Le métier d’ enseignant(chercheur) a l’université [hervé sabourin]

529 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
529
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
12
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Le métier d’ enseignant(chercheur) a l’université [hervé sabourin]

  1. 1. Hervé Sabourin Assises de l’enseignement supérieur en Haïti 10-11 Avril 2014
  2. 2. Répondre à ce qui est sa mission essentielle :  diffuser la connaissance académique et permettre l’acquisition de compétences professionnelles Mais le faire dans un monde soumis à une globalisation croissante qui impose :  plus d’interpénétration sociétale, culturelle et professionnelle  plus de pratiques linguistiques  une vision élargie du monde du travail et des compétences à acquérir  des relations Nord-Nord, Nord-Sud, Sud-Sud …… Une Internationalisation de nos pratiques et compétences
  3. 3.  Délivrer des savoirs (formation), mais aussi en repousser régulièrement les frontières (Recherche)  Délivrer des savoirs-faire  Apporter une réponse d’excellence aux enjeux économiques et aux besoins croissants en formations diversifiées, adaptées et de qualité  Répondre en terme de recherche aux grands défis sociétaux de notre temps :
  4. 4. Et l’enseignant- (chercheur)? Il est/devrait être au cœur de ce dispositif……..
  5. 5.  Aptitude à transmettre des connaissances mais aussi des compétences  Le monde de la connaissance est évolutif : aptitude à maitriser l’innovation, au moins dans son champ disciplinaire  Passerelle avec le monde socio-économique et le monde du travail : Formations, Orientation, Insertion, Métiers,  Aptitude à la Gouvernance ( Etablissement, Départements d’enseignement, Laboratoires de Recherche, Collèges doctoraux, équipes …) : Gestion de ressources, management, pilotage..
  6. 6.  la mission de formation : questions de savoirs et de savoir-faire  Transmettre des connaissances  Permettre l’acquisition de compétences :  Compétences disciplinaires : mise en pratique et savoir-faire  Compétences transversales : adaptabilité au monde du travail  Accompagner vers l’insertion professionnelle  Exercer des fonctions d’expertise L’université a besoin d’enseignants de « qualité » ….  la mission de recherche : questions de savoirs et de savoir-faire  Faire progresser les savoirs,  Aider au développement de son champ disciplinaire  Exercer des fonctions d’encadrement et d’expertise scientifique  Répondre aux défis scientifiques, économiques et sociétaux
  7. 7.  Formation et recherche sont indissociables !!  Le monde de la recherche influe nécessairement sur les contenus de la formation et, parfois, les guide.  La recherche et l’innovation sont de puissants leviers pour acquérir compétences disciplinaires, mais aussi transversales : sens de la mise en question, la pertinence de la démarche, la mise en place de processus, les expérimentations, le développement de l’esprit critique…..  Accéder à la recherche, c’est d’abord profiter d’une formation de « qualité » : il n’y a pas de bons programmes de doctorat sans de bons programmes de Master et de Licence  L’initiation à la recherche doit être si possible abordée rapidement auprès des étudiants:  Expériences d’initiation dès les deux premières années d’université :  stages de quelques jours dans les labos,  conférences « grand public » de chercheurs  Nécessité de compétence en enseignement et en recherche : L’université a besoin d’enseignant-chercheurs….
  8. 8.  Les questions qui se posent :  Les procédures de qualifications et les critères/niveaux de recrutement  La définition des missions et leur répartition (en charge de travail):  Formation  Recherche  Gouvernance, services aux étudiants  Relations « extérieures »  Rayonnement International  Communication  …..  Les catégories d’enseignants : enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs ?  La reconnaissance des missions et leur valorisation  Les procédures d’évaluation et de promotion  La formation des enseignants du supérieur Nécessité d’un statut qui puisse répondre à ces questions !
  9. 9. Quelques exemples  France  Universités publiques  Critère de recrutement : essentiellement la recherche  Qualification : procédure nationale (CNU)  Recrutement sur concours  Catégories d’enseignants : essentiellement des fonctionnaires, pas tous enseignants-chercheurs : Professeurs de l’enseignement secondaire, enseignants- chercheurs (A et B), A.T.E.R.  Statut : définition des missions, horaires, « référentiel » et décharges de service  Evaluation: équilibre entre national (CNU) et local  Reconnaissance et Valorisation : dossier de recherche.  Formation Pression accrue sur les charges des enseignants-chercheurs, difficulté à répondre de manière équilibrée aux différentes missions !!  Situation en Europe comparable , mais assez diversifiée suivant les pays.
  10. 10. Quelques exemples  Liban  1 Université publique, 45 privées « reconnues »  Mise en place de procédures d’évaluations et d’ accréditations en cours : Agence d’évaluation et d’accréditation ministérielle à venir ….  Actuellement « Commission technique ministérielle » pour validation des programmes de formation  Recours à l’ Accréditation Internationale  Les Enseignants :  Les enseignants « cadrés », en théorie docteurs, en pratique…  Les enseignants « vacataires »  Critère de recherche « souhaité » mais non exigé  Afrique du Nord : statut comparable au statut français, mais en pratique grosse pression sur les enseignants, services d’enseignement lourds, la part « recherche » négligée pour des raisons de fonctionnement des établissements  Afrique :  CAMES : « Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur »  19 pays africains,  procédures « qualité » : reconnaissance des diplômes, qualification des enseignants.

×