Veolia en bref

2 177 vues

Publié le

Veolia en bref (2015)

Publié dans : Économie & finance
0 commentaire
2 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
2 177
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
822
Actions
Partages
0
Téléchargements
13
Commentaires
0
J’aime
2
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Veolia en bref

  1. 1. Veolia en bref Octobre 2015
  2. 2. Veolia Environnement est une société cotée à Euronext Paris et le présent document contient des « déclarations prospectives » (forward-looking statements) au sens des dispositions du U.S. Private Securities Litigation Reform Act de 1995. Ces déclarations ne sont pas des garanties quant à la performance future de la Société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment : les risques liés au développement des activités de Veolia Environnement dans des secteurs très concurrentiels qui nécessitent d'importantes ressources humaines et financières, le risque que des changements dans le prix de l'énergie et le niveau des taxes puissent réduire les bénéfices de Veolia Environnement, le risque que les autorités publiques puissent résilier ou modifier certains des contrats conclus avec Veolia Environnement, le risque que les acquisitions ne produisent pas les bénéfices que Veolia Environnement espère réaliser, les risques liés aux termes et conditions figurant habituellement dans les accords de cession, le risque que le respect des lois environnementales puisse devenir encore plus coûteux à l'avenir, le risque que des fluctuations des taux de change aient une influence négative sur la situation financière de Veolia Environnement telle que reflétée dans ses états financiers avec pour résultat une baisse du cours des actions de Veolia Environnement, le risque que Veolia Environnement puisse voir sa responsabilité environnementale engagée en raison de ses activités passée, présentes et futures, de même que les autres risques décrits dans les documents déposés par Veolia Environnement auprès de l’Autorités des Marchés Financiers. Veolia Environnement n’a pas l’obligation ni ne prend l’engagement de mettre à jour ou réviser les déclarations prospectives. Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement auprès de Veolia Environnement (www.veolia.com) copie des documents déposés par Veolia Environnement auprès de l’Autorités des Marchés Financiers. Ce document contient des indicateurs non strictement comptables (« non GAAP »). Ces indicateurs non GAAP pourraient être définis différemment des indicateurs similaires publiés par d’autres groupes, et ne doivent pas se substituer aux indicateurs préparés en conformité avec les normes IFRS. Données non auditées Disclaimer 2COMPTES ANNUELS 2014
  3. 3. o Un Groupe transformé, en marche vers une croissance rentable et durable o Stratégie et Perspectives Moyen Terme Sommaire
  4. 4. Transformation réussie & Dynamique de croissance retrouvée Un Groupe transformé, en marche vers une croissance rentable et durable COMPTES ANNUELS 2014 4
  5. 5. Bonne dynamique du chiffre d’affaires, à 23 880M€, +4,9% à change constant (+1,6% à pcc) Pour les activités Eau et Propreté : progression de 5,6% à change constant et de +3,3% à périmètre et change constants En Proforma(1), progression de 2,4% à change constant CAFop de 2 164 M€, en hausse de 17,3% à change constant Pour les activités Eau et Propreté : progression à change constant de 13,2% En Proforma(1), hausse de la CAFop de 8,4% à change constant Forte dynamique au Royaume-Uni (Propreté), en Allemagne (réductions de coûts) et aux Etats-Unis (Energie, nouveaux contrats dans l’Eau, déchets toxiques) Croissance à deux chiffres en Asie et au Moyen Orient (nouveaux contrats industriels) Bonne résistance en France, hors effet des charges de restructuration Effet climat négatif sur l’énergie RESOP récurrent en hausse à change constant de 23,2% à 1 108M€ contre 901M€ en 2013 Des résultats 2014 supérieurs aux objectifs de l’année (1/2) 5COMPTES ANNUELS 2014 (1) Hors Dalkia France, avec Dalkia International consolidé en intégration globale sur 12 mois Progression de tous nos indicateurs
  6. 6. Résultat net récurrent part du Groupe en hausse de 79%, à 326M€, contre 182M€(1) en 2013 Résultat net part du Groupe de 246M€ contre une perte de 153M€ en 2013 Très forte hausse du Free Cash Flow net(2) , multiplié par plus de 3, à 330M€ Nouvelle baisse de la Dette Nette de 8 444M€ à 8 311M€ Malgré un effet de change négatif : -390M€ Malgré la non cession du Maroc (-268M€) et le report à 2015 de la cession d’Israël Poursuite de l’amélioration du BFR Remboursement des avances de Veolia à Transdev à hauteur de 156M€ Des résultats 2014 supérieurs aux objectifs de l’année (2/2) 6COMPTES ANNUELS 2014 (1) Résultat net récurrent 2013 corrigé de la réintégration des activités marocaines en activités poursuivies (2) Le free cash flow net avant acquisitions et cessions financières correspond au free cash flow des activités poursuivies ie somme de la capacité d'autofinancement opérationnelle et du remboursement des actifs financiers opérationnelles, des dividendes reçus, de la capacité d'autofinancement financière, de la variation du besoin en fonds de roulement opérationnel moins les investissements industriels nets, les frais financiers cash ainsi que les impôts cash. Il exclut le produit de l’émission de titres super subordonnés à durée indéterminée en euros et en livres sterling pour 1454M€ (y compris coupons versés) en janvier 2013. Progression de tous nos indicateurs
  7. 7. Une dette et des coûts financiers réduits de manière significative 7COMPTES ANNUELS 2014 8,38,4 10,8 14,7 ~8,0 0 5 10 15 2014(2)201320122011 Obj. 2015 (3) EFN de clôture (Md€) Coût de l’EFN(1) (M€) 2014 468 2013 494 2012 597 2011 748 Obj. 2015 (1) Coût EFN retraité : Frais Financiers hors activités non poursuivies et rachat de souches (2) Y compris effet de change négatif de 390M€ (3) A taux de change du 31/12/2014
  8. 8. Des économies de coûts sur la trajectoire annoncée 8COMPTES ANNUELS 2014 142 350 582 750 Objectif 2015 201420132012 Economies brutes cumulées vs. 2011 en M€ 25% 45% 6% 7% 5% 9% 3% Achats Efficacité des organisations Redressement de contrats déficitaires Optimisations techniques SI Réduction charges externes Immobilier 41% 22% 13% 24% Eau Propreté Services à l'Energie Holding Economies brutes 2014 : 232M€
  9. 9. Un seul siège pour Veolia : importantes économies 9COMPTES ANNUELS 2014 720 2014 -50% 2013 1 110 2012 1 326 2011 1 410 Effectifs Une structure de siège moins coûteuse 57M€ d’économies entre 2012 et 2014
  10. 10. Un seul Veolia par pays : simplification et synergies 10COMPTES ANNUELS 2014 Des liens clairs Siège ↔ Pays par fonction • Organisation « miroir » Une gestion des personnels plus homogène Des synergies commerciales réelles • Un seul représentant de Veolia par pays • Des pays « intéressés » à développer les autres métiers - In fine, un seul compte d’exploitation - Le métier « puissant » localement aide le métier en développement • Key account managers en place • Des constructions d’offres multi métiers
  11. 11. Plus de 9 Md€(1) de nouveaux contrats gagnés ou renouvelés en 2014 11 Pour moitié dans les marchés traditionnels du Groupe… SAOC Oman Power & Water Procurement ~ 473 m$ (2) Extension d’une usine de production d’eau potable Nouvelle Orléans, US ~ 95 m€ Traitement des eaux usées Monteria, Colombie assainissement Monteria, Colombie ~ 183 m€ sur 10 ans Production d’eau potable et assainissement Buenos Aires, Argentine ménagères Buenos Aires, Argentine ~ 400 m€ sur 10 ans Collecte des ordures ménagères Hakone, Japon publics de l’eau Hakone, Japon ~ 14 m€ sur 10 ans Gestion complète des services publics de l’eau Singapour ~ 138 m€ sur 6 ans Propreté urbaine Hunter Water, Australie ~ 176 m€ sur 10 ans Exploitation d’usines de production et de traitement d’eau Santiago, Chili 38 m€ sur 8 ans Collecte des ordures ménagères Bassorah, Irak ~ 115m$ Construction et exploitation d’une usine de dessalement d’eau (5 ans) Brent Council, Royaume- Uni – PFI gestion des déchets, ~168 m€ sur 9 ans Nantes, France Modernisation usine d’eau potable ~65 m€ (1) CA construction + CA exploitation cumulé sur la durée des contrats (2) CA construction pour l’extension d’une usine existante (BOO gagné en 2007). Contrat par ailleurs prolongé de 6 ans.
  12. 12. Plus de 9 Md€(1) de nouveaux contrats gagnés ou renouvelés en 2014 12 Tangshan Iron & Steel, Chine 390 m€ sur 30 ans Traitement des eaux industrielles BP Khazzan, OmanBP Khazzan, Oman Pétrole ~ 50m€ Usine de traitement des eaux et exploitation pendant 5 ans Novartis, Bâle, Suisse Economie Circulaire , ~ 925m€ sur 10 ans Offre intégrée pour l’industrie pharmaceutique Shell Carmon Creek, Sables bitumineux Shell Carmon Creek, Production d’eaux recyclées pour injection de vapeur – Sables bitumineux EcoPetrol America, Pétrole Colombie ~56 m€ Solutions complexes de traitement d’eau Hongwon, Corée du Sud ~ 150 m€ sur 10 ans Performance énergétique Papier Arsenal syrien, Royaume Uni Destruction des déchets dangereux (armes chimiques) … et pour moitié dans les marchés de rupture: pétrole et gaz, économie circulaire, pollutions difficiles, démantèlement, solutions innovantes pour les villes RATP, FranceRATP, France Démantèlement et recyclage des rames du RER A Grand Lyon, France DSP eau potable + smart solutions en partenariat avec IBM ~ 660 m€ - 8 ans FPCC, Taiwan – Pétrole pétrochimique FPCC, Taiwan – Pétrole ~ 15 m€ Traitement et recyclage d’eaux usées et de la plus grande usine pétrochimique Anglogold Ashanti, Ghana traitement des eaux Anglogold Ashanti, Ghana 1er contrat minier d’opération en Afrique - Optimisation et exploitation de l’usine de traitement des eaux DC Water, Washington, USA 12 m$ Modèle urbain innovant Merrit & Fort Saint James, Canada ~ 1,1 Md€ sur 30 ans Exploitation de 2 centrales biomasse (1) CA construction + CA exploitation cumulé sur la durée des contrats Nestlé, Mexico – Agro-alim. autonome en eau (octobre 2014) Nestlé, Mexico – Agro-alim. 1ère unité industrielle de produits laitiers totalement autonome en eau (octobre 2014)
  13. 13. Guidance 2015 13 Croissance du Chiffre d’affaires Nouvelle croissance de l’EBITDA et du Résultat opérationnel courant Poursuite des bonnes performances opérationnelles Effet des économies de coûts : poursuite de l’exécution du plan à 750M€ d’économies Poursuite de la maîtrise des capex Objectif 2015 confirmé : couverture du dividende et du coupon de l’hybride par le résultat net courant et payé par le Free Cash Flow hors cessions financières nettes Maîtrise de l’endettement financier net Solide confiance pour l’exercice
  14. 14. Politique de distribution 14 Dividende 2015 au titre de 2014 de 0,70€ par action payé en cash Dividende 2016 Au moins égal à celui de 2015
  15. 15. Perspectives Moyen Terme Stratégie et Perspectives Moyen Terme COMPTES ANNUELS 2014 15
  16. 16. Objectifs 2015 16 L’année 2015 sera consacrée à : • Parfaire l’exécution du plan de Transformation 2012/2015 • Construire un nouveau plan stratégique (2016-2018) qui aura deux volets: → Poursuite de l’amélioration de l’efficacité Rendement des actifs industriels et optimisation de leurs coûts Achats → Mise en œuvre d’une croissance rentable Objectifs pour 2016-2018 dans la conjoncture actuelle : CA +3%/an & EBITDA +5% /an Maintien de la dette nette autour de 8Mds€ Investor Day le 14 décembre 2015 pour détailler ce nouveau plan stratégique avec ses objectifs chiffrés
  17. 17. La dynamique des marchés de Veolia 17 De nombreuses opportunités de développement rentables : A hiérarchiser o Selon les priorités stratégiques du Groupe o Selon le niveau des risques de chaque projet o Selon le niveau de rentabilité attendue (TRI, ROCE à 3 ans, Payback) 10% 35%55% France Europe Reste du Monde 40% 60% Marché municipal Marché industriel
  18. 18. Le marché municipal 18 Le marché municipal : 3 segments • Exploitation avec investissements importants ou « Concession » • Exploitation sans investissement significatif ou « Exploitation pure» (modèle classique ou contrat de performance) • « Ingénierie/Construction » sans investissement Une politique différenciée par segment • « Ingénierie/Construction » sans investissement • La « crème de la crème » financée par le Groupe • La « crème » montée sur le modèle Assetco / Opco • Pour les contrats sans investissement : critère de sélection sur le niveau d’Ebitda Répartition géographique des nouveaux projets municipaux : • France : 10% • Europe : 50 % (dont PECO 25 %) • Reste du Monde : 40%
  19. 19. Municipal – modèles traditionnels 19 • Des besoins toujours croissants d’accès à l’eau potable et à l’assainissement ou de modernisation des infrastructures et des services, notamment en Europe Centrale et Orientale, Amérique du Nord, Amérique Latine, Afrique… • Un contexte réglementaire qui favorise le développement des réseaux de chaleur et des solutions de traitement et de recyclage des déchets • Des besoins orientés vers la recherche de solutions techniques fiables, une qualité de service et une efficacité opérationnelle maximales • Conception, Construction d’infrastructures Eau/ Propreté/ Energie • Contrats de service avec différents niveaux d’engagement et modèles de rémunération associés : opération et maintenance, affermage, concession • Offres intégrées Construction et Exploitation (BOT, DBO) • Portefeuille très large de technologies (traitement de tous types d’eaux et de déchets, recyclage, re-use, valorisation matière et énergie, supervision d’installations, etc.), et de savoir-faire • Capacité à développer des solutions techniques et services innovants dans les 3 métiers Eau, Propreté, Energie • Capacité d’ingénierie contractuelle et financière • Intégration au cœur des territoires avec des implantations opérationnelles fortes et durables • Réseau mondial permettant le partage des meilleures pratiques Un marché qui reste porteur Offre Veolia adaptée aux besoins Positionnement différentiant Un portefeuille qui résiste et s’étend Contrat avec le Conseil de Telford & Wrekin au UK Contrat de services pour la gestion des déchets- durée 24 ans (octobre 2013) Ville de las Condes Chili Renouvellement du contrat de services de collecte des OM (mars 2014) Nouvelle Orléans, Etats Unis Renouvellement du contrat de traitement d’eaux usées (4ème trimestre 2014) Communauté d’agglomération Montpellier, France Renouvellement des contrats de collecte et de traitement des eaux usées (3ème trimestre 2014) Kanagawa Prefecture, Japon Contrat portant sur l’ensemble des activités du cycle de l’eau pour la ville, premier contrat de gestion intégrale d’un service d’eau au Japon (janvier 2014) Az Zour, Koweit Construction de l'usine de dessalement d'eau de mer en partenariat avec Hyundai Heavy Industries (janvier 2014) Hunter Water Australie Contrat de services pour la distribution d’eau potable (juillet 2014)
  20. 20. Municipal – Solutions innovantes pour les villes 20 Un marché en mutation Offre Veolia adaptée aux besoins Positionnement différentiant Veolia est à l’avant-garde DC Water, Etats Unis Amélioration de la gestion de l’eau, mise en œuvre d’améliorations opérationnelles, avec partage de la valeur créée (juin 2014) Lyon, France Renouvellement de la DSP eau potable + smart solutions en partenariat avec IBM (novembre 2014) Dans de nombreuses géographies, les besoins des villes évoluent vers : − Besoins de financement pour maintenir, renouveler et améliorer les infrastructures − Maîtrise des coûts / prix des services − Maintien ou croissance de l’emploi, et développement de l’expertise locale − Accès aux innovations différenciantes − Accès à des compétences et de l’expertise Ces nouveaux besoins font émerger de nouveaux modèles de coopération avec les villes, porteurs d’opportunités pour Veolia Montages financiers de type AssetCo/OpCo : financement assuré majoritairement (typiquement 80%) par un partenaire avec effet de levier (AssetCo), opération Veolia (OpCo) Contrats de performance avec partage de la valeur – exemple « Peer Performance Solutions » aux USA (New- York, Pittsburgh, Washington DC, …) Offre à forte valeur ajoutée (technique ou opérationnelle) sur une partie seulement de la chaine du valeur du client (service client, réseaux intelligents, compteurs intelligents…) Capacité à combiner une expertise d’opérateur dans l’Eau, la Propreté, l’Energie (références dans le monde entier), à des compétences d’ingénierie et de conseil Capacité à attirer des partenaires et investisseurs sur des projets capitalistiques De Kalb County, Géorgie, Etats-Unis Identification d’économies de coûts et de leviers d’amélioration de la qualité du service (mars 2014) Tidworth, Royaume-Uni Déploiement d’une solution automatisée de gestion de l’eau, en partenariat avec IBM (nov. 2014) Energy Savings Centers • En support aux contrats de performance énergétique (Bruxelles, Stockholm, Dubai, Madrid, Dublin…) • Base de plateformes numériques pour Veolia Partenariat IBM-Veolia • Solution « Smarter Water » permettant la meilleure utilisation du Big Data autour d’une plateforme de supervision assurant l’intégration et l’optimisation de l’analyse de l’ensemble des données liées à la gestion de l’eau • Objectif : contribuer à une meilleure efficacité de la gestion de l’eau des communes, une réduction des gaspillages, un contrôle renforcé des coûts Pays-Bas Acquisition du 3ème réseau de chaleur le plus important du pays en montage AssetCo/ OpCo (mars 2014)
  21. 21. Le marché industriel : Les opportunités sélectionnées 21 Pétrole et Gaz Industrie Minière Economie circulaire Agro- alimentaire Démantè- lement Pollutions difficiles • Upstream :besoins croissants en eau pour augmenter les rendements et l’extraction non conv. • Downstream : impératifs réglementaires et opérationnels de traitement des déchets dangereux • Pressions réglementaire et politique • Vers le remplacement de la propriété par l’usage • Rareté des ressources et volatilité des prix TENDANCES GEOGRAPHIES Amérique du Nord, Moyen Orient, Amérique Latine (Brésil, Equateur, Mexique), Asie, Australie Afrique , Amérique Latine, Australie, Asie Europe, Amérique du Nord, Australie, Amérique Latine , Asie Europe, Amérique du Nord, Asie Europe, Amérique du Nord, Australie, Asie Europe, Amérique du Nord, Asie, Australie • 2ème industrie la plus consommatrice d’eau • 70% des projets miniers dans régions en stress hydrique • Croissance rapide de la population mondiale, notamment dans les régions en stress, • Pression des consommateurs (CSR) •Désaffectation de plateformes pétrolières, des trains, des navires ; fin de vie des réacteurs nucléaires ; délocalisation des raffineries • Changement de cycle industriel dans pays matures • Pressions réglementaires , politique et des populations Marché 2020 (Md€) 20 10 5 30 14 Ambition 2020 (CA, Md€) ~3,5 ~1,2 ~0,4 ~1,6 ~3,8 ~1,4 Veolia en 2014 (CA, Md€) 1,6 0,8 0,1 1,1 2,5 0,820 Répartition géographique des nouveaux projets industriels France 10 % Europe 25 % Reste du Monde 65 %
  22. 22. Les marchés de rupture Industrie du Pétrole et du Gaz 22 • Des partenariats de qualité signés sur l’ensemble de la chaîne de valeur des clients et toutes les géographies *EOR = Enhanced Oil Recovery (dopage de puits de pétrole classiques, notamment en fin de vie) Veolia consolide sa position de leader Upstream • Croissance et complexification de l’extraction – Développement dans des régions isolées – Croissance des techniques d’extraction intensives en eau (non conventionnelles et EOR*) dans des régions à stress hydrique • Pression du public et réglementaire croissante vis-à-vis des impacts environnementaux Downstream • Croissance des capacités de raffinage (Afrique, MEA, Latam), dynamisme des activités pétrochimiques (US) • Besoins d’optimisation/ d’excellence opérationnelle et réglementation porteuse dans les pays matures Maximisation de la disponibilité des actifs du client Economie Circulaire : maximisation de la récupération matière et eau, solutions mobiles License to operate Réduction des coûts et des risques Portefeuille de technologies inégalé dans l’industrie : −Upstream - traitement des eaux d’injection (dé-sulfatation, osmose inverse), des eaux produites (évapo-concentration-HPD, système ROSS- membranes céramiques pour EOR* ; OPUS-prétraitement et séparation) −Downstream - traitement des effluents (Biosep, Actiflo, Multiflo,etc.), ZLD** (évapo-concentration, recyclage eaux et boues, etc.), eaux de refroidissement, systèmes de nettoyage robotisé des cuves, etc. L’exploitation, élément de fiabilité et de différenciation Réseau global Tendances marché favorables Veolia adapte ses offres aux besoins Positionnement différentiant Shell Carmon Creek, USA Production d’eaux recyclées pour injection de vapeur – Sables bitumineux (signature déc. 2013, lancement projet 1er tr. 2014) BP Khazzan, Oman Production d’eau pour la production de gaz, gaz de réservoir étanche (juin 2014) Raffinerie Refap Valorisation de boues huileuses (contrat signé en 2013, début des opérations 2014) Ecopetrol, Colombia Production d’eau Extraction de pétrole (mai 2014) FPCC, Taiwan Traitement et recyclage d’eaux usées et de la plus grande usine pétrochimique (mars 2014) ** ZLD = Zero Liquid Discharge
  23. 23. Les marchés de rupture Industrie des Mines et Métaux 23 Les Mines, secteur industriel majeur, très dépendant de la disponibilité et de la qualité de la ressource en eau Développement de nouvelles mines dans des zones à stress hydrique (ex : Chili, Australie) Pression sur les marges due à une baisse des prix des matières premières et à des coûts d’extraction croissants Pression du public et réglementaire croissante vis-à-vis des impacts environnementaux; focus des sociétés minières sur les exigences de conformité Exigence de création de valeur à court terme Amélioration de la performance opérationnelle : approvisionnement en eau, optimisation des consommations d’eau et d’énergie, services d’excellence Maximisation des rendements (ex : récupération des métaux précieux des tailing ponds) Solutions pour les communautés voisines Optimisation des coûts d’investissement Réduction des risques (ex : pollution de sols) Large gamme de technologies −Dessalement, procédés de production (évapo-concentration- cristallisation), traitement des eaux de tailing ponds, récupération et valorisation des métaux, traitement et réutilisation des eaux extraites, traitement des effluents, (cyanure,métaux lourds), technologies ZLD*, etc Offres intégrées Eau/Energie/Déchets ; Equipement & Service Réseau global Compétences dans l’industrie et avec les villes Tendances marché favorables Veolia adapte ses offres aux besoins Positionnement différentiant Expansion vers de nouvelles géographies: Afrique * ZLD = Zero Liquid Discharge Tangshan Iron & Steel, Chine Usines de traitement des eaux usées (octobre 2014) AngloGold Ashanti, Ghana 1ER contrat minier d’opération en Afrique Optimisation et exploitation de l’usine de traitement des eaux (décembre 2014)
  24. 24. Les marchés de rupture Industrie Agroalimentaire 24 Première industrie dans le monde (13% du chiffre d’affaires industriel mondial), avec une empreinte dans toutes les zones géographiques Un des seuls marchés industriels en croissance chaque année Des besoins croissants en : – Qualité et sécurité des produits – Réputation & « green image » – Performance économique et opérationnelle – Accès au marché rapide dans les pays émergents Amélioration de la performance opérationnelle, notamment via l’optimisation des ressources Augmentation des rendements et création de nouvelles sources de revenus (ex : Waste to Energy) Construction et opération des usines dans les pays émergents Portefeuille de technologies (méthanisation : Biothane, codigestion : Biomet, traitement des eaux de boissons : PurBev de Berkefeld, traitement compact et à haute performance des eaux de process et effluents : Anox Kaldnes MBBR*, Actiflo,…etc.) et de services complets Capacité unique de Veolia à proposer une offre globale (eau + déchets + énergie) Tendances marché favorables Offre Veolia adaptée aux besoins Positionnement différentiant Diversifier, innover, et partager la valeur créée *MBBR : Moving Bed Bio Reactor Hershey Chocolate’s world, Chine Gestion d’eaux industrielles (3ème trimestre 2014) Findus, Suède Partage de la création de valeur générée par une gestion optimisée des ressources (Eau, Déchets, Energie), associé à’un contrat d’exploitation et maintenance (mai 2013) Danone, St-Just Chaleyssin Partage de la création de valeur générée par une gestion optimisée des ressources (Eau, Déchets, Energie), associé à un contrat d’’exploitation et maintenance d’une station de traitement des eaux usées (décembre 2014) Nestlé, México Dans une zone en fort stress hydrique, 1ère unité industrielle de produits laitiers totalement autonome en eau. Celle-ci est produite à partir du lait par osmose inverse et autres technologies de recyclage des eaux de process (octobre 2014)
  25. 25. Les marchés de rupture Démantèlement 25 Augmentation du nombre d'installations industrielles et d'équipements devenant obsolètes, et présentant un risque de contamination (amiante, huile, produits chimiques, etc.) une fois hors service → Equipements mobiles : • Avions (marchés Europe/USA en croissance), • Navires • Plateformes pétrolières (ex : Europe du Nord) • Trains (amiante) → Installations industrielles • Centrale électriques (charbon, nucléaire) • Autres sites industriels (raffineries…) Traitement des déchets – y compris déchets dangereux Recyclage permettant la maximisation de la valeur des actifs Minimisation des risques sécurité et environnementaux Tendances marché favorables Offre Veolia adaptée aux besoins Positionnement différentiant Des contrats prometteurs Compétences et technologies reconnues et pointues en décontamination des sols,(GRS-Valtech), caractérisation, gestion, traitement et recyclage des déchets et gestion des pollutions dangereuses (nucléaire, amiante…) Présence sur l’ensemble de la chaîne de valeur – jusqu’au contrôle total de l'aval : traçabilité et responsabilité sur les déchets Marine Nationale, France Démantèlement des navires Jeanne d’Arc et Colbert Démantèlement de sous- marins (juillet 2014) YME, Norvège Démantèlement d’une plateforme pétrolière (juillet 2014) RATP, France Démantèlement et recyclage des rames du RER A (mai 2014)
  26. 26. Les marchés de rupture Economie Circulaire 26 Potentiel considérable de création de valeur attendue d’une économie plus circulaire : seuls ¼ des déchets produits dans le monde aujourd’hui sont valorisés Des besoins croissants dans le monde entier, favorisés par des réglementations incitatives, particulièrement dans les pays matures –Alternatives à la mise en décharge des déchets –Rareté de certaines matières premières et efficacité –Réputation & Développement durable –Emploi local & attractivité des territoires Gestion des ressources pour soutenir des modes de production et de consommation plus sobres –Boucles locales de ressources / offres intégrées pour les industriels et les éco-parcs –Economie fonctionnelle (ex : location de solvants) –Réduction de la consommation de ressources (efficacité énergétique, sensibilisation des citoyens) –Recyclage - matières et combustibles Portefeuille de technologies (tri séquentiel automatique, récupération des métaux précieux, recyclage des cartes électroniques, recyclage de plastiques de qualité alimentaire, récupération de solvants, digestion anaérobie/ méthanisation, technologies ZLD dans l’eau…) et de services intégrés (reverse logistics, traçage, tri, traitement, valorisation) Expertise de Veolia dans de nombreuses industries (pétrole, mines, agroalimentaire,…) et dans le municipal Capacité unique de Veolia à proposer une offre globale (eau + matières / déchets + énergie) sur mesure Tendances marché favorables Offre Veolia adaptée aux besoins Positionnement différentiant Des réussites exemplaires Eco Mobilier, France Collecte et valorisation des déchets de l'ameublement (2ème trimestre 2014) Tsugaru – Takeei, Japon Performance énergétique Biomasse (décembre 2014) Hongwon, Corée du Sud Performance énergétique Papier (3ème trimestre 2014) Novartis, Europe Mise en œuvre de procédés novateurs en matière d’efficacité énergétique et de traitement des déchets spéciaux : exploitation du plus grand centre européen de distillation de solvants pour recyclage en production, optimisation du mix énergétique (février 2014) Castorama, France Conception d’une farine de bois et plastiques recyclés pouvant être utilisée de manière industrielle (octobre 2014) Renault, France Recyclage de batteries des véhicules électriques (décembre 2014) Merritt, Canada Centrale Biomasse Valorisation de 307 000 tonnes de biomasse par an, capacité de production électrique de 40 MW (juillet 2014)
  27. 27. Les marchés de rupture Traitement des Pollutions Difficiles 27 • Une réglementation qui évolue favorablement : – Dans les pays industrialisés, réglementation plus stricte et exigences croissantes sur les niveaux de traitement ; promotion du recyclage et des traitements à haute valeur ajoutée – Dans les pays en croissance, mise en application des lois sur les déchets spéciaux • Augmentation des volumes de déchets dangereux liée à la croissance des industries chimiques, pétrochimiques, pharmaceutiques, etc. Tendances marché favorables Offre Veolia adaptée aux besoins Positionnement différentiant Des contrats à forte valeur ajoutée Minimisation des risques et des coûts travers : Une gamme d’offre complète pour la prise en charge des déchets dangereux : caractérisation, transport, traitement, valorisation énergétique, recouvrement matière Des solutions et modèles sur mesure et in situ pour le l’efficacité matière des industriels Maximisation de la disponibilité des actifs du client Position de leader en Europe et aux USA Maillage géographique fin permettant d’offrir une gamme complète à l’échelle d’un continent Solutions de traitement haute technologie pour les déchets liquides et solides : incinération, récupération de solvants pour l’industrie pharmaceutique, recyclage de catalyseurs, recyclage des huiles usagées en lubrifiants, séparation cryogénique des métaux, traitement des eaux contaminées, remédiation de sols, etc. Implantation mondiale du groupe permettant de déployer les meilleurs offres sur toutes les géographies SNCF, France Collecte et traitement des déchets dangereux (2ème trimestre 2014) SMR (RATP), France Assainissement des sols (3ème trimestre 2014) Shenhua, Chine Traitement des eaux industrielles et transformation de charbon en produits chimiques (3ème trimestre 2014) Sanofi Rousset, France (Pharmaceutique) Assainissement des sols et traitements de déchets complexes (2ème trimestre 2014) Espagne Acquisition de l’incinérateur de Tarragone (décembre 2014) Intel Corp., Etats-Unis Collecte, recyclage et élimination des déchets dangereux Veolia “Preferred Quality Supplier” d’Intel (avril 2014)
  28. 28. Opportunités de croissance organique pour Veolia sur ses marchés : synthèse 28 Marché municipal → ~5 nouveaux projets significatifs par an → ~200 M€ d’investissement par an Marché industriel → ~10 nouveaux projets significatifs par an → ~200 M€ d’investissement par an Une quarantaine d’autres projets par an avec très peu de Capex Croissance externe limitée à l’élargissement de la palette des savoir-faire ou consécutive à un arbitrage d’actif Croissance organique rentable attendue: Objectifs pour 2016-2018 dans la conjoncture actuelle : CA +3%/an & EBITDA +5% /an Maintien de la dette nette autour de 8Mds€ Rentabilité attendue • TRI ≥ WACC + 4% • ROCE ≥ WACC en fin d’année 3 • Pay-back < 7 ans Marge d’EBITDA attendue ≥ 10%

×