SlideShare une entreprise Scribd logo
Loi n° 2005-370 du 22 avril 2005
relative aux droits des malades et à la
fin de la vie
 1984: le débat
-L'article : Sur les pentes de l'euthanasie de P Verspieren in revue Etudes
-1° congrès français de l'ADMD à Nice
 1986 : la réponse: la circulaire Laroque
 1989 création de la 1° USP par Abiven à la Cité Universitaire
création des premières UMSP
 1992 : l'évaluation
 le rapport Delbecque : misère et grandeurs des soins palliatifs français
 1998 : Les affaires: Mantes la jolie ...
 1999 : les débuts de la législation
 -avril : le rapport du Conseil Economique et Social
 2002 : la loi sur le droit des malades
 2003: L’affaire Vincent Humbert
 2005 : la loi Léonetti
 2014: affaire Vincent Lambert
 2015 : Révision?
La loi n° 99-477 du 9 juin 1999
visant à garantir le droit à l'accès aux soins palliatifs
Article 1
A Toute personne malade dont l'état le requiert a le droit d'accéder à des soins palliatifs et à
un accompagnement.
Art 1
B Les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire en
institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur à apaiser la souffrance psychique, à
sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage.
Art 1
C La personne malade peut s'opposer à toute investigation ou thérapeutique.
Article 2
Le schéma régional d'organisation sanitaire fixe en particulier les objectifs permettant la mise en place
d'une organisation optimale pour répondre aux besoins en matière de soins palliatifs.
Article 4 et 5
Ouverture vers un autre mode de rémunération avec accord avec les caisses pour les libéraux, les
salariés et les structures d'HAD
Article 7
Les soins palliatifs doivent figurer dans le projet d'établissement (public)
et dans le contrat d'objectif et de moyens (privé)
Pour les CHU nécessité d'assurer la formation en soins palliatifs
Article 10
Organisation et reconnaissance des bénévoles et de leurs associations
Article 11 et 12/
Etablissement du congé d'accompagnement
3 mois
non rémunéré
Article 13
Le rapport du Haut Comité de la santé publique dresse un état des lieux des soins palliatifs sur
l'ensemble du territoire.
Cette présente loi sera exécutée comme loi de l'État.
 Droit des malades
 au respect de la dignité et de la vie privée
 Prise en charge de la douleur devient un droit du
malade
 Devoir d’information de la part des
médecins
 Preuve d’information
 Ouverture du dossier médical aux usagers
 Place des associations des usagers dans le
système de santé
 Personne de confiance
 Désignation d’une personne par écrit qui sera
consultée au cas où elle-même en serait incapable
 Révocable à tout moment
 Peut assister la personne dans toutes ses
démarches
 Assiste aux entretiens médicaux (secret non
opposable)
 Demandé au malade lors de toute hospitalisation
 Les formes
 Pas de modification du code pénal
 Modification du code de la santé:
 Le contenu
 Pose le droit pour les malades à ne pas subir une
obstination déraisonnable et le devoir pour les
professionnels de santé de ne pas imposer aux malades une
obstination déraisonnable
 Pose les conditions de limitation ou d’arrêt des soins de
maintien en vie dans les situations d’obstination
déraisonnable (soins inutiles, disproportionnés).
 Passage du droit à l’arrêt thérapeutique à l’arrêt des soins
 Droit de refuser tout traitement raisonnable ou
déraisonnable
 Exemple dialyse, réanimation
 Mais aussi perfusion , sonde…
 Mais le médecin doit mettre en œuvre tout pour le
convaincre et faire intervenir un médecin tiers
 Demande soit réitérée
 Le médecin doit respecter la volonté du malade
 Le médecin ne doit pas entreprendre de traitement
déraisonnable
 Mise sous dialyse d’une personne très âgée
fragile et ne supportant pas les transports.
 Trachéotomie pour un malade atteint de SLA
qui ne veut pas
 Sonde gastrique pour une personne âgée qui
la refuse
 Le médecin ne doit pas entreprendre de
traitement déraisonnable
 La procédure
 Collégialité
 Respect des Directives anticipées
 Personne de confiance
 Proches
 Le médecin décide en en tenant compte de
l’ensemble
 Traçabilité
 Malade d’Alzheimer et sonde ou gastrostomie
 Les malades en état végétatif chronique
 Le médecin doit respecter la volonté du
malade
 (sans le convaincre
 ni faire intervenir un autre médecin
 Pas besoin de demande réitérée )
 L’écrire dans le dossier
 Dispenser des soins palliatifs
 Malade cancéreux phase terminale qui refuse
une chimiothérapie
 Insuffisant d’organe qui veut rentrer à
domicile
 Idem que plus haut
 Respect de la collégialité
 Prise en compte des DA
 Discussion avec la personne de confiance
 Les proches
 Le médecin décide mais ne doit pas faire
d’obstination déraisonnable
 Arrêt cardiaque sur malade en fin de vie
 Pas de réanimation
 Malade d’Alzheimer en phase terminale
 Pas d’acharnement
 Les effets
 Le bon à rechercher ( traiter la douleur )
 Le mauvais à éviter (raccourcir la vie)
 Les conditions
 Intentionnalité
 Vouloir le bon effet
 Ne pas vouloir le mauvais
 Proportionnalité
 Pas d’autre alternative
 Non conditionnalité
 Champ concerné
 Actes de prévention,
 d’investigation ,
 de soin (différent de traitement: alimentation, hydratation)
 Critères
 Inutiles
 Disproportionnés
 Seul but maintien artificiel de la vie
 Maintien de la dignité, de la qualité de vie et soins
palliatifs (nommément désignés)
 Devoir pour les médecins quel que soit l’avis du malade
 Idem que dans la loi de 2002
 Nécessité de demander son avis en cas
d’incapacité du malade
 Avis prévaut sur tout autre non médical
(famille)
 Sauf directives anticipées
 Sur décision de traitement ou d’investigations
 Document sur papier libre, signé par la
personne
 Sur les conditions de fin de vie: limitation ou
arrêt de traitement
 Valable 3 ans (sauf résiliation anticipée) après
la perte de compétence
 Conservées par tous moyens permettant leur
consultation par le médecin ayant à prendre
une éventuelle décision de limitation ou
d’arrêt de traitement
 Concertation avec l’équipe
 Avis d’un médecin consultant
 (voire 2)
 Sans lien hiérarchique avec l’équipe
 Avis du médecin traitant
 Prise en compte dans l’ordre
 Directives anticipées
 Personne de confiance
 Famille
 Proche
 Décision appartient au médecin
responsable des soins
Concerne 2 situations médicales :
 Patient maintenu artificiellement en vie :
 réanimation,
 dialyse,
 nutrition artificielle
 Hydratation….
 Patients en fin de vie d’une maladie grave
 Patients conscients
 Le médecin doit respecter la décision du malade (éclairé, avis
réitéré )
 Patients non conscients
 Le médecin prend la décision après recueil dans l’ordre
 DA
 Personne de confiance
 Proches
 Equipe
 Dans tous les cas
 Traçabilité
 Respect de la dignité
 Soins palliatifs
 La consultation de la personne de confiance
ne dispense pas de la consultation des
proches et de tous les proches
 Pas de directives anticipées
 Maladie ou handicap ?
 Quelle vie relationnelle ?
 Formation en soins palliatifs
 Précisions sur l’obstination déraisonnable
 Affirmation qu’alimentation et hydratation
sont des traitements
 Explicitation du double effet
 Changements
 Opposables sauf en cas d’urgences
 2 types :
 1 générale
 1 adaptée au début de la maladie
 modèle
 Discussion
 Comment les recueillir en pratique ?
 Qui , quand, comment ?
 Un outil le jeu de cartes
 La question de la multiculturalité
 « Je veux être soigné par un médecin intelligent «
Etre capable d’aider les autres Etre en paix avec Dieu Préparer ses obsèques Avoir ma famille avec moi
Avoir confiance en mon docteur Pouvoir dire au revoir aux gens qui comptent pour moi Garder mon sens de l’humour Savoir comment mon corps va changer
Ne pas être essouflé Etre lucide Etre soulagé de la douleur Prier
Ne pas être un fardeau pour ma famille Rester propre Avoir mes amis proches avec moi Avoir un contact humain
Avoir quelqu’un qui m’écoute Avoir l’impression que ma vie a un sens Ne pas être relié à des machines
Avoir un docteur qui me voit comme une personne globale Avoir une infirmière avec laquelle je me sens bien Mourir à la maison
Etre libéré de l’angoisse Etre capable de parler de ce que la mort représente Rester digne
Etre capable de parler de ce qui me fait peur Me rappeler de mes réussites personnelles Etre soigné comme je le désire
Prévenir les conflits en m’assurant que ma famille sait ce que
je veux
Rencontrer un représentant du culte Mettre mes affaires financières en ordre
Avoir un avocat qui comnnait mes valeurs et mes priorités
M’occuper des affaires non résolues avec ma famille et
mes amis
Ne pas mourir seul
 Quand
 Maladie incurable engagée à court terme
 Ou si l’arrêt d’un traitement à la demande du
malade engage le pronostic vital
 Ou en cas de limitation de soins pour une
personne incompétente
 Comment
 Sédation terminale non réversible
 Accompagnée de l’arrêt des traitements de
maintien en vie
 Questions
 Quelle sédation pour quel symptômes
 Quel arrêt des soins

Contenu connexe

Tendances

Nouveau code de déontologie des médecins
Nouveau code de déontologie des médecinsNouveau code de déontologie des médecins
Nouveau code de déontologie des médecins
LaLibre
 
Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifsMédecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifs
Réseau Pro Santé
 
Biolawgeek code de la santé publique-partie législative
Biolawgeek code de la santé publique-partie législativeBiolawgeek code de la santé publique-partie législative
Biolawgeek code de la santé publique-partie législative
biolawgeek
 
Conservation et la circulation des renseignements personnels des services de ...
Conservation et la circulation des renseignements personnels des services de ...Conservation et la circulation des renseignements personnels des services de ...
Conservation et la circulation des renseignements personnels des services de ...
Hackfest Communication
 
Rapport Guedj - Recommandations Visites en Ehpad - 18 avril 2020
Rapport Guedj - Recommandations Visites en Ehpad - 18 avril 2020Rapport Guedj - Recommandations Visites en Ehpad - 18 avril 2020
Rapport Guedj - Recommandations Visites en Ehpad - 18 avril 2020
Eric LEGER
 
Et moi, je fais quoi quand ils sont malades
Et moi, je fais quoi quand ils sont malades  Et moi, je fais quoi quand ils sont malades
Et moi, je fais quoi quand ils sont malades
Réseau Pro Santé
 
Etre hepatant N°03
Etre hepatant N°03Etre hepatant N°03
Etre hepatant N°03
soshepatites
 
Et jo hpa v5
Et jo hpa v5Et jo hpa v5
Et jo hpa v5
patoufette
 
Mandat de protection future et directives anticipées
Mandat de protection future et directives anticipées Mandat de protection future et directives anticipées
Mandat de protection future et directives anticipées
Eric Camus
 
Soshepatites présentation du 2015
Soshepatites  présentation du 2015Soshepatites  présentation du 2015
Soshepatites présentation du 2015
odeckmyn
 
Initiative nationale 2016-2017 webinaire sur le choix d'un sujet
Initiative nationale 2016-2017 webinaire sur le choix d'un sujetInitiative nationale 2016-2017 webinaire sur le choix d'un sujet
Initiative nationale 2016-2017 webinaire sur le choix d'un sujet
Canadian Patient Safety Institute
 
Etre hepatant N°13
Etre hepatant N°13Etre hepatant N°13
Etre hepatant N°13
soshepatites
 
Être hépatant 04
Être hépatant 04Être hépatant 04
Être hépatant 04
soshepatites
 
Les droits du patient hospitalisé
Les droits du patient hospitaliséLes droits du patient hospitalisé
Les droits du patient hospitalisé
universciencelsf
 

Tendances (15)

psychiatrie 2015
psychiatrie 2015psychiatrie 2015
psychiatrie 2015
 
Nouveau code de déontologie des médecins
Nouveau code de déontologie des médecinsNouveau code de déontologie des médecins
Nouveau code de déontologie des médecins
 
Médecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifsMédecin généraliste et soins palliatifs
Médecin généraliste et soins palliatifs
 
Biolawgeek code de la santé publique-partie législative
Biolawgeek code de la santé publique-partie législativeBiolawgeek code de la santé publique-partie législative
Biolawgeek code de la santé publique-partie législative
 
Conservation et la circulation des renseignements personnels des services de ...
Conservation et la circulation des renseignements personnels des services de ...Conservation et la circulation des renseignements personnels des services de ...
Conservation et la circulation des renseignements personnels des services de ...
 
Rapport Guedj - Recommandations Visites en Ehpad - 18 avril 2020
Rapport Guedj - Recommandations Visites en Ehpad - 18 avril 2020Rapport Guedj - Recommandations Visites en Ehpad - 18 avril 2020
Rapport Guedj - Recommandations Visites en Ehpad - 18 avril 2020
 
Et moi, je fais quoi quand ils sont malades
Et moi, je fais quoi quand ils sont malades  Et moi, je fais quoi quand ils sont malades
Et moi, je fais quoi quand ils sont malades
 
Etre hepatant N°03
Etre hepatant N°03Etre hepatant N°03
Etre hepatant N°03
 
Et jo hpa v5
Et jo hpa v5Et jo hpa v5
Et jo hpa v5
 
Mandat de protection future et directives anticipées
Mandat de protection future et directives anticipées Mandat de protection future et directives anticipées
Mandat de protection future et directives anticipées
 
Soshepatites présentation du 2015
Soshepatites  présentation du 2015Soshepatites  présentation du 2015
Soshepatites présentation du 2015
 
Initiative nationale 2016-2017 webinaire sur le choix d'un sujet
Initiative nationale 2016-2017 webinaire sur le choix d'un sujetInitiative nationale 2016-2017 webinaire sur le choix d'un sujet
Initiative nationale 2016-2017 webinaire sur le choix d'un sujet
 
Etre hepatant N°13
Etre hepatant N°13Etre hepatant N°13
Etre hepatant N°13
 
Être hépatant 04
Être hépatant 04Être hépatant 04
Être hépatant 04
 
Les droits du patient hospitalisé
Les droits du patient hospitaliséLes droits du patient hospitalisé
Les droits du patient hospitalisé
 

Similaire à La loi léonetti midi santé

Entre la compassion et le caractère sacré de la vie - Euthanasie - Loi 52 - Q...
Entre la compassion et le caractère sacré de la vie - Euthanasie - Loi 52 - Q...Entre la compassion et le caractère sacré de la vie - Euthanasie - Loi 52 - Q...
Entre la compassion et le caractère sacré de la vie - Euthanasie - Loi 52 - Q...
Jocelyn Girard
 
Le consentement du patient & collecte de données
Le consentement du patient & collecte de donnéesLe consentement du patient & collecte de données
Le consentement du patient & collecte de données
Sandro Zorzi
 
séance 11 La démarche éthique.pptx
séance 11 La démarche éthique.pptxséance 11 La démarche éthique.pptx
séance 11 La démarche éthique.pptx
wziko14
 
Éthique - Concilier soins et religions
Éthique - Concilier soins et religionsÉthique - Concilier soins et religions
Éthique - Concilier soins et religions
Réseau Pro Santé
 
Formation patients, tuteurs et mandataires
Formation patients, tuteurs et mandatairesFormation patients, tuteurs et mandataires
Formation patients, tuteurs et mandataires
Eric Camus
 
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Isabelle Marcoux
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Isabelle MarcouxCRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Isabelle Marcoux
Pr merah la responsabilité professionnelle
Pr merah la responsabilité professionnellePr merah la responsabilité professionnelle
Pr merah la responsabilité professionnelle
Amar Aoulmi
 
Recherche en médecines pierre st vincent
Recherche en médecines  pierre st vincentRecherche en médecines  pierre st vincent
Recherche en médecines pierre st vincent
Pierre ST Vincent
 
Être hépatant 10
Être hépatant 10Être hépatant 10
Être hépatant 10
soshepatites
 
Rapport sur la fin de vie - Alain Claeys et Jean Leonetti - 12/2014
Rapport sur la fin de vie - Alain Claeys et Jean Leonetti - 12/2014Rapport sur la fin de vie - Alain Claeys et Jean Leonetti - 12/2014
Rapport sur la fin de vie - Alain Claeys et Jean Leonetti - 12/2014
FactaMedia
 
La loi du 5 juillet 2011
La loi du 5 juillet 2011La loi du 5 juillet 2011
La loi du 5 juillet 2011
Réseau Pro Santé
 
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - BRIAN MISHARA
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - BRIAN MISHARACRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - BRIAN MISHARA
Cas cliniques module 4 2008
Cas cliniques module 4 2008Cas cliniques module 4 2008
Cas cliniques module 4 2008
Idris Ahmed
 
Décision du Conseil constitutionnel sur la fin de vie
Décision du Conseil constitutionnel sur la fin de vieDécision du Conseil constitutionnel sur la fin de vie
Décision du Conseil constitutionnel sur la fin de vie
Alexandre Rousset
 
SHS . LES AUTRES ASPECTS DU SECRET MEDICAL.pdf
SHS . LES AUTRES ASPECTS DU SECRET MEDICAL.pdfSHS . LES AUTRES ASPECTS DU SECRET MEDICAL.pdf
SHS . LES AUTRES ASPECTS DU SECRET MEDICAL.pdf
zaylouxlove
 
Atelier : soins sans consentement, contrainte et droits des patients au regar...
Atelier : soins sans consentement, contrainte et droits des patients au regar...Atelier : soins sans consentement, contrainte et droits des patients au regar...
Atelier : soins sans consentement, contrainte et droits des patients au regar...
Réseau Pro Santé
 
Place des proches lors des soins - SFMU 2018
Place des proches lors des soins - SFMU 2018Place des proches lors des soins - SFMU 2018
Place des proches lors des soins - SFMU 2018
Mickael Perchoc
 
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Michel T. Giroux
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Michel T. GirouxCRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Michel T. Giroux
Politiques sante mentale france
Politiques sante mentale francePolitiques sante mentale france
Politiques sante mentale france
Aymery Constant
 

Similaire à La loi léonetti midi santé (20)

Entre la compassion et le caractère sacré de la vie - Euthanasie - Loi 52 - Q...
Entre la compassion et le caractère sacré de la vie - Euthanasie - Loi 52 - Q...Entre la compassion et le caractère sacré de la vie - Euthanasie - Loi 52 - Q...
Entre la compassion et le caractère sacré de la vie - Euthanasie - Loi 52 - Q...
 
Le consentement du patient & collecte de données
Le consentement du patient & collecte de donnéesLe consentement du patient & collecte de données
Le consentement du patient & collecte de données
 
séance 11 La démarche éthique.pptx
séance 11 La démarche éthique.pptxséance 11 La démarche éthique.pptx
séance 11 La démarche éthique.pptx
 
Mediel 2015
Mediel 2015Mediel 2015
Mediel 2015
 
Éthique - Concilier soins et religions
Éthique - Concilier soins et religionsÉthique - Concilier soins et religions
Éthique - Concilier soins et religions
 
Formation patients, tuteurs et mandataires
Formation patients, tuteurs et mandatairesFormation patients, tuteurs et mandataires
Formation patients, tuteurs et mandataires
 
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Isabelle Marcoux
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Isabelle MarcouxCRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Isabelle Marcoux
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Isabelle Marcoux
 
Pr merah la responsabilité professionnelle
Pr merah la responsabilité professionnellePr merah la responsabilité professionnelle
Pr merah la responsabilité professionnelle
 
Recherche en médecines pierre st vincent
Recherche en médecines  pierre st vincentRecherche en médecines  pierre st vincent
Recherche en médecines pierre st vincent
 
Être hépatant 10
Être hépatant 10Être hépatant 10
Être hépatant 10
 
Rapport sur la fin de vie - Alain Claeys et Jean Leonetti - 12/2014
Rapport sur la fin de vie - Alain Claeys et Jean Leonetti - 12/2014Rapport sur la fin de vie - Alain Claeys et Jean Leonetti - 12/2014
Rapport sur la fin de vie - Alain Claeys et Jean Leonetti - 12/2014
 
La loi du 5 juillet 2011
La loi du 5 juillet 2011La loi du 5 juillet 2011
La loi du 5 juillet 2011
 
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - BRIAN MISHARA
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - BRIAN MISHARACRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - BRIAN MISHARA
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - BRIAN MISHARA
 
Cas cliniques module 4 2008
Cas cliniques module 4 2008Cas cliniques module 4 2008
Cas cliniques module 4 2008
 
Décision du Conseil constitutionnel sur la fin de vie
Décision du Conseil constitutionnel sur la fin de vieDécision du Conseil constitutionnel sur la fin de vie
Décision du Conseil constitutionnel sur la fin de vie
 
SHS . LES AUTRES ASPECTS DU SECRET MEDICAL.pdf
SHS . LES AUTRES ASPECTS DU SECRET MEDICAL.pdfSHS . LES AUTRES ASPECTS DU SECRET MEDICAL.pdf
SHS . LES AUTRES ASPECTS DU SECRET MEDICAL.pdf
 
Atelier : soins sans consentement, contrainte et droits des patients au regar...
Atelier : soins sans consentement, contrainte et droits des patients au regar...Atelier : soins sans consentement, contrainte et droits des patients au regar...
Atelier : soins sans consentement, contrainte et droits des patients au regar...
 
Place des proches lors des soins - SFMU 2018
Place des proches lors des soins - SFMU 2018Place des proches lors des soins - SFMU 2018
Place des proches lors des soins - SFMU 2018
 
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Michel T. Giroux
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Michel T. GirouxCRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Michel T. Giroux
CRISE - INSTITUT ÉTÉ 2013 - Michel T. Giroux
 
Politiques sante mentale france
Politiques sante mentale francePolitiques sante mentale france
Politiques sante mentale france
 

Plus de Paul Daval

Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Paul Daval
 
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Paul Daval
 
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Paul Daval
 
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la SantéMidi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Paul Daval
 
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Paul Daval
 
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn OutPrésentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Paul Daval
 
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016  Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Paul Daval
 
Puma cmuc acs ame avril 2016
Puma cmuc acs ame avril 2016Puma cmuc acs ame avril 2016
Puma cmuc acs ame avril 2016
Paul Daval
 
Charte médecine de ville secteur psy
Charte médecine de ville secteur psyCharte médecine de ville secteur psy
Charte médecine de ville secteur psy
Paul Daval
 
Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014
Paul Daval
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
Paul Daval
 
Consult familiale présentation
Consult familiale présentationConsult familiale présentation
Consult familiale présentation
Paul Daval
 
Cancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santéCancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santé
Paul Daval
 
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santéPpt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
Paul Daval
 
Présentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmesPrésentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmes
Paul Daval
 
Midi sante buccodentaire
Midi sante buccodentaireMidi sante buccodentaire
Midi sante buccodentaire
Paul Daval
 
Présentation midi santé médecines douces
Présentation midi santé  médecines doucesPrésentation midi santé  médecines douces
Présentation midi santé médecines douces
Paul Daval
 
Presentation don d'organes
Presentation don d'organesPresentation don d'organes
Presentation don d'organes
Paul Daval
 
Ppt midi santé mobilités actives
Ppt midi santé mobilités activesPpt midi santé mobilités actives
Ppt midi santé mobilités actives
Paul Daval
 
Présentation midi santé sommeil
Présentation midi santé sommeilPrésentation midi santé sommeil
Présentation midi santé sommeil
Paul Daval
 

Plus de Paul Daval (20)

Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
 
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
 
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
 
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la SantéMidi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
 
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
 
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn OutPrésentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
 
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016  Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
 
Puma cmuc acs ame avril 2016
Puma cmuc acs ame avril 2016Puma cmuc acs ame avril 2016
Puma cmuc acs ame avril 2016
 
Charte médecine de ville secteur psy
Charte médecine de ville secteur psyCharte médecine de ville secteur psy
Charte médecine de ville secteur psy
 
Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
 
Consult familiale présentation
Consult familiale présentationConsult familiale présentation
Consult familiale présentation
 
Cancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santéCancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santé
 
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santéPpt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
 
Présentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmesPrésentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmes
 
Midi sante buccodentaire
Midi sante buccodentaireMidi sante buccodentaire
Midi sante buccodentaire
 
Présentation midi santé médecines douces
Présentation midi santé  médecines doucesPrésentation midi santé  médecines douces
Présentation midi santé médecines douces
 
Presentation don d'organes
Presentation don d'organesPresentation don d'organes
Presentation don d'organes
 
Ppt midi santé mobilités actives
Ppt midi santé mobilités activesPpt midi santé mobilités actives
Ppt midi santé mobilités actives
 
Présentation midi santé sommeil
Présentation midi santé sommeilPrésentation midi santé sommeil
Présentation midi santé sommeil
 

La loi léonetti midi santé

  • 1. Loi n° 2005-370 du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de la vie
  • 2.  1984: le débat -L'article : Sur les pentes de l'euthanasie de P Verspieren in revue Etudes -1° congrès français de l'ADMD à Nice  1986 : la réponse: la circulaire Laroque  1989 création de la 1° USP par Abiven à la Cité Universitaire création des premières UMSP  1992 : l'évaluation  le rapport Delbecque : misère et grandeurs des soins palliatifs français  1998 : Les affaires: Mantes la jolie ...  1999 : les débuts de la législation  -avril : le rapport du Conseil Economique et Social  2002 : la loi sur le droit des malades  2003: L’affaire Vincent Humbert  2005 : la loi Léonetti  2014: affaire Vincent Lambert  2015 : Révision?
  • 3. La loi n° 99-477 du 9 juin 1999 visant à garantir le droit à l'accès aux soins palliatifs Article 1 A Toute personne malade dont l'état le requiert a le droit d'accéder à des soins palliatifs et à un accompagnement. Art 1 B Les soins palliatifs sont des soins actifs et continus pratiqués par une équipe interdisciplinaire en institution ou à domicile. Ils visent à soulager la douleur à apaiser la souffrance psychique, à sauvegarder la dignité de la personne malade et à soutenir son entourage. Art 1 C La personne malade peut s'opposer à toute investigation ou thérapeutique. Article 2 Le schéma régional d'organisation sanitaire fixe en particulier les objectifs permettant la mise en place d'une organisation optimale pour répondre aux besoins en matière de soins palliatifs. Article 4 et 5 Ouverture vers un autre mode de rémunération avec accord avec les caisses pour les libéraux, les salariés et les structures d'HAD Article 7 Les soins palliatifs doivent figurer dans le projet d'établissement (public) et dans le contrat d'objectif et de moyens (privé) Pour les CHU nécessité d'assurer la formation en soins palliatifs Article 10 Organisation et reconnaissance des bénévoles et de leurs associations Article 11 et 12/ Etablissement du congé d'accompagnement 3 mois non rémunéré Article 13 Le rapport du Haut Comité de la santé publique dresse un état des lieux des soins palliatifs sur l'ensemble du territoire. Cette présente loi sera exécutée comme loi de l'État.
  • 4.  Droit des malades  au respect de la dignité et de la vie privée  Prise en charge de la douleur devient un droit du malade  Devoir d’information de la part des médecins  Preuve d’information  Ouverture du dossier médical aux usagers  Place des associations des usagers dans le système de santé  Personne de confiance
  • 5.  Désignation d’une personne par écrit qui sera consultée au cas où elle-même en serait incapable  Révocable à tout moment  Peut assister la personne dans toutes ses démarches  Assiste aux entretiens médicaux (secret non opposable)  Demandé au malade lors de toute hospitalisation
  • 6.  Les formes  Pas de modification du code pénal  Modification du code de la santé:  Le contenu  Pose le droit pour les malades à ne pas subir une obstination déraisonnable et le devoir pour les professionnels de santé de ne pas imposer aux malades une obstination déraisonnable  Pose les conditions de limitation ou d’arrêt des soins de maintien en vie dans les situations d’obstination déraisonnable (soins inutiles, disproportionnés).  Passage du droit à l’arrêt thérapeutique à l’arrêt des soins
  • 7.  Droit de refuser tout traitement raisonnable ou déraisonnable  Exemple dialyse, réanimation  Mais aussi perfusion , sonde…  Mais le médecin doit mettre en œuvre tout pour le convaincre et faire intervenir un médecin tiers  Demande soit réitérée  Le médecin doit respecter la volonté du malade  Le médecin ne doit pas entreprendre de traitement déraisonnable
  • 8.  Mise sous dialyse d’une personne très âgée fragile et ne supportant pas les transports.  Trachéotomie pour un malade atteint de SLA qui ne veut pas  Sonde gastrique pour une personne âgée qui la refuse
  • 9.  Le médecin ne doit pas entreprendre de traitement déraisonnable  La procédure  Collégialité  Respect des Directives anticipées  Personne de confiance  Proches  Le médecin décide en en tenant compte de l’ensemble  Traçabilité
  • 10.  Malade d’Alzheimer et sonde ou gastrostomie  Les malades en état végétatif chronique
  • 11.  Le médecin doit respecter la volonté du malade  (sans le convaincre  ni faire intervenir un autre médecin  Pas besoin de demande réitérée )  L’écrire dans le dossier  Dispenser des soins palliatifs
  • 12.  Malade cancéreux phase terminale qui refuse une chimiothérapie  Insuffisant d’organe qui veut rentrer à domicile
  • 13.  Idem que plus haut  Respect de la collégialité  Prise en compte des DA  Discussion avec la personne de confiance  Les proches  Le médecin décide mais ne doit pas faire d’obstination déraisonnable
  • 14.  Arrêt cardiaque sur malade en fin de vie  Pas de réanimation  Malade d’Alzheimer en phase terminale  Pas d’acharnement
  • 15.  Les effets  Le bon à rechercher ( traiter la douleur )  Le mauvais à éviter (raccourcir la vie)  Les conditions  Intentionnalité  Vouloir le bon effet  Ne pas vouloir le mauvais  Proportionnalité  Pas d’autre alternative  Non conditionnalité
  • 16.  Champ concerné  Actes de prévention,  d’investigation ,  de soin (différent de traitement: alimentation, hydratation)  Critères  Inutiles  Disproportionnés  Seul but maintien artificiel de la vie  Maintien de la dignité, de la qualité de vie et soins palliatifs (nommément désignés)  Devoir pour les médecins quel que soit l’avis du malade
  • 17.  Idem que dans la loi de 2002  Nécessité de demander son avis en cas d’incapacité du malade  Avis prévaut sur tout autre non médical (famille)  Sauf directives anticipées  Sur décision de traitement ou d’investigations
  • 18.  Document sur papier libre, signé par la personne  Sur les conditions de fin de vie: limitation ou arrêt de traitement  Valable 3 ans (sauf résiliation anticipée) après la perte de compétence  Conservées par tous moyens permettant leur consultation par le médecin ayant à prendre une éventuelle décision de limitation ou d’arrêt de traitement
  • 19.  Concertation avec l’équipe  Avis d’un médecin consultant  (voire 2)  Sans lien hiérarchique avec l’équipe  Avis du médecin traitant  Prise en compte dans l’ordre  Directives anticipées  Personne de confiance  Famille  Proche  Décision appartient au médecin responsable des soins
  • 20. Concerne 2 situations médicales :  Patient maintenu artificiellement en vie :  réanimation,  dialyse,  nutrition artificielle  Hydratation….  Patients en fin de vie d’une maladie grave
  • 21.  Patients conscients  Le médecin doit respecter la décision du malade (éclairé, avis réitéré )  Patients non conscients  Le médecin prend la décision après recueil dans l’ordre  DA  Personne de confiance  Proches  Equipe  Dans tous les cas  Traçabilité  Respect de la dignité  Soins palliatifs
  • 22.  La consultation de la personne de confiance ne dispense pas de la consultation des proches et de tous les proches  Pas de directives anticipées  Maladie ou handicap ?  Quelle vie relationnelle ?
  • 23.  Formation en soins palliatifs  Précisions sur l’obstination déraisonnable  Affirmation qu’alimentation et hydratation sont des traitements  Explicitation du double effet
  • 24.  Changements  Opposables sauf en cas d’urgences  2 types :  1 générale  1 adaptée au début de la maladie  modèle  Discussion  Comment les recueillir en pratique ?  Qui , quand, comment ?  Un outil le jeu de cartes  La question de la multiculturalité  « Je veux être soigné par un médecin intelligent «
  • 25. Etre capable d’aider les autres Etre en paix avec Dieu Préparer ses obsèques Avoir ma famille avec moi Avoir confiance en mon docteur Pouvoir dire au revoir aux gens qui comptent pour moi Garder mon sens de l’humour Savoir comment mon corps va changer Ne pas être essouflé Etre lucide Etre soulagé de la douleur Prier Ne pas être un fardeau pour ma famille Rester propre Avoir mes amis proches avec moi Avoir un contact humain Avoir quelqu’un qui m’écoute Avoir l’impression que ma vie a un sens Ne pas être relié à des machines Avoir un docteur qui me voit comme une personne globale Avoir une infirmière avec laquelle je me sens bien Mourir à la maison Etre libéré de l’angoisse Etre capable de parler de ce que la mort représente Rester digne Etre capable de parler de ce qui me fait peur Me rappeler de mes réussites personnelles Etre soigné comme je le désire Prévenir les conflits en m’assurant que ma famille sait ce que je veux Rencontrer un représentant du culte Mettre mes affaires financières en ordre Avoir un avocat qui comnnait mes valeurs et mes priorités M’occuper des affaires non résolues avec ma famille et mes amis Ne pas mourir seul
  • 26.  Quand  Maladie incurable engagée à court terme  Ou si l’arrêt d’un traitement à la demande du malade engage le pronostic vital  Ou en cas de limitation de soins pour une personne incompétente  Comment  Sédation terminale non réversible  Accompagnée de l’arrêt des traitements de maintien en vie  Questions  Quelle sédation pour quel symptômes  Quel arrêt des soins