SlideShare une entreprise Scribd logo
1
Mr Morad Lemtaoui
Professeur de l’enseignement supérieur a l’encg de settat
Responsable du master management de la logistique (FC)
Responsable de la licence en management des approvisionnement et de la logistique (FC)
Responsable de la filière management logistique (FI)
EX Chef du département technique d’aide au Management
Ex directeur adjoint A l’encg de settat
Management de
la qualité Objectifs
du cours :
❖ Maîtriser les concepts et principes de
management de la qualité.
❖ Maitriser les piliers de la norme ISO 9001
V2015
❖ Maitriser les exigences de la norme ISO 9001
VERSION 2015
❖ Démontrer l'importance de la qualité dans
l’amélioration des performances et la maîtrise
des coûts dans l’entreprise.
❖ s’initier au management des processus
❖ Maitriser les étapes pour l’élaboration, la
mise en œuvre et la certification d’un SMQ
❖ Connaitre les principaux outils de la qualité.
Mr LEMTAOUI MORAD
2
PROGRAMME
➢ Les concepts de base de la qualité
➢ Les principes de management de la qualité
➢ Les étapes pour établir, mettre en œuvre et
certifier un SMQ
➢ Principes et outils de l’amélioration
3
Mr LEMTAOUI MORAD
Démarche pédagogique :
❑Présentation théorique des différents concepts
❑Des mises en situation sous forme d’exercices
ou d’étude de cas
4
Mr LEMTAOUI MORAD
1 2
3 4
2
Famille des normes ISO 9000
5
ISO 9000: 2015
Principes essentiels et
vocabulaire
ISO 19011: 2018
Audit des systèmes de
management
ISO 9001: 2015
Exigences
ISO 9004: 2018
Lignes directrices pour
une performance durable des
organisations
Mr LEMTAOUI MORAD
La famille des normes ISO 9000 a été élaborée pour aider les organismes, à mettre
en œuvre et à appliquer des SMQ efficaces.
➢ L'ISO 9000 décrit les principes essentiels des SMQ et en spécifie la terminologie.
➢ L'ISO 9001 spécifie les exigences relatives à un SMQ lorsqu'un organisme doit
démontrer :
a. son aptitude à fournir en permanence des produits et des services conformes aux
exigences du client et aux exigences légales et réglementaires applicables;
b. une plus grandes opportunités d’amélioration de la satisfaction du client;
c. prise en compte des risques et opportunités
➢ L'ISO 9004 fournit des lignes directrices pour la réalisation d’une performance
durable.
➢ L'ISO 19011 fournit des conseils sur l'audit des systèmes de management .
Ces normes forment un ensemble cohérent relatif aux SMQ et facilitent la
compréhension mutuelle dans le cadre des échanges commerciaux nationaux et
internationaux.
6
Mr LEMTAOUI MORAD
Chapitre 1 :
les concepts de base de la
qualité
8
La démarche qualité et la mise a jour
de la série ISO 9000? pourquoi ?
Mr LEMTAOUI MORAD
5 6
7 8
3
9
Mr LEMTAOUI MORAD
Il existe une seule réponse à
l’ensemble des défis déjà exposé:
La satisfaction du client
10
La satisfaction s’obtient en
répondant a leurs besoins
Mr LEMTAOUI MORAD
La capacité à répondre aux
besoins des clients la qualité.
Le lien entre les exigences du client et
la satisfaction qu’il exprime comporte
une part de subjectivité.
Il implique donc de distinguer la
qualité, selon le point de vue du client
et celui des producteurs
11
Mr LEMTAOUI MORAD
12
Mr LEMTAOUI MORAD
9 10
11 12
4
13
Qualité
voulue
Qualité
attendue
Qualité
offerte
Qualité
perçue
Indicateurs
internes
Indicateurs
externes
Fournisseur
Client
Les indicateurs de Qualité
Le concept de « Mesure » est omniprésent en Qualité
Mr LEMTAOUI MORAD Mr LEMTAOUI MORAD
14
Remarque :
3 grandes erreurs sont souvent commises :
✓ Beaucoup de choses se font, sans aucune mesure
établie ou donnée chiffrée,
✓ Quand c’est chiffré ou mesuré, ce n’est pas analysé,
et par conséquent, aucune possibilité de décider quand
c’est bon ou mauvais !,
✓ Quand c’est analysé, par rapport à un objectif donné,
aucune action corrective ou d’amélioration n’est
engagée en cas des dérives !.
Les indicateurs* permettent de :
➢mesurer l’atteinte des objectifs du processus ou du
système ;
➢mesurer la perception des résultats par les clients
(externes et internes) ;
➢intervenir sur le déroulement du processus ou du
système.
* FD X 50-176 23 Août 2017 « Management des processus : Guide
de mise en œuvre »
15
Mr LEMTAOUI MORAD
On distingue trois catégories d’indicateurs :
a) Les indicateurs d’activité :
Ils renseignent sur les quantités réalisés, les quantités
consommés, l’activité générée.
On peut le appeler aussi indicateur de surveillance, ils
ne sont pas associés à une valeur cible
16
Mr LEMTAOUI MORAD
13 14
15 16
5
Les deux prochaines catégories font parties des
indicateurs de performance, ils sont associés à une
valeur cible.
b) Les indicateurs de résultat :
Ils renseignent sur l’atteinte des objectifs du processus
et sur la conformité du produit ou du service.
Mr LEMTAOUI MORAD
17
c) Les indicateurs de perception :
Ils renseignent sur la perception qu’ont les
clients et les autres parties prenantes du
processus.
18
Mr LEMTAOUI MORAD
Remarque :
Ne pas multiplier les indicateurs!
– Un tableau de bord rempli d'indicateurs ne permet
plus de piloter
Les règles à prendre en compte pour le
choix des indicateurs sont les suivantes :
1. suivre au moins un indicateur pour
chaque objectif du processus ;
2. disposer d’au moins un indicateur de
résultats, un indicateur de perception
19
Mr LEMTAOUI MORAD
Définition officielle de la
qualité :
En matière de qualité, l'organisme qui fait
référence est l’ISO Organisation
internationale de normalisation
(International Organization for
Standardization)
20
Mr LEMTAOUI MORAD
17 18
19 20
6
21
Mr LEMTAOUI MORAD
• Caractéristique : ‘trait distinctif’
• Intrinsèque : ‘présent dans quelque chose, en tant que caractéristique
permanente’
• Une caractéristique peut être i
• intrinsèque ou attribuée
o Qualitative ou quantitative
o Physique (mécanique, électrique, biologique, etc.)
o Sensorielle (odeur, toucher, goût, aspect visuel, sonorité, etc.)
o Comportementale (courtoisie, honnêteté, etc.)
o Temporelle (ponctuelle, fiabilité, disponibilité, etc.)
o Ergonomique
o fonctionnelle
• Exigences : ‘besoin ou attente formulés, habituellement
implicites, ou imposés’ 22
Mr LEMTAOUI MORAD
23
Mr LEMTAOUI MORAD Mr Morad LEMTAOUI
24
un ensemble d'activités corrélées ou
interactives qui transforme des éléments
d'entrée en éléments de sortie.
Un processus peut comprendre des activités réalisées par
différents services, différentes entités.
21 22
23 24
7
Mr Morad LEMTAOUI
25
Modèle de processus
Modèle de processus
CLIENTS
S
a
t
i
s
f
a
c
t
i
o
n
CLIENTS
CLIENTS
S
a
t
i
s
f
a
c
t
i
o
n
Responsabilité
de la Direction
Responsabilité
de la Direction
Management
des ressources
Management
des ressources
Mesures, analyses
amélioration
Mesures, analyses
amélioration
Amélioration continue du SMQ
Amélioration continue du SMQ
Produit
Produit
DONNEES
DE SORTIE
DONNEES
D’ENTREE
Réalisation
du produit
DONNEES
DE SORTIE
DONNEES
D’ENTREE
Réalisation
du produit
Réalisation
du produit
CLIENTS
E
x
i
g
e
n
c
e
s
CLIENTS
CLIENTS
E
x
i
g
e
n
c
e
s
3 types de processus
Mr Morad LEMTAOUI
26
• a un impact direct sur la satisfaction du client.
• regroupe des activités liées au flux de réalisation d ’un
produit .
1 - Le processus de réalisation
• ne crée pas de valeur directement perceptible par le client, mais
nécessaire au bon fonctionnement et à la pérennité de l’entreprise.
• concourt au succès d’un processus de réalisation,
lui fournit les moyens de son bon déroulement.
2 - Le processus de support
• est sous la responsabilité totale de l ’équipe dirigeante.
• agit directement sur le fonctionnement de l’organisme et sa
dynamique d’amélioration.
• oriente et assure la cohérence des autres processus.
3 - Le processus de pilotage (ou de management)
• système de management
ensemble d'éléments corrélés ou en interaction d'un organisme; utilisés
pour établir des politiques et des objectifs et des processus pour
atteindre ces objectifs
• Note 1 Un système de management peut aborder une seule ou plusieurs disciplines, par exemple
management de la qualité, gestion financière ou management environnemental.
• Note 2 Les éléments du système de management comprennent la structure organisationnelle, les rôles
et responsabilités, la planification, le fonctionnement, les pratiques, les règles, les objectifs et les
processus , etc., permettant d'atteindre ces objectifs.
• Note 3 Le domaine d’application d'un système de management peut inclure l'ensemble de l'organisme,
des fonctions spécifiques et identifiées de l'organisme, …
• système de management de la qualité
système de management relatif à la qualité
Mr LEMTAOUI MORAD
28
25 26
27 28
8
partie intéressée
partie intéressée (terme recommandé)
partie prenante (terme admis)
personne ou organisme qui peut avoir une incidence, être
affecté ou avoir un point de vue susceptible de les affecter par
une décision ou activité
EXEMPLE : Clients, propriétaires, personnel d'un organisme ,
fournisseurs , banques, syndicats, partenaires ou société qui peut
inclure des concurrents ou des groupes de pression d'opposition.
29
Mr LEMTAOUI MORAD
Concepts fondamentaux
2.2.4 Parties intéressées
Le concept de parties intéressées s’étend au-delà du seul
client. Il est important de prendre en compte toutes les
parties intéressées pertinentes….Les parties intéressées
pertinentes sont celles qui présentent un risque significatif
pour la pérennité de l’organisme si leurs besoins et attentes
ne sont pas satisfaits. Les organismes définissent les
résultats qu’ils doivent fournir à ces parties intéressées
pertinentes pour réduire ce risque.
Les organismes suscitent, obtiennent et conservent l’appui
des parties intéressées pertinentes dont dépend leur succès.
30
Mr LEMTAOUI MORAD
31
Mr LEMTAOUI MORAD
32
Mr LEMTAOUI MORAD
29 30
31 32
9
33
Mr LEMTAOUI MORAD
34
Mr LEMTAOUI MORAD
35
Mr LEMTAOUI MORAD
intentions et orientations d’un organisme , telles qu’elles
sont officiellement formulées par sa direction .
Politique
Mr LEMTAOUI MORAD
36
Politique qualité
politique en matière de qualité
Note 1 : La politique qualité est généralement cohérente avec la politique
générale de l’organisme ; elle peut être alignée avec la vision et la mission
de l’organisme et fournit un cadre pour fixer des objectifs qualité .
33 34
35 36
10
Mr LEMTAOUI MORAD
37
Le processus de définition des objectifs et de
recherche d'opportunités d'amélioration est un
processus permanent utilisant les constatations
d'audit et les conclusions d'audit l'analyse des
données , les revues ou d'autres moyens, et qui
mène généralement à des actions correctives ou
préventives.
Définition
Mr LEMTAOUI MORAD
38
 Correction : Action visant à éliminer une non-conformité détectée
 Action corrective : Action visant éliminer la cause d’une non-
conformité ou d’une autre situation indésirable détectée.
 Action pour faire face aux risques : Action visant à éliminer la
cause d’une non- Conformité potentielle ou d’une autre situation
potentielle indésirable
Amélioration Qualité
Mr LEMTAOUI MORAD
39
Le cycle PDCA peut être décrit succinctement
comme suit:
• Planifier: établir les objectifs du système, ses processus
ainsi que les ressources nécessaires pour fournir des
résultats correspondant aux exigences des clients et aux
politiques de l’organisme, et identifier et traiter les risques
et opportunités;
• Réaliser: mettre en œuvre ce qui a été planifié;
• Vérifier: surveiller et (le cas échéant) mesurer les
processus et les produits et services obtenus par rapport
aux politiques, objectifs, exigences et activités planifiées,
et rendre compte des résultats;
• Agir: entreprendre les actions pour améliorer les
performances,
Mr LEMTAOUI MORAD
40
37 38
39 40
11
Pr Morad LEMTAOUI
41
L’approche par les risques est essentielle à l’obtention d’un
SMQ efficace.
Ce concept comprend, par exemple, la mise en oeuvre
d’une action préventive pour éliminer des non-conformités
potentielles, l’analyse de toute non-conformité se
produisant et la mise en oeuvre des actions appropriées
adaptées aux effets de la non-conformité visant à éviter sa
réapparition….
L’approche risque :
Mr LEMTAOUI MORAD
42
• La version 2015 intègre l’approche risque dans les
exigences relatives à l’établissement, la mise en œuvre, la
maintenance et l’amélioration continue du SMQ.
• Pour se conformer aux exigences de la version 2015, un
organisme doit planifier et mettre en oeuvre des actions
face aux risques et opportunités.
• La prise en compte à la fois des risques et des opportunités
sert de base pour améliorer l’efficacité du SMQ obtenir de
meilleurs résultats et prévenir les effets négatifs.
Remarque 1 :
Différentes méthodologies existent pour identifier les
risques :
➔l’AMDEC : analyse des modes de défaillance de leurs
effets et de leurs criticité , le brainstorming, la matrice
SWOT…………….
Pr Morad LEMTAOUI
43
Définitions « risque » :
• effet de l'incertitude sur l'atteinte des objectifs
• c’est la probabilité d’apparition d’un
évènement négatif et de ses conséquences.
Définition « management des risques » : La
gestion des risques est la mise en place de
stratégies, processus, méthodes et outils
destinés a faire face aux risques.
Pr Morad LEMTAOUI
44
41 42
43 44
12
Démarche de gestion des risques
• lister et identifier tous les risques, pour se faire on doit
répondre à deux questions :
➢Qu’est ce qui peut empecher le processus d’atteindre ses
objectifs.
➢Qu’est ce qui peut empecher un processus de donner son livrable.
• évaluer les risques : sur la base de l’indice de gravité et
de la probabilité d’apparition
• hiérarchiser et classer les risques : sur la base de
l’indice de criticité
• mettre en place des actions visant a réduire les
risques
• évaluer les actions mises en place.
Pr Morad LEMTAOUI
45
Tableau des indices de gravité :
Indices de gravité des risques
(G)
Conséquences
5 critique
Toute la production peut être déclarée
non conforme
4 élevé
La production peut être triée et une
partie déclarée non conforme
3 modéré
La production peut être triée et une
partie corrigée
2 faible
Une partie de la production peut être
corrigée
1 négligeable Aucun effet détectable
Pr Morad LEMTAOUI
46
Tableau des indices de probabilité d’apparition :
Pr Morad LEMTAOUI
47
Indices de probabilité
d'apparition des risques
(A)
Dans le temps Présence
5 très fréquent Une fois par
semaine
systématique
4 fréquent Une fois par mois répétée
3 occasionnel Quelques fois par
an
aléatoire
2 rare Une fois par an
incertaine
1 improbable Moins d'une fois
par an
hypothétique
La multiplicationdesindicesde gravité(G)et de probabilitéd'apparition(A)
donneun niveaude criticité (N)du risque:
N = G x A
Pr Morad LEMTAOUI
48
Remarque :
Partant du graphique on peut donc distinguer 4 types de risques ;
• acceptable (1 - 4)
• non acceptable mineur (5 - 9)
• non acceptable majeur (10 - 25)
45 46
47 48
13
Les stratégies pour gérer les risques :
Pour chaque risque, déterminez les stratégies de gestion
du risque les plus appropriées :
• Évitement du risque : Cesser d’offrir le service ou de faire l’activité
parce que le risque est trop important.
• Acceptation du risque : Étant donné que certaines activités
découlent de la mission même de l’organisation, celle-ci choisit
d’accepter le risque.
• Réduction du risque : Modifier l’activité afin de réduire la
probabilité que le risque se concrétise ou de diminuer la gravité des
conséquences. Négocier et contractualiser font partie aussi des
moyens de réduction des risques.
• Transfert ou partage du risque : Souscrire une assurance ou
externaliser l’activité. 49
Pr Morad LEMTAOUI
Mise en œuvre de la stratégie
et du plan d’action :
Pr Morad LEMTAOUI
50
• Lorsque vous aurez déterminé la ou les stratégies de gestion du
risque qui seront les plus efficaces et les moins coûteuses pour
votre organisation, décrivez-en les étapes au niveau pratique en
mentionnant la personne qui sera responsable de chaque étape du
plan de gestion du risque.
• Expliquez le plan et assurez-vous qu’il est bien accepté de toutes
les personnes impliquées dans l’organisation.
• Mettre en œuvre
On considère le scenario suivant :
suite à l’évaluation des risques, vous avez identifié 0,5%
des transactions électroniques -CA de 10 millions-
effectués par carte de crédit sur le site web de l’entreprise
sont de nature frauduleuse et que 70% de ces transactions
viennent de 6 pays.
La direction de votre organisme veut prendre une décision
sur le traitement de ce risques. Veuillez préparer une note
expliquant les choix possibles pour traiter ce risque et les
actions à entreprendre si l’option est sélectionner.
Exercice : option de
traitement des risques
Mr LEMTAOUI MORAD
51
• Accepter le risque
• Réduire le risque
• Transférer le risque
• Eviter le risque
Les options de traitement
d’un risque :
Mr LEMTAOUI MORAD
52
49 50
51 52
14
Le développement des normes de la famille ISO 9000
est le suivant :
➢1987 : première édition
➢1994 : révision n° 1, plus compréhensible, orientation
client mieux définie, ajout actions préventives
➢2000 : révision n° 2, structure simplifiée (8 articles),
approche processus et satisfaction client prioritaires
➢2008 : révision N° 3, clarifications des exigences (aucune
nouvelle exigence), meilleure cohérence avec l'ISO 14
001, maitrise des processus externalisés.
➢2015 : révision n° 4, nouvelle structure (de niveau
supérieur), ajout des risques, la performance devient
prioritaire, documentation allégée 53
Mr LEMTAOUI MORAD
Les exigencesde la nouvelle version reliant qualité et stratégie : sur
la trentaine de changementsix sont les plus significatifs
• Changement de structure : qualifiée d’ « universelle » (high level
structure),
• Prise en compte du contexte de l’entreprise :
• Allégement du volume documentaire :
• Prise en compte des risques/opportunités :
• Le Knowledge Management fait son apparition :
• La norme ne s’attache plus uniquement à la relation
clients/fournisseurs :
54
Mr LEMTAOUI MORAD
53 54

Contenu connexe

Similaire à qualité S6 chapitre1 .pdf

Concepts et principes des démarches qualité.pptx
Concepts et principes des démarches qualité.pptxConcepts et principes des démarches qualité.pptx
Concepts et principes des démarches qualité.pptx
soumaya chebil
 
Présentation asmq
Présentation asmqPrésentation asmq
Présentation asmq
hajar ELouariachi
 
ISO 9001 V 2015 .ppt
ISO 9001 V 2015 .pptISO 9001 V 2015 .ppt
ISO 9001 V 2015 .ppt
TrikiWassim1
 
Iso 9001 approche processus
Iso 9001 approche processusIso 9001 approche processus
Iso 9001 approche processus
azfgr
 
Fsts slides itil v3
Fsts   slides itil v3Fsts   slides itil v3
Fsts slides itil v3
bader bader
 
Etude comparative iso 9001 vs iso 27001.ppt
Etude comparative  iso 9001 vs iso 27001.pptEtude comparative  iso 9001 vs iso 27001.ppt
Etude comparative iso 9001 vs iso 27001.ppt
Khouloud Errachedi
 
Resume-Iso-9001-V2015.pdf
Resume-Iso-9001-V2015.pdfResume-Iso-9001-V2015.pdf
Resume-Iso-9001-V2015.pdf
HantanirinaMiarintso1
 
ISA-NORME ISO 9001 VERSION 2015.pptx
ISA-NORME ISO 9001 VERSION 2015.pptxISA-NORME ISO 9001 VERSION 2015.pptx
ISA-NORME ISO 9001 VERSION 2015.pptx
HamadiDiallo1
 
management-qualite-totale (3).ppt
management-qualite-totale (3).pptmanagement-qualite-totale (3).ppt
management-qualite-totale (3).ppt
hamidabdellah
 
management-qualite-totale.ppt
management-qualite-totale.pptmanagement-qualite-totale.ppt
management-qualite-totale.ppt
Mohamed Rami Chouchene
 
supportde_cours_SMQ.pdf
supportde_cours_SMQ.pdfsupportde_cours_SMQ.pdf
supportde_cours_SMQ.pdf
institutpolytechniqu1
 
management-qualite-totale.ppt
management-qualite-totale.pptmanagement-qualite-totale.ppt
management-qualite-totale.ppt
mimo60
 
La gestion de la qualité
La gestion de la qualité La gestion de la qualité
La gestion de la qualité
meriame m'kadem
 
M1-SC40-TD-Audit-Qualité.pdf
M1-SC40-TD-Audit-Qualité.pdfM1-SC40-TD-Audit-Qualité.pdf
M1-SC40-TD-Audit-Qualité.pdf
ndiaye66
 
Gestion des projets
Gestion des projetsGestion des projets
Gestion des projets
Anas Mansour
 
Td mr mea
Td mr meaTd mr mea
Td mr mea
Stéphane Ble
 
2015-04-29 Jean Cloutier Structure de découpage de projet
2015-04-29 Jean Cloutier Structure de découpage de projet2015-04-29 Jean Cloutier Structure de découpage de projet
2015-04-29 Jean Cloutier Structure de découpage de projet
PMI Lévis-Québec
 
La gestion de la qualité
La gestion  de la qualité La gestion  de la qualité
La gestion de la qualité
Hajar EL GUERI
 
Risk Based thinking - une nouvelle démarche pour un système de management de ...
Risk Based thinking - une nouvelle démarche pour un système de management de ...Risk Based thinking - une nouvelle démarche pour un système de management de ...
Risk Based thinking - une nouvelle démarche pour un système de management de ...
PECB
 

Similaire à qualité S6 chapitre1 .pdf (20)

Concepts et principes des démarches qualité.pptx
Concepts et principes des démarches qualité.pptxConcepts et principes des démarches qualité.pptx
Concepts et principes des démarches qualité.pptx
 
Présentation asmq
Présentation asmqPrésentation asmq
Présentation asmq
 
ISO 9001 V 2015 .ppt
ISO 9001 V 2015 .pptISO 9001 V 2015 .ppt
ISO 9001 V 2015 .ppt
 
Iso 9001 approche processus
Iso 9001 approche processusIso 9001 approche processus
Iso 9001 approche processus
 
Fsts slides itil v3
Fsts   slides itil v3Fsts   slides itil v3
Fsts slides itil v3
 
Etude comparative iso 9001 vs iso 27001.ppt
Etude comparative  iso 9001 vs iso 27001.pptEtude comparative  iso 9001 vs iso 27001.ppt
Etude comparative iso 9001 vs iso 27001.ppt
 
Resume-Iso-9001-V2015.pdf
Resume-Iso-9001-V2015.pdfResume-Iso-9001-V2015.pdf
Resume-Iso-9001-V2015.pdf
 
ISA-NORME ISO 9001 VERSION 2015.pptx
ISA-NORME ISO 9001 VERSION 2015.pptxISA-NORME ISO 9001 VERSION 2015.pptx
ISA-NORME ISO 9001 VERSION 2015.pptx
 
management-qualite-totale (3).ppt
management-qualite-totale (3).pptmanagement-qualite-totale (3).ppt
management-qualite-totale (3).ppt
 
management-qualite-totale.ppt
management-qualite-totale.pptmanagement-qualite-totale.ppt
management-qualite-totale.ppt
 
supportde_cours_SMQ.pdf
supportde_cours_SMQ.pdfsupportde_cours_SMQ.pdf
supportde_cours_SMQ.pdf
 
management-qualite-totale.ppt
management-qualite-totale.pptmanagement-qualite-totale.ppt
management-qualite-totale.ppt
 
La gestion de la qualité
La gestion de la qualité La gestion de la qualité
La gestion de la qualité
 
M1-SC40-TD-Audit-Qualité.pdf
M1-SC40-TD-Audit-Qualité.pdfM1-SC40-TD-Audit-Qualité.pdf
M1-SC40-TD-Audit-Qualité.pdf
 
Gestion des projets
Gestion des projetsGestion des projets
Gestion des projets
 
Td mr mea
Td mr meaTd mr mea
Td mr mea
 
2015-04-29 Jean Cloutier Structure de découpage de projet
2015-04-29 Jean Cloutier Structure de découpage de projet2015-04-29 Jean Cloutier Structure de découpage de projet
2015-04-29 Jean Cloutier Structure de découpage de projet
 
La gestion de la qualité
La gestion  de la qualité La gestion  de la qualité
La gestion de la qualité
 
Risk Based thinking - une nouvelle démarche pour un système de management de ...
Risk Based thinking - une nouvelle démarche pour un système de management de ...Risk Based thinking - une nouvelle démarche pour un système de management de ...
Risk Based thinking - une nouvelle démarche pour un système de management de ...
 
SOGEC - Offre ISO 9001-2015
SOGEC - Offre ISO 9001-2015SOGEC - Offre ISO 9001-2015
SOGEC - Offre ISO 9001-2015
 

Dernier

A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
lebaobabbleu
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Txaruka
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
NadineHG
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
lebaobabbleu
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Friends of African Village Libraries
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
Editions La Dondaine
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
NadineHG
 
Droits et devoirs, éthique universitaire..
Droits et devoirs, éthique universitaire..Droits et devoirs, éthique universitaire..
Droits et devoirs, éthique universitaire..
TarikBouchala
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Txaruka
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
DjibrilToure5
 

Dernier (10)

A1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdfA1- Compréhension orale - présentations.pdf
A1- Compréhension orale - présentations.pdf
 
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
Zineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaineZineb Mekouar.pptx   Écrivaine  marocaine
Zineb Mekouar.pptx Écrivaine marocaine
 
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
1e Espaces productifs 2024.Espaces productif
 
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdfMÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
MÉDIATION ORALE - MON NOUVEL APPARTEMENT.pdf
 
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
Burkina Faso libraries newsletter for June 2024
 
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
La Révolution Bénédictine Casadéenne du Livradois-Forez: De Charlemagne à Fra...
 
1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x1e geo metropolisation metropolisation x
1e geo metropolisation metropolisation x
 
Droits et devoirs, éthique universitaire..
Droits et devoirs, éthique universitaire..Droits et devoirs, éthique universitaire..
Droits et devoirs, éthique universitaire..
 
Auguste Herbin.pptx Peintre français
Auguste   Herbin.pptx Peintre   françaisAuguste   Herbin.pptx Peintre   français
Auguste Herbin.pptx Peintre français
 
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGESGUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
GUIDE POUR L’EVRAS BALISES ET APPRENTISSAGES
 

qualité S6 chapitre1 .pdf

  • 1. 1 Mr Morad Lemtaoui Professeur de l’enseignement supérieur a l’encg de settat Responsable du master management de la logistique (FC) Responsable de la licence en management des approvisionnement et de la logistique (FC) Responsable de la filière management logistique (FI) EX Chef du département technique d’aide au Management Ex directeur adjoint A l’encg de settat Management de la qualité Objectifs du cours : ❖ Maîtriser les concepts et principes de management de la qualité. ❖ Maitriser les piliers de la norme ISO 9001 V2015 ❖ Maitriser les exigences de la norme ISO 9001 VERSION 2015 ❖ Démontrer l'importance de la qualité dans l’amélioration des performances et la maîtrise des coûts dans l’entreprise. ❖ s’initier au management des processus ❖ Maitriser les étapes pour l’élaboration, la mise en œuvre et la certification d’un SMQ ❖ Connaitre les principaux outils de la qualité. Mr LEMTAOUI MORAD 2 PROGRAMME ➢ Les concepts de base de la qualité ➢ Les principes de management de la qualité ➢ Les étapes pour établir, mettre en œuvre et certifier un SMQ ➢ Principes et outils de l’amélioration 3 Mr LEMTAOUI MORAD Démarche pédagogique : ❑Présentation théorique des différents concepts ❑Des mises en situation sous forme d’exercices ou d’étude de cas 4 Mr LEMTAOUI MORAD 1 2 3 4
  • 2. 2 Famille des normes ISO 9000 5 ISO 9000: 2015 Principes essentiels et vocabulaire ISO 19011: 2018 Audit des systèmes de management ISO 9001: 2015 Exigences ISO 9004: 2018 Lignes directrices pour une performance durable des organisations Mr LEMTAOUI MORAD La famille des normes ISO 9000 a été élaborée pour aider les organismes, à mettre en œuvre et à appliquer des SMQ efficaces. ➢ L'ISO 9000 décrit les principes essentiels des SMQ et en spécifie la terminologie. ➢ L'ISO 9001 spécifie les exigences relatives à un SMQ lorsqu'un organisme doit démontrer : a. son aptitude à fournir en permanence des produits et des services conformes aux exigences du client et aux exigences légales et réglementaires applicables; b. une plus grandes opportunités d’amélioration de la satisfaction du client; c. prise en compte des risques et opportunités ➢ L'ISO 9004 fournit des lignes directrices pour la réalisation d’une performance durable. ➢ L'ISO 19011 fournit des conseils sur l'audit des systèmes de management . Ces normes forment un ensemble cohérent relatif aux SMQ et facilitent la compréhension mutuelle dans le cadre des échanges commerciaux nationaux et internationaux. 6 Mr LEMTAOUI MORAD Chapitre 1 : les concepts de base de la qualité 8 La démarche qualité et la mise a jour de la série ISO 9000? pourquoi ? Mr LEMTAOUI MORAD 5 6 7 8
  • 3. 3 9 Mr LEMTAOUI MORAD Il existe une seule réponse à l’ensemble des défis déjà exposé: La satisfaction du client 10 La satisfaction s’obtient en répondant a leurs besoins Mr LEMTAOUI MORAD La capacité à répondre aux besoins des clients la qualité. Le lien entre les exigences du client et la satisfaction qu’il exprime comporte une part de subjectivité. Il implique donc de distinguer la qualité, selon le point de vue du client et celui des producteurs 11 Mr LEMTAOUI MORAD 12 Mr LEMTAOUI MORAD 9 10 11 12
  • 4. 4 13 Qualité voulue Qualité attendue Qualité offerte Qualité perçue Indicateurs internes Indicateurs externes Fournisseur Client Les indicateurs de Qualité Le concept de « Mesure » est omniprésent en Qualité Mr LEMTAOUI MORAD Mr LEMTAOUI MORAD 14 Remarque : 3 grandes erreurs sont souvent commises : ✓ Beaucoup de choses se font, sans aucune mesure établie ou donnée chiffrée, ✓ Quand c’est chiffré ou mesuré, ce n’est pas analysé, et par conséquent, aucune possibilité de décider quand c’est bon ou mauvais !, ✓ Quand c’est analysé, par rapport à un objectif donné, aucune action corrective ou d’amélioration n’est engagée en cas des dérives !. Les indicateurs* permettent de : ➢mesurer l’atteinte des objectifs du processus ou du système ; ➢mesurer la perception des résultats par les clients (externes et internes) ; ➢intervenir sur le déroulement du processus ou du système. * FD X 50-176 23 Août 2017 « Management des processus : Guide de mise en œuvre » 15 Mr LEMTAOUI MORAD On distingue trois catégories d’indicateurs : a) Les indicateurs d’activité : Ils renseignent sur les quantités réalisés, les quantités consommés, l’activité générée. On peut le appeler aussi indicateur de surveillance, ils ne sont pas associés à une valeur cible 16 Mr LEMTAOUI MORAD 13 14 15 16
  • 5. 5 Les deux prochaines catégories font parties des indicateurs de performance, ils sont associés à une valeur cible. b) Les indicateurs de résultat : Ils renseignent sur l’atteinte des objectifs du processus et sur la conformité du produit ou du service. Mr LEMTAOUI MORAD 17 c) Les indicateurs de perception : Ils renseignent sur la perception qu’ont les clients et les autres parties prenantes du processus. 18 Mr LEMTAOUI MORAD Remarque : Ne pas multiplier les indicateurs! – Un tableau de bord rempli d'indicateurs ne permet plus de piloter Les règles à prendre en compte pour le choix des indicateurs sont les suivantes : 1. suivre au moins un indicateur pour chaque objectif du processus ; 2. disposer d’au moins un indicateur de résultats, un indicateur de perception 19 Mr LEMTAOUI MORAD Définition officielle de la qualité : En matière de qualité, l'organisme qui fait référence est l’ISO Organisation internationale de normalisation (International Organization for Standardization) 20 Mr LEMTAOUI MORAD 17 18 19 20
  • 6. 6 21 Mr LEMTAOUI MORAD • Caractéristique : ‘trait distinctif’ • Intrinsèque : ‘présent dans quelque chose, en tant que caractéristique permanente’ • Une caractéristique peut être i • intrinsèque ou attribuée o Qualitative ou quantitative o Physique (mécanique, électrique, biologique, etc.) o Sensorielle (odeur, toucher, goût, aspect visuel, sonorité, etc.) o Comportementale (courtoisie, honnêteté, etc.) o Temporelle (ponctuelle, fiabilité, disponibilité, etc.) o Ergonomique o fonctionnelle • Exigences : ‘besoin ou attente formulés, habituellement implicites, ou imposés’ 22 Mr LEMTAOUI MORAD 23 Mr LEMTAOUI MORAD Mr Morad LEMTAOUI 24 un ensemble d'activités corrélées ou interactives qui transforme des éléments d'entrée en éléments de sortie. Un processus peut comprendre des activités réalisées par différents services, différentes entités. 21 22 23 24
  • 7. 7 Mr Morad LEMTAOUI 25 Modèle de processus Modèle de processus CLIENTS S a t i s f a c t i o n CLIENTS CLIENTS S a t i s f a c t i o n Responsabilité de la Direction Responsabilité de la Direction Management des ressources Management des ressources Mesures, analyses amélioration Mesures, analyses amélioration Amélioration continue du SMQ Amélioration continue du SMQ Produit Produit DONNEES DE SORTIE DONNEES D’ENTREE Réalisation du produit DONNEES DE SORTIE DONNEES D’ENTREE Réalisation du produit Réalisation du produit CLIENTS E x i g e n c e s CLIENTS CLIENTS E x i g e n c e s 3 types de processus Mr Morad LEMTAOUI 26 • a un impact direct sur la satisfaction du client. • regroupe des activités liées au flux de réalisation d ’un produit . 1 - Le processus de réalisation • ne crée pas de valeur directement perceptible par le client, mais nécessaire au bon fonctionnement et à la pérennité de l’entreprise. • concourt au succès d’un processus de réalisation, lui fournit les moyens de son bon déroulement. 2 - Le processus de support • est sous la responsabilité totale de l ’équipe dirigeante. • agit directement sur le fonctionnement de l’organisme et sa dynamique d’amélioration. • oriente et assure la cohérence des autres processus. 3 - Le processus de pilotage (ou de management) • système de management ensemble d'éléments corrélés ou en interaction d'un organisme; utilisés pour établir des politiques et des objectifs et des processus pour atteindre ces objectifs • Note 1 Un système de management peut aborder une seule ou plusieurs disciplines, par exemple management de la qualité, gestion financière ou management environnemental. • Note 2 Les éléments du système de management comprennent la structure organisationnelle, les rôles et responsabilités, la planification, le fonctionnement, les pratiques, les règles, les objectifs et les processus , etc., permettant d'atteindre ces objectifs. • Note 3 Le domaine d’application d'un système de management peut inclure l'ensemble de l'organisme, des fonctions spécifiques et identifiées de l'organisme, … • système de management de la qualité système de management relatif à la qualité Mr LEMTAOUI MORAD 28 25 26 27 28
  • 8. 8 partie intéressée partie intéressée (terme recommandé) partie prenante (terme admis) personne ou organisme qui peut avoir une incidence, être affecté ou avoir un point de vue susceptible de les affecter par une décision ou activité EXEMPLE : Clients, propriétaires, personnel d'un organisme , fournisseurs , banques, syndicats, partenaires ou société qui peut inclure des concurrents ou des groupes de pression d'opposition. 29 Mr LEMTAOUI MORAD Concepts fondamentaux 2.2.4 Parties intéressées Le concept de parties intéressées s’étend au-delà du seul client. Il est important de prendre en compte toutes les parties intéressées pertinentes….Les parties intéressées pertinentes sont celles qui présentent un risque significatif pour la pérennité de l’organisme si leurs besoins et attentes ne sont pas satisfaits. Les organismes définissent les résultats qu’ils doivent fournir à ces parties intéressées pertinentes pour réduire ce risque. Les organismes suscitent, obtiennent et conservent l’appui des parties intéressées pertinentes dont dépend leur succès. 30 Mr LEMTAOUI MORAD 31 Mr LEMTAOUI MORAD 32 Mr LEMTAOUI MORAD 29 30 31 32
  • 9. 9 33 Mr LEMTAOUI MORAD 34 Mr LEMTAOUI MORAD 35 Mr LEMTAOUI MORAD intentions et orientations d’un organisme , telles qu’elles sont officiellement formulées par sa direction . Politique Mr LEMTAOUI MORAD 36 Politique qualité politique en matière de qualité Note 1 : La politique qualité est généralement cohérente avec la politique générale de l’organisme ; elle peut être alignée avec la vision et la mission de l’organisme et fournit un cadre pour fixer des objectifs qualité . 33 34 35 36
  • 10. 10 Mr LEMTAOUI MORAD 37 Le processus de définition des objectifs et de recherche d'opportunités d'amélioration est un processus permanent utilisant les constatations d'audit et les conclusions d'audit l'analyse des données , les revues ou d'autres moyens, et qui mène généralement à des actions correctives ou préventives. Définition Mr LEMTAOUI MORAD 38  Correction : Action visant à éliminer une non-conformité détectée  Action corrective : Action visant éliminer la cause d’une non- conformité ou d’une autre situation indésirable détectée.  Action pour faire face aux risques : Action visant à éliminer la cause d’une non- Conformité potentielle ou d’une autre situation potentielle indésirable Amélioration Qualité Mr LEMTAOUI MORAD 39 Le cycle PDCA peut être décrit succinctement comme suit: • Planifier: établir les objectifs du système, ses processus ainsi que les ressources nécessaires pour fournir des résultats correspondant aux exigences des clients et aux politiques de l’organisme, et identifier et traiter les risques et opportunités; • Réaliser: mettre en œuvre ce qui a été planifié; • Vérifier: surveiller et (le cas échéant) mesurer les processus et les produits et services obtenus par rapport aux politiques, objectifs, exigences et activités planifiées, et rendre compte des résultats; • Agir: entreprendre les actions pour améliorer les performances, Mr LEMTAOUI MORAD 40 37 38 39 40
  • 11. 11 Pr Morad LEMTAOUI 41 L’approche par les risques est essentielle à l’obtention d’un SMQ efficace. Ce concept comprend, par exemple, la mise en oeuvre d’une action préventive pour éliminer des non-conformités potentielles, l’analyse de toute non-conformité se produisant et la mise en oeuvre des actions appropriées adaptées aux effets de la non-conformité visant à éviter sa réapparition…. L’approche risque : Mr LEMTAOUI MORAD 42 • La version 2015 intègre l’approche risque dans les exigences relatives à l’établissement, la mise en œuvre, la maintenance et l’amélioration continue du SMQ. • Pour se conformer aux exigences de la version 2015, un organisme doit planifier et mettre en oeuvre des actions face aux risques et opportunités. • La prise en compte à la fois des risques et des opportunités sert de base pour améliorer l’efficacité du SMQ obtenir de meilleurs résultats et prévenir les effets négatifs. Remarque 1 : Différentes méthodologies existent pour identifier les risques : ➔l’AMDEC : analyse des modes de défaillance de leurs effets et de leurs criticité , le brainstorming, la matrice SWOT……………. Pr Morad LEMTAOUI 43 Définitions « risque » : • effet de l'incertitude sur l'atteinte des objectifs • c’est la probabilité d’apparition d’un évènement négatif et de ses conséquences. Définition « management des risques » : La gestion des risques est la mise en place de stratégies, processus, méthodes et outils destinés a faire face aux risques. Pr Morad LEMTAOUI 44 41 42 43 44
  • 12. 12 Démarche de gestion des risques • lister et identifier tous les risques, pour se faire on doit répondre à deux questions : ➢Qu’est ce qui peut empecher le processus d’atteindre ses objectifs. ➢Qu’est ce qui peut empecher un processus de donner son livrable. • évaluer les risques : sur la base de l’indice de gravité et de la probabilité d’apparition • hiérarchiser et classer les risques : sur la base de l’indice de criticité • mettre en place des actions visant a réduire les risques • évaluer les actions mises en place. Pr Morad LEMTAOUI 45 Tableau des indices de gravité : Indices de gravité des risques (G) Conséquences 5 critique Toute la production peut être déclarée non conforme 4 élevé La production peut être triée et une partie déclarée non conforme 3 modéré La production peut être triée et une partie corrigée 2 faible Une partie de la production peut être corrigée 1 négligeable Aucun effet détectable Pr Morad LEMTAOUI 46 Tableau des indices de probabilité d’apparition : Pr Morad LEMTAOUI 47 Indices de probabilité d'apparition des risques (A) Dans le temps Présence 5 très fréquent Une fois par semaine systématique 4 fréquent Une fois par mois répétée 3 occasionnel Quelques fois par an aléatoire 2 rare Une fois par an incertaine 1 improbable Moins d'une fois par an hypothétique La multiplicationdesindicesde gravité(G)et de probabilitéd'apparition(A) donneun niveaude criticité (N)du risque: N = G x A Pr Morad LEMTAOUI 48 Remarque : Partant du graphique on peut donc distinguer 4 types de risques ; • acceptable (1 - 4) • non acceptable mineur (5 - 9) • non acceptable majeur (10 - 25) 45 46 47 48
  • 13. 13 Les stratégies pour gérer les risques : Pour chaque risque, déterminez les stratégies de gestion du risque les plus appropriées : • Évitement du risque : Cesser d’offrir le service ou de faire l’activité parce que le risque est trop important. • Acceptation du risque : Étant donné que certaines activités découlent de la mission même de l’organisation, celle-ci choisit d’accepter le risque. • Réduction du risque : Modifier l’activité afin de réduire la probabilité que le risque se concrétise ou de diminuer la gravité des conséquences. Négocier et contractualiser font partie aussi des moyens de réduction des risques. • Transfert ou partage du risque : Souscrire une assurance ou externaliser l’activité. 49 Pr Morad LEMTAOUI Mise en œuvre de la stratégie et du plan d’action : Pr Morad LEMTAOUI 50 • Lorsque vous aurez déterminé la ou les stratégies de gestion du risque qui seront les plus efficaces et les moins coûteuses pour votre organisation, décrivez-en les étapes au niveau pratique en mentionnant la personne qui sera responsable de chaque étape du plan de gestion du risque. • Expliquez le plan et assurez-vous qu’il est bien accepté de toutes les personnes impliquées dans l’organisation. • Mettre en œuvre On considère le scenario suivant : suite à l’évaluation des risques, vous avez identifié 0,5% des transactions électroniques -CA de 10 millions- effectués par carte de crédit sur le site web de l’entreprise sont de nature frauduleuse et que 70% de ces transactions viennent de 6 pays. La direction de votre organisme veut prendre une décision sur le traitement de ce risques. Veuillez préparer une note expliquant les choix possibles pour traiter ce risque et les actions à entreprendre si l’option est sélectionner. Exercice : option de traitement des risques Mr LEMTAOUI MORAD 51 • Accepter le risque • Réduire le risque • Transférer le risque • Eviter le risque Les options de traitement d’un risque : Mr LEMTAOUI MORAD 52 49 50 51 52
  • 14. 14 Le développement des normes de la famille ISO 9000 est le suivant : ➢1987 : première édition ➢1994 : révision n° 1, plus compréhensible, orientation client mieux définie, ajout actions préventives ➢2000 : révision n° 2, structure simplifiée (8 articles), approche processus et satisfaction client prioritaires ➢2008 : révision N° 3, clarifications des exigences (aucune nouvelle exigence), meilleure cohérence avec l'ISO 14 001, maitrise des processus externalisés. ➢2015 : révision n° 4, nouvelle structure (de niveau supérieur), ajout des risques, la performance devient prioritaire, documentation allégée 53 Mr LEMTAOUI MORAD Les exigencesde la nouvelle version reliant qualité et stratégie : sur la trentaine de changementsix sont les plus significatifs • Changement de structure : qualifiée d’ « universelle » (high level structure), • Prise en compte du contexte de l’entreprise : • Allégement du volume documentaire : • Prise en compte des risques/opportunités : • Le Knowledge Management fait son apparition : • La norme ne s’attache plus uniquement à la relation clients/fournisseurs : 54 Mr LEMTAOUI MORAD 53 54