SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  121
Télécharger pour lire hors ligne
d’après Dr Corinne ROEHRIG.
Estime de soi
&
Compétences psychosociales
1
Estime de soi
 Définitions
 Rôles
 Fondements
2
L’estime de soi
Evaluation positive de soi-même,
fondée sur la conscience de sa
propre valeur et de son importance
en temps qu’être humain.
« L’estime de soi est à l’esprit ce
que la nourriture est au corps »
3
Avoir une bonne estime de soi
 Se connaître
 Se reconnaître
 S’accepter
 S’apprécier
L’estime de soi,
c’est l’amour raisonné de soi-même
Composante cognitive et composante affective
4
5
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
« Estime de soi :
Echelle d’auto-évaluation ».
L’estime de soi
concerne l’être et l’agir
 L’être: je suis aimable
 comment je me vois, je me parle
 comment je ressens mes émotions
6
L’estime de soi
concerne l’être et l’agir
 L’agir : je suis capable
 comment j’évalue mes capacités d’action
 comment je me vois réussir
 comment j’apprécie mes résultats
7
Confiance en soi/
Affirmation de soi sont les
manifestations extérieures de
l’estime de soi.
C’est ce que les autres peuvent
observer
8
Trop d’estime de soi?
 Peut-on être en trop bonne santé?
 Ce que n’est pas une bonne ou juste estime
de soi:
 Narcissisme, égotisme, culte de soi
 Surestimation: je suis le plus…..
 Vanité, orgueil
9
10
Pas assez d’estime de soi ?
 Difficulté à parler de soi en termes positifs,
sentiment d’incompétence
 Effacement & Dévalorisation
 Agressivité & Survalorisation
 Manque d’ambitions
 Généralisation des situations d’échec
 Tendance à attribuer ses échecs à des
sources externes
11
Bonne estime de soi
Respect de soi et des autres
 Se connaître et s’accepter tel qu’on est
 Se sentir égal aux autres
 Élaborer ses opinions à partir de faits
 Assumer ses responsabilités
 S’affirmer sans blesser
 Avoir un but dans la vie
 Avoir de l’humour !
12
13
3 piliers de l’estime de soi
 S’accepter
 Je suis AIMABLE
 Acquérir les capacités pour faire face
 Je suis CAPABLE
 Donner un sens à sa vie
14
15
Le Roi et la petite fleur Bien Aise
Connaissez-vous l’histoire ?
Rôles: bonne estime
 Facteur PROTECTEUR, élément de
l’équilibre psychique et émotionnel
 Santé: adoption de comportements favorables,
protection contre les conduites à risques
 Regard positif sur les aléas de la vie
 Augmentation des capacités à mettre en place des
stratégies adaptées
16
Rôles: bonne estime (2)
 Etre respecté, reconnu, intégré au groupe
social de référence
 Projets, ambitions
 Engagement dans l’action
 Persévérance
 Évaluation mesurée en fonction des
processus pas seulement des résultats
 Capacité à « se relever »
17
Symptômes de la basse estime
 Etre « méconnu », se sentir à l’écart
 Trouver que l’herbe est toujours plus verte
dans le pré du voisin
 Etre dépendant de l’avis des autres pour
avancer
 Projection mal assurée dans ses projets avec
« prophéties auto-réalisatrices » (je l’avais
bien dit!)
18
Les conséquences d’une basse
estime de soi :
 Anxiété, dépression
 Prise de risques (alcool, tabac, autres drogues,
troubles des conduites alimentaires, relations
sexuelles non protégées)
 Violences contre soi ou les autres
 Difficultés sociales, professionnelles
19
Dans le domaine éducatif
 Effets d’une faible estime de soi:
 Démission trop rapide devant les apprentissages
(même non scolaires)
 La fuite devant le déni de la difficulté (l’enfant
qui peine mais dit « je sais, je sais »)
 Un problème de comportement qui débouche
sur des provocations ou une opposition
récurrente
 Un état dépressif
Source: Le monde de l’éducation, dossier « confiance en soi », septembre 2006
20
21
L’objectif du travail sur l’estime de soi est de :
 Connaître ses qualités, savoir qu’on est capable de faire
certaines choses et qu’on peut trouver de l’aide……
 Etre sur de soi, être bien entouré et être à l’aise partout.
 Ne pas se cacher, s’accepter, se plaire, ne pas avoir peur,
être capable de participer à des activités extérieures,
d’aller vers les autres.
 Affirmer ses opinions, aller au bout de ses envies …
 Etre capable d’atteindre son meilleur niveau.
 Croire en soi et aux autres
22
 Rester soi-même, ne pas se laisser influencer par les
autres, mais aller vers les autres pour faire grandir sa
confiance en soi.
 Etre fier de ce que l’on est, de ce que l’on fait, aller de
l’avant ...
 Mieux on se connait, mieux on peut se débrouiller
dans la vie
 Croire en ses moyens, oser sans stresser
 Garder la tête haute en toutes circonstances
Le portrait chinois
23
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Fondements de l’estime de soi :
 William James
 Susan Harter
 L’attachement
 Nourrissage affectif et miroir social
 Auto-efficacité
 Résilience
 Intelligence émotionnelle
 Psychologie positive
24
Les théories aux origines
de l’estime de soi
 William JAMES (1890)
Estime de soi = rapport entre ses désirs ou
ambitions et ses réussites.
Plus nous avons de succès, plus l’ES augmente…
à condition que nos prétentions ne soient pas
trop élevées
25
Susan Harter
 Estime de soi
 Globale
 En fonction des domaines importants pour soi
 Importance de la culture d’appartenance
 Familiale
 Sociétale
26
Susan Harter
 Importance vitale de l’approbation pour
l’estime de soi chez l’enfant
 Pour encourager certains comportements
 Comme source d’information sur ses réussites
 Ces renforcements positifs remplissent 2
fonctions :
 Apportent stimulation et affection
 Favorisent la recherche d’indépendance et de
maîtrise
27
Susan Harter
Grille d’évaluation des plus utilisées aujourd’hui :
Self Perception Profile for Adolescents
 Estime de soi globale
 Compétence scolaire
 Acceptation sociale
 Compétence sportive
 Apparence physique (d’où la dégradation de l’ES chez les ados ?)
 Compétence dans le travail (petits jobs)
 Attrait dans les relations amoureuses
 Conduites (appréciation de sa manière de faire, face aux situations de la vie)
28
Attachement :
John BOLWBY (1950)
 L’homme est fondamentalement un être de lien et de
relation
 Théorie élaborée à partir d’un carrefour de plusieurs
disciplines : l’éthologie, la primatologie et la psychiatrie
29
30
 Le besoin d’attachement est inné et se décompose en 2
principes : la sécurité et l’exploration
 C’est une « base de sécurité pour explorer le monde »
Attachement
 Pouvoir anticiper un type de réponse
« secure » permet à l’enfant de désactiver son
système d’attachement pour activer celui de
l’exploration de l’environnement.
 Pouvoir faire ces allers-retours entraîne une
base sécurisante et la découverte de
l’environnement constitue le fondamental de
l’apprentissage de l’indépendance
31
32
FORMES D’ATTACHEMENT
Attachement sécure: 2/3 des cas
L’enfant a intériorisé la confiance de son milieu
et peut explorer
Attachement insécure, anxieux ou
ambivalent: 1/3 des cas
L’enfant ne sait pas s’il peut compter sur son
environnement et met en place des stratégies
pour se protéger
Attachement
 Caractérisé par le lien, l’humain se développe d’abord
dans celui avec ses parents
 Des « modèles » ainsi bâtis dans l’enfance perdureront
majoritairement pour être la base des relations à autrui,
mais pourront être revisitées à l’occasion d’évènements
de vie, heureux ou malheureux.
33
Attachement
 Le support affectif des parents est lié à une
meilleure estime de soi, une moindre pression
des pairs et un engagement moindre dans les
conduites à risques (alcool, drogues illicites,
délinquance, indiscipline). En aidant à la
construction d’une meilleure image de soi, le
support parental permet une exploration moins
risquée de l’environnement.
34
MA BULLE DE BIEN-ÊTRE
35
Dr Corinne ROEHRIG. ESPACE
Nourrissage affectif et
miroir social
 Estime de soi continue de grandir selon
réactions de l’entourage
 Ajustement fonction des réactions en dehors du
cercle familial, des pairs
 L’image de soi est aussi l’image que nous
renvoie le « miroir social » : reflet perçu du
jugement des autres à notre égard
36
EFFET PYGMALION
DE ROSENTHAL
37
Image de http://www.keek.fr
AUTO-EFFICACITE
Albert BANDURA 1980
 Croire en soi augmente ses chances de réussite.
 Le meilleur moyen de développer un sentiment
d’efficacité personnelle est de vivre des expériences
qu’on maîtrise et réussit
38
Bandura: agir pour prendre
conscience
 « expériences de maîtrise guidée en gérant des
situations à problèmes »
 Savoir déterminer un objectif: essentiel !
 Intérêt +++ à décomposer les objectifs en
étapes accessibles
39
40
VOUS POUVEZ LE FAIRE !!
Résilience
 Emmy WERNER, 1970
 200 enfants nés dans les « bas fonds » d’une petite île de
l’archipel d’Hawaï
 A 2 ans, présentent toutes « chances » de mal finir:
misère, maltraitance, familles cassées, psychiatrisées,
alcool….
 Suivi pendant 20 ans !!!!
 30% des enfants, sans intervention extérieure, ont réussi à
réaliser une vie « pleine de sens »
 Ces enfants sont les premiers résilients
41
Résilience
La résilience est à la fois la résistance à la destruction
et la capacité à se construire une vie riche et une
intégration socialement acceptable en dépit de
circonstances difficiles, d’un environnement
défavorable, voire hostile
Michel Manciaux
42
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Facteurs de résilience
L’individu résilient évalue les situations, leur donne un sens,
s’engage dans l’action, bénéficie d’un lien affectif positif
avec une personne.
Facteurs de protection externes
- Acceptation inconditionnelle
- Solidarité, groupe, réseau
- Responsabilisation
Facteurs de protection internes
- Projet de vie
- Estime de soi
- Humour
Avoir des tuteurs de résilience
43
Résilience:
changements de stratégies
 Autre regard, ouverture de possibles
 Au lieu de combler les déficits, recherche
les forces
 Au lieu d’envoyer aux spécialistes, construit
à partir de l’environnement proche
44
45
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
L’action dont
je suis fier
Les émotions ?
46
Les émotions de base: EKMAN
Colère
Peur
Joie
Dégoût
Tristesse
Honte? Surprise?
49
Dr Corinne ROEHRIG. ESPACE
50
Dr Corinne ROEHRIG. ESPACE
Phinéas Gage
Phinéas
Gage
Les rôles des émotions
 Communiquer
 Se préparer à l’action
 étymologie : e-motere
Différencier
 Sensation: ressenti physique
 Emotion: réponse rapide et brève à un
stimulus extérieur
 Sentiment: état affectif durable
Emotion Objectifs
Colère Préparer à se défendre
Intimider = éviter le combat
Peur Prévenir d’un danger, préparer à s’en protéger
Joie Ressentir du bonheur, partager, aller vers autrui,
être plus créatif, plus compétent, aider à la prise
de décision,….
Tristesse « Digérer la perte », se replier pour réfléchir,
provoquer de l’empathie, le soutien, la
compassion, éviter affrontement
Dégoût Se protéger des éléments qui peuvent rendre
malades
Honte Rester dans la norme, dans le groupe, provoquer
l’empathie
Intelligence émotionnelle
 Nos émotions nous aident à affronter des situations
et des tâches trop importantes pour êtres confiées au
seul intellect : le danger, les pertes douloureuses, la
persévérance en dépit des déconvenues, la fondation
d’un couple, la création d’une famille. Chaque
émotion nous prépare à agir d’une certaine manière ;
chacune nous indique une voie qui, dans le passé, a
permis de relever les défis de l’existence.
Expression des émotions
 Différente selon les cultures
 Différente selon les sexes
 Différente selon les croyances familiales
 Et pourtant: nécessité de congruence
 = accord entre expérience, conscience et
communication
 = ce que j’exprime est ce que je ressens
STRESS
de l’anglais « effort intense, tension »
• Ni vraiment émotion, ni vraiment sentiment
le stress perçu par un individu est la résultante
entre l’évaluation
des risques d’une situation
et
les ressources qu’il a à sa disposition.
stress
perçu
 Ce n’est pas la réalité qui est
stressante mais l’image et
l’interprétation que nous en
avons
 Identifier ses émotions
 Exprimer ses émotions
 Réguler ses émotions
 Atténuer les émotions négatives
 Renforcer les affects positifs
 Utiliser ses émotions
MAÎTRISE DES ÉMOTIONS
61
Dr Corinne ROEHRIG.
Apprivoisez le souffle
Psychologie positive
 Parce que « nous connaissons peu de ce qui donne du
sens à la vie »
 Très inspirée de philosophie et de spiritualité
 Observations de ce qui rend heureux et donne
du sens à la vie
 Exemple: les forces du caractère
62
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
63
Dr Corinne ROEHRIG. ESPACE
SUR LA PISTE DE LA SANTE …
64
SANTE
MALADIE
GENETIQUE
ALIMENTATION
PREVENTION
SPORT
AGE
SENS DE LA VIE
HUMEUR
ARGENT
HYGIENE
HUMOUR
BONHEUR
65
DÉFINITION UNIVERSELLE
DE LA SANTÉ
DE L’O.M.S.
La santé est un état de complet de bien-
être physique, mental et social, et ne
consiste pas en une absence de maladie
ou d’infirmité.
PYRAMIDE DE MASLOW
66
LES COMPETENCES
PSYCHOSOCIALES
67
68
Compétences psychosociales
 OMS, 1993, Division santé mentale et
prévention toxicomanies
 « Capacité à répondre avec efficacité aux
épreuves et défis du quotidien »
 Au nombre de dix, par couple, on peut
considérer que ce sont des « modules
opérationnels » précis qui permettent de
s’attacher à développer une compétence
particulière
 Leur globalité = les effets de l’éducation
Compétences psychosociales
 Avoir conscience de soi, avoir de l’empathie
 Avoir une pensée critique, une pensée créative
 Savoir résoudre les problèmes, savoir prendre
des décisions
 Savoir communiquer, développer des relations
harmonieuses
 Savoir gérer son stress, savoir gérer ses
émotions
69
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Avoir conscience de soi, avoir de
l’empathie
► Avoir conscience de soi-même, c’est connaître
son propre caractère, ses forces et ses faiblesses,
ses désirs et ses aversions.
C’est indispensable aussi pour établir une
communication efficace pour développer notre
sens du partage d’opinions avec les autres.
70
Avoir conscience de soi, avoir de
l’empathie
► Avoir de l’empathie pour les autres signifie qu’il
s’agit d’imaginer ce que la vie peut être pour une
autre personne même dans une situation
familière.
Cela peut nous aider à accepter les autres qui
sont différents de nous et à améliorer nos
relations sociales, par exemple dans le cas de
diversité ethnique.
JEU DES DOMINOS ?
QU’EST CE QUE C’EST ?
72
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
73
Avoir une pensée critique,
une pensée créative
► La pensée (ou l’esprit) critique est la capacité à
analyser les informations et les expériences de
façon objective. Elle peut contribuer à la santé
en nous aidant à reconnaître et à évaluer les
facteurs qui influencent nos attitudes et nos
comportements, comme les médias et les
pressions de nos pairs.
► La pensée créative peut nous aider à répondre
de façon adaptative et avec souplesse aux
situations de la vie quotidienne.
74
Dr Corinne ROEHRIG.
75
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
76
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
77
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
78
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Savoir résoudre les problèmes,
savoir prendre des décisions
► C’est décortiquer et définir un problème,
identifier toutes les solutions, choisir la
meilleure.
Apprendre à résoudre les problèmes nous aide à
faire face à ceux que nous rencontrerons
inévitablement tout au long de notre vie.
79
80
Guide pour un martien
Pendant les vacances, lors d’une
réunion avec des copains, le cousin
d’Oscar, qui a 15 ans, lui a proposé
de boire une bière. Oscar n’a pas osé
refuser
mais il l’a versée sur les fleurs. Il est
invité à l’anniversaire du cousin et
ne sait pas comment se comporter.
81
Dr Corinne ROEHRIG. ESPACE
Savoir communiquer, développer
des relations harmonieuses
►C’est être capable de :
 nous exprimer à la fois verbalement et non
verbalement ;
 d’ exprimer nos désirs à propos d’une action
dans laquelle on nous demande de nous
impliquer ;
 de demander des conseils quand cela s’avère
nécessaire.
82
83
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Le test des
Savoir communiquer, développer des
relations harmonieuses
► Les aptitudes relationnelles nous aident à établir
des rapports de façon positive avec les gens que
nous côtoyons.
LE JEU
DU SPLOUCH
85
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Savoir gérer son stress, savoir
gérer ses émotions
►Faire face à son stress suppose d’en
reconnaître les sources et les effets et de savoir
en contrôler le niveau.
►Pour faire face aux émotions, il faut savoir
reconnaître les siennes et celles des autres. Il
faut être conscient de leur influence sur les
comportements et savoir quelles réactions
adopter.
86
87
Sara GIRAUDEAU –
Calme et attentif comme une grenouille
Le bouton « PAUSE »
Stratégies générales
de valorisation de l’estime de soi
et
des compétences psychosociales
certaines de ces stratégies réfèrent à la relation parent/enfant
88
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Utiliser un langage positif et
valorisant
 User de renforcement positif
 Oublier les formulations négatives
Eviter : ce n’est pas mal ce que tu as fait
Préférer : c’est bien ce que tu as fait.
 Réviser son vocabulaire!
 Cette stratégie inclut le « diagnostic » des faiblesses 89
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
90
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Quelques adjectifs valorisants
 Actif , Adroit, Affectueux, Agréable, Aidant,
Artiste, Attachant, Attentif, Beau, Bon, Brave,
Calme, Courageux, Créatif , Charmant, Bon
joueur, Joyeux, Discret, Décidé, Dessinateur,
Déterminé , Doué, Drôle, Droit, Exemplaire,
Efficace, Energique, Fort, Franc , Fidèle, Gentil,
Gai, Généreux, Habile, Heureux, Honnête,
Humain, Imaginatif , Intelligent, Juste, Logique ,
Malin , Modeste , Musicien , Naturel , Organisé ,
Pacifique , Patient , Poli , Rapide , Réfléchi ,
Résistant , Rassurant , Rusé , Savant , Solide ,
Sportif , Tranquille , Têtu ,…
91
Souligner forces, compétences, talents
92
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Comportements des parents et impact sur les aptitudes au bonheur de leurs enfants
Facilitant le bonheur : voir souvent ses
parents…
Compliquant le bonheur : voir souvent ses
parents…
Se réjouir, se détendre, savourer des instants de
loisirs et de plaisirs
Exprimer clairement qu’on savoure les instants de
bonheur
Dans les moments stressants, rire, relativiser, faire
de l’humour
Parler du bonheur à leurs enfants
Ouvertement inquiets et préoccupés au point de ne
plus être disponibles pour la détente et les plaisirs
N’exprimer que des émotions négatives, ou des
propos limitant lors des bons moments (ça ne va
pas durer…)
Se polariser sur les soucis quotidiens, et n’envisager
de profiter de la vie que lorsqu’il n’y aura plus aucun
problème
Ne jamais parler du bonheur ou s’en tenir à des
propos pessimistes (profites-en, tu perdras vite tes
illusions,…)
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Différencier individu et
comportement
 Éviter à tout prix :
 TU ES nul, maladroit, décevant,…
 Préférer :
 TON COMPORTEMENT EST nul, maladroit,
décevant,…
93
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Attitudes favorables
 Oublier les mots blessants, humiliants
 Nul, incapable, idiot, imbécile, …
 Eviter de généraliser à partir d’une situation
 Tu n’y arriveras jamais, avec toi c’est toujours
comme ça,….
 Risque de collage d’étiquettes!
94
Attitudes favorables
 Etre chaleureux, être à l’écoute
 Apprendre à se taire!
 Offrir un cadre stable, être fiable
 La sécurité intérieure vient aussi de la sécurité extérieure
 Favoriser l’expression des sentiments et des
émotions
 Qui mieux que l’autre sait ce qu’IL ressent?
95
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Attitudes favorables
 Donner des responsabilités (adaptées)
 Faire participer, encourager les initiatives
 Se donner et donner le droit à l’erreur
 Respecter les motivations
96
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
ATTITUDES DEFAVORABLES
 Être fermé, inattentif, ne pas laisser s’exprimer, faire taire
 Laisser faire ou Être trop rigide
 Ne pas indiquer quelles sont les règles, ou changer d’avis
dans leur application , être imprévisible
 Utiliser des mots blessants, humiliants, être sarcastique
 Souligner les faiblesses, les défauts et les échecs
 Ignorer les forces, talents, compétences, ne pas les chercher
 Réprimer toute expression ou ne pas y attacher
d’importance
 Tout faire, ignorer les initiatives, imposer ses objectifs
 Maintenir dans la dépendance, contrôler de façon excessive
 Ignorer les questions dont on ne connaît pas les réponses
97
Quelques phrases assassines…
 Moi aussi, j’aurais aimé que tu sois belle….
 A ton âge, je rentrais dans du 36..
 Tu n’auras jamais d’amis…
 Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter un élève / enfant
comme toi ?
 Toi, devenir avocat ? Tu n’y arriveras jamais…
 Moi à 15 ans je n’étais ni moche ni grosse
98
99
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
LES 5 QUALITÉS QUE LES ADOS
APPRÉCIENT CHEZ LES
ADULTES
• Bienveillance
• Autorité
• Equité
• Confiance
• Optimisme
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Prévention
Promotion de la santé (mentale)
 Améliorer l’estime de soi
 Développer les compétences
psychosociales
 Favoriser la résilience
Les enfants fragiles sont des enfants en insécurité interne
Philippe JEAMMET
100
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Les programmes
 Programmes éducatifs
 Modèle biopsychosocial
 Un temps de réflexion sur soi, son
environnement, le lien entre les deux
 Une pédagogie participative et interactive,
expérientielle
Passer de « l’inconsciemment compétent ou
incompétent au consciemment compétent »
101
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Programmes pour les enfants:
thèmes fondamentaux
 Se connaître et s’apprécier
 Connaître et apprécier les autres
 Identifier et exprimer ses sentiments
 Développer son empathie, être solidaire
 Appréhender la résolution de problèmes
102
Programmes:
pour une implantation réussie
 S’intègrent aux activités classiques
 Nécessitent de la régularité
 S’appliquent sur le long terme
 Impliquent les enseignants
 Impliquent les parents
103
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
En primaire
 Contes sur moi
 Estime de soi et compétences sociales
 Vivre ensemble dès la maternelle
104
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
CONTES SUR MOI
 De la maternelle au CE2
 Chaque guide comprend
3 sections
 Modalités d’implantation :
 Activités: de 26 à 47
activités animées par
l’enseignant +/- autre
intervenant
 Volet parent
105
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
ESTIME DE SOI ET
COMPETENCE SOCIALE
 Objectifs
 Développer l’estime de soi de
l’enfant
 Développer la conscience qu’il
a de sa valeur dans ses
relations avec les autres
 Faire éclater son égocentrisme
 Développer la socialisation de
l’enfant
 Développer son sentiment
d’appartenance à son réseau
d’aide
106
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
OBJECTIFS
 avoir confiance en soi
 savoir exprimer ses
émotions et repérer
celles des autres
 être attentif à l’autre
 aider et être solidaire
 respecter les règles et
les lois
 savoir gérer les conflits
pacifiquement
107
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Au collège, en France
 Synopsis
 Décode le monde
 Libre comme l’air
 Pistes de vie
Espace…….
108
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
SYNOPSIS
Valorisation du bien-être et
de l’estime de soi chez les
adolescents:
Identifier les facteurs de bien-
être, environnementaux et
individuels
Identifier ses qualités, ses
ressources, ses situations de
réussite
Identifier son réseau de
ressources extérieur
109
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
« Décode le monde »
 Développer esprit
critique et esprit
créatif
 Faciliter la prise de
décision et
l’autonomie des
jeunes par rapport
aux pressions à
consommer
110
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
PISTES DE VIE
Se connaître soi-même et s'apprécier
- identifier et gérer ses propres
émotions
- écouter l'autre, le connaître,
accepter les différences
- découvrir les émotions et les
sentiments de l'autre, le respecter
- expérimenter différentes
possibilités de résolution des
conflits
- prévenir les violences
111
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
LIFE SKILLS TRAINING
 30 sessions sur 3 ans
 Estime de soi, CPS, gestion du
stress et des émotions,
résolution de problèmes,
résistance aux pressions,
affirmation de soi, mythes et
réalités des produits
 ↓59 à 75% des consommations
dans le groupe action, 45% de
maintien des résultats à 6 ans
112
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Potentiels et limites
 Famille, pairs, société, TV, Internet….. Une
influence complémentaire à valoriser …
 Et la possibilité de donner :
 Un autre regard
 Une autre chance
 Un espace de calme et de développement
 Un tuteur de résilience
113
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Prévenir =
S’attacher à ce qui va bien
 Considérer le jeune comme un sujet
 Porter un regard positif, croire à ses compétences,
valoriser ses expériences et ses savoirs
 Donner un espace d’expression
 Développer l’estime de soi, l’esprit critique
 L’aider à renforcer son identité, à trouver ses raisons
pour se protéger
114
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
ROLE DE L’ADULTE
 Créer un climat de confiance
 Être disponible
 Donner des responsabilités, rendre acteur
 Respecter et faire respecter la loi, les règles
 Tenir ses engagements, être clair dans ses choix,
dans ses propos, dans ses décisions
 Accepter de ne pas savoir répondre
115
Alliance pédagogique
 « Croire » en l’autre
 Engagement
 Bientraitance
 Congruence
 Renforcements positifs
116
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Maintien du cadre
 Domaine PSYCHO – EDUCATIF strict
 S’applique en population générale
 Ne remplace pas un suivi psy individuel
117
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Résonances
 Etre au clair avec ses représentations,
croyances, objectifs
 Accepter
 Ses limites
 L’absence de résultats patents
 Etre concentré sur les moyens mis en œuvre
118
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
Finalement nous ne fonctionnons qu’à
l’estime. Estime que nous nous devons,
estime que nous devons aux autres et que
les autres nous doivent. L’estime est le
carburant des relations sociales, des
relations sociales qui abandonnent le
rapport de forces et l’humiliation pour
tenter d’installer la reconnaissance de
l’humain et la solidarité.
Philippe Mérieux
119
Dr Corinne ROEHRIG. CODES
LE TRAIN DES QUALITÉS
120
Image issue du site « Café pédagogique »
La force soit avec vous…
121

Contenu connexe

Tendances

les bases de la communication interpersonnelle
les bases de la communication interpersonnelleles bases de la communication interpersonnelle
les bases de la communication interpersonnelleSami Lamqaddam
 
Shémas de la Communication Interpersonnelle
Shémas de la Communication InterpersonnelleShémas de la Communication Interpersonnelle
Shémas de la Communication Interpersonnellexgillet
 
Triangle de karpman (jeux psychologiques)
Triangle de karpman (jeux psychologiques)Triangle de karpman (jeux psychologiques)
Triangle de karpman (jeux psychologiques)Svir Consulting
 
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADEREmmanuel Bocquet
 
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au TravailOutils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au TravailHR SCOPE
 
Apprendre a se connaitre
Apprendre a se connaitreApprendre a se connaitre
Apprendre a se connaitreEnactusFrance
 
Change Management - Conduite du Changement
Change Management - Conduite du ChangementChange Management - Conduite du Changement
Change Management - Conduite du ChangementEve-Caroline Barrabé
 
Micromanagement : Pratiques à éviter - Pratiques à développer
Micromanagement : Pratiques à éviter - Pratiques à développerMicromanagement : Pratiques à éviter - Pratiques à développer
Micromanagement : Pratiques à éviter - Pratiques à développerHR SCOPE
 
Emotions et besoins
Emotions et besoinsEmotions et besoins
Emotions et besoinsjfhelie
 
Formation leadership et intelligence collective
Formation leadership et intelligence collectiveFormation leadership et intelligence collective
Formation leadership et intelligence collectiveStéphane de Baenst
 
La Posture Managériale
La Posture ManagérialeLa Posture Managériale
La Posture ManagérialeHR SCOPE
 
Les secrets dune équipe de travail performante
Les secrets dune équipe de travail performanteLes secrets dune équipe de travail performante
Les secrets dune équipe de travail performanteDrake International
 

Tendances (20)

les bases de la communication interpersonnelle
les bases de la communication interpersonnelleles bases de la communication interpersonnelle
les bases de la communication interpersonnelle
 
Shémas de la Communication Interpersonnelle
Shémas de la Communication InterpersonnelleShémas de la Communication Interpersonnelle
Shémas de la Communication Interpersonnelle
 
Triangle de karpman (jeux psychologiques)
Triangle de karpman (jeux psychologiques)Triangle de karpman (jeux psychologiques)
Triangle de karpman (jeux psychologiques)
 
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADERFormation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
Formation : COMMENT ËTRE UN VRAI LEADER
 
Les bases de la communication
Les bases de la communicationLes bases de la communication
Les bases de la communication
 
Ecoute active
Ecoute activeEcoute active
Ecoute active
 
Pitch Or Elevator Pitch
Pitch Or Elevator PitchPitch Or Elevator Pitch
Pitch Or Elevator Pitch
 
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au TravailOutils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
Outils et Bonnes Pratiques : 15 Modèles Utiles au Travail
 
Apprendre a se connaitre
Apprendre a se connaitreApprendre a se connaitre
Apprendre a se connaitre
 
Change Management - Conduite du Changement
Change Management - Conduite du ChangementChange Management - Conduite du Changement
Change Management - Conduite du Changement
 
2. leadership
2. leadership2. leadership
2. leadership
 
Micromanagement : Pratiques à éviter - Pratiques à développer
Micromanagement : Pratiques à éviter - Pratiques à développerMicromanagement : Pratiques à éviter - Pratiques à développer
Micromanagement : Pratiques à éviter - Pratiques à développer
 
Emotions et besoins
Emotions et besoinsEmotions et besoins
Emotions et besoins
 
Conduire le changement
Conduire le changementConduire le changement
Conduire le changement
 
Formation leadership et intelligence collective
Formation leadership et intelligence collectiveFormation leadership et intelligence collective
Formation leadership et intelligence collective
 
Méthode DISC
Méthode DISCMéthode DISC
Méthode DISC
 
La Posture Managériale
La Posture ManagérialeLa Posture Managériale
La Posture Managériale
 
Les secrets dune équipe de travail performante
Les secrets dune équipe de travail performanteLes secrets dune équipe de travail performante
Les secrets dune équipe de travail performante
 
Compétences
CompétencesCompétences
Compétences
 
L'estime de soi
L'estime de soiL'estime de soi
L'estime de soi
 

Similaire à FdeF-ES-formation.ppt

Outils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsOutils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsHR SCOPE
 
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréalLouis Cournoyer
 
Introduction communication gc4
Introduction communication gc4Introduction communication gc4
Introduction communication gc4Rajaeben3
 
Psychologie du développement
Psychologie du développementPsychologie du développement
Psychologie du développementKarMoc
 
Ce que tout le monde devrait savoir sur l'estime de soi et la confiance en soi
Ce que tout le monde devrait savoir sur l'estime de soi et la confiance en soiCe que tout le monde devrait savoir sur l'estime de soi et la confiance en soi
Ce que tout le monde devrait savoir sur l'estime de soi et la confiance en soiCap_sur_Soi
 
-conf-famose-estime-de-soi .ppt
-conf-famose-estime-de-soi .ppt-conf-famose-estime-de-soi .ppt
-conf-famose-estime-de-soi .pptssuser87fc93
 
la confiance en soi.ppt
la confiance en soi.pptla confiance en soi.ppt
la confiance en soi.pptDufreyTV
 
Synthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptSynthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptssuser87fc93
 
Synthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptSynthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptssuser87fc93
 
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdfValryEpeeEbongue
 
Le développement personnel.pdf
Le développement personnel.pdfLe développement personnel.pdf
Le développement personnel.pdfthomharry78
 
La gestion du tress pour les ados.pdf
La gestion du tress pour les ados.pdfLa gestion du tress pour les ados.pdf
La gestion du tress pour les ados.pdfSofiane Bouhedid
 
Comment Vaincre La Timidité
Comment Vaincre La TimiditéComment Vaincre La Timidité
Comment Vaincre La Timiditégottagautier
 
Theories cognitives.pptx
Theories cognitives.pptxTheories cognitives.pptx
Theories cognitives.pptxHamidHajaoui1
 
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...Hervé LUDIN
 

Similaire à FdeF-ES-formation.ppt (20)

Outils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnelsOutils de la confiance en soi des professionnels
Outils de la confiance en soi des professionnels
 
Technique de coaching
Technique de coachingTechnique de coaching
Technique de coaching
 
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal2011 10-27     nos clients  des besoins sur deux pattes - montréal
2011 10-27 nos clients des besoins sur deux pattes - montréal
 
L’estime de soi
L’estime de soiL’estime de soi
L’estime de soi
 
Introduction communication gc4
Introduction communication gc4Introduction communication gc4
Introduction communication gc4
 
Psychologie du développement
Psychologie du développementPsychologie du développement
Psychologie du développement
 
Approche psychologique des conflits
Approche  psychologique  des conflitsApproche  psychologique  des conflits
Approche psychologique des conflits
 
Accomplissement De Soi
Accomplissement De SoiAccomplissement De Soi
Accomplissement De Soi
 
Ce que tout le monde devrait savoir sur l'estime de soi et la confiance en soi
Ce que tout le monde devrait savoir sur l'estime de soi et la confiance en soiCe que tout le monde devrait savoir sur l'estime de soi et la confiance en soi
Ce que tout le monde devrait savoir sur l'estime de soi et la confiance en soi
 
-conf-famose-estime-de-soi .ppt
-conf-famose-estime-de-soi .ppt-conf-famose-estime-de-soi .ppt
-conf-famose-estime-de-soi .ppt
 
la confiance en soi.ppt
la confiance en soi.pptla confiance en soi.ppt
la confiance en soi.ppt
 
Synthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptSynthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.ppt
 
Synthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.pptSynthèse de la conférence.ppt
Synthèse de la conférence.ppt
 
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
531916412-La-Boite-a-Outils-de-La-Confiance-en-Soi.pdf
 
Le développement personnel.pdf
Le développement personnel.pdfLe développement personnel.pdf
Le développement personnel.pdf
 
La gestion du tress pour les ados.pdf
La gestion du tress pour les ados.pdfLa gestion du tress pour les ados.pdf
La gestion du tress pour les ados.pdf
 
Comment Vaincre La Timidité
Comment Vaincre La TimiditéComment Vaincre La Timidité
Comment Vaincre La Timidité
 
Theories cognitives.pptx
Theories cognitives.pptxTheories cognitives.pptx
Theories cognitives.pptx
 
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
PROTEGER SA CARRIERE DES MANIPULATEURS - Hervé LUDIN (Essec 77) - EOS Conseil...
 
Décembre 2014
Décembre 2014Décembre 2014
Décembre 2014
 

Dernier

Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Majida Antonios, M.Ed.
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneTxaruka
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxJCAC
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film françaisTxaruka
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Atelier Canopé 37 - Tours
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAmar LAKEL, PhD
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24BenotGeorges3
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...Unidad de Espiritualidad Eudista
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilfrizzole
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfbdp12
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfAtelier Canopé 37 - Tours
 

Dernier (13)

Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
Copilot your everyday AI companion- OFFICE 365-
 
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienneChana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
Chana Orloff.pptx Sculptrice franco-ukranienne
 
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptxPrésentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
Présentation - Initiatives - CECOSDA - OIF - Fact Checking.pptx
 
Pas de vagues. pptx Film français
Pas de vagues.  pptx   Film     françaisPas de vagues.  pptx   Film     français
Pas de vagues. pptx Film français
 
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
Bibdoc 2024 - L’Éducation aux Médias et à l’Information face à l’intelligence...
 
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdfBibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
Bibdoc 2024 - Sobriete numerique en bibliotheque et centre de documentation.pdf
 
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècleAux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
Aux origines de la sociologie : du XIXème au début XX ème siècle
 
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
Newsletter SPW Agriculture en province du Luxembourg du 10-04-24
 
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
Bulletin des bibliotheques Burkina Faso mars 2024
 
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
L'Unité de Spiritualité Eudiste se joint à toute l'Église Universelle et en p...
 
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avrilCalendrier de la semaine du 8 au 12 avril
Calendrier de la semaine du 8 au 12 avril
 
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdfLa Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
La Base unique départementale - Quel bilan, au bout de 5 ans .pdf
 
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdfBibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
Bibdoc 2024 - Les intelligences artificielles en bibliotheque.pdf
 

FdeF-ES-formation.ppt

  • 1. d’après Dr Corinne ROEHRIG. Estime de soi & Compétences psychosociales 1
  • 2. Estime de soi  Définitions  Rôles  Fondements 2
  • 3. L’estime de soi Evaluation positive de soi-même, fondée sur la conscience de sa propre valeur et de son importance en temps qu’être humain. « L’estime de soi est à l’esprit ce que la nourriture est au corps » 3
  • 4. Avoir une bonne estime de soi  Se connaître  Se reconnaître  S’accepter  S’apprécier L’estime de soi, c’est l’amour raisonné de soi-même Composante cognitive et composante affective 4
  • 5. 5 Dr Corinne ROEHRIG. CODES « Estime de soi : Echelle d’auto-évaluation ».
  • 6. L’estime de soi concerne l’être et l’agir  L’être: je suis aimable  comment je me vois, je me parle  comment je ressens mes émotions 6
  • 7. L’estime de soi concerne l’être et l’agir  L’agir : je suis capable  comment j’évalue mes capacités d’action  comment je me vois réussir  comment j’apprécie mes résultats 7
  • 8. Confiance en soi/ Affirmation de soi sont les manifestations extérieures de l’estime de soi. C’est ce que les autres peuvent observer 8
  • 9. Trop d’estime de soi?  Peut-on être en trop bonne santé?  Ce que n’est pas une bonne ou juste estime de soi:  Narcissisme, égotisme, culte de soi  Surestimation: je suis le plus…..  Vanité, orgueil 9
  • 10. 10
  • 11. Pas assez d’estime de soi ?  Difficulté à parler de soi en termes positifs, sentiment d’incompétence  Effacement & Dévalorisation  Agressivité & Survalorisation  Manque d’ambitions  Généralisation des situations d’échec  Tendance à attribuer ses échecs à des sources externes 11
  • 12. Bonne estime de soi Respect de soi et des autres  Se connaître et s’accepter tel qu’on est  Se sentir égal aux autres  Élaborer ses opinions à partir de faits  Assumer ses responsabilités  S’affirmer sans blesser  Avoir un but dans la vie  Avoir de l’humour ! 12
  • 13. 13
  • 14. 3 piliers de l’estime de soi  S’accepter  Je suis AIMABLE  Acquérir les capacités pour faire face  Je suis CAPABLE  Donner un sens à sa vie 14
  • 15. 15 Le Roi et la petite fleur Bien Aise Connaissez-vous l’histoire ?
  • 16. Rôles: bonne estime  Facteur PROTECTEUR, élément de l’équilibre psychique et émotionnel  Santé: adoption de comportements favorables, protection contre les conduites à risques  Regard positif sur les aléas de la vie  Augmentation des capacités à mettre en place des stratégies adaptées 16
  • 17. Rôles: bonne estime (2)  Etre respecté, reconnu, intégré au groupe social de référence  Projets, ambitions  Engagement dans l’action  Persévérance  Évaluation mesurée en fonction des processus pas seulement des résultats  Capacité à « se relever » 17
  • 18. Symptômes de la basse estime  Etre « méconnu », se sentir à l’écart  Trouver que l’herbe est toujours plus verte dans le pré du voisin  Etre dépendant de l’avis des autres pour avancer  Projection mal assurée dans ses projets avec « prophéties auto-réalisatrices » (je l’avais bien dit!) 18
  • 19. Les conséquences d’une basse estime de soi :  Anxiété, dépression  Prise de risques (alcool, tabac, autres drogues, troubles des conduites alimentaires, relations sexuelles non protégées)  Violences contre soi ou les autres  Difficultés sociales, professionnelles 19
  • 20. Dans le domaine éducatif  Effets d’une faible estime de soi:  Démission trop rapide devant les apprentissages (même non scolaires)  La fuite devant le déni de la difficulté (l’enfant qui peine mais dit « je sais, je sais »)  Un problème de comportement qui débouche sur des provocations ou une opposition récurrente  Un état dépressif Source: Le monde de l’éducation, dossier « confiance en soi », septembre 2006 20
  • 21. 21 L’objectif du travail sur l’estime de soi est de :  Connaître ses qualités, savoir qu’on est capable de faire certaines choses et qu’on peut trouver de l’aide……  Etre sur de soi, être bien entouré et être à l’aise partout.  Ne pas se cacher, s’accepter, se plaire, ne pas avoir peur, être capable de participer à des activités extérieures, d’aller vers les autres.  Affirmer ses opinions, aller au bout de ses envies …  Etre capable d’atteindre son meilleur niveau.  Croire en soi et aux autres
  • 22. 22  Rester soi-même, ne pas se laisser influencer par les autres, mais aller vers les autres pour faire grandir sa confiance en soi.  Etre fier de ce que l’on est, de ce que l’on fait, aller de l’avant ...  Mieux on se connait, mieux on peut se débrouiller dans la vie  Croire en ses moyens, oser sans stresser  Garder la tête haute en toutes circonstances
  • 23. Le portrait chinois 23 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 24. Fondements de l’estime de soi :  William James  Susan Harter  L’attachement  Nourrissage affectif et miroir social  Auto-efficacité  Résilience  Intelligence émotionnelle  Psychologie positive 24
  • 25. Les théories aux origines de l’estime de soi  William JAMES (1890) Estime de soi = rapport entre ses désirs ou ambitions et ses réussites. Plus nous avons de succès, plus l’ES augmente… à condition que nos prétentions ne soient pas trop élevées 25
  • 26. Susan Harter  Estime de soi  Globale  En fonction des domaines importants pour soi  Importance de la culture d’appartenance  Familiale  Sociétale 26
  • 27. Susan Harter  Importance vitale de l’approbation pour l’estime de soi chez l’enfant  Pour encourager certains comportements  Comme source d’information sur ses réussites  Ces renforcements positifs remplissent 2 fonctions :  Apportent stimulation et affection  Favorisent la recherche d’indépendance et de maîtrise 27
  • 28. Susan Harter Grille d’évaluation des plus utilisées aujourd’hui : Self Perception Profile for Adolescents  Estime de soi globale  Compétence scolaire  Acceptation sociale  Compétence sportive  Apparence physique (d’où la dégradation de l’ES chez les ados ?)  Compétence dans le travail (petits jobs)  Attrait dans les relations amoureuses  Conduites (appréciation de sa manière de faire, face aux situations de la vie) 28
  • 29. Attachement : John BOLWBY (1950)  L’homme est fondamentalement un être de lien et de relation  Théorie élaborée à partir d’un carrefour de plusieurs disciplines : l’éthologie, la primatologie et la psychiatrie 29
  • 30. 30  Le besoin d’attachement est inné et se décompose en 2 principes : la sécurité et l’exploration  C’est une « base de sécurité pour explorer le monde »
  • 31. Attachement  Pouvoir anticiper un type de réponse « secure » permet à l’enfant de désactiver son système d’attachement pour activer celui de l’exploration de l’environnement.  Pouvoir faire ces allers-retours entraîne une base sécurisante et la découverte de l’environnement constitue le fondamental de l’apprentissage de l’indépendance 31
  • 32. 32 FORMES D’ATTACHEMENT Attachement sécure: 2/3 des cas L’enfant a intériorisé la confiance de son milieu et peut explorer Attachement insécure, anxieux ou ambivalent: 1/3 des cas L’enfant ne sait pas s’il peut compter sur son environnement et met en place des stratégies pour se protéger
  • 33. Attachement  Caractérisé par le lien, l’humain se développe d’abord dans celui avec ses parents  Des « modèles » ainsi bâtis dans l’enfance perdureront majoritairement pour être la base des relations à autrui, mais pourront être revisitées à l’occasion d’évènements de vie, heureux ou malheureux. 33
  • 34. Attachement  Le support affectif des parents est lié à une meilleure estime de soi, une moindre pression des pairs et un engagement moindre dans les conduites à risques (alcool, drogues illicites, délinquance, indiscipline). En aidant à la construction d’une meilleure image de soi, le support parental permet une exploration moins risquée de l’environnement. 34
  • 35. MA BULLE DE BIEN-ÊTRE 35 Dr Corinne ROEHRIG. ESPACE
  • 36. Nourrissage affectif et miroir social  Estime de soi continue de grandir selon réactions de l’entourage  Ajustement fonction des réactions en dehors du cercle familial, des pairs  L’image de soi est aussi l’image que nous renvoie le « miroir social » : reflet perçu du jugement des autres à notre égard 36
  • 37. EFFET PYGMALION DE ROSENTHAL 37 Image de http://www.keek.fr
  • 38. AUTO-EFFICACITE Albert BANDURA 1980  Croire en soi augmente ses chances de réussite.  Le meilleur moyen de développer un sentiment d’efficacité personnelle est de vivre des expériences qu’on maîtrise et réussit 38
  • 39. Bandura: agir pour prendre conscience  « expériences de maîtrise guidée en gérant des situations à problèmes »  Savoir déterminer un objectif: essentiel !  Intérêt +++ à décomposer les objectifs en étapes accessibles 39
  • 40. 40 VOUS POUVEZ LE FAIRE !!
  • 41. Résilience  Emmy WERNER, 1970  200 enfants nés dans les « bas fonds » d’une petite île de l’archipel d’Hawaï  A 2 ans, présentent toutes « chances » de mal finir: misère, maltraitance, familles cassées, psychiatrisées, alcool….  Suivi pendant 20 ans !!!!  30% des enfants, sans intervention extérieure, ont réussi à réaliser une vie « pleine de sens »  Ces enfants sont les premiers résilients 41
  • 42. Résilience La résilience est à la fois la résistance à la destruction et la capacité à se construire une vie riche et une intégration socialement acceptable en dépit de circonstances difficiles, d’un environnement défavorable, voire hostile Michel Manciaux 42
  • 43. Dr Corinne ROEHRIG. CODES Facteurs de résilience L’individu résilient évalue les situations, leur donne un sens, s’engage dans l’action, bénéficie d’un lien affectif positif avec une personne. Facteurs de protection externes - Acceptation inconditionnelle - Solidarité, groupe, réseau - Responsabilisation Facteurs de protection internes - Projet de vie - Estime de soi - Humour Avoir des tuteurs de résilience 43
  • 44. Résilience: changements de stratégies  Autre regard, ouverture de possibles  Au lieu de combler les déficits, recherche les forces  Au lieu d’envoyer aux spécialistes, construit à partir de l’environnement proche 44
  • 45. 45 Dr Corinne ROEHRIG. CODES L’action dont je suis fier
  • 47.
  • 48. Les émotions de base: EKMAN Colère Peur Joie Dégoût Tristesse Honte? Surprise?
  • 53. Les rôles des émotions  Communiquer  Se préparer à l’action  étymologie : e-motere
  • 54. Différencier  Sensation: ressenti physique  Emotion: réponse rapide et brève à un stimulus extérieur  Sentiment: état affectif durable
  • 55. Emotion Objectifs Colère Préparer à se défendre Intimider = éviter le combat Peur Prévenir d’un danger, préparer à s’en protéger Joie Ressentir du bonheur, partager, aller vers autrui, être plus créatif, plus compétent, aider à la prise de décision,…. Tristesse « Digérer la perte », se replier pour réfléchir, provoquer de l’empathie, le soutien, la compassion, éviter affrontement Dégoût Se protéger des éléments qui peuvent rendre malades Honte Rester dans la norme, dans le groupe, provoquer l’empathie
  • 56. Intelligence émotionnelle  Nos émotions nous aident à affronter des situations et des tâches trop importantes pour êtres confiées au seul intellect : le danger, les pertes douloureuses, la persévérance en dépit des déconvenues, la fondation d’un couple, la création d’une famille. Chaque émotion nous prépare à agir d’une certaine manière ; chacune nous indique une voie qui, dans le passé, a permis de relever les défis de l’existence.
  • 57. Expression des émotions  Différente selon les cultures  Différente selon les sexes  Différente selon les croyances familiales  Et pourtant: nécessité de congruence  = accord entre expérience, conscience et communication  = ce que j’exprime est ce que je ressens
  • 58. STRESS de l’anglais « effort intense, tension » • Ni vraiment émotion, ni vraiment sentiment le stress perçu par un individu est la résultante entre l’évaluation des risques d’une situation et les ressources qu’il a à sa disposition.
  • 59. stress perçu  Ce n’est pas la réalité qui est stressante mais l’image et l’interprétation que nous en avons
  • 60.  Identifier ses émotions  Exprimer ses émotions  Réguler ses émotions  Atténuer les émotions négatives  Renforcer les affects positifs  Utiliser ses émotions MAÎTRISE DES ÉMOTIONS
  • 62. Psychologie positive  Parce que « nous connaissons peu de ce qui donne du sens à la vie »  Très inspirée de philosophie et de spiritualité  Observations de ce qui rend heureux et donne du sens à la vie  Exemple: les forces du caractère 62 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 63. 63 Dr Corinne ROEHRIG. ESPACE SUR LA PISTE DE LA SANTE …
  • 65. 65 DÉFINITION UNIVERSELLE DE LA SANTÉ DE L’O.M.S. La santé est un état de complet de bien- être physique, mental et social, et ne consiste pas en une absence de maladie ou d’infirmité.
  • 68. 68 Compétences psychosociales  OMS, 1993, Division santé mentale et prévention toxicomanies  « Capacité à répondre avec efficacité aux épreuves et défis du quotidien »  Au nombre de dix, par couple, on peut considérer que ce sont des « modules opérationnels » précis qui permettent de s’attacher à développer une compétence particulière  Leur globalité = les effets de l’éducation
  • 69. Compétences psychosociales  Avoir conscience de soi, avoir de l’empathie  Avoir une pensée critique, une pensée créative  Savoir résoudre les problèmes, savoir prendre des décisions  Savoir communiquer, développer des relations harmonieuses  Savoir gérer son stress, savoir gérer ses émotions 69 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 70. Avoir conscience de soi, avoir de l’empathie ► Avoir conscience de soi-même, c’est connaître son propre caractère, ses forces et ses faiblesses, ses désirs et ses aversions. C’est indispensable aussi pour établir une communication efficace pour développer notre sens du partage d’opinions avec les autres. 70
  • 71. Avoir conscience de soi, avoir de l’empathie ► Avoir de l’empathie pour les autres signifie qu’il s’agit d’imaginer ce que la vie peut être pour une autre personne même dans une situation familière. Cela peut nous aider à accepter les autres qui sont différents de nous et à améliorer nos relations sociales, par exemple dans le cas de diversité ethnique.
  • 72. JEU DES DOMINOS ? QU’EST CE QUE C’EST ? 72 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 73. 73 Avoir une pensée critique, une pensée créative ► La pensée (ou l’esprit) critique est la capacité à analyser les informations et les expériences de façon objective. Elle peut contribuer à la santé en nous aidant à reconnaître et à évaluer les facteurs qui influencent nos attitudes et nos comportements, comme les médias et les pressions de nos pairs. ► La pensée créative peut nous aider à répondre de façon adaptative et avec souplesse aux situations de la vie quotidienne.
  • 79. Savoir résoudre les problèmes, savoir prendre des décisions ► C’est décortiquer et définir un problème, identifier toutes les solutions, choisir la meilleure. Apprendre à résoudre les problèmes nous aide à faire face à ceux que nous rencontrerons inévitablement tout au long de notre vie. 79
  • 80. 80 Guide pour un martien Pendant les vacances, lors d’une réunion avec des copains, le cousin d’Oscar, qui a 15 ans, lui a proposé de boire une bière. Oscar n’a pas osé refuser mais il l’a versée sur les fleurs. Il est invité à l’anniversaire du cousin et ne sait pas comment se comporter.
  • 82. Savoir communiquer, développer des relations harmonieuses ►C’est être capable de :  nous exprimer à la fois verbalement et non verbalement ;  d’ exprimer nos désirs à propos d’une action dans laquelle on nous demande de nous impliquer ;  de demander des conseils quand cela s’avère nécessaire. 82
  • 83. 83 Dr Corinne ROEHRIG. CODES Le test des
  • 84. Savoir communiquer, développer des relations harmonieuses ► Les aptitudes relationnelles nous aident à établir des rapports de façon positive avec les gens que nous côtoyons.
  • 85. LE JEU DU SPLOUCH 85 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 86. Savoir gérer son stress, savoir gérer ses émotions ►Faire face à son stress suppose d’en reconnaître les sources et les effets et de savoir en contrôler le niveau. ►Pour faire face aux émotions, il faut savoir reconnaître les siennes et celles des autres. Il faut être conscient de leur influence sur les comportements et savoir quelles réactions adopter. 86
  • 87. 87 Sara GIRAUDEAU – Calme et attentif comme une grenouille Le bouton « PAUSE »
  • 88. Stratégies générales de valorisation de l’estime de soi et des compétences psychosociales certaines de ces stratégies réfèrent à la relation parent/enfant 88 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 89. Utiliser un langage positif et valorisant  User de renforcement positif  Oublier les formulations négatives Eviter : ce n’est pas mal ce que tu as fait Préférer : c’est bien ce que tu as fait.  Réviser son vocabulaire!  Cette stratégie inclut le « diagnostic » des faiblesses 89 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 90. 90
  • 91. Dr Corinne ROEHRIG. CODES Quelques adjectifs valorisants  Actif , Adroit, Affectueux, Agréable, Aidant, Artiste, Attachant, Attentif, Beau, Bon, Brave, Calme, Courageux, Créatif , Charmant, Bon joueur, Joyeux, Discret, Décidé, Dessinateur, Déterminé , Doué, Drôle, Droit, Exemplaire, Efficace, Energique, Fort, Franc , Fidèle, Gentil, Gai, Généreux, Habile, Heureux, Honnête, Humain, Imaginatif , Intelligent, Juste, Logique , Malin , Modeste , Musicien , Naturel , Organisé , Pacifique , Patient , Poli , Rapide , Réfléchi , Résistant , Rassurant , Rusé , Savant , Solide , Sportif , Tranquille , Têtu ,… 91
  • 92. Souligner forces, compétences, talents 92 Dr Corinne ROEHRIG. CODES Comportements des parents et impact sur les aptitudes au bonheur de leurs enfants Facilitant le bonheur : voir souvent ses parents… Compliquant le bonheur : voir souvent ses parents… Se réjouir, se détendre, savourer des instants de loisirs et de plaisirs Exprimer clairement qu’on savoure les instants de bonheur Dans les moments stressants, rire, relativiser, faire de l’humour Parler du bonheur à leurs enfants Ouvertement inquiets et préoccupés au point de ne plus être disponibles pour la détente et les plaisirs N’exprimer que des émotions négatives, ou des propos limitant lors des bons moments (ça ne va pas durer…) Se polariser sur les soucis quotidiens, et n’envisager de profiter de la vie que lorsqu’il n’y aura plus aucun problème Ne jamais parler du bonheur ou s’en tenir à des propos pessimistes (profites-en, tu perdras vite tes illusions,…)
  • 93. Dr Corinne ROEHRIG. CODES Différencier individu et comportement  Éviter à tout prix :  TU ES nul, maladroit, décevant,…  Préférer :  TON COMPORTEMENT EST nul, maladroit, décevant,… 93
  • 94. Dr Corinne ROEHRIG. CODES Attitudes favorables  Oublier les mots blessants, humiliants  Nul, incapable, idiot, imbécile, …  Eviter de généraliser à partir d’une situation  Tu n’y arriveras jamais, avec toi c’est toujours comme ça,….  Risque de collage d’étiquettes! 94
  • 95. Attitudes favorables  Etre chaleureux, être à l’écoute  Apprendre à se taire!  Offrir un cadre stable, être fiable  La sécurité intérieure vient aussi de la sécurité extérieure  Favoriser l’expression des sentiments et des émotions  Qui mieux que l’autre sait ce qu’IL ressent? 95 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 96. Attitudes favorables  Donner des responsabilités (adaptées)  Faire participer, encourager les initiatives  Se donner et donner le droit à l’erreur  Respecter les motivations 96 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 97. Dr Corinne ROEHRIG. CODES ATTITUDES DEFAVORABLES  Être fermé, inattentif, ne pas laisser s’exprimer, faire taire  Laisser faire ou Être trop rigide  Ne pas indiquer quelles sont les règles, ou changer d’avis dans leur application , être imprévisible  Utiliser des mots blessants, humiliants, être sarcastique  Souligner les faiblesses, les défauts et les échecs  Ignorer les forces, talents, compétences, ne pas les chercher  Réprimer toute expression ou ne pas y attacher d’importance  Tout faire, ignorer les initiatives, imposer ses objectifs  Maintenir dans la dépendance, contrôler de façon excessive  Ignorer les questions dont on ne connaît pas les réponses 97
  • 98. Quelques phrases assassines…  Moi aussi, j’aurais aimé que tu sois belle….  A ton âge, je rentrais dans du 36..  Tu n’auras jamais d’amis…  Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter un élève / enfant comme toi ?  Toi, devenir avocat ? Tu n’y arriveras jamais…  Moi à 15 ans je n’étais ni moche ni grosse 98
  • 99. 99 Dr Corinne ROEHRIG. CODES LES 5 QUALITÉS QUE LES ADOS APPRÉCIENT CHEZ LES ADULTES • Bienveillance • Autorité • Equité • Confiance • Optimisme
  • 100. Dr Corinne ROEHRIG. CODES Prévention Promotion de la santé (mentale)  Améliorer l’estime de soi  Développer les compétences psychosociales  Favoriser la résilience Les enfants fragiles sont des enfants en insécurité interne Philippe JEAMMET 100
  • 101. Dr Corinne ROEHRIG. CODES Les programmes  Programmes éducatifs  Modèle biopsychosocial  Un temps de réflexion sur soi, son environnement, le lien entre les deux  Une pédagogie participative et interactive, expérientielle Passer de « l’inconsciemment compétent ou incompétent au consciemment compétent » 101
  • 102. Dr Corinne ROEHRIG. CODES Programmes pour les enfants: thèmes fondamentaux  Se connaître et s’apprécier  Connaître et apprécier les autres  Identifier et exprimer ses sentiments  Développer son empathie, être solidaire  Appréhender la résolution de problèmes 102
  • 103. Programmes: pour une implantation réussie  S’intègrent aux activités classiques  Nécessitent de la régularité  S’appliquent sur le long terme  Impliquent les enseignants  Impliquent les parents 103 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 104. En primaire  Contes sur moi  Estime de soi et compétences sociales  Vivre ensemble dès la maternelle 104 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 105. CONTES SUR MOI  De la maternelle au CE2  Chaque guide comprend 3 sections  Modalités d’implantation :  Activités: de 26 à 47 activités animées par l’enseignant +/- autre intervenant  Volet parent 105 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 106. ESTIME DE SOI ET COMPETENCE SOCIALE  Objectifs  Développer l’estime de soi de l’enfant  Développer la conscience qu’il a de sa valeur dans ses relations avec les autres  Faire éclater son égocentrisme  Développer la socialisation de l’enfant  Développer son sentiment d’appartenance à son réseau d’aide 106 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 107. OBJECTIFS  avoir confiance en soi  savoir exprimer ses émotions et repérer celles des autres  être attentif à l’autre  aider et être solidaire  respecter les règles et les lois  savoir gérer les conflits pacifiquement 107 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 108. Au collège, en France  Synopsis  Décode le monde  Libre comme l’air  Pistes de vie Espace……. 108 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 109. SYNOPSIS Valorisation du bien-être et de l’estime de soi chez les adolescents: Identifier les facteurs de bien- être, environnementaux et individuels Identifier ses qualités, ses ressources, ses situations de réussite Identifier son réseau de ressources extérieur 109 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 110. « Décode le monde »  Développer esprit critique et esprit créatif  Faciliter la prise de décision et l’autonomie des jeunes par rapport aux pressions à consommer 110 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 111. PISTES DE VIE Se connaître soi-même et s'apprécier - identifier et gérer ses propres émotions - écouter l'autre, le connaître, accepter les différences - découvrir les émotions et les sentiments de l'autre, le respecter - expérimenter différentes possibilités de résolution des conflits - prévenir les violences 111 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 112. LIFE SKILLS TRAINING  30 sessions sur 3 ans  Estime de soi, CPS, gestion du stress et des émotions, résolution de problèmes, résistance aux pressions, affirmation de soi, mythes et réalités des produits  ↓59 à 75% des consommations dans le groupe action, 45% de maintien des résultats à 6 ans 112 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 113. Potentiels et limites  Famille, pairs, société, TV, Internet….. Une influence complémentaire à valoriser …  Et la possibilité de donner :  Un autre regard  Une autre chance  Un espace de calme et de développement  Un tuteur de résilience 113 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 114. Dr Corinne ROEHRIG. CODES Prévenir = S’attacher à ce qui va bien  Considérer le jeune comme un sujet  Porter un regard positif, croire à ses compétences, valoriser ses expériences et ses savoirs  Donner un espace d’expression  Développer l’estime de soi, l’esprit critique  L’aider à renforcer son identité, à trouver ses raisons pour se protéger 114
  • 115. Dr Corinne ROEHRIG. CODES ROLE DE L’ADULTE  Créer un climat de confiance  Être disponible  Donner des responsabilités, rendre acteur  Respecter et faire respecter la loi, les règles  Tenir ses engagements, être clair dans ses choix, dans ses propos, dans ses décisions  Accepter de ne pas savoir répondre 115
  • 116. Alliance pédagogique  « Croire » en l’autre  Engagement  Bientraitance  Congruence  Renforcements positifs 116 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 117. Maintien du cadre  Domaine PSYCHO – EDUCATIF strict  S’applique en population générale  Ne remplace pas un suivi psy individuel 117 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 118. Résonances  Etre au clair avec ses représentations, croyances, objectifs  Accepter  Ses limites  L’absence de résultats patents  Etre concentré sur les moyens mis en œuvre 118 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 119. Finalement nous ne fonctionnons qu’à l’estime. Estime que nous nous devons, estime que nous devons aux autres et que les autres nous doivent. L’estime est le carburant des relations sociales, des relations sociales qui abandonnent le rapport de forces et l’humiliation pour tenter d’installer la reconnaissance de l’humain et la solidarité. Philippe Mérieux 119 Dr Corinne ROEHRIG. CODES
  • 120. LE TRAIN DES QUALITÉS 120 Image issue du site « Café pédagogique »
  • 121. La force soit avec vous… 121