SlideShare une entreprise Scribd logo
3.1 - Le système3.1 - Le système
respiratoire humainrespiratoire humain
SBI 3USBI 3U
Dominic DécoeurDominic Décoeur
ActivitéActivité
 Compte le nombre de respiration enCompte le nombre de respiration en
1 minute.1 minute.
Quel est ton résultat?Quel est ton résultat?
D’après toi, est-ce élevé?D’après toi, est-ce élevé?
Est-ce un résultat fiable?Est-ce un résultat fiable?
RésultatsRésultats
 La fréquence respiratoire (en 1 minute)La fréquence respiratoire (en 1 minute)
habituelle pour :habituelle pour :
 un nouveau-né : environ 50un nouveau-né : environ 50
 un nourrisson : environ 40un nourrisson : environ 40
 un enfant : 20 à 30un enfant : 20 à 30
 un adulte : 12 à 15un adulte : 12 à 15
 Pour l’adolescent et l’adulte, lors d’activitéPour l’adolescent et l’adulte, lors d’activité
intense, la respiration peut atteindre 24intense, la respiration peut atteindre 24
fois/minute.fois/minute.
 Certaines personnes, dont les sportifsCertaines personnes, dont les sportifs
entrainés, peuvent avoir une respirationentrainés, peuvent avoir une respiration
au repos plus lente.au repos plus lente.
Les organes du systèmeLes organes du système
respiratoirerespiratoire
 NezNez
 Fosses nasalesFosses nasales
 PharynxPharynx
 LarynxLarynx
 TrachéeTrachée
 Poumons (bronches, bronchioles,Poumons (bronches, bronchioles,
alvéoles)alvéoles)
Anatomie
CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALESCARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES
Le nezLe nez
 Fait de replis appelés cornets quiFait de replis appelés cornets qui
réchauffent, humidifient et nettoient l’airréchauffent, humidifient et nettoient l’air
inspiré de ses impuretés.inspiré de ses impuretés.
 Les cornets sont des replis des os nasalesLes cornets sont des replis des os nasales
qui ont à leur surface l’épithélium olfactif quiqui ont à leur surface l’épithélium olfactif qui
assure l’odorat.assure l’odorat.
 Poils à l’entrée filtre les poussières les plusPoils à l’entrée filtre les poussières les plus
grosses.grosses.
 Les septum (os) sépare les deux narines.Les septum (os) sépare les deux narines.
Le pharynxLe pharynx
 Passage commun à l’air et les aliments.Passage commun à l’air et les aliments.
 Le pharynx termine la glotte, plus grandeLe pharynx termine la glotte, plus grande
chez l’homme.chez l’homme.
 Autour de la glotte, les cordes vocalesAutour de la glotte, les cordes vocales
permettent la parole.permettent la parole.
 L’épiglotte joue le rôle de trappe lors de laL’épiglotte joue le rôle de trappe lors de la
déglutition.déglutition.
Le larynxLe larynx
 Forme la pomme d’Adam.Forme la pomme d’Adam.
 Organe à paroi cartilagineuse.Organe à paroi cartilagineuse.
 Fonctions :Fonctions :
fournir un passage à l’airfournir un passage à l’air
contient les cordes vocalescontient les cordes vocales
Organes de la phonationOrganes de la phonation
 Le larynx est l’organe de la phonation.Le larynx est l’organe de la phonation.
 Fait de 2 pièces principalesFait de 2 pièces principales
cartilagineuses :cartilagineuses :
cartilage thyroïdiencartilage thyroïdien
cartilage cricoïdiencartilage cricoïdien
 Lorsque la glotte varie de forme, elleLorsque la glotte varie de forme, elle
produit différents sons.produit différents sons.
Le larynxLe larynx
Les cartilagesLes cartilages thyroïdien et cricoïdien forment le larynx. Chezthyroïdien et cricoïdien forment le larynx. Chez
l’homme, le cartilage thyroïdien est plus volumineux.l’homme, le cartilage thyroïdien est plus volumineux.
Les cordes vocalesLes cordes vocales
Les cordes vocales sont attachées aux pièces cartilagineuses etLes cordes vocales sont attachées aux pièces cartilagineuses et
l’espace entre elle se nomme la glotte. Derrière la glotte se trouve lal’espace entre elle se nomme la glotte. Derrière la glotte se trouve la
trachée.trachée.
La trachéeLa trachée
 Tube cylindrique relie le larynx auxTube cylindrique relie le larynx aux
bronches.bronches.
 Succession d’anneaux de cartilage quiSuccession d’anneaux de cartilage qui
donne à l’organe une semi-rigidité tenantdonne à l’organe une semi-rigidité tenant
le passage libre et ouvert pour l’air.le passage libre et ouvert pour l’air.
 Paroi interne fait d’une muqueuse deParoi interne fait d’une muqueuse de
cellules caliciformes sécrétrices de mucuscellules caliciformes sécrétrices de mucus
et portant des cils qui battent vers le hautet portant des cils qui battent vers le haut
pour expulser les bactéries.pour expulser les bactéries.
La présence continuelle des cils propulse la poussière et lesLa présence continuelle des cils propulse la poussière et les
bactéries vers le nez et la gorge. De là, elles sont expulséesbactéries vers le nez et la gorge. De là, elles sont expulsées
aux moyens de la toux ou de l’éternuement.aux moyens de la toux ou de l’éternuement.
Dans la trachée : la présence de cilsDans la trachée : la présence de cils
Dans certains cas, les cellules sont ciliées :
Cellules responsables du déplacement du mucus dans lesCellules responsables du déplacement du mucus dans les
voies respiratoires. Cet épithélium recouvre les voiesvoies respiratoires. Cet épithélium recouvre les voies
respiratoires.respiratoires.
Certaines cellules de cet épithélium cylindrique simple sécrètent unCertaines cellules de cet épithélium cylindrique simple sécrètent un
liquide visqueux, leliquide visqueux, le mucusmucus. Ce mucus piège la plupart des poussières. Ce mucus piège la plupart des poussières
et bactéries qui risqueraient d'atteindre les fragiles alvéoleset bactéries qui risqueraient d'atteindre les fragiles alvéoles
pulmonaires. Le mouvement des cils des cellules remonte constammentpulmonaires. Le mouvement des cils des cellules remonte constamment
le mucus vers la gorge où il est avalé (ou craché par terre pour les plusle mucus vers la gorge où il est avalé (ou craché par terre pour les plus
malpropres!).malpropres!).
La fumée de cigarette paralyse progressivement les cils de ces cellules.La fumée de cigarette paralyse progressivement les cils de ces cellules.
Les fumeurs doivent donc tousser pour réussir à évacuer le mucus deLes fumeurs doivent donc tousser pour réussir à évacuer le mucus de
leurs voies respiratoires. À la longue, la fumée de cigarette irrite lesleurs voies respiratoires. À la longue, la fumée de cigarette irrite les
voies respiratoires qui réagissent à cette irritation en sécrétant de plusvoies respiratoires qui réagissent à cette irritation en sécrétant de plus
en plus de mucus de plus en plus difficile à évacuer.en plus de mucus de plus en plus difficile à évacuer.
Les poumonsLes poumons
 La trachée se divise en bronches qui seLa trachée se divise en bronches qui se
ramifient en bronchioles qui mènent aux sacsramifient en bronchioles qui mènent aux sacs
alvéolaires et ensuite aux alvéoles (environ 3alvéolaires et ensuite aux alvéoles (environ 3
000 000).000 000).
 Les poumons se divisent en lobes (3 lobesLes poumons se divisent en lobes (3 lobes
pour le droit et 2 lobes pour le gauche).pour le droit et 2 lobes pour le gauche).
 Chaque poumon est couvert de deuxChaque poumon est couvert de deux
membranes :membranes :
 membrane (plèvre) viscérale; qui est interne (fixé contre lemembrane (plèvre) viscérale; qui est interne (fixé contre le
poumon)poumon)
 membrane (plèvre) pariétale; qui est externe (fixé contremembrane (plèvre) pariétale; qui est externe (fixé contre
la paroi de la cage thoracique)la paroi de la cage thoracique)
TrachéeTrachée →→ 2 bronches2 bronches →→ bronchiolesbronchioles
Poumon gauche :Poumon gauche :
2 lobes2 lobes
Poumon droit :Poumon droit :
3 lobes3 lobes
Plèvre
pariétale
Plèvre
viscérale
Diaphragme
Les deux différentes membranes des poumonsLes deux différentes membranes des poumons
Les poumonsLes poumons
 Entre les deux membranes, il y aEntre les deux membranes, il y a
la cavité pleurale contenant unla cavité pleurale contenant un
liquide séreux.liquide séreux.
 La plèvre est très flexible; ainsi,La plèvre est très flexible; ainsi,
les poumons peuvent se dilater etles poumons peuvent se dilater et
se contracter lors de l’inspiration etse contracter lors de l’inspiration et
de l’expiration.de l’expiration.
Bronchioles seBronchioles se
terminent par des sacsterminent par des sacs
alvéolairesalvéolaires
Surface totale ~ terrainSurface totale ~ terrain
de tennisde tennis
Échange GazeuxÉchange Gazeux
 C’est l’échange de l’oxygène (OC’est l’échange de l’oxygène (O22) et du dioxyde) et du dioxyde
de carbone (COde carbone (CO22) dans les alvéoles.) dans les alvéoles.
 L’air contient un niveau d’OL’air contient un niveau d’O22 plus élevé dans l’airplus élevé dans l’air
que l’on inspire que dans l’air que l’on expire (ouque l’on inspire que dans l’air que l’on expire (ou
rejette). Le COrejette). Le CO22 est en plus grande quantité dansest en plus grande quantité dans
le sang que dans l’air inspiré.le sang que dans l’air inspiré.
 Le COLe CO22 du sang se rend aux alvéoles pulmonairesdu sang se rend aux alvéoles pulmonaires
pour ensuite être expiré.pour ensuite être expiré.
 L’OL’O22 de l'air (alvéoles) entre dans le sang et sede l'air (alvéoles) entre dans le sang et se
rend aux cellules corporelles par la circulationrend aux cellules corporelles par la circulation
sanguine.sanguine.
Échange GazeuxÉchange Gazeux
 Lors de l'inspiration, nous absorbons :Lors de l'inspiration, nous absorbons :
 20,94% d'oxygène;20,94% d'oxygène;
 0,04% de gaz carbonique;0,04% de gaz carbonique;
 79,02% d'azote;79,02% d'azote;
 et autres gaz en faibles concentrations.et autres gaz en faibles concentrations.
 Lors de l'expiration, nous rejetons :Lors de l'expiration, nous rejetons :
 16,49% d'oxygène;16,49% d'oxygène;
 4,49% de gaz carbonique;4,49% de gaz carbonique;
 79,02% d'azote;79,02% d'azote;
 et autres gaz en faibles concentrations.et autres gaz en faibles concentrations.
CO2
O2
AnimationAnimation
 Du système respiratoire à l’alvéoleDu système respiratoire à l’alvéole
http://www.biologieenflash.net/somhttp://www.biologieenflash.net/som
maire.htmlmaire.html
Connais-tu les parties duConnais-tu les parties du
système respiratoire?système respiratoire?
 Complétez le schéma suivant :Complétez le schéma suivant :
http://biologienet.free.fr/ex.repira.hthttp://biologienet.free.fr/ex.repira.ht
mm
AnimationAnimation
 Les poumons : un résumé de sonLes poumons : un résumé de son
fonctionnementfonctionnement
http://video.vulgaris-http://video.vulgaris-
medical.com/index.php/2008/03/21/medical.com/index.php/2008/03/21/
52-les-poumons52-les-poumons
AnimationAnimation
 L’asthmeL’asthme
http://www.doctissimo.fr/html/santhttp://www.doctissimo.fr/html/sant
e/mag_2002/sem01/mag0510/sa_4e/mag_2002/sem01/mag0510/sa_4
940_mecanisme_asthme.htm940_mecanisme_asthme.htm
La mécanique de la ventilationLa mécanique de la ventilation
 InspirationInspiration
 entrée de l’airentrée de l’air
 processus actif opéré par les musclesprocessus actif opéré par les muscles
 les muscles intercostaux remontent et le diaphragmeles muscles intercostaux remontent et le diaphragme
s’abaisse pour augmenter le volume de la cages’abaisse pour augmenter le volume de la cage
thoraciquethoracique
 les poumons se dilatent et l’air y pénètreles poumons se dilatent et l’air y pénètre
 ExpirationExpiration
 sortie de l’airsortie de l’air
 relâchement des musclesrelâchement des muscles
 la cage thoracique s’abaisse et le diaphragme sela cage thoracique s’abaisse et le diaphragme se
relâche et se soulèverelâche et se soulève
 les poumons se contractent et l’air en sortles poumons se contractent et l’air en sort
Les muscles impliqués dans la respirationLes muscles impliqués dans la respiration
La mécanique associée à l’inspiration et l’expirationLa mécanique associée à l’inspiration et l’expiration
InspirationInspiration
activeactive
ExpirationExpiration
passivepassive
Radiographies des poumons d’un humain au cours d’un
cycle respiratoire
Centre de contrôle nerveux de laCentre de contrôle nerveux de la
respiration dans le tronc cérébralrespiration dans le tronc cérébral
(bulbe rachidien).(bulbe rachidien).
Contrôle nerveuxContrôle nerveux
Hausse de CO2 ou baisse
de O2 dans le sang
Augmentation de la
fréquence respiratoire
Son fonctionnementSon fonctionnement
 L’activité physique intensifie la respirationL’activité physique intensifie la respiration
cellulaire et la production de COcellulaire et la production de CO22 dans les cellulesdans les cellules
musculaires.musculaires.
 Le COLe CO22 entre alors dans la circulation sanguine.entre alors dans la circulation sanguine.
 Après l’échange gazeux dans les alvéoles, le COAprès l’échange gazeux dans les alvéoles, le CO22
qui reste dans le sang parvient jusqu’au coeur,qui reste dans le sang parvient jusqu’au coeur,
puis jusqu’au bulbe rachidien.puis jusqu’au bulbe rachidien.
 De là, le bulbe rachidien envoie des influxDe là, le bulbe rachidien envoie des influx
nerveux au diaphragme et aux musclesnerveux au diaphragme et aux muscles
intercostaux afin d’accélérer leurs mouvements.intercostaux afin d’accélérer leurs mouvements.
L’hyperventilationL’hyperventilation
 L’hyperventilation est une fréquence ventilatoire et unL’hyperventilation est une fréquence ventilatoire et un
volume courant qui permet d’augmenter le débitvolume courant qui permet d’augmenter le débit
ventilatoire.ventilatoire.
 En effet, l'hyperventilation réduit le taux de COEn effet, l'hyperventilation réduit le taux de CO22 contenucontenu
dans notre corps et permet ainsi d'augmenter le tempsdans notre corps et permet ainsi d'augmenter le temps
pendant lequel nous pouvons retenir notre souffle sans troppendant lequel nous pouvons retenir notre souffle sans trop
de désagrément.de désagrément.
 La personne en hyperventilation élimine plus de gazLa personne en hyperventilation élimine plus de gaz
carbonique, le COcarbonique, le CO22, que son corps n'en produit. Une, que son corps n'en produit. Une
certaine quantité de COcertaine quantité de CO22 doit être présente dans le sang.doit être présente dans le sang.
Lorsque le gaz carbonique diminue trop, lorsqu'il tombeLorsque le gaz carbonique diminue trop, lorsqu'il tombe
sous le seuil critique, cela provoque la contraction dessous le seuil critique, cela provoque la contraction des
artères. Les artères étant plus petites, le sang circule alorsartères. Les artères étant plus petites, le sang circule alors
plus difficilement et les cellules ne bénéficient pas d'uneplus difficilement et les cellules ne bénéficient pas d'une
bonne perfusion. Donc l'hyperventilation ne produit pasbonne perfusion. Donc l'hyperventilation ne produit pas
trop d'oxygène (la saturation est généralement bonne)trop d'oxygène (la saturation est généralement bonne)
mais occasionne une diminution du taux de gaz carboniquemais occasionne une diminution du taux de gaz carbonique
présent dans le sang.présent dans le sang.
La performance respiratoireLa performance respiratoire
 Facteurs influençant la performanceFacteurs influençant la performance
respiratoirerespiratoire
 Capacité pulmonaireCapacité pulmonaire
 Force des musclesForce des muscles
 L’énergie disponibleL’énergie disponible
 Les médicamentsLes médicaments
 État nutritionnelÉtat nutritionnel
 Situation métaboliqueSituation métabolique
Capacité pulmonaireCapacité pulmonaire
 La capacité de nos poumonsLa capacité de nos poumons
augmente jusqu’à la vie adulte etaugmente jusqu’à la vie adulte et
diminue à la vieillesse.diminue à la vieillesse.
 Les hommes ont une plus grandeLes hommes ont une plus grande
capacité pulmonaire que les femmescapacité pulmonaire que les femmes
(environ le double). La raison est(environ le double). La raison est
simple : ils ont une plus grandesimple : ils ont une plus grande
taille.taille.
Capacité pulmonaireCapacité pulmonaire
 Volume courantVolume courant (VC) : le volume d’air inspiré et expiré lors(VC) : le volume d’air inspiré et expiré lors
d’une respiration normale.d’une respiration normale.
 Volume de réserve inspiratoireVolume de réserve inspiratoire (CVI) : le volume d’air qui(CVI) : le volume d’air qui
peut être inspiré en plus du volume courant.peut être inspiré en plus du volume courant.
(VRI + VC)(VRI + VC)
 Volume de réserve expiratoireVolume de réserve expiratoire (VRE) : le volume d’air qui(VRE) : le volume d’air qui
peut être expiré en plus du volume courant.peut être expiré en plus du volume courant.
(VRE + VC)(VRE + VC)
 Capacité vitaleCapacité vitale (CV) : le volume total de gaz échangeable.(CV) : le volume total de gaz échangeable.
(VC + VRI + VRE)(VC + VRI + VRE)
 Volume résiduelVolume résiduel (VR) : la quantité de gaz qui demeure dans(VR) : la quantité de gaz qui demeure dans
les poumons et les voies respiratoires après une expirationles poumons et les voies respiratoires après une expiration
complète.complète.
TempsTemps
Volumed’aircontenudanslespoumons(mL)Volumed’aircontenudanslespoumons(mL)
Ce diagramme, appelé « spirogramme », représenteCe diagramme, appelé « spirogramme », représente
la quantité maximale d’air échangeable pendant unela quantité maximale d’air échangeable pendant une
respiration, c’est-à-dire la capacité vitalerespiration, c’est-à-dire la capacité vitale
L’effet de l’altitudeL’effet de l’altitude
En terme simple, on ditEn terme simple, on dit
qu’il y a anoxie :qu’il y a anoxie :
basse concentrationbasse concentration
d’oxygène dans led’oxygène dans le
sang.sang.
Chez l’homme les effets deChez l’homme les effets de
l’altitude sontl’altitude sont
principalement dus à laprincipalement dus à la
diminution de la pressiondiminution de la pression
partielle en oxygène danspartielle en oxygène dans
l’air inspiré, et à la baissel’air inspiré, et à la baisse
de température.de température.
L’effet de l’altitudeL’effet de l’altitude
 Lorsque l’altitude augmente, la pressionLorsque l’altitude augmente, la pression
atmosphérique diminue, comme la pression de laatmosphérique diminue, comme la pression de la
cage thoracique peut devenir supérieure en toutcage thoracique peut devenir supérieure en tout
temps à la pression externe, l’air ne peut plustemps à la pression externe, l’air ne peut plus
être inhalé.être inhalé.
 Les gens vivant à hautes altitudes se sontLes gens vivant à hautes altitudes se sont
adaptés de deux façons :adaptés de deux façons :
 plus grande cage thoraciqueplus grande cage thoracique
 plus grand nombre de globules rougesplus grand nombre de globules rouges
 Au niveau de la mer, le taux d’hématocrite d’unAu niveau de la mer, le taux d’hématocrite d’un
humain est de 45%. À 5000m d'altitude, il peuthumain est de 45%. À 5000m d'altitude, il peut
atteindre 60%.atteindre 60%.
 Réponse à court terme (quelques jours)Réponse à court terme (quelques jours)
 Hyperventilation : augmentation de la fréquenceHyperventilation : augmentation de la fréquence
respiratoirerespiratoire
 Tachycardie : augmentation de la fréquence cardiaqueTachycardie : augmentation de la fréquence cardiaque
 Diurèse plasmatique : éliminer une partie du plasmaDiurèse plasmatique : éliminer une partie du plasma
sanguin. Le plasma est destiné à transporter les cellulessanguin. Le plasma est destiné à transporter les cellules
sanguines.sanguines.
 Réponses à long terme (à partir d’environ 3Réponses à long terme (à partir d’environ 3
semaines)semaines)
 Augmentation importante du nombre de globules rougesAugmentation importante du nombre de globules rouges
 La Consommation maximale d’oxygèneLa Consommation maximale d’oxygène
(également nommée VO(également nommée VO22 max) baisse en fonctionmax) baisse en fonction
de l’altitude, ainsi, à 0m (au niveau de la mer),de l’altitude, ainsi, à 0m (au niveau de la mer),
l’homme est à 100% de ces possibilités, alorsl’homme est à 100% de ces possibilités, alors
qu’à 4 810m (sommet du Mt blanc) il ne peut enqu’à 4 810m (sommet du Mt blanc) il ne peut en
disposer que de 70% et seulement 20% àdisposer que de 70% et seulement 20% à
8 848m (sommet de l'Everest).8 848m (sommet de l'Everest).
L’effet chez l’organismeL’effet chez l’organisme
L'effet « augmentation de laL'effet « augmentation de la
quantité de globules rouges » estquantité de globules rouges » est
particulièrement recherché parparticulièrement recherché par
certains sportifs, c'est la raisoncertains sportifs, c'est la raison
majeure de l'organisation de stagemajeure de l'organisation de stage
en altitude, parfois à plus deen altitude, parfois à plus de
3 000m; toutefois cette polyglobulie3 000m; toutefois cette polyglobulie
peut entraîner, en certains cas unpeut entraîner, en certains cas un
excès de globules rouges, laexcès de globules rouges, la
formation de caillots sanguins peutformation de caillots sanguins peut
alors obstruer les veines etalors obstruer les veines et
entraîner la mort.entraîner la mort.
Chez les athlètesChez les athlètes
N.B. L'azote, à forte dose dans le
sang, provoque des troubles nerveux
appelés ivresse des profondeurs.
L'air délivré aux
poumons par le
détendeur a la même
pression que celle de
l'eau.
Narcose à l’azote (ou ivresse des profondeurs)Narcose à l’azote (ou ivresse des profondeurs)
Si le plongeur remonte à laSi le plongeur remonte à la
surface trop rapidement, dessurface trop rapidement, des
bulles se forment auxbulles se forment aux
articulations et parfois desarticulations et parfois des
dommages au cerveau.dommages au cerveau.
Intoxication par le COIntoxication par le CO
Le monoxyde de carboneLe monoxyde de carbone
(CO) est produit lors de(CO) est produit lors de
combustion incomplètecombustion incomplète
Les globules rouges ont 200Les globules rouges ont 200
fois plus d’affinité pour luifois plus d’affinité pour lui
que pour l’oxygène.que pour l’oxygène.
Une anoxie (manque d’oxygène auUne anoxie (manque d’oxygène au
cerveau) de 5 minutes entraîne descerveau) de 5 minutes entraîne des
dégâts permanents ou la mort.dégâts permanents ou la mort.
Le traitement consiste à administrerLe traitement consiste à administrer
de l’oxygène pur, mais lede l’oxygène pur, mais le
rétablissement est lent, car le sangrétablissement est lent, car le sang
ne se débarasse que graduellementne se débarasse que graduellement
du CO.du CO.
Pourquoi le bébé pleure-t-il à saPourquoi le bébé pleure-t-il à sa
naissance?naissance?
 Lorsque le bébé vient au monde, ses poumons neLorsque le bébé vient au monde, ses poumons ne
se sont jamais rempli d'air auparavant. Ils sontse sont jamais rempli d'air auparavant. Ils sont
complètement repliés sur eux-même, un peucomplètement repliés sur eux-même, un peu
comme un sac poubelle lorsqu'on vient de lecomme un sac poubelle lorsqu'on vient de le
détacher du rouleau.détacher du rouleau.
 Lorsque le bébé prend la première inspiration deLorsque le bébé prend la première inspiration de
sa vie, ses poumons se déplient pour la premièresa vie, ses poumons se déplient pour la première
fois, et c'est très douloureux, ce pourquoi il arrivefois, et c'est très douloureux, ce pourquoi il arrive
qu'il pleure.qu'il pleure.
 Il faut toutefois noter que pasIl faut toutefois noter que pas
tous les bébés ne pleurent à satous les bébés ne pleurent à sa
naissance.naissance.
La cigaretteLa cigarette
 Paralyse temporairement les cils de la trachée et lesParalyse temporairement les cils de la trachée et les
empêche d’expulser les particules étrangères.empêche d’expulser les particules étrangères.
 Même les gens qui ne fument pas beaucoup ontMême les gens qui ne fument pas beaucoup ont
tendance à tousser et à ronfler plus que les gens quitendance à tousser et à ronfler plus que les gens qui
ne fument pas du tout.ne fument pas du tout.
 La concentration de monoxyde de carbone dans laLa concentration de monoxyde de carbone dans la
fumée de cigarette est 1000 fois la concentrationfumée de cigarette est 1000 fois la concentration
reconnue comme nocive.reconnue comme nocive.
 Ceci veut dire que les fumeursCeci veut dire que les fumeurs
souffrent constamment d’unesouffrent constamment d’une
légère intoxication par le monoxydelégère intoxication par le monoxyde
de carbone.de carbone.
La cigaretteLa cigarette
 4 000 substances chimiques présentes dans la4 000 substances chimiques présentes dans la
fumée de cigarette.fumée de cigarette.
 Plus de 40 de ces substances sont cancérogènesPlus de 40 de ces substances sont cancérogènes
chez l’être humain.chez l’être humain.
 Les personnes qui fument un paquet deLes personnes qui fument un paquet de
cigarettes par jour absorbent plus de 250 ml decigarettes par jour absorbent plus de 250 ml de
goudron par année.goudron par année.
 Cette substance recouvre les poumons d’uneCette substance recouvre les poumons d’une
matière noirâtre et collante et constitue unmatière noirâtre et collante et constitue un
facteur important du cancer du poumon.facteur important du cancer du poumon.
La cigarette et le sportLa cigarette et le sport
 Le tabagisme nuit à la forme physique desLe tabagisme nuit à la forme physique des
jeunes, autant sur le plan desjeunes, autant sur le plan des
performances qu'au niveau de l'enduranceperformances qu'au niveau de l'endurance
même chez les fumeurs qui s'entraînentmême chez les fumeurs qui s'entraînent
pour des compétitions d'athlétisme.pour des compétitions d'athlétisme.
 Les jeunes adultes fumeurs ont un rythmeLes jeunes adultes fumeurs ont un rythme
cardiaque (au repos) de deux ou troiscardiaque (au repos) de deux ou trois
battements plus élevé que les non-battements plus élevé que les non-
fumeurs. Il peut constater unefumeurs. Il peut constater une
accélération du pouls au repos après avoiraccélération du pouls au repos après avoir
fumé 2 cigarettes.fumé 2 cigarettes.
L’autopsie d’un meurtrierL’autopsie d’un meurtrier
Substances cancérogènes connuesSubstances cancérogènes connues
Une comparaison intéressante…Une comparaison intéressante…
Poumons d’un fumeurPoumons d’un fumeurPoumons normauxPoumons normaux
QuizQuiz
 À faire avec les élèvesÀ faire avec les élèves
http://www.cegep-sept-http://www.cegep-sept-
iles.qc.ca/suzannebanville/bio401.htiles.qc.ca/suzannebanville/bio401.ht
mlml
DevoirsDevoirs
 p. 259p. 259
(4)(4)
 p. 267p. 267
(1, 2)(1, 2)
 http://images.google.ca/imgres?http://images.google.ca/imgres?
imgurl=http://www.futura-imgurl=http://www.futura-
sciences.com/comprendre/d/images/tabacsciences.com/comprendre/d/images/tabac
_5.jpg&imgrefurl=http://www.futura-_5.jpg&imgrefurl=http://www.futura-
sciences.com/comprendre/d/dossier398-sciences.com/comprendre/d/dossier398-
4.php&usg=__NnXmcUNJwjg-4.php&usg=__NnXmcUNJwjg-
7NsCgng_0PzNnR4=&h=316&w=480&sz=7NsCgng_0PzNnR4=&h=316&w=480&sz=
31&hl=fr&start=244&um=1&tbnid=iR8zzs31&hl=fr&start=244&um=1&tbnid=iR8zzs
toLwNfuM:&tbnh=85&tbnw=129&prev=/itoLwNfuM:&tbnh=85&tbnw=129&prev=/i
mages%3Fq%3Dcapacitmages%3Fq%3Dcapacit
%25C3%25A9%2Bpulmonaire%26ndsp%25C3%25A9%2Bpulmonaire%26ndsp
%3D21%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26start%3D21%26hl%3Dfr%26sa%3DN%26start
%3D231%26um%3D1%3D231%26um%3D1

Contenu connexe

Tendances

Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Dr. Kerfah Soumia
 
ANATOMIE-PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.ppt
ANATOMIE-PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.pptANATOMIE-PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.ppt
ANATOMIE-PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.ppt
Acvdojust Semerzier
 
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
Dr. Kerfah Soumia
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.ppt
Sandro Zorzi
 
Cours orl 2ème année. powet pointe
Cours orl  2ème  année. powet pointeCours orl  2ème  année. powet pointe
Cours orl 2ème année. powet pointe
SANOU OURY
 
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE DrägerEtude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Anis Ben Brahim
 
Anatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoireAnatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoiredrmouheb
 
Chariot d'urgence
Chariot d'urgenceChariot d'urgence
Chariot d'urgence
sylviepezeril
 
interet du co2_expire en reanimation
 interet du co2_expire en reanimation interet du co2_expire en reanimation
interet du co2_expire en reanimation
Patou Conrath
 
BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie
FranckRencurel
 
Ventilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docxVentilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docx
SidahmedZerroukisba
 
Machine d'anesthesie
Machine d'anesthesieMachine d'anesthesie
Machine d'anesthesie
zemmouri younes
 
Physiopathologie de la douleur QCM
Physiopathologie de la douleur QCMPhysiopathologie de la douleur QCM
Physiopathologie de la douleur QCM
SamuelKubuyakubwirwa
 
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITALSECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
YOUAN BI BENIET MARIUS
 
épidémiologie 2013
épidémiologie 2013épidémiologie 2013
épidémiologie 2013
Mehdi Razzok
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
SANAA TOUZAMI
 
Our oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisationOur oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisationSoumaya Lazzem
 
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
SANAA TOUZAMI
 

Tendances (20)

Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
Explorations fonctionnelles respiratoires (EFR)
 
ANATOMIE-PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.ppt
ANATOMIE-PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.pptANATOMIE-PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.ppt
ANATOMIE-PHYSIOLOGIE DE L’APPAREIL RESPIRATOIRE.ppt
 
Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue Insuffisance respiratoire aigue
Insuffisance respiratoire aigue
 
Role de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.pptRole de l'infirmier bloc.ppt
Role de l'infirmier bloc.ppt
 
Cours orl 2ème année. powet pointe
Cours orl  2ème  année. powet pointeCours orl  2ème  année. powet pointe
Cours orl 2ème année. powet pointe
 
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE DrägerEtude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
Etude technique du respirateur d'anesthésie Fabius CE Dräger
 
Anatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoireAnatomie cardio-circulatoire
Anatomie cardio-circulatoire
 
Ponction pleurale
Ponction pleurale  Ponction pleurale
Ponction pleurale
 
Chariot d'urgence
Chariot d'urgenceChariot d'urgence
Chariot d'urgence
 
interet du co2_expire en reanimation
 interet du co2_expire en reanimation interet du co2_expire en reanimation
interet du co2_expire en reanimation
 
BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie BTS diététique Microbiologie
BTS diététique Microbiologie
 
Ventilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docxVentilation-en-reanimation.docx
Ventilation-en-reanimation.docx
 
Machine d'anesthesie
Machine d'anesthesieMachine d'anesthesie
Machine d'anesthesie
 
Physiopathologie de la douleur QCM
Physiopathologie de la douleur QCMPhysiopathologie de la douleur QCM
Physiopathologie de la douleur QCM
 
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITALSECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
SECURITE DU CIRCUIT DU MEDICAMENT A L HOPITAL
 
épidémiologie 2013
épidémiologie 2013épidémiologie 2013
épidémiologie 2013
 
Cours de sémiologie
Cours de sémiologieCours de sémiologie
Cours de sémiologie
 
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
Soins infirmiers en chirurgie ( 2éme Partie-Fiches techniques)
 
Our oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisationOur oxygénothérapie et nébulisation
Our oxygénothérapie et nébulisation
 
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
Cours soins infirmiers en chirurgie (Première partie)
 

Similaire à 3.1 -systme_respiratoire

Respiration principede fonctionnement.ppt
Respiration principede fonctionnement.pptRespiration principede fonctionnement.ppt
Respiration principede fonctionnement.ppt
MostafaSbaa
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoireEmiRob0268
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoireEmiRob0268
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoireEmiRob0268
 
La respiration dans diffrents milieux.pptx
La respiration dans diffrents milieux.pptxLa respiration dans diffrents milieux.pptx
La respiration dans diffrents milieux.pptx
IdelhachmiYoussef
 
L’appareil respiratoire ADA INFSP.pdf
L’appareil respiratoire   ADA  INFSP.pdfL’appareil respiratoire   ADA  INFSP.pdf
L’appareil respiratoire ADA INFSP.pdf
Mounir Boulefa
 
Physiologie respiratoire
Physiologie respiratoirePhysiologie respiratoire
Physiologie respiratoire
saliha ben
 
Oreille
OreilleOreille
Oreille
Mehdi Razzok
 
Système Respiratoire
Système RespiratoireSystème Respiratoire
Système Respiratoire
GuiBou0136
 
BTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoireBTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoire
FranckRencurel
 
Le Système respiratoire
Le Système respiratoireLe Système respiratoire
Le Système respiratoire
JenVei0165
 
Chroniques santé-protection-oreille BIORL
Chroniques santé-protection-oreille BIORLChroniques santé-protection-oreille BIORL
Chroniques santé-protection-oreille BIORL
Ethan Biorl
 
Cours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet rouxCours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet roux
Brice Inglessis
 
Système respiratoire
Système respiratoireSystème respiratoire
Système respiratoirekimbou0196
 
Les mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantéeLes  mystères de la voix chantée
Les mystères de la voix chantée
Marie Hutois
 
2877071.ppt
2877071.ppt2877071.ppt
2877071.ppt
HasanATMACA5
 
Aparell respiratori misabel
Aparell respiratori misabelAparell respiratori misabel
Aparell respiratori misabeldtors
 
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORLLes Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Ethan Biorl
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoireCarSir0176
 

Similaire à 3.1 -systme_respiratoire (20)

Respiration principede fonctionnement.ppt
Respiration principede fonctionnement.pptRespiration principede fonctionnement.ppt
Respiration principede fonctionnement.ppt
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoire
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoire
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoire
 
La respiration dans diffrents milieux.pptx
La respiration dans diffrents milieux.pptxLa respiration dans diffrents milieux.pptx
La respiration dans diffrents milieux.pptx
 
L’appareil respiratoire ADA INFSP.pdf
L’appareil respiratoire   ADA  INFSP.pdfL’appareil respiratoire   ADA  INFSP.pdf
L’appareil respiratoire ADA INFSP.pdf
 
Physiologie respiratoire
Physiologie respiratoirePhysiologie respiratoire
Physiologie respiratoire
 
Oreille
OreilleOreille
Oreille
 
Système Respiratoire
Système RespiratoireSystème Respiratoire
Système Respiratoire
 
BTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoireBTS diététique Le systeme respiratoire
BTS diététique Le systeme respiratoire
 
Le Système respiratoire
Le Système respiratoireLe Système respiratoire
Le Système respiratoire
 
Anatomie thorax
Anatomie thoraxAnatomie thorax
Anatomie thorax
 
Chroniques santé-protection-oreille BIORL
Chroniques santé-protection-oreille BIORLChroniques santé-protection-oreille BIORL
Chroniques santé-protection-oreille BIORL
 
Cours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet rouxCours respiration j. peyronnet roux
Cours respiration j. peyronnet roux
 
Système respiratoire
Système respiratoireSystème respiratoire
Système respiratoire
 
Les mystères de la voix chantée
Les  mystères de la voix chantéeLes  mystères de la voix chantée
Les mystères de la voix chantée
 
2877071.ppt
2877071.ppt2877071.ppt
2877071.ppt
 
Aparell respiratori misabel
Aparell respiratori misabelAparell respiratori misabel
Aparell respiratori misabel
 
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORLLes Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
Les Acouphènes : Chroniques Santé BIORL
 
Le système respiratoire
Le système respiratoireLe système respiratoire
Le système respiratoire
 

Plus de Mehdi Razzok

Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2
Mehdi Razzok
 
Système Immunitaire
Système ImmunitaireSystème Immunitaire
Système Immunitaire
Mehdi Razzok
 
Système endocrinien
Système endocrinienSystème endocrinien
Système endocrinien
Mehdi Razzok
 
Le coeur
Le coeurLe coeur
Le coeur
Mehdi Razzok
 
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Mehdi Razzok
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatales
Mehdi Razzok
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
Mehdi Razzok
 
Appendicite aiguë
Appendicite aiguëAppendicite aiguë
Appendicite aiguë
Mehdi Razzok
 
Ethique Professionnelle
Ethique ProfessionnelleEthique Professionnelle
Ethique Professionnelle
Mehdi Razzok
 
Semiologie
SemiologieSemiologie
Semiologie
Mehdi Razzok
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Mehdi Razzok
 
Anesthesie et anesthesiques
Anesthesie et anesthesiquesAnesthesie et anesthesiques
Anesthesie et anesthesiques
Mehdi Razzok
 
Antalgiques ifcs 2013
Antalgiques  ifcs 2013Antalgiques  ifcs 2013
Antalgiques ifcs 2013
Mehdi Razzok
 
Antihypertenseurs
AntihypertenseursAntihypertenseurs
Antihypertenseurs
Mehdi Razzok
 
Antifongiques
AntifongiquesAntifongiques
Antifongiques
Mehdi Razzok
 
Antiparasitaires
AntiparasitairesAntiparasitaires
Antiparasitaires
Mehdi Razzok
 
les antispasmodiques 2012
les antispasmodiques 2012les antispasmodiques 2012
les antispasmodiques 2012
Mehdi Razzok
 
Anti inflammatoires non steroidiens
Anti inflammatoires non steroidiensAnti inflammatoires non steroidiens
Anti inflammatoires non steroidiens
Mehdi Razzok
 
Antibiotiques
AntibiotiquesAntibiotiques
Antibiotiques
Mehdi Razzok
 
Nutrition
Nutrition Nutrition
Nutrition
Mehdi Razzok
 

Plus de Mehdi Razzok (20)

Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2Système Immunitaire 2
Système Immunitaire 2
 
Système Immunitaire
Système ImmunitaireSystème Immunitaire
Système Immunitaire
 
Système endocrinien
Système endocrinienSystème endocrinien
Système endocrinien
 
Le coeur
Le coeurLe coeur
Le coeur
 
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
Anatomie physiologie de l'oeil allégé (1)
 
Occlusions neonatales
Occlusions neonatalesOcclusions neonatales
Occlusions neonatales
 
Occlusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguësOcclusions intestinales-aiguës
Occlusions intestinales-aiguës
 
Appendicite aiguë
Appendicite aiguëAppendicite aiguë
Appendicite aiguë
 
Ethique Professionnelle
Ethique ProfessionnelleEthique Professionnelle
Ethique Professionnelle
 
Semiologie
SemiologieSemiologie
Semiologie
 
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalentsExam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
Exam de labo plan de cours + cours et annexes polyvalents
 
Anesthesie et anesthesiques
Anesthesie et anesthesiquesAnesthesie et anesthesiques
Anesthesie et anesthesiques
 
Antalgiques ifcs 2013
Antalgiques  ifcs 2013Antalgiques  ifcs 2013
Antalgiques ifcs 2013
 
Antihypertenseurs
AntihypertenseursAntihypertenseurs
Antihypertenseurs
 
Antifongiques
AntifongiquesAntifongiques
Antifongiques
 
Antiparasitaires
AntiparasitairesAntiparasitaires
Antiparasitaires
 
les antispasmodiques 2012
les antispasmodiques 2012les antispasmodiques 2012
les antispasmodiques 2012
 
Anti inflammatoires non steroidiens
Anti inflammatoires non steroidiensAnti inflammatoires non steroidiens
Anti inflammatoires non steroidiens
 
Antibiotiques
AntibiotiquesAntibiotiques
Antibiotiques
 
Nutrition
Nutrition Nutrition
Nutrition
 

3.1 -systme_respiratoire

  • 1. 3.1 - Le système3.1 - Le système respiratoire humainrespiratoire humain SBI 3USBI 3U Dominic DécoeurDominic Décoeur
  • 2. ActivitéActivité  Compte le nombre de respiration enCompte le nombre de respiration en 1 minute.1 minute. Quel est ton résultat?Quel est ton résultat? D’après toi, est-ce élevé?D’après toi, est-ce élevé? Est-ce un résultat fiable?Est-ce un résultat fiable?
  • 3. RésultatsRésultats  La fréquence respiratoire (en 1 minute)La fréquence respiratoire (en 1 minute) habituelle pour :habituelle pour :  un nouveau-né : environ 50un nouveau-né : environ 50  un nourrisson : environ 40un nourrisson : environ 40  un enfant : 20 à 30un enfant : 20 à 30  un adulte : 12 à 15un adulte : 12 à 15  Pour l’adolescent et l’adulte, lors d’activitéPour l’adolescent et l’adulte, lors d’activité intense, la respiration peut atteindre 24intense, la respiration peut atteindre 24 fois/minute.fois/minute.  Certaines personnes, dont les sportifsCertaines personnes, dont les sportifs entrainés, peuvent avoir une respirationentrainés, peuvent avoir une respiration au repos plus lente.au repos plus lente.
  • 4. Les organes du systèmeLes organes du système respiratoirerespiratoire  NezNez  Fosses nasalesFosses nasales  PharynxPharynx  LarynxLarynx  TrachéeTrachée  Poumons (bronches, bronchioles,Poumons (bronches, bronchioles, alvéoles)alvéoles)
  • 6.
  • 7. Le nezLe nez  Fait de replis appelés cornets quiFait de replis appelés cornets qui réchauffent, humidifient et nettoient l’airréchauffent, humidifient et nettoient l’air inspiré de ses impuretés.inspiré de ses impuretés.  Les cornets sont des replis des os nasalesLes cornets sont des replis des os nasales qui ont à leur surface l’épithélium olfactif quiqui ont à leur surface l’épithélium olfactif qui assure l’odorat.assure l’odorat.  Poils à l’entrée filtre les poussières les plusPoils à l’entrée filtre les poussières les plus grosses.grosses.  Les septum (os) sépare les deux narines.Les septum (os) sépare les deux narines.
  • 8. Le pharynxLe pharynx  Passage commun à l’air et les aliments.Passage commun à l’air et les aliments.  Le pharynx termine la glotte, plus grandeLe pharynx termine la glotte, plus grande chez l’homme.chez l’homme.  Autour de la glotte, les cordes vocalesAutour de la glotte, les cordes vocales permettent la parole.permettent la parole.  L’épiglotte joue le rôle de trappe lors de laL’épiglotte joue le rôle de trappe lors de la déglutition.déglutition.
  • 9. Le larynxLe larynx  Forme la pomme d’Adam.Forme la pomme d’Adam.  Organe à paroi cartilagineuse.Organe à paroi cartilagineuse.  Fonctions :Fonctions : fournir un passage à l’airfournir un passage à l’air contient les cordes vocalescontient les cordes vocales
  • 10. Organes de la phonationOrganes de la phonation  Le larynx est l’organe de la phonation.Le larynx est l’organe de la phonation.  Fait de 2 pièces principalesFait de 2 pièces principales cartilagineuses :cartilagineuses : cartilage thyroïdiencartilage thyroïdien cartilage cricoïdiencartilage cricoïdien  Lorsque la glotte varie de forme, elleLorsque la glotte varie de forme, elle produit différents sons.produit différents sons.
  • 11. Le larynxLe larynx Les cartilagesLes cartilages thyroïdien et cricoïdien forment le larynx. Chezthyroïdien et cricoïdien forment le larynx. Chez l’homme, le cartilage thyroïdien est plus volumineux.l’homme, le cartilage thyroïdien est plus volumineux.
  • 12. Les cordes vocalesLes cordes vocales Les cordes vocales sont attachées aux pièces cartilagineuses etLes cordes vocales sont attachées aux pièces cartilagineuses et l’espace entre elle se nomme la glotte. Derrière la glotte se trouve lal’espace entre elle se nomme la glotte. Derrière la glotte se trouve la trachée.trachée.
  • 13. La trachéeLa trachée  Tube cylindrique relie le larynx auxTube cylindrique relie le larynx aux bronches.bronches.  Succession d’anneaux de cartilage quiSuccession d’anneaux de cartilage qui donne à l’organe une semi-rigidité tenantdonne à l’organe une semi-rigidité tenant le passage libre et ouvert pour l’air.le passage libre et ouvert pour l’air.  Paroi interne fait d’une muqueuse deParoi interne fait d’une muqueuse de cellules caliciformes sécrétrices de mucuscellules caliciformes sécrétrices de mucus et portant des cils qui battent vers le hautet portant des cils qui battent vers le haut pour expulser les bactéries.pour expulser les bactéries.
  • 14. La présence continuelle des cils propulse la poussière et lesLa présence continuelle des cils propulse la poussière et les bactéries vers le nez et la gorge. De là, elles sont expulséesbactéries vers le nez et la gorge. De là, elles sont expulsées aux moyens de la toux ou de l’éternuement.aux moyens de la toux ou de l’éternuement. Dans la trachée : la présence de cilsDans la trachée : la présence de cils
  • 15. Dans certains cas, les cellules sont ciliées : Cellules responsables du déplacement du mucus dans lesCellules responsables du déplacement du mucus dans les voies respiratoires. Cet épithélium recouvre les voiesvoies respiratoires. Cet épithélium recouvre les voies respiratoires.respiratoires. Certaines cellules de cet épithélium cylindrique simple sécrètent unCertaines cellules de cet épithélium cylindrique simple sécrètent un liquide visqueux, leliquide visqueux, le mucusmucus. Ce mucus piège la plupart des poussières. Ce mucus piège la plupart des poussières et bactéries qui risqueraient d'atteindre les fragiles alvéoleset bactéries qui risqueraient d'atteindre les fragiles alvéoles pulmonaires. Le mouvement des cils des cellules remonte constammentpulmonaires. Le mouvement des cils des cellules remonte constamment le mucus vers la gorge où il est avalé (ou craché par terre pour les plusle mucus vers la gorge où il est avalé (ou craché par terre pour les plus malpropres!).malpropres!). La fumée de cigarette paralyse progressivement les cils de ces cellules.La fumée de cigarette paralyse progressivement les cils de ces cellules. Les fumeurs doivent donc tousser pour réussir à évacuer le mucus deLes fumeurs doivent donc tousser pour réussir à évacuer le mucus de leurs voies respiratoires. À la longue, la fumée de cigarette irrite lesleurs voies respiratoires. À la longue, la fumée de cigarette irrite les voies respiratoires qui réagissent à cette irritation en sécrétant de plusvoies respiratoires qui réagissent à cette irritation en sécrétant de plus en plus de mucus de plus en plus difficile à évacuer.en plus de mucus de plus en plus difficile à évacuer.
  • 16. Les poumonsLes poumons  La trachée se divise en bronches qui seLa trachée se divise en bronches qui se ramifient en bronchioles qui mènent aux sacsramifient en bronchioles qui mènent aux sacs alvéolaires et ensuite aux alvéoles (environ 3alvéolaires et ensuite aux alvéoles (environ 3 000 000).000 000).  Les poumons se divisent en lobes (3 lobesLes poumons se divisent en lobes (3 lobes pour le droit et 2 lobes pour le gauche).pour le droit et 2 lobes pour le gauche).  Chaque poumon est couvert de deuxChaque poumon est couvert de deux membranes :membranes :  membrane (plèvre) viscérale; qui est interne (fixé contre lemembrane (plèvre) viscérale; qui est interne (fixé contre le poumon)poumon)  membrane (plèvre) pariétale; qui est externe (fixé contremembrane (plèvre) pariétale; qui est externe (fixé contre la paroi de la cage thoracique)la paroi de la cage thoracique)
  • 17. TrachéeTrachée →→ 2 bronches2 bronches →→ bronchiolesbronchioles Poumon gauche :Poumon gauche : 2 lobes2 lobes Poumon droit :Poumon droit : 3 lobes3 lobes
  • 18. Plèvre pariétale Plèvre viscérale Diaphragme Les deux différentes membranes des poumonsLes deux différentes membranes des poumons
  • 19. Les poumonsLes poumons  Entre les deux membranes, il y aEntre les deux membranes, il y a la cavité pleurale contenant unla cavité pleurale contenant un liquide séreux.liquide séreux.  La plèvre est très flexible; ainsi,La plèvre est très flexible; ainsi, les poumons peuvent se dilater etles poumons peuvent se dilater et se contracter lors de l’inspiration etse contracter lors de l’inspiration et de l’expiration.de l’expiration.
  • 20. Bronchioles seBronchioles se terminent par des sacsterminent par des sacs alvéolairesalvéolaires Surface totale ~ terrainSurface totale ~ terrain de tennisde tennis
  • 21. Échange GazeuxÉchange Gazeux  C’est l’échange de l’oxygène (OC’est l’échange de l’oxygène (O22) et du dioxyde) et du dioxyde de carbone (COde carbone (CO22) dans les alvéoles.) dans les alvéoles.  L’air contient un niveau d’OL’air contient un niveau d’O22 plus élevé dans l’airplus élevé dans l’air que l’on inspire que dans l’air que l’on expire (ouque l’on inspire que dans l’air que l’on expire (ou rejette). Le COrejette). Le CO22 est en plus grande quantité dansest en plus grande quantité dans le sang que dans l’air inspiré.le sang que dans l’air inspiré.  Le COLe CO22 du sang se rend aux alvéoles pulmonairesdu sang se rend aux alvéoles pulmonaires pour ensuite être expiré.pour ensuite être expiré.  L’OL’O22 de l'air (alvéoles) entre dans le sang et sede l'air (alvéoles) entre dans le sang et se rend aux cellules corporelles par la circulationrend aux cellules corporelles par la circulation sanguine.sanguine.
  • 22. Échange GazeuxÉchange Gazeux  Lors de l'inspiration, nous absorbons :Lors de l'inspiration, nous absorbons :  20,94% d'oxygène;20,94% d'oxygène;  0,04% de gaz carbonique;0,04% de gaz carbonique;  79,02% d'azote;79,02% d'azote;  et autres gaz en faibles concentrations.et autres gaz en faibles concentrations.  Lors de l'expiration, nous rejetons :Lors de l'expiration, nous rejetons :  16,49% d'oxygène;16,49% d'oxygène;  4,49% de gaz carbonique;4,49% de gaz carbonique;  79,02% d'azote;79,02% d'azote;  et autres gaz en faibles concentrations.et autres gaz en faibles concentrations.
  • 24. AnimationAnimation  Du système respiratoire à l’alvéoleDu système respiratoire à l’alvéole http://www.biologieenflash.net/somhttp://www.biologieenflash.net/som maire.htmlmaire.html
  • 25. Connais-tu les parties duConnais-tu les parties du système respiratoire?système respiratoire?  Complétez le schéma suivant :Complétez le schéma suivant : http://biologienet.free.fr/ex.repira.hthttp://biologienet.free.fr/ex.repira.ht mm
  • 26. AnimationAnimation  Les poumons : un résumé de sonLes poumons : un résumé de son fonctionnementfonctionnement http://video.vulgaris-http://video.vulgaris- medical.com/index.php/2008/03/21/medical.com/index.php/2008/03/21/ 52-les-poumons52-les-poumons
  • 28. La mécanique de la ventilationLa mécanique de la ventilation  InspirationInspiration  entrée de l’airentrée de l’air  processus actif opéré par les musclesprocessus actif opéré par les muscles  les muscles intercostaux remontent et le diaphragmeles muscles intercostaux remontent et le diaphragme s’abaisse pour augmenter le volume de la cages’abaisse pour augmenter le volume de la cage thoraciquethoracique  les poumons se dilatent et l’air y pénètreles poumons se dilatent et l’air y pénètre  ExpirationExpiration  sortie de l’airsortie de l’air  relâchement des musclesrelâchement des muscles  la cage thoracique s’abaisse et le diaphragme sela cage thoracique s’abaisse et le diaphragme se relâche et se soulèverelâche et se soulève  les poumons se contractent et l’air en sortles poumons se contractent et l’air en sort
  • 29. Les muscles impliqués dans la respirationLes muscles impliqués dans la respiration
  • 30. La mécanique associée à l’inspiration et l’expirationLa mécanique associée à l’inspiration et l’expiration InspirationInspiration activeactive ExpirationExpiration passivepassive
  • 31. Radiographies des poumons d’un humain au cours d’un cycle respiratoire
  • 32. Centre de contrôle nerveux de laCentre de contrôle nerveux de la respiration dans le tronc cérébralrespiration dans le tronc cérébral (bulbe rachidien).(bulbe rachidien). Contrôle nerveuxContrôle nerveux Hausse de CO2 ou baisse de O2 dans le sang Augmentation de la fréquence respiratoire
  • 33. Son fonctionnementSon fonctionnement  L’activité physique intensifie la respirationL’activité physique intensifie la respiration cellulaire et la production de COcellulaire et la production de CO22 dans les cellulesdans les cellules musculaires.musculaires.  Le COLe CO22 entre alors dans la circulation sanguine.entre alors dans la circulation sanguine.  Après l’échange gazeux dans les alvéoles, le COAprès l’échange gazeux dans les alvéoles, le CO22 qui reste dans le sang parvient jusqu’au coeur,qui reste dans le sang parvient jusqu’au coeur, puis jusqu’au bulbe rachidien.puis jusqu’au bulbe rachidien.  De là, le bulbe rachidien envoie des influxDe là, le bulbe rachidien envoie des influx nerveux au diaphragme et aux musclesnerveux au diaphragme et aux muscles intercostaux afin d’accélérer leurs mouvements.intercostaux afin d’accélérer leurs mouvements.
  • 34. L’hyperventilationL’hyperventilation  L’hyperventilation est une fréquence ventilatoire et unL’hyperventilation est une fréquence ventilatoire et un volume courant qui permet d’augmenter le débitvolume courant qui permet d’augmenter le débit ventilatoire.ventilatoire.  En effet, l'hyperventilation réduit le taux de COEn effet, l'hyperventilation réduit le taux de CO22 contenucontenu dans notre corps et permet ainsi d'augmenter le tempsdans notre corps et permet ainsi d'augmenter le temps pendant lequel nous pouvons retenir notre souffle sans troppendant lequel nous pouvons retenir notre souffle sans trop de désagrément.de désagrément.  La personne en hyperventilation élimine plus de gazLa personne en hyperventilation élimine plus de gaz carbonique, le COcarbonique, le CO22, que son corps n'en produit. Une, que son corps n'en produit. Une certaine quantité de COcertaine quantité de CO22 doit être présente dans le sang.doit être présente dans le sang. Lorsque le gaz carbonique diminue trop, lorsqu'il tombeLorsque le gaz carbonique diminue trop, lorsqu'il tombe sous le seuil critique, cela provoque la contraction dessous le seuil critique, cela provoque la contraction des artères. Les artères étant plus petites, le sang circule alorsartères. Les artères étant plus petites, le sang circule alors plus difficilement et les cellules ne bénéficient pas d'uneplus difficilement et les cellules ne bénéficient pas d'une bonne perfusion. Donc l'hyperventilation ne produit pasbonne perfusion. Donc l'hyperventilation ne produit pas trop d'oxygène (la saturation est généralement bonne)trop d'oxygène (la saturation est généralement bonne) mais occasionne une diminution du taux de gaz carboniquemais occasionne une diminution du taux de gaz carbonique présent dans le sang.présent dans le sang.
  • 35. La performance respiratoireLa performance respiratoire  Facteurs influençant la performanceFacteurs influençant la performance respiratoirerespiratoire  Capacité pulmonaireCapacité pulmonaire  Force des musclesForce des muscles  L’énergie disponibleL’énergie disponible  Les médicamentsLes médicaments  État nutritionnelÉtat nutritionnel  Situation métaboliqueSituation métabolique
  • 36. Capacité pulmonaireCapacité pulmonaire  La capacité de nos poumonsLa capacité de nos poumons augmente jusqu’à la vie adulte etaugmente jusqu’à la vie adulte et diminue à la vieillesse.diminue à la vieillesse.  Les hommes ont une plus grandeLes hommes ont une plus grande capacité pulmonaire que les femmescapacité pulmonaire que les femmes (environ le double). La raison est(environ le double). La raison est simple : ils ont une plus grandesimple : ils ont une plus grande taille.taille.
  • 37. Capacité pulmonaireCapacité pulmonaire  Volume courantVolume courant (VC) : le volume d’air inspiré et expiré lors(VC) : le volume d’air inspiré et expiré lors d’une respiration normale.d’une respiration normale.  Volume de réserve inspiratoireVolume de réserve inspiratoire (CVI) : le volume d’air qui(CVI) : le volume d’air qui peut être inspiré en plus du volume courant.peut être inspiré en plus du volume courant. (VRI + VC)(VRI + VC)  Volume de réserve expiratoireVolume de réserve expiratoire (VRE) : le volume d’air qui(VRE) : le volume d’air qui peut être expiré en plus du volume courant.peut être expiré en plus du volume courant. (VRE + VC)(VRE + VC)  Capacité vitaleCapacité vitale (CV) : le volume total de gaz échangeable.(CV) : le volume total de gaz échangeable. (VC + VRI + VRE)(VC + VRI + VRE)  Volume résiduelVolume résiduel (VR) : la quantité de gaz qui demeure dans(VR) : la quantité de gaz qui demeure dans les poumons et les voies respiratoires après une expirationles poumons et les voies respiratoires après une expiration complète.complète.
  • 38. TempsTemps Volumed’aircontenudanslespoumons(mL)Volumed’aircontenudanslespoumons(mL) Ce diagramme, appelé « spirogramme », représenteCe diagramme, appelé « spirogramme », représente la quantité maximale d’air échangeable pendant unela quantité maximale d’air échangeable pendant une respiration, c’est-à-dire la capacité vitalerespiration, c’est-à-dire la capacité vitale
  • 39. L’effet de l’altitudeL’effet de l’altitude En terme simple, on ditEn terme simple, on dit qu’il y a anoxie :qu’il y a anoxie : basse concentrationbasse concentration d’oxygène dans led’oxygène dans le sang.sang. Chez l’homme les effets deChez l’homme les effets de l’altitude sontl’altitude sont principalement dus à laprincipalement dus à la diminution de la pressiondiminution de la pression partielle en oxygène danspartielle en oxygène dans l’air inspiré, et à la baissel’air inspiré, et à la baisse de température.de température.
  • 40. L’effet de l’altitudeL’effet de l’altitude  Lorsque l’altitude augmente, la pressionLorsque l’altitude augmente, la pression atmosphérique diminue, comme la pression de laatmosphérique diminue, comme la pression de la cage thoracique peut devenir supérieure en toutcage thoracique peut devenir supérieure en tout temps à la pression externe, l’air ne peut plustemps à la pression externe, l’air ne peut plus être inhalé.être inhalé.  Les gens vivant à hautes altitudes se sontLes gens vivant à hautes altitudes se sont adaptés de deux façons :adaptés de deux façons :  plus grande cage thoraciqueplus grande cage thoracique  plus grand nombre de globules rougesplus grand nombre de globules rouges  Au niveau de la mer, le taux d’hématocrite d’unAu niveau de la mer, le taux d’hématocrite d’un humain est de 45%. À 5000m d'altitude, il peuthumain est de 45%. À 5000m d'altitude, il peut atteindre 60%.atteindre 60%.
  • 41.  Réponse à court terme (quelques jours)Réponse à court terme (quelques jours)  Hyperventilation : augmentation de la fréquenceHyperventilation : augmentation de la fréquence respiratoirerespiratoire  Tachycardie : augmentation de la fréquence cardiaqueTachycardie : augmentation de la fréquence cardiaque  Diurèse plasmatique : éliminer une partie du plasmaDiurèse plasmatique : éliminer une partie du plasma sanguin. Le plasma est destiné à transporter les cellulessanguin. Le plasma est destiné à transporter les cellules sanguines.sanguines.  Réponses à long terme (à partir d’environ 3Réponses à long terme (à partir d’environ 3 semaines)semaines)  Augmentation importante du nombre de globules rougesAugmentation importante du nombre de globules rouges  La Consommation maximale d’oxygèneLa Consommation maximale d’oxygène (également nommée VO(également nommée VO22 max) baisse en fonctionmax) baisse en fonction de l’altitude, ainsi, à 0m (au niveau de la mer),de l’altitude, ainsi, à 0m (au niveau de la mer), l’homme est à 100% de ces possibilités, alorsl’homme est à 100% de ces possibilités, alors qu’à 4 810m (sommet du Mt blanc) il ne peut enqu’à 4 810m (sommet du Mt blanc) il ne peut en disposer que de 70% et seulement 20% àdisposer que de 70% et seulement 20% à 8 848m (sommet de l'Everest).8 848m (sommet de l'Everest). L’effet chez l’organismeL’effet chez l’organisme
  • 42. L'effet « augmentation de laL'effet « augmentation de la quantité de globules rouges » estquantité de globules rouges » est particulièrement recherché parparticulièrement recherché par certains sportifs, c'est la raisoncertains sportifs, c'est la raison majeure de l'organisation de stagemajeure de l'organisation de stage en altitude, parfois à plus deen altitude, parfois à plus de 3 000m; toutefois cette polyglobulie3 000m; toutefois cette polyglobulie peut entraîner, en certains cas unpeut entraîner, en certains cas un excès de globules rouges, laexcès de globules rouges, la formation de caillots sanguins peutformation de caillots sanguins peut alors obstruer les veines etalors obstruer les veines et entraîner la mort.entraîner la mort. Chez les athlètesChez les athlètes
  • 43. N.B. L'azote, à forte dose dans le sang, provoque des troubles nerveux appelés ivresse des profondeurs. L'air délivré aux poumons par le détendeur a la même pression que celle de l'eau. Narcose à l’azote (ou ivresse des profondeurs)Narcose à l’azote (ou ivresse des profondeurs) Si le plongeur remonte à laSi le plongeur remonte à la surface trop rapidement, dessurface trop rapidement, des bulles se forment auxbulles se forment aux articulations et parfois desarticulations et parfois des dommages au cerveau.dommages au cerveau.
  • 44. Intoxication par le COIntoxication par le CO Le monoxyde de carboneLe monoxyde de carbone (CO) est produit lors de(CO) est produit lors de combustion incomplètecombustion incomplète Les globules rouges ont 200Les globules rouges ont 200 fois plus d’affinité pour luifois plus d’affinité pour lui que pour l’oxygène.que pour l’oxygène. Une anoxie (manque d’oxygène auUne anoxie (manque d’oxygène au cerveau) de 5 minutes entraîne descerveau) de 5 minutes entraîne des dégâts permanents ou la mort.dégâts permanents ou la mort. Le traitement consiste à administrerLe traitement consiste à administrer de l’oxygène pur, mais lede l’oxygène pur, mais le rétablissement est lent, car le sangrétablissement est lent, car le sang ne se débarasse que graduellementne se débarasse que graduellement du CO.du CO.
  • 45. Pourquoi le bébé pleure-t-il à saPourquoi le bébé pleure-t-il à sa naissance?naissance?  Lorsque le bébé vient au monde, ses poumons neLorsque le bébé vient au monde, ses poumons ne se sont jamais rempli d'air auparavant. Ils sontse sont jamais rempli d'air auparavant. Ils sont complètement repliés sur eux-même, un peucomplètement repliés sur eux-même, un peu comme un sac poubelle lorsqu'on vient de lecomme un sac poubelle lorsqu'on vient de le détacher du rouleau.détacher du rouleau.  Lorsque le bébé prend la première inspiration deLorsque le bébé prend la première inspiration de sa vie, ses poumons se déplient pour la premièresa vie, ses poumons se déplient pour la première fois, et c'est très douloureux, ce pourquoi il arrivefois, et c'est très douloureux, ce pourquoi il arrive qu'il pleure.qu'il pleure.  Il faut toutefois noter que pasIl faut toutefois noter que pas tous les bébés ne pleurent à satous les bébés ne pleurent à sa naissance.naissance.
  • 46. La cigaretteLa cigarette  Paralyse temporairement les cils de la trachée et lesParalyse temporairement les cils de la trachée et les empêche d’expulser les particules étrangères.empêche d’expulser les particules étrangères.  Même les gens qui ne fument pas beaucoup ontMême les gens qui ne fument pas beaucoup ont tendance à tousser et à ronfler plus que les gens quitendance à tousser et à ronfler plus que les gens qui ne fument pas du tout.ne fument pas du tout.  La concentration de monoxyde de carbone dans laLa concentration de monoxyde de carbone dans la fumée de cigarette est 1000 fois la concentrationfumée de cigarette est 1000 fois la concentration reconnue comme nocive.reconnue comme nocive.  Ceci veut dire que les fumeursCeci veut dire que les fumeurs souffrent constamment d’unesouffrent constamment d’une légère intoxication par le monoxydelégère intoxication par le monoxyde de carbone.de carbone.
  • 47. La cigaretteLa cigarette  4 000 substances chimiques présentes dans la4 000 substances chimiques présentes dans la fumée de cigarette.fumée de cigarette.  Plus de 40 de ces substances sont cancérogènesPlus de 40 de ces substances sont cancérogènes chez l’être humain.chez l’être humain.  Les personnes qui fument un paquet deLes personnes qui fument un paquet de cigarettes par jour absorbent plus de 250 ml decigarettes par jour absorbent plus de 250 ml de goudron par année.goudron par année.  Cette substance recouvre les poumons d’uneCette substance recouvre les poumons d’une matière noirâtre et collante et constitue unmatière noirâtre et collante et constitue un facteur important du cancer du poumon.facteur important du cancer du poumon.
  • 48. La cigarette et le sportLa cigarette et le sport  Le tabagisme nuit à la forme physique desLe tabagisme nuit à la forme physique des jeunes, autant sur le plan desjeunes, autant sur le plan des performances qu'au niveau de l'enduranceperformances qu'au niveau de l'endurance même chez les fumeurs qui s'entraînentmême chez les fumeurs qui s'entraînent pour des compétitions d'athlétisme.pour des compétitions d'athlétisme.  Les jeunes adultes fumeurs ont un rythmeLes jeunes adultes fumeurs ont un rythme cardiaque (au repos) de deux ou troiscardiaque (au repos) de deux ou trois battements plus élevé que les non-battements plus élevé que les non- fumeurs. Il peut constater unefumeurs. Il peut constater une accélération du pouls au repos après avoiraccélération du pouls au repos après avoir fumé 2 cigarettes.fumé 2 cigarettes.
  • 49. L’autopsie d’un meurtrierL’autopsie d’un meurtrier Substances cancérogènes connuesSubstances cancérogènes connues
  • 50. Une comparaison intéressante…Une comparaison intéressante… Poumons d’un fumeurPoumons d’un fumeurPoumons normauxPoumons normaux
  • 51. QuizQuiz  À faire avec les élèvesÀ faire avec les élèves http://www.cegep-sept-http://www.cegep-sept- iles.qc.ca/suzannebanville/bio401.htiles.qc.ca/suzannebanville/bio401.ht mlml
  • 52. DevoirsDevoirs  p. 259p. 259 (4)(4)  p. 267p. 267 (1, 2)(1, 2)