SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  6
Télécharger pour lire hors ligne
Dr. KERFAH S.
Médecin résidente en pneumo-
phtisiologie EHUOran
Plan de la question
I. Définition :
II. Intérêt de la question:
III. Epidémiologie :
IV. Etiologie (Agent causal) :
V. Diagnostic positif :
A)Examen clinique :
B) Examens complémentaires :
VI. Diagnostic différentiel :
VII. Formes cliniques:
VIII. Evolution :
IX. Traitement :
X. Prévention :
Bronchite aigue
Objectifs pédagogiques :
a) Connaitre que la bronchite
aigue est le plus souvent d’origine
virale et intéresse les VAS.
b) Pas d’ATBthpie dans la forme
bénigne non bactérienne.
- Evoquer les possibilités
d’indication de vaccination.
I. Définition :
C’est l’inflammation de la muqueuse des bronches et bronchioles (voies de conduction), sans atteinte
parenchymateuse (alvéoles = surface d'échange), en rapport avec une infection principalement virale.
II. Intérêt de la question :
 La bronchite aigue est l’infection respiratoire basse la plus fréquente chez l’adulte.
 Elle est le plus souvent d’origine virale mais peut se compliquer d’une surinfection bactérienne, à
prédominance automno-hivernale.
 L’évolution est bénigne chez le sujet antérieurement sein, mais peut être préoccupante chez un sujet
fragile.
III. Epidémiologie :
 Les bronchites aigues son fréquentes et représentent environ 30 % de l’ensemble des IRA.
 Dans les pays industrialisés, l’incidence de la bronchite aiguë est estimée entre 2 et 18 % par an.
 Evolution sous forme de petites épidémies automno-hivernale.
IV. Physiopathologie :
 Etat inflammatoire aigu de la muqueuse des voies aériennes, de la trachée aux bronchioles qui se traduit :
 Au niveau des bronches :
 Larges destructions épithéliales pouvant aller jusqu'à l'ulcération de la membrane basale, qui expose les
terminaisons nerveuses et les récepteurs aux agents bronchoconstricteurs et pro-inflammatoires. Il on résulte
une hyperréactivité bronchique, pouvant être à l’origine d’une toux prolongée et une bronchoconstriction.
 Hypersécrétion séro-muqueuse,
 Œdème inflammatoire avec infiltration de polynucléaires,
 Restitution ad-integrum dans pratiquement tous les cas en 15 jours.
 Au niveau des bronchioles :
 Obstruction liée à la difficulté d'épuration de sécrétions visqueuses et à l’œdème inflammatoire.
IV. Etiologie (Agent causal) :
A) Adulte sain :
Virus : 90% des cas Bactéries : rares
 Myxovirus influenzae.
 Rhinovirus.
 Virus respiratoire syncytial.
 Coronavirus.
 Coxsackie virus.
 Adénovirus.
Infection primitive :
 Chlamydiae pneumoniae.
 Mycoplasma pneumoniae.
 Bordetella pertussis.*
Surinfection :
 Haemophilus influenzae.
 Streptococcus pneumoniae.
 Moraxella catarrhalis.
 Rarement Staphylococcus aureus.
* Toute toux qui persiste plus de 3 semaines doit faire évoquer le diagnostic de coqueluche.
B) BPCO :
 Les voies aériennes sont souvent colonisées par des bactéries potentiellement pathogènes. Ces bactéries sont
mises en évidence dans environ 50 % des exacerbations par bronchites :
V. Diagnostic positif :
A) Examen clinique :
La bronchite aigue apparait avec prédilection à l’automne et son aspect clinique est assez stéréotypé :
1- La phase sèche :
 Céphalées, myalgies, arthralgies, fébricule rarement supérieure à 38 °C.
 Toux sèche, quinteuse, rauque épuisante avec douleur rétro sternale à type de brulures.
 La toux est habituellement précédée pendant quelques jours par des signes d'atteinte ORL (rhinite,
pharyngite).
 L’auscultation est souvent normale, parfois présence des sibilants.
2- La phase humide :
 Toux devenant productive muqueuse ou muco-purulente.
 À l’auscultation, souvent des ronchus avec parfois des sous crépitant en cas d’atteinte bronchiolaire.
B) Examens complémentaires :
 Les examens radiologiques, biologiques et microbiologiques sont inutiles.
 Radiographie thoracique uniquement en cas de :
 Toux fébrile persistante.
 Diagnostic de pneumonie ne peut être exclu par l’examen clinique et en particulier en cas de
sémiologie peu évocatrice et trompeuse (comorbidité, âge>75 ans).
Virus : 50% Bactéries : 50%
Chez l’adulte sain, l'apparition d'une expectoration purulente n’est pas systématiquement
synonyme d’une surinfection bactérienne, mais traduit la desquamation épithéliale.
 Haemophilus influenzae.
 Streptococcuspneumoniae.
 Moraxella catarrhalis.
 Staphylococcus aureus.
 Entérobactéries.
 Pseudomonas aeruginosa.
 Acinetobacter.
VI. Diagnostic différentiel :
A) Pneumonie :
La clinique permet habituellement de différencier la bronchite aiguë d'une pneumonie.
Signes évocateurs de bronchite aiguë Signes évocateurs de pneumonie
Fièvre inconstante, généralement peu élevée.
Brûlure rétro sternale.
Toux, parfois précédée d'une infection des voies
respiratoires hautes.
Auscultation normale ou râles bronchiques diffus
Tlx normal (non réalisé en pratique).
Fièvre > 38,5 °C persistant au-delà de 3 jours.
Tachycardie > 100/min, Tachypnée > 25/min.
Douleur thoracique .
Absence d'infection des voies respiratoires hautes
Râles crépitants en foyer.
Impression globale de gravité.
Opacité parenchymateuse sur Tlx.
B) Coqueluche :
 La persistance de la toux au-delà de 3 à 4 semaines doit faire reprendre le diagnostic, évoquant entre autres
une coqueluche à fortiori en cas de quintes nocturnes évocatrices.
 L'affirmation de la maladie passera par l'identification du germe responsable (bordetella pertussis) par la
cytobactériologie des crachats, PCR ou sérologie.
C) Tuberculose :
 Persistance de la toux au-delà de 3 semaines, signes d’imprégnation bacillaire (Sueur nocturne, asthénie,
amaigrissement) avec une notion de contage.
VII. Formes clinique :
A) Formes évolutives :
1- Bronchite récidivante :
Favorisée par le tabagisme, pollution, BPCO, asthme, DDB, mucoviscidose, foyers infectieux ORL ou
stomatologistes, déficit immunitaire, …etc.
2- Forme avec séquelles : Surtout en cas de virus respiratoire syncitial chez le nourrisson à l’origine de DDB
ou bronchiolite oblitérante.
B) Selon le terrain :
1- Chez le nourrisson : Diffusion des lésions aux niveaux des bronchioles → Risque de détresse respiratoire.
2- Chez l’asthmatique : L’infection bronchique aigue est un facteur déclenchant de la crise d’asthme.
3- Chez le BPCO : Augmentation de l’importance des expectorations et de leur purulence → Risque de
décompensation de l’insuffisance respiratoire.
VIII. Evolution :
 L’évolution est bénigne dans la très grande majorité des cas, se fait en dizaine de jours vers la guérison
spontanée. Les complications sont rares, mais les récidives possibles.
 Il faut rechercher un autre diagnostic si persistance ou aggravation des symptômes.
IX. Traitement :
 Le traitement est ambulatoire et essentiellement symptomatique.
A) Ambulatoire :
 Repos.
 Arrêt du tabagisme.
 Hydratation par voie orale.
B) Symptomatique médicamenteux :
 Antalgiques/antipyrétiques : Paracétamol 1g / 8h.
 Pas d’antibiothérapie (sauf si exacerbation de BPCO).
 Non recommandés (et potentiellement délétères) : antitussifs, corticoïdes oraux ou inhalés, AINS,
mucolytiques et expectorants.
X. Prévention :
 La vaccination antigrippale est recommandée chez l’enfant et l’adulte fragilisé.
 La vaccination anti-pneumococcique doit également être préconisée chez les sujets BPCO et IRC.
L’abstention de toute prescription antibiotique en cas de bronchite aiguë de l'adulte sain est la règle.
Bronchite aiguë

Contenu connexe

Tendances

Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Mehdy Wayzani
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontanehind henzazi
 
Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulentebelaibzino
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonairehind henzazi
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireMehdy Wayzani
 
Syndromes mediastinaux
Syndromes mediastinauxSyndromes mediastinaux
Syndromes mediastinauxhind henzazi
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDr. Kerfah Soumia
 
Le syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaireLe syndrome cavitaire
Le syndrome cavitairehind henzazi
 
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthmeEpidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthmeDr. Kerfah Soumia
 
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) Dr. Kerfah Soumia
 
Syndrome bronchique
Syndrome bronchiqueSyndrome bronchique
Syndrome bronchiqueimma-dr
 
La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)Dr. Kerfah Soumia
 

Tendances (20)

Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
La méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuseLa méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuse
 
Vascularites et poumon
Vascularites et poumonVascularites et poumon
Vascularites et poumon
 
Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB) Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB)
 
Pleuresie purulente
Pleuresie purulentePleuresie purulente
Pleuresie purulente
 
Ponction pleurale
Ponction pleurale  Ponction pleurale
Ponction pleurale
 
Le syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaireLe syndrome de condensation pulmonaire
Le syndrome de condensation pulmonaire
 
Diagnostic de la toux
Diagnostic de la touxDiagnostic de la toux
Diagnostic de la toux
 
Syndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaireSyndrome de condensation pulmonaire
Syndrome de condensation pulmonaire
 
Syndromes mediastinaux
Syndromes mediastinauxSyndromes mediastinaux
Syndromes mediastinaux
 
Dg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysieDg et CAT devant une hémoptysie
Dg et CAT devant une hémoptysie
 
Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale Ponction biopsie pleurale
Ponction biopsie pleurale
 
La miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuseLa miliaire tuberculeuse
La miliaire tuberculeuse
 
Le syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaireLe syndrome cavitaire
Le syndrome cavitaire
 
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthmeEpidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
Epidémiologie et étiopathpgénie de lasthme
 
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA) Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
Syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA)
 
Syndrome bronchique
Syndrome bronchiqueSyndrome bronchique
Syndrome bronchique
 
Sarcoidose
SarcoidoseSarcoidose
Sarcoidose
 
La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)La primo infection (Phtisiogénèse)
La primo infection (Phtisiogénèse)
 

Similaire à Bronchite aiguë

Dilatations des bronches
Dilatations des bronchesDilatations des bronches
Dilatations des bronchesbelaibzino
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Dr. Kerfah Soumia
 
Les pneumonies-nosocomiales
Les pneumonies-nosocomialesLes pneumonies-nosocomiales
Les pneumonies-nosocomialesbelaibzino
 
La primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuseLa primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeusebelaibzino
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueHaythem Chiha
 
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptxasthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptxGuillaume Balamage
 
La Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.pptLa Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.pptPetitPaulWedly
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesBronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesMehdy Wayzani
 
Les maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipLes maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipRabiaa El Khantach
 
Pathologie Non Tumorale Bronchopulmonaire
Pathologie Non Tumorale BronchopulmonairePathologie Non Tumorale Bronchopulmonaire
Pathologie Non Tumorale BronchopulmonairePOPOV007
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Dr. Kerfah Soumia
 
Tuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-communeTuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-communebelaibzino
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéDr. Kerfah Soumia
 
La Tuberculose pulmonaire prise en charge
La Tuberculose pulmonaire prise en chargeLa Tuberculose pulmonaire prise en charge
La Tuberculose pulmonaire prise en chargethierryeloi11
 
Tp dermatologie originale
Tp dermatologie originaleTp dermatologie originale
Tp dermatologie originaleYannick OLINDA
 

Similaire à Bronchite aiguë (20)

Dilatations des bronches
Dilatations des bronchesDilatations des bronches
Dilatations des bronches
 
Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires Pneumonies à germes intracellulaires
Pneumonies à germes intracellulaires
 
Les pneumonies-nosocomiales
Les pneumonies-nosocomialesLes pneumonies-nosocomiales
Les pneumonies-nosocomiales
 
La primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuseLa primo-infection-tuberculeuse
La primo-infection-tuberculeuse
 
La bronchiolite aigue
La bronchiolite aigueLa bronchiolite aigue
La bronchiolite aigue
 
Pneumocystose
PneumocystosePneumocystose
Pneumocystose
 
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptxasthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
 
La Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.pptLa Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.ppt
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennesBronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
 
Les maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipLes maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ip
 
Pathologie Non Tumorale Bronchopulmonaire
Pathologie Non Tumorale BronchopulmonairePathologie Non Tumorale Bronchopulmonaire
Pathologie Non Tumorale Bronchopulmonaire
 
Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune Tuberculose pulmonaire commune
Tuberculose pulmonaire commune
 
Tuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-communeTuberculose pulmonaire-commune
Tuberculose pulmonaire-commune
 
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivitéTransmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
Transmission du BK chez l'homme et dans la collectivité
 
Tuberculose des séreuses
Tuberculose des séreusesTuberculose des séreuses
Tuberculose des séreuses
 
La Tuberculose pulmonaire prise en charge
La Tuberculose pulmonaire prise en chargeLa Tuberculose pulmonaire prise en charge
La Tuberculose pulmonaire prise en charge
 
Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontané Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontané
 
Méningites aiguës
Méningites aiguësMéningites aiguës
Méningites aiguës
 
Pneumocystose
PneumocystosePneumocystose
Pneumocystose
 
Tp dermatologie originale
Tp dermatologie originaleTp dermatologie originale
Tp dermatologie originale
 

Plus de Dr. Kerfah Soumia

Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin Dr. Kerfah Soumia
 
PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence Dr. Kerfah Soumia
 
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stableDiagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stableDr. Kerfah Soumia
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Dr. Kerfah Soumia
 
La chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchiqueLa chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchiqueDr. Kerfah Soumia
 
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueEndoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueDr. Kerfah Soumia
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairDr. Kerfah Soumia
 
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue Dr. Kerfah Soumia
 

Plus de Dr. Kerfah Soumia (17)

Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin Mésothélome pleural malin
Mésothélome pleural malin
 
PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence PEC de lasthme en situation d'urgence
PEC de lasthme en situation d'urgence
 
Education de lasthmatique
Education de lasthmatique Education de lasthmatique
Education de lasthmatique
 
Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture Syndrome de Goodpasture
Syndrome de Goodpasture
 
Coeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chroniqueCoeur pulmonaire chronique
Coeur pulmonaire chronique
 
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stableDiagnostic et TRT de la BPCO en état stable
Diagnostic et TRT de la BPCO en état stable
 
Tuberculose et VIH
Tuberculose et VIHTuberculose et VIH
Tuberculose et VIH
 
Maladie de Behçet
Maladie de BehçetMaladie de Behçet
Maladie de Behçet
 
Tuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaireTuberculose extra-pulmonaire
Tuberculose extra-pulmonaire
 
Rhinite allergique
Rhinite allergiqueRhinite allergique
Rhinite allergique
 
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
Epidémiologie et étiopathogénie de la BPCO
 
La chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchiqueLa chirurgie dans le cancer bronchique
La chirurgie dans le cancer bronchique
 
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchiqueEndoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
Endoscopie-interventionnelle dans le cancer bronchique
 
Pleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clairPleurésies à liquide clair
Pleurésies à liquide clair
 
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
 
Les œdèmes pulmonaires
Les œdèmes pulmonairesLes œdèmes pulmonaires
Les œdèmes pulmonaires
 
Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaire Embolie pulmonaire
Embolie pulmonaire
 

Dernier

La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapienimaelhajji
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfKarimaLounnas
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxsilinianfel
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...Sargata SIN
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfmohammed197241
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfBallaMoussaDidhiou
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfOuattaraBamory3
 

Dernier (7)

La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapieLa radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
La radiothérapie.pptx les différents principes et techniques en radiothérapie
 
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdfCours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
Cours sur les Dysmorphies cranio faciales .pdf
 
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptxArtificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
Artificial intelligence and medicine by SILINI.pptx
 
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
ETUDE RETROSPECTIVE DE GOITRE MULTIHETERONODULAIRE TOXIQUE CHEZ L’ADULTE, A P...
 
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdfGuide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
Guide bonne pratique fabrication domaine pharmaceutique.pdf
 
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdfLES TECHNIQUES ET METHODES  EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
LES TECHNIQUES ET METHODES EN BIOLOGIE MÉDICALE.pdf
 
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdfBiochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
Biochimie metabolique METUOR DABIRE_pdf.pdf
 

Bronchite aiguë

  • 1. Dr. KERFAH S. Médecin résidente en pneumo- phtisiologie EHUOran Plan de la question I. Définition : II. Intérêt de la question: III. Epidémiologie : IV. Etiologie (Agent causal) : V. Diagnostic positif : A)Examen clinique : B) Examens complémentaires : VI. Diagnostic différentiel : VII. Formes cliniques: VIII. Evolution : IX. Traitement : X. Prévention : Bronchite aigue Objectifs pédagogiques : a) Connaitre que la bronchite aigue est le plus souvent d’origine virale et intéresse les VAS. b) Pas d’ATBthpie dans la forme bénigne non bactérienne. - Evoquer les possibilités d’indication de vaccination.
  • 2. I. Définition : C’est l’inflammation de la muqueuse des bronches et bronchioles (voies de conduction), sans atteinte parenchymateuse (alvéoles = surface d'échange), en rapport avec une infection principalement virale. II. Intérêt de la question :  La bronchite aigue est l’infection respiratoire basse la plus fréquente chez l’adulte.  Elle est le plus souvent d’origine virale mais peut se compliquer d’une surinfection bactérienne, à prédominance automno-hivernale.  L’évolution est bénigne chez le sujet antérieurement sein, mais peut être préoccupante chez un sujet fragile. III. Epidémiologie :  Les bronchites aigues son fréquentes et représentent environ 30 % de l’ensemble des IRA.  Dans les pays industrialisés, l’incidence de la bronchite aiguë est estimée entre 2 et 18 % par an.  Evolution sous forme de petites épidémies automno-hivernale. IV. Physiopathologie :  Etat inflammatoire aigu de la muqueuse des voies aériennes, de la trachée aux bronchioles qui se traduit :  Au niveau des bronches :  Larges destructions épithéliales pouvant aller jusqu'à l'ulcération de la membrane basale, qui expose les terminaisons nerveuses et les récepteurs aux agents bronchoconstricteurs et pro-inflammatoires. Il on résulte une hyperréactivité bronchique, pouvant être à l’origine d’une toux prolongée et une bronchoconstriction.  Hypersécrétion séro-muqueuse,  Œdème inflammatoire avec infiltration de polynucléaires,  Restitution ad-integrum dans pratiquement tous les cas en 15 jours.  Au niveau des bronchioles :  Obstruction liée à la difficulté d'épuration de sécrétions visqueuses et à l’œdème inflammatoire. IV. Etiologie (Agent causal) : A) Adulte sain : Virus : 90% des cas Bactéries : rares  Myxovirus influenzae.  Rhinovirus.  Virus respiratoire syncytial.  Coronavirus.  Coxsackie virus.  Adénovirus. Infection primitive :  Chlamydiae pneumoniae.  Mycoplasma pneumoniae.  Bordetella pertussis.* Surinfection :  Haemophilus influenzae.  Streptococcus pneumoniae.  Moraxella catarrhalis.  Rarement Staphylococcus aureus. * Toute toux qui persiste plus de 3 semaines doit faire évoquer le diagnostic de coqueluche.
  • 3. B) BPCO :  Les voies aériennes sont souvent colonisées par des bactéries potentiellement pathogènes. Ces bactéries sont mises en évidence dans environ 50 % des exacerbations par bronchites : V. Diagnostic positif : A) Examen clinique : La bronchite aigue apparait avec prédilection à l’automne et son aspect clinique est assez stéréotypé : 1- La phase sèche :  Céphalées, myalgies, arthralgies, fébricule rarement supérieure à 38 °C.  Toux sèche, quinteuse, rauque épuisante avec douleur rétro sternale à type de brulures.  La toux est habituellement précédée pendant quelques jours par des signes d'atteinte ORL (rhinite, pharyngite).  L’auscultation est souvent normale, parfois présence des sibilants. 2- La phase humide :  Toux devenant productive muqueuse ou muco-purulente.  À l’auscultation, souvent des ronchus avec parfois des sous crépitant en cas d’atteinte bronchiolaire. B) Examens complémentaires :  Les examens radiologiques, biologiques et microbiologiques sont inutiles.  Radiographie thoracique uniquement en cas de :  Toux fébrile persistante.  Diagnostic de pneumonie ne peut être exclu par l’examen clinique et en particulier en cas de sémiologie peu évocatrice et trompeuse (comorbidité, âge>75 ans). Virus : 50% Bactéries : 50% Chez l’adulte sain, l'apparition d'une expectoration purulente n’est pas systématiquement synonyme d’une surinfection bactérienne, mais traduit la desquamation épithéliale.  Haemophilus influenzae.  Streptococcuspneumoniae.  Moraxella catarrhalis.  Staphylococcus aureus.  Entérobactéries.  Pseudomonas aeruginosa.  Acinetobacter.
  • 4. VI. Diagnostic différentiel : A) Pneumonie : La clinique permet habituellement de différencier la bronchite aiguë d'une pneumonie. Signes évocateurs de bronchite aiguë Signes évocateurs de pneumonie Fièvre inconstante, généralement peu élevée. Brûlure rétro sternale. Toux, parfois précédée d'une infection des voies respiratoires hautes. Auscultation normale ou râles bronchiques diffus Tlx normal (non réalisé en pratique). Fièvre > 38,5 °C persistant au-delà de 3 jours. Tachycardie > 100/min, Tachypnée > 25/min. Douleur thoracique . Absence d'infection des voies respiratoires hautes Râles crépitants en foyer. Impression globale de gravité. Opacité parenchymateuse sur Tlx. B) Coqueluche :  La persistance de la toux au-delà de 3 à 4 semaines doit faire reprendre le diagnostic, évoquant entre autres une coqueluche à fortiori en cas de quintes nocturnes évocatrices.  L'affirmation de la maladie passera par l'identification du germe responsable (bordetella pertussis) par la cytobactériologie des crachats, PCR ou sérologie. C) Tuberculose :  Persistance de la toux au-delà de 3 semaines, signes d’imprégnation bacillaire (Sueur nocturne, asthénie, amaigrissement) avec une notion de contage. VII. Formes clinique : A) Formes évolutives : 1- Bronchite récidivante : Favorisée par le tabagisme, pollution, BPCO, asthme, DDB, mucoviscidose, foyers infectieux ORL ou stomatologistes, déficit immunitaire, …etc. 2- Forme avec séquelles : Surtout en cas de virus respiratoire syncitial chez le nourrisson à l’origine de DDB ou bronchiolite oblitérante. B) Selon le terrain : 1- Chez le nourrisson : Diffusion des lésions aux niveaux des bronchioles → Risque de détresse respiratoire. 2- Chez l’asthmatique : L’infection bronchique aigue est un facteur déclenchant de la crise d’asthme. 3- Chez le BPCO : Augmentation de l’importance des expectorations et de leur purulence → Risque de décompensation de l’insuffisance respiratoire. VIII. Evolution :  L’évolution est bénigne dans la très grande majorité des cas, se fait en dizaine de jours vers la guérison spontanée. Les complications sont rares, mais les récidives possibles.  Il faut rechercher un autre diagnostic si persistance ou aggravation des symptômes.
  • 5. IX. Traitement :  Le traitement est ambulatoire et essentiellement symptomatique. A) Ambulatoire :  Repos.  Arrêt du tabagisme.  Hydratation par voie orale. B) Symptomatique médicamenteux :  Antalgiques/antipyrétiques : Paracétamol 1g / 8h.  Pas d’antibiothérapie (sauf si exacerbation de BPCO).  Non recommandés (et potentiellement délétères) : antitussifs, corticoïdes oraux ou inhalés, AINS, mucolytiques et expectorants. X. Prévention :  La vaccination antigrippale est recommandée chez l’enfant et l’adulte fragilisé.  La vaccination anti-pneumococcique doit également être préconisée chez les sujets BPCO et IRC. L’abstention de toute prescription antibiotique en cas de bronchite aiguë de l'adulte sain est la règle.