0 1AVR
TRENDS-LE SHWOPPING-HUMANBRAND-CONTAINER DE PROXIMITé-OMNICANALITé: LES LOCKERSNOUVEAUXCONCEPTS-ATTENDANT CAFé-100% CHOCOL...
LE SHWOPPINGLE FAITNé de la contraction du verbe anglais swap (échan-ger) et du mot shopping, « le shwopping » consisteà a...
HUMANBRANDLE FAITDes mannequins à la taille plus réaliste, c’est l’initiative desgrands magasins suédois Alhens qui souhai...
LE CONTAINER DE PROXIMITELE FAITImaginée par deux étudiantes américaines, Stockbox estune épicerie-container implantée dan...
OMNICANALITÉ: LES LOCKERSLE FAITÀ défaut de posséder ses propres magasins, Amazon an-nonçait récemment qu’il comptait géné...
OUVEAUXCONCEPTS ATTENDANTLONDRES GRANDE BRETAGNEDes toilettes publiques qui deviennent des endroitsgastronomiques.L’heure ...
OUVEAUXCONCEPTS 100% CHOCOLAT CAFÉTOKYO JAPON100% Chocolate Cafe est un concept lancé par lacélèbre marque de chocolat Jap...
OUVEAUXCONCEPTS TECH2GOSYDNEY AUSTRALIEVoici le nouveau magasin Tech2Go situé dans leterminal 2 de l’aéroport de Sydney.Im...
OUVEAUXCONCEPTS THE BROKEN ARMPARIS FRANCEUne référence au pape du ready-made à MarcelDuchamp, souhaitée parle le trio « D...
OUVEAUXCONCEPTS DREAM bANKWISCONSIN USAIci le nouveau flagship de la banque DreamBanksitué à Madison Wisconsin USA.Imaginé...
OUVEAUXCONCEPTS CARREFOUR BIOPARIS FRANCELe 1er magasin test Carrefour Bio vient d’ouvrirdans le 12éme arrondissement de P...
OUVEAUXCONCEPTS LOT OF COLORSMADRID ESPAGNELots of colors est un concept de ‘’boutique cosy’’et une promesse pleine de cou...
LA FIN DES TICKETS DE CAISSE ?LECLERC LANCE LE TICKET DE CAISSE ÉLéCTRONIQUE Après l’avoir testé dans une dizaine de point...
LEROY MERLIN CATALOGUE + APPLICATIONLeroy merlin intègre la disponibilité des produitsdans son catalogueL’enseigne de bric...
GOOGLE SHOPPING EXPRESSLE NOUVEAU SERVICE POUR ATTAQUER AMAZONÀ ce jour, l’expérience se limite à la ville de San Fran-cis...
GAMEDIA, CRÉER UN JEU EN POINT DE VENTEDernière innovation de NOVIRIS Studio, GAMEME-DIA est une solution simple pour crée...
LES CHIFFRES DU DRIVELES CHIFFRES À RETENIR:- le taux de pénétration : 8 français sur 10 ont undrive à moins de 10 minutes...
KIABI LANCE SA FAN SELECTIONUNE EXPÉRIENCE SHOPPER ON - OFFLINE et FACEBOOKKiabi et son agence ‘On prend un café’ pilotent...
NIKE NEW YORK UNE EXPÉRIENCE ENGAGEANTERETRANSCRIPTION DE L’HISTOIRE DE LA AIR MAXL’agence Superhuman a développé un mur m...
MY PERSONAL STYLIST PAR BOX TECHNOLOGIESPERSONAL SHOPPER EN ECRAN GEANT INTERACTIFL’agence Box technologies vient de mettr...
APPLICATION MARSCRÉER SES PROPRES CONTENUS EN RÉALITÉ AUGMENTÉEDes services comme  «  Layar  »  ou  «  Touch-code » permet...
LE PHÉNOMÉNE « PHYGITAL »« PHYGITAL » ?Il s’agit en fait de la contraction des mots « phy-sique » et « digital », lequel t...
LE PRIX PRITZKER D’ARCHITECTURE 2013POUR TOYO ITOLe très prestigieux prix d’architecture Pritzker 2013a été décerné au Jap...
SALON SHOP INNOVATION 2013Les 3 et 4 avril prochains à Paris – Porte de Ver-sailles se déroulera l’édition 2013 du Salon S...
CHANEL N°5 S’EXPOSE AU PALAIS DE TOKYOFan de la maison Chanel, de son histoire et de sesproduits, rendez-vous du 5 mai au ...
EXPOSITION MARCEL BREUERRedécouvrir les fondamentaux du design à traverscette exposition sur Breuer (1902-1981) à la cité ...
À SUIVRE...Intangibles SAS30, Bd Saint Jacques75014 ParisTél. : 01 45 35 76 28Mail : info@intangibles.frInternet : www.int...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Newsletter INTANGIBLES Billet N°1

329 vues

Publié le

0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
329
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Newsletter INTANGIBLES Billet N°1

  1. 1. 0 1AVR
  2. 2. TRENDS-LE SHWOPPING-HUMANBRAND-CONTAINER DE PROXIMITé-OMNICANALITé: LES LOCKERSNOUVEAUXCONCEPTS-ATTENDANT CAFé-100% CHOCOLOAT CAFé-TECHGO-THE BROKEN ARM-DREAM BANK-CARREFOUR BIO-LOT OF COLORSFUTURE RETAIL-FIN DES TICKETS DE CAISSES?-LEROY MERLIN CATALOGUE + APP-GOOGLE SHOPPING EXPRESS-GAMEDIA-LES CHIFFRES DU DRIVE-KIABI, LA FAN SéLECTION-NIKE, HISTOIRE DE AIR MAX EN PDV-BOX TECHNOLOGIES, PERSONAL SHOPPERBONUS-MARS, APP DE RéALITé augmentée-LE PHéNOMèNE «PHYGITAL»-PRIX PRITZER 2013SAVE THE DATE-SALON SHOP INNOVATION-CHANEL N°5-MARCEL BREUERETTESEMAINE
  3. 3. LE SHWOPPINGLE FAITNé de la contraction du verbe anglais swap (échan-ger) et du mot shopping, « le shwopping » consisteà apporter ses vêtements usagés en boutique et àrécupérer, en échange, des bons d’achats ou autresavantages à réinvestir dans l’acquisition des pro-duits neufs. Une nouvelle façon de consommer quine cesse de se développer. Après Mark & spencer(en Angleterre), H&M s’y intéresse à son tour: du18 au 22 Février dernier, l’enseigne proposait enFrance son premier programme de collecte de vê-tements.RENDSDéCOUVRIRL’ANALYSELe phénomène du « Shwopping » prend aujourd’huiune dimension grand public avec des opérationscomme celles imaginées par M&S ou H&M.Outre le reflet de la volonté de ces enseignes detoujours chercher à innover dans leur relation-clientpour attirer l’attention et maintenir leur consom-mateurs en éveil, ces initiatives viennent confirmerl’installation d’un nouvel imaginaire de consom-mation où chaque produit, même en « fin de vie »,conserverait une part de valeur. Une part de va-leur monétaire lorsqu’il devient un stimulant pourl’achat d’un produit neuf et/ou une part de valeursociale lorsqu’il devient support d’un geste caritatifou écologique. Ne viennent-elles pas, aussi, révélerla préoccupation actuelle des enseignes du monderéel de se doter de spécificité inatteignables parles acteurs du net ? L’œil by laser
  4. 4. HUMANBRANDLE FAITDes mannequins à la taille plus réaliste, c’est l’initiative desgrands magasins suédois Alhens qui souhaitent que lessilhouettes des mannequins soient plus proches de cellesde ses clientes. Si l’on accuse souvent les magazines dene pas mettre en scène des silhouettes de femmes « nor-males », les marques ont aussi leur rôle à jouer pour unemeilleure représentation de la silhouette de toutes lesfemmes. L’initiative a eu immédiatement son effet parmiles réseaux sociaux. Bon nombre de clientes ont saluél’action, n’hésitant pas à rappeler que les formes, les ron-deurs étaient beaucoup plus représentatives.Une belle initiative à saluer.RENDSDéCOUVRIRL’ANALYSEUne initiative dans la lignée de la tendance « HumanBrand». Même si cela pas un nouveau thème, les consommateursportent plus que jamais leur attention à et le comporte-ment des marques. Environ 85% des consommateurs dumonde entier attendent que les entreprises activementdans la promotion du bien être individuel et collectif(Source : Havas Media, novembre 2011).Les consomma-teurs sont de plus en plus conscients de la compatibilitépossible entre profit et personnalité (pensez à Zappos,Patagonia, , Ben & , Michel et Augustin, Zalando, et plusencore). Toutes ces sociétés réussissent en étant raison-nables, utiles, divertissantes ou un tant soit peu humaines. De ce fait, les consommateurs se détourneront de plusen plus des marques traditionnelles, ennuyeuses et im-personnelles.L’œil by laser
  5. 5. LE CONTAINER DE PROXIMITELE FAITImaginée par deux étudiantes américaines, Stockbox estune épicerie-container implantée dans le quartier deSouth Park à Seattle, une zone urbaine souvent quali-fiée de désert alimentaire qui contraint ses habitants àprendre leur voiture pour faire leurs courses. L’idée deStockbox est d’ouvrir un endroit familier pour redonnerdu lien à la communauté locale tout en proposant deslégumes du potager, des œufs frais, de la viande et desproduits d’épicerie livrés directement par les producteurslocaux. Fort du succès de cette première boutique, uneseconde s’est ouverte à l’ouest de Seattle, dans le quar-tier de Delridge.RENDSDéCOUVRIRL’ANALYSEAlors que tout le monde s’accorde aujourd’hui pour re-connaître les vertus du «consommer local», l’exemple deStockbox vient lui donner une forme facilement envisa-geable dans notre quotidien : et si l’on imaginait, dans nosvilles, des containers de vente à disposition des produc-teurs locaux ? Facile à installer, pratique, mobile, respec-tueux de son environnement, le container constitue  unsignal fort, facilement identifiable  et à même de créerl’événement. Placé dans des zones isolées, il contribueà leur revitalisation et vient simultanément apporter uneréponse à la quête actuelle d’une alimentation de qua-lité. Déjà repéré à Londres pour accueillir des enseignesbranchées, le container, par son format dé-standardisé etsa capacité à s’installer au plus près des populations, n’in-carnerait-il pas une des figures possibles du commercede demain ? L’œil by laser
  6. 6. OMNICANALITÉ: LES LOCKERSLE FAITÀ défaut de posséder ses propres magasins, Amazon an-nonçait récemment qu’il comptait généraliser l’installationde casiers de retrait des produits commandés sur son sitedans des enseignes du monde réel. Celles-ci recevrontune contrepartie financière… ainsi que l’assurance de bé-néficier d’un trafic supplémentaire… L’initiative, démarréeaux Etats-Unis fin 2012 chez Staples (enseigne d’électro-nique grand public), devrait se poursuivre en Europe au-près de la chaîne alimentaire Spar.RENDSDéCOUVRIRL’ANALYSEOutre une preuve supplémentaire du rapprochement duvirtuel (en quête de visibilité) et du réel (en quête de mo-dernité), l’initiative d’Amazon est à lire comme le signeémergent d’une nouvelle organisation du commerce.Après les «shops in the shops», voici les «cases in theshop» comme manière pour les enseignes du net d’êtreprésentes au sein des magasins. Ni point-relais (souventchez des commerçants indépendants ou bien dans deslieux spécifiques), ni drive (situés hors des lieux d’achats),les casiers d’Amazon viennent inventer un nouveau ritede consommation. Demain, ceux-ci entreront ainsi dansun magasin sans avoir (à-priori…) l’intention d’y acheterquelque chose, simplement pour y récupérer un achatfait ailleurs. Un « cross-canal » inattendu et une nouvellemotivation pour se rendre dans une enseigne ? L’œil by laser
  7. 7. OUVEAUXCONCEPTS ATTENDANTLONDRES GRANDE BRETAGNEDes toilettes publiques qui deviennent des endroitsgastronomiques.L’heure est vraisemblablement aux rénovations,.Aujourd’hui rebaptisées Attendant Cafe, ces an-ciennes toilettes publiques ont été transformées ensnack-bar dédié à la sandwicherie gastronomique.
  8. 8. OUVEAUXCONCEPTS 100% CHOCOLAT CAFÉTOKYO JAPON100% Chocolate Cafe est un concept lancé par lacélèbre marque de chocolat Japonais Meiji.L’environnement de ce lieu a été conçu par Masa-michi Katayama du Studio Wonderwall, situé à To-kyo (Japon) La led met en valeur la décoration ori-ginale de cet établissement. A découvrir en imagedans la suite de l’article.
  9. 9. OUVEAUXCONCEPTS TECH2GOSYDNEY AUSTRALIEVoici le nouveau magasin Tech2Go situé dans leterminal 2 de l’aéroport de Sydney.Imaginé par Thoughtspace ce concept de vente audétail spécialisé dans l’accessoire de voyage. 
  10. 10. OUVEAUXCONCEPTS THE BROKEN ARMPARIS FRANCEUne référence au pape du ready-made à MarcelDuchamp, souhaitée parle le trio « De jeunes gensmodernes ».C’est l’histoire presque banale de trois provinciauxmontés à Paris qui fondent en 2009 un sitede-jeunesgensmodernes.com, sur ­lequel ils partagentleurs envies. Quatre ans plus tard, Anaïs, Guillaumeet Romain matériali sent leur projet en ouvrant unlieu à leur image, celle de trentenaires dans la mou-vance arty-mode. Un magasin multimarques à ti-roirs avec un air de petit quartier londonien dansce coin du haut Marais.
  11. 11. OUVEAUXCONCEPTS DREAM bANKWISCONSIN USAIci le nouveau flagship de la banque DreamBanksitué à Madison Wisconsin USA.Imaginé par Chute Gerdeman. Ce concept debanque est innovant car il comprend les nouvellesdemandes des jeunes consommateurs. Un lieu lu-dique et confortable. 
  12. 12. OUVEAUXCONCEPTS CARREFOUR BIOPARIS FRANCELe 1er magasin test Carrefour Bio vient d’ouvrirdans le 12éme arrondissement de Paris prêt de lagare de Lyon.Avec des produits bio «à prix attractifs» en fruitset légumes, pains, produits frais et épicerie  sousmarques nationales et MDD Carrefour.Carrefour s’engage en développement durableet respect de l’environnement avec des meublesfroids , éclairage LED, vente en vrac, économiserd’emballages, et cabas en coton réutilisables.
  13. 13. OUVEAUXCONCEPTS LOT OF COLORSMADRID ESPAGNELots of colors est un concept de ‘’boutique cosy’’et une promesse pleine de couleurs.Une boutique ‘’cousine’’ de Decathlon assortie uni-quement de produits des marques de l’enseigneFrançaise : Queshua, Kalenji, Domios avec une si-gnature ‘’the cheek cousin of Decathlon’‘.
  14. 14. LA FIN DES TICKETS DE CAISSE ?LECLERC LANCE LE TICKET DE CAISSE ÉLéCTRONIQUE Après l’avoir testé dans une dizaine de points devente, Leclerc lance, dans tout son réseau, le ticketde caisse électronique. Le système est simple : finile papier imprimé, les clients reçoivent directementl’information sur leur boîte mail.Seuls les volontaires, détenteurs de la carte de fidé-lité de l’enseigne, peuvent bénéficier de ce service.Il n’est donc ni obligatoire ni généralisé.Cette tentative de dématérialisation du ticket decaisse, aussi novatrice qu’elle soit, n’en est pas pourautant inédite. Spécialisé dans les produits frais, lemagasin O’Tera, ex-Ferme du Sart (dans le Nord),l’expérimente déjà depuis plusieurs années. lineaires.comUTURERETAILDéCOUVRIR
  15. 15. LEROY MERLIN CATALOGUE + APPLICATIONLeroy merlin intègre la disponibilité des produitsdans son catalogueL’enseigne de bricolage propose désormais de vé-rifier la disponibilité de ses produits en temps réelsur son catalogue. Pour ce faire, le support papierest couplé avec l’application mobile. relationclientmag.frUTURERETAILDéCOUVRIR
  16. 16. GOOGLE SHOPPING EXPRESSLE NOUVEAU SERVICE POUR ATTAQUER AMAZONÀ ce jour, l’expérience se limite à la ville de San Fran-cisco. En ligne, les habitants peuvent commanderdes produits alimentaires, comme des  jouets  oudes vêtements proposés par les plus grandes en-seignes spécialisées. Pour l’instant, Google assureune livraison gratuite le jour même de la com-mande, dans un galop d’essai qui devrait s’étendretrès rapidement, si l’on en croit Tom Fallows, direc-teur des produits de Google, sur son blog: «C’estun service de livraisons locales qui, nous l’espérons,vous permettra de recevoir vos achats en ligne lejour même et à peu de frais. C’est un service de li-vraisons locales qui, nous l’espérons, vous permet-tra de recevoir vos achats en ligne le jour même età peu de frais.Bataille de titans:En misant sur «la fin des trajets de l’autre côté dela ville simplement pour faire des courses», TomFallows joue sur la fibre écolo de la populationde San Francisco, particulièrement sensible à cetargument. Mais l’aspect gratuit de la livraison n’apas vocation à demeurer ainsi et Google réserveencore sa réponse sur la question du prix qui seraappliqué après cette période d’essai. Cette bataillede géant, qui inclut évidemment Amazon , toucheaussi Walmart qui a lancé un test pour un servicesimilaire il y a quelques mois. lsa-conso.frUTURERETAILDéCOUVRIR
  17. 17. GAMEDIA, CRÉER UN JEU EN POINT DE VENTEDernière innovation de NOVIRIS Studio, GAMEME-DIA est une solution simple pour créer un jeu enpoint de vente, sur le web et Facebook.OBJECTIF 1 : Fini les bulletins papier !OBJECTIF 2 : Un parcours client méga simple. OBJECTIF 3 : Une Web Apps générique mais customisée à vos couleurs ! OBJECTIF 4 : Un accès aux statistiques en temps réel.  OBJECTIF 5 : Aller encore plus loin…  OBJECTIF 6 : Une scénarisation de jeu sur écran TV et un tirage au sort grâce à un iPad transformé en télé commande. noviris.comUTURERETAILDéCOUVRIR
  18. 18. LES CHIFFRES DU DRIVELES CHIFFRES À RETENIR:- le taux de pénétration : 8 français sur 10 ont undrive à moins de 10 minutes de chez eux...quand onpense que le format n’existe vraiment que depuis2 ans... - le panier moyen 90 € pour 44 €  en hyper. Un peuen contradiction avec le chiffre Kantar qui le situeenviron à 67 €. Mais en tout cas non seulement leformat fait mal aux hyper, mais il va les assécher ennombre de visites. Les gens ne dépensent pas plusmais mieux... et stocke. - 170 commandes jour en moyenne à traiter pourun solo ou accolé et 65 pour un ‘’point de retrait».- pour l’assortiment, un gros écart entre solo ouaccolé qui proposent 3 à 10 000 références pour15 à 25 000 pour les points de retrait, ce qui est lo-gique puisque c’est l’assortiment d’un magasin auformat super. Ceci expliquant que pour le picking,un outil d’accompagnement avec des outils dédiasest essentiels, non pas pas le nombre de paniers àpréparer par jour, mais le nombre de références àprendre en compte et les kilomètres évités par lepersonnel préparateur.- 50 minutes de préparation en mode picking sansoutil... on comprend les problème de rentabilité duformat.  le-furet-du-retail.comUTURERETAILDéCOUVRIR
  19. 19. KIABI LANCE SA FAN SELECTIONUNE EXPÉRIENCE SHOPPER ON - OFFLINE et FACEBOOKKiabi et son agence ‘On prend un café’ pilotent, cemois ci, l’opération Fan Selection.La campagne repose sur une application Facebook,recensant une sélection de produits que les inter-nautes peuvent liker, et un déploiement physiquesur le point de vente de Villeneuve d’Asq, où unezone du même nom, reprenant les même articles, aété aménagée.Sur cet espace, des écrans de petit format installésà proximité de chaque produit affichent en tempsréel les likes qu’ils génèrent.Une tablette installée dans le magasin, donnantaccès à l’application Facebook, permet égalementaux visiteurs de liker, à leur tour, les habits. ooh-tv.comUTURERETAILDéCOUVRIR
  20. 20. NIKE NEW YORK UNE EXPÉRIENCE ENGAGEANTERETRANSCRIPTION DE L’HISTOIRE DE LA AIR MAXL’agence Superhuman a développé un mur mul-ti-touch pour les principaux point de vente de lamarque Nike. Cet écran est un jeu de mosaïquegéante retrace l’histoire de la fameuse chaussureAir Max et le succès des nouvelles versions . generation-tactile.comUTURERETAILDéCOUVRIR
  21. 21. MY PERSONAL STYLIST PAR BOX TECHNOLOGIESPERSONAL SHOPPER EN ECRAN GEANT INTERACTIFL’agence Box technologies vient de mettre en placedans la une écran géant pour créer sa shoppinglist. Cet initiative vient compléter cette essor desécrans personal shopper: exemple de j.crew avecses iPad. generation-tactile.comUTURERETAILDéCOUVRIR
  22. 22. APPLICATION MARSCRÉER SES PROPRES CONTENUS EN RÉALITÉ AUGMENTÉEDes services comme  «  Layar  »  ou  «  Touch-code » permettaient déjà au grand public d’enrichirleur expérience grâce à la réalité augmentée.Aujourd’hui,l’entreprisebostonienne PARWorks’ vaplus loin avec l’application mobile « Mars ».Mars fonctionne avec la reconnaissance d’imageet permet d’interagir avec n’importe quel objet dumonde physique (une fenêtre d’appartement, unautoradio…).Une fois l’objet choisi, les utilisateurs peuvent luiassocier les contenus de leur choix (vidéos, textesetc.). Contenus qui seront visibles par l’ensembledes utilisateurs de l’application.L’intérêt de Mars réside dans la possibilité donnéeau grand public de générer du contenu en AR etnon plus seulement de le consulter.Un mécanisme qui pourrait bénéficier aux com-merçants souhaitant donner vie à leurs vitrines ouà des lieux touristiques. The Digital News Digest By MarcelONUSDéCOUVRIR
  23. 23. LE PHÉNOMÉNE « PHYGITAL »« PHYGITAL » ?Il s’agit en fait de la contraction des mots « phy-sique » et « digital », lequel traduit la convergence,le mélange, la superposition du monde physique etdu monde digital.Un phénomène qui s’opère de plus en plus et quin’a certainement pas finit de nous étonner, voire debouleverser beaucoup de domaines. Ci-joint unevidéo montrant un exemple très intéressant de dis-positif phygital doté d’un écran tactile.Réalisé pour le lancement de l’Audi Q3 en Chine,ce dispositif permet de décorer virtuellement unevéritable Audi en dessinant sur un écran tactile àl’aide d’un stylet. Les motifs dessinés sur le modèlevirtuel qui est affiché sur l’écran sont alors recréésdirectement sur l’automobile grâce à un systèmede video-projection. generation-tactile.comONUSDéCOUVRIR
  24. 24. LE PRIX PRITZKER D’ARCHITECTURE 2013POUR TOYO ITOLe très prestigieux prix d’architecture Pritzker 2013a été décerné au Japonais Toyo Ito, 71 ans, a annoncédimanche 17 mars le jury de la Fondation Hyatt. «Al’origine d’extraordinaires réalisations depuis plusde 40 ans, il a bâti avec succès des bibliothèques,des maisons, des parkings, des parcs, des théâtres,des magasins, des bureaux et des pavillons, s’effor-çant à chaque fois d’étendre le champ des possiblesde l’architecture», a salué Lord Palumbo, membredu jury.Diplôme de l’université de Tokyo en 1965, Toyo Ito afondé son propre cabinet d’architectes, baptisé Ur-ban Robot (Urbot), en 1971. L’entreprise, renomméeToyo Ito & Associés huit ans plus tard, a été récom-pensée pour son travail au Japon et dans le mondeentier. «Créateur de bâtiments intemporels» selonle jury du Prix Pritzker, Toyo Ito a su «donner unedimension spirituelle à ses réalisations, et une poé-sie qui transcende tous ces travaux». Le Monde.fr ONUSDéCOUVRIR
  25. 25. SALON SHOP INNOVATION 2013Les 3 et 4 avril prochains à Paris – Porte de Ver-sailles se déroulera l’édition 2013 du Salon ShopInnovation 21, consacré au retail et plus particuliè-rement aux innovations technologiques, au designet au marketing sur le point de vente.  reseau-shopinnovation.fr AVETHEDATEDéCOUVRIR
  26. 26. CHANEL N°5 S’EXPOSE AU PALAIS DE TOKYOFan de la maison Chanel, de son histoire et de sesproduits, rendez-vous du 5 mai au 5 juin 2013,  auPalais de Tokyo pour découvrir l’exposition  n°5Culture Chanel.Une exposition confiée à Jean-Louis Froment, quia également été à l’origine des expositions Cha-nel du Musée d’Etat des Beaux-Arts Pouchkine àMoscou, au  Museum of Contemporary Art à Shan-ghai, au National Art Museum of China à Pékinet de l’Opéra House de Canton. L’exposition n°5culture Chanel, décrypte le parfum n°5 au traversd’oeuvres d’art, de photographies, de films, d’ar-chives et d’objets. palaisdetokyo.com AVETHEDATEDéCOUVRIR
  27. 27. EXPOSITION MARCEL BREUERRedécouvrir les fondamentaux du design à traverscette exposition sur Breuer (1902-1981) à la cité del’architecture et du patrimoine jusqu’au 17 juillet2013.Devenu directeur de l’atelier de meubles du Bau-haus en 1925 avec l’iconique fauteuil Wassily entubes d’acier créé en 1927, il a travaillé dès 1924 lesmeubles en bois massif travaillés, puis les tables gi-gognes en contreplaqué cintré, la chaise longue enbois cintré lamellé créées en 1936, ainsi que tableet chaises.Dédiée également aux réalisations architecturales,cette exposition permet de revisiter le vocabulairegéométrique de Breuer, trait d’union entre son de-sign et son architecture : rectangles couchés, tex-tures, et formes cristallines.Ses principes géométriques se retrouvent parexemple sur la maison Breuer II (New Canaan,Connecticut, 1947/48) l’une de ses 1 ères réalisa-tions de maisons individuelles, sur le siège del’Unesco (Paris, 1952/58) sa 1ère commande de bâ-timent public, sur le Whitney Museum of AmericanArt (New York 1966)ses nombreuses réalisationsaux Etats-Unis comme en Europe citechaillot.frAVETHEDATEDéCOUVRIR
  28. 28. À SUIVRE...Intangibles SAS30, Bd Saint Jacques75014 ParisTél. : 01 45 35 76 28Mail : info@intangibles.frInternet : www.intangibles.frAgenceIntangibles/intangibles/@_Intangibles_

×