SlideShare une entreprise Scribd logo
Trucs et astuces – cadre logique

1. Introduction
        Le cadre logique est un des éléments fondamentaux en gestion de projets qui se destinent à créer
        des solutions dans des contextes sociaux et environnementaux. C’est un outil de présentation des
        résultats d’analyse qui fait partie d’une chaîne de réflexion et définition de projets, suite logique de
        l’arbre des problèmes, l’arbre des objectifs et de la sélection du ou des projets. C’est en premier
        lieu un outil de vérification de la cohérence entre les différents niveaux d’objectifs et les hypo-
        thèses ou contraintes de l’environnement externe.




        De plus c’est un excellent outil de communication lors de la préparation des documents qui seront
        présentés aux diverses parties prenantes, dont les potentiels bailleurs de fonds des projets.
        Son origine remonte aux années soixante, lorsque la Banque mondiale avait proposé une forme
        de présentation des demandes de fonds qui lui étaient soumises dans le but de financer des pro-
        jets de coopération internationale. Ces outils ont été intégrés dans une méthodologie « Gestion du
        cycle de projet » utilisée jusqu’à aujourd’hui par de nombreuses organisations d’entraide. Ce do-
        cument a été construit en s’appuyant sur un guide1 déployé par l’Office de coopération EuropAid,
        de la Commission européenne.


2. Définition
        L'analyse des parties prenantes dans le contexte de la situation existante, l'analyse des problèmes
        et leur hiérarchisation en cause et conséquences, la fixation de la hiérarchie des objectifs, le choix
        d'une stratégie et la détermination de possibles projets font partie de l’approche par le cadre lo-
        gique – ACL. Il faut distinguer l'ACL, qui est un processus analytique, de la matrice du cadre lo-
        gique – MCL.
        La matrice du cadre logique – MCL constitue le produit de la méthode, présenté sous la forme
        d’un tableau matriciel de 4 par 4, tout en nécessitant également l'analyse des objectifs de la stra-
        tégie et des risques potentiels.
        La matrice du cadre logique compte quatre colonnes et quatre lignes, qui résument les éléments
        clés suivants:
                La hiérarchie des objectifs du projet – actions, résultats, objectifs spécifiques et impacts
                 globaux ; (description du projet ou logique d'intervention) ;
                les facteurs clés externes influençant la réussite du projet (hypothèses) ; et
                la méthode de suivi et d’évaluation du projet (indicateurs et sources de vérification).


        Le cadre logique sert également de base à la détermination de la liste des activités (échéancier),
        des besoins en ressources (humaines et matérielles) et des coûts (budget financier).
        La prochaine figure illustre une matrice du cadre logique. Il existe quelques petites variantes, qui
        se manifestent par les cases optionnelles.


1
    Méthodes de l’aide, Lignes directrices, Gestion du Cycle de projets – PCM Guidelines de 2004


Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx                                                               1
Description du projet                  Indicateurs             Sources de vérification               Hypothèses
       Objectifs globaux : contribu-    Comment les objectifs glo-     Quelle information va être
       tion du projet aux impacts       baux vont être mesurés et      collectée, comment, où,
       d’une politique plus large       calculés (quantité, qualité,   quand et par qui, pour cons-         Case pas utilisée
       (social, politique ou pro-       délai…).                       truire les indicateurs des
       gramme public).                                                 OG ?
       Objectif(s) spécifique(s) :      Comment les objectifs spéci-   Quelle information va être     Si l’objectif spécifique est
       impacts ou avantages directs     fiques vont être mesurés et    collectée, comment, où,        atteint, quelles hypothèses
       crées pour le(s) public(s)       calculés (quantité, qualité,   quand et par qui, pour cons-   (externes) doivent être con-
       cible(s).                        délai…).                       truire les indicateurs des     firmées pour atteindre les
                                                                       OS ?                           OG?
       Résultats immédiats : pro-       Comment les résultats vont     Quelle information va être     Si les résultats sont obtenus,
       duits et services (livrables     être mesurés et calculés       collectée, comment, où,        quelles hypothèses (externes)
       tangibles) générés par le        (quantité, qualité, délai…).   quand et par qui, pour cons-   doivent être confirmées pour
       projet.                                                         truire les indicateurs des     atteindre les objectifs spéci-
                                                                       résultats ?                    fiques?
       Activités : ensemble des                                                                       Si les activités ont été effec-
       tâches ou « paquets de tra-               Optionnel :                    Optionnel :           tuées, quelles hypothèses
       vail » à réaliser pour obtenir    les principaux éléments de     les principaux éléments du    (externes) doivent être con-
       les résultats du projet.                  ressources.                       budget.            firmées pour obtenir les
                                                                                                      résultats?
                                                                                                                Optionnel :
                                                                                                      Si le projet est défini et ac-
                                                                                                      cepté, quelles hypothèses
                                                                                                      (externes) doivent être con-
                                                                                                      firmées pour pouvoir démar-
                                                                                                      rer les activités?




3. Construction du cadre logique
 3.1 Séquence générale de construction
       La construction de la matrice du cadre logique n’est pas un
       processus purement séquentiel et linéaire, mais plutôt un pro-
       cessus de va-et-vient progressif. Avant d'ajouter de nouveaux
       éléments à la matrice, les informations collectées et générées
       auparavant doivent être étudiées et, si nécessaire, révisées.
       Cependant, il existe une logique initiale de séquence, qui
       commence par la description du projet, avec ses objectifs et
       activités. Cette séquence initiale correspond à ce qui s’appelle
       la logique verticale.
       Ensuite sont travaillées les hypothèses, en remontant et en
       corrélation avec les objectifs, ce qui s’appelle aussi la logique horizontale. Il est à noter que la
       première hypothèse (numéro 5) est optionnelle.
       En troisième place, viennent les indicateurs et leurs sources de vérification et finalement, mais
       aussi optionnels, quelques éléments de ressources et du budget peuvent venir compléter le ta-
       bleau (numéros 15 et 16).
 3.2 Description du projet et des objectifs : logique verticale
       La première colonne « Description du projet » est fondamentalement une mise en évidence du
       travail antérieur de définition de l’arbre des objectifs, sur lequel on aura appliqué un choix stratégi-
       que et pour lesquels on aura choisi un ou plusieurs projets. La construction des cases 1 à 3 est,
       de fait, une transposition adaptée de régions figurant dans l’arbre des objectifs :



Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx                                                                                    2
    L’objectif central
                 et/ou éventuelle-
                 ment ses « voi-
                 sins » sont trans-
                 posés dans la for-
                 mulation des objec-
                 tifs spécifiques ;
                La région des con-
                 séquences, située
                 au dessus de
                 l’objectif central
                 fournit les subsides pour la construction des objectifs globaux du projet ;
                La proche région en dessous de l’objectif central, alliée au choix du(es) projet(s) est la
                 source de définition des résultats à obtenir.


       Finalement, les principales activités figurant dans la case numéro 4 sont choisies dans la liste
       d’activités permettant de réaliser les prestations, aussi appelés « livrables », du ou des projets2.
       On accompagne volontiers le cadre logique d’un échéancier sous la forme d’un diagramme de
       Gantt.
       La vérification de la pertinence de la logique peut se faire à l’aide des questions suivantes :
                                                           Si les ressources sont suffisantes, les activités
                                                            peuvent-elles être réalisées ?
                                                           Si les activités sont exécutées, les résultats peu-
                                                            vent-ils être obtenus ?
                                                           Si les résultats sont obtenus, l’objectif spécifique
                                                            peut-il être atteint ?
                                                           Si l’objectif spécifique est atteint, contribuera-t-il
                                                            aux objectifs globaux ?




    3.3 Les hypothèses : 2ème élément de la logique verticale
       Les hypothèses sont les éléments externes susceptibles de conditionnel la réussite d'un projet, et
       échappent au contrôle direct des gestionnaires du projet. Elles sont la réponse à la question:
                «Quels facteurs externes peuvent avoir une incidence sur la mise en œuvre du projet et
                la durabilité à long terme de ses bénéfices, mais échappent au contrôle des gestion-
                naires du projet ?»
       La logique est la suivante :
                Si les activités sont menées à bien et si les hypothèses
                 se vérifient à ce niveau, les résultats seront obtenus ;
                Si les résultats sont obtenus et les hypothèses vérifiées
                 à ce niveau, l’(es) objectif(s) spécifique(s) du projet se-
                 ra(ont) atteints ;
                Si l’(es)objectif(s) spécifique(s) a(ont) été atteint(s) et
                 que les hypothèses se sont vérifiées à ce niveau, la
                 contribution à la réalisation des objectifs globaux aura
                 été menée à bien par le projet.
       Une réflexion initiale et optionnelle et correspond à la réflexion suivante :

2
 La construction de la liste des activités et leur transformation en échéancier est abordée dans un autre do-
cument de trucs et astuces.


Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx                                                                 3
Si les ressources et finances sont allouées pour les activités du projet et que les hypothèses se
       sont vérifiées à ce niveau (case numéro 5), alors les activités peuvent commencer et être exécu-
       tées.
 3.4 Indicateurs et sources de vérification : la logique horizontale
       Pour chaque niveau de résultats (immédiats, objectifs spécifiques et objectifs globaux), il est impé-
       ratif de pouvoir les évaluer, afin de vérifier du déroulement à la pertinence du projet. Pour cela, il
       faut avoir des indicateurs, que l’on puisse mesurer à partir de sources de vérifications. Ils doivent
       répondre à la question : « Comment savoir si ce qui a été pensé et planifié a réellement été at-
       teint… comment vérifier et démontrer la réussite du projet ? ».
       Les indicateurs doivent être indépendants les uns des autres, chacun se rapportant à un seul ob-
       jectif de la logique d'intervention, c’est-à-dire soit aux objectifs globaux, soit à un objectif spéci-
       fique du projet ou à un résultat. « Par exemple, les indicateurs au niveau d'un résultat ne doivent
       pas être le résumé de ce qui a été dit au niveau de l'activité, mais doit décrire la conséquence me-
       surable de la mise en œuvre de l'activité. »
       On dit que les indicateurs doivent être objectivement vérifiables ; cela signifie qu’ils doivent pouvoir
       se mesurer de façon objective, à un coût acceptable et fournir des informations stables et cohé-
       rentes. On parle aussi d’indicateurs SMART (Spécifique, Mesurable, de coût Acceptable, Répon-
       dant aux attentes et limités dans le Temps).
       La correspondance entre le cadre logique et les catégories d’indicateurs est la suivante :




 3.5 Annexes du cadre logique
       Le cadre logique est normalement complété par les suivants documents annexes:


                Liste des livrable (qui permettent d’obtenir les résultats) ;
                Liste des blocs/paquets de travail ;
                Liste des activités ;
                Echéancier des activités dans le temps – diagramme de Gantt ;
                Liste des ressources (humaines, matérielles et prestations externes) ;
                Budget financier du projet ;
                Autres jugés nécessaires.




Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx                                                              4
4. Exemple
         L’exemple ci-dessous représente le cadre logique créé à partir d’un arbre d’analyse d’une situation
         problématique concernant des groupes de femmes africaines œuvrant dans des conditions diffi-
         ciles et précaires de production de beurre de karité.


                                        Indicateurs objective-
                                                                    Sources de vérifica-
     Logique d’intervention                     ment                                              Hypothèses
                                                                           tion
                                              vérifiables
    Objectifs globaux :                Niveau de gain des fa-       Sondages
        Les familles gagnent          milles                       Registre des chefs de
            mieux                      Indice de satisfaction des   villages
        Leur qualité de vie           familles en termes de        Registre des écoles
            est améliorée              qualité de vie
        L’exode diminue               Population des villages
        Les enfants reçoi-            Registre des écoles
            vent l’éducation de
            base

    Objectif spécifique :              Evolution du chiffre         Accompagnement de        Pas d’évènement ex-
        La production est             d’affaires                   plan financier           terne incitant à l’exode
            augmentée et de            Taux d’autofinancement       Chiffres des ventes      rural
            meilleure qualité          Evolution des résultats      Contrôle de la qualité
                                       d’analyses de laboratoire    par les laboratoires

    Résultats :                        Quantités récoltées          Sondages                 Climat favorable
        La cueillette est             Degré d’apprentissage        Formations données       Pas d’entraves con-
           moins difficile             Comparaison des installa-    par les pairs            currentielles
        Les femmes sont               tions                        Comptabilité
           formées                                                  Photos et plan
        Les locaux de pro-
           duction sont équipés
    Activités :                                                                              Matériel technique
         Voir le diagramme                                                                  fourni sans problèmes
            de Gantt en an-                                                                  Pas d’entraves admi-
                3
            nexe .                                                                           nistratives locales
                                                                                             Le financement et les
                                                                                             fonds de roulement
                                                                                             sont accordés




3
  Ne figure pas dans cet exemple. Pour un exemple de diagramme de Gantt, voir le document « Trucs et as-
tuces - créer un échéancier avec GanttProject »


Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx                                                                     5

Contenu connexe

Tendances

Les 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projetLes 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projet
Antonin GAUNAND
 
La gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projetLa gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projet
Institut Pasteur de Madagascar
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
naziha harrag
 
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêt
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêtWebinaire - La matrice pouvoir et intérêt
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêt
PMI-Montréal
 
Gestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptxGestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptx
AHMEDAHMED331251
 
Les clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entrepriseLes clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entreprise
Echecs & Stratégie
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
Aurelien Gaucherand
 
Fondamentaux de la gestion de projet (cours 2)
Fondamentaux de la gestion de projet (cours 2)Fondamentaux de la gestion de projet (cours 2)
Fondamentaux de la gestion de projet (cours 2)
Françoise Gouzi
 
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
Olivier Coulibaly
 
Cours d'introduction au management
Cours d'introduction au managementCours d'introduction au management
Cours d'introduction au management
Sandrine Michel
 
Méthodologie de projet présentation 2
Méthodologie de projet présentation 2Méthodologie de projet présentation 2
Méthodologie de projet présentation 2Gilles Ducloux
 
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisationLes différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Communauté d'agglomération du Pays de Grasse
 
Le portefeuille de projet S.I.
Le portefeuille de projet S.I.Le portefeuille de projet S.I.
Le portefeuille de projet S.I.
EY
 
Gestion de Projet selon ISO 21500 : 2012
Gestion de Projet selon ISO 21500 : 2012Gestion de Projet selon ISO 21500 : 2012
Gestion de Projet selon ISO 21500 : 2012
MathiasBinyam
 
Initiation à la gestion de projet
Initiation à la gestion de projetInitiation à la gestion de projet
Initiation à la gestion de projet
Samer EL SAWDA, Ph.D.
 
Conduite et gestion de projet
Conduite et gestion de projetConduite et gestion de projet
Conduite et gestion de projet
JCI Ariana
 
Présentation de la planification du projet
Présentation de la planification du projetPrésentation de la planification du projet
Présentation de la planification du projetABDERRAHMAN ID -SAID
 
Cours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Cours de gestion de Projet - Les FondamentauxCours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Cours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Rémi Bachelet
 
Manager la performance
Manager la performanceManager la performance
Manager la performance
Pascal Thery Formations
 

Tendances (20)

Les 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projetLes 4 phases du management de projet
Les 4 phases du management de projet
 
La gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projetLa gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projet
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêt
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêtWebinaire - La matrice pouvoir et intérêt
Webinaire - La matrice pouvoir et intérêt
 
Gestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptxGestion du temps.pptx
Gestion du temps.pptx
 
Les clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entrepriseLes clés pour conduire un projet en entreprise
Les clés pour conduire un projet en entreprise
 
Gestion de projet
Gestion de projetGestion de projet
Gestion de projet
 
Fondamentaux de la gestion de projet (cours 2)
Fondamentaux de la gestion de projet (cours 2)Fondamentaux de la gestion de projet (cours 2)
Fondamentaux de la gestion de projet (cours 2)
 
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
296 pages management support cours gestion projet + exercices + outils + arti...
 
Cours d'introduction au management
Cours d'introduction au managementCours d'introduction au management
Cours d'introduction au management
 
Méthodologie de projet présentation 2
Méthodologie de projet présentation 2Méthodologie de projet présentation 2
Méthodologie de projet présentation 2
 
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisationLes différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
Les différentes phases d’un projet - La phase d’initialisation
 
Presentation Système de Suivi Evaluation NVAC
Presentation Système de Suivi Evaluation NVACPresentation Système de Suivi Evaluation NVAC
Presentation Système de Suivi Evaluation NVAC
 
Le portefeuille de projet S.I.
Le portefeuille de projet S.I.Le portefeuille de projet S.I.
Le portefeuille de projet S.I.
 
Gestion de Projet selon ISO 21500 : 2012
Gestion de Projet selon ISO 21500 : 2012Gestion de Projet selon ISO 21500 : 2012
Gestion de Projet selon ISO 21500 : 2012
 
Initiation à la gestion de projet
Initiation à la gestion de projetInitiation à la gestion de projet
Initiation à la gestion de projet
 
Conduite et gestion de projet
Conduite et gestion de projetConduite et gestion de projet
Conduite et gestion de projet
 
Présentation de la planification du projet
Présentation de la planification du projetPrésentation de la planification du projet
Présentation de la planification du projet
 
Cours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Cours de gestion de Projet - Les FondamentauxCours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
Cours de gestion de Projet - Les Fondamentaux
 
Manager la performance
Manager la performanceManager la performance
Manager la performance
 

En vedette

2012 12 03 outils méthodologique
2012 12 03 outils méthodologique2012 12 03 outils méthodologique
2012 12 03 outils méthodologiqueDFIE Lyon
 
Analyse arbre
Analyse arbreAnalyse arbre
Analyse arbre
susky
 
Outils : l'arbre à problèmes
Outils : l'arbre à problèmesOutils : l'arbre à problèmes
Outils : l'arbre à problèmesDFIE Lyon
 
Approche cadre-logique
Approche cadre-logiqueApproche cadre-logique
Approche cadre-logiqueyoussefCASA
 
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...FIDAfrique-IFADAfrica
 
Baromètre fidélité 10 avril 2014
Baromètre fidélité 10 avril 2014Baromètre fidélité 10 avril 2014
Baromètre fidélité 10 avril 2014
zefid
 
إدارة العمل الخيري، آليات ومناهج
إدارة العمل الخيري، آليات ومناهجإدارة العمل الخيري، آليات ومناهج
إدارة العمل الخيري، آليات ومناهجveecos.net
 
La gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projetLa gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projet
Institut Pasteur de Madagascar
 
La gestion du cycle de projet. La surveillance des progrès et l’évaluation de...
La gestion du cycle de projet. La surveillance des progrès et l’évaluation de...La gestion du cycle de projet. La surveillance des progrès et l’évaluation de...
La gestion du cycle de projet. La surveillance des progrès et l’évaluation de...
Institut Pasteur de Madagascar
 

En vedette (10)

2012 12 03 outils méthodologique
2012 12 03 outils méthodologique2012 12 03 outils méthodologique
2012 12 03 outils méthodologique
 
Analyse arbre
Analyse arbreAnalyse arbre
Analyse arbre
 
Outils : l'arbre à problèmes
Outils : l'arbre à problèmesOutils : l'arbre à problèmes
Outils : l'arbre à problèmes
 
Approche cadre-logique
Approche cadre-logiqueApproche cadre-logique
Approche cadre-logique
 
Arbre de causes
Arbre de causesArbre de causes
Arbre de causes
 
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
Mauritanie - Programme de Lutte contre la Pauvreté Rurale par l’Appui aux Fil...
 
Baromètre fidélité 10 avril 2014
Baromètre fidélité 10 avril 2014Baromètre fidélité 10 avril 2014
Baromètre fidélité 10 avril 2014
 
إدارة العمل الخيري، آليات ومناهج
إدارة العمل الخيري، آليات ومناهجإدارة العمل الخيري، آليات ومناهج
إدارة العمل الخيري، آليات ومناهج
 
La gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projetLa gestion du cycle de projet
La gestion du cycle de projet
 
La gestion du cycle de projet. La surveillance des progrès et l’évaluation de...
La gestion du cycle de projet. La surveillance des progrès et l’évaluation de...La gestion du cycle de projet. La surveillance des progrès et l’évaluation de...
La gestion du cycle de projet. La surveillance des progrès et l’évaluation de...
 

Similaire à Trucs et astuces - cadre logique

Cm6.09 part1 organisation_projet manag
Cm6.09 part1 organisation_projet managCm6.09 part1 organisation_projet manag
Cm6.09 part1 organisation_projet managidigroupe6
 
2008-11-04 Jean-Gynse Bolivar Cadre logique comme outil de gestion
2008-11-04 Jean-Gynse Bolivar Cadre logique comme outil de gestion2008-11-04 Jean-Gynse Bolivar Cadre logique comme outil de gestion
2008-11-04 Jean-Gynse Bolivar Cadre logique comme outil de gestion
PMI Lévis-Québec
 
Seminaire gestion de projet 1
Seminaire gestion de projet 1Seminaire gestion de projet 1
Seminaire gestion de projet 1
choqueti
 
Acquisition, Conception et Implantation des SI
Acquisition, Conception et Implantation des SIAcquisition, Conception et Implantation des SI
Acquisition, Conception et Implantation des SI
Arsène Ngato
 
Guide planif-suivi-projet
Guide planif-suivi-projetGuide planif-suivi-projet
Guide planif-suivi-projetMounir Anane
 
Montage de projets pour les associations
Montage de projets pour les associationsMontage de projets pour les associations
Montage de projets pour les associations
zohair maazi
 
Gestion_de_projetOK.pptx
Gestion_de_projetOK.pptxGestion_de_projetOK.pptx
Gestion_de_projetOK.pptx
OlyvierNzighou1
 
Gestion_de_projet_manager_Le_leader.pptx
Gestion_de_projet_manager_Le_leader.pptxGestion_de_projet_manager_Le_leader.pptx
Gestion_de_projet_manager_Le_leader.pptx
mazuyabernard83
 
Cm6.09 part1 organisation_projet ing
Cm6.09 part1 organisation_projet ingCm6.09 part1 organisation_projet ing
Cm6.09 part1 organisation_projet ingidigroupe6
 
La veille comme projet
La veille comme projetLa veille comme projet
La veille comme projet
c_filleul
 
Developpement territorial oriente vers l'efficacite, objectifs, indicateurs, ...
Developpement territorial oriente vers l'efficacite, objectifs, indicateurs, ...Developpement territorial oriente vers l'efficacite, objectifs, indicateurs, ...
Developpement territorial oriente vers l'efficacite, objectifs, indicateurs, ...
regiosuisse
 
Gestion de projets
Gestion de projetsGestion de projets
Gestion de projets
Sana REFAI
 
management de projet
 management de projet  management de projet
management de projet
alaoui rachida
 
Gestion de Projets
Gestion de Projets Gestion de Projets
Gestion de Projets
Said Sadik
 
c10-adopter-lapproche-agile-resume-theorique-6311e1a767ead.pptx
c10-adopter-lapproche-agile-resume-theorique-6311e1a767ead.pptxc10-adopter-lapproche-agile-resume-theorique-6311e1a767ead.pptx
c10-adopter-lapproche-agile-resume-theorique-6311e1a767ead.pptx
SpartRaw
 
Tutoriel Jira et Gitalb Gggggggggggggggggg
Tutoriel Jira et Gitalb GgggggggggggggggggTutoriel Jira et Gitalb Gggggggggggggggggg
Tutoriel Jira et Gitalb Gggggggggggggggggg
DorraLamouchi1
 
Cm6.09 part1 organisation_projet tech
Cm6.09 part1 organisation_projet techCm6.09 part1 organisation_projet tech
Cm6.09 part1 organisation_projet techidigroupe6
 
La Conduite de projet
La Conduite de projetLa Conduite de projet
La Conduite de projet
Echecs & Stratégie
 
[MOOC GdP] Spécialisations GdP9
[MOOC GdP] Spécialisations GdP9[MOOC GdP] Spécialisations GdP9
[MOOC GdP] Spécialisations GdP9
Bich Van Hoang
 
outil glossaire
outil glossaire outil glossaire
outil glossaire
Jamaity
 

Similaire à Trucs et astuces - cadre logique (20)

Cm6.09 part1 organisation_projet manag
Cm6.09 part1 organisation_projet managCm6.09 part1 organisation_projet manag
Cm6.09 part1 organisation_projet manag
 
2008-11-04 Jean-Gynse Bolivar Cadre logique comme outil de gestion
2008-11-04 Jean-Gynse Bolivar Cadre logique comme outil de gestion2008-11-04 Jean-Gynse Bolivar Cadre logique comme outil de gestion
2008-11-04 Jean-Gynse Bolivar Cadre logique comme outil de gestion
 
Seminaire gestion de projet 1
Seminaire gestion de projet 1Seminaire gestion de projet 1
Seminaire gestion de projet 1
 
Acquisition, Conception et Implantation des SI
Acquisition, Conception et Implantation des SIAcquisition, Conception et Implantation des SI
Acquisition, Conception et Implantation des SI
 
Guide planif-suivi-projet
Guide planif-suivi-projetGuide planif-suivi-projet
Guide planif-suivi-projet
 
Montage de projets pour les associations
Montage de projets pour les associationsMontage de projets pour les associations
Montage de projets pour les associations
 
Gestion_de_projetOK.pptx
Gestion_de_projetOK.pptxGestion_de_projetOK.pptx
Gestion_de_projetOK.pptx
 
Gestion_de_projet_manager_Le_leader.pptx
Gestion_de_projet_manager_Le_leader.pptxGestion_de_projet_manager_Le_leader.pptx
Gestion_de_projet_manager_Le_leader.pptx
 
Cm6.09 part1 organisation_projet ing
Cm6.09 part1 organisation_projet ingCm6.09 part1 organisation_projet ing
Cm6.09 part1 organisation_projet ing
 
La veille comme projet
La veille comme projetLa veille comme projet
La veille comme projet
 
Developpement territorial oriente vers l'efficacite, objectifs, indicateurs, ...
Developpement territorial oriente vers l'efficacite, objectifs, indicateurs, ...Developpement territorial oriente vers l'efficacite, objectifs, indicateurs, ...
Developpement territorial oriente vers l'efficacite, objectifs, indicateurs, ...
 
Gestion de projets
Gestion de projetsGestion de projets
Gestion de projets
 
management de projet
 management de projet  management de projet
management de projet
 
Gestion de Projets
Gestion de Projets Gestion de Projets
Gestion de Projets
 
c10-adopter-lapproche-agile-resume-theorique-6311e1a767ead.pptx
c10-adopter-lapproche-agile-resume-theorique-6311e1a767ead.pptxc10-adopter-lapproche-agile-resume-theorique-6311e1a767ead.pptx
c10-adopter-lapproche-agile-resume-theorique-6311e1a767ead.pptx
 
Tutoriel Jira et Gitalb Gggggggggggggggggg
Tutoriel Jira et Gitalb GgggggggggggggggggTutoriel Jira et Gitalb Gggggggggggggggggg
Tutoriel Jira et Gitalb Gggggggggggggggggg
 
Cm6.09 part1 organisation_projet tech
Cm6.09 part1 organisation_projet techCm6.09 part1 organisation_projet tech
Cm6.09 part1 organisation_projet tech
 
La Conduite de projet
La Conduite de projetLa Conduite de projet
La Conduite de projet
 
[MOOC GdP] Spécialisations GdP9
[MOOC GdP] Spécialisations GdP9[MOOC GdP] Spécialisations GdP9
[MOOC GdP] Spécialisations GdP9
 
outil glossaire
outil glossaire outil glossaire
outil glossaire
 

Plus de Claude Michaud

Avez vous la fibre entrepreneuriale
Avez vous la fibre entrepreneurialeAvez vous la fibre entrepreneuriale
Avez vous la fibre entrepreneuriale
Claude Michaud
 
Archétypes de marque
Archétypes de marqueArchétypes de marque
Archétypes de marque
Claude Michaud
 
Affiche en format A1: 16 types MBTI et quelques personnalités
Affiche en format A1: 16 types MBTI et quelques personnalitésAffiche en format A1: 16 types MBTI et quelques personnalités
Affiche en format A1: 16 types MBTI et quelques personnalités
Claude Michaud
 
Atelier sur la définition des valeurs de l'organisation
Atelier sur la définition des valeurs de l'organisationAtelier sur la définition des valeurs de l'organisation
Atelier sur la définition des valeurs de l'organisation
Claude Michaud
 
18 x 9 = 162 bonnes raisons pour innover!
18 x 9 = 162 bonnes raisons pour innover!18 x 9 = 162 bonnes raisons pour innover!
18 x 9 = 162 bonnes raisons pour innover!
Claude Michaud
 
Trucs et astuces - Recherche d'informations
Trucs et astuces - Recherche d'informationsTrucs et astuces - Recherche d'informations
Trucs et astuces - Recherche d'informations
Claude Michaud
 
Elevator pitch
Elevator pitchElevator pitch
Elevator pitch
Claude Michaud
 
Comment entreprendre autrement: Incubateur Essaim 2011
Comment entreprendre autrement: Incubateur Essaim 2011Comment entreprendre autrement: Incubateur Essaim 2011
Comment entreprendre autrement: Incubateur Essaim 2011
Claude Michaud
 
Presentation de l'incubateur Essaim
Presentation de l'incubateur EssaimPresentation de l'incubateur Essaim
Presentation de l'incubateur Essaim
Claude Michaud
 
Gp 09 Une Méthode Propriétaire
Gp 09   Une Méthode PropriétaireGp 09   Une Méthode Propriétaire
Gp 09 Une Méthode Propriétaire
Claude Michaud
 
Gp 08 La Finalisation Du Projet
Gp 08   La Finalisation Du ProjetGp 08   La Finalisation Du Projet
Gp 08 La Finalisation Du Projet
Claude Michaud
 
Gp 07 Laccompagnement, Le Suivi
Gp 07   Laccompagnement, Le SuiviGp 07   Laccompagnement, Le Suivi
Gp 07 Laccompagnement, Le Suivi
Claude Michaud
 
Gp 06 La Planification Auxiliaire
Gp 06   La Planification AuxiliaireGp 06   La Planification Auxiliaire
Gp 06 La Planification Auxiliaire
Claude Michaud
 
Gp 05 La Planification Essentielle
Gp 05   La Planification EssentielleGp 05   La Planification Essentielle
Gp 05 La Planification Essentielle
Claude Michaud
 
Gp 04 Le Plan Directeur
Gp 04   Le Plan DirecteurGp 04   Le Plan Directeur
Gp 04 Le Plan Directeur
Claude Michaud
 
Gp 03 Les Domaines De Gestion
Gp 03   Les Domaines De GestionGp 03   Les Domaines De Gestion
Gp 03 Les Domaines De Gestion
Claude Michaud
 
Gp 02 Phases d'un Projet
Gp 02   Phases d'un ProjetGp 02   Phases d'un Projet
Gp 02 Phases d'un Projet
Claude Michaud
 
Gp 01 Genèse Des Projets
Gp 01   Genèse Des ProjetsGp 01   Genèse Des Projets
Gp 01 Genèse Des Projets
Claude Michaud
 

Plus de Claude Michaud (18)

Avez vous la fibre entrepreneuriale
Avez vous la fibre entrepreneurialeAvez vous la fibre entrepreneuriale
Avez vous la fibre entrepreneuriale
 
Archétypes de marque
Archétypes de marqueArchétypes de marque
Archétypes de marque
 
Affiche en format A1: 16 types MBTI et quelques personnalités
Affiche en format A1: 16 types MBTI et quelques personnalitésAffiche en format A1: 16 types MBTI et quelques personnalités
Affiche en format A1: 16 types MBTI et quelques personnalités
 
Atelier sur la définition des valeurs de l'organisation
Atelier sur la définition des valeurs de l'organisationAtelier sur la définition des valeurs de l'organisation
Atelier sur la définition des valeurs de l'organisation
 
18 x 9 = 162 bonnes raisons pour innover!
18 x 9 = 162 bonnes raisons pour innover!18 x 9 = 162 bonnes raisons pour innover!
18 x 9 = 162 bonnes raisons pour innover!
 
Trucs et astuces - Recherche d'informations
Trucs et astuces - Recherche d'informationsTrucs et astuces - Recherche d'informations
Trucs et astuces - Recherche d'informations
 
Elevator pitch
Elevator pitchElevator pitch
Elevator pitch
 
Comment entreprendre autrement: Incubateur Essaim 2011
Comment entreprendre autrement: Incubateur Essaim 2011Comment entreprendre autrement: Incubateur Essaim 2011
Comment entreprendre autrement: Incubateur Essaim 2011
 
Presentation de l'incubateur Essaim
Presentation de l'incubateur EssaimPresentation de l'incubateur Essaim
Presentation de l'incubateur Essaim
 
Gp 09 Une Méthode Propriétaire
Gp 09   Une Méthode PropriétaireGp 09   Une Méthode Propriétaire
Gp 09 Une Méthode Propriétaire
 
Gp 08 La Finalisation Du Projet
Gp 08   La Finalisation Du ProjetGp 08   La Finalisation Du Projet
Gp 08 La Finalisation Du Projet
 
Gp 07 Laccompagnement, Le Suivi
Gp 07   Laccompagnement, Le SuiviGp 07   Laccompagnement, Le Suivi
Gp 07 Laccompagnement, Le Suivi
 
Gp 06 La Planification Auxiliaire
Gp 06   La Planification AuxiliaireGp 06   La Planification Auxiliaire
Gp 06 La Planification Auxiliaire
 
Gp 05 La Planification Essentielle
Gp 05   La Planification EssentielleGp 05   La Planification Essentielle
Gp 05 La Planification Essentielle
 
Gp 04 Le Plan Directeur
Gp 04   Le Plan DirecteurGp 04   Le Plan Directeur
Gp 04 Le Plan Directeur
 
Gp 03 Les Domaines De Gestion
Gp 03   Les Domaines De GestionGp 03   Les Domaines De Gestion
Gp 03 Les Domaines De Gestion
 
Gp 02 Phases d'un Projet
Gp 02   Phases d'un ProjetGp 02   Phases d'un Projet
Gp 02 Phases d'un Projet
 
Gp 01 Genèse Des Projets
Gp 01   Genèse Des ProjetsGp 01   Genèse Des Projets
Gp 01 Genèse Des Projets
 

Dernier

exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdfexemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
AXIZ eBusiness
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Paperjam_redaction
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Soliday das Sonnensegel
 
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
AXIZ eBusiness
 
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
megmedia
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Mohamed Bouanane
 

Dernier (6)

exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdfexemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
exemple-prompt-chatgpt-francais-gratuit.pdf
 
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdfAnalyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
Analyse résultats Luxembourg IMD 2024.pdf
 
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière SolidayPrésentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
Présentation Plaspack, l'entreprise derrière Soliday
 
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
10-bonnes-pratiques-chatgpt-francais.pdf
 
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdfÉveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
Éveil BM-Rapport d'activités 2023-2024.pdf
 
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
Libérer le Potentiel à l'Ère de la Transformation Numérique pour des Organisa...
 

Trucs et astuces - cadre logique

  • 1. Trucs et astuces – cadre logique 1. Introduction Le cadre logique est un des éléments fondamentaux en gestion de projets qui se destinent à créer des solutions dans des contextes sociaux et environnementaux. C’est un outil de présentation des résultats d’analyse qui fait partie d’une chaîne de réflexion et définition de projets, suite logique de l’arbre des problèmes, l’arbre des objectifs et de la sélection du ou des projets. C’est en premier lieu un outil de vérification de la cohérence entre les différents niveaux d’objectifs et les hypo- thèses ou contraintes de l’environnement externe. De plus c’est un excellent outil de communication lors de la préparation des documents qui seront présentés aux diverses parties prenantes, dont les potentiels bailleurs de fonds des projets. Son origine remonte aux années soixante, lorsque la Banque mondiale avait proposé une forme de présentation des demandes de fonds qui lui étaient soumises dans le but de financer des pro- jets de coopération internationale. Ces outils ont été intégrés dans une méthodologie « Gestion du cycle de projet » utilisée jusqu’à aujourd’hui par de nombreuses organisations d’entraide. Ce do- cument a été construit en s’appuyant sur un guide1 déployé par l’Office de coopération EuropAid, de la Commission européenne. 2. Définition L'analyse des parties prenantes dans le contexte de la situation existante, l'analyse des problèmes et leur hiérarchisation en cause et conséquences, la fixation de la hiérarchie des objectifs, le choix d'une stratégie et la détermination de possibles projets font partie de l’approche par le cadre lo- gique – ACL. Il faut distinguer l'ACL, qui est un processus analytique, de la matrice du cadre lo- gique – MCL. La matrice du cadre logique – MCL constitue le produit de la méthode, présenté sous la forme d’un tableau matriciel de 4 par 4, tout en nécessitant également l'analyse des objectifs de la stra- tégie et des risques potentiels. La matrice du cadre logique compte quatre colonnes et quatre lignes, qui résument les éléments clés suivants:  La hiérarchie des objectifs du projet – actions, résultats, objectifs spécifiques et impacts globaux ; (description du projet ou logique d'intervention) ;  les facteurs clés externes influençant la réussite du projet (hypothèses) ; et  la méthode de suivi et d’évaluation du projet (indicateurs et sources de vérification). Le cadre logique sert également de base à la détermination de la liste des activités (échéancier), des besoins en ressources (humaines et matérielles) et des coûts (budget financier). La prochaine figure illustre une matrice du cadre logique. Il existe quelques petites variantes, qui se manifestent par les cases optionnelles. 1 Méthodes de l’aide, Lignes directrices, Gestion du Cycle de projets – PCM Guidelines de 2004 Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx 1
  • 2. Description du projet Indicateurs Sources de vérification Hypothèses Objectifs globaux : contribu- Comment les objectifs glo- Quelle information va être tion du projet aux impacts baux vont être mesurés et collectée, comment, où, d’une politique plus large calculés (quantité, qualité, quand et par qui, pour cons- Case pas utilisée (social, politique ou pro- délai…). truire les indicateurs des gramme public). OG ? Objectif(s) spécifique(s) : Comment les objectifs spéci- Quelle information va être Si l’objectif spécifique est impacts ou avantages directs fiques vont être mesurés et collectée, comment, où, atteint, quelles hypothèses crées pour le(s) public(s) calculés (quantité, qualité, quand et par qui, pour cons- (externes) doivent être con- cible(s). délai…). truire les indicateurs des firmées pour atteindre les OS ? OG? Résultats immédiats : pro- Comment les résultats vont Quelle information va être Si les résultats sont obtenus, duits et services (livrables être mesurés et calculés collectée, comment, où, quelles hypothèses (externes) tangibles) générés par le (quantité, qualité, délai…). quand et par qui, pour cons- doivent être confirmées pour projet. truire les indicateurs des atteindre les objectifs spéci- résultats ? fiques? Activités : ensemble des Si les activités ont été effec- tâches ou « paquets de tra- Optionnel : Optionnel : tuées, quelles hypothèses vail » à réaliser pour obtenir les principaux éléments de les principaux éléments du (externes) doivent être con- les résultats du projet. ressources. budget. firmées pour obtenir les résultats? Optionnel : Si le projet est défini et ac- cepté, quelles hypothèses (externes) doivent être con- firmées pour pouvoir démar- rer les activités? 3. Construction du cadre logique 3.1 Séquence générale de construction La construction de la matrice du cadre logique n’est pas un processus purement séquentiel et linéaire, mais plutôt un pro- cessus de va-et-vient progressif. Avant d'ajouter de nouveaux éléments à la matrice, les informations collectées et générées auparavant doivent être étudiées et, si nécessaire, révisées. Cependant, il existe une logique initiale de séquence, qui commence par la description du projet, avec ses objectifs et activités. Cette séquence initiale correspond à ce qui s’appelle la logique verticale. Ensuite sont travaillées les hypothèses, en remontant et en corrélation avec les objectifs, ce qui s’appelle aussi la logique horizontale. Il est à noter que la première hypothèse (numéro 5) est optionnelle. En troisième place, viennent les indicateurs et leurs sources de vérification et finalement, mais aussi optionnels, quelques éléments de ressources et du budget peuvent venir compléter le ta- bleau (numéros 15 et 16). 3.2 Description du projet et des objectifs : logique verticale La première colonne « Description du projet » est fondamentalement une mise en évidence du travail antérieur de définition de l’arbre des objectifs, sur lequel on aura appliqué un choix stratégi- que et pour lesquels on aura choisi un ou plusieurs projets. La construction des cases 1 à 3 est, de fait, une transposition adaptée de régions figurant dans l’arbre des objectifs : Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx 2
  • 3. L’objectif central et/ou éventuelle- ment ses « voi- sins » sont trans- posés dans la for- mulation des objec- tifs spécifiques ;  La région des con- séquences, située au dessus de l’objectif central fournit les subsides pour la construction des objectifs globaux du projet ;  La proche région en dessous de l’objectif central, alliée au choix du(es) projet(s) est la source de définition des résultats à obtenir. Finalement, les principales activités figurant dans la case numéro 4 sont choisies dans la liste d’activités permettant de réaliser les prestations, aussi appelés « livrables », du ou des projets2. On accompagne volontiers le cadre logique d’un échéancier sous la forme d’un diagramme de Gantt. La vérification de la pertinence de la logique peut se faire à l’aide des questions suivantes :  Si les ressources sont suffisantes, les activités peuvent-elles être réalisées ?  Si les activités sont exécutées, les résultats peu- vent-ils être obtenus ?  Si les résultats sont obtenus, l’objectif spécifique peut-il être atteint ?  Si l’objectif spécifique est atteint, contribuera-t-il aux objectifs globaux ? 3.3 Les hypothèses : 2ème élément de la logique verticale Les hypothèses sont les éléments externes susceptibles de conditionnel la réussite d'un projet, et échappent au contrôle direct des gestionnaires du projet. Elles sont la réponse à la question: «Quels facteurs externes peuvent avoir une incidence sur la mise en œuvre du projet et la durabilité à long terme de ses bénéfices, mais échappent au contrôle des gestion- naires du projet ?» La logique est la suivante :  Si les activités sont menées à bien et si les hypothèses se vérifient à ce niveau, les résultats seront obtenus ;  Si les résultats sont obtenus et les hypothèses vérifiées à ce niveau, l’(es) objectif(s) spécifique(s) du projet se- ra(ont) atteints ;  Si l’(es)objectif(s) spécifique(s) a(ont) été atteint(s) et que les hypothèses se sont vérifiées à ce niveau, la contribution à la réalisation des objectifs globaux aura été menée à bien par le projet. Une réflexion initiale et optionnelle et correspond à la réflexion suivante : 2 La construction de la liste des activités et leur transformation en échéancier est abordée dans un autre do- cument de trucs et astuces. Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx 3
  • 4. Si les ressources et finances sont allouées pour les activités du projet et que les hypothèses se sont vérifiées à ce niveau (case numéro 5), alors les activités peuvent commencer et être exécu- tées. 3.4 Indicateurs et sources de vérification : la logique horizontale Pour chaque niveau de résultats (immédiats, objectifs spécifiques et objectifs globaux), il est impé- ratif de pouvoir les évaluer, afin de vérifier du déroulement à la pertinence du projet. Pour cela, il faut avoir des indicateurs, que l’on puisse mesurer à partir de sources de vérifications. Ils doivent répondre à la question : « Comment savoir si ce qui a été pensé et planifié a réellement été at- teint… comment vérifier et démontrer la réussite du projet ? ». Les indicateurs doivent être indépendants les uns des autres, chacun se rapportant à un seul ob- jectif de la logique d'intervention, c’est-à-dire soit aux objectifs globaux, soit à un objectif spéci- fique du projet ou à un résultat. « Par exemple, les indicateurs au niveau d'un résultat ne doivent pas être le résumé de ce qui a été dit au niveau de l'activité, mais doit décrire la conséquence me- surable de la mise en œuvre de l'activité. » On dit que les indicateurs doivent être objectivement vérifiables ; cela signifie qu’ils doivent pouvoir se mesurer de façon objective, à un coût acceptable et fournir des informations stables et cohé- rentes. On parle aussi d’indicateurs SMART (Spécifique, Mesurable, de coût Acceptable, Répon- dant aux attentes et limités dans le Temps). La correspondance entre le cadre logique et les catégories d’indicateurs est la suivante : 3.5 Annexes du cadre logique Le cadre logique est normalement complété par les suivants documents annexes:  Liste des livrable (qui permettent d’obtenir les résultats) ;  Liste des blocs/paquets de travail ;  Liste des activités ;  Echéancier des activités dans le temps – diagramme de Gantt ;  Liste des ressources (humaines, matérielles et prestations externes) ;  Budget financier du projet ;  Autres jugés nécessaires. Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx 4
  • 5. 4. Exemple L’exemple ci-dessous représente le cadre logique créé à partir d’un arbre d’analyse d’une situation problématique concernant des groupes de femmes africaines œuvrant dans des conditions diffi- ciles et précaires de production de beurre de karité. Indicateurs objective- Sources de vérifica- Logique d’intervention ment Hypothèses tion vérifiables Objectifs globaux : Niveau de gain des fa- Sondages  Les familles gagnent milles Registre des chefs de mieux Indice de satisfaction des villages  Leur qualité de vie familles en termes de Registre des écoles est améliorée qualité de vie  L’exode diminue Population des villages  Les enfants reçoi- Registre des écoles vent l’éducation de base Objectif spécifique : Evolution du chiffre Accompagnement de Pas d’évènement ex-  La production est d’affaires plan financier terne incitant à l’exode augmentée et de Taux d’autofinancement Chiffres des ventes rural meilleure qualité Evolution des résultats Contrôle de la qualité d’analyses de laboratoire par les laboratoires Résultats : Quantités récoltées Sondages Climat favorable  La cueillette est Degré d’apprentissage Formations données Pas d’entraves con- moins difficile Comparaison des installa- par les pairs currentielles  Les femmes sont tions Comptabilité formées Photos et plan  Les locaux de pro- duction sont équipés Activités : Matériel technique  Voir le diagramme fourni sans problèmes de Gantt en an- Pas d’entraves admi- 3 nexe . nistratives locales Le financement et les fonds de roulement sont accordés 3 Ne figure pas dans cet exemple. Pour un exemple de diagramme de Gantt, voir le document « Trucs et as- tuces - créer un échéancier avec GanttProject » Document : Trucs et astuces - cadre logique.docx 5