SlideShare une entreprise Scribd logo
Presque une centaine de QCM corrigées et commentées : 
1 La prednisone au long cours peut entraîner : 
A: De l'euphorie 
B: Une baisse du cortisol plasmatique 
C: Une augmentation des éosinophiles sanguins 
D: Une ostéo-nécrose aseptique 
E: Une baisse du pouvoir immunitaire 
2 Le vaccin antigrippal : 
A: Est contre-indiqué chez un insuffisant cardiaque 
B: Est un vaccin à virus vivant 
C: Est administrable chez la femme enceinte 
D: Est actif pendant 3 mois 
E: Est contre-indiqué chez le diabètique 
3 Quels(s) parasite(s) peut (peuvent) provoquer une éosinophilie sanguine? 
A: Oxyure 
B: Echinoccus granulosus 
C: Toxocara canis 
D: Plasmodium 
E: Fasciola hepatica 
4 Parmi les diagnostics évoqués devant une fièvre sur les résultats d'examens 
complémentaires cités, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s). 
A: Fièvre prolongée et leucopénie: brucellose 
B: Fièvre et syndrome mononucléosique: toxoplasmose 
C: Fièvre prolongée et éosinophilie: périartérite noueuse 
D: Fièvre et syndrome mononucléosique: infection à cytomégalovirus 
E: Fièvre et éosinophilie: amibiase 
5 Le diagnostic de purpura rhumatoïde doit être évoqué chez un garçon de 6 ans devant: 
A: Un purpura avec thrombopénie 
B: Des arthralgies avec épanchement purulent 
C: Une protéinurie avec hématurie 
D: Une bourse douloureuse 
E: Une invagination intestinale aiguë 
6 La floctafénine (Idarac*) peut induire: 
A: Accidents allergiques graves 
B: Insuffisance rénale aiguë 
C: Syndrome de Lyell 
D: Aplasie médullaire 
E: Impuissance 
7 A propos du diagnostic bactériologique d'une angine diphtérique, il est exact de dire que: 
A: Le prélèvement de gorge est fait par écouvillonage à la périphérie des fausses membranes 
B: Au cours de la diphtérie, le bacille diphtérique est isolé dans les hémocultures 
C: Les souches de bacilles diphtériques responsables de la maladie produisent une toxine 
D: La mise en culture du prélèvement de gorge peut se faire sur sérum de boeuf coagulé 
E: Le début du traitement d'une angine suspecte peut attendre la confirmation bactériologique 
8 La méningite tuberculeuse de l'enfant: 
A: Est une méningite granulomateuse 
B: Est toujours la conséquence d'une dissémination hématogène 
C: Prédomine à la convexité du cerveau 
D: Peut être révélée par un syndrome de Schwartz-Bartter 
E: Est une méningite lymphocytaire hyperprotéinorachique et hyperglycorachique 
9 Dans la pancréatite aiguë, les signes de gravité comportent: 
A: Age > 55 ans
B: Hypoglycémie 
C: Hypercalcémie 
D: Acidose 
E: Hypoxie 
10 Concernant la transmission materno-foetale du VIH, il est exact de dire que: 
A: Elle n'est possible que si la mère est séropositive 
B: Elle se produit dans plus de 90% des cas au cours du premier semestre de grossesse 
C: Elle est inconstante 
D: Son taux augmente avec le degré d'immuno-dépression de la mère 
E: Son taux peut être réduit par un traitement par l'AZT (Zidovudine:Retrovir*) 
11 Dans l'insuffisance thyroïdienne acquise de l'adulte, il est classique d'observer: 
A: Une frilosité 
B: Une constipation 
C: Des céphalées 
D: Une aréflexie tendineuse 
E: Une anémie 
12 Le chancre d'inoculation de la syphilis: 
A: Apparaît 21 jours après le contact sexuel contaminant 
B: Fourmille de tréponèmes 
C: Est indolore 
D: Est contemporain d'autres lésions cutanéo-muqueuses syphilitiques 
E: Repose sur une base indurée 
13 Parmi les examens suivants, le(s) quel(s) permet(tent) d'explorer les lymphocytes T? 
A: Numération des lymphocytes possédants des Ig membranaires par immunofluorescence 
B: Etude du chimiotactisme 
C: Numération des lymphocytes possédant l'antigène CD3 (ou T3) par immunofluorescence 
D: Intradermoréactions à la tuberculine et à la candidine 
E: Test de cytotoxicité A.D.C.C. (dépendante des anticorps) 
14 L'adénome toxique de la thyroïde s'exprime par: 
A: Tachycardie 
B: Amaigrissement 
C: Frilosité 
D: Tremblements 
E: Exophtalmie 
15 Une bactériurie asymptomatique est découverte chez une jeune femme de 24 ans. Retenez 
la (les) proposition(s) exacte(s). 
A: Ne justifie pas dans l'immédiat d'investigations urologiques 
B: Peut se compliquer de pyélonéphrite, en absence de traitement 
C: Peut succéder à une cystite insuffisamment traitée 
D: Est souvent à E. Coli 
E: Peut disparaître spontanément 
16 Une mycose vaginale récidivante: 
A: Est toujours d'origine vénérienne 
B: S'accompagne fréquemment d'un foyer candidosique digestif 
C: Doit faire rechercher un diabète 
D: Peut provoquer un prurit important 
E: Peut s'accompagner de dysurie 
17 Les propositions ci-dessous concernent des médiateurs chimiques impliqués dans la 
réaction inflammatoire. Indiquez celui (ceux) intervenant plus particulièrement dans la phase 
vasculo-sanguine: 
A: Sérotonine 
B: Histamine 
C: Prostaglandines
D: Kinines 
E: Lymphokines 
18 Le syndrome néphritique est caractérisé par : 
A: H.T.A. 
B: Hypoprotidémie < 60 g par litre 
C: Hématurie avec cylindrurie 
D: Oedèmes des membres inférieurs 
E: Protéinurie permanente 
19 Quelles(s) association(s) médicamenteuse(s) parmi les suivantes expose(nt)-elle(s) 
particulièrement au risque d'hypokalémie lors d'un traitement prolongé? 
A: Diurétique thiazidique et diurétique anti-aldostérone 
B: Diurétique de l'anse et diurétique anti-aldostérone 
C: Diurétique thiazidique et anti-inflammatoire cortisonique 
D: Diurétique thiazidique et laxatif 
E: Diurètique anti-aldostérone et anti-infammatoire cortisonique 
20 Concernant le propranolol (Avlocardyl*), il est exact de dire : 
A: Il ralentit la conduction nodale 
B: Il ralentit la conduction intraventriculaire 
C: Il est inotrope négatif 
D: Il est hydrosoluble 
E: Il est déconseillé de le prescrire en association avec le vérapamil 
21 Un purpura thrombopénique peut être observé au cours de : 
A: Une coagulation intra-vasculaire disséminée 
B: Une infection par le virus HIV 
C: Un lupus érythémateux aigu disséminé 
D: Un traitement par les corticoïdes 
E: Un traitement par les immunoglobulines intraveineuses 
22 Les aminosides : 
A: Sont administrés le plus souvent par voie parentérale I.V. ou I.M. 
B: Sont utilisés en monothérapie dans le traitement des endocardites infectieuses 
C: On utilise régulièrement des dosages sériques au cours du traitement par aminosides 
D: Sont actifs sur les bactéries anaérobies 
E: Ne sont pas utilisés pour traiter les endocardites infectieuses à streptocoque ingroupable 
23 Au cours d'une anémie par carence ferrique pure, on décèle : 
A: Une diminution du taux de l'hématocrite 
B: Augmentation de la réticulocytose 
C: Une diminution du taux du fer sérique 
D: Une diminution de la capacité totale de fixation plasmatique du fer 
E: Une chute du taux de l'haptoglobine 
24 La tolérance : 
A: Ne concerne que l'immunité humorale 
B: Est spécifique d'un antigène 
C: Est induite par contact avec l'antigène 
D: Est plus difficilement induite chez le nouveau-né que chez l'adulte 
E: N'est pas un phénomène physiologique 
25 Un allongement du temps de saignement peut s'observer au cours de : 
A: Leucémie lymphoïde chronique au stade A 
B: Syndrome myélodysplasique 
C: Pénicillinothérapie à haute dose 
D: Thrombocytémie essentielle 
E: Traitement par la Ticlopidine (TICLID*) 
26 Chez un homme ayant l'hemogramme suivant: GR=4,8M/mm3 hémoglobine=10,5g/100ml 
Hématocrite=34,8% VGM=72,5fl CCMH=30,2% Plaquettes=462.000/mm3 GB=9800/mm3; Eo=4;
Baso=1; Lympho=40; Mono=9. On peut parler de: 
A: Anémie 
B: Thrombocytose 
C: Microcytose 
D: Eosinophilie 
E: Lymphocytose 
27 On n'a encore jamais observé de phénomènes de résistance d'origine plasmidique pour : 
A: Chloramphénicol 
B: Colistine 
C: Pénicilline G 
D: Amikacine 
E: Quinolones 
28 Dans les années 1950, l'étude prospective de Framingham a eu pour objectif : 1)de mesurer 
la fréquence de l'infarctus du myocarde. 2)de céceler ses facteurs de risque. Cette enquête a 
concerné 5 000 personnes âgées de 30 à 60 ans. Il s'agit d'une: 
A: Enquête descriptive 
B: Enquête de recherche étiologique 
C: Enquête cas-témoins 
D: Enquête longitudinale 
E: Essai comparatif 
29 En l'absence de prophylaxie, le risque de thrombose veineuse est : 
A: Plus important chez l'enfant que chez l'adulte 
B: De 50-60 % en chirurgie de la hanche 
C: Plus élevé pendant la grossesse normale par rapport à une femme du même âge non enceinte 
D: Augmenté sous contraception oestroprogestative 
E: Favorisé par la présence d'un anticoagulant circulant lupus like 
30 Au cours des anémies hémolytiques auto-immunes de l'adulte, les auto-anticorps les plus 
fréquemment rencontrés sont : 
A: Anti-ABO 
B: Anti-Rhésus 
C: Anti-Kell 
D: anti-Duffy 
E: Anti-Ii 
31 Un patient éleveur d'oiseaux vient pour une fièvre de début brutal évoluant en plateau 
tendu à 39°C, depuis 6 jours. L'état général est al téré. Le pouls est dissocié. Vous notez une 
toux sèche intermittente. Quel est votre premier diagnostic ? 
A: Pneumonie lobaire franche aiguë 
B: Bronchite aiguë virale 
C: Fièvre typhoïde 
D: Pneumopathie à chlamydiae 
E: Brucellose aiguë septicémique 
32 Madame R., 22 ans, consulte pour une lésion vulvaire douloureuse. Vous constatez des 
vésicules en bouquet sur la grande lèvre. Certaines sont rompues. Il existe des adénopathies 
inguinales homolatérales sensibles. Elle a 38°5C. Q uel diagnostic envisager ? 
A: Une syphilis 
B: Des condylomes vulvaires 
C: Un herpès génital 
D: Un cancer 
E: Une mycose vulvaire 
33 Dans l'hypertension artérielle contrôlée, les modifications cardiaques sont caractérisées 
par: 
A: Une dilatation ventriculaire gauche 
B: Une diminution du relief des colonnes ventriculaires 
C: Une fibrose myocardique efficace
D: Une hypertrophie concentrique du ventricule gauche 
E: Une hypertrophie isolée du septum interventriculaire 
34 Au cours d'une hypercholestérolémie de type II A, résistant à la diététique et à l'association 
fibrate de 2nde génération et cholestyramine, quelle est la thérapeutique de choix ? 
A: Un inhibiteur de l'HMG-CoA Réductase 
B: Un fibrate de lère génération 
C: La vitamine E 
D: L'introduction d'huiles de poisson 
35 Chez un diabétique avec surpoids chez qui le régime hypocalorique s'est révélé insuffisant, 
quelle est la prescription médicamenteuse la plus appropriée ? 
A: Biguanides 
B: Insuline (2 injections/j) + biguanides 
C: Sulfamides hypoglycémiants 
D: Insuline (3 injections/jour) 
E: Aucune des thérapeutiques indiquées 
36 Pour interpréter une cétonurie chez un diabétique, indiquez la proposition exacte parmi les 
suivantes : 
A: Elle traduit toujours une cétose de jêune 
B: Elle traduit toujours un état d'acidose 
C: Lors d'un DID traité, cétonurie et forte glycosurie traduisent un besoin accru en insuline 
D: La cétonurie n'est présente qu'en cas de maladie infectieuse associée au diabète 
E: La recherche est désuète depuis le dosage de l'hémoglobine glycosylée 
37 La demi-vie des benzodiazépines est habituellement allongée chez les personnes âgées 
parce que : 
A: Le volume de distribution est diminué 
B: Le clairance rénale est augmentée 
C: Le volume de distribution est augmenté 
D: La clairance hépatique est augmentée 
E: La clairance totale est diminuée 
38 Chez l'asthmatique, les corticoïdes inhalés en aérosol-doseur : 
A: Sont bronchodilatateurs 
B: Sont antiinflammatoires 
C: Sont administrés en traitement de fond 
D: Sont susceptibles d'engendrer des complications locales 
E: S'administrent uniquement en cas d'asthme aigu grave 
39 Parmi les maladies suivantes, laquelle(lesquelles) peu(ven)t être à l'origine d'une 
hypercalcémie ? 
A: La sarcoïdose 
B: Le cancer bronchique épidermoïde 
C: L'apport excessif de vitamine C 
D: Le myélome multiple 
E: L'ostéomalacie 
40 Le diagnostic prénatal de l'hémophilie A ou B peut être pratiqué par : 
A: Etude de l'ADN de villosités choriales 
B: Dosage du facteur antihémophilique VIII ou IX dans le sang foetal 
C: Etude de l'ADN des amniocytes après amniocentèse 
D: Dosage du facteur antihémophilique VIII ou IX dans le liquide amniotique par amniocentèse 
E: Etude du facteur VIII ou IX chez la mère 
41 Cellules capables de présenter les antigènes aux lymphocytes T : 
A: Monocytes à macrophages 
B: Cellules de Langerhans de la peau 
C: Fibroblastes
D: Cellules interdigitées (dendritiques réticulaires) des aires T des ganglions 
E: Cellules B 
42 Les infections urinaires à Proteus sont caractérisées par: 
A: Leur origine exclusivement hospitalière 
B: Le pH acide des urines 
C: Le risque de lithiase phospho-amoniaco-magnésienne 
D: Le risque de lithiase urique 
E: Le risque de lithiase oxalique 
43 Dans le syndrome de Cushing, on observe habituellement : 
A: Une diarrhée motrice 
B: Une amyotrophie proximale 
C: Une hypotension artérielle 
D: Des vergetures pâles 
E: Une répartition androïde des graisses 
44 L'herpès génital récurrent : 
A: Est sous-tendu par une infection latente des ganglions sacrés 
B: Est dû plus souvent à l'herpès simplex virus de type 2 qu'au type 1 
C: Peut-être temporairement suspendu par un traitement continu à l'acyclovir (Zovirax*) 
D: Peut se manifester par des ulcérations chroniques extensives chez les immunodéprimés 
45 La rétinopathie diabétique est : 
A: Plus fréquente si l'équilibre du diabète est mauvais 
B: Révélée précocément par la baisse de l'acuité visuelle 
C: Aggravée lorqu'il existe une hypertension artérielle associée au diabète 
D: Prévenue par l'administration des protecteurs vasculaires 
E: La cause la plus fréquente de cécité non curable chez le diabètique 
46 Quelles sont les propositions justes concernant la vaccination anti-amarile ? 
A: Il s'agit d'un vaccin viral vivant atténué 
B: Un rappel est nécessaire tous les 10 ans 
C: Est utile lors d'un séjour en Asie du Sud-Est 
D: Est utile lors d'un séjour en Afrique intertropicale 
E: Est utile lors d'un séjour en Amérique du Sud 
47 Un enfant âgé de 4 mois est hospitalisé en Février pour une diarrhée aiguë évoluant depuis 
2 jours; il a de la fièvre, 8 à 10 selles liquides par jour, non sanglantes, non glaireuses, 
quelques vomissements. Quelle en est l'étiologie la plus probable ? 
A: Salmonellose intestinale 
B: Infection intestinale à Escherichia coli type "toxique" 
C: Infection à rotavirus 
D: Shigellose 
E: Infection intestinale à staphylocoque 
48 Devant les anomalies biologiques suivantes: Plaquettes: 90 000/mm3, T.Quick: 60%, Facteur 
V: 80%, facteur VII + X: 40%, Facteur II: 45%, Fibrinogène: 1,50 g/l, TCA: 58":50", PDF inférieurs 
à 10mug/ml. Quel diagnostic est le plus probable ? 
A: Déficit en vitamine K 
B: Coagulation intravasculaire disséminée 
C: Prélèvement hépariné 
D: Cirrhose 
E: Prélèvement dilué 
49 Un agriculteur de 33 ans a une plaie minime de la main. Il a été correctement vacciné contre 
le tétanos au service militaire, à l'âge de 10 ans avec un rappel à 20 ans. Que faites-vous pour 
prévenir un tétanos? 
A: Rien 
B: Un rappel d'anatoxine
C: Un rappel d'anatoxine et une injection d'immunoglobulines humaines antitétaniques 
D: Deux injections d'anatoxine à un mois d'intervalle 
E: Une injection d'immunoglobulines humaines antitétaniques 
50 Jacques a un albinisme généralisé. Le père de sa femme est également albinos (du même 
type). Sachant que cette affection se transmet selon le mode récessif autosomique, quel est le 
risque pour les enfants de ce couple d'être atteints ? 
A: 1 
B: 1/2 
C: 1/4 
D: 1/8 
E: 0 
51 Quel traitement préventif préconisez-vous à un nouveau-né dont la mère est Ag HBs et Ag 
HBe positifs? 
A: Aucun traitement 
B: Immunoglobulines polyvalentes dites standards 
C: Vaccination contre l'hépatite B seule 
D: Immunoglobulines spécifiques contre l'hépatite B seules 
E: Immunoglobulines spécifiques et vaccination contre l'hépatite B 
52 Chez une femme enceinte et non prémunie contre la toxoplasmose, quelle surveillance 
sérologique toxoplasmique doit être pratiquée dans le cadre de la prévention de la 
toxoplasmose congénitale ? 
A: Surveillance hebdomadaire 
B: Surveillance inutile 
C: Surveillance trimestrielle 
D: Sérologie à l'accouchement 
E: Surveillance mensuelle 
53 Quel diagnostic doit faire évoquer chez un homme de 60 ans, la constatation d'une 
protéinurie à 3,5g/24h, d'une hypertension à 160/100 mmHg avec une créatininémie s'élevant 
progressivement de 100 à 800 micromoles/l en 4 semaines ? 
A: Polykystose rénale 
B: Glomérulonéphrite extramembraneuse 
C: Glomérulonéphrite extracapillaire 
D: Néphroangiosclérose bénigne 
E: Glomérulonéphrite membranoproliférative 
54 Un accouchement prématuré fébrile doit faire suspecter en priorité une des maladies 
suivantes : 
A: La toxoplasmose 
B: La rubéole 
C: La listériose 
D: L'herpès 
E: La mononucléose infectieuse 
55 Chez quelle population cellulaire parmi les suivantes est-il le plus facile d'induire un état de 
tolérance immunitaire ? 
A: Les monocytes 
B: Les macrophages 
C: Les lymphocytes B immatures (n'ayant pas encore atteint le stade de synthèse des IgD) 
D: Les lymphocytes B mémoires 
E: Les plasmocytes 
56 L'absorption intestinale du calcium est contrôlée principalement par l'un des facteurs 
suivants. Lequel ? 
A: 25 hydroxycholécalciférol 
B: 1,25 dihydroxycholécalciférol 
C: Hormone parathyroïdienne
D: Calcitonine 
E: Hormone de croissance 
57 L'administration prolongée d'hydrochlorothiazide (Esidrex*) s'accompagne souvent d'une : 
A: Acidose avec hyperchlorémie 
B: Acidose avec hyperkaliémie 
C: Alcalose avec hypokaliémie 
D: Acidose métabolique 
E: Alcalose respiratoire 
58 Parmi les propositions suivantes concernant les essais cliniques randomisés en double 
aveugle, une seule est exacte. Laquelle ? 
A: Les malades doivent ignorer le fait qu'ils participent à une étude 
B: Il doit toujours y avoir un groupe qui reçoit un placebo ou médicament de réference 
C: Le malade et le médecin doivent ignorer le traitement reçu tout au long de l'essai 
D: Les médicaments bien connus ne nécessitent pas une surveillance étroite 
E: Des considérations éthiques vont parfois imposer l'absence de tirage au sort 
59 Parmi les propositions suivantes concernant le syndrome d'immuno-déficience acquise 
(SIDA), une seule est exacte. 
A: Il touche seulement les individus de sexe masculin 
B: Il n'existe pas avant l'âge de 10 ans 
C: Il est caractérisé par un déficit portant principalement sur l'immunité humorale 
D: Il entraîne habituellement la mort par suite d'un sarcome ou d'une infection 
E: Il est transmis uniquement par voie sexuelle 
60 Une méningite à liquide clair peut être causée par une infection à : 
A: Pneumocoque 
B: Listeria 
C: Brucella 
D: Méningocoque 
E: B.K. 
61 Devant un syndrome de Cushing, quel(s) examen(s) est (sont) utile(s) au diagnostic 
étiologique ? 
A: Dosage de l'ACTH plasmatique 
B: Dosage basal du cortisol plasmatique 
C: Dosage isolé du cortisol libre urinaire 
D: Test de freinage fort par la dexamethasone (8 mg/jour pendant 2j) 
E: Examen tomodensitométrique des surrénales 
62 L'(es)examen(s) le(s) plus adapté(s) à l'identification d'une immunoglobuline monoclonale 
est (sont) : 
A: L'électrophorèse 
B: L'immunoélectrophorèse 
C: Le dosage des immunoglobulines 
D: L'immunofixation 
E: Le dosage des protides 
63 Concernant les toxi-infections alimentaires à salmonelles, il est exact de dire que : 
A: Elles sont liées à la prolifération de salmonelles 
B: Elles sont le plus souvent dues à Salmonella Typhi murium ou à Salmonella Enteritidis 
C: Les troubles débutent 12 à 14 heures après ingestion de l'aliment suspect 
D: Elles provoquent une diarrhée fébrile 
E: Elles sont très rarement en cause en France 
64 Une interaction médicamenteuse peut survenir si l'on associe la cimétidine : 
A: Aux anticoagulants oraux 
B: A l'insuline 
C: A l'ofloxocine (Oflocet*)
D: A la phénytoïne (Di-Hydan*) 
E: A la théophylline 
65 Les lymphocytes qui portent le marqueur CD4 : 
A: Peuvent être infectés par le virus VIH 
B: Ont en général une fonction suppressive sur la réponse immunologique 
C: Peuvent être infectés par le virus d'Epstein-Barr 
D: Ont une fonction auxillaire sur la réponse immune 
E: Terminent leur maturation dans la moëlle osseuse 
66 Le traitement de la fièvre typhoïde peut faire appel classiquement à : 
A: Ceftriaxone (ROCEPHINE*) 
B: Colimycine (COLISTINE*) orale 
C: Thiamphénicol (THIOPHENICOL*) oral 
D: Amikacine (AMIKLIN*) injectable 
E: Cotrimoxazole (BACTRIM*) oral 
67 Parmi les médicaments suivants, on peut utiliser comme antiagrégant plaquettaire: 
A: Aspirine 
B: Béta-bloquants 
C: Héparine 
D: Digitaline 
E: Ticlopidine (Ticlid*) 
68 Parmi les éléments biologiques suivants, le(s) quel(s) est (sont) augmenté(s) 
physiologiquement au cours de la grossesse normale? 
A: Hématocrite 
B: Fibrinogène 
C: Facteur Willebrand (VIII Ag ou VIII WF) 
D: Uricémie 
E: Glycémie à jeun 
69 Les candidoses cutanées sont favorisées par : 
A: Le port prolongé de bottes en caoutchouc 
B: L'obesité 
C: Les contacts avec les animaux domestiques 
D: Les oestro-progestatifs 
E: Une candidose digestive 
70 Le rachitisme commun carentiel se traduit biologiquement par : 
A: Calcémie abaissée 
B: Activité phosphatase alcaline plasmatique élevée 
C: Calciurie élevée 
D: Phosphatémie 
E: Taux de parathormone plasmatique abaissée 
71 Un syndrome néphrotique pur chez l'enfant comporte: 
A: Une protéinurie supérieure à 50 mg/kg/j 
B: Une hypoprotéinémie inférieure à 60 g/l 
C: Une protéinurie non séléctive à l'immunoélectrophorèse des urines 
D: L'absence d'insuffisance rénale organique 
E: Une hyponatrémie 
72 Quels sont les vaccins constitués par des organismes vivants? 
A: Coqueluche 
B: Diphtérie 
C: Tuberculose 
D: Grippe 
E: Rubéole
73 Quels sont les traitements possibles à appliquer en urgence dès le diagnostic 
d'hyperkalémie à 7 mmol/l observé chez un insuffisant rénal chronique? 
A: Résines échangeuses d'ions 
B: Alcalinisation plasmatique 
C: Chlorure de calcium 
D: Hémodialyse 
E: Réhydratation 
74 On peut rencontrer une anémie macrocytaire: 
A: Chez un malade ayant une carence en fer 
B: Chez un malade ayant une carence en vitamine D 
C: Chez un malade ayant une maladie de Biermer 
D: Chez un malade ayant une maladie coeliaque 
E: Chez un gastrectomisé total 
75 Quel(s) médiateur(s) de l'inflammation parmi les suivants est-il (sont-ils) issu(s) du 
métabolisme de l'acide arachidonique? 
A: Histamine 
B: ECF-A (eosinophil chemotactic factor of anaphylaxis) 
C: PAF acéthère (platelet activating factor) 
D: Prostaglandines 
E: Leucotriènes 
76 Parmi les symptômes suivants, lequel (lesquels) fait (font) évoquer un alcoolisme 
chronique? 
A: Baisse des fonctions intellectuelles 
B: Troubles de la mémoire 
C: Accés d'irritabilité 
D: Troubles sexuels 
E: Tremblements matinaux 
77 Les lipoprotéines de faible densité LDL: 
A: Transportent du cholestérol 
B: Contiennent de l'apoprotéine B 
C: Sont dégradées par la lipoprotéine lipase 
D: Sont absentes du sérum d'un sujet sain à jeun depuis 12 heures 
E: En excès, sont athérogènes 
78 L'allopurinol (Zyloric*) peut induire: 
A: Crise de goutte 
B: Lithiase urinaire uratique 
C: Leucopénie 
D: Protéinurie 
E: Cécité 
79 Test(s) d'exploration de l'immunité humorale: 
A: Numération des lymphocytes CD4 
B: Etude de la réponse anticorps vaccin antipoliomyélitique tué 
C: Culture mixte lymphocytaire 
D: Détermination du phénotype HLA 
E: Etude de la réponse proliférative à la concanavaline A 
80 L'hypercétonémie de l'acido-cétose diabétique est due à la conjonction de plusieurs des 
mécanismes suivants: 
A: Un accroissement de la lipolyse 
B: Une réduction de la lipogénèse 
C: Un arrêt du cycle de Krebs 
D: Une augmentation de la cétogénèse hépatique 
E: La carence en insuline
81 Dans quelle(s) circonstance(s) peut-on voir une augmentation des gamma GT ? 
A: Ulcére gastro-duodénal 
B: Cancer du foie 
C: Lithiase du bas fond vésiculaire 
D: Alcoolisme chronique sans atteinte hépatique 
E: Hépatite alcoolique aiguë 
82 Un placebo: 
A: Est une absence de traitement 
B: Est un traitement inactif sur le plan pharmacodynamique 
C: N'est plus utilisé en France dans les essais thérapeutiques 
D: Doit être indiscernable du traitement à l'étude dans un essai en double aveugle 
E: Peut entraîner des effets secondaires 
83 La digoxine: 
A: Diminue le tonus sympathique chez l'insuffisant cardiaque 
B: Accroît le tonus parasympathique du noeud auriculoventriculaire de l'insuffisant cardiaque 
C: Augmente l'excitabilité ventriculaire 
D: Augmente la vitesse de conduction auriculo-ventriculaire 
E: Améliore le rendement cardiaque chez l'insuffisant cardiaque 
84 L'énalapril (Renitec*): 
A: Est efficace dans le traitement de l'insuffisance cardiaque congestive 
B: Est inefficace dans le traitement de l'hypertension artérielle à rénine basse 
C: Est un inhibiteur de l'enzyme qui inactive la bradykinine 
D: Est un inhibiteur de l'enzyme qui transforme l'antiotensinogène en angiotensine I 
E: Ne provoque pas de toux 
85 Parmi les médicaments suivants, le(s)quel(s) peu(vent) déterminer des échecs de la 
contraception orale ? 
A: Aspirine* 
B: Diazepam (Valium*) 
C: Indometacine (Indocid*) 
D: Phenylhydantoïne (Dihydan*) 
E: Rifampicine (Rifadine*) 
86 Les benzodiazépines peuvent induire: 
A: Des crises convulsives à l'arrêt du traitement 
B: Une amnésie 
C: Un rebond d'anxiété à l'arrêt de leur traitement 
D: Une hypotonie chez le noveau-né d'une mère traitée par benzodiazépine 
E: Une potentialisation des effets de l'alcool 
87 Parmi les situations suivantes, quelle(s) est (sont) celle(s) qui provoque(nt) une acidose 
métabolique en augmentant le trou anionique ? 
A: Etat de choc septique 
B: Diarrhée sans collapsus 
C: Intoxication par éthylène glycol 
D: Intoxication par méthanol 
E: Acidose tubulaire rénale 
88 L'infection du nouveau-né: 
A: Est dû dans plus de 90% des cas d'un des germes suivants: strepto B, colibacille, listeria 
B: Engage le pronostic vital 
C: S'accompagne dans tous les cas d'une hyperthermie importante (> 39°C) 
D: Se manifeste après un intervalle libre de 24 heures par rapport à la naissance 
E: Peut rendre compte d'un accouchement précoce 
89 Les variations antigéniques des virus grippaux A isolés chez l'homme : 
A: Peuvent être dues à une modification antigènique de la seule nucléocapside 
B: Peuvent être dues à une modification antigènique de la seule Hémagglutinine
C: Peuvent être dues à une modification antigènique de la seule Neuraminidase 
D: Peuvent être dues à une modification de l'Hémagglutinine et de la Neuraminidase 
E: Peuvent être dues à toutes ces modifications antigèniques associées 
90 Dans l'accès pernicieux à Plasmodium falciparum, indiquer le(s) signe(s) permettant 
d'espérer un bon pronostic : 
A: Hyperplaquettose 
B: Splénomégalie 
C: Fièvre supérieure à 40°c 
D: Hépatomégalie plus ou moins douloureuse 
E: Hypertonie parfois paroxystique 
91 Retenez les caractères suggestifs de la mononucléose infectieuse: 
A: Fausses membranes extensives englobant la luette en doigt de gant 
B: Pétéchies du voile du palais 
C: Eruption morbilliforme 
D: Oedème des paupières 
E: Splénomégalie 
.
REPONSES QCM + commentaires 
1 ABDE : A : euphorie et état dépressif. B: risque d'insuffisance surrénale à l'arrêt du traitement. C: 
éosinopénie. D: peut survenir pendant un traitement court. E: risque infectieux 
2 C : A,E: recommandé chez les patients porteurs de tares viscérales et métaboliques. B: vaccin viral 
inactivé. C: préconisé par certains pour prévenir un avortement ou un accouchement prématuré. D: 1 
an seulement (variations du génome viral). 
3 ABCE : B: hydatidose (en phase d'invasion). E: distomatose hépatique. 
4 ABCD : A: la fièvre est ondulante. C: éosinophilie dans 30% des cas. C: hyperleucocytose à 
polynucléaires neutrophiles. 
5 CDE : C: dépôts d'IgA dans le mésangium et parfois au niveau des capillaires glomérulaires comme 
dans la maladie de Berger. D: orchite. 
6 AB : Analgésique périphérique dérivé de l'amino-4 quinoléine. A: oedème de Quincke et choc 
anaphylactique. B: immuno-allergique. C: sulfamides antibactériens, anti-inflammatoires non 
stéroidiens, anticomitiaux. 
7 ACD : B: le bacille se localise dans l'oropharynx d'où il libère une toxine. E: débuter l'antibiothérapie 
au moindre doute d'angine diphtérique. 
8 AD : A: arachnoïdite avec lésions granulomateuses méningées. B: possibilité d'extension méningée 
d'une lésion contiguë. C: prédomine à la base au contraire. E: hypoglycorachique 
9 ADE : B: hyperglycémie en l'absence de diabète. C: chute de la calcémie. 
10 CDE : A: la transmission peut de faire à l'occasion d'une virémie. B: essentiellement au cours de 
l'accouchement. C: risque estimé à 25% environ. 
11 ABDE : D: utilisation du réflexogramme achiléen comme outil diagnostic. E: anémie normochrome, 
micro ou macrocytaire. 
12 ABCE : D: typiquement, il existe un temps de latence qui le sépare des signes cutanéo-muqueux 
de la syphilis secondaire. 
13 BCD 
14 ABD : A,B,D: signes de thyréotoxicose. C: signes d'hypothyroïdie. E: signe oculaire dans la 
maladie de Basedow. 
15 ABCDE 
16 BCDE 
17 ABCD 
&8 ACDE : B: syndrome néphrotique. C: la présence de cylindres hématiques témoigne de l'atteinte 
glomérulaire. 
19 CD : A,B,E: les diurétiques anti-aldostérone sont des diurétiques d'épargne potassique. 
20 ACE : B: ralentit la conduction sino-auriculaire et auriculo-ventriculaire. D: liposoluble. E: pas 
d'association avec les inhibiteurs calciques bradycardisants. 
21 ABC : D,E: traitement du purpura thrombopénique auto-immun. 
22 AC : A: leur absorption digestive est quasi-nulle. B: jamais en monothérapie.
23 AC : B: diminution. D: augmentation de la CTF. E: en cas d'anémie hémolytique. 
24 BC : A: concerne les lymphocytes B et T. E: faux. 
25 BCDE : A: lignée plaquettaire normale dans une forme débutante. Plaquettes > 100.000/mm3 au 
stade A. D: en cas de thrombocytose majeure. 
26 ABC 
27 BE 
28 ABD 
29 BCDE : C: essentiellement dans le post-partum. D: risque multiplié par 3 à 4. E: syndrome des 
anti-phospholipides. 
30 BE 
31 D : A expectoration purulente. B: la fièvre n'est pas constante. C: symptomatologie digestive. D: 
pneumopathie atypique avec un pouls non accéléré. E: fièvre ondulante sudoro-algique 
(contamination par les ruminants). 
32 C 
33 D 
34 A A: statines et fibrates sont le traitement de 1ère intention dans l'hypercholestérolémie de type II 
A. B: efficacité très inférieure aux fibrates de 2ème génération sur l'hypercholestélomie. D: en cas 
d'hypertriglycéridémie endogène. 
35 A : A: en cas d'obésité (ne stimule pas l'insulino-secrétion). C: en cas de poids normal (le sujet 
obèse est souvent en hyperinsulinisme). 
36 C : C: DID décompensé. La recherche d'une cétonurie est nécessaire en cas d'hyperglycémie pour 
prévenir l'évolution vers la cétose. E: l'hémoglobine glycosylée est le reflet de l'équilibre moyen du 
diabète sur les 2 à 3 mois précédents. 
37 CE : B: diminution de la filtration glomérulaire 
38 BCD : D : candidoses oropharyngées, raucité de la voie. 
39 ABD : A: activité 1-alpha hydroxylase élevée. B: production de PTH. C: en cas d'apport excessif 
en vitamine D ou A. D: par lyse osseuse. 
40 ABC : A: à la 10ème SA, diagnostic du sexe et de l'hémophilie si l'étude génotypique familiale est 
informative. B: dans les familles non informatives, dès la 18ème SA. E: ne permet de détecter qu'un 
nombre limité de conductrices 
41 ABDE 
42 C : A: Proteus mirabilis est le 2ème germe retrouvé en ville après E. Coli. B: alcalinise les urines. 
C: favorise la précipitation des cristaux phospho-ammoniaco-magnésiens 
43 B : A: dans l'hyperthyroïdie. B: avec signe du tabouret. C: HTA modérée (80%). D: vergetures 
pourpres. E: redistribution facio-tronculaire des graisses. 
44 ABCD 
45 ACDE : A: sa prévalence augmente avec le degré d'hyperglycémie et la durée du diabète. B: non, 
évolution tardive. D: efficacité des anti-aggrégants plaquettaires pour ralentir la progression de la 
rétinopathie diabétique à un stade peu avancé. 
46 ABDE
47 C : C: 80% des diarrhées aiguës du nourrisson et contexte de survenue hivernale. 
48 D 
49 B : B: le dernier rappel date de plus de 10 ans mais la plaie est minime, chez ce patient 
correctement vacciné. 
50 B : la femme de Jacques est conductrice. 
51 E : prévention de type post-contamination visant à neutraliser l'inoculat viral circulant chez l'enfant. 
52 E : afin de dépister précocemment une séro-conversion. Seules 10% des primo-infections sont 
symptomatiques. 
53 C 
54 C 
55 C : A,B: la vitamine D est une prohormone inactive. Elle doit subir 2 hydroxylations pour devenir 
active. Le calcitriol (1,25(OH)²D) favorise l'absorption intestinale du calcium. 
56 B 
57 C : par augmentation de la charge sodée distale entraînant une augmentation de la sécrétion de 
H+ et de K+. 
58 C 
59 D 
60 ABCDE : A,D: en cas de méningite gravissime, réaction à liquide clair par sidération des 
polynucléaires neutrophiles (précédent le décès du patient). 
61 ADE A: distinction des syndromes ACTH dépendants (maladie de Cushing et paranéoplasiques) et 
indépendants (corticosurrénalome et adénome surrénalien). D: recherche de la dépendance 
hypophysaire de l'hypercortisolisme. 
62 BD 
63 ABD : A: pathogène par mécanisme entéro-invasif. B: 20 et 50% respectivement. C: 24 à 48 
heures. E: première cause des toxi-infections alimentaires. 
64 ADE : A: risque hémorragique. D: augmentation des taux plasmatiques de phénytoïne. E: risque de 
surdosage. 
65 ADE : A: le CD4 est le récepteur au VIH. B: concerne surtout le CD8. C: l'EBV infecte le 
lymphocyte B. E: la maturation débute dans le thymus. 
66 ACE : A: traitement de 5 à 10 j. C,E: traitement de 2 semaines. 
67 AE 
68 BC : A: diminue. B: double en fin de grossesse. E: stable 
69 ABDE : A,B: macération. D: discuté. E: entretien une candidose péri-orificielle. 
70 AB : A: calcémie normale au stade 2 de FRASER. C,D,E: la diminution de la calcémie entraîne 
une élévation de la PTH pour amener la calcémie à la normale avec pour conséquences: 
hypocalciurie, hypophosphorémie. 
71 ABD 
72 CE : D: anatoxines purifiées
73 ABCD : A: possible, mais efficacité différée. B: augmente le transfert intra-cellulaire de potassium. 
C: le gluconate de calcium sert de protecteur myocardique 
74 CDE : A: anémie microcytaire. C,E: déficit en facteur intrinsèque. D: carence en folates par 
malabsorption par pathologie jejunale. 
75 DE : A,B: médiateurs préformés. D: voie de la cyclo-oxygénase. E: voie de la lipo-oxygénase. 
76 ABCDE : D: neuropathie végétative avec troubles de l'érection. 
77 ABE : C: la lipoprotéine lipase dégrade les chylomicrons. D: le dosage plasmatique est réalisé 
après 12 heures de jeûn 
78 ACD : A: associer la colchicine en début de traitement. D: néphropathie intersticielle aiguë 
immuno-allergique. 
79 ABCE 
80 ABCDE : A,E: l'insuline est une hormone antilipolytique. C,D: saturation du cycle de Krebs, d'où 
déviation de l'acétyl-CoA vers la voie de synthèse des corps cétoniques 
81 BDE : C: absence d'obstacle sur les voies biliaires. 
82 BDE : A,B: rôle psychique. 
83 ABCE : A: diminution du tonus sympathique vasoconstricteur. C: risque de trouble du rythme 
ventriculaire en cas de surdosage 
84 AC : C,D: l'enzyme de conversion transforme Angiotensine I ou Angiotensine II et la bradykinine en 
peptides inactifs. E: c'est au contraire l'un des principaux effets secondaires indésirables 
85 DE : D,E: inducteurs enzymatiques. 
86 ABCDE : B: amnésie antérograde. 
87 ACD : B,E: trou anionique normal 
88 ABE : C: l'hypothermie est plus fréquente. 
89 BCD : ,E: les variations antigéniques des virus grippaux portent sur les antigènes de surface 
Hémagglutinine et Neuraminidase 
90 AB : A: absence de CIVD. 
91 BCE : A. dans la diphtérie. C: touchant le tronc et les membranes (souvent déclenché par la prise 
de pénicilline).

Contenu connexe

Tendances

Régulation de la respiration
Régulation de la respiration Régulation de la respiration
Régulation de la respiration
Dr. Kerfah Soumia
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
Dr. Kerfah Soumia
 
La méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuseLa méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuse
Dr. Kerfah Soumia
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
Amel Ammar
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
drchamadi
 
AVC
AVCAVC
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
Dr Riyadh Essefi
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
soumaia bendjaballah
 
Systeme endocrinien
Systeme endocrinienSysteme endocrinien
Systeme endocrinien
Mehdi Razzok
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
S/Abdessemed
 
PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence
Dr. Kerfah Soumia
 
Bilirubine
BilirubineBilirubine
Bilirubine
ispits fes
 
Gaz du sang artériel
Gaz du sang artériel Gaz du sang artériel
Gaz du sang artériel
S/Abdessemed
 
Qcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaireQcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaire
Dr. Abdellah Benrahou
 
La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant
Nouhoum L Traore
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
SANAA TOUZAMI
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
Egn Njeba
 

Tendances (20)

Régulation de la respiration
Régulation de la respiration Régulation de la respiration
Régulation de la respiration
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Abcès du poumon
Abcès du poumonAbcès du poumon
Abcès du poumon
 
Sarcoidose
SarcoidoseSarcoidose
Sarcoidose
 
La méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuseLa méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuse
 
Rhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aiguRhumatisme articulaire aigu
Rhumatisme articulaire aigu
 
appendicite aiguë
appendicite aiguëappendicite aiguë
appendicite aiguë
 
AVC
AVCAVC
AVC
 
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHACAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
CAT devant des Oedemes des Membres Iinférieurs. Pr.Jamil HACHICHA
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaireEmbolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 
Systeme endocrinien
Systeme endocrinienSysteme endocrinien
Systeme endocrinien
 
Guide des examens biologiques
Guide des examens  biologiquesGuide des examens  biologiques
Guide des examens biologiques
 
PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence
 
Bilirubine
BilirubineBilirubine
Bilirubine
 
Gaz du sang artériel
Gaz du sang artériel Gaz du sang artériel
Gaz du sang artériel
 
Qcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaireQcm lithiase vésiculaire
Qcm lithiase vésiculaire
 
La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant
 
Cas Clinique
Cas CliniqueCas Clinique
Cas Clinique
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
 
Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015Semiologie digestive 2015
Semiologie digestive 2015
 

En vedette

Poly physio qcm 10 11
Poly physio qcm 10 11Poly physio qcm 10 11
Poly physio qcm 10 11
bigwar
 
Qcm anapath
Qcm anapathQcm anapath
Qcm anapath
imma-dr
 
Les QCM : les réponses à toutes vos questions
Les QCM : les réponses à toutes vos questionsLes QCM : les réponses à toutes vos questions
Les QCM : les réponses à toutes vos questions
Marcel Lebrun
 
Histologie qcm histologie livre
Histologie qcm histologie livreHistologie qcm histologie livre
Histologie qcm histologie livre
drmouheb
 
Residanat en poche 2011-tome i - qcm - qcs
Residanat en poche   2011-tome  i - qcm - qcsResidanat en poche   2011-tome  i - qcm - qcs
Residanat en poche 2011-tome i - qcm - qcs
drmouheb
 
Poly physiologie 2008-2009
Poly physiologie 2008-2009Poly physiologie 2008-2009
Poly physiologie 2008-2009
amis-med
 
Résumé anatomie pathologique
Résumé anatomie pathologiqueRésumé anatomie pathologique
Résumé anatomie pathologique
imma-dr
 
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUSFRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
Mede Space
 
Anapath
AnapathAnapath
Anapath
imma-dr
 
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIEQCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
Dr. Abdellah Benrahou
 
Qcm supplementaires biochimie_-_purpan
Qcm supplementaires biochimie_-_purpanQcm supplementaires biochimie_-_purpan
Qcm supplementaires biochimie_-_purpan
killua zoldyck
 
Evaluation des competences medicales
Evaluation des competences medicalesEvaluation des competences medicales
Evaluation des competences medicales
Mede Space
 
QCM - Cholécystite aigue lithiasique
QCM - Cholécystite aigue lithiasiqueQCM - Cholécystite aigue lithiasique
QCM - Cholécystite aigue lithiasique
Dr. Abdellah Benrahou
 
Amis med.com qcm anapath
Amis med.com qcm anapathAmis med.com qcm anapath
Amis med.com qcm anapath
amis-med
 
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
imma-dr
 
Poly biomol r 10 11
Poly biomol r 10 11Poly biomol r 10 11
Poly biomol r 10 11
amis-med
 
Hta qcm
Hta qcmHta qcm
Hta qcm
Nisrine Bouji
 
Cholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasiqueCholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasique
Dr. Abdellah Benrahou
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
Dr. Abdellah Benrahou
 

En vedette (20)

Poly physio qcm 10 11
Poly physio qcm 10 11Poly physio qcm 10 11
Poly physio qcm 10 11
 
Qcm anapath
Qcm anapathQcm anapath
Qcm anapath
 
Les QCM : les réponses à toutes vos questions
Les QCM : les réponses à toutes vos questionsLes QCM : les réponses à toutes vos questions
Les QCM : les réponses à toutes vos questions
 
Qcm physio respiratoire
Qcm physio respiratoireQcm physio respiratoire
Qcm physio respiratoire
 
Histologie qcm histologie livre
Histologie qcm histologie livreHistologie qcm histologie livre
Histologie qcm histologie livre
 
Residanat en poche 2011-tome i - qcm - qcs
Residanat en poche   2011-tome  i - qcm - qcsResidanat en poche   2011-tome  i - qcm - qcs
Residanat en poche 2011-tome i - qcm - qcs
 
Poly physiologie 2008-2009
Poly physiologie 2008-2009Poly physiologie 2008-2009
Poly physiologie 2008-2009
 
Résumé anatomie pathologique
Résumé anatomie pathologiqueRésumé anatomie pathologique
Résumé anatomie pathologique
 
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUSFRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
FRACTURES DE L’EXTREMITE INFERIEURE DU RADIUS
 
Anapath
AnapathAnapath
Anapath
 
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIEQCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
QCM KYSTE HYDATIQUE DU FOIE
 
Qcm supplementaires biochimie_-_purpan
Qcm supplementaires biochimie_-_purpanQcm supplementaires biochimie_-_purpan
Qcm supplementaires biochimie_-_purpan
 
Evaluation des competences medicales
Evaluation des competences medicalesEvaluation des competences medicales
Evaluation des competences medicales
 
QCM - Cholécystite aigue lithiasique
QCM - Cholécystite aigue lithiasiqueQCM - Cholécystite aigue lithiasique
QCM - Cholécystite aigue lithiasique
 
Amis med.com qcm anapath
Amis med.com qcm anapathAmis med.com qcm anapath
Amis med.com qcm anapath
 
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
Cours de anatomie pathologie (dcem1) fibrose janvier 2012
 
Poly biomol r 10 11
Poly biomol r 10 11Poly biomol r 10 11
Poly biomol r 10 11
 
Hta qcm
Hta qcmHta qcm
Hta qcm
 
Cholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasiqueCholecystite aigue lithiasique
Cholecystite aigue lithiasique
 
Inflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanatInflammation cours de residanat
Inflammation cours de residanat
 

Similaire à Qcm médecine

banque_qcm_partie_clinique.pdf
banque_qcm_partie_clinique.pdfbanque_qcm_partie_clinique.pdf
banque_qcm_partie_clinique.pdf
AyatteSaid
 
EMD Neuro p2018+CT.pdf
EMD Neuro p2018+CT.pdfEMD Neuro p2018+CT.pdf
EMD Neuro p2018+CT.pdf
ayasadouki
 
01.Melioidose 2019.ppt
01.Melioidose 2019.ppt01.Melioidose 2019.ppt
01.Melioidose 2019.ppt
LizaNget2
 
residennt_hepatite__virus_A_et_E.pptx
residennt_hepatite__virus_A_et_E.pptxresidennt_hepatite__virus_A_et_E.pptx
residennt_hepatite__virus_A_et_E.pptx
ImeneFl
 
Protozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sidaProtozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sida
karimabdk
 
Pneumonies des immunodeprimes
Pneumonies des immunodeprimesPneumonies des immunodeprimes
Pneumonies des immunodeprimes
belaibzino
 
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
ThizmaithKadi
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique
Leila Ali
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique
Leila Ali
 
La primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuseLa primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuse
belaibzino
 
La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)
Dr. Kerfah Soumia
 
PAC -21198203121431981254.ppt
PAC -21198203121431981254.pptPAC -21198203121431981254.ppt
PAC -21198203121431981254.ppt
HichamHebbache
 
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonairesLes tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
belaibzino
 
RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU_dr chalah (1).ppt
RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU_dr chalah (1).pptRHUMATISME ARTICULAIRE AIGU_dr chalah (1).ppt
RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU_dr chalah (1).ppt
medohack1
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires
Dr. Kerfah Soumia
 

Similaire à Qcm médecine (20)

banque_qcm_partie_clinique.pdf
banque_qcm_partie_clinique.pdfbanque_qcm_partie_clinique.pdf
banque_qcm_partie_clinique.pdf
 
EMD Neuro p2018+CT.pdf
EMD Neuro p2018+CT.pdfEMD Neuro p2018+CT.pdf
EMD Neuro p2018+CT.pdf
 
01.Melioidose 2019.ppt
01.Melioidose 2019.ppt01.Melioidose 2019.ppt
01.Melioidose 2019.ppt
 
residennt_hepatite__virus_A_et_E.pptx
residennt_hepatite__virus_A_et_E.pptxresidennt_hepatite__virus_A_et_E.pptx
residennt_hepatite__virus_A_et_E.pptx
 
Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture
 
Protozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sidaProtozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sida
 
Pneumonies des immunodeprimes
Pneumonies des immunodeprimesPneumonies des immunodeprimes
Pneumonies des immunodeprimes
 
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
7. Purpura thrombopénique auto-immun.pptx
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique
 
Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique Leucemie lymphoide chronique
Leucemie lymphoide chronique
 
La primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuseLa primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuse
 
Pneumocystose
PneumocystosePneumocystose
Pneumocystose
 
Bronchite aiguë
Bronchite aiguëBronchite aiguë
Bronchite aiguë
 
Fièvre et cancer
Fièvre et cancerFièvre et cancer
Fièvre et cancer
 
La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)
 
Tuberculose et VIH
Tuberculose et VIHTuberculose et VIH
Tuberculose et VIH
 
PAC -21198203121431981254.ppt
PAC -21198203121431981254.pptPAC -21198203121431981254.ppt
PAC -21198203121431981254.ppt
 
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonairesLes tuberculoses-extra-pulmonaires
Les tuberculoses-extra-pulmonaires
 
RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU_dr chalah (1).ppt
RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU_dr chalah (1).pptRHUMATISME ARTICULAIRE AIGU_dr chalah (1).ppt
RHUMATISME ARTICULAIRE AIGU_dr chalah (1).ppt
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires
 

Plus de imma-dr

Dysplasies osseuses identifiables à la naissance
Dysplasies osseuses identifiables à la naissanceDysplasies osseuses identifiables à la naissance
Dysplasies osseuses identifiables à la naissance
imma-dr
 
Duplications coliques
Duplications coliquesDuplications coliques
Duplications coliques
imma-dr
 
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique nDu magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
imma-dr
 
Doppler transcrânien
Doppler transcrânienDoppler transcrânien
Doppler transcrânien
imma-dr
 
Doppler de l’appareil urinaire
Doppler de l’appareil urinaireDoppler de l’appareil urinaire
Doppler de l’appareil urinaire
imma-dr
 
Diverticules œsophagiens
Diverticules œsophagiensDiverticules œsophagiens
Diverticules œsophagiens
imma-dr
 
Diagnostic de l’infection virale fœtale échographie et tec
Diagnostic de l’infection virale fœtale   échographie et tecDiagnostic de l’infection virale fœtale   échographie et tec
Diagnostic de l’infection virale fœtale échographie et tec
imma-dr
 
Diagnostic anténatal des uropathies malformatives
Diagnostic anténatal des uropathies malformativesDiagnostic anténatal des uropathies malformatives
Diagnostic anténatal des uropathies malformatives
imma-dr
 
Diagnostic anténatal des cardiopathies congénitales
Diagnostic anténatal des cardiopathies congénitalesDiagnostic anténatal des cardiopathies congénitales
Diagnostic anténatal des cardiopathies congénitales
imma-dr
 
Déminéralisation osseuse chez l’enfant
Déminéralisation osseuse chez l’enfantDéminéralisation osseuse chez l’enfant
Déminéralisation osseuse chez l’enfant
imma-dr
 
Coronarographie
CoronarographieCoronarographie
Coronarographie
imma-dr
 
Contusions hépatiques diagnostic et traitement conservateu
Contusions hépatiques   diagnostic et traitement conservateuContusions hépatiques   diagnostic et traitement conservateu
Contusions hépatiques diagnostic et traitement conservateu
imma-dr
 
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatiqueConduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
imma-dr
 
Colpocystogramme technique et résultats
Colpocystogramme   technique et résultatsColpocystogramme   technique et résultats
Colpocystogramme technique et résultats
imma-dr
 
Coloscopie virtuelle par scanner
Coloscopie virtuelle par scannerColoscopie virtuelle par scanner
Coloscopie virtuelle par scanner
imma-dr
 
Classification des cardiopathies congénitales
Classification des cardiopathies congénitalesClassification des cardiopathies congénitales
Classification des cardiopathies congénitales
imma-dr
 
Cathétérisme cardiaque, angiocardiographie et coronarographi
Cathétérisme cardiaque, angiocardiographie et coronarographiCathétérisme cardiaque, angiocardiographie et coronarographi
Cathétérisme cardiaque, angiocardiographie et coronarographi
imma-dr
 
Cas cliniques urgences génito-urinaires
Cas cliniques   urgences génito-urinairesCas cliniques   urgences génito-urinaires
Cas cliniques urgences génito-urinaires
imma-dr
 
Cas cliniques tumeurs du rein
Cas cliniques   tumeurs du reinCas cliniques   tumeurs du rein
Cas cliniques tumeurs du rein
imma-dr
 
Cas cliniques imagerie par résonance magnétique génito-uri
Cas cliniques   imagerie par résonance magnétique génito-uriCas cliniques   imagerie par résonance magnétique génito-uri
Cas cliniques imagerie par résonance magnétique génito-uri
imma-dr
 

Plus de imma-dr (20)

Dysplasies osseuses identifiables à la naissance
Dysplasies osseuses identifiables à la naissanceDysplasies osseuses identifiables à la naissance
Dysplasies osseuses identifiables à la naissance
 
Duplications coliques
Duplications coliquesDuplications coliques
Duplications coliques
 
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique nDu magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
Du magnétisme du proton au signal par résonance magnétique n
 
Doppler transcrânien
Doppler transcrânienDoppler transcrânien
Doppler transcrânien
 
Doppler de l’appareil urinaire
Doppler de l’appareil urinaireDoppler de l’appareil urinaire
Doppler de l’appareil urinaire
 
Diverticules œsophagiens
Diverticules œsophagiensDiverticules œsophagiens
Diverticules œsophagiens
 
Diagnostic de l’infection virale fœtale échographie et tec
Diagnostic de l’infection virale fœtale   échographie et tecDiagnostic de l’infection virale fœtale   échographie et tec
Diagnostic de l’infection virale fœtale échographie et tec
 
Diagnostic anténatal des uropathies malformatives
Diagnostic anténatal des uropathies malformativesDiagnostic anténatal des uropathies malformatives
Diagnostic anténatal des uropathies malformatives
 
Diagnostic anténatal des cardiopathies congénitales
Diagnostic anténatal des cardiopathies congénitalesDiagnostic anténatal des cardiopathies congénitales
Diagnostic anténatal des cardiopathies congénitales
 
Déminéralisation osseuse chez l’enfant
Déminéralisation osseuse chez l’enfantDéminéralisation osseuse chez l’enfant
Déminéralisation osseuse chez l’enfant
 
Coronarographie
CoronarographieCoronarographie
Coronarographie
 
Contusions hépatiques diagnostic et traitement conservateu
Contusions hépatiques   diagnostic et traitement conservateuContusions hépatiques   diagnostic et traitement conservateu
Contusions hépatiques diagnostic et traitement conservateu
 
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatiqueConduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
 
Colpocystogramme technique et résultats
Colpocystogramme   technique et résultatsColpocystogramme   technique et résultats
Colpocystogramme technique et résultats
 
Coloscopie virtuelle par scanner
Coloscopie virtuelle par scannerColoscopie virtuelle par scanner
Coloscopie virtuelle par scanner
 
Classification des cardiopathies congénitales
Classification des cardiopathies congénitalesClassification des cardiopathies congénitales
Classification des cardiopathies congénitales
 
Cathétérisme cardiaque, angiocardiographie et coronarographi
Cathétérisme cardiaque, angiocardiographie et coronarographiCathétérisme cardiaque, angiocardiographie et coronarographi
Cathétérisme cardiaque, angiocardiographie et coronarographi
 
Cas cliniques urgences génito-urinaires
Cas cliniques   urgences génito-urinairesCas cliniques   urgences génito-urinaires
Cas cliniques urgences génito-urinaires
 
Cas cliniques tumeurs du rein
Cas cliniques   tumeurs du reinCas cliniques   tumeurs du rein
Cas cliniques tumeurs du rein
 
Cas cliniques imagerie par résonance magnétique génito-uri
Cas cliniques   imagerie par résonance magnétique génito-uriCas cliniques   imagerie par résonance magnétique génito-uri
Cas cliniques imagerie par résonance magnétique génito-uri
 

Qcm médecine

  • 1. Presque une centaine de QCM corrigées et commentées : 1 La prednisone au long cours peut entraîner : A: De l'euphorie B: Une baisse du cortisol plasmatique C: Une augmentation des éosinophiles sanguins D: Une ostéo-nécrose aseptique E: Une baisse du pouvoir immunitaire 2 Le vaccin antigrippal : A: Est contre-indiqué chez un insuffisant cardiaque B: Est un vaccin à virus vivant C: Est administrable chez la femme enceinte D: Est actif pendant 3 mois E: Est contre-indiqué chez le diabètique 3 Quels(s) parasite(s) peut (peuvent) provoquer une éosinophilie sanguine? A: Oxyure B: Echinoccus granulosus C: Toxocara canis D: Plasmodium E: Fasciola hepatica 4 Parmi les diagnostics évoqués devant une fièvre sur les résultats d'examens complémentaires cités, indiquez la (les) proposition(s) exacte(s). A: Fièvre prolongée et leucopénie: brucellose B: Fièvre et syndrome mononucléosique: toxoplasmose C: Fièvre prolongée et éosinophilie: périartérite noueuse D: Fièvre et syndrome mononucléosique: infection à cytomégalovirus E: Fièvre et éosinophilie: amibiase 5 Le diagnostic de purpura rhumatoïde doit être évoqué chez un garçon de 6 ans devant: A: Un purpura avec thrombopénie B: Des arthralgies avec épanchement purulent C: Une protéinurie avec hématurie D: Une bourse douloureuse E: Une invagination intestinale aiguë 6 La floctafénine (Idarac*) peut induire: A: Accidents allergiques graves B: Insuffisance rénale aiguë C: Syndrome de Lyell D: Aplasie médullaire E: Impuissance 7 A propos du diagnostic bactériologique d'une angine diphtérique, il est exact de dire que: A: Le prélèvement de gorge est fait par écouvillonage à la périphérie des fausses membranes B: Au cours de la diphtérie, le bacille diphtérique est isolé dans les hémocultures C: Les souches de bacilles diphtériques responsables de la maladie produisent une toxine D: La mise en culture du prélèvement de gorge peut se faire sur sérum de boeuf coagulé E: Le début du traitement d'une angine suspecte peut attendre la confirmation bactériologique 8 La méningite tuberculeuse de l'enfant: A: Est une méningite granulomateuse B: Est toujours la conséquence d'une dissémination hématogène C: Prédomine à la convexité du cerveau D: Peut être révélée par un syndrome de Schwartz-Bartter E: Est une méningite lymphocytaire hyperprotéinorachique et hyperglycorachique 9 Dans la pancréatite aiguë, les signes de gravité comportent: A: Age > 55 ans
  • 2. B: Hypoglycémie C: Hypercalcémie D: Acidose E: Hypoxie 10 Concernant la transmission materno-foetale du VIH, il est exact de dire que: A: Elle n'est possible que si la mère est séropositive B: Elle se produit dans plus de 90% des cas au cours du premier semestre de grossesse C: Elle est inconstante D: Son taux augmente avec le degré d'immuno-dépression de la mère E: Son taux peut être réduit par un traitement par l'AZT (Zidovudine:Retrovir*) 11 Dans l'insuffisance thyroïdienne acquise de l'adulte, il est classique d'observer: A: Une frilosité B: Une constipation C: Des céphalées D: Une aréflexie tendineuse E: Une anémie 12 Le chancre d'inoculation de la syphilis: A: Apparaît 21 jours après le contact sexuel contaminant B: Fourmille de tréponèmes C: Est indolore D: Est contemporain d'autres lésions cutanéo-muqueuses syphilitiques E: Repose sur une base indurée 13 Parmi les examens suivants, le(s) quel(s) permet(tent) d'explorer les lymphocytes T? A: Numération des lymphocytes possédants des Ig membranaires par immunofluorescence B: Etude du chimiotactisme C: Numération des lymphocytes possédant l'antigène CD3 (ou T3) par immunofluorescence D: Intradermoréactions à la tuberculine et à la candidine E: Test de cytotoxicité A.D.C.C. (dépendante des anticorps) 14 L'adénome toxique de la thyroïde s'exprime par: A: Tachycardie B: Amaigrissement C: Frilosité D: Tremblements E: Exophtalmie 15 Une bactériurie asymptomatique est découverte chez une jeune femme de 24 ans. Retenez la (les) proposition(s) exacte(s). A: Ne justifie pas dans l'immédiat d'investigations urologiques B: Peut se compliquer de pyélonéphrite, en absence de traitement C: Peut succéder à une cystite insuffisamment traitée D: Est souvent à E. Coli E: Peut disparaître spontanément 16 Une mycose vaginale récidivante: A: Est toujours d'origine vénérienne B: S'accompagne fréquemment d'un foyer candidosique digestif C: Doit faire rechercher un diabète D: Peut provoquer un prurit important E: Peut s'accompagner de dysurie 17 Les propositions ci-dessous concernent des médiateurs chimiques impliqués dans la réaction inflammatoire. Indiquez celui (ceux) intervenant plus particulièrement dans la phase vasculo-sanguine: A: Sérotonine B: Histamine C: Prostaglandines
  • 3. D: Kinines E: Lymphokines 18 Le syndrome néphritique est caractérisé par : A: H.T.A. B: Hypoprotidémie < 60 g par litre C: Hématurie avec cylindrurie D: Oedèmes des membres inférieurs E: Protéinurie permanente 19 Quelles(s) association(s) médicamenteuse(s) parmi les suivantes expose(nt)-elle(s) particulièrement au risque d'hypokalémie lors d'un traitement prolongé? A: Diurétique thiazidique et diurétique anti-aldostérone B: Diurétique de l'anse et diurétique anti-aldostérone C: Diurétique thiazidique et anti-inflammatoire cortisonique D: Diurétique thiazidique et laxatif E: Diurètique anti-aldostérone et anti-infammatoire cortisonique 20 Concernant le propranolol (Avlocardyl*), il est exact de dire : A: Il ralentit la conduction nodale B: Il ralentit la conduction intraventriculaire C: Il est inotrope négatif D: Il est hydrosoluble E: Il est déconseillé de le prescrire en association avec le vérapamil 21 Un purpura thrombopénique peut être observé au cours de : A: Une coagulation intra-vasculaire disséminée B: Une infection par le virus HIV C: Un lupus érythémateux aigu disséminé D: Un traitement par les corticoïdes E: Un traitement par les immunoglobulines intraveineuses 22 Les aminosides : A: Sont administrés le plus souvent par voie parentérale I.V. ou I.M. B: Sont utilisés en monothérapie dans le traitement des endocardites infectieuses C: On utilise régulièrement des dosages sériques au cours du traitement par aminosides D: Sont actifs sur les bactéries anaérobies E: Ne sont pas utilisés pour traiter les endocardites infectieuses à streptocoque ingroupable 23 Au cours d'une anémie par carence ferrique pure, on décèle : A: Une diminution du taux de l'hématocrite B: Augmentation de la réticulocytose C: Une diminution du taux du fer sérique D: Une diminution de la capacité totale de fixation plasmatique du fer E: Une chute du taux de l'haptoglobine 24 La tolérance : A: Ne concerne que l'immunité humorale B: Est spécifique d'un antigène C: Est induite par contact avec l'antigène D: Est plus difficilement induite chez le nouveau-né que chez l'adulte E: N'est pas un phénomène physiologique 25 Un allongement du temps de saignement peut s'observer au cours de : A: Leucémie lymphoïde chronique au stade A B: Syndrome myélodysplasique C: Pénicillinothérapie à haute dose D: Thrombocytémie essentielle E: Traitement par la Ticlopidine (TICLID*) 26 Chez un homme ayant l'hemogramme suivant: GR=4,8M/mm3 hémoglobine=10,5g/100ml Hématocrite=34,8% VGM=72,5fl CCMH=30,2% Plaquettes=462.000/mm3 GB=9800/mm3; Eo=4;
  • 4. Baso=1; Lympho=40; Mono=9. On peut parler de: A: Anémie B: Thrombocytose C: Microcytose D: Eosinophilie E: Lymphocytose 27 On n'a encore jamais observé de phénomènes de résistance d'origine plasmidique pour : A: Chloramphénicol B: Colistine C: Pénicilline G D: Amikacine E: Quinolones 28 Dans les années 1950, l'étude prospective de Framingham a eu pour objectif : 1)de mesurer la fréquence de l'infarctus du myocarde. 2)de céceler ses facteurs de risque. Cette enquête a concerné 5 000 personnes âgées de 30 à 60 ans. Il s'agit d'une: A: Enquête descriptive B: Enquête de recherche étiologique C: Enquête cas-témoins D: Enquête longitudinale E: Essai comparatif 29 En l'absence de prophylaxie, le risque de thrombose veineuse est : A: Plus important chez l'enfant que chez l'adulte B: De 50-60 % en chirurgie de la hanche C: Plus élevé pendant la grossesse normale par rapport à une femme du même âge non enceinte D: Augmenté sous contraception oestroprogestative E: Favorisé par la présence d'un anticoagulant circulant lupus like 30 Au cours des anémies hémolytiques auto-immunes de l'adulte, les auto-anticorps les plus fréquemment rencontrés sont : A: Anti-ABO B: Anti-Rhésus C: Anti-Kell D: anti-Duffy E: Anti-Ii 31 Un patient éleveur d'oiseaux vient pour une fièvre de début brutal évoluant en plateau tendu à 39°C, depuis 6 jours. L'état général est al téré. Le pouls est dissocié. Vous notez une toux sèche intermittente. Quel est votre premier diagnostic ? A: Pneumonie lobaire franche aiguë B: Bronchite aiguë virale C: Fièvre typhoïde D: Pneumopathie à chlamydiae E: Brucellose aiguë septicémique 32 Madame R., 22 ans, consulte pour une lésion vulvaire douloureuse. Vous constatez des vésicules en bouquet sur la grande lèvre. Certaines sont rompues. Il existe des adénopathies inguinales homolatérales sensibles. Elle a 38°5C. Q uel diagnostic envisager ? A: Une syphilis B: Des condylomes vulvaires C: Un herpès génital D: Un cancer E: Une mycose vulvaire 33 Dans l'hypertension artérielle contrôlée, les modifications cardiaques sont caractérisées par: A: Une dilatation ventriculaire gauche B: Une diminution du relief des colonnes ventriculaires C: Une fibrose myocardique efficace
  • 5. D: Une hypertrophie concentrique du ventricule gauche E: Une hypertrophie isolée du septum interventriculaire 34 Au cours d'une hypercholestérolémie de type II A, résistant à la diététique et à l'association fibrate de 2nde génération et cholestyramine, quelle est la thérapeutique de choix ? A: Un inhibiteur de l'HMG-CoA Réductase B: Un fibrate de lère génération C: La vitamine E D: L'introduction d'huiles de poisson 35 Chez un diabétique avec surpoids chez qui le régime hypocalorique s'est révélé insuffisant, quelle est la prescription médicamenteuse la plus appropriée ? A: Biguanides B: Insuline (2 injections/j) + biguanides C: Sulfamides hypoglycémiants D: Insuline (3 injections/jour) E: Aucune des thérapeutiques indiquées 36 Pour interpréter une cétonurie chez un diabétique, indiquez la proposition exacte parmi les suivantes : A: Elle traduit toujours une cétose de jêune B: Elle traduit toujours un état d'acidose C: Lors d'un DID traité, cétonurie et forte glycosurie traduisent un besoin accru en insuline D: La cétonurie n'est présente qu'en cas de maladie infectieuse associée au diabète E: La recherche est désuète depuis le dosage de l'hémoglobine glycosylée 37 La demi-vie des benzodiazépines est habituellement allongée chez les personnes âgées parce que : A: Le volume de distribution est diminué B: Le clairance rénale est augmentée C: Le volume de distribution est augmenté D: La clairance hépatique est augmentée E: La clairance totale est diminuée 38 Chez l'asthmatique, les corticoïdes inhalés en aérosol-doseur : A: Sont bronchodilatateurs B: Sont antiinflammatoires C: Sont administrés en traitement de fond D: Sont susceptibles d'engendrer des complications locales E: S'administrent uniquement en cas d'asthme aigu grave 39 Parmi les maladies suivantes, laquelle(lesquelles) peu(ven)t être à l'origine d'une hypercalcémie ? A: La sarcoïdose B: Le cancer bronchique épidermoïde C: L'apport excessif de vitamine C D: Le myélome multiple E: L'ostéomalacie 40 Le diagnostic prénatal de l'hémophilie A ou B peut être pratiqué par : A: Etude de l'ADN de villosités choriales B: Dosage du facteur antihémophilique VIII ou IX dans le sang foetal C: Etude de l'ADN des amniocytes après amniocentèse D: Dosage du facteur antihémophilique VIII ou IX dans le liquide amniotique par amniocentèse E: Etude du facteur VIII ou IX chez la mère 41 Cellules capables de présenter les antigènes aux lymphocytes T : A: Monocytes à macrophages B: Cellules de Langerhans de la peau C: Fibroblastes
  • 6. D: Cellules interdigitées (dendritiques réticulaires) des aires T des ganglions E: Cellules B 42 Les infections urinaires à Proteus sont caractérisées par: A: Leur origine exclusivement hospitalière B: Le pH acide des urines C: Le risque de lithiase phospho-amoniaco-magnésienne D: Le risque de lithiase urique E: Le risque de lithiase oxalique 43 Dans le syndrome de Cushing, on observe habituellement : A: Une diarrhée motrice B: Une amyotrophie proximale C: Une hypotension artérielle D: Des vergetures pâles E: Une répartition androïde des graisses 44 L'herpès génital récurrent : A: Est sous-tendu par une infection latente des ganglions sacrés B: Est dû plus souvent à l'herpès simplex virus de type 2 qu'au type 1 C: Peut-être temporairement suspendu par un traitement continu à l'acyclovir (Zovirax*) D: Peut se manifester par des ulcérations chroniques extensives chez les immunodéprimés 45 La rétinopathie diabétique est : A: Plus fréquente si l'équilibre du diabète est mauvais B: Révélée précocément par la baisse de l'acuité visuelle C: Aggravée lorqu'il existe une hypertension artérielle associée au diabète D: Prévenue par l'administration des protecteurs vasculaires E: La cause la plus fréquente de cécité non curable chez le diabètique 46 Quelles sont les propositions justes concernant la vaccination anti-amarile ? A: Il s'agit d'un vaccin viral vivant atténué B: Un rappel est nécessaire tous les 10 ans C: Est utile lors d'un séjour en Asie du Sud-Est D: Est utile lors d'un séjour en Afrique intertropicale E: Est utile lors d'un séjour en Amérique du Sud 47 Un enfant âgé de 4 mois est hospitalisé en Février pour une diarrhée aiguë évoluant depuis 2 jours; il a de la fièvre, 8 à 10 selles liquides par jour, non sanglantes, non glaireuses, quelques vomissements. Quelle en est l'étiologie la plus probable ? A: Salmonellose intestinale B: Infection intestinale à Escherichia coli type "toxique" C: Infection à rotavirus D: Shigellose E: Infection intestinale à staphylocoque 48 Devant les anomalies biologiques suivantes: Plaquettes: 90 000/mm3, T.Quick: 60%, Facteur V: 80%, facteur VII + X: 40%, Facteur II: 45%, Fibrinogène: 1,50 g/l, TCA: 58":50", PDF inférieurs à 10mug/ml. Quel diagnostic est le plus probable ? A: Déficit en vitamine K B: Coagulation intravasculaire disséminée C: Prélèvement hépariné D: Cirrhose E: Prélèvement dilué 49 Un agriculteur de 33 ans a une plaie minime de la main. Il a été correctement vacciné contre le tétanos au service militaire, à l'âge de 10 ans avec un rappel à 20 ans. Que faites-vous pour prévenir un tétanos? A: Rien B: Un rappel d'anatoxine
  • 7. C: Un rappel d'anatoxine et une injection d'immunoglobulines humaines antitétaniques D: Deux injections d'anatoxine à un mois d'intervalle E: Une injection d'immunoglobulines humaines antitétaniques 50 Jacques a un albinisme généralisé. Le père de sa femme est également albinos (du même type). Sachant que cette affection se transmet selon le mode récessif autosomique, quel est le risque pour les enfants de ce couple d'être atteints ? A: 1 B: 1/2 C: 1/4 D: 1/8 E: 0 51 Quel traitement préventif préconisez-vous à un nouveau-né dont la mère est Ag HBs et Ag HBe positifs? A: Aucun traitement B: Immunoglobulines polyvalentes dites standards C: Vaccination contre l'hépatite B seule D: Immunoglobulines spécifiques contre l'hépatite B seules E: Immunoglobulines spécifiques et vaccination contre l'hépatite B 52 Chez une femme enceinte et non prémunie contre la toxoplasmose, quelle surveillance sérologique toxoplasmique doit être pratiquée dans le cadre de la prévention de la toxoplasmose congénitale ? A: Surveillance hebdomadaire B: Surveillance inutile C: Surveillance trimestrielle D: Sérologie à l'accouchement E: Surveillance mensuelle 53 Quel diagnostic doit faire évoquer chez un homme de 60 ans, la constatation d'une protéinurie à 3,5g/24h, d'une hypertension à 160/100 mmHg avec une créatininémie s'élevant progressivement de 100 à 800 micromoles/l en 4 semaines ? A: Polykystose rénale B: Glomérulonéphrite extramembraneuse C: Glomérulonéphrite extracapillaire D: Néphroangiosclérose bénigne E: Glomérulonéphrite membranoproliférative 54 Un accouchement prématuré fébrile doit faire suspecter en priorité une des maladies suivantes : A: La toxoplasmose B: La rubéole C: La listériose D: L'herpès E: La mononucléose infectieuse 55 Chez quelle population cellulaire parmi les suivantes est-il le plus facile d'induire un état de tolérance immunitaire ? A: Les monocytes B: Les macrophages C: Les lymphocytes B immatures (n'ayant pas encore atteint le stade de synthèse des IgD) D: Les lymphocytes B mémoires E: Les plasmocytes 56 L'absorption intestinale du calcium est contrôlée principalement par l'un des facteurs suivants. Lequel ? A: 25 hydroxycholécalciférol B: 1,25 dihydroxycholécalciférol C: Hormone parathyroïdienne
  • 8. D: Calcitonine E: Hormone de croissance 57 L'administration prolongée d'hydrochlorothiazide (Esidrex*) s'accompagne souvent d'une : A: Acidose avec hyperchlorémie B: Acidose avec hyperkaliémie C: Alcalose avec hypokaliémie D: Acidose métabolique E: Alcalose respiratoire 58 Parmi les propositions suivantes concernant les essais cliniques randomisés en double aveugle, une seule est exacte. Laquelle ? A: Les malades doivent ignorer le fait qu'ils participent à une étude B: Il doit toujours y avoir un groupe qui reçoit un placebo ou médicament de réference C: Le malade et le médecin doivent ignorer le traitement reçu tout au long de l'essai D: Les médicaments bien connus ne nécessitent pas une surveillance étroite E: Des considérations éthiques vont parfois imposer l'absence de tirage au sort 59 Parmi les propositions suivantes concernant le syndrome d'immuno-déficience acquise (SIDA), une seule est exacte. A: Il touche seulement les individus de sexe masculin B: Il n'existe pas avant l'âge de 10 ans C: Il est caractérisé par un déficit portant principalement sur l'immunité humorale D: Il entraîne habituellement la mort par suite d'un sarcome ou d'une infection E: Il est transmis uniquement par voie sexuelle 60 Une méningite à liquide clair peut être causée par une infection à : A: Pneumocoque B: Listeria C: Brucella D: Méningocoque E: B.K. 61 Devant un syndrome de Cushing, quel(s) examen(s) est (sont) utile(s) au diagnostic étiologique ? A: Dosage de l'ACTH plasmatique B: Dosage basal du cortisol plasmatique C: Dosage isolé du cortisol libre urinaire D: Test de freinage fort par la dexamethasone (8 mg/jour pendant 2j) E: Examen tomodensitométrique des surrénales 62 L'(es)examen(s) le(s) plus adapté(s) à l'identification d'une immunoglobuline monoclonale est (sont) : A: L'électrophorèse B: L'immunoélectrophorèse C: Le dosage des immunoglobulines D: L'immunofixation E: Le dosage des protides 63 Concernant les toxi-infections alimentaires à salmonelles, il est exact de dire que : A: Elles sont liées à la prolifération de salmonelles B: Elles sont le plus souvent dues à Salmonella Typhi murium ou à Salmonella Enteritidis C: Les troubles débutent 12 à 14 heures après ingestion de l'aliment suspect D: Elles provoquent une diarrhée fébrile E: Elles sont très rarement en cause en France 64 Une interaction médicamenteuse peut survenir si l'on associe la cimétidine : A: Aux anticoagulants oraux B: A l'insuline C: A l'ofloxocine (Oflocet*)
  • 9. D: A la phénytoïne (Di-Hydan*) E: A la théophylline 65 Les lymphocytes qui portent le marqueur CD4 : A: Peuvent être infectés par le virus VIH B: Ont en général une fonction suppressive sur la réponse immunologique C: Peuvent être infectés par le virus d'Epstein-Barr D: Ont une fonction auxillaire sur la réponse immune E: Terminent leur maturation dans la moëlle osseuse 66 Le traitement de la fièvre typhoïde peut faire appel classiquement à : A: Ceftriaxone (ROCEPHINE*) B: Colimycine (COLISTINE*) orale C: Thiamphénicol (THIOPHENICOL*) oral D: Amikacine (AMIKLIN*) injectable E: Cotrimoxazole (BACTRIM*) oral 67 Parmi les médicaments suivants, on peut utiliser comme antiagrégant plaquettaire: A: Aspirine B: Béta-bloquants C: Héparine D: Digitaline E: Ticlopidine (Ticlid*) 68 Parmi les éléments biologiques suivants, le(s) quel(s) est (sont) augmenté(s) physiologiquement au cours de la grossesse normale? A: Hématocrite B: Fibrinogène C: Facteur Willebrand (VIII Ag ou VIII WF) D: Uricémie E: Glycémie à jeun 69 Les candidoses cutanées sont favorisées par : A: Le port prolongé de bottes en caoutchouc B: L'obesité C: Les contacts avec les animaux domestiques D: Les oestro-progestatifs E: Une candidose digestive 70 Le rachitisme commun carentiel se traduit biologiquement par : A: Calcémie abaissée B: Activité phosphatase alcaline plasmatique élevée C: Calciurie élevée D: Phosphatémie E: Taux de parathormone plasmatique abaissée 71 Un syndrome néphrotique pur chez l'enfant comporte: A: Une protéinurie supérieure à 50 mg/kg/j B: Une hypoprotéinémie inférieure à 60 g/l C: Une protéinurie non séléctive à l'immunoélectrophorèse des urines D: L'absence d'insuffisance rénale organique E: Une hyponatrémie 72 Quels sont les vaccins constitués par des organismes vivants? A: Coqueluche B: Diphtérie C: Tuberculose D: Grippe E: Rubéole
  • 10. 73 Quels sont les traitements possibles à appliquer en urgence dès le diagnostic d'hyperkalémie à 7 mmol/l observé chez un insuffisant rénal chronique? A: Résines échangeuses d'ions B: Alcalinisation plasmatique C: Chlorure de calcium D: Hémodialyse E: Réhydratation 74 On peut rencontrer une anémie macrocytaire: A: Chez un malade ayant une carence en fer B: Chez un malade ayant une carence en vitamine D C: Chez un malade ayant une maladie de Biermer D: Chez un malade ayant une maladie coeliaque E: Chez un gastrectomisé total 75 Quel(s) médiateur(s) de l'inflammation parmi les suivants est-il (sont-ils) issu(s) du métabolisme de l'acide arachidonique? A: Histamine B: ECF-A (eosinophil chemotactic factor of anaphylaxis) C: PAF acéthère (platelet activating factor) D: Prostaglandines E: Leucotriènes 76 Parmi les symptômes suivants, lequel (lesquels) fait (font) évoquer un alcoolisme chronique? A: Baisse des fonctions intellectuelles B: Troubles de la mémoire C: Accés d'irritabilité D: Troubles sexuels E: Tremblements matinaux 77 Les lipoprotéines de faible densité LDL: A: Transportent du cholestérol B: Contiennent de l'apoprotéine B C: Sont dégradées par la lipoprotéine lipase D: Sont absentes du sérum d'un sujet sain à jeun depuis 12 heures E: En excès, sont athérogènes 78 L'allopurinol (Zyloric*) peut induire: A: Crise de goutte B: Lithiase urinaire uratique C: Leucopénie D: Protéinurie E: Cécité 79 Test(s) d'exploration de l'immunité humorale: A: Numération des lymphocytes CD4 B: Etude de la réponse anticorps vaccin antipoliomyélitique tué C: Culture mixte lymphocytaire D: Détermination du phénotype HLA E: Etude de la réponse proliférative à la concanavaline A 80 L'hypercétonémie de l'acido-cétose diabétique est due à la conjonction de plusieurs des mécanismes suivants: A: Un accroissement de la lipolyse B: Une réduction de la lipogénèse C: Un arrêt du cycle de Krebs D: Une augmentation de la cétogénèse hépatique E: La carence en insuline
  • 11. 81 Dans quelle(s) circonstance(s) peut-on voir une augmentation des gamma GT ? A: Ulcére gastro-duodénal B: Cancer du foie C: Lithiase du bas fond vésiculaire D: Alcoolisme chronique sans atteinte hépatique E: Hépatite alcoolique aiguë 82 Un placebo: A: Est une absence de traitement B: Est un traitement inactif sur le plan pharmacodynamique C: N'est plus utilisé en France dans les essais thérapeutiques D: Doit être indiscernable du traitement à l'étude dans un essai en double aveugle E: Peut entraîner des effets secondaires 83 La digoxine: A: Diminue le tonus sympathique chez l'insuffisant cardiaque B: Accroît le tonus parasympathique du noeud auriculoventriculaire de l'insuffisant cardiaque C: Augmente l'excitabilité ventriculaire D: Augmente la vitesse de conduction auriculo-ventriculaire E: Améliore le rendement cardiaque chez l'insuffisant cardiaque 84 L'énalapril (Renitec*): A: Est efficace dans le traitement de l'insuffisance cardiaque congestive B: Est inefficace dans le traitement de l'hypertension artérielle à rénine basse C: Est un inhibiteur de l'enzyme qui inactive la bradykinine D: Est un inhibiteur de l'enzyme qui transforme l'antiotensinogène en angiotensine I E: Ne provoque pas de toux 85 Parmi les médicaments suivants, le(s)quel(s) peu(vent) déterminer des échecs de la contraception orale ? A: Aspirine* B: Diazepam (Valium*) C: Indometacine (Indocid*) D: Phenylhydantoïne (Dihydan*) E: Rifampicine (Rifadine*) 86 Les benzodiazépines peuvent induire: A: Des crises convulsives à l'arrêt du traitement B: Une amnésie C: Un rebond d'anxiété à l'arrêt de leur traitement D: Une hypotonie chez le noveau-né d'une mère traitée par benzodiazépine E: Une potentialisation des effets de l'alcool 87 Parmi les situations suivantes, quelle(s) est (sont) celle(s) qui provoque(nt) une acidose métabolique en augmentant le trou anionique ? A: Etat de choc septique B: Diarrhée sans collapsus C: Intoxication par éthylène glycol D: Intoxication par méthanol E: Acidose tubulaire rénale 88 L'infection du nouveau-né: A: Est dû dans plus de 90% des cas d'un des germes suivants: strepto B, colibacille, listeria B: Engage le pronostic vital C: S'accompagne dans tous les cas d'une hyperthermie importante (> 39°C) D: Se manifeste après un intervalle libre de 24 heures par rapport à la naissance E: Peut rendre compte d'un accouchement précoce 89 Les variations antigéniques des virus grippaux A isolés chez l'homme : A: Peuvent être dues à une modification antigènique de la seule nucléocapside B: Peuvent être dues à une modification antigènique de la seule Hémagglutinine
  • 12. C: Peuvent être dues à une modification antigènique de la seule Neuraminidase D: Peuvent être dues à une modification de l'Hémagglutinine et de la Neuraminidase E: Peuvent être dues à toutes ces modifications antigèniques associées 90 Dans l'accès pernicieux à Plasmodium falciparum, indiquer le(s) signe(s) permettant d'espérer un bon pronostic : A: Hyperplaquettose B: Splénomégalie C: Fièvre supérieure à 40°c D: Hépatomégalie plus ou moins douloureuse E: Hypertonie parfois paroxystique 91 Retenez les caractères suggestifs de la mononucléose infectieuse: A: Fausses membranes extensives englobant la luette en doigt de gant B: Pétéchies du voile du palais C: Eruption morbilliforme D: Oedème des paupières E: Splénomégalie .
  • 13. REPONSES QCM + commentaires 1 ABDE : A : euphorie et état dépressif. B: risque d'insuffisance surrénale à l'arrêt du traitement. C: éosinopénie. D: peut survenir pendant un traitement court. E: risque infectieux 2 C : A,E: recommandé chez les patients porteurs de tares viscérales et métaboliques. B: vaccin viral inactivé. C: préconisé par certains pour prévenir un avortement ou un accouchement prématuré. D: 1 an seulement (variations du génome viral). 3 ABCE : B: hydatidose (en phase d'invasion). E: distomatose hépatique. 4 ABCD : A: la fièvre est ondulante. C: éosinophilie dans 30% des cas. C: hyperleucocytose à polynucléaires neutrophiles. 5 CDE : C: dépôts d'IgA dans le mésangium et parfois au niveau des capillaires glomérulaires comme dans la maladie de Berger. D: orchite. 6 AB : Analgésique périphérique dérivé de l'amino-4 quinoléine. A: oedème de Quincke et choc anaphylactique. B: immuno-allergique. C: sulfamides antibactériens, anti-inflammatoires non stéroidiens, anticomitiaux. 7 ACD : B: le bacille se localise dans l'oropharynx d'où il libère une toxine. E: débuter l'antibiothérapie au moindre doute d'angine diphtérique. 8 AD : A: arachnoïdite avec lésions granulomateuses méningées. B: possibilité d'extension méningée d'une lésion contiguë. C: prédomine à la base au contraire. E: hypoglycorachique 9 ADE : B: hyperglycémie en l'absence de diabète. C: chute de la calcémie. 10 CDE : A: la transmission peut de faire à l'occasion d'une virémie. B: essentiellement au cours de l'accouchement. C: risque estimé à 25% environ. 11 ABDE : D: utilisation du réflexogramme achiléen comme outil diagnostic. E: anémie normochrome, micro ou macrocytaire. 12 ABCE : D: typiquement, il existe un temps de latence qui le sépare des signes cutanéo-muqueux de la syphilis secondaire. 13 BCD 14 ABD : A,B,D: signes de thyréotoxicose. C: signes d'hypothyroïdie. E: signe oculaire dans la maladie de Basedow. 15 ABCDE 16 BCDE 17 ABCD &8 ACDE : B: syndrome néphrotique. C: la présence de cylindres hématiques témoigne de l'atteinte glomérulaire. 19 CD : A,B,E: les diurétiques anti-aldostérone sont des diurétiques d'épargne potassique. 20 ACE : B: ralentit la conduction sino-auriculaire et auriculo-ventriculaire. D: liposoluble. E: pas d'association avec les inhibiteurs calciques bradycardisants. 21 ABC : D,E: traitement du purpura thrombopénique auto-immun. 22 AC : A: leur absorption digestive est quasi-nulle. B: jamais en monothérapie.
  • 14. 23 AC : B: diminution. D: augmentation de la CTF. E: en cas d'anémie hémolytique. 24 BC : A: concerne les lymphocytes B et T. E: faux. 25 BCDE : A: lignée plaquettaire normale dans une forme débutante. Plaquettes > 100.000/mm3 au stade A. D: en cas de thrombocytose majeure. 26 ABC 27 BE 28 ABD 29 BCDE : C: essentiellement dans le post-partum. D: risque multiplié par 3 à 4. E: syndrome des anti-phospholipides. 30 BE 31 D : A expectoration purulente. B: la fièvre n'est pas constante. C: symptomatologie digestive. D: pneumopathie atypique avec un pouls non accéléré. E: fièvre ondulante sudoro-algique (contamination par les ruminants). 32 C 33 D 34 A A: statines et fibrates sont le traitement de 1ère intention dans l'hypercholestérolémie de type II A. B: efficacité très inférieure aux fibrates de 2ème génération sur l'hypercholestélomie. D: en cas d'hypertriglycéridémie endogène. 35 A : A: en cas d'obésité (ne stimule pas l'insulino-secrétion). C: en cas de poids normal (le sujet obèse est souvent en hyperinsulinisme). 36 C : C: DID décompensé. La recherche d'une cétonurie est nécessaire en cas d'hyperglycémie pour prévenir l'évolution vers la cétose. E: l'hémoglobine glycosylée est le reflet de l'équilibre moyen du diabète sur les 2 à 3 mois précédents. 37 CE : B: diminution de la filtration glomérulaire 38 BCD : D : candidoses oropharyngées, raucité de la voie. 39 ABD : A: activité 1-alpha hydroxylase élevée. B: production de PTH. C: en cas d'apport excessif en vitamine D ou A. D: par lyse osseuse. 40 ABC : A: à la 10ème SA, diagnostic du sexe et de l'hémophilie si l'étude génotypique familiale est informative. B: dans les familles non informatives, dès la 18ème SA. E: ne permet de détecter qu'un nombre limité de conductrices 41 ABDE 42 C : A: Proteus mirabilis est le 2ème germe retrouvé en ville après E. Coli. B: alcalinise les urines. C: favorise la précipitation des cristaux phospho-ammoniaco-magnésiens 43 B : A: dans l'hyperthyroïdie. B: avec signe du tabouret. C: HTA modérée (80%). D: vergetures pourpres. E: redistribution facio-tronculaire des graisses. 44 ABCD 45 ACDE : A: sa prévalence augmente avec le degré d'hyperglycémie et la durée du diabète. B: non, évolution tardive. D: efficacité des anti-aggrégants plaquettaires pour ralentir la progression de la rétinopathie diabétique à un stade peu avancé. 46 ABDE
  • 15. 47 C : C: 80% des diarrhées aiguës du nourrisson et contexte de survenue hivernale. 48 D 49 B : B: le dernier rappel date de plus de 10 ans mais la plaie est minime, chez ce patient correctement vacciné. 50 B : la femme de Jacques est conductrice. 51 E : prévention de type post-contamination visant à neutraliser l'inoculat viral circulant chez l'enfant. 52 E : afin de dépister précocemment une séro-conversion. Seules 10% des primo-infections sont symptomatiques. 53 C 54 C 55 C : A,B: la vitamine D est une prohormone inactive. Elle doit subir 2 hydroxylations pour devenir active. Le calcitriol (1,25(OH)²D) favorise l'absorption intestinale du calcium. 56 B 57 C : par augmentation de la charge sodée distale entraînant une augmentation de la sécrétion de H+ et de K+. 58 C 59 D 60 ABCDE : A,D: en cas de méningite gravissime, réaction à liquide clair par sidération des polynucléaires neutrophiles (précédent le décès du patient). 61 ADE A: distinction des syndromes ACTH dépendants (maladie de Cushing et paranéoplasiques) et indépendants (corticosurrénalome et adénome surrénalien). D: recherche de la dépendance hypophysaire de l'hypercortisolisme. 62 BD 63 ABD : A: pathogène par mécanisme entéro-invasif. B: 20 et 50% respectivement. C: 24 à 48 heures. E: première cause des toxi-infections alimentaires. 64 ADE : A: risque hémorragique. D: augmentation des taux plasmatiques de phénytoïne. E: risque de surdosage. 65 ADE : A: le CD4 est le récepteur au VIH. B: concerne surtout le CD8. C: l'EBV infecte le lymphocyte B. E: la maturation débute dans le thymus. 66 ACE : A: traitement de 5 à 10 j. C,E: traitement de 2 semaines. 67 AE 68 BC : A: diminue. B: double en fin de grossesse. E: stable 69 ABDE : A,B: macération. D: discuté. E: entretien une candidose péri-orificielle. 70 AB : A: calcémie normale au stade 2 de FRASER. C,D,E: la diminution de la calcémie entraîne une élévation de la PTH pour amener la calcémie à la normale avec pour conséquences: hypocalciurie, hypophosphorémie. 71 ABD 72 CE : D: anatoxines purifiées
  • 16. 73 ABCD : A: possible, mais efficacité différée. B: augmente le transfert intra-cellulaire de potassium. C: le gluconate de calcium sert de protecteur myocardique 74 CDE : A: anémie microcytaire. C,E: déficit en facteur intrinsèque. D: carence en folates par malabsorption par pathologie jejunale. 75 DE : A,B: médiateurs préformés. D: voie de la cyclo-oxygénase. E: voie de la lipo-oxygénase. 76 ABCDE : D: neuropathie végétative avec troubles de l'érection. 77 ABE : C: la lipoprotéine lipase dégrade les chylomicrons. D: le dosage plasmatique est réalisé après 12 heures de jeûn 78 ACD : A: associer la colchicine en début de traitement. D: néphropathie intersticielle aiguë immuno-allergique. 79 ABCE 80 ABCDE : A,E: l'insuline est une hormone antilipolytique. C,D: saturation du cycle de Krebs, d'où déviation de l'acétyl-CoA vers la voie de synthèse des corps cétoniques 81 BDE : C: absence d'obstacle sur les voies biliaires. 82 BDE : A,B: rôle psychique. 83 ABCE : A: diminution du tonus sympathique vasoconstricteur. C: risque de trouble du rythme ventriculaire en cas de surdosage 84 AC : C,D: l'enzyme de conversion transforme Angiotensine I ou Angiotensine II et la bradykinine en peptides inactifs. E: c'est au contraire l'un des principaux effets secondaires indésirables 85 DE : D,E: inducteurs enzymatiques. 86 ABCDE : B: amnésie antérograde. 87 ACD : B,E: trou anionique normal 88 ABE : C: l'hypothermie est plus fréquente. 89 BCD : ,E: les variations antigéniques des virus grippaux portent sur les antigènes de surface Hémagglutinine et Neuraminidase 90 AB : A: absence de CIVD. 91 BCE : A. dans la diphtérie. C: touchant le tronc et les membranes (souvent déclenché par la prise de pénicilline).