vulgariser des idées,
connaissances et théories complexes. Ils doivent développer la capacité à synthétiser et à communiquer un
ensemble de données complexes pour que la communauté scientifique, voire le grand public, puisse y accéder.
Les différences entre les sciences :
- Les sciences comme la physique, les mathématiques, la chimie… ont un langage très spécifique parce que
très abstrait et demandent donc un travail important de simplification et vulgarisation.
- Les sciences humaines et sociales, elles aussi, ne perdent pas forcément en contenu, donc en intérêt, par
l’utilisation d’une expression simple et pédagogique quel que soit le sujet.
Ils communiquent
L’exemple des conférences :
parler en public est un exercice fortement anxiogène qui demande
beaucoup de maîtrise de soi et réclame de solides connaissances
et qualités professionnelles et humaines. En effet, les doctorants
peuvent faire face à la communauté des pairs (dont certains
sont des sommités internationales) qui peuvent tenter, à tout
moment, de démontrer que leurs travaux sont peu pertinents. Ils
doivent donc vite apprendre à rendre compte de leur travail,
levaloriser et le défendre. La chose peut être d’autant plus
complexe que cette communication peut se faire dans une langue
étrangère.
Ils communiquent
L’exemple des posters :
ils sont utilisés de plus en plus souvent dans les colloques,
illustrent bien la capacité de communication des docteurs. Il s’agit
de synthétiser, résumer une recherche à travers : des
images, des photos, des tableaux, des concepts, des courtes
explications dans un format papier A0.
Ces posters peuvent être affichés pendant la totalité d’un congrès
(trois ou quatre jours voire une semaine), mais c’est lors de la
« Session poster » que les doctorants ou docteurs ont la
possibilité présenter leur poster aux participants et public du
congrès. Il est dès lors possible d’instaurer un véritable dialogue
constructif grâce aux : questions, critiques, remarques.
Les conférences ne le permettent pas forcément du fait de leur
aspect très formel, public, collectif et minuté.
Savoir être
/
Attitude
Le sens du collectif
Les doctorants peuvent prendre très rapidement des
responsabilités importantes et développer des capacités
d’initiative et d’autonomie et pas uniquement grâce à leur plus
grande maturité qui n’est pas seulement liée à leur plus grand
âge !
En soi, le doctorat est une lourde responsabilité car les
doctorants doivent mener à bien un projet doctoral sur plusieurs
années avec une grande autonomie sur un sujet peu ou pas
exploité ou exploité d’un autre point de vue (autre discipline, autre
méthodologie…).
Le sens du collectif
De même, lorsqu’ils font des conférences, publient des articles ou enseignent,
ils représentent leur université, leur laboratoire, leur groupe de recherche… ce
qui n’est pas une charge négligeable.
Mais ils peuvent prendre bien d’autres responsabilités comme :
- se faire élire représentant des doctorants au sein de leur école doctorale, de leur laboratoire, de
leur UFR…,
- gérer la sécurité, des techniciens, du personnel, voire le budget de leur laboratoire,
- faire partie d’une association de représentants des doctorants et jeunes chercheurs,
- se syndiquer,
- créer, organiser et animer des groupes de recherche, des séminaires, des ateliers, des
conférences, des colloques, conduire des réunions…
Perfectionnistes
Les doctorants s’évaluent en permanence pour
s’améliorer. Ils peuvent relire leurs écrits (articles,
ouvrages, communications, thèse) pendant des
heures, des jours, des semaines pour perfectionner
leur propos.
Exemple de la thèse : ils peuvent se remettre en
question jusqu’au moment du dépôt de la thèse parce
qu’ils ont pris connaissance de nouvelles recherches
conduites avec de nouvelles approches de la question,
de nouvelles méthodologies…
Perfectionnistes
Critique : c’est d’ailleurs une critique qui peut
être faite aux doctorants que d’être
trop perfectionnistes et donc de perdre parfois
du temps à chercher à atteindre un idéal par
définition inatteignable.
Cette inclinaison peut être valorisable auprès
des employeurs qui utilisent davantage des
expressions comme « sens du résultat » et du
« service clients ».
Aptitude / Capacité
Survivors
Le nombre d’abandons de thèse est loin
d’être négligeable, et pour diverses raisons :
- financières,
- naissance d’un enfant,
- problème de santé,
- désaccord avec le directeur de thèse,
- durée de thèse trop longue…
Les doctorants qui arrivent jusqu’au bout de
leur doctorat sont donc courageux, tenaces,
organisés, constants.
Survivors
Ils ont des capacités à démarrer un projet à
partir de zéro (« researcher instinct ») et à
l’aborder par tous les angles (« vision à 360″).
Ils savent échouer et rebondir lorsqu’ils
rencontrent des échecs – ce qui n’empêche pas
les doctorants qui abandonnent d’acquérir les
mêmes qualités et compétences.
Explorateurs de cultures
Les doctorants doivent s’approprier des cultures très
différentes les unes des autres au niveau de leur objet
d’étude. En effet, ce n’est pas la même chose d’étudier :
- des ouvriers ou des agriculteurs,
- des élites politiques, économiques, intellectuelles ou des SDF
- des aristocrates et des immigrés.
Explorateurs de cultures
Les capacités d’adaptation culturelle sont encore plus nécessaires lorsqu’il
s’agit de partir sur un terrain à l’étranger où il faut apprendre très vite des
cultures très différentes.
Le doctorant doit :
- comprendre rapidement les particularismes culturels,
-apprendre des langues étrangères,
- développer des connaissances approfondies sur les traditions des peuples et des
civilisations…
Les espaces
de
valorisation
Lieux et supports de
valorisation du
doctorat
• CV
• Rencontres
• Réseau professionnel, amical, familial
• Entretien d’embauche
• Activités liées au doctorat
• Activités non liées au doctorat
Que faire des compétences ?
• Les réaliser, exercer
• Les améliorer par de la
formation
• Les valoriser auprès des
recruteurs (public ou privé)
• Les valoriser auprès des
cilients
Valeur socio-économique des ALLSHS
• Marché scientifique et éditorial : Les
chercheurs et enseignants-chercheurs
(doctorants et docteurs) SHS apportent des
connaissances nouvelles sur l’humanité et le
monde qu’elle habite via des articles et ouvrages
spécialisés. Certains peuvent écrire de la fiction.
• Marché pédagogique et éditorial : Les
chercheurs et enseignants-chercheurs SHS
synthétisent leurs recherches dans des manuels
et des ouvrages grand public (études ou essais).
• Marché de l’emploi et de la formation : Les
chercheurs et enseignants-chercheurs SHS
forment les étudiants (formation initiale et
continue) au marché du travail.
« La géographie, proclamaient une
célèbre formule des années 70, ça sert
d’abord à faire la guerre. Ça sert surtout
à comprendre l’actualité… Comme
chaque année, Libération se projette
dans l’espace pour montrer comment
une coopération amicale avec des
universitaires peut enrichir le
traitement journalistique. Loin du
regard vertical qu’on reproche parfois
aux médias, nous cédons la place aux
experts en horizontalité. En explorant
ces nouveaux territoires du
journalisme, Libération poursuit sa
tâche de renouvellement de l’info. »
(29/09/16, p6)
Valeur socio-
économique
des ALLSHS
Valeur socio-économique des ALLSHS
• Marché médiatique et numérique : Les chercheurs et
enseignants-chercheurs SHS éclairent l’actualité. Ils
fournissent des contenus gratuits aux médias
commerciaux, publiques et associatifs. Ils créent des
blogs, interviennent sur les réseaux sociaux…
• Marché politique et publique : Les chercheurs et
enseignants-chercheurs SHS sont audités, font des
rapports (prospective ou évaluation), conseillent les
politiques (pour les programmes, les stratégies…),
conseillent les institutions (musées, collectivités
territoriales, états…), font de la politique…
individuellement ou à travers des think tanks.
• Marché entrepreneurial et associatif : Les chercheurs et
enseignants-chercheurs SHS peuvent créer des
entreprises (dans le conseil par exemple) ou des
associations, font partie de conseils scientifiques ou
administratifs, se font recruter à différents postes
(communication, RH, R&D…) dans des entreprises et
associations…
« Vous tenez entre les mains un Libération
écrit quasiment intégralement pas des
historiens! A l’occasion de la 19e
édition
des Rendez-Vous de l’histoire de Blois qui
se tient jusqu’à dimanche, notre quotidien a
ouvert ses pages à une discipline
dynamique et engagée, à l’image de
l’historien Pap Ndiaye, spécialiste des
Etats-Unis, à qui la rédaction en chef de
ce numéro a été confiée. En le disant vite,
historiens et journalistes sont un peu
cousins : certes, les premiers s’investissent
sur le temps long quand les derniers
décryptent le temps présent, mais tous
partagent le goût de l’actualité, le plaisir du
débat, la passion du politique.
Valeur socio-
économique des
ALLSHS
Chacun dans son domaine tente d’approcher une vérité des faits. Que
des historiens travaillent avec des journalistes relève de l’évidence.
Ce numéro, nous l’espérons, le prouve. » (Cécilé Daumas, 6/10/16, p2)
Valeur socio-économique des ALLSHS
• Que serait la ville sans les urbanistes,
géographes, historiens, sociologues,
archéologues, architectes, artistes…?
• Que seraient la politique de défense, des
affaires étrangères, d’immigration sans les
politistes spécialisés des relations internationales
(internationalistes) ?
• Comment pouvons-nous organiser les
institutions sans les spécialistes de gestion, de
management, sociologie, de psychologie ?
• De quoi se ferait notre imaginaire sans les
romans, poèmes, pièces de théâtre, séries, films
auxquels travaillent les spécialistes de lettres et
d’art ?
Valeur socio-économique des ALLSHS
• Comment pourrions-nous nous comprendre
interculturellement sans les anthropologues, les
spécialistes de linguistique et des lettres ?
• Comment sortir des différentes crises
auxquelles nous devons faire face sans de
nouveaux modèles et de nouvelles propositions
d’économistes et politistes ?
• Que seraient les humains sans le sens (D’où
venons-nous ? Que faisons-nous ? Où allons-nous
?) fourni par les philosophes, les sociologues, les
psychologues, les historiens… ?
Exemples de valorisation
doctorale dans le secteur
privé
• En lettres modernes
• En littératures et civilisations
comparées
• En histoire
Dr. Lison Noel
• Thèse en lettres modernes :
The French New Novel
: réception du Nouveau Roman par le milieu artistique a
, Université Paris X Nanterre, 2009-
2014
Rédactrice freelance via Your Literary Friend (Rédaction,
Correction, Transcription, Traduction) depuis 2012
Chercheuse indépendante depuis 2015
Editrice en littérature & arts, Revue Ping Pong depuis
mars 2015
Fondatrice de L'Hypothèse Robbe-Grillet (« centre de
recherches ») depuis 2015
Secrétaire général, PhD Talent, 2015-2016
Dr. Carole Chapin
Thèse en littératures et
civilisations comparées :
"Le journal est un théâtre ouvert" : les débats sur le
, Université Sorbonne Nouvelle,
2008-2015
Responsable R&D, Adoc Mètis depuis 2015
Enseignante en communication et culture générale, Université
de Picardie Jules Verne (UPJV), 2013 –2015
Professeure certifiée, lettres modernes, 2011– 2013
Traductrice, auto-entrepreneur, 2009 – 2011
A été présidente de Relisons, CJC, vice-présidente d’Eurodoc et
est administratrice d’Andès
Dr. Nathalie Blais
Thèse en histore :
Regards sur la ville sous la monarchie de Juillet. Patrim
, Université Paris 1 Panthéon-
Sorbonne, 2008–2017
Artiste – Etudiante Exposition de photographie
Chargée de mission CORDDIM (INSERM), 2012 – 2015
Chargée de communication, laboratoire UMR 970, 2011–2015
Assistante chef de projets culturels, Conseil Général de l'Essonne, 2010
Assistante valorisation du patrimoine, Cité universitaire de Paris,.2009–2010
Chargée de cours, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2009–2010
Assistante chef de projets éditoriaux, Groupe de recherche ACHAC, 2009–2009
Chargée de projets, Université Louis Pasteur - Jardin des Sciences, 2008
Assistante, Musée de l'Armée, 2007–2008
Co-fondatrice et trésorière, Humanitudes, depuis 2012
Présidente, Amis de REMPART Patience de la Pierre, 2005-2011
Actualité de la
valorisation
doctorale
Concours spécial de "conservateur de bibliothèque"
Décret n° 2017-144 du 7 février 2017 relatif à la création d'un concours externe
spécial ouvert aux titulaires d'un doctorat pour l'accès au corps des
conservateurs des bibliothèques
« 3° Par la voie d'un concours externe spécial, ouvert aux candidats
titulaires d'un diplôme de doctorat défini à l'
article L. 612-7 du code de l'éducation ou justifiant de qualifications au moins
équivalentes reconnues dans les conditions prévues par le
décret n° 2007-196 du 13 février 2007relatif aux équivalences de diplômes
requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres
d'emplois de la fonction publique, comportant un examen de leurs titres et
travaux et assorti d'une ou plusieurs épreuves. Le nombre des places à ce
concours ne peut être supérieur à 15 % du nombre total des places offertes
aux deux concours externes organisés en application des 1° et 2° ci-dessus. »
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT00003401516
2e Passerelles 19/20 : nouvelles
technologies, innovation en
entreprise
Après le succès de la première édition, Humanitudes et le Fonds de dotation
de l’Ehess ont le plaisir de vous convier à un nouvel atelier Passerelles
19/20, le 8 Mars 2017 à 19 h à EXKi (9 Bd. des Italiens).
• David Philipona :
Après une formation d’ingénieur à l’Ecole Polytechnique, David a préparé et
soutenu en 2008 un doctorat au Centre d’analyses et de mathématiques
sociales (CADS) de l’Ehess. Il travaillera ensuite neuf ans comme conseiller
puis directeur de cabinet ministériel avant de rejoindre, en 2015, le groupe
Thales Alenia Space où il occupe le poste de Vice-Président des Disruptives
Projects.
Frédérique Chabbert :
Formée en ingénierie, elle a été durant trois ans la responsable des
expérimentations technologiques de la Ville de Paris. En 2016, elle a fondé
la start-up Effency qui se propose de créer des écosystèmes innovants en
mettant en relations jeunes pousses et grandes entreprises.
Plus d’infos ici.
Perception de diversification des
carrières
Journée « La diversification des carrières à
l’issue du parcours doctoral : comment est-elle
perçue par les doctorants en Arts, Lettres,
Langues et Sciences Humaines et Sociales
(ALLSHS) et par leurs encadrants ? »[1]
organisée le lundi 13 mars 2017 au Liberté
Living Lab par Doc’Door, EHESS,
Humanitudes, Lab school network, Adoc Métis.
[1]
http://www.labschool.network/2017/02/09/seminaire-ehess-lexper
Conseils
Conseils d’entreprises sur des
actions à mener
Etudes APEC, Le devenir professionnel des jeunes docteurs, quel cheminement,
quelle insertion 5 ans après la thèse ?, 2014 (PDF)
• Encourager les docteurs à être plus actifs dans leurs démarches
de recherche d’emploi
• Informer davantage les entreprises privées et les docteurs des
possibilités d’embauche de docteurs (via les CIFRE, les dispositifs
fiscaux, la présentation de parcours d’intégration réussis…)
• Informer les docteurs sur le fonctionnement des entreprises et le
droit du travail
• Encourager les liens entre entreprises et écoles doctorales
• Accompagner davantage les docteurs sur la valorisation de leurs
compétences et leurs expériences hors milieu académique
• Développer l’information et la formation en amont de la
soutenance de la thèse pour préparer les docteurs à leur insertion
professionnelle.
Parcours professionnels
Conquérants satisfait de son poste ; envisage des évolutions ; pas un
aboutissement, « à vie » dans la recherche ; évolutions
dans d’autres institutions et pays ; création d’entreprise
envisagée ou déjà expérimentée ; dimension appliquée
de la recherche ; a des contacts avec le monde de
l’entreprise privée (contrats, projets de recherche,
formations, CIFRE) ; des expériences significatives dans
le privé.
Epanouis envisagé lors de la dernière partie des études ; recherche
publique ; profils plutôt brillants ; issus de grandes écoles ;
stratégies très actives en matière de publications, de
participation à des réseaux, de choix de post-docs ; 5 ans après
la soutenance satisfaits de son poste ; long terme
Evolutifs facilement trouvé un poste ; satisfait ; envisage
réorientation ; peu nombreux ; activité en parallèle car
opportunité (ex. le conseil) ou envisagent ; aime sa
fonction actuelle mais pas « installés » dans une carrière
tracée.
Parcours professionnels
Frustrés réussi selon leur entourage (diplôme, insertion ; a décroché
un poste ; insatisfait selon ambitions, ni en termes
intellectuels, ni en termes de salaire ; pas épanouis ; contenu
de leur travail non stimulant ; sentiment d’échec latent
émerge ; sentiment qu’ils ne peuvent pas partager avec leurs
proches ; besoin d’un bilan professionnel, de nouveaux
choix, d’une mobilité, d’une formation ; reonversion serait
douloureuse et nécessiterait des appuis dont il ne dispose
pas dans l’entourage.
Déclassés poste qui ne correspond ni à leur formation, ni aux
compétences, ni au niveau d’études ; facteurs ; un poste de
recherche non obtenu suite à des pb de stratégies, absence
de réseau, incompréhension des règles ; refus de mobilité
géographique ; absence de projet professionnel ; le pb de
compétences et capacité n’est pas soulevé ; compensations
par avantages : sécurité de l’emploi, absence de stress,
activité non marchande, autonomie, horaires confortables…
Raisons d’un recrutement selon l’entreprise
hasard doctorat peu valorisé : variable neutre dans le recrutement, pas
un prérequis, pas nécessaire pour le poste ; c’est la formation
initiale (école d’ingénieurs, master, diplômes spécialisés…), sa
personnalité qui jouent ; l’entreprise n’a pas d’attentes ; elle n’a
pas de service ou de besoin en R & D ; pas de grande stratégie
d’innovation ; le Bac +5 suffisait
opportunité
financière
avantages financiers d’un doctorant (Cifre) ou d’un
docteur (CIR) = facteurs importants
accéder à un
réseau, des
ressources
Au-delà des aides financières ; se créer un réseau d’expertise
pour valoriser une activité et/ou une production via des
partenariats avec un labo, une université ; habituée au CIFRE ;
moins le sujet de thèse que le statut du docteur ; accès à un
réseau de chercheurs à des ressources et au matériel des
Laboratoires ; intérêt pour la crédibilité de l’entreprise ; peut «
afficher » un docteur dans ses équipes = gage de sérieux et de
confiance ; contribue à la communication externe et à son
positionnement stratégique.
Raisons d’un recrutement selon l’entreprise
sur une
niche
compétence précise sur un champ
d’expertise donné et très délimité ; peu de
concurrence avec d’autres profils ; petites
entreprises, services d’études
expertise éléments déterminants : sujet, spécialisation,
méthodologie ; pour des services R&D de
grands groupes ; quand dimension
internationale
Clés du succès
Facteurs de succès Facteurs d’échec
Les parcours scientifiques et de
gestion
Des parcours SH sans stratégies
actives
Les profils grandes écoles et
ingénieurs
Le pari des « bonnes notes »
(absence de compréhension des
règles du jeu)
Avoir un projet Les contraintes personnelles du
type mobilité/familiales
Les stratégies actives pendant
avant et après la thèse (réseau,
publications)
Le cumul d’une série de «
handicaps » : – Filière universitaire
pure – Filières peu porteuses en
termes de débouchés recherche –
Pas de stratégies offensives – Des
contraintes personnelles
Conseils de consultants RH
• 1) Suivre des formations sur le
management et le monde économique
selon Philippe Arsac (Eurowin
Consulting).
• 2) Expliquer l’atout du temps doctoral
qui consiste à réfléchir à long terme selon
Pierre-Yves Grangier (Michael Page) et à
être stable professionnellement selon
Gérard Fedida (Still Working).
• 3) Créer des passerelles vers le monde
de l’entreprise tout au long des études
selon Philippe Amiel (Promel).
Conseils de consultants RH
4) Etre capable de changer de voie par rapport
au sujet de thèse selon Philippe Seyrat
(Philippe Seyrat Conseil) et de partir à
l’étranger selon Bernard Denis et Véronique
Gueroult (BDRH conseils).
5) Adapter son style et son langage au monde
de l’entreprise en identifiant les compétences
transversales selon Sophie Bellec (Sophie
Bellec RH Conseil).
6) Au-delà de son savoir, montrer son savoir-
être selon Christian Schnell (Schnell & Morgan)
7) Rédiger un double CV, l’un avec les
compétences-clés, l’autre avec les
compétences techniques selon Laurence Adda
(DBAO Group).
Conseils de consultants RH
8) Ecrire des lettres de motivation personnalisées en
montrant sa spécificité qui comprend aussi bien ses forces
que ses faiblesses selon Dr. Marie-Françoise Praml-Bode.
9) Rassurer son futur employeur grâce à un discours
adapté et concret selon Evelyne Achache (Multicibles).
10) Le jour de l’entretien, rechercher l’intime conviction de
l’employeur en prenant le recrutement à bras le corps, en
devançant les questions, en prenant la parole et en la
gardant tout en étant précis et exhaustif, en intéressant
véritablement l’interlocuteur selon Jean-Michel Cathala
(Jean-Michel Cathala conseils).
• Référence : «
Qui veut la peau des docteurs ? Voyage au bout de la jungle
, Doctrix, 30 avril 2013. Cette recherche a fait l’objet d’une
synthèse pour SYNTEC Syndicat Conseil en Recrutement en
juin 2013 (
Recruter des docteurs : conseils et pratiques des consultants en
).
Bibliographie
Bibliographie des compétences
doctorales
- Direction des Ressources Humaines du CNRS et de l’Observatoire des métiers,
Référentiel métier de chercheur », 2007
- Technopolis, «
Compétences des doctorants et des docteurs, 2007
- CARRIAS Bruno et PARISOT Laurence,
Recrutez des docteurs pour booster votre entreprise,
2009
- APEC et DELOITTE,
Les besoins en compétences dans les métiers de la re
, novembre 2010
- ABG, Dix raisons d’embaucher un docteur, Docteurs&Co 24 juin
2010
- Adoc Talent Management, Compétences-docteurs, 2011
Bibliographie des compétences
doctorales
- POULAIN Sebastien,
Bilan de compétence : valorisation du doctorat, BAIP
(Bureau d’aide à l’insertion professionnelle) de Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2011
- APEC et DELOITTE,
Les besoins en compétences de chercheurs à l’horizo
, 2012
- POULAIN Sebastien,
Qui veut la peau des docteurs ? Voyage au bout de la
, Doctrix le 30 avril 2013
- APEC,
Le devenir professionnel des jeunes docteurs, quel ch
, revue Les études de l'emploi cadre, n°2014-57, octobre 2014,
Merci !Sebastien.Poulain@crois-sens.org
https://twitter.com/Seb_Poulain
06 43 93 11 83

Contenu connexe

Tendances

Carte sanitaire
Carte sanitaire Carte sanitaire
Carte sanitaire
Jamal Ti
 
Decret carte sanitaire (2)
Decret carte sanitaire (2)Decret carte sanitaire (2)
Decret carte sanitaire (2)
AZOUZ HASNAOUI
 
PHASE 1 BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL
PHASE 1 BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNELPHASE 1 BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL
PHASE 1 BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL
Donkichotte
 
Memoire : accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Memoire :  accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...Memoire :  accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Memoire : accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Alban Jarry (Bibliothèque de Documents)
 
Gestion d’une agence de voyage routière (Blondel Seumo)
Gestion d’une  agence  de  voyage  routière (Blondel Seumo)Gestion d’une  agence  de  voyage  routière (Blondel Seumo)
Gestion d’une agence de voyage routière (Blondel Seumo)
Gantner Technologies
 

Tendances (20)

Business plan d'une société de service a domicile tunisienne
Business plan d'une société de service a domicile tunisienneBusiness plan d'une société de service a domicile tunisienne
Business plan d'une société de service a domicile tunisienne
 
Soutenance memoire simon (2017)
Soutenance memoire simon (2017)Soutenance memoire simon (2017)
Soutenance memoire simon (2017)
 
Carte sanitaire
Carte sanitaire Carte sanitaire
Carte sanitaire
 
plan de formation
plan de formation plan de formation
plan de formation
 
Decret carte sanitaire (2)
Decret carte sanitaire (2)Decret carte sanitaire (2)
Decret carte sanitaire (2)
 
Synthèse "Bilan de competence : valorisation professionnelle du doctorat"
Synthèse "Bilan de competence : valorisation professionnelle du doctorat"Synthèse "Bilan de competence : valorisation professionnelle du doctorat"
Synthèse "Bilan de competence : valorisation professionnelle du doctorat"
 
les infirmiers au maroc
les infirmiers au marocles infirmiers au maroc
les infirmiers au maroc
 
Mémoire Master I Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
Mémoire Master I  Pauline Duval - La QVT et la conduite du changementMémoire Master I  Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
Mémoire Master I Pauline Duval - La QVT et la conduite du changement
 
Les moteurs de recherche scientifique
Les moteurs de recherche scientifiqueLes moteurs de recherche scientifique
Les moteurs de recherche scientifique
 
Structures d'appui vf
Structures d'appui vf Structures d'appui vf
Structures d'appui vf
 
PHASE 1 BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL
PHASE 1 BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNELPHASE 1 BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL
PHASE 1 BILAN PERSONNEL ET PROFESSIONNEL
 
Memoire : accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Memoire :  accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...Memoire :  accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
Memoire : accelerer l acquisition des competences numeriques dans une entrep...
 
Gestion d’une agence de voyage routière (Blondel Seumo)
Gestion d’une  agence  de  voyage  routière (Blondel Seumo)Gestion d’une  agence  de  voyage  routière (Blondel Seumo)
Gestion d’une agence de voyage routière (Blondel Seumo)
 
Le reseau hospitalier maroc et rih
Le reseau hospitalier maroc et rihLe reseau hospitalier maroc et rih
Le reseau hospitalier maroc et rih
 
Présentation
Présentation Présentation
Présentation
 
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
Réussir son analyse des besoins dans la conduite d'un projet informatique (2007)
 
Guide baf
Guide bafGuide baf
Guide baf
 
Organiser son Doctorat
Organiser son DoctoratOrganiser son Doctorat
Organiser son Doctorat
 
technique d'enquete
technique d'enquetetechnique d'enquete
technique d'enquete
 
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdfModèle lettre de demande de stage professionnel pdf
Modèle lettre de demande de stage professionnel pdf
 

Similaire à Compétences professionnelles et valorisation du doctorat

L'Intelligence Technologique comme composante du pilotage scientifique de l'U...
L'Intelligence Technologique comme composante du pilotage scientifique de l'U...L'Intelligence Technologique comme composante du pilotage scientifique de l'U...
L'Intelligence Technologique comme composante du pilotage scientifique de l'U...
Le_GFII
 
Présentation cycle DFE - Doctorat Entrepreneuriat
Présentation cycle DFE - Doctorat EntrepreneuriatPrésentation cycle DFE - Doctorat Entrepreneuriat
Présentation cycle DFE - Doctorat Entrepreneuriat
Vincent Galand
 

Similaire à Compétences professionnelles et valorisation du doctorat (20)

Devenir chercheur en sciences sociales : entre contraintes et autonomie
Devenir chercheur en sciences sociales : entre contraintes et autonomieDevenir chercheur en sciences sociales : entre contraintes et autonomie
Devenir chercheur en sciences sociales : entre contraintes et autonomie
 
Valorisation des savoir-faire du chercheur sur le marché du travail
Valorisation des savoir-faire du chercheur sur le marché du travailValorisation des savoir-faire du chercheur sur le marché du travail
Valorisation des savoir-faire du chercheur sur le marché du travail
 
Professionnalisation recherche relations internationales
Professionnalisation recherche relations internationalesProfessionnalisation recherche relations internationales
Professionnalisation recherche relations internationales
 
Compétences des docteurs, Toulouse, 27 janvier 2015
Compétences des docteurs, Toulouse, 27 janvier 2015Compétences des docteurs, Toulouse, 27 janvier 2015
Compétences des docteurs, Toulouse, 27 janvier 2015
 
L’insertion par la valorisation°: l’exemple de l’atelier « Valorisation de la...
L’insertion par la valorisation°: l’exemple de l’atelier « Valorisation de la...L’insertion par la valorisation°: l’exemple de l’atelier « Valorisation de la...
L’insertion par la valorisation°: l’exemple de l’atelier « Valorisation de la...
 
Doc’door : le logement doctoral en question
Doc’door : le logement doctoral en questionDoc’door : le logement doctoral en question
Doc’door : le logement doctoral en question
 
Le guide ultime pour recruter un chercheur
Le guide ultime pour recruter un chercheurLe guide ultime pour recruter un chercheur
Le guide ultime pour recruter un chercheur
 
Professionnalisation : Métiers de la recherche et de l’enseignement
Professionnalisation : Métiers de la recherche et de l’enseignementProfessionnalisation : Métiers de la recherche et de l’enseignement
Professionnalisation : Métiers de la recherche et de l’enseignement
 
Doc'Door à Paris !
Doc'Door à Paris !Doc'Door à Paris !
Doc'Door à Paris !
 
Valorisation des Lettres Langues Sciences Humaines et Sociales
Valorisation des Lettres Langues Sciences Humaines et SocialesValorisation des Lettres Langues Sciences Humaines et Sociales
Valorisation des Lettres Langues Sciences Humaines et Sociales
 
Le doctorat ou le basculement du côté obscur de la force
Le doctorat ou le basculement du côté obscur de la forceLe doctorat ou le basculement du côté obscur de la force
Le doctorat ou le basculement du côté obscur de la force
 
DOC In’PRO L’insertion professionnelle et la création d’entreprise
DOC In’PRO L’insertion professionnelle et la création d’entrepriseDOC In’PRO L’insertion professionnelle et la création d’entreprise
DOC In’PRO L’insertion professionnelle et la création d’entreprise
 
Bilan de compétence : valorisation professionnelle du doctorat
Bilan de compétence : valorisation professionnelle du doctoratBilan de compétence : valorisation professionnelle du doctorat
Bilan de compétence : valorisation professionnelle du doctorat
 
Réseaux sociaux en médecine d'urgence 2.0 SFMU 2015
Réseaux sociaux en médecine d'urgence 2.0 SFMU 2015Réseaux sociaux en médecine d'urgence 2.0 SFMU 2015
Réseaux sociaux en médecine d'urgence 2.0 SFMU 2015
 
La valorisation du doctorat dans le secteur privé : enjeux et débats
La valorisation du doctorat dans le secteur privé : enjeux et débats La valorisation du doctorat dans le secteur privé : enjeux et débats
La valorisation du doctorat dans le secteur privé : enjeux et débats
 
Okay Doc : l'expertise dont vous avez besoin
Okay Doc : l'expertise dont vous avez besoinOkay Doc : l'expertise dont vous avez besoin
Okay Doc : l'expertise dont vous avez besoin
 
Rentrée ED Erasme
Rentrée ED ErasmeRentrée ED Erasme
Rentrée ED Erasme
 
Erwanhuhardeaux accenture sciencespo
Erwanhuhardeaux accenture sciencespoErwanhuhardeaux accenture sciencespo
Erwanhuhardeaux accenture sciencespo
 
L'Intelligence Technologique comme composante du pilotage scientifique de l'U...
L'Intelligence Technologique comme composante du pilotage scientifique de l'U...L'Intelligence Technologique comme composante du pilotage scientifique de l'U...
L'Intelligence Technologique comme composante du pilotage scientifique de l'U...
 
Présentation cycle DFE - Doctorat Entrepreneuriat
Présentation cycle DFE - Doctorat EntrepreneuriatPrésentation cycle DFE - Doctorat Entrepreneuriat
Présentation cycle DFE - Doctorat Entrepreneuriat
 

Plus de Dr Sebastien Poulain

Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Dr Sebastien Poulain
 
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistiqueGenealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Dr Sebastien Poulain
 
Les bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la FranceLes bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la France
Dr Sebastien Poulain
 
Les médias qui changent le monde
Les médias qui changent le mondeLes médias qui changent le monde
Les médias qui changent le monde
Dr Sebastien Poulain
 
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Dr Sebastien Poulain
 
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Dr Sebastien Poulain
 
Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce
Dr Sebastien Poulain
 
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radioLe podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Dr Sebastien Poulain
 
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Dr Sebastien Poulain
 
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifsGénéraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Dr Sebastien Poulain
 
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Dr Sebastien Poulain
 

Plus de Dr Sebastien Poulain (20)

Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
Note de lecture Laurence Corroy Education aux medias en Europe. Histoire, enj...
 
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistiqueGenealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
Genealogie meta-radiophonique d’une normalisation post-monopolistique
 
Les bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la FranceLes bénévoles font-ils tourner la France
Les bénévoles font-ils tourner la France
 
Les médias qui changent le monde
Les médias qui changent le mondeLes médias qui changent le monde
Les médias qui changent le monde
 
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
Note de lecture Thierry LEFEBVRE L’Aventurier des radios libres Jean Ducarroi...
 
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
Radios internationales : des outils de mobilisation du grand public en pleine...
 
Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce Une micro-radio d organisation douce
Une micro-radio d organisation douce
 
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radioLe podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
Le podcast comme outil faustien de gafamisation de la radio
 
Une autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docxUne autre redevance est possible.docx
Une autre redevance est possible.docx
 
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier  des radios libres : Jean Duc...
Note de lecture Thierry Lefebvre - L Aventurier des radios libres : Jean Duc...
 
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifsGénéraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
Généraliser l'Empreinte Solidaire® dans la gestion d'actifs
 
Audiovisuel de service public en France en ligne.docx
Audiovisuel de service public en France en ligne.docxAudiovisuel de service public en France en ligne.docx
Audiovisuel de service public en France en ligne.docx
 
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in FrankreichKein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
Kein Programm links von der Mitte. Öffentlich-rechtlicher Rundfunk in Frankreich
 
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
Le bénévolat d’entreprise sociale : une nouvelle forme d'engagement des citoy...
 
Les 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
Les 40 ans des radios libres et de Radio AmiensLes 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
Les 40 ans des radios libres et de Radio Amiens
 
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1   Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
Challenges Radio : Bolloré n'enraye pas la chute des audiences à Europe 1
 
Radios libres : retour sur le « big bang » de la democratisation mediatique
Radios libres : retour sur le « big bang » de la democratisation mediatiqueRadios libres : retour sur le « big bang » de la democratisation mediatique
Radios libres : retour sur le « big bang » de la democratisation mediatique
 
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
Le benevolat d’entreprises entre nouvelle delegation de service public et app...
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovantGouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
Gouvernance inclusive et alliances inédites pour un territoire plus innovant
 
Gouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inéditesGouvernance inclusive et alliances inédites
Gouvernance inclusive et alliances inédites
 

Compétences professionnelles et valorisation du doctorat

  • 1. Titre de la conférence : « Compétences professionnelles et  valorisation du doctorat » Cadre : Demie journée d’information professionnelles de l’Ecole doctorale Sociétés, cultures, échanges Intervenant : Dr. Sebastien Poulain Date : jeudi 2 février 2017 (14h00-17H30) Organisateur : Prof. Dr. Patrice Marcilloux Public : Ecole doctorale 496 « Sociétés, cultures, échanges » : doctorants des universités d’Angers, de Nantes, du Maine (Laval-Le Mans) Lieu : Maison de la recherche Germaine Tillon Amphithéâtre Germaine Tillon Université d'Angers 5 bd Lavoisier 49045 Angers cedex 01
  • 4. Formation & parcours  professionnel • Etudes prédoctorales : Licences, Masters : Droit / philosophie / Sciences po • Etudes doctorales : Sciences po / Sciences de l’information et de la communication : Les radios alternatives : l’exemple de Radio Ici et Maintenant • Parcours professionnel : thèse de doctorat, sondage, consulting, enseignements, responsable de la communication, rapporteur
  • 6. Contexte et problématique doctorale • En 2015, la France comptait 15 % de diplômés d’un cycle court de l’enseignement tertiaire, 9 % d’une licence, 9 % d’un master et moins de 1 % d’un doctorat (0.7 %). Le reste des 25-64 ans avait soit le niveau baccalauréat (44 %), soit un niveau de formation inférieur (23 %). • En moyenne, dans les pays de l’OCDE, le taux d’emploi des  diplômés de l’enseignement tertiaire s’établit à 80 % après une formation de cycle court et augmente pour passer à 82 % après une licence (ou formation équivalente), à 87 % après un master (ou formation équivalente) (mais 91% en France) et à 91 %  après un doctorat ou formation équivalente (mais 87% en  France).  Référence : OCDE, rapport "Regards sur l’éducation« , 15 septembre 2016  OCDE - Regards sur l'éducation 2016 | Regards sur l'éducation - OCDE 2016 Chiffres France
  • 7. Contexte et problématique doctorale • 12.000 titres de docteur attribués chaque année en 2012[1], soit peut-être 100.000 jeunes docteurs (dix années au maximum après la thèse), en ne comptant que le tiers des 40 % de doctorants étrangers : ceux qui restent en France. • On peut estimer que de l’ordre de 2 000[2] jeunes docteurs (de l’ordre de 17 % des diplômes de docteurs attribués chaque année) s’orientent, après leur thèse, vers le secteur académique (1 500 MCF et 300 CR). • Ainsi, quelques 80 000 jeunes docteurs seraient mobilisables pour être les acteurs clefs du développement de notre société en dehors du secteur académique. • Or, en France, 12 % des jeunes docteurs sont encore en  recherche d’emploi trois années après la thèse (plus de 1 400, donc). Contre 4 ou 5 % dans la plupart des autres pays développés. Sans parler des jeunes docteurs qui en sont à leur deuxième ou troisième post-doctorat... [1] http://blog.educpros.fr/guillaume-miquelard-et-paul-francois/2015/12/08/quelques-chiffr
  • 8. Contexte et problématique doctorale • D’après une étude du CEREQ de décembre 2016, le taux de chômage des docteurs avoisine aujourd’hui 10 %. C’est environ trois fois plus qu’en Allemagne, en Angleterre ou aux États-Unis, qui en forment pourtant davantage que la France. A souvent plus de 30 ans, seul un docteur sur deux dispose d’un d’emploi  stable dans les cinq ans suivant sa soutenance de  thèse. • L’âge moyen du recrutement en tant que maître.sse de conférences est de 34 ans, environ cinq ans après la soutenance de thèse (laquelle a souvent déjà pris autant de temps). Durant cette période, les docteurs continuent d’écrire des articles et de participer à des colloques gratuitement.
  • 9. Contexte et problématique doctorale • Seuls 12% des chercheurs en entreprises sont des docteurs d’après le rapport 2014 sur « l’état de l’emploi scientifique en France ». • Seul 1 docteur sur 4 était employé dans le secteur privé en 2015, contre 1 sur 3 aux États-Unis ou au Royaume-Uni, selon un rapport d’inspection de juillet 2015.
  • 11. Humanitudes - Ateliers  « valorisation  de la thèse » - Petits déj’ pro - Newsletter - FB, Twitter - Conseils  - Groupes de  travail - Système  d’information - Wiki - Elevator pitch - Visites en  entreprise - Guide du  réseau  doctoral Nous avons cofondé l’association http://humanitudes.com/ qui a pour objectif d’être une interface entre le monde académique et non-académique, valoriser les doctorants en ALLSHS grâce des études, formations, rencontres…,
  • 12.
  • 13. Journée « Passerelles Recherche- consultance en sciences humaines et sociales » EHESS Amphi Furet, 26 novembre 2015 Extrait : https://youtu.be/V7krUWy1YYs
  • 14. Doctrix J’ai cofondé le blog Educpros/L’Etudiant Doctrix ( http://blog.educpros.fr/doctrix/ ; doctrix2012.wordpress.com) qui vise à valoriser la place socio-économique et politique du doctorat et qui a besoin de vos contributions (diffusion, articles, entretiens) pour mieux se faire entendre
  • 15. Les questions politico-économiques du doctorat : - En France, il y a 348 sénateurs et 577 députés (dont 50 députés et sénateurs à l’Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST)), mais il y a environ 25 députés docteurs en France contre plus de 100 dr sur 600 en Allemagne[1]. - 12 docteurs eurodéputés français entre 2014 et 2019[2] contre 4 eurodéputés français de 2009 et 2014[3]. - 6 docteurs (dont un docteur d’exercice) commissaires européens sur 28. - CAC 40 = 0 docteur contre 15 « Dr » sur les 30 CEO des entreprises cotées au DAX 30[4]. - 1,8% de dr dans la haute administration en France contre 20% dans d'autres pays européens. Il y a des freins au sein de l’Etat pour que les docteurs puissent entrer dans la haute fonction publique.
  • 16. Les questions politico-économiques du doctorat : - Dans le premier gouvernement Valls, il y a 0 dr. Mais en avril 2016, on peut trouver 1 ministre (sur 18…) et 4 secrétaires d’Etat (sur 20…): Jean-Jacques Urvoas (dr en science en droit), Jean-Marie Le Guen (dr d’exercice en médecine), Juliette Méadel (dr en science en droit), Ségolène Neuville (dr d’exercice en médecine), Hélène Geoffroy (dr en science en mécanique).[5] Dans le gouvernement Ayrault, 3 ministres étaient titulaires d’un doctorat en science (Vincent Peillon[6], Dominique Bertinotti, Frédéric Cuviller et 2 d’un doctorat d’exercice (Valérie Fourneyron et Jérôme Cahuzac)[7]. Le gouvernement Fillon comptait 2 ministres titulaires d’un doctorat en science et 4 d’un doctorat d’exercice.
  • 17. Doc emploi SHS • Association qui a pour objectif principal d'aider les docteurs juniors et seniors, diplômés en sciences humaines et sociales d'une université française : – à trouver un emploi rapidement – à développer leur entreprise • .Les services seront accessibles dans une agence, après adhésion.
  • 19. Salon PhD Talent Career Fair Nouveauté 2016 : • plus d’entreprises (80) et d’inscrits (2000), mais peu d’offres pour ALLSHS • tous les Comue d’Ile-de-France sont partenaires • La présidente et le trésorier transforment l’association PhD Talent en entreprise. • Il devait y avoir « La lettre d’or » qui est un concours collectif de la meilleure lettre de motivation. Je l’avais proposé car je trouvais le salon trop individualiste et pas assez animé. Mais l’organisation n’a pas été possible (« La lettre d’or », PhD Talent, 24 février 2016, http://fr.slideshare.net/SebastienPoulain/la-lettre-dor-de-phd-talent) Récompenses : Prix  ANDès Initiatives 2015  (Association Nationale des Docteurs) lors de la  Journées de la Communauté Française
  • 20. Doc’Door : une maison du doctorat • Il s’agirait de mettre en place une maison ouverte aux doctorants, docteurs et à ceux qui s’y intéressent. • L’origine de Doc’Door vient du postulat que le manque de valorisation du doctorat est en partie structurel, ce qui doit amener une solution structurelle. Doc’Door devra suivre une stratégie d’excellence, en instituant un lieu se distinguant des institutions préexistantes tout en collaborant avec elles, et un lieu où les doctorants et docteurs se distinguent des étudiants. • Doc’Door serait un mélange de laboratoire, d’école doctorale, d’incubateur, de co-working, de centre de formation et de documentation, de maison des associations, de palais des congrès, et de cité universitaire.
  • 21. Doc’Door : une maison du doctorat • Doc’Door comprendrait des espaces de logement, de restauration, de divertissement, de travail scientifique, associatif et économique. • Doc’Door serait susceptible d’apporter un certain nombre de services qui n’existaient pas jusqu’à présent ou qui existaient de façon dispersée et non optimale : des bureaux, des formations, du recrutement, de la création et vie d’entreprises et d’associations... Ces services permettraient une activité  permanente et régulière, mais aussi ponctuelle et  événementielle. • Doc’Door serait financé via un « Partenariat Public Privé » et serait mis en écosystème avec l’ensemble des petites, moyennes et grandes institutions et organisations privées et publiques intéressées par les doctorants et docteurs, mais aussi le grand public. https://docdoorblog.wordpress.com/ https://www.facebook.com/docdoor1/ docdoor20016@gmail.com
  • 22. Présentation de Crois/Sens.org Crois/Sens.org est une société fondée en 2014 par Marc Desforges à l’origine de la plateforme numérique solidaire et  collaborative https://defis-citoyens.fr/ (sans finalité commerciale). En suivant une démarche en 3 étapes, Défis Citoyens permet à des citoyens de développer des projets autour des domaines  du bien vivre : bien se nourrir, bien se loger, la sobriété énergétique. L’objectif est de mettre en place systématiquement une gouvernance « partagée » entre citoyens actifs, chercheurs, élus, grandes entreprises/finance, associations, petites entreprises classiques ou ESS « du Bien vivre ».
  • 23. Partis pris de Crois/Sens.orgLe « bien vivre » nécessite des solutions alternatives aux solutions purement publiques ou purement privées. – crise des finances publiques et nécessité de solutions alternatives – Errements de plateformes faussement collaboratives et nécessité de solutions solidaires • Les solutions du « bien-vivre » émergeront d’une mobilisation  démocratique, conjointe et bottom-up des entrepreneurs, citoyens et consommateurs dans la proximité du territoire. • Les solutions du « bien vivre » sont des solutions systémiques qui développent de fortes synergies entre elles : les Citéomix. • Marc Desforges, qui est le fondateur, est spécialisé depuis 9 ans dans l’organisation de l’innovation collaborative (cluster). Il poursuit une mission lancée avec la chaire Ville de Sciences Po, à la demande de la Délégation Interministérielle à l’Aménagement du Territoire et à l’Attractivité Régionale, de l’Agence Nationale de la Recherche et la Caisse des Dépôts et Consignations sur le thème « Territoire et Innovation ». Spécialiste en stratégie de croissance des entreprises et territoires, il est co-auteur d’un essai intitulé « Territoires et Innovation ».
  • 25. Les solutions institutionnelles : • évolutions réglementaires récentes (comité de suivi, démarche portfolio, accès à la formation professionnelle tant pour les doctorant·e·s que pour les encadrant·e·s), • « Plan S.H.S. » du secrétaire d’Etat à l’ESR (Thierry Mandon) avec 10 mesures le 4 juillet 2016 et 5 autres mesures le 29 novembre 2016 • développement des formations pour les doctorant·e·s au sein des universités ou des Comues, • apparition d’un intérêt pour la vie extra-doctorale : vie associative, bien-être, logement.
  • 27. Les valorisations du doctorat Valorisation du doctorat en dehors de l’académique : - Valorisation des expériences - Valorisation des activités - Valorisation des diplômes - Valorisation des compétences
  • 28. Ambigüité du titre de la conférence : « Compétences professionnelles et valorisation du doctorat » • Activités et compétences doctorales = activités et compétences scientifiques = activités et compétences professionnelles • 2 formes de valorisation du doctorat : – Une valorisation académique (articles, conférences, Ater, postdoctorat, Maitre de conférences, Chargé de recherche) – Une valorisation non académique (entreprenariat, emploi public et emploi privé)
  • 29. L’étude « Bilan de compétence : valorisation du doctorat » (PDF) pour le BAIP (Bureau d’aide à l’insertion professionnelle) de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Là, où mon étude est différente d’autres études, c’est qu’elle justifie les compétences que les doctorants ont ou peuvent avoir. Il y a beaucoup d’études qui expliquent que les doctorants ont des compétences et que les entreprises leur reconnaissent des compétences. Mais elles expliquent rarement d’où viennent ces compétences, comment elles ont été acquises. Dans l’étude en question : J’ai simplement regardé les offres d’emploi adressées à des docteurs, fait la liste des compétences souhaitées par les entreprises. Puis, j’ai regardé ce que faisaient les doctorants autour de moi pour savoir tout ce qu’un doctorant est susceptible de faire lors de son parcours doctoral. Enfin, j’ai expliqué l’obtention des compétences par le parcours doctoral. Dernièrement, j’ai publié l’étude « Qui veut la peau des docteurs ? Voyage au bout de la jungle des chasseurs de têtes ! » pour vérifier si les personnes qui recrutent confirment l’acquisition de ces compétences. Ce travail a fait l’objet d’une synthèse pour Syntec recrutement.
  • 30. Dans le domaine des compétences, on distingue ce qui est de l’ordre : du savoir, du savoir- faire, du savoir être, de l’attitude, de l’aptitude, de la capacité, de la qualité. Mais ces notions ne sont pas toujours faciles à distinguer.
  • 31. Dr généraliste Le fait d’être très spécialisé dans un domaine n’empêche en rien de travailler par la suite dans un domaine totalement différent car la compétence des docteurs ne dépend absolument pas de l’objet qu’ils étudient. Tous les doctorants acquièrent en formation par la recherche la même méthodologie, la même manière de travailler, la même déontologie dans leur discipline. Le doctorat leur permet d’acquérir une armature de compétences méthodologiques et technologiques transversales. Leurs employeurs peuvent bénéficier de leur capacité à transposer leurs méthodes dans d’autres activités. Ecrire, lire, analyser, critiquer…
  • 32. Les spécialistes de compétences doctorales distinguent 3 types de compétences doctorales : • les compétences spécifiques et techniques liées aux thématiques de recherche et aux outils employés pour les traiter (transférables ou non, dans d’autres secteurs ou pour d’autres fonctions), • les compétences transversales ou soft-skills, nécessaires pour exercer le métier de chercheur·e dans le secteur académique mais également indispensables et recherchées à d’autres postes, • les méta-compétences, qui font référence aux capacités d’apprentissage et d’adaptation, et enfin les savoir-être, qui se rapportent aux qualités interpersonnelles développées pendant ses expériences professionnelles
  • 33. Les docteurs développent des qualités, aptitudes et compétences (transférables, transversales…) : Dr généraliste : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/dr-generalistes/ Savoir (6) Cogito : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/cogito/ Des experts : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/des-experts/ Univers de la recherche : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/univers-de-la-recherche/ Superdisciplinaires : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/superdisciplinaires/ They can speak English : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/they-can-speak-english/ Techno logiques : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/techno-logiques/ Les humanités et la gestion des humains : https://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/au-coeur-de-reseaux-pro/ Savoir-faire (9) Ingénieurs de la pédagogie : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/16/ingenieurs-de-la-pedagogie/ La culture de l'évaluation : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/la-culture-de-levaluation/ Ils évaluent : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/14/ils-evaluent/ Project manager : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/project-manager/ Au coeur de réseaux pro : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/au-coeur-de-reseaux-pro/ Ils communiquent : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/ils-communiquent/ Convaincants : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/convaincants/ Innovators : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/innovators/ Curieux : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/curieux/
  • 34. Savoir être (5) De gentils radars : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/de-gentils-radars/ Honnêtes et droits : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/honnetes-et-droits/ Motivés, motivés : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/motives-motives/ Le sens du collectif : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/le-sens-du-collectif/ Perfectionnistes : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/14/perfectionnistes/ Aptitude / Capacité (9) Explorateurs de cultures : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/explorateurs-de-cultures/ Souvent internationaux : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/souvent-internationaux/ Ils vivent la mobilité : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/ils-vivent-la-mobilite/ Survivors : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/survivors/ L'incertitude, ils aiment ! : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/lincertitude-ils-aiment/ Ils bossent dur : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/06/ils-bossent-dur/ Anti facilité : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/anti-facilite/ Assurance tous risques : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/assurance-tous-risques/ Compétitifs : http://doctrix2012.wordpress.com/2011/12/13/competitifs/ Biblio POULAIN Sebastien, Bilan de compétence : valorisation professionnelle du doctorat, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, 2011 POULAIN Sebastien, Synthèse « Bilan de compétence : valorisation professionnelle du doctorat », Maison des Entreprises et de l’Emploi du 14e arrondissement-Mairie de Paris, Paris, octobre 2012 POULAIN Sebastien, « Les compétences transversales des docteurs » , Séminaire AproDoc’, Ecole doctorale, Université fédérale de Toulouse Midi-Pyrénées, Toulouse, 27 janvier 2015
  • 35. Précautions d’usage des compétences du doctorat : Tous les doctorants n’acquièrent pas toutes les compétences ! Chacun a sa personnalité, ses expériences, son parcours...
  • 37. Cogito L’une des spécialités des doctorants est sans aucun doute la recherche, l’analyse critique et la synthèse d’informations. En effet, une grande partie du travail des doctorants consiste à analyser et développer des concepts, idées et théories et à synthétiser et résumer des ouvrages, articles, rapports. Ils font face en permanence à une grande quantité d’informations qu’ils doivent organiser, hiérarchiser, classer, ordonner… grâce à des critères et méthodes qu’ils doivent parfois créer eux-mêmes. Ils savent conceptualiser leurs expériences et leurs observations. Grâce à leur capacité d’analyse et de synthèse, ils peuvent redynamiser et rénover des réflexions qui ont été routinisées et banalisées en cumulant les approches, les méthodologies, les points de vue… Ils aident ainsi à sortir des lieux communs, préjugés, stéréotypes… Ils ont pour atout de pouvoir produire des études avec différentes approches : - empiriques et critiques, - quantitatives et qualitatives, - micro-sociologiques (pratiques et représentations) et macrosociologiques (matrices culturelles et contextes socio-politiques), - synchroniques et diachroniques, - internationales et interdisciplinaires
  • 38. Cogito Ils peuvent se situer sur : - le long terme de l’observation, de l’analyse, de la théorie, - le court terme de « l’opérationnel » (industriel, commercial, politique, journalistique). Exemple : les sociologues et politistes sont souvent des spécialistes de la méthode biographique, de la constitution de récits de vie et de l’analyse généalogique et sont donc capables de constituer du matériau à partir d’entretiens, d’enquêtes de terrain et d’observations sur de courtes ou de longues périodes.
  • 39. Techno logiques Les doctorants sont forcés de maîtriser un certains nombre d’outils informatiques. En plus de l’usage quotidien et intensif des mails (Outlook), des recherches sur internet, des logiciels de traitement texte (Word, Writer, Wordpad, Open Office…), les doctorants peuvent avoir plus que des notions dans le domaine des logiciels permettant : - de faire des statistiques (Excel, SPSS, Math, Calc…) ; - de la recherche documentaire (Bcdi, Sudoc…) ; - de constituer des bases de données (File Maker, Access, Ucinet- Pajek, Base…) ; - des analyses textuelles (Lexico3, Clan, Alceste et Evoc 2000…) ; - de Mind Mapping (XMind, Freemind, Mindmanager…) ; - de traitement des sons vocaux (Praat), etc.
  • 40. Techno logiques Lorsqu’ils créent des groupes de recherches, ils peuvent être amenés à créer des listes de diffusion, blogs ou sites internet. Ils peuvent aussi créer des sites internet pour mettre des questionnaires en ligne. Il s’agit ensuite d’analyser les résultats et d’en faire des représentations (diagrammes, schémas…) grâce aux logiciels : - traditionnels (Excel, Calc…) ; - cartographiques (Mapinfo, Arcview…) ; - créatifs (Adobe Illustrator, Photoshop, Indesign, Draw…). Enfin, il s’agit d’utiliser d’autres logiciels de présentation (Powerpoint, Impress, Publisher…) pour rendre compte du travail fourni lors de conférences, réunions, enseignements… Tous ces logiciels demandent un coût intellectuel important, d’autant plus que l’apprentissage se fait très souvent en autodidacte. Sans oublier tous les logiciels libres dont beaucoup sont listés sur le site de Collectif PAPERA.
  • 42. Project manager La thèse constitue un projet en soi qu’il s’agit de gérer, une sorte de micro-entreprise nécessitant un vrai « esprit d’entrepreneur » Gestion du temps : La thèse oblige les doctorants à organiser et planifier son temps et son travail (observation sur le terrain d’étude, entretiens, écriture) pour être le plus efficace possible, respecter les multiples délais auxquels ils doivent faire face, à l’image du délai de soutenance. Responsabilité : Si les doctorants ne sont pas seuls pour gérer tous les paramètres puisqu’ils bénéficient de l’encadrement et de l’aide de leur école doctorale, de leur laboratoire, des groupes de recherche auxquels ils appartiennent et bien sûr de leur directeur de thèse, ils gèrent en grande majorité leur travail. Les « à côté » : Les conférences, interventions, articles sont autant de petits projets à court terme dans lesquels les doctorants ont une pleine responsabilité.
  • 43. Project manager Les doctorants peuvent encore organiser divers évènements : colloques, conférences, séminaires, ateliers. Ils peuvent mettre en place toute une logistique, créer, piloter et gérer différents types de comités : comité d’organisation, comité scientifique, comité d’honneur, comité de pilotage. Ils doivent s’insérer dans des projets préexistants au sein de leur laboratoire, leur école doctorale, des groupes de recherche spécialisés. Mais les doctorants ne gèrent pas uniquement des projets scientifiques. Enseigner aux étudiants (cours, travaux dirigés, travaux pratiques, tutorat) constitue aussi un projet : - préparer leurs enseignements, des travaux et exercices pour la classe ou pour les examens. - Trouver des techniques pédagogiques pour transmettre progressivement leur savoir, leur savoir-faire et intéresser les étudiants, et ce avec très peu de formation pratique, voire aucune. - Encadrer leurs étudiants pour travailler sur le terrain et venir sur le terrain avec eux ou lorsqu’ils réalisent un mémoire. C’est un véritable travail de management en interaction avec : les autres enseignants, l’administration et les étudiants. Les doctorants doivent gérer en fonction : des différentes temporalités, des différentes personnalités, des différents besoins de chacun.
  • 44. Project manager Les doctorants peuvent aussi créer des sites internet ou blogs spécialisés pour valoriser leurs travaux personnels ou collectifs, leurs idées et théories, donc avoir une action de vulgarisation. Ils doivent alors être en contact quotidiennement ou hebdomadairement avec une équipe et utiliser des technologies de l’intelligence collaborative. Ils peuvent encore : créer et organiser une association, créer et organiser une exposition, filmer leurs travaux, animer une émission de radio sur une radio associative portant sur la recherche… Toutes ces activités demandent des compétences de haut niveau notamment en management car les doctorants : forment, encadrent, collaborent, contribuent, coopèrent, organisent, créent des équipes (avec des experts nationaux ou étrangers de différentes disciplines, méthodologies, écoles de pensée…), élaborent, lancent, gèrent, dirigent des idées et des projets, trouvent des financements, gèrent des budgets, répondent à des appels et à des demandes (d’expertise, d’interview), déposent des brevets, développent des innovations…
  • 45. Project manager Les docteurs sont donc autonomes, ils savent construire une méthodologie propre et gérer un projet de A à Z. Ils ont travaillé avec une obligation de résultats et savent les présenter. D’un point de vue opérationnel, ils peuvent élaborer un cahier des charges, planifier des expérimentations, respecter des délais, gérer des partenaires… D’un point de vue stratégique, ils peuvent formaliser une problématique, définir ses axes de travail et sélectionner les moyens à mettre en oeuvre. Les docteurs sont donc capables de manager la complexité que constituent la mise en place et la finition d’un projet.
  • 46. Ils communiquent Les doctorants passent une grande partie de leur temps à communiquer. Ils utilisent différentes formes de communication très spécifiques : écrire leur thèse, rédiger des articles, animer des réunions, réaliser des présentations, effectuer des conférences, enseigner aux étudiants, former leurs collègues par rapport à leurs savoirs spécifiques… Conséquences : ils doivent donc vite apprendre à parler en public, à transmettre, vulgariser des idées, connaissances et théories complexes. Ils doivent développer la capacité à synthétiser et à communiquer un ensemble de données complexes pour que la communauté scientifique, voire le grand public, puisse y accéder. Les différences entre les sciences : - Les sciences comme la physique, les mathématiques, la chimie… ont un langage très spécifique parce que très abstrait et demandent donc un travail important de simplification et vulgarisation. - Les sciences humaines et sociales, elles aussi, ne perdent pas forcément en contenu, donc en intérêt, par l’utilisation d’une expression simple et pédagogique quel que soit le sujet.
  • 47. Ils communiquent L’exemple des conférences : parler en public est un exercice fortement anxiogène qui demande beaucoup de maîtrise de soi et réclame de solides connaissances et qualités professionnelles et humaines. En effet, les doctorants peuvent faire face à la communauté des pairs (dont certains sont des sommités internationales) qui peuvent tenter, à tout moment, de démontrer que leurs travaux sont peu pertinents. Ils doivent donc vite apprendre à rendre compte de leur travail, levaloriser et le défendre. La chose peut être d’autant plus complexe que cette communication peut se faire dans une langue étrangère.
  • 48. Ils communiquent L’exemple des posters : ils sont utilisés de plus en plus souvent dans les colloques, illustrent bien la capacité de communication des docteurs. Il s’agit de synthétiser, résumer une recherche à travers : des images, des photos, des tableaux, des concepts, des courtes explications dans un format papier A0. Ces posters peuvent être affichés pendant la totalité d’un congrès (trois ou quatre jours voire une semaine), mais c’est lors de la « Session poster » que les doctorants ou docteurs ont la possibilité présenter leur poster aux participants et public du congrès. Il est dès lors possible d’instaurer un véritable dialogue constructif grâce aux : questions, critiques, remarques. Les conférences ne le permettent pas forcément du fait de leur aspect très formel, public, collectif et minuté.
  • 50. Le sens du collectif Les doctorants peuvent prendre très rapidement des responsabilités importantes et développer des capacités d’initiative et d’autonomie et pas uniquement grâce à leur plus grande maturité qui n’est pas seulement liée à leur plus grand âge ! En soi, le doctorat est une lourde responsabilité car les doctorants doivent mener à bien un projet doctoral sur plusieurs années avec une grande autonomie sur un sujet peu ou pas exploité ou exploité d’un autre point de vue (autre discipline, autre méthodologie…).
  • 51. Le sens du collectif De même, lorsqu’ils font des conférences, publient des articles ou enseignent, ils représentent leur université, leur laboratoire, leur groupe de recherche… ce qui n’est pas une charge négligeable. Mais ils peuvent prendre bien d’autres responsabilités comme : - se faire élire représentant des doctorants au sein de leur école doctorale, de leur laboratoire, de leur UFR…, - gérer la sécurité, des techniciens, du personnel, voire le budget de leur laboratoire, - faire partie d’une association de représentants des doctorants et jeunes chercheurs, - se syndiquer, - créer, organiser et animer des groupes de recherche, des séminaires, des ateliers, des conférences, des colloques, conduire des réunions…
  • 52. Perfectionnistes Les doctorants s’évaluent en permanence pour s’améliorer. Ils peuvent relire leurs écrits (articles, ouvrages, communications, thèse) pendant des heures, des jours, des semaines pour perfectionner leur propos. Exemple de la thèse : ils peuvent se remettre en question jusqu’au moment du dépôt de la thèse parce qu’ils ont pris connaissance de nouvelles recherches conduites avec de nouvelles approches de la question, de nouvelles méthodologies…
  • 53. Perfectionnistes Critique : c’est d’ailleurs une critique qui peut être faite aux doctorants que d’être trop perfectionnistes et donc de perdre parfois du temps à chercher à atteindre un idéal par définition inatteignable. Cette inclinaison peut être valorisable auprès des employeurs qui utilisent davantage des expressions comme « sens du résultat » et du « service clients ».
  • 55. Survivors Le nombre d’abandons de thèse est loin d’être négligeable, et pour diverses raisons : - financières, - naissance d’un enfant, - problème de santé, - désaccord avec le directeur de thèse, - durée de thèse trop longue… Les doctorants qui arrivent jusqu’au bout de leur doctorat sont donc courageux, tenaces, organisés, constants.
  • 56. Survivors Ils ont des capacités à démarrer un projet à partir de zéro (« researcher instinct ») et à l’aborder par tous les angles (« vision à 360″). Ils savent échouer et rebondir lorsqu’ils rencontrent des échecs – ce qui n’empêche pas les doctorants qui abandonnent d’acquérir les mêmes qualités et compétences.
  • 57. Explorateurs de cultures Les doctorants doivent s’approprier des cultures très différentes les unes des autres au niveau de leur objet d’étude. En effet, ce n’est pas la même chose d’étudier : - des ouvriers ou des agriculteurs, - des élites politiques, économiques, intellectuelles ou des SDF - des aristocrates et des immigrés.
  • 58. Explorateurs de cultures Les capacités d’adaptation culturelle sont encore plus nécessaires lorsqu’il s’agit de partir sur un terrain à l’étranger où il faut apprendre très vite des cultures très différentes. Le doctorant doit : - comprendre rapidement les particularismes culturels, -apprendre des langues étrangères, - développer des connaissances approfondies sur les traditions des peuples et des civilisations…
  • 60. Lieux et supports de valorisation du doctorat • CV • Rencontres • Réseau professionnel, amical, familial • Entretien d’embauche • Activités liées au doctorat • Activités non liées au doctorat
  • 61. Que faire des compétences ? • Les réaliser, exercer • Les améliorer par de la formation • Les valoriser auprès des recruteurs (public ou privé) • Les valoriser auprès des cilients
  • 62. Valeur socio-économique des ALLSHS • Marché scientifique et éditorial : Les chercheurs et enseignants-chercheurs (doctorants et docteurs) SHS apportent des connaissances nouvelles sur l’humanité et le monde qu’elle habite via des articles et ouvrages spécialisés. Certains peuvent écrire de la fiction. • Marché pédagogique et éditorial : Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS synthétisent leurs recherches dans des manuels et des ouvrages grand public (études ou essais). • Marché de l’emploi et de la formation : Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS forment les étudiants (formation initiale et continue) au marché du travail.
  • 63. « La géographie, proclamaient une célèbre formule des années 70, ça sert d’abord à faire la guerre. Ça sert surtout à comprendre l’actualité… Comme chaque année, Libération se projette dans l’espace pour montrer comment une coopération amicale avec des universitaires peut enrichir le traitement journalistique. Loin du regard vertical qu’on reproche parfois aux médias, nous cédons la place aux experts en horizontalité. En explorant ces nouveaux territoires du journalisme, Libération poursuit sa tâche de renouvellement de l’info. » (29/09/16, p6) Valeur socio- économique des ALLSHS
  • 64. Valeur socio-économique des ALLSHS • Marché médiatique et numérique : Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS éclairent l’actualité. Ils fournissent des contenus gratuits aux médias commerciaux, publiques et associatifs. Ils créent des blogs, interviennent sur les réseaux sociaux… • Marché politique et publique : Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS sont audités, font des rapports (prospective ou évaluation), conseillent les politiques (pour les programmes, les stratégies…), conseillent les institutions (musées, collectivités territoriales, états…), font de la politique… individuellement ou à travers des think tanks. • Marché entrepreneurial et associatif : Les chercheurs et enseignants-chercheurs SHS peuvent créer des entreprises (dans le conseil par exemple) ou des associations, font partie de conseils scientifiques ou administratifs, se font recruter à différents postes (communication, RH, R&D…) dans des entreprises et associations…
  • 65. « Vous tenez entre les mains un Libération écrit quasiment intégralement pas des historiens! A l’occasion de la 19e édition des Rendez-Vous de l’histoire de Blois qui se tient jusqu’à dimanche, notre quotidien a ouvert ses pages à une discipline dynamique et engagée, à l’image de l’historien Pap Ndiaye, spécialiste des Etats-Unis, à qui la rédaction en chef de ce numéro a été confiée. En le disant vite, historiens et journalistes sont un peu cousins : certes, les premiers s’investissent sur le temps long quand les derniers décryptent le temps présent, mais tous partagent le goût de l’actualité, le plaisir du débat, la passion du politique. Valeur socio- économique des ALLSHS Chacun dans son domaine tente d’approcher une vérité des faits. Que des historiens travaillent avec des journalistes relève de l’évidence. Ce numéro, nous l’espérons, le prouve. » (Cécilé Daumas, 6/10/16, p2)
  • 66. Valeur socio-économique des ALLSHS • Que serait la ville sans les urbanistes, géographes, historiens, sociologues, archéologues, architectes, artistes…? • Que seraient la politique de défense, des affaires étrangères, d’immigration sans les politistes spécialisés des relations internationales (internationalistes) ? • Comment pouvons-nous organiser les institutions sans les spécialistes de gestion, de management, sociologie, de psychologie ? • De quoi se ferait notre imaginaire sans les romans, poèmes, pièces de théâtre, séries, films auxquels travaillent les spécialistes de lettres et d’art ?
  • 67. Valeur socio-économique des ALLSHS • Comment pourrions-nous nous comprendre interculturellement sans les anthropologues, les spécialistes de linguistique et des lettres ? • Comment sortir des différentes crises auxquelles nous devons faire face sans de nouveaux modèles et de nouvelles propositions d’économistes et politistes ? • Que seraient les humains sans le sens (D’où venons-nous ? Que faisons-nous ? Où allons-nous ?) fourni par les philosophes, les sociologues, les psychologues, les historiens… ?
  • 68. Exemples de valorisation doctorale dans le secteur privé • En lettres modernes • En littératures et civilisations comparées • En histoire
  • 69. Dr. Lison Noel • Thèse en lettres modernes : The French New Novel : réception du Nouveau Roman par le milieu artistique a , Université Paris X Nanterre, 2009- 2014 Rédactrice freelance via Your Literary Friend (Rédaction, Correction, Transcription, Traduction) depuis 2012 Chercheuse indépendante depuis 2015 Editrice en littérature & arts, Revue Ping Pong depuis mars 2015 Fondatrice de L'Hypothèse Robbe-Grillet (« centre de recherches ») depuis 2015 Secrétaire général, PhD Talent, 2015-2016
  • 70. Dr. Carole Chapin Thèse en littératures et civilisations comparées : "Le journal est un théâtre ouvert" : les débats sur le , Université Sorbonne Nouvelle, 2008-2015 Responsable R&D, Adoc Mètis depuis 2015 Enseignante en communication et culture générale, Université de Picardie Jules Verne (UPJV), 2013 –2015 Professeure certifiée, lettres modernes, 2011– 2013 Traductrice, auto-entrepreneur, 2009 – 2011 A été présidente de Relisons, CJC, vice-présidente d’Eurodoc et est administratrice d’Andès
  • 71. Dr. Nathalie Blais Thèse en histore : Regards sur la ville sous la monarchie de Juillet. Patrim , Université Paris 1 Panthéon- Sorbonne, 2008–2017 Artiste – Etudiante Exposition de photographie Chargée de mission CORDDIM (INSERM), 2012 – 2015 Chargée de communication, laboratoire UMR 970, 2011–2015 Assistante chef de projets culturels, Conseil Général de l'Essonne, 2010 Assistante valorisation du patrimoine, Cité universitaire de Paris,.2009–2010 Chargée de cours, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2009–2010 Assistante chef de projets éditoriaux, Groupe de recherche ACHAC, 2009–2009 Chargée de projets, Université Louis Pasteur - Jardin des Sciences, 2008 Assistante, Musée de l'Armée, 2007–2008 Co-fondatrice et trésorière, Humanitudes, depuis 2012 Présidente, Amis de REMPART Patience de la Pierre, 2005-2011
  • 73. Concours spécial de "conservateur de bibliothèque" Décret n° 2017-144 du 7 février 2017 relatif à la création d'un concours externe spécial ouvert aux titulaires d'un doctorat pour l'accès au corps des conservateurs des bibliothèques « 3° Par la voie d'un concours externe spécial, ouvert aux candidats titulaires d'un diplôme de doctorat défini à l' article L. 612-7 du code de l'éducation ou justifiant de qualifications au moins équivalentes reconnues dans les conditions prévues par le décret n° 2007-196 du 13 février 2007relatif aux équivalences de diplômes requises pour se présenter aux concours d'accès aux corps et cadres d'emplois de la fonction publique, comportant un examen de leurs titres et travaux et assorti d'une ou plusieurs épreuves. Le nombre des places à ce concours ne peut être supérieur à 15 % du nombre total des places offertes aux deux concours externes organisés en application des 1° et 2° ci-dessus. » https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT00003401516
  • 74. 2e Passerelles 19/20 : nouvelles technologies, innovation en entreprise Après le succès de la première édition, Humanitudes et le Fonds de dotation de l’Ehess ont le plaisir de vous convier à un nouvel atelier Passerelles 19/20, le 8 Mars 2017 à 19 h à EXKi (9 Bd. des Italiens). • David Philipona : Après une formation d’ingénieur à l’Ecole Polytechnique, David a préparé et soutenu en 2008 un doctorat au Centre d’analyses et de mathématiques sociales (CADS) de l’Ehess. Il travaillera ensuite neuf ans comme conseiller puis directeur de cabinet ministériel avant de rejoindre, en 2015, le groupe Thales Alenia Space où il occupe le poste de Vice-Président des Disruptives Projects. Frédérique Chabbert : Formée en ingénierie, elle a été durant trois ans la responsable des expérimentations technologiques de la Ville de Paris. En 2016, elle a fondé la start-up Effency qui se propose de créer des écosystèmes innovants en mettant en relations jeunes pousses et grandes entreprises. Plus d’infos ici.
  • 75. Perception de diversification des carrières Journée « La diversification des carrières à l’issue du parcours doctoral : comment est-elle perçue par les doctorants en Arts, Lettres, Langues et Sciences Humaines et Sociales (ALLSHS) et par leurs encadrants ? »[1] organisée le lundi 13 mars 2017 au Liberté Living Lab par Doc’Door, EHESS, Humanitudes, Lab school network, Adoc Métis. [1] http://www.labschool.network/2017/02/09/seminaire-ehess-lexper
  • 77. Conseils d’entreprises sur des actions à mener Etudes APEC, Le devenir professionnel des jeunes docteurs, quel cheminement, quelle insertion 5 ans après la thèse ?, 2014 (PDF) • Encourager les docteurs à être plus actifs dans leurs démarches de recherche d’emploi • Informer davantage les entreprises privées et les docteurs des possibilités d’embauche de docteurs (via les CIFRE, les dispositifs fiscaux, la présentation de parcours d’intégration réussis…) • Informer les docteurs sur le fonctionnement des entreprises et le droit du travail • Encourager les liens entre entreprises et écoles doctorales • Accompagner davantage les docteurs sur la valorisation de leurs compétences et leurs expériences hors milieu académique • Développer l’information et la formation en amont de la soutenance de la thèse pour préparer les docteurs à leur insertion professionnelle.
  • 78. Parcours professionnels Conquérants satisfait de son poste ; envisage des évolutions ; pas un aboutissement, « à vie » dans la recherche ; évolutions dans d’autres institutions et pays ; création d’entreprise envisagée ou déjà expérimentée ; dimension appliquée de la recherche ; a des contacts avec le monde de l’entreprise privée (contrats, projets de recherche, formations, CIFRE) ; des expériences significatives dans le privé. Epanouis envisagé lors de la dernière partie des études ; recherche publique ; profils plutôt brillants ; issus de grandes écoles ; stratégies très actives en matière de publications, de participation à des réseaux, de choix de post-docs ; 5 ans après la soutenance satisfaits de son poste ; long terme Evolutifs facilement trouvé un poste ; satisfait ; envisage réorientation ; peu nombreux ; activité en parallèle car opportunité (ex. le conseil) ou envisagent ; aime sa fonction actuelle mais pas « installés » dans une carrière tracée.
  • 79. Parcours professionnels Frustrés réussi selon leur entourage (diplôme, insertion ; a décroché un poste ; insatisfait selon ambitions, ni en termes intellectuels, ni en termes de salaire ; pas épanouis ; contenu de leur travail non stimulant ; sentiment d’échec latent émerge ; sentiment qu’ils ne peuvent pas partager avec leurs proches ; besoin d’un bilan professionnel, de nouveaux choix, d’une mobilité, d’une formation ; reonversion serait douloureuse et nécessiterait des appuis dont il ne dispose pas dans l’entourage. Déclassés poste qui ne correspond ni à leur formation, ni aux compétences, ni au niveau d’études ; facteurs ; un poste de recherche non obtenu suite à des pb de stratégies, absence de réseau, incompréhension des règles ; refus de mobilité géographique ; absence de projet professionnel ; le pb de compétences et capacité n’est pas soulevé ; compensations par avantages : sécurité de l’emploi, absence de stress, activité non marchande, autonomie, horaires confortables…
  • 80. Raisons d’un recrutement selon l’entreprise hasard doctorat peu valorisé : variable neutre dans le recrutement, pas un prérequis, pas nécessaire pour le poste ; c’est la formation initiale (école d’ingénieurs, master, diplômes spécialisés…), sa personnalité qui jouent ; l’entreprise n’a pas d’attentes ; elle n’a pas de service ou de besoin en R & D ; pas de grande stratégie d’innovation ; le Bac +5 suffisait opportunité financière avantages financiers d’un doctorant (Cifre) ou d’un docteur (CIR) = facteurs importants accéder à un réseau, des ressources Au-delà des aides financières ; se créer un réseau d’expertise pour valoriser une activité et/ou une production via des partenariats avec un labo, une université ; habituée au CIFRE ; moins le sujet de thèse que le statut du docteur ; accès à un réseau de chercheurs à des ressources et au matériel des Laboratoires ; intérêt pour la crédibilité de l’entreprise ; peut « afficher » un docteur dans ses équipes = gage de sérieux et de confiance ; contribue à la communication externe et à son positionnement stratégique.
  • 81. Raisons d’un recrutement selon l’entreprise sur une niche compétence précise sur un champ d’expertise donné et très délimité ; peu de concurrence avec d’autres profils ; petites entreprises, services d’études expertise éléments déterminants : sujet, spécialisation, méthodologie ; pour des services R&D de grands groupes ; quand dimension internationale
  • 82. Clés du succès Facteurs de succès Facteurs d’échec Les parcours scientifiques et de gestion Des parcours SH sans stratégies actives Les profils grandes écoles et ingénieurs Le pari des « bonnes notes » (absence de compréhension des règles du jeu) Avoir un projet Les contraintes personnelles du type mobilité/familiales Les stratégies actives pendant avant et après la thèse (réseau, publications) Le cumul d’une série de « handicaps » : – Filière universitaire pure – Filières peu porteuses en termes de débouchés recherche – Pas de stratégies offensives – Des contraintes personnelles
  • 83. Conseils de consultants RH • 1) Suivre des formations sur le management et le monde économique selon Philippe Arsac (Eurowin Consulting). • 2) Expliquer l’atout du temps doctoral qui consiste à réfléchir à long terme selon Pierre-Yves Grangier (Michael Page) et à être stable professionnellement selon Gérard Fedida (Still Working). • 3) Créer des passerelles vers le monde de l’entreprise tout au long des études selon Philippe Amiel (Promel).
  • 84. Conseils de consultants RH 4) Etre capable de changer de voie par rapport au sujet de thèse selon Philippe Seyrat (Philippe Seyrat Conseil) et de partir à l’étranger selon Bernard Denis et Véronique Gueroult (BDRH conseils). 5) Adapter son style et son langage au monde de l’entreprise en identifiant les compétences transversales selon Sophie Bellec (Sophie Bellec RH Conseil). 6) Au-delà de son savoir, montrer son savoir- être selon Christian Schnell (Schnell & Morgan) 7) Rédiger un double CV, l’un avec les compétences-clés, l’autre avec les compétences techniques selon Laurence Adda (DBAO Group).
  • 85. Conseils de consultants RH 8) Ecrire des lettres de motivation personnalisées en montrant sa spécificité qui comprend aussi bien ses forces que ses faiblesses selon Dr. Marie-Françoise Praml-Bode. 9) Rassurer son futur employeur grâce à un discours adapté et concret selon Evelyne Achache (Multicibles). 10) Le jour de l’entretien, rechercher l’intime conviction de l’employeur en prenant le recrutement à bras le corps, en devançant les questions, en prenant la parole et en la gardant tout en étant précis et exhaustif, en intéressant véritablement l’interlocuteur selon Jean-Michel Cathala (Jean-Michel Cathala conseils). • Référence : « Qui veut la peau des docteurs ? Voyage au bout de la jungle , Doctrix, 30 avril 2013. Cette recherche a fait l’objet d’une synthèse pour SYNTEC Syndicat Conseil en Recrutement en juin 2013 ( Recruter des docteurs : conseils et pratiques des consultants en ).
  • 87. Bibliographie des compétences doctorales - Direction des Ressources Humaines du CNRS et de l’Observatoire des métiers, Référentiel métier de chercheur », 2007 - Technopolis, « Compétences des doctorants et des docteurs, 2007 - CARRIAS Bruno et PARISOT Laurence, Recrutez des docteurs pour booster votre entreprise, 2009 - APEC et DELOITTE, Les besoins en compétences dans les métiers de la re , novembre 2010 - ABG, Dix raisons d’embaucher un docteur, Docteurs&Co 24 juin 2010 - Adoc Talent Management, Compétences-docteurs, 2011
  • 88. Bibliographie des compétences doctorales - POULAIN Sebastien, Bilan de compétence : valorisation du doctorat, BAIP (Bureau d’aide à l’insertion professionnelle) de Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2011 - APEC et DELOITTE, Les besoins en compétences de chercheurs à l’horizo , 2012 - POULAIN Sebastien, Qui veut la peau des docteurs ? Voyage au bout de la , Doctrix le 30 avril 2013 - APEC, Le devenir professionnel des jeunes docteurs, quel ch , revue Les études de l'emploi cadre, n°2014-57, octobre 2014,