ARC
   Apprentissage du
Raisonnement Clinique
       Jean-Loup Castaigne
Plan
  • Historique
  • Raisonnement : novice vs. expert
  • Étapes de l’ARC
  • Mise en place



Jean-Loup Castaigne, oct...
Historique en Médecine




Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
Historique en Médecine

                      Examen clinique exhaustif,
                         système par système




...
Historique en Médecine

                      Examen clinique exhaustif,
                         système par système

   ...
Historique en Médecine

                      Examen clinique exhaustif,
                         système par système

   ...
Historique en Médecine




Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
Historique en Médecine
              1978 : Elstein, Shulman & Spra!a
              (Harvard University Press)




Jean-Lo...
Historique en Médecine
              1978 : Elstein, Shulman & Spra!a
              (Harvard University Press)


         ...
Historique en Médecine




Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
Historique en Médecine
              1985 : Norman (Medical Education)
              Importance de la qualité de la base d...
Historique en Médecine
              1985 : Norman (Medical Education)
              Importance de la qualité de la base d...
Historique en Médecine




Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
Historique en Médecine
    1990 : Schmidt, Norman & Boshuizen (Academic Medecine)
    “Les médecins […] organisent leurs c...
Historique en Médecine
    1990 : Schmidt, Norman & Boshuizen (Academic Medecine)
    “Les médecins […] organisent leurs c...
Historique en Médecine
    1990 : Schmidt, Norman & Boshuizen (Academic Medecine)
    “Les médecins […] organisent leurs c...
Historique en Médecine
    1990 : Schmidt, Norman & Boshuizen (Academic Medecine)
    “Les médecins […] organisent leurs c...
Plan

        • Historique
        • Raisonnement : novice vs. expert
        • Étapes de l’ARC
        • Mise en place


...
Plan

        • Historique
        • Raisonnement : novice vs. expert
        • Étapes de l’ARC
        • Mise en place


...
Raisonnement médical :
   novice vs. expert
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup
d’hypothèses qu’il conduit
     successivement
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup
d’hypothèses qu’il conduit
     successivement
A
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup
d’hypothèses qu’il conduit
     successivement
...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup
d’hypothèses qu’il conduit
     successivement
...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup
d’hypothèses qu’il conduit
     successivement
...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup
d’hypothèses qu’il conduit
     successivement
...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup          L expert a moins
                     ...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup          L expert a moins
                     ...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup          L expert a moins
                     ...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup          L expert a moins
                     ...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup          L expert a moins
                     ...
Raisonnement médical :
           novice vs. expert
  Le novice a beaucoup           L expert a moins
                    ...
Plan

        • Historique
        • Raisonnement : novice vs. expert
        • Étapes de l’ARC
        • Mise en place


...
Plan

        • Historique
        • Raisonnement : novice vs. expert
        • Étapes de l’ARC
        • Mise en place


...
Une séance d’ARC


                                                T
                                                a
   ...
Une séance d’ARC

                                          Tuteur

                                                   T
 ...
Une séance d’ARC

                                          Tuteur

                                                      ...
Une séance d’ARC

                                          Tuteur
      Étudiants
                                       ...
Une séance d’ARC

                                          Tuteur
      Étudiants
                                       ...
Une séance d’ARC

                                          Tuteur
      Étudiants
                                       ...
Les 11 étapes de l’ARC




Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
1. Révélation du motif de consultation

                                                      Tuteur

                    ...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
2. Génération dʼhypothèses précoces

     Je pense à une                  Tuteur
       DAPP. Cʼest
  fréquent et un pruri...
2. Génération dʼhypothèses précoces

      Si lʼalopécie est
  symétrique, cela pourrait          Tuteur
   aussi être un ...
2. Génération dʼhypothèses précoces

                                     Tuteur

                                        ...
2. Génération dʼhypothèses précoces

                                                Tuteur
                              ...
2. Génération dʼhypothèses précoces

                                     Tuteur

                                        ...
2. Génération dʼhypothèses précoces

                                     Tuteur

                                        ...
2. Génération dʼhypothèses précoces

                                               Tuteur
                              C...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
3. Collecte orientée de données

                                     Tuteur

                                            ...
3. Collecte orientée de données

                                     Tuteur

              Le chien se                   ...
3. Collecte orientée de données

                                          Tuteur

              Le chien se              ...
3. Collecte orientée de données

                                       Tuteur

                                          ...
Pourquoi posez-
     3. Collecte orientée de données    vous cette
                                        question?

    ...
Pourquoi posez-
   3. Collecte orientée de données    vous cette
                                      question?

        ...
Dʼaccord. Vous
   3. Collecte orientée de données   pouvez poser
                                    cette question

     ...
Dʼaccord. Vous
     3. Collecte orientée de données   pouvez poser
                                      cette question

 ...
Dʼaccord. Vous
     3. Collecte orientée de données   pouvez poser
                                      cette question

 ...
3. Collecte orientée de données

                                     Tuteur

                                            ...
3. Collecte orientée de données

                                     Tuteur

                                            ...
3. Collecte orientée de données

                                             Tuteur
                                     ...
3. Collecte orientée de données

                                     Tuteur

                                            ...
3. Collecte orientée de données

                                      Tuteur
Le chien boit-il
plus quʼavant?
            ...
À quoi pensez-
    3. Collecte orientée de données  vous en posant
                                     cette question?

 ...
À quoi pensez-
    3. Collecte orientée de données          vous en posant
                                             ce...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
4. Formulation du problème

                                                            Tuteur

                          ...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
5. Évaluation des hypothèses

                                               Tuteur
                                    Qu...
5. Évaluation des hypothèses

                                                         Tuteur
                            ...
5. Évaluation des hypothèses

                                                         Tuteur
                            ...
5. Évaluation des hypothèses

                                                         Tuteur
                            ...
5. Hiérarchisation des hypothèses

                                     Tuteur

                                          ...
5. Hiérarchisation des hypothèses

                                                  Tuteur
                              ...
5. Hiérarchisation des hypothèses

                                                           Tuteur
                     ...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
6. Élaboration dʼun plan dʼexploration
            Je fais un
         examen général
                                    ...
6. Élaboration dʼun plan dʼexploration
            Je fais un
         examen général
                                    ...
Je demande
6.       Élaboration
          une biologie              dʼun plan dʼexploration
           avec CPK,
         ...
Je demande
6.       Élaboration
          une biologie              dʼun plan dʼexploration
           avec CPK,
         ...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
7. Diagnostic le plus probable

                                                      Tuteur

                    Je propo...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
8. Plan du traitement

                                             Tuteur
                 o,pʼ-DDD ou mitotane
         ...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
9. Synthèse

                                                        Tuteur

                                             ...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
10. Bilan du groupe

                                                       Tuteur

                          La systémati...
Les 11 étapes de l’ARC
           1. Révélation du motif de consultation
           2. Génération d’hypothèses précoces
  ...
Plan
  • Historique
  • Raisonnement : novice vs. expert
  • Étapes de l’ARC
  • Mise en place



Jean-Loup Castaigne, oct...
Conclusion
ARC et Cliniques




Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
ARC et Cliniques
   “ La formation clinique prépare à l’exercice de la
   médecine ”




Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
ARC et Cliniques
   “ La formation clinique prépare à l’exercice de la
   médecine ”

   • Les ARC ne remplacent pas les c...
ARC et Cliniques
   “ La formation clinique prépare à l’exercice de la
   médecine ”

   • Les ARC ne remplacent pas les c...
ARC et Cliniques
   “ La formation clinique prépare à l’exercice de la
   médecine ”

   • Les ARC ne remplacent pas les c...
Merci de votre attention
Remerciements
• Dʳ E. Louis
• Bureau pédagogique de la Faculté de Médecine
• Dʳ J. Boniver, Dʳ D....
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Apprentissage Raisonnement Clinique

3 618 vues

Publié le

Présentation faite en octobre 2004 au conseil facultaire de la faculté de médecine vétérinaire de l'université de Liège, Belgique. Les séances d'apprentissage au raisonnement clinique sont une forme d'apprentissage par problème (APP ou PBL).

Publié dans : Formation
1 commentaire
5 j’aime
Statistiques
Remarques
Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
3 618
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
15
Actions
Partages
0
Téléchargements
0
Commentaires
1
J’aime
5
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Apprentissage Raisonnement Clinique

  1. 1. ARC Apprentissage du Raisonnement Clinique Jean-Loup Castaigne
  2. 2. Plan • Historique • Raisonnement : novice vs. expert • Étapes de l’ARC • Mise en place Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  3. 3. Historique en Médecine Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  4. 4. Historique en Médecine Examen clinique exhaustif, système par système Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  5. 5. Historique en Médecine Examen clinique exhaustif, système par système Interprétation des données Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  6. 6. Historique en Médecine Examen clinique exhaustif, système par système Interprétation des données Génération d’hypothèses pertinentes Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  7. 7. Historique en Médecine Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  8. 8. Historique en Médecine 1978 : Elstein, Shulman & Spra!a (Harvard University Press) Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  9. 9. Historique en Médecine 1978 : Elstein, Shulman & Spra!a (Harvard University Press) “Les cliniciens expérimentés et reconnus ne suivent pas du tout ce modèle. Ils utilisent un raisonnement hypothético- déductif ” Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  10. 10. Historique en Médecine Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  11. 11. Historique en Médecine 1985 : Norman (Medical Education) Importance de la qualité de la base de connaissances dans le domaine concerné Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  12. 12. Historique en Médecine 1985 : Norman (Medical Education) Importance de la qualité de la base de connaissances dans le domaine concerné Spécificité de contenu au raisonnement clinique. Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  13. 13. Historique en Médecine Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  14. 14. Historique en Médecine 1990 : Schmidt, Norman & Boshuizen (Academic Medecine) “Les médecins […] organisent leurs connaissances en fonction des tâches à accomplir. […] Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  15. 15. Historique en Médecine 1990 : Schmidt, Norman & Boshuizen (Academic Medecine) “Les médecins […] organisent leurs connaissances en fonction des tâches à accomplir. […] Dans la partie des études qui précède la clinique, les tâches demandées aux étudiants sont essentiellement explicatives, descriptives et causales. Les étudiants créent alors des réseaux de connaissances adaptés […]. Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  16. 16. Historique en Médecine 1990 : Schmidt, Norman & Boshuizen (Academic Medecine) “Les médecins […] organisent leurs connaissances en fonction des tâches à accomplir. […] Dans la partie des études qui précède la clinique, les tâches demandées aux étudiants sont essentiellement explicatives, descriptives et causales. Les étudiants créent alors des réseaux de connaissances adaptés […]. […] confrontésaux premiers patients […] ils réalisent la nécessité de réorganiser [ces réseaux] afin d’effectuer adéquatement leurs nouvelles tâches cliniques : Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  17. 17. Historique en Médecine 1990 : Schmidt, Norman & Boshuizen (Academic Medecine) “Les médecins […] organisent leurs connaissances en fonction des tâches à accomplir. […] Dans la partie des études qui précède la clinique, les tâches demandées aux étudiants sont essentiellement explicatives, descriptives et causales. Les étudiants créent alors des réseaux de connaissances adaptés […]. […] confrontésaux premiers patients […] ils réalisent la nécessité de réorganiser [ces réseaux] afin d’effectuer adéquatement leurs nouvelles tâches cliniques : diagnostiquer, pronostiquer et traiter”. Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  18. 18. Plan • Historique • Raisonnement : novice vs. expert • Étapes de l’ARC • Mise en place Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  19. 19. Plan • Historique • Raisonnement : novice vs. expert • Étapes de l’ARC • Mise en place Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  20. 20. Raisonnement médical : novice vs. expert
  21. 21. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup d’hypothèses qu’il conduit successivement
  22. 22. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup d’hypothèses qu’il conduit successivement A
  23. 23. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup d’hypothèses qu’il conduit successivement A B
  24. 24. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup d’hypothèses qu’il conduit successivement A B C
  25. 25. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup d’hypothèses qu’il conduit successivement A B C D ✔
  26. 26. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup d’hypothèses qu’il conduit successivement A B C D E F G ✔
  27. 27. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup L expert a moins ’ d’hypothèses qu’il conduit d’hypothèses qu’il successivement conduit simultanément A B C D E F G ✔
  28. 28. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup L expert a moins ’ d’hypothèses qu’il conduit d’hypothèses qu’il successivement conduit simultanément A B C D E F G C D B A ✔
  29. 29. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup L expert a moins ’ d’hypothèses qu’il conduit d’hypothèses qu’il successivement conduit simultanément A B C D E F G C D B A ✔ ✔
  30. 30. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup L expert a moins ’ d’hypothèses qu’il conduit d’hypothèses qu’il successivement conduit simultanément A B C D E F G C D B A ✔ ✔
  31. 31. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup L expert a moins ’ d’hypothèses qu’il conduit d’hypothèses qu’il successivement conduit simultanément A B C D E F G C D B A ✔ ✔
  32. 32. Raisonnement médical : novice vs. expert Le novice a beaucoup L expert a moins ’ d’hypothèses qu’il conduit d’hypothèses qu’il successivement conduit simultanément A B C D E F G C D B A ✔ • Hiérarchie des hypothèses ✔ • Examens orientés
  33. 33. Plan • Historique • Raisonnement : novice vs. expert • Étapes de l’ARC • Mise en place Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  34. 34. Plan • Historique • Raisonnement : novice vs. expert • Étapes de l’ARC • Mise en place Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  35. 35. Une séance d’ARC T a b l e a u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  36. 36. Une séance d’ARC Tuteur T a b l e a u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  37. 37. Une séance d’ARC Tuteur T a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  38. 38. Une séance d’ARC Tuteur Étudiants T a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  39. 39. Une séance d’ARC Tuteur Étudiants T Secrétaire a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  40. 40. Une séance d’ARC Tuteur Étudiants T Secrétaire a b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  41. 41. Les 11 étapes de l’ARC Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  42. 42. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  43. 43. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  44. 44. 1. Révélation du motif de consultation Tuteur T Secrétaire a Un caniche mâle de 5 b ans présente des zones Interviewer l sans poils sur le corps initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  45. 45. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  46. 46. 2. Génération dʼhypothèses précoces Je pense à une Tuteur DAPP. Cʼest fréquent et un prurit T pourrait expliquer Secrétaire a les dépilations b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  47. 47. 2. Génération dʼhypothèses précoces Si lʼalopécie est symétrique, cela pourrait Tuteur aussi être un problème endocrinien comme un T cushing ou une Secrétaire a hypothyroïdie… b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  48. 48. 2. Génération dʼhypothèses précoces Tuteur T Je nʼai pas Secrétaire a dʼautres b hypothèses. Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  49. 49. 2. Génération dʼhypothèses précoces Tuteur Quelquʼun désire ajouter une T hypothèse ? Secrétaire a b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  50. 50. 2. Génération dʼhypothèses précoces Tuteur T Secrétaire a b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  51. 51. 2. Génération dʼhypothèses précoces Tuteur T Secrétaire a b Interviewer l Jeinitial à une pense e atopie. a Dispensateur de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  52. 52. 2. Génération dʼhypothèses précoces Tuteur Comment arrivez- vous à cette T hypothèse ? Secrétaire a b Interviewer l Jeinitial à une pense e atopie. a Dispensateur de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  53. 53. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  54. 54. 3. Collecte orientée de données Tuteur T Secrétaire a b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  55. 55. 3. Collecte orientée de données Tuteur Le chien se T gratte-t-il ou se Secrétaire a mord-t-il b beaucoup ? Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  56. 56. 3. Collecte orientée de données Tuteur Le chien se T gratte-t-il ou se Secrétaire a mord-t-il b beaucoup ? Interviewer Le propriétaire ne le l initial voit pas se gratter e mais le chien vit à a Dispensateur lʼextérieur de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  57. 57. 3. Collecte orientée de données Tuteur T Secrétaire a Le chien est-il stérilisé ? b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  58. 58. Pourquoi posez- 3. Collecte orientée de données vous cette question? Tuteur T Secrétaire a Le chien est-il stérilisé ? b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  59. 59. Pourquoi posez- 3. Collecte orientée de données vous cette question? Tuteur Les hormones sexuelles peuvent être une cause T Secrétaire a dʼalopécie. Chez un mâle, je pense à un sertoliome. b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  60. 60. Dʼaccord. Vous 3. Collecte orientée de données pouvez poser cette question Tuteur T Secrétaire a b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  61. 61. Dʼaccord. Vous 3. Collecte orientée de données pouvez poser cette question Tuteur T Secrétaire a Le chien est-il stérilisé ? b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  62. 62. Dʼaccord. Vous 3. Collecte orientée de données pouvez poser cette question Tuteur T Secrétaire a Le chien est-il stérilisé ? b Interviewer l initial e Non Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  63. 63. 3. Collecte orientée de données Tuteur T Secrétaire a b Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  64. 64. 3. Collecte orientée de données Tuteur T Je nʼai pas Secrétaire a dʼautres b questions Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  65. 65. 3. Collecte orientée de données Tuteur Quelquʼun désire ajouter une question ? T Je nʼai pas Secrétaire a dʼautres b questions Interviewer l initial e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  66. 66. 3. Collecte orientée de données Tuteur T Secrétaire a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  67. 67. 3. Collecte orientée de données Tuteur Le chien boit-il plus quʼavant? T Secrétaire a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  68. 68. À quoi pensez- 3. Collecte orientée de données vous en posant cette question? Tuteur Le chien boit-il plus quʼavant? T Secrétaire a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  69. 69. À quoi pensez- 3. Collecte orientée de données vous en posant cette question? Tuteur Le chien boit-il plus quʼavant? T Secrétaire a b l Le propriétaire lʼignore e parce que le chien vit a Dispensateur à lʼextérieur u de données Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  70. 70. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  71. 71. 4. Formulation du problème Tuteur Un caniche mâle de T 5 ans non stérilisé Secrétaire a présente des zones b dʼalopécie. Il nʼy a l pas de prurit… e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  72. 72. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  73. 73. 5. Évaluation des hypothèses Tuteur Quelles hypothèses de diagnostic pourriez- T Secrétaire a vous éliminer ? b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  74. 74. 5. Évaluation des hypothèses Tuteur Quelles hypothèses de diagnostic pourriez- T Secrétaire a vous éliminer ? b l e Jʼélimine la DAPP et la Dispensateur a démodécie. de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  75. 75. 5. Évaluation des hypothèses Tuteur Pourriez-vous expliquez pourquoi T Secrétaire a vous les éliminez ? b l e Jʼélimine la DAPP et la Dispensateur a démodécie. de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  76. 76. 5. Évaluation des hypothèses Tuteur Pourriez-vous expliquez pourquoi T Secrétaire a vous les éliminez ? b l e Lʼalopécie est non Dispensateur a prurigineuse de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  77. 77. 5. Hiérarchisation des hypothèses Tuteur T Secrétaire a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  78. 78. 5. Hiérarchisation des hypothèses Tuteur Pourriez vous hiérarchiser les hypothèses que vous T conservez.Secrétaire a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  79. 79. 5. Hiérarchisation des hypothèses Tuteur Pourriez vous hiérarchiser les hypothèses que vous T conservez.Secrétaire a b Je mettrai le l Cushing en e premier parce que Dispensateur a cʼest un… de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  80. 80. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  81. 81. 6. Élaboration dʼun plan dʼexploration Je fais un examen général Tuteur T Secrétaire a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  82. 82. 6. Élaboration dʼun plan dʼexploration Je fais un examen général Tuteur Cʼest beaucoup trop T Secrétaire a général. Votre question doit coller au geste b sémiologique recherchant l un signe clinique précis. e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  83. 83. Je demande 6. Élaboration une biologie dʼun plan dʼexploration avec CPK, GT, K⁺ Tuteur T Secrétaire a b l e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  84. 84. Je demande 6. Élaboration une biologie dʼun plan dʼexploration avec CPK, GT, K⁺ Tuteur Pourriez-vous justifier T Secrétaire cette question ? Quelle a hypothèse avez-vous en b tête ? À quelle réponse l vous attendez-vous ? e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  85. 85. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  86. 86. 7. Diagnostic le plus probable Tuteur Je propose le cushing parce T que lʼalopécie est bilatérale et Secrétaire a non prurigineuse. La densité b urinaire est de 1001. La biologie l va dans le même sens : les e PAL sont à 450 et … a Dispensateur de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  87. 87. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  88. 88. 8. Plan du traitement Tuteur o,pʼ-DDD ou mitotane T pour nécroser le Secrétaire a cortex surrénalien. On peut aussi utiliser le b kétokonazol ou la l sélégéline… e Dispensateur a de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  89. 89. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  90. 90. 9. Synthèse Tuteur T Secrétaire a Nous nʼavons pas été suffisamment b systématique dans l notre démarche. e Lʼexploration en a a Dispensateur souffert… u de données Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  91. 91. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11. Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  92. 92. 10. Bilan du groupe Tuteur La systématisation de la démarche pose T problème mais les connaissances aussi. a Secrétaire Avant de traiter un cushing, il aurait fallu b vérifier lʼorigine hypophysaire ou l surrénalienne du cushing. Dans la biologie il e aurait fallu ajouter le glucose et faire un rapport cortisol créatine urinaire puis un test Dispensateur a de freination à la dexaméthasone… de données u Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  93. 93. Les 11 étapes de l’ARC 1. Révélation du motif de consultation 2. Génération d’hypothèses précoces 3. Collecte orientée des données cliniques 4. Formulation du problème 5. Évaluation & hiérarchisation des hypothèses 6. Élaboration d’un plan d’exploration 7. Diagnostic probable 8. Plan de traitement 9. Synthèse 10.Bilan du groupe 11.Bilan des lacunes personnelles Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  94. 94. Plan • Historique • Raisonnement : novice vs. expert • Étapes de l’ARC • Mise en place Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  95. 95. Conclusion
  96. 96. ARC et Cliniques Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  97. 97. ARC et Cliniques “ La formation clinique prépare à l’exercice de la médecine ” Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  98. 98. ARC et Cliniques “ La formation clinique prépare à l’exercice de la médecine ” • Les ARC ne remplacent pas les cliniques, ils en font partie. Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  99. 99. ARC et Cliniques “ La formation clinique prépare à l’exercice de la médecine ” • Les ARC ne remplacent pas les cliniques, ils en font partie. • Ils permettent de faire réfléchir à des cas importants sans tenir compte de l’imprévisibilité des consultations. Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  100. 100. ARC et Cliniques “ La formation clinique prépare à l’exercice de la médecine ” • Les ARC ne remplacent pas les cliniques, ils en font partie. • Ils permettent de faire réfléchir à des cas importants sans tenir compte de l’imprévisibilité des consultations. • Contrairement aux hospitalisés, le diagnostic n’est pas connu à l’avance. Jean-Loup Castaigne, octobre 2004
  101. 101. Merci de votre attention Remerciements • Dʳ E. Louis • Bureau pédagogique de la Faculté de Médecine • Dʳ J. Boniver, Dʳ D. Giet, Dʳ J.P. Bourguignon

×