SlideShare une entreprise Scribd logo
ATELIER DE SENSIBILISATION ET DE
FORMATION SUR LES DROITS ET
OBLIGATIONS DES USAGERS DES SERVICES TIC
MINISTERE DE LA POSTE
ET DES TIC
Direction des Affaires Juridiques et de la
Coopération Internationale
Dr. ASSOKO HERACLES
PRESENTATION DU CADRE
JURIDIQUE ET INSTITUTIONNEL
DES TRANSACTIONS
ELECTRONIQUES
ATELIER DE SENSIBILISATION ET DE FORMATION SUR
LES DROITS ET OBLIGATIONS DES USAGERS DES
SERVICES TIC
2
La loi n°2013-546 du 30 juillet 2013 relative aux
transactions électroniques
I-CONTEXTE
La loi relative aux transactions électroniques a principalement pour
objectif, d’une part, de transposer dans la législation nationale,
l’acte additionnel de la CEDEAO A/SA,2/01/10 portant transactions
électroniques dans l’espace de la CEDEAO, et d’autre part,
d’élaborer des normes juridiques pour l’encadrement du commerce
électronique en Côte d’Ivoire, en vue de l’émergence de l’économie
numérique.
Cette loi assure la reconnaissance de l’écrit et de la signature sous
forme électronique et leur accorde la même force probante que
l’écrit sur support papier et la signature manuscrite, sous certaines
conditions et fixe les règles de la sécurité des transactions
électroniques.
On entend par Commerce électronique : toute activité
économique par laquelle une personne propose ou assure, à
distance et par voie électronique, la fourniture de biens et la
prestation de services.
Entrent également dans le champ du commerce électronique, les
activités de fourniture de services telles que celles consistant à
fournir des informations en ligne, des communications
commerciales, des outils de recherches, d’accès et de récupération
de données, d'accès à un réseau de communication ou
d'hébergement d'informations, même s’ils ne sont pas rémunérés
par ceux qui les reçoivent.
La loi n°2013-546 du 30 juillet 2013 relative aux
transactions électroniques
4
II-CONTENU DE LA LOI
La loi a donc pour objet de régir les transactions électroniques,
c’est-à-dire les échanges de toute nature prenant la forme d’un
message ou d’un document électronique.
Elle énumère de façon limitative des matières excluent du
champ d’application visé ci-dessus. Ces exclusions, qui sont
conformes à celles édictées par l’Acte additionnel de la
CEDEAO relatif aux transactions électroniques susvisé,
concernent :
-les jeux d'argent, incluant les yeux sous forme de paris et de
loteries;
-les activités de représentation et d'assistance en justice ;
-les activités exercées par les notaires.
6
A: Du commerce électronique
Elle met à la charge de toute personne physique ou morale qui exerce le
commerce électronique un certain nombre d’obligations, notamment
l’obligation de mettre à la disposition du cocontractant toutes les
informations d’identification du prestataires et l’obligation de mentionner
le prix de façon précise et complète,
Elle institue une responsabilité de plein droit à l’encontre du commerçant
à l’égard de son cocontractant du fait des biens et services fournis par
voie électronique, en cas d’inexécution ou de mauvaise exécution des
obligations résultant du contrat, que ces obligations soient à exécuter par
le commerçant ou par d’autres prestataires partenaires du commerçant.
La loi sur les transactions électroniques rend les lois ivoiriennes
applicables, à défaut pour les parties d’avoir choisi librement la loi
applicable au contrat, dès lors que l’une des parties est établie en Côte
d’Ivoire ou est ivoirienne.
7
B: De la publicité par voie électronique
Toute publicité, accessible par voie électronique, doit
pouvoir être clairement identifiée comme telle. Elle doit
rendre clairement identifiable la personne physique ou
morale pour le compte de laquelle elle est réalisée.
Ainsi, la loi fixe les règles et conditions de mise en œuvre
de la publicité par voie électronique.
Est interdite et sanctionnée pénalement la prospection
directe par envoi de message électronique non sollicité par
le destinataire, en dehors de toute relation commerciale
antérieure.
8
C: De la conclusion de contrat par voie électronique
La loi édicte les principes généraux et fixe les conditions de la
conclusion de contrats par voie électronique.
Ainsi, la voie électronique reste une simple faculté pour la conclusion
de contrat, Nul ne peut être contraint de poser une acte juridique par
voie électronique, sous réserve de dispositions légales.
Le cocontractant doit être clairement informé des modalités de
l’opération envisagée, notamment des conditions générales du
service, des caractéristiques de l’offre, et du processus de conclusion
du contrat en ligne.
Pour que le contrat soit valablement formé, le destinataire de l’offre
doit avoir la possibilité de vérifier le détail de sa commande et le prix
total de celle-ci, de corriger d’éventuelles erreurs, de confirmer sa
commande et de recevoir un accusé de réception du commerçant.
9
D: De la reconnaissance de l’ écrit électronique
La loi pose le principe de la reconnaissance de la valeur juridique de
l’écrit sous forme électronique, au même titre que l’écrit sur support
papier, sous réserve de l’identification fiable de son auteur et de
l’intégrité du document électronique.
Le décret n°2014-106 du 12 mars 2014 pris en Conseil des Ministres,
fixe les modalités techniques de cette admission, notamment en ce
qui concerne les conditions d’établissement et de conservation de
l’écrit électronique.
Toutefois, cette reconnaissance légale ne s’étend pas aux actes sous
seing privé relatifs au droit de la famille et des successions, aux
sûretés personnelles ou réelle en matière civile.
E: De la sécurité des transactions électroniques
La loi prévoit la sécurisation des transactions électroniques, à
travers des dispositifs de certification électronique.
Elle affirme le principe de la reconnaissance juridique de la
signature électronique sécurisé, qui repose sur un certificat
numérique.
La fiabilité d’un procédé de signature électronique est présumée
jusqu'à preuve contraire, lorsque ce procédé met en œuvre une
signature électronique sécurisée qui satisfait aux exigences fixées
par le décret n°2014-106 du 12 mars 2014 pris en Conseil des
Ministres.
La loi fait de l’ARTCI une autorité de certification électronique.
10
F: De l’archivage des documents électroniques
La loi contient des dispositions qui ont trait à l’archivage électronique.
Elle définit les principes et les règles qui encadrent cette activité, afin
de conférer une valeur juridique aux documents ainsi conservés.
L’archivage électronique consiste à mettre en place des actions, des
outils et des méthodes pour conserver à moyen et à long terme des
informations sélectionnées dans le but de les exploiter ou de les
réutiliser.
L’archivage électronique doit garantir l’authenticité et l’intégrité des
documents et des transactions électroniques conservés par ce moyen.
La durée de conservation des documents archivés par voie
électronique est fixée à 10 ans et les modalités techniques de cette
conservation seront fixées par voie réglementaire.
11
G: Des moyens de cryptologie
Les moyens de cryptologie sont nécessaires à la garantie de
l’authenticité et à la sécurité, tant du stockage, que de la
transmission des documents électroniques.
La fourniture de prestations de cryptologie est soumise à
des conditions définies par le décret n°2014-105 du 12 mars
2014 pris en Conseil des Ministres et tient compte des
impératifs de défense nationale et de sécurité intérieure ou
extérieure de l'Etat.
Enfin, l’ARTCI, est chargée par la loi de la mission de veiller à
la sécurité des réseaux et des systèmes d’information, ainsi
qu’à celle de délivrer les certificats électroniques et de
sanctionner les prestataires fautifs.
. 12
13
Dr. ASSOKO HERACLES

Contenu connexe

Tendances

Connaissement électronique
Connaissement électroniqueConnaissement électronique
Connaissement électronique
Rabah HELAL
 
Contrat de transport
Contrat de transportContrat de transport
Contrat de transport
Rabah HELAL
 
Connaisement et conflits
  Connaisement et conflits  Connaisement et conflits
Connaisement et conflits
Rabah HELAL
 
Crédit à la consommation
Crédit à la consommationCrédit à la consommation
Crédit à la consommation
Mamadou Ba
 
Responsabilite du transporteur pendant l'expedition maritime
Responsabilite du transporteur pendant l'expedition maritimeResponsabilite du transporteur pendant l'expedition maritime
Responsabilite du transporteur pendant l'expedition maritime
Rabah HELAL
 
Eurosmart presentation on the eidas regulation
Eurosmart presentation on the eidas regulationEurosmart presentation on the eidas regulation
Eurosmart presentation on the eidas regulation
Stefane Mouille
 
French PCI DSS v4.0 Webinaire.pdf
French PCI DSS v4.0 Webinaire.pdfFrench PCI DSS v4.0 Webinaire.pdf
French PCI DSS v4.0 Webinaire.pdf
ControlCase
 
Livraison sans connaissement
Livraison sans connaissementLivraison sans connaissement
Livraison sans connaissement
Rabah HELAL
 
4G EPC architecture by saurav sarker
4G EPC architecture by saurav sarker4G EPC architecture by saurav sarker
4G EPC architecture by saurav sarker
Saurav Sarker
 
Introduction to emv
Introduction to emvIntroduction to emv
Introduction to emv
Anil Chaurasiya
 
Arbitrage maritime mesures conservatoires
Arbitrage maritime   mesures conservatoiresArbitrage maritime   mesures conservatoires
Arbitrage maritime mesures conservatoires
Rabah HELAL
 
E paiement
E paiementE paiement
E paiement
sara bada
 
NOTA ANTIRICICLAGGIO E PRIVACYrev.pdf
NOTA ANTIRICICLAGGIO E PRIVACYrev.pdfNOTA ANTIRICICLAGGIO E PRIVACYrev.pdf
NOTA ANTIRICICLAGGIO E PRIVACYrev.pdf
Marco Krogh
 
Exposé final (les concenrations d entreprises) -
Exposé final (les concenrations d entreprises)   -Exposé final (les concenrations d entreprises)   -
Exposé final (les concenrations d entreprises) -
Soufian Nouali
 
Slide l'assurance la gestion des produit assurance
Slide l'assurance la gestion des produit assuranceSlide l'assurance la gestion des produit assurance
Slide l'assurance la gestion des produit assurance
Mhaidi Marouane
 
Surete et-saisie-conservatoire
Surete et-saisie-conservatoireSurete et-saisie-conservatoire
Surete et-saisie-conservatoire
Rabah HELAL
 
Faute de-l armateur
Faute de-l armateurFaute de-l armateur
Faute de-l armateur
Rabah HELAL
 
Exposé droit international privé
Exposé droit international privé Exposé droit international privé
Exposé droit international privé
Soufian Nouali
 
Droit maritime rétrospectives _ avarie commune rya
  Droit maritime rétrospectives _ avarie commune rya  Droit maritime rétrospectives _ avarie commune rya
Droit maritime rétrospectives _ avarie commune rya
Rabah HELAL
 
Les differentes etapes du processus contractuel version finale
Les differentes etapes du processus contractuel version finaleLes differentes etapes du processus contractuel version finale
Les differentes etapes du processus contractuel version finale
Osler, Hoskin & Harcourt LLP
 

Tendances (20)

Connaissement électronique
Connaissement électroniqueConnaissement électronique
Connaissement électronique
 
Contrat de transport
Contrat de transportContrat de transport
Contrat de transport
 
Connaisement et conflits
  Connaisement et conflits  Connaisement et conflits
Connaisement et conflits
 
Crédit à la consommation
Crédit à la consommationCrédit à la consommation
Crédit à la consommation
 
Responsabilite du transporteur pendant l'expedition maritime
Responsabilite du transporteur pendant l'expedition maritimeResponsabilite du transporteur pendant l'expedition maritime
Responsabilite du transporteur pendant l'expedition maritime
 
Eurosmart presentation on the eidas regulation
Eurosmart presentation on the eidas regulationEurosmart presentation on the eidas regulation
Eurosmart presentation on the eidas regulation
 
French PCI DSS v4.0 Webinaire.pdf
French PCI DSS v4.0 Webinaire.pdfFrench PCI DSS v4.0 Webinaire.pdf
French PCI DSS v4.0 Webinaire.pdf
 
Livraison sans connaissement
Livraison sans connaissementLivraison sans connaissement
Livraison sans connaissement
 
4G EPC architecture by saurav sarker
4G EPC architecture by saurav sarker4G EPC architecture by saurav sarker
4G EPC architecture by saurav sarker
 
Introduction to emv
Introduction to emvIntroduction to emv
Introduction to emv
 
Arbitrage maritime mesures conservatoires
Arbitrage maritime   mesures conservatoiresArbitrage maritime   mesures conservatoires
Arbitrage maritime mesures conservatoires
 
E paiement
E paiementE paiement
E paiement
 
NOTA ANTIRICICLAGGIO E PRIVACYrev.pdf
NOTA ANTIRICICLAGGIO E PRIVACYrev.pdfNOTA ANTIRICICLAGGIO E PRIVACYrev.pdf
NOTA ANTIRICICLAGGIO E PRIVACYrev.pdf
 
Exposé final (les concenrations d entreprises) -
Exposé final (les concenrations d entreprises)   -Exposé final (les concenrations d entreprises)   -
Exposé final (les concenrations d entreprises) -
 
Slide l'assurance la gestion des produit assurance
Slide l'assurance la gestion des produit assuranceSlide l'assurance la gestion des produit assurance
Slide l'assurance la gestion des produit assurance
 
Surete et-saisie-conservatoire
Surete et-saisie-conservatoireSurete et-saisie-conservatoire
Surete et-saisie-conservatoire
 
Faute de-l armateur
Faute de-l armateurFaute de-l armateur
Faute de-l armateur
 
Exposé droit international privé
Exposé droit international privé Exposé droit international privé
Exposé droit international privé
 
Droit maritime rétrospectives _ avarie commune rya
  Droit maritime rétrospectives _ avarie commune rya  Droit maritime rétrospectives _ avarie commune rya
Droit maritime rétrospectives _ avarie commune rya
 
Les differentes etapes du processus contractuel version finale
Les differentes etapes du processus contractuel version finaleLes differentes etapes du processus contractuel version finale
Les differentes etapes du processus contractuel version finale
 

En vedette

Sécurisation des données bancaires : Quelles garanties pour les clients ?
Sécurisation des données bancaires : Quelles garanties pour les clients ?Sécurisation des données bancaires : Quelles garanties pour les clients ?
Sécurisation des données bancaires : Quelles garanties pour les clients ?
GOTIC CI
 
Cybercriminalité, experience judiciaire ivoirienne
Cybercriminalité, experience judiciaire ivoirienneCybercriminalité, experience judiciaire ivoirienne
Cybercriminalité, experience judiciaire ivoirienne
GOTIC CI
 
La lutte contre la cybercriminalite : Responsabilite et role du CI-CERT
La lutte contre la cybercriminalite : Responsabilite et role du CI-CERTLa lutte contre la cybercriminalite : Responsabilite et role du CI-CERT
La lutte contre la cybercriminalite : Responsabilite et role du CI-CERT
GOTIC CI
 
Role et missions de l'AIGF pour un developpement efficient du secteur des TIC...
Role et missions de l'AIGF pour un developpement efficient du secteur des TIC...Role et missions de l'AIGF pour un developpement efficient du secteur des TIC...
Role et missions de l'AIGF pour un developpement efficient du secteur des TIC...
GOTIC CI
 
Présentation deloitte tmt predictions 2013 ci
Présentation deloitte tmt predictions 2013 ciPrésentation deloitte tmt predictions 2013 ci
Présentation deloitte tmt predictions 2013 ci
GOTIC CI
 
Le guichet unique des operations transfrontalieres un outil innovant pour le ...
Le guichet unique des operations transfrontalieres un outil innovant pour le ...Le guichet unique des operations transfrontalieres un outil innovant pour le ...
Le guichet unique des operations transfrontalieres un outil innovant pour le ...
AAEC_AFRICAN
 
600-essential-words-for-toeic
600-essential-words-for-toeic600-essential-words-for-toeic
600-essential-words-for-toeic
Esther Muñoz
 
Contaminacion auditiva
Contaminacion auditivaContaminacion auditiva
Contaminacion auditiva
Angie Dhm
 
Ouverture de la session 2015 - Christian Salenson
Ouverture de la session 2015  - Christian SalensonOuverture de la session 2015  - Christian Salenson
Ouverture de la session 2015 - Christian Salenson
icm13
 
Activitats per les intervencions
Activitats per les intervencionsActivitats per les intervencions
Activitats per les intervencions
il_lusio
 
Séance d'orientation pour les candidats de l'examen de la CNE de 2014
Séance d'orientation pour les candidats de l'examen de la CNE de 2014Séance d'orientation pour les candidats de l'examen de la CNE de 2014
Séance d'orientation pour les candidats de l'examen de la CNE de 2014
MedCouncilCan
 
Qu'est-ce que décrire un MOOC ?
Qu'est-ce que décrire un MOOC ?Qu'est-ce que décrire un MOOC ?
Qu'est-ce que décrire un MOOC ?
Marilyne Rosselle
 
Crea tu manga
Crea tu mangaCrea tu manga
Crea tu manga
moronad45
 
Todas las rbricas (final)
Todas las rbricas (final)Todas las rbricas (final)
Todas las rbricas (final)
Fer Pelaez
 
Hésiode istr
Hésiode istrHésiode istr
Hésiode istr
icm13
 
Ejercicios ampliación tema 8
Ejercicios ampliación tema 8Ejercicios ampliación tema 8
Ejercicios ampliación tema 8
pacozamora1
 
Aprendizaje basado en resolución de problemas
Aprendizaje basado en resolución de problemasAprendizaje basado en resolución de problemas
Aprendizaje basado en resolución de problemas
Alejandra Cruz Ruza
 
Lect4.3.1
Lect4.3.1Lect4.3.1
Lect4.3.1
Khoa (K.A)
 
Trabajo autonomo 1
Trabajo autonomo 1Trabajo autonomo 1
Trabajo autonomo 1
Johana Arias
 

En vedette (20)

Sécurisation des données bancaires : Quelles garanties pour les clients ?
Sécurisation des données bancaires : Quelles garanties pour les clients ?Sécurisation des données bancaires : Quelles garanties pour les clients ?
Sécurisation des données bancaires : Quelles garanties pour les clients ?
 
Cybercriminalité, experience judiciaire ivoirienne
Cybercriminalité, experience judiciaire ivoirienneCybercriminalité, experience judiciaire ivoirienne
Cybercriminalité, experience judiciaire ivoirienne
 
La lutte contre la cybercriminalite : Responsabilite et role du CI-CERT
La lutte contre la cybercriminalite : Responsabilite et role du CI-CERTLa lutte contre la cybercriminalite : Responsabilite et role du CI-CERT
La lutte contre la cybercriminalite : Responsabilite et role du CI-CERT
 
Role et missions de l'AIGF pour un developpement efficient du secteur des TIC...
Role et missions de l'AIGF pour un developpement efficient du secteur des TIC...Role et missions de l'AIGF pour un developpement efficient du secteur des TIC...
Role et missions de l'AIGF pour un developpement efficient du secteur des TIC...
 
Présentation deloitte tmt predictions 2013 ci
Présentation deloitte tmt predictions 2013 ciPrésentation deloitte tmt predictions 2013 ci
Présentation deloitte tmt predictions 2013 ci
 
Le guichet unique des operations transfrontalieres un outil innovant pour le ...
Le guichet unique des operations transfrontalieres un outil innovant pour le ...Le guichet unique des operations transfrontalieres un outil innovant pour le ...
Le guichet unique des operations transfrontalieres un outil innovant pour le ...
 
600-essential-words-for-toeic
600-essential-words-for-toeic600-essential-words-for-toeic
600-essential-words-for-toeic
 
Contaminacion auditiva
Contaminacion auditivaContaminacion auditiva
Contaminacion auditiva
 
Ouverture de la session 2015 - Christian Salenson
Ouverture de la session 2015  - Christian SalensonOuverture de la session 2015  - Christian Salenson
Ouverture de la session 2015 - Christian Salenson
 
Activitats per les intervencions
Activitats per les intervencionsActivitats per les intervencions
Activitats per les intervencions
 
Séance d'orientation pour les candidats de l'examen de la CNE de 2014
Séance d'orientation pour les candidats de l'examen de la CNE de 2014Séance d'orientation pour les candidats de l'examen de la CNE de 2014
Séance d'orientation pour les candidats de l'examen de la CNE de 2014
 
Qu'est-ce que décrire un MOOC ?
Qu'est-ce que décrire un MOOC ?Qu'est-ce que décrire un MOOC ?
Qu'est-ce que décrire un MOOC ?
 
Crea tu manga
Crea tu mangaCrea tu manga
Crea tu manga
 
Todas las rbricas (final)
Todas las rbricas (final)Todas las rbricas (final)
Todas las rbricas (final)
 
Hésiode istr
Hésiode istrHésiode istr
Hésiode istr
 
Ejercicios ampliación tema 8
Ejercicios ampliación tema 8Ejercicios ampliación tema 8
Ejercicios ampliación tema 8
 
Aprendizaje basado en resolución de problemas
Aprendizaje basado en resolución de problemasAprendizaje basado en resolución de problemas
Aprendizaje basado en resolución de problemas
 
Lect4.3.1
Lect4.3.1Lect4.3.1
Lect4.3.1
 
Lara fabian
Lara fabianLara fabian
Lara fabian
 
Trabajo autonomo 1
Trabajo autonomo 1Trabajo autonomo 1
Trabajo autonomo 1
 

Similaire à Présentation du cadre juridique et institutionnel des transactions électroniques

Le cadre juridique des transactions électroniques au Gabon Part 1ptx
Le cadre juridique des transactions électroniques au Gabon Part 1ptxLe cadre juridique des transactions électroniques au Gabon Part 1ptx
Le cadre juridique des transactions électroniques au Gabon Part 1ptx
Gagniere
 
Loi transactions electroniques
Loi transactions electroniquesLoi transactions electroniques
Loi transactions electroniques
Aristide KONAN
 
e-Commerce - Aspects juridiques
e-Commerce - Aspects juridiquese-Commerce - Aspects juridiques
e-Commerce - Aspects juridiques
CYB@RDECHE
 
Le régime juridique des services de confiance numérique.pptx
Le régime juridique des services de confiance numérique.pptxLe régime juridique des services de confiance numérique.pptx
Le régime juridique des services de confiance numérique.pptx
AlaaLaabidi1
 
Competitic signature électronique - numerique en entreprise
Competitic   signature électronique - numerique en entrepriseCompetitic   signature électronique - numerique en entreprise
Competitic signature électronique - numerique en entreprise
COMPETITIC
 
Se lancer dans le E-commerce en Algérie
Se lancer dans le E-commerce en Algérie Se lancer dans le E-commerce en Algérie
Se lancer dans le E-commerce en Algérie
Yacine Iheb Tekkour
 
N°17_FLASHINFO_NRCODZ_Le commerce électronique_
N°17_FLASHINFO_NRCODZ_Le commerce électronique_N°17_FLASHINFO_NRCODZ_Le commerce électronique_
N°17_FLASHINFO_NRCODZ_Le commerce électronique_
NR CO ALG
 
Proposition de règlement du Parlement Europeen et du Conseil Europeen sur l'i...
Proposition de règlement du Parlement Europeen et du Conseil Europeen sur l'i...Proposition de règlement du Parlement Europeen et du Conseil Europeen sur l'i...
Proposition de règlement du Parlement Europeen et du Conseil Europeen sur l'i...
Market Engel SAS
 
Livre blanc cadre juridique signature electronique
Livre blanc cadre juridique signature electroniqueLivre blanc cadre juridique signature electronique
Livre blanc cadre juridique signature electronique
Anne-Sophie BARBU
 
Coffre-fort numérique : nouveau décret
Coffre-fort numérique : nouveau décretCoffre-fort numérique : nouveau décret
Coffre-fort numérique : nouveau décret
Société Tripalio
 
Aspects juridiques des marchés publics
Aspects juridiques des marchés publicsAspects juridiques des marchés publics
Aspects juridiques des marchés publics
echangeurba
 
Comment sécuriser les cgv de votre site e-commerce
Comment sécuriser les cgv de votre site e-commerceComment sécuriser les cgv de votre site e-commerce
Comment sécuriser les cgv de votre site e-commerce
Youssef Rahoui
 
Droits et obligations des gérants et usagers des cybercafés
Droits et obligations des gérants et usagers des cybercafésDroits et obligations des gérants et usagers des cybercafés
Droits et obligations des gérants et usagers des cybercafés
GOTIC CI
 
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
ASIP Santé
 
L'usage de signatures électroniques dans le cadre du Règlement eIDAS
L'usage de signatures électroniques dans le cadre du Règlement eIDASL'usage de signatures électroniques dans le cadre du Règlement eIDAS
L'usage de signatures électroniques dans le cadre du Règlement eIDAS
Bénédicte Losdyck
 
encadrement juridique des crypto-monnaies
encadrement juridique des crypto-monnaiesencadrement juridique des crypto-monnaies
encadrement juridique des crypto-monnaies
alae00
 
Vente en ligne de vin, aspects juridiques
Vente en ligne de vin, aspects juridiquesVente en ligne de vin, aspects juridiques
Vente en ligne de vin, aspects juridiques
echangeurba
 
Réalisations et perspectives - la facture électronique tunisie tradenet
Réalisations et perspectives  - la facture électronique   tunisie tradenetRéalisations et perspectives  - la facture électronique   tunisie tradenet
Réalisations et perspectives - la facture électronique tunisie tradenet
AAEC_AFRICAN
 
Creation projet e commerce
Creation projet e commerceCreation projet e commerce
Creation projet e commerce
Khabbab HADHRI
 
La nouvelle vie du contrat : impacts du numérique
La nouvelle vie du contrat : impacts du numériqueLa nouvelle vie du contrat : impacts du numérique
La nouvelle vie du contrat : impacts du numérique
Deloitte Société d'Avocats
 

Similaire à Présentation du cadre juridique et institutionnel des transactions électroniques (20)

Le cadre juridique des transactions électroniques au Gabon Part 1ptx
Le cadre juridique des transactions électroniques au Gabon Part 1ptxLe cadre juridique des transactions électroniques au Gabon Part 1ptx
Le cadre juridique des transactions électroniques au Gabon Part 1ptx
 
Loi transactions electroniques
Loi transactions electroniquesLoi transactions electroniques
Loi transactions electroniques
 
e-Commerce - Aspects juridiques
e-Commerce - Aspects juridiquese-Commerce - Aspects juridiques
e-Commerce - Aspects juridiques
 
Le régime juridique des services de confiance numérique.pptx
Le régime juridique des services de confiance numérique.pptxLe régime juridique des services de confiance numérique.pptx
Le régime juridique des services de confiance numérique.pptx
 
Competitic signature électronique - numerique en entreprise
Competitic   signature électronique - numerique en entrepriseCompetitic   signature électronique - numerique en entreprise
Competitic signature électronique - numerique en entreprise
 
Se lancer dans le E-commerce en Algérie
Se lancer dans le E-commerce en Algérie Se lancer dans le E-commerce en Algérie
Se lancer dans le E-commerce en Algérie
 
N°17_FLASHINFO_NRCODZ_Le commerce électronique_
N°17_FLASHINFO_NRCODZ_Le commerce électronique_N°17_FLASHINFO_NRCODZ_Le commerce électronique_
N°17_FLASHINFO_NRCODZ_Le commerce électronique_
 
Proposition de règlement du Parlement Europeen et du Conseil Europeen sur l'i...
Proposition de règlement du Parlement Europeen et du Conseil Europeen sur l'i...Proposition de règlement du Parlement Europeen et du Conseil Europeen sur l'i...
Proposition de règlement du Parlement Europeen et du Conseil Europeen sur l'i...
 
Livre blanc cadre juridique signature electronique
Livre blanc cadre juridique signature electroniqueLivre blanc cadre juridique signature electronique
Livre blanc cadre juridique signature electronique
 
Coffre-fort numérique : nouveau décret
Coffre-fort numérique : nouveau décretCoffre-fort numérique : nouveau décret
Coffre-fort numérique : nouveau décret
 
Aspects juridiques des marchés publics
Aspects juridiques des marchés publicsAspects juridiques des marchés publics
Aspects juridiques des marchés publics
 
Comment sécuriser les cgv de votre site e-commerce
Comment sécuriser les cgv de votre site e-commerceComment sécuriser les cgv de votre site e-commerce
Comment sécuriser les cgv de votre site e-commerce
 
Droits et obligations des gérants et usagers des cybercafés
Droits et obligations des gérants et usagers des cybercafésDroits et obligations des gérants et usagers des cybercafés
Droits et obligations des gérants et usagers des cybercafés
 
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
2016 12-14 colloque ssi-règlement e_isas_identification électronique et servi...
 
L'usage de signatures électroniques dans le cadre du Règlement eIDAS
L'usage de signatures électroniques dans le cadre du Règlement eIDASL'usage de signatures électroniques dans le cadre du Règlement eIDAS
L'usage de signatures électroniques dans le cadre du Règlement eIDAS
 
encadrement juridique des crypto-monnaies
encadrement juridique des crypto-monnaiesencadrement juridique des crypto-monnaies
encadrement juridique des crypto-monnaies
 
Vente en ligne de vin, aspects juridiques
Vente en ligne de vin, aspects juridiquesVente en ligne de vin, aspects juridiques
Vente en ligne de vin, aspects juridiques
 
Réalisations et perspectives - la facture électronique tunisie tradenet
Réalisations et perspectives  - la facture électronique   tunisie tradenetRéalisations et perspectives  - la facture électronique   tunisie tradenet
Réalisations et perspectives - la facture électronique tunisie tradenet
 
Creation projet e commerce
Creation projet e commerceCreation projet e commerce
Creation projet e commerce
 
La nouvelle vie du contrat : impacts du numérique
La nouvelle vie du contrat : impacts du numériqueLa nouvelle vie du contrat : impacts du numérique
La nouvelle vie du contrat : impacts du numérique
 

Plus de GOTIC CI

Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
GOTIC CI
 
FORUM REGIONAL AFRICA E-IBC SANTE 2017
FORUM REGIONAL AFRICA E-IBC SANTE 2017FORUM REGIONAL AFRICA E-IBC SANTE 2017
FORUM REGIONAL AFRICA E-IBC SANTE 2017
GOTIC CI
 
Magazine News&co 8
Magazine News&co 8Magazine News&co 8
Magazine News&co 8
GOTIC CI
 
Gotic ci relance post-crise-en_ci - contribution du gotic
Gotic ci   relance post-crise-en_ci - contribution du goticGotic ci   relance post-crise-en_ci - contribution du gotic
Gotic ci relance post-crise-en_ci - contribution du gotic
GOTIC CI
 
Résumé deloitte tmt predictions 2013 ci
Résumé deloitte tmt predictions 2013 ciRésumé deloitte tmt predictions 2013 ci
Résumé deloitte tmt predictions 2013 ci
GOTIC CI
 
Rapport etude deloitte tmt predictions 2013
Rapport etude deloitte tmt predictions 2013Rapport etude deloitte tmt predictions 2013
Rapport etude deloitte tmt predictions 2013
GOTIC CI
 

Plus de GOTIC CI (6)

Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
Master international sur la santé numérique en Afrique (MISNA)
 
FORUM REGIONAL AFRICA E-IBC SANTE 2017
FORUM REGIONAL AFRICA E-IBC SANTE 2017FORUM REGIONAL AFRICA E-IBC SANTE 2017
FORUM REGIONAL AFRICA E-IBC SANTE 2017
 
Magazine News&co 8
Magazine News&co 8Magazine News&co 8
Magazine News&co 8
 
Gotic ci relance post-crise-en_ci - contribution du gotic
Gotic ci   relance post-crise-en_ci - contribution du goticGotic ci   relance post-crise-en_ci - contribution du gotic
Gotic ci relance post-crise-en_ci - contribution du gotic
 
Résumé deloitte tmt predictions 2013 ci
Résumé deloitte tmt predictions 2013 ciRésumé deloitte tmt predictions 2013 ci
Résumé deloitte tmt predictions 2013 ci
 
Rapport etude deloitte tmt predictions 2013
Rapport etude deloitte tmt predictions 2013Rapport etude deloitte tmt predictions 2013
Rapport etude deloitte tmt predictions 2013
 

Présentation du cadre juridique et institutionnel des transactions électroniques

  • 1. ATELIER DE SENSIBILISATION ET DE FORMATION SUR LES DROITS ET OBLIGATIONS DES USAGERS DES SERVICES TIC MINISTERE DE LA POSTE ET DES TIC Direction des Affaires Juridiques et de la Coopération Internationale Dr. ASSOKO HERACLES
  • 2. PRESENTATION DU CADRE JURIDIQUE ET INSTITUTIONNEL DES TRANSACTIONS ELECTRONIQUES ATELIER DE SENSIBILISATION ET DE FORMATION SUR LES DROITS ET OBLIGATIONS DES USAGERS DES SERVICES TIC 2
  • 3. La loi n°2013-546 du 30 juillet 2013 relative aux transactions électroniques I-CONTEXTE La loi relative aux transactions électroniques a principalement pour objectif, d’une part, de transposer dans la législation nationale, l’acte additionnel de la CEDEAO A/SA,2/01/10 portant transactions électroniques dans l’espace de la CEDEAO, et d’autre part, d’élaborer des normes juridiques pour l’encadrement du commerce électronique en Côte d’Ivoire, en vue de l’émergence de l’économie numérique. Cette loi assure la reconnaissance de l’écrit et de la signature sous forme électronique et leur accorde la même force probante que l’écrit sur support papier et la signature manuscrite, sous certaines conditions et fixe les règles de la sécurité des transactions électroniques.
  • 4. On entend par Commerce électronique : toute activité économique par laquelle une personne propose ou assure, à distance et par voie électronique, la fourniture de biens et la prestation de services. Entrent également dans le champ du commerce électronique, les activités de fourniture de services telles que celles consistant à fournir des informations en ligne, des communications commerciales, des outils de recherches, d’accès et de récupération de données, d'accès à un réseau de communication ou d'hébergement d'informations, même s’ils ne sont pas rémunérés par ceux qui les reçoivent. La loi n°2013-546 du 30 juillet 2013 relative aux transactions électroniques 4
  • 5. II-CONTENU DE LA LOI La loi a donc pour objet de régir les transactions électroniques, c’est-à-dire les échanges de toute nature prenant la forme d’un message ou d’un document électronique. Elle énumère de façon limitative des matières excluent du champ d’application visé ci-dessus. Ces exclusions, qui sont conformes à celles édictées par l’Acte additionnel de la CEDEAO relatif aux transactions électroniques susvisé, concernent : -les jeux d'argent, incluant les yeux sous forme de paris et de loteries; -les activités de représentation et d'assistance en justice ; -les activités exercées par les notaires.
  • 6. 6 A: Du commerce électronique Elle met à la charge de toute personne physique ou morale qui exerce le commerce électronique un certain nombre d’obligations, notamment l’obligation de mettre à la disposition du cocontractant toutes les informations d’identification du prestataires et l’obligation de mentionner le prix de façon précise et complète, Elle institue une responsabilité de plein droit à l’encontre du commerçant à l’égard de son cocontractant du fait des biens et services fournis par voie électronique, en cas d’inexécution ou de mauvaise exécution des obligations résultant du contrat, que ces obligations soient à exécuter par le commerçant ou par d’autres prestataires partenaires du commerçant. La loi sur les transactions électroniques rend les lois ivoiriennes applicables, à défaut pour les parties d’avoir choisi librement la loi applicable au contrat, dès lors que l’une des parties est établie en Côte d’Ivoire ou est ivoirienne.
  • 7. 7 B: De la publicité par voie électronique Toute publicité, accessible par voie électronique, doit pouvoir être clairement identifiée comme telle. Elle doit rendre clairement identifiable la personne physique ou morale pour le compte de laquelle elle est réalisée. Ainsi, la loi fixe les règles et conditions de mise en œuvre de la publicité par voie électronique. Est interdite et sanctionnée pénalement la prospection directe par envoi de message électronique non sollicité par le destinataire, en dehors de toute relation commerciale antérieure.
  • 8. 8 C: De la conclusion de contrat par voie électronique La loi édicte les principes généraux et fixe les conditions de la conclusion de contrats par voie électronique. Ainsi, la voie électronique reste une simple faculté pour la conclusion de contrat, Nul ne peut être contraint de poser une acte juridique par voie électronique, sous réserve de dispositions légales. Le cocontractant doit être clairement informé des modalités de l’opération envisagée, notamment des conditions générales du service, des caractéristiques de l’offre, et du processus de conclusion du contrat en ligne. Pour que le contrat soit valablement formé, le destinataire de l’offre doit avoir la possibilité de vérifier le détail de sa commande et le prix total de celle-ci, de corriger d’éventuelles erreurs, de confirmer sa commande et de recevoir un accusé de réception du commerçant.
  • 9. 9 D: De la reconnaissance de l’ écrit électronique La loi pose le principe de la reconnaissance de la valeur juridique de l’écrit sous forme électronique, au même titre que l’écrit sur support papier, sous réserve de l’identification fiable de son auteur et de l’intégrité du document électronique. Le décret n°2014-106 du 12 mars 2014 pris en Conseil des Ministres, fixe les modalités techniques de cette admission, notamment en ce qui concerne les conditions d’établissement et de conservation de l’écrit électronique. Toutefois, cette reconnaissance légale ne s’étend pas aux actes sous seing privé relatifs au droit de la famille et des successions, aux sûretés personnelles ou réelle en matière civile.
  • 10. E: De la sécurité des transactions électroniques La loi prévoit la sécurisation des transactions électroniques, à travers des dispositifs de certification électronique. Elle affirme le principe de la reconnaissance juridique de la signature électronique sécurisé, qui repose sur un certificat numérique. La fiabilité d’un procédé de signature électronique est présumée jusqu'à preuve contraire, lorsque ce procédé met en œuvre une signature électronique sécurisée qui satisfait aux exigences fixées par le décret n°2014-106 du 12 mars 2014 pris en Conseil des Ministres. La loi fait de l’ARTCI une autorité de certification électronique. 10
  • 11. F: De l’archivage des documents électroniques La loi contient des dispositions qui ont trait à l’archivage électronique. Elle définit les principes et les règles qui encadrent cette activité, afin de conférer une valeur juridique aux documents ainsi conservés. L’archivage électronique consiste à mettre en place des actions, des outils et des méthodes pour conserver à moyen et à long terme des informations sélectionnées dans le but de les exploiter ou de les réutiliser. L’archivage électronique doit garantir l’authenticité et l’intégrité des documents et des transactions électroniques conservés par ce moyen. La durée de conservation des documents archivés par voie électronique est fixée à 10 ans et les modalités techniques de cette conservation seront fixées par voie réglementaire. 11
  • 12. G: Des moyens de cryptologie Les moyens de cryptologie sont nécessaires à la garantie de l’authenticité et à la sécurité, tant du stockage, que de la transmission des documents électroniques. La fourniture de prestations de cryptologie est soumise à des conditions définies par le décret n°2014-105 du 12 mars 2014 pris en Conseil des Ministres et tient compte des impératifs de défense nationale et de sécurité intérieure ou extérieure de l'Etat. Enfin, l’ARTCI, est chargée par la loi de la mission de veiller à la sécurité des réseaux et des systèmes d’information, ainsi qu’à celle de délivrer les certificats électroniques et de sanctionner les prestataires fautifs. . 12