SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  3
Télécharger pour lire hors ligne
©www.e-tahero.net
D r o i t d e s S o c i é t é s
IntroductionIntroduction
« La société est contrat par lequel, deux ou plusieurs personnes mettent en commun leurs
biens ou leur travail ou les deux à la fois en vue de partager le bénéfice qui pourra en
résulter » article 982 de D.O.C
RemarqueRemarque Le dahir de 13 février 1997 portant promulgation de la loi N° 5-96 sur le
S.A.R.L autorisant la création de celle-ci par une seule personne.
De cette définition, il apparaît que certaines conditions sont nécessaires à l’existence
d’une société :
- Réunion de deux ou plusieurs personnes qui formerons les associés (exception
faite pour la S.A.R.L) ;
- L’apport fait par les associés à la société ;
- Partage des bénéfices ;
- Volonté commune de contribuer au succès de l’entreprise. C’est ce qu’on appel
« l’affection societatis ».
Comme la société est un contrat, ce dernier doit obéir à des conditions de fond et de
forme pour la validité de sa formation.
Lorsque toutes ces conditions sont réunies, il y a création d’une personne morale distincte
de la personne des associés.
I – Eléments constitutifs de la société :
1 – Les associés :
A – La S.N.C :
- Le nombre doit être d’au moins deux.
- Ils ont tous la qualité de commerçant.
- Ils sont indéfiniment et solidairement responsables des dettes de la société
(responsabilité indéfinie et solidaire).
B – La S.A.R.L :
- Entre un et cinquante.
- Les associés ne sont pas commerçants.
- Ils ne sont responsables qu’à concurrence de leurs apports (dans la limite de leurs
apports).
C – La Société Anonyme (S.A) :
- Minimum : 5 actionnaires au moins.
- Ils n’ont pas la qualité de commerçants.
- Ils ne sont responsables que dans la limite de leurs apports.
- Les apports peuvent être faits sous forme de :
 Apports en numéraires : Versement en numéraire (espèces, chèque).
 Apports en nature : biens meubles, biens immeubles, ou encore droits
incorporels (fonds de commerce, brevet d’invention…)
 Apport en industrie : ce type d’apport peut se faire sous forme de service à
exécuter par l’apporteur (un ingénieur peut mettre ses connaissances ou son
savoir faire au service de la société).
RemarquesRemarques ::
Le Portail des Etudiants d’Economie
1
©www.e-tahero.net
- L’apport en industrie n’existe pas en S.A
- Il peut exister, sous certaines conditions, dans la S.A.R.L
- Les deux premiers types d’apports, forment seul le capital social, lequel est une
notion comptable qui doit être exprimée en chiffres : d’où la nécessité de procéder
à l’évaluation des biens en nature.
2 – Les bénéfices :
La société doit avoir pour but, la réalisation et le partage des bénéfices (but lucratif).
Si les associés sont appelés à partager les bénéfices, ils sont exposés à subir les pertes.
La part de chaque associé dans les bénéfices ou dans les pertes est proportionnelle à son
apport.
3 – L’affection societatis :
il faut que les associés aient la volonté commune de participer à la réalisation de l’objet
pour lequel la société a été construite et de contribuer à son succès.
Les associés doivent être placés sur un pied d’égalité sans qu’il y ait de subordination
antre eux. Ils ont un droit de regard sur la marche des affaires de la société, et peuvent à
tout moment en contrôler la gestion.
II – Conditions de formation de contrat de société :
1 – Conditions de fonds :
Ce sont celles de droit commun. On signal cependant quelques particularités concernent
la capacité et l’objet.
A – La capacité :
Les conditions de capacité diffèrent selon la nature de la société :
- Dans la SNC, il faut avoir la capacité de faire le commerce puisque la qualité de
commerçant est exigée dans ce type de société.
- Dans la SARL et la SA, la capacité de faire le commerce n’est pas exigée, seule la
capacité civile suffit.
B – L’objet :
Toute société doit avoir un objet licite : non contraire à la loi, à l’ordre public et aux bonnes
mœurs.
2 – Conditions de forme :
La constitution de la société doit se matérialisée par la rédaction d’un écrit (authentique ou
sous-seing privé) qui porte le nom de statut.
3 – Conditions de publicité :
La publicité consiste dans l’accomplissement de trois formalités :
- Le dépôt en secrétariat greffe d’un tribunal (de commerce ou éventuellement de 1ère
instance) d’une copie des statuts.
- L’immatriculation au registre du commerce.
- L’insertion dans un journal d’annonces légales (J.A.L) et au bulletin officiel.
Toute modification apportée au statut doit, à peine de nullité, être soumise aux mêmes
formalités de publicité de l’acte constitutif.
III – La personnalité morale de la société :
La société est une personne morale, il s’en suit :
- La société a un nom ;
- Elle a un domicile : le siège social ;
- Elle a une nationalité ;
Le Portail des Etudiants d’Economie
2
©www.e-tahero.net
- Elle a une existence juridique propre qui lui permet d’accomplire les actes de tout
nature. (Elle peut exercer des poursuites en justice sans avoir à mentionner les
noms des associés sur les actes de procédure) ;
- La société a un patrimoine constitué par l’actif et le passif social, qui se distingue de
celui des associés. Il en résulte :
 Le patrimoine de la société constitue le gage exclusif des créanciers de la
société qui ne peuvent être concurrencés par les créances personnelles des
associés.
 Il ne peut y avoir compensation entre les créances de la société et les dettes
personnelles des associés et inversement.
 La faillite de la société n’entraîne pas la faillite des associés, et la faillite de l’un
des associés ne s’étend pas à la société. C’est le principe de l’indépendance
des faillites.
IV – Distinction entre société civile et société commerciale :
La distinction entre société civile et société commerciale, elle se base en principe sur
l’objet de la société :
 Toute société ayant un objet commercial est réputée commerciale (commercialité
par l’objet). Ce principe de la commercialité par l’objet admet la dérogation
suivante : Toute société qui a la forme de société par actions (S.A, S.C.A, S.A.R.L)
ou S.C.S et S.N.C, est réputée commerciale même si son objet est civile.
 Sont civiles, les sociétés qui n’ont ni forme commerciale ni objet commercial.
Le Portail des Etudiants d’Economie
3

Contenu connexe

Tendances

Droit des sociétés version final s4 dr. khalid farid 2016
Droit des sociétés version final s4 dr. khalid farid 2016Droit des sociétés version final s4 dr. khalid farid 2016
Droit des sociétés version final s4 dr. khalid farid 2016Jamal Yasser
 
Gestion d'entreprise droit - s4
Gestion d'entreprise   droit - s4Gestion d'entreprise   droit - s4
Gestion d'entreprise droit - s4Amine Chahed
 
Séance 1 droit commercial
 Séance 1 droit commercial   Séance 1 droit commercial
Séance 1 droit commercial sciafrique
 
Le fonds de commerce en droit marocain
Le fonds de commerce en droit marocainLe fonds de commerce en droit marocain
Le fonds de commerce en droit marocainAllaeddine Makhlouk
 
Le fonds de commerce enf
Le fonds de commerce enfLe fonds de commerce enf
Le fonds de commerce enfimen baccouche
 
Code de commerce
Code de commerceCode de commerce
Code de commerceKhawla At
 
Oulhaj droit commercial
Oulhaj droit commercialOulhaj droit commercial
Oulhaj droit commercialoulhadjbadia
 
Droit des affaires marocain
Droit des affaires marocainDroit des affaires marocain
Droit des affaires marocainhanae boubnane
 
Le fonds de commerce et le fonds commercial
Le fonds de commerce et le fonds commercial Le fonds de commerce et le fonds commercial
Le fonds de commerce et le fonds commercial Oumaima Karim
 
Discours Academique
Discours AcademiqueDiscours Academique
Discours Academiqueguest44c8e1
 
Code de-commerce.la présente loi régit les actes de commerce et les commerçants
Code de-commerce.la présente loi régit les actes de commerce et les commerçantsCode de-commerce.la présente loi régit les actes de commerce et les commerçants
Code de-commerce.la présente loi régit les actes de commerce et les commerçantsAllaeddine Makhlouk
 
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951Mejdoubi Amal
 

Tendances (16)

Fonds de commerce
Fonds de commerce Fonds de commerce
Fonds de commerce
 
Droit des sociétés version final s4 dr. khalid farid 2016
Droit des sociétés version final s4 dr. khalid farid 2016Droit des sociétés version final s4 dr. khalid farid 2016
Droit des sociétés version final s4 dr. khalid farid 2016
 
Gestion d'entreprise droit - s4
Gestion d'entreprise   droit - s4Gestion d'entreprise   droit - s4
Gestion d'entreprise droit - s4
 
Séance 1 droit commercial
 Séance 1 droit commercial   Séance 1 droit commercial
Séance 1 droit commercial
 
Le fonds de commerce en droit marocain
Le fonds de commerce en droit marocainLe fonds de commerce en droit marocain
Le fonds de commerce en droit marocain
 
Le fonds de commerce enf
Le fonds de commerce enfLe fonds de commerce enf
Le fonds de commerce enf
 
Le droit commercial
Le droit commercialLe droit commercial
Le droit commercial
 
Code de commerce
Code de commerceCode de commerce
Code de commerce
 
Oulhaj droit commercial
Oulhaj droit commercialOulhaj droit commercial
Oulhaj droit commercial
 
Droit des affaires marocain
Droit des affaires marocainDroit des affaires marocain
Droit des affaires marocain
 
Le fonds de commerce et le fonds commercial
Le fonds de commerce et le fonds commercial Le fonds de commerce et le fonds commercial
Le fonds de commerce et le fonds commercial
 
Discours Academique
Discours AcademiqueDiscours Academique
Discours Academique
 
Droit
DroitDroit
Droit
 
Code de-commerce.la présente loi régit les actes de commerce et les commerçants
Code de-commerce.la présente loi régit les actes de commerce et les commerçantsCode de-commerce.la présente loi régit les actes de commerce et les commerçants
Code de-commerce.la présente loi régit les actes de commerce et les commerçants
 
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
 
Code de commerce marocain
Code de commerce marocainCode de commerce marocain
Code de commerce marocain
 

En vedette

Règlement - Concours Photo INFORAD 2011
Règlement - Concours Photo INFORAD 2011Règlement - Concours Photo INFORAD 2011
Règlement - Concours Photo INFORAD 2011INFORAD
 
La fiscalité des entreprises en France
La fiscalité des entreprises en FranceLa fiscalité des entreprises en France
La fiscalité des entreprises en FranceKourosh Shamlou
 
Guide annoté du PCG 2005
Guide annoté du PCG 2005 Guide annoté du PCG 2005
Guide annoté du PCG 2005 smemanager
 
Annales compta des sociétés l3 2012
 Annales compta des sociétés l3 2012 Annales compta des sociétés l3 2012
Annales compta des sociétés l3 2012BDE_IEMN_IAE
 
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilitéPrincipes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilitéAbdelhak Essoulahi
 
402144b8ec36c04ebe558e4e313c3edf i asifrs
402144b8ec36c04ebe558e4e313c3edf i asifrs402144b8ec36c04ebe558e4e313c3edf i asifrs
402144b8ec36c04ebe558e4e313c3edf i asifrsAbd Elkhalek Mounir
 
Comptabilité et obligations fiscales principes de base et conseils
Comptabilité et obligations fiscales principes de base et conseils Comptabilité et obligations fiscales principes de base et conseils
Comptabilité et obligations fiscales principes de base et conseils impulse.brussels
 
Formrs juridiques des sociétès
Formrs juridiques des sociétèsFormrs juridiques des sociétès
Formrs juridiques des sociétèshoudajob
 
Dcg comptabilite approfondie-2010
Dcg comptabilite approfondie-2010Dcg comptabilite approfondie-2010
Dcg comptabilite approfondie-2010Abderrahim Jaafar
 
Fiscalité resumé de systeme fiscal
Fiscalité   resumé de systeme fiscalFiscalité   resumé de systeme fiscal
Fiscalité resumé de systeme fiscalMejdoubi Amal
 
Droit du travail
Droit du travailDroit du travail
Droit du travailzigfried92
 
Fiche pratique Hiérarchie des normes du travail
Fiche pratique Hiérarchie des normes du travailFiche pratique Hiérarchie des normes du travail
Fiche pratique Hiérarchie des normes du travailLAfficheSociale
 
Consolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : HomogénéisationConsolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : HomogénéisationStephane Lefrancq
 
Cours fiscalite
Cours fiscaliteCours fiscalite
Cours fiscaliteMa Ac
 
La comptabilisation de la paie 1 .
La comptabilisation de la paie 1                               .La comptabilisation de la paie 1                               .
La comptabilisation de la paie 1 .nadiaelam
 
Dscg 2014-corrige-ue4-comptabilite-et-audit
Dscg 2014-corrige-ue4-comptabilite-et-auditDscg 2014-corrige-ue4-comptabilite-et-audit
Dscg 2014-corrige-ue4-comptabilite-et-auditanirahya
 
Cours de consolidation
Cours de consolidationCours de consolidation
Cours de consolidationbonjour1989
 

En vedette (20)

Règlement - Concours Photo INFORAD 2011
Règlement - Concours Photo INFORAD 2011Règlement - Concours Photo INFORAD 2011
Règlement - Concours Photo INFORAD 2011
 
La fiscalité des entreprises en France
La fiscalité des entreprises en FranceLa fiscalité des entreprises en France
La fiscalité des entreprises en France
 
Guide annoté du PCG 2005
Guide annoté du PCG 2005 Guide annoté du PCG 2005
Guide annoté du PCG 2005
 
Annales compta des sociétés l3 2012
 Annales compta des sociétés l3 2012 Annales compta des sociétés l3 2012
Annales compta des sociétés l3 2012
 
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilitéPrincipes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
Principes et normes comptables fondamentaux de la comptabilité
 
Droit fiscal au maroc l'is
Droit fiscal au maroc l'isDroit fiscal au maroc l'is
Droit fiscal au maroc l'is
 
402144b8ec36c04ebe558e4e313c3edf i asifrs
402144b8ec36c04ebe558e4e313c3edf i asifrs402144b8ec36c04ebe558e4e313c3edf i asifrs
402144b8ec36c04ebe558e4e313c3edf i asifrs
 
Comptabilité et obligations fiscales principes de base et conseils
Comptabilité et obligations fiscales principes de base et conseils Comptabilité et obligations fiscales principes de base et conseils
Comptabilité et obligations fiscales principes de base et conseils
 
Formrs juridiques des sociétès
Formrs juridiques des sociétèsFormrs juridiques des sociétès
Formrs juridiques des sociétès
 
Dcg comptabilite approfondie-2010
Dcg comptabilite approfondie-2010Dcg comptabilite approfondie-2010
Dcg comptabilite approfondie-2010
 
Fiscalité resumé de systeme fiscal
Fiscalité   resumé de systeme fiscalFiscalité   resumé de systeme fiscal
Fiscalité resumé de systeme fiscal
 
Droit du travail
Droit du travailDroit du travail
Droit du travail
 
Fiche pratique Hiérarchie des normes du travail
Fiche pratique Hiérarchie des normes du travailFiche pratique Hiérarchie des normes du travail
Fiche pratique Hiérarchie des normes du travail
 
Consolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : HomogénéisationConsolidation 2 : Homogénéisation
Consolidation 2 : Homogénéisation
 
Fiscalité des Entreprises en France-principaux impôts et taxes, calendrier me...
Fiscalité des Entreprises en France-principaux impôts et taxes, calendrier me...Fiscalité des Entreprises en France-principaux impôts et taxes, calendrier me...
Fiscalité des Entreprises en France-principaux impôts et taxes, calendrier me...
 
Cours fiscalite
Cours fiscaliteCours fiscalite
Cours fiscalite
 
La comptabilisation de la paie 1 .
La comptabilisation de la paie 1                               .La comptabilisation de la paie 1                               .
La comptabilisation de la paie 1 .
 
Dscg 2014-corrige-ue4-comptabilite-et-audit
Dscg 2014-corrige-ue4-comptabilite-et-auditDscg 2014-corrige-ue4-comptabilite-et-audit
Dscg 2014-corrige-ue4-comptabilite-et-audit
 
Cgo porte ouverte 2010
Cgo porte ouverte 2010Cgo porte ouverte 2010
Cgo porte ouverte 2010
 
Cours de consolidation
Cours de consolidationCours de consolidation
Cours de consolidation
 

Similaire à De droit societes

Gestion d'entreprise droit - s4
Gestion d'entreprise   droit - s4Gestion d'entreprise   droit - s4
Gestion d'entreprise droit - s4Mahmoud Hakmouni
 
DROIT DES AFFAIRES 1.pdf
DROIT DES AFFAIRES 1.pdfDROIT DES AFFAIRES 1.pdf
DROIT DES AFFAIRES 1.pdfLahnachSoufiane
 
Sociéte en commandite simple
Sociéte en commandite simpleSociéte en commandite simple
Sociéte en commandite simpleYaya Im
 
Droit des sociétés oulhadj s5
Droit des sociétés  oulhadj s5Droit des sociétés  oulhadj s5
Droit des sociétés oulhadj s5oulhadjbadia
 
Exposé Droit des Sociétés ACG 2022-2023.pptx
Exposé Droit des Sociétés ACG 2022-2023.pptxExposé Droit des Sociétés ACG 2022-2023.pptx
Exposé Droit des Sociétés ACG 2022-2023.pptxIliasAzami
 
Ent06 montages juridiques
Ent06    montages juridiquesEnt06    montages juridiques
Ent06 montages juridiquesCatalisMTL
 
537f4804e4b8b.pdf
537f4804e4b8b.pdf537f4804e4b8b.pdf
537f4804e4b8b.pdfaniss25
 
Etude juridique
Etude juridiqueEtude juridique
Etude juridiquegmohad
 
S5123 les formes juridiques des entreprises .pdf
S5123 les formes juridiques des entreprises .pdfS5123 les formes juridiques des entreprises .pdf
S5123 les formes juridiques des entreprises .pdfsoumiazemmahi
 
Partie i e.o.a.e(mr seddiki)
Partie i e.o.a.e(mr seddiki)Partie i e.o.a.e(mr seddiki)
Partie i e.o.a.e(mr seddiki)FSJEST13
 
Comptabilité des sociétés juridique et pratique
Comptabilité des sociétés  juridique et pratiqueComptabilité des sociétés  juridique et pratique
Comptabilité des sociétés juridique et pratiqueAbdelhak Essoulahi
 
Comptabilité des société
Comptabilité des sociétéComptabilité des société
Comptabilité des sociétéJamal Ait Ahmid
 
La transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdfLa transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdfSoukainaAitounougmar1
 
projet SARL.........................................
projet SARL.........................................projet SARL.........................................
projet SARL.........................................AmineBhs
 
Cours organisation des entreprises
Cours organisation des entreprisesCours organisation des entreprises
Cours organisation des entreprisesM0os
 
Cours compta approf (ofppt)
Cours compta approf (ofppt)Cours compta approf (ofppt)
Cours compta approf (ofppt)Amina Dinarr
 
Actions émises par sa (1)
Actions émises par sa (1)Actions émises par sa (1)
Actions émises par sa (1)diva1990
 
comprendre-les-structures-juridiques.pdf
comprendre-les-structures-juridiques.pdfcomprendre-les-structures-juridiques.pdf
comprendre-les-structures-juridiques.pdfJhonsleyDorsainvil
 

Similaire à De droit societes (20)

Gestion d'entreprise droit - s4
Gestion d'entreprise   droit - s4Gestion d'entreprise   droit - s4
Gestion d'entreprise droit - s4
 
DROIT DES AFFAIRES 1.pdf
DROIT DES AFFAIRES 1.pdfDROIT DES AFFAIRES 1.pdf
DROIT DES AFFAIRES 1.pdf
 
Sociéte en commandite simple
Sociéte en commandite simpleSociéte en commandite simple
Sociéte en commandite simple
 
Droit des sociétés oulhadj s5
Droit des sociétés  oulhadj s5Droit des sociétés  oulhadj s5
Droit des sociétés oulhadj s5
 
Exposé Droit des Sociétés ACG 2022-2023.pptx
Exposé Droit des Sociétés ACG 2022-2023.pptxExposé Droit des Sociétés ACG 2022-2023.pptx
Exposé Droit des Sociétés ACG 2022-2023.pptx
 
Ent06 montages juridiques
Ent06    montages juridiquesEnt06    montages juridiques
Ent06 montages juridiques
 
537f4804e4b8b.pdf
537f4804e4b8b.pdf537f4804e4b8b.pdf
537f4804e4b8b.pdf
 
Etude juridique
Etude juridiqueEtude juridique
Etude juridique
 
S5123 les formes juridiques des entreprises .pdf
S5123 les formes juridiques des entreprises .pdfS5123 les formes juridiques des entreprises .pdf
S5123 les formes juridiques des entreprises .pdf
 
Etude juridique
Etude juridiqueEtude juridique
Etude juridique
 
Partie i e.o.a.e(mr seddiki)
Partie i e.o.a.e(mr seddiki)Partie i e.o.a.e(mr seddiki)
Partie i e.o.a.e(mr seddiki)
 
Comptabilité des sociétés juridique et pratique
Comptabilité des sociétés  juridique et pratiqueComptabilité des sociétés  juridique et pratique
Comptabilité des sociétés juridique et pratique
 
Comptabilité des société
Comptabilité des sociétéComptabilité des société
Comptabilité des société
 
fusion.pptx
fusion.pptxfusion.pptx
fusion.pptx
 
La transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdfLa transformation de l'EI en SARL.pdf
La transformation de l'EI en SARL.pdf
 
projet SARL.........................................
projet SARL.........................................projet SARL.........................................
projet SARL.........................................
 
Cours organisation des entreprises
Cours organisation des entreprisesCours organisation des entreprises
Cours organisation des entreprises
 
Cours compta approf (ofppt)
Cours compta approf (ofppt)Cours compta approf (ofppt)
Cours compta approf (ofppt)
 
Actions émises par sa (1)
Actions émises par sa (1)Actions émises par sa (1)
Actions émises par sa (1)
 
comprendre-les-structures-juridiques.pdf
comprendre-les-structures-juridiques.pdfcomprendre-les-structures-juridiques.pdf
comprendre-les-structures-juridiques.pdf
 

Plus de Mejdoubi Amal

Accounting and finance terms
Accounting and finance termsAccounting and finance terms
Accounting and finance termsMejdoubi Amal
 
comptabilité analytique les coûts complets
comptabilité analytique les coûts completscomptabilité analytique les coûts complets
comptabilité analytique les coûts completsMejdoubi Amal
 
Amortissement degressif
Amortissement degressifAmortissement degressif
Amortissement degressifMejdoubi Amal
 
choix investissement
choix investissementchoix investissement
choix investissementMejdoubi Amal
 
amortissement et depreciation des immobilisations
amortissement et depreciation  des immobilisations amortissement et depreciation  des immobilisations
amortissement et depreciation des immobilisations Mejdoubi Amal
 
les stocks-comptabilitié
les stocks-comptabilitiéles stocks-comptabilitié
les stocks-comptabilitiéMejdoubi Amal
 
introduction -Marketing
introduction -Marketing introduction -Marketing
introduction -Marketing Mejdoubi Amal
 
La taxe sur_la_valeur_ajoutee
La taxe sur_la_valeur_ajouteeLa taxe sur_la_valeur_ajoutee
La taxe sur_la_valeur_ajouteeMejdoubi Amal
 
comptabilité analytique
comptabilité analytique comptabilité analytique
comptabilité analytique Mejdoubi Amal
 
Comptabilite-analytique
 Comptabilite-analytique Comptabilite-analytique
Comptabilite-analytiqueMejdoubi Amal
 
Cours complet macroéconomie
Cours complet macroéconomie Cours complet macroéconomie
Cours complet macroéconomie Mejdoubi Amal
 
Théorie keynesien et equilibre
Théorie keynesien et equilibreThéorie keynesien et equilibre
Théorie keynesien et equilibreMejdoubi Amal
 
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)Mejdoubi Amal
 

Plus de Mejdoubi Amal (20)

Compta analytique
Compta analytiqueCompta analytique
Compta analytique
 
Accounting and finance terms
Accounting and finance termsAccounting and finance terms
Accounting and finance terms
 
comptabilité analytique les coûts complets
comptabilité analytique les coûts completscomptabilité analytique les coûts complets
comptabilité analytique les coûts complets
 
Amortissement degressif
Amortissement degressifAmortissement degressif
Amortissement degressif
 
les provisions
les provisionsles provisions
les provisions
 
choix investissement
choix investissementchoix investissement
choix investissement
 
amortissement et depreciation des immobilisations
amortissement et depreciation  des immobilisations amortissement et depreciation  des immobilisations
amortissement et depreciation des immobilisations
 
les stocks-comptabilitié
les stocks-comptabilitiéles stocks-comptabilitié
les stocks-comptabilitié
 
introduction -Marketing
introduction -Marketing introduction -Marketing
introduction -Marketing
 
La taxe sur_la_valeur_ajoutee
La taxe sur_la_valeur_ajouteeLa taxe sur_la_valeur_ajoutee
La taxe sur_la_valeur_ajoutee
 
Analyse financier
Analyse financier Analyse financier
Analyse financier
 
comptabilité analytique
comptabilité analytique comptabilité analytique
comptabilité analytique
 
Comptabilite-analytique
 Comptabilite-analytique Comptabilite-analytique
Comptabilite-analytique
 
Cours complet macroéconomie
Cours complet macroéconomie Cours complet macroéconomie
Cours complet macroéconomie
 
Cours-macroeconomie
 Cours-macroeconomie  Cours-macroeconomie
Cours-macroeconomie
 
Théorie keynesien et equilibre
Théorie keynesien et equilibreThéorie keynesien et equilibre
Théorie keynesien et equilibre
 
Is lm
Is   lmIs   lm
Is lm
 
Lexique economique
Lexique economiqueLexique economique
Lexique economique
 
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
 
Inflation
InflationInflation
Inflation
 

De droit societes

  • 1. ©www.e-tahero.net D r o i t d e s S o c i é t é s IntroductionIntroduction « La société est contrat par lequel, deux ou plusieurs personnes mettent en commun leurs biens ou leur travail ou les deux à la fois en vue de partager le bénéfice qui pourra en résulter » article 982 de D.O.C RemarqueRemarque Le dahir de 13 février 1997 portant promulgation de la loi N° 5-96 sur le S.A.R.L autorisant la création de celle-ci par une seule personne. De cette définition, il apparaît que certaines conditions sont nécessaires à l’existence d’une société : - Réunion de deux ou plusieurs personnes qui formerons les associés (exception faite pour la S.A.R.L) ; - L’apport fait par les associés à la société ; - Partage des bénéfices ; - Volonté commune de contribuer au succès de l’entreprise. C’est ce qu’on appel « l’affection societatis ». Comme la société est un contrat, ce dernier doit obéir à des conditions de fond et de forme pour la validité de sa formation. Lorsque toutes ces conditions sont réunies, il y a création d’une personne morale distincte de la personne des associés. I – Eléments constitutifs de la société : 1 – Les associés : A – La S.N.C : - Le nombre doit être d’au moins deux. - Ils ont tous la qualité de commerçant. - Ils sont indéfiniment et solidairement responsables des dettes de la société (responsabilité indéfinie et solidaire). B – La S.A.R.L : - Entre un et cinquante. - Les associés ne sont pas commerçants. - Ils ne sont responsables qu’à concurrence de leurs apports (dans la limite de leurs apports). C – La Société Anonyme (S.A) : - Minimum : 5 actionnaires au moins. - Ils n’ont pas la qualité de commerçants. - Ils ne sont responsables que dans la limite de leurs apports. - Les apports peuvent être faits sous forme de :  Apports en numéraires : Versement en numéraire (espèces, chèque).  Apports en nature : biens meubles, biens immeubles, ou encore droits incorporels (fonds de commerce, brevet d’invention…)  Apport en industrie : ce type d’apport peut se faire sous forme de service à exécuter par l’apporteur (un ingénieur peut mettre ses connaissances ou son savoir faire au service de la société). RemarquesRemarques :: Le Portail des Etudiants d’Economie 1
  • 2. ©www.e-tahero.net - L’apport en industrie n’existe pas en S.A - Il peut exister, sous certaines conditions, dans la S.A.R.L - Les deux premiers types d’apports, forment seul le capital social, lequel est une notion comptable qui doit être exprimée en chiffres : d’où la nécessité de procéder à l’évaluation des biens en nature. 2 – Les bénéfices : La société doit avoir pour but, la réalisation et le partage des bénéfices (but lucratif). Si les associés sont appelés à partager les bénéfices, ils sont exposés à subir les pertes. La part de chaque associé dans les bénéfices ou dans les pertes est proportionnelle à son apport. 3 – L’affection societatis : il faut que les associés aient la volonté commune de participer à la réalisation de l’objet pour lequel la société a été construite et de contribuer à son succès. Les associés doivent être placés sur un pied d’égalité sans qu’il y ait de subordination antre eux. Ils ont un droit de regard sur la marche des affaires de la société, et peuvent à tout moment en contrôler la gestion. II – Conditions de formation de contrat de société : 1 – Conditions de fonds : Ce sont celles de droit commun. On signal cependant quelques particularités concernent la capacité et l’objet. A – La capacité : Les conditions de capacité diffèrent selon la nature de la société : - Dans la SNC, il faut avoir la capacité de faire le commerce puisque la qualité de commerçant est exigée dans ce type de société. - Dans la SARL et la SA, la capacité de faire le commerce n’est pas exigée, seule la capacité civile suffit. B – L’objet : Toute société doit avoir un objet licite : non contraire à la loi, à l’ordre public et aux bonnes mœurs. 2 – Conditions de forme : La constitution de la société doit se matérialisée par la rédaction d’un écrit (authentique ou sous-seing privé) qui porte le nom de statut. 3 – Conditions de publicité : La publicité consiste dans l’accomplissement de trois formalités : - Le dépôt en secrétariat greffe d’un tribunal (de commerce ou éventuellement de 1ère instance) d’une copie des statuts. - L’immatriculation au registre du commerce. - L’insertion dans un journal d’annonces légales (J.A.L) et au bulletin officiel. Toute modification apportée au statut doit, à peine de nullité, être soumise aux mêmes formalités de publicité de l’acte constitutif. III – La personnalité morale de la société : La société est une personne morale, il s’en suit : - La société a un nom ; - Elle a un domicile : le siège social ; - Elle a une nationalité ; Le Portail des Etudiants d’Economie 2
  • 3. ©www.e-tahero.net - Elle a une existence juridique propre qui lui permet d’accomplire les actes de tout nature. (Elle peut exercer des poursuites en justice sans avoir à mentionner les noms des associés sur les actes de procédure) ; - La société a un patrimoine constitué par l’actif et le passif social, qui se distingue de celui des associés. Il en résulte :  Le patrimoine de la société constitue le gage exclusif des créanciers de la société qui ne peuvent être concurrencés par les créances personnelles des associés.  Il ne peut y avoir compensation entre les créances de la société et les dettes personnelles des associés et inversement.  La faillite de la société n’entraîne pas la faillite des associés, et la faillite de l’un des associés ne s’étend pas à la société. C’est le principe de l’indépendance des faillites. IV – Distinction entre société civile et société commerciale : La distinction entre société civile et société commerciale, elle se base en principe sur l’objet de la société :  Toute société ayant un objet commercial est réputée commerciale (commercialité par l’objet). Ce principe de la commercialité par l’objet admet la dérogation suivante : Toute société qui a la forme de société par actions (S.A, S.C.A, S.A.R.L) ou S.C.S et S.N.C, est réputée commerciale même si son objet est civile.  Sont civiles, les sociétés qui n’ont ni forme commerciale ni objet commercial. Le Portail des Etudiants d’Economie 3