SlideShare une entreprise Scribd logo
Service De Chirurgie Pédiatrique C H U-BATNA

Maladie De Hirschsprung

:Préparé par
MEZIANI Med Interne En Médecine
: Proposé par
Dr ZERIZER .Y
Mars 2009
Plan Du Travail
I- Introduction
II- Définition / Historique
III- Épidémiologie
IV- Physiopathologie
V- Anatomopathologie
VI- Génétique
VII- Diagnostic : A/ Présentation clinique
B/ Diagnostics différentiels
VIII- Examens complémentaires
IX- Formes Cliniques
X- Prise en charge
XI- Conclusion
Introduction









La plus fréquente des étiologies d’O.I chez l’enfant.
C’est l’absence des cellules ganglionnaires dans la sous
muq et dans les plexus myentériques du T.D (distale).
La forme classique: rectosigmoidienne (80%).
Se traduit par une dilatation au dessus de la zone path.
Actuellement, les formes familiales font l’objet des
études génétiques.
La complication grave: ENTEROCOLITE AIGUE.
Le diagnostic: clinique, radio, et anapath(+++).
La prise en charge a évoluée dans ces dernières années
(chirurgie en 1 temps sans colostomie initiale).
Maladie de  hirschprung
(Définition – Historique (1







1886: le pédiatre DANOIS HIRSCHSPRUNG qui a décrit
le premier au congrés pédiatrique de Berlin.
1901: TITTEL décrit l’absence des cellules ganglionnaires
intestinales.
1938: ROERTSON et KERNOHAN établissent une
relation entre l’aganglionose distale et l’occlusion.
1948: SWENSON et BILL proposent une chirurgie
thérapeutique.
1959: SWENSON et ses collaborateurs proposent une
biopsie rectale comme moyen de diagnostic.
Et dans les 20 dernières années, le développement des
techniques chirurgicales a permis de diminuer la
morbidité et la mortalité.
(Définition – Historique (2



La plus fréquente des occlusions chez l’enfant
Appelée aussi aganglionose congénitale ou mégacôlon:
aspect dilaté du colon fonctionnel sain au dessus de
l’obstruction.

→ due à l’arrêt prématuré de la migration craniocaudale


des cellules de la crête neurale dans l’intestin primitif
entre la 5ème et la 12ème semaines de gestation
La limite inf : sphincter anal interne et sup : varie de
hauteur et détermine les différentes expressions de cette
maladie
Épidémiologie








Incidence : 1/5000 naissances.
Le sexe ratio : 4/1 pour la rectosigmoidienne et 2/1;
1/1 pour les formes étendues.
50% des formes coliques totales → familiale(6-15%).
Isolée dans 70% des cas.
La trisomie 21 associée dans 90% des cas.
Décrite dans un cadre syndromique:
* syndrome de Shah-Waardenburg
*syndrome d’Ondine
*syndrome de Smith-Lemli-Opitz
*NEM IIa
Physiopathologie
Première description
physiopathologique de la maladie de
Hirschsprung

Okamoto et Ueda ont examiné des embryons humains après coloration argentique et ont ainsi démontré qu’il existait une migration des neuroblastes de la crête
céphalique neurale entre 6ième et 12ième semaine de gestation dans le sens
.craniocaudal
La migration des neuroblastes jusqu’au côlon distal et au rectum avec la formation des cellules ganglionnaires dans les plexus mésentériques est terminée à la 12ième
. semaine de gestation
La survie, la prolifération et la différenciation des cellules sont sous la dépendance de signaux moléculaires par l’intermédiaire de récepteurs
membranaires : la protéine RET et l’un de ses ligands, le Glial Cell Line Derivated
.(Neurotrophic Factor (GDNF
Il se produit une interruption de la différenciation des cellules des plexus myentériques chez les patients atteints de la maladie de Hirschsprung et ce, à un
.stade précoce de la gestation
(Anatomopathologie (1








Biopsie à la pince de Noblett par aspiration.
Biopsie chirurgicale ( sous AG ) .
La zone du sphincter anal contient peu ou pas des cellules
ganglionnaires  biopsie au dessus de la ligne pectinée(2-3cm).
Colorations spécifiques enzymo-histo-chimiques(ACE): hyperplasie des
filets nerveux et les colorations standards confirment l’absence des
cellules ganglionnaires.
Parfois, si la biopsie est superficielle (difficile à interpréter) 
recherche d’une prot dans la s/s muq du colon normal: CALRETININE
(Anatomopathologie (2
A. Biopsie rectale normale. Sur
coupes congelées (technique
(histoenzymologique: ACE
après fixation formolée
(encadré) : présence dans la
sous-muqueuse d’un plexus
renfermant des cellules
.ganglionnaires
(Anatomopathologie (3
B. Biopsie rectale d’un
patient atteint de maladie
de Hirschsprung.
Sur coupes congelées
(technique
histoenzymologique:ACE)
filets nerveux remontant
jusqu’au sommet des
villosités ; après fixation
formolée (encadré) :
grossissement sur une
hyperplasie
schwannienne.
(Anatomopathologie (4
C. Biopsie rectale d’un
patient atteint d’une
maladie de Hirschsprung
colique totale.
Sur coupes congelées
(technique
histoenzymologique :ACE)
absence d’hyperplasie
schwannienne évidente.
Nécessité d’effectuer de
multiples coupes pour
prouver en histologie
standard l’absence de
cellule ganglionnaire
(encadré).
Génétique







30% des cas sont associés à des malformations
congénitales, génétiques ou un syndrome( trisomie 21...).
La maladie de HIRSCHSPRUNG est multifactorielle.
Cette maladie ne suit pas des règles de transmission
classique.
On note l’implication de trois(3) gènes situés sur les
chromosomes 3, 10, 19 dans la forme la plus commune de
cette maladie (sous entendue mais jamais démontrée)*
Le rôle joué par RET dans chr 10 avait déjà été démontré,
mais son implication ne suffisait pas à expliquer la
survenue des cas sporadiques (70%)
La revue scientifique Nature Genetics de mai 2002*
(Diagnostic (1
A – Présentation clinique :







À la naissance: retard d’évacuation du méconium(>48 h).
Distension abdominale: survient d’emblé ou prog avec des
vomissements d’abord clairs puis bilieux.
Abdomen météorisé, tympanique souvent amélioré par le
toucher rectal ou par une sonde rectale.
Après, abdomen devient très distendu, très douloureux,
luisant avec des vomissements fréquents et des selles
verdâtres nauséabondes prf sanglantes ( nécrose ischémique).
Prf une complication: entérocolite aigue(+++),
pneumopéritoine, abcès profond péricolique ou une
septicémie.
(Diagnostic (2
Pour les enfants dont le diagnostic n’est pas fait à la
période néonatale :
 enfant constipé depuis sa naissance et les parents font
des manœuvres pour l’obtention des selles
(thermomètre, lavement, massages abdominaux…)
 enfant avec constipation opiniâtre mal gérée, abdomen
distendu chronique, fécalome palpable, dénutrition
chronique.. ( rare et historique).


il faut surveiller la courbe staturo-pondérale de
l’enfant car elle reflète toujours un retentissement dans
le cas d’une maladie de Hirschsprung.
(Diagnostic (3
B - Diagnostics différentiels




* Éliminer les autres causes d’occlusion néonatales :
Iléus méconial suspecté dans le cadre d’antécédents
familiaux de mucoviscidose
Bouchon méconial ( lavement aux hydrosolubles )
Syndrome du petit colon gauche
* chez le grand enfant : troubles d’innervation
intestinales ( pseudo obstruction intestinale chronique )
Examens
(Complémentaires(1
1/ Biologie :
 Bilan infectieux (systématique): NFS, CRP, fibrinogène,
antigène soluble, hémoculture, ECBU .
 Bilan métabolique.

2/ Imagerie :
*ASP face debout et couché :
- épanchement gazeux.
- distension colique + absence d’aération rectale.
- la distension peut remonter sur l’ensemble du grêle.
- pneumopéritoine ( si complication).
- pneumatose intestinale ( entérocolite aigue).
Maladie de  hirschprung
Examens
(Complémentaires(2
* Lavement opaque ( Baryte +++, gastrografine )
Examens
(Complémentaires(3
3/ Biopsie Rectale :
Tous nourrisson suspect de maladie de
Hirschsprung doit avoir une biopsie rectale
(Absence des cellules ganglionnaires dans les
plexus myentériques + hyperplasie
schwannienne).
- 2 types des biopsies rectales :

Par aspiration (pince de Noblett)

Chirurgicale ( sous AG )
+ coloration spécifique enzymo histo chimique
Examens
(Complémentaires(4
4/ Manométrie rectale :
Permet l’étude du réflexe recto anal inhibiteur
et de la compliance du rectum.
 Introduction d’une sonde avec ballonnet dans
le rectum.
- gonflement du ballonnet  distension du
rectum  relâchement du sphincter INT et
contraction du sphincter EXT
 Hirschsprung: la distension rectale n’entraîne
aucun relâchement du sphincter INT et met en
évidence une hypertonie.





Spécificité : 95%.
Sensibilité : 25% ( bcp des faux négatifs).
Formes Cliniques
-(topographiques)-1
1* Forme Rectosigmoidienne: c’est la forme de
description ou la forme classique de la maladie (75-80%)
Formes Cliniques
-(topographiques)-2
2* Forme Rectale Courte : Rare (08%)
3* Forme Pancolique : (8-10%)

(.Forme Totale : (01%* 4
(Prise En Charge (1
1- PEC Immédiate :
 PEC d’un n-né en occlusion basse pour lequel il convient de faire
un diagnostic.
 Rôle du pédiatre (+++).
a/ Nursing :
 TR, petits lavements au sérum physio, massages abdominaux
 déballonnement et évacuation des selles.
 Attention aux montés prudents de sonde rectale.
 S’il répond bien (clinique, RX) réalimenter rapidement.
 Si non, +/- fièvre, synd inflammatoire : dériver en zone saine.
b/ PEC Chirurgicale De Décompression :
 Si perforation dig ou non amélioration par le nursing.
 Colostomie.
 Extemporané(+++).
(Prise En Charge (2
2/ PEC secondaire :







TRT définitif : CHIRURGIE.
Initialement, cette chirurgie était envisagé après une
colostomie depuis qq années pratiqué avant 03 mois.
Actuellement : Chirurgie NEONATALE.
Plusieurs techniques CHIRURGICALES: enlever la
partie aganglionnaire et abaisser la zone saine au canal
anal.
Préparation de l’enfant: solution polyéthylène glycol
(PEG) administrée 24H qui précèdent + lavement
évacuateur (50-100cc sérum physio) .
(Prise En Charge (3

Installation et drappage d'un nourrisson atteint de maladie de
Hirschsprung permettant un double abord : abdominal par
laparotomie ou laparoscopique et périnéal.
(Prise En Charge (4
:A* Technique de Swenson

A . Temps abdominal :
dissection au ras du
rectum.

B. Temps périnéal : le
rectum sectionné est
saisi par une pince de
Kelly.

C. Le rectum est ainsi
.éversé et extériorisé
(Prise En Charge (5
A* Technique de Swenson:

D. Incision du rectum et
.abaissement du côlon sain

E. Suture circulaire
.par des points totaux

.F. Recoupe du rectum
(Prise En Charge (6
B* Technique de Duhamel :

A. Décollement rétro rectal
(.(temps abdominal

B. Incision face postérieure du
(.canal anal (temps périnéal
(Prise En Charge (7
B* Technique de Duhamel :

C. Le côlon sain est abaissé à la face
postérieure du rectum
.aganglionnaire

D. Anastomose latérale
par la pince automatique
®.GIA
(Prise En Charge (8
:C* Technique de Soave-Boley

A, B. Technique initiale de Soave avec le
décollement du cylindre muqueux colique
.abordé par voie abdominale

C. Voie périnéale du
Soave-Boley : infiltration
préalable au niveau du
canal anal et décollement
d'un cylindre muqueux
.rectal
(Prise En Charge (9
:C* Technique de Soave-Boley

D. Passage du côlon
sain à travers la
musculeuse rectale
.laissée en place

E. Recoupe du côlon

F. Réintégration
.de l'anastomose
(Prise En Charge (10
:D* Technique par laparoscopie

B. Dissection du
recto sigmoïde

C. Abaissement
selon la technique
de Swenson

D. Abaissement
selon la technique
de Duhamel.
(Prise En Charge (11
:E* Voie transanale

A. Installation et infiltration au sérum
physiologique pour aborder la
dissection.

B. Décollement sous muqueux.
(Prise En Charge (12
:E* Voie transanale

C. Dissection totale du rectum par voie
basse.

D. Anastomose à points
totaux après recoupe et
.biopsie
Pièce de dissection par voie transanale d'une maladie de Hirschsprung rectale.
a. Départ de la dissection ne comportant que muqueuse et sous muqueuse ;
b. pièce comportant toutes les tuniques ; c. biopsie extemporanée en regard de
.la dilatation colique
(Prise En Charge (13
RESULTATS :








 Complications immédiates postopératoires :
Infectieuses.
Swenson : fistules anastomotiques
Transanale : abcès local, prolapsus muqueux, excoriation
cutanée anal, sténose anale précoce.
Duhamel : sepsis intrapéritonial
 Complications à distance :
Duhamel : constipation, rétention de fécalomes, fausse
diarrhée
Transanale : souillure par les selles, sténoses.
Conclusion






Maladie rare.
Nécessite un diagnostic précoce pour éviter les
complications.
Les travaux génétiques : hypothèses.
Le développement des techniques chirurgicales permet
une diminution de la mortalité et la morbidité.
En France, existe une association de la maladie de
Hirschsprung: (AFMH).
 Objectifs:
* offrir une représentativité aux malades et à
leurs famille.
* développer l'information médicale des familles.
* favoriser les contacts entre familles .
* aider la recherche.
Bibliographie










EMC Pédiatrie 2007
EMC Gastroentérologie 2007
EMC Radiodiagnostic (appareil digestif) 1993
EMC Techniques Chirurgicales (appareil digestif) 19912003
Journal de Pédiatrie et de Puériculture -actualité- 2002
Annales de Chirurgie (Avril 2003)
Archives de Pédiatrie (juin 2004)
New England Journal of Medicine (NEJM 2000)
www.hirschsprung.asso.fr
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION

Contenu connexe

Tendances

Semiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradioSemiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradio
Elsa von Licy
 
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05 Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
Abdennadher Mahdi
 
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
benkourdel mohamed
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
Basset azd
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
Rose De Sable
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dr. Kerfah Soumia
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
Med Achraf Hadj Ali
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
Med Achraf Hadj Ali
 
Echographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistesEchographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistes
Eric Burggraff
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
Med Achraf Hadj Ali
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
Claude EUGENE
 
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptxSyndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
MohammedBachirREZGUI1
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
Claude EUGENE
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
soumaia bendjaballah
 
Angiocholite aiguë
Angiocholite aiguë Angiocholite aiguë
Angiocholite aiguë
CHU Tlemcen
 
06 cours _eia_pn_semio_thx_partie.2.ppt
06 cours _eia_pn_semio_thx_partie.2.ppt06 cours _eia_pn_semio_thx_partie.2.ppt
06 cours _eia_pn_semio_thx_partie.2.ppt
cheikfall23
 
Infections néonatales
Infections néonatalesInfections néonatales
Infections néonatales
Amel Ammar
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Manal Rouidi
 

Tendances (20)

Semiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradioSemiologie semio neuroradio
Semiologie semio neuroradio
 
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05 Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
Hernie diaphragmatique. Dr Abdennadher Mahdi .2016 05-05
 
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
Kyste hydatique du foie [enregistrement automatique]
 
Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++Comment rédiger une observation médicale ++++
Comment rédiger une observation médicale ++++
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 1)
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 4)
 
Icono imagerie ecn
Icono imagerie ecnIcono imagerie ecn
Icono imagerie ecn
 
Echographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistesEchographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistes
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
 
CHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenirCHOLESTASE Conduite à tenir
CHOLESTASE Conduite à tenir
 
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptxSyndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
 
Hypertension portale
Hypertension portaleHypertension portale
Hypertension portale
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB) Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB)
 
Angiocholite aiguë
Angiocholite aiguë Angiocholite aiguë
Angiocholite aiguë
 
06 cours _eia_pn_semio_thx_partie.2.ppt
06 cours _eia_pn_semio_thx_partie.2.ppt06 cours _eia_pn_semio_thx_partie.2.ppt
06 cours _eia_pn_semio_thx_partie.2.ppt
 
Infections néonatales
Infections néonatalesInfections néonatales
Infections néonatales
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 

En vedette

Rx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesRx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromes
Hana Hanouna
 
cliché thoracique avec interpretation
cliché thoracique avec interpretationcliché thoracique avec interpretation
cliché thoracique avec interpretation
Moon Dz
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
Hana Hanouna
 
Atlas ana path_m_herin
Atlas ana path_m_herinAtlas ana path_m_herin
Atlas ana path_m_herin
imma-dr
 
Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1
Hana Hanouna
 
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Hana Hanouna
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
Hana Hanouna
 
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Hana Hanouna
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
Hana Hanouna
 
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Hana Hanouna
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
Hana Hanouna
 
Hernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques ai
Hana Hanouna
 
Präsentation sikander
Präsentation sikanderPräsentation sikander
Präsentation sikander
ICV_eV
 
Pathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinairePathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinaire
Hana Hanouna
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
Hana Hanouna
 
Rectocoli..
Rectocoli..Rectocoli..
Rectocoli..
Mede Space
 
Cas cliniques urgences génito-urinaires
Cas cliniques   urgences génito-urinairesCas cliniques   urgences génito-urinaires
Cas cliniques urgences génito-urinaires
imma-dr
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
drchamadi
 

En vedette (20)

Rx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesRx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromes
 
cliché thoracique avec interpretation
cliché thoracique avec interpretationcliché thoracique avec interpretation
cliché thoracique avec interpretation
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Atlas ana path_m_herin
Atlas ana path_m_herinAtlas ana path_m_herin
Atlas ana path_m_herin
 
Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1Ecg pour les nuls partie 1
Ecg pour les nuls partie 1
 
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
Ecgfvrier2009 120306140111-phpapp02
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
 
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
Ecgdiapo 131108130805-phpapp01
 
Antibioguide 2004
Antibioguide 2004Antibioguide 2004
Antibioguide 2004
 
Cours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicalesCours les urgences chirurgicales
Cours les urgences chirurgicales
 
Hernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques aiHernies diaphragmatiques ai
Hernies diaphragmatiques ai
 
Examen clinique
Examen cliniqueExamen clinique
Examen clinique
 
Präsentation sikander
Präsentation sikanderPräsentation sikander
Präsentation sikander
 
Pathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinairePathologie de l_appareil_urinaire
Pathologie de l_appareil_urinaire
 
Brulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophageBrulures caustiques oesophage
Brulures caustiques oesophage
 
Rectocoli..
Rectocoli..Rectocoli..
Rectocoli..
 
Cas cliniques urgences génito-urinaires
Cas cliniques   urgences génito-urinairesCas cliniques   urgences génito-urinaires
Cas cliniques urgences génito-urinaires
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 

Similaire à Maladie de hirschprung

Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
KHETTABDJOUHER
 
Formes Rares et Particulières du Kyste hydatique
Formes Rares et Particulières du Kyste hydatique Formes Rares et Particulières du Kyste hydatique
Formes Rares et Particulières du Kyste hydatique
sarra nabti
 
cancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptxcancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptx
cyliabenali1
 
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
BallaMoussaDidhiou
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clair
Dr. Kerfah Soumia
 
kc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptxkc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptx
cyliabenali1
 
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Dept of Kidney disease, HCA Hospital, Algiers
 
La méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuseLa méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuse
Dr. Kerfah Soumia
 
semiologie cancer colon.ppt
semiologie cancer colon.pptsemiologie cancer colon.ppt
semiologie cancer colon.ppt
madiassakonate1
 
Cours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMesCours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMes
guest1454d2
 
Anemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAnemies du nouveau ne
Anemies du nouveau ne
Amel Ammar
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
Dr. Kerfah Soumia
 
La poliomyelite aigue
La poliomyelite aigueLa poliomyelite aigue
La poliomyelite aigue
belaibzino
 
Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales Orl
ADELLL
 
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcenPerforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
Cancer de l'endometre
Cancer de l'endometreCancer de l'endometre
Cancer de l'endometre
Mede Space
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune
Dr. Kerfah Soumia
 

Similaire à Maladie de hirschprung (20)

Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
 
Formes Rares et Particulières du Kyste hydatique
Formes Rares et Particulières du Kyste hydatique Formes Rares et Particulières du Kyste hydatique
Formes Rares et Particulières du Kyste hydatique
 
cancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptxcancer-du-cavum.pptx
cancer-du-cavum.pptx
 
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
LES HÉMOPHILIES.pptx pour les étudiants.
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clair
 
Chirped99
Chirped99Chirped99
Chirped99
 
kc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptxkc de l_endometre.pptx
kc de l_endometre.pptx
 
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
 
La méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuseLa méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuse
 
semiologie cancer colon.ppt
semiologie cancer colon.pptsemiologie cancer colon.ppt
semiologie cancer colon.ppt
 
Cours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMesCours GynéCo Ifsi NîMes
Cours GynéCo Ifsi NîMes
 
Anemies du nouveau ne
Anemies du nouveau neAnemies du nouveau ne
Anemies du nouveau ne
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
 
095 mst
095 mst095 mst
095 mst
 
La poliomyelite aigue
La poliomyelite aigueLa poliomyelite aigue
La poliomyelite aigue
 
Adénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales OrlAdénopathies Cervico Faciales Orl
Adénopathies Cervico Faciales Orl
 
Polio cours (1)
Polio cours (1)Polio cours (1)
Polio cours (1)
 
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcenPerforation de l  oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
Perforation de l oesophage sce gastroentérologie chu tlemcen
 
Cancer de l'endometre
Cancer de l'endometreCancer de l'endometre
Cancer de l'endometre
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune
 

Dernier

Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdfChap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
TimogoTRAORE
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
NadineHG
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 

Dernier (7)

Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdfChap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
Chap1 Généralités sur les réseaux informatiques.pdf
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire1eT Revolutions Empire Revolution Empire
1eT Revolutions Empire Revolution Empire
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 

Maladie de hirschprung

  • 1. Service De Chirurgie Pédiatrique C H U-BATNA Maladie De Hirschsprung :Préparé par MEZIANI Med Interne En Médecine : Proposé par Dr ZERIZER .Y Mars 2009
  • 2. Plan Du Travail I- Introduction II- Définition / Historique III- Épidémiologie IV- Physiopathologie V- Anatomopathologie VI- Génétique VII- Diagnostic : A/ Présentation clinique B/ Diagnostics différentiels VIII- Examens complémentaires IX- Formes Cliniques X- Prise en charge XI- Conclusion
  • 3. Introduction         La plus fréquente des étiologies d’O.I chez l’enfant. C’est l’absence des cellules ganglionnaires dans la sous muq et dans les plexus myentériques du T.D (distale). La forme classique: rectosigmoidienne (80%). Se traduit par une dilatation au dessus de la zone path. Actuellement, les formes familiales font l’objet des études génétiques. La complication grave: ENTEROCOLITE AIGUE. Le diagnostic: clinique, radio, et anapath(+++). La prise en charge a évoluée dans ces dernières années (chirurgie en 1 temps sans colostomie initiale).
  • 5. (Définition – Historique (1       1886: le pédiatre DANOIS HIRSCHSPRUNG qui a décrit le premier au congrés pédiatrique de Berlin. 1901: TITTEL décrit l’absence des cellules ganglionnaires intestinales. 1938: ROERTSON et KERNOHAN établissent une relation entre l’aganglionose distale et l’occlusion. 1948: SWENSON et BILL proposent une chirurgie thérapeutique. 1959: SWENSON et ses collaborateurs proposent une biopsie rectale comme moyen de diagnostic. Et dans les 20 dernières années, le développement des techniques chirurgicales a permis de diminuer la morbidité et la mortalité.
  • 6. (Définition – Historique (2   La plus fréquente des occlusions chez l’enfant Appelée aussi aganglionose congénitale ou mégacôlon: aspect dilaté du colon fonctionnel sain au dessus de l’obstruction. → due à l’arrêt prématuré de la migration craniocaudale  des cellules de la crête neurale dans l’intestin primitif entre la 5ème et la 12ème semaines de gestation La limite inf : sphincter anal interne et sup : varie de hauteur et détermine les différentes expressions de cette maladie
  • 7. Épidémiologie       Incidence : 1/5000 naissances. Le sexe ratio : 4/1 pour la rectosigmoidienne et 2/1; 1/1 pour les formes étendues. 50% des formes coliques totales → familiale(6-15%). Isolée dans 70% des cas. La trisomie 21 associée dans 90% des cas. Décrite dans un cadre syndromique: * syndrome de Shah-Waardenburg *syndrome d’Ondine *syndrome de Smith-Lemli-Opitz *NEM IIa
  • 8. Physiopathologie Première description physiopathologique de la maladie de Hirschsprung Okamoto et Ueda ont examiné des embryons humains après coloration argentique et ont ainsi démontré qu’il existait une migration des neuroblastes de la crête céphalique neurale entre 6ième et 12ième semaine de gestation dans le sens .craniocaudal La migration des neuroblastes jusqu’au côlon distal et au rectum avec la formation des cellules ganglionnaires dans les plexus mésentériques est terminée à la 12ième . semaine de gestation La survie, la prolifération et la différenciation des cellules sont sous la dépendance de signaux moléculaires par l’intermédiaire de récepteurs membranaires : la protéine RET et l’un de ses ligands, le Glial Cell Line Derivated .(Neurotrophic Factor (GDNF Il se produit une interruption de la différenciation des cellules des plexus myentériques chez les patients atteints de la maladie de Hirschsprung et ce, à un .stade précoce de la gestation
  • 9. (Anatomopathologie (1      Biopsie à la pince de Noblett par aspiration. Biopsie chirurgicale ( sous AG ) . La zone du sphincter anal contient peu ou pas des cellules ganglionnaires  biopsie au dessus de la ligne pectinée(2-3cm). Colorations spécifiques enzymo-histo-chimiques(ACE): hyperplasie des filets nerveux et les colorations standards confirment l’absence des cellules ganglionnaires. Parfois, si la biopsie est superficielle (difficile à interpréter)  recherche d’une prot dans la s/s muq du colon normal: CALRETININE
  • 10. (Anatomopathologie (2 A. Biopsie rectale normale. Sur coupes congelées (technique (histoenzymologique: ACE après fixation formolée (encadré) : présence dans la sous-muqueuse d’un plexus renfermant des cellules .ganglionnaires
  • 11. (Anatomopathologie (3 B. Biopsie rectale d’un patient atteint de maladie de Hirschsprung. Sur coupes congelées (technique histoenzymologique:ACE) filets nerveux remontant jusqu’au sommet des villosités ; après fixation formolée (encadré) : grossissement sur une hyperplasie schwannienne.
  • 12. (Anatomopathologie (4 C. Biopsie rectale d’un patient atteint d’une maladie de Hirschsprung colique totale. Sur coupes congelées (technique histoenzymologique :ACE) absence d’hyperplasie schwannienne évidente. Nécessité d’effectuer de multiples coupes pour prouver en histologie standard l’absence de cellule ganglionnaire (encadré).
  • 13. Génétique      30% des cas sont associés à des malformations congénitales, génétiques ou un syndrome( trisomie 21...). La maladie de HIRSCHSPRUNG est multifactorielle. Cette maladie ne suit pas des règles de transmission classique. On note l’implication de trois(3) gènes situés sur les chromosomes 3, 10, 19 dans la forme la plus commune de cette maladie (sous entendue mais jamais démontrée)* Le rôle joué par RET dans chr 10 avait déjà été démontré, mais son implication ne suffisait pas à expliquer la survenue des cas sporadiques (70%) La revue scientifique Nature Genetics de mai 2002*
  • 14. (Diagnostic (1 A – Présentation clinique :      À la naissance: retard d’évacuation du méconium(>48 h). Distension abdominale: survient d’emblé ou prog avec des vomissements d’abord clairs puis bilieux. Abdomen météorisé, tympanique souvent amélioré par le toucher rectal ou par une sonde rectale. Après, abdomen devient très distendu, très douloureux, luisant avec des vomissements fréquents et des selles verdâtres nauséabondes prf sanglantes ( nécrose ischémique). Prf une complication: entérocolite aigue(+++), pneumopéritoine, abcès profond péricolique ou une septicémie.
  • 15. (Diagnostic (2 Pour les enfants dont le diagnostic n’est pas fait à la période néonatale :  enfant constipé depuis sa naissance et les parents font des manœuvres pour l’obtention des selles (thermomètre, lavement, massages abdominaux…)  enfant avec constipation opiniâtre mal gérée, abdomen distendu chronique, fécalome palpable, dénutrition chronique.. ( rare et historique).  il faut surveiller la courbe staturo-pondérale de l’enfant car elle reflète toujours un retentissement dans le cas d’une maladie de Hirschsprung.
  • 16. (Diagnostic (3 B - Diagnostics différentiels    * Éliminer les autres causes d’occlusion néonatales : Iléus méconial suspecté dans le cadre d’antécédents familiaux de mucoviscidose Bouchon méconial ( lavement aux hydrosolubles ) Syndrome du petit colon gauche * chez le grand enfant : troubles d’innervation intestinales ( pseudo obstruction intestinale chronique )
  • 17. Examens (Complémentaires(1 1/ Biologie :  Bilan infectieux (systématique): NFS, CRP, fibrinogène, antigène soluble, hémoculture, ECBU .  Bilan métabolique. 2/ Imagerie : *ASP face debout et couché : - épanchement gazeux. - distension colique + absence d’aération rectale. - la distension peut remonter sur l’ensemble du grêle. - pneumopéritoine ( si complication). - pneumatose intestinale ( entérocolite aigue).
  • 19. Examens (Complémentaires(2 * Lavement opaque ( Baryte +++, gastrografine )
  • 20. Examens (Complémentaires(3 3/ Biopsie Rectale : Tous nourrisson suspect de maladie de Hirschsprung doit avoir une biopsie rectale (Absence des cellules ganglionnaires dans les plexus myentériques + hyperplasie schwannienne). - 2 types des biopsies rectales :  Par aspiration (pince de Noblett)  Chirurgicale ( sous AG ) + coloration spécifique enzymo histo chimique
  • 21. Examens (Complémentaires(4 4/ Manométrie rectale : Permet l’étude du réflexe recto anal inhibiteur et de la compliance du rectum.  Introduction d’une sonde avec ballonnet dans le rectum. - gonflement du ballonnet  distension du rectum  relâchement du sphincter INT et contraction du sphincter EXT  Hirschsprung: la distension rectale n’entraîne aucun relâchement du sphincter INT et met en évidence une hypertonie.    Spécificité : 95%. Sensibilité : 25% ( bcp des faux négatifs).
  • 22. Formes Cliniques -(topographiques)-1 1* Forme Rectosigmoidienne: c’est la forme de description ou la forme classique de la maladie (75-80%)
  • 23. Formes Cliniques -(topographiques)-2 2* Forme Rectale Courte : Rare (08%) 3* Forme Pancolique : (8-10%) (.Forme Totale : (01%* 4
  • 24. (Prise En Charge (1 1- PEC Immédiate :  PEC d’un n-né en occlusion basse pour lequel il convient de faire un diagnostic.  Rôle du pédiatre (+++). a/ Nursing :  TR, petits lavements au sérum physio, massages abdominaux  déballonnement et évacuation des selles.  Attention aux montés prudents de sonde rectale.  S’il répond bien (clinique, RX) réalimenter rapidement.  Si non, +/- fièvre, synd inflammatoire : dériver en zone saine. b/ PEC Chirurgicale De Décompression :  Si perforation dig ou non amélioration par le nursing.  Colostomie.  Extemporané(+++).
  • 25. (Prise En Charge (2 2/ PEC secondaire :      TRT définitif : CHIRURGIE. Initialement, cette chirurgie était envisagé après une colostomie depuis qq années pratiqué avant 03 mois. Actuellement : Chirurgie NEONATALE. Plusieurs techniques CHIRURGICALES: enlever la partie aganglionnaire et abaisser la zone saine au canal anal. Préparation de l’enfant: solution polyéthylène glycol (PEG) administrée 24H qui précèdent + lavement évacuateur (50-100cc sérum physio) .
  • 26. (Prise En Charge (3 Installation et drappage d'un nourrisson atteint de maladie de Hirschsprung permettant un double abord : abdominal par laparotomie ou laparoscopique et périnéal.
  • 27. (Prise En Charge (4 :A* Technique de Swenson A . Temps abdominal : dissection au ras du rectum. B. Temps périnéal : le rectum sectionné est saisi par une pince de Kelly. C. Le rectum est ainsi .éversé et extériorisé
  • 28. (Prise En Charge (5 A* Technique de Swenson: D. Incision du rectum et .abaissement du côlon sain E. Suture circulaire .par des points totaux .F. Recoupe du rectum
  • 29. (Prise En Charge (6 B* Technique de Duhamel : A. Décollement rétro rectal (.(temps abdominal B. Incision face postérieure du (.canal anal (temps périnéal
  • 30. (Prise En Charge (7 B* Technique de Duhamel : C. Le côlon sain est abaissé à la face postérieure du rectum .aganglionnaire D. Anastomose latérale par la pince automatique ®.GIA
  • 31. (Prise En Charge (8 :C* Technique de Soave-Boley A, B. Technique initiale de Soave avec le décollement du cylindre muqueux colique .abordé par voie abdominale C. Voie périnéale du Soave-Boley : infiltration préalable au niveau du canal anal et décollement d'un cylindre muqueux .rectal
  • 32. (Prise En Charge (9 :C* Technique de Soave-Boley D. Passage du côlon sain à travers la musculeuse rectale .laissée en place E. Recoupe du côlon F. Réintégration .de l'anastomose
  • 33. (Prise En Charge (10 :D* Technique par laparoscopie B. Dissection du recto sigmoïde C. Abaissement selon la technique de Swenson D. Abaissement selon la technique de Duhamel.
  • 34. (Prise En Charge (11 :E* Voie transanale A. Installation et infiltration au sérum physiologique pour aborder la dissection. B. Décollement sous muqueux.
  • 35. (Prise En Charge (12 :E* Voie transanale C. Dissection totale du rectum par voie basse. D. Anastomose à points totaux après recoupe et .biopsie
  • 36. Pièce de dissection par voie transanale d'une maladie de Hirschsprung rectale. a. Départ de la dissection ne comportant que muqueuse et sous muqueuse ; b. pièce comportant toutes les tuniques ; c. biopsie extemporanée en regard de .la dilatation colique
  • 37. (Prise En Charge (13 RESULTATS :        Complications immédiates postopératoires : Infectieuses. Swenson : fistules anastomotiques Transanale : abcès local, prolapsus muqueux, excoriation cutanée anal, sténose anale précoce. Duhamel : sepsis intrapéritonial  Complications à distance : Duhamel : constipation, rétention de fécalomes, fausse diarrhée Transanale : souillure par les selles, sténoses.
  • 38. Conclusion      Maladie rare. Nécessite un diagnostic précoce pour éviter les complications. Les travaux génétiques : hypothèses. Le développement des techniques chirurgicales permet une diminution de la mortalité et la morbidité. En France, existe une association de la maladie de Hirschsprung: (AFMH).  Objectifs: * offrir une représentativité aux malades et à leurs famille. * développer l'information médicale des familles. * favoriser les contacts entre familles . * aider la recherche.
  • 39. Bibliographie          EMC Pédiatrie 2007 EMC Gastroentérologie 2007 EMC Radiodiagnostic (appareil digestif) 1993 EMC Techniques Chirurgicales (appareil digestif) 19912003 Journal de Pédiatrie et de Puériculture -actualité- 2002 Annales de Chirurgie (Avril 2003) Archives de Pédiatrie (juin 2004) New England Journal of Medicine (NEJM 2000) www.hirschsprung.asso.fr