Doc organisation1

485 vues

Publié le

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
485
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
3
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Doc organisation1

  1. 1. Un projet pour votre organisation DRH / Salariés… 4 jours pour améliorer sa qualité bien-être et la dynamique des équipes Formateur / Animateur : Pierre Pyronnet Siège administratif : 94 Galerie Arlequin 38100 Grenoble N° Siret : 3892898400018 Code APE : 9604Z / N° de formateur : 82380431038 Messagerie : contact@ressource-attitude.fr Tél. : 04 76 49 24 20 / Port. : 06 62 16 03 94 www.ressource-attitude.fr
  2. 2. Aujourd’hui, on entend partout le mot STRESS« Nous pouvons constater que depuis notre enfance, nous sommes soumis au régimedu stress. Petit, nous sommes ballotés à droite et à gauche, un peu plus grand, c’estle stress à l’école, compétitivité, performances, évaluations, examens… Puis devenugrand, il faut trouver sa place dans la société, faire valoir ses droits, ses compétenceset faire sa carrière. Mais il faut aussi réussir sa vie privée, avoir une belle voiture, unebelle maison, signe de réussite, etc… »« Bref, il y aura toujours des facteurs de stress. La Vie, c’est une série d’aventuresavec des moments agréables et d’autres qui le sont moins. A nous de savoir en tirer lemeilleur. »• Que peut-on dire du stress au travail, sachant que nous passons la plus grande partie denotre temps au travail ?• Qu’est-ce que le stress ?Le syndrome du stress, ou syndrome général d’adaptation (SGA) selon Hans Selye (médecin endocrino-logue autrichien), est une pathologie qui a pour origine un certain nombre d’agressions qui provoquentau niveau neuro-endocrinien, une réponse toujours identique quel que soit l’agent stresseur. Ce qui veutdire, que toute perturbation quelle qu’elle soit est un stress pour l’organisme. Celui-ci doit réagir pours’adapter à ce choc, afin d’y résister.Hans Selye introduit donc le terme de stress comme « une réponse non spécifique de l’organisme faceà une demande ».• Il existe deux sortes de stress :EUSTRESS : face à une agression, la personne déclenche une réaction adaptée, puis elle revient à sonétat de santé normal.DISTRESS : face à une agression, la personne déclenche une réaction inadaptée ce qui entraine unétat de santé perturbé.• Hans Selye décrit trois phases dans la survenue du stress :- la phase d’alarme : l’hypothalamus réagit et l’organisme cherche à s’adapter à la situation face austress- la phase de résistance : après 6 mois de stress consécutifs, on estime que la personne rentreen phase de résistance (sur adaptation) ; selon sa durée, l’intensité du problème et selon la réserve enmicronutriments, elle bascule dans la 3éme phase.- la phase d’épuisement : le corps a besoin pour fonctionner de vitamines, minéraux… En cas destress, l’organisme puise dans les réserves énergétiques et lorsque celles-ci sont épuisées, la personnepasse en phase d’épuisement. Ceci va générer des symptômes sur le plan du comportement et sur leplan corporel.• Le stress est devenu de nos jours, l’un des maux fort de la société du travail.Ce document vous aidera à comprendre votre stress au sein de votre milieu professionnel. Quels sontles facteurs de stress ? Qui sont les victimes du stress ? Quels sont les symptômes du stress au travail ?• Le stress au travail est devenu, depuis la fin des années 90, un des problèmes majeur de lasociété du travail. Si hier le stress pouvait encore paraître comme bénéfique, source de la réussite,aujourd’hui c’est son coté néfaste, notamment sur la santé, qui est mis en évidence.Certains passent leur temps à mettre en place des stratégies en réaction aux inquiétudes et ont ten-dance à plutôt développer des systèmes internes en réaction à la vie et du même coup sur les plans :corporel, chimique (consommation santé), comportemental, physique, émotionnel : retrait, repli sur soi,fuite, réactivité, colères, agressivité, violence… 2
  3. 3. • Pour comprendre le stress professionnel,il faut d’abord le définir.D’après l’Agence Européennepour la Sécurité et la Santé au travail, le stress survient lorsqu’il y a déséquilibre entre la perception qu’unepersonne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu’elle a de ses propresressources pour y faire face.En d’autres termes,le stress naît du rapport à soi face à une agression extérieure.Dans le cadre professionnel, on distingue plusieurs facteurs de stress au travail :1- les facteurs liés à la tâche (charge de travail, rendement, vigilance, monotonie, absence d’auto-nomie...)2 - les facteurs liés à l’organisation (contrats précaires, inadéquation entre le rythme du travailet le rythme familial...)3 - les facteurs psychosociaux (liés aux relations de travail management déficient, absence dereconnaissance...)4 - les facteurs liés à l’environnement physique et technique (bruit, manque d’espace...)5 - les facteurs liés à l’environnement socio-économique de l’entreprise (la compéti-tivité, la mauvaise santé économique de l’entreprise...)Avant les années 90 les cadres, en dépit de leur charge de travail, souffraient moins du stressque d’autres types de personnel : ils détenaient l’information, le contrôle. Ils pouvaient donc anticipersur leur situation. Or depuis, leur autonomie a diminué et ils subissent la pression hiérarchique ou en-core celle des actionnaires : surcharge de travail, manque de moyens, évaluations répétées, isolement,manque de reconnaissance... sont des sources de stress croissantes pour les cadres. Par ce constat, ettout comme pour l’employé du bas de l’échelle, les conséquences sur la santé peuvent être des plusnéfastes. Des symptômes apparaissent :1. physiques : douleurs (colique, maux de tête, douleurs musculaires, articulaires...), troubles du som-meil, de l’appétit et de la digestion, sensation refoulement ou d’oppression, sueurs inhabituelles...2. émotionnels : sensibilité et nervosité accrues, crises de larmes ou de nerfs, angoisses, excitation,tristesse, sensation de mal-être...3. intellectuels : perturbation de la concentration nécessaire à la tâche entraînant des erreurs et desoublis, difficultés à prendre des initiatives ou des décisions...4. comportementaux : modification des conduites alimentaires, comportements violents et agres-sifs, isolement social...5. Une mauvaise gestion du stress entraîne parfois l’individu à l’alcoolisme, la prise d’antidé-presseurs ou d’hyperactivité...et dépression.« Dans un contexte psychosocial où la peur et l’incertitude sont régulièrement alimentées par les médias,est-il possible de déployer les moyens de la sérénité ?... Quelles clés avons-nous à notre disposition pour évoluerdans une bonne gestion du stress et de la santé ?... Quels signaux nous envoie notre corps ?... Comment les en-tendre et y répondre ?... Quelles réponses pouvons-nous trouver, créer, face aux diverses sources de stress... ? »Le plus important c’est de ne pas attendre pour se prendre en main, car la mauvaise santé mentale ades répercutions sur la santé corporelle à long terme.N’oublions pas que notre subconscient est le siège de notre état physique et mental et c’est en cultivantla pensée et la réaction positive que l’on peut agir sur celui-ci.Chacune de nos pensées, bonne ou mauvaise, se concrétise, se matérialise, devient en un mot une réa-lité dans le domaine du possible…Ce que nous suggérons avec une formation essentiellement basée sur la dynami-que corporelle avec le langage verbale et non verbale et les outils de la relaxationbio-dynamique… 3
  4. 4. Un stage pratique qui redonne des ressources et proposeaux salariés :• d’accéder à la conscience du corps en intégrant des outils efficaces : pour amplifierleur « savoir être » tant au niveau des comportements physiques (posture et attitude), que dans leurcommunication verbale et non verbale. Cette méthode antistress et unique en soi, favorise « la coo-pération positive » dans les relations personnelles et sociales.• d’avoir des options en termes de ressources personnelles : physiques, énergétiques etmentales. Acquérir l’aptitude d’une attention à soi et rester plus dynamique avec une vitalité renforcée,même après une journée de travail !• d’identifier des outils facilitant l’intégration d’un nouveau « savoir-faire » dans leursattitudes, leurs comportements et avec une action dite « non-violent » qu’il soit : particulier, salarié, ca-dre, chef de service, animateur, coach, enseignant ou accompagnateur social.Ce stage ce déroule sur 4 jours en résidence et propose deux axes de formation :1- Une formation adaptée au corps : qui propose un savoir faire pratique selon des méthodesde travail essentiel et directement accès sur la conscience et le langage du corps. « Dans des cyclesrythmiques, le stagiaire apprendra peu à peu à placer son corps pour savoir se reprendre et se reposer,sans raideur et sans tension. Pour cela, il adoptera une attitude alliant dans sa respiration, à la fois sadroiture, sa souplesse et la légèreté de son corps. L’objectif lui permettra d’accepter sa nature et derester d’abord lui-même dans sa propre maîtrise corporelle quelque soit son métier ou son art... »2- Une formation adaptée au mode relationnel : « Mieux gérer les situations de stress dansles attitudes verbales et corporelles en milieu professionnel. »L’objectif de l’action : intégrer des outils favorables à la relation interpersonnelle dans une situation destress selon 3 étapes.1) - Présentation d’un concept théorique:• Triangulation entre : Objectif - être ; Ressource - physique ; Moyen - communication.• Les points valorisant les dimensions : Etre et Avoir. Exemples de situations, idées.• Relation entre réactivité et pro-activité. Exemples de situations, idées.• Spirale évolutive entre sécurité et insécurité face aux besoins. (Plaisir, Réalisation, Autonomie, Sens…positif ou négatif).2) - Exercice d’une application pratique dans la gestion d’une relation :• Analyse des pratiques dans l’observation d’un comportement positif ou négatif.• Dualité, espace vital, mise en situation d’écoute et d’accompagnement.• L’écoute et la reformulation.• Comprendre l’intention positive dans toute forme de relations.• Les relations, qui relancent l’attention positive.3) - Rencontre d’un espace dans sa dimension corporelle• Les enjeux énergétiques entre tension et relaxation.• Perception et localisation d’une ou des tensions corporelles.• Respiration et remobilisation articulaire.• Relâchement et relaxation.• Tonification et redynamisation énergétique.• Conscience de soi dans sa relation non verbale. 4
  5. 5. Les avantages de la formation pour les particuliers, salariés, jeunes retraités oudans le cadre d’une reconversion professionnelle ou un licenciement :1. apporte un savoir-faire étonnant dans sa capacité à gérer : stress, tensions, mal de dos…2. redynamise une personne, une équipe, ré-harmonise les liens relationnels et sociaux.3. prépare les nouveaux retraités au changement ou à la perte de l’emploi, voir l’identité sociale…4. redonne confiance en soi dans les transformations ou parcours de vie p rofessionnelle…5. prépare les personnes à une orientation nouvelle dans le cadre d’un licenciement.6. développe les capacités ressources : santé physique, mentale et réactive la confiance ensoi…Avantages pour un formateur, coach, cadre, chef d’équipe ou accompagnateurpsycho-social :La formation apporte un outil essentiel dans la voie de l’écoute du corps, à travers l’expression verbaleet non verbale. Elle permet pour l’accompagnant, une prise en compte de l’autre, à travers son étatphysique et énergétique observable dans ses attitudes et comportements.Ce que propose la formation avec les outils de la Relaxation bio-dynamique (sur3 x 4 jours).La formation laisse le temps à chacun de prendre conscience de l’ensemble de 33 exercicesselon neuf étapes de la pratique. Ce niveau permet de vivre pleinement l’expérience de 4 jours, centréeuniquement sur les sensations corporelles et l’apprentissage des techniques. Cette expérience permetune vraie réconciliation avec son corps. La pratique nous apprend à mieux gérer son corps physiqueet émotionnel. Elle nous aide également à mieux gérer les situations de stress : mental, physique etrelationnel. Après 4 jours, le pratiquant développe une autre façon de ressentir et d’appréhender soncorps et son environnement. Par la pratique quotidienne, il peut petit à petit repérer et comprendreses propres résistances et blocages.Programme et déroulement de ces 4 jours :1ère demi-journée : intégrer des outils favorables à la relation interpersonnelle dans une situationde stress. Pourquoi la relaxation bio-dynamique, son origine, le fonctionnement du corps et ses différen-tes phases de compensations face au stress : physique, mental et émotionnel.2ème demi-journée : mise en situation et approfondissement de l’ensemble des concepts théori-ques et pratiques + évaluation des perceptions de chaque exercice. Apprentissage et mise en situationdes étapes 1, 2, 3 (Techniques de relaxation debout).3ème jour : approfondissement et mise en situation d’exercices en lien avec des situations de stressà améliorer et apprentissage et mise en situation des étapes 4, 5, 6, 7, 8, 9 (Techniques relaxation au sol etTao respiratoires).4ème Jour : apprentissage et mise en situation des « savoir-faire» dans la relation verbale et non ver-bale + évaluation par le groupe. Formateur / Animateur : Pierre Pyronnet N° Siret : 3892898400018Code APE : 9604Z - N° de formateur : 82380431038 Messagerie : contact@ressource-attitude.fr Siège Administratif : 94 Galerie Arlequin 38100 Grenoble Tel : 04 76 49 24 20 / Port. : 06 62 16 03 94 www.ressource-attitude.fr 5

×