Entrepreneuriat social

969 vues

Publié le

L'entrepreneuriat social en France et son articulation à l'économie sociale et solidaire : origines et enjeux contemporains

0 commentaire
3 j’aime
Statistiques
Remarques
  • Soyez le premier à commenter

Aucun téléchargement
Vues
Nombre de vues
969
Sur SlideShare
0
Issues des intégrations
0
Intégrations
5
Actions
Partages
0
Téléchargements
47
Commentaires
0
J’aime
3
Intégrations 0
Aucune incorporation

Aucune remarque pour cette diapositive

Entrepreneuriat social

  1. 1. L’entrepreneuriat social une voie nouvelle de création de valeur partagée Patrick GILORMINI pgilormini@univ-catholyon.fr
  2. 2. UNE HISTOIRE FRANÇAISE
  3. 3. Economie sociale - Economie solidaire • Economie Sociale: – Coopératives, mutuelles, – Sociétés de personnes – Gouvernance démocratique – Satisfaire l’objet social des adhérents, associés, sociétaires • Economie Solidaire: – Insertion par l’activité économique, commerce équitable, épargne solidaire – Organisations à forte utilité sociale – Pratiques économiques visant à renforcer le lien social et l’équité
  4. 4. Economie sociale - Economie solidaire • Economie sociale : – Associationnisme ouvrier influencé par les socialistes utopiques (XIXème) – Caractérisée par la recherche de solutions collectives à un problème – Entreprendre pour nous Logique d’auto- organisation • Economie solidaire – Face au chômage de masse des années 1980 – Caractérisée par ses finalités : insertion, liens social, production alternative – Entreprendre pour eux Logique réparatrice (tradition caritative ) Des recouvrements: Tourisme solidaire issu des syndicats de salariés
  5. 5. Economie sociale - Economie solidaire • Des organisations totalement dans le marché: – Assurances MACIF, MAIF – Banques: Crédit Agricole, Crédit Mutuel – Commerce associé; Leclerc, Biocoop – SCOP – AMAP • Des organisations dépendants largement des pouvoirs publics: – Production de services éducatifs, culturels, de loisirs, de soins – Centres Léo Lagrange – Secours Catholique, Secours Populaire Des organisations mixtes: Clubs sportifs avec mission éducative
  6. 6. Une histoire française L’Economie Sociale et Solidaire en France: • 10% des emplois; 2,3 M salariés; 215 000 établissements ; 9 à 15 % du PIB; 100 000 emplois créés (2006-2008) • En lien avec les autres formes d’économie , répond à des besoins collectifs auquel le capitalisme est incapable d’apporter une solution. • Univers hétérogène en termes de traditions et de business model
  7. 7. Des limites • Banalisation et oubli de l’objet social initial : CASA, Natixis, Sodiaal , Limagrain… la course à la puissance • Instrumentalisation : alternative libérale à l’Etat providence en replis … vers une assistance au rabais pour les plus pauvres • Rétributions symboliques et ambitions individuelles – Société de capitaux = querelles de capitaux – Société de personnes= querelles de personnes • Une démocratie organisée sans alternance
  8. 8. DES HISTOIRES EUROPÉENNES
  9. 9. Tradition européenne 1. Mouvement coopératif :  Sociétés de personnes (entrepreneuriat collectif, double qualité ), gouvernance démocratique (principe « un homme, une voix » );lucrativité limitée, solidarité. 2. Fondations ou charities anglaises:  appel à la générosité du public pour des causes extérieures à ce public 3. Social Business :  Initiative de créateur d’entreprise individuel, avec comme valeur centrale la notion d’impact social. (Muhammad Yunus, Ashoka…)
  10. 10. VERS UNE DÉFINITION DE L’ENTREPRISE SOCIALE Pour attester le caractère économique et entrepreneurial des initiatives : 1. Une activité continue de production de biens et / ou de services. 2. Un degré élevé d’autonomie. 3. Un niveau significatif de prise de risque économique. 4. Un niveau minimum d’emploi rémunéré. Pour identifier la dimension sociale des initiatives: 1. Un objectif explicite de service à la communauté 2. Une initiative émanant d’un groupe de citoyens. 3. Un pouvoir de décision non basé sur la détention de capital. 4. Une dynamique participative, impliquant différentes parties concernées par l’activité. 5. Une limitation de la distribution des bénéfices [Defourny , 2004]
  11. 11. Initiative pour l’entrepreneuriat social Commission européenne [2011] Une entreprise sociale est une entreprise : • dont le principal objectif est d’avoir une incidence sociale plutôt que de générer du profit pour ses propriétaires ou ses partenaires, • qui utilise ses excédents principalement pour réaliser ces objectifs sociaux, • qui est gérée par un entrepreneur social de manière responsable, transparente et innovante, notamment en associant les employés, les clients et les parties prenantes concernées par ses activités. Améliorer l’accès aux financement : – Faciliter l'accès aux financements privés, Mobilisation des fonds européens Améliorer la visibilité de l'entrepreneuriat social: – Développer les outils pour mieux connaître le secteur et rendre l'entrepreneuriat social plus visible, Renforcer les capacités managériales, la professionnalisation et la mise en réseau des entrepreneurs sociaux Améliorer l’environnement juridique : – Développement de formes juridiques adaptées, Aides de l’Etat , Marchés public
  12. 12. Mouvement des entrepreneurs sociaux • Mettre l’efficacité économique au service de l’intérêt général. Créer une activité économique viable pour résoudre des problèmes sociaux et environnementaux auxquels ni l’Etat, ni le marché ne savent répondre seuls. • Les entreprises sociales sont des entreprises à finalité sociale, sociétale ou environnementale et à lucrativité limitée. Elles cherchent à associer leurs parties prenantes à leur gouvernance.
  13. 13. LOI du 31 juillet 2014 relative à l’ESS • un but social autre que le seul partage des bénéfices, • une lucrativité encadrée, • une gouvernance démocratique et participative.
  14. 14. LOI du 31 juillet 2014 relative à l’ESS
  15. 15. Unis-Cité • Organisation pionnière du service civique en France. – Depuis 1994,Unis-Cité propose aux jeunes de 16 à 25 ans, quels que soient leur niveau d’étude ou leur projet d’avenir, de consacrer 6 à 9 mois de leur vie à des missions solidaires, en équipe de jeunes venus d’horizons différents, tout en recevant une indemnité de subsistance, une ouverture citoyenne et un accompagnement dans leur réflexion sur leur propre projet d’avenir. – Mécénat de compétence pour accueillir des volontaires en service civique.  Opérationnalisation de la RSE
  16. 16. La Ruche qui dit Oui ! • Un service pour faire ses courses alimentaires directement auprès des agriculteurs. • Une nouvelle forme de circuit court qui organise via le web des marchés éphémères. • Le producteur fixe librement son prix de vente . • Le responsable de Ruche organise les ventes et de gère de la communauté Frais de service fixes et modérés.  ESS et Economie collaborative
  17. 17. Ecosystème de l’entrepreneuriat social
  18. 18. Les enjeux des entreprises de l’ESS 1. Equilibrer son modèle économique 2. Evaluer l’impact social 3. Manager salariés et bénévoles 4. Changer d’échelle
  19. 19. Equilibrer son modèle économique http://mysbm.org/a-propos/
  20. 20. Différentes sources de financement Hybrider les ressources
  21. 21. Financement des entreprises sociales
  22. 22. Evaluer l’impact social Parties prenantes Contributions Input Activités Réalisations Output Résultats Outcome Impact L’entreprise sociale Les bénéficiaire s Le territoire Ex. Ressourcerie Déchets non enfouis Emplois créés Réduction dépenses sociales et environne- mentales Clients, Bénéficiaires, Investisseurs, collectivité locale … Formation Production
  23. 23. Un business plan social pour les investisseurs Les nouvelles méthodes d’évaluation: Cabinets d’audits, GECES, Agences de Notation extra-financière Les nouveaux modes de financement: Investissement à impact Financements participatifs, Social impact bond Les nouvelles politiques sociales: « De l’Etat providence à l’Etat investisseur social » Les nouvelles entreprises sociales: ESS Société à Objet Social Etendu Labellisations EVALUATION DES IMPACTS
  24. 24. Manager salariés et bénévoles • Des organisations « Missionnaires » avec un riche systèmes de valeurs et de croyances: « On tire tous dans le même sens » et chacun est considéré comme pouvant agir pour le bien de l’entreprise • Des enjeux de direction : Entrepreneuriat collectif et leadership • Manager les salariés: Recruter les profils partageant compétences et valeurs • Managers les bénévoles:  Professionnaliser, gérer les temps courts et fidéliser
  25. 25. Changer d’échelle • Clarifier et stabiliser les fondamentaux du projet • Quelques questions : – Comment augmenter l’impact social ? • Nouveaux clients, nouveaux bénéficiaires… – Comment améliorer la viabilité de l’entreprise? • Mise en commun de moyens, P.T.C.E. – Comment susciter de nouvelles vocations d’entrepreneur sociaux? • Plaidoyer politique, réseaux d’entrepreneurs sociaux… – Comment capitaliser et disséminer les compétences? • Formations, franchises…
  26. 26. pgilormini@univ-catholyon.fr MERCI DE VOTRE ATTENTION

×