SlideShare une entreprise Scribd logo
1  sur  17
Télécharger pour lire hors ligne
Cas	
  clinique	
  de	
  Pathologie	
  et	
  
voyage	
  
FMC	
  Le	
  Bailleul	
  08	
  mars	
  2016	
  
	
  D.	
  Chabasse	
  
•  Début	
  	
  février,	
  Sylvain,	
  âgé	
  de	
  16	
  ans,	
  
consulte	
  pour	
  une	
  	
  Fièvre	
  d'installaJon	
  
progressive	
  (	
  38°,7	
  –	
  39°C	
  °)	
  
accompagné	
  »	
  d’une	
  asthénie	
  importante	
  	
  
évoluant	
  depuis	
  2	
  mois.	
  
•  A	
  l'examen	
  clinique	
  on	
  retrouve	
  une	
  
pâleur	
  des	
  conjoncJves	
  et	
  une	
  
splénomégalie	
  importante	
  (stade	
  II).	
  	
  
1ére Q
- Quelles sont les principales causes
des splénomégalies en France ?
EJologies	
  des	
  Splénomégalies	
  chez	
  
l’enfant	
  en	
  France	
  métropolitaine	
  
•  Leucémie	
  lymphoïde	
  chronique	
  
•  Typhoïde	
  
•  Mononucléose	
  infecJeuse	
  
•  Maladie	
  de	
  Gaucher	
  
•  Thalassémie	
  
•  Maladie	
  de	
  Hodgkin	
  
•  MNI…………	
  
Histoire	
  clinique	
  (	
  suite)	
  
•  A	
  l'interrogatoire	
  vous	
  faites	
  préciser	
  l'absence	
  
de	
  séjours	
  en	
  zone	
  impaludée.	
  Vous	
  apprenez	
  
incidemment	
  que	
  les	
  vacances	
  esJvales	
  
précédentes	
  	
  de	
  Sylvain	
  ont	
  été	
  
essenJellement	
  dans	
  le	
  sud	
  de	
  l’Espagne	
  dans	
  
la	
  région	
  de	
  Malaga	
  où	
  il	
  a	
  	
  campé	
  plusieurs	
  
jours	
  avec	
  ses	
  copains	
  
•  Il	
  n’y	
  a	
  pas	
  eu	
  de	
  problèmes	
  de	
  santé	
  durant	
  
son	
  séjour	
  	
  
•  L’hémogramme	
  révèle	
  
	
  -­‐Hb	
  10g/dl	
  ;	
  
	
  -­‐	
  Ht	
  34	
  	
  
	
  -­‐	
  CCMH	
  :	
  34	
  
	
  -­‐GR	
  3	
  560	
  000	
  /mm3	
  	
  
	
  -­‐VGM	
  80	
  fl	
  )	
  	
  
	
  -­‐GB	
  	
  2245/mm3)	
  	
  
	
  -­‐plaquekes	
  65	
  000	
  /mm3)	
  
2éme	
  Q	
  
Votre	
  
interprétaJon?	
  
Pancytopénie
3éme	
  Q	
  
Quel	
  (s)	
  	
  diagnosJc	
  (s)	
  envisagez-­‐vous?,	
  	
  
1-­‐Paludisme	
  à	
  P.	
  vivax	
  ?	
  	
  
2-­‐Rickeksiose	
  (fièvre	
  
boutonneuse	
  
méditerranéenne)	
  ?	
  	
  
3-­‐Fièvre	
  récurrente	
  
(Borréliose)?	
  
4-­‐Kyste	
  hydaJque	
  splénique	
  	
  
5-­‐Leishmaniose	
  viscérale	
  ?	
  	
  
Non	
  pas	
  en	
  Espagne	
  
Non	
  car	
  pas	
  d	
  ’érup?on	
  ni	
  no?on	
  
	
  de	
  morsure	
  	
  de	
  ?que,	
  habituellement	
  
pas	
  de	
  splénomégalie	
  
Possible	
  	
  car	
  splénomégalie	
  	
  
mais	
  pas	
  de	
  fièvre	
  typique	
  
Non voyage récent et
Développement lent
Oui	
  la	
  plus	
  probable	
  ici	
  	
  
4éme	
  Q	
  :	
  diagnosJc	
  le	
  plus	
  probable	
  	
  
quelle	
  examen	
  d’orientaJon	
  ?	
  
1-­‐Parasitologie	
  des	
  selles	
  
2-­‐Sérologie	
  Spécifique	
  
3-­‐échographie	
  abdominale	
  
4-­‐Scanner	
  abdominal	
  	
  
5-­‐recherche	
  par	
  PCR	
  dans	
  le	
  
sang	
  circulant	
  
Non, jamais retrouvé dans les selles
Oui ,sérologie bon diagnostic
d’orientation
Non, pas contributif au diagnostic
Non, pas contributif au diagnostic
Possible pour certains Laboratoires
5éme	
  Q	
  
Quel	
  examen	
  de	
  choix	
  pour	
  un	
  diagnosJc	
  de	
  
cerJtude	
  ?	
  
•  PoncJon	
  de	
  moelle	
  osseuse,	
  examen	
  direct	
  
après	
  coloraJon	
  au	
  MGG,	
  visualisaJon	
  des	
  
formes	
  amasJgotes	
  du	
  parasite	
  
6	
  éme	
  Q	
  
Quel	
  (	
  s)	
  sont	
  les	
  médicaments	
  acJfs	
  ?	
  	
  
1-­‐Métronidazole	
  (Flagyl	
  ®)	
  
2-­‐Sulfadoxine-­‐Pyriméthamine	
  
(Fansidar®)	
  
3-­‐Amphotericine	
  	
  b	
  liposomale	
  
(Ambisome®)	
  
4-­‐	
  Iséthionate	
  de	
  pentamidine	
  
(Pentacarinat®)	
  
5-­‐Miltefosine	
  	
  (	
  Impavido®)	
  
NON
NON
Oui
Oui
Oui
Traitement	
  
•  Amphotéricine	
  B	
  liposomale	
  :	
  anJfongique,	
  
toxicité	
  rénale,	
  coût	
  élevé	
  
•  L’an?moine	
  pentavalent	
  :	
  nécessite	
  
hospitalisaJon	
  car	
  toxicité	
  cardiaque,	
  rénale	
  et	
  
pancréaJque	
  ;	
  résistances	
  
•  Miltéfosine	
  :	
  1er	
  anJ-­‐leishmanien	
  per	
  os,	
  contre-­‐
indiqué	
  chez	
  la	
  femme	
  enceinte	
  (tératogène)	
  
10	
  9/03/16	
  
7éme	
  Q	
  
Comment	
  se	
  protéger	
  lors	
  d’un	
  voyage	
  du	
  
risque	
  de	
  leishmaniose	
  
1-­‐Par	
  la	
  vaccinaJon	
  
2-­‐Par	
  	
  une	
  chimiothérapie	
  
anJ	
  leishmanienne	
  
3-­‐Par	
  les	
  répulsifs	
  	
  
4-­‐Par	
  les	
  répulsifs	
  +	
  
chimioprophylaxie	
  
5-­‐Par	
  l’uJlisaJon	
  de	
  
mousJquaires	
  
Non
Non
Non
Oui
Oui
8	
  éme	
  Q	
  
Quel	
  est	
  le	
  vecteur	
  de	
  la	
  leishmaniose	
  
1-­‐Le	
  Culex	
  
2-­‐Un	
  tabanidé	
  (	
  Taon)	
  	
  
3-­‐Une	
  Jque	
  (	
  Ixode)	
  
4-­‐Un	
  phlébotome	
  
5-­‐Une	
  Simulie	
  
Non
Non
Non
OUI
NON
Rappel	
  :la	
  leishmaniose	
  viscérale	
  
Est	
  due	
  à	
  un	
  Protozoaire	
  Leishmania	
  donovani	
  parasite	
  
unicellulaire	
  du	
  système	
  de	
  phagocytes	
  
	
  mononuclés	
  
Maladie	
  vectorielle	
  :	
  Phlébotome	
  vecteur	
  
	
  Insecte	
  psychodidé	
  
	
  PeJte	
  taille	
  -­‐	
  acJvité	
  nocturne	
  et	
  rural	
  
3	
  formes	
  cliniques	
  	
  
	
  cutanée	
  
	
  viscérale	
  	
  
	
  cutanéo	
  muqueuse	
  
9/03/16	
   15	
  
9éme	
  Q.	
  	
  
Chez	
  	
  son	
  frère	
  de	
  4	
  ans,	
  on	
  découverte	
  lors	
  d’un	
  bilan	
  pour	
  douleurs	
  
abdominale	
  une	
  éosinophilie	
  sanguine	
  à	
  8%	
  de	
  9000	
  leucocytes	
  	
  que	
  faites	
  
vous	
  ,	
  souligner	
  la	
  proposi?on	
  exacte	
  
•  A	
  –	
  Faire	
  un	
  ionogramme	
  
•  B	
  -­‐	
  Rechercher	
  une	
  giardiose	
  par	
  un	
  examen	
  des	
  selles	
  
•  C	
  -­‐	
  Adresser	
  l’enfant	
  en	
  consultaJon	
  spécialisée	
  pour	
  
recherche	
  d’une	
  maladie	
  de	
  système	
  
•  D	
  -­‐	
  Rechercher	
  une	
  oxyurose	
  ou	
  une	
  autre	
  helminthose	
  
intes?nale	
  par	
  un	
  «	
  scotch-­‐test	
  anal	
  »	
  et	
  un	
  examen	
  
parasitologique	
  des	
  selles	
  
•  E	
  -­‐	
  Prescrire	
  un	
  médicament	
  anJallergique	
  
10-­‐éme	
  Q	
  	
  
Quelles	
  sont	
  les	
  proposi?ons	
  justes	
  concernant	
  l’anguillulose	
  ?	
  	
  
	
  A	
  -­‐	
  Elle	
  peut	
  provoquer	
  des	
  signes	
  cutanés	
  	
  
B	
  -­‐	
  Elle	
  peut	
  persister	
  plusieurs	
  années	
  après	
  un	
  séjour	
  
en	
  zone	
  tropicale	
  
C	
  -­‐	
  Elle	
  doit	
  être	
  évoquée	
  devant	
  une	
  hyperéosinophilie	
  
sanguine	
  oscillante	
  
D	
  -­‐	
  Elle	
  doit	
  être	
  recherchée	
  et	
  traitée	
  avant	
  toute	
  
prescripJon	
  de	
  corJcothérapie	
  au	
  long	
  cours	
  en	
  cas	
  de	
  
séjour	
  en	
  zone	
  tropicale	
  
E	
  -­‐	
  Sa	
  prévenJon	
  repose	
  sur	
  une	
  bonne	
  hygiène	
  des	
  
mains	
  	
  	
  

Contenu connexe

Tendances

Cc tropical 2008
Cc tropical 2008Cc tropical 2008
Cc tropical 2008mai13
 
Physiopathologie diagnostic et prise en charge de l'accès pernicieux
Physiopathologie diagnostic et prise en charge de l'accès pernicieuxPhysiopathologie diagnostic et prise en charge de l'accès pernicieux
Physiopathologie diagnostic et prise en charge de l'accès pernicieuxInstitut Pasteur de Madagascar
 
Debray hépatite virale b et c du16
Debray hépatite virale b et c du16Debray hépatite virale b et c du16
Debray hépatite virale b et c du16odeckmyn
 
Serodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic TuberculoseSerodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic TuberculoseMede Space
 
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Mohamed Makhlouf
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire NaturellePeron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelleodeckmyn
 
Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009odeckmyn
 
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumAccès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumInstitut Pasteur de Madagascar
 
Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Mede Space
 
Bernard hépatites b et c du 2012 final
Bernard  hépatites b et c du 2012 finalBernard  hépatites b et c du 2012 final
Bernard hépatites b et c du 2012 finalodeckmyn
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16odeckmyn
 
Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16odeckmyn
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Mehdi Razzok
 
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM FoundationDrug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 
Pneumonia (French) - The CRUDEM Foundation
Pneumonia (French) - The CRUDEM FoundationPneumonia (French) - The CRUDEM Foundation
Pneumonia (French) - The CRUDEM FoundationThe CRUDEM Foundation
 
Vivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique BVivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique Bsoshepatites
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavheodeckmyn
 
Etre hepatant 09 Edition 2015
Etre hepatant 09 Edition 2015Etre hepatant 09 Edition 2015
Etre hepatant 09 Edition 2015soshepatites
 

Tendances (20)

Cc tropical 2008
Cc tropical 2008Cc tropical 2008
Cc tropical 2008
 
Physiopathologie diagnostic et prise en charge de l'accès pernicieux
Physiopathologie diagnostic et prise en charge de l'accès pernicieuxPhysiopathologie diagnostic et prise en charge de l'accès pernicieux
Physiopathologie diagnostic et prise en charge de l'accès pernicieux
 
Debray hépatite virale b et c du16
Debray hépatite virale b et c du16Debray hépatite virale b et c du16
Debray hépatite virale b et c du16
 
Serodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic TuberculoseSerodiagnostic Tuberculose
Serodiagnostic Tuberculose
 
Paludisme grave chez l'adulte
Paludisme grave chez l'adultePaludisme grave chez l'adulte
Paludisme grave chez l'adulte
 
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
Prise en charge des agressions animales (PNLAR tunisien)
 
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire NaturellePeron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
Peron Vha Vhe EpidéMio Et Histoire Naturelle
 
Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009Bernard Diu Pitié 2009
Bernard Diu Pitié 2009
 
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparumAccès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
Accès graves de paludisme : espèces autres que P. falciparum
 
Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1Grippe A H1 N1
Grippe A H1 N1
 
Bernard hépatites b et c du 2012 final
Bernard  hépatites b et c du 2012 finalBernard  hépatites b et c du 2012 final
Bernard hépatites b et c du 2012 final
 
Lebray damp du16
Lebray damp du16Lebray damp du16
Lebray damp du16
 
Physiopathologie et diagnostic de l'accès pernicieux
Physiopathologie et diagnostic de l'accès pernicieuxPhysiopathologie et diagnostic de l'accès pernicieux
Physiopathologie et diagnostic de l'accès pernicieux
 
Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16Peron vhavhe du16
Peron vhavhe du16
 
Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)Plab (bilharziose)
Plab (bilharziose)
 
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM FoundationDrug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
Drug Resistant Tuberculosis (French) - The CRUDEM Foundation
 
Pneumonia (French) - The CRUDEM Foundation
Pneumonia (French) - The CRUDEM FoundationPneumonia (French) - The CRUDEM Foundation
Pneumonia (French) - The CRUDEM Foundation
 
Vivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique BVivre avec une hépatite chronique B
Vivre avec une hépatite chronique B
 
Peron vhavhe
Peron  vhavhePeron  vhavhe
Peron vhavhe
 
Etre hepatant 09 Edition 2015
Etre hepatant 09 Edition 2015Etre hepatant 09 Edition 2015
Etre hepatant 09 Edition 2015
 

En vedette

Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016raymondteyrouz
 
Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 raymondteyrouz
 
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16raymondteyrouz
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16raymondteyrouz
 
Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15raymondteyrouz
 
Had sablé la flèche
Had sablé la flècheHad sablé la flèche
Had sablé la flècheraymondteyrouz
 
Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15raymondteyrouz
 
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15raymondteyrouz
 
Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 raymondteyrouz
 
Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15raymondteyrouz
 
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15raymondteyrouz
 
Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15raymondteyrouz
 

En vedette (17)

Les tso
Les tsoLes tso
Les tso
 
Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016Dépistage ccr 12.01.2016
Dépistage ccr 12.01.2016
 
Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16 Tremblements al 14 06 16
Tremblements al 14 06 16
 
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
Trouble du développement du nourrisson mg 11 10 16
 
Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16Hta ab 10 01 16
Hta ab 10 01 16
 
Gestion ad
Gestion adGestion ad
Gestion ad
 
Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16Dysthyroidie sl 13 12 16
Dysthyroidie sl 13 12 16
 
Cat ulcères
Cat ulcèresCat ulcères
Cat ulcères
 
Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15Protection juridique cm 09 06 15
Protection juridique cm 09 06 15
 
Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15Mdph pe 13 10 15
Mdph pe 13 10 15
 
Had sablé la flèche
Had sablé la flècheHad sablé la flèche
Had sablé la flèche
 
Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15Insuffisance renale jfs 10 11 15
Insuffisance renale jfs 10 11 15
 
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
Troubles des apprentissages de l'enfant pmb 07 04 15
 
Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15 Troubles du sommeil md 12 05 15
Troubles du sommeil md 12 05 15
 
Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15Colique nephretique em 08 09 15
Colique nephretique em 08 09 15
 
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
Dénutrition personnes agées ct 03 02 15
 
Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15Fibrillation atriale ab 10 03 15
Fibrillation atriale ab 10 03 15
 

Similaire à Cas clinique epu sablé

La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant Nouhoum L Traore
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Amel Ammar
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Amel Ammar
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxKHETTABDJOUHER
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieManal Rouidi
 
Infections gastro intestinales
Infections gastro intestinalesInfections gastro intestinales
Infections gastro intestinalesUrgenceCHUSJ
 
les spirochètes....................................................
les spirochètes....................................................les spirochètes....................................................
les spirochètes....................................................moha750516
 
5526093.ppt
5526093.ppt5526093.ppt
5526093.pptMedAnes1
 
Protozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sidaProtozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sidakarimabdk
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusesDr. Kerfah Soumia
 
Gyneco obstetrique polycopie-complet-mars-2009+++
 Gyneco obstetrique  polycopie-complet-mars-2009+++ Gyneco obstetrique  polycopie-complet-mars-2009+++
Gyneco obstetrique polycopie-complet-mars-2009+++Eugène NJEBARIKANUYE
 
211172300-Introduction-Semiologie-Pediatrique (1).ppt
211172300-Introduction-Semiologie-Pediatrique (1).ppt211172300-Introduction-Semiologie-Pediatrique (1).ppt
211172300-Introduction-Semiologie-Pediatrique (1).pptGloriaMupoyi
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireDr. Kerfah Soumia
 
Urgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesUrgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesDoc Braham
 

Similaire à Cas clinique epu sablé (20)

Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
Place de la pyélonéphrite aiguë dans un service de néphrologie, étude de cas.
 
La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant La tuberculose de l'enfant
La tuberculose de l'enfant
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)Présentation kala azar (2)
Présentation kala azar (2)
 
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptxDiagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
Diagnostic d’une adénopathie cervicale chronique.pptx
 
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une SplénomégalieConduite à tenir devant une Splénomégalie
Conduite à tenir devant une Splénomégalie
 
Français: Dr. Liz Zubek et Dr. Alison C. Bested
Français: Dr. Liz Zubek et Dr. Alison C. BestedFrançais: Dr. Liz Zubek et Dr. Alison C. Bested
Français: Dr. Liz Zubek et Dr. Alison C. Bested
 
Infections gastro intestinales
Infections gastro intestinalesInfections gastro intestinales
Infections gastro intestinales
 
les spirochètes....................................................
les spirochètes....................................................les spirochètes....................................................
les spirochètes....................................................
 
5526093.ppt
5526093.ppt5526093.ppt
5526093.ppt
 
semiologie_(1).pdf
semiologie_(1).pdfsemiologie_(1).pdf
semiologie_(1).pdf
 
Protozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sidaProtozoaires opportunistes au cours du sida
Protozoaires opportunistes au cours du sida
 
Abcès du poumon
Abcès du poumonAbcès du poumon
Abcès du poumon
 
pleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeusespleurésies purulentes non tuberculeuses
pleurésies purulentes non tuberculeuses
 
Gyneco obstetrique polycopie-complet-mars-2009+++
 Gyneco obstetrique  polycopie-complet-mars-2009+++ Gyneco obstetrique  polycopie-complet-mars-2009+++
Gyneco obstetrique polycopie-complet-mars-2009+++
 
211172300-Introduction-Semiologie-Pediatrique (1).ppt
211172300-Introduction-Semiologie-Pediatrique (1).ppt211172300-Introduction-Semiologie-Pediatrique (1).ppt
211172300-Introduction-Semiologie-Pediatrique (1).ppt
 
Français: Dr. Ralph Hawkins
Français: Dr. Ralph HawkinsFrançais: Dr. Ralph Hawkins
Français: Dr. Ralph Hawkins
 
Staphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaireStaphylococcie pleuropulmonaire
Staphylococcie pleuropulmonaire
 
Urgences pédiatriques
Urgences pédiatriquesUrgences pédiatriques
Urgences pédiatriques
 
La méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuseLa méningite tuberculeuse
La méningite tuberculeuse
 

Plus de raymondteyrouz

Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17raymondteyrouz
 
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8raymondteyrouz
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17raymondteyrouz
 
Enquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesEnquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesraymondteyrouz
 
Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15raymondteyrouz
 
Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15raymondteyrouz
 

Plus de raymondteyrouz (10)

Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
Prise en charge médicamenteuse du dt2 hr 12 12 17
 
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
Ep an at clinic tt 2017 10 10-8
 
Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17Chimio oc 13 06 17
Chimio oc 13 06 17
 
Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17Etp ak 09 05 17
Etp ak 09 05 17
 
Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17Etp jlc 09 05 17
Etp jlc 09 05 17
 
Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17Trouble personnalité gf 04 04 17
Trouble personnalité gf 04 04 17
 
Urgence ville:hopital
Urgence ville:hopitalUrgence ville:hopital
Urgence ville:hopital
 
Enquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgencesEnquête de satisfactio n urgences
Enquête de satisfactio n urgences
 
Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15Intertrigos hm 13 01 15
Intertrigos hm 13 01 15
 
Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15Erythematosq hm 13 01 15
Erythematosq hm 13 01 15
 

Cas clinique epu sablé

  • 1. Cas  clinique  de  Pathologie  et   voyage   FMC  Le  Bailleul  08  mars  2016    D.  Chabasse  
  • 2. •  Début    février,  Sylvain,  âgé  de  16  ans,   consulte  pour  une    Fièvre  d'installaJon   progressive  (  38°,7  –  39°C  °)   accompagné  »  d’une  asthénie  importante     évoluant  depuis  2  mois.   •  A  l'examen  clinique  on  retrouve  une   pâleur  des  conjoncJves  et  une   splénomégalie  importante  (stade  II).     1ére Q - Quelles sont les principales causes des splénomégalies en France ?
  • 3. EJologies  des  Splénomégalies  chez   l’enfant  en  France  métropolitaine   •  Leucémie  lymphoïde  chronique   •  Typhoïde   •  Mononucléose  infecJeuse   •  Maladie  de  Gaucher   •  Thalassémie   •  Maladie  de  Hodgkin   •  MNI…………  
  • 4. Histoire  clinique  (  suite)   •  A  l'interrogatoire  vous  faites  préciser  l'absence   de  séjours  en  zone  impaludée.  Vous  apprenez   incidemment  que  les  vacances  esJvales   précédentes    de  Sylvain  ont  été   essenJellement  dans  le  sud  de  l’Espagne  dans   la  région  de  Malaga  où  il  a    campé  plusieurs   jours  avec  ses  copains   •  Il  n’y  a  pas  eu  de  problèmes  de  santé  durant   son  séjour    
  • 5. •  L’hémogramme  révèle    -­‐Hb  10g/dl  ;    -­‐  Ht  34      -­‐  CCMH  :  34    -­‐GR  3  560  000  /mm3      -­‐VGM  80  fl  )      -­‐GB    2245/mm3)      -­‐plaquekes  65  000  /mm3)   2éme  Q   Votre   interprétaJon?   Pancytopénie
  • 6. 3éme  Q   Quel  (s)    diagnosJc  (s)  envisagez-­‐vous?,     1-­‐Paludisme  à  P.  vivax  ?     2-­‐Rickeksiose  (fièvre   boutonneuse   méditerranéenne)  ?     3-­‐Fièvre  récurrente   (Borréliose)?   4-­‐Kyste  hydaJque  splénique     5-­‐Leishmaniose  viscérale  ?     Non  pas  en  Espagne   Non  car  pas  d  ’érup?on  ni  no?on    de  morsure    de  ?que,  habituellement   pas  de  splénomégalie   Possible    car  splénomégalie     mais  pas  de  fièvre  typique   Non voyage récent et Développement lent Oui  la  plus  probable  ici    
  • 7. 4éme  Q  :  diagnosJc  le  plus  probable     quelle  examen  d’orientaJon  ?   1-­‐Parasitologie  des  selles   2-­‐Sérologie  Spécifique   3-­‐échographie  abdominale   4-­‐Scanner  abdominal     5-­‐recherche  par  PCR  dans  le   sang  circulant   Non, jamais retrouvé dans les selles Oui ,sérologie bon diagnostic d’orientation Non, pas contributif au diagnostic Non, pas contributif au diagnostic Possible pour certains Laboratoires
  • 8. 5éme  Q   Quel  examen  de  choix  pour  un  diagnosJc  de   cerJtude  ?   •  PoncJon  de  moelle  osseuse,  examen  direct   après  coloraJon  au  MGG,  visualisaJon  des   formes  amasJgotes  du  parasite  
  • 9. 6  éme  Q   Quel  (  s)  sont  les  médicaments  acJfs  ?     1-­‐Métronidazole  (Flagyl  ®)   2-­‐Sulfadoxine-­‐Pyriméthamine   (Fansidar®)   3-­‐Amphotericine    b  liposomale   (Ambisome®)   4-­‐  Iséthionate  de  pentamidine   (Pentacarinat®)   5-­‐Miltefosine    (  Impavido®)   NON NON Oui Oui Oui
  • 10. Traitement   •  Amphotéricine  B  liposomale  :  anJfongique,   toxicité  rénale,  coût  élevé   •  L’an?moine  pentavalent  :  nécessite   hospitalisaJon  car  toxicité  cardiaque,  rénale  et   pancréaJque  ;  résistances   •  Miltéfosine  :  1er  anJ-­‐leishmanien  per  os,  contre-­‐ indiqué  chez  la  femme  enceinte  (tératogène)   10  9/03/16  
  • 11. 7éme  Q   Comment  se  protéger  lors  d’un  voyage  du   risque  de  leishmaniose   1-­‐Par  la  vaccinaJon   2-­‐Par    une  chimiothérapie   anJ  leishmanienne   3-­‐Par  les  répulsifs     4-­‐Par  les  répulsifs  +   chimioprophylaxie   5-­‐Par  l’uJlisaJon  de   mousJquaires   Non Non Non Oui Oui
  • 12. 8  éme  Q   Quel  est  le  vecteur  de  la  leishmaniose   1-­‐Le  Culex   2-­‐Un  tabanidé  (  Taon)     3-­‐Une  Jque  (  Ixode)   4-­‐Un  phlébotome   5-­‐Une  Simulie   Non Non Non OUI NON
  • 13. Rappel  :la  leishmaniose  viscérale   Est  due  à  un  Protozoaire  Leishmania  donovani  parasite   unicellulaire  du  système  de  phagocytes    mononuclés   Maladie  vectorielle  :  Phlébotome  vecteur    Insecte  psychodidé    PeJte  taille  -­‐  acJvité  nocturne  et  rural   3  formes  cliniques      cutanée    viscérale      cutanéo  muqueuse  
  • 14.
  • 16. 9éme  Q.     Chez    son  frère  de  4  ans,  on  découverte  lors  d’un  bilan  pour  douleurs   abdominale  une  éosinophilie  sanguine  à  8%  de  9000  leucocytes    que  faites   vous  ,  souligner  la  proposi?on  exacte   •  A  –  Faire  un  ionogramme   •  B  -­‐  Rechercher  une  giardiose  par  un  examen  des  selles   •  C  -­‐  Adresser  l’enfant  en  consultaJon  spécialisée  pour   recherche  d’une  maladie  de  système   •  D  -­‐  Rechercher  une  oxyurose  ou  une  autre  helminthose   intes?nale  par  un  «  scotch-­‐test  anal  »  et  un  examen   parasitologique  des  selles   •  E  -­‐  Prescrire  un  médicament  anJallergique  
  • 17. 10-­‐éme  Q     Quelles  sont  les  proposi?ons  justes  concernant  l’anguillulose  ?      A  -­‐  Elle  peut  provoquer  des  signes  cutanés     B  -­‐  Elle  peut  persister  plusieurs  années  après  un  séjour   en  zone  tropicale   C  -­‐  Elle  doit  être  évoquée  devant  une  hyperéosinophilie   sanguine  oscillante   D  -­‐  Elle  doit  être  recherchée  et  traitée  avant  toute   prescripJon  de  corJcothérapie  au  long  cours  en  cas  de   séjour  en  zone  tropicale   E  -­‐  Sa  prévenJon  repose  sur  une  bonne  hygiène  des   mains