SlideShare une entreprise Scribd logo
Eric Durel -  Bibliothécaire - Formation - Réseau Bibliothèques des Comores - 0ct Nov 2011 Les animations en bibliothèques ? Pourquoi ? Comment ?  Mardi 1 et 2  novembre 2011
Les animations en bibliothèques ? Pourquoi ? Comment ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Pourquoi des animations en bibliothèques ? Depuis une vingtaine d'années un changement d’orientation dans la politique des bibliothèques place le public au coeur de leurs missions. La bibliothèque est donc dans le même temps qu'elle passait au statut de médiathèque  (multi-supports) ets bien devenu  un lieu pluri-actif  (multi activités) En France (études CREDOC) presque la moitié des fréquentants  viennent y faire autre chose que du prêt d'ouvrages  : exposition, conférences, rencontres, écoute musicale, films, lecture, ateliers multimédia,
Pourquoi des animations en bibliothèques ? ,[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object],[object Object]
Vers une politique culturelle ... Élaborer un programme d’action culturelle  (nos animations en bibliothèques )  nécessitera des choix, des modes d’action dont la particularité sera  TOUJOURS  de faire référence aux documents présents dans la bibliothèque : théâtre, lecture, musique, art multimédia… Ces choix définissent une  politique culturelle  et engagent la bibliothèque pour une  lisibilité de son action dans son territoire (commune)
Vers une politique culturelle … de nos bibliothèques ! Partie intégrante du métier de bibliothécaire, la mise en place d’une  politique culturelle  nous mobilise donc au titre de  notre mission de lecture publique au même titre que nos autres activités ! Cette mise en place répond à un certain nombre d’exigences afin que la politique culturelle de l’ établissement s’harmonise avec celle de nos tutelles et aussi toutes les étapes de la  chaîne du livre
Vers une politique culturelle … de nos bibliothèques ! Plusieurs  phases  seront à détailler : 􀂃􀀃  dimensionnement des actions, importance et budget 􀂃􀀃  inscription dans le contexte culturel local 􀂃􀀃  harmonisation avec le fonds 􀂃􀀃  pérennisation des événements 􀂃􀀃  évolution des équipements 􀂃􀀃  partenariats, économie d’échelle, réseau
Dimensionnement des actions 1.1. Les locaux Le choix du type d’action se définit de préférence à partir de la nature des équipements  disponibles.  Une salle équipée de cimaises valorise mieux les oeuvres, les expositions étant plus précises et complètes qu’un accrochage uniquement dans les lieux de prêt.  Pour l’accueil de conteurs, d’auteurs une salle suffisamment vaste est nécessaire.  Une salle multimédia ou un lieu de projection permettent la présentation d’art vidéo, une participation à la fête de l’Internet, la création en réseau… Cependant il y a souvent la possibilité d’adapter un événement aux contraintes des locaux : un café littéraire peut se faire au centre de la médiathèque... Un atelier poésie sur une place … etc
Dimensionnement des actions 1.2. Le budget Du point de vue comptable,  l’action culturelle  est sur une ligne budgétaire différente de celle des  acquisitions.   Un projet annuel d’événements culturels, quel que soit son importance instaure et valorise un budget spécifique.  C’est également une étape indispensable pour demander des subventions . La lisibilité de ce budget est donc essentielle. Définir un budget pour un an ou pour un événement implique de prévoir chaque poste à financer pour chaque événement. Un dépassement de budget est toujours désagréable. Le choix de partenaires privés  — enseignes commerciales, fondations, entreprises —  peut avoir des conséquences sur l’image de l’événement elle est donc à choisir avec discernement, car il est important de travailler avec le réseau commerçant local.
Dimensionnement des actions 1.3. Les spécificités selon la nature des actions : Différentes actions exigent des dispositions particulières qui influeront sur le budget, sur le fonctionnement ou sur les équipements du lieu. Les  expositions   nécessitent un transport, une assurance, une surface linéaire, des conditions d’accrochage de qualité. Le conte, les lectures, les conférences   obligent à l’équipement d’un lieu (micro, sons, …) , aux paiements éventuels des intervenants ou artistes selon différentes modalités. Les  ateliers  exigent des installations favorisant la création des participants, le matériel adapté à la thématique de l’atelier, Le   multimédia , des machines adaptées, un réseau informatique Les  projections , une salle et du matériel à même de valoriser les oeuvres. Conseil :  chaque intervention d’une personne extérieure pour ces actions nécessite de conventionner cette collaboration même si elle est gratuite.
Inscription dans le contexte culturel 2.1. Le contexte local Un  projet culturel  n’est pas seulement la mobilisation d’un savoir-faire technique. Il est aussi, dans sa conception, le  reflet d’une réflexion. Il s’agit de créer les bonnes conditions pour présenter  une oeuvre  que l’on veut faire partager, que ce soit un texte, une peinture, un dessin, un film…Si des actions comme  l’heure du conte   peuvent se réduire à la venue d’un conteur pendant une heure,  l’exigence souhaitée, la préparation du lieu, la synthèse des contes  programmés sur l’année relèvent de  la politique de l’établissement. Créons des événements auxquels  on a envie de participer ; que l’on a du plaisir à concevoir !
Inscription dans le contexte culturel 2.2. Le contexte communal La connaissance des  autres événements culturels  de la commune est indispensable pour être plus précis dans sa programmation, éviter des redites, pour créer une synergie entre les  différents événements  et les partenaires.  La collaboration entre les différentes structures :  lieux de spectacles ou lieux privés, associations, OG, ONG, écoles, collèges, universités, ministères ou institutions, représentations diplomatique (Francophonie, UE), artistes ou regroupement d'artistes, écrivains, libraires, …)  est toujours un atout !
Inscription dans le contexte culturel 2. 3. Harmonisation avec le fonds L’effet peut être double >>  >> Une action peut émaner des caractéristiques du fonds — fonds thématique, richesses spécifiques…,  >> elle peut également l’enrichir avec une politique d’acquisition qui découlera de la programmation culturelle du lieu : ex  fonds cinéma  Les événements seront ainsi prolongés par extension du fonds :  ex Fonds philo pour les jeunes suite à des Goûters Philos ; Fonds Poésie océan Indien suite aux Printemps de poètes ; Fonds BD Afrique suite à une animation autour de la BD ; Ouvrages d'un auteur suite à sa venue, etc ...
Équipement  3.1. Le matériel en interne Le matériel disponible  — vitrines d’exposition, cimaises, éclairage, sonos, vidéo projecteur, équipement informatique —  finit d’orienter  le choix et les possibles  des événements envisagés. 3.2. Achat et économie d’échelle Une  politique d’acquisition de matériels destinés aux actions culturels  du lieu sera d’autant plus pertinente qu’elle est destinée à des actions qui vont se  pérenniser.  Acheter  des cadres pour une exposition  est d’autant plus intéressant que celle-ci ne restera pas occasionnelle. Des investissements peuvent être faits pour équiper un lieu et être amortis sur plusieurs années par tutelles
Équipement  3.1. Le matériel en externe Connaître le matériel (les locaux aussi!) disponible chez d'autres partenaires  — vitrines d’exposition, cimaises, éclairage, sonos, vidéo projecteur, équipement informatique —  permet de prévoir des événements non possible sur ses propres ressources :  Hôtels restaurants, lieux de spectacles ou lieux privés, associations, OG, ONG, écoles, collèges et lycées (publics ou privés) , universités, ministères Comoriens ou institutions, représentations diplomatique (Francophonie, UE), artistes ou regroupement d'artistes, écrivains, libraires, …) et les grandes entreprises du secteur Conseil :  chaque partenariat nécessite une convention
La gestion administrative Il Il faut au préalable cibler la  forme d’activité  pour laquelle l’écrivain/l’artiste est sollicité :  r encontre, lecture, débat, atelier d’écriture, résidence de création, petit spectacle. Une fois l’activité déterminée, prendre contact avec l’écrivain/l’artiste le plus en amont possible du projet ; en particulier p our un projet pédagogique ou une résidence. L’objet du contact est de se mettre d’accord sur le contenu, les termes et les modalités pratiques et financières du projet :  type d’activité, publics, durée, dates, lieux, rémunération.
La gestion administrative Il Confirmer par  contrat,  à l’intervenant les termes de son intervention :  lieu, date, type d’activité, montant de la rémunération ou gratuité, prise en charge des frais de déplacement ou non, d’hébergement et de restauration, nom de l’employeur. L’ensemble de ces  démarches  garantit pour l’employeur (la bibliothèque organisatrice)  la légalité de son mode de rémunération , pour l’écrivain/l’artiste la rétribution et la couverture sociale auxquelles il a droit au titre de ses activités en tant qu’auteur/artiste.
Présentation des différentes animations possibles (par public et par type d'actions Il Attention, ce travail est une sélection et non une liste définitive Pour l'action culturelle comme pour toute activités il faut savoir répondre à des questions essentielles : QUOI ?, POUR QUI ?, OU ?, POURQUOI ?, COMMENT ?, AVEC QUI ?, COMBIEN ? QUAND ?
POUR QUI ? 15CSP QUOI ? 18TAP  = 270 AP Petite enfance Jeune Adolescent Adultes Tout public Seniors Scolaires Collégiens Étudiant Apprenant FLE Enseignants Universitaires Chercheurs Professionnel d'un secteur Publics spécifiques Contes / Comptines /chansons nourrice Lecture publique / Moment lecture Ateliers (+de 10 sortes) Jeux (dans les murs et en ligne)  Concours (local ou national) Livres aux trésors Goûter Philo Animations avec un livre Expositions  Conférences / Table ronde Colloque / journée pro Moment de conversation Café citoyen / Café Philo Café nouveautés / découverte collections Invitation d'auteurs / résidence Spectacles  (théâtre, musique, …) Folklore national ou pratique locale  Projection cinéma  (animation, doc, fiction) Informatique et multimédia
ET VOUS ? FAITES VOUS DEJA DES ANIMATIONS PRESENTES DANS LA LISTE ? … .............. … .............. … .............. … .............. … .............. … .............. … ..............
Des animations c'est aussi un calendrier ! Calendrier annuel possible de l'action culturelle : les entrées au-delà des récurrences de vos bibliothèques Les journées Mondiales (cf liste) Les journées Nationales (liste à faire)  La semaine de la Francophonie – Mars Le Printemps des poètes La Fête de l'Europe  La Fête de la Musique  La fête de la science A vous de lire  (Ancien Lire en Fête)  Les fêtes nationales  (Comores et nationalité représentative des communautés présentes)  Les grands événements sportif planétaire  (Mondial, JO, CAN, etc ...)
Annexe : les banques d'images pour illustrer votre communication La Banque d'images (BI) L'ADAGP a ouvert son site Banque d'Images (http://bi.adagp.fr) en octobre 2001. Elle est constamment enrichie et compte actuellement plus de 11 000 images. La Banque d’images de la Bibliothèque Nationale de France La BnF met en ligne sur son site Internet, la Banque d’images du service reproduction, accessible sur  www.images. bnf . fr .
Des questions ? Eric Durel - Bibliothécaire -  edurel @cg34. fr Conseil Général de l’Hérault  Médiathèque départementale Responsable de la médiathèque PierresVives

Contenu connexe

Tendances

Qu'est-ce au fond qu'une bibliothèque 3e lieu ?
Qu'est-ce au fond qu'une bibliothèque 3e lieu ?Qu'est-ce au fond qu'une bibliothèque 3e lieu ?
Qu'est-ce au fond qu'une bibliothèque 3e lieu ?
Françoise HECQUARD
 
Les bibliotheques aujourdhui
Les bibliotheques aujourdhuiLes bibliotheques aujourdhui
Les bibliotheques aujourdhui
Françoise HECQUARD
 
La bibliothèque, un espace de participation
La bibliothèque, un espace de participationLa bibliothèque, un espace de participation
La bibliothèque, un espace de participationDujol Lionel
 
Tendances d'évolution de la lecture publique - 2021
Tendances d'évolution de la lecture publique - 2021Tendances d'évolution de la lecture publique - 2021
Tendances d'évolution de la lecture publique - 2021
Françoise HECQUARD
 
La bibliothèque comme tiers lieu ludique
La bibliothèque comme tiers lieu ludiqueLa bibliothèque comme tiers lieu ludique
La bibliothèque comme tiers lieu ludique
Martel D.
 
Le projet de service en bibliothèque
Le projet de service en bibliothèqueLe projet de service en bibliothèque
Le projet de service en bibliothèque
bdy78
 
La bibliothèque publique, un espace pour tous et pour chacun
La bibliothèque publique, un espace pour tous et pour chacunLa bibliothèque publique, un espace pour tous et pour chacun
La bibliothèque publique, un espace pour tous et pour chacun
Françoise HECQUARD
 
L'inclusion des usagers en bibliothèque
L'inclusion des usagers en bibliothèqueL'inclusion des usagers en bibliothèque
L'inclusion des usagers en bibliothèque
Anne-Gaëlle Gaudion
 
Développer les sélections documentaires et leur médiation en bibliothèque
Développer les sélections documentaires et leur médiation en bibliothèqueDévelopper les sélections documentaires et leur médiation en bibliothèque
Développer les sélections documentaires et leur médiation en bibliothèque
Anne-Gaëlle Gaudion
 
Tendances d'évolution de la lecture publique
Tendances d'évolution de la lecture publiqueTendances d'évolution de la lecture publique
Tendances d'évolution de la lecture publique
Françoise HECQUARD
 
La fonction accueil en Bibliothèque
La fonction accueil en BibliothèqueLa fonction accueil en Bibliothèque
La fonction accueil en Bibliothèque
Francis Verger
 
Et si on remixait la bibliothèque ? Nouveaux usages créatifs et collaboratifs...
Et si on remixait la bibliothèque ? Nouveaux usages créatifs et collaboratifs...Et si on remixait la bibliothèque ? Nouveaux usages créatifs et collaboratifs...
Et si on remixait la bibliothèque ? Nouveaux usages créatifs et collaboratifs...
Bibliothèque publique d'information - Centre Pompidou
 
La mise en réseau des bibliothèques : tout le monde peut y gagner
La mise en réseau des bibliothèques : tout le monde peut y gagnerLa mise en réseau des bibliothèques : tout le monde peut y gagner
La mise en réseau des bibliothèques : tout le monde peut y gagner
Dominique Lahary
 
La bibliothèque, un espace de participation - v.2
La bibliothèque, un espace de participation - v.2La bibliothèque, un espace de participation - v.2
La bibliothèque, un espace de participation - v.2
Dujol Lionel
 
La bibliothèque hybride et les services en bibliothèque
La bibliothèque hybride et les services en bibliothèqueLa bibliothèque hybride et les services en bibliothèque
La bibliothèque hybride et les services en bibliothèqueThomas Chaimbault-Petitjean
 
La loi Robert : un atout pour les bibliothèques ?
La loi Robert : un atout pour les bibliothèques ? La loi Robert : un atout pour les bibliothèques ?
La loi Robert : un atout pour les bibliothèques ?
Dominique Lahary
 
Valoriser le numérique en médiathèque
Valoriser le numérique en médiathèqueValoriser le numérique en médiathèque
Valoriser le numérique en médiathèque
Flora Gousset
 
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèquesUtilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Françoise HECQUARD
 
Un réseau d'échange de savoirs entre adhérents avec Steeple. Médiathèque muni...
Un réseau d'échange de savoirs entre adhérents avec Steeple. Médiathèque muni...Un réseau d'échange de savoirs entre adhérents avec Steeple. Médiathèque muni...
Un réseau d'échange de savoirs entre adhérents avec Steeple. Médiathèque muni...
ACIM (Association pour la coopération des professionnels de l'information musicale)
 

Tendances (20)

Qu'est-ce au fond qu'une bibliothèque 3e lieu ?
Qu'est-ce au fond qu'une bibliothèque 3e lieu ?Qu'est-ce au fond qu'une bibliothèque 3e lieu ?
Qu'est-ce au fond qu'une bibliothèque 3e lieu ?
 
Bibliothéconomie : les services en bibliothèque
Bibliothéconomie : les services en bibliothèqueBibliothéconomie : les services en bibliothèque
Bibliothéconomie : les services en bibliothèque
 
Les bibliotheques aujourdhui
Les bibliotheques aujourdhuiLes bibliotheques aujourdhui
Les bibliotheques aujourdhui
 
La bibliothèque, un espace de participation
La bibliothèque, un espace de participationLa bibliothèque, un espace de participation
La bibliothèque, un espace de participation
 
Tendances d'évolution de la lecture publique - 2021
Tendances d'évolution de la lecture publique - 2021Tendances d'évolution de la lecture publique - 2021
Tendances d'évolution de la lecture publique - 2021
 
La bibliothèque comme tiers lieu ludique
La bibliothèque comme tiers lieu ludiqueLa bibliothèque comme tiers lieu ludique
La bibliothèque comme tiers lieu ludique
 
Le projet de service en bibliothèque
Le projet de service en bibliothèqueLe projet de service en bibliothèque
Le projet de service en bibliothèque
 
La bibliothèque publique, un espace pour tous et pour chacun
La bibliothèque publique, un espace pour tous et pour chacunLa bibliothèque publique, un espace pour tous et pour chacun
La bibliothèque publique, un espace pour tous et pour chacun
 
L'inclusion des usagers en bibliothèque
L'inclusion des usagers en bibliothèqueL'inclusion des usagers en bibliothèque
L'inclusion des usagers en bibliothèque
 
Développer les sélections documentaires et leur médiation en bibliothèque
Développer les sélections documentaires et leur médiation en bibliothèqueDévelopper les sélections documentaires et leur médiation en bibliothèque
Développer les sélections documentaires et leur médiation en bibliothèque
 
Tendances d'évolution de la lecture publique
Tendances d'évolution de la lecture publiqueTendances d'évolution de la lecture publique
Tendances d'évolution de la lecture publique
 
La fonction accueil en Bibliothèque
La fonction accueil en BibliothèqueLa fonction accueil en Bibliothèque
La fonction accueil en Bibliothèque
 
Et si on remixait la bibliothèque ? Nouveaux usages créatifs et collaboratifs...
Et si on remixait la bibliothèque ? Nouveaux usages créatifs et collaboratifs...Et si on remixait la bibliothèque ? Nouveaux usages créatifs et collaboratifs...
Et si on remixait la bibliothèque ? Nouveaux usages créatifs et collaboratifs...
 
La mise en réseau des bibliothèques : tout le monde peut y gagner
La mise en réseau des bibliothèques : tout le monde peut y gagnerLa mise en réseau des bibliothèques : tout le monde peut y gagner
La mise en réseau des bibliothèques : tout le monde peut y gagner
 
La bibliothèque, un espace de participation - v.2
La bibliothèque, un espace de participation - v.2La bibliothèque, un espace de participation - v.2
La bibliothèque, un espace de participation - v.2
 
La bibliothèque hybride et les services en bibliothèque
La bibliothèque hybride et les services en bibliothèqueLa bibliothèque hybride et les services en bibliothèque
La bibliothèque hybride et les services en bibliothèque
 
La loi Robert : un atout pour les bibliothèques ?
La loi Robert : un atout pour les bibliothèques ? La loi Robert : un atout pour les bibliothèques ?
La loi Robert : un atout pour les bibliothèques ?
 
Valoriser le numérique en médiathèque
Valoriser le numérique en médiathèqueValoriser le numérique en médiathèque
Valoriser le numérique en médiathèque
 
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèquesUtilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
Utilité et stratégies du travail en réseau de bibliothèques
 
Un réseau d'échange de savoirs entre adhérents avec Steeple. Médiathèque muni...
Un réseau d'échange de savoirs entre adhérents avec Steeple. Médiathèque muni...Un réseau d'échange de savoirs entre adhérents avec Steeple. Médiathèque muni...
Un réseau d'échange de savoirs entre adhérents avec Steeple. Médiathèque muni...
 

Similaire à Les animations en bibliothèques Pourquoi Comment

Grille d'observation de la structure
Grille d'observation de la structureGrille d'observation de la structure
Grille d'observation de la structure
Sylvie Cuesta
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Valorisation numérique en médiathèque
Valorisation numérique en médiathèqueValorisation numérique en médiathèque
Valorisation numérique en médiathèque
cspirin
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Pecha kucha corine merville
Pecha kucha corine mervillePecha kucha corine merville
Pecha kucha corine merville
CorineMERVILLE
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
cspirin
 
Subventions animation
Subventions animationSubventions animation
Subventions animationkamuishiro55
 
Stereolux - Offre d'emploi d'assistant de direction
Stereolux - Offre d'emploi d'assistant de directionStereolux - Offre d'emploi d'assistant de direction
Stereolux - Offre d'emploi d'assistant de directionstereolux
 
Ecosystème numérique - sdtan Drôme Ardèche - octobre 2012
Ecosystème numérique - sdtan Drôme Ardèche - octobre 2012Ecosystème numérique - sdtan Drôme Ardèche - octobre 2012
Ecosystème numérique - sdtan Drôme Ardèche - octobre 2012
Le Moulin Digital
 
Congrès ABF 2016 - Creative Box : d'une idée à un (début de) modèle de projet...
Congrès ABF 2016 - Creative Box : d'une idée à un (début de) modèle de projet...Congrès ABF 2016 - Creative Box : d'une idée à un (début de) modèle de projet...
Congrès ABF 2016 - Creative Box : d'une idée à un (début de) modèle de projet...
Association des Bibliothécaires de France
 
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 2/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 2/3La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 2/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 2/3
cspirin
 
Livre au Centre - aujourd'hui et demain
Livre au Centre - aujourd'hui et demainLivre au Centre - aujourd'hui et demain
Livre au Centre - aujourd'hui et demain
Ciclic - Pôle livre
 
Bibliothèque publique & Communauté
Bibliothèque publique & CommunautéBibliothèque publique & Communauté
Bibliothèque publique & Communauté
Antonin Benoît DIOUF
 
Restitution des Rencontres de la médiation 2017
Restitution des Rencontres de la médiation 2017Restitution des Rencontres de la médiation 2017
Restitution des Rencontres de la médiation 2017
Mission Val de Loire
 
Bis2010 bmge changement_publication_ 20100819
Bis2010 bmge changement_publication_ 20100819Bis2010 bmge changement_publication_ 20100819
Bis2010 bmge changement_publication_ 20100819
Schaad
 
Projet cdi
Projet cdiProjet cdi
Projet cdi
cdilurcat
 
Les publics dans les politiques culturelles locales
Les publics dans les politiques culturelles locales Les publics dans les politiques culturelles locales
Les publics dans les politiques culturelles locales
Xavier Galaup
 
Le potentiel économique des industries culturelles et créatives : un vivier s...
Le potentiel économique des industries culturelles et créatives : un vivier s...Le potentiel économique des industries culturelles et créatives : un vivier s...
Le potentiel économique des industries culturelles et créatives : un vivier s...
Nancy BOVY
 

Similaire à Les animations en bibliothèques Pourquoi Comment (20)

Grille d'observation de la structure
Grille d'observation de la structureGrille d'observation de la structure
Grille d'observation de la structure
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Valorisation numérique en médiathèque
Valorisation numérique en médiathèqueValorisation numérique en médiathèque
Valorisation numérique en médiathèque
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Pecha kucha corine merville
Pecha kucha corine mervillePecha kucha corine merville
Pecha kucha corine merville
 
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
Les réseaux sociaux en BM/BU : maîtriser leurs langages et leurs codes 2/3
 
Subventions animation
Subventions animationSubventions animation
Subventions animation
 
Stereolux - Offre d'emploi d'assistant de direction
Stereolux - Offre d'emploi d'assistant de directionStereolux - Offre d'emploi d'assistant de direction
Stereolux - Offre d'emploi d'assistant de direction
 
Ecosystème numérique - sdtan Drôme Ardèche - octobre 2012
Ecosystème numérique - sdtan Drôme Ardèche - octobre 2012Ecosystème numérique - sdtan Drôme Ardèche - octobre 2012
Ecosystème numérique - sdtan Drôme Ardèche - octobre 2012
 
Congrès ABF 2016 - Creative Box : d'une idée à un (début de) modèle de projet...
Congrès ABF 2016 - Creative Box : d'une idée à un (début de) modèle de projet...Congrès ABF 2016 - Creative Box : d'une idée à un (début de) modèle de projet...
Congrès ABF 2016 - Creative Box : d'une idée à un (début de) modèle de projet...
 
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 2/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 2/3La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 2/3
La communication multicanale en BU : du site web aux réseaux sociaux 2/3
 
Livre au Centre - aujourd'hui et demain
Livre au Centre - aujourd'hui et demainLivre au Centre - aujourd'hui et demain
Livre au Centre - aujourd'hui et demain
 
Bibliothèque publique & Communauté
Bibliothèque publique & CommunautéBibliothèque publique & Communauté
Bibliothèque publique & Communauté
 
Restitution des Rencontres de la médiation 2017
Restitution des Rencontres de la médiation 2017Restitution des Rencontres de la médiation 2017
Restitution des Rencontres de la médiation 2017
 
Bis2010 bmge changement_publication_ 20100819
Bis2010 bmge changement_publication_ 20100819Bis2010 bmge changement_publication_ 20100819
Bis2010 bmge changement_publication_ 20100819
 
Projet cdi
Projet cdiProjet cdi
Projet cdi
 
Les publics dans les politiques culturelles locales
Les publics dans les politiques culturelles locales Les publics dans les politiques culturelles locales
Les publics dans les politiques culturelles locales
 
Le potentiel économique des industries culturelles et créatives : un vivier s...
Le potentiel économique des industries culturelles et créatives : un vivier s...Le potentiel économique des industries culturelles et créatives : un vivier s...
Le potentiel économique des industries culturelles et créatives : un vivier s...
 

Dernier

Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
sewawillis
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Yuma91
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
WarlockeTamagafk
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
Friends of African Village Libraries
 
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
Moukagni Evrard
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
Txaruka
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
MelDjobo
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Oscar Smith
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
Txaruka
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
cristionobedi
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
mrelmejri
 

Dernier (12)

Système de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amineSystème de gestion des fichiers de amine
Système de gestion des fichiers de amine
 
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupeCours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
Cours de conjugaison des verbes du premier, deuxième et troisième groupe
 
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdfEdito-B1-francais Manuel to learning.pdf
Edito-B1-francais Manuel to learning.pdf
 
Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024Burkina Faso library newsletter May 2024
Burkina Faso library newsletter May 2024
 
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdfSYLLABUS DU COURS  MARKETING DTS 1-2.pdf
SYLLABUS DU COURS MARKETING DTS 1-2.pdf
 
Iris van Herpen. pptx
Iris         van         Herpen.      pptxIris         van         Herpen.      pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Iris et les hommes.pptx
Iris      et         les      hommes.pptxIris      et         les      hommes.pptx
Iris et les hommes.pptx
 
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et auditMémoire de licence en finance comptabilité et audit
Mémoire de licence en finance comptabilité et audit
 
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La JeunesseConseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
Conseils pour Les Jeunes | Conseils de La Vie| Conseil de La Jeunesse
 
Iris van Herpen. pptx
Iris            van        Herpen.     pptxIris            van        Herpen.     pptx
Iris van Herpen. pptx
 
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
Formation Intelligence Artificielle pour dirigeants- IT6-DIGITALIX 24_opt OK_...
 
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
Impact des Critères Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG) sur les...
 

Les animations en bibliothèques Pourquoi Comment

  • 1. Eric Durel - Bibliothécaire - Formation - Réseau Bibliothèques des Comores - 0ct Nov 2011 Les animations en bibliothèques ? Pourquoi ? Comment ? Mardi 1 et 2 novembre 2011
  • 2.
  • 3. Pourquoi des animations en bibliothèques ? Depuis une vingtaine d'années un changement d’orientation dans la politique des bibliothèques place le public au coeur de leurs missions. La bibliothèque est donc dans le même temps qu'elle passait au statut de médiathèque (multi-supports) ets bien devenu un lieu pluri-actif (multi activités) En France (études CREDOC) presque la moitié des fréquentants viennent y faire autre chose que du prêt d'ouvrages  : exposition, conférences, rencontres, écoute musicale, films, lecture, ateliers multimédia,
  • 4.
  • 5. Vers une politique culturelle ... Élaborer un programme d’action culturelle (nos animations en bibliothèques ) nécessitera des choix, des modes d’action dont la particularité sera TOUJOURS de faire référence aux documents présents dans la bibliothèque : théâtre, lecture, musique, art multimédia… Ces choix définissent une politique culturelle et engagent la bibliothèque pour une lisibilité de son action dans son territoire (commune)
  • 6. Vers une politique culturelle … de nos bibliothèques ! Partie intégrante du métier de bibliothécaire, la mise en place d’une politique culturelle nous mobilise donc au titre de notre mission de lecture publique au même titre que nos autres activités ! Cette mise en place répond à un certain nombre d’exigences afin que la politique culturelle de l’ établissement s’harmonise avec celle de nos tutelles et aussi toutes les étapes de la chaîne du livre
  • 7. Vers une politique culturelle … de nos bibliothèques ! Plusieurs phases seront à détailler : 􀂃􀀃 dimensionnement des actions, importance et budget 􀂃􀀃 inscription dans le contexte culturel local 􀂃􀀃 harmonisation avec le fonds 􀂃􀀃 pérennisation des événements 􀂃􀀃 évolution des équipements 􀂃􀀃 partenariats, économie d’échelle, réseau
  • 8. Dimensionnement des actions 1.1. Les locaux Le choix du type d’action se définit de préférence à partir de la nature des équipements disponibles. Une salle équipée de cimaises valorise mieux les oeuvres, les expositions étant plus précises et complètes qu’un accrochage uniquement dans les lieux de prêt. Pour l’accueil de conteurs, d’auteurs une salle suffisamment vaste est nécessaire. Une salle multimédia ou un lieu de projection permettent la présentation d’art vidéo, une participation à la fête de l’Internet, la création en réseau… Cependant il y a souvent la possibilité d’adapter un événement aux contraintes des locaux : un café littéraire peut se faire au centre de la médiathèque... Un atelier poésie sur une place … etc
  • 9. Dimensionnement des actions 1.2. Le budget Du point de vue comptable, l’action culturelle est sur une ligne budgétaire différente de celle des acquisitions. Un projet annuel d’événements culturels, quel que soit son importance instaure et valorise un budget spécifique. C’est également une étape indispensable pour demander des subventions . La lisibilité de ce budget est donc essentielle. Définir un budget pour un an ou pour un événement implique de prévoir chaque poste à financer pour chaque événement. Un dépassement de budget est toujours désagréable. Le choix de partenaires privés — enseignes commerciales, fondations, entreprises — peut avoir des conséquences sur l’image de l’événement elle est donc à choisir avec discernement, car il est important de travailler avec le réseau commerçant local.
  • 10. Dimensionnement des actions 1.3. Les spécificités selon la nature des actions : Différentes actions exigent des dispositions particulières qui influeront sur le budget, sur le fonctionnement ou sur les équipements du lieu. Les expositions nécessitent un transport, une assurance, une surface linéaire, des conditions d’accrochage de qualité. Le conte, les lectures, les conférences obligent à l’équipement d’un lieu (micro, sons, …) , aux paiements éventuels des intervenants ou artistes selon différentes modalités. Les ateliers exigent des installations favorisant la création des participants, le matériel adapté à la thématique de l’atelier, Le multimédia , des machines adaptées, un réseau informatique Les projections , une salle et du matériel à même de valoriser les oeuvres. Conseil : chaque intervention d’une personne extérieure pour ces actions nécessite de conventionner cette collaboration même si elle est gratuite.
  • 11. Inscription dans le contexte culturel 2.1. Le contexte local Un projet culturel n’est pas seulement la mobilisation d’un savoir-faire technique. Il est aussi, dans sa conception, le reflet d’une réflexion. Il s’agit de créer les bonnes conditions pour présenter une oeuvre que l’on veut faire partager, que ce soit un texte, une peinture, un dessin, un film…Si des actions comme l’heure du conte peuvent se réduire à la venue d’un conteur pendant une heure, l’exigence souhaitée, la préparation du lieu, la synthèse des contes programmés sur l’année relèvent de la politique de l’établissement. Créons des événements auxquels on a envie de participer ; que l’on a du plaisir à concevoir !
  • 12. Inscription dans le contexte culturel 2.2. Le contexte communal La connaissance des autres événements culturels de la commune est indispensable pour être plus précis dans sa programmation, éviter des redites, pour créer une synergie entre les différents événements et les partenaires. La collaboration entre les différentes structures : lieux de spectacles ou lieux privés, associations, OG, ONG, écoles, collèges, universités, ministères ou institutions, représentations diplomatique (Francophonie, UE), artistes ou regroupement d'artistes, écrivains, libraires, …) est toujours un atout !
  • 13. Inscription dans le contexte culturel 2. 3. Harmonisation avec le fonds L’effet peut être double >> >> Une action peut émaner des caractéristiques du fonds — fonds thématique, richesses spécifiques…, >> elle peut également l’enrichir avec une politique d’acquisition qui découlera de la programmation culturelle du lieu : ex fonds cinéma Les événements seront ainsi prolongés par extension du fonds : ex Fonds philo pour les jeunes suite à des Goûters Philos ; Fonds Poésie océan Indien suite aux Printemps de poètes ; Fonds BD Afrique suite à une animation autour de la BD ; Ouvrages d'un auteur suite à sa venue, etc ...
  • 14. Équipement 3.1. Le matériel en interne Le matériel disponible — vitrines d’exposition, cimaises, éclairage, sonos, vidéo projecteur, équipement informatique — finit d’orienter le choix et les possibles des événements envisagés. 3.2. Achat et économie d’échelle Une politique d’acquisition de matériels destinés aux actions culturels du lieu sera d’autant plus pertinente qu’elle est destinée à des actions qui vont se pérenniser. Acheter des cadres pour une exposition est d’autant plus intéressant que celle-ci ne restera pas occasionnelle. Des investissements peuvent être faits pour équiper un lieu et être amortis sur plusieurs années par tutelles
  • 15. Équipement 3.1. Le matériel en externe Connaître le matériel (les locaux aussi!) disponible chez d'autres partenaires — vitrines d’exposition, cimaises, éclairage, sonos, vidéo projecteur, équipement informatique — permet de prévoir des événements non possible sur ses propres ressources : Hôtels restaurants, lieux de spectacles ou lieux privés, associations, OG, ONG, écoles, collèges et lycées (publics ou privés) , universités, ministères Comoriens ou institutions, représentations diplomatique (Francophonie, UE), artistes ou regroupement d'artistes, écrivains, libraires, …) et les grandes entreprises du secteur Conseil : chaque partenariat nécessite une convention
  • 16. La gestion administrative Il Il faut au préalable cibler la forme d’activité pour laquelle l’écrivain/l’artiste est sollicité : r encontre, lecture, débat, atelier d’écriture, résidence de création, petit spectacle. Une fois l’activité déterminée, prendre contact avec l’écrivain/l’artiste le plus en amont possible du projet ; en particulier p our un projet pédagogique ou une résidence. L’objet du contact est de se mettre d’accord sur le contenu, les termes et les modalités pratiques et financières du projet : type d’activité, publics, durée, dates, lieux, rémunération.
  • 17. La gestion administrative Il Confirmer par contrat, à l’intervenant les termes de son intervention : lieu, date, type d’activité, montant de la rémunération ou gratuité, prise en charge des frais de déplacement ou non, d’hébergement et de restauration, nom de l’employeur. L’ensemble de ces démarches garantit pour l’employeur (la bibliothèque organisatrice) la légalité de son mode de rémunération , pour l’écrivain/l’artiste la rétribution et la couverture sociale auxquelles il a droit au titre de ses activités en tant qu’auteur/artiste.
  • 18. Présentation des différentes animations possibles (par public et par type d'actions Il Attention, ce travail est une sélection et non une liste définitive Pour l'action culturelle comme pour toute activités il faut savoir répondre à des questions essentielles : QUOI ?, POUR QUI ?, OU ?, POURQUOI ?, COMMENT ?, AVEC QUI ?, COMBIEN ? QUAND ?
  • 19. POUR QUI ? 15CSP QUOI ? 18TAP = 270 AP Petite enfance Jeune Adolescent Adultes Tout public Seniors Scolaires Collégiens Étudiant Apprenant FLE Enseignants Universitaires Chercheurs Professionnel d'un secteur Publics spécifiques Contes / Comptines /chansons nourrice Lecture publique / Moment lecture Ateliers (+de 10 sortes) Jeux (dans les murs et en ligne) Concours (local ou national) Livres aux trésors Goûter Philo Animations avec un livre Expositions Conférences / Table ronde Colloque / journée pro Moment de conversation Café citoyen / Café Philo Café nouveautés / découverte collections Invitation d'auteurs / résidence Spectacles (théâtre, musique, …) Folklore national ou pratique locale Projection cinéma (animation, doc, fiction) Informatique et multimédia
  • 20. ET VOUS ? FAITES VOUS DEJA DES ANIMATIONS PRESENTES DANS LA LISTE ? … .............. … .............. … .............. … .............. … .............. … .............. … ..............
  • 21. Des animations c'est aussi un calendrier ! Calendrier annuel possible de l'action culturelle : les entrées au-delà des récurrences de vos bibliothèques Les journées Mondiales (cf liste) Les journées Nationales (liste à faire) La semaine de la Francophonie – Mars Le Printemps des poètes La Fête de l'Europe La Fête de la Musique La fête de la science A vous de lire (Ancien Lire en Fête) Les fêtes nationales (Comores et nationalité représentative des communautés présentes) Les grands événements sportif planétaire (Mondial, JO, CAN, etc ...)
  • 22. Annexe : les banques d'images pour illustrer votre communication La Banque d'images (BI) L'ADAGP a ouvert son site Banque d'Images (http://bi.adagp.fr) en octobre 2001. Elle est constamment enrichie et compte actuellement plus de 11 000 images. La Banque d’images de la Bibliothèque Nationale de France La BnF met en ligne sur son site Internet, la Banque d’images du service reproduction, accessible sur www.images. bnf . fr .
  • 23. Des questions ? Eric Durel - Bibliothécaire - edurel @cg34. fr Conseil Général de l’Hérault Médiathèque départementale Responsable de la médiathèque PierresVives