SlideShare une entreprise Scribd logo
EVALUATION DES PRESSIONS DE REMPLISSAGE VG
Organigrammes d’évaluation des PRVG  en fonction de la FEVG
E/A restrictif (1er indice):  sauf en cas de DAI biventriculaire E/A entre 1 et 2  ou E/A <1 et E > 50 cm/s   Concordance nécessaire de 2 indices supplémentaires Ordre préconisé:  - E/e’  - Flux veineux pulmonaire Ap-Am > 30 ms,  - PAPs > 35 mmHg,  - E/Vp > 2.5, - Manœuvres de Valsalva, - TRIV/E-e’: controversé et difficile à faire Evaluation des pressions de remplissage  en cas de dysfonction VG
Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr  2009 ; 10 : 107-133 Evaluation des pressions de remplissage  en cas de dysfonction VG   E/A mitral E/A < 1  et E < 50 cm/s E/A ≥ 1 - < 2 ou  E/A <1 et E > 50 cm/s  E/A ≥ 2  TD < 150ms E/e’ (e’  moyenné ) < 8 E/Vp < 1,4 Ap-Am < 0 ms S/D >1 PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 E/e’ (e’  moyenné ) > 15 E/Vp ≥ 2,5 Ap-Am > 30 ms S/D <1 PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées
Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr  2009 ; 10 : 107-133 Evaluation des pressions de remplissage  en cas de dysfonction VG  E/A mitral E/A < 1  et E < 50 cm/s E/A ≥ 1 - < 2 ou  E/A <1 et E > 50 cm/s  E/A ≥ 2  TD < 150ms E/e’ (e’  moyenné ) < 8 E/Vp < 1,4 Ap-Am < 0 ms S/D >1 PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 E/e’ (e’  moyenné ) > 15 E/Vp ≥ 2,5 Ap-Am > 30 ms S/D <1 PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-Ee’< 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées
E/e’ (premier indice) E/Vp et S/D non valide Utiliser  Ap-Am,  PAPs,  Manœuvres de Valsalva,  TRIV/T E-e’ Volume de l’OG utile mais valeur seuil discutée (non valide en cas de CMH) Intérêt d’une approche multiparamétrique Evaluation des pressions de remplissage  en cas de FEVG préservée
Evaluation des pressions de remplissage  en cas de FEVG préservée   Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr  2009 ; 10 : 107-133 E/e’ E/e’ ≤ 8  E/e’ 9-13  E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées
Evaluation des pressions de remplissage  en cas de FEVG préservée  Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr  2009 ; 10 : 107-133 E/e’ E/e’ ≤ 8  E/Ee’ 9-13  E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées
Moyenne de 10 cycles cardiaques Ou 3 cycles non consécutifs avec RR entre 10 et 20% de la FC moyenne Ou 1 cycle avec RR correspondant à FC entre 70 et 80 b/min Evaluation des PRVG  en cas de fibrillation atriale INDICES SEUIL TD mitral (FEVG < 45-50%) ≤  150 ms E/Vp ≥  1,4  E/Ea ≥  11 TRIV ≤  65 ms Pic accélération onde Em ≥  1900 cm²/s TD onde D FVP ≤  220 ms
E/e’ de repos E/e’  latéral > 12 E/e’ septal  > 15 PRVG normales E/e’ latéral  < 12 E/e’ septal  < 15 PRVG élevées E/e’ latéral < 12 E/e’ septal < 15 E/e’ exercice Δ E/e’ > 25-30% Exercice Calculer E exercice / e’ repos   pour obtenir une estimation plus fiable des PRVG E/e’ latéral > 12  E/e’ septal  > 15 Δ E/e’ non fiable d’après Pibarot P Evaluation des pressions de remplissage  à l’effort
Paramètres d’évaluation  des PRVG
4 cavités et 2 cavités : méthode biplan  V = H    S = H    /4    D 1 D 2 Où H hauteur des disques S surface de chaque tranche D 1 D 2  diamètre de chaque tranche Normale: 55 - 75 % Fonction systolique VG  Méthode de Simpson
Lang R.  J Am Soc Echocardiogr 2005   ;   18   :1440-1463 FONCTION SYSTOLIQUE VG  Valeurs de la FEVG FR: fraction de raccourcissement Femmes Hommes Normal Altération modérée Altération  moyenne Altération sévère Normal Altération modérée Altération  moyenne Altération sévère FR (%) 27-45 22-26 17-21 ≤ 16 25-43 20-24 15-19 ≤ 14 FR mi paroi (%) 15-23 13-14 11-12 ≤ 10 14-22 12-13 10-11 ≤ 10 FEVG 2D (%) ≥  55 45-54 30-44 <30 ≥  55 45-54 30-44 <30
Incidence apicale 4 cavités  Ligne doppler à l’extrémité diastolique  des feuillets valvulaires mitraux 3.  Volume d’échantillonnage de 2 mm   4.  Mode doppler pulsé 5.  Filtres réglés à un niveau bas  (lisibilité parfaite du spectre sur la ligne du 0) 6.  Vitesse de défilement à 100 mm/s 7.  Mesures  Pic de vitesse de l’onde E Temps de décélération mitral Pic de vitesse de l’onde A Durée de l’onde A mitrale Pic E Pic A Principes d’acquisition du flux transmitral
AC MO MC IVRT Normal Restrictif Appleton C. J Am Coll Cardiol 1988 ; 12 : 426-40 Relaxation E A Pseudo-Normal Type I Type II Type III IVRT < 100 ms DT < 220 ms E/A > 1  IVRT > 100 ms DT > 220 ms E/A < 1 IVRT < 60 ms DT < 150 ms E/A > 2 DT Différents types de flux transmitral
Incidence apicale 4 cavités  Ligne doppler à l’anneau mitral   3.  Mode doppler tissulaire  4.  Basses vitesses, pas de réduction de gains,  pas de filtre passe haut 5.  Vitesse de défilement à 100 mm/s 6.  Mesures  Pic de vitesse de l’onde E à l’anneau mitral Contraction isovolumique (CI) Onde systolique (S)  Relaxation isovolumique (RI) Onde protodiastolique e’ (ou Ea) Onde télédiastolique a’ (ou Aa) Nl :  10-15 cm/s et E/e’ < 8   Principes d’acquisition doppler tissulaire anneau mitral a’ e’ S
Principes d’acquisition du flux veineux pulmonaire Incidence apicale 4 cavités  Repérage veine pulmonaire  en mode couleur  (veine pulm sup Dte)   3.  Echantillonner la veine pulmonaire  (1 à 2 cms) 4.  Passage en mode doppler pulsé  6.  Vitesse de défilement à 100 mm/s,  filtres réglés à un niveau bas 7 .  Mesures  Pic onde S Pic onde D  Durée de l’onde A S Nl :  30-60 cm/s D Nl :  20-40 cm/s  S/D > 1  durée A P  < durée A M S D A
Principes d’acquisition de la vitesse de propagation du flux protodiastolique en mode TMc = Vp Incidence apicale 4 cavités  Mode couleur  Ligne TM perpendiculaire à la direction  du flux visualisé en doppler couleur   4.  Mode TM 5.  Déplacement de la ligne de 0 vers le haut  6.  Vitesse de défilement à 100 mm/s 7 .  Mesure de la pente du 1 er  aliasing couleur  depuis la mitrale jusqu’à 1 point à 4 cm Nl  Vp > 50 cm/s  et  E/Vp < 1.5
Incidence apicale 4 et 2 cavités Méthode Simpson biplan OG Méthode surface longueur a. planimétrie surface maximale OG  en 4 et 2 cavités en télésystole  b. Mesure longueur OG en 4 et 2 cavités c. Calcul du volume de l’OG Volume OG = 8/3  π  x [(S 4C )(S 2C ) / L] S 4C  surface planimétrée en 4C (cm²) S 2C  surface planimétrée en 2C (cm²)  L  longueur OG la plus petite mesurée en 4 ou 2C  Principes d’acquisition du volume OG
Etude du flux transmitral au cours des manœuvres de Valsalva Sujet normal  :    pic Em > 10% et    pic Am, E/A inchangé E n cas d’   ↑ des PRVG  :  E diminue (TD s’allonge) et A inchangé ou augmente  ->   Diminution ≥ 50% E/A, hautement spécifique d’↑ PRVG E A TD à insp.: + 20 %
E e’ TRIV Rapport TRIV /T E –e’ Le rapport TRIV/TE-e’ < 2  est en faveur  d’une élévation des PRVG Intervalle de temps entre le  début du QRS et  le début de l’onde E (TE)  le début de l’onde e’ (Te’) .
POD (mmHg) VCI = + Principes d’acquisition de la Pression Artérielle  Pulmonaire Systolique (PAPs) par l’IT Flux d’insuffisance  tricuspide PAP systolique (mmHg) Gradient VD / OD (mmHg) VCI = + 10 20 30 mmHg 50 40 60 AP ∆ P Veine cave inférieure OD VD
Vmax de l’IP = gradient diastolique VD / AP (mmHg) PAP = gradient VD / AP + pression OD Intérêt : IP analysable chez 60 à 75 % des patients Méthode surtout utile si l’IT n’est pas analysable PAP diastolique = 4 V 2   2  + POD PAP moyenne  = 4 V 1   2  + POD PAP systolique = 3 PAPm – 2 PAPd VD AP AO Principes d’acquisition de la Pression Artérielle  Pulmonaire Systolique (PAPs) par l’IP V1 V2
Valeurs normales selon âge  Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr  2009 ; 10 : 107-133 Age (années) 16-20 21-40 41-60 > 60 TRIV (ms) 50 ± 9  (32-68) 67 ± 8  (51-83) 74 ± 7  (60-88) 87 ± 7  (73-101) E/A 1.88 ± 0.45 (0.98-2.78) 1.53 ± 0.40 (0.73-2.33) 1.28 ± 0.25 (0.78-1.78) 0.96  ± 0.18 (0.6-1.32) TD (ms) 142 ± 19  (104-180) ± 14  (138-194) 181 ± 19  (143-219)  200 ± 29  (142-258) Durée A (ms) 113 ± 17  (79-147) 127 ± 13  (101-153)  133 ± 13  (107-159)  138 ± 19  (100-176) Durée Ap (ms) ± 39  (1-144) 96 ± 33 (30-162) 112 ± 15 (82-142)  ± 30 (53-173) S/D  0.82 ± 0.18 (0.46-1.18) 0.98 ± 0.32 (0.34-1.62)  1.21 ± 0.2 (0.81-1.61)  1.39 ± 0.47 (0.45-2.33) e’ septal 14.9 ± 2.4  (10.1-19.7) 15.5 ± 2.7  (10.1-20.9)  12.2 ± 2.3  (7.6-16.8)  10.4 ± 2.1  (6.2-14.6) e’ latéral 20.6 ± 3.8  (13-28.2) 19.8 ± 2.9  (14-25.6)  16.1 ± 2.3 (11.5-20.7) 12.9 ± 3.5  (5.9-19.9)
Cas cliniques  d’évaluation des PRVG
Homme de 60 ans Cardiopathie ischémique avec FEVG 18 % Que pensez vous des pressions de remplissage VG? Cas Clinique 1 E = 1.40 m/s A = 0.30 m/s TD  = 100 ms E/A > 2
   Élévation  des PRVG E/A mitral E/A < 1  et E < 50 cm/s E/A ≥ 1 - < 2 ou  E/A <1 et E > 50 cm/s  E/A ≥ 2  TD < 150ms E/e’ (e’  moyenné ) < 8 E/Vp < 1,4 Ap-Am < 0 ms S/D >1 PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 E/e’ (e’  moyenné ) > 15 E/Vp ≥ 2,5 Ap-Am > 30 ms S/D <1 PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 1
Femme de 82 ans Cardiopathie ischémique avec akinésie apicale étendue Dysfonction VG sévère FEVG 35 % Cas Clinique 2 Que pensez vous des pressions de remplissage VG? E = 0.47 m/s A = 0.77 m/s TD  = 171 ms E/A < 1
   Pas d’élévation des PRVG E/A mitral E/A < 1  et E < 50 cm/s E/A ≥ 1 - < 2 ou  E/A <1 et E > 50 cm/s  E/A ≥ 2  TD < 150ms E/e’ (e’  moyenné ) < 8 E/Vp < 1,4 Ap-Am < 0 ms S/D >1 PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 E/e’ (e’  moyenné ) > 15 E/Vp ≥ 2,5 Ap-Am > 30 ms S/D <1 PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 2
FEVG Simpson biplan 49% Cas Clinique 3 FRe (%) = 25.9% Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm
Que pensez-vous de la fonction systolique VG? A –Dysfonction systolique VG B – FEVG préservée Cas Clinique 3
Que pensez-vous de la fonction systolique VG? A –Dysfonction VG B – FEVG préservée Cas Clinique 3
Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm  FEVG préservée E = 0.71 m/s A = 1.38 m/s TD = 129 ms
Cas Clinique 3 Que pensez-vous des pressions de remplissage VG? A - Pressions de remplissage normales B - Élévation des pressions de remplissage C - On ne peut pas conclure
Cas Clinique 3 Que pensez-vous des pressions de remplissage? A - pressions de remplissage normales B - élévation des pressions de remplissage C - on ne peut pas conclure, le flux trans-mitral à lui seul  ne permet pas de conclure en cas de FEVG préservée
Cas Clinique 3 e’ latéral 8.77 cm/s E/e’ latéral = 16 Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm FEVG préservée Que pensez-vous des pressions de remplissage VG?
E/e’ E/e’ ≤ 8  E/e’ 9-13  E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 3    Élévation  des PRVG
Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm,  FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement E = 1.17 m/s A = 0.68 m/s TD = 154 ms Am = 111 ms
Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm,  FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement e’ latéral = 0.11 m/s E/e’ = 10 Que pensez vous des pressions de remplissage VG?
E/e’ E/e’ ≤ 8  E/e’ 9-13  E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 3    On ne peut pas conclure avec E/e’ latéral
Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm,  FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement Durée Ap = 129 ms Ap –Am = 18 ms
Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm,  FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement Volume OG = 60 ml/m²
Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm,  FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement PAPs = 37 +10 mmHg Que pensez vous des pressions de remplissage VG?
E/e’ E/e’ ≤ 8  E/e’ 9-13  E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 3 Élévation des PRVG  Volume OG > 34 ml/m², PAPs > 35 mmHg, Am-Ap = 18 ms
Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA,  Pds = 68 kg, T = 172 cm,  FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement e’  septal = 0.06 m/s E/e’ septal = 17 E/e’ moyenné = 14 Penser  à mesurer e’ latéral ET septal Que pensez vous des pressions de remplissage VG?
E/e’ E/e’ ≤ 8  E/e’ 9-13  E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 3 Élévation des PRVG E/e’ latéral 10,  E/e’ septal 17, E/e’ moyenné 14
Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée FEVG  55%
Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée E 1.21 m/s A 1.08 m/s TD 196 ms Am = 143 ms
Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée Attention : calcifications annulaires mitrales limitant l’utilisation du DTI à l’anneau mitral
Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée Ap = 196 ms Ap –Am =  53 ms
Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée Volume OG  48 ml/m²
Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée PAPs =  34 + 10 mmHg Que pensez vous des pressions de remplissage VG?
E/e’ E/e’ ≤ 8  E/e’ 9-13  E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 4 Élévation des PRVG Volume OG 46 ml/m²,  Ap – Am = 56, PAPs 44 mmHg

Contenu connexe

Tendances

Understanding pacemakers
Understanding pacemakersUnderstanding pacemakers
Understanding pacemakers
dibufolio
 
Atrial Tachycardia
Atrial TachycardiaAtrial Tachycardia
Atrial Tachycardia
guest5d89fb
 
Approach to Wide complex tachycardia /cardiology
 Approach to Wide complex tachycardia /cardiology  Approach to Wide complex tachycardia /cardiology
Approach to Wide complex tachycardia /cardiology
Cardiology
 
Pacemaker ECGs. Yasmeen Kamal
Pacemaker ECGs. Yasmeen KamalPacemaker ECGs. Yasmeen Kamal
Pacemaker ECGs. Yasmeen Kamal
Tanta Rhythm Group
 
ECG Lecture: Sinus arrest, sinoatrial exit block, AV block and escape rhythms
ECG Lecture: Sinus arrest, sinoatrial exit block, AV block and escape rhythmsECG Lecture: Sinus arrest, sinoatrial exit block, AV block and escape rhythms
ECG Lecture: Sinus arrest, sinoatrial exit block, AV block and escape rhythms
Michael-Joseph Agbayani
 
Shunt quantification
Shunt quantificationShunt quantification
Shunt quantification
https://aiimsbhubaneswar.nic.in/
 
Atrial tachycardia
Atrial tachycardiaAtrial tachycardia
Atrial tachycardia
Taiwan Heart Rhythm Society
 
Basic ICD treatment_lecture
Basic ICD treatment_lectureBasic ICD treatment_lecture
Basic ICD treatment_lecture
Taiwan Heart Rhythm Society
 
ELectrophysiology basics part4
ELectrophysiology basics part4ELectrophysiology basics part4
ELectrophysiology basics part4
salah_atta
 
Avrt and avnrt
Avrt and avnrtAvrt and avnrt
Avrt and avnrt
PDT DM CARDIOLOGY
 
Collection of cath tracings by navin
Collection of cath tracings by navinCollection of cath tracings by navin
Collection of cath tracings by navin
Navin Agrawal
 
Stress echocardiography
Stress echocardiographyStress echocardiography
Stress echocardiography
Fuad Farooq
 
Differentiation between AVNRT and AVRT_advanced lecture
Differentiation between AVNRT and AVRT_advanced lectureDifferentiation between AVNRT and AVRT_advanced lecture
Differentiation between AVNRT and AVRT_advanced lecture
Taiwan Heart Rhythm Society
 
Ventricular Rhythms - BMH/Tele
Ventricular Rhythms - BMH/TeleVentricular Rhythms - BMH/Tele
Ventricular Rhythms - BMH/Tele
TeleClinEd
 
Patient prosthetic mismatch
Patient prosthetic mismatchPatient prosthetic mismatch
Patient prosthetic mismatch
Drvasanthi
 
Pacemaker timing cycle harsh.pptx
Pacemaker timing cycle  harsh.pptxPacemaker timing cycle  harsh.pptx
Pacemaker timing cycle harsh.pptx
harsh pandey
 
Ecg in emergency room
Ecg in emergency roomEcg in emergency room
Eps basics,part2(lecture)
Eps basics,part2(lecture)Eps basics,part2(lecture)
Eps basics,part2(lecture)
salah_atta
 
Advanced Hemodynamics
Advanced HemodynamicsAdvanced Hemodynamics
Advanced Hemodynamics
Sherry Knowles
 
Basics of Pacemaker Dr Hafeesh Fazulu Pushpagiri
Basics of Pacemaker Dr Hafeesh Fazulu PushpagiriBasics of Pacemaker Dr Hafeesh Fazulu Pushpagiri
Basics of Pacemaker Dr Hafeesh Fazulu Pushpagiri
Hafeesh Fazulu
 

Tendances (20)

Understanding pacemakers
Understanding pacemakersUnderstanding pacemakers
Understanding pacemakers
 
Atrial Tachycardia
Atrial TachycardiaAtrial Tachycardia
Atrial Tachycardia
 
Approach to Wide complex tachycardia /cardiology
 Approach to Wide complex tachycardia /cardiology  Approach to Wide complex tachycardia /cardiology
Approach to Wide complex tachycardia /cardiology
 
Pacemaker ECGs. Yasmeen Kamal
Pacemaker ECGs. Yasmeen KamalPacemaker ECGs. Yasmeen Kamal
Pacemaker ECGs. Yasmeen Kamal
 
ECG Lecture: Sinus arrest, sinoatrial exit block, AV block and escape rhythms
ECG Lecture: Sinus arrest, sinoatrial exit block, AV block and escape rhythmsECG Lecture: Sinus arrest, sinoatrial exit block, AV block and escape rhythms
ECG Lecture: Sinus arrest, sinoatrial exit block, AV block and escape rhythms
 
Shunt quantification
Shunt quantificationShunt quantification
Shunt quantification
 
Atrial tachycardia
Atrial tachycardiaAtrial tachycardia
Atrial tachycardia
 
Basic ICD treatment_lecture
Basic ICD treatment_lectureBasic ICD treatment_lecture
Basic ICD treatment_lecture
 
ELectrophysiology basics part4
ELectrophysiology basics part4ELectrophysiology basics part4
ELectrophysiology basics part4
 
Avrt and avnrt
Avrt and avnrtAvrt and avnrt
Avrt and avnrt
 
Collection of cath tracings by navin
Collection of cath tracings by navinCollection of cath tracings by navin
Collection of cath tracings by navin
 
Stress echocardiography
Stress echocardiographyStress echocardiography
Stress echocardiography
 
Differentiation between AVNRT and AVRT_advanced lecture
Differentiation between AVNRT and AVRT_advanced lectureDifferentiation between AVNRT and AVRT_advanced lecture
Differentiation between AVNRT and AVRT_advanced lecture
 
Ventricular Rhythms - BMH/Tele
Ventricular Rhythms - BMH/TeleVentricular Rhythms - BMH/Tele
Ventricular Rhythms - BMH/Tele
 
Patient prosthetic mismatch
Patient prosthetic mismatchPatient prosthetic mismatch
Patient prosthetic mismatch
 
Pacemaker timing cycle harsh.pptx
Pacemaker timing cycle  harsh.pptxPacemaker timing cycle  harsh.pptx
Pacemaker timing cycle harsh.pptx
 
Ecg in emergency room
Ecg in emergency roomEcg in emergency room
Ecg in emergency room
 
Eps basics,part2(lecture)
Eps basics,part2(lecture)Eps basics,part2(lecture)
Eps basics,part2(lecture)
 
Advanced Hemodynamics
Advanced HemodynamicsAdvanced Hemodynamics
Advanced Hemodynamics
 
Basics of Pacemaker Dr Hafeesh Fazulu Pushpagiri
Basics of Pacemaker Dr Hafeesh Fazulu PushpagiriBasics of Pacemaker Dr Hafeesh Fazulu Pushpagiri
Basics of Pacemaker Dr Hafeesh Fazulu Pushpagiri
 

En vedette

Presentación asamblea centro de padres 2014
Presentación asamblea centro de padres 2014Presentación asamblea centro de padres 2014
Presentación asamblea centro de padres 2014
Soledad de la Cerda
 
Residuos
ResiduosResiduos
Residuos
JF Chapa
 
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelierLe rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
Cap'Com
 
ECO DESIGN-Tendance 2009 : Introduction
ECO DESIGN-Tendance 2009 : IntroductionECO DESIGN-Tendance 2009 : Introduction
ECO DESIGN-Tendance 2009 : Introduction
PSST (opinions et tendances 2.0) par jeremy dumont
 
Christian ROCHE Designer Moving Ideas, Partager, Innover et vivre autrement (...
Christian ROCHE Designer Moving Ideas, Partager, Innover et vivre autrement (...Christian ROCHE Designer Moving Ideas, Partager, Innover et vivre autrement (...
Christian ROCHE Designer Moving Ideas, Partager, Innover et vivre autrement (...
PSST (opinions et tendances 2.0) par jeremy dumont
 
Investigación SGD
Investigación SGDInvestigación SGD
Investigación SGD
Jorge Rivera
 
Les vacances-fêtes
 Les vacances-fêtes Les vacances-fêtes
Les vacances-fêtes
Currante
 
Diccionario multimedial didáctico
Diccionario multimedial didácticoDiccionario multimedial didáctico
Diccionario multimedial didáctico
Mariluz Ascuntar
 
Comment se mobiliser pour faire avancer la finance easi ?
Comment se mobiliser pour faire avancer la finance easi ?Comment se mobiliser pour faire avancer la finance easi ?
Comment se mobiliser pour faire avancer la finance easi ?
570 easi
 
Tema 4 slideshare
Tema 4 slideshareTema 4 slideshare
Tema 4 slideshare
Fabian Benavides
 
La veille de Red Guy du 23.10.13 - La conso barjot
La veille de Red Guy du 23.10.13 - La conso barjotLa veille de Red Guy du 23.10.13 - La conso barjot
La veille de Red Guy du 23.10.13 - La conso barjot
Red Guy
 
Rubrique du Web du 4 janvier 2010 - Club Photoshop
Rubrique du Web du 4 janvier 2010 - Club PhotoshopRubrique du Web du 4 janvier 2010 - Club Photoshop
Rubrique du Web du 4 janvier 2010 - Club Photoshop
guest69b4b39
 
Pres3.html
Pres3.htmlPres3.html
Pres3.html
nletty
 

En vedette (20)

Presentación asamblea centro de padres 2014
Presentación asamblea centro de padres 2014Presentación asamblea centro de padres 2014
Presentación asamblea centro de padres 2014
 
Le Grand Prix des Idees Durables - Suite
Le Grand Prix des Idees Durables - SuiteLe Grand Prix des Idees Durables - Suite
Le Grand Prix des Idees Durables - Suite
 
Residuos
ResiduosResiduos
Residuos
 
Murmure06 7oct
Murmure06 7octMurmure06 7oct
Murmure06 7oct
 
Tuto héberger une vidéo sur dailymotion
Tuto héberger une vidéo sur dailymotionTuto héberger une vidéo sur dailymotion
Tuto héberger une vidéo sur dailymotion
 
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
Le rapport DD des collectivités locales   - atelierLe rapport DD des collectivités locales   - atelier
Le rapport DD des collectivités locales - atelier
 
La moto
La motoLa moto
La moto
 
ECO DESIGN-Tendance 2009 : Introduction
ECO DESIGN-Tendance 2009 : IntroductionECO DESIGN-Tendance 2009 : Introduction
ECO DESIGN-Tendance 2009 : Introduction
 
Christian ROCHE Designer Moving Ideas, Partager, Innover et vivre autrement (...
Christian ROCHE Designer Moving Ideas, Partager, Innover et vivre autrement (...Christian ROCHE Designer Moving Ideas, Partager, Innover et vivre autrement (...
Christian ROCHE Designer Moving Ideas, Partager, Innover et vivre autrement (...
 
Le Grand vote CourtsCircuits Innovation 2010
Le Grand vote CourtsCircuits Innovation 2010Le Grand vote CourtsCircuits Innovation 2010
Le Grand vote CourtsCircuits Innovation 2010
 
Investigación SGD
Investigación SGDInvestigación SGD
Investigación SGD
 
Les vacances-fêtes
 Les vacances-fêtes Les vacances-fêtes
Les vacances-fêtes
 
Diccionario multimedial didáctico
Diccionario multimedial didácticoDiccionario multimedial didáctico
Diccionario multimedial didáctico
 
Comment se mobiliser pour faire avancer la finance easi ?
Comment se mobiliser pour faire avancer la finance easi ?Comment se mobiliser pour faire avancer la finance easi ?
Comment se mobiliser pour faire avancer la finance easi ?
 
Tema 4 slideshare
Tema 4 slideshareTema 4 slideshare
Tema 4 slideshare
 
Ossuaire
OssuaireOssuaire
Ossuaire
 
La veille de Red Guy du 23.10.13 - La conso barjot
La veille de Red Guy du 23.10.13 - La conso barjotLa veille de Red Guy du 23.10.13 - La conso barjot
La veille de Red Guy du 23.10.13 - La conso barjot
 
Rubrique du Web du 4 janvier 2010 - Club Photoshop
Rubrique du Web du 4 janvier 2010 - Club PhotoshopRubrique du Web du 4 janvier 2010 - Club Photoshop
Rubrique du Web du 4 janvier 2010 - Club Photoshop
 
Pres3.html
Pres3.htmlPres3.html
Pres3.html
 
Heros Hc100209
Heros Hc100209Heros Hc100209
Heros Hc100209
 

Similaire à cardio cours test

Fonction diastolique
Fonction diastoliqueFonction diastolique
Fonction diastolique
oussama El-h
 
Menu defibrillateur
Menu defibrillateurMenu defibrillateur
Menu defibrillateur
great peace
 
Ecg normal tizi
Ecg normal tiziEcg normal tizi
Ecg normal tizi
Medsissi
 
Dr Jan Remes: Pour quel patient peut-on prévoir un remplacement aortique chir...
Dr Jan Remes: Pour quel patient peut-on prévoir un remplacement aortique chir...Dr Jan Remes: Pour quel patient peut-on prévoir un remplacement aortique chir...
Dr Jan Remes: Pour quel patient peut-on prévoir un remplacement aortique chir...
Brussels Heart Center
 
Imagerie par résonance magnétique voir la séquence FSE
Imagerie par résonance magnétique voir la séquence FSEImagerie par résonance magnétique voir la séquence FSE
Imagerie par résonance magnétique voir la séquence FSE
02299249
 
Poster 18 biochimie
Poster 18 biochimiePoster 18 biochimie
Poster 18 biochimie
JIB Congress
 
Hémodynamique cardiaque
Hémodynamique cardiaqueHémodynamique cardiaque
Hémodynamique cardiaque
Hervé Faltot
 
Régulateur électropneumatique ITV1000/2000/3000-X420 de SMC
Régulateur électropneumatique ITV1000/2000/3000-X420 de SMCRégulateur électropneumatique ITV1000/2000/3000-X420 de SMC
Régulateur électropneumatique ITV1000/2000/3000-X420 de SMC
SMC Pneumatique
 
CONTROLEUR MW9665.pptx fonctionnailté du controleur Sefram
CONTROLEUR MW9665.pptx fonctionnailté du controleur SeframCONTROLEUR MW9665.pptx fonctionnailté du controleur Sefram
CONTROLEUR MW9665.pptx fonctionnailté du controleur Sefram
contact134341
 
Cours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptxCours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptx
MohammedJazouuli
 
Ponts Nitrure de Niobium
Ponts Nitrure de NiobiumPonts Nitrure de Niobium
Ponts Nitrure de Niobium
davidecamm
 
Jifa Paris2009 Communication Edtc Chez Le DréPanocytaire
Jifa Paris2009 Communication Edtc Chez Le DréPanocytaireJifa Paris2009 Communication Edtc Chez Le DréPanocytaire
Jifa Paris2009 Communication Edtc Chez Le DréPanocytaire
sfa_angeiologie
 
Jifa 2013 claudication prox et arbre decisionnel
Jifa 2013 claudication prox et arbre decisionnelJifa 2013 claudication prox et arbre decisionnel
Jifa 2013 claudication prox et arbre decisionnel
sfa_angeiologie
 
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
coutte
 

Similaire à cardio cours test (17)

Fonction diastolique
Fonction diastoliqueFonction diastolique
Fonction diastolique
 
Sentou 2009
Sentou 2009Sentou 2009
Sentou 2009
 
Menu defibrillateur
Menu defibrillateurMenu defibrillateur
Menu defibrillateur
 
Ecg normal tizi
Ecg normal tiziEcg normal tizi
Ecg normal tizi
 
Dr Jan Remes: Pour quel patient peut-on prévoir un remplacement aortique chir...
Dr Jan Remes: Pour quel patient peut-on prévoir un remplacement aortique chir...Dr Jan Remes: Pour quel patient peut-on prévoir un remplacement aortique chir...
Dr Jan Remes: Pour quel patient peut-on prévoir un remplacement aortique chir...
 
Imagerie par résonance magnétique voir la séquence FSE
Imagerie par résonance magnétique voir la séquence FSEImagerie par résonance magnétique voir la séquence FSE
Imagerie par résonance magnétique voir la séquence FSE
 
Poster 18 biochimie
Poster 18 biochimiePoster 18 biochimie
Poster 18 biochimie
 
Hémodynamique cardiaque
Hémodynamique cardiaqueHémodynamique cardiaque
Hémodynamique cardiaque
 
Régulateur électropneumatique ITV1000/2000/3000-X420 de SMC
Régulateur électropneumatique ITV1000/2000/3000-X420 de SMCRégulateur électropneumatique ITV1000/2000/3000-X420 de SMC
Régulateur électropneumatique ITV1000/2000/3000-X420 de SMC
 
Ecg normal tizi
Ecg normal tiziEcg normal tizi
Ecg normal tizi
 
CONTROLEUR MW9665.pptx fonctionnailté du controleur Sefram
CONTROLEUR MW9665.pptx fonctionnailté du controleur SeframCONTROLEUR MW9665.pptx fonctionnailté du controleur Sefram
CONTROLEUR MW9665.pptx fonctionnailté du controleur Sefram
 
Pedp jifa _8.1.2010
Pedp jifa _8.1.2010Pedp jifa _8.1.2010
Pedp jifa _8.1.2010
 
Cours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptxCours_Organes d'asservissement.pptx
Cours_Organes d'asservissement.pptx
 
Ponts Nitrure de Niobium
Ponts Nitrure de NiobiumPonts Nitrure de Niobium
Ponts Nitrure de Niobium
 
Jifa Paris2009 Communication Edtc Chez Le DréPanocytaire
Jifa Paris2009 Communication Edtc Chez Le DréPanocytaireJifa Paris2009 Communication Edtc Chez Le DréPanocytaire
Jifa Paris2009 Communication Edtc Chez Le DréPanocytaire
 
Jifa 2013 claudication prox et arbre decisionnel
Jifa 2013 claudication prox et arbre decisionnelJifa 2013 claudication prox et arbre decisionnel
Jifa 2013 claudication prox et arbre decisionnel
 
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
Radiothérapie Amiens Actualités VADS 2015
 

cardio cours test

  • 1. EVALUATION DES PRESSIONS DE REMPLISSAGE VG
  • 2. Organigrammes d’évaluation des PRVG en fonction de la FEVG
  • 3. E/A restrictif (1er indice): sauf en cas de DAI biventriculaire E/A entre 1 et 2 ou E/A <1 et E > 50 cm/s Concordance nécessaire de 2 indices supplémentaires Ordre préconisé: - E/e’ - Flux veineux pulmonaire Ap-Am > 30 ms, - PAPs > 35 mmHg, - E/Vp > 2.5, - Manœuvres de Valsalva, - TRIV/E-e’: controversé et difficile à faire Evaluation des pressions de remplissage en cas de dysfonction VG
  • 4. Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr 2009 ; 10 : 107-133 Evaluation des pressions de remplissage en cas de dysfonction VG E/A mitral E/A < 1 et E < 50 cm/s E/A ≥ 1 - < 2 ou E/A <1 et E > 50 cm/s E/A ≥ 2 TD < 150ms E/e’ (e’ moyenné ) < 8 E/Vp < 1,4 Ap-Am < 0 ms S/D >1 PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 E/e’ (e’ moyenné ) > 15 E/Vp ≥ 2,5 Ap-Am > 30 ms S/D <1 PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées
  • 5. Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr 2009 ; 10 : 107-133 Evaluation des pressions de remplissage en cas de dysfonction VG E/A mitral E/A < 1 et E < 50 cm/s E/A ≥ 1 - < 2 ou E/A <1 et E > 50 cm/s E/A ≥ 2 TD < 150ms E/e’ (e’ moyenné ) < 8 E/Vp < 1,4 Ap-Am < 0 ms S/D >1 PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 E/e’ (e’ moyenné ) > 15 E/Vp ≥ 2,5 Ap-Am > 30 ms S/D <1 PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-Ee’< 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées
  • 6. E/e’ (premier indice) E/Vp et S/D non valide Utiliser Ap-Am, PAPs, Manœuvres de Valsalva, TRIV/T E-e’ Volume de l’OG utile mais valeur seuil discutée (non valide en cas de CMH) Intérêt d’une approche multiparamétrique Evaluation des pressions de remplissage en cas de FEVG préservée
  • 7. Evaluation des pressions de remplissage en cas de FEVG préservée Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr 2009 ; 10 : 107-133 E/e’ E/e’ ≤ 8 E/e’ 9-13 E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées
  • 8. Evaluation des pressions de remplissage en cas de FEVG préservée Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr 2009 ; 10 : 107-133 E/e’ E/e’ ≤ 8 E/Ee’ 9-13 E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées
  • 9. Moyenne de 10 cycles cardiaques Ou 3 cycles non consécutifs avec RR entre 10 et 20% de la FC moyenne Ou 1 cycle avec RR correspondant à FC entre 70 et 80 b/min Evaluation des PRVG en cas de fibrillation atriale INDICES SEUIL TD mitral (FEVG < 45-50%) ≤ 150 ms E/Vp ≥ 1,4 E/Ea ≥ 11 TRIV ≤ 65 ms Pic accélération onde Em ≥ 1900 cm²/s TD onde D FVP ≤ 220 ms
  • 10. E/e’ de repos E/e’ latéral > 12 E/e’ septal > 15 PRVG normales E/e’ latéral < 12 E/e’ septal < 15 PRVG élevées E/e’ latéral < 12 E/e’ septal < 15 E/e’ exercice Δ E/e’ > 25-30% Exercice Calculer E exercice / e’ repos pour obtenir une estimation plus fiable des PRVG E/e’ latéral > 12 E/e’ septal > 15 Δ E/e’ non fiable d’après Pibarot P Evaluation des pressions de remplissage à l’effort
  • 12. 4 cavités et 2 cavités : méthode biplan V = H  S = H  /4  D 1 D 2 Où H hauteur des disques S surface de chaque tranche D 1 D 2 diamètre de chaque tranche Normale: 55 - 75 % Fonction systolique VG Méthode de Simpson
  • 13. Lang R. J Am Soc Echocardiogr 2005 ; 18 :1440-1463 FONCTION SYSTOLIQUE VG Valeurs de la FEVG FR: fraction de raccourcissement Femmes Hommes Normal Altération modérée Altération moyenne Altération sévère Normal Altération modérée Altération moyenne Altération sévère FR (%) 27-45 22-26 17-21 ≤ 16 25-43 20-24 15-19 ≤ 14 FR mi paroi (%) 15-23 13-14 11-12 ≤ 10 14-22 12-13 10-11 ≤ 10 FEVG 2D (%) ≥ 55 45-54 30-44 <30 ≥ 55 45-54 30-44 <30
  • 14. Incidence apicale 4 cavités Ligne doppler à l’extrémité diastolique des feuillets valvulaires mitraux 3. Volume d’échantillonnage de 2 mm   4. Mode doppler pulsé 5. Filtres réglés à un niveau bas (lisibilité parfaite du spectre sur la ligne du 0) 6. Vitesse de défilement à 100 mm/s 7. Mesures Pic de vitesse de l’onde E Temps de décélération mitral Pic de vitesse de l’onde A Durée de l’onde A mitrale Pic E Pic A Principes d’acquisition du flux transmitral
  • 15. AC MO MC IVRT Normal Restrictif Appleton C. J Am Coll Cardiol 1988 ; 12 : 426-40 Relaxation E A Pseudo-Normal Type I Type II Type III IVRT < 100 ms DT < 220 ms E/A > 1 IVRT > 100 ms DT > 220 ms E/A < 1 IVRT < 60 ms DT < 150 ms E/A > 2 DT Différents types de flux transmitral
  • 16. Incidence apicale 4 cavités Ligne doppler à l’anneau mitral   3. Mode doppler tissulaire 4. Basses vitesses, pas de réduction de gains, pas de filtre passe haut 5. Vitesse de défilement à 100 mm/s 6. Mesures Pic de vitesse de l’onde E à l’anneau mitral Contraction isovolumique (CI) Onde systolique (S) Relaxation isovolumique (RI) Onde protodiastolique e’ (ou Ea) Onde télédiastolique a’ (ou Aa) Nl : 10-15 cm/s et E/e’ < 8 Principes d’acquisition doppler tissulaire anneau mitral a’ e’ S
  • 17. Principes d’acquisition du flux veineux pulmonaire Incidence apicale 4 cavités Repérage veine pulmonaire en mode couleur (veine pulm sup Dte) 3. Echantillonner la veine pulmonaire (1 à 2 cms) 4. Passage en mode doppler pulsé 6. Vitesse de défilement à 100 mm/s, filtres réglés à un niveau bas 7 . Mesures Pic onde S Pic onde D Durée de l’onde A S Nl : 30-60 cm/s D Nl : 20-40 cm/s S/D > 1 durée A P < durée A M S D A
  • 18. Principes d’acquisition de la vitesse de propagation du flux protodiastolique en mode TMc = Vp Incidence apicale 4 cavités Mode couleur Ligne TM perpendiculaire à la direction du flux visualisé en doppler couleur   4. Mode TM 5. Déplacement de la ligne de 0 vers le haut 6. Vitesse de défilement à 100 mm/s 7 . Mesure de la pente du 1 er aliasing couleur depuis la mitrale jusqu’à 1 point à 4 cm Nl Vp > 50 cm/s et E/Vp < 1.5
  • 19. Incidence apicale 4 et 2 cavités Méthode Simpson biplan OG Méthode surface longueur a. planimétrie surface maximale OG en 4 et 2 cavités en télésystole b. Mesure longueur OG en 4 et 2 cavités c. Calcul du volume de l’OG Volume OG = 8/3 π x [(S 4C )(S 2C ) / L] S 4C surface planimétrée en 4C (cm²) S 2C surface planimétrée en 2C (cm²) L longueur OG la plus petite mesurée en 4 ou 2C Principes d’acquisition du volume OG
  • 20. Etude du flux transmitral au cours des manœuvres de Valsalva Sujet normal :  pic Em > 10% et  pic Am, E/A inchangé E n cas d’ ↑ des PRVG : E diminue (TD s’allonge) et A inchangé ou augmente -> Diminution ≥ 50% E/A, hautement spécifique d’↑ PRVG E A TD à insp.: + 20 %
  • 21. E e’ TRIV Rapport TRIV /T E –e’ Le rapport TRIV/TE-e’ < 2 est en faveur d’une élévation des PRVG Intervalle de temps entre le début du QRS et le début de l’onde E (TE) le début de l’onde e’ (Te’) .
  • 22. POD (mmHg) VCI = + Principes d’acquisition de la Pression Artérielle Pulmonaire Systolique (PAPs) par l’IT Flux d’insuffisance tricuspide PAP systolique (mmHg) Gradient VD / OD (mmHg) VCI = + 10 20 30 mmHg 50 40 60 AP ∆ P Veine cave inférieure OD VD
  • 23. Vmax de l’IP = gradient diastolique VD / AP (mmHg) PAP = gradient VD / AP + pression OD Intérêt : IP analysable chez 60 à 75 % des patients Méthode surtout utile si l’IT n’est pas analysable PAP diastolique = 4 V 2 2 + POD PAP moyenne = 4 V 1 2 + POD PAP systolique = 3 PAPm – 2 PAPd VD AP AO Principes d’acquisition de la Pression Artérielle Pulmonaire Systolique (PAPs) par l’IP V1 V2
  • 24. Valeurs normales selon âge Nagueh SF. J Am Soc Echocardiogr 2009 ; 10 : 107-133 Age (années) 16-20 21-40 41-60 > 60 TRIV (ms) 50 ± 9 (32-68) 67 ± 8 (51-83) 74 ± 7 (60-88) 87 ± 7 (73-101) E/A 1.88 ± 0.45 (0.98-2.78) 1.53 ± 0.40 (0.73-2.33) 1.28 ± 0.25 (0.78-1.78) 0.96 ± 0.18 (0.6-1.32) TD (ms) 142 ± 19 (104-180) ± 14 (138-194) 181 ± 19 (143-219) 200 ± 29 (142-258) Durée A (ms) 113 ± 17 (79-147) 127 ± 13 (101-153) 133 ± 13 (107-159) 138 ± 19 (100-176) Durée Ap (ms) ± 39 (1-144) 96 ± 33 (30-162) 112 ± 15 (82-142) ± 30 (53-173) S/D 0.82 ± 0.18 (0.46-1.18) 0.98 ± 0.32 (0.34-1.62) 1.21 ± 0.2 (0.81-1.61) 1.39 ± 0.47 (0.45-2.33) e’ septal 14.9 ± 2.4 (10.1-19.7) 15.5 ± 2.7 (10.1-20.9) 12.2 ± 2.3 (7.6-16.8) 10.4 ± 2.1 (6.2-14.6) e’ latéral 20.6 ± 3.8 (13-28.2) 19.8 ± 2.9 (14-25.6) 16.1 ± 2.3 (11.5-20.7) 12.9 ± 3.5 (5.9-19.9)
  • 25. Cas cliniques d’évaluation des PRVG
  • 26. Homme de 60 ans Cardiopathie ischémique avec FEVG 18 % Que pensez vous des pressions de remplissage VG? Cas Clinique 1 E = 1.40 m/s A = 0.30 m/s TD = 100 ms E/A > 2
  • 27. Élévation des PRVG E/A mitral E/A < 1 et E < 50 cm/s E/A ≥ 1 - < 2 ou E/A <1 et E > 50 cm/s E/A ≥ 2 TD < 150ms E/e’ (e’ moyenné ) < 8 E/Vp < 1,4 Ap-Am < 0 ms S/D >1 PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 E/e’ (e’ moyenné ) > 15 E/Vp ≥ 2,5 Ap-Am > 30 ms S/D <1 PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 1
  • 28. Femme de 82 ans Cardiopathie ischémique avec akinésie apicale étendue Dysfonction VG sévère FEVG 35 % Cas Clinique 2 Que pensez vous des pressions de remplissage VG? E = 0.47 m/s A = 0.77 m/s TD = 171 ms E/A < 1
  • 29. Pas d’élévation des PRVG E/A mitral E/A < 1 et E < 50 cm/s E/A ≥ 1 - < 2 ou E/A <1 et E > 50 cm/s E/A ≥ 2 TD < 150ms E/e’ (e’ moyenné ) < 8 E/Vp < 1,4 Ap-Am < 0 ms S/D >1 PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-e’ > 2 E/e’ (e’ moyenné ) > 15 E/Vp ≥ 2,5 Ap-Am > 30 ms S/D <1 PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 2
  • 30. FEVG Simpson biplan 49% Cas Clinique 3 FRe (%) = 25.9% Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm
  • 31. Que pensez-vous de la fonction systolique VG? A –Dysfonction systolique VG B – FEVG préservée Cas Clinique 3
  • 32. Que pensez-vous de la fonction systolique VG? A –Dysfonction VG B – FEVG préservée Cas Clinique 3
  • 33. Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm FEVG préservée E = 0.71 m/s A = 1.38 m/s TD = 129 ms
  • 34. Cas Clinique 3 Que pensez-vous des pressions de remplissage VG? A - Pressions de remplissage normales B - Élévation des pressions de remplissage C - On ne peut pas conclure
  • 35. Cas Clinique 3 Que pensez-vous des pressions de remplissage? A - pressions de remplissage normales B - élévation des pressions de remplissage C - on ne peut pas conclure, le flux trans-mitral à lui seul ne permet pas de conclure en cas de FEVG préservée
  • 36. Cas Clinique 3 e’ latéral 8.77 cm/s E/e’ latéral = 16 Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm FEVG préservée Que pensez-vous des pressions de remplissage VG?
  • 37. E/e’ E/e’ ≤ 8 E/e’ 9-13 E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 3  Élévation des PRVG
  • 38. Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm, FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement E = 1.17 m/s A = 0.68 m/s TD = 154 ms Am = 111 ms
  • 39. Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm, FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement e’ latéral = 0.11 m/s E/e’ = 10 Que pensez vous des pressions de remplissage VG?
  • 40. E/e’ E/e’ ≤ 8 E/e’ 9-13 E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 3  On ne peut pas conclure avec E/e’ latéral
  • 41. Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm, FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement Durée Ap = 129 ms Ap –Am = 18 ms
  • 42. Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm, FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement Volume OG = 60 ml/m²
  • 43. Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm, FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement PAPs = 37 +10 mmHg Que pensez vous des pressions de remplissage VG?
  • 44. E/e’ E/e’ ≤ 8 E/e’ 9-13 E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 3 Élévation des PRVG Volume OG > 34 ml/m², PAPs > 35 mmHg, Am-Ap = 18 ms
  • 45. Cas Clinique 3 Homme de 55 ans, HTA, Pds = 68 kg, T = 172 cm, FEVG 49% ETT de contrôle après 1 mois de traitement e’ septal = 0.06 m/s E/e’ septal = 17 E/e’ moyenné = 14 Penser à mesurer e’ latéral ET septal Que pensez vous des pressions de remplissage VG?
  • 46. E/e’ E/e’ ≤ 8 E/e’ 9-13 E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 3 Élévation des PRVG E/e’ latéral 10, E/e’ septal 17, E/e’ moyenné 14
  • 47. Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée FEVG 55%
  • 48. Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée E 1.21 m/s A 1.08 m/s TD 196 ms Am = 143 ms
  • 49. Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée Attention : calcifications annulaires mitrales limitant l’utilisation du DTI à l’anneau mitral
  • 50. Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée Ap = 196 ms Ap –Am = 53 ms
  • 51. Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée Volume OG 48 ml/m²
  • 52. Cas Clinique 4 Femme de 82 ans, HTA, hospitalisée pour dyspnée PAPs = 34 + 10 mmHg Que pensez vous des pressions de remplissage VG?
  • 53. E/e’ E/e’ ≤ 8 E/e’ 9-13 E/e’ septal ≥ 15 Ou E/e’ latéral ≥ 12 Ou E/e’ moyenné ≥ 13 Volume OG < 34ml/m² Ap-Am < 0 ms PAPS < 30 mmHg Valsalva ∆ E/A < 0,5 TRIV/T E-Ee’> 2 Volume OG ≥ 34ml/m² Ap-Am > 30 ms PAPS > 35 mmHg Valsalva ∆ E/A ≥ 0,5 TRIV/T E-e’ < 2 PDR Nles PDR élevées PDR Nles PDR élevées Cas Clinique 4 Élévation des PRVG Volume OG 46 ml/m², Ap – Am = 56, PAPs 44 mmHg

Notes de l'éditeur

  1. Évaluation des pressions de remplissage en cas de dysfonction VG En cas de dysfonction VG avec une FEVG &lt; 45 % (recommandations européennes) ou &lt; 50 % (recommandations américaines), le premier paramètre à prendre en compte est le profil transmitral et notamment le rapport E/A: Lorsque le ratio E/A est  2 et le temps de décélération &lt; 150 ms, on peut conclure à une élévation des PRVG. Lorsque E/A est &lt; 1 avec un pic de E &lt; 50 cm/s, on peut conclure à l’absence d’élévation des PRVG. Lorsque E/A est compris entre 1 et &lt; 2 ou lorsqu’il est &lt; 1 mais avec une vitesse de E &gt; 50 cm/s, le profil transmitral seul ne permet pas de conclure et il faut utiliser d’autres paramètres.
  2. Quand le rapport E/e’ est  15 (e’ moyenne de e’ septal et latéral), on peut conclure à une élévation des PRVG. Lorsque le rapport E/e’ est  8, on peut conclure à l’absence d’élévation des PRVG. Lorsque le rapport E/e’ est entre 9 et 14, il faut tenir compte d’autres paramètres : En faveur d’une élévation des PRVG le rapport E/VP &gt; 2.5 la différence des durées Ap – Am &gt; 30 ms de même que le rapport S/D du flux veineux pulmonaire &lt; 1 la PAPs &gt; 35 mmHg en l’absence de pathologie pulmonaire augmentation de plus de 50% du rapport E/A lors des manœuvres de Valsalva le rapport TRIV/TE-e’ &lt; 2 Le volume de l’OG n’est pas fiable pour l’estimation des PRVG en cas de dysfonction VG car la dilatation de l’OG est fréquente, en l’absence d’élévation des PRVG. La présence de plus de deux paramètres concordants augmente la probabilité d’élévation des PRVG. Il n’y a pas de hiérarchie dans l’ordre de réalisation de ces paramètres.
  3. Évaluation des pressions de remplissage en cas de FEVG préservée Lorsque la fonction systolique ventriculaire gauche est préservée (FEVG  45 % ou 50 %), le flux trans mitral doit être recueilli mais ne permet pas à lui seul d’évaluer les PRVG. La première étape consiste à regarder directement et obligatoirement le rapport E/e’ (ou Ea) Lorsque le rapport E/e’ est  8, on peut conclure, en l’absence de dysfonction systolique VG, à des pressions de remplissage ventriculaire gauche normales. Un rapport E/e’  15 (e’ septal),  12 (e’ latéral), ou  13 (e’ moyenne septal et latéral) permet de conclure à une élévation des pressions de remplissage ventriculaire gauches. Lorsque le rapport E/e’ est entre 9 et 14 (E/e’ moyenné), il faut tenir compte d’autres paramètres.
  4. Quand le rapport E/e’ moyenné est entre 9 et 13 (&lt; 12 pour E/e’ latéral, &lt; 15 pour E/e’ septal ) il faut utiliser d’autres paramètres pour l’évaluation des PRVG. En faveur d’une élévation des PRVG : volume de l’OG ≥ 34 ml/m² différence des durées Ap – Am &gt; 30 ms PAPs &gt; 35 mmHg en l’absence de pathologie pulmonaire augmentation de plus de 50% du rapport E/A lors des manœuvres de Valsalva rapport TRIV/TE-e’ &lt; 2 Le E/Vp n’est pas préconisé car peu fiable dans cette catégorie de patients. La présence de plus de deux paramètres concordants augmente la probabilité d’élévation des PRVG. Il n’y a pas d’ordre préconisé dans la réalisation de ces paramètres.  
  5. La première étape consiste à évaluer la fonction systolique VG puisqu’il existe deux organigrammes différents en cas de FEVG préservée ou de dysfonction systolique VG. Le rapport des diamètres internes du VG en diastole (DTD diamètre télédiastolique) et en systole (DTS diamètre télésystolique) permet d’obtenir la fraction de raccourcissement qui est un des paramètres de la fonction systolique VG. A partir des diamètres, on peut obtenir des volumes et la FEVG. La FR n’est pas utilisable en cas d’anomalie segmentaire de la contractilité. Il est recommandé de privilégier la méthode Simpson biplan qui consiste à faire le contourage de l’endocarde ventriculaire gauche dans les deux incidences apicales 4 et 2 cavités. La méthode de Simpson biplan est plus précise que la méthode de Simpson monoplan notamment en cas d’anomalie de la cinétique segmentaire. On peut aussi évaluer la FEVG en 3D. Il existe une bonne corrélation entre la FEVG mesurée par échographie 3D temps réel et l’IRM cardiaque (r=0.94) avec une meilleure reproductibilité que l’échocardiographie 2D et une aussi bonne reproductibilité que l’IRM.
  6. Appleton a décrit trois types de flux trans-mitral - le type I en cas d’anomalie de la relaxation ventriculaire mais aussi chez le sujet âgé, en cas de tachycardie, hypovolémie… le type II peut refléter soit une situation normale, soit une élévation des pressions de remplissage. Il est donc nécessaire d’utiliser d’autres paramètres E/e’, E/Vp, comparaison de la durée des ondes Am et Ap pour évaluer les PRVG. le type III reflète en général un trouble de compliance sévère avec une élévation des pressions de remplissage VG chez des patients symptomatiques ayant une cardiopathie évoluée. Chez un même patient, des variations de charge vont modifier l’aspect du flux. Limites Mauvaise corrélation avec pressions de remplissage en cas de coronaropathie ou d’HVG avec FEVG ≥ 50% Arythmies, tachycardie sinusale Troubles conductifs Profil pseudonormal et FEVG normale Le flux trans mitral ne suffit pas à lui seul pour évaluer les pressions de remplissage en cas de fonction VG normale, notamment en cas d’HVG selon les dernières recommandations sur l’évaluation de la fonction diastolique. Il est donc nécessaire d’utiliser d’autres paramètres.
  7. Limites alignement doppler, gain, anomalie segmentaire, ischémie, calcification annulaire mitrale significative, annuloplastie mitrale, sténose mitrale, prothèse mitrale, IM moyenne
  8. Limites Alignement, gains, Insuffisances mitrale et aortique, Tachycardie, FA…
  9. Limites Alignement, gains, petite cavité VG, insuffisances mitrale et aortique, Tachycardie, FA…
  10. Limites Dilatation OG en l’absence de dysfonction diastolique VG en cas de bradycardie, fibrillation atriale ou flutter et pathologie mitrale significative
  11. On peut mesurer les intervalles de temps entre le début du QRS et le début des ondes E (TE) et e’ (Te’). Un rapport TRIV TE/e’ &lt; 2 a une performance diagnostique satisfaisante pour prédire une élévation des PRVG. En cas de valvulopathie mitrale, un rapport TRIV/TE-Ea &lt; 4,2 en présence d’un RM et &lt; 3 en présence d’une IM grade III ou IV est en faveur de PRVG élevées.
  12. L’application de l’équation de Bernoulli simplifiée à la vitesse du flux d’IT permet de calculer le gradient de pression existant en systole entre le VD et l’OD. Ce gradient est égal à 4V 2 . La pression systolique du VD peut être estimée en ajoutant à ce gradient une estimation de la POD. La pression systolique VD peut être assimilée à la pression artérielle pulmonaire systolique. Limites Alignement, gains, IT non détectable chez &gt; 20% des sujets normaux Sujets peu échogènes, insuffisants respiratoires IT massive: flux laminaire sténose artérielle pulmonaire
  13. L’application de l’équation de Bernoulli simplifiée à la vitesse du flux d’insuffisance pulmonaire permet de calculer le gradient qui existe ne diastole entre l’artère pulmonaire et le ventricule droit et l’adjonction d’une estimation de la POD à ce gradient permet d’estimer la pression dans l’artère pulmonaire.