Exclusivement sur www.bourse-maroc.forume.biz




                                        Mensuel Août 2010




          ...
Mensuel Août 2010




                      Commentaire de marché                                     3
                  ...
Mensuel Août 2010

                      Commentaire de Marché
                      Un manque de dynamisme persistant
   ...
Mensuel Août 2010


                      Commentaire de Marché
                      De son côté, la valorisation globale...
Mensuel Août 2010


                      Commentaire de Marché

                      Panne de croissance des secteurs ph...
Mensuel Août 2010


                      Commentaire de Marché
                      Par valeur, et capitalisant sur l’ef...
Mensuel Août 2010

                      Classement du mois

                      Top 20 des P/E 2010E

                 ...
Mensuel Août 2010


 Screening de la liquidité de la Bourse de Casablanca*

                                              ...
Mensuel Août 2010

                      Analyse technique

                      Hésitation toujours de mise
            ...
Mensuel Août 2010


                      Aperçu économique
                      Un léger mieux

                        ...
Mensuel Août 2010

                      Aperçu économique
                      Signaux plutôt encourageants pour l’écono...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants

                      Eco-News

                      PIB : Prog...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants
                      INVESTISSEMENTS ET PRETS PRIVES ETRANGERS /...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants


                      Pour les seuls produits pétroliers, la fa...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants


                      INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS : ...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants


                      EMPLOI : Quasi-stagnation du taux de chôm...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants


                      TRANSPORT : Redressement de l’activité au...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants
                      Nouveautés Sectorielles
                   ...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants
                      La construction du troisième terminal à l’a...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants
                      Automobile

                      VENTES AU...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants
                      Nouvelles de Sociétés
                     ...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants
                      Infrastructures touristiques

             ...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants
                      YAZAKI : Projet de construction d’un 2ème s...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants
                      Opérations sur le Capital
                 ...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants


                      ADDOHA : Succès de l’augmentation de capi...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants

                      Programmes de rachat
                     ...
Mensuel Août 2010

                      Faits marquants


                      Concrètement, ce double delisting devrait...
Mensuel Août 2010

                      Sélection de valeurs BMCE Capital Bourse

                      Un portefeuille d...
la lettre mensuelle BKB du mois d’Août 2010
la lettre mensuelle BKB du mois d’Août 2010
la lettre mensuelle BKB du mois d’Août 2010
la lettre mensuelle BKB du mois d’Août 2010
la lettre mensuelle BKB du mois d’Août 2010
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

la lettre mensuelle BKB du mois d’Août 2010

1 411 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 411
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
21
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

la lettre mensuelle BKB du mois d’Août 2010

  1. 1. Exclusivement sur www.bourse-maroc.forume.biz Mensuel Août 2010 ANALYSE & RECHERCHE
  2. 2. Mensuel Août 2010 Commentaire de marché 3 • Un manque de dynamisme persistant 3 • Une volumétrie étriquée 4 • Panne de croissance des secteurs phares de la cote 5 Classement du mois 7 • Top 20 des P/E 2010E 7 • Screening de la liquidité de la Bourse de Casablanca 8 Analyse technique 9 • Hésitation toujours de mise 9 Aperçu économique 10 • Un léger mieux 10 Faits marquants 12 • Eco-News 12 • Nouveautés sectorielles 18 • Nouvelles de sociétés 21 • Opérations sur le capital 24 Sélection de valeurs BMCE Capital Bourse 28 Tableau de bord 30 ANALYSE & RECHERCHE 2
  3. 3. Mensuel Août 2010 Commentaire de Marché Un manque de dynamisme persistant Dans l’attente de l’annonce des résultats du S1-2010 et sous l’effet de la période estivale coïncidant cette année avec le ramadan, l’hésitation a été de mise durant le mois d’août à la Bourse de Casablanca. Les deux indices de référence ont, en effet, évolué en dents de scie avant de clôturer sur des quasi-stagnations à 11 736,15 points pour l’indicateur de toutes les valeurs cotées et à 9 570,92 points pour le baromètre des valeurs les plus actives. Les premières publications semestrielles parues à fin juillet (IAM, CIMAR et ENNAKL), plutôt en ligne avec nos prévisions, n’ont pas été suffisantes pour impulser une dynamique nouvelle au marché ; les investisseurs s’impatientant de l’arrivée de papiers frais de qualité. Les performances 2010 du marché se fixent ainsi à +12,37% pour le MASI et à +13,07% pour le MADEX. Pour sa part, le BCEI 20 affiche une légère hausse de 0,5% pour s’établir à 1 218,07 points, portant ses bénéfices annuels à +18,84%. MASI, MADEX et BCEI 20 Depuis le 31/12/2009 Durant le mois d’août 2010 Base 100 MASI MADEX BCEI 20 Base 100 MASI MADEX BCEI 20 125 102 Phase I Phase II Phase III 101 120 Phase II Phase I Phase III 115 100 110 99 105 98 100 97 95 96 29/7 3/8 8/8 13/8 18/8 23/8 28/8 L’évolution mensuelle des baromètres phares de la Place a été marquée par trois phases principales : • Une première étape de stagnation s’étalant jusqu’au 9 août, où le Moroccan All Shares Index et le Moroccan Most Active Shares Index se stabilisent à 11 775,56 points et à 9 610,35 points respectivement, tandis que le BCEI 20 gagne 0,7% à 1 221,38 points ; • Une seconde phase baissière allant jusqu’au 19 août coïncidant avec la radiation des Holdings ONA et SNI, où le MASI, le MADEX et le BCEI 20 se délestent respectivement de 2,3%, de 2,5% et de 2,2% pour se fixer à 11 499,64 points, à 9 374,10 points et à 1 194,10 points ; • Et, une dernière étape de reprise où l’indice de toutes les valeurs cotées et le baromètre des Blue Chips gagnent respectivement 2,1% chacun en date du 31 août, s’établissant à des niveaux respectifs de 11 736,15 points et de 9 570,92 points. Dans ce sillage, le benchmark de BMCE CAPITAL se bonifie de 2,0% à l’issue de cette phase à 1 218,07 points. ANALYSE & RECHERCHE 3
  4. 4. Mensuel Août 2010 Commentaire de Marché De son côté, la valorisation globale du marché s’effiloche de MAD 43,2 Md par rapport au mois précédent pour se fixer à MAD 529,3 Md, consécutivement à la sortie des valeurs ONA et SNI de la cote. Retraitée de cette opération, la capitalisation boursière à fin août 2010 gagne MAD 4,6 Md (dont MAD 3 Md proviennent de l’augmentation de capital d’ADDOHA) comparativement à juillet 2010. A ce niveau de valorisation, le Marché traite à 17,2x et à 15,7x ses résultats prévisionnels 2010 et 2011 et offre un rendement de dividende estimé à 3,6% en 2010. Hors immobilier, les PER 2010E et 2011P se fixent à 16,0x et à 15,1x respectivement. Une volumétrie étriquée Transigé à hauteur de 52,8% sur le Compartiment de Détails, le volume global des échanges enregistré durant le mois d’août 2010, coïncidant avec la période estivale et le mois de Ramadan, se limite à MAD 5,9 Md, en repli de 71,5% comparativement au mois précédent. Le Marché Central a été principalement dynamisé par le négoce sur les valeurs ADDOHA, ITISSALAT AL-MAGHRIB et BCP, lesquelles génèrent conjointement 46,4% de la volumétrie globale avec des flux transactionnels de M MAD 588,1, de M MAD 504,2 et de M MAD 348,3. Pour sa part, le Marché de Blocs draine un volume de MAD 2,8 Md. A elle seule la valeur SNI accapare 98,8% de ce négoce avec un flux de MAD 2,7 Md. Volumes traités au cours du mois d’août 2010 M MAD 800 M A D 2 ,1 M d 600 400 200 0 02/08 05/08 10/08 13/08 18/08 24/08 27/08 V olume MC V olume MB ANALYSE & RECHERCHE 4
  5. 5. Mensuel Août 2010 Commentaire de Marché Panne de croissance des secteurs phares de la cote Au registre des plus fortes hausses, l’indice de « l’Industrie Pharmaceutique » s’élargit de 8,2% à 2 066,42 points, porté principalement par l’ascension du cours de SOTHEMA qui progresse de 13,5% à MAD 1 155. Dans une moindre mesure, le Baromètre des « Assurances » augmente de 3,3% à 3 287,59 points, tandis que l’indicateur du secteur de « Bâtiment & Matériaux de Constructions » se hisse de 3,1% à 20 705,52 points, tirant profit de l’amélioration de 5,0% à MAD 2 510 du cours d’HOLCIM MAROC. A l’opposé, le baromètre du secteur des « Loisirs et Hôtels » se déleste de 5,6% à 1 258,75 points, consécutivement à la contre-performance accusée par RISMA, qui s’effiloche dans la même proportion à MAD 302,10. Dans cette même lignée, l’indice des « Distributeurs » recule de 5,2% à 22 152,97 points tandis que le baromètre du secteur de « l’Immobilier » se défait de 4,2% à 42 706,50 points, suite principalement à la contraction de 7,5% du cours du titre ADDOHA. Les plus fortes variations du mois d’août 2010 Lo i s. et Ho t . D i st r i b ut eur s I mmo b i l i er Lo g i . & S. I T él éco mmuni cat i o ns Syl vi . & Pap . St és Po r t ef . - Ho l d . I ng . B i en Eq ui p . I nd u. Pét r o l e & G az T r ansp o r t Eq ui p . El ect r o . & El ect r i . Ser v. C o l l ec. C hi mi e St és d e F i n. A g r o . / Pr o d . B anq ues B o i sso ns M i nes B ât . & M at . C o nst r . A ssur ances I nd u. Phar ma. -10% -5% 0% 5% 10% 15% ANALYSE & RECHERCHE 5
  6. 6. Mensuel Août 2010 Commentaire de Marché Par valeur, et capitalisant sur l’effet d’annonce de son éventuel rapprochement avec LA MONEGASQUE-VANELLI MAROC, UNIMER se positionne en tête d’affiche enregistrant une progression de 24,5% à MAD 1 270, traitant à 15,2x et à 14,8x ses résultats prévisionnels 2010 et 2011 et offrant un rendement de dividende estimé à 4,3% en 2010. De son côté, MAROC LEASING s’améliore de 15,7% à MAD 581, renforçant ses gains year-to-date à + 70,88%. SALAFIN s’apprécie, quant à elle, de 14,2% à MAD 690. Au registre des plus fortes baisses, DIAC SALAF s’effrite de 15,5% à MAD 95,4, creusant ses pertes annuelles à –23,71%. De son côté, AUTO NEJMA régresse de 10,1% à MAD 1 500. A ce niveau de cours, le concessionnaire de MERCEDES BENZ , de SSANG YONG et de CHRYSLER-JEEP-DODGE au Maroc présente les ratios de valorisation suivants : des PER 2010E et 2011P de 17,6x et de 15,9x respectivement et un Dividend Yield estimé en 2010 à 3,1%. Enfin, ADDOHA se déleste de 7,5% à MAD 106 consécutivement à l’augmentation de capital réalisée courant août. Les plus fortes variations du mois d’août 2010 DIAC SA LA F AUTO NEJMA A DDOHA A UTO HA LL MEDIACO MA ROC A CRED ENNA KL ZELLIDJA RISMA DISW A Y W A FA A SSURANCE HOLCIM (Maroc ) BMCE BANK BCP COSUMAR MA NA GEM SOTHEMA SA LA FIN MAROC LEASING UNIMER -25% -15% -5% 5% 15% 25% ANALYSE & RECHERCHE 6
  7. 7. Mensuel Août 2010 Classement du mois Top 20 des P/E 2010E B ERLIET M A ROC 4 ,8 x DELA TTRE LEVIVIER M A ROC 6 ,0 x M ICRODA TA 8 ,7 x M A GHREB OXYGENE 8 ,9 x REA LIS. M ECA NIQUES 9 ,0 x M INIERE TOUISSIT 9 ,0 x DA RI COUSP A TE 9 ,0 x SA M IR 9 ,1x M A GHREB A IL 9 ,2 x CTM 9 ,4 x STOKVIS NORD A FRIQUE 9 ,4 x IB M A ROC.COM 9 ,7 x CA RTIER SA A DA 9 ,8 x NEXA NS M A ROC 9 ,8 x TIM A R 10 ,5 x EQDOM 11,2 x COSUM A R 11,4 x A LUM INIUM DU M A ROC 11,6 x LESIEUR CRISTA L 11,7 x P ROM OP HA RM S.A . 12 ,4 x M A RCHE 17 ,2 x ANALYSE & RECHERCHE 7
  8. 8. Mensuel Août 2010 Screening de la liquidité de la Bourse de Casablanca* Volume MC+ MB Capitalisation Rang Valeur Tx de Rotation du Capital Tx de Cotation En M MAD 1 BMCE BANK 74 830,4 37 624,1 99,5% 80,3% 2 CGI 67 649,5 31 569,7 99,6% 89,2% 3 ADDOHA 68 998,4 33 390,0 99,5% 71,8% 4 ALLIANCES 13 702,7 8 954,0 98,3% 89,4% 5 ATTIJARIWAFA BANK 58 069,8 59 828,7 98,8% 42,0% 6 DELTA HOLDING 6 772,6 4 029,6 99,8% 99,9% 7 MAROC TELECOM 58 406,0 127 908,4 100,0% 18,8% 8 BCP 17 247,7 21 548,0 97,5% 52,6% 9 ATLANTA 16 075,5 5 176,4 99,7% 57,7% 10 CIH 12 908,7 7 184,2 99,9% 48,0% 11 MANAGEM 7 316,7 4 211,3 99,2% 102,6% 12 SNEP 5 073,2 955,2 99,7% 104,0% 13 SAMIR 7 432,7 7 711,0 99,7% 30,1% 14 SALAFIN 4 237,7 1 652,2 98,2% 107,3% 15 SONASID 12 748,7 9 067,5 95,0% 47,1% 16 CMT 3 733,1 2 047,8 95,5% 184,8% 17 LAFARGE CIMENTS 16 907,3 36 108,7 95,3% 20,3% 18 BMCI 10 717,2 13 079,7 86,3% 29,5% 19 HOLCIM MAROC 7 131,2 10 567,1 91,3% 27,5% 20 CIMENTS DU MAROC 10 086,8 15 980,7 89,4% 21,5% * Données à fin août 2010 sur 3 années glissantes. ANALYSE & RECHERCHE 8
  9. 9. Mensuel Août 2010 Analyse technique Hésitation toujours de mise Au cours du mois d’août, le MASI a évolué en trend baissier jusqu’à la séance du 19 août atteignant un cours de 11 453,64 points. Depuis, l’indice a entrepris un mouvement de redressement clôturant le mois à 11 736,15 points, pour finalement afficher une contre-performance mensuelle de -0,39%. S’agissant des indicateurs mathématiques, ceux-ci n’augurent toujours pas d’une reprise. En effet, un climat d’attentisme règne toujours sur le marché. Preuve en est les faibles volumes transigés au cours des deux derniers mois. 200 MACD (-22.7162) 200 100 100 0 0 100 Average True Range (86.0367) 100 105 Mom entum (99.5506) 105 100 100 MASI 2008 (11,717.80, 11,736.23, 11,652.22, 11,736.15, -10.3994), Tem a (11,696.13) 13000 13000 12900 12900 12800 12800 12700 12700 12600 12600 12500 12500 12400 12400 12300 12300 12200 R 12200 12100 12100 12000 12000 11900 11900 11800 11800 11700 S 11700 11600 11600 11500 11500 11400 11400 11300 11300 11200 11200 11100 11100 11000 11000 10900 10900 10800 10800 10700 10700 10600 10600 10500 10500 10400 10400 10300 10300 1.5 Volum e (0), Relative Strength Index (51.2120) 1.5 1.0 1.0 0.5 0.5 0.0 0.0 -0.5 -0.5 -1.0 -1.0 22 29 5 12 19 26 3 10 17 24 31 7 14 21 28 5 12 19 26 2 9 16 23 30 6 April May June July August Septem b Dans ces conditions, le MASI devrait poursuivre son hésitation pour osciller entre 11 500 points et 11 800 points (résistance R du canal baissier dans lequel l’indice évolue depuis mai 2010). ANALYSE & RECHERCHE 9
  10. 10. Mensuel Août 2010 Aperçu économique Un léger mieux Evolution mensuelle du taux d'utilisation des capac ités Evolution mensuelle de l'Indic e des prix à la c onsommation de produc tion à fin juillet 2010 à fin juillet 2010 120 74% +4,3% 73% 118 73% +3,3% 72% 116 -0,7% +0,0% 72% -2,6% 72% +3,6% 71% 114 +2,0% -2,3% 71% 112 71% -3,7% -1,2% 71% 71% +2,2% -1,0%+0,3% 70% 70% 110 -1,2% +1,4% -0,3% +0,0% +1,5% -1,0% 69% -1,6% +0,9% 108 -0,6% 69% -0,5%+0,2% 69% 106 68% +0,0% +0,1% +0,0% -0,1% 0,0% +0,0% 68% 104 67% +0,6% +0,1% +0,2% +0,0% +0,1% -0,1% 67% 102 66% 100 65% a-09 s-09 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-09 s-09 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 Alimentation Produits Non Alimentaires Indice Général M AD M d Evolution des flux extérieurs à fin juillet 2010 Evolution mensuelle de l'Indice des prix à la production industrielle à fin juillet 2010 8 150 7 145 +1,2% 1,3% -1,2% +0,3% 6 140 +1,7% +2,1% 0,0% 5 135 +0,6% +0,9% -0,3% 4 130 -1,1% +0,5% 3 125 2 +0,4% +0,1% -0,1% +0,1% +0,2% +0,1% 120 0,3% -0,2% +0,1% -0,3% +0,2% 1 -0,5% 115 0 110 a-09 s-09 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-09 s-09 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 Recettes M RE Recettes voyages IDE Industries Extractives Industries M anufacturières Variation de l'agrégat de monnaie M3 et de ses contreparties Evolution mensuelle de la balanc e c ommerc iale à fin M AD M d M AD M d à fin juillet 2010 juillet 2010 25 30 60% 20 25 55% 15 20 10 48,0% 50% 47,4% 46,6% 15 46,4% 45,7% 5 44,7% 45,3% 43,7% 43,4% 43,4% 42,9% 45% 42,2% 0 10 -5 40% 5 -10 0 35% a-09 s-09 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 a-09 s-09 o-09 n-09 d-09 j-10 f-10 m-10 a-10 m-10 j-10 j-10 Avoirs extérieurs nets Concours à l'économie Agrégat de monnaie M 3 Importations CAF Exportations FOB Taux de couverture ANALYSE & RECHERCHE 10
  11. 11. Mensuel Août 2010 Aperçu économique Signaux plutôt encourageants pour l’économie marocaine au terme du 7ème mois de l’année, confirmant une nouvelle fois sa capacité de résilience dans un contexte toujours difficile. Premiers point positif, les recettes de voyages maintiennent leur uptrend et progressent de plus de 90% d’un mois à l’autre, tirant profit de la haute saison touristique. Dans ce sillage, les transferts des Marocains Résidant à l’Etranger –MRE- augmentent de 26%, en dépit du contexte international morose et de la baisse des revenus en provenance d’Espagne. A contrario, les Investissements directs Etrangers –IDE- poursuivent leur décrue, reculant de moitié comparativement au mois précédent. De son côté, la Balance Commerciale continue d’afficher des signes d’amélioration, bénéficiant de l’appréciation des écoulements de phosphates et dérivés, lesquels s’apprécient de près de 73% par rapport à juillet 2009. Dans ces conditions, le taux de couverture CAF/FOB s’établit à 47,4% en hausse de 3 points d’une année à l’autre. Au volet de l’activité industrielle et selon la note de conjoncture de BANK AL-MAGHRIB, la production industrielle aurait connu une hausse au cours du mois de juillet grâce à l’orientation favorable des ventes locales et étrangères. S’agissant de la création monétaire, les données de la Banque Centrale pour le mois de juillet laissent apparaitre un ralentissement du rythme de croissance de la masse monétaire, avec un taux de croissance de son agrégat M3 qui se fixe à près de 6%. L’évolution de la masse monétaire demeure principalement tirée par la hausse des concours à l’économie dont le taux de croissance s’établit à 11,7% ; les avoirs extérieurs nets ayant accusé une nouvelle baisse en glissement annuel. Au volet des finances publiques, l’exécution du budget de l’Etat s’est soldée au terme du premier semestre 2010 par un déficit de près de MAD 16,8 Md, contre un excédent de MAD 6 Md enregistré au cours de la même période une année auparavant. Cette situation est imputable à l’alourdissement des dépenses de compensation de MAD 9 Md combinée au repli de 1,3 % des recettes fiscales. Pour leur part, les données sur l’inflation du mois de juillet confirment la poursuite de la détente des tensions inflationnistes, avec une baise de 0,6% de l’Indice des Prix à la Consommation par rapport au mois précédent et ce, suite au repli de 1,2% des prix des produits alimentaires. Globalement, l’économie marocaine semble retrouver un vraisemblable dynamisme, augurant de son rétablissement progressif après plusieurs mois de marasme. En effet et après avoir enregistré un taux de croissance pour l’économie de 3,5% au cours du premier trimestre 2010, les prévisions de croissance pour l’année 2011 dénotent des perspectives plutôt bonnes pour l’économie marocaine dont les secteurs secondaire et tertiaire devraient prendre le relai face au repli attendu de l’agriculture. ANALYSE & RECHERCHE 11
  12. 12. Mensuel Août 2010 Faits marquants Eco-News PIB : Progression de 1,3 points à 3,5% au terme du 1er trimestre 2010 Selon le HCP, le taux de croissance du PIB s’élève au terme du 1er trimestre 2010 à 3,5% contre 2,2% lors de la même période en 2009. Cette progression est le résultat de la hausse du PIB hors agriculture de 5,4% contre 1,5% lors du même trimestre 2009 compensant largement la baisse de 8,6% de la valeur ajoutée agricole en volume contre une augmentation de 30,7% au T1-2009. Pour leur part, les autres activités non agricoles ont enregistré les évolutions suivantes : • Une progression de 33,6% des activités minières et énergétiques (vs. -16% en T1-2009) grâce principalement à la dynamique des phosphates ; • Un accroissement de 1,6% des activités des industries de transformation (vs. -1,5%) ; • Un élargissement de 2,9% de celles du BTP (vs. + 2,6%) ; • Une hausse de 1,6% pour le commerce (vs. +3,1%) ; • Et, une amélioration de 6,7% des activités hôtels et restaurants (vs. -5,8% au T1-2009). DETTE INTERIEURE : Hausse de 7% à MAD 285,1 Md au terme du 1er semestre 2010 A fin juin 2010, la dette intérieure du Trésor s’est établie à MAD 285,1 Md, en hausse de 7%, soit MAD 18,7 Md additionnels. L’encours des bons par adjudication représente à lui seul 96% de la dette, s’établissant à MAD 275 Md, soit MAD 17 Md de plus par rapport à décembre 2009. De leur côté, les souscriptions au titre des six premiers mois de l’année atteignent MAD 57,7 Md, contre MAD 36,6 Md la même période une année auparavant. Les maturités à court et moyen terme représentent 85% du total à MAD 48,9 Md. Dans ce sillage, la durée de vie moyenne de la dette intérieure diminue de 5 mois à 5 ans et 2 mois ; les investisseurs s’orientant davantage vers les BTN court terme en raison de leur rendement plus élevé. ANALYSE & RECHERCHE 12
  13. 13. Mensuel Août 2010 Faits marquants INVESTISSEMENTS ET PRETS PRIVES ETRANGERS / AVOIRS EXTERIEURS : Baisses à fin juin 2010 Les investissements et prêts privés étrangers s’établissent à MAD 10,8 Md à fin juin 2010, en dépréciation de 18,6% par rapport à la même période une année auparavant. Comparativement à la moyenne des premiers semestres des années 2005 à 2009, qui se monte à MAD 16,5 Md, ces recettes enregistrent une diminution de 34,4%. La ventilation des investissements et prêts privés étrangers laisse apparaître une prédominance des investissements directs avec 78,7%, suivis des investissements de portefeuille avec 12,4% et des prêts privés étrangers avec 8,9%. Pour leur part, les avoirs extérieurs nets s’établissent au terme du premier semestre 2010 à MAD 172,9 Md, en repli de 10,3%. Ce recul s’explique principalement par la régression de 47,3% des avoirs extérieurs nets des autres institutions de dépôt, combinée à la baisse de 6,9% des avoirs extérieurs nets de BANK Al MAGHRIB. COMMERCE EXTERIEUR : Un bond de 17,6% des exportations à MAD 79,8 Md à fin juillet 2010 Au terme des 7 premiers mois de l’année 2010, les exportations marocaines de marchandises totalisent MAD 79,8 Md, en progression de 17,6% comparativement à la même période une année auparavant. Hors phosphates et dérivés, les exportations ont affiché une augmentation moins importante de 6,8% totalisant MAD 60,7 Md au 30/07/2010. Par secteur, l’automobile figure en tête de peloton des exportations hors phosphates à fin juillet avec une valeur de MAD 8,2 Md, contre MAD 6,4 Md en 2009. Cette hausse concerne principalement l’activité câblage dont le chiffre d’affaires export s’élève à plus de MAD 1,4 Md et dans une moindre mesure la construction dont les recettes se montent à M MAD 373,4. En revanche, les secteurs du textile et l’habillement, les chaussures et l’aéronautique affichent une tendance baissière de leurs ventes à l’export. Parallèlement, les importations de marchandises se hissent de 12,1% à MAD 172,2 Md. Les importations hors pétrole, pour leur part, grimpent de 9,2% soit une augmentation en valeur de près de MAD 14 Md. Dans ce sillage, le taux de couverture s’améliore de 2,1 points à 46,3% à fin juillet 2010. Pour leur part, les importations énergétiques du Maroc enregistrent, au cours du premier semestre 2010, une hausse de 44% en glissement annuel à MAD 33,3 Md, correspondant à 23% du total des achats de marchandises effectués par le Maroc, contre 18% en 2009, impactées par la hausse des cours mondiaux des produits de base ANALYSE & RECHERCHE 13
  14. 14. Mensuel Août 2010 Faits marquants Pour les seuls produits pétroliers, la facture pétrolière augmente de 71% à MAD 12 Md consécutivement à la hausse de 10% des volumes importées et à l’augmentation de 55% à MAD 4 718 du cours moyen de la tonne importée. Les achats de gasoil et fuel s’établissent, quant à eux, à MAD 8,9 Md, en augmentation de 30% tandis que le cours moyen s’élargit de 31%. CREDITS A L’ECONOMIE : Accroissement de 13,6% à MAD 645,9 Md à fin juin 2010 comparativement à une année auparavant Les crédits à l’économie marquent à fin juin 2010 une progression de 13,6% à MAD 645,9 Md comparativement à une année auparavant. Cette évolution est attribuable à l’évolution positive des crédits immobiliers, des crédits à l’équipement et des crédits à la consommation, lesquels affichent des progressions respectives de 11% à MAD 183 Md (dont MAD 117,2 Md de crédits à l’habitat et MAD 65,3 Md de crédits promoteurs), de 23,9% à MAD 130,4 Md et de 16,4% à MAD 31,7 Md. Pour leur part, et en dépit de la dégradation des conditions de marché, les créances en souffrance limitent leur hausse à 6,9% pour s’établir à MAD 31,6 Md, fixant le taux de contentieux à 4,9% (contre 5,2% à fin 2009). INDICE DES PRIX A LA CONSOMMATION : Baisse de 0,6% à fin juillet 2010 L’indice des prix à la consommation enregistre un repli de 0,6% comparativement au mois précédent. Ce retrait s’explique essentiellement par la baisse de l’indice des produits alimentaires de 1,2% et par la légère hausse de 0,1% de l’indice des produits non alimentaires. S’agissant des produits alimentaires, l’indice a été impacté par l’affaissement des prix des « légumes » (-13,8%) et des « fruits » (-1,4%). En revanche, l’indicateur des « viandes » s’affermit de 2,5%, tandis que celui du « café, thé et cacao » prend 1,3%. Par ville, les baisses les plus importantes ont été enregistrées à Casablanca et Dakhla (-0,9%), à Marrakech (-0,8%), à Meknès et Settat (-0,7%) et à Rabat et Safi (-0,6%). Par ailleurs, l’indice d’inflation sous-jacente, marque, au terme du mois de juillet 2010, une hausse de 0,5% par rapport au mois de juin 2010 et de 0,4% comparativement au mois de juillet 2009. ANALYSE & RECHERCHE 14
  15. 15. Mensuel Août 2010 Faits marquants INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS : Baisse des ventes immobilières de 5,7% à 14 735 transactions au 2ème trimestre 2010 Les prix des actifs immobiliers résidentiels progressent, au terme du second trimestre 2010, de 1,4% comparativement à une année auparavant. Cet accroissement de l’Indice Des Prix Des Actifs Immobiliers –IPAI- résulte d’une hausse de 3% des prix des appartements (qui représente l’essentiel du volume de transactions), une stagnation de ceux des maisons et une baisse de 3% des prix des villas. D’un trimestre à l’autre, les prix des biens immobiliers résidentiels augmentent de 2,2%, après une baisse de 3,2% au trimestre précédent. S’agissant des volumes, les ventes des biens immobiliers résidentiels immatriculés au niveau de l’ANCFCC baissent de 5,7% d’un trimestre à l’autre, pour s’établir à près de 14 735 transactions. Ce repli est dû au recul des ventes des appartements ; les ventes des villas et des maisons ayant enregistré respectivement des hausses de 11% et de 0,8% d’un trimestre à l’autre. Par catégorie, le volume des ventes des appartements (représentant environ 90% des transactions au cours de ce trimestre), se contracte de 6,6% en variation trimes- trielle, pour revenir à 13 221 unités. Les transactions portant sur les maisons (près de 8% du marché national) s’établissent à 1 242 unités, en repli de 3,8% sur un an et en hausse de 0,8% d’un trimestre à l’autre. Le marché des villas (qui représente près de 2% du marché national) enregistre 272 transactions, en hausse de 11% d’un trimestre à l’autre et de 11,5% sur un an. Sur les dix villes couvertes, seule la ville de Meknès a connu une hausse trimestrielle de 18,4% du volume des ventes. Dans les autres villes, notamment Agadir, Fès et Casablanca, le nombre des transactions s’inscrit en baisse ramenant ainsi leurs parts dans le marché national respectivement à 4,7%, 5,2% et 39,3% des transactions. ECONOMIE : Obtention d’un don de M EUR 135 La Commission Européenne aurait approuvé une nouvelle aide financière de M EUR 135 (soit plus de MAD 1,5 Md) sous forme de dons en vue de soutenir les réformes engagées par le Royaume dans le domaine des politiques agricole et sociale. Dans le cadre de cette aide, un montant de M EUR 70 (M MAD 780) serait destiné au programme d’appui à la politique sectorielle agricole, M EUR 55 (M MAD 613) au programme d’appui sectoriel à la stratégie de désenclavement des populations isolées et M EUR 10 (M MAD 111,4) pour le renforcement du programme d’appui à la mise en œuvre de la stratégie d’alphabétisation. ANALYSE & RECHERCHE 15
  16. 16. Mensuel Août 2010 Faits marquants EMPLOI : Quasi-stagnation du taux de chômage Le taux de chômage s’établit, au terme du deuxième trimestre 2010, à 8,2% au niveau national (12,7% en milieu urbain et 3,3% en milieu rural) contre 8,0% à pareille période de l’année 2009. Entre le T2 2009 et la même période de 2010, 140 000 postes d’emploi ont été créés suite à la création de 92 000 postes en milieu urbain et de 48 000 postes en milieu rural. Par secteur, le secteur du BTP enregistre la plus importante hausse, soit +11,4% pour 109 000 nouveaux postes. Les secteurs de l’Industrie et des Services affichent, pour leur part, 28 000 (+2,2%) et 92 000 (+2,4%) nouveaux postes respectivement. En revanche, le secteur de l’Agriculture, Forêt & Pêche a connu une perte de de 83 000 postes d’emploi (soit -1,9%). CAMPAGNE CEREALIERE : Une production de 74,6 millions de quintaux pour l’année 2009-2010 contre 80 millions prévus A l’issue de la campagne agricole 2009-2010, la production nationale de céréales s’élève à 74,6 millions de quintaux (vs. des prévisions de 80 millions de quintaux), en baisse de 26,6% par rapport à l’année précédente 2008-2009. Cette régression s’explique notamment par (i) le retard des précipitations au début de l’année agricole (-30% entre octobre et décembre 2009), (ii) l’abondance des pluies entre décembre 2009 et mars 2010, (iii) les inondations ayant touché les régions du Gharb et du Souss et (iv) la hausse des températures durant mars et avril. Concernant la commercialisation des céréales, les échanges de blé tendre ressortent à 26,4 millions de quintaux dont 19 millions de quintaux issus du marché local (soit près de 60% de la production de blé tendre de 32,5 millions de quintaux). Par conséquent, le Ministre de l’Agriculture estime les besoins d’importations du Maroc en Blé tendre à 12 millions de quintaux jusqu’à fin décembre 2010. Notons que la quantité de céréales importée durant la campagne 2009-2010 s’est repliée de 38,5% comparativement à la campagne précédente. Enfin, le Conseil du Gouvernement, réuni le 26 août courant, a approuvé un projet de décret relatif à la suspension des droits d’importation sur le blé tendre pour la période allant du 16 septembre au 31 décembre 2010. ANALYSE & RECHERCHE 16
  17. 17. Mensuel Août 2010 Faits marquants TRANSPORT : Redressement de l’activité au terme du 2ème trimestre 2010 Au terme du second trimestre 2010, le secteur du transport aurait connu une nouvelle dynamique profitant de l’amélioration des échanges commerciaux avec l’extérieur. En effet, au premier trimestre, la valeur ajoutée du secteur a connu un ralentissement de son évolution, imputable notamment à la baisse du trafic aérien et du fret des compagnies nationales, sous l’impact des grèves successives au cours de cette période ainsi qu’au recul du trafic routier à la suite des perturbations climatiques. Toutefois, le second semestre a été caractérisé par l’accélération du rythme de croissance du tonnage transporté par voie maritime, lequel enregistre une bonification de 10,8% en variation trimestrielle. Cette croissance est redevable à la hausse des exportations du phosphate et de l’acide phosphorique. De son côté, l’activité voyageurs de l’ONCF a affiché une progression de 11% à 30 millions de voyageurs transportés en 2009, tandis que le tonnage annuel moyen affiche un TCAM sur la période 2005-2009 de 3% à 32 millions en 2009. Enfin, le trafic aérien a enregistré une hausse de 5,2% au second trimestre 2010 après avoir subi une période difficile au cours du trimestre précédent. GAZ BUTANE : Une décompensation qui s’annonce difficile et compliquée Selon la presse économique, le Ministère de l’Energie devrait procéder le 15 septembre courant à l’ouverture des plis concernant l’étude sur la révision du sys- tème de compensation et la réorganisation de la filière du gaz butane. Cette étude devrait viser principalement un ou plusieurs scenarii sur la décompensa- tion du prix du gaz butane et de son impact socio-économique. La libéralisation et le désengagement total de l’Etat de la fixation des prix devrait permettre au gaz butane de retrouver une utilisation dictée uniquement par les lois d’un marché libéral. Signalons, par ailleurs, que le gaz butane représente 74% des subventions destinées aux produits pétroliers et que la production locale ne couvre que près de 3% de la demande nationale. ANALYSE & RECHERCHE 17
  18. 18. Mensuel Août 2010 Faits marquants Nouveautés Sectorielles Infrastructures TRAMWAY CASABLANCA : Premiers travaux de pose au second semestre 2010 Le Holding turc YAPI MERKEZI a été sélectionné par le conseil de la ville de Casablanca pour la réalisation du 1er tronçon du tramway de Casablanca reliant Sidi Moumen à Hay Mohammadi, pour un budget de M MAD 467. Créé en 1965 à Istanbul et employant actuellement près de 2 000 personnes, le Holding turc a réalisé un chiffre d’affaires de MAD 6,4 Md à fin 2009. Ce dernier est composé par une multitude de filiales à savoir : YAPIKONUT (spécialisée en promotion immobilière), SUBOR (en eau potable), INSAAT (en construction) et IRMAK (en enseignement). EOLIEN : Le parc de Tarfaya adjugé à NAREVA NAREVA a été déclarée, en partenariat avec INTERNATIONAL POWER (récemment acquis par le Groupe français GDF SUEZ), adjudicataire de l’appel d’offres lancée en 2007 par l’ONE du parc éolien de Tarfaya. Situé à 2 Km au sud de la ville du même nom, ce projet éolien devrait être doté d’une capacité de 200 MW et extensible à 300 MW. L’entrée en service est prévue pour 2011. TANGERMED : Mise en service du terminal à hydrocarbures d’une capacité de 300 000 m3 prévue avant la fin de l’année TangerMed devrait inaugurer son terminal à hydrocarbures d’ici la fin de l’année. Celui-ci serait constitué d’une capacité de 300 000 m3 de produits pétroliers dans une première phase pour un coût total de près de M MAD 530. 60% de cette capacité serait destiné à des produits bruts et le reste serait alloué aux produits orientés vers le marché local. Le terminal devrait assurer le rôle de plateforme logistique pour l’approvisionnement du marché local en produits raffinés et la fourniture des navires en combustible aussi bien à l’intérieur du port que dans le détroit de Gibraltar. Ce terminal est géré, pour une durée de 25 ans, par la société HORIZON TERMINALS TANGIER SA –HTTSA- qui est détenue par HORIZON TERMINAL Ltd, filiale d’ENOC (Dubaï), AKWA GROUP (Maroc) et INDEPENDENT PETROLEUM GROUP (Koweït). ONDA : Renforcements en vue des capacités des aéroports de Marrakech et de Fès l’OFFICE NATIONALE DES AEROPORTS -ONDA– a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour la construction de deux nouveaux terminaux à Marrakech Menara et à Fès Saiss respectivement. ANALYSE & RECHERCHE 18
  19. 19. Mensuel Août 2010 Faits marquants La construction du troisième terminal à l’aéroport de Marrakech Menara devrait permettre principalement de porter la capacité de cette infrastructure à 10 millions de passagers à horizon 2013, contre 4,5 millions actuellement. Signalons que l’ONDA prévoit également l’aménagement de nouvelles pistes d’atterrissage permettant d’accueillir les gros porteurs (AIRBUS 380 et BOEING DREAMLINER). Etalé sur une superficie globale de 26 000 m² et financé à hauteur de M MAD 650 par la BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT, le nouveau terminal à l’aéroport de Fès Saiss devrait permettre de porter la capacité d’accueil à 3 millions de passagers contre 500 000 actuellement. Cet appel d’offres concerne aussi bien les opérateurs marocains qu’internationaux. Matériaux de Construction CIMENTS : Augmentation des ventes de 1,14% à 1,335 millions de tonnes à fin juillet 2010 Les ventes de ciment augmentent de 1,14% à 1 335 072 tonnes, portant le cumul de la consommation nationale à 8 948 144 tonnes à fin juillet 2010, soit une hausse de 1,11% par rapport à la même période un an auparavant. Par région, le Grand Casablanca s’adjuge 15% des écoulements à 1 345 089 tonnes, suivi par Tanger-Tétouan et Marrakech-Tensift-Haouz avec des volumes respectifs de 1 041 239 tonnes (11,6%) et de 999 521 tonnes (11,2%). Offshoring OFFSHORE : Le Maroc classé 30ème destination mondiale par AT KEARNEY Selon une récente étude menée par le cabinet américain de conseil en stratégie AT KEARNEY, sept pays africains figurent parmi le top 50 des meilleures destinations d’externalisation de services. Il s’agit notamment de l’Egypte (6ème), le Ghana (15ème), la Tunisie (17ème), le Sénégal (26ème), les îles Maurices (26ème), le Maroc (30ème) et l’Afrique du sud (39ème). En haut du tableau, l’inde s’adjuge la première place du fait du poids des entreprises américaines dans la dépense offshore. Activités financières MONETIQUE : Hausse de 25% du montant des transactions effectuées par cartes bancaires à fin juin 2010 D’après le CMI, les cartes bancaires émises par les banques marocaines à fin juin 2010 enregistrent une progression de 13,5% comparativement à une année auparavant, pour s’établir à 6,6 millions de cartes, dont 5,4 millions de cartes de paiements et de retrait sous les labels VISA, MASTERCARD et la marque nationale CMI. De leurs cotés, les opérations de paiement par cartes auprès des commerçants affiliés au CMI ont totalisé 4,8 millions d’opérations pour un montant de MAD 3 Md, soit une progression de 25% par rapport au 1er semestre 2009. ANALYSE & RECHERCHE 19
  20. 20. Mensuel Août 2010 Faits marquants Automobile VENTES AUTOMOBILES : Repli de 3,61% des ventes à 56 146 unités à fin juillet 2010 Au terme du septième mois de l’année 2010, les ventes de voitures particuliers –VP– en built up (CBU) reculent de 3,61% comparativement à la même période de l’année précédente, pour s’établir à 56 146 unités. Par marque, PEUGEOT prend la tête du peloton avec des écoulements de 4 285 VP, suivie par la marque au losange avec 4 179 véhicules vendus depuis le début de l’année. En troisième position, VOLKSWAGEN affiche des livraisons de 3 522 unités. HYUNDAI et KIA occupent les 4ème et 5ème place avec 3 368 et 3 284 nouvelles immatriculations respectivement. Pour le seul mois de juillet, les nouvelles immatriculations se sont fixées à 8 438 unités, en repli de 25,6% par rapport à fin juin 2010. Cette situation s’explique par le prolongement de l’effet de l’AUTO EXPO 2010 en juin. En effet, les concessionnaires automobiles ont poursuivi les offres du salon après sa tenue. Autres PECHE : Hausse de 16% des débarquements à 582 220 tonnes à fin juillet 2010 Les quantités débarquées au terme des 7 premiers mois de l’année progressent de 16%, passant de 502 046 tonnes à 582 220 tonnes. Cette performance est attribuable à la croissance des prises du poisson pélagique, lesquelles s’affermissent de 18,4% à 507 410 tonnes. En valeur, le chiffre d’affaires sectoriel se monte à MAD 2,56 Md, en hausse limitée de 4% comparativement à une année auparavant, en raison de la baisse du prix moyen à la tonne qui est passé de MAD 4 900 à MAD 4 402 à fin juillet 2010. La répartition de la production par type de poisson laisse apparaître la prédominance du poisson pélagique (principalement sardine, anchoix et manquereau) qui concentre 87,1% des débarquements avec un volume de 414 470 tonnes. Loin derrière, le poisson blanc et les céphalopodes (essentiellement le poulpe) polarisent respectivement 7,8% et 3,2% du total des prises de poissons à fin juillet 2010. En valeur, la part du pélagique dans le chiffre d’affaires sectoriel ressort à 42,5% pour un montant de MAD 1,1 Md. Le poisson blanc et les céphalopodes réalisent, quant à eux, des volumes d’affaires de M MAD 684,9 (26,7% des revenus du secteur) et de M MAD 634,6 (24,7% du chiffre d’affaires total). Par destinations, la consommation du poisson frais polarise 37% des quantités débarquées, pour un volume de 215 670. Pour une quantité de 140 000 tonnes, l’industrie de la farine et de l’huile de poisson se taille une part de 24%. Enfin, l’industrie de conserves améliore sa part dans le total des débarquements de 7 points à 19% pour un volume de 109 000 tonnes. ANALYSE & RECHERCHE 20
  21. 21. Mensuel Août 2010 Faits marquants Nouvelles de Sociétés Activités industrielles MEDZ : Aménagement d’une zone d’activité économique à Aït Kamra à Al Hoceima pour une enveloppe de MAD 1,5 Md MEDZ, filiale du Holding CDG DEVELOPPEMENT, poursuit son plan d’investissement de MAD 1,5 Md pour l’aménagement d’une zone d’activité économique à Aït Kamra (à 20 minutes d’Al Hoceima). Etalé sur une superficie de 40 ha (dont 27,7 ha cessible), ce site livrable au 1er trimestre 2011 devrait comprendre : • Une zone industrielle sur 18,5 ha, englobant les industries agroalimentaires, les activités de valorisation des produits du terroir et autres activités industrielles ; • Une zone logistique sur 3,9 ha, comprenant des entrepôts et des services logistiques supports pour les activités implantées ; • Une zone d’activité commerciale sur 2,3 ha, abritant des concessionnaires ainsi que la vente en gros de matériaux de construction (quincaillerie, sanitaires, showrooms, etc.) ; • Une zone artisanale sur 1,7 ha, devant être composée de hangars et d’ateliers ainsi que des métiers de menuiserie de bois et métallique, la fabrication de meubles, le travail du marbre, la verrerie, etc. ; • Une zone tertiaire (bureaux et animation) sur 0,3 ha, comprenant des agences bancaires, une facility management (gestion globale des fonctions support de l'entreprise par des prestataires de services tiers spécialisés), une restauration collective, un business center, des espaces spécialisés pour la formation et les meetings, etc. ; • Et, une zone d’équipements techniques sur 1 ha. Grande distribution MARJANE : Ouverture d’un nouveau hypermarché à Béni Mellal La filiale distribution du Groupe ONA, MARJANE, a procédé en juillet à l’ouverture d’un nouvel hypermarché à BENI MELLAL situé sur un terrain de 2,5 ha. Nécessitant un investissement global de M MAD 100 et doté d’un parking d’une capacité de 350 places, le nouvel hypermarché comprend une surface de vente de 4 500 m² et une galerie marchande de 20 commerces. Ce projet devrait permettre la création de près de 600 emplois directs et indirects. Des travaux devraient permettre d’accroître la surface de vente à 8 000 m² et de porter la capacité du parking à 650 places durant les prochaines années. Après cette nouvelle ouverture, MARJANE dispose désormais de 23 magasins à travers le Royaume. ANALYSE & RECHERCHE 21
  22. 22. Mensuel Août 2010 Faits marquants Infrastructures touristiques KENZI CLUB AGDAL MEDINA : 10ème centre de la chaine hôtelière L’hôtel cinq étoiles KENZI CLUB AGDAL MEDINA a été inauguré aux pieds de l’Atlas au sud de Marrakech. Composé de 314 chambres dont 60 suites juniors réparties sur 9 Riads, ce Club comprend également un spa et un centre de fitness, un centre de conférences et une salle polyvalente ainsi que plusieurs terrains de sport. Créé en 1988, KENZI est l’un de plus importants groupes hôteliers opérant au Maroc. Il compte aujourd’hui 10 hôtels de catégories 4* et 5* avec une capacité globale de 1 564 chambres. Eau & Électricité LYDEC : Mise à sa disposition de 85 ha de terrains par la mairie de Casablanca pour des projets d’équipement La mairie de Casablanca aurait donné son accord pour mettre à la disposition de LYDEC plus de 85 ha de terrains, financés par le fonds de travaux, dédiés à des projets d’équipements. Il s’agit de projets de dépollution et de lutte contre les inondations comprenant notamment (i) 2 stations de pompage sur 986 m², (ii) un ré- servoir d’eau sur 15 000 m², (iii) 5 bassins d’orage sur 126 574 m², (iv) une station de prétraitement sur 28 400 m², (v) une station de traitement sur 701 266 m² et (vi) un poste électrique sur 2 000 m². Autres PRODEC : Investissement de M MAD 150 pour la construction de sa nouvelle usine installée à la commune Lakhyayta En vue de réduire l’intervention humaine dans le processus de production de peinture, jugé dangereux, PRODEC a procédé à la construction de l’usine la plus automatisée d’Afrique. Situé dans la commune de LAKHYAYTA, la nouvelle unité devrait couvrir une superficie de 17 000 m2 étalé sur 7 hectares. Cette usine devrait être opérationnelle à la fin de la période estivale et nécessite une enveloppe de M MAD 150 sur les douze mois de sa mise en œuvre et M MAD 100 supplémentaires durant les 3 prochaines années. PRODEC aurait bénéficié d’une contribution financière de 30% de la part du Département de l’Environnement, à travers le Fonds de Dépollution Industrielle (FODEP). ANALYSE & RECHERCHE 22
  23. 23. Mensuel Août 2010 Faits marquants YAZAKI : Projet de construction d’un 2ème site à Kénitra dédié à la fabrication de câblage automobile pour une enveloppe de M MAD 236 Présent depuis près de 2 mois dans un local provisoire dans la zone industrielle de Bir Rami, le Groupe Japonais YAZAKI devrait procéder dans les prochains mois à l’ouverture d’une nouvelle usine à Kenitra, dédiée à la fabrication de câblage automobile. Située sur une superficie globale de 4 hectares et nécessitant un investissement de M MAD 236, cette nouvelle usine devrait employer à terme près de 1 600 personnes. La totalité de la production de câbles électriques devrait être destinée vers l’Angleterre pour l’équipement des marques JAGUAR et LAND ROVER. Il est à rappeler que le Groupe Japonais dispose depuis l’année 2000 d’une autre usine à Tanger, dont les produits sont destinés aux constructeurs NISSAN, PEUGEOT et CITROËN. ANALYSE & RECHERCHE 23
  24. 24. Mensuel Août 2010 Faits marquants Opérations sur le Capital Augmentations de capital BMCE BANK : Augmentation de capital réservée à BFCM pour MAD 2,5 Md Le Conseil d’administration du Groupe BMCE BANK a décidé de convoquer les actionnaires en vue de délibérer sur l’augmentation de capital réservée à son deuxième actionnaire de référence la BANQUE FEDERATIVE DU CREDIT MUTUEL –BFCM-. L'augmentation de capital porte sur un total de 10 712 000 actions qui seront émises selon les modalités suivantes : • Prix de souscription : MAD 235 par action ; • Prime d’émission : MAD 225 par action ; • Montant de l’augmentation du capital social : MAD 2,5 Md ; • Date de jouissance : 1er janvier 2010 ; • Période de souscription : A compter du 8 septembre, la clôture se fera en temps opportun par le soin du mandataire spécial. CIMENTS DE L’ATLAS : Renforcement des fonds propres de M MAD 200 Au terme de l’Assemblée Générale Extraordinaire tenue le 30 juin 2010, la société CIMENTS DE L’ATLAS –CIMAT- a procédé à l’augmentation de son capital à hauteur de M MAD 200 en numéraire pour le porter à M MAD 800 suite à la création de 2 millions de nouvelles actions de valeur nominale MAD 100 chacune, libérées au quart. Créée en 2008, CIMAT, filiale du Groupe SEFRIOUI, est en cours de réalisation de deux cimenteries à Ben Ahmed et à Beni Mellal pour une capacité de 1,6 MT chacune pour un investissement global de MAD 5 Md. L’unité de Ben Ahmed a démarré l’activité broyage le 24 avril dernier. MEDZ SA : Augmentation du capital de M MAD 194 pour le porter à M MAD 894 La société MEDZ, filiale du Groupe CDG, vient d’augmenter son capital de M MAD 194, passant de M MAD 700 à M MAD 894. Cette opération a été réalisée par le biais de la création de 1 940 000 actions nouvelles d’une valeur nominale de MAD 100 chacune et ce, par incorporation d’une partie des bénéfices de l’exercice. ANALYSE & RECHERCHE 24
  25. 25. Mensuel Août 2010 Faits marquants ADDOHA : Succès de l’augmentation de capital Les résultats techniques de l’augmentation de capital d’ADDHA dont la souscription s’est étalée du 15 juillet au 12 août 2010 se présentent comme suit : Au terme de cette opération, il ressort que le principal actionnaire, M. Anas SE- FRIOUI, voit sa part dans le capital se diluer, passant de 61,74% à 56%. BALIMA : Augmentation du capital social de M MAD 17,44 à MAD 34,88 par incorporation de réserves A l’issue de l’Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de BALIMA tenue le 29 Juin 2010, les résolutions suivantes ont été approuvées : • Augmentation de capital de MAD 17 440 000 à MAD 34 880 000 par incorporation de réserves ; • Élévation de la valeur nominale de MAD 100 à MAD 200 ; • Enfin, division de la valeur nominale de MAD 200 à MAD 20. Ces résolutions devraient prendre effet au niveau de la Bourse de Casablanca le mardi 7 septembre 2010. ANALYSE & RECHERCHE 25
  26. 26. Mensuel Août 2010 Faits marquants Programmes de rachat SNEP : Feu vert pour un nouveau programme de rachat de ses propres actions en Bourse SNEP a obtenu, en date du 5 Août 2010, le visa du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières -CDVM- pour le renouvellement du programme de rachat de ses propres actions, afin de régulariser le cours de son titre en Bourse. Les caractéristiques de ce programme se présentent comme suit : • Prix maximum d’achat : MAD 600 par action ; • Prix minimum de vente : MAD 380 par action ; • Nombre maximum d’actions à détenir : 120 000 actions, soit 5% du capital de la société ; • Somme maximale à engager : MAD 72 000 000 ; • Calendrier de l’opération : Du 1er Septembre 2010 au 29 Février 2012. Ce programme a été approuvée par l’Assemblée Générale Ordinaire tenue le 24 août 2010. CGI : Convocation des actionnaires en AGO afin d’autoriser l’émission d’un ou de plusieurs emprunts obligataires pour un montant maximum de MAD 3 Md La CGI convoque ses actionnaires en Assemblée Générale Ordinaire en date du 20 septembre 2010 en vue de délibérer sur l’émission d’un ou de plusieurs emprunts obligataires pour un montant maximum de MAD 3 Md. Les modalités de cette émission seraient arrêtées par le Conseil d’Administration de la société suite à l’approbation de ses actionnaires. Compte tenu de ces nouveaux éléments, le gearing de la CGI devrait se monter à plus de 80% contre près de 40% à fin 2009. Introductions/retraits en Bourse ONA / SNI : Radiation des deux titres de la cote La radiation des titres ONA et SNI a été effectuée à la clôture de la séance du 19 août 2010. Pour rappel, les résultats techniques des OPRs ayant porté sur les deux actions sont résumés dans le tableau ci-dessous : Titres visèes par l'offre Titres présentés Nombre de En % du Montant maximal de En % du Montant maximal de cédants En nombre En nombre capital l'opération (en MAD) capital l'opération (en MAD) ONA 8 663 680 49,61% 14 295 072 000 4 144 270 23,73% 6 838 045 500 1 478 SNI 4 071 421 37,35% 7 735 699 900 1 890 847 17,35% 3 592 609 300 1 155 ANALYSE & RECHERCHE 26
  27. 27. Mensuel Août 2010 Faits marquants Concrètement, ce double delisting devrait aboutir à la réduction de la capitalisation boursière de la Place de Casablanca de plus de MAD 46,0 Md. Émissions obligataires RISMA : Convocation des actionnaires à l’AGE prévue le 27 septembre 2010 afin d’autoriser l’émission d’obligations remboursables en actions de M MAD 350 RISMA convoque ses actionnaires en Assemblée Générale Extraordinaire en date du 27 septembre 2010 afin de délibérer sur ce qui suit : • Autorisation d’émission d’obligations remboursables en actions -ORA- d’un montant nominal global maximum de M MAD 350 avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires ; • Délégation de tous les pouvoirs au Directoire à l’effet de fixer les modalités et caractéristiques des ORA ; • Autorisation d’augmentation du capital social par émission d’actions en remboursement des ORA ; • Suppression du droit préférentiel de souscription des actionnaires aux actions à émettre en remboursement des ORA ; • Délégation de tous les pouvoirs au Directoire à l’effet de fixer les modalités de l’augmentation du capital social par émission d’actions en remboursement des ORA, d’en constater la réalisation et de procéder à la modification corrélative des statuts. ANALYSE & RECHERCHE 27
  28. 28. Mensuel Août 2010 Sélection de valeurs BMCE Capital Bourse Un portefeuille dépassant toujours son Benchmark Au terme du mois d’août 2010, la performance du Portefeuille BMCE Capital Bourse surperforme largement les bénéfices de son indice de référence, le MASI-RB. En effet, tandis que le MASI-RB progresse de +15,97% depuis le début de l’année, le Portefeuille BKB cumule des gains de +23,81% en 2010, dépassant son Benchmark de 7,8 points. Perf PTF BKB vs MASI RB à fin août 2010 Base 100 130 126 122 118 114 110 106 102 98 31/12 31/1 28/2 31/3 30/4 31/5 30/6 31/7 31/8 PTF BKB MASI RB Notons que durant le mois d’août 2010, et suite à la radiation de ONA et de SNI de la cote, le portefeuille a fait l’objet des remaniements tactiques suivants : • Radiation de ONA et SNI pour une pondération globale de 6,1% ; • Introduction de SAMIR à hauteur de 2,5% et de STOKVIS de 1,4% ; • Et, renforcement de CGI de 1%, de AUTOHALL de 0,8% et de BCP de 0,37%. ANALYSE & RECHERCHE 28

×