Les usages des technologies, quand
ça TIC!
Projet PraTIC communautaires
Congrès de l'R des Centres de femmes du Québec
Syl...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
QuQuQuQu’’’’est-ce queest-c...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
1.1.1.1. Le projetLe projet...
4
Une formation conUne formation conUne formation conUne formation conççççueueueue àààà llll’’’’intintintintéééérieur du p...
5
But de la formationBut de la formationBut de la formationBut de la formation
InitierInitierInitierInitier les participan...
6
5 objectifs5 objectifs5 objectifs5 objectifs
1. Initier les participantEsInitier les participantEsInitier les participan...
7
Objectifs (suite)Objectifs (suite)Objectifs (suite)Objectifs (suite)
3. Proposer des concepts et une typologie pourPropo...
8
Cadre de la formationCadre de la formationCadre de la formationCadre de la formation
Le site WebLe site WebLe site WebLe...
9
Cadre de la formationCadre de la formationCadre de la formationCadre de la formation
La pageLa pageLa pageLa page Facebo...
10
TIC et Web 2.0
11Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf
Usages des TIC au Québec
12Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf
Usages des TIC au Québec
13Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf
Usages des TIC au Québec
14Source : http://www.cefrio.qc.ca//uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf
Usages des TIC au Québec
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
UtilisUtilisUtilisUtilisUti...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
Les sites YouTube (70,9 %) ...
Discussion-délibération éthique
Pistes de solutions prometteuses (120 min)
Quelques notions dQuelques notions dQuelques no...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
19Source : CARDON, Dominique (2010). La d émocratie Internet. Promesses et limites. Éditions Seuil, p.43.
La notion dLa no...
2015-6-
11
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
EnjeuxEnjeuxEnje...
21
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
22
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
23
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUEST...
24
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
25
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
26
COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :
• Cela me semble intintintintééééressant, mais paressant, mais...
27
2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE
• Quels sont les avantages et inconvénients à ...
28
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
29
QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS D...
30
2. CODES2. CODES2. CODES2. CODES ÉÉÉÉTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DÉÉÉÉONTOLOGIQUE (suite)ONTOLOGIQUE (su...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
DDDDDDDDÉÉMARCHE DE RMARCHE...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
ZonesZonesZonesZones àààà r...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
ZonesZonesZonesZones àààà r...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
Autres notesAutres notesAut...
Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R
(juin 2015)
● ppt de la présentation
● ...
Prochain SlideShare
Chargement dans…5
×

R centres femmesqc-présentationpraticcommunautaires-11juin2015-vfinalesj

351 vues

Publié le

R des Centres de femmes du Québec
Éthique des usages des TIC

Publié dans : Formation
0 commentaire
1 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
351
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
2
Actions
Partages
0
Téléchargements
3
Commentaires
0
J’aime
1
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

R centres femmesqc-présentationpraticcommunautaires-11juin2015-vfinalesj

  1. 1. Les usages des technologies, quand ça TIC! Projet PraTIC communautaires Congrès de l'R des Centres de femmes du Québec Sylvie Jochems et Rachel Dupuis École de travail social (UQAM) Juin 2015
  2. 2. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) QuQuQuQu’’’’est-ce queest-ce queest-ce queest-ce que çççça repra repra repra repréééésente pour un groupe communautaire de ssente pour un groupe communautaire de ssente pour un groupe communautaire de ssente pour un groupe communautaire de s’’’’afficher sur leafficher sur leafficher sur leafficher sur le Web ? Est-ce pertinent, utile,Web ? Est-ce pertinent, utile,Web ? Est-ce pertinent, utile,Web ? Est-ce pertinent, utile, ééééthique ? Que doit-on diffuser, ne pas diffuser, dire outhique ? Que doit-on diffuser, ne pas diffuser, dire outhique ? Que doit-on diffuser, ne pas diffuser, dire outhique ? Que doit-on diffuser, ne pas diffuser, dire ou ne pas dire ? Dne pas dire ? Dne pas dire ? Dne pas dire ? Déééésormais, la pertinence des praTIC communautaires (pratiquessormais, la pertinence des praTIC communautaires (pratiquessormais, la pertinence des praTIC communautaires (pratiquessormais, la pertinence des praTIC communautaires (pratiques mmmméééédidididiéééées par les Technologies de l'information et de la communication) estes par les Technologies de l'information et de la communication) estes par les Technologies de l'information et de la communication) estes par les Technologies de l'information et de la communication) est éééétablietablietablietablie pour plusieurs groupes communautaires. Toutefois, les questions et les dpour plusieurs groupes communautaires. Toutefois, les questions et les dpour plusieurs groupes communautaires. Toutefois, les questions et les dpour plusieurs groupes communautaires. Toutefois, les questions et les d ééééfisfisfisfis ééééthiques quthiques quthiques quthiques qu’’’’elles soulelles soulelles soulelles soulèèèèvent sont prvent sont prvent sont prvent sont prééééoccupants. Est-ce possible doccupants. Est-ce possible doccupants. Est-ce possible doccupants. Est-ce possible d’’’’effectuer deeffectuer deeffectuer deeffectuer de llll’’’’intervention sociale par le Web? Comment peut-on se donner un code dintervention sociale par le Web? Comment peut-on se donner un code dintervention sociale par le Web? Comment peut-on se donner un code dintervention sociale par le Web? Comment peut-on se donner un code d ’é’é’é’éthique lithique lithique lithique liéééé àààà llll’’’’utilisation des mutilisation des mutilisation des mutilisation des méééédias sociaux?dias sociaux?dias sociaux?dias sociaux? Cet atelier est lCet atelier est lCet atelier est lCet atelier est l’’’’occasion de discuter des enjeuxoccasion de discuter des enjeuxoccasion de discuter des enjeuxoccasion de discuter des enjeux ééééthiques mais aussi politiques,thiques mais aussi politiques,thiques mais aussi politiques,thiques mais aussi politiques, ééééconomiques et sociaux liconomiques et sociaux liconomiques et sociaux liconomiques et sociaux liéééés aux praTIC communautaires et ds aux praTIC communautaires et ds aux praTIC communautaires et ds aux praTIC communautaires et d’’’’envisager des pistesenvisager des pistesenvisager des pistesenvisager des pistes de solutions. Lde solutions. Lde solutions. Lde solutions. L’’’’atelier sera amorcatelier sera amorcatelier sera amorcatelier sera amorcéééé par un rpar un rpar un rpar un réééésumsumsumsuméééé de ce que plusieurs groupes dede ce que plusieurs groupes dede ce que plusieurs groupes dede ce que plusieurs groupes de femmes et famillesfemmes et famillesfemmes et famillesfemmes et familles àààà travers le Qutravers le Qutravers le Qutravers le Quéééébec ont fait ressortir entre 2010 et 2014 dans lebec ont fait ressortir entre 2010 et 2014 dans lebec ont fait ressortir entre 2010 et 2014 dans lebec ont fait ressortir entre 2010 et 2014 dans le cadre du projetcadre du projetcadre du projetcadre du projet «««« Soigner ses TIC communautaires : mythe, enjeux et usages desSoigner ses TIC communautaires : mythe, enjeux et usages desSoigner ses TIC communautaires : mythe, enjeux et usages desSoigner ses TIC communautaires : mythe, enjeux et usages des TICTICTICTIC»»»».... RRRRRRRRéééééééésumsumsumsumsumsumsumsuméééééééé
  3. 3. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) 1.1.1.1. Le projetLe projetLe projetLe projet PraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautaires a. Contexte dʼusages des TIC au Québec b. Contexte dʼusages des TIC par les groupes communautaires de femmes et familles au Qc c. Ce qui change … 2.2.2.2. Questions soulevQuestions soulevQuestions soulevQuestions soulevées par les groupes de femmes et familles du Qces par les groupes de femmes et familles du Qces par les groupes de femmes et familles du Qces par les groupes de femmes et familles du Qc participants au projet PraTICparticipants au projet PraTICparticipants au projet PraTICparticipants au projet PraTIC a. Questions sociales et participatives, politiques, économiques b. et questions éthiques ObjectifsObjectifsObjectifsObjectifsObjectifsObjectifsObjectifsObjectifs Et vos attentes ? ...Et vos attentes ? ...Et vos attentes ? ...Et vos attentes ? ...Et vos attentes ? ...Et vos attentes ? ...Et vos attentes ? ...Et vos attentes ? ...
  4. 4. 4 Une formation conUne formation conUne formation conUne formation conççççueueueue àààà llll’’’’intintintintéééérieur du projetrieur du projetrieur du projetrieur du projet Soigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautairesSoigner ses TIC communautaires,,,, ddddééééveloppveloppveloppveloppéééé etetetet rrrrééééalisalisalisaliséééé sous la direction de Sylvie Jochemssous la direction de Sylvie Jochemssous la direction de Sylvie Jochemssous la direction de Sylvie Jochems dans le cadre dedans le cadre dedans le cadre dedans le cadre de En partenariat avec :En partenariat avec :En partenariat avec :En partenariat avec : c
  5. 5. 5 But de la formationBut de la formationBut de la formationBut de la formation InitierInitierInitierInitier les participantEs aux praTIC collaborativespraTIC collaborativespraTIC collaborativespraTIC collaboratives, aux mmmméééédias sociauxdias sociauxdias sociauxdias sociaux et à leurs enjeuxenjeuxenjeuxenjeux c
  6. 6. 6 5 objectifs5 objectifs5 objectifs5 objectifs 1. Initier les participantEsInitier les participantEsInitier les participantEsInitier les participantEs àààà l'histoire dul'histoire dul'histoire dul'histoire du ddddééééveloppement des TIC dont Internetveloppement des TIC dont Internetveloppement des TIC dont Internetveloppement des TIC dont Internet afin de mieux saisir leurs rôles et utilités. 2. Exposer les participantEs aux nouveauxExposer les participantEs aux nouveauxExposer les participantEs aux nouveauxExposer les participantEs aux nouveaux discoursdiscoursdiscoursdiscours : introduire les termes : « conjoncture post-industrielle » « société de l'information » « société du/des savoir/s » « capitalisme cognitif » … qui sont de plus en plus utilisés par les politiques et programmes gouvernementaux et les analystes.
  7. 7. 7 Objectifs (suite)Objectifs (suite)Objectifs (suite)Objectifs (suite) 3. Proposer des concepts et une typologie pourProposer des concepts et une typologie pourProposer des concepts et une typologie pourProposer des concepts et une typologie pour mieux analyser ce que sont les usages des TICmieux analyser ce que sont les usages des TICmieux analyser ce que sont les usages des TICmieux analyser ce que sont les usages des TIC dans les mouvements communautaires et féministes. 4. Amorcer une rAmorcer une rAmorcer une rAmorcer une rééééflexion critique sur les enjeux queflexion critique sur les enjeux queflexion critique sur les enjeux queflexion critique sur les enjeux que supposent les praTIC collaborativessupposent les praTIC collaborativessupposent les praTIC collaborativessupposent les praTIC collaboratives des actrices /teurs des milieux communautaires et féministes. 5. DDDDéééévelopper des habiletvelopper des habiletvelopper des habiletvelopper des habiletéééés techniquess techniquess techniquess techniques pour que les participantEs s'approprient des outils du Web 2.0 pour les groupes des milieux communautaires et féministes au Québec.
  8. 8. 8 Cadre de la formationCadre de la formationCadre de la formationCadre de la formation Le site WebLe site WebLe site WebLe site Web «««« PraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautairesPraTIC communautaires »»»» www.pratic.uqam.ca
  9. 9. 9 Cadre de la formationCadre de la formationCadre de la formationCadre de la formation La pageLa pageLa pageLa page FacebookFacebookFacebookFacebook www.facebook.com/PraTICcomm
  10. 10. 10 TIC et Web 2.0
  11. 11. 11Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf Usages des TIC au Québec
  12. 12. 12Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf Usages des TIC au Québec
  13. 13. 13Source : http://www.cefrio.qc.ca/media/uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf Usages des TIC au Québec
  14. 14. 14Source : http://www.cefrio.qc.ca//uploader/2014-quipementetbranchement-Versionfinale.pdf Usages des TIC au Québec
  15. 15. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) UtilisUtilisUtilisUtilisUtilisUtilisUtilisUtiliséés par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes qus par plus de sept adultes quéébbbbbbbbéécois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font dcois sur dix (71,7 %), ils font déésormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intsormais partie intéégrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nosgrante de nos vies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manivies et modifient la manièère dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet.re dont nous utilisons Internet. � De manière générale, plus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quplus de huit internautes quéébbbbbbbbéécois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les mcois sur dix (85,0 %) utilisent les méédiasdiasdiasdiasdiasdiasdiasdias sociauxsociauxsociauxsociauxsociauxsociauxsociauxsociaux pour consulter du contenu, se connecter à leur compte, relayer ou partager du contenu, interagir avec dʼautres ou créer du contenu. � La proportion dʼutilisateurs des médias sociaux est encore plus importante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunesimportante chez les jeunes internautesinternautesinternautesinternautesinternautesinternautesinternautesinternautes. Notamment, la très grande majorité de ceux âgés de 18 à 24 ans et une très forte proportion de ceux âgés entre 25 à 34 ans utilisent les médias sociaux. Une différence importante existe aussi entre les internautes de 18 à 44 ans (96,6 %) et ceux de 45 ans et plus (73, 6 %). Consulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecterConsulter du contenu et se connecter àà son compteson compteson compteson compteson compteson compteson compteson compte sont les activités les plus populaires sur les médias sociaux chez les internautes québécois. Que ce soit pour lʼune ou lʼautre de ces activités, plus de trois internautes sur quatre indiquent sʼy adonner (75,6 % dans les deux cas). � Se connecter à son compte est lʼactivité la plus populaire sur une base quotidienne, elle est pratiqupratiqupratiqupratiqupratiqupratiqupratiqupratiquéée chaque joure chaque joure chaque joure chaque joure chaque joure chaque joure chaque joure chaque jour par plus de la moitié des internautes du Québec (52,3 %). �� QuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennementQuotidiennement, les jeunes internautes sont proportionnellement plus actifs sur les médias sociaux que leurs aînés. Usages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des méééééééédias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Quéééééééébec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014
  16. 16. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %)Les sites YouTube (70,9 %) et Facebook (70,2 %) sont les plus utilisés par les internautes québécois. Quant aux visites quotidiennes, Facebook est loin devant avec pr ès de la moitié des internautes (48,9 %) qui le visitent chaque jour. Sept utilisateurs de médias sociaux sur dix (69,8 %) suivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, unesuivent au moins un organisme, une entreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitentreprise ou une personnalitéé........ Les personnalités publiques (34,2 %) et les marques (30,9 %) sont les plus suivies. De manière générale, les jeunes internautes considconsidconsidconsidconsidconsidconsidconsidèèrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et lesrent davantage les avis et les recommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandationsrecommandations provenant des réseaux sociaux que leurs aînés lorsquʼils magasinent. Les jeunes internautes et les femmes consultent aussi aux m édias sociaux dans des proportions plus importantes lorsqu ʼils font lʼachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de servicesachat de produits ou de services, que ce soit en ligne ou hors ligne. En ce qui a trait à lʼattention portattention portattention portattention portattention portattention portattention portattention portéée aux publicite aux publicite aux publicite aux publicite aux publicite aux publicite aux publicite aux publicitééssssssss sur les réseaux sociaux, lʼâge a une influence moins importante. Néanmoins, les internautes de 55 ans et plus portent moins attention à ces messages publicitaires que les internautes plus jeunes.. Usages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des mUsages des méééééééédias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Qudias sociaux au Quéééééééébec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014bec en 2014
  17. 17. Discussion-délibération éthique Pistes de solutions prometteuses (120 min) Quelques notions dQuelques notions dQuelques notions dQuelques notions d’’’’une dune dune dune dééééliblibliblibéééérationrationrationration ééééthique:thique:thique:thique: Quelle est la meilleure dQuelle est la meilleure dQuelle est la meilleure dQuelle est la meilleure déééécisioncisioncisioncision àààà prendre dans les circonstances ou encore quelle est l'action la plus raisonnable etprendre dans les circonstances ou encore quelle est l'action la plus raisonnable etprendre dans les circonstances ou encore quelle est l'action la plus raisonnable etprendre dans les circonstances ou encore quelle est l'action la plus raisonnable et acceptableacceptableacceptableacceptable àààà poser ?poser ?poser ?poser ? http://bv.cdeacf.ca/CF_PDF/158034.pdfhttp://bv.cdeacf.ca/CF_PDF/158034.pdfhttp://bv.cdeacf.ca/CF_PDF/158034.pdfhttp://bv.cdeacf.ca/CF_PDF/158034.pdf •••• quelsquelsquelsquels éééétaient les enjeux de la situation ? qu 'est-ce que la situation avait de dtaient les enjeux de la situation ? qu 'est-ce que la situation avait de dtaient les enjeux de la situation ? qu 'est-ce que la situation avait de dtaient les enjeux de la situation ? qu 'est-ce que la situation avait de d éééérangeant ou laissait craindre ?rangeant ou laissait craindre ?rangeant ou laissait craindre ?rangeant ou laissait craindre ? •••• quel tiraillement a vquel tiraillement a vquel tiraillement a vquel tiraillement a véééécu la personne au ccu la personne au ccu la personne au ccu la personne au cœœœœur de la situation (celle qui a euur de la situation (celle qui a euur de la situation (celle qui a euur de la situation (celle qui a eu àààà prendre une dprendre une dprendre une dprendre une déééécision) ou encore lecision) ou encore lecision) ou encore lecision) ou encore le centre ?centre ?centre ?centre ? •••• quels choix s'offraientquels choix s'offraientquels choix s'offraientquels choix s'offraient àààà elle (ou au centre) en terme de delle (ou au centre) en terme de delle (ou au centre) en terme de delle (ou au centre) en terme de déééécisions et d'actions ? autrement dit, quelcisions et d'actions ? autrement dit, quelcisions et d'actions ? autrement dit, quelcisions et d'actions ? autrement dit, quel éééétait le dilemme ?tait le dilemme ?tait le dilemme ?tait le dilemme ? •••• quellesquellesquellesquelles éééétaient les constaient les constaient les constaient les consééééquences (quences (quences (quences (àààà la fois positives et nla fois positives et nla fois positives et nla fois positives et néééégatives) associgatives) associgatives) associgatives) associééééeseseses àààà chacun de ces choix?chacun de ces choix?chacun de ces choix?chacun de ces choix? •••• quel fut le choix de la personne (ou du centre) ? quelle dquel fut le choix de la personne (ou du centre) ? quelle dquel fut le choix de la personne (ou du centre) ? quelle dquel fut le choix de la personne (ou du centre) ? quelle d éééécision a-t-elle prise, quelle action a-t-elle poscision a-t-elle prise, quelle action a-t-elle poscision a-t-elle prise, quelle action a-t-elle poscision a-t-elle prise, quelle action a-t-elle poséééée, quele, quele, quele, quel comportement a-t-elle adoptcomportement a-t-elle adoptcomportement a-t-elle adoptcomportement a-t-elle adoptéééé ???? •••• quelles ontquelles ontquelles ontquelles ont ééééttttéééé les consles consles consles consééééquences de cette dquences de cette dquences de cette dquences de cette déééécision pour chacune des personnes impliqucision pour chacune des personnes impliqucision pour chacune des personnes impliqucision pour chacune des personnes impliqu éééées ? pour l'organisme ?es ? pour l'organisme ?es ? pour l'organisme ?es ? pour l'organisme ? •••• quels sentiments la situation leur a-t-elle fait vivre ?quels sentiments la situation leur a-t-elle fait vivre ?quels sentiments la situation leur a-t-elle fait vivre ?quels sentiments la situation leur a-t-elle fait vivre ?
  18. 18. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015)
  19. 19. 19Source : CARDON, Dominique (2010). La d émocratie Internet. Promesses et limites. Éditions Seuil, p.43. La notion dLa notion dLa notion dLa notion d’’’’espace public change!espace public change!espace public change!espace public change! 4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public4 formes de prise de parole en public Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!Des connaissances utiles!
  20. 20. 2015-6- 11 Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux questions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantesquestions de femmes et intervenantes participantes àà PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014PraTIC communautaires 2010-2014 Enjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociaux EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééconomiquesconomiquesconomiquesconomiques EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux politiquespolitiquespolitiquespolitiques EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiquesthiquesthiquesthiques
  21. 21. 21 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. L1. L1. L1. L’’’’INTERVENTION SOCIALEINTERVENTION SOCIALEINTERVENTION SOCIALEINTERVENTION SOCIALE • Peut-on faire de l’intervention socialeintervention socialeintervention socialeintervention sociale par le biais des outils Web ? Quelles balises pour l’intervention ? • Quelles sont les limites des formations en ligneformations en ligneformations en ligneformations en ligne ? Comment concevoir un atelier en ligne, un site Web qui fonctionne ? Comment développer le sens critique via le Web ? • Comment continuer à briser lbriser lbriser lbriser l’’’’isolementisolementisolementisolement si le canal devient virtuelvirtuelvirtuelvirtuel ? Enjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociaux Bloc III
  22. 22. 22 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. LIENS AVEC LA POPULATION2. LIENS AVEC LA POPULATION2. LIENS AVEC LA POPULATION2. LIENS AVEC LA POPULATION • Comprendre comment le Web peut-il nous aider à mieux fairemieux fairemieux fairemieux faire connaconnaconnaconnaîîîître notre missiontre notre missiontre notre missiontre notre mission ? Comment développer les moyens pour faire connaître et promouvoir les services de notre organisme par l'intermédiaire des outils ? • Quel accaccaccaccèèèès aux TICs aux TICs aux TICs aux TIC pour les personnes en situation desituation desituation desituation de pauvretpauvretpauvretpauvretéééé ? • Les forums de discussionforums de discussionforums de discussionforums de discussion sur le Web sont-ils toujours un atoutun atoutun atoutun atout ? Enjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociaux Bloc III
  23. 23. 23 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES :QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES : 3. LIENS AVEC NOS MEMBRES3. LIENS AVEC NOS MEMBRES3. LIENS AVEC NOS MEMBRES3. LIENS AVEC NOS MEMBRES • L’usage de ces outils Web comporte-t-il des avantages et desavantages et desavantages et desavantages et des inconvinconvinconvinconvéééénients pour la vie associativenients pour la vie associativenients pour la vie associativenients pour la vie associative de notre groupe ? • Devrait-on inscrire l'organisme sur Facebookl'organisme sur Facebookl'organisme sur Facebookl'organisme sur Facebook afin de rejoindre le plus de membres possibles et faire la promotion des activités de l'organisme ? • DDDDéééécalage gcalage gcalage gcalage géééénnnnéééérationnelrationnelrationnelrationnel : Nos membres plus âgées et/ou moins à l'aise avec la technologie se sentiraient-elles laissées pour compte ? • Consultation-dConsultation-dConsultation-dConsultation-déééémocratiemocratiemocratiemocratie : Comment faire pour m'assurer que j'ai l'avis de toutes mes membres via le Web et non pas juste d'une personne d'un groupe ? Enjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociauxEnjeux sociaux Bloc III
  24. 24. 24 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. BUDGET DE L1. BUDGET DE L1. BUDGET DE L1. BUDGET DE L’’’’ORGANISMEORGANISMEORGANISMEORGANISME • Peut-on faire des ééééconomies de temps, dconomies de temps, dconomies de temps, dconomies de temps, d’’’’argentargentargentargent avec le Web ? • Quels sont les coles coles coles coûûûûts relits relits relits reliééééssss àààà l'utilisationl'utilisationl'utilisationl'utilisation des médias sociaux ? Est-ce que cela réduit réellement les coûts des publicitpublicitpublicitpublicitééééssss ? Difficultés de publication dans les médias communautaires ? DDDDéééélaislaislaislais des publications ? Réduction des coûts des envoisenvoisenvoisenvois postauxpostauxpostauxpostaux ? • Vu la grandeur du territoirela grandeur du territoirela grandeur du territoirela grandeur du territoire peut-on communiquer efficacement ? • Comment trouver des subventionstrouver des subventionstrouver des subventionstrouver des subventions pour permettre le développement de notre organisme ? EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééconomiquesconomiquesconomiquesconomiques Bloc III
  25. 25. 25 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. ALTERNATIVES2. ALTERNATIVES2. ALTERNATIVES2. ALTERNATIVES • Y a-t-il moyen de faire des campagnes de financement efficacecampagnes de financement efficacecampagnes de financement efficacecampagnes de financement efficaces via les outils Web ? • Que sont les logiciels libreslogiciels libreslogiciels libreslogiciels libres ? Le partage de logicielpartage de logicielpartage de logicielpartage de logiciel, donc économie pour l'organisme ? 3. ORGANISATION DU TRAVAIL3. ORGANISATION DU TRAVAIL3. ORGANISATION DU TRAVAIL3. ORGANISATION DU TRAVAIL • Quel temps de travailtemps de travailtemps de travailtemps de travail consacré à sa mise à jour ? • Je représente un organisme communautaire qui s’est inscrit récemment à des réseaux sociaux tels que Twitter et Facebook. Nous souhaitons évaluer la pertinence d’investir du tempsinvestir du tempsinvestir du tempsinvestir du temps à ce type de ressources pour un organisme communautaire qui a peu de ressources. EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééconomiquesconomiquesconomiquesconomiques Bloc III
  26. 26. 26 COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :COMMENTAIRES :COMMENTAIRES : • Cela me semble intintintintééééressant, mais paressant, mais paressant, mais paressant, mais paSSSS une prioritune prioritune prioritune prioritéééé! • Pas d'intérêt QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1. GOUVERNANCE INTERNE1. GOUVERNANCE INTERNE1. GOUVERNANCE INTERNE1. GOUVERNANCE INTERNE • Est-ce que notre groupe peut avoir plus de pouvoirplus de pouvoirplus de pouvoirplus de pouvoir ? • Peut-on favoriser la ddddéééémocratiemocratiemocratiemocratie àààà llll’’’’intintintintéééérieur de notre grouprieur de notre grouprieur de notre grouprieur de notre groupe ? Enjeux politiquesEnjeux politiquesEnjeux politiquesEnjeux politiques Bloc III
  27. 27. 27 2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE2. ACTION PUBLIQUE • Quels sont les avantages et inconvénients à mobiliser et organiser unemobiliser et organiser unemobiliser et organiser unemobiliser et organiser une action collectiveaction collectiveaction collectiveaction collective via le Web ? Quel est le meilleur moyen de mobiliser la population avec ce type d’outils ? Quelle est l'utilitutilitutilitutilitéééé d'un blogued'un blogued'un blogued'un blogue pour un organisme comme le nôtre, comme outil de mobilisation ? Faire signer des pétitions et faire des j'aime sur certains sujets, est-ce que cela peutcela peutcela peutcela peut vraiment changer la monde ?vraiment changer la monde ?vraiment changer la monde ?vraiment changer la monde ?...... • L'accès à la classe politique, le pouvoir acquis par Internetpouvoir acquis par Internetpouvoir acquis par Internetpouvoir acquis par Internet est-il réel ? • Qu'est-ce que la sociQu'est-ce que la sociQu'est-ce que la sociQu'est-ce que la sociééééttttéééé de l'information et des savoirs ?de l'information et des savoirs ?de l'information et des savoirs ?de l'information et des savoirs ? La société de l'information et du savoir passe-t-elle par Facebook ? Quelle est la placela placela placela place des femmes au sein de la socides femmes au sein de la socides femmes au sein de la socides femmes au sein de la sociééééttttéééé de l'informationde l'informationde l'informationde l'information (celle qu'on ne nous donne pas vs. celle qu'on choisirait de ne pas prendre) ? Enjeux politiquesEnjeux politiquesEnjeux politiquesEnjeux politiques Bloc III
  28. 28. 28 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 1.1.1.1. ÉÉÉÉCRIRE SUR LES MCRIRE SUR LES MCRIRE SUR LES MCRIRE SUR LES MÉÉÉÉDIAS SOCIAUXDIAS SOCIAUXDIAS SOCIAUXDIAS SOCIAUX QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ?QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ?QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ?QUELLES INFORMATIONS TRANSMETTRE ? • Quelles sont les informationsinformationsinformationsinformations que nous pouvons transmettretransmettretransmettretransmettre sur Facebook, Twitter, notre site Web, etc. ? – Quelles limiteslimiteslimiteslimites à respecter dans la diffusion de l’information ? Quels sont les dangersdangersdangersdangers ? – ÀÀÀÀ qui appartientqui appartientqui appartientqui appartient le contenu transmis sur Facebook, Twitter, etc. ? • Sur Facebook, par exemple, il faut décider de qui on accepte les demandes d'amitié, sans vraiment savoir de quel individu ou de quel groupe il s'agit. Or, il est souvent très fastidieux de faire les recherches approprifastidieux de faire les recherches approprifastidieux de faire les recherches approprifastidieux de faire les recherches appropriééééeseseses pour mieux connaître les organismes ou les individus en question. Les commentaires ncommentaires ncommentaires ncommentaires néééégatifsgatifsgatifsgatifs sur le babillard sont également compliqucompliqucompliqucompliquééééssss àààà ggggéééérerrerrerrer. EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiquesthiquesthiquesthiques Bloc III
  29. 29. 29 QUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRESQUESTIONS DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES 2. CODES2. CODES2. CODES2. CODES ÉÉÉÉTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DÉÉÉÉONTOLOGIQUEONTOLOGIQUEONTOLOGIQUEONTOLOGIQUE • Comment ne pas franchir la ligne entre vie personnelle etvie personnelle etvie personnelle etvie personnelle et professionnelleprofessionnelleprofessionnelleprofessionnelle ? • Les propos tenuspropos tenuspropos tenuspropos tenus par les membres sont-ils endossendossendossendossééééssss automatiquement par lautomatiquement par lautomatiquement par lautomatiquement par l’’’’organismeorganismeorganismeorganisme ? • Possibilité de faire revivre à des femmes des expexpexpexpéééériencesriencesriencesriences traumatisantestraumatisantestraumatisantestraumatisantes (un trolltrolltrolltroll qui mettrait un lien vers l'image d'un foetus par exemple). Comment se prémunir des masculinistesmasculinistesmasculinistesmasculinistes ? • Comment se protse protse protse protéééégergergerger ? EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiquesthiquesthiquesthiques Bloc III
  30. 30. 30 2. CODES2. CODES2. CODES2. CODES ÉÉÉÉTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DTHIQUE ET DÉÉÉÉONTOLOGIQUE (suite)ONTOLOGIQUE (suite)ONTOLOGIQUE (suite)ONTOLOGIQUE (suite) CONFIDENTIALITCONFIDENTIALITCONFIDENTIALITCONFIDENTIALITÉÉÉÉ ET RESPONSABILITET RESPONSABILITET RESPONSABILITET RESPONSABILITÉÉÉÉ • ConfidentialitConfidentialitConfidentialitConfidentialitéééé des membresdes membresdes membresdes membres : règles à suivre... Nous sommes préoccupées si conflit existerait entre la clause de confidentialit é et l'objectif premier de Facebook. Réflexion sur la confidentialitconfidentialitconfidentialitconfidentialitéééé dans lesdans lesdans lesdans les ééééchangeschangeschangeschanges et dans les messages transmis, ex. : écrire sur le « mur » Facebook d’une personne ou en privé ? • On se questionne beaucoup sur la pertinence de Facebook pour y inscrire les organismes... quelques histoires d’horreur sur le bitchagebitchagebitchagebitchage qui se fait et sur les problèmes de confidentialité que doit gérer le groupe après • Nous devons aussi savoir quels enjeux il y a au niveau de la confidentialitconfidentialitconfidentialitconfidentialitéééé et du contenu possible.et du contenu possible.et du contenu possible.et du contenu possible. Par exemple, utilisation d'un logiciel de statistiques par un serveurlogiciel de statistiques par un serveurlogiciel de statistiques par un serveurlogiciel de statistiques par un serveur (confidentialité et responsabilités) EnjeuxEnjeuxEnjeuxEnjeux ééééthiquesthiquesthiquesthiques Bloc III
  31. 31. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) DDDDDDDDÉÉMARCHE DE RMARCHE DE RMARCHE DE RMARCHE DE RMARCHE DE RMARCHE DE RMARCHE DE RMARCHE DE RÉÉSOLUTION DE PROBLSOLUTION DE PROBLSOLUTION DE PROBLSOLUTION DE PROBLSOLUTION DE PROBLSOLUTION DE PROBLSOLUTION DE PROBLSOLUTION DE PROBLÈÈMEMEMEMEMEMEMEME ÉÉ-TIC !-TIC !-TIC !-TIC !-TIC !-TIC !-TIC !-TIC ! Membre(s) dMembre(s) dMembre(s) dMembre(s) dMembre(s) dMembre(s) dMembre(s) dMembre(s) déécri(ven)t une situation dcri(ven)t une situation dcri(ven)t une situation dcri(ven)t une situation dcri(ven)t une situation dcri(ven)t une situation dcri(ven)t une situation dcri(ven)t une situation dʼʼusage de TICusage de TICusage de TICusage de TICusage de TICusage de TICusage de TICusage de TIC 1.1.1.1.1.1.1.1. QUELLES SONT LES ZONESQUELLES SONT LES ZONESQUELLES SONT LES ZONESQUELLES SONT LES ZONESQUELLES SONT LES ZONESQUELLES SONT LES ZONESQUELLES SONT LES ZONESQUELLES SONT LES ZONES ÀÀ RISQUERISQUERISQUERISQUERISQUERISQUERISQUERISQUE ÉÉTHIQUE ?THIQUE ?THIQUE ?THIQUE ?THIQUE ?THIQUE ?THIQUE ?THIQUE ? ● quelsquelsquelsquels étaient les enjeux de la situation ? qu 'est-ce que la situation avait de dtaient les enjeux de la situation ? qu 'est-ce que la situation avait de dtaient les enjeux de la situation ? qu 'est-ce que la situation avait de dtaient les enjeux de la situation ? qu 'est-ce que la situation avait de dérangeant ou laissaitrangeant ou laissaitrangeant ou laissaitrangeant ou laissait craindre ?craindre ?craindre ?craindre ? ● quel tiraillement a vquel tiraillement a vquel tiraillement a vquel tiraillement a vécu la personne au ccu la personne au ccu la personne au ccu la personne au cœur de la situation (celle qui a euur de la situation (celle qui a euur de la situation (celle qui a euur de la situation (celle qui a eu à prendre une dprendre une dprendre une dprendre une décision) oucision) oucision) oucision) ou encore le centre ?encore le centre ?encore le centre ?encore le centre ? ● quels choix s'offraientquels choix s'offraientquels choix s'offraientquels choix s'offraient à elle (ou au centre) en terme de delle (ou au centre) en terme de delle (ou au centre) en terme de delle (ou au centre) en terme de décisions et d'actions ? autrement dit, quelcisions et d'actions ? autrement dit, quelcisions et d'actions ? autrement dit, quelcisions et d'actions ? autrement dit, quel étaittaittaittait le dilemme ?le dilemme ?le dilemme ?le dilemme ? ● quellesquellesquellesquelles étaient les constaient les constaient les constaient les conséquences (quences (quences (quences (à la fois positives et nla fois positives et nla fois positives et nla fois positives et négatives) associgatives) associgatives) associgatives) associéeseseses à chacun de ces choix?chacun de ces choix?chacun de ces choix?chacun de ces choix? ● quel fut le choix de la personne (ou du centre) ? quelle dquel fut le choix de la personne (ou du centre) ? quelle dquel fut le choix de la personne (ou du centre) ? quelle dquel fut le choix de la personne (ou du centre) ? quelle décision a-t-elle prise, quelle action a-t-ellecision a-t-elle prise, quelle action a-t-ellecision a-t-elle prise, quelle action a-t-ellecision a-t-elle prise, quelle action a-t-elle posposposposée, quel comportement a-t-elle adopte, quel comportement a-t-elle adopte, quel comportement a-t-elle adopte, quel comportement a-t-elle adopté ???? ● quelles ontquelles ontquelles ontquelles ont étttté les consles consles consles conséquences de cette dquences de cette dquences de cette dquences de cette décision pour chacune des personnes impliqucision pour chacune des personnes impliqucision pour chacune des personnes impliqucision pour chacune des personnes impliquées ? poures ? poures ? poures ? pour l'organisme ?l'organisme ?l'organisme ?l'organisme ? ● quels sentiments la situation leur a-t-elle fait vivre ?quels sentiments la situation leur a-t-elle fait vivre ?quels sentiments la situation leur a-t-elle fait vivre ?quels sentiments la situation leur a-t-elle fait vivre ? 2. VOTRE DISCUSSION EN ATELIER M2. VOTRE DISCUSSION EN ATELIER M2. VOTRE DISCUSSION EN ATELIER M2. VOTRE DISCUSSION EN ATELIER MÈNE-T-ELLENE-T-ELLENE-T-ELLENE-T-ELLE À DE NOUVELLES PISTES DE SOLUTION OU PRISE DE POSITIONDE NOUVELLES PISTES DE SOLUTION OU PRISE DE POSITIONDE NOUVELLES PISTES DE SOLUTION OU PRISE DE POSITIONDE NOUVELLES PISTES DE SOLUTION OU PRISE DE POSITION DIFFDIFFDIFFDIFFÉRENTE ?RENTE ?RENTE ?RENTE ? Ateliers de petits groupes (45 min)Ateliers de petits groupes (45 min)Ateliers de petits groupes (45 min)Ateliers de petits groupes (45 min)Ateliers de petits groupes (45 min)Ateliers de petits groupes (45 min)Ateliers de petits groupes (45 min)Ateliers de petits groupes (45 min) vos PraTIC et dvos PraTIC et dvos PraTIC et dvos PraTIC et dvos PraTIC et dvos PraTIC et dvos PraTIC et dvos PraTIC et dééééééééfisfisfisfisfisfisfisfis ééééééééthiques!thiques!thiques!thiques!thiques!thiques!thiques!thiques!
  32. 32. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) ZonesZonesZonesZones àààà risquerisquerisquerisque Pistes de solutionsPistes de solutionsPistes de solutionsPistes de solutions NB: Prise de notes via google Drive?! ou sur papier puis scann ée?! Objectif: projection en pl énière à l’ensemble des personnes participantes
  33. 33. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) ZonesZonesZonesZones àààà risquerisquerisquerisque Pistes de solutionsPistes de solutionsPistes de solutionsPistes de solutions NB: Prise de notes via google Drive?! ou sur papier puis scann ée?! Objectif: projection en pl énière à l’ensemble des personnes participantes
  34. 34. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) Autres notesAutres notesAutres notesAutres notesAutres notesAutres notesAutres notesAutres notes
  35. 35. Sylvie Jochems et Rachel Dupuis, Les TIC et les groupes de femmes, Congr ès de L’R (juin 2015) ● ppt de la présentation ● photocopies : o ppt de la présentation (format notes -3 diapos/page) pour participantes � Vignettes o Grille de délibération éthique pour les ateliers en petits groupes et la pl énière o 1 copie guide de délibération éthique (pour animatrices) DocumentsDocumentsDocumentsDocumentsDocumentsDocumentsDocumentsDocuments

×