SlideShare une entreprise Scribd logo
Maison de la Santé
Mardi 10 mars 2015
Mémain Nathalie Jolly Frédérique
Pourquoi la greffe d’organes et de tissus ?
Toujours pas de
nouvelles de l’hôpital
papa ?
Non toujours
rien
Greffe d’organes et de tissus : une politique
de santé publique
Face à une défaillance terminale d’un organe, de quelles
thérapeutiques dispose-t-on ?
 Thérapeutiques alternatives
 Dialyse, cœur artificiel, MARS, alimentation
parentérale…
 Remplacement de l’organe
 Xénogreffe ?
 Greffons d’origine humaine
La Greffe est une thérapeutique
efficace permettant :
 De prolonger la vie de certains
malades
 D’améliorer les conditions de vie
d’autres malades
Le Prélèvement et la Greffe :
Mission de Santé Publique
Le donneur vivant
Le donneur décédé
Prélèvement sur personne décédée après
arrêt cardiaque réfractaire
Prélèvement sur personne décédée en
état de mort encéphalique
Origine des greffons
LE DONNEUR VIVANT
 Dans centres agréés de greffe
 Rein Foie
 Procédure réglementée en lien avec
l’Agence de Biomédecine et le Tribunal
de Grande Instance
MORT = DESTRUCTION TOTALE
et IRREVERSIBLE de ENCEPHALE
arrêt de la circulation cérébrale
Arrêt de la pompe
cardiaque
ACR
Arrêt de la circulation
cérébrale à cœur battant
(Hypoxie cérébrale, Œdème cérébral..)
ME
LE DONNEUR DECEDE
Décret relatif au constat d’EME
Art R 671-7-1.. .. « Le constat de mort ne peut être
établi que si les trois critères cliniques suivants sont
simultanément présents :
 en l’absence de facteurs confondants:
- hypothermie (en pratique >35°C, EEG isoélectrique à 24°C)
- toxiques en particulier barbituriques
- Absence totale de conscience et d’activité motrice
- Abolition de tous les réflexes du tronc cérébral
- Absence totale de ventilation spontanée (…) vérifiée par
une épreuve d’hypercapnie. »
DIAGNOSTIC DE ME
La loi (article R. 671-7-1) impose que les constations
cliniques soient confirmés par un examen paraclinique
attestant du caractère irréversible de la destruction
encéphalique
En France: EEG ou Angiographie cérébrale
Majeurs : consentement présumé
 vérification de l'absence d'expression du
refus du vivant de la personne par :
 consultation obligatoire du Registre
National du Refus (RNR)
 recherche de l’opposition au don d’organes
exprimée éventuellement par le défunt de
son vivant auprès de ses proches
Prélèvement d'organes sur personne
décédée en état de mort encéphalique
Entretien avec les proches
L’annonce de la mort encéphalique se déroule
dans un contexte de drame et d’urgence, elle est
faite par le médecin en charge du défunt
L’opposition exprimée par le défunt de son vivant
est recherchée auprès des proches par le
coordonnateur hospitalier en présence du
médecin
Gestion du registre national des
refus décret du 30/05/97 n°97-704
• A finalité
thérapeutique
• A finalité
scientifique
• Pour rechercher
la cause médicale
du décès
Inscription :
 toute personne âgée de 13 ans au moins
 finalité thérapeutique, scientifique, recherche des causes du
décès
 pas d’opposition sélective organes ou tissus.
 par écrit : formulaire accompagné de la photocopie d’une pièce
d’identité
 révocable à tout moment par écrit
Gestion :
 par l’Agence de la biomédecine
Si vous êtes
POUR LE DON EN VUE DE GREFFE
parlez-en à vos proches
Vous pouvez aussi porter
cette carte de donneur sur vous,
avec vos papiers d’identité
Evolution du nombre de donneurs
recensés et prélevés
2016
1016
2238
1066
2336
1198
2261
1119
2516
1290
2802
1371
3070
1442
3148
1561
3181
1563
3081
1481
3049
1476
3174
1572
3301
1589
3336
1627
0
500
1000
1500
2000
2500
3000
3500
2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
Total
Prélevés
Prélevés :
1627 = 48,8%
Non prélevés :
1709 = 51,2 %
Opposition 32,9%
ATCD médicaux = 10,3 %
Obstacle médical = 7,8 % Autres = 0.2 %
Causes de non prélèvements en 2013
En France en 2013
5123 greffes d’organes (+2%)
 cœur 410
 cœur-poumons 11
 poumon 299
 foie 1241 (DV= 13)
 rein 3074 (DV=410)
 pancréas 85
 intestin 3
Environ 4000 greffes de cornées
A Saint Denis
2013 2014
Nombre de mort encéphalique
(Hôpitaux du réseau + St Denis)
28 23
Nombre de PMOT/PT 11/2 6/2
% PMOT/Mort encéphalique 39% 26%
Donneurs/organes prélevés CHSD Patients transplantés
N = 6 patients (vs 11 en 2013)
18 organes prélevés (vs 20 en 2013)
n = 14 patients (versus 28 en 2013)
15 organes greffés (versus 30 en 2013)
Age moyen : 73 ans (vs 59 ans 2013) Age moyen : âge non communiqué*
Reins prélevés n = 12 (vs 20 en 2013)
Age reins prélevés greffés = 71 ans
Age reins prélevés non greffé : 84 ans
Reins greffés : 10 pour 9 patients
Foies prélevés n = 5 (vs 8 en 2013)
Age foies prélevés greffés : 77 ans
Foies greffés : 5
Pancréas prélevé n = 0 (vs 2 en 2013) Pancréas greffés : 0
Poumons prélevés n = 0 (vs 4 en 2013) Poumons greffés 0
Cœur prélevés : n = 0 (vs 2 en 2013) Cœur greffé : 0
Nombre de patients restant inscrits en
attente de greffes d’organes au 1er Janvier
253 240
268
298 304
284 302 322
91
131 139
173 178 164 145 124
806
540
486
669
574
932
941
1089
7585
6869
64816157
5942
8436
8942
9690
0
250
500
750
1000
1250
2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013
0
2000
4000
6000
8000
10000
COEUR POUMON FOIE REIN
PRELEVEMENT D’ORGANES
PATIENTS DECEDES APRES ACR REFRACTAIRE DDAC
 Contexte: patient présentant un ACR avec
échec des manœuvres de réanimation > 30
minutes
 Planche à masser
 Diagnostic : neurologique + ECG
 Mise en place d’une CEC locorégionale
 Seulement quelques centres en France
 Seulement foie et reins
 Timing très serré nombre de prélèvements à
la marge
LOGOS
Cas Concret :
« du prélèvement à la greffe
d’organes et de tissus »
ACCUEIL D’UN SUJET EN COMA GRAVE
Le 15 juillet à 18h30: Admission en réanimation de Mme X âgée de 52
ans. Prise en charge par le SAMU à son domicile pour un arrêt
cardio respiratoire suite à une crise d’asthme aigu. l’ examen
clinique met en évidence une mydriase bilatérale et un Glasgow = 3
20 h : Très rapidement, l’ examen médical du réanimateur met en
évidence les signes cliniques d’un état de mort encéphalique (EME).
20 h 30 : Appel de la coordinatrice d’astreinte pour débuter la
procédure de prise en charge d’un éventuel donneur d’organes et
de tissus (ébauche du dossier donneur informatisé avec un logiciel
sécurisé)
21 h : Devant l’examen clinique, le réanimateur et la coordinatrice
débute l’entretien avec les proches (conjoint et frère) et les
informent sur la gravité de l’ état de santé de Mme X.
SUITE DE LA PRISE EN CHARGE
Lors de l’entretien, les proches annoncent spontanément la volonté de
la patiente : « elle était favorable aux dons d’organes et porteuse
d’une carte de donneur »
21 h 45 : Mme X est donneuse potentiel d’organes et de tissus, sous
réserve du diagnostic para clinique de mort encéphalique.
Mise en alerte de l’Agence de biomédecine par la
coordinatrice sur un probable donneur d’organes et de
tissus.
DIAGNOSTIC DE MORT ENCEPHALIQUE
Etapes réglementaires du diagnostic
23h : Le 1er EEG montre un tracé nul et aréactif = silence électro cortical.
Le réanimateur demande immédiatement le 2ème EEG pour 3h du matin
(4h d’intervalle entre les 2)
 La coordinatrice :
complète le « dossier donneur » anonymisé en lien avec le Service de
Régulation et d’Appui de l’Agence de biomédecine
transmet des examens complémentaires à l’ABM
met en alerte l’équipe du bloc opératoire (Anesthésiste, IADE, IBODE)
3h : Récupération des résultats sérologiques de Mme X.
Transmission du n° cristal par l’intermédiaire du logiciel, après
validation du dossier donneur par l’ABM.
D
O
S
S
I
E
R
C
R
I
S
T
A
L
Régulation du dossier donneur
DIAGNOSTIC DE MORT ENCEPHALIQUE
Etapes réglementaires du diagnostic
3 h : Réalisation du 2ème EEG : tracé nul et aréactif , silence électro
cortical .
Le procès verbal de mort encéphalique et le certificat de
décès sont signés par deux médecins.
3 h 30 : Interrogation du registre national des refus auprès de l’ABM.
LE DECES EST DECLARE
PREPARATION DU PRELEVEMENT
3H30 : Confirmation à l’équipe du bloc opératoire de la réalisation du
prélèvement multi organes et tissus avec heure prévisionnelle
d’entrée définie par la coordinatrice sous réserve de la confirmation
des différentes équipes chirurgicales.
4 h : Transmission au service de régulation et d’appui de l’ABM des
derniers éléments du dossier donneur.
Préparation par la coordinatrice
 du matériel nécessaire au bloc opératoire :
 des dossiers devant accompagner chaque organe et tissu
REPARTITION ET ATTRIBUTION DES
GREFFONS
La répartition et l’attribution des greffons sont de la
responsabilité
de l’ABM en application des règles de répartition :
Les organes suivants seront prélevés :
- le foie
- les deux reins
Les tissus suivants seront prélevés :
- l’épiderme
- le cœur pour les valves
- les cornées
REPARTITION ET ATTRIBUTION DES
GREFFONS
5 h : la coordinatrice a un 1er contact avec l’équipe de Strasbourg pour
le foie : confirmation de l’heure d’arrivée
Puis jusqu’à 6 h : appel des différentes équipes pour confirmer leur
heure d’arrivée au bloc opératoire.
Il est rappelé aux différentes équipes chirurgicales de venir avec leur
matériel spécifique et d’apporter le liquide de perfusion des greffons
en quantité suffisante
BLOC OPERATOIRE
Heure d’entrée au bloc opératoire est
fixée à 11 h
10 h : préparation par l’infirmière et le médecin du donneur pour
départ au bloc opératoire.
10 h 30 : départ vers le bloc : installation du donneur sur la table avant
l’arrivée des équipes
BLOC OPERATOIRE
11h à 12 h 30:
- arrivée progressive des différentes équipes chirurgicales pour le
prélèvement des organes (reins, foie)
- accueil par la coordinatrice et l’IBODE
- vérification par l’équipe chirurgicale, la coordinatrice et l’IBODE du
matériel et des liquides de perfusion
- présentation du dossier donneur à chaque équipe
- remise des documents et tube de sang devant accompagner chaque
greffon
- émargement des équipes chirurgicales
11h15 début de l’intervention par l’équipe rénale, rejoint par l’équipe
hépatique à 12h30.
13 h 30 : heure du clampage aortique
(début du délai d’ischémie des greffons)
 foie de 8 à 10 h au maximum
 reins 36 h au maximum
La coordinatrice appel la banque des tissus de Saint-Louis et de la
banque Française des yeux, pour venir prélever les tissus
N.B : Les équipes tissus arrivent après le clampage
BLOC OPERATOIRE
15 h : prélèvement et préparation du foie par l’équipe hépatique qui
part immédiatement.
15 h 15 : prélèvement et préparation sur table des reins par l’équipe
rénale.
15 h 30 : Conditionnement final des reins par la coordinatrice (glace
pilée, étiquetage, documents) ou le chirurgien (vital pack)
Arrivée de l’ophtalmologue pour le prélèvement des deux cornées
BLOC OPERATOIRE
16h00 : Les deux cornées sont prélevées, conditionnées et les tubes
étiquetés, une enveloppe avec les document est remise à
l’ophtalmologue
Départ de l’équipe rénale avec les deux reins
Un compte rendu opératoire est obligatoirement réalisé
par chaque chirurgien (organes et tissus) avant son départ
du bloc.
Arrivée et accueil par la coordinatrice de l’équipe tissus et préparation
du matériel.
BLOC OPERATOIRE
16 h 15 : Prélèvement du cœur pour les valves par l’équipe des tissus.
16 h 30 : Restauration tégumentaire par l’équipe de tissus contrôlée
par la coordinatrice.
17 h 00 : Prélèvement de l’épiderme, conditionnement et étiquetage
des flacons par le technicien.
18 h 00 : départ de l’équipe avec l’épiderme, le cœur
Fin du prélèvement
BLOC OPERATOIRE
18h15 : retour du corps en réanimation pour effectuer la toilette
mortuaire.
En accord avec les proches, le corps est conduit à la chambre
mortuaire.
La coordinatrice contacte l’ABM pour faire le point sur le
prélèvement.
BLOC OPERATOIRE
10/03/2015 37
FIN
Durée totale de présence de la coordination :
22 heures 30
L’activité de la coordinatrice n’est pas terminée pour autant:
 accompagnement des proches
 débriefing du prélèvement
 courriers à adresser aux différents acteurs ayant participés au
prélèvement
 transmission de résultats biologiques à l’ABM
 archivage du dossier donneur
www.agence-biomedecine.fr
L’Agence de Biomédecine
 Agence nationale indépendante
 Siège Saint Denis
 Organisation nationale en région
 Organisation fonctionnelle en réseau et
SRA
LOI DE BIOETHIQUE
 Loi n°94-653 du 29 juillet 1994 relative au respect du corps
humain (code civil)
 Loi n°94-654 du 29 juillet 1994 modifiée (code de santé
publique)
relative au don et à l'utilisation des éléments et produits du
corps humain, à l'assistance médicale à la procréation et au
diagnostic prénatal
 Loi n°2004-800 du 6 août 2004 relative à la bioéthique (code
de santé publique)
 LOI n° 2011-814 du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique
 Le prélèvement et la greffe d’organes
constituent une priorité nationale
 Principes fondateurs: don anonyme, gratuit et
basé sur le consentement présumé
 C’est une mission de Santé Publique où
chaque acteur dans le domaine de la santé
doit recevoir une formation afin de pouvoir
participer à l’information du grand public

Contenu connexe

Tendances

Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
SANAA TOUZAMI
 
Brûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesBrûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgences
Arnaud Depil-Duval
 
cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012
chu batna
 
Eléments de mécanique des sols
Eléments de mécanique des solsEléments de mécanique des sols
Eléments de mécanique des sols
SAHAF sté de construction et travaux divers
 
Les Abords vasculaire
Les Abords vasculaireLes Abords vasculaire
Les Abords vasculaire
Mouad Boutadghart
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
BadrAbouAlia
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
S/Abdessemed
 
Pied diabetique
Pied diabetiquePied diabetique
Pied diabetique
Salah Benmoussa
 
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expertTraumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Arnaud Depil-Duval
 
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriquesPhysiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Nouhoum L Traore
 
Physiopathologie de l’hta
Physiopathologie de l’htaPhysiopathologie de l’hta
Physiopathologie de l’hta
Xulio Diatta
 
Epistaxis.pptx
Epistaxis.pptxEpistaxis.pptx
Epistaxis.pptx
Pauljr10
 
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSEGESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
Dept of Kidney disease, HCA Hospital, Algiers
 
hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique
Khalfaoui Mohamed Amine
 
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenirANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
Claude EUGENE
 
Splénomégalie dr merabet
Splénomégalie dr merabetSplénomégalie dr merabet
Splénomégalie dr merabet
killua zoldyck
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
S/Abdessemed
 
Les etats de choc
Les etats de chocLes etats de choc
Les etats de choc
Salah Eddine
 
Hydrocéphalie
HydrocéphalieHydrocéphalie
Hydrocéphalie
semiogirl
 

Tendances (20)

Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
 
Brûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgencesBrûlés : prise en charge aux urgences
Brûlés : prise en charge aux urgences
 
Icteres
IcteresIcteres
Icteres
 
cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012cours N. Bouchit 2012
cours N. Bouchit 2012
 
Eléments de mécanique des sols
Eléments de mécanique des solsEléments de mécanique des sols
Eléments de mécanique des sols
 
Les Abords vasculaire
Les Abords vasculaireLes Abords vasculaire
Les Abords vasculaire
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
 
Pied diabetique
Pied diabetiquePied diabetique
Pied diabetique
 
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expertTraumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
Traumatismes thorax Recommandations formalisées d'expert
 
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriquesPhysiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
Physiologie rénale 2011: particularités pédiatriques
 
Physiopathologie de l’hta
Physiopathologie de l’htaPhysiopathologie de l’hta
Physiopathologie de l’hta
 
Epistaxis.pptx
Epistaxis.pptxEpistaxis.pptx
Epistaxis.pptx
 
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSEGESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
GESTION DES COMPLICATIONS DES CATHÉTERS EN HEMODIALYSE
 
hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique hémodialyse pédiatrique
hémodialyse pédiatrique
 
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenirANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
ANOMALIES DU BILAN HEPATIQUE Conduite à tenir
 
Splénomégalie dr merabet
Splénomégalie dr merabetSplénomégalie dr merabet
Splénomégalie dr merabet
 
Temps de saignement
Temps de saignementTemps de saignement
Temps de saignement
 
Les etats de choc
Les etats de chocLes etats de choc
Les etats de choc
 
Hydrocéphalie
HydrocéphalieHydrocéphalie
Hydrocéphalie
 

Similaire à Presentation don d'organes

Chirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
Chirurgie guidée par la fluorescence - N. GolseChirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
Chirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Greffer pour sauver
Greffer pour sauverGreffer pour sauver
Greffer pour sauver
xiab
 
2013session1 5
2013session1 52013session1 5
2013session1 5
acvq
 
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
La tuberculose urogénitale difficultés diagnostiques
La tuberculose urogénitale difficultés diagnostiquesLa tuberculose urogénitale difficultés diagnostiques
La tuberculose urogénitale difficultés diagnostiques
Mede Space
 
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERREPEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Cohorteculpitacoilly
CohorteculpitacoillyCohorteculpitacoilly
Plaie biliaire.pptx
Plaie biliaire.pptxPlaie biliaire.pptx
Plaie biliaire.pptx
Sihussein
 
bentarit 2003.pdf
bentarit 2003.pdfbentarit 2003.pdf
bentarit 2003.pdf
ASKleib
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13
raymondteyrouz
 
Etre hepatant 05_2016
Etre hepatant 05_2016Etre hepatant 05_2016
Etre hepatant 05_2016
soshepatites
 
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
HDB - G. PONCET
HDB - G. PONCETHDB - G. PONCET
HDB - G. PONCET
agerc2013
 
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcenPerforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUXCas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Centre Hepato-Biliaire / AP-HP Hopital Paul Brousse
 
Particularité de transfusion au niveau du service d'oncologie -HUDERF
Particularité de transfusion au niveau du service d'oncologie -HUDERFParticularité de transfusion au niveau du service d'oncologie -HUDERF
Particularité de transfusion au niveau du service d'oncologie -HUDERF
Mohammed Lotfi
 
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de BiomédecineGuide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Association Maladies Foie
 

Similaire à Presentation don d'organes (20)

Chirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
Chirurgie guidée par la fluorescence - N. GolseChirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
Chirurgie guidée par la fluorescence - N. Golse
 
Greffer pour sauver
Greffer pour sauverGreffer pour sauver
Greffer pour sauver
 
2013session1 5
2013session1 52013session1 5
2013session1 5
 
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
 
Avc aux urgences
 Avc aux urgences Avc aux urgences
Avc aux urgences
 
La tuberculose urogénitale difficultés diagnostiques
La tuberculose urogénitale difficultés diagnostiquesLa tuberculose urogénitale difficultés diagnostiques
La tuberculose urogénitale difficultés diagnostiques
 
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERREPEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
PEC d’un patient transplanté pancréas et rein - Yohan VALET, Yohann LASSERRE
 
Cohorteculpitacoilly
CohorteculpitacoillyCohorteculpitacoilly
Cohorteculpitacoilly
 
Le pénis
Le pénisLe pénis
Le pénis
 
Plaie biliaire.pptx
Plaie biliaire.pptxPlaie biliaire.pptx
Plaie biliaire.pptx
 
bentarit 2003.pdf
bentarit 2003.pdfbentarit 2003.pdf
bentarit 2003.pdf
 
Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13Nodules thyroidien vr 12 02 13
Nodules thyroidien vr 12 02 13
 
Etre hepatant 05_2016
Etre hepatant 05_2016Etre hepatant 05_2016
Etre hepatant 05_2016
 
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
Les maladies pédiatriques que les hépatologues doivent connaître - Emmanuel G...
 
HDB - G. PONCET
HDB - G. PONCETHDB - G. PONCET
HDB - G. PONCET
 
Pedp jifa _8.1.2010
Pedp jifa _8.1.2010Pedp jifa _8.1.2010
Pedp jifa _8.1.2010
 
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcenPerforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
 
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUXCas clinique interactif - Sophie SACLEUX
Cas clinique interactif - Sophie SACLEUX
 
Particularité de transfusion au niveau du service d'oncologie -HUDERF
Particularité de transfusion au niveau du service d'oncologie -HUDERFParticularité de transfusion au niveau du service d'oncologie -HUDERF
Particularité de transfusion au niveau du service d'oncologie -HUDERF
 
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de BiomédecineGuide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
Guide du don d'organes 2015 de l'Agence de Biomédecine
 

Plus de Paul Daval

Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Paul Daval
 
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Paul Daval
 
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Paul Daval
 
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la SantéMidi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Paul Daval
 
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Paul Daval
 
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn OutPrésentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Paul Daval
 
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016  Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Paul Daval
 
Puma cmuc acs ame avril 2016
Puma cmuc acs ame avril 2016Puma cmuc acs ame avril 2016
Puma cmuc acs ame avril 2016
Paul Daval
 
Charte médecine de ville secteur psy
Charte médecine de ville secteur psyCharte médecine de ville secteur psy
Charte médecine de ville secteur psy
Paul Daval
 
Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014
Paul Daval
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
Paul Daval
 
Consult familiale présentation
Consult familiale présentationConsult familiale présentation
Consult familiale présentation
Paul Daval
 
Cancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santéCancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santé
Paul Daval
 
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santéPpt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
Paul Daval
 
Présentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmesPrésentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmes
Paul Daval
 
Midi sante buccodentaire
Midi sante buccodentaireMidi sante buccodentaire
Midi sante buccodentaire
Paul Daval
 
Présentation midi santé médecines douces
Présentation midi santé  médecines doucesPrésentation midi santé  médecines douces
Présentation midi santé médecines douces
Paul Daval
 
La loi léonetti midi santé
La loi léonetti midi santéLa loi léonetti midi santé
La loi léonetti midi santé
Paul Daval
 
Ppt midi santé mobilités actives
Ppt midi santé mobilités activesPpt midi santé mobilités actives
Ppt midi santé mobilités actives
Paul Daval
 
Présentation midi santé sommeil
Présentation midi santé sommeilPrésentation midi santé sommeil
Présentation midi santé sommeil
Paul Daval
 

Plus de Paul Daval (20)

Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
Le saturnisme a st denis midi santé 14 février 2017
 
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
Intervention M. carpentier et Mme saillard midi santé saturnisme 14 février 2017
 
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
Séance d'information Puma cmuc acs ame 31 janvier 2017
 
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la SantéMidi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
Midi Santé Troubles de la parole et du langage - Maison de la Santé
 
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
Que faire face au refus de vaccination midi santé 8 novembre 2016
 
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn OutPrésentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
Présentation Collectif médecines Douces 93 Midi Santé Burn Out
 
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016  Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
Présentation Dr Benazeraf Midi Santé Burn out 4 Ocotbre 2016
 
Puma cmuc acs ame avril 2016
Puma cmuc acs ame avril 2016Puma cmuc acs ame avril 2016
Puma cmuc acs ame avril 2016
 
Charte médecine de ville secteur psy
Charte médecine de ville secteur psyCharte médecine de ville secteur psy
Charte médecine de ville secteur psy
 
Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014Avc midi sante avril 2014
Avc midi sante avril 2014
 
La vaccination midi santé
La vaccination midi santéLa vaccination midi santé
La vaccination midi santé
 
Consult familiale présentation
Consult familiale présentationConsult familiale présentation
Consult familiale présentation
 
Cancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santéCancérologie orl midi santé
Cancérologie orl midi santé
 
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santéPpt midi santé santé sexuelle midi santé
Ppt midi santé santé sexuelle midi santé
 
Présentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmesPrésentation midi santé violences faites aux femmes
Présentation midi santé violences faites aux femmes
 
Midi sante buccodentaire
Midi sante buccodentaireMidi sante buccodentaire
Midi sante buccodentaire
 
Présentation midi santé médecines douces
Présentation midi santé  médecines doucesPrésentation midi santé  médecines douces
Présentation midi santé médecines douces
 
La loi léonetti midi santé
La loi léonetti midi santéLa loi léonetti midi santé
La loi léonetti midi santé
 
Ppt midi santé mobilités actives
Ppt midi santé mobilités activesPpt midi santé mobilités actives
Ppt midi santé mobilités actives
 
Présentation midi santé sommeil
Présentation midi santé sommeilPrésentation midi santé sommeil
Présentation midi santé sommeil
 

Presentation don d'organes

  • 1. Maison de la Santé Mardi 10 mars 2015 Mémain Nathalie Jolly Frédérique
  • 2. Pourquoi la greffe d’organes et de tissus ? Toujours pas de nouvelles de l’hôpital papa ? Non toujours rien
  • 3. Greffe d’organes et de tissus : une politique de santé publique Face à une défaillance terminale d’un organe, de quelles thérapeutiques dispose-t-on ?  Thérapeutiques alternatives  Dialyse, cœur artificiel, MARS, alimentation parentérale…  Remplacement de l’organe  Xénogreffe ?  Greffons d’origine humaine
  • 4. La Greffe est une thérapeutique efficace permettant :  De prolonger la vie de certains malades  D’améliorer les conditions de vie d’autres malades Le Prélèvement et la Greffe : Mission de Santé Publique
  • 5. Le donneur vivant Le donneur décédé Prélèvement sur personne décédée après arrêt cardiaque réfractaire Prélèvement sur personne décédée en état de mort encéphalique Origine des greffons
  • 6. LE DONNEUR VIVANT  Dans centres agréés de greffe  Rein Foie  Procédure réglementée en lien avec l’Agence de Biomédecine et le Tribunal de Grande Instance
  • 7. MORT = DESTRUCTION TOTALE et IRREVERSIBLE de ENCEPHALE arrêt de la circulation cérébrale Arrêt de la pompe cardiaque ACR Arrêt de la circulation cérébrale à cœur battant (Hypoxie cérébrale, Œdème cérébral..) ME LE DONNEUR DECEDE
  • 8. Décret relatif au constat d’EME Art R 671-7-1.. .. « Le constat de mort ne peut être établi que si les trois critères cliniques suivants sont simultanément présents :  en l’absence de facteurs confondants: - hypothermie (en pratique >35°C, EEG isoélectrique à 24°C) - toxiques en particulier barbituriques - Absence totale de conscience et d’activité motrice - Abolition de tous les réflexes du tronc cérébral - Absence totale de ventilation spontanée (…) vérifiée par une épreuve d’hypercapnie. »
  • 9. DIAGNOSTIC DE ME La loi (article R. 671-7-1) impose que les constations cliniques soient confirmés par un examen paraclinique attestant du caractère irréversible de la destruction encéphalique En France: EEG ou Angiographie cérébrale
  • 10. Majeurs : consentement présumé  vérification de l'absence d'expression du refus du vivant de la personne par :  consultation obligatoire du Registre National du Refus (RNR)  recherche de l’opposition au don d’organes exprimée éventuellement par le défunt de son vivant auprès de ses proches Prélèvement d'organes sur personne décédée en état de mort encéphalique
  • 11. Entretien avec les proches L’annonce de la mort encéphalique se déroule dans un contexte de drame et d’urgence, elle est faite par le médecin en charge du défunt L’opposition exprimée par le défunt de son vivant est recherchée auprès des proches par le coordonnateur hospitalier en présence du médecin
  • 12. Gestion du registre national des refus décret du 30/05/97 n°97-704 • A finalité thérapeutique • A finalité scientifique • Pour rechercher la cause médicale du décès
  • 13. Inscription :  toute personne âgée de 13 ans au moins  finalité thérapeutique, scientifique, recherche des causes du décès  pas d’opposition sélective organes ou tissus.  par écrit : formulaire accompagné de la photocopie d’une pièce d’identité  révocable à tout moment par écrit Gestion :  par l’Agence de la biomédecine
  • 14. Si vous êtes POUR LE DON EN VUE DE GREFFE parlez-en à vos proches Vous pouvez aussi porter cette carte de donneur sur vous, avec vos papiers d’identité
  • 15. Evolution du nombre de donneurs recensés et prélevés 2016 1016 2238 1066 2336 1198 2261 1119 2516 1290 2802 1371 3070 1442 3148 1561 3181 1563 3081 1481 3049 1476 3174 1572 3301 1589 3336 1627 0 500 1000 1500 2000 2500 3000 3500 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Total Prélevés
  • 16. Prélevés : 1627 = 48,8% Non prélevés : 1709 = 51,2 % Opposition 32,9% ATCD médicaux = 10,3 % Obstacle médical = 7,8 % Autres = 0.2 % Causes de non prélèvements en 2013
  • 17. En France en 2013 5123 greffes d’organes (+2%)  cœur 410  cœur-poumons 11  poumon 299  foie 1241 (DV= 13)  rein 3074 (DV=410)  pancréas 85  intestin 3 Environ 4000 greffes de cornées
  • 18. A Saint Denis 2013 2014 Nombre de mort encéphalique (Hôpitaux du réseau + St Denis) 28 23 Nombre de PMOT/PT 11/2 6/2 % PMOT/Mort encéphalique 39% 26% Donneurs/organes prélevés CHSD Patients transplantés N = 6 patients (vs 11 en 2013) 18 organes prélevés (vs 20 en 2013) n = 14 patients (versus 28 en 2013) 15 organes greffés (versus 30 en 2013) Age moyen : 73 ans (vs 59 ans 2013) Age moyen : âge non communiqué* Reins prélevés n = 12 (vs 20 en 2013) Age reins prélevés greffés = 71 ans Age reins prélevés non greffé : 84 ans Reins greffés : 10 pour 9 patients Foies prélevés n = 5 (vs 8 en 2013) Age foies prélevés greffés : 77 ans Foies greffés : 5 Pancréas prélevé n = 0 (vs 2 en 2013) Pancréas greffés : 0 Poumons prélevés n = 0 (vs 4 en 2013) Poumons greffés 0 Cœur prélevés : n = 0 (vs 2 en 2013) Cœur greffé : 0
  • 19. Nombre de patients restant inscrits en attente de greffes d’organes au 1er Janvier 253 240 268 298 304 284 302 322 91 131 139 173 178 164 145 124 806 540 486 669 574 932 941 1089 7585 6869 64816157 5942 8436 8942 9690 0 250 500 750 1000 1250 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 0 2000 4000 6000 8000 10000 COEUR POUMON FOIE REIN
  • 20. PRELEVEMENT D’ORGANES PATIENTS DECEDES APRES ACR REFRACTAIRE DDAC  Contexte: patient présentant un ACR avec échec des manœuvres de réanimation > 30 minutes  Planche à masser  Diagnostic : neurologique + ECG  Mise en place d’une CEC locorégionale  Seulement quelques centres en France  Seulement foie et reins  Timing très serré nombre de prélèvements à la marge
  • 21. LOGOS Cas Concret : « du prélèvement à la greffe d’organes et de tissus »
  • 22. ACCUEIL D’UN SUJET EN COMA GRAVE Le 15 juillet à 18h30: Admission en réanimation de Mme X âgée de 52 ans. Prise en charge par le SAMU à son domicile pour un arrêt cardio respiratoire suite à une crise d’asthme aigu. l’ examen clinique met en évidence une mydriase bilatérale et un Glasgow = 3 20 h : Très rapidement, l’ examen médical du réanimateur met en évidence les signes cliniques d’un état de mort encéphalique (EME). 20 h 30 : Appel de la coordinatrice d’astreinte pour débuter la procédure de prise en charge d’un éventuel donneur d’organes et de tissus (ébauche du dossier donneur informatisé avec un logiciel sécurisé) 21 h : Devant l’examen clinique, le réanimateur et la coordinatrice débute l’entretien avec les proches (conjoint et frère) et les informent sur la gravité de l’ état de santé de Mme X.
  • 23. SUITE DE LA PRISE EN CHARGE Lors de l’entretien, les proches annoncent spontanément la volonté de la patiente : « elle était favorable aux dons d’organes et porteuse d’une carte de donneur » 21 h 45 : Mme X est donneuse potentiel d’organes et de tissus, sous réserve du diagnostic para clinique de mort encéphalique. Mise en alerte de l’Agence de biomédecine par la coordinatrice sur un probable donneur d’organes et de tissus.
  • 24. DIAGNOSTIC DE MORT ENCEPHALIQUE Etapes réglementaires du diagnostic 23h : Le 1er EEG montre un tracé nul et aréactif = silence électro cortical. Le réanimateur demande immédiatement le 2ème EEG pour 3h du matin (4h d’intervalle entre les 2)  La coordinatrice : complète le « dossier donneur » anonymisé en lien avec le Service de Régulation et d’Appui de l’Agence de biomédecine transmet des examens complémentaires à l’ABM met en alerte l’équipe du bloc opératoire (Anesthésiste, IADE, IBODE) 3h : Récupération des résultats sérologiques de Mme X. Transmission du n° cristal par l’intermédiaire du logiciel, après validation du dossier donneur par l’ABM.
  • 26. DIAGNOSTIC DE MORT ENCEPHALIQUE Etapes réglementaires du diagnostic 3 h : Réalisation du 2ème EEG : tracé nul et aréactif , silence électro cortical . Le procès verbal de mort encéphalique et le certificat de décès sont signés par deux médecins. 3 h 30 : Interrogation du registre national des refus auprès de l’ABM. LE DECES EST DECLARE
  • 27. PREPARATION DU PRELEVEMENT 3H30 : Confirmation à l’équipe du bloc opératoire de la réalisation du prélèvement multi organes et tissus avec heure prévisionnelle d’entrée définie par la coordinatrice sous réserve de la confirmation des différentes équipes chirurgicales. 4 h : Transmission au service de régulation et d’appui de l’ABM des derniers éléments du dossier donneur. Préparation par la coordinatrice  du matériel nécessaire au bloc opératoire :  des dossiers devant accompagner chaque organe et tissu
  • 28. REPARTITION ET ATTRIBUTION DES GREFFONS La répartition et l’attribution des greffons sont de la responsabilité de l’ABM en application des règles de répartition : Les organes suivants seront prélevés : - le foie - les deux reins Les tissus suivants seront prélevés : - l’épiderme - le cœur pour les valves - les cornées
  • 29. REPARTITION ET ATTRIBUTION DES GREFFONS 5 h : la coordinatrice a un 1er contact avec l’équipe de Strasbourg pour le foie : confirmation de l’heure d’arrivée Puis jusqu’à 6 h : appel des différentes équipes pour confirmer leur heure d’arrivée au bloc opératoire. Il est rappelé aux différentes équipes chirurgicales de venir avec leur matériel spécifique et d’apporter le liquide de perfusion des greffons en quantité suffisante
  • 30. BLOC OPERATOIRE Heure d’entrée au bloc opératoire est fixée à 11 h 10 h : préparation par l’infirmière et le médecin du donneur pour départ au bloc opératoire. 10 h 30 : départ vers le bloc : installation du donneur sur la table avant l’arrivée des équipes
  • 31. BLOC OPERATOIRE 11h à 12 h 30: - arrivée progressive des différentes équipes chirurgicales pour le prélèvement des organes (reins, foie) - accueil par la coordinatrice et l’IBODE - vérification par l’équipe chirurgicale, la coordinatrice et l’IBODE du matériel et des liquides de perfusion - présentation du dossier donneur à chaque équipe - remise des documents et tube de sang devant accompagner chaque greffon - émargement des équipes chirurgicales 11h15 début de l’intervention par l’équipe rénale, rejoint par l’équipe hépatique à 12h30.
  • 32. 13 h 30 : heure du clampage aortique (début du délai d’ischémie des greffons)  foie de 8 à 10 h au maximum  reins 36 h au maximum La coordinatrice appel la banque des tissus de Saint-Louis et de la banque Française des yeux, pour venir prélever les tissus N.B : Les équipes tissus arrivent après le clampage BLOC OPERATOIRE
  • 33. 15 h : prélèvement et préparation du foie par l’équipe hépatique qui part immédiatement. 15 h 15 : prélèvement et préparation sur table des reins par l’équipe rénale. 15 h 30 : Conditionnement final des reins par la coordinatrice (glace pilée, étiquetage, documents) ou le chirurgien (vital pack) Arrivée de l’ophtalmologue pour le prélèvement des deux cornées BLOC OPERATOIRE
  • 34. 16h00 : Les deux cornées sont prélevées, conditionnées et les tubes étiquetés, une enveloppe avec les document est remise à l’ophtalmologue Départ de l’équipe rénale avec les deux reins Un compte rendu opératoire est obligatoirement réalisé par chaque chirurgien (organes et tissus) avant son départ du bloc. Arrivée et accueil par la coordinatrice de l’équipe tissus et préparation du matériel. BLOC OPERATOIRE
  • 35. 16 h 15 : Prélèvement du cœur pour les valves par l’équipe des tissus. 16 h 30 : Restauration tégumentaire par l’équipe de tissus contrôlée par la coordinatrice. 17 h 00 : Prélèvement de l’épiderme, conditionnement et étiquetage des flacons par le technicien. 18 h 00 : départ de l’équipe avec l’épiderme, le cœur Fin du prélèvement BLOC OPERATOIRE
  • 36. 18h15 : retour du corps en réanimation pour effectuer la toilette mortuaire. En accord avec les proches, le corps est conduit à la chambre mortuaire. La coordinatrice contacte l’ABM pour faire le point sur le prélèvement. BLOC OPERATOIRE
  • 37. 10/03/2015 37 FIN Durée totale de présence de la coordination : 22 heures 30 L’activité de la coordinatrice n’est pas terminée pour autant:  accompagnement des proches  débriefing du prélèvement  courriers à adresser aux différents acteurs ayant participés au prélèvement  transmission de résultats biologiques à l’ABM  archivage du dossier donneur
  • 39. L’Agence de Biomédecine  Agence nationale indépendante  Siège Saint Denis  Organisation nationale en région  Organisation fonctionnelle en réseau et SRA
  • 40. LOI DE BIOETHIQUE  Loi n°94-653 du 29 juillet 1994 relative au respect du corps humain (code civil)  Loi n°94-654 du 29 juillet 1994 modifiée (code de santé publique) relative au don et à l'utilisation des éléments et produits du corps humain, à l'assistance médicale à la procréation et au diagnostic prénatal  Loi n°2004-800 du 6 août 2004 relative à la bioéthique (code de santé publique)  LOI n° 2011-814 du 7 juillet 2011 relative à la bioéthique
  • 41.  Le prélèvement et la greffe d’organes constituent une priorité nationale  Principes fondateurs: don anonyme, gratuit et basé sur le consentement présumé  C’est une mission de Santé Publique où chaque acteur dans le domaine de la santé doit recevoir une formation afin de pouvoir participer à l’information du grand public