Catherine blons pierre

138 vues

Publié le

L'autoévaluation des compétences linguistiques

Publié dans : Carrière
  • Soyez le premier à commenter

  • Soyez le premier à aimer ceci

Catherine blons pierre

  1. 1. L’auto-évaluation dans un portefeuille de compétences (ÉVALUER/DÉMONTRER) L’autoévaluation en langues étrangères Catherine Blons-Pierre Centre international d’études pédagogiques (CIEP, Sèvres), Fondation Esprit Francophonie (Zurich, Suisse), Maison des langues (Université de Genève). Catherine.blons-pierre@unige.ch
  2. 2. L’autoévaluation en langues étrangères Qu’est-ce que l’autoévaluation ? Evolution de la pratique de l’autoévaluation Perception de l’autoévaluation L’autoévaluation dans le portefeuille européen de compétences Europass : le passeport de langues Propositions émergentes
  3. 3. Qu’est-ce que l’autoévaluation ?
  4. 4. Quelques définitions Autoévaluation • Zimmerman, Bonner et Kovach indiquent que l’autoévaluation (self- evaluation) « se produit lorsque l’élève juge sa propre efficacité, le plus souvent à partir des observations et de prises de notes de ses performances et de ses résultats » [Zimmerman & al., 2000: 165]. Autoévaluation selon CECR Cette différence est notamment soulignée par les auteurs du Cadre européen commun de référence qui mettent l’accent sur cette double face de l’autoévaluation et incitent à ne pas « confondre capacité et niveau »: « L'apprenant veut s'informer sur la qualité de son apprentissage et pas simplement sur ce qu’il a acquis. « Suis-je en train d'améliorer mes capacités d'apprenant? » n'est pas synonyme de « Qu'est-ce que j'ai appris? » [Conseil de l’Europe, 2001: 79].
  5. 5. • L’auto-évaluation est un objectif d’éducation transférable qui est la clé de toute démarche d’apprentissage et est intégré à tout le processus. • « c’est seulement à propos de l’évaluation que l’absence de l’enseignant est évoquée par les autoapprenants comme un handicap » [Barbot & Camatarri, 1999 : 113].
  6. 6. L’autoévaluation en langues en l’an 2000 La comparaison de l’auto-évaluation par les apprenants et de l’évaluation par les enseignant(e)s a montré un assez faible degré de corrélation. Les résultats d’un sondage effectué auprès de plus de 1100 apprenants ont montré que la grande majorité d’entre eux n’avaient aucune expérience de l’auto-évaluation de leurs compétences langagières. Seulement 3% des apprenants avaient pu assez fréquemment pratiquer l’auto-évaluation à l’occasion des cours de langues étrangères. La capacité à s’auto-évaluer s’acquiert. Il faudrait que les apprenants de tous les niveaux aient régulièrement l’occasion d’auto-évaluer leur niveau en langues et leurs progrès à l’aide d’instruments appropriés. Car, lorsqu’on veut privilégier l’auto-apprentissage et vraiment laisser aux étudiants la responsabilité de leur apprentissage, on doit également leur donner la possibilité d’auto-évaluer leurs connaissances et leur savoir-faire. La diffusion du Portfolio de langues donnerait aux apprenants la possibilité de concrétiser et de rendre visibles à l’extérieur les résultats de leur auto-évaluation. [G ü n t h e r S c h n e i d e r • B r i a n N o r t h, «Dans d’autres langues, je suis capable de ...» Échelles pour la description, l’évaluation et l’auto-évaluation des compétences en langues étrangères. R a p p o r t d e v a l o r i s a t i o n, PNR 33, 2000]
  7. 7. Grille d’autoévaluation du Cadre européen de référence pour les langues (CECRL) Remplacer par Nom(s) Prénom(s) Langue(s) maternelle(s) Autre(s) langue(s) Remplacer par votre/vos langue(s) maternelle(s) Remplacer par le nom de la/des langue(s) étrangères(s) A1 Utilisateur élémentaire A2 Utilisateur élémentaire B1 Utilisateur indépendant B2 Utilisateur indépendant C1 Utilisateur expérimenté C2 Utilisateur expérimenté Comprendre Écouter Je peux comprendre des mots familiers et des expressions très courantes au sujet de moi-même, de ma familleet de l'environnementconcret et immédiat, si les gens parlent lentementet distinctement. Je peux comprendre des expressions et un vocabulairetrès fréquent relatifs à ce qui me concerne de très près (par ex. moi-même, ma famille, les achats, l’environnementproche, le travail). Je peux saisir l'essentiel d'annonces et de messages simples et clairs. Je peux comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de sujets familiers concernantle travail, l’école, les loisirs, etc. Je peux comprendre l'essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision sur l'actualitéou sur des sujets qui m’intéressent à titre personnel ou professionnel si l’on parle d'une façon relativementlente et distincte. Je peux comprendre des conférences et des discours assez longs et même suivre une argumentation complexesi le sujet m'en est relativementfamilier. Je peux comprendre la plupart des émissions de télévisionsur l'actualitéet les informations. Je peux comprendre la plupart des films en langue standard. Je peux comprendre un long discours même s'il n'est pas clairementstructuré et que les articulations sont seulement implicites. Je peux comprendre les émissions de télévision et les films sans trop d'effort. Je n'ai aucune difficultéà comprendre le langage oral, que ce soit dans les conditions du direct ou dans les médias et quand on parle vite, à conditiond'avoir du temps pour me familiariser avec un accent particulier. Lire Je peux comprendre des noms familiers, des mots ainsi que des phrases très simples, par exemple dans des annonces, des affiches ou des catalogues. Je peux lire des textes courts très simples. Je peux trouver une informationparticulière prévisible dans des documents courants comme les petites publicités, les prospectus, les menus et les horaires et je peux comprendre des lettres personnelles courtes et simples. Je peux comprendre des textes rédigés essentiellementdans une langue couranteou relativeà mon travail. Je peux comprendre la description d'événements, l'expression de sentiments et de souhaits dans des lettres personnelles. Je peux lire des articles et des rapports sur des questions contemporaines dans lesquels les auteurs adoptent une attitude particulière ou un certainpoint de vue. Je peux comprendre un texte littéraire contemporainen prose. Je peux comprendre des textes factuels ou littéraires longs et complexes et en apprécier les différences de style. Je peux comprendre des articles spécialisés et de longues instructions techniques même lorsqu'ils ne sont pas en relationavec mon domaine. Je peux lire sans efforttout type de texte, même abstrait ou complexe quant au fond ou à la forme, par exemple un manuel, un article spécialisé ou une littéraire. Parler Prendre part à une conversation Je peux communiquer, de façon simple, à conditionque l'interlocuteur soit disposé à répéter ou à reformuler ses phrases plus lentementet à m'aider à formuler ce que j'essaie de dire. Je peux poser des questions simples sur des sujets familiers ou sur ce dont j’ai immédiatementbesoin, ainsi que répondre à de telles questions. Je peux communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu'un échange d'informationsimple et direct sur des sujets et des activités familiers. Je peux avoir des échanges très brefs même si, en règle générale, je ne comprends pas assez pour poursuivre une conversation. Je peux faire face à la majoritédes situations que l'on peut rencontrer au cours d'un voyage dans une région où la langue est parlée. Je peux prendre part sans préparation à une conversation sur des sujets familiers ou d'intérêt personnel ou qui concernentla vie quotidienne (par exemple famille, loisirs, travail, voyage et actualité). Je peux communiquer avec un degré de spontanéitéet d'aisance qui rende possible une interactionnormale avec un locuteur natif. Je peux participer activementà une conversation dans des situations familières, présenter et défendre mes opinions. Je peux m'exprimer spontanémentet courammentsans trop apparemment devoir chercher mes mots. Je peux utiliser la langue de manière souple et efficacepour des relations sociales ou professionnelles. Je peux exprimer mes idées et opinions avec précision et lier mes interventions à celles de mes interlocuteurs. Je peux participer sans effortà toute conversation ou discussion et je suis aussi très à l’aise avec les expressions idiomatiques et les tournures courantes. Je peux m’exprimer courammentet exprimer avec précision de fines nuances de sens. En cas de difficulté, je peux faire marche arrière pour y remédier avec assez d'habiletéet pour qu'elle passe presque inaperçue. S’exprimer oralement en continu Je peux utiliser des expressions et des phrases simples pour décrire mon lieu d'habitation et les gens que je connais. Je peux utiliser une série de phrases ou d'expressions pour décrire en termes simples ma famille et d'autres gens, mes conditions de vie, ma formationet mon activité professionnelle actuelle ou récente. Je peux articuler des expressions de manière simple afin de raconter des expériences et des événements, mes rêves, mes espoirs ou mes buts. Je peux brièvementdonner les raisons et explications de mes opinions ou projets. Je peux raconter une histoire ou l'intrigued'un livre ou d'un film et exprimer mes réactions. Je peux m'exprimer de façon claire et détailléesur une grande gamme de sujets relatifs à mes centres d'intérêt. Je peux développerun point de vue sur un sujet d’actualitéet expliquer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités. Je peux présenter des descriptions claires et détaillées de sujets complexes, en intégrant des thèmes qui leur sont liés, en développantcertains points et en terminant mon interventionde façon appropriée. Je peux présenter une description ou une argumentation claire et fluide dans un style adapté au contexte, construire une présentationde façon logique et aider mon auditeur à remarquer et à se rappeler les points importants. Écrire Écrire Je peux écrire une courte carte postale simple, par exemple de vacances. Je peux porter des détails personnels dans un questionnaire, inscrire par exemple mon nom, ma nationalitéet mon adresse sur une fiche d'hôtel. Je peux écrire des notes et messages simples et courts. Je peux écrire une lettre personnelle très simple, par exemple de remerciements. Je peux écrire un texte simple et cohérent sur des sujets familiers ou qui m’intéressent personnellement. Je peux écrire des lettres personnelles pour décrire expériences et impressions. Je peux écrire des textes clairs et détaillés sur une grande gamme de sujets relatifs à mes intérêts. Je peux écrire un essai ou un rapport en transmettantune informationou en exposant des raisons pour ou contre une opinion donnée. Je peux écrire des lettres qui mettent en valeur le sens que j’attribue personnellementaux événements et aux expériences. Je peux m'exprimer dans un texte clair et bien structuré et développer mon point de vue. Je peux écrire sur des sujets complexes dans une lettre, un essai ou un rapport, en soulignant les points que je juge importants. Je peux adopter un style adapté au destinataire. Je peux écrire un texte clair, fluide et stylistiquementadapté aux circonstances. Je peux rédiger des lettres, rapports ou articles complexes, avec une constructionclaire permettantau lecteur d’en saisir et de mémoriser les points importants. Je peux résumer et critiquerpar écrit un ouvrage professionnel ou une œuvre littéraire.
  8. 8. Lorsque autoévaluation ne rime pas exactement avec évaluation
  9. 9. DIALANG et l’autoévaluation • DIALANG, premier système majeur d'évaluation mis gratuitement à disposition sur internet depuis mars 2004, est par ailleurs un outil entièrement conçu à partir du CECR et développé par plus de 20 universités européennes Cet outil permet d’établir un diagnostic équivalent dans 14 langues de l’UE : l'allemand, l'anglais, le danois, l'espagnol, le finnois, le français, le grec, l'irlandais, l'islandais, l'italien, le néerlandais, le norvégien, le portugais, le suédois. • DIALANG couvre cinq compétences : l’écoute, la lecture, la rédaction, la grammaire et le vocabulaire. • La partie autoévaluation de DIALANG est une composante centrale de l’outil, non seulement dans la phase de pré-positionnement mais également dans le système de rapport des résultats et du test en lui-même. Les descripteurs proviennent en grande majorité du CECR, certains ayant été adaptés, d’autres rajoutés, selon les besoins spécifiques de l’épreuve. • La philosophie qui sous-tend l’intérêt de développer chez l’apprenant une auto- évaluation de ses capacités linguistiques et communicatives est que l’autoévaluation non seulement permet une meilleure compréhension de son niveau de compétences, mais contribue également à évaluer ses propres besoins de formation ultérieurs et donc au développement de son autonomie. Dans la démarche du test diagnostique de DIALANG qui propose de faire le lien entre les résultats de l’autoévaluation et ceux du test proprement dit, le but poursuivi n’est pas de démontrer les possibles disparités, voire de suggérer l’imprécision de l’autoévaluation, mais bien d’aider l’apprenant à prendre conscience des éventuelles divergences, d’en comprendre les raisons et de l’aider à poursuivre sa réflexion sur les implications de celles-ci. (Alderson, 2005).
  10. 10. TEF et autoévaluation Une première expérimentation a été menée auprès de 36 candidats hispanophones, inscrits dans un même centre de langue agréé en France, avant une passation de la version électronique du TEF (Test d’évaluation en français, CCIP), puis étendue à un échantillon plus vaste (Desroches et al, 2005). L’autoévaluation a été proposée dans sa version courte (utilisée dans les tests pilotes en compréhensions écrite (CE) et orale (CO)) de DIALANG Le niveau de chaque candidat, sur l’échelle en six niveaux du CECR, a alors été calculé à partir de l’échelle d’autoévaluation d’une part et du TEF d’autre part, puis comparé. Cette approche n’a pas conduit à des résultats satisfaisants, au sens où la concordance entre évaluation et autoévaluation est très limitée (Desroches et al, 2005). Le manque de correspondance constaté entre ces deux instruments, dans une perspective d’autodiagnostic, met en évidence les difficultés qui peuvent subsister face à un référentiel lorsqu’il doit être maîtrisé par des usagers qui ne sont pas des experts du domaine linguistique, mais qui possèdent néanmoins une certaine compétence dans au moins une autre langue que leur langue maternelle.
  11. 11. • Les résultats ne sont pas plus satisfaisants avec un échantillon plus large et les conclusions se maintiennent à propos de la faible liaison statistique observée entre les deux outils (TEF et DIALANG), pourtant liés au même référentiel. Les candidats apparaissent ne pas avoir une bonne perception de leurs propres compétences, en regard des évaluations « objectives » qui leur sont administrées. • Cette conclusion, qui se maintient lorsque l’échantillon est plus large, pose bien les limites du recours à des descripteurs tels que ceux du CECR lorsque les usagers ne maîtrisent pas bien le référentiel dans son ensemble. Évaluation et autoévaluation en français langue étrangère : approche empirique du Cadre européen commun de référence pourles langues (CECR) du Conseil de l’Europe à travers le TEF etl’échelle d’autoévaluation DIALANG, Demeuse et al., 19ème Colloque ADMEE, Luxembourg, 2006.
  12. 12. Je peux comprendre un long discours même s'il n'est pas clairement structuré et que les articulations sont seulement implicites. Je peux comprendre les émissions de télévision et les films sans trop d'effort. Je peux comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé et s’il s’agit de sujets familiers concernant le travail, l’école, les loisirs, etc. Je peux comprendre l'essentiel de nombreuses émissions de radio ou de télévision sur l'actualité ou sur des sujets qui m’intéressent à titre personnel ou professionnel si l’on parle d'une façon relativement lente et distincte. Je peux comprendre des conférences et des discours assez longs et même suivre une argumentation complexe si le sujet m'en est relativement familier. Je peux comprendre la plupart des émissions de télévision sur l'actualité et les informations. Je peux comprendre la plupart des films en langue standard. Je n'ai aucune difficulté à comprendre le langage oral, que ce soit dans les conditions du direct ou dans les médias et quand on parle vite, à condition d'avoir du temps pour me familiariser avec un accent particulier
  13. 13. Le passeport de langues Europass • Europass est un portefeuille de compétences conçu au niveau européen et reconnu par 34 pays. • Il se compose de 5 documents complémentaires mais utilisables séparément : - CV - Passeport des langues - Supplément au certificat - Supplément au diplôme - Europass Mobilité
  14. 14. Passeport de langues Passeport de langues Remplacer par Nom(s) Prénom(s) Langue(s) maternelle(s) Autre(s) langue(s) Remplacer par votre/vos langue(s) maternelle(s) Remplacer par le nom de la/des langue(s) étrangères(s) Remplacer par la langue Auto-évaluation des compétences linguistiques Comprendre Parler Écrire Écouter Lire Prendre part à une conversation S’exprimer oralement en continu Écrire Remplacer par le niveau (ex. B1) Remplacer par l'intitulé du niveau (ex.: Utilisateur indépendant) Remplacer par le niveau (ex. B1) Remplacer par l'intitulé du niveau (ex.: Utilisateur indépendant) Remplacer par le niveau (ex. B1) Remplacer par l'intitulé du niveau (ex.: Utilisateur indépendant) Remplacer par le niveau (ex. B1) Remplacer par l'intitulé du niveau (ex.: Utilisateur indépendant) Remplacer par le niveau (ex. B1) Remplacer par l'intitulé du niveau (ex.: Utilisateur indépendant) Certificats et diplômes Intitulé Organisme certificateur Date Niveau* Remplacer par le nom du certificat ou diplôme Remplacer par le nom de l'organisme certificateur Remplacer par la date d'obtention Remplacer par le niveau (ex.: B2) Expériences linguistiques et interculturelles Description Durée Utilisation des langues pour les études ou la formation / Utilisation des langues au travail / Utilisation des langues lors de séjours ou de voyages à l’étranger / Médiation entre des langues différentes (supprimer les intitulés non pertinents ou remplacer par votre propre texte): Remplacer par la description de l'expérience Remplacer par dates (de - à) CV Europass Curriculum vitae Remplacer par Nom(s) Prénom(s) INFORMATION PERSONNELLE Remplacer par Nom(s) Prénom(s) [Tous les champs du CV sont facultatifs. Supprimer les champs non remplis.] Remplacer par numéro de rue, nom de rue, code postal, localité, pays Remplacer par numéro de téléphone Remplacer par numéro de portable Inscrire l'adresse(s) courriel Inscrire le nom du/des site(s) web personnel(s) Remplacer par type de service MI Remplacer par compte(s) messagerie Sexe Indiquer sexe | Date de naissance jj/mm/aaaa | Nationalité Indiquer nationalité(s) EXPÉRIENCE PROFESSIONNELLE [Décrire séparément chaque expérience professionnelle. Commencer par la plus récente.] ÉDUCATION ET FORMATION [Décrivez séparément chaque action. Commencez par la plus récente.] COMPÉTENCES PERSONNELLES [Supprimer les champs non remplis.] POSTE VISÉ PROFESSION EMPLOI RECHERCHÉ ÉTUDES RECHERCHÉES PROFIL Remplacer par le nom du poste visé / de l’emploi recherché / des études recherchées / votre profil (supprimer les intitulés non pertinents de la colonne de gauche) Remplacer par dates (de - à) Remplacer par la fonction ou le poste occupé Remplacer par le nom et la localité de l’employeur (au besoin, l’adresse et le site web) ▪ Remplacer par les principales activités et responsabilités Type ou secteur d’activité Remplacer par le type ou secteur d’activité Remplacer par dates (de - à) Remplacer par la qualification obtenue Inscrire le niveau du CEC (ou autre) le cas échéant Remplacer par le nom et la localité de l'établissement d'enseignement ou de formation (au besoin le pays) ▪ Remplacer par la liste des principales matières couvertes ou compétences acquises Langue(s) maternelle(s) Remplacer par votre/vos langue(s) maternelle(s) Autre(s) langue(s) COMPRENDRE PARLER ÉCRIRE Écouter Lire Prendre part à une conversation S’exprimer oralement en continu Remplacer par la langue Spécifier niveau Spécifier niveau Spécifier niveau Spécifier niveau Spécifier niveau Remplacer par le nom du diplôme de langue. Spécifier le niveau s’il est connu. Remplacer par la langue Spécifier niveau Spécifier niveau Spécifier niveau Spécifier niveau Spécifier niveau Remplacer par le nom du diplôme de langue. Spécifier le niveau s’il est connu. Niveaux: A1/A2: utilisateur élémentaire - B1/B2: utilisateur indépendant - C1/C2: utilisateur expérimenté Cadre européen commun de référence pour les langues Compétences en communication Remplacer par vos compétences en communication. Indiquer dans quel contexte elles ont été acquises. Exemple: ▪ bonnes compétences en communication acquises grâce à mon expérience de responsable des ventes
  15. 15. Second Evaluation of Europass Final Report 1 March 2013 • The level of awareness of Europass Language Passport varied among different target groups. Among stakeholders, 76.4% were familiar with this document, while the proportion of all respondents of end-users survey in comparison with stakeholders that knew Europass Language Passport was clearly lower (37.4%, about two times less). • Meanwhile, the level of usage of Europass Language Passport was lower: 25.8% of all surveyed current and potential end-users of Europass documents claimed they used it. Respondents that were in a voluntary arrangement or in employment for more than five years were more likely to have used it in comparison with respondents with other occupational statuses. Convenience and recognition were the main aspects influencing the usage of this document.
  16. 16. Usefulness of the Europass Language Passport for using it for concrete purposes, seen by its end-users To apply for a job To apply for a traineeship/ internship To apply for admission to an educational or training programme To apply for volunteering It is easier to use the Europass Language Passport than to create my own or fill in other language evaluation formats 27.8% 27.0% 22.3% 4.7% It is an easy way to present my language skills 32.9% 32.9% 24.8% 5.4% The Europass Language Passport format was required in some of my applications 15.5% 26.4% 20.8% 3.5% It is an internationally recognised Language Passport format with agreed standards on language levels 27.7% 30.4% 22.5% 4.9% It is a popular tool among my circle of colleagues/ friends 2.5% 2.1% 1.9% 0.8% I believe that I have higher chance to find a job/ to be admitted to an academic institution/ volunteer organisation if I use the Europass Language Passport 11.0% 7.7% 6.3% 1.7%
  17. 17. Downloads of Europass CV, Language Passport examples, instructions and templates in French (2017, by month) Source : Europass website activity report 2017 (France), CEDEFOP
  18. 18. Statistiques passeports langues Source : Europass website activity report 2017 (France), CEDEFOP
  19. 19. Propositions émergentes • Préciser les descripteurs de l’autoévaluation en les illustrant • Proposer des tâches permettant une autoévaluation en contexte • Proposer aux utilisateurs du passeport des langues des formations à l’autoévaluation de préférence hybride (distance + présentiel) car l’autoévaluation n’est pas un processus naturel dans des systèmes éducatifs où règne l’évaluation sommative par le biais de tests, examens.
  20. 20. Et maintenant vos questions, vos réactions ?

×