SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  26
Dr ABDESSEMED. ADr ABDESSEMED. A
Service de rhumatologieService de rhumatologie
EHS Ben AknounEHS Ben Aknoun
IntroductionIntroduction
-Elle est caractérisée par une destruction dégénérative desElle est caractérisée par une destruction dégénérative des
cartilages articulaires associée à des lésions prolifératives ducartilages articulaires associée à des lésions prolifératives du
tissus osseux sous jacent.tissus osseux sous jacent.
-La gonarthrose est la plus fréquente des arthroses.La gonarthrose est la plus fréquente des arthroses.
-Sa prévalence augmente avec l’âge.Sa prévalence augmente avec l’âge.
-Les femmes sont un peu plus exposées que les hommes.Les femmes sont un peu plus exposées que les hommes.
-Elle peut être :Elle peut être :
-Fémoro-tibiale interne (3/4 des cas) (rôle de genu varum).Fémoro-tibiale interne (3/4 des cas) (rôle de genu varum).
-Fémoro-tibiale externe (rôle du genu valgum).Fémoro-tibiale externe (rôle du genu valgum).
-Fémoro-patéllaireFémoro-patéllaire
-Bicompartimentale, plus rarement globale.Bicompartimentale, plus rarement globale.
-Elle est bilatérale dans 2/3 des cas.Elle est bilatérale dans 2/3 des cas.
-l’arthrose fémoro-tibiale interne (1)l’arthrose fémoro-tibiale interne (1)
- l’arthrose fémoro-tibial externe (2)l’arthrose fémoro-tibial externe (2)
- l’arthrose fémoro-patellaire (3)- l’arthrose fémoro-patellaire (3)
arthrose globalearthrose globale
Facteurs de risque intervenant dans laFacteurs de risque intervenant dans la
genèse de la gonarthrose.genèse de la gonarthrose.
-Obésité.Obésité.
-Influence hormonale : les femmes en péri et post – ménopause sont lesInfluence hormonale : les femmes en péri et post – ménopause sont les
plus exposées.plus exposées.
-Composante génétique.Composante génétique.
Le caractère héréditaire est souvent observé.Le caractère héréditaire est souvent observé.
-Activité sportive (foot) : Micro-traumatisme ou par l’hyper-utilisationActivité sportive (foot) : Micro-traumatisme ou par l’hyper-utilisation
de l’articulation ou par des lésions méniscales ou ligamentaires).de l’articulation ou par des lésions méniscales ou ligamentaires).
-Surmenage professionnel ( professions nécessitants des flexionsSurmenage professionnel ( professions nécessitants des flexions
répétitives avec port de charges très lourdes).répétitives avec port de charges très lourdes).
-Facteurs traumatiques : essentiellement les lésions méniscales, laFacteurs traumatiques : essentiellement les lésions méniscales, la
rupture du ligament croisé antérieur les fractures articulaires.rupture du ligament croisé antérieur les fractures articulaires.
Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale.
Le plus souvent interne rarement externe ou bicompartimentale.Le plus souvent interne rarement externe ou bicompartimentale.
•Primitive.Primitive.
•Secondaire :Secondaire :
-troubles statiques [genu valgum ou varum, genu flessum]-troubles statiques [genu valgum ou varum, genu flessum]
-traumatisme (fracture intra-articulaire)-traumatisme (fracture intra-articulaire)
-arthrite rhumatismale ou infectieuse-arthrite rhumatismale ou infectieuse
-arthropathie métabolique-arthropathie métabolique
-désordres méniscaux-désordres méniscaux
-chondromatose, ostéochondromatose synoviale-chondromatose, ostéochondromatose synoviale
-ostéonécrose.-ostéonécrose.
Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale.
CliniCliniqqueue ::
⇒⇒SiSiggnes fonctionnelsnes fonctionnels..
-Douleur :Douleur :
•Elle est le plus souvent interne ou antéro-latérale, externe ou plusElle est le plus souvent interne ou antéro-latérale, externe ou plus
rarement postérieure.rarement postérieure.
•Elle peut irradier dans la jambe plus rarement vers la cuisse.Elle peut irradier dans la jambe plus rarement vers la cuisse.
•Elle est d’horaire mécanique (marche surtout en terrain accidenté, lorsElle est d’horaire mécanique (marche surtout en terrain accidenté, lors
passage de la position assise à la position debout et à la descente despassage de la position assise à la position debout et à la descente des
escaliers).escaliers).
Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale.
⇒⇒SiSiggnesnes pphysihysiqquesues..
- Genu varum ou valgum.- Genu varum ou valgum.
-Points douloureux à la palpation ( interligne articulaire interne ouPoints douloureux à la palpation ( interligne articulaire interne ou
externe).externe).
-Augmentation du volume du genou (épanchement ou hypertrophie desAugmentation du volume du genou (épanchement ou hypertrophie des
extrémités osseuses dans les gonarthroses évoluées).extrémités osseuses dans les gonarthroses évoluées).
-Raideur articulaire (« variable » due à la douleur et à la destruction),Raideur articulaire (« variable » due à la douleur et à la destruction),
Flexion modérément limitée.Flexion modérément limitée.
Il peut exister une perte d’extension (flessum)Il peut exister une perte d’extension (flessum)
PeutPeut ⇒⇒ boiterie, handicap fonctionnel.boiterie, handicap fonctionnel.
(Indice fonctionnel de « Lequesne » – Womac ).(Indice fonctionnel de « Lequesne » – Womac ).
Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale.
Autres siAutres siggnesnes..
-Mouvement de latéralité.Mouvement de latéralité.
-Craquements.Craquements.
-Kyste poplite.Kyste poplite.
-Amyotrophie.Amyotrophie.
BioloBiologgieie ::
-Vitesse de sédimentation – C.R.P : normales.Vitesse de sédimentation – C.R.P : normales.
-Liquide articulaire de formule mécanique.Liquide articulaire de formule mécanique.
Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale.
Radiographie standardRadiographie standard ::
IncidencesIncidences ::
-Face debout en extension ou en position de Schuss.Face debout en extension ou en position de Schuss.
-Profil debout en flexion.Profil debout en flexion.
RésultatsRésultats ::
-Pincement de l’interligne articulaire.Pincement de l’interligne articulaire.
-Condensation sous-chondrale du plateau tibial.Condensation sous-chondrale du plateau tibial.
-Géodes sous chondrales (rares).Géodes sous chondrales (rares).
-Ostéophytes (condyles fémoraux plateaux tibiaux, épines tibiales).Ostéophytes (condyles fémoraux plateaux tibiaux, épines tibiales).
Dans la gonarthrose évoluée :Dans la gonarthrose évoluée :
-Enfoncement cupuliforme des plateaux tibiaux.Enfoncement cupuliforme des plateaux tibiaux.
Il n’existe pas de parallélisme radio-clinique.
Radiographie d'un genou normal. L'espace entre fémur en haut et
tibia représente l'épaisseur du cartilage.
Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale.
ÉvolutionÉvolution ::
Variable.Variable.
Se fait par poussées.Se fait par poussées.
Certaines arthroses fémoro-tibiales interne évoluent rapidement etCertaines arthroses fémoro-tibiales interne évoluent rapidement et
peuvent empêcher la marche en 3 – 4 ans, d’autres évoluent pluspeuvent empêcher la marche en 3 – 4 ans, d’autres évoluent plus
lentement en 5 – 10 ans. Elles peuvent se compliquer d’O.N.A dulentement en 5 – 10 ans. Elles peuvent se compliquer d’O.N.A du
condyle fémoral interne.condyle fémoral interne.
Arthrose fémoro-tibiale externe évolue plus lentement, elle estArthrose fémoro-tibiale externe évolue plus lentement, elle est
longtemps bien tolérée.longtemps bien tolérée.
Arthrose fémoro-patellaire.Arthrose fémoro-patellaire.
Peut être primitive ou secondaire ( malformation luxante de la rotule,Peut être primitive ou secondaire ( malformation luxante de la rotule,
fracture de la rotule, ostéochondrite disséquante de la rotule etfracture de la rotule, ostéochondrite disséquante de la rotule et
chondromalacie rotulienne).chondromalacie rotulienne).
CliniCliniqqueue ::
⇒⇒SiSiggnes fonctionnelsnes fonctionnels..
-Douleur :Douleur :
•Antérieure, de type mécanique (survient surtout lors de la marche enAntérieure, de type mécanique (survient surtout lors de la marche en
terrain accidenté, à la descente et à la montée des escaliers, station assiseterrain accidenté, à la descente et à la montée des escaliers, station assise
prolongée, le passage de la station assise à la position debout est souventprolongée, le passage de la station assise à la position debout est souvent
pénible).pénible).
-Faux blocages et sensation d’insécurité.Faux blocages et sensation d’insécurité.
Arthrose fémoro-patellaire.Arthrose fémoro-patellaire.
⇒⇒SiSiggnesnes pphysihysiqquesues..
-Hydarthrose.Hydarthrose.
-Douleur à la percussion rotulienne et aux touchers rotuliens.Douleur à la percussion rotulienne et aux touchers rotuliens.
-Douleur à l’extension contrariée de la jambe sur le genou.Douleur à l’extension contrariée de la jambe sur le genou.
-Signe du rabot.Signe du rabot.
Arthrose fémoro-patellaire.Arthrose fémoro-patellaire.
BioloBiologgieie ::
-Vitesse de sédimentation – C.R.P : normales.Vitesse de sédimentation – C.R.P : normales.
-Liquide synovial de formule mécanique.Liquide synovial de formule mécanique.
Radiographie standardRadiographie standard ::
-Incidence axiale à 60° :Incidence axiale à 60° :
 Pincement de l’interligne (plus souvent externe qu’interne ou global).Pincement de l’interligne (plus souvent externe qu’interne ou global).
 Ostéophytose rotulienne.Ostéophytose rotulienne.
 Condensation sous chondrale rotulienne et trochléenne.Condensation sous chondrale rotulienne et trochléenne.
-Radiographie de profil :Radiographie de profil :
- Ostéophytose prolongeant en haut et en bas la face postérieure de la rotule.Ostéophytose prolongeant en haut et en bas la face postérieure de la rotule.
- Ostéophytose sus-trochléenne.Ostéophytose sus-trochléenne.
- Condensation inférieure de la rotule.Condensation inférieure de la rotule.
Arthrose fémoro-patellaire.Arthrose fémoro-patellaire.
ÉvolutionÉvolution ::
Souvent intermittente.Souvent intermittente.
Peu gênante.Peu gênante.
Pendant longtemps l’impotence reste modérée.Pendant longtemps l’impotence reste modérée.
Rarement chirurgicale.Rarement chirurgicale.
Traitement.Traitement.
1-1- Traitement médicamenteuxTraitement médicamenteux ::
TraitementsTraitements ggénérauxénéraux ::
-Antalgiques :Antalgiques : il sont prescrits en 1ère intention ( paracétamolil sont prescrits en 1ère intention ( paracétamol ouou
antalgiques de palier 2).antalgiques de palier 2).
-A.I.N.S et inhibiteurs sélectifs de la Cox-2 :A.I.N.S et inhibiteurs sélectifs de la Cox-2 : indiqués lors des pousséesindiqués lors des poussées
congestives.congestives.
Les corticostéroïdes par voie général n’ont aucune indication.Les corticostéroïdes par voie général n’ont aucune indication.
--Traitements anti-arthrosiques symptomatiques d’action lenteTraitements anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente
(A.A.S.A.L) :(A.A.S.A.L) : ils permettent de réduire l’intensité et la fréquence desils permettent de réduire l’intensité et la fréquence des
poussées d’arthrose.poussées d’arthrose.
⇒⇒Diacerhéine (Art50Diacerhéine (Art50 ®) gel 50 mg.®) gel 50 mg.
⇒⇒Insaponifiable d’avocat et de soja (Piasclédine ®) gel 300 mg.Insaponifiable d’avocat et de soja (Piasclédine ®) gel 300 mg.
⇒⇒Chondroïtine sulfate (chondrosulf ®) gel 400 mg.Chondroïtine sulfate (chondrosulf ®) gel 400 mg.
Traitement.Traitement.
Traitement locauxTraitement locaux ::
-Ponction + injection d’un corticoïde local (épanchement).Ponction + injection d’un corticoïde local (épanchement).
-Lavages articulaires :Lavages articulaires : utiles en cas de poussées récidivantes, permettentutiles en cas de poussées récidivantes, permettent
d’éliminer les débris qui entretiennent l’inflammation locale.d’éliminer les débris qui entretiennent l’inflammation locale.
-Injection d’acide hyaluronique (viscosupplémentation):Injection d’acide hyaluronique (viscosupplémentation): il a une actionil a une action
lubrifiante et trophique locale.lubrifiante et trophique locale.
il est indiqué dans les arthroses modérément évoluées.il est indiqué dans les arthroses modérément évoluées.
-Synoviorthèses (yttrium 90).Synoviorthèses (yttrium 90).
-Applications locales d’AINS.Applications locales d’AINS.
Traitement.Traitement.
2-2- Traitement non médicamenteuxTraitement non médicamenteux ::
-Réduction pondérale.Réduction pondérale.
-Rééducation fonctionnelle.Rééducation fonctionnelle.
-Physiothérapie (application de chaud de froid, ultra-sons).Physiothérapie (application de chaud de froid, ultra-sons).
-Orthèses et cannes :Orthèses et cannes :
Semelles correctrices (genu varum).Semelles correctrices (genu varum).
Genouillère de contention.Genouillère de contention.
Canne portée du côté sain.Canne portée du côté sain.
--Thérapeutiques non conventionnelles : (mésothérapie – acupuncture –Thérapeutiques non conventionnelles : (mésothérapie – acupuncture –
crénothérapie) peuvent apporter un bénéfice antalgique.crénothérapie) peuvent apporter un bénéfice antalgique.
-Éducation du patient :-Éducation du patient :
Éviter le port de charge supérieures à 10% du poids corporel.Éviter le port de charge supérieures à 10% du poids corporel.
Éviter les stations debout prolongée et assise jambes repliées.Éviter les stations debout prolongée et assise jambes repliées.
Éviter le port de talons hauts (> 5 cm) et étroits.Éviter le port de talons hauts (> 5 cm) et étroits.
Traitement.Traitement.
3-3- Traitement chirurgicalTraitement chirurgical ::
-Conservateur : ostéotomies de réaxation fémoro-tibiales.Conservateur : ostéotomies de réaxation fémoro-tibiales.
-Radical : remplacement prothétique (gonarthrose évoluée etRadical : remplacement prothétique (gonarthrose évoluée et
invalidante).invalidante).

Contenu connexe

Tendances

La luxation congénitale de la hanche
La luxation congénitale de la hancheLa luxation congénitale de la hanche
La luxation congénitale de la hanche
ait-mohand ali
 
Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.
L-ilia
 
26. infections et plaies de la main
26. infections et plaies de la main26. infections et plaies de la main
26. infections et plaies de la main
Hela Mtir
 
04 fractures du cotyle (1)
04  fractures du cotyle (1)04  fractures du cotyle (1)
04 fractures du cotyle (1)
latifahanachi
 
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
guest195328
 
Pseudarthrose du scaphoïde
Pseudarthrose du scaphoïde Pseudarthrose du scaphoïde
Pseudarthrose du scaphoïde
Smail Rezzik
 

Tendances (20)

La luxation congénitale de la hanche
La luxation congénitale de la hancheLa luxation congénitale de la hanche
La luxation congénitale de la hanche
 
5 fract lombaires
 5  fract lombaires 5  fract lombaires
5 fract lombaires
 
Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.
 
26. infections et plaies de la main
26. infections et plaies de la main26. infections et plaies de la main
26. infections et plaies de la main
 
Luxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hancheLuxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hanche
 
Pied et cheville
Pied et chevillePied et cheville
Pied et cheville
 
Fractures du scaphoïde
Fractures du scaphoïde Fractures du scaphoïde
Fractures du scaphoïde
 
Traumato cheville & pied
 Traumato cheville & pied Traumato cheville & pied
Traumato cheville & pied
 
Ecographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achilleEcographie tendon d'achille
Ecographie tendon d'achille
 
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
Ostéomyélite et ostéoarthrites chez l'enfant 2014
 
04 fractures du cotyle (1)
04  fractures du cotyle (1)04  fractures du cotyle (1)
04 fractures du cotyle (1)
 
Fracture de la rotule
Fracture de la rotuleFracture de la rotule
Fracture de la rotule
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
 
Arthrite juvenile ic
Arthrite juvenile icArthrite juvenile ic
Arthrite juvenile ic
 
Les fractures osseuses
Les fractures osseusesLes fractures osseuses
Les fractures osseuses
 
Fractures 20palette
Fractures 20paletteFractures 20palette
Fractures 20palette
 
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant brasfractures diaphysaires des os de l'avant bras
fractures diaphysaires des os de l'avant bras
 
Pseudarthrose du scaphoïde
Pseudarthrose du scaphoïde Pseudarthrose du scaphoïde
Pseudarthrose du scaphoïde
 
Msup fractures
Msup fracturesMsup fractures
Msup fractures
 
Anatomie de la cheville
Anatomie de la chevilleAnatomie de la cheville
Anatomie de la cheville
 

En vedette

Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007
Soulaf Sel
 
Ira post op pévention
Ira post op   péventionIra post op   pévention
Ira post op pévention
Soulaf Sel
 
La fisiopatología de la artrosis
La fisiopatología de la artrosisLa fisiopatología de la artrosis
La fisiopatología de la artrosis
Moncel Pascale
 
Imagerie de la gonarthrose
Imagerie de la gonarthroseImagerie de la gonarthrose
Imagerie de la gonarthrose
danielle colin
 
Auscultation cardiaque
Auscultation cardiaqueAuscultation cardiaque
Auscultation cardiaque
killua zoldyck
 
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaireThrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
bilal abboub
 
Pr s latreche_ insuffisance aortique
Pr s latreche_ insuffisance aortiquePr s latreche_ insuffisance aortique
Pr s latreche_ insuffisance aortique
killua zoldyck
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Arbaoui Bouzid
 
Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdePolyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
Hamlaoui Saddek
 

En vedette (20)

Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007Coxagonarthrosekine2007
Coxagonarthrosekine2007
 
Coxarthrose
CoxarthroseCoxarthrose
Coxarthrose
 
Ira post op pévention
Ira post op   péventionIra post op   pévention
Ira post op pévention
 
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
 
La fisiopatología de la artrosis
La fisiopatología de la artrosisLa fisiopatología de la artrosis
La fisiopatología de la artrosis
 
Imagerie de la gonarthrose
Imagerie de la gonarthroseImagerie de la gonarthrose
Imagerie de la gonarthrose
 
La Gonarthrose
La GonarthroseLa Gonarthrose
La Gonarthrose
 
Fiches de l
Fiches de lFiches de l
Fiches de l
 
Auscultation cardiaque
Auscultation cardiaqueAuscultation cardiaque
Auscultation cardiaque
 
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaireThrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
 
Force gravitationnelle groupe 1
Force gravitationnelle   groupe 1Force gravitationnelle   groupe 1
Force gravitationnelle groupe 1
 
Im (pr. latreche)
Im (pr. latreche)Im (pr. latreche)
Im (pr. latreche)
 
R ao (pr. latreche)
R ao (pr. latreche)R ao (pr. latreche)
R ao (pr. latreche)
 
Rm (pr. latreche)
Rm (pr. latreche)Rm (pr. latreche)
Rm (pr. latreche)
 
Pr s latreche_ insuffisance aortique
Pr s latreche_ insuffisance aortiquePr s latreche_ insuffisance aortique
Pr s latreche_ insuffisance aortique
 
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
 
Arthrose et arthrite
Arthrose et arthriteArthrose et arthrite
Arthrose et arthrite
 
Echographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistesEchographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistes
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdePolyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
 

Similaire à Gonarthrose dr abdessemed

Les fractures articulaires du genou
Les fractures articulaires du genou Les fractures articulaires du genou
Les fractures articulaires du genou
emnahammami
 
Pied 20 pathologie_20avant_20arriere_20pied
Pied 20 pathologie_20avant_20arriere_20piedPied 20 pathologie_20avant_20arriere_20pied
Pied 20 pathologie_20avant_20arriere_20pied
kresus
 
Articulation du genou
Articulation du genouArticulation du genou
Articulation du genou
mesomenia Adr
 
10 pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
10  pathologies micro-traumatique du systeme extenseur10  pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
10 pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
tyuit
 

Similaire à Gonarthrose dr abdessemed (20)

La traumatologie du joueur de tennis
La traumatologie du joueur de tennisLa traumatologie du joueur de tennis
La traumatologie du joueur de tennis
 
1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr
 
Les fractures articulaires du genou
Les fractures articulaires du genou Les fractures articulaires du genou
Les fractures articulaires du genou
 
Pied 20 pathologie_20avant_20arriere_20pied
Pied 20 pathologie_20avant_20arriere_20piedPied 20 pathologie_20avant_20arriere_20pied
Pied 20 pathologie_20avant_20arriere_20pied
 
Poussou podologue
Poussou podologuePoussou podologue
Poussou podologue
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fractures
 
Fracture du pied chez l'enfant
Fracture du pied chez l'enfantFracture du pied chez l'enfant
Fracture du pied chez l'enfant
 
Maladies rhumatismales
Maladies rhumatismalesMaladies rhumatismales
Maladies rhumatismales
 
Troubles statiques et rotationnels des membres inferieurs
Troubles statiques et rotationnels des membres inferieursTroubles statiques et rotationnels des membres inferieurs
Troubles statiques et rotationnels des membres inferieurs
 
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
 
Anomalies orthopediques des membres inf chez l'enfant
Anomalies orthopediques des membres inf chez l'enfantAnomalies orthopediques des membres inf chez l'enfant
Anomalies orthopediques des membres inf chez l'enfant
 
Articulation du genou
Articulation du genouArticulation du genou
Articulation du genou
 
Articulation du genou
Articulation du genouArticulation du genou
Articulation du genou
 
Généralité sur les fractures chez l'enfant.pdf
Généralité sur les fractures chez l'enfant.pdfGénéralité sur les fractures chez l'enfant.pdf
Généralité sur les fractures chez l'enfant.pdf
 
Aplasies et hypoplasies squelettiques congénitales de jambe
Aplasies et hypoplasies squelettiques congénitales de jambeAplasies et hypoplasies squelettiques congénitales de jambe
Aplasies et hypoplasies squelettiques congénitales de jambe
 
Aplasies et hypoplasies squelettiques congénitales de jambe
Aplasies et hypoplasies squelettiques congénitales de jambeAplasies et hypoplasies squelettiques congénitales de jambe
Aplasies et hypoplasies squelettiques congénitales de jambe
 
Facture cartilage
Facture cartilageFacture cartilage
Facture cartilage
 
10 pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
10  pathologies micro-traumatique du systeme extenseur10  pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
10 pathologies micro-traumatique du systeme extenseur
 
ostéochondrose
 ostéochondrose ostéochondrose
ostéochondrose
 
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptx
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptxSemiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptx
Semiologie en Traumatologie - cours infirmiers ISP.pptx
 

Plus de Soulaf Sel

Cat poignet doul post traumatq
Cat  poignet doul post traumatqCat  poignet doul post traumatq
Cat poignet doul post traumatq
Soulaf Sel
 
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
Soulaf Sel
 
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
Soulaf Sel
 
Td pour externes
Td pour externesTd pour externes
Td pour externes
Soulaf Sel
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoire
Soulaf Sel
 

Plus de Soulaf Sel (7)

Gonarthrose
GonarthroseGonarthrose
Gonarthrose
 
Cat ascite
Cat asciteCat ascite
Cat ascite
 
Cat poignet doul post traumatq
Cat  poignet doul post traumatqCat  poignet doul post traumatq
Cat poignet doul post traumatq
 
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
 
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
 
Td pour externes
Td pour externesTd pour externes
Td pour externes
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoire
 

Gonarthrose dr abdessemed

  • 1. Dr ABDESSEMED. ADr ABDESSEMED. A Service de rhumatologieService de rhumatologie EHS Ben AknounEHS Ben Aknoun
  • 2. IntroductionIntroduction -Elle est caractérisée par une destruction dégénérative desElle est caractérisée par une destruction dégénérative des cartilages articulaires associée à des lésions prolifératives ducartilages articulaires associée à des lésions prolifératives du tissus osseux sous jacent.tissus osseux sous jacent. -La gonarthrose est la plus fréquente des arthroses.La gonarthrose est la plus fréquente des arthroses. -Sa prévalence augmente avec l’âge.Sa prévalence augmente avec l’âge. -Les femmes sont un peu plus exposées que les hommes.Les femmes sont un peu plus exposées que les hommes. -Elle peut être :Elle peut être : -Fémoro-tibiale interne (3/4 des cas) (rôle de genu varum).Fémoro-tibiale interne (3/4 des cas) (rôle de genu varum). -Fémoro-tibiale externe (rôle du genu valgum).Fémoro-tibiale externe (rôle du genu valgum). -Fémoro-patéllaireFémoro-patéllaire -Bicompartimentale, plus rarement globale.Bicompartimentale, plus rarement globale. -Elle est bilatérale dans 2/3 des cas.Elle est bilatérale dans 2/3 des cas.
  • 3. -l’arthrose fémoro-tibiale interne (1)l’arthrose fémoro-tibiale interne (1) - l’arthrose fémoro-tibial externe (2)l’arthrose fémoro-tibial externe (2) - l’arthrose fémoro-patellaire (3)- l’arthrose fémoro-patellaire (3) arthrose globalearthrose globale
  • 4. Facteurs de risque intervenant dans laFacteurs de risque intervenant dans la genèse de la gonarthrose.genèse de la gonarthrose. -Obésité.Obésité. -Influence hormonale : les femmes en péri et post – ménopause sont lesInfluence hormonale : les femmes en péri et post – ménopause sont les plus exposées.plus exposées. -Composante génétique.Composante génétique. Le caractère héréditaire est souvent observé.Le caractère héréditaire est souvent observé. -Activité sportive (foot) : Micro-traumatisme ou par l’hyper-utilisationActivité sportive (foot) : Micro-traumatisme ou par l’hyper-utilisation de l’articulation ou par des lésions méniscales ou ligamentaires).de l’articulation ou par des lésions méniscales ou ligamentaires). -Surmenage professionnel ( professions nécessitants des flexionsSurmenage professionnel ( professions nécessitants des flexions répétitives avec port de charges très lourdes).répétitives avec port de charges très lourdes). -Facteurs traumatiques : essentiellement les lésions méniscales, laFacteurs traumatiques : essentiellement les lésions méniscales, la rupture du ligament croisé antérieur les fractures articulaires.rupture du ligament croisé antérieur les fractures articulaires.
  • 5. Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale. Le plus souvent interne rarement externe ou bicompartimentale.Le plus souvent interne rarement externe ou bicompartimentale. •Primitive.Primitive. •Secondaire :Secondaire : -troubles statiques [genu valgum ou varum, genu flessum]-troubles statiques [genu valgum ou varum, genu flessum] -traumatisme (fracture intra-articulaire)-traumatisme (fracture intra-articulaire) -arthrite rhumatismale ou infectieuse-arthrite rhumatismale ou infectieuse -arthropathie métabolique-arthropathie métabolique -désordres méniscaux-désordres méniscaux -chondromatose, ostéochondromatose synoviale-chondromatose, ostéochondromatose synoviale -ostéonécrose.-ostéonécrose.
  • 6.
  • 7. Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale. CliniCliniqqueue :: ⇒⇒SiSiggnes fonctionnelsnes fonctionnels.. -Douleur :Douleur : •Elle est le plus souvent interne ou antéro-latérale, externe ou plusElle est le plus souvent interne ou antéro-latérale, externe ou plus rarement postérieure.rarement postérieure. •Elle peut irradier dans la jambe plus rarement vers la cuisse.Elle peut irradier dans la jambe plus rarement vers la cuisse. •Elle est d’horaire mécanique (marche surtout en terrain accidenté, lorsElle est d’horaire mécanique (marche surtout en terrain accidenté, lors passage de la position assise à la position debout et à la descente despassage de la position assise à la position debout et à la descente des escaliers).escaliers).
  • 8. Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale. ⇒⇒SiSiggnesnes pphysihysiqquesues.. - Genu varum ou valgum.- Genu varum ou valgum. -Points douloureux à la palpation ( interligne articulaire interne ouPoints douloureux à la palpation ( interligne articulaire interne ou externe).externe). -Augmentation du volume du genou (épanchement ou hypertrophie desAugmentation du volume du genou (épanchement ou hypertrophie des extrémités osseuses dans les gonarthroses évoluées).extrémités osseuses dans les gonarthroses évoluées). -Raideur articulaire (« variable » due à la douleur et à la destruction),Raideur articulaire (« variable » due à la douleur et à la destruction), Flexion modérément limitée.Flexion modérément limitée. Il peut exister une perte d’extension (flessum)Il peut exister une perte d’extension (flessum) PeutPeut ⇒⇒ boiterie, handicap fonctionnel.boiterie, handicap fonctionnel. (Indice fonctionnel de « Lequesne » – Womac ).(Indice fonctionnel de « Lequesne » – Womac ).
  • 9. Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale. Autres siAutres siggnesnes.. -Mouvement de latéralité.Mouvement de latéralité. -Craquements.Craquements. -Kyste poplite.Kyste poplite. -Amyotrophie.Amyotrophie. BioloBiologgieie :: -Vitesse de sédimentation – C.R.P : normales.Vitesse de sédimentation – C.R.P : normales. -Liquide articulaire de formule mécanique.Liquide articulaire de formule mécanique.
  • 10. Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale. Radiographie standardRadiographie standard :: IncidencesIncidences :: -Face debout en extension ou en position de Schuss.Face debout en extension ou en position de Schuss. -Profil debout en flexion.Profil debout en flexion. RésultatsRésultats :: -Pincement de l’interligne articulaire.Pincement de l’interligne articulaire. -Condensation sous-chondrale du plateau tibial.Condensation sous-chondrale du plateau tibial. -Géodes sous chondrales (rares).Géodes sous chondrales (rares). -Ostéophytes (condyles fémoraux plateaux tibiaux, épines tibiales).Ostéophytes (condyles fémoraux plateaux tibiaux, épines tibiales). Dans la gonarthrose évoluée :Dans la gonarthrose évoluée : -Enfoncement cupuliforme des plateaux tibiaux.Enfoncement cupuliforme des plateaux tibiaux. Il n’existe pas de parallélisme radio-clinique.
  • 11. Radiographie d'un genou normal. L'espace entre fémur en haut et tibia représente l'épaisseur du cartilage.
  • 12.
  • 13.
  • 14. Arthrose fémoro-tibiale.Arthrose fémoro-tibiale. ÉvolutionÉvolution :: Variable.Variable. Se fait par poussées.Se fait par poussées. Certaines arthroses fémoro-tibiales interne évoluent rapidement etCertaines arthroses fémoro-tibiales interne évoluent rapidement et peuvent empêcher la marche en 3 – 4 ans, d’autres évoluent pluspeuvent empêcher la marche en 3 – 4 ans, d’autres évoluent plus lentement en 5 – 10 ans. Elles peuvent se compliquer d’O.N.A dulentement en 5 – 10 ans. Elles peuvent se compliquer d’O.N.A du condyle fémoral interne.condyle fémoral interne. Arthrose fémoro-tibiale externe évolue plus lentement, elle estArthrose fémoro-tibiale externe évolue plus lentement, elle est longtemps bien tolérée.longtemps bien tolérée.
  • 15. Arthrose fémoro-patellaire.Arthrose fémoro-patellaire. Peut être primitive ou secondaire ( malformation luxante de la rotule,Peut être primitive ou secondaire ( malformation luxante de la rotule, fracture de la rotule, ostéochondrite disséquante de la rotule etfracture de la rotule, ostéochondrite disséquante de la rotule et chondromalacie rotulienne).chondromalacie rotulienne). CliniCliniqqueue :: ⇒⇒SiSiggnes fonctionnelsnes fonctionnels.. -Douleur :Douleur : •Antérieure, de type mécanique (survient surtout lors de la marche enAntérieure, de type mécanique (survient surtout lors de la marche en terrain accidenté, à la descente et à la montée des escaliers, station assiseterrain accidenté, à la descente et à la montée des escaliers, station assise prolongée, le passage de la station assise à la position debout est souventprolongée, le passage de la station assise à la position debout est souvent pénible).pénible). -Faux blocages et sensation d’insécurité.Faux blocages et sensation d’insécurité.
  • 16. Arthrose fémoro-patellaire.Arthrose fémoro-patellaire. ⇒⇒SiSiggnesnes pphysihysiqquesues.. -Hydarthrose.Hydarthrose. -Douleur à la percussion rotulienne et aux touchers rotuliens.Douleur à la percussion rotulienne et aux touchers rotuliens. -Douleur à l’extension contrariée de la jambe sur le genou.Douleur à l’extension contrariée de la jambe sur le genou. -Signe du rabot.Signe du rabot.
  • 17. Arthrose fémoro-patellaire.Arthrose fémoro-patellaire. BioloBiologgieie :: -Vitesse de sédimentation – C.R.P : normales.Vitesse de sédimentation – C.R.P : normales. -Liquide synovial de formule mécanique.Liquide synovial de formule mécanique. Radiographie standardRadiographie standard :: -Incidence axiale à 60° :Incidence axiale à 60° :  Pincement de l’interligne (plus souvent externe qu’interne ou global).Pincement de l’interligne (plus souvent externe qu’interne ou global).  Ostéophytose rotulienne.Ostéophytose rotulienne.  Condensation sous chondrale rotulienne et trochléenne.Condensation sous chondrale rotulienne et trochléenne. -Radiographie de profil :Radiographie de profil : - Ostéophytose prolongeant en haut et en bas la face postérieure de la rotule.Ostéophytose prolongeant en haut et en bas la face postérieure de la rotule. - Ostéophytose sus-trochléenne.Ostéophytose sus-trochléenne. - Condensation inférieure de la rotule.Condensation inférieure de la rotule.
  • 18.
  • 19.
  • 20.
  • 21.
  • 22. Arthrose fémoro-patellaire.Arthrose fémoro-patellaire. ÉvolutionÉvolution :: Souvent intermittente.Souvent intermittente. Peu gênante.Peu gênante. Pendant longtemps l’impotence reste modérée.Pendant longtemps l’impotence reste modérée. Rarement chirurgicale.Rarement chirurgicale.
  • 23. Traitement.Traitement. 1-1- Traitement médicamenteuxTraitement médicamenteux :: TraitementsTraitements ggénérauxénéraux :: -Antalgiques :Antalgiques : il sont prescrits en 1ère intention ( paracétamolil sont prescrits en 1ère intention ( paracétamol ouou antalgiques de palier 2).antalgiques de palier 2). -A.I.N.S et inhibiteurs sélectifs de la Cox-2 :A.I.N.S et inhibiteurs sélectifs de la Cox-2 : indiqués lors des pousséesindiqués lors des poussées congestives.congestives. Les corticostéroïdes par voie général n’ont aucune indication.Les corticostéroïdes par voie général n’ont aucune indication. --Traitements anti-arthrosiques symptomatiques d’action lenteTraitements anti-arthrosiques symptomatiques d’action lente (A.A.S.A.L) :(A.A.S.A.L) : ils permettent de réduire l’intensité et la fréquence desils permettent de réduire l’intensité et la fréquence des poussées d’arthrose.poussées d’arthrose. ⇒⇒Diacerhéine (Art50Diacerhéine (Art50 ®) gel 50 mg.®) gel 50 mg. ⇒⇒Insaponifiable d’avocat et de soja (Piasclédine ®) gel 300 mg.Insaponifiable d’avocat et de soja (Piasclédine ®) gel 300 mg. ⇒⇒Chondroïtine sulfate (chondrosulf ®) gel 400 mg.Chondroïtine sulfate (chondrosulf ®) gel 400 mg.
  • 24. Traitement.Traitement. Traitement locauxTraitement locaux :: -Ponction + injection d’un corticoïde local (épanchement).Ponction + injection d’un corticoïde local (épanchement). -Lavages articulaires :Lavages articulaires : utiles en cas de poussées récidivantes, permettentutiles en cas de poussées récidivantes, permettent d’éliminer les débris qui entretiennent l’inflammation locale.d’éliminer les débris qui entretiennent l’inflammation locale. -Injection d’acide hyaluronique (viscosupplémentation):Injection d’acide hyaluronique (viscosupplémentation): il a une actionil a une action lubrifiante et trophique locale.lubrifiante et trophique locale. il est indiqué dans les arthroses modérément évoluées.il est indiqué dans les arthroses modérément évoluées. -Synoviorthèses (yttrium 90).Synoviorthèses (yttrium 90). -Applications locales d’AINS.Applications locales d’AINS.
  • 25. Traitement.Traitement. 2-2- Traitement non médicamenteuxTraitement non médicamenteux :: -Réduction pondérale.Réduction pondérale. -Rééducation fonctionnelle.Rééducation fonctionnelle. -Physiothérapie (application de chaud de froid, ultra-sons).Physiothérapie (application de chaud de froid, ultra-sons). -Orthèses et cannes :Orthèses et cannes : Semelles correctrices (genu varum).Semelles correctrices (genu varum). Genouillère de contention.Genouillère de contention. Canne portée du côté sain.Canne portée du côté sain. --Thérapeutiques non conventionnelles : (mésothérapie – acupuncture –Thérapeutiques non conventionnelles : (mésothérapie – acupuncture – crénothérapie) peuvent apporter un bénéfice antalgique.crénothérapie) peuvent apporter un bénéfice antalgique. -Éducation du patient :-Éducation du patient : Éviter le port de charge supérieures à 10% du poids corporel.Éviter le port de charge supérieures à 10% du poids corporel. Éviter les stations debout prolongée et assise jambes repliées.Éviter les stations debout prolongée et assise jambes repliées. Éviter le port de talons hauts (> 5 cm) et étroits.Éviter le port de talons hauts (> 5 cm) et étroits.
  • 26. Traitement.Traitement. 3-3- Traitement chirurgicalTraitement chirurgical :: -Conservateur : ostéotomies de réaxation fémoro-tibiales.Conservateur : ostéotomies de réaxation fémoro-tibiales. -Radical : remplacement prothétique (gonarthrose évoluée etRadical : remplacement prothétique (gonarthrose évoluée et invalidante).invalidante).