SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  48
Ebola
présenté par
Hassane A. Nasser
Faculté de médecine - Université d’Alexandrie
novembre 2014
Définition
Détecté pour la 1ere fois
en 1976 au cours d’une
épidémie en RDC a
proximité de la rivière
Ebola et au Soudan
La maladie d’ebola est
classée parmi les FHV
Standard
définition de cas
Cas suspect:
Toute personne souffrant d’une forte fièvre qui ne
répond pas à aucun traitement des causes
habituelles de fièvre dans la région, et qui
présente au moins l’un des signes suivants :
diarrhée sanglante, hémorragie gingivale,
injection des conjonctives et présence de sang
dans les urines.
Cas confirme :
Cas présumé confirmé par le laboratoire (sérologie
des IgM, RT-PCR positive ou isolement du virus), ou ayant
un lien épidémiologique avec des cas confirmés ou une
flambée épidémique.
Période d’incubation
Elle dure précisément de 2-
21 jours
Complications
Elles sont pénibles et sont divisées en deux phases : précoce et tardive
Phase précoce
La maladie se déclare par une forte fièvre subite
Des malaises
Des maux de tètes
Arthralgies, myalgies et faiblesse extrême
Pharyngite
Phase tardive
Vomissements et diarrhées
Troubles de la coagulation
Hémorragies interne et externe
Insuffisance rénale
Insuffisance hépatique
Létalité
La fièvre Ebola est une maladie sévère
On estime le taux de létalité entre 50% et 90%
Le 21 novembre 2014, l'OMS recense 15 351 cas pour 5 459 décès soit
environ 36%, dont plus de la moitié au Liberia.
Epidémiologie descriptive
1. Temps : il semble que le
virus se transmet par le
biais de l’annee c’est-à-
dire aucune période de
l’annee n’est spécifique
pour une épidémie
d’ebola,
2. Lieu
Les premières flambées de maladie à virus Ebola sont survenues dans des villages isolés
d’Afrique centrale, à proximité de forêts tropicales, mais la récente flambée en Afrique
de l’Ouest a touché de grands centres urbains aussi bien que des zones rurales.
Afrique subsaharienne : Cote d’ivoire, Gabon, RDC, Soudan et Ouganda
Epidémie de 2014 : Guinée, Liberia, Sierra Leone
Des cas d’infections importes ont auparavant été recenses aux :
Etats-Unis et aux Pays-Bas en 2008
Une personne a été infecte a Hambourg suite a un accident survenu dans un laboratoire
en 2009
Au Nigeria, au Sénégal, au Mali ,en Espagne et de nouveaux aux Etats-Unis en 2014
En 1995,la maladie a été importe en Suisse et la personne atteinte a survécu
3. Les personnes
Les deux sexes sont touches avec une haute prévalence
chez les hommes
Les personnes âgées ont un risque plus élevé que les
enfants
Les forestiers sont plus exposes
Cycle de l’infection
1. l’agent :
C’est un filovirus de la famille des filoviridea
Virus a ARN recouvert d’une couche lipidique
Le virus a 5 sous-types faciles a distinguer, portant le nom du lieu ou ils ont été initialement isoles ,
Il s’agit de :
• Zaïre
• Soudan
• Cote d’ivoire
• Bundibugyo
• Reston (Phillippines)
Dose infectieuse faible:10 particules virales peuvent causer une maladie
Peut vivre plusieurs jours dans l’environnement(liquide ou matière sèche) et infectiosité stable a 4◦C
Sensible à l’hypochlorite de sodium, aux solvants lipidiques, aux désinfectants phénoliques, à l’acide peracétique, au méthanol,
à l’éther, au désoxycholate de sodium, au glutaraldéhyde à 2 %, au Triton X-100 à 0,25 %, à la β-propiolactone, à l’acide
acétique à 3 % (pH 2,5), au formaldéhyde et paraformaldéhyde et aux détergents.
2. Réservoir
Les primates : singes, chimpanzés, gorilles…
Chauves souris, antilopes …
3. Portes de sortie : secrétions biologiques et contact avec le réservoir
4. mode de transmission:
Contact direct avec le sang, les liquides organiques, les secrétions ou
les excrétions( selles, sperme,urine,vomissement,salive,lait maternel …)
d’une personne infectée(vivante ou décédée),
Contact indirect avec les objets contamines
Une divergence existe quant à la transmission par voie aérienne même
si plusieurs études ont montré que le virus ne se transmet pas par voie
aérienne
Le contact sexuel avec une personne infectée 7 semaines après la
guérison.
Portes de sortie = portes d’entree
Période de contagiosité
Des l’apparition des symptômes
Augmentation de la contagiosité avec la progression de la maladie, particulierement avec
la survenue hémorragique
L’excretion du virus dans le sperme a été documente jusqu’à 90 jours après le début de
la maladie
Susceptibilité : elle est générale
Epidémie de 2014
La plus meurtrière depuis la découverte du virus en 1976
Elle est causée par la souche Zaire
Selon l’OMS,le patient zéro serait un enfant decede en
décembre 2013 près de Gueckedou en Guinee
En août 2014, l'OMS qualifie l'épidémie d'« urgence de
santé publique de portée mondiale » et estime qu'elle
pourrait entraîner plus de 20 000 cas de contamination.
Le 21 novembre 2014, l'OMS recense 15 351 cas pour
5 459 décès, dont plus de la moitié au Liberia.
Prévention
Il n’existe pas de vaccin contre ebola ni de traitement
Eviter tout contact(direct ou indirect) avec les cas, vivants
ou décédés
Mettre les patients en quarantaine
Placer une affiche explicative à la porte de la chambre
indiquant l’accès restreint et les mesures à prendre
Une très bonne hygiène des mains : eau + savon ou
solution hydro-alcoolique
Utilisation minutieuse des EPI par les professionnels de
sante
Education a la sante
contrôle
Cas:
• notifier le cas à l’équipe de surveillance
• après consentement exprès, collecter un échantillon biologique
• remplir une fiche de notification de cas
• dresser la liste des contacts du cas suspect
Mettre en quarantaine
Contacts:
Occasionnel : rien, placer sous surveillance si il devient malade
Direct : prendre la température 2fois/jours pendant une période d’incubation complète après le dernier contact avec le
cas et signale si elle est plus que 38,
En cas de symptômes ou fièvre supérieure a 38 hospitaliser immédiatement sous les précautions d’isolement,
Ebola
Ebola
Ebola
Ebola

Contenu connexe

Tendances

Power point sida
Power point sidaPower point sida
Power point sidalara4567
 
Programme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageProgramme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageMehdi Razzok
 
Les maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipLes maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipRabiaa El Khantach
 
Le coronavirus et la transmission des virus
Le coronavirus et la transmission des virusLe coronavirus et la transmission des virus
Le coronavirus et la transmission des virusSandra Silva
 
Infographie 2013 chikungunya et dengue
Infographie 2013 chikungunya et dengueInfographie 2013 chikungunya et dengue
Infographie 2013 chikungunya et dengueLECREURER
 
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentésFamille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentésDr Taoufik Djerboua
 
Les maladies transmissibles liées a l'eau.pptx [enregistrement automatique] d...
Les maladies transmissibles liées a l'eau.pptx [enregistrement automatique] d...Les maladies transmissibles liées a l'eau.pptx [enregistrement automatique] d...
Les maladies transmissibles liées a l'eau.pptx [enregistrement automatique] d...maamrifateh
 
Brucellose
BrucelloseBrucellose
Brucelloseadel41
 
Être hépatant 09
Être hépatant 09Être hépatant 09
Être hépatant 09soshepatites
 
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...Dr Taoufik Djerboua
 

Tendances (20)

Sida
SidaSida
Sida
 
Herpes virus
Herpes virusHerpes virus
Herpes virus
 
Power point sida
Power point sidaPower point sida
Power point sida
 
Les hepatites virales
Les hepatites viralesLes hepatites virales
Les hepatites virales
 
Typhoide
TyphoideTyphoide
Typhoide
 
Programme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la RageProgramme national de lutte contre la Rage
Programme national de lutte contre la Rage
 
Les maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ipLes maladies transmissibles ip
Les maladies transmissibles ip
 
infectiologie
infectiologie infectiologie
infectiologie
 
Le sida diapo
Le sida diapoLe sida diapo
Le sida diapo
 
human immunodeficiency virus
human immunodeficiency virushuman immunodeficiency virus
human immunodeficiency virus
 
Le coronavirus et la transmission des virus
Le coronavirus et la transmission des virusLe coronavirus et la transmission des virus
Le coronavirus et la transmission des virus
 
Infographie 2013 chikungunya et dengue
Infographie 2013 chikungunya et dengueInfographie 2013 chikungunya et dengue
Infographie 2013 chikungunya et dengue
 
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentésFamille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
Famille des Poxviridae: Variole,Orf et apparentés
 
Diaporama Grippe A
Diaporama Grippe ADiaporama Grippe A
Diaporama Grippe A
 
Les maladies transmissibles liées a l'eau.pptx [enregistrement automatique] d...
Les maladies transmissibles liées a l'eau.pptx [enregistrement automatique] d...Les maladies transmissibles liées a l'eau.pptx [enregistrement automatique] d...
Les maladies transmissibles liées a l'eau.pptx [enregistrement automatique] d...
 
Exposé sur le sida (1)
Exposé sur le sida (1)Exposé sur le sida (1)
Exposé sur le sida (1)
 
Brucellose
BrucelloseBrucellose
Brucellose
 
Être hépatant 09
Être hépatant 09Être hépatant 09
Être hépatant 09
 
La coqueluche
La coquelucheLa coqueluche
La coqueluche
 
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
(Draft) Bacterial Zoonoses and Brucellosis / (brouillon)Zoonoses bacteriennes...
 

En vedette

Les tumeurs carcinoïdes final
Les tumeurs carcinoïdes finalLes tumeurs carcinoïdes final
Les tumeurs carcinoïdes finalNasser Hassane
 
Thérapie cellulaire en orthopédie
Thérapie cellulaire en orthopédieThérapie cellulaire en orthopédie
Thérapie cellulaire en orthopédieNasser Hassane
 
Le dopage sanguin chez les ahletes„
Le dopage sanguin chez les ahletes„Le dopage sanguin chez les ahletes„
Le dopage sanguin chez les ahletes„Nasser Hassane
 
Exposé sur le sommeil et EEG
Exposé sur le sommeil et EEGExposé sur le sommeil et EEG
Exposé sur le sommeil et EEGNasser Hassane
 
anatomy OF THYROID GLAND
anatomy OF THYROID GLANDanatomy OF THYROID GLAND
anatomy OF THYROID GLANDAHAMMED KABEER
 
Ccana 1 trabajo-del_4_p
Ccana 1 trabajo-del_4_pCcana 1 trabajo-del_4_p
Ccana 1 trabajo-del_4_pangelicad
 
3Com 3C1670800A-US
3Com 3C1670800A-US3Com 3C1670800A-US
3Com 3C1670800A-USsavomir
 
Pedro vicente maldonado
Pedro vicente maldonadoPedro vicente maldonado
Pedro vicente maldonadocarmisykaru
 
Interactive physics
Interactive physicsInteractive physics
Interactive physics16791edward
 
Trabajo de sistemas 11 2 targetas madres
Trabajo de sistemas 11 2 targetas madresTrabajo de sistemas 11 2 targetas madres
Trabajo de sistemas 11 2 targetas madresangelicad
 
3Com 3C1203-060
3Com 3C1203-0603Com 3C1203-060
3Com 3C1203-060savomir
 
Instalación del sistema operativo diapositivas
Instalación del sistema operativo diapositivasInstalación del sistema operativo diapositivas
Instalación del sistema operativo diapositivasangelicad
 

En vedette (20)

Les tumeurs carcinoïdes final
Les tumeurs carcinoïdes finalLes tumeurs carcinoïdes final
Les tumeurs carcinoïdes final
 
Thérapie cellulaire en orthopédie
Thérapie cellulaire en orthopédieThérapie cellulaire en orthopédie
Thérapie cellulaire en orthopédie
 
Le dopage sanguin chez les ahletes„
Le dopage sanguin chez les ahletes„Le dopage sanguin chez les ahletes„
Le dopage sanguin chez les ahletes„
 
Exposé sur le sommeil et EEG
Exposé sur le sommeil et EEGExposé sur le sommeil et EEG
Exposé sur le sommeil et EEG
 
Onchocercose
OnchocercoseOnchocercose
Onchocercose
 
Cancer larynx
Cancer larynxCancer larynx
Cancer larynx
 
Fibroide par nasser
Fibroide par nasserFibroide par nasser
Fibroide par nasser
 
Physiology thyroid hormone
Physiology thyroid hormonePhysiology thyroid hormone
Physiology thyroid hormone
 
anatomy OF THYROID GLAND
anatomy OF THYROID GLANDanatomy OF THYROID GLAND
anatomy OF THYROID GLAND
 
Ensayo juancarlos upn.
Ensayo juancarlos upn.Ensayo juancarlos upn.
Ensayo juancarlos upn.
 
Ccana 1 trabajo-del_4_p
Ccana 1 trabajo-del_4_pCcana 1 trabajo-del_4_p
Ccana 1 trabajo-del_4_p
 
Exposicion nuevas tecnologias aplicadas
Exposicion nuevas tecnologias aplicadasExposicion nuevas tecnologias aplicadas
Exposicion nuevas tecnologias aplicadas
 
3Com 3C1670800A-US
3Com 3C1670800A-US3Com 3C1670800A-US
3Com 3C1670800A-US
 
Pedro vicente maldonado
Pedro vicente maldonadoPedro vicente maldonado
Pedro vicente maldonado
 
Interactive physics
Interactive physicsInteractive physics
Interactive physics
 
Trabajo de sistemas 11 2 targetas madres
Trabajo de sistemas 11 2 targetas madresTrabajo de sistemas 11 2 targetas madres
Trabajo de sistemas 11 2 targetas madres
 
Ebook - Teoria Control II
Ebook - Teoria Control IIEbook - Teoria Control II
Ebook - Teoria Control II
 
The Brodkin Group Marketing Proposal
The Brodkin Group Marketing ProposalThe Brodkin Group Marketing Proposal
The Brodkin Group Marketing Proposal
 
3Com 3C1203-060
3Com 3C1203-0603Com 3C1203-060
3Com 3C1203-060
 
Instalación del sistema operativo diapositivas
Instalación del sistema operativo diapositivasInstalación del sistema operativo diapositivas
Instalación del sistema operativo diapositivas
 

Similaire à Ebola

Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...Khadija Moussayer
 
Ebola Virus.pptx
Ebola Virus.pptxEbola Virus.pptx
Ebola Virus.pptxalex422284
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavheodeckmyn
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015odeckmyn
 
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)abir
 
Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014odeckmyn
 
rougéole-rubéole.pptx
rougéole-rubéole.pptxrougéole-rubéole.pptx
rougéole-rubéole.pptxalex422284
 
Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012odeckmyn
 
Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012odeckmyn
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Natodeckmyn
 
Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3Patou Conrath
 
Hépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptHépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptodeckmyn
 
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09raymondteyrouz
 
International sos-information-ebola
International sos-information-ebolaInternational sos-information-ebola
International sos-information-ebolaoumar sylla
 
Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16odeckmyn
 
Agfhge présentation
Agfhge  présentationAgfhge  présentation
Agfhge présentationsoshepatites
 

Similaire à Ebola (20)

Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
Eclairage sur la variole du singe : mode de transmission, symptômes et prise ...
 
Ebola Virus.pptx
Ebola Virus.pptxEbola Virus.pptx
Ebola Virus.pptx
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavhe
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015
 
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
 
Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014Peron jm vha 2014
Peron jm vha 2014
 
rougéole-rubéole.pptx
rougéole-rubéole.pptxrougéole-rubéole.pptx
rougéole-rubéole.pptx
 
Le devenir de l'infection palustre
Le devenir de l'infection palustreLe devenir de l'infection palustre
Le devenir de l'infection palustre
 
Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012
 
Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
 
Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3Rea infectiologie suite num 3
Rea infectiologie suite num 3
 
Hépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptHépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.ppt
 
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
Les Anthropozoonoses Vr 12 05 09
 
International sos-information-ebola
International sos-information-ebolaInternational sos-information-ebola
International sos-information-ebola
 
Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16
 
Agfhge présentation
Agfhge  présentationAgfhge  présentation
Agfhge présentation
 
Atelier Ebola 2015
Atelier Ebola 2015Atelier Ebola 2015
Atelier Ebola 2015
 
Pnlr 160321145532
Pnlr 160321145532Pnlr 160321145532
Pnlr 160321145532
 
Coronasvirus
CoronasvirusCoronasvirus
Coronasvirus
 

Dernier

cours de toxoplasmose model de parasitologie
cours de toxoplasmose model de parasitologiecours de toxoplasmose model de parasitologie
cours de toxoplasmose model de parasitologietitimbenzahir
 
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurentPapilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurentIpsos France
 
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aiguetitimbenzahir
 
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .pptBIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .pptkhadijaKARIM10
 
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdfPROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdfnivinecherkaoui1
 
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdfLES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdfomtraore3
 

Dernier (6)

cours de toxoplasmose model de parasitologie
cours de toxoplasmose model de parasitologiecours de toxoplasmose model de parasitologie
cours de toxoplasmose model de parasitologie
 
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurentPapilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
Papilloma et vaccination : de fausses croyance qui demeurent
 
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
5- SDRA.ppt syndrome de détresse respiratoire aigue
 
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .pptBIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
BIOCHIMIE STRUCTURALE ET METABOLOMIQUE .ppt
 
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdfPROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
PROGRAMME DU CONGRES AGOPR AVRIL 2024.pdf
 
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdfLES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
LES PARAMETRES VITAUX ET BIOLOGIQUES.pdf
 

Ebola

  • 1. Ebola présenté par Hassane A. Nasser Faculté de médecine - Université d’Alexandrie novembre 2014
  • 2. Définition Détecté pour la 1ere fois en 1976 au cours d’une épidémie en RDC a proximité de la rivière Ebola et au Soudan La maladie d’ebola est classée parmi les FHV
  • 3. Standard définition de cas Cas suspect: Toute personne souffrant d’une forte fièvre qui ne répond pas à aucun traitement des causes habituelles de fièvre dans la région, et qui présente au moins l’un des signes suivants : diarrhée sanglante, hémorragie gingivale, injection des conjonctives et présence de sang dans les urines. Cas confirme : Cas présumé confirmé par le laboratoire (sérologie des IgM, RT-PCR positive ou isolement du virus), ou ayant un lien épidémiologique avec des cas confirmés ou une flambée épidémique.
  • 4. Période d’incubation Elle dure précisément de 2- 21 jours
  • 5. Complications Elles sont pénibles et sont divisées en deux phases : précoce et tardive Phase précoce La maladie se déclare par une forte fièvre subite Des malaises Des maux de tètes Arthralgies, myalgies et faiblesse extrême Pharyngite Phase tardive Vomissements et diarrhées Troubles de la coagulation Hémorragies interne et externe Insuffisance rénale Insuffisance hépatique
  • 6.
  • 7.
  • 8.
  • 9.
  • 10.
  • 11.
  • 12. Létalité La fièvre Ebola est une maladie sévère On estime le taux de létalité entre 50% et 90% Le 21 novembre 2014, l'OMS recense 15 351 cas pour 5 459 décès soit environ 36%, dont plus de la moitié au Liberia.
  • 13.
  • 14.
  • 15.
  • 16.
  • 17.
  • 18.
  • 19. Epidémiologie descriptive 1. Temps : il semble que le virus se transmet par le biais de l’annee c’est-à- dire aucune période de l’annee n’est spécifique pour une épidémie d’ebola,
  • 20. 2. Lieu Les premières flambées de maladie à virus Ebola sont survenues dans des villages isolés d’Afrique centrale, à proximité de forêts tropicales, mais la récente flambée en Afrique de l’Ouest a touché de grands centres urbains aussi bien que des zones rurales. Afrique subsaharienne : Cote d’ivoire, Gabon, RDC, Soudan et Ouganda Epidémie de 2014 : Guinée, Liberia, Sierra Leone Des cas d’infections importes ont auparavant été recenses aux : Etats-Unis et aux Pays-Bas en 2008 Une personne a été infecte a Hambourg suite a un accident survenu dans un laboratoire en 2009 Au Nigeria, au Sénégal, au Mali ,en Espagne et de nouveaux aux Etats-Unis en 2014 En 1995,la maladie a été importe en Suisse et la personne atteinte a survécu
  • 21.
  • 22.
  • 23.
  • 24.
  • 25. 3. Les personnes Les deux sexes sont touches avec une haute prévalence chez les hommes Les personnes âgées ont un risque plus élevé que les enfants Les forestiers sont plus exposes
  • 26. Cycle de l’infection 1. l’agent : C’est un filovirus de la famille des filoviridea Virus a ARN recouvert d’une couche lipidique Le virus a 5 sous-types faciles a distinguer, portant le nom du lieu ou ils ont été initialement isoles , Il s’agit de : • Zaïre • Soudan • Cote d’ivoire • Bundibugyo • Reston (Phillippines) Dose infectieuse faible:10 particules virales peuvent causer une maladie Peut vivre plusieurs jours dans l’environnement(liquide ou matière sèche) et infectiosité stable a 4◦C Sensible à l’hypochlorite de sodium, aux solvants lipidiques, aux désinfectants phénoliques, à l’acide peracétique, au méthanol, à l’éther, au désoxycholate de sodium, au glutaraldéhyde à 2 %, au Triton X-100 à 0,25 %, à la β-propiolactone, à l’acide acétique à 3 % (pH 2,5), au formaldéhyde et paraformaldéhyde et aux détergents.
  • 27.
  • 28.
  • 29. 2. Réservoir Les primates : singes, chimpanzés, gorilles… Chauves souris, antilopes … 3. Portes de sortie : secrétions biologiques et contact avec le réservoir 4. mode de transmission: Contact direct avec le sang, les liquides organiques, les secrétions ou les excrétions( selles, sperme,urine,vomissement,salive,lait maternel …) d’une personne infectée(vivante ou décédée), Contact indirect avec les objets contamines Une divergence existe quant à la transmission par voie aérienne même si plusieurs études ont montré que le virus ne se transmet pas par voie aérienne Le contact sexuel avec une personne infectée 7 semaines après la guérison. Portes de sortie = portes d’entree
  • 30. Période de contagiosité Des l’apparition des symptômes Augmentation de la contagiosité avec la progression de la maladie, particulierement avec la survenue hémorragique L’excretion du virus dans le sperme a été documente jusqu’à 90 jours après le début de la maladie Susceptibilité : elle est générale
  • 31.
  • 32.
  • 33.
  • 34.
  • 35.
  • 36.
  • 37. Epidémie de 2014 La plus meurtrière depuis la découverte du virus en 1976 Elle est causée par la souche Zaire Selon l’OMS,le patient zéro serait un enfant decede en décembre 2013 près de Gueckedou en Guinee En août 2014, l'OMS qualifie l'épidémie d'« urgence de santé publique de portée mondiale » et estime qu'elle pourrait entraîner plus de 20 000 cas de contamination. Le 21 novembre 2014, l'OMS recense 15 351 cas pour 5 459 décès, dont plus de la moitié au Liberia.
  • 38.
  • 39. Prévention Il n’existe pas de vaccin contre ebola ni de traitement Eviter tout contact(direct ou indirect) avec les cas, vivants ou décédés Mettre les patients en quarantaine Placer une affiche explicative à la porte de la chambre indiquant l’accès restreint et les mesures à prendre Une très bonne hygiène des mains : eau + savon ou solution hydro-alcoolique Utilisation minutieuse des EPI par les professionnels de sante Education a la sante
  • 40.
  • 41.
  • 42.
  • 43.
  • 44. contrôle Cas: • notifier le cas à l’équipe de surveillance • après consentement exprès, collecter un échantillon biologique • remplir une fiche de notification de cas • dresser la liste des contacts du cas suspect Mettre en quarantaine Contacts: Occasionnel : rien, placer sous surveillance si il devient malade Direct : prendre la température 2fois/jours pendant une période d’incubation complète après le dernier contact avec le cas et signale si elle est plus que 38, En cas de symptômes ou fièvre supérieure a 38 hospitaliser immédiatement sous les précautions d’isolement,