Niveau: 1ère année journalisme
Année Universitaire: 2014 – 2015
Le mur virtuel du cours: http://fr.padlet.com/Belaid_Nouha...
DEFINITION DU TERME
"MEDIAS SOCIAUX"
 L’expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités
qui intègrent la technologie, l’interaction sociale, ...
 Depuis plusieurs années, le terme de social media apparaît
fréquemment dans des articles, des blogs, des
recommandations...
 Pour résumer, le Social Media c’est considérer Internet
comme un moyen de communication qui utilise
l’ensemble des outil...
LA DIFFERENCE ENTRE
MEDIAS SOCIAUX ET RESEAUX
SOCIAUX
 Les réseaux sociaux numériques ne sont qu’une autre sous-partie
des médias sociaux. Parmi les média sociaux, il faut dis...
 Un réseau social permet donc aux
utilisateurs d’articuler et de rendre
visibles leur réseau social que ce soit
pour étab...
Les plateformes de blogs et de
Microblogging
&
les plateformes de partage et de
création de contenu
 Aux origines, le mot « Blog » est né de la contraction de «
web log » (c’est-à-dire carnet de bord Web). Un blog est un
...
 Ces sites internet mettent à la disposition des
internautes les fonctionnalités web 2.0 qui leur
permettent d’éditer, in...
TYPES DE
MEDIAS SOCIAUX
Outils de discussion
 Les outils de discussion peuvent se présenter sous
différentes formes : les forums, les systèmes de...
Outils de publication
 Il existe différents types d’outils de publication
sur le web, ils peuvent se présenter sous la
fo...
Réseau social numérique de contact
 On distingue deux types de RSN de contact :
Généraliste : Ils correspondent aux sites...
Réseau social numérique de contenu
 On parle de RSN de contenu car
ceux-ci offrent la possibilité aux
utilisateurs de par...
Les métiers des
médias sociaux
 Si la plupart des médias classiques se sont progressivement
dotés de fonctions traitant et gérant les activités dites "2...
 Dans les rédactions de presse, le "journaliste-
développeur" s'est aussi imposé non comme poste
explicite, mais comme un...
Les avantages et les limites des
médias sociaux dans l’e-recrutement
 Côté employeur
Les médias sociaux représentent un d...
 Inversement, les médias sociaux peuvent offrir l’opportunité de développer et
diffuser davantage la marque employeur et ...
 Nous pouvons conclure que les réseaux sociaux sont
devenus une composante indispensable de notre quotidien et
du monde d...
M E R C I P O U R V O T R E
A T T E N T I O N
Cours – Histoire des Méidas
Enseignant: Mme Nouha Belaid – belaid.nouha@gmai...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Histoire des Médias Sociaux - Janvier 2015

1 105 vues

Publié le

Exposé réalisé par :
Gabriel Diouf
Hillary Ondo
Ahmed Yassin
Hamid Chouigui

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 105
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
122
Actions
Partages
0
Téléchargements
22
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Histoire des Médias Sociaux - Janvier 2015

  1. 1. Niveau: 1ère année journalisme Année Universitaire: 2014 – 2015 Le mur virtuel du cours: http://fr.padlet.com/Belaid_Nouha/pb38bru02s36
  2. 2. DEFINITION DU TERME "MEDIAS SOCIAUX"
  3. 3.  L’expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale, et la création de contenu. Andreas Kaplan et Michael Haenlein définissent les médias sociaux comme «un groupe d’applications en ligne qui se fondent sur l’idéologie et la technique du Web 2.0 et permettent la création et l’échange du contenu généré par les utilisateurs». Les médias sociaux utilisent l’intelligence collective dans un esprit de collaboration en ligne.  Par le biais de ces moyens de communication sociale, des individus ou des groupes d’individus qui collaborent, créent ensemble du contenu Web, organisent le contenu, l’indexent, le modifient ou font des commentaires, le combinent avec des créations personnelles. Les médias sociaux utilisent beaucoup de techniques, telles que les flux RSS et autres flux de syndication Web, les blogues, les wikis, le partage de photos (Flickr), le vidéo-partage (YouTube), des podcasts, les réseaux sociaux, le bookmarking collaboratif, les mashups, les mondes virtuels, les microblogues, et plus encore. (source : Wikipedia)
  4. 4.  Depuis plusieurs années, le terme de social media apparaît fréquemment dans des articles, des blogs, des recommandations… Aujourd’hui, tout est devenu « social » et tout le monde est « média », du simple citoyen à la marque.  Mais qu’est-ce qui se cache réellement derrière ce terme ? On peut apporter une définition relativement simple et claire. Ainsi un média social est un site dont les activités intègrent trois éléments fondamentaux : la technologie, l’interaction sociale et la création de contenus. Par le terme «média», on évoque alors les technologies du Web 2.0 utilisées librement pour créer, indexer, organiser, commenter ou modifier du contenu par les internautes. Par « social », on entend alors toutes les interactions sociales, réactions et influences entre des individus ou groupes d’individus, liées à un contenu. Les médias sociaux utilisent donc des techniques telles que les flux RSS, les blogs et plateformes de blogs, les réseaux sociaux, les wikis ainsi que les plateformes de partage de contenus (vidéos, photos, texte…).
  5. 5.  Pour résumer, le Social Media c’est considérer Internet comme un moyen de communication qui utilise l’ensemble des outils et technologies 2.0 pour mettre des individus en relation à travers le dialogue, l’échange, le partage et la création.  On peut identifier 3 grandes catégories de supports qui répondent aux critères précédemment défini  Les réseaux sociaux  Les plateformes de blogs et de microblogging  Les plateformes de partage et de création de contenus.
  6. 6. LA DIFFERENCE ENTRE MEDIAS SOCIAUX ET RESEAUX SOCIAUX
  7. 7.  Les réseaux sociaux numériques ne sont qu’une autre sous-partie des médias sociaux. Parmi les média sociaux, il faut distinguer les outils de publication et de discussion des réseaux sociaux numériques que l’on peut diviser en deux types :  Les RSN de contact pour lesquels les fonctionnalités de mise en relation sont principales.  Les RSN de contenu pour lesquels les fonctionnalités de réseau sont secondaires et sont basés sur une activité particulière.  En 2007, Boyd et Ellison préfèrent parler de “sites de réseaux sociaux” et les définissent comme une plate-forme de communication basée sur le Web qui permet aux individus de :  disposer de profils associés à une identification unique qui sont créés par une combinaison de contenus fournis par l’utilisateur, de contenus fournis par des « amis » et des données système - exposer publiquement des relations susceptibles d’être visualisées et consultées par d’autres,  accéder à des flux de contenus incluant des contenus générés par l’utilisateur (notamment des combinaisons de textes, photos, vidéos, mises à jour de lieux et/ou liens) fournis par leurs contacts sur le site.
  8. 8.  Un réseau social permet donc aux utilisateurs d’articuler et de rendre visibles leur réseau social que ce soit pour établir de nouvelles connexions ou maintenir des liens existants hors ligne (latents).  En 2009, Thelwall catégorise les réseaux sociaux numériques selon leur trois objectifs : la socialisation, le réseautage et la navigation (sociale).
  9. 9. Les plateformes de blogs et de Microblogging & les plateformes de partage et de création de contenu
  10. 10.  Aux origines, le mot « Blog » est né de la contraction de « web log » (c’est-à-dire carnet de bord Web). Un blog est un site web sur lequel une ou plusieurs personnes s’expriment de façon libre, sur la base d’une certaine périodicité. C’est un outil de publication en ligne en temps quasi réel. Contrairement au site web personnel, le blog bénéficie d’une structure éditoriale préexistante, sous la forme d’outils de publication plus ou moins formatés. On peut donc ajouter des commentaires et entrer en conversation avec l’auteur des billets (le blogueur).  Les blogs ont un caractère polymorphe puisque toutes les formes d’expression sont utilisées. On retrouve donc dans la blogosphère des vidéoblogs ou vlog (forme audiovisuelle), des weblogs (forme littéraire), des bdlogs (forme graphique), des photoblogs ou flogs (publication d’images) et des audioblogs (forme sonore). Les premiers blogs sont apparus à la fin des années 90.
  11. 11.  Ces sites internet mettent à la disposition des internautes les fonctionnalités web 2.0 qui leur permettent d’éditer, indexer, recommander ou archiver du contenu, quelle que soit sa nature (textuel, vidéo, audio, hypertextuel…) en le partageant avec l’ensemble des internautes.  Dans cette catégorie de sites entrent les sites de social bookmarking qui permettent aux internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris. Ces sites connaissent un réel succès face à la profusion et à la diversité de contenus disponibles sur le Web. Ils permettent ainsi aux internautes d’accéder à des informations ayant reçu une sorte d’accréditation de la communauté, de hiérarchiser ces informations ou de les archiver. Les principaux sites de bookmarking sont Delicious, Digg ou StumbleUpon
  12. 12. TYPES DE MEDIAS SOCIAUX
  13. 13. Outils de discussion  Les outils de discussion peuvent se présenter sous différentes formes : les forums, les systèmes de messagerie instantanée et les systèmes de VoIP. Ce sont des outils de conversation en ligne. Ils sont utilisés pour discuter à distance à la fois dans le cadre de la vie privée tout comme dans celui de la vie professionnelle et permettent d'harmoniser et de synchroniser le travail.  Le leader mondial en matière d’outil de discussion est le logiciel Skype. En effet, la popularité de ce logiciel n’a cessé de croître depuis son lancement en 2003 et il a fini par supplanter Windows Live Messenger en matière d’outil de discussion qui était le leader incontesté avant l’arrivée de Skype. Ce qui a conduit au rachat de Skype par Microsoft en 2011 et contribué à l’expansion du logiciel.  Les MMO (Massive Multiplayer Online Game) peuvent également être considérés comme des outils de discussion bien que ce ne soit pas la principale caractéristique de ce genre de logiciels.
  14. 14. Outils de publication  Il existe différents types d’outils de publication sur le web, ils peuvent se présenter sous la forme de plateformes de blog, plateformes de wikis et les portails de journalisme citoyen. Les blogs ont connu un réel succès au début des années 2000 avant d’être relégués au second plan avec l’arrivée du Web 2.0.  Le site Wikipédia est l’outil de publication de plus visité chaque mois avec plus de 20 millions de visiteurs uniques mensuels (VUM). Le site Twitter était à son lancement considéré comme un outil de micro-publication dû au faible nombre de caractères autorisés dans un tweet (140). Cependant, Twitter est actuellement considéré comme un réseau social numérique de contact.
  15. 15. Réseau social numérique de contact  On distingue deux types de RSN de contact : Généraliste : Ils correspondent aux sites comme Facebook où les utilisateurs entretiennent des contacts avec d’autres utilisateurs afin de partager des expériences et de garder contact dans le temps. Professionnel : Les sites tels que Linkedin ou Viadeo offrent plutôt aux utilisateurs la possibilité de se créer un réseau de contact professionnel et permettent d’entretenir une e-réputation sur le web susceptible d’être consulté par de futurs recruteurs ou partenaires.
  16. 16. Réseau social numérique de contenu  On parle de RSN de contenu car ceux-ci offrent la possibilité aux utilisateurs de partager et de consulter des contenus vidéos (YouTube), musiques (Deezer), photos (Flickr), et autres avec d’autres utilisateurs.
  17. 17. Les métiers des médias sociaux
  18. 18.  Si la plupart des médias classiques se sont progressivement dotés de fonctions traitant et gérant les activités dites "2.0" et de réseaux sociaux en ligne, le secteur des médias sociaux a développé de véritables nouveaux métiers, répondant à de nouvelles missions. La plupart du temps, ils reformulent cependant des fonctions pré-existantes dans les médias classiques, les entreprises et connues dans le premier internet (1995-2000).  Le métier le plus symbolique de ce mouvement est le "community manager" (ou responsable de communautés) : qui est par exemple le prolongement naturel du modérateur du début des années 2000, sur les forums en ligne notamment. Le "social media editor" (ou éditeur de médias sociaux), peut aussi s'apparenter à des fonctions de patrons ou éditeurs de presse dans le cadre de projet d'entreprise indépendant. Mais il peut aussi correspondre à des fonctions de directeur éditorial (ou directeur de rédaction) dans des groupes médias déjà installés, plus globaux et pluridisciplinaires
  19. 19.  Dans les rédactions de presse, le "journaliste- développeur" s'est aussi imposé non comme poste explicite, mais comme une tendance de profils en recrutement. Elle répond à plusieurs besoins mêlés : de la rédaction de contenus et production multimédia (photo, audio, vidéo) en ligne et pour les médias sociaux; de la manipulation régulière d'outils et interfaces web 2.0; de la manipulation de code HTML notamment.  La notion de "journaliste-entrepreneur" est aussi apparue dans la foulée : elle témoigne d'un fait de l'époque où de nombreux journalistes perdant leur poste en rédaction, se reconvertissent professionnellement. Ils œuvrent ainsi comme consultants et/ou enseignants/formateurs en internet et médias sociaux, et développent des projets d'entreprises dédiés à leurs activités et autres.
  20. 20. Les avantages et les limites des médias sociaux dans l’e-recrutement  Côté employeur Les médias sociaux représentent un défi pour la marque employeur des entreprises. En effet, avec le développement des médias sociaux, les internautes, et à fortiori les candidats, ne sont plus de simples spectateurs, mais sont devenus de véritables acteurs. Beaucoup n’hésitent pas à exprimer leurs opinions en ligne et remettre en question les émetteurs traditionnels d’information. Selon Regions Job (2011), plus de 88% des candidats interrogés indiquent se renseigner en ligne avant de postuler. Et plus de la moitié a déjà abandonné l’idée de postuler suite aux informations trouvées. Une autre étude révèle que 74% des salariés pensent qu’il est facile d’endommager la réputation d’une entreprise sur les médias sociaux. Ainsi, tout internaute peut potentiellement affecter la marque et la réputation d’un employeur sur des plateformes échappant à leur contrôle. Ces discussions existent déjà “hors ligne”, mais les médias sociaux permettent de toucher une audience bien plus large, augmentant ainsi les conséquences pour la marque employeur.
  21. 21.  Inversement, les médias sociaux peuvent offrir l’opportunité de développer et diffuser davantage la marque employeur et également de surveiller la réputation. Selon Martin et al. (2009), les médias sociaux, notamment via le développement de la marque employeur, peuvent permettre aux professionnels RH de contribuer à la stratégie et à la réputation de l’entreprise. À noter qu’une marque employeur peut être forte mais avoir une mauvaise image. Cela peut être le cas lors de crises comme des licenciements médiatisés. Ce fut par exemple le cas pour Danone lors de licenciement dans la branche Lu.  Côté candidat Si les candidats ont accès à plus d’informations sur les employeurs potentiels, les recruteurs ont eux aussi accès à davantage de renseignements sur ces derniers. La CNIL rappelle ainsi aux internautes qu’ “ une grande vigilance s'impose concernant la nature des données mises en ligne et le choix des personnes qui pourront y accéder. En effet, la réputation de l'internaute peut être mise en cause, dans sa sphère privée ou professionnelle “ (CNIL, 2008). D’après une étude de RegionsJob (2011), 43% des recruteurs avouent recourir à des recherches de type nom/prénom sur les candidats qui postulent chez eux et 8% des recruteurs interrogés déclarent avoir écarté un candidat à cause de traces jugées négatives trouvées en ligne. Les candidats doivent ainsi faire attention à leur identité numérique et réputation numérique (e- reputation).
  22. 22.  Nous pouvons conclure que les réseaux sociaux sont devenus une composante indispensable de notre quotidien et du monde dans lequel nous vivons . Ces derniers ont evolué au fil du temps et ont eu une influence non négligeable sur plusieurs plan tel que dans le monde du travail.  Non plus fidèles à un seul média, les internautes sélectionnent l’information qui les intéresse et panachent les sources. Dès lors, le format des médias traditionnels qui fonctionnait sur un principe d’audience stable et fidèle n’est plus adapté aux besoins de lecteurs versatiles. C’est une mutation profonde du fonctionnement des médias qu’il convient d’engager pour attirer lecteurs et audimats. Le média n’est plus propriétaire ni garant de l’information qui doit désormais exister de manière autonome. La signature du journaliste s’impose comme la nouvelle marque du contenu diffusé, où la renommée de celle-ci détermine la qualité de l’information.
  23. 23. M E R C I P O U R V O T R E A T T E N T I O N Cours – Histoire des Méidas Enseignant: Mme Nouha Belaid – belaid.nouha@gmail.com Année Universitaire: 2014 – 2015

×