Chap VI SIG-Travaux Pratiques

1 330 vues

Publié le

Nus utilisons une application SIG pour traiter l’information spatiale projetée sur un périphérique informatique.
Un SIG est constitué :
Base de données –– l’information géographique que vous visualiserez et analyserez en utilisant des composants matériels et logiciels informatiques.
Composants matériels –– ordinateurs utilisés pour stocker les données, afficher les graphiques et traiter les données.
Logiciel informatique –– programme informatique qui s’exécute sur un composant matériel informatique et qui vous permet de travailler avec des données numériques spatiales ou autre. Un programme informatique qui fait partie du SIG est appelé une application SIG.
Avec une application SIG vous pouvez ouvrir et afficher des cartes numériques sur votre ordinateur, créer de nouvelles données spatiales à ajouter sur une carte.

Publié dans : Formation
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
1 330
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
12
Actions
Partages
0
Téléchargements
65
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Chap VI SIG-Travaux Pratiques

  1. 1. Université de Béchar Laboratoire des Études Énergétiques en Zones Arides Équipe Modélisation & Simulation des Systèmes Cours réalisé par : Pr. TAMALI Mohammed, http://www.univ-bechar.dz/mtamali Université de Béchar | FS&T (ENERGARID Lab./SimulIA) CHAPITRE VI : Système d’Information Géographique Outils GPL Quantum SIG. Travaux Pratiques
  2. 2. Présentation L'Université de Béchar est née en 1986 en tant que institut National de l'enseignement Supérieur jusqu'au 07/01/2007 où elle a été déclarée officiellement comme université. Depuis, beaucoup d'équipes de recherche ont vues le jour, Le laboratoire d'études des systèmes ENERGétique en zones ARIDes animé par un groupe de chercheurs jeunes et bien motivés (7 équipes de recherche) pour résoudre les problèmes locaux touchant les zones arides, l'équipe SimulIA, est une partie intégrante. La fonction de base de SimulIA est des études et applications de la modélisation des systèmes (application aux modèles zones arides). Axes e recherche : -Énergie & Environnement -Application de la thermique dans les zones arides -Économie de l’énergie. -Cartographie et mise en valeur des ressources dans les zones arides. -Pour SimulIA, Constituer une base de modélisation et de simulation accessible enligne. -www2.univ-bechar.dz/web/energarid
  3. 3. Plan Présentations pratiques Concepts fondamentaux SIG, Eléments de base Présentation de UI Quantum GIS Utilisation de QGIS Conclusions Références
  4. 4. Présentations pratiques La représentation graphique a été dans tous les temps un moyen rapide pour la communication. Les symboles, un plan ou une carte cérébrale (Mind-Map) sont le langage, par excellence, pour la mise en place de la communicabilité entre les humains et encore plus pour l’élaboration de décision claire. Ce guide présente une introduction de base des pratiques, en termes de conception et d’élaboration de productions cartographiques par l’utilisation des outils SIG (cas du logiciel GPL QGIS) pour des besoins d’analyse de l’espace. QGIS se veut être un logiciel SIG lancé en 2002 pour faire objet d’un outil simple à utiliser, fournissant des fonctionnalités courantes. L’objectif initial du projet était de fournir un visionneur de données SIG. Les systèmes d’information (noté SI) auxquels fait illusion un SIG, sont les collections outils matériels et des informations organisées, segmentées, classées et stockées pour des finalités d’études approfondies. Les SI sont utiles pour retracer le passé, comprendre le présent et prévoir le futur, relatif à un contexte donné. Un système d'Information (noté SI) représente l'ensemble des éléments participant à la gestion, au traitement, au transport et à la diffusion de l'information au sein de l'organisation.
  5. 5. Concepts fondamentaux Nus utilisons une application SIG pour traiter l’information spatiale projetée sur un périphérique informatique. Un SIG est constitué : • Base de données –– l’information géographique que vous visualiserez et analyserez en utilisant des composants matériels et logiciels informatiques. • Composants matériels –– ordinateurs utilisés pour stocker les données, afficher les graphiques et traiter les données. • Logiciel informatique –– programme informatique qui s’exécute sur un composant matériel informatique et qui vous permet de travailler avec des données numériques spatiales ou autre. Un programme informatique qui fait partie du SIG est appelé une application SIG. Avec une application SIG vous pouvez ouvrir et afficher des cartes numériques sur votre ordinateur, créer de nouvelles données spatiales à ajouter sur une carte. Longitude Latitude Maladie Date 26.870436 -31.909519 Oreillons 13/12/2008 26.868682 -31.909259 Oreillons 24/12/2008 26.867707 -31.910494 Oreillons 22/01/2009 26.854908 -31.920759 Rougeole 11/01/2009 26.855817 -31.921929 Rougeole 26/01/2009
  6. 6. SIG, Concepts de base Fonctionnalités Visualiser des données Vous pouvez afficher et superposer des couches de données rasters et vecteurs dans différents formats et projections sans avoir à faire de conversion dans un format commun. Les formats supportés incluent Raster, Vecteur, PostGIS, MsSQL, Oracle, ESRI, MapInfo, SDTS, GML, GeoTIFF, ERDAS IMG, ArcInfo ASCII GRID, JPEG, PNG, DXF et encore plus … Parcourir les données et créer des cartes Vous pouvez créer des cartes et les parcourir de manière interactive avec une interface intuitive. Créer, éditer, gérer et exporter des données Vous pouvez créer, éditer, gérer et exporter des couches vectorielles et raster de nombreux formats. Analyser les données Vous pouvez réaliser des analyses de données spatiales sur des bases de données spatiales ou tout autre format géré par OGR. QGIS propose pour le moment des analyses vectorielles, des outils de ré-échantillonnage, de traitements spatiaux, et de gestion des géométries et des bases de données. Publier des cartes sur Internet QGIS peut aussi être employé pour publier vos données sur Internet via un serveur web employant UMN MapServer ou GeoServer. Étendre les fonctionnalités de QGIS à l’aide d’extensions QGIS peut être adapté à vos propres besoins du fait de son architecture extensible à base de modules. Console Python, Il est possible de tirer partie d’une console Python intégrée pour créer des scripts et les exécuter.
  7. 7. SIG, Concepts de base
  8. 8. SIG, Concepts de base
  9. 9. SIG, Concepts de base Manipulation de couches Manipulation rendu Manipulation des données Visualiseur de cartes Menu accès paramètres
  10. 10. Première utilisation de QGIS Chargez les couches raster et vecteur depuis le jeu de données test Cliquez sur l’icône Parcourez le dossier qgis_sample_data/raster/, sélectionnez le fichier ERDAS IMG landcover.img et cliquez sur [Ouvrir]. Maintenant cliquez sur l’icône . Parcourez le répertoire qgis_sample_data/gml/, sélectionnez ‘Geography Markup Language [GML] [OGR] (.gml,.GML)’ à partir de la liste déroulante Type de fichier , sélectionnez le fichier GML lakes.gml et cliquez sur [Ouvrir]. Dans la fenêtre Ajouter une couche vecteur, cliquez sur [OK]. La fenêtre Sélectionneur de système de coordonnées de référence s’ouvre avec la projection NAD27 / Alaska Alberts sélectionnée. Cliquez sur[OK]. Zoomez sur une zone de votre choix avec quelques lacs. Double-cliquez sur la couche lakes dans la liste des couches pour ouvrir la fenêtrePropriétés des couches. Cliquez sur l’onglet Style et sélectionnez le bleu comme couleur de remplissage. Cliquez sur l’onglet Étiquettes et cochez la case Étiqueter cette couche avec pour permettre l’étiquetage des entités. Choisissez le champ intitulé “NAMES” comme champ d’étiquetage. Pour améliorer la lisibilité des étiquettes, vous pouvez ajouter un halo autour d’elles, en cliquant sur “Tampon” dans la liste à gauche puis sur Affiche un tampon. Choisissez 3 comme taille du tampon. Cliquez sur [Appliquez]. Vérifiez si le résultat est satisfaisant et enfin cliquez sur [OK]. Vous pouvez constater combien il est facile d’afficher des couches raster ou vecteur dans QGIS. Passons aux sections suivantes pour en apprendre plus sur les autres fonctionnalités, caractéristiques et paramètres disponibles et sur la façon de les utiliser.
  11. 11. Conclusions De nos jours, avec l’augmentation de l’utilisation de l’ordinateur individuel/portable, les SIGs sont devenus accessibles. Les applications SIGs sont aussi devenus plus faciles à utiliser. Un SIG est bien plus qu’un logiciel, le SIG se réfère à tous les aspects de gestion et d’utilisation des données de domaines par projection géographiques numériques. L’outil SIG reste jusqu’à lors, un outil préféré pour la conception des idées et des simulations des situations selon des stratégies locales, sectorielles ou globales.
  12. 12. Références L.-V. Bertallanfy, ‘General System Theory’, Edition MASSON, 1972. https://www.openstreetmap.org/node/2786792894#map=15/31.6035/-2.2352&layers=QND http://www.volle.com/travaux/modelisation2.htm http://physiologie.envt.fr/spip/IMG/pdf/modeles_generalites.pdf http://hal.inria.fr/docs/00/85/02/77/PDF/masyco2013_submission_3.pdf http://www.mgm.fr/PUB/Mappemonde/M201/Caron.pdf http://oran2.free.fr/CARTE%20D%20ALGERIE/ https://www.openstreetmap.org http://www.statsilk.com/maps/world-stats-open-data http://docs.qgis.org/2.2/fr/docs/gentle_gis_introduction/introducing_gis.html#overview

×