SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  74
Télécharger pour lire hors ligne
Diarrhée
Peau
Hyper éosinophilie sanguine
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 1
EPU- Le Bailleul 08 mars 2016
100%!
10%!
1%!
0,01%!
0,001%!
Paludisme (Afrique de lʻOuest, sans chimioprophylaxie)!
Typhoïde (Inde, Afrique du Nord, Pérou)!
Virage Cuti-Réaction!
Choléra!
Grippe A ou B!
Typhoïde (Autres zones)!
Dengue (Asie SE)!
Morsure animale avec risque de Rage!
Hépatite B (expatriés)!
HIV-infection!
Légionellose!
Méningite à Méningocoque!
0,1%!
Taux d‘Incidence / personne / mois d‘évènements de santé
durant un séjour touristique dans un PVD (R. Steffen)
Turista!
0,0001%!
30 - 80 %!
Gonococcie!
Diarrhée ETEC!
Hépatite A!
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016
2
• Pathologie communautaire classique
- climatisation et promiscuité dans les transports
- station assise prolongée
infections urinaires
phlébites
• Pathologie d’importation
- importante
- de révélation parfois tardive
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 3
Risque de Paludisme chez le voyageur au cours
d‘un séjour de 1 mois en Afrique de l‘Ouest
SANS chimioprophylaxie (R. Steffen)
2 500 Voyageurs
60 patients contractent un Paludisme
(>50 avec P. falciparum)
1 décès par Paludisme
Pour 5 Jumbo-Jets (B 747)!
Fabrice Legros © CNREPIA - 2003
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 4
• Y penser devant toute fièvre au retour
d’une zone d’endémie palustre
- poser la question d’un voyage récent
- une chimioprophylaxie n’exclut pas le diagnostic
- en urgence: frottis sanguin et goutte épaisse
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 5
• Fièvre
- pas forcément élevée ni rythmée
- souvent associée à des céphalées
- souvent associée à des douleurs abdominales et
des selles pâteuses
• Rechercher des signes de gravité
- altération de l’idéation, discrète désorientation
- signes neurologiques objectifs
• Valeur diagnostique de la thrombopénie
• Attention à l’action de certains médicaments
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 6
  Adulte, diagnostic parasitologique fiable, espèce non falciparum,
  Avec P. falciparum mais conscient et pas de vomissements
  Absence de critères de gravité , de risque de mauvaise observance,
bonne compréhension.
  Absence de facteur de risques associés.
  Proximité d'un hôpital, contact médical identifié, N° tél. fourni.
  Disponibilité immédiate de l'antipaludique prescrit.
  Suivi possible J3 et J7.
  Plaquettes > 50 000/µl, Hb>10g/dl, Créatinine <150µmol/l.
  Parasitémie <2%
Pathologies au retour 2016D. Chabasse et L de Gentile
-Atovaquone-proguanil ( Malarone ® ): 4cp en une
prise au cours d’un repas /jour/ 3 jours (soit 12 au
total)
-Arthéméther-luméfantrine ( Riamet ® )
4 cp en une fois avec prise alimentaire ou boisson
avec corps gras à: H0,H8,H24,H36,H48,H60
-Dihydroartémisinine-pipéraquine (Eurartesim ® )
3 cp en une prise /j à jeun, 3 jours
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016
• Contexte d’épidémies
- ex. Antilles, Brésil, Guyane, Polynésie, Asie du
Sud-Est
- incubation courte
• Fièvre
- élevée, début brutal
- souvent associée à des céphalées
- souvent associée à une éruption morbilleuse
• Rechercher les signes de gravité
- hémorragies
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 9
Donnent des symptômes voisins
Chikungunya
Afrique sub-saharienne et Amérique centrale du Sud,
Antilles
O Nyong Nyong
Virus Zika
West-Nile virus ( USA, Canada, aussi en Camargue
Plus rares
Fièvre jaune y penser si pas vacciné
Encéphalite japonaise ( si pas vaccins
  Asie rurale des moussons, vaccination possible
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 10
  Fièvres de Lassa, Marburg, Ebola, Crimée -
Congo
  Notion épidémique
  Exceptionnelles chez le touriste
  Gravissime chez le soignant
  Évoque sur la notion de personnes au contact des
malades
  On doit écarter les diagnostics classiques des fièvres
(paludisme grave, typhoïde, leptospirose, etc.)
  Conseils en infectiologie
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 11
  Phase de début des schistosomoses
  Recherche du bain infectant
  15-21 jours, voire 2 mois avant
  Hyperéosinophilie sanguine et sérologie
spécifique
  Ne pas hésiter à faire plusieurs recherches
  Dermographisme assez marqué
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 12
  Latence très variable
  Hépatalgie fébrile
Signe de l‘ébranlement
Fièvre importante
Altération de l’état général
  Polynucléose et syndrome inflammatoire
biologique
  Imagerie médicale, sérologie
  Efficacité rapide des imidazolés
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 13
  Inventaire « à la Prévert »
  Bactérioses :Rickettsioses, Légionellose, leptospirose,
typhoïde, typhus, borréliose, peste, etc.
  Viroses :Primo-infection à VIH, hépatite A, hantaviroses,
  Parasitoses
  Trichinellose, leishmaniose, etc.
  Importance du contexte épidémiologique
  Épidémie signalée
  Modalités du voyage
  Point d’appel clinique, voire biologique
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 14
  Problème fréquent
  Conduite « clinique »
  Évolution et importance des troubles digestifs
  Apparition par rapport au retour
  Éléments épidémiologique du voyage
  Syndrome dysentérique ou non
  Fièvre associée ou non
  Bactériologie et parasitologie des selles
ensemble
  Si diarrhée non fébrile persiste au retour ,
privilégier la piste « parasitaire
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 15
Diarrhée du
Voyageur
Bactéries: 80% E. Coli entérotoxinogène
Shigelles
Campylobacter
E coli entéro-invasif
Salmonelles
Aeromonas
Vibrions non cholériques
Staphylocoque
50%
Saison pluvieuse
Saison sèche
Am sud, SEA
Saison pluvieuse
Thaïlande - Pacifique sud
SEA saison chaude
Vibrio cholerae Très rare chez le voyageur (<10-3 / mois)
Virus 10-20% Rotavirus
Virus de Norwalk
Adénovirus
Astrovirus
Entérovirus
Parasites 5 - 20% E. histolytica
Giardia duodenalis
Cryptosporidium
Isospora belli
Cyclospora sp.
Les helminthes notamment Schistosomes et
anguillules sont à l'origine de syndrome
diarrhéique beaucoup plus tardifs
Attention au paludisme
D. Chabasse et L de Gentile
  Réhydratation
  Traitement symptomatique
Racécadotril versus lopéramide
  Traitement présomptif sur des critères précis
  Diarrhée prolongée > 24h
  Diarrhée importante (>3 selles liquides par
jour)
  Diarrhée sanglante
  Diarrhée fébrile
  Facteurs de risques
  Fluoroquinolone pendant 3 jours
  5 jours si syndrome dysentérique
  Place des anti-protozoaires (voir spécialiste)
Problème des résistances, notamment en Asie
Azithromycine en première intention chez femme enceinte et enfant
D. Chabasse et L de Gentile
Fluoroquinolones
Lévofloxacine
500 mg x 1/jour, pendant 1 à 5 jours selon sévérité
Ofloxacine
200 mg x 2/jour, pendant 1 à 5 jours selon sévérité
(hors-AMM)
Ciprofloxacine
500 mg x 2/jour, pendant 1 à 5 jours selon sévérité
Enfant : 10 à 15 mg/kg deux fois par jour, pendant 3 jours
Macrolide
Azithromycine
500 mg x 1/jour, pendant 3 jours (hors-AMM)
Enfant : 20 mg/kg/jour en 1 prise quotidienne, pendant 3 jours
(hors-AMM)
D. Chabasse et L de Gentile
D. Chabasse et L de Gentile
  Réactions médicamenteuses
  Antipaludiques, etc.
  Piqûres, blessures, envenimation,
surinfection
  Éruption témoin d’une infection générale
  Dengue, infection VIH, schistosomose
  Lésions localisées
  Larbish, tungose, myiases furonculoïdes, gale
  Leishmaniose cutanée, trypanome, chancre
d’inoculation
  Révélation d’une maladie dermatologique
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 21
M. Y.B. 48 ans 15 min après un bain
D. Chabasse et L de Gentile
D. Chabasse et L de Gentile
D. Chabasse et L de Gentile
D. Chabasse et L de Gentile
26D. Chabasse et L de Gentile
Traitement de la larva migrans cutanée :
ivermectine, 12 mg ( adulte) cure unique
per os
D. Chabasse et L de Gentile
Gare aux bains en eau douce
D. Chabasse et L de Gentile
30D. Chabasse et L de Gentile
Punaises
de lit !!
Mésaventures dans les chambres !
D. Chabasse et L de Gentile
32
Piqures
d’Aoûtats
D. Chabasse et L de Gentile
33
Aux zones de
strictions des
vêtements
Papules
boursouflées
rouges puis prurit
au bout de 24h
larves se
décrochent au bout
de 24H mais
peuvent persister
du 2éme au 7éme j
Traitement prévention :t Lotions
alcoolisées (alcool camphré l ) ou
Spregal
Vêtements (pantalons) bien fermés
Bain chaud pour tuer les larves
Clinique, traitement et prévention
D. Chabasse et L de Gentile
Certificat opt Med Trop
D.Chabasse 2013 34D. Chabasse et L de Gentile
Certificat opt Med Trop
D.Chabasse 2013 35D. Chabasse et L de Gentile
Suspicion de
Leismaniose
cutanée
D. Chabasse et L de Gentile
D. Chabasse, E. Caumes 37
Myiases
furonculeuses
D. Chabasse et L de Gentile
Myiase	
  –	
  Cordylobia	
  anthropophaga	
  ou	
  ver	
  de	
  Cayor	
  en	
  Afrique	
  
Ver	
  macaque	
  en	
  Amérique	
  du	
  Sud	
  	
  
39D. Chabasse et L de Gentile
Parasitoses et autres
dermatoses D. Chabasse, E. Caumes 40
D. Chabasse et L de Gentile
42D. Chabasse et L de Gentile
D. Chabasse et L de Gentile
9/03/16 FMC Parasitoses autochtones 2014
Puce	
  chique	
  
Tunga	
  penetrans	
  
Puce chique
ou
Tunga
pénétrans
45D. Chabasse et L de Gentile
D. Chabasse et L de Gentile
D. Chabasse et L de Gentile
Parasitoses et autres
dermatoses D. Chabasse, E. Caumes 48
D. Chabasse et L de Gentile
Larva currens dans l’Anguillulose
D. Chabasse et L de Gentile
Larva currens dans
l’Anguillulose
D. Chabasse et L de Gentile
  Définition pour la parasitologie
  PNE > 500/mm3
  Importance et complexité de l’interrogatoire
  Lieux visités, condition, date et durée des visites
  Bains en eau douce, horaire
  Alimentation
  Faire la part entre « autochtone » et « tropical »
  Pauvretés des moyens du diagnostic
  En pratique = Helminthes , intérêt de
l’interrogatoire : lieux fréquentés, risques
alimentaires et comportementaux
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 51
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 52
Cas clinique n° 1
- femme de 38 ans vivant en France Métropolitaine
- née au Congo-Brazzaville, et a vécu en brousse jusqu’à ses 35 ans
- retourne à Brazzaville voir sa famille 1 fois / an
- consulte 10 j après son dernier retour pour :Fièvre , douleurs
abdominales et diarrhée
- - examen : abdomen, poumons, cutané, neuro : RAS ; T° : 38,1°C
1. Diagnostic à envisager ?
Toute fièvre au retour d’un séjour en zone (sub-)tropicale est
un paludisme jusqu’à preuve du contraire
⇒ recherche d’hématozoaires en urgence
Trophozoïtes de Pl. falciparum à 2,5 %
Cas clinique n° 1 (suite)
-Atovaquone-proguanil ( Malarone ® ): 4cp en une
prise au cours d’un repas /jour/ 3 jours (soit 12 au total)
-Arthéméther-luméfantrine ( Riamet ® )
4 cp en une fois avec prise alimentaire ou boisson avec
corps gras à: H0,H8,H24,H36,H48,H60
-Dihydroartémisinine-pipéraquine (Eurartesim ® )
3 cp en une prise /j à jeun, 3 jours
Cas clinique n° 1 (suite)
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 56
  Homme de 50 ans, chasseur
  Retour de Guyane depuis une semaine
  Sur place : nuit en forêt après s’être perdu …
  Consulte pour « malaise » avec fébricule
  Pas d’autres plaintes, examen clinique : RAS
1. Diagnostic(s) envisagé(s) ?
2. Examens biologiques pour confirmer ?
3. Modalités thérapeutiques ?
Cas clinique n° 2 (suite)
1. Diagnostic(s) envisagé(s) ?
Toute fièvre au retour de zones
(sub-)tropicales
⇒ paludisme en n°1
Autres :
- arbovirose
- grippe
- hépatite (si ∅ vaccin)
- …≈ 1250 cas / an dont 1000 P. vivax
Cas clinique n° 2 (suite)
2. Examens biologiques pour confirmer ?
Frottis sanguin Goutte épaisse
Examen en URGENCE
Plasmodium vivax
Plasmodium vivax
D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 60
Votre
traitement ?
Cas clinique n° 2 (suite)
3. Modalités thérapeutiques ?
1 - chloroquine 25 mg / Kg sur 3 à 5 jours (ou Malarone®)
+ traitement symptomatique
2 - primaquine en ATU ⇒ consultation au CHU
Homme de 50 ans, chasseur
Retour de Guyane depuis une semaine
Sur place : nuit en forêt après s’être perdu …
Rappelle un mois plus tard car lésions cutanées
1. Diagnostic(s) envisagé(s) ?
2. Examens biologiques pour confirmer ?
3. Modalités thérapeutiques ?
Cas clinique n° 2 (suite)
Leishmaniose
cutanée
Phlébotomes
Diagnostic biologique :
- parasitologique
- moléculaire
Leishmaniose
cutanée
Leishmania guyanensis vs L. brasiliensis
Traitement ?
Traitement :
- local : Glucantime®
- général
. Glucantime®
. Pentacarinat®
. Ambisome®
Leishmaniose
cutanée
⇒ hospitalisation
J 60
Evolution post Pentacarinat®
Homme de 30 ans,
Vit au Maroc
Consulte pour diarrhée sanglante …
Apyrétique
Cas clinique n° 3
1. Diagnostic(s) envisagé(s) ?
2. Examens complémentaires ?
Cas clinique n° 3
1. Diagnostic(s) envisagé(s) ?
- RCH
- Crohn
- lésions proctologiques
- parasitoses digestives :, amoebose intestinale
2. Examens complémentaires ?
- marqueurs génétiques ?
- examens parasitologiques des selles (x 3 …)
Entamoeba histolytica
Traitement :
- Métronidazole 1 g, 5 /j /7 J
- - contrôle selles à 8 j négatif
Homme de 30 ans,
Vit au Maroc
Consulte pour diarrhée sanglante …
Apyrétique
Revient 65j plus tard car fièvre +
douleur abdominale
⇒ Échographie abdominale
puis ⇒ scanner abdominal
Cas clinique n° 3 (suite)
1. Diagnostic(s) envisagé(s) ?
2. Examen spécifique à prescrire ?
3. Option(s) thérapeutique(s) ?
1. Diagnostic(s) envisagé(s) ?
- abcès amibiens ponction : pus chocolat !
- abcès bactériens à germes pyogènes
2. Examens complémentaires ?
- étiologie amibienne ⇒ sérologie +++++
- étiologie bactérienne ⇒ hémocultures ± culture de liquide de ponction
Cas clinique n° 3 (suite)
3. Option(s) thérapeutique(s) ?
- amoebicide tissulaire à dose suffisante :
Métronidazole (Flagyl®) 30 mg / Kg / j qsp 7-10 j
- amoebicide de contact après le ttt de la crise
Tiliquinol - tilbroquinol (Intetrix®) 4 cps / j qsp 10 j
⇒ suivi bio-clinique sur le long terme
sérologie + imagerie
Cas clinique n° 3 (suite)
  Homme de 23 ans consulte
pour fièvre apparue 4 jours
après le retour
Voyage au Mali, bain cascade du
pays Dogon (compliqué d’une
dermatite) 15 jours avant le
retour
Examen clinique : fièvre à 38, 5
°C, urticaire, ( cliché ci-joint)
Hémogramme : PE = 750/mm3
Cas clinique n°4
  Quels examens biologiques à prescrire?
•  Quel traitement à proposer ?
Praziquantel 30 mg/kg en
dose unique à jeun le matin
•  Comment surveiller le traitement ?
Taux sérologique et HES
Sérologie spécifique au début à
répéter
Schistosomose ou Bilharziose
Cas clinique n°4
Bon
voyage !

Contenu connexe

Tendances

Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16odeckmyn
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire NaturellePeron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelleodeckmyn
 
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...Institut Pasteur de Madagascar
 
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Mohamed Makhlouf
 
Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009odeckmyn
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16odeckmyn
 
Etre hepatant 09 Edition 2015
Etre hepatant 09 Edition 2015Etre hepatant 09 Edition 2015
Etre hepatant 09 Edition 2015soshepatites
 
Serodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic TuberculoseSerodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic TuberculoseMede Space
 
Vivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique BVivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique Bsoshepatites
 
Guérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possibleGuérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possiblesoshepatites
 
Bernard hépatites b et c du 2012 final
Bernard  hépatites b et c du 2012 finalBernard  hépatites b et c du 2012 final
Bernard hépatites b et c du 2012 finalodeckmyn
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015odeckmyn
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavheodeckmyn
 
Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Mede Space
 
Thibault vha-vhe 2014
Thibault vha-vhe 2014Thibault vha-vhe 2014
Thibault vha-vhe 2014odeckmyn
 
Cc tropical 2008
Cc tropical 2008Cc tropical 2008
Cc tropical 2008mai13
 
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et préventionLe paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et préventionInstitut Pasteur de Madagascar
 
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM FoundationDrug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 

Tendances (20)

Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire NaturellePeron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
 
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
Le paludisme viscéral évolutif: épidémiologie, physiopathologie, diagnostic e...
 
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
 
Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16
 
Etre hepatant 09 Edition 2015
Etre hepatant 09 Edition 2015Etre hepatant 09 Edition 2015
Etre hepatant 09 Edition 2015
 
Serodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic TuberculoseSerodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic Tuberculose
 
Vivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique BVivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique B
 
Guérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possibleGuérir de l'hépatite C C possible
Guérir de l'hépatite C C possible
 
Bernard hépatites b et c du 2012 final
Bernard  hépatites b et c du 2012 finalBernard  hépatites b et c du 2012 final
Bernard hépatites b et c du 2012 final
 
Peron vhavhedu2015
Peron  vhavhedu2015Peron  vhavhedu2015
Peron vhavhedu2015
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavhe
 
Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1
 
Thibault vha-vhe 2014
Thibault vha-vhe 2014Thibault vha-vhe 2014
Thibault vha-vhe 2014
 
Multidisciplinarité dépistage rapide du VHC en hépatologie
Multidisciplinarité dépistage rapide du VHC en hépatologieMultidisciplinarité dépistage rapide du VHC en hépatologie
Multidisciplinarité dépistage rapide du VHC en hépatologie
 
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
Dépistage des patients pour le VHC par buvards : une approche infirmière (Par...
 
Cc tropical 2008
Cc tropical 2008Cc tropical 2008
Cc tropical 2008
 
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et préventionLe paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
Le paludisme chez le jeune enfant: épidemiologie et prévention
 
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM FoundationDrug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
 

En vedette

Global Top 100
Global Top 100Global Top 100
Global Top 100PwC Polska
 
Pope's visit to Canada
Pope's visit to CanadaPope's visit to Canada
Pope's visit to Canadapddm
 
Oddo Avenir Europe Strategy
Oddo Avenir Europe StrategyOddo Avenir Europe Strategy
Oddo Avenir Europe Strategyesimonnet
 
Etude PwC sur le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 201...
Etude PwC sur le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 201...Etude PwC sur le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 201...
Etude PwC sur le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 201...PwC France
 
Statistiques tournée nov. 2016
Statistiques tournée nov. 2016Statistiques tournée nov. 2016
Statistiques tournée nov. 2016Thibaut TATRY
 
Rapport annuel du Reporting Extra-Financier au Maroc - 2015
Rapport annuel du Reporting Extra-Financier au Maroc - 2015Rapport annuel du Reporting Extra-Financier au Maroc - 2015
Rapport annuel du Reporting Extra-Financier au Maroc - 2015Groupe Managem
 
Mobile Money: Marché, Acteurs et Tendances
Mobile Money: Marché, Acteurs et TendancesMobile Money: Marché, Acteurs et Tendances
Mobile Money: Marché, Acteurs et TendancesLandry DJIMPE
 
M&A For Catalist Companies in Singapore
M&A For Catalist Companies in SingaporeM&A For Catalist Companies in Singapore
M&A For Catalist Companies in SingaporeMyron Tay
 
Etude PwC Top 100 des capitalisations boursières européennes (2013)
Etude PwC Top 100 des capitalisations boursières européennes (2013)Etude PwC Top 100 des capitalisations boursières européennes (2013)
Etude PwC Top 100 des capitalisations boursières européennes (2013)PwC France
 
Programme actions collectives 2017
Programme actions collectives 2017Programme actions collectives 2017
Programme actions collectives 2017Guillaume OUINAS
 
Mena climate change impact
Mena climate change impactMena climate change impact
Mena climate change impactAssaad GHAZOUANI
 
La Tentation de l’Ile : le protectionnisme est-il la solution ?
La Tentation de l’Ile : le protectionnisme est-il la solution ?La Tentation de l’Ile : le protectionnisme est-il la solution ?
La Tentation de l’Ile : le protectionnisme est-il la solution ?Ipsos France
 
Lancement de PISA 2015 en France
Lancement de PISA 2015 en FranceLancement de PISA 2015 en France
Lancement de PISA 2015 en FranceEduSkills OECD
 
La palabra
La palabraLa palabra
La palabrapostulan
 
Internationalisierung im Performance Advertising
Internationalisierung im Performance AdvertisingInternationalisierung im Performance Advertising
Internationalisierung im Performance AdvertisingMarkus Kellermann
 

En vedette (20)

Global Top 100
Global Top 100Global Top 100
Global Top 100
 
Pope's visit to Canada
Pope's visit to CanadaPope's visit to Canada
Pope's visit to Canada
 
17 Savoirs Communs
17 Savoirs Communs17 Savoirs Communs
17 Savoirs Communs
 
Oddo Avenir Europe Strategy
Oddo Avenir Europe StrategyOddo Avenir Europe Strategy
Oddo Avenir Europe Strategy
 
Etude PwC sur le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 201...
Etude PwC sur le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 201...Etude PwC sur le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 201...
Etude PwC sur le Top 100 des entreprises les mieux valorisées au monde en 201...
 
Statistiques tournée nov. 2016
Statistiques tournée nov. 2016Statistiques tournée nov. 2016
Statistiques tournée nov. 2016
 
Rapport annuel du Reporting Extra-Financier au Maroc - 2015
Rapport annuel du Reporting Extra-Financier au Maroc - 2015Rapport annuel du Reporting Extra-Financier au Maroc - 2015
Rapport annuel du Reporting Extra-Financier au Maroc - 2015
 
Mobile Money: Marché, Acteurs et Tendances
Mobile Money: Marché, Acteurs et TendancesMobile Money: Marché, Acteurs et Tendances
Mobile Money: Marché, Acteurs et Tendances
 
M&A For Catalist Companies in Singapore
M&A For Catalist Companies in SingaporeM&A For Catalist Companies in Singapore
M&A For Catalist Companies in Singapore
 
Etude PwC Top 100 des capitalisations boursières européennes (2013)
Etude PwC Top 100 des capitalisations boursières européennes (2013)Etude PwC Top 100 des capitalisations boursières européennes (2013)
Etude PwC Top 100 des capitalisations boursières européennes (2013)
 
Programme actions collectives 2017
Programme actions collectives 2017Programme actions collectives 2017
Programme actions collectives 2017
 
Mena climate change impact
Mena climate change impactMena climate change impact
Mena climate change impact
 
La Tentation de l’Ile : le protectionnisme est-il la solution ?
La Tentation de l’Ile : le protectionnisme est-il la solution ?La Tentation de l’Ile : le protectionnisme est-il la solution ?
La Tentation de l’Ile : le protectionnisme est-il la solution ?
 
Stock market.
Stock market.Stock market.
Stock market.
 
Lancement de PISA 2015 en France
Lancement de PISA 2015 en FranceLancement de PISA 2015 en France
Lancement de PISA 2015 en France
 
Stock market
Stock marketStock market
Stock market
 
La Tecnología del Agua Olvidado que es el Costo Limpias y Baja que Puede ser ...
La Tecnología del Agua Olvidado que es el Costo Limpias y Baja que Puede ser ...La Tecnología del Agua Olvidado que es el Costo Limpias y Baja que Puede ser ...
La Tecnología del Agua Olvidado que es el Costo Limpias y Baja que Puede ser ...
 
La palabra
La palabraLa palabra
La palabra
 
Internationalisierung im Performance Advertising
Internationalisierung im Performance AdvertisingInternationalisierung im Performance Advertising
Internationalisierung im Performance Advertising
 
Llumsdenit.Ros
Llumsdenit.RosLlumsdenit.Ros
Llumsdenit.Ros
 

Similaire à Consultation du retour dc 08 03 16

Urgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesUrgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesDoc Braham
 
Paludisme (vue de l'Algérie)
Paludisme (vue de l'Algérie)Paludisme (vue de l'Algérie)
Paludisme (vue de l'Algérie)Elias Akhamouk
 
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumAccès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumInstitut Pasteur de Madagascar
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Natodeckmyn
 
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)abir
 
Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012odeckmyn
 
Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012odeckmyn
 
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologie
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologieLes principales ordonnances en mycologie et parasitologie
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologiemai13
 
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumAccès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumInstitut Pasteur de Madagascar
 
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...S/Abdessemed
 
Agfhge présentation
Agfhge  présentationAgfhge  présentation
Agfhge présentationsoshepatites
 
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicolesleishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicolesHind FQ
 
Hépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptHépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptodeckmyn
 

Similaire à Consultation du retour dc 08 03 16 (20)

Urgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesUrgences pédiatriques
Urgences pédiatriques
 
Diaporama Grippe A
Diaporama Grippe ADiaporama Grippe A
Diaporama Grippe A
 
Paludisme (vue de l'Algérie)
Paludisme (vue de l'Algérie)Paludisme (vue de l'Algérie)
Paludisme (vue de l'Algérie)
 
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumAccès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist NatPeron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Hist Nat
 
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
Giardia intestinalis (protozoaire parasite d'homme)
 
Paludisme : du parasite à la prévention
Paludisme : du parasite à la préventionPaludisme : du parasite à la prévention
Paludisme : du parasite à la prévention
 
Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012Peron vhavhedu2012
Peron vhavhedu2012
 
Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012Peron vhavhe du 2012
Peron vhavhe du 2012
 
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologie
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologieLes principales ordonnances en mycologie et parasitologie
Les principales ordonnances en mycologie et parasitologie
 
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumAccès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
 
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielleBioécologie des anophèles et capacité vectorielle
Bioécologie des anophèles et capacité vectorielle
 
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
les principales ordonnances en mycologieetparasitologie-131017142914-phpapp01...
 
Les méthodes de diagnostic biologique du paludisme
Les méthodes de diagnostic biologique du paludismeLes méthodes de diagnostic biologique du paludisme
Les méthodes de diagnostic biologique du paludisme
 
Paludisme : du parasite à la prevention
Paludisme : du parasite à la preventionPaludisme : du parasite à la prevention
Paludisme : du parasite à la prevention
 
Agfhge présentation
Agfhge  présentationAgfhge  présentation
Agfhge présentation
 
Les hepatites virales
Les hepatites viralesLes hepatites virales
Les hepatites virales
 
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicolesleishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
leishmanies_tripanozomess.ppt parasites sangicoles
 
Hépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.pptHépatites virales A et E.ppt
Hépatites virales A et E.ppt
 
Distomatose
DistomatoseDistomatose
Distomatose
 

Plus de raymondteyrouz

Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17raymondteyrouz
 
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8raymondteyrouz
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17raymondteyrouz
 
Enquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesEnquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesraymondteyrouz
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16raymondteyrouz
 
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16raymondteyrouz
 
Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 raymondteyrouz
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016raymondteyrouz
 
Had sablé la flèche
Had sablé la flècheHad sablé la flèche
Had sablé la flècheraymondteyrouz
 
Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15raymondteyrouz
 
Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15raymondteyrouz
 

Plus de raymondteyrouz (20)

Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
 
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
 
Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17
 
Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17
 
Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
 
Urgence ville:hopital
Urgence ville:hopitalUrgence ville:hopital
Urgence ville:hopital
 
Enquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesEnquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgences
 
Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16
 
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
 
Cat ulcères
Cat ulcèresCat ulcères
Cat ulcères
 
Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16
 
Les tso
Les tsoLes tso
Les tso
 
Gestion ad
Gestion adGestion ad
Gestion ad
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016
 
Had sablé la flèche
Had sablé la flècheHad sablé la flèche
Had sablé la flèche
 
Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15
 
Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15
 
Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15
 

Dernier

《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》rnrncn29
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024benj_2
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxOuedraogoSoumaila3
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Khadija Moussayer
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxKawTar253413
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Aymen Masri
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxrababouerdighi
 

Dernier (7)

《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
《购买维多利亚大学学历本科学位证书》
 
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
Résultats de la seconde vague du baromètre de la santé connectée 2024
 
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptxModule 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
Module 10 Causerie educative en planification familiale.pptx
 
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
Le rôle central de la médecine interne dans l’évolution des systèmes de santé...
 
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptxCHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
CHANGEMENT DE PANSEMENT et quelques types .pptx
 
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
Dr MEHRI TURKI IMEN - Traitement du double menton : Une nouvelle technique tu...
 
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptxBiologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
Biologie moléculaire_S6_ première partie .pptx
 

Consultation du retour dc 08 03 16

  • 1. Diarrhée Peau Hyper éosinophilie sanguine D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 1 EPU- Le Bailleul 08 mars 2016
  • 2. 100%! 10%! 1%! 0,01%! 0,001%! Paludisme (Afrique de lʻOuest, sans chimioprophylaxie)! Typhoïde (Inde, Afrique du Nord, Pérou)! Virage Cuti-Réaction! Choléra! Grippe A ou B! Typhoïde (Autres zones)! Dengue (Asie SE)! Morsure animale avec risque de Rage! Hépatite B (expatriés)! HIV-infection! Légionellose! Méningite à Méningocoque! 0,1%! Taux d‘Incidence / personne / mois d‘évènements de santé durant un séjour touristique dans un PVD (R. Steffen) Turista! 0,0001%! 30 - 80 %! Gonococcie! Diarrhée ETEC! Hépatite A! D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 2
  • 3. • Pathologie communautaire classique - climatisation et promiscuité dans les transports - station assise prolongée infections urinaires phlébites • Pathologie d’importation - importante - de révélation parfois tardive D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 3
  • 4. Risque de Paludisme chez le voyageur au cours d‘un séjour de 1 mois en Afrique de l‘Ouest SANS chimioprophylaxie (R. Steffen) 2 500 Voyageurs 60 patients contractent un Paludisme (>50 avec P. falciparum) 1 décès par Paludisme Pour 5 Jumbo-Jets (B 747)! Fabrice Legros © CNREPIA - 2003 D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 4
  • 5. • Y penser devant toute fièvre au retour d’une zone d’endémie palustre - poser la question d’un voyage récent - une chimioprophylaxie n’exclut pas le diagnostic - en urgence: frottis sanguin et goutte épaisse D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 5
  • 6. • Fièvre - pas forcément élevée ni rythmée - souvent associée à des céphalées - souvent associée à des douleurs abdominales et des selles pâteuses • Rechercher des signes de gravité - altération de l’idéation, discrète désorientation - signes neurologiques objectifs • Valeur diagnostique de la thrombopénie • Attention à l’action de certains médicaments D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 6
  • 7.   Adulte, diagnostic parasitologique fiable, espèce non falciparum,   Avec P. falciparum mais conscient et pas de vomissements   Absence de critères de gravité , de risque de mauvaise observance, bonne compréhension.   Absence de facteur de risques associés.   Proximité d'un hôpital, contact médical identifié, N° tél. fourni.   Disponibilité immédiate de l'antipaludique prescrit.   Suivi possible J3 et J7.   Plaquettes > 50 000/µl, Hb>10g/dl, Créatinine <150µmol/l.   Parasitémie <2% Pathologies au retour 2016D. Chabasse et L de Gentile
  • 8. -Atovaquone-proguanil ( Malarone ® ): 4cp en une prise au cours d’un repas /jour/ 3 jours (soit 12 au total) -Arthéméther-luméfantrine ( Riamet ® ) 4 cp en une fois avec prise alimentaire ou boisson avec corps gras à: H0,H8,H24,H36,H48,H60 -Dihydroartémisinine-pipéraquine (Eurartesim ® ) 3 cp en une prise /j à jeun, 3 jours D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016
  • 9. • Contexte d’épidémies - ex. Antilles, Brésil, Guyane, Polynésie, Asie du Sud-Est - incubation courte • Fièvre - élevée, début brutal - souvent associée à des céphalées - souvent associée à une éruption morbilleuse • Rechercher les signes de gravité - hémorragies D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 9
  • 10. Donnent des symptômes voisins Chikungunya Afrique sub-saharienne et Amérique centrale du Sud, Antilles O Nyong Nyong Virus Zika West-Nile virus ( USA, Canada, aussi en Camargue Plus rares Fièvre jaune y penser si pas vacciné Encéphalite japonaise ( si pas vaccins   Asie rurale des moussons, vaccination possible D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 10
  • 11.   Fièvres de Lassa, Marburg, Ebola, Crimée - Congo   Notion épidémique   Exceptionnelles chez le touriste   Gravissime chez le soignant   Évoque sur la notion de personnes au contact des malades   On doit écarter les diagnostics classiques des fièvres (paludisme grave, typhoïde, leptospirose, etc.)   Conseils en infectiologie D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 11
  • 12.   Phase de début des schistosomoses   Recherche du bain infectant   15-21 jours, voire 2 mois avant   Hyperéosinophilie sanguine et sérologie spécifique   Ne pas hésiter à faire plusieurs recherches   Dermographisme assez marqué D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 12
  • 13.   Latence très variable   Hépatalgie fébrile Signe de l‘ébranlement Fièvre importante Altération de l’état général   Polynucléose et syndrome inflammatoire biologique   Imagerie médicale, sérologie   Efficacité rapide des imidazolés D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 13
  • 14.   Inventaire « à la Prévert »   Bactérioses :Rickettsioses, Légionellose, leptospirose, typhoïde, typhus, borréliose, peste, etc.   Viroses :Primo-infection à VIH, hépatite A, hantaviroses,   Parasitoses   Trichinellose, leishmaniose, etc.   Importance du contexte épidémiologique   Épidémie signalée   Modalités du voyage   Point d’appel clinique, voire biologique D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 14
  • 15.   Problème fréquent   Conduite « clinique »   Évolution et importance des troubles digestifs   Apparition par rapport au retour   Éléments épidémiologique du voyage   Syndrome dysentérique ou non   Fièvre associée ou non   Bactériologie et parasitologie des selles ensemble   Si diarrhée non fébrile persiste au retour , privilégier la piste « parasitaire D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 15
  • 17. Bactéries: 80% E. Coli entérotoxinogène Shigelles Campylobacter E coli entéro-invasif Salmonelles Aeromonas Vibrions non cholériques Staphylocoque 50% Saison pluvieuse Saison sèche Am sud, SEA Saison pluvieuse Thaïlande - Pacifique sud SEA saison chaude Vibrio cholerae Très rare chez le voyageur (<10-3 / mois) Virus 10-20% Rotavirus Virus de Norwalk Adénovirus Astrovirus Entérovirus Parasites 5 - 20% E. histolytica Giardia duodenalis Cryptosporidium Isospora belli Cyclospora sp. Les helminthes notamment Schistosomes et anguillules sont à l'origine de syndrome diarrhéique beaucoup plus tardifs Attention au paludisme D. Chabasse et L de Gentile
  • 18.   Réhydratation   Traitement symptomatique Racécadotril versus lopéramide   Traitement présomptif sur des critères précis   Diarrhée prolongée > 24h   Diarrhée importante (>3 selles liquides par jour)   Diarrhée sanglante   Diarrhée fébrile   Facteurs de risques   Fluoroquinolone pendant 3 jours   5 jours si syndrome dysentérique   Place des anti-protozoaires (voir spécialiste) Problème des résistances, notamment en Asie Azithromycine en première intention chez femme enceinte et enfant D. Chabasse et L de Gentile
  • 19. Fluoroquinolones Lévofloxacine 500 mg x 1/jour, pendant 1 à 5 jours selon sévérité Ofloxacine 200 mg x 2/jour, pendant 1 à 5 jours selon sévérité (hors-AMM) Ciprofloxacine 500 mg x 2/jour, pendant 1 à 5 jours selon sévérité Enfant : 10 à 15 mg/kg deux fois par jour, pendant 3 jours Macrolide Azithromycine 500 mg x 1/jour, pendant 3 jours (hors-AMM) Enfant : 20 mg/kg/jour en 1 prise quotidienne, pendant 3 jours (hors-AMM) D. Chabasse et L de Gentile
  • 20. D. Chabasse et L de Gentile
  • 21.   Réactions médicamenteuses   Antipaludiques, etc.   Piqûres, blessures, envenimation, surinfection   Éruption témoin d’une infection générale   Dengue, infection VIH, schistosomose   Lésions localisées   Larbish, tungose, myiases furonculoïdes, gale   Leishmaniose cutanée, trypanome, chancre d’inoculation   Révélation d’une maladie dermatologique D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 21
  • 22. M. Y.B. 48 ans 15 min après un bain D. Chabasse et L de Gentile
  • 23. D. Chabasse et L de Gentile
  • 24. D. Chabasse et L de Gentile
  • 25. D. Chabasse et L de Gentile
  • 26. 26D. Chabasse et L de Gentile
  • 27.
  • 28. Traitement de la larva migrans cutanée : ivermectine, 12 mg ( adulte) cure unique per os D. Chabasse et L de Gentile
  • 29. Gare aux bains en eau douce D. Chabasse et L de Gentile
  • 30. 30D. Chabasse et L de Gentile
  • 31. Punaises de lit !! Mésaventures dans les chambres ! D. Chabasse et L de Gentile
  • 33. 33 Aux zones de strictions des vêtements Papules boursouflées rouges puis prurit au bout de 24h larves se décrochent au bout de 24H mais peuvent persister du 2éme au 7éme j Traitement prévention :t Lotions alcoolisées (alcool camphré l ) ou Spregal Vêtements (pantalons) bien fermés Bain chaud pour tuer les larves Clinique, traitement et prévention D. Chabasse et L de Gentile
  • 34. Certificat opt Med Trop D.Chabasse 2013 34D. Chabasse et L de Gentile
  • 35. Certificat opt Med Trop D.Chabasse 2013 35D. Chabasse et L de Gentile
  • 37. D. Chabasse, E. Caumes 37
  • 38. Myiases furonculeuses D. Chabasse et L de Gentile Myiase  –  Cordylobia  anthropophaga  ou  ver  de  Cayor  en  Afrique   Ver  macaque  en  Amérique  du  Sud    
  • 39. 39D. Chabasse et L de Gentile
  • 40. Parasitoses et autres dermatoses D. Chabasse, E. Caumes 40
  • 41. D. Chabasse et L de Gentile
  • 42. 42D. Chabasse et L de Gentile
  • 43. D. Chabasse et L de Gentile
  • 44. 9/03/16 FMC Parasitoses autochtones 2014 Puce  chique   Tunga  penetrans  
  • 46. D. Chabasse et L de Gentile
  • 47. D. Chabasse et L de Gentile
  • 48. Parasitoses et autres dermatoses D. Chabasse, E. Caumes 48 D. Chabasse et L de Gentile
  • 49. Larva currens dans l’Anguillulose D. Chabasse et L de Gentile
  • 50. Larva currens dans l’Anguillulose D. Chabasse et L de Gentile
  • 51.   Définition pour la parasitologie   PNE > 500/mm3   Importance et complexité de l’interrogatoire   Lieux visités, condition, date et durée des visites   Bains en eau douce, horaire   Alimentation   Faire la part entre « autochtone » et « tropical »   Pauvretés des moyens du diagnostic   En pratique = Helminthes , intérêt de l’interrogatoire : lieux fréquentés, risques alimentaires et comportementaux D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 51
  • 52. D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 52
  • 53. Cas clinique n° 1 - femme de 38 ans vivant en France Métropolitaine - née au Congo-Brazzaville, et a vécu en brousse jusqu’à ses 35 ans - retourne à Brazzaville voir sa famille 1 fois / an - consulte 10 j après son dernier retour pour :Fièvre , douleurs abdominales et diarrhée - - examen : abdomen, poumons, cutané, neuro : RAS ; T° : 38,1°C 1. Diagnostic à envisager ? Toute fièvre au retour d’un séjour en zone (sub-)tropicale est un paludisme jusqu’à preuve du contraire ⇒ recherche d’hématozoaires en urgence
  • 54. Trophozoïtes de Pl. falciparum à 2,5 % Cas clinique n° 1 (suite)
  • 55. -Atovaquone-proguanil ( Malarone ® ): 4cp en une prise au cours d’un repas /jour/ 3 jours (soit 12 au total) -Arthéméther-luméfantrine ( Riamet ® ) 4 cp en une fois avec prise alimentaire ou boisson avec corps gras à: H0,H8,H24,H36,H48,H60 -Dihydroartémisinine-pipéraquine (Eurartesim ® ) 3 cp en une prise /j à jeun, 3 jours Cas clinique n° 1 (suite)
  • 56. D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 56   Homme de 50 ans, chasseur   Retour de Guyane depuis une semaine   Sur place : nuit en forêt après s’être perdu …   Consulte pour « malaise » avec fébricule   Pas d’autres plaintes, examen clinique : RAS 1. Diagnostic(s) envisagé(s) ? 2. Examens biologiques pour confirmer ? 3. Modalités thérapeutiques ?
  • 57. Cas clinique n° 2 (suite) 1. Diagnostic(s) envisagé(s) ? Toute fièvre au retour de zones (sub-)tropicales ⇒ paludisme en n°1 Autres : - arbovirose - grippe - hépatite (si ∅ vaccin) - …≈ 1250 cas / an dont 1000 P. vivax
  • 58. Cas clinique n° 2 (suite) 2. Examens biologiques pour confirmer ? Frottis sanguin Goutte épaisse Examen en URGENCE
  • 60. D. Chabasse et L de Gentile Pathologies au retour 2016 60 Votre traitement ?
  • 61. Cas clinique n° 2 (suite) 3. Modalités thérapeutiques ? 1 - chloroquine 25 mg / Kg sur 3 à 5 jours (ou Malarone®) + traitement symptomatique 2 - primaquine en ATU ⇒ consultation au CHU
  • 62. Homme de 50 ans, chasseur Retour de Guyane depuis une semaine Sur place : nuit en forêt après s’être perdu … Rappelle un mois plus tard car lésions cutanées 1. Diagnostic(s) envisagé(s) ? 2. Examens biologiques pour confirmer ? 3. Modalités thérapeutiques ? Cas clinique n° 2 (suite)
  • 64. Diagnostic biologique : - parasitologique - moléculaire Leishmaniose cutanée Leishmania guyanensis vs L. brasiliensis Traitement ?
  • 65. Traitement : - local : Glucantime® - général . Glucantime® . Pentacarinat® . Ambisome® Leishmaniose cutanée ⇒ hospitalisation
  • 66. J 60 Evolution post Pentacarinat®
  • 67. Homme de 30 ans, Vit au Maroc Consulte pour diarrhée sanglante … Apyrétique Cas clinique n° 3 1. Diagnostic(s) envisagé(s) ? 2. Examens complémentaires ?
  • 68. Cas clinique n° 3 1. Diagnostic(s) envisagé(s) ? - RCH - Crohn - lésions proctologiques - parasitoses digestives :, amoebose intestinale 2. Examens complémentaires ? - marqueurs génétiques ? - examens parasitologiques des selles (x 3 …) Entamoeba histolytica Traitement : - Métronidazole 1 g, 5 /j /7 J - - contrôle selles à 8 j négatif
  • 69. Homme de 30 ans, Vit au Maroc Consulte pour diarrhée sanglante … Apyrétique Revient 65j plus tard car fièvre + douleur abdominale ⇒ Échographie abdominale puis ⇒ scanner abdominal Cas clinique n° 3 (suite) 1. Diagnostic(s) envisagé(s) ? 2. Examen spécifique à prescrire ? 3. Option(s) thérapeutique(s) ?
  • 70. 1. Diagnostic(s) envisagé(s) ? - abcès amibiens ponction : pus chocolat ! - abcès bactériens à germes pyogènes 2. Examens complémentaires ? - étiologie amibienne ⇒ sérologie +++++ - étiologie bactérienne ⇒ hémocultures ± culture de liquide de ponction Cas clinique n° 3 (suite)
  • 71. 3. Option(s) thérapeutique(s) ? - amoebicide tissulaire à dose suffisante : Métronidazole (Flagyl®) 30 mg / Kg / j qsp 7-10 j - amoebicide de contact après le ttt de la crise Tiliquinol - tilbroquinol (Intetrix®) 4 cps / j qsp 10 j ⇒ suivi bio-clinique sur le long terme sérologie + imagerie Cas clinique n° 3 (suite)
  • 72.   Homme de 23 ans consulte pour fièvre apparue 4 jours après le retour Voyage au Mali, bain cascade du pays Dogon (compliqué d’une dermatite) 15 jours avant le retour Examen clinique : fièvre à 38, 5 °C, urticaire, ( cliché ci-joint) Hémogramme : PE = 750/mm3 Cas clinique n°4
  • 73.   Quels examens biologiques à prescrire? •  Quel traitement à proposer ? Praziquantel 30 mg/kg en dose unique à jeun le matin •  Comment surveiller le traitement ? Taux sérologique et HES Sérologie spécifique au début à répéter Schistosomose ou Bilharziose Cas clinique n°4