La communication animale

1 409 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 409
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
6
Actions
Partages
0
Téléchargements
18
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

La communication animale

  1. 1. La communication animalePréparé par :ALAZRI SaraGHANMI ZainebJABAL MoradJOUICHAT LamiaaSABIRI Sana Encadr par : Pr CHAMCHAM Année universitaire  : 2011/2012 1
  2. 2. Le planIntroductionIII. La communication comme propriété de la matière vivanteII. Quelques premières réflexions sur la communication animaleIII. Les formes de la communication animaleIV. Communication animale : apprentissageV. Conclusion 2
  3. 3. Introductio n L’étude de la communication animale estparfaitement interdisciplinaire : des éthologistes etdes linguistes, des psychologues et des sociologues,mais aussi des neurophysiologistes, chimistes s’yintéressent. Elle peut fournir des modèles derecherche et de réflexion pour les communicationproprement humaine et va également permettre demieux comprendre le langage humain en ce qu’il ade différent ou de commun avec celui des autresespèces vivantes. S’il ne s’expriment pas vraiment dans une langue 3aussi pure que celle que leur a prêtée Jean de La
  4. 4. 1. La communication comme propriétéde la matière vivante: La communication existe déjà à tous les niveauxde la matière vivante : Au niveau génétique Au niveau des processus métaboliques Au niveau des processus neurophysiologiques 4
  5. 5. 2. Quelques premières réflexions sur lacommunication animale : Plusieurs penseurs et philosophes ont essayé demener des réflexions sur ce phénomène enl’occurrence Montaigne et Descartes. 5
  6. 6. 2. Quelques premières réflexions sur lacommunication animale :* Montaigne, Les Essais : les animaux ont unlangage Montaigne part du constat de la communication animale pour dire que les animaux parlent tout comme lhomme. Il donne donc à la communication animale pleine valeur de langage : " quest-ce autre chose que parler, cette faculté que nous leur voyons de se plaindre, de se réjouir, de sentrappeler au secours, se convier à lamour, comme ils font par lusage de leur voix ?" Précision : si Montaigne peut soutenir la thèse dun langage animal, cest parce quil a dabord nié la spécificité du langage verbal par rapport à la communication par gestes. Pour lui, le corps signifie tout entier.. Bref : si les animaux parlent tout comme lhomme, cest parce que le langage est naturel. Etant naturel, il ne peut pas être la 6 différence spécifique entre lhomme et lanimal.
  7. 7. 2. Quelques premières réflexions sur lacommunication animale :* DescartesLes paroles sont, pour Descartes, la manifestation depensées et donc de lesprit. Car seul un esprit peutavoir des pensées. La parole est donc un moyen sûrde savoir si les autres pensent et sont doués desprit.Mais plus encore, il a démontré que dans ce texteque seul lhomme est doué de pensée, et parconséquent que seul il pense. Donc : quil y a unedifférence de nature entre les hommes et lesanimaux. 7
  8. 8. III. Les formes de la communicationanimale * La communication acoustique- Fait intervenir les sens de l’ouie(sonore)-Émission volontaire d’un son pourtransmettre un message .-Sa production se fait par diversesmanières(ayant un appareil spécifique pourproduire le son ou pas) * Percussion : castor. * Frottement : criquet chante en sefrottant les pattes l’une contre l’autre. * Souffle : grenouille. 8
  9. 9. III. Les formes de la communicationanimale * La communication acoustique- La transmission est immédiate peut êtreinterrompue instantanément.Le chant d’un oiseau peut porter très loin, ladistance dépend du terrain, différents chantvoyagent mieux selon l’environnement,forêt,prairie …etc.- La localisation des signaux dépend del’ouïe du destinataire . 9
  10. 10. III. Les formes de la communicationanimale * La communication acoustique- Les vertébrés et les insectes plus importantsont développé des récepteurs à pression : desoreilles fonctionnent comme des baromètrestrès sensibles, comme les baromètres, elles ne sont passensibles à la direction. 10
  11. 11. III. Les formes de la communicationanimale * La communication visuelleElle désigne la communication perçue par l’œil.- Danse des abeilles ronde signifie que la nourriture setrouve à moins de 100 mètre sinon elle procède par unedanse en forme de 8. - Communication du poisson nettoyeur.- Chez les oiseaux elle se véhicule par la posture et desgestes . - chez les chat se manifeste par sa relation avecl’homme. - Expressions faciales 11
  12. 12. III. Les formes de la communicationanimale * La communication visuelle- Contrairement au signaux sonores, beaucoup designaux visuels peuvent être émis en permanence,selon les caractéristiques statiques de l’anatomieexterne servant à définir l’espèce à laquelle un animal appartient :les plumes, cercle atour des yeux bien marqué….- les signaux visuels peuvent être des signaux quidépendent de la lumière, et ne peuvent être utilisésla nuit. 12 luciole
  13. 13. III. Les formes de la communicationanimale * La communication visuelle- En principe les signaux visuels ont une lange portée,mais seulement sur un terrain bien dégagé (champ devue).- Contrairement aux ondes sonores, les rayonslumineux ne traversent pas les obstacles ,qui n’est pasmauvaise chose,car le destinataire peut être un prédateur ou un rivaleprêt à intervenir. 13
  14. 14. III. Les formes de la communicationanimale * La communicationchimiqueIl est concevable que les signaux peuvent changer ded’effet en fonction de la distance, par exemple : lesraies d’un zèbre sont si voyante à courtes distancesq’elles peuvent très bien servir de signaux sociaux,elles s’estompent et procure un camouflage efficace aune certaine distanceS’il peut être vu, un signal visuel peut être localiséavec une extrême exactitude, limité par la distance descellules sensibles à la lumière dans l’œil dudestinataire 14
  15. 15. III. Les formes de la communicationanimale * La communicationchimiqueLes cellules à l’intérieur du corps communiquententre elles par des voies chimiques ;Des signaux chimiques sont également utilisésdans les interactions comportementales entre desanimaux individuels.Les substances d’alarmes sont utilisées par exemple,par les fourmis pour alerter le reste de la colonied’un danger. 15
  16. 16. III. Les formes de la communicationanimale * La communicationchimique• Les substances chimiques secrétées dans un but de communication sont appelées des phéromones. Elles sont soit perçues par le destinataire dans un contact direct, c’est le cas de l’abeille ouvrière qui lèche le corps d’ une reine laquelle sécrète une phéromone, soit déposées sur un objet avec lequel le destinataire entre en contacte comme dans le marquage odorant des mammifères; ou bien encore elles sont libérées dans l’eau ou l’air. Dans ce dernier cas , les molécules se diffusent à l’extérieur jusqu’à ce qu’elles atteignent le destinataire ou bien elles sont emportées dans un 16 courant d’eau ou par le vent.
  17. 17. III. Les formes de la communicationanimale * La communicationchimique• L’aire d’action d’un signal chimique est en partie limitée par la sensibilité des organes de sens du destinataire.• Comparés aux signaux visuels et acoustiques, les signaux chimiques ne sont pas localisable d’une façon très exacte, c’est le vent qui va déterminer sa portée exacte, il est également d’une importance cruciale pour localiser celui qui émet.• Les signaux chimiques ne peuvent être émis et interrompus aussi rapidement que les signaux acoustiques et ils ne disparaissent pas que très 17 progressivement. ils conviennent donc au
  18. 18. III. Les formes de la communicationanimale* La communication tactile• Les signaux qui utilisent le toucher ne peuvent être utilisés que sur une courte distance .• La toile d’araignée, permet une communication par contact à distance. Sa première fonction est celle d’un piège pour insectes, mais chez certaines espèces, le mal se signale à la femelle en faisant vibrer rythmiquement l’un des fils de contre appui de sa toile. 18
  19. 19. III. Les formes de la communicationanimale* La communication tactile• La localisation des signaux tactile dépend de la capacité pour un animal de situer son corps dans l’espace.• Le plus souvent, les signaux tactiles sont complétés par dautres signaux. 19
  20. 20. IV. Communication animale :apprentissage• Cet enseignement peut être donné par la mère (pour les mammifères ou les oiseaux) Mais il peut également être dispensé par un individu d’une autre espèce, lors des relations entre un homme et son animal de compagnie, 20
  21. 21. IV. Communication animale : apprentissage1- les interactions entre la mère et le jeune • Période prénatale La première période d’influence sur le futur comportement d’un mammifère se passe avant la naissance, dans l’utérus de la mère Une mère stressée engendrerait des petits émotifs et peu performants, une mère caressée produirait une portée plus docile et plus performante 21
  22. 22. IV. Communication animale :apprentissage 1- les interactions entre la mère et le jeune• Période néonatalePendant cette période le chiot est incapable de communiquer avec sa mère ,aucun de ses sens n’est développé. Ceux-ci se développeront durant toute la période néonatale c’est-à-dire pendant une durée de 14 joursUne fois les sens développés le chiot peut réaliser des interactions avec son environnement et donc avec sa mère 22
  23. 23. IV. Communication animale :apprentissage 1- les interactions entre la mère et le jeune• Phase d’identificationDurant la phase d’identification, le jeunes’identifie à son espèce, si aucun représentantse son espèce notamment la mère, n’estprésent, le jeune s’identifie à toute autre espèceprésente 23
  24. 24. IV. Communication animale :apprentissage 2- L’empreinte chez les oiseaux• Ce sont les phénomènes d’attachement chez les oiseaux qui s’expriment ensuite dans le développement de préférences filiales et sexuelles 24
  25. 25. IV. Communication animale :apprentissage 2- L’empreinte chez les oiseaux• L’empreinte filiale: Le processus de développement par lequel le comportement social d’un jeune animal se restreint à un objet particulier ou à une classe d’objets L’approche est habituellement suivie d’une recherche et du maintien d’un contact ou d’une proximité physique avec l’objet d’attachement  25
  26. 26. IV. Communication animale :apprentissage 2- L’empreinte chez les oiseaux• Apprentissage de l’empreinte Lors de l’apprentissage du projet d’empreinte les oiseux fixeraient certains traits qui orienteraient leurs préférences ensuite vers d’autres objets L’apprentissage conduit à l’établissement d’un système de reconnaissance , il est alors possible pour un animal de transposer certains traits pour répondre éventuellement à des objets n’ayant que quelques caractéristiques en commun avec l’objet appris 26
  27. 27. IV. Communication animale :apprentissage 2- L’empreinte chez les oiseaux 27
  28. 28. IV. Communication animale :apprentissage 3- La socialisation chez les mammifères• Il est définie comme le processus par lequel l’individu réalise l’apprentissage et le développement de ses relations sociales. Le jeune apprend avec quels individus il va avoir des relations sociales et par quels moyens il peut communiquer• Cette socialisation peut être intraspécifique ou interspécifique• La socialisation chez les mammifères comprend deux phases : d’attraction et d’aversion 28
  29. 29. IV. Communication animale :apprentissage 3- La socialisation chez les mammifères• Phase d’attraction :• le jeune est attiré vers tous les êtres qui l’entourent , ce sont en premier la mère et les compagnons de nichée ,auxquels il s’identifie, il est ensuite attiré par les autres espèces présents• Le jeune apprend et mémorise les caractères supra individuels 29
  30. 30. IV. Communication animale :apprentissage 3- La socialisation chez les mammifères• La phase d’aversion :• le jeune commence à craindre les espèces inconnues. Il réagit avec peur et fuite, il n’est capable ni d’attachement ni de communication avec elles 30
  31. 31. Début d’apprentissage de la communication• Par le jeu avec la mère:• Le jeu est l’occasion d’apprendre les postures de communication nécessaires au comportement social .le rituel d’invitation au jeu s’installe lentement et le rituel de fin de jeu se met en place rapidement• Il forme le jeune aux attitudes de menace et d’attaque et lui apprend également à se soumettre afin d’éviter le conflit 31
  32. 32. IV. Communication animale :apprentissage• Vocalisation la mère émet des sons, appelés vocalisations que le jeune répète parfois en réponse ou par mimétisme ces vocalisations peuvent être émises dans diverses circonstances• Chaque vocalisation est différente le jeune apprend à décoder les différentes intonations; à différencier et déchiffrer les sons produites par la mère 32

×