SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  19
CHU BATNA
SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE
TD pour externes en 3e Année de Médecine
L’examen de L’appareil
Respiratoire
Présenté par:
Dr FERD . K
Proposé par:
- Professeur GRAINAT
- Professeur ROUABHIA
Février 2013
INTRODUCTION
 Connaître les principaux signes fonctionnels rencontrés au cours des
maladies respiratoires, et leurs déterminants physio-pathologiques.
 Etre capable d'analyser avec précision et d'intégrer à un syndrome
une dyspnée, une douleur thoracique, une toux, une expectoration,
une hémoptysie, un hoquet.
 Savoir énumérer -sans les détailler- les principales entités
pathologiques à évoquer devant ces signes fonctionnels, selon leurs
caractéristiques séméiologiques et leur regroupement en syndromes.
 Maîtriser la conduite de l'examen clinique d'un patient atteint de
pathologie respiratoire
ETAPES DE L’EXAMEN CLINIQUES DE
L’APPAREIL RESPIRATOIRE
- Interrogatoire.
- Signes fonctionnels.
- Signes généraux.
- Signes physiques.
- Examens complémentaires.
- Dyspnée
- Douleurs thoraciques
- Toux
- Expectoration
- Hémoptysie
- Hoquet
SIGNES FONCTIONNELS
SIGNES FONCTIONNELS
 Dyspnée:
− dyspnée : respiration difficile et pénible (SENSATION SUBJECTIVE) ;
− polypnée ou tachypnée : respiration rapide et superficielle ;
− bradypnée : ralentissement du rythme respiratoire ;
− orthopnée : dyspnée interdisant le décubitus.
 Analyse:
 Gravité : détresse respiratoire .
 Nature (polypnée, tachypnée, bradypnée) ;
 Rythme : inspiratoire (soif d'air), expiratoire ;
 Caractéristiques acoustiques : sifflante, avec encombrement audible ;
 Date et mode de début : brutal, progressif ;
 Horaire : diurne, nocturne ;
 Périodicité : régulière, anarchique ; chronique croissante, ou par crises paroxystiques ;
 Circonstances favorisantes et intensité (cotation en grades), évaluation du
LES DOULEURS THORACIQUES
Analyse :
Topographie et irradiations ; quatre grandes zones topographiques :
• Rétrosternale .
• Précordiale.
• Latéro Et Basi-thoracique .
• Postérieure, Interscapulaire.
Trois modes évolutifs essentiels :
• Accès brutal, violent, conduisant à une consultation immédiate .
• Crises intermittentes.
• Douleur très fréquente ou permanente, stable ou croissante.
SIGNES FONCTIONNELS
SIGNES FONCTIONNELS
Toux:
• Secousses expiratoires brusques, saccadées, violentes.
• Phénomène réflexe expulsif.
• Centre bulbaire, zones réflexogènes nombreuses .
Expectoration:
• Rejet de sécrétions bronchiques au cours d'un effort de toux.
• Parfois déglutie ou non extériorisée (toux inefficace).
• La vomique : expulsion brutale d'une grande quantité de pus lorsqu'un abcès du
poumon s'évacue dans les voies aériennes (rare).
Hémoptysie:
• Rejet, dans un effort de toux, de sang provenant de l'appareil sous-glottique.
- Fievre.
- Amaigrissement.
- Asthénie.
SIGNES GENERAUX
EXAMEN
PHYSIQUE
INSPECTION
 Sur un malade torse nu.
 Allongé ou assis.
 Dans une salle conditionnée.
 Intimité totale du malade.
 Malade mis en confiance.
 Doit rechercher des déformations, cicatrices, lésions
cutanées, asymétrie de la cage thoracique.
 Inspecter l’ampliation thoracique.
INSPECTION
INSPECTION
PERCUSSION
Technique:
1. Médiate (les extrémités du médius et de l'index viennent frapper à
plusieurs reprises la dernière phalange du majeur contro-latéral
posé sur la paroi thoracique, dans un espace intercostal).
2. Immédiate (percussion directe du thorax du malade).
Résultats:
- Le thorax est normalement sonore, sauf dans la région précordiale.
La percussion s'applique à chaque plage pulmonaire de la base vers
le sommet, en repérant les limites d'une éventuelle matité. (signe
d'épanchement pleural, de condensation pulmonaire).
- On appelle tympanisme une hypersonorité, constatée le plus
souvent au cours du pneumothorax ou de l'emphysème.
PERCUSSION
Percussion médiate
Percussion immédiate
PALPATION
Technique:
Poser les paumes des mains sur le
thorax du malade et lui demander de
tousser ou de prononcer des
consonnes.
Résultats:
 Les vibrations vocales sont
normalement transmises de façon
uniforme à l'ensemble des champs
Pulmonaires.
• Leur abolition, toujours objectivée
par comparaison avec un site
contro-latéral, est un signe
pathologique (pleurésie,
pneumothorax, emphysème).
• Leur augmentation, plus rare, se
rencontre en cas de condensation
pulmonaire.
• La palpation permet aussi de
repérer des points douloureux
 Temps essentiel.
 Ausculter un patient en torse nu, allongé ou assis.
 Doit être réalisée dans des conditions de calme total,
confiance, et intimité.
 Doit être minutieuse.
 Ausculter de façon symétrique.
AUSCULTATION
AUSCULTATION
Bruits physiologiques:
• Le souffle laryngo-trachéal, de part et d'autre du manubrium sternal.
• Le murmure vésiculaire, bruit continu, doux, perceptible à l'inspiration et à
l'expiration, de façon homogène sur l'ensemble des plages pulmonaires. Son
abolition localisée est un signe pathologique (pneumothorax, pleurésie,
condensation)
AUSCULTATION
LES BRUITS PATHOLOGIQUES:
1- Les râles:
Alvéolaires:
- sous-crépitants ou bulleux, bruits humides perçus aux deux temps (comme
des bulles éclatant à la surface d'un liquide), majorés puis effacés par la toux,
entendus en cas d’œdème bronchiolaire ou alvéolaire (bronchite, oedème du
poumon)
- crépitants, bruits secs très fins de fin d'inspiration (comme des cheveux
froissés près de l'oreille), persistant après la toux, entendus dans les
inflammations alvéolaires (pneumonies et fibroses)
Bronchiques:
• Gras (ronchus), bruits graves surtout expiratoires liés à la mobilisation de
sécrétions endobronchiques.
• Sibilants, bruits aigus perçus aux deux temps mais surtout en expiration,
liés à un rétrécissement de l'arbre bronchique ;
• Le wheezing est un râle sibilant expiratoire localisé correspondant à une
sténose incomplète de la trachée ou d'une bronche souche.
AUSCULTATION
Le frottement pleural:
• Perçu aux deux temps respiratoires comme un "pas dans la neige" ou
un "froissement de cuir neuf« .
• Traduit un épanchement inflammatoire.
Les souffles:
• Tubaire (bruit inspiratoire rugueux des syndromes de
condensation).
• Pleural (bruit expiratoire doux, lointain et voilé, entendu à la limite
supérieure d'un épanchement

Contenu connexe

Tendances

Syndromes mediastinaux
Syndromes mediastinauxSyndromes mediastinaux
Syndromes mediastinauxhind henzazi
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Mehdy Wayzani
 
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleuraleSyndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleuralehind henzazi
 
Syndrome bronchique
Syndrome bronchiqueSyndrome bronchique
Syndrome bronchiqueimma-dr
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontanehind henzazi
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieManal Rouidi
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusesDr. Kerfah Soumia
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontanehind henzazi
 
Semio respiratoire
Semio respiratoireSemio respiratoire
Semio respiratoiredastane
 
Rx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesRx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesHana Hanouna
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinaleRose De Sable
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweUniversité de kinshasa
 

Tendances (20)

Syndromes mediastinaux
Syndromes mediastinauxSyndromes mediastinaux
Syndromes mediastinaux
 
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
Bronchopneumopathies aigues bacteriennes
 
Douleur thoracique
Douleur thoraciqueDouleur thoracique
Douleur thoracique
 
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleuraleSyndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
Syndrome d'epanchement gazeux de la grande cavité pleurale
 
Syndrome bronchique
Syndrome bronchiqueSyndrome bronchique
Syndrome bronchique
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
Semio radio thorax
Semio radio thoraxSemio radio thorax
Semio radio thorax
 
Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB) Bronchectasies (DDB)
Bronchectasies (DDB)
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
 
Diagnostic de la toux
Diagnostic de la touxDiagnostic de la toux
Diagnostic de la toux
 
Abces du poumon
Abces du poumonAbces du poumon
Abces du poumon
 
Pneumothorax spontane
Pneumothorax spontanePneumothorax spontane
Pneumothorax spontane
 
Semio respiratoire
Semio respiratoireSemio respiratoire
Semio respiratoire
 
Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontané Pneumothorax spontané
Pneumothorax spontané
 
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptxSyndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
Syndrome alvéolaire Dr REZGUI.pptx
 
Rx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromesRx thoracique les grands syndromes
Rx thoracique les grands syndromes
 
Hepatomegalies
HepatomegaliesHepatomegalies
Hepatomegalies
 
Occlusion intestinale
Occlusion intestinaleOcclusion intestinale
Occlusion intestinale
 
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongweCAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
CAT devant une hémoptysie dr innocent kashongwe
 

En vedette

L’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ahL’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ahEya Nasraoui
 
Referentiel national semiologie-respiratoire
Referentiel national semiologie-respiratoireReferentiel national semiologie-respiratoire
Referentiel national semiologie-respiratoireEgn Njeba
 
Ira post op pévention
Ira post op   péventionIra post op   pévention
Ira post op péventionSoulaf Sel
 
Cours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet rouxCours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet rouxBrice Inglessis
 
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatiqueConduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatiqueimma-dr
 
Hépatite chronique c
Hépatite chronique cHépatite chronique c
Hépatite chronique cAhmed Mestiri
 
Hépatite C_ stratégie diagnostique et suivi virologique.ppt
Hépatite C_ stratégie diagnostique et suivi virologique.pptHépatite C_ stratégie diagnostique et suivi virologique.ppt
Hépatite C_ stratégie diagnostique et suivi virologique.pptodeckmyn
 
Bernard hépatites b et c du 2012 final
Bernard  hépatites b et c du 2012 finalBernard  hépatites b et c du 2012 final
Bernard hépatites b et c du 2012 finalodeckmyn
 
Tumeurs primitives du foie
Tumeurs primitives du foieTumeurs primitives du foie
Tumeurs primitives du foieRose De Sable
 
Cat devant une dysphagie
Cat devant une dysphagieCat devant une dysphagie
Cat devant une dysphagieSalim KHELIF
 
Ag hbs positif que faire
Ag hbs positif que faire Ag hbs positif que faire
Ag hbs positif que faire Salim KHELIF
 
Lymphomes gastriques
Lymphomes gastriquesLymphomes gastriques
Lymphomes gastriquesSalim KHELIF
 
Troubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinauxTroubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinauxVincent Di Martino
 

En vedette (20)

L’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ahL’appareil respiratoire ah
L’appareil respiratoire ah
 
Referentiel national semiologie-respiratoire
Referentiel national semiologie-respiratoireReferentiel national semiologie-respiratoire
Referentiel national semiologie-respiratoire
 
Ira post op pévention
Ira post op   péventionIra post op   pévention
Ira post op pévention
 
Gonarthrose
GonarthroseGonarthrose
Gonarthrose
 
Cat ascite
Cat asciteCat ascite
Cat ascite
 
Cours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet rouxCours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet roux
 
Cat colite grave
Cat colite graveCat colite grave
Cat colite grave
 
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatiqueConduite à tenir devant une masse focale hépatique
Conduite à tenir devant une masse focale hépatique
 
Amp gastrites casablanca 2011
Amp gastrites casablanca 2011Amp gastrites casablanca 2011
Amp gastrites casablanca 2011
 
Hépatite chronique c
Hépatite chronique cHépatite chronique c
Hépatite chronique c
 
Hépatite C_ stratégie diagnostique et suivi virologique.ppt
Hépatite C_ stratégie diagnostique et suivi virologique.pptHépatite C_ stratégie diagnostique et suivi virologique.ppt
Hépatite C_ stratégie diagnostique et suivi virologique.ppt
 
Syndro hepatrenal 2
Syndro hepatrenal 2Syndro hepatrenal 2
Syndro hepatrenal 2
 
Bernard hépatites b et c du 2012 final
Bernard  hépatites b et c du 2012 finalBernard  hépatites b et c du 2012 final
Bernard hépatites b et c du 2012 final
 
Tumeurs primitives du foie
Tumeurs primitives du foieTumeurs primitives du foie
Tumeurs primitives du foie
 
Cat devant une dysphagie
Cat devant une dysphagieCat devant une dysphagie
Cat devant une dysphagie
 
Ag hbs positif que faire
Ag hbs positif que faire Ag hbs positif que faire
Ag hbs positif que faire
 
Les ictères 2012
Les ictères 2012Les ictères 2012
Les ictères 2012
 
Lymphomes gastriques
Lymphomes gastriquesLymphomes gastriques
Lymphomes gastriques
 
forum 2013
forum 2013forum 2013
forum 2013
 
Troubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinauxTroubles fonctionnels intestinaux
Troubles fonctionnels intestinaux
 

Similaire à Examen de l appareil respiratoire

Dyspnee 2012 [enregistrement automatique]
Dyspnee 2012 [enregistrement automatique]Dyspnee 2012 [enregistrement automatique]
Dyspnee 2012 [enregistrement automatique]killua zoldyck
 
L'intubation trachéale
L'intubation trachéaleL'intubation trachéale
L'intubation trachéalesylviepezeril
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée MarineBzh
 
Our oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisationOur oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisationSoumaya Lazzem
 
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptxasthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptxGuillaume Balamage
 
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluationsRea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluationsPatou Conrath
 
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulte
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulteDetresse respi 193b detresse resp aigue adulte
Detresse respi 193b detresse resp aigue adultePatou Conrath
 
Auscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulAuscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulkillua zoldyck
 
Diagnostic de-l-asthme
Diagnostic de-l-asthmeDiagnostic de-l-asthme
Diagnostic de-l-asthmebelaibzino
 
Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1LahcenElmoumou
 
Conduite diagnostique chez le chien âgé qui tousse
Conduite diagnostique chez le chien âgé qui tousseConduite diagnostique chez le chien âgé qui tousse
Conduite diagnostique chez le chien âgé qui tousseGuillaume Michigan
 
maladie de steinert
maladie de steinert maladie de steinert
maladie de steinert Patou Conrath
 
La Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.pptLa Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.pptPetitPaulWedly
 

Similaire à Examen de l appareil respiratoire (20)

Topo sur l'asthme
Topo sur l'asthmeTopo sur l'asthme
Topo sur l'asthme
 
semio_respi.pdf
semio_respi.pdfsemio_respi.pdf
semio_respi.pdf
 
Abces du poumon
Abces du poumonAbces du poumon
Abces du poumon
 
Dyspnee 2012 [enregistrement automatique]
Dyspnee 2012 [enregistrement automatique]Dyspnee 2012 [enregistrement automatique]
Dyspnee 2012 [enregistrement automatique]
 
La toux 2020.
La toux 2020.La toux 2020.
La toux 2020.
 
Dyspnée semio
Dyspnée  semioDyspnée  semio
Dyspnée semio
 
L'intubation trachéale
L'intubation trachéaleL'intubation trachéale
L'intubation trachéale
 
Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée Dyspnée Laryngée
Dyspnée Laryngée
 
Asthme
AsthmeAsthme
Asthme
 
Our oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisationOur oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisation
 
Semiologie respiratoire
Semiologie respiratoireSemiologie respiratoire
Semiologie respiratoire
 
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptxasthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
asthme chez l enfant (hôpital virtuel le carabin ).pptx
 
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluationsRea cas de prise en charge de  rea medicales  questions reponses evaluations
Rea cas de prise en charge de rea medicales questions reponses evaluations
 
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulte
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulteDetresse respi 193b detresse resp aigue adulte
Detresse respi 193b detresse resp aigue adulte
 
Auscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloulAuscultation de3 lci bahloul
Auscultation de3 lci bahloul
 
Diagnostic de-l-asthme
Diagnostic de-l-asthmeDiagnostic de-l-asthme
Diagnostic de-l-asthme
 
Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1Pharmacologie speciale-d-1
Pharmacologie speciale-d-1
 
Conduite diagnostique chez le chien âgé qui tousse
Conduite diagnostique chez le chien âgé qui tousseConduite diagnostique chez le chien âgé qui tousse
Conduite diagnostique chez le chien âgé qui tousse
 
maladie de steinert
maladie de steinert maladie de steinert
maladie de steinert
 
La Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.pptLa Pneumonie (3)last-1.ppt
La Pneumonie (3)last-1.ppt
 

Plus de Soulaf Sel

Gonarthrose dr abdessemed
Gonarthrose dr abdessemedGonarthrose dr abdessemed
Gonarthrose dr abdessemedSoulaf Sel
 
Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007Soulaf Sel
 
Cat poignet doul post traumatq
Cat  poignet doul post traumatqCat  poignet doul post traumatq
Cat poignet doul post traumatqSoulaf Sel
 
11 gonarthrose
11  gonarthrose11  gonarthrose
11 gonarthroseSoulaf Sel
 
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labilesSoulaf Sel
 
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémiesSoulaf Sel
 
07 coxarthrose
07  coxarthrose07  coxarthrose
07 coxarthroseSoulaf Sel
 
Td pour externes
Td pour externesTd pour externes
Td pour externesSoulaf Sel
 

Plus de Soulaf Sel (9)

Gonarthrose dr abdessemed
Gonarthrose dr abdessemedGonarthrose dr abdessemed
Gonarthrose dr abdessemed
 
Coxarthrose
CoxarthroseCoxarthrose
Coxarthrose
 
Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007
 
Cat poignet doul post traumatq
Cat  poignet doul post traumatqCat  poignet doul post traumatq
Cat poignet doul post traumatq
 
11 gonarthrose
11  gonarthrose11  gonarthrose
11 gonarthrose
 
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
 
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
 
07 coxarthrose
07  coxarthrose07  coxarthrose
07 coxarthrose
 
Td pour externes
Td pour externesTd pour externes
Td pour externes
 

Examen de l appareil respiratoire

  • 1. CHU BATNA SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE TD pour externes en 3e Année de Médecine L’examen de L’appareil Respiratoire Présenté par: Dr FERD . K Proposé par: - Professeur GRAINAT - Professeur ROUABHIA Février 2013
  • 2. INTRODUCTION  Connaître les principaux signes fonctionnels rencontrés au cours des maladies respiratoires, et leurs déterminants physio-pathologiques.  Etre capable d'analyser avec précision et d'intégrer à un syndrome une dyspnée, une douleur thoracique, une toux, une expectoration, une hémoptysie, un hoquet.  Savoir énumérer -sans les détailler- les principales entités pathologiques à évoquer devant ces signes fonctionnels, selon leurs caractéristiques séméiologiques et leur regroupement en syndromes.  Maîtriser la conduite de l'examen clinique d'un patient atteint de pathologie respiratoire
  • 3. ETAPES DE L’EXAMEN CLINIQUES DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE - Interrogatoire. - Signes fonctionnels. - Signes généraux. - Signes physiques. - Examens complémentaires.
  • 4. - Dyspnée - Douleurs thoraciques - Toux - Expectoration - Hémoptysie - Hoquet SIGNES FONCTIONNELS
  • 5. SIGNES FONCTIONNELS  Dyspnée: − dyspnée : respiration difficile et pénible (SENSATION SUBJECTIVE) ; − polypnée ou tachypnée : respiration rapide et superficielle ; − bradypnée : ralentissement du rythme respiratoire ; − orthopnée : dyspnée interdisant le décubitus.  Analyse:  Gravité : détresse respiratoire .  Nature (polypnée, tachypnée, bradypnée) ;  Rythme : inspiratoire (soif d'air), expiratoire ;  Caractéristiques acoustiques : sifflante, avec encombrement audible ;  Date et mode de début : brutal, progressif ;  Horaire : diurne, nocturne ;  Périodicité : régulière, anarchique ; chronique croissante, ou par crises paroxystiques ;  Circonstances favorisantes et intensité (cotation en grades), évaluation du
  • 6. LES DOULEURS THORACIQUES Analyse : Topographie et irradiations ; quatre grandes zones topographiques : • Rétrosternale . • Précordiale. • Latéro Et Basi-thoracique . • Postérieure, Interscapulaire. Trois modes évolutifs essentiels : • Accès brutal, violent, conduisant à une consultation immédiate . • Crises intermittentes. • Douleur très fréquente ou permanente, stable ou croissante. SIGNES FONCTIONNELS
  • 7. SIGNES FONCTIONNELS Toux: • Secousses expiratoires brusques, saccadées, violentes. • Phénomène réflexe expulsif. • Centre bulbaire, zones réflexogènes nombreuses . Expectoration: • Rejet de sécrétions bronchiques au cours d'un effort de toux. • Parfois déglutie ou non extériorisée (toux inefficace). • La vomique : expulsion brutale d'une grande quantité de pus lorsqu'un abcès du poumon s'évacue dans les voies aériennes (rare). Hémoptysie: • Rejet, dans un effort de toux, de sang provenant de l'appareil sous-glottique.
  • 8. - Fievre. - Amaigrissement. - Asthénie. SIGNES GENERAUX
  • 10. INSPECTION  Sur un malade torse nu.  Allongé ou assis.  Dans une salle conditionnée.  Intimité totale du malade.  Malade mis en confiance.  Doit rechercher des déformations, cicatrices, lésions cutanées, asymétrie de la cage thoracique.  Inspecter l’ampliation thoracique.
  • 13. PERCUSSION Technique: 1. Médiate (les extrémités du médius et de l'index viennent frapper à plusieurs reprises la dernière phalange du majeur contro-latéral posé sur la paroi thoracique, dans un espace intercostal). 2. Immédiate (percussion directe du thorax du malade). Résultats: - Le thorax est normalement sonore, sauf dans la région précordiale. La percussion s'applique à chaque plage pulmonaire de la base vers le sommet, en repérant les limites d'une éventuelle matité. (signe d'épanchement pleural, de condensation pulmonaire). - On appelle tympanisme une hypersonorité, constatée le plus souvent au cours du pneumothorax ou de l'emphysème.
  • 15. PALPATION Technique: Poser les paumes des mains sur le thorax du malade et lui demander de tousser ou de prononcer des consonnes. Résultats:  Les vibrations vocales sont normalement transmises de façon uniforme à l'ensemble des champs Pulmonaires. • Leur abolition, toujours objectivée par comparaison avec un site contro-latéral, est un signe pathologique (pleurésie, pneumothorax, emphysème). • Leur augmentation, plus rare, se rencontre en cas de condensation pulmonaire. • La palpation permet aussi de repérer des points douloureux
  • 16.  Temps essentiel.  Ausculter un patient en torse nu, allongé ou assis.  Doit être réalisée dans des conditions de calme total, confiance, et intimité.  Doit être minutieuse.  Ausculter de façon symétrique. AUSCULTATION
  • 17. AUSCULTATION Bruits physiologiques: • Le souffle laryngo-trachéal, de part et d'autre du manubrium sternal. • Le murmure vésiculaire, bruit continu, doux, perceptible à l'inspiration et à l'expiration, de façon homogène sur l'ensemble des plages pulmonaires. Son abolition localisée est un signe pathologique (pneumothorax, pleurésie, condensation)
  • 18. AUSCULTATION LES BRUITS PATHOLOGIQUES: 1- Les râles: Alvéolaires: - sous-crépitants ou bulleux, bruits humides perçus aux deux temps (comme des bulles éclatant à la surface d'un liquide), majorés puis effacés par la toux, entendus en cas d’œdème bronchiolaire ou alvéolaire (bronchite, oedème du poumon) - crépitants, bruits secs très fins de fin d'inspiration (comme des cheveux froissés près de l'oreille), persistant après la toux, entendus dans les inflammations alvéolaires (pneumonies et fibroses) Bronchiques: • Gras (ronchus), bruits graves surtout expiratoires liés à la mobilisation de sécrétions endobronchiques. • Sibilants, bruits aigus perçus aux deux temps mais surtout en expiration, liés à un rétrécissement de l'arbre bronchique ; • Le wheezing est un râle sibilant expiratoire localisé correspondant à une sténose incomplète de la trachée ou d'une bronche souche.
  • 19. AUSCULTATION Le frottement pleural: • Perçu aux deux temps respiratoires comme un "pas dans la neige" ou un "froissement de cuir neuf« . • Traduit un épanchement inflammatoire. Les souffles: • Tubaire (bruit inspiratoire rugueux des syndromes de condensation). • Pleural (bruit expiratoire doux, lointain et voilé, entendu à la limite supérieure d'un épanchement