Questionner le digital labor par
le prisme des émotions :
le capitalisme affectif comme
métadispositif ?
Camille Alloing, ...
Parcours
• XVIIème congrès de la SFSIC (‘12) : épistémologie de la réputation
• Approche interdimensionnelle : phénoménolo...
Plan
• L’articulation de nos approches respectives… Mais
• Prisme technique : analyser seulement les potentialités techniq...
Description du dispositif
Hypothèse #1 : la grammatisation des affects
“An objective measure of its citation
importance that corresponds well with
people’s subjective idea of importance”,
Brin ...
Terrains en surface
Les discours et pratiques
• 2 déterminismes : le cerveau
comme machine (Bush) et la
société comme rése...
Terrains en profondeur
Le calcul
• Quantification,
commensuration et
qualculation (Callon et Law,
2005)
• Traitement de do...
Hypothèse n°2 :
le degré de
conscientisation
des concepteurs/des usagers
Le Digital Labor
• Trebor Schulz, 2013
• Casilli & Cardon, 2015
• Activité de faible
intensité (quelques clics)
et requéra...
Exploitation économique… et affective ?
• Les affects au cœur de la chaine de valeur
• Les plateformes définissent ce que ...
Méthodes : veille et intelligence économique, confrontation et entretiens quali avec les concepteurs
Méthodes : A/B testing et entretiens quali avec les usagers
Hypothèse n°3 :
le capitalisme affectif comme
métadispositif
La gestion des affects : au-delà du web
• Logiciel de gestion de la relation-client, logiciel de gestion des
ressources hu...
Le capitalisme affectif
Signes / Marqueurs Attention / Interaction
Production affective
Digital Labor
Discours / Brevets
E...
Design de recherche
Signes / Marqueurs Attention / Interaction
Production affective
Digital Labor
Discours / Brevets
Expér...
Conclusion : quelle régulation ?
• Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit le travailleur
• Figure du « prolétair...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Questionner le digital labor au prisme des émotions : le capitalisme affectif comme métadispositif ?

12 851 vues

Publié le

0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
12 851
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
8 987
Actions
Partages
0
Téléchargements
5
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive
  • V5
  • Technique, ou socioéconomique ?
    La socioéco, on l’aura dans le Ksme affectif

    Ou autre chose ?  Sinon technique me va
  • Prisme technique : OK pour l’apport empirique
    Prisme criitque : OK pour l’alerte
  • On est au premier quart : 5 min.’
  • WTF : Tout ça en 1 minute ???
  • Raccourcir le calcul…
    Idem : tout ça en 1 minute !!!
  • On est à mi-chemin : 10 min’ !!!
  • 2012 : Stratégie partenariale forte entre les plateformes et les régies publicitaires
    2015, Désintermédiation : négociation directe avec les annonceurs
  • Ici, les questions de conscience : quand on découvre que Facebook et consorts exploitent les émotions, gros tollé mais les activités se perpétuent.
  • Il reste 5 min’…
  • Questionner le digital labor au prisme des émotions : le capitalisme affectif comme métadispositif ?

    1. 1. Questionner le digital labor par le prisme des émotions : le capitalisme affectif comme métadispositif ? Camille Alloing, CEREGE Julien PIERRE, GRESEC Colloque La communication numérique au cœur des sociétés : dispositifs, logiques de développement et pratiques 4-5 mai 2015, GRESEC, ICM, Echirolles #digitallabor #comnum2015 @CaddeReputation @artxtra
    2. 2. Parcours • XVIIème congrès de la SFSIC (‘12) : épistémologie de la réputation • Approche interdimensionnelle : phénoménologie > industrialisation • Suite de notre réflexion > projet de recherche • Hypothèse de départ : le web comme révélateur d’un méta-dispositif De l’exploitation par les dispositifs numériques des émotions à un possible capitalisme affectif
    3. 3. Plan • L’articulation de nos approches respectives… Mais • Prisme technique : analyser seulement les potentialités techniques au risque de ne reproduire que les catégories préétablies par les dispositifs • Prisme critique : décrire un terrain en mouvance à l’aide de cadres préexistants au risque de reproduire un discours déconnecté de la réalité 1. Description : le web en surface et en profondeur 2. Définitions : le digital labor, la communication affective 3. Programme et méthodes
    4. 4. Description du dispositif Hypothèse #1 : la grammatisation des affects
    5. 5. “An objective measure of its citation importance that corresponds well with people’s subjective idea of importance”, Brin & Page, 1998
    6. 6. Terrains en surface Les discours et pratiques • 2 déterminismes : le cerveau comme machine (Bush) et la société comme réseau (Zuckerberg) • 1 injonction : Express Yourself! (Allard) • 1 méthode : « Saisie endogène » (Pierre, 2013) Les fonctionnalités et leurs exploitations • Journal de Facebook, #hashtag de Twitter (Alloing, 2011) • Économie de l’attention • Paysage réputationnel et signes performateurs transposables Méthodes : archéologie, ethnographie et sémio-pragmatique
    7. 7. Terrains en profondeur Le calcul • Quantification, commensuration et qualculation (Callon et Law, 2005) • Traitement de données infra- individuelles (Rouvroy et Berns, 2013) • Déliaisons des traces (Merzeau, 2013) Le lien •Construction de sens •Vocabulaires + Triplets •Berners-Lee, 2001 Méthodes : rétroingénérie, captation de traces et simulation
    8. 8. Hypothèse n°2 : le degré de conscientisation des concepteurs/des usagers
    9. 9. Le Digital Labor • Trebor Schulz, 2013 • Casilli & Cardon, 2015 • Activité de faible intensité (quelques clics) et requérant une faible expertise • Forte valorisation pour les plateformes • Amazon Mechanical Turk • Google reCaptcha
    10. 10. Exploitation économique… et affective ? • Les affects au cœur de la chaine de valeur • Les plateformes définissent ce que sont • les actifs (la donnée, qualifiée en surface et profondeur) • leur valeur (son affectivité) • et les modalités de leur exploitation (les API, les CGU)  évolution des partenariats • Le Digital Labor interroge le travail dissimulé à travers une seule facette : « travailleur cognitif » (Dieuaide) sans conscience • Quid du « travail affectif » (Negri & Hardt) et de son degré de conscientisation ?
    11. 11. Méthodes : veille et intelligence économique, confrontation et entretiens quali avec les concepteurs
    12. 12. Méthodes : A/B testing et entretiens quali avec les usagers
    13. 13. Hypothèse n°3 : le capitalisme affectif comme métadispositif
    14. 14. La gestion des affects : au-delà du web • Logiciel de gestion de la relation-client, logiciel de gestion des ressources humaines, guides pratiques, management, tests • Pour les organisations et pour les individus : 2 processus • Psychologisation (Illouz, 2006) • Marchandisation des affects (Martin-Juchat, 2014) Méthodes : autres terrains que le web, entretiens quali avec usagers et concepteurs (sur le côté méta)
    15. 15. Le capitalisme affectif Signes / Marqueurs Attention / Interaction Production affective Digital Labor Discours / Brevets Expérimentations Surface Profondeur Collecte et traitement des données Dispositifs de grammatisation Marchandisation ? Manipulation ? Effets
    16. 16. Design de recherche Signes / Marqueurs Attention / Interaction Production affective Digital Labor Discours / Brevets Expérimentations Surface Profondeur Collecte et traitement des données Dispositifs de grammatisation Marchandisation ? Manipulation ? Ethnographie Observation A/B testing Analyse Entretiens EntretiensSimulation d’agents ?
    17. 17. Conclusion : quelle régulation ? • Si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit le travailleur • Figure du « prolétaire affectif », double domination en tant que producteur et consommateur d’affects = capacité à garder la maitrise de ses émotions (et donc maitriser celles des autres) • L’affect, une compétence socioprofessionnelle ? • Pose la question de l’objectivation • Toute régulation en appelle à la raison • Peut-on produire une herméneutique de l'affect numérique ?

    ×