Travail et Mobilité 2015

1 674 vues

Publié le

Etude TNS Sofres réalisée pour L'Express à l'occasion du salon Travail et de la Mobilité professionelle 2015.

Publié dans : Carrière
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 674
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
877
Actions
Partages
0
Téléchargements
9
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Travail et Mobilité 2015

  1. 1. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Travail et mobilité Résultats d’étude Janvier 2015
  2. 2. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Sommaire 2 1 Rappel Méthodologique 4 2 Résultats de l’étude 6 Ce document a été rédigé en accord avec les procédures Qualité TNS Sofres. Il a été contrôlé par Emmanuel Rivière, Directeur de La Business Team Stratégies d’Opinion Emmanuel Rivière  Emmanuel.Riviere@tns-sofres.com  01 40 92 46 30 Clément Nicola  Clement.Nicola@tns-sofres.com  01 40 92 31 29 Camille Morisson  Camille.Morisson@tns-sofres.com  01 40 92 44 93
  3. 3. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 1 Rappel Méthodologique
  4. 4. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Echantillon Rappel de la méthodologie 4  Enquête réalisée auprès d’un échantillon de 1000 actifs, représentatif de la population française active âgée de 16 ans et plus  Interviews réalisées en ligne  L’échantillon est construit à partir des dernières données de « L’Enquête Emploi » de l’INSEE.  Sa représentativité est assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, PCS du chef de famille) après stratification par région. Mode de recueil  Le terrain s’est déroulé du 2 au 7 janvier 2015 Dates de terrain
  5. 5. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Profil des répondants 5 PCS interviewé 52 48 21 52 27 16-29 ans 30-49 ans 50 ans et plus 51 49 PCS- PCS+ Sexe Âge Préférence partisane Taille d’agglo 23 17 13 29 18 NORD-EST 23% OUEST 22% REGION PARISIENNE 20% SUD-OUEST 11% SUD-EST 24% 16 15 15 16 38 Rural 2000 à 20 000 h 20 000 à 100 000 h Plus de 100 000 h Agglo parisienne Autre Région Aucun/ NSP
  6. 6. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 2 Résultats de l’étude
  7. 7. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 2.1 Les actifs et la fusion du CDI et du CDD
  8. 8. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Une fusion du CDD et CDI en un contrat de travail unique qui clive … 8 Fondre le CDD et le CDI en un contrat de travail unique est… Base : Ensemble Une mauvaise idée Une bonne idée 45 55 Très mauvaise idée Assez mauvaise idée Assez bonne idée Très bonne idée Base : Ensemble 16 29 37 18 Construction 77% Indépendants 68% Actifs inoccupés 68% Sympathisants de droite 62% Industrie 51% Salariés du privé 50% Profession intermédiaire 49%
  9. 9. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 … et qui est un peu moins appréciée par les salariés en CDI 9 Fondre le CDD et le CDI en un contrat de travail unique est… Très mauvaise idée Assez mauvaise idée Assez bonne idée Très bonne idée 16 18 15 29 31 30 37 35 37 18 17 18 Une mauvaise idée Une bonne idée 45 55 51 45 55 Ensemble CDI CDD 48 Base : 84% de l’échantillon Base : 12% de l’échantillon
  10. 10. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Une fusion acceptable à condition que ce nouveau contrat devienne aussi protecteur que le CDI et que les abus soient sanctionnés 10 Que ce contrat unique devienne aussi protecteur que le CDI à partir d'une certaine ancienneté Que les abus soient sanctionnés Que les salariés recrutés sous ce contrat unique se voient garantir un bon accès aux prêts bancaires ou au logement Que les branches professionnelles s'engagent à créer plus d'emploi en contrepartie de la souplesse permise par le contrat unique Accompagner ce contrat unique d'un bonus-malus sur les cotisations chômage, qui inciterait les entreprises à conserver leurs salariés pour payer moins de cotisations 47% 33% 20% 19% 19% Que faudrait-il faire en priorité pour rendre acceptable la fusion du CDD et du CDI en un contrat de travail unique ? Que les périodes de chômage soient mieux accompagnées par de la formation et de l'aide au reclassement 16% Base : Ensemble Qu'il y ait un véritable assouplissement des procédures d'embauche et de licenciement pour les employeurs 15% Que les périodes de chômage soient mieux indemnisées 10% Non réponse : 1% Modem 64% 16-29 ans 24% Actifs inoccupés 23% Sympathisants de gauche 23% Actifs inoccupés 17% Parti Socialiste 16% Indépendants 33% Sympathisants de droite 22% Cadres 21% En CDD 22%
  11. 11. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Ce qui est particulièrement vrai chez ceux s’opposant à l’idée de la fusion du CDD et du CDI 11 Que ce contrat unique devienne aussi protecteur que le CDI à partir d'une certaine ancienneté Que les abus soient sanctionnés Que les salariés recrutés sous ce contrat unique se voient garantir un bon accès aux prêts bancaires ou au logement Que les branches professionnelles s'engagent à créer plus d'emploi en contrepartie de la souplesse permise par le contrat unique Accompagner ce contrat unique d'un bonus-malus sur les cotisations chômage, qui inciterait les entreprises à conserver leurs salariés pour payer moins de cotisations 47% 33% 20% 19% 19% Que faudrait-il faire en priorité pour rendre acceptable la fusion du CDD et du CDI en un contrat de travail unique ? Que les périodes de chômages soient mieux accompagnées par de la formation et de l'aide au reclassement 16% Qu'il y ait un véritable assouplissement des procédures d'embauche et de licenciement pour les employeurs 15% Que les périodes de chômage soient mieux indemnisées 10% 41% 30% 20% 22% 16% 17% 19% 10% 55% 35% 19% 16% 23% 14% 9% 10% Ensemble Pour la fusion Contre la fusion Base : 45%Base : 55%
  12. 12. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 2.2 Les actifs et la formation professionnelle et l’alternance
  13. 13. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 28 39 19 38 42 18 11 5 Pour leur formation les actifs sont prêts à prendre sur leur temps libre mais pas sur leur budget 13 Serait prêt(e) 53 47 Ne serait pas prêt(e) Prendre sur votre temps libre pour suivre une formation professionnelle Payer vous-même une partie de votre formation professionnelle Base : Ensemble Compte tenu de votre situation professionnelle et personnelle, pensez-vous que vous seriez prêt(e), dans les années qui viennent, à… Tout à fait prêt(e) Plutôt prêt(e) Plutôt pas prêt(e) Pas du tout prêt(e) Pas de réponse 23 77 Prêts à créer leur entreprise 69% Indépendants 66% 16-29 ans 62% En CDD 62% Indépendants 42% 16-29 ans 35% Prêts à créer leur entreprise 35%
  14. 14. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Un enthousiasme fort pour la formation en alternance 14 Faire en sorte qu’une majorité de jeunes Français passent au moins une fois par une formation en alternance, quel que soit leur niveau d’étude est … Une mauvaise idée Une bonne idée 11 89 Très mauvaise idée Assez mauvaise idée Assez bonne idée Très bonne idée 3 8 51 38 Base : Ensemble Modem 95% UMP 94% 50 ans et plus 93%
  15. 15. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Un enthousiasme encore plus important chez ceux qui ont déjà recruté ou encadré un apprenti 15 Très mauvaise idée Assez mauvaise idée Assez bonne idée Très bonne idée 3 2 2 8 4 8 51 49 47 38 45 43 Une mauvaise idée Une bonne idée 11 89 94 10 90 Ensemble A déjà recruté ou encadré un apprenti 6 Faire en sorte qu’une majorité de jeunes Français passent au moins une fois par une formation en alternance, quel que soit leur niveau d’étude est … A déjà fait une formation en apprentissage Base : 20% de l’échantillon Base : 26% de l’échantillon
  16. 16. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Un apprentissage qui pour se développer devrait en priorité améliorer sa réputation 16 Faire en sorte que l'apprentissage ait une bonne réputation, soit reconnu et valorisé Assouplir les contraintes administratives, de sécurité et d'horaire des contrats d'apprentissage Donner des primes plus élevées aux entreprises qui prennent des apprentis, et taxer plus celles qui ne le font pas Subventionner davantage l'apprentissage dans les filières d'avenir ou offrant de bons débouchés professionnels Développer l'apprentissage dans les études supérieures 34% 24% 23% 23% 21% Contraindre les entreprises à recourir davantage à l'apprentissage 18% Base : Ensemble Rendre l'apprentissage obligatoire dans certaines filières 13% Augmenter les budgets consacrés par l'Etat et les régions à l'apprentissage 12% Selon vous, que faudrait-il faire en priorité pour développer l’apprentissage en France ? Créer plus de places dans les Centres de Formation des Apprentis 11% Non réponse : 1% 50 ans et plus 40% Indépendants 39% Transports et entreposage 35% Construction 30% Industrie 30% Actifs inoccupés 31% 16-29 ans 30% Construction 29% Cadres 27% 16-29 ans 25% PCS+ 25% Actifs inoccupés 25% Construction 26% Commerce 17% Actifs inoccupés 16% CDD 16% Industrie 15%
  17. 17. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Ce qui est également vrai chez les actifs ayant une expérience de l’apprentissage 17 Faire en sorte que l'apprentissage ait une bonne réputation, soit reconnu et valorisé Assouplir les contraintes administratives, de sécurité et d'horaire des contrats d'apprentissage Donner des primes plus élevées aux entreprises qui prennent des apprentis, et taxer plus celles qui ne le font pas Subventionner davantage l'apprentissage dans les filières d'avenir ou offrant de bons débouchés professionnels Développer l'apprentissage dans les études supérieures 34% 24% 23% 23% 21% Contraindre les entreprises à recourir davantage à l'apprentissage 18% Rendre l'apprentissage obligatoire dans certaines filières 13% Augmenter les budgets consacrés par l'Etat et les régions à l'apprentissage 12% Selon vous, que faudrait-il faire en priorité pour développer l’apprentissage en France ? Créer plus de places dans les Centres de Formation des Apprentis 11% 30% 26% 24% 20% 20% 19% 15% 13% 9% 31% 19% 25% 23% 17% 20% 15% 11% 12% Ensemble A déjà recruté un apprenti A déjà pratiqué l’apprentissage Base : 26%Base : 20%
  18. 18. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 2.3 Les actifs et la mobilité professionnelle
  19. 19. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 27 29 29 15 20 31 39 35 29 19 16 11 6 actifs sur 10 prêts à changer de secteur et la moitié prêts à changer de région 19 Serait prêt(e) 58 51 40 42 49 60 Ne serait pas prêt(e) Changer complètement de secteur ou de métier Aller travailler dans une autre région de France Aller travailler dans un autre pays Base : Ensemble Compte tenu de votre situation professionnelle et personnelle, pensez-vous que vous seriez prêt(e), dans les années qui viennent, à… Tout à fait prêt(e) Plutôt prêt(e) Plutôt pas prêt(e) Pas du tout prêt(e) Pas de réponse Prêts à créer leur entreprise 57% Construction 52% 16-29 ans 51% Construction 72% 16-29 ans 63% Prêts à créer leur entreprise 67% 16-29 ans 64% Construction 63%
  20. 20. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Les leviers au changement de métier : intérêt potentiel du nouveau métier et maintien des revenus 20 Afin d’encourager les actifs à changer complètement de métier ou de secteur il faudrait… Que ce nouveau métier corresponde à leurs valeurs, à ce qui les intéresse Bénéficier de revenus au moins égaux à leurs revenus actuels Que ce nouveau secteur soit porteur et garantisse des emplois durables Etre sûr que leur expérience antérieure pourra être valorisée dans leur nouvelle carrière Pouvoir bénéficier d'une formation pour acquérir les compétences nécessaires Etre sûr que cela n'aura pas de conséquences sur le montant de leur retraite Pouvoir se mettre à leur compte (aux salaries et chômeurs soit 91% de l’échantillon) 41 39 31 23 20 15 8 63% ont déjà changé de secteur ou de métier Quelles seraient les conditions pour que quelqu’un comme vous se décide à changer complètement de métier ou de secteur ? Non réponse : 1% Base : Ensemble Indépendants 51% Sympathisants de gauche 45% En CDI 47% Salariés du public 46% En CDD 41% Actifs inoccupés 37% En CDD 27% Indépendants 33% En CDD 27% Prêts à changer de métier 24% 50 ans et plus 25% Construction 28% Actifs inoccupés 15% 58% seraient prêts à changer de secteur ou de métier
  21. 21. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 2.4 Les actifs et la création d’entreprise
  22. 22. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Plus d’un actif sur trois (salarié ou chômeur) prêt à créer son entreprise 22 Serait prêt(e) 37 62 Ne serait pas prêt(e) Créer votre propre entreprise, vous mettre à votre compte Base : salariés et chômeurs soit 91% de l’échantillon Aux salariés et chômeurs : Compte tenu de votre situation professionnelle et personnelle, pensez- vous que vous seriez prêt(e), dans les années qui viennent, à… Tout à fait prêt(e) Plutôt prêt(e) Plutôt pas prêt(e) Pas du tout prêt(e) Pas de réponse 34 28 12710 16-29 ans 54% Actifs inoccupés 43% Sympathisants de droite 41%
  23. 23. Travail et mobilité © TNS Janvier 2015 48UQ92 Les leviers à la création d’une entreprise : sécurité (retour en arrière ou droit à l’erreur) et aides financières 23 Pour encourager les actifs à créer leur propre entreprise il faudrait… Que faudrait-il faire en priorité pour encourager quelqu’un comme vous à créer sa propre entreprise ? Pouvoir retrouver leur poste si jamais l'entreprise ne marche pas Avoir un droit à l'erreur et ne pas s'exposer à des conséquences graves en cas d'échec Bénéficier d'allégements fiscaux et sociaux et d'aides financières aux créateurs d'entreprise Bénéficier de conseils et d'appui aux démarches administratives Etre sûr que cela n'aura pas de conséquences sur le montant de leur retraite Bénéficier d'un temps partiel pour création d'entreprise, qui leur permette de conserver une activité salariée Pouvoir rejoindre une pépinière d'entreprises, pour être accompagnés et partager des locaux et des services communs avec d'autres créateurs Améliorer l'image de l'entrepreneuriat en France 39 34 28 20 16 15 13 10 Non réponse : 1% Base : salariés et chômeurs soit 91% de l’échantillon Actifs inoccupés 41% En CDD 38% Pas prêts à créer leur entreprise 46% Salariés du public 46% 50 ans et plus 45% Artisans/chefs d’entreprise 49% Actifs inoccupés 33% Prêts à créer leur entreprise 31% Actifs inoccupés 25% 50 ans et plus 24% Sympathisants de gauche 21% 16-29 ans 14% Prêts à créer leur entreprise 13% 37% seraient prêts à travailler à leur compte Prêts à créer leur entreprise 18%

×