SlideShare une entreprise Scribd logo
ARTHROSEARTHROSE
DES MEMBRESDES MEMBRES
Arthrose: Généralités
- C’est une maladie du cartilageC’est une maladie du cartilage
- la plus fréquente des maladies articulairesla plus fréquente des maladies articulaires
- maladie non inflammatoiremaladie non inflammatoire
- apparaît entre 55 et 74 ans- apparaît entre 55 et 74 ans
- Genoux 41 %, les mains 30 %, les hanches 20 %.Genoux 41 %, les mains 30 %, les hanches 20 %.
-- la détérioration du cartilage articulaire est suivie de lala détérioration du cartilage articulaire est suivie de la
formation d’os nouveau (ostéophytes, condensationformation d’os nouveau (ostéophytes, condensation
osseuse), de géodes au sein de la condensationosseuse), de géodes au sein de la condensation
L’arthrose est une affection dégénérative duL’arthrose est une affection dégénérative du
cartilage, on distingue :cartilage, on distingue :
  
-- l’l’arthrose primitivearthrose primitive : vieillissement: vieillissement
physiologique du cartilagephysiologique du cartilage
-- l’l’arthrose secondairearthrose secondaire : vieillissement: vieillissement
prématuré du cartilage résultant d’un vice architecturalprématuré du cartilage résultant d’un vice architectural
congénital ou acquis de l’articulation entraînant unecongénital ou acquis de l’articulation entraînant une
zone d’hyperpression et de frottementzone d’hyperpression et de frottement excessifexcessif
Coxarthrose
Symptomatologie
la douleur
plus tardivement, la raideur , la boiterie, l’attitude vicieuse
Examen clinique
Examen radiologique
signes radiologiques communs à toutes les coxarthroses
mesures des angles
Etiologies
coxarthrose secondaires
à une malformation congénitale
à une malformation acquise dans l’enfance
à une maladie de la hanche altérant le cartilage
coxarthrose primitive
Pronostic
Traitement
traitement médical
traitement chirurgical
indications
- grande fréquence des formesgrande fréquence des formes
secondaires à une malformation desecondaires à une malformation de
hanchehanche
- pronostic fonctionnel sévère- pronostic fonctionnel sévère
- place importante de la chirurgie- place importante de la chirurgie
CoxarthroseCoxarthrose
=Arthrose de hanche=Arthrose de hanche
I/ Symptomatologie de la coxarthroseI/ Symptomatologie de la coxarthrose
-1)1) la douleurla douleur
- inguinale (habituellement) elle irradie parfois à la faceinguinale (habituellement) elle irradie parfois à la face
antérieure de la cuisseantérieure de la cuisse
- peut se limiter au genou- peut se limiter au genou
 devant toute douleur du genou, un examendevant toute douleur du genou, un examen
soigneux de la hanche est indispensablesoigneux de la hanche est indispensable
- apparition progressiveapparition progressive
- rythme mécanique ++rythme mécanique ++
I/ Symptomatologie de la coxarthrose
2) plus tardivement2) plus tardivement,,
la raideurla raideur : impotence pour certains gestes de la vie: impotence pour certains gestes de la vie
l’attitude vicieusel’attitude vicieuse (allongement ou raccourcissement du(allongement ou raccourcissement du
membre)membre)
la boiteriela boiterie
II/ Examen clinique de la coxarthroseII/ Examen clinique de la coxarthrose
• L’inspectionL’inspection du patient deboutdu patient debout
- boiterie à la marche- boiterie à la marche
- plus tard une attitude vicieuse en flexum- plus tard une attitude vicieuse en flexum
• L’examen en décubitusL’examen en décubitus
- étudie surtout la mobilité de la coxo-fémorale- étudie surtout la mobilité de la coxo-fémorale
limitation douloureuse d’un ou plusieurs mouvementslimitation douloureuse d’un ou plusieurs mouvements
- Point douloureux à la pression inguinale- Point douloureux à la pression inguinale
- Plus tardivement, attitude irréductible dite vicieuse de- Plus tardivement, attitude irréductible dite vicieuse de
la cuisse sur le bassin en flexum, rotation externe, adductionla cuisse sur le bassin en flexum, rotation externe, adduction
III/ Examen radiologique
Indispensable pour affirmer la coxarthrose, préciser l’étiologieIndispensable pour affirmer la coxarthrose, préciser l’étiologie
Cliché du bassin de face en position debout et cliché de la hancheCliché du bassin de face en position debout et cliché de la hanche
douloureuse face + profil+ faux profil de Lesquesnedouloureuse face + profil+ faux profil de Lesquesne
Signes radiologiques communsSignes radiologiques communs
à toutes les coxarthrosesà toutes les coxarthroses
 pincementpincement localisélocalisé dede
l’interlignel’interligne en général supéro-en général supéro-
externeexterne
 OstéophytoseOstéophytose à la périphérie desà la périphérie des
surfaces cartilagineusessurfaces cartilagineuses
 Condensation osseuse sousCondensation osseuse sous
chondralechondrale
 GéodesGéodes
2 - L’analyse des clichés est indispensable pour2 - L’analyse des clichés est indispensable pour
apprécier le caractère primitif ou secondaireapprécier le caractère primitif ou secondaire
Il faut examiner la forme de la tête, mesurer les angles +++Il faut examiner la forme de la tête, mesurer les angles +++
IV/ Étiologie de la coxarthroseIV/ Étiologie de la coxarthrose
AA-- coxarthroses secondairescoxarthroses secondaires
1) à une malformation congénitale1) à une malformation congénitale
dysplasie luxantedysplasie luxante
dysplasie protrusivedysplasie protrusive
2) à une malformation acquise dans l’enfance2) à une malformation acquise dans l’enfance
3) à une maladie de la hanche altérant le cartilage3) à une maladie de la hanche altérant le cartilage
fracture articulairefracture articulaire
ostéonécrose de la tête fémoraleostéonécrose de la tête fémorale
arthritearthrite
B- coxarthroses primitives
Dysplasie luxanteDysplasie luxante
la plus fréquente des malformations composées en proportions très variablesla plus fréquente des malformations composées en proportions très variables
• d’une insuffisance cotyloïdienned’une insuffisance cotyloïdienne :
-- angle VCE trop fermé (insuffisance de couverture de la tête),angle VCE trop fermé (insuffisance de couverture de la tête),
- angle HTE trop ouvert(cotyle oblique),- angle HTE trop ouvert(cotyle oblique),
- angle de couverture antérieur insuffisant- angle de couverture antérieur insuffisant
•• dd’une malfaçon fémorale’une malfaçon fémorale :: angle col-diaphyse trop ouvert (coxa valga)angle col-diaphyse trop ouvert (coxa valga)
Dyplasie subluxante de hanche droite
HTE < 10°
Luxation de hanche
Coxa valga
Dysplasie protrusiveDysplasie protrusive
• Anomalie congénitale qui s’oppose aux anomalies luxantesAnomalie congénitale qui s’oppose aux anomalies luxantes
pénétration excessive de la tête fémorale dans le cotylepénétration excessive de la tête fémorale dans le cotyle
• S’associent fréquemment une coxa vara et un toit hypercouvrantS’associent fréquemment une coxa vara et un toit hypercouvrant
IV/ Étiologie de la coxarthroseIV/ Étiologie de la coxarthrose
A- coxarthroses secondairesA- coxarthroses secondaires
1) à une malformation congénitale1) à une malformation congénitale
dysplasie luxantedysplasie luxante
dysplasie protrusivedysplasie protrusive
2) à une malformation acquise dans l’enfance2) à une malformation acquise dans l’enfance
3) à une maladie de la hanche altérant le cartilage3) à une maladie de la hanche altérant le cartilage
fracture articulairefracture articulaire
ostéonécrose de la tête fémoraleostéonécrose de la tête fémorale
arthritearthrite
B- coxarthroses primitivesB- coxarthroses primitives
Malformation
acquise dans
l’enfance
V/ PronosticV/ Pronostic
 Tendance à l’aggravationTendance à l’aggravation
Raideur, boiterie, attitude vicieuseRaideur, boiterie, attitude vicieuse
 Surveillance +++Surveillance +++
Radiographie < signes fonctionnels : indice fonctionnel deRadiographie < signes fonctionnels : indice fonctionnel de
LEQUESNELEQUESNE
VI/ Traitement de la coxarthroseVI/ Traitement de la coxarthrose
1) Le traitement médical1) Le traitement médical
C’est le premier à mettre en œuvre (sauf la coxarthroseC’est le premier à mettre en œuvre (sauf la coxarthrose débutantedébutante
sur dysplasie luxante)sur dysplasie luxante)
- diminuer les contraintes- diminuer les contraintes
- entretenir la mobilité et la musculature- entretenir la mobilité et la musculature
- atténuer les douleurs- atténuer les douleurs
Traitement médical de laTraitement médical de la
coxarthrosecoxarthrose
 Diminuer les contraintes:Diminuer les contraintes:
Perte de poidsPerte de poids
Limiter les stations deboutLimiter les stations debout
Marche avec canne du côté sainMarche avec canne du côté sain
 Entretien musculature et mobilitéEntretien musculature et mobilité
Kiné en piscine, exercice en décubitus ventralKiné en piscine, exercice en décubitus ventral
Pédalage,véloPédalage,vélo
Cures thermalesCures thermales
AntalgiquesAntalgiques ::
•• paracétamol +++ 4 g / jour, antalgique de première intentionparacétamol +++ 4 g / jour, antalgique de première intention
•• association paracétamol dextropropoxyphène ou codéineassociation paracétamol dextropropoxyphène ou codéine
•• chlorydrate de tramadol :antalgique paramorphiniquechlorydrate de tramadol :antalgique paramorphinique
Anti-inflammatoiresAnti-inflammatoires ::
••AINS si résistance au paracétamol ou poussée congestiveAINS si résistance au paracétamol ou poussée congestive
•• AI anti cox 2 spécifiques (célécoxib)AI anti cox 2 spécifiques (célécoxib)
Anti-arthrosiques d’action lenteAnti-arthrosiques d’action lente : effet chondroprotecteur ?: effet chondroprotecteur ?
Effet modéré et différé sur la douleur et rémanence de quelquesEffet modéré et différé sur la douleur et rémanence de quelques
semainessemaines
•• sulfate de chondroïtine (Structum, Chondrosulf)sulfate de chondroïtine (Structum, Chondrosulf)
•• insaponifiables d’avocat et de soja (Piasclédine)insaponifiables d’avocat et de soja (Piasclédine)
•• diacerhéine (Art 50)diacerhéine (Art 50)
VI/VI/ Traitement de la coxarthroseTraitement de la coxarthrose
2/ Le tt chirurgical :2/ Le tt chirurgical :
Des dysplasiesDes dysplasies
-- butéebutée corrigeant l’insuffisance cotyloïdienne,corrigeant l’insuffisance cotyloïdienne,
visant à améliorer la couverture de la têtevisant à améliorer la couverture de la tête
-- ostéotomie de varisationostéotomie de varisation : Coin fémoral de: Coin fémoral de
soustraction interne corrigeant la coxa valgasoustraction interne corrigeant la coxa valga
- Ce traitement est pratiqué quand l’arthrose commence à se- Ce traitement est pratiqué quand l’arthrose commence à se
manifester sur une hanche malformée opérable +++manifester sur une hanche malformée opérable +++
Des arthroses évoluéesDes arthroses évoluées
- arthroplastie totale de hanche- arthroplastie totale de hanche
- après échec du tt médical bien conduit- après échec du tt médical bien conduit
Chirurgie correctrice précoce
des dysplasies et subluxations congénitales
-
Chirurgie correctrice précoce
des dysplasie et subluxation congénitales
Ostéotomie du bassin de chiari
Les IndicationsLes Indications
-coxarthrose débutante sur dysplasie subluxantecoxarthrose débutante sur dysplasie subluxante
-Butée, ostéotomie de varisationButée, ostéotomie de varisation
--Autres coxarthrosesAutres coxarthroses
Traitement médicalTraitement médical
arthroplastie totale si gène fonctionnelle importantearthroplastie totale si gène fonctionnelle importante
indice de Lequesneindice de Lequesne > 10 ou 12.> 10 ou 12.
Prothèse totale
type Muller
Arthroses du genou: GonarthroseArthroses du genou: Gonarthrose
 les plus fréquentes des arthroses des membresles plus fréquentes des arthroses des membres
 Favorisée par l’obésitéFavorisée par l’obésité
 âge de survenue après 40 ansâge de survenue après 40 ans
 Arthrose fémoro-tibiale et arthrose fémoro-Arthrose fémoro-tibiale et arthrose fémoro-
patellairepatellaire
I/I/ Arthrose fémoro-patellaireArthrose fémoro-patellaire
 EtiologieEtiologie
 CliniqueClinique
 RadiographiesRadiographies
 EvolutionEvolution
 traitementtraitement
Arthrose fémoro-patellaire
-très fréquente chez la femme après 40 anstrès fréquente chez la femme après 40 ans
-Bilatérale et symétriqueBilatérale et symétrique
-Compartiment externeCompartiment externe
-ÉtiologieÉtiologie
•• Le plus souvent pas d’anomalie préexistanteLe plus souvent pas d’anomalie préexistante
•• subluxation externe de la rotulesubluxation externe de la rotule
1/Clinique:Clinique: Syndrome rotulien uni ou bilatéralSyndrome rotulien uni ou bilatéral
- douleur face antérieure du genou,douleur face antérieure du genou,
- survenant à la descente des escaliers plus qu’à la montéesurvenant à la descente des escaliers plus qu’à la montée
- ou à la marche en terrain inégal,ou à la marche en terrain inégal,
- à la station debout prolongéeà la station debout prolongée
- à l ’accroupissement ou à l’agenouillementà l ’accroupissement ou à l’agenouillement
2/ radiographies2/ radiographies
Incidences axialesIncidences axiales
↓Interligne Art
Ostéophytes
Déplacement externe
3/ Evolution3/ Evolution
 Souvent asymptomatiqueSouvent asymptomatique
 Si douloureuse, souvent bilatéralesSi douloureuse, souvent bilatérales
 Handicap fonctionnelHandicap fonctionnel
 ÉpanchementÉpanchement
 Amyotrophie du quadricepsAmyotrophie du quadriceps
 Kyste poplitéKyste poplité
4/ Arthrose fémoro-patellaire : traitementArthrose fémoro-patellaire : traitement
→ Le plus souvent, tt uniquement médicalLe plus souvent, tt uniquement médical
Rééducation isométriqueRééducation isométrique des vastes internes +++des vastes internes +++
Associée àAssociée à
un amaigrissementun amaigrissement
à un ménagement du genou (éviction desà un ménagement du genou (éviction des
marches prolongées, des sports tels le ski,marches prolongées, des sports tels le ski,
la bicyclette, les marches en descente)la bicyclette, les marches en descente)
Antalgiques, AINS et AAALAntalgiques, AINS et AAAL
InfiltrationInfiltration intra articulaire de cortisoniques, d’acideintra articulaire de cortisoniques, d’acide
HyaluroniqueHyaluronique
→→ tt chirurgical si impotence fonctionnelle sévèrett chirurgical si impotence fonctionnelle sévère
II/II/ Arthrose fémoro-tibialeArthrose fémoro-tibiale
 EtiologieEtiologie
 CliniqueClinique
 RadiographiesRadiographies
 EvolutionEvolution
 traitementtraitement
Arthrose fémoro-tibialeArthrose fémoro-tibiale
- moins fréquente que l’arthrose fémoro- patellairemoins fréquente que l’arthrose fémoro- patellaire
-Très invalidanteTrès invalidante
-Elle pose le problème essentiel de reconnaître sa natureElle pose le problème essentiel de reconnaître sa nature
primitive ou secondaire (vice architectural axial corrigible)primitive ou secondaire (vice architectural axial corrigible)
- le plus souvent le compartiment interne- le plus souvent le compartiment interne
1/ Etiologie1/ Etiologie
•• est souvent primitiveest souvent primitive
•• peut être secondaire à :peut être secondaire à :
- un- un varum ou un valgum primitifsvarum ou un valgum primitifs
- une séquelle d’arthrite- une séquelle d’arthrite
Genu varus avec arthrose fémoro tibiale interneGenu varus avec arthrose fémoro tibiale interne
Genu valgum avec arthrose fémoro tibiale externeGenu valgum avec arthrose fémoro tibiale externe
2/ Arthrose fémoro-tibiale : clinique2/ Arthrose fémoro-tibiale : clinique
•Douleur à la marche, interne ou externeDouleur à la marche, interne ou externe
-Flexion du genou modérément limitéeFlexion du genou modérément limitée
-puis tardivement s’installe un flessumpuis tardivement s’installe un flessum
•Instabilité du genouInstabilité du genou
•Atrophie du quadriceps, épanchement, kyste poplitéAtrophie du quadriceps, épanchement, kyste poplité
3/Arthrose fémoro-tibiale : signes radiologiques3/Arthrose fémoro-tibiale : signes radiologiques
• Clichées de face debout en extension, en semi-flexionClichées de face debout en extension, en semi-flexion
• Cliché de profil en semi flexionCliché de profil en semi flexion
Radiographies normales
Arthrose fémoro-tibiale
interne
4/4/ Arthrose fémoro-tibiale : évolutionArthrose fémoro-tibiale : évolution
 Souvent bilatéraleSouvent bilatérale
 VariableVariable
 Handicap fonctionnel +++ réduction importanteHandicap fonctionnel +++ réduction importante
de la capacité à la marchede la capacité à la marche
 Poussées pseudo-inflammatoiresPoussées pseudo-inflammatoires
5/ Arthrose fémoro-tibiale : traitement5/ Arthrose fémoro-tibiale : traitement
• Traitement médical :
- tant que l’indice fonctionnel reste modéré
•Traitement chirurgical
- En cas de douleur débutante sur genu varum ou valgum :
- sujet jeune : interventions de réaxation fémoro-tibiale
corrigeant le valgum ou le varum
- sujet âgé : prothèse uni-compartimentale
- si tt médical bien conduit inefficace, indice fonctionnel >12
- Le remplacement prothétique uni-compartimentale
ou total. La prothèse assure l’indolence avec une mobilité de
90°de flexion
Arthrose digitaleArthrose digitale
 Plus frPlus frééquente chez la femmequente chez la femme
 IPD IPPIPD IPP
 ArticulationArticulation traptrapéézozo--mméétacarpiennetacarpienne :: rhizarthroserhizarthrose
Arthrose digitale : facteurs de risqueArthrose digitale : facteurs de risque
 L’âge représente le principal facteur de risqueL’âge représente le principal facteur de risque
(prévalence = 65%(prévalence = 65% > 80 ans)> 80 ans)
 Prédisposition génétiquePrédisposition génétique
 facteurs hormonauxfacteurs hormonaux
 Surmenage fonctionnelSurmenage fonctionnel
RhizarthroseRhizarthrose
 EssentiellementEssentiellement ffééminimeminime
 Le plus souvent bilatLe plus souvent bilatééralerale
 Douleur mDouleur méécanique de la base du pouce au bordcanique de la base du pouce au bord
radial de la mainradial de la main
 Douleur lancinante,Douleur lancinante, éévolution par poussvolution par poussééeses
 Manque de force, lâchage des objets, difficultManque de force, lâchage des objets, difficultéé dede
prprééhensionhension
RhizarthroseRhizarthrose
 DouleurDouleur àà la pression de lla pression de l’’interligneinterligne articulairearticulaire
 DDééformation de lformation de l’’articulation :articulation :
adduction du 1er madduction du 1er méétacarpien,tacarpien, hyperextensionhyperextension
rrééactionnelle de lactionnelle de l’’art MP, etart MP, et flessumflessum de lde l’’art IPart IP
 Aspect de pouce en ZAspect de pouce en Z
Arthrose scapho-trapézienne
et trapézo-métacarpienne
ArthroseArthrose interphalangienneinterphalangienne distaledistale
DeuxiDeuxièème et troisime et troisièème doigtsme doigts
Douleurs lancinantes, poussDouleurs lancinantes, pousséées congestives localeses congestives locales
Fourmillements, engourdissements des extrFourmillements, engourdissements des extréémitmitéés dess des
doigtsdoigts
PrPrééccèèdent ldent l’’apparition des dapparition des dééformationsformations
nodositnodositéés ds d’’HeberdenHeberden
flexion et inclinaison latflexion et inclinaison latéérale de la phalange distalerale de la phalange distale
Les douleurs sLes douleurs s’’attattéénuent quand les dnuent quand les dééformations sontformations sont
stablesstables
Nodosités d’Héberden
ArthroseArthrose interphalangienneinterphalangienne proximaleproximale
Habituellement peu invalidante, respecte la mobilitHabituellement peu invalidante, respecte la mobilitéé
de lde l’’articulationarticulation
LL’’installation des nodositinstallation des nodositéés est parfois douloureuses est parfois douloureuse
nodositnodositéés des de Bouchard (Bouchard (hypertrophie massive ethypertrophie massive et
globale de lglobale de l’’articulation IPP)articulation IPP)
Main arthrosique associant
- Nodosités d’Héberden
- Nodosités de Bouchard
- Rhizarthrose
Arthrose interphalangienne proximale et distale : ostéophytose dorsale
Arthrose évoluée associant une arthrose péritrapézienne et
importantes séquelles d’arthrose érosive des doigts
Traitement mTraitement méédical +++dical +++
 Antalgiques +Antalgiques +-- AINS AAALAINS AAAL
 Injections intra ou pInjections intra ou péériri--articulaires de corticoarticulaires de corticoïïdes dansdes dans
les poussles pousséées douloureuses (es douloureuses (rhizarthroserhizarthrose))
 MMéénagement fonctionnelnagement fonctionnel rhizarthroserhizarthrose :: attelle amovibleattelle amovible
llééggèère (immobilise lre (immobilise l’’articulation en position de fonction,articulation en position de fonction,
effet antalgique)effet antalgique)
ChirurgieChirurgie
 RhizarthroseRhizarthrose
ArthrodArthrodèèsese traptrapéézomzoméétacarpiennetacarpienne
TrapTrapéézectomiezectomie ++ ligamentoplastieligamentoplastie et interpositionet interposition
tendineusetendineuse
ProthProthèèse totalese totale traptrapéézomzoméétacarpiennetacarpienne
 Arthrose des doigtsArthrose des doigts (chirurgie rare)(chirurgie rare)
ArthrodArthrodèèse (IPD) ou arthroplastie (IPP)se (IPD) ou arthroplastie (IPP)

Contenu connexe

Tendances

Fractures du scaphoïde
Fractures du scaphoïde Fractures du scaphoïde
Fractures du scaphoïde
Smail Rezzik
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)Med Achraf Hadj Ali
 
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusFractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusHamlaoui Saddek
 
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femurFracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femurHamlaoui Saddek
 
Les fractures articulaires du genou
Les fractures articulaires du genou Les fractures articulaires du genou
Les fractures articulaires du genou emnahammami
 
Luxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hancheLuxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hanche
Ben Mekki
 
Lésions des tendons extenseurs
Lésions des tendons extenseurs Lésions des tendons extenseurs
Lésions des tendons extenseurs
Smail Rezzik
 
Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.L-ilia
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
BadrAbouAlia
 
La physiopathologie de l’arthrose
La physiopathologie de l’arthroseLa physiopathologie de l’arthrose
La physiopathologie de l’arthrose
Arthrolink des Laboratoires Expanscience
 
Syndrome de volkmann
Syndrome de volkmannSyndrome de volkmann
Syndrome de volkmannlaamlove
 
La maladie de legg calve perthes
La maladie de legg calve perthesLa maladie de legg calve perthes
La maladie de legg calve perthesROBERT ELBAUM
 
Entorses chevilles 2014
Entorses chevilles 2014Entorses chevilles 2014
Entorses chevilles 2014
Urgencehsj
 
cour residents FESF 2022 (2).pptx
cour residents  FESF 2022 (2).pptxcour residents  FESF 2022 (2).pptx
cour residents FESF 2022 (2).pptx
ZeynebBoutouchent
 
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions MusculairesImagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions MusculairesRegenlab
 
Msup fractures
Msup fracturesMsup fractures
Msup fractures
medo parta
 
Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11
Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11
Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11raymondteyrouz
 

Tendances (20)

Fractures du scaphoïde
Fractures du scaphoïde Fractures du scaphoïde
Fractures du scaphoïde
 
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
1 anatomie et semiologie rdiologique (version 3)
 
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrusFractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
Fractures de læextrúmitú supúrieure de læhumúrus
 
Traumato hanche
 Traumato hanche Traumato hanche
Traumato hanche
 
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femurFracture de l'extrémité supérieur du femur
Fracture de l'extrémité supérieur du femur
 
Les fractures articulaires du genou
Les fractures articulaires du genou Les fractures articulaires du genou
Les fractures articulaires du genou
 
Luxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hancheLuxation traumatique de la hanche
Luxation traumatique de la hanche
 
Lésions des tendons extenseurs
Lésions des tendons extenseurs Lésions des tendons extenseurs
Lésions des tendons extenseurs
 
Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.Luxations de l’épaule.
Luxations de l’épaule.
 
Facture cartilage
Facture cartilageFacture cartilage
Facture cartilage
 
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.pptGénéralités fractures, entorses, luxations.ppt
Généralités fractures, entorses, luxations.ppt
 
La physiopathologie de l’arthrose
La physiopathologie de l’arthroseLa physiopathologie de l’arthrose
La physiopathologie de l’arthrose
 
Syndrome de volkmann
Syndrome de volkmannSyndrome de volkmann
Syndrome de volkmann
 
5 fract lombaires
 5  fract lombaires 5  fract lombaires
5 fract lombaires
 
La maladie de legg calve perthes
La maladie de legg calve perthesLa maladie de legg calve perthes
La maladie de legg calve perthes
 
Entorses chevilles 2014
Entorses chevilles 2014Entorses chevilles 2014
Entorses chevilles 2014
 
cour residents FESF 2022 (2).pptx
cour residents  FESF 2022 (2).pptxcour residents  FESF 2022 (2).pptx
cour residents FESF 2022 (2).pptx
 
Imagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions MusculairesImagerie des Lésions Musculaires
Imagerie des Lésions Musculaires
 
Msup fractures
Msup fracturesMsup fractures
Msup fractures
 
Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11
Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11
Pathologie du pied de l’adulte lp 14 06 11
 

En vedette

Ira post op pévention
Ira post op   péventionIra post op   pévention
Ira post op péventionSoulaf Sel
 
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
S/Abdessemed
 
Auscultation cardiaque
Auscultation cardiaqueAuscultation cardiaque
Auscultation cardiaquekillua zoldyck
 
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaireThrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonairebilal abboub
 
Force gravitationnelle groupe 1
Force gravitationnelle   groupe 1Force gravitationnelle   groupe 1
Force gravitationnelle groupe 1
profroques
 
Pr s latreche_ insuffisance aortique
Pr s latreche_ insuffisance aortiquePr s latreche_ insuffisance aortique
Pr s latreche_ insuffisance aortiquekillua zoldyck
 
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
sugarplum
 
Echographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistesEchographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistes
Eric Burggraff
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med TlemcenArbaoui Bouzid
 
Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdePolyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdeHamlaoui Saddek
 
Retinopathie diabetique 5ème
Retinopathie diabetique 5èmeRetinopathie diabetique 5ème
Retinopathie diabetique 5èmeهدى رويس
 
Implants en otologie
Implants en otologieImplants en otologie
Implants en otologie
Samir Houalef
 
Rocher Histoire
Rocher HistoireRocher Histoire
Rocher Histoirededesh
 

En vedette (20)

Coxarthrose
CoxarthroseCoxarthrose
Coxarthrose
 
Ira post op pévention
Ira post op   péventionIra post op   pévention
Ira post op pévention
 
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
La vitesse de sédimentation (méthode de westergren)
 
Fiches de l
Fiches de lFiches de l
Fiches de l
 
Auscultation cardiaque
Auscultation cardiaqueAuscultation cardiaque
Auscultation cardiaque
 
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaireThrombophlebite et embolie pulmonaire
Thrombophlebite et embolie pulmonaire
 
Force gravitationnelle groupe 1
Force gravitationnelle   groupe 1Force gravitationnelle   groupe 1
Force gravitationnelle groupe 1
 
Im (pr. latreche)
Im (pr. latreche)Im (pr. latreche)
Im (pr. latreche)
 
R ao (pr. latreche)
R ao (pr. latreche)R ao (pr. latreche)
R ao (pr. latreche)
 
Rm (pr. latreche)
Rm (pr. latreche)Rm (pr. latreche)
Rm (pr. latreche)
 
Pr s latreche_ insuffisance aortique
Pr s latreche_ insuffisance aortiquePr s latreche_ insuffisance aortique
Pr s latreche_ insuffisance aortique
 
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
Network for Police Monitoring - Restriction on Protest and Common Protest Off...
 
Echographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistesEchographie rénale par les urgentistes
Echographie rénale par les urgentistes
 
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med TlemcenAmibiase Intestinale  Pr arbaoui fac med Tlemcen
Amibiase Intestinale Pr arbaoui fac med Tlemcen
 
Polyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïdePolyarthrite rhumatoïde
Polyarthrite rhumatoïde
 
Anticoagulation
AnticoagulationAnticoagulation
Anticoagulation
 
Obésité
ObésitéObésité
Obésité
 
Retinopathie diabetique 5ème
Retinopathie diabetique 5èmeRetinopathie diabetique 5ème
Retinopathie diabetique 5ème
 
Implants en otologie
Implants en otologieImplants en otologie
Implants en otologie
 
Rocher Histoire
Rocher HistoireRocher Histoire
Rocher Histoire
 

Similaire à Coxagonarthrosekine2007

La traumatologie du joueur de tennis
La traumatologie du joueur de tennisLa traumatologie du joueur de tennis
La traumatologie du joueur de tennis
IRMSHN276
 
4.diformitati fr
4.diformitati fr4.diformitati fr
4.diformitati fr
Salah Eddine
 
1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr
Salah Eddine
 
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
ROBERT ELBAUM
 
Cat poignet doul post traumatq
Cat  poignet doul post traumatqCat  poignet doul post traumatq
Cat poignet doul post traumatqSoulaf Sel
 
examen clinique normal du rachis cervical pdf
examen clinique normal du rachis cervical pdfexamen clinique normal du rachis cervical pdf
examen clinique normal du rachis cervical pdf
rachidicone12
 
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
Clinique Chiropratique Michael Desbiens
 
ostéochondrose
 ostéochondrose ostéochondrose
ostéochondrose
abdelghani zraira
 
9h-jean-marie-coudreuse.pdf conduite à tenir devant un traumatisme du genou
9h-jean-marie-coudreuse.pdf conduite à tenir devant un traumatisme du genou9h-jean-marie-coudreuse.pdf conduite à tenir devant un traumatisme du genou
9h-jean-marie-coudreuse.pdf conduite à tenir devant un traumatisme du genou
islambouchiba9
 
Arthodèses lombaires considérations mécaniques
Arthodèses lombaires considérations mécaniquesArthodèses lombaires considérations mécaniques
Arthodèses lombaires considérations mécaniques
Benjamin NICOT
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fractures
medo parta
 
Arthroses coxarthrose gonarthrose S.pptx.pdf
Arthroses coxarthrose gonarthrose S.pptx.pdfArthroses coxarthrose gonarthrose S.pptx.pdf
Arthroses coxarthrose gonarthrose S.pptx.pdf
AbdelaliElbouhti
 
Anatomie pour le mouvement
Anatomie pour le mouvementAnatomie pour le mouvement
Anatomie pour le mouvement
achatenet
 
2008 Anatomie descriptive du rachis
2008 Anatomie descriptive du rachis2008 Anatomie descriptive du rachis
2008 Anatomie descriptive du rachisAPRHOC
 
Maladies rhumatismales
Maladies rhumatismalesMaladies rhumatismales
Maladies rhumatismales
drcusse
 
Osteopathie
OsteopathieOsteopathie
OsteopathieOTTO
 
Le gros genou du lundi
Le gros genou du lundiLe gros genou du lundi
Le gros genou du lundi
IRMSHN276
 
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitementHernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Clinique Chiropratique Michael Desbiens
 

Similaire à Coxagonarthrosekine2007 (20)

La traumatologie du joueur de tennis
La traumatologie du joueur de tennisLa traumatologie du joueur de tennis
La traumatologie du joueur de tennis
 
4.diformitati fr
4.diformitati fr4.diformitati fr
4.diformitati fr
 
1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr1.imagistica + tumori fr
1.imagistica + tumori fr
 
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
Le torticoli congenital: Musculaire ou Postural?
 
Cat poignet doul post traumatq
Cat  poignet doul post traumatqCat  poignet doul post traumatq
Cat poignet doul post traumatq
 
examen clinique normal du rachis cervical pdf
examen clinique normal du rachis cervical pdfexamen clinique normal du rachis cervical pdf
examen clinique normal du rachis cervical pdf
 
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
Sténose spinale: quelques informations pertinentes!
 
ostéochondrose
 ostéochondrose ostéochondrose
ostéochondrose
 
9h-jean-marie-coudreuse.pdf conduite à tenir devant un traumatisme du genou
9h-jean-marie-coudreuse.pdf conduite à tenir devant un traumatisme du genou9h-jean-marie-coudreuse.pdf conduite à tenir devant un traumatisme du genou
9h-jean-marie-coudreuse.pdf conduite à tenir devant un traumatisme du genou
 
Arthodèses lombaires considérations mécaniques
Arthodèses lombaires considérations mécaniquesArthodèses lombaires considérations mécaniques
Arthodèses lombaires considérations mécaniques
 
Chapitre 3 rachis
 Chapitre 3 rachis Chapitre 3 rachis
Chapitre 3 rachis
 
Coude fractures
Coude fracturesCoude fractures
Coude fractures
 
Arthroses coxarthrose gonarthrose S.pptx.pdf
Arthroses coxarthrose gonarthrose S.pptx.pdfArthroses coxarthrose gonarthrose S.pptx.pdf
Arthroses coxarthrose gonarthrose S.pptx.pdf
 
Anatomie pour le mouvement
Anatomie pour le mouvementAnatomie pour le mouvement
Anatomie pour le mouvement
 
2008 Anatomie descriptive du rachis
2008 Anatomie descriptive du rachis2008 Anatomie descriptive du rachis
2008 Anatomie descriptive du rachis
 
Maladies rhumatismales
Maladies rhumatismalesMaladies rhumatismales
Maladies rhumatismales
 
Osteopathie
OsteopathieOsteopathie
Osteopathie
 
Le gros genou du lundi
Le gros genou du lundiLe gros genou du lundi
Le gros genou du lundi
 
Pbve dr hacid
Pbve  dr hacidPbve  dr hacid
Pbve dr hacid
 
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitementHernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
Hernie discale: Description, causes, symptômes et traitement
 

Plus de Soulaf Sel

10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labilesSoulaf Sel
 
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémiesSoulaf Sel
 
Td pour externes
Td pour externesTd pour externes
Td pour externesSoulaf Sel
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireSoulaf Sel
 

Plus de Soulaf Sel (6)

Gonarthrose
GonarthroseGonarthrose
Gonarthrose
 
Cat ascite
Cat asciteCat ascite
Cat ascite
 
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles10  -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
10 -transfusion_de_produits_sanguins_labiles
 
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
7 6-7 pr-djouadi-les-leucémies
 
Td pour externes
Td pour externesTd pour externes
Td pour externes
 
Examen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoireExamen de l appareil respiratoire
Examen de l appareil respiratoire
 

Coxagonarthrosekine2007

  • 2. Arthrose: Généralités - C’est une maladie du cartilageC’est une maladie du cartilage - la plus fréquente des maladies articulairesla plus fréquente des maladies articulaires - maladie non inflammatoiremaladie non inflammatoire - apparaît entre 55 et 74 ans- apparaît entre 55 et 74 ans - Genoux 41 %, les mains 30 %, les hanches 20 %.Genoux 41 %, les mains 30 %, les hanches 20 %. -- la détérioration du cartilage articulaire est suivie de lala détérioration du cartilage articulaire est suivie de la formation d’os nouveau (ostéophytes, condensationformation d’os nouveau (ostéophytes, condensation osseuse), de géodes au sein de la condensationosseuse), de géodes au sein de la condensation
  • 3. L’arthrose est une affection dégénérative duL’arthrose est une affection dégénérative du cartilage, on distingue :cartilage, on distingue :    -- l’l’arthrose primitivearthrose primitive : vieillissement: vieillissement physiologique du cartilagephysiologique du cartilage -- l’l’arthrose secondairearthrose secondaire : vieillissement: vieillissement prématuré du cartilage résultant d’un vice architecturalprématuré du cartilage résultant d’un vice architectural congénital ou acquis de l’articulation entraînant unecongénital ou acquis de l’articulation entraînant une zone d’hyperpression et de frottementzone d’hyperpression et de frottement excessifexcessif
  • 4. Coxarthrose Symptomatologie la douleur plus tardivement, la raideur , la boiterie, l’attitude vicieuse Examen clinique Examen radiologique signes radiologiques communs à toutes les coxarthroses mesures des angles Etiologies coxarthrose secondaires à une malformation congénitale à une malformation acquise dans l’enfance à une maladie de la hanche altérant le cartilage coxarthrose primitive Pronostic Traitement traitement médical traitement chirurgical indications
  • 5. - grande fréquence des formesgrande fréquence des formes secondaires à une malformation desecondaires à une malformation de hanchehanche - pronostic fonctionnel sévère- pronostic fonctionnel sévère - place importante de la chirurgie- place importante de la chirurgie CoxarthroseCoxarthrose =Arthrose de hanche=Arthrose de hanche
  • 6. I/ Symptomatologie de la coxarthroseI/ Symptomatologie de la coxarthrose -1)1) la douleurla douleur - inguinale (habituellement) elle irradie parfois à la faceinguinale (habituellement) elle irradie parfois à la face antérieure de la cuisseantérieure de la cuisse - peut se limiter au genou- peut se limiter au genou  devant toute douleur du genou, un examendevant toute douleur du genou, un examen soigneux de la hanche est indispensablesoigneux de la hanche est indispensable - apparition progressiveapparition progressive - rythme mécanique ++rythme mécanique ++
  • 7. I/ Symptomatologie de la coxarthrose 2) plus tardivement2) plus tardivement,, la raideurla raideur : impotence pour certains gestes de la vie: impotence pour certains gestes de la vie l’attitude vicieusel’attitude vicieuse (allongement ou raccourcissement du(allongement ou raccourcissement du membre)membre) la boiteriela boiterie
  • 8. II/ Examen clinique de la coxarthroseII/ Examen clinique de la coxarthrose • L’inspectionL’inspection du patient deboutdu patient debout - boiterie à la marche- boiterie à la marche - plus tard une attitude vicieuse en flexum- plus tard une attitude vicieuse en flexum • L’examen en décubitusL’examen en décubitus - étudie surtout la mobilité de la coxo-fémorale- étudie surtout la mobilité de la coxo-fémorale limitation douloureuse d’un ou plusieurs mouvementslimitation douloureuse d’un ou plusieurs mouvements - Point douloureux à la pression inguinale- Point douloureux à la pression inguinale - Plus tardivement, attitude irréductible dite vicieuse de- Plus tardivement, attitude irréductible dite vicieuse de la cuisse sur le bassin en flexum, rotation externe, adductionla cuisse sur le bassin en flexum, rotation externe, adduction
  • 9. III/ Examen radiologique Indispensable pour affirmer la coxarthrose, préciser l’étiologieIndispensable pour affirmer la coxarthrose, préciser l’étiologie Cliché du bassin de face en position debout et cliché de la hancheCliché du bassin de face en position debout et cliché de la hanche douloureuse face + profil+ faux profil de Lesquesnedouloureuse face + profil+ faux profil de Lesquesne
  • 10. Signes radiologiques communsSignes radiologiques communs à toutes les coxarthrosesà toutes les coxarthroses  pincementpincement localisélocalisé dede l’interlignel’interligne en général supéro-en général supéro- externeexterne  OstéophytoseOstéophytose à la périphérie desà la périphérie des surfaces cartilagineusessurfaces cartilagineuses  Condensation osseuse sousCondensation osseuse sous chondralechondrale  GéodesGéodes
  • 11.
  • 12.
  • 13. 2 - L’analyse des clichés est indispensable pour2 - L’analyse des clichés est indispensable pour apprécier le caractère primitif ou secondaireapprécier le caractère primitif ou secondaire Il faut examiner la forme de la tête, mesurer les angles +++Il faut examiner la forme de la tête, mesurer les angles +++
  • 14. IV/ Étiologie de la coxarthroseIV/ Étiologie de la coxarthrose AA-- coxarthroses secondairescoxarthroses secondaires 1) à une malformation congénitale1) à une malformation congénitale dysplasie luxantedysplasie luxante dysplasie protrusivedysplasie protrusive 2) à une malformation acquise dans l’enfance2) à une malformation acquise dans l’enfance 3) à une maladie de la hanche altérant le cartilage3) à une maladie de la hanche altérant le cartilage fracture articulairefracture articulaire ostéonécrose de la tête fémoraleostéonécrose de la tête fémorale arthritearthrite B- coxarthroses primitives
  • 15. Dysplasie luxanteDysplasie luxante la plus fréquente des malformations composées en proportions très variablesla plus fréquente des malformations composées en proportions très variables • d’une insuffisance cotyloïdienned’une insuffisance cotyloïdienne : -- angle VCE trop fermé (insuffisance de couverture de la tête),angle VCE trop fermé (insuffisance de couverture de la tête), - angle HTE trop ouvert(cotyle oblique),- angle HTE trop ouvert(cotyle oblique), - angle de couverture antérieur insuffisant- angle de couverture antérieur insuffisant •• dd’une malfaçon fémorale’une malfaçon fémorale :: angle col-diaphyse trop ouvert (coxa valga)angle col-diaphyse trop ouvert (coxa valga)
  • 16. Dyplasie subluxante de hanche droite HTE < 10°
  • 19. Dysplasie protrusiveDysplasie protrusive • Anomalie congénitale qui s’oppose aux anomalies luxantesAnomalie congénitale qui s’oppose aux anomalies luxantes pénétration excessive de la tête fémorale dans le cotylepénétration excessive de la tête fémorale dans le cotyle • S’associent fréquemment une coxa vara et un toit hypercouvrantS’associent fréquemment une coxa vara et un toit hypercouvrant
  • 20. IV/ Étiologie de la coxarthroseIV/ Étiologie de la coxarthrose A- coxarthroses secondairesA- coxarthroses secondaires 1) à une malformation congénitale1) à une malformation congénitale dysplasie luxantedysplasie luxante dysplasie protrusivedysplasie protrusive 2) à une malformation acquise dans l’enfance2) à une malformation acquise dans l’enfance 3) à une maladie de la hanche altérant le cartilage3) à une maladie de la hanche altérant le cartilage fracture articulairefracture articulaire ostéonécrose de la tête fémoraleostéonécrose de la tête fémorale arthritearthrite B- coxarthroses primitivesB- coxarthroses primitives
  • 22. V/ PronosticV/ Pronostic  Tendance à l’aggravationTendance à l’aggravation Raideur, boiterie, attitude vicieuseRaideur, boiterie, attitude vicieuse  Surveillance +++Surveillance +++ Radiographie < signes fonctionnels : indice fonctionnel deRadiographie < signes fonctionnels : indice fonctionnel de LEQUESNELEQUESNE
  • 23. VI/ Traitement de la coxarthroseVI/ Traitement de la coxarthrose 1) Le traitement médical1) Le traitement médical C’est le premier à mettre en œuvre (sauf la coxarthroseC’est le premier à mettre en œuvre (sauf la coxarthrose débutantedébutante sur dysplasie luxante)sur dysplasie luxante) - diminuer les contraintes- diminuer les contraintes - entretenir la mobilité et la musculature- entretenir la mobilité et la musculature - atténuer les douleurs- atténuer les douleurs
  • 24. Traitement médical de laTraitement médical de la coxarthrosecoxarthrose  Diminuer les contraintes:Diminuer les contraintes: Perte de poidsPerte de poids Limiter les stations deboutLimiter les stations debout Marche avec canne du côté sainMarche avec canne du côté sain  Entretien musculature et mobilitéEntretien musculature et mobilité Kiné en piscine, exercice en décubitus ventralKiné en piscine, exercice en décubitus ventral Pédalage,véloPédalage,vélo Cures thermalesCures thermales
  • 25. AntalgiquesAntalgiques :: •• paracétamol +++ 4 g / jour, antalgique de première intentionparacétamol +++ 4 g / jour, antalgique de première intention •• association paracétamol dextropropoxyphène ou codéineassociation paracétamol dextropropoxyphène ou codéine •• chlorydrate de tramadol :antalgique paramorphiniquechlorydrate de tramadol :antalgique paramorphinique Anti-inflammatoiresAnti-inflammatoires :: ••AINS si résistance au paracétamol ou poussée congestiveAINS si résistance au paracétamol ou poussée congestive •• AI anti cox 2 spécifiques (célécoxib)AI anti cox 2 spécifiques (célécoxib) Anti-arthrosiques d’action lenteAnti-arthrosiques d’action lente : effet chondroprotecteur ?: effet chondroprotecteur ? Effet modéré et différé sur la douleur et rémanence de quelquesEffet modéré et différé sur la douleur et rémanence de quelques semainessemaines •• sulfate de chondroïtine (Structum, Chondrosulf)sulfate de chondroïtine (Structum, Chondrosulf) •• insaponifiables d’avocat et de soja (Piasclédine)insaponifiables d’avocat et de soja (Piasclédine) •• diacerhéine (Art 50)diacerhéine (Art 50)
  • 26. VI/VI/ Traitement de la coxarthroseTraitement de la coxarthrose 2/ Le tt chirurgical :2/ Le tt chirurgical : Des dysplasiesDes dysplasies -- butéebutée corrigeant l’insuffisance cotyloïdienne,corrigeant l’insuffisance cotyloïdienne, visant à améliorer la couverture de la têtevisant à améliorer la couverture de la tête -- ostéotomie de varisationostéotomie de varisation : Coin fémoral de: Coin fémoral de soustraction interne corrigeant la coxa valgasoustraction interne corrigeant la coxa valga - Ce traitement est pratiqué quand l’arthrose commence à se- Ce traitement est pratiqué quand l’arthrose commence à se manifester sur une hanche malformée opérable +++manifester sur une hanche malformée opérable +++ Des arthroses évoluéesDes arthroses évoluées - arthroplastie totale de hanche- arthroplastie totale de hanche - après échec du tt médical bien conduit- après échec du tt médical bien conduit
  • 27. Chirurgie correctrice précoce des dysplasies et subluxations congénitales -
  • 28. Chirurgie correctrice précoce des dysplasie et subluxation congénitales Ostéotomie du bassin de chiari
  • 29. Les IndicationsLes Indications -coxarthrose débutante sur dysplasie subluxantecoxarthrose débutante sur dysplasie subluxante -Butée, ostéotomie de varisationButée, ostéotomie de varisation --Autres coxarthrosesAutres coxarthroses Traitement médicalTraitement médical arthroplastie totale si gène fonctionnelle importantearthroplastie totale si gène fonctionnelle importante indice de Lequesneindice de Lequesne > 10 ou 12.> 10 ou 12.
  • 31. Arthroses du genou: GonarthroseArthroses du genou: Gonarthrose  les plus fréquentes des arthroses des membresles plus fréquentes des arthroses des membres  Favorisée par l’obésitéFavorisée par l’obésité  âge de survenue après 40 ansâge de survenue après 40 ans  Arthrose fémoro-tibiale et arthrose fémoro-Arthrose fémoro-tibiale et arthrose fémoro- patellairepatellaire
  • 32. I/I/ Arthrose fémoro-patellaireArthrose fémoro-patellaire  EtiologieEtiologie  CliniqueClinique  RadiographiesRadiographies  EvolutionEvolution  traitementtraitement
  • 33. Arthrose fémoro-patellaire -très fréquente chez la femme après 40 anstrès fréquente chez la femme après 40 ans -Bilatérale et symétriqueBilatérale et symétrique -Compartiment externeCompartiment externe -ÉtiologieÉtiologie •• Le plus souvent pas d’anomalie préexistanteLe plus souvent pas d’anomalie préexistante •• subluxation externe de la rotulesubluxation externe de la rotule
  • 34. 1/Clinique:Clinique: Syndrome rotulien uni ou bilatéralSyndrome rotulien uni ou bilatéral - douleur face antérieure du genou,douleur face antérieure du genou, - survenant à la descente des escaliers plus qu’à la montéesurvenant à la descente des escaliers plus qu’à la montée - ou à la marche en terrain inégal,ou à la marche en terrain inégal, - à la station debout prolongéeà la station debout prolongée - à l ’accroupissement ou à l’agenouillementà l ’accroupissement ou à l’agenouillement
  • 35. 2/ radiographies2/ radiographies Incidences axialesIncidences axiales ↓Interligne Art Ostéophytes Déplacement externe
  • 36. 3/ Evolution3/ Evolution  Souvent asymptomatiqueSouvent asymptomatique  Si douloureuse, souvent bilatéralesSi douloureuse, souvent bilatérales  Handicap fonctionnelHandicap fonctionnel  ÉpanchementÉpanchement  Amyotrophie du quadricepsAmyotrophie du quadriceps  Kyste poplitéKyste poplité
  • 37. 4/ Arthrose fémoro-patellaire : traitementArthrose fémoro-patellaire : traitement → Le plus souvent, tt uniquement médicalLe plus souvent, tt uniquement médical Rééducation isométriqueRééducation isométrique des vastes internes +++des vastes internes +++ Associée àAssociée à un amaigrissementun amaigrissement à un ménagement du genou (éviction desà un ménagement du genou (éviction des marches prolongées, des sports tels le ski,marches prolongées, des sports tels le ski, la bicyclette, les marches en descente)la bicyclette, les marches en descente) Antalgiques, AINS et AAALAntalgiques, AINS et AAAL InfiltrationInfiltration intra articulaire de cortisoniques, d’acideintra articulaire de cortisoniques, d’acide HyaluroniqueHyaluronique →→ tt chirurgical si impotence fonctionnelle sévèrett chirurgical si impotence fonctionnelle sévère
  • 38. II/II/ Arthrose fémoro-tibialeArthrose fémoro-tibiale  EtiologieEtiologie  CliniqueClinique  RadiographiesRadiographies  EvolutionEvolution  traitementtraitement
  • 39. Arthrose fémoro-tibialeArthrose fémoro-tibiale - moins fréquente que l’arthrose fémoro- patellairemoins fréquente que l’arthrose fémoro- patellaire -Très invalidanteTrès invalidante -Elle pose le problème essentiel de reconnaître sa natureElle pose le problème essentiel de reconnaître sa nature primitive ou secondaire (vice architectural axial corrigible)primitive ou secondaire (vice architectural axial corrigible) - le plus souvent le compartiment interne- le plus souvent le compartiment interne
  • 40. 1/ Etiologie1/ Etiologie •• est souvent primitiveest souvent primitive •• peut être secondaire à :peut être secondaire à : - un- un varum ou un valgum primitifsvarum ou un valgum primitifs - une séquelle d’arthrite- une séquelle d’arthrite
  • 41. Genu varus avec arthrose fémoro tibiale interneGenu varus avec arthrose fémoro tibiale interne
  • 42. Genu valgum avec arthrose fémoro tibiale externeGenu valgum avec arthrose fémoro tibiale externe
  • 43. 2/ Arthrose fémoro-tibiale : clinique2/ Arthrose fémoro-tibiale : clinique •Douleur à la marche, interne ou externeDouleur à la marche, interne ou externe -Flexion du genou modérément limitéeFlexion du genou modérément limitée -puis tardivement s’installe un flessumpuis tardivement s’installe un flessum •Instabilité du genouInstabilité du genou •Atrophie du quadriceps, épanchement, kyste poplitéAtrophie du quadriceps, épanchement, kyste poplité
  • 44. 3/Arthrose fémoro-tibiale : signes radiologiques3/Arthrose fémoro-tibiale : signes radiologiques • Clichées de face debout en extension, en semi-flexionClichées de face debout en extension, en semi-flexion • Cliché de profil en semi flexionCliché de profil en semi flexion
  • 47.
  • 48. 4/4/ Arthrose fémoro-tibiale : évolutionArthrose fémoro-tibiale : évolution  Souvent bilatéraleSouvent bilatérale  VariableVariable  Handicap fonctionnel +++ réduction importanteHandicap fonctionnel +++ réduction importante de la capacité à la marchede la capacité à la marche  Poussées pseudo-inflammatoiresPoussées pseudo-inflammatoires
  • 49. 5/ Arthrose fémoro-tibiale : traitement5/ Arthrose fémoro-tibiale : traitement • Traitement médical : - tant que l’indice fonctionnel reste modéré
  • 50. •Traitement chirurgical - En cas de douleur débutante sur genu varum ou valgum : - sujet jeune : interventions de réaxation fémoro-tibiale corrigeant le valgum ou le varum - sujet âgé : prothèse uni-compartimentale - si tt médical bien conduit inefficace, indice fonctionnel >12 - Le remplacement prothétique uni-compartimentale ou total. La prothèse assure l’indolence avec une mobilité de 90°de flexion
  • 51. Arthrose digitaleArthrose digitale  Plus frPlus frééquente chez la femmequente chez la femme  IPD IPPIPD IPP  ArticulationArticulation traptrapéézozo--mméétacarpiennetacarpienne :: rhizarthroserhizarthrose
  • 52. Arthrose digitale : facteurs de risqueArthrose digitale : facteurs de risque  L’âge représente le principal facteur de risqueL’âge représente le principal facteur de risque (prévalence = 65%(prévalence = 65% > 80 ans)> 80 ans)  Prédisposition génétiquePrédisposition génétique  facteurs hormonauxfacteurs hormonaux  Surmenage fonctionnelSurmenage fonctionnel
  • 53. RhizarthroseRhizarthrose  EssentiellementEssentiellement ffééminimeminime  Le plus souvent bilatLe plus souvent bilatééralerale  Douleur mDouleur méécanique de la base du pouce au bordcanique de la base du pouce au bord radial de la mainradial de la main  Douleur lancinante,Douleur lancinante, éévolution par poussvolution par poussééeses  Manque de force, lâchage des objets, difficultManque de force, lâchage des objets, difficultéé dede prprééhensionhension
  • 54. RhizarthroseRhizarthrose  DouleurDouleur àà la pression de lla pression de l’’interligneinterligne articulairearticulaire  DDééformation de lformation de l’’articulation :articulation : adduction du 1er madduction du 1er méétacarpien,tacarpien, hyperextensionhyperextension rrééactionnelle de lactionnelle de l’’art MP, etart MP, et flessumflessum de lde l’’art IPart IP  Aspect de pouce en ZAspect de pouce en Z
  • 56.
  • 57. ArthroseArthrose interphalangienneinterphalangienne distaledistale DeuxiDeuxièème et troisime et troisièème doigtsme doigts Douleurs lancinantes, poussDouleurs lancinantes, pousséées congestives localeses congestives locales Fourmillements, engourdissements des extrFourmillements, engourdissements des extréémitmitéés dess des doigtsdoigts PrPrééccèèdent ldent l’’apparition des dapparition des dééformationsformations nodositnodositéés ds d’’HeberdenHeberden flexion et inclinaison latflexion et inclinaison latéérale de la phalange distalerale de la phalange distale Les douleurs sLes douleurs s’’attattéénuent quand les dnuent quand les dééformations sontformations sont stablesstables
  • 59. ArthroseArthrose interphalangienneinterphalangienne proximaleproximale Habituellement peu invalidante, respecte la mobilitHabituellement peu invalidante, respecte la mobilitéé de lde l’’articulationarticulation LL’’installation des nodositinstallation des nodositéés est parfois douloureuses est parfois douloureuse nodositnodositéés des de Bouchard (Bouchard (hypertrophie massive ethypertrophie massive et globale de lglobale de l’’articulation IPP)articulation IPP)
  • 60. Main arthrosique associant - Nodosités d’Héberden - Nodosités de Bouchard - Rhizarthrose
  • 61. Arthrose interphalangienne proximale et distale : ostéophytose dorsale
  • 62. Arthrose évoluée associant une arthrose péritrapézienne et importantes séquelles d’arthrose érosive des doigts
  • 63. Traitement mTraitement méédical +++dical +++  Antalgiques +Antalgiques +-- AINS AAALAINS AAAL  Injections intra ou pInjections intra ou péériri--articulaires de corticoarticulaires de corticoïïdes dansdes dans les poussles pousséées douloureuses (es douloureuses (rhizarthroserhizarthrose))  MMéénagement fonctionnelnagement fonctionnel rhizarthroserhizarthrose :: attelle amovibleattelle amovible llééggèère (immobilise lre (immobilise l’’articulation en position de fonction,articulation en position de fonction, effet antalgique)effet antalgique)
  • 64. ChirurgieChirurgie  RhizarthroseRhizarthrose ArthrodArthrodèèsese traptrapéézomzoméétacarpiennetacarpienne TrapTrapéézectomiezectomie ++ ligamentoplastieligamentoplastie et interpositionet interposition tendineusetendineuse ProthProthèèse totalese totale traptrapéézomzoméétacarpiennetacarpienne  Arthrose des doigtsArthrose des doigts (chirurgie rare)(chirurgie rare) ArthrodArthrodèèse (IPD) ou arthroplastie (IPP)se (IPD) ou arthroplastie (IPP)