Successfully reported this slideshow.

Agfhge présentation

524 vues

Publié le

Présentation du Dr Pascal Mélin "Prise en charge du VIH dans les populations particulières" au 6 ème congrès AGFGHE le 17/10/2015 en Guadeloupe

Publié dans : Santé & Médecine
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Agfhge présentation

  1. 1. 17 octobre 2015 Dr pascal Mélin Prise en charge du VHC dans les populations particulières
  2. 2. Qui sont les populations particulières  Les médecins ?  Les prostituées?  Les co-infectés? les hémophiles? Les dialysés?  Les usagers de drogues? Les greffés ?  Les hépatants aux cheveux blancs?  Les malades de l’alcool?  Les prisonniers?  Les migrants?  Les hépatites aiguës?
  3. 3. Comment définir une population particulière?  Sur des critères de race ?  Par rapport au temps de la maladie (aiguë/F4)  Par rapport aux nombres de virus  Statut par rapport au traitement antérieur inf/riba  L’ âge ,le sexe.  Les addicts définis par leur comportement?
  4. 4. Et s’il n’y avait que trois types de population particulière  Ceux qui ne se savent pas porteur du VHC et sont hors dépistage  Ceux qui se savent porteur du virus mais qui n’ont pas voulu se traiter ou qui sont en échec de traitement antérieur  Ceux qui ont éradiqué le virus soit spontanément ou après traitement
  5. 5. N’oublions pas le quatrième type de population Ceux à qui l’on refuse l’accès au traitement!
  6. 6. 1/Ceux qui ne se savent pas porteur du VHC et sont hors dépistage  On dépiste comment et pourquoi ?  La fibrose la sérologie le virus le comportement ?  Les TROD sont un réel progrès ,unité de lieu , d’action et de résultats ….  Créer un nouveau métier : trodeur, savoir garder l’espace de refus  Travailler sur la résistance au dépistage
  7. 7. 2A/Ceux qui se savent porteur du virus mais qui n’ont pas voulu se traiter ou qui sont en échec de traitement antérieur  Il faut faire connaitre, informer, rassurer quitter la stigmatisation et l’isolement.  Proposer de découpler l’état des lieux, du bilan et du traitement  Maintenir dans une filière de suivis  Eviter la transmission de l’infection (RDR)
  8. 8. 2B/Ceux qui sont en échec de traitement antérieur  Véritable gueule cassée , parfois perdu de vue  Prendre le temps d’exorciser les anciens traitements  Rassurer sans banaliser mais évoquer les complications  Refaire un diagnostic éducatif, redéfinir la guérison
  9. 9. LA ou LES SANTE?
  10. 10. Population particulière  Les prisonniers , plus de biopsie plus de levée d’écrous, accés aux soins identiques reste le dépistage  Hémophile plus de PBH, sont connus il faut les traiter  Co-infectés bien repérés dans le cadre du suivi VIH doivent être traités avant fin 2016.  Femme jeune dépister et traiter pour éviter les contaminations mère /enfant  Alcool. Plus d’intéraction ni de baisse d’efficacité. Il faut redéfinir le soins dans une prise en charge globale
  11. 11. Population particulière  Les dialysés études en cours sur la toxicité  Les greffés résultats identiques  Les cheveux blancs .Il y a toujours un bénéfice en terme de qualités de vie et de survie.  Les hépatites aiguës . Doivent être traitées par AAD avec RDR associé  Traiter les médecins /chirurgiens et prostitués pour éviter toute diffusion .  Les cirrhotiques restent délicats dans leur PEC
  12. 12. Les usagers de drogues  L’étude Avance a montré l’équivalence de réponse virologique  La question du coût est violente  Le problème de la poursuite de comportement a risque  La perpétuation d’une épidémie  La question de la recontamination
  13. 13. Ceux qui ont éradiqués…  Peuvent se recontaminer  ne doivent être suivi que par PCR  Qui définit la guérison ?  Le syndrome de Lazarre
  14. 14. 14 Observance à la bithérapie IFN- Pégylé α-2b + RBV 76,5 75,8 78,9 74,2 73,1 69,7 71 77,7 75 77,2 79,3 71,2 50 55 60 65 70 75 80 85 90 95 100 M3 M6 M9 M12 %depatients NUD EUD UDA p = .292p =.598 p = .070p =.424
  15. 15. 15 Réponse virologique (> 12 semaines après la fin du traitement) 13,9 13,1 37,6 49,3 13,7 35,4 50,9 28,3 57,8 0 10 20 30 40 50 60 70 Réponse virologique Non réponse Rechute %depatients NUD EUD UDA P = 0.133 P=.920 P = 0.075
  16. 16. 16 -7,1 -7,1 -6 1,5 -6,3 -6,2 -4,8 3,3 -4,9 -4,4 -2,7 4,4 -8 -6 -4 -2 0 2 4 6 M3 M6 M12 post M6 EvolutionparrapportàJ0 NUD EUD UDA Qualité de vie (SF-36) -5,9 -6,5 -6 -6,5 -7,4 -6,3 2,1 -4,4 -3 -2,1 2,1 6,6 -10 -8 -6 -4 -2 0 2 4 6 8 M3 M6 M12 post M6 EvolutionparrapportàJ0 NUD EUD UDA Score résumé psychique P=.061P=.013 P=.019 P=.416 P=.025P=.070 P=.229 P=.124 Score résumé physique
  17. 17. Ceux qui ont éradiqués…  Peuvent se recontaminer  ne doivent être suivi que par PCR  Qui définit la guérison ?  Le syndrome de Lazarre
  18. 18. Nous faisons une nouvelle route chaque jour avec chaque malade…
  19. 19.  Les échecs d’hier seront les succès de demain…Un traitement pour tous ,une guérison pour chacun et une protection universelle…  MERCI

×