SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  7
Télécharger pour lire hors ligne
1/7

Chap.6 : Les provisions

Les provisions sont des charges calculées (comme les amortissements et les dépréciations)
qui constatent (en règle générale) des augmentations probables du passif.
On distingue toutefois :
-

Les provisions (pour risques et charges) : elles constatent des dettes probables.

-

Les provisions réglementées : ce sont des charges calculées comptabilisées par
application de règles fiscales (elles permettent de réduire le bénéfice imposables).

I- Les provisions (pour risques et charges)

NB : Le terme « provisions pour risques et charges » a disparu du PCG, il est remplacé par le
terme « provisions ». Les sous-comptes « Provisions pour risques » (151) et « Provisions pour
charges » (15 sauf 151) ont toutefois été maintenus.

A) Définition des provisions

« Une provision est un passif dont l’échéance ou le montant n’est pas fixé de façon
précise ». (PCG art. 212-3)
Cf. document : Définitions des passifs
Cette définition ne permet pas de distinguer les provisions des charges à payer, elle doit être
complétée par les critères de première comptabilisation des passifs (Cf. PCG art. 312-1) :
A la clôture de l’exercice, une provision est comptabilisée si :
-

Une obligation (légale, réglementaire ou contractuelle) à l’égard d’un tiers existe à la date
de clôture (ex : obligation de garantie dans les contrats de vente, obligation de réparer un
dommage causé à un tiers, obligation légale de remise en état de bâtiments…) ;

-

Il est probable (i.e. presque certain…) que cette obligation provoquera une sortie de
ressources au bénéfice de ce tiers et le montant peut être estimé avec « une fiabilité
suffisante » (ex : coût des réparations déterminé par des statistiques, indemnités calculées
par des experts…).

Les provisions sont des dettes (charges) probables : l’obligation existe mais elle n’est pas
certaine, le montant, ou l’échéance, n’est pas connu de façon précise.
La charge est rattachée au résultat de l’exercice au cours duquel l’obligation envers le tiers est
connue : application des principes de prudence et d’indépendance des exercices.
(NB : Les charges à payer sont des passifs certains, elles sont rattachées aux dettes certaines).
2/7

B) Comptabilisation des provisions

1) Première comptabilisation (constitution) d’une provision

Une provision constitue :
-

Une charge (probable/calculée) : débit d’un compte 6 :

6815 / 6865 / 6875 : Dotations aux provisions d’exploitation / financières / exceptionnelles
-

Une dette (probable) : crédit d’un compte de passif :
15 Provisions (Cf. plan de comptes)

NB : Charge d’exploitation, financière ou exceptionnelle, en fonction de la nature de la charge
probable.

Exemple : Pendant l’exercice N, l’entreprise a pris la décision de fermer une de ses usines au
cours de l’exercice suivant (N+1). Au 31/12/N, les indemnités de licenciement que
l’entreprise devra verser au personnel sont estimées à 50 000 €.
NB : L’obligation existe (obligation légale et/ou contractuelle) mais le montant n’est pas
connu de façon précise (plusieurs solutions seront proposées aux salariés : reclassements,
préretraites ou licenciements).
31/12/N

6815
154

Dotations aux provisions d’exploitation
Provisions pour restructurations
Constitution d’une provision (Indemnités de licenc.)

50 000
50 000

2) Ajustement ou annulation des provisions

A la clôture de chaque exercice, les provisions sont revues et font éventuellement l’objet d’un
ajustement :
-

Une dotation si le montant de la charge probable est augmenté (même écriture que la
première dotation).

-

Une reprise si le montant est diminué ou annulé i.e. si la provision est devenue, en tout ou
partie sans objet (écriture en sens inverse avec un compte de reprise : 7815, 7865 ou
7875).

Si la charge devient certaine, elle est normalement comptabilisée (par nature dans un compte
de la classe 6) et la provision (constituée au cours des exercices précédents) est soldée (reprise
pour solde).
3/7

Exemple (suite) :
Indemnités de licenciement versées à la fermeture de l’usine (31/08/N+1) : 55 000 €
La dette probable est devenue certaine et la provision est devenue sans objet :

31/08/N+1

641
421

Rémunération du personnel (Indemnités)
Personnel – Rémunérations dues
Indemnités de licenciement

55 000
55 000

31/12/N+1

154
7815

Provisions pour restructurations
Reprises sur provisions d’exploitation
Annulation provision (devenue sans objet)

50 000
50 000

La reprise permet d’éviter de comptabiliser deux fois la charge (l’incidence sur le résultat de
N+1, i.e. une charge nette de 5 000, correspond à une sous évaluation de la provision en N).

Remarque : Cas particulier du compte 157 Provisions pour charges à répartir sur plusieurs
exercices (1572 Provisions pour gros entretien ou grandes révisions)
Le compte 157 « enregistre les provisions destinées à couvrir des charges prévisibles,
importantes, ne présentant pas un caractère annuel, telles que les frais de grosses
réparations, et qui, en conséquence, ne sauraient être supportées par le seul exercice au cours
duquel elles sont engagées » (PCG art. 441/15)
Les dépenses sont ainsi étalées sur plusieurs exercices (3 ou 4 en général) avant qu’elles ne
soient effectivement engagées et lorsque la charge réelle est enregistrée (au cours de
l’exercice de réalisation des travaux), le montant total de la provision est repris.

Cf. Cas Janson p.197 : Provisions (pour R & C)
4/7

II- Les provisions réglementées (Les amortissements dérogatoires)

A) Définition des provisions réglementées

« Les provisions réglementées sont des provisions qui ne correspondent pas à l’objet normal
d’une provision. Elles sont comptabilisées en application de dispositions légales. » (PCG art.
441/14).
NB : Objet normal d’une provision : constatation d’une dette probable.
Les provisions réglementées sont des charges calculées (i.e. ici fictives) qui ont pour seul
objet de réduire le bénéfice imposable et donc l’impôt. Elles correspondent à des avantages
fiscaux.
On parle de « provisions » dans la mesure où il s’agit de charges calculées enregistrées selon
un mécanisme identique à celui des provisions (dotation(s) : débit d’un compte 68(7) et crédit
d’un compte de passif 1(4), puis reprise(s) : débit 14 et crédit 787).

Exemples :

Cf. Plan de comptes : 14 – Provisions réglementées

En particulier (au programme du BTS) :
-

1424 Provisions pour investissement (participation des salariés) : Cf. chap. 8 sur la
participation.

-

145 Amortissements dérogatoires : Cf. C.

B) Comptabilisation des provisions réglementées

1) Constitution de la provision réglementée

A la clôture de l’exercice au cours duquel l’entreprise est autorisée à comptabiliser une
provision réglementée :

31/12/N

6872/3/4
14(2/…/8)

Dotations aux provisions réglementées
Provisions réglementées
Constitution d’une provision réglementée

1 000
1 000

(NB : Idem provisions pour R et C, mais le compte 14 n’a pas la même signification : il
permet seulement de maintenir l’équilibre du bilan en compensant la diminution artificielle du
résultat. On peut l’assimiler à un compte d’attente).
5/7

2) Annulation (reprise) de la provision réglementée

Après un certain délai (une à plusieurs années suivant les provisions), les provisions
réglementées sont « rapportées au résultat » (i.e. annulées / reprises) soit en totalité, soit par
fractions :
31/12/N+n

14(2/…/8)
7872/3/4

Provisions réglementées
Reprises sur provisions réglementées

1 000
1 000

Reprise d’une provision réglementée
(Ou plusieurs reprises si rapport par fractions ; objectif : solder le compte 14 !)
Selon les cas :
-

La reprise est un produit imposable (l’avantage fiscal n’était que provisoire) ;

-

La reprise n’est pas imposable : elle fait l’objet d’une déduction extracomptable sur le
résultat fiscal (l’avantage fiscal est définitif).

C) Les amortissements dérogatoires (compte 145)

L’amortissement dérogatoire est la fraction (quote-part) de l’amortissement d’une
immobilisation « ne correspondant pas à l’objet normal d’un amortissement ou d’une
dépréciation » (PCG art. 322-2).
Les amortissements dérogatoires sont comptabilisés pour bénéficier d’un avantage fiscal ou,
dans certains cas, pour respecter la règle fiscale de l’amortissement minimum linéaire cumulé.
D’un point de vue comptable, les amortissements dérogatoires sont assimilés à des provisions
réglementées (même mécanisme comptable : dotations puis reprises).
En effet, l’amortissement est la répartition du coût d’une immobilisation sur sa durée
d’utilisation (la charge n’est pas fictive !) mais il faut distinguer :
•

L’amortissement comptable / économique (économiquement justifié – AEJ / technique) :
C’est l’amortissement tel qu’il est défini par le plan comptable (Cf. Chap.4) :
La durée d’amortissement doit correspondre à la durée d’utilisation prévue par l’entreprise et
le mode d’amortissement retenu doit permettre de traduire au mieux le « rythme de
consommation des avantages économiques » attendus de l’immobilisation. Le montant
amortissable est la valeur brute sous déduction de la valeur résiduelle (si elle est
significative).
L’amortissement économique peut donc être le mode linéaire, dégressif ou variable en
fonction d’une unité d’œuvre. (L’entreprise choisit le mode d’amortissement qui lui paraît
être le mieux adapté, à défaut elle retient le mode linéaire).
6/7

•

L’amortissement fiscal :
C’est l’amortissement défini par l’administration fiscale et qui correspond à la charge
maximale fiscalement déductible pour le calcul de l’impôt sur les bénéfices.
L’amortissement linéaire (sur une durée normale / usuelle d’utilisation) est considéré
comme le mode d’amortissement de « droit commun » i.e. toutes les immobilisations
amortissables peuvent être amorties légalement suivant ce mode. Les amortissements cumulés
doivent être au minimum égaux aux amortissements cumulés selon le mode linéaire, sans
déduction de la valeur résiduelle.
Cependant, l’administration fiscale autorise, dans certains cas, l’utilisation de modes
d’amortissement fiscalement plus avantageux que le mode linéaire i.e avec des dotations plus
importantes pour les premiers exercices (charge supérieure => bénéfice imposable
inférieur !) :
-

L’amortissement dégressif : il est réservé essentiellement aux biens d’équipement
industriel ;

-

L’amortissement fiscal exceptionnel sur 12 mois (deux exercices si l’acquisition est
en cours d’exercice) : il est réservé à quelques biens particuliers (logiciels acquis,
matériels destinés à économiser l’énergie, véhicules électriques…)

(Pour les actifs non éligibles à ces deux modes, le linéaire est en même temps le minimum et
le maximum déductible !)
Par conséquent, il peut exister une divergence entre l’amortissement comptable économique
et l’amortissement fiscal (lorsque l’amortissement fiscal ne correspond pas au rythme de
consommation des avantages économiques).
1er cas : Amortissement comptable > Amortissement fiscal
La dotation comptabilisée est supérieure à celle qui est en principe fiscalement autorisée.
Dans ce cas, le supplément d’amortissement comptable peut faire l’objet d’une réintégration
extra-comptable pour le calcul de l’impôt (sauf si l’entreprise apporte la preuve que
l’amortissement comptabilisé reflète bien le rythme de consommation des avantages
économiques attendus de l’actif…).
2e cas : Minimum fiscal < Amortissement comptable < Amortissement fiscal (autorisé)
La dotation comptabilisée est inférieure à celle qui est fiscalement autorisée. Si l’entreprise
retient l’amortissement économique mais souhaite toutefois bénéficier de l’avantage fiscal,
elle peut alors comptabiliser un amortissement dérogatoire (i.e. une provision réglementée).
Amortissement dérogatoire = Amortissement fiscal – Amortissement économique
(C’est le supplément de charge déductible par rapport à la dotation aux amortissements.)
7/7

Exemple :
Amortissement comptable économique : une dotation de 1 000
Amortissement fiscal : possibilité d’une dotation de 1 200 (charge déductible)
=> Amortissement dérogatoire = 1 200 – 1 000 = 200
31/12/N

6811
28…

Dotations aux amortissements
Amortissements des immobilisations
Dotation de l’exercice (amortissement éco.)

1 000
1 000

31/12/N

68725
145

Dotations aux prov. réglementées
Amortissements dérogatoires
Dotation de l’exercice (amortissement déro.)

200
200

NB : dotation (charge) fiscale : compte 681 + compte 687
Intérêt :
La VNC inscrite au bilan ne prend en compte que les amortissements économiques (les
amortissements dérogatoires étant inscrits au passif et non en déduction de l’actif) : la VNC
correspond bien à la valeur « économique » de l’immobilisation.

Cf. document : Exemple 1 : Les amortissements dérogatoires (facultatifs)
Amortissement comptable économique : linéaire
Amortissement fiscal : dégressif
3e cas : Amortissement comptable < Minimum fiscal
La dotation comptabilisée est inférieure au minimum obligatoire (linéaire en cumul). Dans ce
cas, l’entreprise doit en principe comptabiliser un amortissement dérogatoire :
Amortissement dérogatoire = Minimum fiscal – Amortissement économique

Cf. document : Exemple 2 : Les amortissements dérogatoires (obligatoires)
Amortissement comptable économique : linéaire sous déduction de la valeur résiduelle.
(La réduction de la durée n’étant pas compensée par la déduction de la valeur résiduelle.)

Cf. Cas Bruille 3 p.97 : Amortissements économiques, fiscaux et dérogatoires
Cas Everbat p.117 (E4 2007 Dossier 2) : Amortissements dérogatoires
Cas Hayek p.137 : Cessions d’immobilisations avec amortissements dérogatoires
Cas Armand (E4 2010 Dossier 4) : Cessions d’immo. avec amortissements dérogatoires
Cas Jo & Clo p.149 : Acquisition d’immo. avec subventions et amort. Dérogatoires
Cas La Briquette p.199 : Amortissements dérogatoires

Contenu connexe

Tendances

Comptabilisation de l'impôt sur les sociétés
Comptabilisation de l'impôt sur les sociétésComptabilisation de l'impôt sur les sociétés
Comptabilisation de l'impôt sur les sociétésAllaeddine Makhlouk
 
L'essentiel des normes IAS 12 et IAS 21
L'essentiel des normes IAS 12 et IAS 21L'essentiel des normes IAS 12 et IAS 21
L'essentiel des normes IAS 12 et IAS 21Stephane Lefrancq
 
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exerciceCours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exerciceAllaeddine Makhlouk
 
Le compte-des-produits-et-charges
Le compte-des-produits-et-chargesLe compte-des-produits-et-charges
Le compte-des-produits-et-chargesAllaeddine Makhlouk
 
Code général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptableCode général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptablebouchra elabbadi
 
Cours de la fiscalité s5
Cours de la fiscalité s5Cours de la fiscalité s5
Cours de la fiscalité s5Jamal Yasser
 
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.comComptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.comcours fsjes
 
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)Taha Can
 
Comptabilité approfondie
Comptabilité approfondieComptabilité approfondie
Comptabilité approfondiehickab
 
fiscalité internationale (1).pdf
fiscalité internationale (1).pdffiscalité internationale (1).pdf
fiscalité internationale (1).pdfayoubsafroui
 
6 investissement choix-d_investissement
6 investissement choix-d_investissement6 investissement choix-d_investissement
6 investissement choix-d_investissementBassem Jallouli
 
Cours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireCours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireghita ghaytouta
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGAISMAIEL KUN
 
Fiscalité impot sur les société (cours + exerices)
Fiscalité  impot sur les société (cours + exerices)Fiscalité  impot sur les société (cours + exerices)
Fiscalité impot sur les société (cours + exerices)穆罕 默德穆罕
 
Cours de-fiscalite-avec-exercices-corriges
Cours de-fiscalite-avec-exercices-corrigesCours de-fiscalite-avec-exercices-corriges
Cours de-fiscalite-avec-exercices-corrigesHabiba MEZYANI
 
Analyse comptable-appliquee-a-des-problemes-specifiques
Analyse comptable-appliquee-a-des-problemes-specifiquesAnalyse comptable-appliquee-a-des-problemes-specifiques
Analyse comptable-appliquee-a-des-problemes-specifiquesFINALIANCE
 
audit-de-tresorerie.pptx
audit-de-tresorerie.pptxaudit-de-tresorerie.pptx
audit-de-tresorerie.pptxMhammedKhassil2
 
Système fiscal marocain (2)
Système fiscal marocain (2)Système fiscal marocain (2)
Système fiscal marocain (2)Brahim Tissan
 

Tendances (20)

Comptabilisation de l'impôt sur les sociétés
Comptabilisation de l'impôt sur les sociétésComptabilisation de l'impôt sur les sociétés
Comptabilisation de l'impôt sur les sociétés
 
L'essentiel des normes IAS 12 et IAS 21
L'essentiel des normes IAS 12 et IAS 21L'essentiel des normes IAS 12 et IAS 21
L'essentiel des normes IAS 12 et IAS 21
 
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exerciceCours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
Cours de comptabilité générale travaux de fin d’exercice
 
Le compte-des-produits-et-charges
Le compte-des-produits-et-chargesLe compte-des-produits-et-charges
Le compte-des-produits-et-charges
 
Code général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptableCode général de la normalisation comptable
Code général de la normalisation comptable
 
Cours de la fiscalité s5
Cours de la fiscalité s5Cours de la fiscalité s5
Cours de la fiscalité s5
 
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.comComptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
Comptabilité analytique avec exercices corrigés - www.coursdefsjes.com
 
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
Comptabilite generale (cours+exercices corriges)
 
Comptabilité approfondie
Comptabilité approfondieComptabilité approfondie
Comptabilité approfondie
 
fiscalité internationale (1).pdf
fiscalité internationale (1).pdffiscalité internationale (1).pdf
fiscalité internationale (1).pdf
 
6 investissement choix-d_investissement
6 investissement choix-d_investissement6 investissement choix-d_investissement
6 investissement choix-d_investissement
 
Cours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaireCours+ gestion-budgétaire
Cours+ gestion-budgétaire
 
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGADecisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
Decisions d'Investissement et de Financement , S5 ENCGA
 
Gestion de tresorerie
Gestion de tresorerieGestion de tresorerie
Gestion de tresorerie
 
Fiscalité impot sur les société (cours + exerices)
Fiscalité  impot sur les société (cours + exerices)Fiscalité  impot sur les société (cours + exerices)
Fiscalité impot sur les société (cours + exerices)
 
Cours de-fiscalite-avec-exercices-corriges
Cours de-fiscalite-avec-exercices-corrigesCours de-fiscalite-avec-exercices-corriges
Cours de-fiscalite-avec-exercices-corriges
 
Analyse comptable-appliquee-a-des-problemes-specifiques
Analyse comptable-appliquee-a-des-problemes-specifiquesAnalyse comptable-appliquee-a-des-problemes-specifiques
Analyse comptable-appliquee-a-des-problemes-specifiques
 
audit-de-tresorerie.pptx
audit-de-tresorerie.pptxaudit-de-tresorerie.pptx
audit-de-tresorerie.pptx
 
Système fiscal marocain (2)
Système fiscal marocain (2)Système fiscal marocain (2)
Système fiscal marocain (2)
 
Cours résumé-de-fiscalite
Cours résumé-de-fiscaliteCours résumé-de-fiscalite
Cours résumé-de-fiscalite
 

En vedette

Exercices corrigés Compta S2
Exercices corrigés Compta S2Exercices corrigés Compta S2
Exercices corrigés Compta S2Cours Fsjest
 
Cours Sur Les Provisions simplifier et complets avec des Des TD
Cours Sur Les Provisions simplifier et complets avec des Des TD Cours Sur Les Provisions simplifier et complets avec des Des TD
Cours Sur Les Provisions simplifier et complets avec des Des TD essa1988
 
Travaux de fin d exe ter- tsge
Travaux de fin d exe  ter- tsgeTravaux de fin d exe  ter- tsge
Travaux de fin d exe ter- tsgeSamad Oulasri
 
Travaux de fin d exercice
Travaux de fin d exerciceTravaux de fin d exercice
Travaux de fin d exercicehassan1488
 
amortissements-et-provisions-fsjes Mohammdia
amortissements-et-provisions-fsjes Mohammdiaamortissements-et-provisions-fsjes Mohammdia
amortissements-et-provisions-fsjes MohammdiaYassine Chrif
 
Comptabilite-analytique
 Comptabilite-analytique Comptabilite-analytique
Comptabilite-analytiqueMejdoubi Amal
 
Accounting and finance terms
Accounting and finance termsAccounting and finance terms
Accounting and finance termsMejdoubi Amal
 
les stocks-comptabilitié
les stocks-comptabilitiéles stocks-comptabilitié
les stocks-comptabilitiéMejdoubi Amal
 
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)Mejdoubi Amal
 
2 amortissements-et-provisions-loulid-140408100350-phpapp01 (1)
2 amortissements-et-provisions-loulid-140408100350-phpapp01 (1)2 amortissements-et-provisions-loulid-140408100350-phpapp01 (1)
2 amortissements-et-provisions-loulid-140408100350-phpapp01 (1)Oumaima Hilmy
 
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)Mejdoubi Amal
 
S2 teeii-comptabilitgnrale-prisedesnotes-130501071828-phpapp02
S2 teeii-comptabilitgnrale-prisedesnotes-130501071828-phpapp02S2 teeii-comptabilitgnrale-prisedesnotes-130501071828-phpapp02
S2 teeii-comptabilitgnrale-prisedesnotes-130501071828-phpapp02Fsjest Tanger
 
Compta grl provisions
Compta grl provisionsCompta grl provisions
Compta grl provisionshassan1488
 
Fct de consommation et l'épargne
Fct de consommation et l'épargneFct de consommation et l'épargne
Fct de consommation et l'épargneMejdoubi Amal
 
amortissement et depreciation des immobilisations
amortissement et depreciation  des immobilisations amortissement et depreciation  des immobilisations
amortissement et depreciation des immobilisations Mejdoubi Amal
 
comptabilité analytique les coûts complets
comptabilité analytique les coûts completscomptabilité analytique les coûts complets
comptabilité analytique les coûts completsMejdoubi Amal
 

En vedette (20)

Exercices corrigés Compta S2
Exercices corrigés Compta S2Exercices corrigés Compta S2
Exercices corrigés Compta S2
 
Cours Sur Les Provisions simplifier et complets avec des Des TD
Cours Sur Les Provisions simplifier et complets avec des Des TD Cours Sur Les Provisions simplifier et complets avec des Des TD
Cours Sur Les Provisions simplifier et complets avec des Des TD
 
Travaux de fin d exe ter- tsge
Travaux de fin d exe  ter- tsgeTravaux de fin d exe  ter- tsge
Travaux de fin d exe ter- tsge
 
Les provisions
Les provisionsLes provisions
Les provisions
 
Travaux de fin d exercice
Travaux de fin d exerciceTravaux de fin d exercice
Travaux de fin d exercice
 
amortissements-et-provisions-fsjes Mohammdia
amortissements-et-provisions-fsjes Mohammdiaamortissements-et-provisions-fsjes Mohammdia
amortissements-et-provisions-fsjes Mohammdia
 
Comptabilite-analytique
 Comptabilite-analytique Comptabilite-analytique
Comptabilite-analytique
 
Accounting and finance terms
Accounting and finance termsAccounting and finance terms
Accounting and finance terms
 
les stocks-comptabilitié
les stocks-comptabilitiéles stocks-comptabilitié
les stocks-comptabilitié
 
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
 
2 amortissements-et-provisions-loulid-140408100350-phpapp01 (1)
2 amortissements-et-provisions-loulid-140408100350-phpapp01 (1)2 amortissements-et-provisions-loulid-140408100350-phpapp01 (1)
2 amortissements-et-provisions-loulid-140408100350-phpapp01 (1)
 
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)L'équilibre macréco le court terme (is lm)
L'équilibre macréco le court terme (is lm)
 
Analyse financier
Analyse financier Analyse financier
Analyse financier
 
S2 teeii-comptabilitgnrale-prisedesnotes-130501071828-phpapp02
S2 teeii-comptabilitgnrale-prisedesnotes-130501071828-phpapp02S2 teeii-comptabilitgnrale-prisedesnotes-130501071828-phpapp02
S2 teeii-comptabilitgnrale-prisedesnotes-130501071828-phpapp02
 
Provisions tce 2006
Provisions tce 2006Provisions tce 2006
Provisions tce 2006
 
Compta grl provisions
Compta grl provisionsCompta grl provisions
Compta grl provisions
 
Fct de consommation et l'épargne
Fct de consommation et l'épargneFct de consommation et l'épargne
Fct de consommation et l'épargne
 
Compta analytique
Compta analytiqueCompta analytique
Compta analytique
 
amortissement et depreciation des immobilisations
amortissement et depreciation  des immobilisations amortissement et depreciation  des immobilisations
amortissement et depreciation des immobilisations
 
comptabilité analytique les coûts complets
comptabilité analytique les coûts completscomptabilité analytique les coûts complets
comptabilité analytique les coûts complets
 

Similaire à les provisions

la comptabilisation des creances et dettes
la comptabilisation des creances et dettes la comptabilisation des creances et dettes
la comptabilisation des creances et dettes Fo Ka
 
Cours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdfCours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdfDjJackita
 
Travaux de fin_d'exercice (1)
Travaux de fin_d'exercice (1)Travaux de fin_d'exercice (1)
Travaux de fin_d'exercice (1)Simo Sahir
 
Cours complet.pdf
Cours complet.pdfCours complet.pdf
Cours complet.pdfDjJackita
 
Aperçu calculer et distribuer la rsp
Aperçu calculer et distribuer la rspAperçu calculer et distribuer la rsp
Aperçu calculer et distribuer la rspSophie Roy
 
Chapitre 5: Le tableau de financement
Chapitre 5: Le tableau de financement Chapitre 5: Le tableau de financement
Chapitre 5: Le tableau de financement Lotfi TALEB, ESSECT
 
cours de la COMPTABILITE_APPROFONDIE-4.pdf
cours de la COMPTABILITE_APPROFONDIE-4.pdfcours de la COMPTABILITE_APPROFONDIE-4.pdf
cours de la COMPTABILITE_APPROFONDIE-4.pdfHICHAMESSAOUDI2
 
Les operations de FINANCEMENTS 2020RR.docx
Les operations de FINANCEMENTS 2020RR.docxLes operations de FINANCEMENTS 2020RR.docx
Les operations de FINANCEMENTS 2020RR.docxMhandATLAGH4
 
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspotComptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspotManar Sefiane
 
Exercices de Gestion Financière
Exercices de Gestion Financière Exercices de Gestion Financière
Exercices de Gestion Financière Lotfi TALEB, ESSECT
 
L'arrtet des comptes aspects comptables et fiscaux
L'arrtet des comptes  aspects comptables et fiscauxL'arrtet des comptes  aspects comptables et fiscaux
L'arrtet des comptes aspects comptables et fiscauxAbdelhak Essoulahi
 
cours-danalyse-financiere-1.pdf
cours-danalyse-financiere-1.pdfcours-danalyse-financiere-1.pdf
cours-danalyse-financiere-1.pdfhassanamibh
 
Chapitre 2 les provisions.pptx
Chapitre 2 les provisions.pptxChapitre 2 les provisions.pptx
Chapitre 2 les provisions.pptxlutgardeloemba
 
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuitesAperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuitesSophie Roy
 

Similaire à les provisions (20)

Présentation IAS 19
Présentation IAS 19Présentation IAS 19
Présentation IAS 19
 
Les revenus professionnels rnr
Les revenus professionnels   rnrLes revenus professionnels   rnr
Les revenus professionnels rnr
 
la comptabilisation des creances et dettes
la comptabilisation des creances et dettes la comptabilisation des creances et dettes
la comptabilisation des creances et dettes
 
Cours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdfCours_2_ (9).pdf
Cours_2_ (9).pdf
 
Sig
SigSig
Sig
 
Travaux de fin_d'exercice (1)
Travaux de fin_d'exercice (1)Travaux de fin_d'exercice (1)
Travaux de fin_d'exercice (1)
 
Droit et compta
Droit et comptaDroit et compta
Droit et compta
 
Cours complet.pdf
Cours complet.pdfCours complet.pdf
Cours complet.pdf
 
Aperçu calculer et distribuer la rsp
Aperçu calculer et distribuer la rspAperçu calculer et distribuer la rsp
Aperçu calculer et distribuer la rsp
 
Chapitre 1
Chapitre 1Chapitre 1
Chapitre 1
 
Chapitre 5: Le tableau de financement
Chapitre 5: Le tableau de financement Chapitre 5: Le tableau de financement
Chapitre 5: Le tableau de financement
 
cours de la COMPTABILITE_APPROFONDIE-4.pdf
cours de la COMPTABILITE_APPROFONDIE-4.pdfcours de la COMPTABILITE_APPROFONDIE-4.pdf
cours de la COMPTABILITE_APPROFONDIE-4.pdf
 
Cours finance
Cours financeCours finance
Cours finance
 
Les operations de FINANCEMENTS 2020RR.docx
Les operations de FINANCEMENTS 2020RR.docxLes operations de FINANCEMENTS 2020RR.docx
Les operations de FINANCEMENTS 2020RR.docx
 
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspotComptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
Comptailité analytique s3_mme el hassani_www.cours-fsjes.blogspot
 
Exercices de Gestion Financière
Exercices de Gestion Financière Exercices de Gestion Financière
Exercices de Gestion Financière
 
L'arrtet des comptes aspects comptables et fiscaux
L'arrtet des comptes  aspects comptables et fiscauxL'arrtet des comptes  aspects comptables et fiscaux
L'arrtet des comptes aspects comptables et fiscaux
 
cours-danalyse-financiere-1.pdf
cours-danalyse-financiere-1.pdfcours-danalyse-financiere-1.pdf
cours-danalyse-financiere-1.pdf
 
Chapitre 2 les provisions.pptx
Chapitre 2 les provisions.pptxChapitre 2 les provisions.pptx
Chapitre 2 les provisions.pptx
 
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuitesAperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
Aperçu Maîtriser les aspects sociaux et fiscaux des actions gratuites
 

Plus de Mejdoubi Amal

Amortissement degressif
Amortissement degressifAmortissement degressif
Amortissement degressifMejdoubi Amal
 
choix investissement
choix investissementchoix investissement
choix investissementMejdoubi Amal
 
introduction -Marketing
introduction -Marketing introduction -Marketing
introduction -Marketing Mejdoubi Amal
 
La taxe sur_la_valeur_ajoutee
La taxe sur_la_valeur_ajouteeLa taxe sur_la_valeur_ajoutee
La taxe sur_la_valeur_ajouteeMejdoubi Amal
 
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951Mejdoubi Amal
 
comptabilité analytique
comptabilité analytique comptabilité analytique
comptabilité analytique Mejdoubi Amal
 
Cours complet macroéconomie
Cours complet macroéconomie Cours complet macroéconomie
Cours complet macroéconomie Mejdoubi Amal
 
Théorie keynesien et equilibre
Théorie keynesien et equilibreThéorie keynesien et equilibre
Théorie keynesien et equilibreMejdoubi Amal
 
Equilibre key et politique budgétaire
Equilibre key et politique budgétaireEquilibre key et politique budgétaire
Equilibre key et politique budgétaireMejdoubi Amal
 
Equilibre chez keynes
Equilibre chez keynesEquilibre chez keynes
Equilibre chez keynesMejdoubi Amal
 
Amortissementdegressif+a0001
Amortissementdegressif+a0001Amortissementdegressif+a0001
Amortissementdegressif+a0001Mejdoubi Amal
 
Fiscalité resumé de systeme fiscal
Fiscalité   resumé de systeme fiscalFiscalité   resumé de systeme fiscal
Fiscalité resumé de systeme fiscalMejdoubi Amal
 

Plus de Mejdoubi Amal (20)

Amortissement degressif
Amortissement degressifAmortissement degressif
Amortissement degressif
 
choix investissement
choix investissementchoix investissement
choix investissement
 
introduction -Marketing
introduction -Marketing introduction -Marketing
introduction -Marketing
 
La taxe sur_la_valeur_ajoutee
La taxe sur_la_valeur_ajouteeLa taxe sur_la_valeur_ajoutee
La taxe sur_la_valeur_ajoutee
 
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
Code de-commerce-marocain-loi-n-15951
 
comptabilité analytique
comptabilité analytique comptabilité analytique
comptabilité analytique
 
Cours complet macroéconomie
Cours complet macroéconomie Cours complet macroéconomie
Cours complet macroéconomie
 
Cours-macroeconomie
 Cours-macroeconomie  Cours-macroeconomie
Cours-macroeconomie
 
Théorie keynesien et equilibre
Théorie keynesien et equilibreThéorie keynesien et equilibre
Théorie keynesien et equilibre
 
Is lm
Is   lmIs   lm
Is lm
 
Lexique economique
Lexique economiqueLexique economique
Lexique economique
 
Inflation
InflationInflation
Inflation
 
Courbe de philips
Courbe de philipsCourbe de philips
Courbe de philips
 
Equilibre key et politique budgétaire
Equilibre key et politique budgétaireEquilibre key et politique budgétaire
Equilibre key et politique budgétaire
 
Equilibre chez keynes
Equilibre chez keynesEquilibre chez keynes
Equilibre chez keynes
 
Chomage keynesien
Chomage keynesienChomage keynesien
Chomage keynesien
 
Amortissementdegressif+a0001
Amortissementdegressif+a0001Amortissementdegressif+a0001
Amortissementdegressif+a0001
 
Analyse financiere
Analyse financiereAnalyse financiere
Analyse financiere
 
Fiscalité resumé de systeme fiscal
Fiscalité   resumé de systeme fiscalFiscalité   resumé de systeme fiscal
Fiscalité resumé de systeme fiscal
 
De droit societes
De droit societesDe droit societes
De droit societes
 

les provisions

  • 1. 1/7 Chap.6 : Les provisions Les provisions sont des charges calculées (comme les amortissements et les dépréciations) qui constatent (en règle générale) des augmentations probables du passif. On distingue toutefois : - Les provisions (pour risques et charges) : elles constatent des dettes probables. - Les provisions réglementées : ce sont des charges calculées comptabilisées par application de règles fiscales (elles permettent de réduire le bénéfice imposables). I- Les provisions (pour risques et charges) NB : Le terme « provisions pour risques et charges » a disparu du PCG, il est remplacé par le terme « provisions ». Les sous-comptes « Provisions pour risques » (151) et « Provisions pour charges » (15 sauf 151) ont toutefois été maintenus. A) Définition des provisions « Une provision est un passif dont l’échéance ou le montant n’est pas fixé de façon précise ». (PCG art. 212-3) Cf. document : Définitions des passifs Cette définition ne permet pas de distinguer les provisions des charges à payer, elle doit être complétée par les critères de première comptabilisation des passifs (Cf. PCG art. 312-1) : A la clôture de l’exercice, une provision est comptabilisée si : - Une obligation (légale, réglementaire ou contractuelle) à l’égard d’un tiers existe à la date de clôture (ex : obligation de garantie dans les contrats de vente, obligation de réparer un dommage causé à un tiers, obligation légale de remise en état de bâtiments…) ; - Il est probable (i.e. presque certain…) que cette obligation provoquera une sortie de ressources au bénéfice de ce tiers et le montant peut être estimé avec « une fiabilité suffisante » (ex : coût des réparations déterminé par des statistiques, indemnités calculées par des experts…). Les provisions sont des dettes (charges) probables : l’obligation existe mais elle n’est pas certaine, le montant, ou l’échéance, n’est pas connu de façon précise. La charge est rattachée au résultat de l’exercice au cours duquel l’obligation envers le tiers est connue : application des principes de prudence et d’indépendance des exercices. (NB : Les charges à payer sont des passifs certains, elles sont rattachées aux dettes certaines).
  • 2. 2/7 B) Comptabilisation des provisions 1) Première comptabilisation (constitution) d’une provision Une provision constitue : - Une charge (probable/calculée) : débit d’un compte 6 : 6815 / 6865 / 6875 : Dotations aux provisions d’exploitation / financières / exceptionnelles - Une dette (probable) : crédit d’un compte de passif : 15 Provisions (Cf. plan de comptes) NB : Charge d’exploitation, financière ou exceptionnelle, en fonction de la nature de la charge probable. Exemple : Pendant l’exercice N, l’entreprise a pris la décision de fermer une de ses usines au cours de l’exercice suivant (N+1). Au 31/12/N, les indemnités de licenciement que l’entreprise devra verser au personnel sont estimées à 50 000 €. NB : L’obligation existe (obligation légale et/ou contractuelle) mais le montant n’est pas connu de façon précise (plusieurs solutions seront proposées aux salariés : reclassements, préretraites ou licenciements). 31/12/N 6815 154 Dotations aux provisions d’exploitation Provisions pour restructurations Constitution d’une provision (Indemnités de licenc.) 50 000 50 000 2) Ajustement ou annulation des provisions A la clôture de chaque exercice, les provisions sont revues et font éventuellement l’objet d’un ajustement : - Une dotation si le montant de la charge probable est augmenté (même écriture que la première dotation). - Une reprise si le montant est diminué ou annulé i.e. si la provision est devenue, en tout ou partie sans objet (écriture en sens inverse avec un compte de reprise : 7815, 7865 ou 7875). Si la charge devient certaine, elle est normalement comptabilisée (par nature dans un compte de la classe 6) et la provision (constituée au cours des exercices précédents) est soldée (reprise pour solde).
  • 3. 3/7 Exemple (suite) : Indemnités de licenciement versées à la fermeture de l’usine (31/08/N+1) : 55 000 € La dette probable est devenue certaine et la provision est devenue sans objet : 31/08/N+1 641 421 Rémunération du personnel (Indemnités) Personnel – Rémunérations dues Indemnités de licenciement 55 000 55 000 31/12/N+1 154 7815 Provisions pour restructurations Reprises sur provisions d’exploitation Annulation provision (devenue sans objet) 50 000 50 000 La reprise permet d’éviter de comptabiliser deux fois la charge (l’incidence sur le résultat de N+1, i.e. une charge nette de 5 000, correspond à une sous évaluation de la provision en N). Remarque : Cas particulier du compte 157 Provisions pour charges à répartir sur plusieurs exercices (1572 Provisions pour gros entretien ou grandes révisions) Le compte 157 « enregistre les provisions destinées à couvrir des charges prévisibles, importantes, ne présentant pas un caractère annuel, telles que les frais de grosses réparations, et qui, en conséquence, ne sauraient être supportées par le seul exercice au cours duquel elles sont engagées » (PCG art. 441/15) Les dépenses sont ainsi étalées sur plusieurs exercices (3 ou 4 en général) avant qu’elles ne soient effectivement engagées et lorsque la charge réelle est enregistrée (au cours de l’exercice de réalisation des travaux), le montant total de la provision est repris. Cf. Cas Janson p.197 : Provisions (pour R & C)
  • 4. 4/7 II- Les provisions réglementées (Les amortissements dérogatoires) A) Définition des provisions réglementées « Les provisions réglementées sont des provisions qui ne correspondent pas à l’objet normal d’une provision. Elles sont comptabilisées en application de dispositions légales. » (PCG art. 441/14). NB : Objet normal d’une provision : constatation d’une dette probable. Les provisions réglementées sont des charges calculées (i.e. ici fictives) qui ont pour seul objet de réduire le bénéfice imposable et donc l’impôt. Elles correspondent à des avantages fiscaux. On parle de « provisions » dans la mesure où il s’agit de charges calculées enregistrées selon un mécanisme identique à celui des provisions (dotation(s) : débit d’un compte 68(7) et crédit d’un compte de passif 1(4), puis reprise(s) : débit 14 et crédit 787). Exemples : Cf. Plan de comptes : 14 – Provisions réglementées En particulier (au programme du BTS) : - 1424 Provisions pour investissement (participation des salariés) : Cf. chap. 8 sur la participation. - 145 Amortissements dérogatoires : Cf. C. B) Comptabilisation des provisions réglementées 1) Constitution de la provision réglementée A la clôture de l’exercice au cours duquel l’entreprise est autorisée à comptabiliser une provision réglementée : 31/12/N 6872/3/4 14(2/…/8) Dotations aux provisions réglementées Provisions réglementées Constitution d’une provision réglementée 1 000 1 000 (NB : Idem provisions pour R et C, mais le compte 14 n’a pas la même signification : il permet seulement de maintenir l’équilibre du bilan en compensant la diminution artificielle du résultat. On peut l’assimiler à un compte d’attente).
  • 5. 5/7 2) Annulation (reprise) de la provision réglementée Après un certain délai (une à plusieurs années suivant les provisions), les provisions réglementées sont « rapportées au résultat » (i.e. annulées / reprises) soit en totalité, soit par fractions : 31/12/N+n 14(2/…/8) 7872/3/4 Provisions réglementées Reprises sur provisions réglementées 1 000 1 000 Reprise d’une provision réglementée (Ou plusieurs reprises si rapport par fractions ; objectif : solder le compte 14 !) Selon les cas : - La reprise est un produit imposable (l’avantage fiscal n’était que provisoire) ; - La reprise n’est pas imposable : elle fait l’objet d’une déduction extracomptable sur le résultat fiscal (l’avantage fiscal est définitif). C) Les amortissements dérogatoires (compte 145) L’amortissement dérogatoire est la fraction (quote-part) de l’amortissement d’une immobilisation « ne correspondant pas à l’objet normal d’un amortissement ou d’une dépréciation » (PCG art. 322-2). Les amortissements dérogatoires sont comptabilisés pour bénéficier d’un avantage fiscal ou, dans certains cas, pour respecter la règle fiscale de l’amortissement minimum linéaire cumulé. D’un point de vue comptable, les amortissements dérogatoires sont assimilés à des provisions réglementées (même mécanisme comptable : dotations puis reprises). En effet, l’amortissement est la répartition du coût d’une immobilisation sur sa durée d’utilisation (la charge n’est pas fictive !) mais il faut distinguer : • L’amortissement comptable / économique (économiquement justifié – AEJ / technique) : C’est l’amortissement tel qu’il est défini par le plan comptable (Cf. Chap.4) : La durée d’amortissement doit correspondre à la durée d’utilisation prévue par l’entreprise et le mode d’amortissement retenu doit permettre de traduire au mieux le « rythme de consommation des avantages économiques » attendus de l’immobilisation. Le montant amortissable est la valeur brute sous déduction de la valeur résiduelle (si elle est significative). L’amortissement économique peut donc être le mode linéaire, dégressif ou variable en fonction d’une unité d’œuvre. (L’entreprise choisit le mode d’amortissement qui lui paraît être le mieux adapté, à défaut elle retient le mode linéaire).
  • 6. 6/7 • L’amortissement fiscal : C’est l’amortissement défini par l’administration fiscale et qui correspond à la charge maximale fiscalement déductible pour le calcul de l’impôt sur les bénéfices. L’amortissement linéaire (sur une durée normale / usuelle d’utilisation) est considéré comme le mode d’amortissement de « droit commun » i.e. toutes les immobilisations amortissables peuvent être amorties légalement suivant ce mode. Les amortissements cumulés doivent être au minimum égaux aux amortissements cumulés selon le mode linéaire, sans déduction de la valeur résiduelle. Cependant, l’administration fiscale autorise, dans certains cas, l’utilisation de modes d’amortissement fiscalement plus avantageux que le mode linéaire i.e avec des dotations plus importantes pour les premiers exercices (charge supérieure => bénéfice imposable inférieur !) : - L’amortissement dégressif : il est réservé essentiellement aux biens d’équipement industriel ; - L’amortissement fiscal exceptionnel sur 12 mois (deux exercices si l’acquisition est en cours d’exercice) : il est réservé à quelques biens particuliers (logiciels acquis, matériels destinés à économiser l’énergie, véhicules électriques…) (Pour les actifs non éligibles à ces deux modes, le linéaire est en même temps le minimum et le maximum déductible !) Par conséquent, il peut exister une divergence entre l’amortissement comptable économique et l’amortissement fiscal (lorsque l’amortissement fiscal ne correspond pas au rythme de consommation des avantages économiques). 1er cas : Amortissement comptable > Amortissement fiscal La dotation comptabilisée est supérieure à celle qui est en principe fiscalement autorisée. Dans ce cas, le supplément d’amortissement comptable peut faire l’objet d’une réintégration extra-comptable pour le calcul de l’impôt (sauf si l’entreprise apporte la preuve que l’amortissement comptabilisé reflète bien le rythme de consommation des avantages économiques attendus de l’actif…). 2e cas : Minimum fiscal < Amortissement comptable < Amortissement fiscal (autorisé) La dotation comptabilisée est inférieure à celle qui est fiscalement autorisée. Si l’entreprise retient l’amortissement économique mais souhaite toutefois bénéficier de l’avantage fiscal, elle peut alors comptabiliser un amortissement dérogatoire (i.e. une provision réglementée). Amortissement dérogatoire = Amortissement fiscal – Amortissement économique (C’est le supplément de charge déductible par rapport à la dotation aux amortissements.)
  • 7. 7/7 Exemple : Amortissement comptable économique : une dotation de 1 000 Amortissement fiscal : possibilité d’une dotation de 1 200 (charge déductible) => Amortissement dérogatoire = 1 200 – 1 000 = 200 31/12/N 6811 28… Dotations aux amortissements Amortissements des immobilisations Dotation de l’exercice (amortissement éco.) 1 000 1 000 31/12/N 68725 145 Dotations aux prov. réglementées Amortissements dérogatoires Dotation de l’exercice (amortissement déro.) 200 200 NB : dotation (charge) fiscale : compte 681 + compte 687 Intérêt : La VNC inscrite au bilan ne prend en compte que les amortissements économiques (les amortissements dérogatoires étant inscrits au passif et non en déduction de l’actif) : la VNC correspond bien à la valeur « économique » de l’immobilisation. Cf. document : Exemple 1 : Les amortissements dérogatoires (facultatifs) Amortissement comptable économique : linéaire Amortissement fiscal : dégressif 3e cas : Amortissement comptable < Minimum fiscal La dotation comptabilisée est inférieure au minimum obligatoire (linéaire en cumul). Dans ce cas, l’entreprise doit en principe comptabiliser un amortissement dérogatoire : Amortissement dérogatoire = Minimum fiscal – Amortissement économique Cf. document : Exemple 2 : Les amortissements dérogatoires (obligatoires) Amortissement comptable économique : linéaire sous déduction de la valeur résiduelle. (La réduction de la durée n’étant pas compensée par la déduction de la valeur résiduelle.) Cf. Cas Bruille 3 p.97 : Amortissements économiques, fiscaux et dérogatoires Cas Everbat p.117 (E4 2007 Dossier 2) : Amortissements dérogatoires Cas Hayek p.137 : Cessions d’immobilisations avec amortissements dérogatoires Cas Armand (E4 2010 Dossier 4) : Cessions d’immo. avec amortissements dérogatoires Cas Jo & Clo p.149 : Acquisition d’immo. avec subventions et amort. Dérogatoires Cas La Briquette p.199 : Amortissements dérogatoires