Soigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautaires
M...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
1.1.1.1. Le projetLe projet...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
1. Demande et contexte du p...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
QuQuQuQu’’’’est-ce queest-c...
5
Une formation conUne formation conUne formation conUne formation conççççueueueue àààà llll’’’’intintintintéééérieur du p...
6
But de la formationBut de la formationBut de la formationBut de la formation
InitierInitierInitierInitier les participan...
7
5 objectifs5 objectifs5 objectifs5 objectifs
1. Initier les participantEsInitier les participantEsInitier les participan...
8
Objectifs (suite)Objectifs (suite)Objectifs (suite)Objectifs (suite)
3. Proposer des concepts et une typologie pourPropo...
9
Cadre de la formationCadre de la formationCadre de la formationCadre de la formation
Le site WebLe site WebLe site WebLe...
10
Cadre de la formationCadre de la formationCadre de la formationCadre de la formation
La pageLa pageLa pageLa page Faceb...
11
TIC et Web 2.0
12Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf
Usages des TIC au Québec
13Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf
Usages des TIC au Québec
14Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf
Usages des TIC au Québec
15Source : http://www.cefrio.qc.ca//uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf
Usages des TIC au Québec
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
UtilisUtilisUtilisUtilisUti...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
Les sites YouTube (70,9 %) ...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
19Source : CARDON, Dominique (2010). La d émocratie Internet. Promesses et limites. Éditions Seuil, p.43.
La notion dLa no...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
2. Pr2. Pr2. Pr2. Prééééocc...
RQIIAC 2012 (SJ,MR,JTR/UQAM) 21
Questionnaires prQuestionnaires prQuestionnaires prQuestionnaires prééééformation:formatio...
2015-7-8
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
EnjeuxEnjeuxEnjeux...
23
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
24
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
25
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUEST...
26
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
27
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
28
COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :
• Cela me semble intintintintééééressant, mais paressant, mais...
29
2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE
• Quels sont les avantages et inconvénients à ...
30
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
31
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
32
2. CODES2. CODES2. CODES2. CODES ÉÉÉÉTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DÉÉÉÉONTOLOGIQUE (suite)ONTOLOGIQUE (su...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
RETOMBRETOMBRETOMBRETOMBÉÉÉ...
34Source : CARDON, Dominique (2010). La d émocratie Internet. Promesses et limites. Éditions Seuil, p.43.
La notion dLa no...
RQIIAC 2012 (SJ,MR,JTR/UQAM) 35
Les TICLes TICLes TICLes TIC çççça nous tiquent!a nous tiquent!a nous tiquent!a nous tique...
AffirmationsAffirmationsAffirmationsAffirmations ………… àààààààà questionnerquestionnerquestionnerquestionnerquestionnerques...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
3. RETOMB3. RETOMB3. RETOMB...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
FORMATION (au delFORMATION ...
Sylvie Jochems, Elizabeth Harper et Myriam DubSylvie Jochems, Elizabeth Harper et Myriam DubSylvie Jochems, Elizabeth Harp...
PartenairesPartenairesPartenairesPartenaires
40
Organisateurs communautaires dOrganisateurs communautaires dOrganisateurs communautaires dOrganisateurs communautaires déé...
Collaboration non-subventionnCollaboration non-subventionnCollaboration non-subventionnCollaboration non-subventionnééééee...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
Cette demande a pour but de...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
Comment l'action médiée par...
MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

Aifris pra ti-ccommunautairesfemmesfamillesqc-jochems-vfinale

343 vues

Publié le

Communication sur le projet 2010-2014 de formation avec des Regroupements et groupes de femmes et familles au Québec sur les usages des TIC en intervention sociale

Publié dans : Formation
0 commentaire
0 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
343
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
4
Commentaires
0
J’aime
0
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Aifris pra ti-ccommunautairesfemmesfamillesqc-jochems-vfinale

  1. 1. Soigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautaires Mythes, enjeux et usagesMythes, enjeux et usagesMythes, enjeux et usagesMythes, enjeux et usages des technologies de l'information et de communicationdes technologies de l'information et de communicationdes technologies de l'information et de communicationdes technologies de l'information et de communication chez les groupes de femmes et familles du Quchez les groupes de femmes et familles du Quchez les groupes de femmes et familles du Quchez les groupes de femmes et familles du Quéééébecbecbecbec Congrès de l'AIFRIS Porto, 2015 Sylvie Jochems Professeure École de travail social (UQAM)
  2. 2. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) 1.1.1.1. Le projetLe projetLe projetLe projet PraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautaires a. Contexte d’usages des TIC au Québec b. Contexte d’usages des TIC par les groupes communautaires de femmes et familles au Qc c. Ce qui change … 2.2.2.2. Questions soulevQuestions soulevQuestions soulevQuestions soulevéééées par les groupes de femmes et familles du Qces par les groupes de femmes et familles du Qces par les groupes de femmes et familles du Qces par les groupes de femmes et familles du Qc participants au projet PraTICparticipants au projet PraTICparticipants au projet PraTICparticipants au projet PraTIC a. Questions sociales et participatives, politiques, économiques b. et questions éthiques 3. Retomb3. Retomb3. Retomb3. Retombééééeseseses ObjectifsObjectifsObjectifsObjectifsObjectifsObjectifsObjectifsObjectifs
  3. 3. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) 1. Demande et contexte du projet1. Demande et contexte du projet1. Demande et contexte du projet1. Demande et contexte du projet PraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautaires
  4. 4. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) QuQuQuQu’’’’est-ce queest-ce queest-ce queest-ce que çççça repra repra repra repréééésente pour un groupe communautaire desente pour un groupe communautaire desente pour un groupe communautaire desente pour un groupe communautaire de ssss’’’’afficher sur le Web ? Est-ce pertinent, utile,afficher sur le Web ? Est-ce pertinent, utile,afficher sur le Web ? Est-ce pertinent, utile,afficher sur le Web ? Est-ce pertinent, utile, ééééthique ? Que doit-thique ? Que doit-thique ? Que doit-thique ? Que doit- on diffuser, ne pas diffuser, dire ou ne pas dire ? Don diffuser, ne pas diffuser, dire ou ne pas dire ? Don diffuser, ne pas diffuser, dire ou ne pas dire ? Don diffuser, ne pas diffuser, dire ou ne pas dire ? Déééésormais, lasormais, lasormais, lasormais, la pertinence des praTIC communautaires (pratiques mpertinence des praTIC communautaires (pratiques mpertinence des praTIC communautaires (pratiques mpertinence des praTIC communautaires (pratiques méééédidididiéééées pares pares pares par les Technologies de l'information et de la communication) estles Technologies de l'information et de la communication) estles Technologies de l'information et de la communication) estles Technologies de l'information et de la communication) est éééétablie pour plusieurs groupes communautaires.tablie pour plusieurs groupes communautaires.tablie pour plusieurs groupes communautaires.tablie pour plusieurs groupes communautaires. Toutefois, les questions et les dToutefois, les questions et les dToutefois, les questions et les dToutefois, les questions et les dééééfisfisfisfis ééééthiques quthiques quthiques quthiques qu’’’’elles soulelles soulelles soulelles soulèèèèventventventvent sont prsont prsont prsont prééééoccupants. Est-ce possible doccupants. Est-ce possible doccupants. Est-ce possible doccupants. Est-ce possible d’’’’effectuer de leffectuer de leffectuer de leffectuer de l’’’’interventioninterventioninterventionintervention sociale par le Web? Comment peut-on se donner un codesociale par le Web? Comment peut-on se donner un codesociale par le Web? Comment peut-on se donner un codesociale par le Web? Comment peut-on se donner un code dddd’é’é’é’éthique lithique lithique lithique liéééé àààà llll’’’’utilisation des mutilisation des mutilisation des mutilisation des méééédias sociaux?dias sociaux?dias sociaux?dias sociaux?
  5. 5. 5 Une formation conUne formation conUne formation conUne formation conççççueueueue àààà llll’’’’intintintintéééérieur du projetrieur du projetrieur du projetrieur du projet Soigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautaires,,,, ddddééééveloppveloppveloppveloppéééé et ret ret ret rééééalisalisalisaliséééé sous lasous lasous lasous la direction de Sylvie Jochemsdirection de Sylvie Jochemsdirection de Sylvie Jochemsdirection de Sylvie Jochems dans le cadre dedans le cadre dedans le cadre dedans le cadre de En partenariat avec :En partenariat avec :En partenariat avec :En partenariat avec : c
  6. 6. 6 But de la formationBut de la formationBut de la formationBut de la formation InitierInitierInitierInitier les participantEs aux praTIC collaborativespraTIC collaborativespraTIC collaborativespraTIC collaboratives, aux mmmméééédias sociauxdias sociauxdias sociauxdias sociaux et à leurs enjeuxenjeuxenjeuxenjeux c
  7. 7. 7 5 objectifs5 objectifs5 objectifs5 objectifs 1. Initier les participantEsInitier les participantEsInitier les participantEsInitier les participantEs àààà l'histoire dul'histoire dul'histoire dul'histoire du ddddééééveloppement des TIC dont Internetveloppement des TIC dont Internetveloppement des TIC dont Internetveloppement des TIC dont Internet afin de mieux saisir leurs rôles et utilités. 2. Exposer les participantEs aux nouveauxExposer les participantEs aux nouveauxExposer les participantEs aux nouveauxExposer les participantEs aux nouveaux discoursdiscoursdiscoursdiscours : introduire les termes : « conjoncture post-industrielle » « société de l'information » « société du/des savoir/s » « capitalisme cognitif » … qui sont de plus en plus utilisés par les politiques et programmes gouvernementaux et les analystes.
  8. 8. 8 Objectifs (suite)Objectifs (suite)Objectifs (suite)Objectifs (suite) 3. Proposer des concepts et une typologie pourProposer des concepts et une typologie pourProposer des concepts et une typologie pourProposer des concepts et une typologie pour mieux analyser ce que sont les usages des TICmieux analyser ce que sont les usages des TICmieux analyser ce que sont les usages des TICmieux analyser ce que sont les usages des TIC dans les mouvements communautaires et féministes. 4. Amorcer une rAmorcer une rAmorcer une rAmorcer une rééééflexion critique sur les enjeux queflexion critique sur les enjeux queflexion critique sur les enjeux queflexion critique sur les enjeux que supposent les praTIC collaborativessupposent les praTIC collaborativessupposent les praTIC collaborativessupposent les praTIC collaboratives des actrices /teurs des milieux communautaires et féministes. 5. DDDDéééévelopper des habiletvelopper des habiletvelopper des habiletvelopper des habiletéééés techniquess techniquess techniquess techniques pour que les participantEs s'approprient des outils du Web 2.0 pour les groupes des milieux communautaires et féministes au Québec.
  9. 9. 9 Cadre de la formationCadre de la formationCadre de la formationCadre de la formation Le site WebLe site WebLe site WebLe site Web «««« PraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautaires »»»» www.pratic.uqam.ca
  10. 10. 10 Cadre de la formationCadre de la formationCadre de la formationCadre de la formation La pageLa pageLa pageLa page FacebookFacebookFacebookFacebook www.facebook.com/PraTICcomm
  11. 11. 11 TIC et Web 2.0
  12. 12. 12Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf Usages des TIC au Québec
  13. 13. 13Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf Usages des TIC au Québec
  14. 14. 14Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf Usages des TIC au Québec
  15. 15. 15Source : http://www.cefrio.qc.ca//uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf Usages des TIC au Québec
  16. 16. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) UtilisUtilisUtilisUtilisUtilisUtilisUtilisUtiliséééééééés par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes quéééééééébbbbbbbbéééééééécois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font déééééééésormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intéééééééégrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nos vies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manièèèèèèèère dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet. � De manière générale, plus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quéééééééébbbbbbbbéééééééécois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les méééééééédiasdiasdiasdiasdiasdiasdiasdias sociauxsociauxsociauxsociauxsociauxsociauxsociauxsociaux pour consulter du contenu, se connecter à leur compte, relayer ou partager du contenu, interagir avec d’autres ou créer du contenu. � La proportion d’utilisateurs des médias sociaux est encore plus importante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunes internautesinternautesinternautesinternautesinternautesinternautesinternautesinternautes. Notamment, la très grande majorité de ceux âgés de 18 à 24 ans et une très forte proportion de ceux âgés entre 25 à 34 ans utilisent les médias sociaux. Une différence importante existe aussi entre les internautes de 18 à 44 ans (96,6 %) et ceux de 45 ans et plus (73, 6 %). Consulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecter àààààààà son compteson compteson compteson compteson compteson compteson compteson compte sont les activités les plus populaires sur les médias sociaux chez les internautes québécois. Que ce soit pour l’une ou l’autre de ces activités, plus de trois internautes sur quatre indiquent s’y adonner (75,6 % dans les deux cas). � Se connecter à son compte est l’activité la plus populaire sur une base quotidienne, elle est pratiqupratiqupratiqupratiqupratiqupratiqupratiqupratiquéééééééée chaque joure chaque joure chaque joure chaque joure chaque joure chaque joure chaque joure chaque jour par plus de la moitié des internautes du Québec (52,3 %). �� QuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennement, les jeunes internautes sont proportionnellement plus actifs sur les médias sociaux que leurs aînés. Usages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des méééééééédias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Quéééééééébec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014
  17. 17. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %) sont les plus utilisés par les internautes québécois. Quant aux visites quotidiennes, Facebook est loin devant avec pr ès de la moitié des internautes (48,9 %) qui le visitent chaque jour. Sept utilisateurs de médias sociaux sur dix (69,8 %) suivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, une entreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitéééééééé........ Les personnalités publiques (34,2 %) et les marques (30,9 %) sont les plus suivies. De manière générale, les jeunes internautes considconsidconsidconsidconsidconsidconsidconsidèèèèèèèèrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et les recommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandations provenant des réseaux sociaux que leurs aînés lorsqu’ils magasinent. Les jeunes internautes et les femmes consultent aussi aux m édias sociaux dans des proportions plus importantes lorsqu ’ils font l’achat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de services, que ce soit en ligne ou hors ligne. En ce qui a trait à l’attention portattention portattention portattention portattention portattention portattention portattention portéééééééée aux publicite aux publicite aux publicite aux publicite aux publicite aux publicite aux publicite aux publicitééééééééssssssss sur les réseaux sociaux, l’âge a une influence moins importante. Néanmoins, les internautes de 55 ans et plus portent moins attention à ces messages publicitaires que les internautes plus jeunes.. Usages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des méééééééédias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Quéééééééébec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014
  18. 18. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015)
  19. 19. 19Source : CARDON, Dominique (2010). La d émocratie Internet. Promesses et limites. Éditions Seuil, p.43. La notion dLa notion dLa notion dLa notion d’’’’espace public change!espace public change!espace public change!espace public change! 4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
  20. 20. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) 2. Pr2. Pr2. Pr2. Prééééoccupations des intervenantesoccupations des intervenantesoccupations des intervenantesoccupations des intervenantes de groupes de femmes et famillesde groupes de femmes et famillesde groupes de femmes et famillesde groupes de femmes et familles du Qudu Qudu Qudu Quéééébec 2010-2014bec 2010-2014bec 2010-2014bec 2010-2014
  21. 21. RQIIAC 2012 (SJ,MR,JTR/UQAM) 21 Questionnaires prQuestionnaires prQuestionnaires prQuestionnaires prééééformation:formation:formation:formation: Les TICLes TICLes TICLes TIC çççça nous tiquent!a nous tiquent!a nous tiquent!a nous tiquent! • "La technologie n'a rien à avoir avec le travail social" • "Les TIC, ça n'aide pas les gens les plus pauvres et vulnérables de la société. Développer des praTIC, ce n'est pas pertinent socialement " • "Militer avec Facebook, c'est du militantisme virtuel qui n'est pas réel" • "Utiliser les TIC, ça encourage l'individualisme" • "Développer des praTIC, ça nuit aux réels liens sociaux" • "Les usages des TIC sont du loisir et ne servent qu’à s’amuser" • "L’usage des TIC incite les gens à s’isoler.“
  22. 22. 2015-7-8 Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux questions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantes àààààààà PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014 Enjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociaux EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééconomiquesconomiquesconomiquesconomiques EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux politiquespolitiquespolitiquespolitiques EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiquesthiquesthiquesthiques
  23. 23. 23 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. L1. L1. L1. L’’’’INTERVENTION SOCIALEINTERVENTION SOCIALEINTERVENTION SOCIALEINTERVENTION SOCIALE • Peut-on faire de l’intervention socialeintervention socialeintervention socialeintervention sociale par le biais des outils Web ? Quelles balises pour l’intervention ? • Quelles sont les limites des formations en ligneformations en ligneformations en ligneformations en ligne ? Comment concevoir un atelier en ligne, un site Web qui fonctionne ? Comment développer le sens critique via le Web ? • Comment continuer à briser lbriser lbriser lbriser l’’’’isolementisolementisolementisolement si le canal devient virtuelvirtuelvirtuelvirtuel ? Enjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociaux Bloc III
  24. 24. 24 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. LIENS AVEC LA POPULATION2. LIENS AVEC LA POPULATION2. LIENS AVEC LA POPULATION2. LIENS AVEC LA POPULATION • Comprendre comment le Web peut-il nous aider à mieux fairemieux fairemieux fairemieux faire connaconnaconnaconnaîîîître notre missiontre notre missiontre notre missiontre notre mission ? Comment développer les moyens pour faire connaître et promouvoir les services de notre organisme par l'intermédiaire des outils ? • Quel accaccaccaccèèèès aux TICs aux TICs aux TICs aux TIC pour les personnes en situation desituation desituation desituation de pauvretpauvretpauvretpauvretéééé ? • Les forums de discussionforums de discussionforums de discussionforums de discussion sur le Web sont-ils toujours un atoutun atoutun atoutun atout ? Enjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociaux Bloc III
  25. 25. 25 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES : 3. LIENS AVEC NOS MEMBRES3. LIENS AVEC NOS MEMBRES3. LIENS AVEC NOS MEMBRES3. LIENS AVEC NOS MEMBRES • L’usage de ces outils Web comporte-t-il des avantages et desavantages et desavantages et desavantages et des inconvinconvinconvinconvéééénients pour la vie associativenients pour la vie associativenients pour la vie associativenients pour la vie associative de notre groupe ? • Devrait-on inscrire l'organisme sur Facebookl'organisme sur Facebookl'organisme sur Facebookl'organisme sur Facebook afin de rejoindre le plus de membres possibles et faire la promotion des activités de l'organisme ? • DDDDéééécalage gcalage gcalage gcalage géééénnnnéééérationnelrationnelrationnelrationnel : Nos membres plus âgées et/ou moins à l'aise avec la technologie se sentiraient-elles laissées pour compte ? • Consultation-dConsultation-dConsultation-dConsultation-déééémocratiemocratiemocratiemocratie : Comment faire pour m'assurer que j'ai l'avis de toutes mes membres via le Web et non pas juste d'une personne d'un groupe ? Enjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociaux Bloc III
  26. 26. 26 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. BUDGET DE L1. BUDGET DE L1. BUDGET DE L1. BUDGET DE L’’’’ORGANISMEORGANISMEORGANISMEORGANISME • Peut-on faire des ééééconomies de temps, dconomies de temps, dconomies de temps, dconomies de temps, d’’’’argentargentargentargent avec le Web ? • Quels sont les coles coles coles coûûûûts relits relits relits reliééééssss àààà l'utilisationl'utilisationl'utilisationl'utilisation des médias sociaux ? Est-ce que cela réduit réellement les coûts des publicitpublicitpublicitpublicitééééssss ? Difficultés de publication dans les médias communautaires ? DDDDéééélaislaislaislais des publications ? Réduction des coûts des envoisenvoisenvoisenvois postauxpostauxpostauxpostaux ? • Vu la grandeur du territoirela grandeur du territoirela grandeur du territoirela grandeur du territoire peut-on communiquer efficacement ? • Comment trouver des subventionstrouver des subventionstrouver des subventionstrouver des subventions pour permettre le développement de notre organisme ? EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééconomiquesconomiquesconomiquesconomiques Bloc III
  27. 27. 27 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. ALTERNATIVES2. ALTERNATIVES2. ALTERNATIVES2. ALTERNATIVES • Y a-t-il moyen de faire des campagnes de financement efficacecampagnes de financement efficacecampagnes de financement efficacecampagnes de financement efficaces via les outils Web ? • Que sont les logiciels libreslogiciels libreslogiciels libreslogiciels libres ? Le partage de logicielpartage de logicielpartage de logicielpartage de logiciel, donc économie pour l'organisme ? 3. ORGANISATION DU TRAVAIL3. ORGANISATION DU TRAVAIL3. ORGANISATION DU TRAVAIL3. ORGANISATION DU TRAVAIL • Quel temps de travailtemps de travailtemps de travailtemps de travail consacré à sa mise à jour ? • Je représente un organisme communautaire qui s’est inscrit récemment à des réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook. Nous souhaitons évaluer la pertinence d’investir du tempsinvestir du tempsinvestir du tempsinvestir du temps à ce type de ressources pour un organisme communautaire qui a peu de ressources. EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééconomiquesconomiquesconomiquesconomiques Bloc III
  28. 28. 28 COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :COMMENTAIRES : • Cela me semble intintintintééééressant, mais paressant, mais paressant, mais paressant, mais paSSSS une prioritune prioritune prioritune prioritéééé! • Pas d'intérêt QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. GOUVERNANCE INTERNE1. GOUVERNANCE INTERNE1. GOUVERNANCE INTERNE1. GOUVERNANCE INTERNE • Est-ce que notre groupe peut avoir plus de pouvoirplus de pouvoirplus de pouvoirplus de pouvoir ? • Peut-on favoriser la ddddéééémocratiemocratiemocratiemocratie àààà llll’’’’intintintintéééérieur de notre grouprieur de notre grouprieur de notre grouprieur de notre groupe ? Enjeux politiquesEnjeux politiquesEnjeux politiquesEnjeux politiques Bloc III
  29. 29. 29 2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE • Quels sont les avantages et inconvénients à mobiliser et organiser unemobiliser et organiser unemobiliser et organiser unemobiliser et organiser une action collectiveaction collectiveaction collectiveaction collective via le Web ? Quel est le meilleur moyen de mobiliser la population avec ce type d’outils ? Quelle est l'utilitutilitutilitutilitéééé d'un blogued'un blogued'un blogued'un blogue pour un organisme comme le nôtre, comme outil de mobilisation ? Faire signer des pétitions et faire des j'aime sur certains sujets, est-ce que cela peutcela peutcela peutcela peut vraiment changer la monde ?vraiment changer la monde ?vraiment changer la monde ?vraiment changer la monde ?...... • L'accès à la classe politique, le pouvoir acquis par Internetpouvoir acquis par Internetpouvoir acquis par Internetpouvoir acquis par Internet est-il réel ? • Qu'est-ce que la sociQu'est-ce que la sociQu'est-ce que la sociQu'est-ce que la sociééééttttéééé de l'information et des savoirs ?de l'information et des savoirs ?de l'information et des savoirs ?de l'information et des savoirs ? La société de l'information et du savoir passe-t-elle par Facebook ? Quelle est la placela placela placela place des femmes au sein de la socides femmes au sein de la socides femmes au sein de la socides femmes au sein de la sociééééttttéééé de l'informationde l'informationde l'informationde l'information (celle qu'on ne nous donne pas vs. celle qu'on choisirait de ne pas prendre) ? Enjeux politiquesEnjeux politiquesEnjeux politiquesEnjeux politiques Bloc III
  30. 30. 30 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1.1.1.1. ÉÉÉÉCRIRE SUR LES MCRIRE SUR LES MCRIRE SUR LES MCRIRE SUR LES MÉÉÉÉDIAS SOCIAUXDIAS SOCIAUXDIAS SOCIAUXDIAS SOCIAUX QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ?QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ?QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ?QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ? • Quelles sont les informationsinformationsinformationsinformations que nous pouvons transmettretransmettretransmettretransmettre sur Facebook, Twitter, notre site Web, etc. ? – Quelles limiteslimiteslimiteslimites à respecter dans la diffusion de l’information ? Quels sont les dangersdangersdangersdangers ? – ÀÀÀÀ qui appartientqui appartientqui appartientqui appartient le contenu transmis sur Facebook, Twitter, etc. ? • Sur Facebook, par exemple, il faut décider de qui on accepte les demandes d'amitié, sans vraiment savoir de quel individu ou de quel groupe il s'agit. Or, il est souvent très fastidieux de faire les recherches approprifastidieux de faire les recherches approprifastidieux de faire les recherches approprifastidieux de faire les recherches appropriééééeseseses pour mieux connaître les organismes ou les individus en question. Les commentaires ncommentaires ncommentaires ncommentaires néééégatifsgatifsgatifsgatifs sur le babillard sont également compliqucompliqucompliqucompliquééééssss àààà ggggéééérerrerrerrer. EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiquesthiquesthiquesthiques Bloc III
  31. 31. 31 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. CODES2. CODES2. CODES2. CODES ÉÉÉÉTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DÉÉÉÉONTOLOGIQUEONTOLOGIQUEONTOLOGIQUEONTOLOGIQUE • Comment ne pas franchir la ligne entre vie personnelle etvie personnelle etvie personnelle etvie personnelle et professionnelleprofessionnelleprofessionnelleprofessionnelle ? • Les propos tenuspropos tenuspropos tenuspropos tenus par les membres sont-ils endossendossendossendossééééssss automatiquement par lautomatiquement par lautomatiquement par lautomatiquement par l’’’’organismeorganismeorganismeorganisme ? • Possibilité de faire revivre à des femmes des expexpexpexpéééériencesriencesriencesriences traumatisantestraumatisantestraumatisantestraumatisantes (un trolltrolltrolltroll qui mettrait un lien vers l'image d'un foetus par exemple). Comment se prémunir des masculinistesmasculinistesmasculinistesmasculinistes ? • Comment se protse protse protse protéééégergergerger ? EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiquesthiquesthiquesthiques Bloc III
  32. 32. 32 2. CODES2. CODES2. CODES2. CODES ÉÉÉÉTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DÉÉÉÉONTOLOGIQUE (suite)ONTOLOGIQUE (suite)ONTOLOGIQUE (suite)ONTOLOGIQUE (suite) CONFIDENTIALITCONFIDENTIALITCONFIDENTIALITCONFIDENTIALITÉÉÉÉ ET RESPONSABILITET RESPONSABILITET RESPONSABILITET RESPONSABILITÉÉÉÉ • ConfidentialitConfidentialitConfidentialitConfidentialitéééé des membresdes membresdes membresdes membres : règles à suivre... Nous sommes préoccupées si conflit existerait entre la clause de confidentialit é et l'objectif premier de Facebook. Réflexion sur la confidentialitconfidentialitconfidentialitconfidentialitéééé dans lesdans lesdans lesdans les ééééchangeschangeschangeschanges et dans les messages transmis, ex. : écrire sur le « mur » Facebook d’une personne ou en privé ? • On se questionne beaucoup sur la pertinence de Facebook pour y inscrire les organismes... quelques histoires d’horreur sur le bitchagebitchagebitchagebitchage qui se fait et sur les problèmes de confidentialité que doit gérer le groupe après • Nous devons aussi savoir quels enjeux il y a au niveau de la confidentialitconfidentialitconfidentialitconfidentialitéééé et du contenu possible.et du contenu possible.et du contenu possible.et du contenu possible. Par exemple, utilisation d'un logiciel de statistiques par un serveurlogiciel de statistiques par un serveurlogiciel de statistiques par un serveurlogiciel de statistiques par un serveur (confidentialité et responsabilités) EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiquesthiquesthiquesthiques Bloc III
  33. 33. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) RETOMBRETOMBRETOMBRETOMBÉÉÉÉESESESES 1. Formation et espaces de discussion1. Formation et espaces de discussion1. Formation et espaces de discussion1. Formation et espaces de discussion sur les PraTIC d'intervention socialesur les PraTIC d'intervention socialesur les PraTIC d'intervention socialesur les PraTIC d'intervention sociale •connaissances •vocabulaire
  34. 34. 34Source : CARDON, Dominique (2010). La d émocratie Internet. Promesses et limites. Éditions Seuil, p.43. La notion dLa notion dLa notion dLa notion d’’’’espace public change!espace public change!espace public change!espace public change! 4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
  35. 35. RQIIAC 2012 (SJ,MR,JTR/UQAM) 35 Les TICLes TICLes TICLes TIC çççça nous tiquent!a nous tiquent!a nous tiquent!a nous tiquent! • "La technologie n'a rien à avoir avec le travail social" • "Les TIC, ça n'aide pas les gens les plus pauvres et vulnérables de la société. Développer des praTIC, ce n'est pas pertinent socialement " • "Militer avec Facebook, c'est du militantisme virtuel qui n'est pas réel" • "Utiliser les TIC, ça encourage l'individualisme" • "Développer des praTIC, ça nuit aux réels liens sociaux" • "Les usages des TIC sont du loisir et ne servent qu’à s’amuser" • "L’usage des TIC incite les gens à s’isoler.“
  36. 36. AffirmationsAffirmationsAffirmationsAffirmations ………… àààààààà questionnerquestionnerquestionnerquestionnerquestionnerquestionnerquestionnerquestionner àààààààà discuterdiscuterdiscuterdiscuterdiscuterdiscuterdiscuterdiscuter • La communication estLa communication estLa communication estLa communication est virtuellevirtuellevirtuellevirtuelle • LLLL’’’’impact des TIC est bon ouimpact des TIC est bon ouimpact des TIC est bon ouimpact des TIC est bon ou mauvais sur nos pratiquesmauvais sur nos pratiquesmauvais sur nos pratiquesmauvais sur nos pratiques socialessocialessocialessociales • La communication estLa communication estLa communication estLa communication est moins bonne qumoins bonne qumoins bonne qumoins bonne qu’’’’avantavantavantavant • Les jeunes ne sLes jeunes ne sLes jeunes ne sLes jeunes ne s’’’’engagentengagentengagentengagent plus comme avantplus comme avantplus comme avantplus comme avant La communication écrite, sur vidéo, … c’est un réel lien social ! Les TIC ne déterminent pas les usages des humains (anti- « déterminisme technique ») Les formes de communication sont différentes ! Les jeunes s’engagent différemment !
  37. 37. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) 3. RETOMB3. RETOMB3. RETOMB3. RETOMBÉÉÉÉESESESES
  38. 38. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) FORMATION (au delFORMATION (au delFORMATION (au delFORMATION (au delàààà des apprentissages techniques!)des apprentissages techniques!)des apprentissages techniques!)des apprentissages techniques!) -connaissances-connaissances-connaissances-connaissances -vocabulaire-vocabulaire-vocabulaire-vocabulaire ET ESPACES DE DISCUSSION :ET ESPACES DE DISCUSSION :ET ESPACES DE DISCUSSION :ET ESPACES DE DISCUSSION : analyse de praTIC d'intervention socialeanalyse de praTIC d'intervention socialeanalyse de praTIC d'intervention socialeanalyse de praTIC d'intervention sociale DE RECONNAISSANCE DU PROBLDE RECONNAISSANCE DU PROBLDE RECONNAISSANCE DU PROBLDE RECONNAISSANCE DU PROBLÈÈÈÈME D'INTERVENTIONME D'INTERVENTIONME D'INTERVENTIONME D'INTERVENTION -et de l'objet de connaissances en travail social (formation-et de l'objet de connaissances en travail social (formation-et de l'objet de connaissances en travail social (formation-et de l'objet de connaissances en travail social (formation universitaire)universitaire)universitaire)universitaire)
  39. 39. Sylvie Jochems, Elizabeth Harper et Myriam DubSylvie Jochems, Elizabeth Harper et Myriam DubSylvie Jochems, Elizabeth Harper et Myriam DubSylvie Jochems, Elizabeth Harper et Myriam Dubéééé Chercheures de l’École de travail social Rachel Dupuis et Carol-Anne VallRachel Dupuis et Carol-Anne VallRachel Dupuis et Carol-Anne VallRachel Dupuis et Carol-Anne Vallééééeeee Assistantes de recherche Congrès AIFRIS 2015 Asso internationale de Formation, Recherche et Intervention Sociales Porto (Portugal)
  40. 40. PartenairesPartenairesPartenairesPartenaires 40
  41. 41. Organisateurs communautaires dOrganisateurs communautaires dOrganisateurs communautaires dOrganisateurs communautaires déééébranchbranchbranchbranchééééssss LLLLes enjeux des praTIC d'OC en CSSSes enjeux des praTIC d'OC en CSSSes enjeux des praTIC d'OC en CSSSes enjeux des praTIC d'OC en CSSS Sylvie JochemsSylvie JochemsSylvie JochemsSylvie Jochems Professeure École de travail social, UQAM AIFRISAIFRISAIFRISAIFRIS Porto, 2015Porto, 2015Porto, 2015Porto, 2015
  42. 42. Collaboration non-subventionnCollaboration non-subventionnCollaboration non-subventionnCollaboration non-subventionnééééeeee Recherche-action exploratoireRecherche-action exploratoireRecherche-action exploratoireRecherche-action exploratoire Partenaire principalPartenaire principalPartenaire principalPartenaire principal "demandeur" de la recherche-action"demandeur" de la recherche-action"demandeur" de la recherche-action"demandeur" de la recherche-action Collaborateurs pour le recrutement de rechercheCollaborateurs pour le recrutement de rechercheCollaborateurs pour le recrutement de rechercheCollaborateurs pour le recrutement de recherche PartenairesPartenairesPartenairesPartenaires àààà lalalala recherche-actionrecherche-actionrecherche-actionrecherche-action 2012-20152012-20152012-20152012-2015
  43. 43. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) Cette demande a pour but de développer un nouveau créneau de recherche portant spécifiquement sur les enjeux éthiques des usages des technologies de l’information et de la communication (TIC) en travail social. L'éthique, en tant que « visée de la vie bonne avec et pour autrui dans des institutions justes » (Ricoeur, 1990), est une dimension transversale aux pratiques du travail social. De fait, qu’il s’agisse d’intervention sociale en ligne, de l’utilisation professionnelle de médias sociaux, de cyberviolence, ou d’«extimité », la pertinence du développement de connaissances sur les enjeux éthiques que cela suppose est à la fois sociale, académique et scientifique. Sylvie Jochems et Audrey Gonin, professeure de l'École de travail social à l'UQAM Rachel Dupuis, étudiante maîtrise et assistante de recherche RECHERCHERECHERCHERECHERCHERECHERCHE :::: EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiques des usages des TIC enthiques des usages des TIC enthiques des usages des TIC enthiques des usages des TIC en intervention socialeintervention socialeintervention socialeintervention sociale àààà l'l'l'l'èèèère des mre des mre des mre des méééédias socio-numdias socio-numdias socio-numdias socio-numéééériquesriquesriquesriques
  44. 44. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) Comment l'action médiée par les TIC sur un problème social peut-elle être légitimée, et comment le processus décisionnel déterminant l'action peut-il être mené? Ces questions soulèvent des enjeux démocratiques liés à la résolution des conflits d'intérêts ou de valeurs qui marquent une situation probl ématique. Se pose ainsi la question des repères et des processus à partir desquels les nouveaux enjeux éthiques soulevés précédemment peuvent être abordés face aux usages des TIC en travail social à l’ère des médias socio- numériques. Pour ce faire, une recension critique de la littune recension critique de la littune recension critique de la littune recension critique de la littéééérature est nrature est nrature est nrature est néééécessaire.cessaire.cessaire.cessaire. Elle doit identifier les publications produites entre 1985 et 2015 en franpublications produites entre 1985 et 2015 en franpublications produites entre 1985 et 2015 en franpublications produites entre 1985 et 2015 en fran ççççais comme en anglais.ais comme en anglais.ais comme en anglais.ais comme en anglais. Ces publications portent d’abord sur les différents rapports -drapports -drapports -drapports -dééééterminisme technologique, social ou sur les usagesterminisme technologique, social ou sur les usagesterminisme technologique, social ou sur les usagesterminisme technologique, social ou sur les usages (Jaurréguiberry et Proulx, 2011)- que peut entretenir le travail social envers les technologies notamment les TICque peut entretenir le travail social envers les technologies notamment les TICque peut entretenir le travail social envers les technologies notamment les TICque peut entretenir le travail social envers les technologies notamment les TIC . Notons que les années ‘80 représentent la période forte d’informatisation du travail social (Bouchard, 2001) alors que c’est autour de 1995 que le web 1.0 est reconnu être lancé et que le web 2.0 (médias sociaux tels que facebook) s’amorce à partir de 2005. Puis, cette recension ddddéééégagera les formulations dgagera les formulations dgagera les formulations dgagera les formulations d’’’’enjeuxenjeuxenjeuxenjeux ééééthiques dethiques dethiques dethiques de pratiques sociales particulipratiques sociales particulipratiques sociales particulipratiques sociales particulièèèèrement en travail social,rement en travail social,rement en travail social,rement en travail social, qu’elles se réalisent en milieux institutionnels, communautaires ou privés. Pour ce faire, une attention particuliune attention particuliune attention particuliune attention particulièèèère sera accordre sera accordre sera accordre sera accordééééeeee àààà la production desla production desla production desla production des discours (Healy, 2005; Foucault, 1971) ddiscours (Healy, 2005; Foucault, 1971) ddiscours (Healy, 2005; Foucault, 1971) ddiscours (Healy, 2005; Foucault, 1971) d’’’’acteurs du travail social en contextes quacteurs du travail social en contextes quacteurs du travail social en contextes quacteurs du travail social en contextes quéééébbbbéééécois et canadienscois et canadienscois et canadienscois et canadiens (Associations, Ordres professionnels, Départements universitaires et collégiaux, Regroupements d’intervenant.e.s communautaires, etc). RECHERCHERECHERCHERECHERCHERECHERCHE :::: EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiques des usages des TIC enthiques des usages des TIC enthiques des usages des TIC enthiques des usages des TIC en intervention socialeintervention socialeintervention socialeintervention sociale àààà l'l'l'l'èèèère des mre des mre des mre des méééédias socio-numdias socio-numdias socio-numdias socio-numéééériquesriquesriquesriques
  45. 45. MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !MERCI !

×