SlideShare une entreprise Scribd logo
Etats-Unis-Brésil : Rôle mondial
Les États-Unis et le Brésil sont deux États-continents disposant d'un territoire immense et de
nombreuses ressources naturelles.
Respectivement première et septième puissance mondiale, ces deux pays ont des économies
puissantes, diversifiées et intégrées dans les échanges mondiaux.
Ces deux pays ont une influence mondiale. Les États-Unis sont une puissance complète ; le Brésil
est moins influent mais en voie d'affirmation.
Le Brésil et les États-Unis ont de profondes disparités territoriales. La différence notable est que les
États-Unis ont un territoire "maîtrisé" alors que le Brésil possède un territoire "à maîtriser". Dans
les deux pays, le poids des métropoles et des littoraux s'affirme dans le contexte de la
mondialisation.
Toutefois, ces pays enregistrent de fortes inégalités sociales et ont un impact négatif sur
l'environnement.
I Deux puissances économiques inégales
A-Des similarités
Les États-Unis et le Brésil sont deux États-continents qui abondent en ressources naturelles et en
terres cultivables.
Ces deux pays ont des territoires immenses :
• Le territoire des États-Unis est de 9,6 millions de km2 et se classe au 3e rang mondial.
• Le territoire du Brésil fait 8,5 millions de km2 et se classe au 5e rang mondial.
À l'échelle mondiale, ce sont deux géants démographiques :
• Les États-Unis sont le 3e pays le plus peuplé après la Chine et l'Inde avec 319 millions
d'habitants.
• Le Brésil est le 5e pays le plus peuplé avec 200 millions d'habitants.
Cette immensité du territoire est source de richesse en ressources naturelles :
Les États-Unis sont le 2e producteur de charbon (mines des Appalaches et des Rocheuses), le 3e
producteur de pétrole (golfe du Mexique, Alaska, et pétrole de schiste dans le Minnesota). Certaines
prévisions estiment qu'en raison de l'exploitation du pétrole de schiste, les États-Unis deviendront le
premier producteur en 2017.
Le Brésil possède de grandes réserves d'or, de bauxite, de fer, de manganèse, de nickel de
phosphates, d'uranium, etc. Suite à la découverte de réserves de pétrole au large de ses côtes
(exploitation off-shore), le Brésil est autosuffisant depuis 2006 et est désormais le 14e producteur
mondial. Disposant d'un énorme potentiel hydroélectrique, le Brésil assure 80% de sa production
électrique grâce aux installations hydroélectriques et fait partie des trois premiers producteurs
mondiaux.
B-Des différences économiques
Les deux pays sont des géants économiques :
• Les États-Unis possèdent le premier PIB (en prix courants) au monde, soit 17 000 milliards
de dollars en 2014. Mais selon un classement du FMI en 2014, ils sont passés deuxième,
derrière la Chine, dans le PIB en parité de pouvoir d'achat.
• Le Brésil est classé 7e avec un PIB de 2757 milliards de dollars (en prix courants), soit
environ six fois moins que les États-Unis.
Les deux pays possèdent de puissantes FTN, mais les États-Unis sont en position dominante :
• Les États-Unis possèdent quasiment 50% des cent plus grandes FTN mondiales (contre 33
en 2008)
• Bien que les FTN brésiliennes soient nettement moins importantes, elles sont en progression
constante.
L'économie des États-Unis est très diversifiée :
• Premier exportateur agricole, leur agriculture est très productiviste.
• Leur industrie prospère grâce à une grande capacité d'innovation et ils fournissent des biens
à fort contenu en hautes technologies.
• Ils sont classés premier dans la production de services, grâce à une offre de services
sophistiqués (services financiers, juridiques, etc.)
L'économie brésilienne, est aussi diversifiée mais repose davantage sur les ressources naturelles.
Ces deux pays jouent un rôle moteur dans le commerce international :
• Les États-Unis sont deuxième exportateur mondial et le Brésil le 22e, mais ce dernier
enregistre une forte croissance des exportations (multipliées par 4 entre 2002 et 2012).
• Les États-Unis connaissent un déficit commercial (−51% en 2012) quand le Brésil est
excédentaire (+4%).
Le poids financier des deux pays est très contrasté :
• Les États-Unis sont la première puissance financière du monde. Ils disposent des plus
puissantes bourses de valeurs (New York) et de commerce (Chicago) et profitent du rôle
international du dollar, première monnaie de réserve au monde.
• Le Brésil a une capitalisation boursière inférieure à celle des États-Unis mais la Bovespa est
la première bourse d'Amérique du Sud.
• Les États-Unis sont en valeur absolue le premier pays le plus endetté au monde, alors que le
Brésil est créditeur au sein du FMI.
II-Des influences mondiales inégales
A-Le Soft power
Les deux pays sont des géants économiques :
• Les États-Unis possèdent le premier PIB (en prix courants) au monde, soit 17 000 milliards
de dollars en 2014. Mais selon un classement du FMI en 2014, ils sont passés deuxième,
derrière la Chine, dans le PIB en parité de pouvoir d'achat.
• Le Brésil est classé 7e avec un PIB de 2757 milliards de dollars (en prix courants), soit
environ six fois moins que les États-Unis.
Les deux pays possèdent de puissantes FTN, mais les États-Unis sont en position dominante :
• Les États-Unis possèdent quasiment 50% des cent plus grandes FTN mondiales (contre 33
en 2008)
• Bien que les FTN brésiliennes soient nettement moins importantes, elles sont en progression
constante.
L'économie des États-Unis est très diversifiée :
• Premier exportateur agricole, leur agriculture est très productiviste.
• Leur industrie prospère grâce à une grande capacité d'innovation et ils fournissent des biens
à fort contenu en hautes technologies.
• Ils sont classés premier dans la production de services, grâce à une offre de services
sophistiqués (services financiers, juridiques, etc.)
L'économie brésilienne, est aussi diversifiée mais repose davantage sur les ressources naturelles.
Ces deux pays jouent un rôle moteur dans le commerce international :
• Les États-Unis sont deuxième exportateur mondial et le Brésil le 22e, mais ce dernier
enregistre une forte croissance des exportations (multipliées par 4 entre 2002 et 2012).
• Les États-Unis connaissent un déficit commercial (−51% en 2012) quand le Brésil est
excédentaire (+4%).
Le poids financier des deux pays est très contrasté :
• Les États-Unis sont la première puissance financière du monde. Ils disposent des plus
puissantes bourses de valeurs (New York) et de commerce (Chicago) et profitent du rôle
international du dollar, première monnaie de réserve au monde.
• Le Brésil a une capitalisation boursière inférieure à celle des États-Unis mais la Bovespa est
la première bourse d'Amérique du Sud.
• Les États-Unis sont en valeur absolue le premier pays le plus endetté au monde, alors que le
Brésil est créditeur au sein du FMI.
B-Le Hard Power
1-Le Hard power Américain
Les États-Unis sont la première puissance militaire au monde. Ils sont
souvent considérés comme les "gendarmes du monde" :
• Grâce aux investissements très importants de l'État américain dans les secteurs militaire et
de la défense, les États-Unis sont à l'origine de 45% des dépenses mondiales en armement.
• Le pays s'engage dans de nombreux conflits et l'OTAN est une alliance militaire dans
laquelle les États-Unis assurent le rôle central.
• Le Pentagone est le centre de décisions de la défense américaine, et se situe près de
Washington.
• Les industries aéronautiques et électroniques d'armement se sont également largement
développées grâce aux investissements nationaux. Les États-Unis sont aujourd'hui
d'importants exportateurs d'armes dans le monde.
Les États-Unis bénéficient enfin d'une influence importante dans les négociations diplomatiques
internationales :
• Ils accueillent le siège de l'ONU (New York).
• Ils font partie des 5 pays disposant d'un siège de membre permanent au Conseil de sécurité
de l'ONU.
2-Construction du Hard Power brésilien
Le Brésil apparaît comme un contrepoids aux États-Unis dans le continent :
• Le Brésil mène une politique étrangère indépendante et parfois opposée à celle des États-
Unis. Il s'est ouvert à l'Iran et cherche à jouer un rôle de premier plan en Afrique, continent
dans lequel l'ancien président Lula a visité plus d'une vingtaine de pays.
• Promoteur d'une intégration sud-américaine (UNASUR), le Brésil critique l'impérialisme
américain (dénonciation de l'installation de bases américaines en Colombie). Il faut
cependant noter que le poids grandissant du pays lui vaut aussi des critiques de la part de ses
voisins.
• Le Brésil était le principal acteur de l'opposition contre les pays riches au sein de l'OMC en
2003 et joue désormais un rôle incontournable dans la gouvernance économique mondiale.
• De plus, le Brésil réclame une place de membre permanent au sein du Conseil de sécurité de
l'ONU.
•
ETATS-UNIS/BRESIL : ROLE MONDIAL
Problématique : Dans quelle mesure les États-Unis et le Brésil sont-ils des puissances
comparables ?
1. Deux géants économiques mais une puissance globale/une puissance émergente.
A- Deux économies mondialisées.
B- Des limites différentes.
2. Hard power : David et Goliath ?
A- Deux armées inégales.
B- Une puissance diplomatique moins contrastée.
3. Soft power : entre émergence et contestation.
A- Deux modèles de diffusion mondiale et continentale.
B- Les limites du soft power.
1. Deux géants économiques mais une puissance globale/une puissance émergente.
A- Deux économies mondialisées.
Les États-Unis et le Brésil sont deux économies mondialisées. Le premier est un pôle de la triade, le
second fait partie de ce qu'un banquier de Goldman Sachs appelle les BRICS.
L'économie étasunienne est la première mondiale, l'économie brésilienne est est la sixième.
Cependant, l'écart entre les deux restes énorme.
Les États-Unis et le Brésil ont donc un important poids financier même si la comparaison est très
inégale.
B- Des limites différentes.
Malgré ces bons résultats, l'économie des États-Unis et du Brésil présente des fragilités. Elles sont
de nature différente. Pour les États-Unis, elles sont celles d'une puissance globale. Pour le Brésil,
celles d'un pays émergent.
Ainsi dans le domaine économique :
• la domination des États-Unis est menacée par les pays émergents, et tout particulièrement
par la Chine
• le Brésil reste à la 21ème place des exportations et ne peut rivaliser mondialement ou bien
sur le continent américain.
Ainsi, si les inégalités fragilisent les deux pays, elles ne s'y expriment pas de la même manière :
• le Brésil est l'un des pays les plus inégalitaires du monde, en effet la différence entre le Sud
et le Sudeste, riche, avec le Nordeste, en grande difficultés, reste très forte
• aux États-Unis, les inégalités de richesse sont très fortes. La pauvreté et la violence vont de
paire et les zones les plus touchées sont souvent les ghettos.
2. Hard power : David et Goliath.
A- Deux armés inégales.
La suprématie militaire mondiale des États-Unis, reposant sur un puissant complexe militaro-
industriel, éclipse de très loin les capacités de l'armé brésilienne.
• Ainsi les États-Unis dominent, grâce à la plus grande armé du monde, ils sont les seuls à
pouvoir intervenir sur plusieurs fronts en même temps.
• L'armé brésilienne est plus modeste, c'est la deuxième armé du continent mais seulement la
quatorzième mondiale.
B- Une puissance diplomatique moins contrastée.
En matière diplomatique, la suprématie étasunienne est davantage concurrencée par le Brésil.
• Les États-Unis accueillent de grandes institutions sur leur territoires comme le siège de
l'ONU, du FMI et de la Banque mondiale. Ils possèdent aussi un droit de veto dans ces
différentes institutions.
• Mais le Brésil dispose aussi d'atout fort, il a été de nombreuses fois élu au conseil de
sécurité de l'ONU et cherche a y avoir une place permanente. Sa diplomatie est très efficace
dans la coopération Sud-Sud.
3. Soft power : entre émergence et contestation.
A- Deux modèles de diffusion mondiale et continentale.
Les États-Unis et le Brésil ont des modèles culturels très différents mais ont une diffusion mondiale
et continentale.
• Les États-Unis diffusent leur modèle grâce notamment à l'industrie du cinéma, mais aussi en
montrant l'American way of life par le biais des séries télévisées et les GAFA (Google,
Apple, Facebook et Amazon) qui dominent les réseaux sociaux.
• Le Brésil lui diffuse des telenovelas à travers le monde entier.
Ils profitent de vecteurs de diffusions différents :
• les États-Unis utilisent les média, les réseaux sociaux et l'anglais
• le Brésil lui utilise l'art, comme la musique ou la danse, la mode ou encore le football qui est
très reconnue au Brésil et dans le monde entier.
B- Les limites du soft power.
Mais le soft power étasunien et brésilien présente des fragilités qui peuvent se rejoindre ou se
différencier.
L'image à l'internationale des États-Unis et du Brésil n'est pas fragilisée de la même manière. La
politique étasunienne se dégrade alors que le Brésil est en déficit d'image culturelle.
Leur fragilités se rejoignent sur le plan écologique :
• le Brésil est critiqué pour son exploitation peu écologique de la forêt amazonienne et il
utilise massivement des OGM
• les États-Unis sont critiqués sur les exploitation de gaz de schiste et l'utilisation d'OGM et de
pesticides
Etats-Unis – Brésil : rôle mondial
Notions à connaître :
- Intégration régionale
- ALENA / MERCOSUR / UNASUR / ALBA / IBAS
- Mondialisation
- Soft power / hard power / net power / food power
- Balance commerciale
- American way of life
- Complexe militaro-industriel
- Destinée manifeste
- Pays lusophone
- Culture mainstream
Cartes éventuelles à connaître:
- Les dynamiques territoriales des Etats-Unis
- Les dynamiques territoriales du Brésil
Problématique :
Dans quelle mesure les Etats-Unis et le Brésil sont-ils des puissances comparables ?
Rappel :
- Attention au pluriel des noms composés : un porte-avions / des porte-avions
- Il est préférable d’utiliser le néologisme « étatsunien » lorsqu’un adjectif se
rapporte aux Etats-Unis.
- Ne pas confondre : Amerique du Nord, Amerique Centrale, Amérique du Sud et
Amérique Latine
Introduction : accroche + analyse du sujet + problématique + annonce du plan
I_ Deux géants économiques mais une puissance globale / une puissance
émergente
Si les Etats-Unis et le Brésil sont deux géants économiques, les premiers sont une puissance
globale, le second une puissance émergente. Leurs économies sont mondialisées (A), mais
elles sont toutes deux fragilisées par des limites de nature différente (B).
A_ Deux économies mondialisées
Etats-Unis + Brésil = 2 économies mondialisées.
EU = pôle de la Triade
Brésil = Membre des BRICS
Ex 1 : EU :
- Economie etatsunienne = 1ere de la planète
- Un des 1er
PIB/hab de la planète
- 2eme exportateur mondial
- Cumulent records dans tous les secteurs (primaire, secondaire …)
- MAIS croissance moins soutenue que celle du Brésil
Ex 1 : Brésil :
- Economie brésilienne = 6eme de la planète
- Croissance très forte
- Performant dans tous les secteurs de l’agriculture (soja, café, volaille …), de
l’industrie aéronautique, de l’énergie (pétrole) et du tourisme
- Balance commerciale excédentaire
- MAIS que 21eme exportateur mondiale
Ex 2 : EU + Brésil = poids financier important mais comparaison inégale
EU :
- 1er
pays récepteur et émetteur d’IDE
- Plus grandes bourses mondiales
- 1/3 des 100ere FTN
Brésil :
- Attire de plus en plus les IDE
- S’appuie sur des FTN très puissantes régionalement
- Ne dispose que de la 44eme bourse mondiale
B_ Des limites très différentes
Economies des EU + Brésil = fragilisées
Ex 1 : dans le domaine purement économique :
- Economie émergente de la Chine menace celle des EU
- Brésil = 21eme place d’exportateur mondial et ne peut rivaliser actuellement
Ex 2 : si les inégalités fragilisent les pays, elles ne s’y expriment pas de la même façon :
- Brésil = un des pays les plus inégalitaires même si la politique de Lula avec la bolsa
familia a permis de réduire de moitié la pauvreté entre 1990 et aujourd’hui
- EU = inégalités de richesse très forte. Pauvreté et violence se nourrissent l’une de
l’autre
II_ Hard power: David et Goliath ?
En matière de hard power les EU sont meilleurs que le Brésil. En matière militaire, les EU
dépassent le Brésil (A) mais ce dernier compense par une diplomatie active (B).
A_ Deux armées inégales
EU dominent :
- Plus grande armée du monde et 1er
budget militaire
- Bases + porte-avions présents sur les 5 continents et océans
- Technologies avancées
- Sont à la tête de la plus puissante alliance militaire (OTAN)
- Interviennent au nom de la destinée manifeste parfois au mépris du droit
international
Armée du Brésil plus modeste :
- 2eme du continent et 14eme mondiale
- Equipement vétuste mais en cours d’amélioration
- Participe beaucoup aux opérations de maintien de la paix de l’ONU
B_ Une puissance diplomatique moins contrastée
En matière diplomatique, la suprématie étatsunienne est davantage concurrencée par le
Brésil
EU :
- Accueillent sur le territoire des grandes institutions internationales
- Ils y ont une forte influence + droit de veto au conseil de sécurité de l’ONU
- Disposent d’un des réseaux diplomatique les plus étendus au monde
MAIS le Brésil dispose aussi d’atouts forts :
- Influence de plus en plus forte dans les institutions internationales
- Sa diplomatie est particulièrement efficace dans la coopération Sud-Sud (avec les
autres émergents + l’Afrique lusophone + l’Amérique latine)
- Ses leaderships sont charismatiques (ex : Lula nommé « homme le plus influent
du monde » par les magazines Times en 2010)
- Relations diplomatiques avec les EU très ambiguës : il est allié des Occidentaux
(pendant la guerre froide) mais refuse le leadership étatsunien en privilégiant des
initiatives d’intégrations sud-américaines ( MERCOSUR, UNASUR) plutôt que
continentale ( ZELA)
III_ Soft power : entre émergence et contestation
EU + Brésil = soft power puissant.
Bien que le poids de leurs modèles culturels est en faveur des EU (A), ils présentent tous
deux des limites (B).
A_ Deux modèles culturels de diffusion mondiale et continentale
EU + Brésil ont des modèles culturels différents mais une diffusion mondiale et continentale
Dans le domaine des médias les EU dominent mais le Brésil tire son épingle du jeu :
- EU ont réussi à imposer la culture mainstream : ils disposent de la plus grande
industrie cinématographique du monde, ils diffusent leur « american way of life »
via les médias
- Le Brésil diffuse ses séries, les telenovas, en Amérique Latine mais aussi en
Europe de l’Est et en Afrique
Brésil + EU profitent de vecteurs de diffusion très différents :
- EU : anglais + cinéma + séries télévisées + web dominés par GAFA = instruments
puissants de diffusion de « l’American way of life »
- Brésil : musique + danse (capoeira, samba) + mode + fùtbal (beaucoup
d’excellents joueurs internationaux) = rayonnement du Brésil dans le monde
entier. Coupe du monde + jeux olympiques participent aussi à ce renforcement
B_ Les limites du soft power
Soft power étatsunien et brésilien = fragile
Eu : image politique dégradée :
- EU = critiqué pour leur politique agressive et dominatrice. Ils se pensent comme
étant l’empire de la liberté et la nation indispensable au monde (idée de la
« destinée manifeste »). On leur reproche de prôner certaines valeurs et de les
respecter de façon sélective (torture, prison secrète de Guantanamo …)
- Rêve américain en perte de vitesse
L’image du Brésil s’améliore mais sa diffusion manque de moyens (faible diffusion du
portugais, faible diffusion des médias …)
EU + Brésil = mauvaise image écologique :
- Brésil = critiqué pour son exploitation peu écologique de la forêt amazonienne +
utilise massivement des OGM
- Eu = critiqué pour leur exploitations de gaz de schiste qui a fait de grands dégâts
sur leur sous-sol + trop grand consommateur de pesticides
Conclusion : Bilan + ouverture
Etats-Unis – Brésil : rôle mondial
Notions à connaître :
- Intégration régionale
- ALENA / MERCOSUR / UNASUR / ALBA / IBAS
- Mondialisation
- Soft power / hard power / net power / food power
- Balance commerciale
- American way of life
- Complexe militaro-industriel
- Destinée manifeste
- Pays lusophone
- Culture mainstream
Cartes éventuelles à connaître:
- Les dynamiques territoriales des Etats-Unis
- Les dynamiques territoriales du Brésil
Problématique :
Dans quelle mesure les Etats-Unis et le Brésil sont-ils des puissances comparables ?
Rappel :
- Attention au pluriel des noms composés : un porte-avions / des porte-avions
- Il est préférable d’utiliser le néologisme « étatsunien » lorsqu’un adjectif se
rapporte aux Etats-Unis.
- Ne pas confondre : Amerique du Nord, Amerique Centrale, Amérique du Sud et
Amérique Latine
Introduction : accroche + analyse du sujet + problématique + annonce du plan
I_ Deux géants économiques mais une puissance globale / une puissance
émergente
Si les Etats-Unis et le Brésil sont deux géants économiques, les premiers sont une puissance
globale, le second une puissance émergente. Leurs économies sont mondialisées (A), mais
elles sont toutes deux fragilisées par des limites de nature différente (B).
A_ Deux économies mondialisées
Etats-Unis + Brésil = 2 économies mondialisées.
EU = pôle de la Triade
Brésil = Membre des BRICS
Ex 1 : EU :
- Economie etatsunienne = 1ere de la planète
- Un des 1er
PIB/hab de la planète
- 2eme exportateur mondial
- Cumulent records dans tous les secteurs (primaire, secondaire …)
- MAIS croissance moins soutenue que celle du Brésil
Ex 1 : Brésil :
- Economie brésilienne = 6eme de la planète
- Croissance très forte
- Performant dans tous les secteurs de l’agriculture (soja, café, volaille …), de
l’industrie aéronautique, de l’énergie (pétrole) et du tourisme
- Balance commerciale excédentaire
- MAIS que 21eme exportateur mondiale
Ex 2 : EU + Brésil = poids financier important mais comparaison inégale
EU :
- 1er
pays récepteur et émetteur d’IDE
- Plus grandes bourses mondiales
- 1/3 des 100ere FTN
Brésil :
- Attire de plus en plus les IDE
- S’appuie sur des FTN très puissantes régionalement
- Ne dispose que de la 44eme bourse mondiale
B_ Des limites très différentes
Economies des EU + Brésil = fragilisées
Ex 1 : dans le domaine purement économique :
- Economie émergente de la Chine menace celle des EU
- Brésil = 21eme place d’exportateur mondial et ne peut rivaliser actuellement
Ex 2 : si les inégalités fragilisent les pays, elles ne s’y expriment pas de la même façon :
- Brésil = un des pays les plus inégalitaires même si la politique de Lula avec la bolsa
familia a permis de réduire de moitié la pauvreté entre 1990 et aujourd’hui
- EU = inégalités de richesse très forte. Pauvreté et violence se nourrissent l’une de
l’autre
II_ Hard power: David et Goliath ?
En matière de hard power les EU sont meilleurs que le Brésil. En matière militaire, les EU
dépassent le Brésil (A) mais ce dernier compense par une diplomatie active (B).
A_ Deux armées inégales
EU dominent :
- Plus grande armée du monde et 1er
budget militaire
- Bases + porte-avions présents sur les 5 continents et océans
- Technologies avancées
- Sont à la tête de la plus puissante alliance militaire (OTAN)
- Interviennent au nom de la destinée manifeste parfois au mépris du droit
international
Armée du Brésil plus modeste :
- 2eme du continent et 14eme mondiale
- Equipement vétuste mais en cours d’amélioration
- Participe beaucoup aux opérations de maintien de la paix de l’ONU
B_ Une puissance diplomatique moins contrastée
En matière diplomatique, la suprématie étatsunienne est davantage concurrencée par le
Brésil
EU :
- Accueillent sur le territoire des grandes institutions internationales
- Ils y ont une forte influence + droit de veto au conseil de sécurité de l’ONU
- Disposent d’un des réseaux diplomatique les plus étendus au monde
MAIS le Brésil dispose aussi d’atouts forts :
- Influence de plus en plus forte dans les institutions internationales
- Sa diplomatie est particulièrement efficace dans la coopération Sud-Sud (avec les
autres émergents + l’Afrique lusophone + l’Amérique latine)
- Ses leaderships sont charismatiques (ex : Lula nommé « homme le plus influent
du monde » par les magazines Times en 2010)
- Relations diplomatiques avec les EU très ambiguës : il est allié des Occidentaux
(pendant la guerre froide) mais refuse le leadership étatsunien en privilégiant des
initiatives d’intégrations sud-américaines ( MERCOSUR, UNASUR) plutôt que
continentale ( ZELA)
III_ Soft power : entre émergence et contestation
EU + Brésil = soft power puissant.
Bien que le poids de leurs modèles culturels est en faveur des EU (A), ils présentent tous
deux des limites (B).
A_ Deux modèles culturels de diffusion mondiale et continentale
EU + Brésil ont des modèles culturels différents mais une diffusion mondiale et continentale
Dans le domaine des médias les EU dominent mais le Brésil tire son épingle du jeu :
- EU ont réussi à imposer la culture mainstream : ils disposent de la plus grande
industrie cinématographique du monde, ils diffusent leur « american way of life »
via les médias
- Le Brésil diffuse ses séries, les telenovas, en Amérique Latine mais aussi en
Europe de l’Est et en Afrique
Brésil + EU profitent de vecteurs de diffusion très différents :
- EU : anglais + cinéma + séries télévisées + web dominés par GAFA = instruments
puissants de diffusion de « l’American way of life »
- Brésil : musique + danse (capoeira, samba) + mode + fùtbal (beaucoup
d’excellents joueurs internationaux) = rayonnement du Brésil dans le monde
entier. Coupe du monde + jeux olympiques participent aussi à ce renforcement
B_ Les limites du soft power
Soft power étatsunien et brésilien = fragile
Eu : image politique dégradée :
- EU = critiqué pour leur politique agressive et dominatrice. Ils se pensent comme
étant l’empire de la liberté et la nation indispensable au monde (idée de la
« destinée manifeste »). On leur reproche de prôner certaines valeurs et de les
respecter de façon sélective (torture, prison secrète de Guantanamo …)
- Rêve américain en perte de vitesse
L’image du Brésil s’améliore mais sa diffusion manque de moyens (faible diffusion du
portugais, faible diffusion des médias …)
EU + Brésil = mauvaise image écologique :
- Brésil = critiqué pour son exploitation peu écologique de la forêt amazonienne +
utilise massivement des OGM
- Eu = critiqué pour leur exploitations de gaz de schiste qui a fait de grands dégâts
sur leur sous-sol + trop grand consommateur de pesticides
Conclusion : Bilan + ouverture
ETATS-UNIS/BRESIL : ROLE MONDIAL
Problématique : Dans quelle mesure les États-Unis et le Brésil sont-ils des puissances
comparables ?
1. Deux géants économiques mais une puissance globale/une puissance émergente.
A- Deux économies mondialisées.
B- Des limites différentes.
2. Hard power : David et Goliath ?
A- Deux armées inégales.
B- Une puissance diplomatique moins contrastée.
3. Soft power : entre émergence et contestation.
A- Deux modèles de diffusion mondiale et continentale.
B- Les limites du soft power.
1. Deux géants économiques mais une puissance globale/une puissance émergente.
A- Deux économies mondialisées.
Les États-Unis et le Brésil sont deux économies mondialisées. Le premier est un pôle de la triade, le
second fait partie de ce qu'un banquier de Goldman Sachs appelle les BRICS.
L'économie étasunienne est la première mondiale, l'économie brésilienne est est la sixième.
Cependant, l'écart entre les deux restes énorme.
Les États-Unis et le Brésil ont donc un important poids financier même si la comparaison est très
inégale.
B- Des limites différentes.
Malgré ces bons résultats, l'économie des États-Unis et du Brésil présente des fragilités. Elles sont
de nature différente. Pour les États-Unis, elles sont celles d'une puissance globale. Pour le Brésil,
celles d'un pays émergent.
Ainsi dans le domaine économique :
• la domination des États-Unis est menacée par les pays émergents, et tout particulièrement
par la Chine
• le Brésil reste à la 21ème place des exportations et ne peut rivaliser mondialement ou bien
sur le continent américain.
Ainsi, si les inégalités fragilisent les deux pays, elles ne s'y expriment pas de la même manière :
• le Brésil est l'un des pays les plus inégalitaires du monde, en effet la différence entre le Sud
et le Sudeste, riche, avec le Nordeste, en grande difficultés, reste très forte
• aux États-Unis, les inégalités de richesse sont très fortes. La pauvreté et la violence vont de
paire et les zones les plus touchées sont souvent les ghettos.
2. Hard power : David et Goliath.
A- Deux armés inégales.
La suprématie militaire mondiale des États-Unis, reposant sur un puissant complexe militaro-
industriel, éclipse de très loin les capacités de l'armé brésilienne.
• Ainsi les États-Unis dominent, grâce à la plus grande armé du monde, ils sont les seuls à
pouvoir intervenir sur plusieurs fronts en même temps.
• L'armé brésilienne est plus modeste, c'est la deuxième armé du continent mais seulement la
quatorzième mondiale.
B- Une puissance diplomatique moins contrastée.
En matière diplomatique, la suprématie étasunienne est davantage concurrencée par le Brésil.
• Les États-Unis accueillent de grandes institutions sur leur territoires comme le siège de
l'ONU, du FMI et de la Banque mondiale. Ils possèdent aussi un droit de veto dans ces
différentes institutions.
• Mais le Brésil dispose aussi d'atout fort, il a été de nombreuses fois élu au conseil de
sécurité de l'ONU et cherche a y avoir une place permanente. Sa diplomatie est très efficace
dans la coopération Sud-Sud.
3. Soft power : entre émergence et contestation.
A- Deux modèles de diffusion mondiale et continentale.
Les États-Unis et le Brésil ont des modèles culturels très différents mais ont une diffusion mondiale
et continentale.
• Les États-Unis diffusent leur modèle grâce notamment à l'industrie du cinéma, mais aussi en
montrant l'American way of life par le biais des séries télévisées et les GAFA (Google,
Apple, Facebook et Amazon) qui dominent les réseaux sociaux.
• Le Brésil lui diffuse des telenovelas à travers le monde entier.
Ils profitent de vecteurs de diffusions différents :
• les États-Unis utilisent les média, les réseaux sociaux et l'anglais
• le Brésil lui utilise l'art, comme la musique ou la danse, la mode ou encore le football qui est
très reconnue au Brésil et dans le monde entier.
B- Les limites du soft power.
Mais le soft power étasunien et brésilien présente des fragilités qui peuvent se rejoindre ou se
différencier.
L'image à l'internationale des États-Unis et du Brésil n'est pas fragilisée de la même manière. La
politique étasunienne se dégrade alors que le Brésil est en déficit d'image culturelle.
Leur fragilités se rejoignent sur le plan écologique :
• le Brésil est critiqué pour son exploitation peu écologique de la forêt amazonienne et il
utilise massivement des OGM
• les États-Unis sont critiqués sur les exploitation de gaz de schiste et l'utilisation d'OGM et de
pesticides
Etats-Unis-Brésil : Rôle mondial
Les États-Unis et le Brésil sont deux États-continents disposant d'un territoire immense et de
nombreuses ressources naturelles.
Respectivement première et septième puissance mondiale, ces deux pays ont des économies
puissantes, diversifiées et intégrées dans les échanges mondiaux.
Ces deux pays ont une influence mondiale. Les États-Unis sont une puissance complète ; le Brésil
est moins influent mais en voie d'affirmation.
Le Brésil et les États-Unis ont de profondes disparités territoriales. La différence notable est que les
États-Unis ont un territoire "maîtrisé" alors que le Brésil possède un territoire "à maîtriser". Dans
les deux pays, le poids des métropoles et des littoraux s'affirme dans le contexte de la
mondialisation.
Toutefois, ces pays enregistrent de fortes inégalités sociales et ont un impact négatif sur
l'environnement.
I Deux puissances économiques inégales
A-Des similarités
Les États-Unis et le Brésil sont deux États-continents qui abondent en ressources naturelles et en
terres cultivables.
Ces deux pays ont des territoires immenses :
• Le territoire des États-Unis est de 9,6 millions de km2 et se classe au 3e rang mondial.
• Le territoire du Brésil fait 8,5 millions de km2 et se classe au 5e rang mondial.
À l'échelle mondiale, ce sont deux géants démographiques :
• Les États-Unis sont le 3e pays le plus peuplé après la Chine et l'Inde avec 319 millions
d'habitants.
• Le Brésil est le 5e pays le plus peuplé avec 200 millions d'habitants.
Cette immensité du territoire est source de richesse en ressources naturelles :
Les États-Unis sont le 2e producteur de charbon (mines des Appalaches et des Rocheuses), le 3e
producteur de pétrole (golfe du Mexique, Alaska, et pétrole de schiste dans le Minnesota). Certaines
prévisions estiment qu'en raison de l'exploitation du pétrole de schiste, les États-Unis deviendront le
premier producteur en 2017.
Le Brésil possède de grandes réserves d'or, de bauxite, de fer, de manganèse, de nickel de
phosphates, d'uranium, etc. Suite à la découverte de réserves de pétrole au large de ses côtes
(exploitation off-shore), le Brésil est autosuffisant depuis 2006 et est désormais le 14e producteur
mondial. Disposant d'un énorme potentiel hydroélectrique, le Brésil assure 80% de sa production
électrique grâce aux installations hydroélectriques et fait partie des trois premiers producteurs
mondiaux.
B-Des différences économiques
Les deux pays sont des géants économiques :
• Les États-Unis possèdent le premier PIB (en prix courants) au monde, soit 17 000 milliards
de dollars en 2014. Mais selon un classement du FMI en 2014, ils sont passés deuxième,
derrière la Chine, dans le PIB en parité de pouvoir d'achat.
• Le Brésil est classé 7e avec un PIB de 2757 milliards de dollars (en prix courants), soit
environ six fois moins que les États-Unis.
Les deux pays possèdent de puissantes FTN, mais les États-Unis sont en position dominante :
• Les États-Unis possèdent quasiment 50% des cent plus grandes FTN mondiales (contre 33
en 2008)
• Bien que les FTN brésiliennes soient nettement moins importantes, elles sont en progression
constante.
L'économie des États-Unis est très diversifiée :
• Premier exportateur agricole, leur agriculture est très productiviste.
• Leur industrie prospère grâce à une grande capacité d'innovation et ils fournissent des biens
à fort contenu en hautes technologies.
• Ils sont classés premier dans la production de services, grâce à une offre de services
sophistiqués (services financiers, juridiques, etc.)
L'économie brésilienne, est aussi diversifiée mais repose davantage sur les ressources naturelles.
Ces deux pays jouent un rôle moteur dans le commerce international :
• Les États-Unis sont deuxième exportateur mondial et le Brésil le 22e, mais ce dernier
enregistre une forte croissance des exportations (multipliées par 4 entre 2002 et 2012).
• Les États-Unis connaissent un déficit commercial (−51% en 2012) quand le Brésil est
excédentaire (+4%).
Le poids financier des deux pays est très contrasté :
• Les États-Unis sont la première puissance financière du monde. Ils disposent des plus
puissantes bourses de valeurs (New York) et de commerce (Chicago) et profitent du rôle
international du dollar, première monnaie de réserve au monde.
• Le Brésil a une capitalisation boursière inférieure à celle des États-Unis mais la Bovespa est
la première bourse d'Amérique du Sud.
• Les États-Unis sont en valeur absolue le premier pays le plus endetté au monde, alors que le
Brésil est créditeur au sein du FMI.
II-Des influences mondiales inégales
A-Le Soft power
Les deux pays sont des géants économiques :
• Les États-Unis possèdent le premier PIB (en prix courants) au monde, soit 17 000 milliards
de dollars en 2014. Mais selon un classement du FMI en 2014, ils sont passés deuxième,
derrière la Chine, dans le PIB en parité de pouvoir d'achat.
• Le Brésil est classé 7e avec un PIB de 2757 milliards de dollars (en prix courants), soit
environ six fois moins que les États-Unis.
Les deux pays possèdent de puissantes FTN, mais les États-Unis sont en position dominante :
• Les États-Unis possèdent quasiment 50% des cent plus grandes FTN mondiales (contre 33
en 2008)
• Bien que les FTN brésiliennes soient nettement moins importantes, elles sont en progression
constante.
L'économie des États-Unis est très diversifiée :
• Premier exportateur agricole, leur agriculture est très productiviste.
• Leur industrie prospère grâce à une grande capacité d'innovation et ils fournissent des biens
à fort contenu en hautes technologies.
• Ils sont classés premier dans la production de services, grâce à une offre de services
sophistiqués (services financiers, juridiques, etc.)
L'économie brésilienne, est aussi diversifiée mais repose davantage sur les ressources naturelles.
Ces deux pays jouent un rôle moteur dans le commerce international :
• Les États-Unis sont deuxième exportateur mondial et le Brésil le 22e, mais ce dernier
enregistre une forte croissance des exportations (multipliées par 4 entre 2002 et 2012).
• Les États-Unis connaissent un déficit commercial (−51% en 2012) quand le Brésil est
excédentaire (+4%).
Le poids financier des deux pays est très contrasté :
• Les États-Unis sont la première puissance financière du monde. Ils disposent des plus
puissantes bourses de valeurs (New York) et de commerce (Chicago) et profitent du rôle
international du dollar, première monnaie de réserve au monde.
• Le Brésil a une capitalisation boursière inférieure à celle des États-Unis mais la Bovespa est
la première bourse d'Amérique du Sud.
• Les États-Unis sont en valeur absolue le premier pays le plus endetté au monde, alors que le
Brésil est créditeur au sein du FMI.
B-Le Hard Power
1-Le Hard power Américain
Les États-Unis sont la première puissance militaire au monde. Ils sont
souvent considérés comme les "gendarmes du monde" :
• Grâce aux investissements très importants de l'État américain dans les secteurs militaire et
de la défense, les États-Unis sont à l'origine de 45% des dépenses mondiales en armement.
• Le pays s'engage dans de nombreux conflits et l'OTAN est une alliance militaire dans
laquelle les États-Unis assurent le rôle central.
• Le Pentagone est le centre de décisions de la défense américaine, et se situe près de
Washington.
• Les industries aéronautiques et électroniques d'armement se sont également largement
développées grâce aux investissements nationaux. Les États-Unis sont aujourd'hui
d'importants exportateurs d'armes dans le monde.
Les États-Unis bénéficient enfin d'une influence importante dans les négociations diplomatiques
internationales :
• Ils accueillent le siège de l'ONU (New York).
• Ils font partie des 5 pays disposant d'un siège de membre permanent au Conseil de sécurité
de l'ONU.
2-Construction du Hard Power brésilien
Le Brésil apparaît comme un contrepoids aux États-Unis dans le continent :
• Le Brésil mène une politique étrangère indépendante et parfois opposée à celle des États-
Unis. Il s'est ouvert à l'Iran et cherche à jouer un rôle de premier plan en Afrique, continent
dans lequel l'ancien président Lula a visité plus d'une vingtaine de pays.
• Promoteur d'une intégration sud-américaine (UNASUR), le Brésil critique l'impérialisme
américain (dénonciation de l'installation de bases américaines en Colombie). Il faut
cependant noter que le poids grandissant du pays lui vaut aussi des critiques de la part de ses
voisins.
• Le Brésil était le principal acteur de l'opposition contre les pays riches au sein de l'OMC en
2003 et joue désormais un rôle incontournable dans la gouvernance économique mondiale.
• De plus, le Brésil réclame une place de membre permanent au sein du Conseil de sécurité de
l'ONU.
•
Géographie 6
Géographie 6

Contenu connexe

Tendances

cours
courscours
cours
houizot
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Géographie 8
Géographie 8Géographie 8
Géographie 8
Vianney Orjebin
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Géographie 4
Géographie 4Géographie 4
Géographie 4
Vianney Orjebin
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Géographie 1
Géographie 1Géographie 1
Géographie 1
Vianney Orjebin
 
Cours
CoursCours
Cours
houizot
 
Histoire 3
Histoire 3Histoire 3
Histoire 3
Vianney Orjebin
 
Géopolitique des USA - Les intérêts stratégiques de la puissance américaine e...
Géopolitique des USA - Les intérêts stratégiques de la puissance américaine e...Géopolitique des USA - Les intérêts stratégiques de la puissance américaine e...
Géopolitique des USA - Les intérêts stratégiques de la puissance américaine e...
Olivier Perbet
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Etats Unis 2008
Etats Unis 2008Etats Unis 2008
Etats Unis 2008origene
 
cours
courscours
cours
houizot
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Histoire 6
Histoire 6Histoire 6
Histoire 6
Vianney Orjebin
 
Coopérer, verbe infini?
Coopérer, verbe infini? Coopérer, verbe infini?
Coopérer, verbe infini?
Patrícia Pinheiro
 

Tendances (18)

cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
Géographie 8
Géographie 8Géographie 8
Géographie 8
 
cours
courscours
cours
 
Géographie 4
Géographie 4Géographie 4
Géographie 4
 
cours
courscours
cours
 
Géographie 1
Géographie 1Géographie 1
Géographie 1
 
Cours
CoursCours
Cours
 
Les États-Unis
Les États-UnisLes États-Unis
Les États-Unis
 
Histoire 3
Histoire 3Histoire 3
Histoire 3
 
Géopolitique des USA - Les intérêts stratégiques de la puissance américaine e...
Géopolitique des USA - Les intérêts stratégiques de la puissance américaine e...Géopolitique des USA - Les intérêts stratégiques de la puissance américaine e...
Géopolitique des USA - Les intérêts stratégiques de la puissance américaine e...
 
cours
courscours
cours
 
Etats Unis 2008
Etats Unis 2008Etats Unis 2008
Etats Unis 2008
 
cours
courscours
cours
 
Chinois
ChinoisChinois
Chinois
 
cours
courscours
cours
 
Histoire 6
Histoire 6Histoire 6
Histoire 6
 
Coopérer, verbe infini?
Coopérer, verbe infini? Coopérer, verbe infini?
Coopérer, verbe infini?
 

En vedette

Géographie 5
Géographie 5Géographie 5
Géographie 5
Vianney Orjebin
 
cours
courscours
cours
houizot
 
Histoire 2
Histoire 2Histoire 2
Histoire 2
Vianney Orjebin
 
Histoire 5
Histoire 5Histoire 5
Histoire 5
Vianney Orjebin
 
Histoire 1
Histoire 1Histoire 1
Histoire 1
Vianney Orjebin
 
Rédiger une composition
Rédiger une compositionRédiger une composition
Rédiger une composition
Vianney Orjebin
 
Histoire 4
Histoire 4Histoire 4
Histoire 4
Vianney Orjebin
 
Géographie 2
Géographie 2Géographie 2
Géographie 2
Vianney Orjebin
 
L'élargissement du monde
L'élargissement du mondeL'élargissement du monde
L'élargissement du monde
Vianney Orjebin
 
DJISSOU Jean, Tendance climatique et production halieutique du Lac Nokoué
DJISSOU Jean, Tendance climatique et production halieutique du Lac NokouéDJISSOU Jean, Tendance climatique et production halieutique du Lac Nokoué
DJISSOU Jean, Tendance climatique et production halieutique du Lac Nokoué
Vianney Orjebin
 
L’elargissement du monde
L’elargissement du mondeL’elargissement du monde
L’elargissement du mondeMmeKochert
 
Liste des croquis terminale l es
Liste des croquis terminale l esListe des croquis terminale l es
Liste des croquis terminale l esLycée Condorcet
 
Presentation espaces maritimes
Presentation espaces maritimesPresentation espaces maritimes
Presentation espaces maritimes
Caroline Jouneau-Sion
 
Sejourandrénovembre2011
Sejourandrénovembre2011Sejourandrénovembre2011
Sejourandrénovembre2011
Vianney Orjebin
 
Electionsbeninmars2011
Electionsbeninmars2011Electionsbeninmars2011
Electionsbeninmars2011
Vianney Orjebin
 
Des cartes pour comprendre le monde
Des cartes pour comprendre le mondeDes cartes pour comprendre le monde
Des cartes pour comprendre le monde
Vianney Orjebin
 
Du développement au développement durable
Du développement au développement durableDu développement au développement durable
Du développement au développement durable
Vianney Orjebin
 
L'eau, ressource essentielle
L'eau, ressource essentielleL'eau, ressource essentielle
L'eau, ressource essentielle
Vianney Orjebin
 
Histoiredubenin
HistoiredubeninHistoiredubenin
Histoiredubenin
Vianney Orjebin
 

En vedette (20)

Géographie 5
Géographie 5Géographie 5
Géographie 5
 
cours
courscours
cours
 
Histoire 2
Histoire 2Histoire 2
Histoire 2
 
Histoire 5
Histoire 5Histoire 5
Histoire 5
 
Histoire 1
Histoire 1Histoire 1
Histoire 1
 
Rédiger une composition
Rédiger une compositionRédiger une composition
Rédiger une composition
 
Histoire 4
Histoire 4Histoire 4
Histoire 4
 
Géographie 2
Géographie 2Géographie 2
Géographie 2
 
L'élargissement du monde
L'élargissement du mondeL'élargissement du monde
L'élargissement du monde
 
DJISSOU Jean, Tendance climatique et production halieutique du Lac Nokoué
DJISSOU Jean, Tendance climatique et production halieutique du Lac NokouéDJISSOU Jean, Tendance climatique et production halieutique du Lac Nokoué
DJISSOU Jean, Tendance climatique et production halieutique du Lac Nokoué
 
L’elargissement du monde
L’elargissement du mondeL’elargissement du monde
L’elargissement du monde
 
Liste des croquis terminale l es
Liste des croquis terminale l esListe des croquis terminale l es
Liste des croquis terminale l es
 
Presentation espaces maritimes
Presentation espaces maritimesPresentation espaces maritimes
Presentation espaces maritimes
 
Iii
IiiIii
Iii
 
Sejourandrénovembre2011
Sejourandrénovembre2011Sejourandrénovembre2011
Sejourandrénovembre2011
 
Electionsbeninmars2011
Electionsbeninmars2011Electionsbeninmars2011
Electionsbeninmars2011
 
Des cartes pour comprendre le monde
Des cartes pour comprendre le mondeDes cartes pour comprendre le monde
Des cartes pour comprendre le monde
 
Du développement au développement durable
Du développement au développement durableDu développement au développement durable
Du développement au développement durable
 
L'eau, ressource essentielle
L'eau, ressource essentielleL'eau, ressource essentielle
L'eau, ressource essentielle
 
Histoiredubenin
HistoiredubeninHistoiredubenin
Histoiredubenin
 

Similaire à Géographie 6

La superpuissance des Etats-Unis
La superpuissance des Etats-UnisLa superpuissance des Etats-Unis
La superpuissance des Etats-Unis
louisemichelchampigny
 
cours
courscours
cours
houizot
 
cours
courscours
cours
houizot
 
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
Fernando Alcoforado
 
cours
courscours
cours
houizot
 
COURS
COURSCOURS
COURS
houizot
 
Theme 5 agriculture, industrie et services
Theme 5 agriculture, industrie et servicesTheme 5 agriculture, industrie et services
Theme 5 agriculture, industrie et servicesAntoine Colson
 
Fiche 927
Fiche 927Fiche 927
Fiche 927origene
 
Le confront les états unis et la chine en era contemporain
Le confront les états unis et la chine en era contemporainLe confront les états unis et la chine en era contemporain
Le confront les états unis et la chine en era contemporain
Fernando Alcoforado
 
Les banques P2 : La fin du dollar
Les banques P2 : La fin du dollar Les banques P2 : La fin du dollar
Les banques P2 : La fin du dollar
Cell'IE
 
Processus et acteurs de la mondialisation
Processus et acteurs de la mondialisationProcessus et acteurs de la mondialisation
Processus et acteurs de la mondialisationjmdbt
 

Similaire à Géographie 6 (11)

La superpuissance des Etats-Unis
La superpuissance des Etats-UnisLa superpuissance des Etats-Unis
La superpuissance des Etats-Unis
 
cours
courscours
cours
 
cours
courscours
cours
 
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
LE POUVOIR MILITAIRE DES GRANDES POUVOIRS ET LA PERTE DE UTILITÉ DES FORCES A...
 
cours
courscours
cours
 
COURS
COURSCOURS
COURS
 
Theme 5 agriculture, industrie et services
Theme 5 agriculture, industrie et servicesTheme 5 agriculture, industrie et services
Theme 5 agriculture, industrie et services
 
Fiche 927
Fiche 927Fiche 927
Fiche 927
 
Le confront les états unis et la chine en era contemporain
Le confront les états unis et la chine en era contemporainLe confront les états unis et la chine en era contemporain
Le confront les états unis et la chine en era contemporain
 
Les banques P2 : La fin du dollar
Les banques P2 : La fin du dollar Les banques P2 : La fin du dollar
Les banques P2 : La fin du dollar
 
Processus et acteurs de la mondialisation
Processus et acteurs de la mondialisationProcessus et acteurs de la mondialisation
Processus et acteurs de la mondialisation
 

Plus de Vianney Orjebin

Littoraux
LittorauxLittoraux
Littoraux
Vianney Orjebin
 
Les hommes de la Renaissance
Les hommes de la RenaissanceLes hommes de la Renaissance
Les hommes de la Renaissance
Vianney Orjebin
 
Villes et aménagement durable
Villes et aménagement durableVilles et aménagement durable
Villes et aménagement durable
Vianney Orjebin
 
Sociétés et cultures urbaines
Sociétés et cultures urbainesSociétés et cultures urbaines
Sociétés et cultures urbaines
Vianney Orjebin
 
L'enjeu énergétique
L'enjeu énergétiqueL'enjeu énergétique
L'enjeu énergétique
Vianney Orjebin
 
Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la 2nde Guerre mond...
Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la 2nde Guerre mond...Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la 2nde Guerre mond...
Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la 2nde Guerre mond...
Vianney Orjebin
 
Citoyenneté et démocratie à Athènes
Citoyenneté et démocratie à AthènesCitoyenneté et démocratie à Athènes
Citoyenneté et démocratie à Athènes
Vianney Orjebin
 
Les Européens dans le peuplement de la Terre
Les Européens dans le peuplement de la TerreLes Européens dans le peuplement de la Terre
Les Européens dans le peuplement de la Terre
Vianney Orjebin
 

Plus de Vianney Orjebin (8)

Littoraux
LittorauxLittoraux
Littoraux
 
Les hommes de la Renaissance
Les hommes de la RenaissanceLes hommes de la Renaissance
Les hommes de la Renaissance
 
Villes et aménagement durable
Villes et aménagement durableVilles et aménagement durable
Villes et aménagement durable
 
Sociétés et cultures urbaines
Sociétés et cultures urbainesSociétés et cultures urbaines
Sociétés et cultures urbaines
 
L'enjeu énergétique
L'enjeu énergétiqueL'enjeu énergétique
L'enjeu énergétique
 
Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la 2nde Guerre mond...
Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la 2nde Guerre mond...Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la 2nde Guerre mond...
Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la 2nde Guerre mond...
 
Citoyenneté et démocratie à Athènes
Citoyenneté et démocratie à AthènesCitoyenneté et démocratie à Athènes
Citoyenneté et démocratie à Athènes
 
Les Européens dans le peuplement de la Terre
Les Européens dans le peuplement de la TerreLes Européens dans le peuplement de la Terre
Les Européens dans le peuplement de la Terre
 

Dernier

Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Michel Bruley
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Morzadec Cécile
 
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechniquePresentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
mohammadaminejouini
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
frizzole
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
Txaruka
 
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
MustaphaZhiri
 

Dernier (7)

Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
Bibliothèque de L'Union - Bilan de l'année 2023
 
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdfTextes de famille concernant les guerres V2.pdf
Textes de famille concernant les guerres V2.pdf
 
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de pazProyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
Proyecto Erasmus Jardineros y jardineras de paz
 
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechniquePresentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
Presentation powerpoint sur la filiere electrotechnique
 
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdfVeille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
Veille Audocdi 90 - mois de juin 2024.pdf
 
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en FranceBATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
BATIMENT 5.pptx. Fil français tourné en France
 
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
Dimensionnement réseau de transmission pour un réseau GSM-R - AIT KADDOUR Ghi...
 

Géographie 6

  • 1. Etats-Unis-Brésil : Rôle mondial Les États-Unis et le Brésil sont deux États-continents disposant d'un territoire immense et de nombreuses ressources naturelles. Respectivement première et septième puissance mondiale, ces deux pays ont des économies puissantes, diversifiées et intégrées dans les échanges mondiaux. Ces deux pays ont une influence mondiale. Les États-Unis sont une puissance complète ; le Brésil est moins influent mais en voie d'affirmation. Le Brésil et les États-Unis ont de profondes disparités territoriales. La différence notable est que les États-Unis ont un territoire "maîtrisé" alors que le Brésil possède un territoire "à maîtriser". Dans les deux pays, le poids des métropoles et des littoraux s'affirme dans le contexte de la mondialisation. Toutefois, ces pays enregistrent de fortes inégalités sociales et ont un impact négatif sur l'environnement. I Deux puissances économiques inégales A-Des similarités Les États-Unis et le Brésil sont deux États-continents qui abondent en ressources naturelles et en terres cultivables. Ces deux pays ont des territoires immenses : • Le territoire des États-Unis est de 9,6 millions de km2 et se classe au 3e rang mondial. • Le territoire du Brésil fait 8,5 millions de km2 et se classe au 5e rang mondial. À l'échelle mondiale, ce sont deux géants démographiques : • Les États-Unis sont le 3e pays le plus peuplé après la Chine et l'Inde avec 319 millions d'habitants. • Le Brésil est le 5e pays le plus peuplé avec 200 millions d'habitants. Cette immensité du territoire est source de richesse en ressources naturelles : Les États-Unis sont le 2e producteur de charbon (mines des Appalaches et des Rocheuses), le 3e producteur de pétrole (golfe du Mexique, Alaska, et pétrole de schiste dans le Minnesota). Certaines prévisions estiment qu'en raison de l'exploitation du pétrole de schiste, les États-Unis deviendront le premier producteur en 2017. Le Brésil possède de grandes réserves d'or, de bauxite, de fer, de manganèse, de nickel de phosphates, d'uranium, etc. Suite à la découverte de réserves de pétrole au large de ses côtes (exploitation off-shore), le Brésil est autosuffisant depuis 2006 et est désormais le 14e producteur mondial. Disposant d'un énorme potentiel hydroélectrique, le Brésil assure 80% de sa production électrique grâce aux installations hydroélectriques et fait partie des trois premiers producteurs mondiaux. B-Des différences économiques Les deux pays sont des géants économiques : • Les États-Unis possèdent le premier PIB (en prix courants) au monde, soit 17 000 milliards de dollars en 2014. Mais selon un classement du FMI en 2014, ils sont passés deuxième, derrière la Chine, dans le PIB en parité de pouvoir d'achat.
  • 2. • Le Brésil est classé 7e avec un PIB de 2757 milliards de dollars (en prix courants), soit environ six fois moins que les États-Unis. Les deux pays possèdent de puissantes FTN, mais les États-Unis sont en position dominante : • Les États-Unis possèdent quasiment 50% des cent plus grandes FTN mondiales (contre 33 en 2008) • Bien que les FTN brésiliennes soient nettement moins importantes, elles sont en progression constante. L'économie des États-Unis est très diversifiée : • Premier exportateur agricole, leur agriculture est très productiviste. • Leur industrie prospère grâce à une grande capacité d'innovation et ils fournissent des biens à fort contenu en hautes technologies. • Ils sont classés premier dans la production de services, grâce à une offre de services sophistiqués (services financiers, juridiques, etc.) L'économie brésilienne, est aussi diversifiée mais repose davantage sur les ressources naturelles. Ces deux pays jouent un rôle moteur dans le commerce international : • Les États-Unis sont deuxième exportateur mondial et le Brésil le 22e, mais ce dernier enregistre une forte croissance des exportations (multipliées par 4 entre 2002 et 2012). • Les États-Unis connaissent un déficit commercial (−51% en 2012) quand le Brésil est excédentaire (+4%). Le poids financier des deux pays est très contrasté : • Les États-Unis sont la première puissance financière du monde. Ils disposent des plus puissantes bourses de valeurs (New York) et de commerce (Chicago) et profitent du rôle international du dollar, première monnaie de réserve au monde. • Le Brésil a une capitalisation boursière inférieure à celle des États-Unis mais la Bovespa est la première bourse d'Amérique du Sud. • Les États-Unis sont en valeur absolue le premier pays le plus endetté au monde, alors que le Brésil est créditeur au sein du FMI. II-Des influences mondiales inégales A-Le Soft power Les deux pays sont des géants économiques : • Les États-Unis possèdent le premier PIB (en prix courants) au monde, soit 17 000 milliards de dollars en 2014. Mais selon un classement du FMI en 2014, ils sont passés deuxième, derrière la Chine, dans le PIB en parité de pouvoir d'achat. • Le Brésil est classé 7e avec un PIB de 2757 milliards de dollars (en prix courants), soit environ six fois moins que les États-Unis. Les deux pays possèdent de puissantes FTN, mais les États-Unis sont en position dominante : • Les États-Unis possèdent quasiment 50% des cent plus grandes FTN mondiales (contre 33 en 2008) • Bien que les FTN brésiliennes soient nettement moins importantes, elles sont en progression constante. L'économie des États-Unis est très diversifiée : • Premier exportateur agricole, leur agriculture est très productiviste.
  • 3. • Leur industrie prospère grâce à une grande capacité d'innovation et ils fournissent des biens à fort contenu en hautes technologies. • Ils sont classés premier dans la production de services, grâce à une offre de services sophistiqués (services financiers, juridiques, etc.) L'économie brésilienne, est aussi diversifiée mais repose davantage sur les ressources naturelles. Ces deux pays jouent un rôle moteur dans le commerce international : • Les États-Unis sont deuxième exportateur mondial et le Brésil le 22e, mais ce dernier enregistre une forte croissance des exportations (multipliées par 4 entre 2002 et 2012). • Les États-Unis connaissent un déficit commercial (−51% en 2012) quand le Brésil est excédentaire (+4%). Le poids financier des deux pays est très contrasté : • Les États-Unis sont la première puissance financière du monde. Ils disposent des plus puissantes bourses de valeurs (New York) et de commerce (Chicago) et profitent du rôle international du dollar, première monnaie de réserve au monde. • Le Brésil a une capitalisation boursière inférieure à celle des États-Unis mais la Bovespa est la première bourse d'Amérique du Sud. • Les États-Unis sont en valeur absolue le premier pays le plus endetté au monde, alors que le Brésil est créditeur au sein du FMI. B-Le Hard Power 1-Le Hard power Américain Les États-Unis sont la première puissance militaire au monde. Ils sont souvent considérés comme les "gendarmes du monde" : • Grâce aux investissements très importants de l'État américain dans les secteurs militaire et de la défense, les États-Unis sont à l'origine de 45% des dépenses mondiales en armement. • Le pays s'engage dans de nombreux conflits et l'OTAN est une alliance militaire dans laquelle les États-Unis assurent le rôle central. • Le Pentagone est le centre de décisions de la défense américaine, et se situe près de Washington. • Les industries aéronautiques et électroniques d'armement se sont également largement développées grâce aux investissements nationaux. Les États-Unis sont aujourd'hui d'importants exportateurs d'armes dans le monde. Les États-Unis bénéficient enfin d'une influence importante dans les négociations diplomatiques internationales : • Ils accueillent le siège de l'ONU (New York). • Ils font partie des 5 pays disposant d'un siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l'ONU. 2-Construction du Hard Power brésilien Le Brésil apparaît comme un contrepoids aux États-Unis dans le continent : • Le Brésil mène une politique étrangère indépendante et parfois opposée à celle des États- Unis. Il s'est ouvert à l'Iran et cherche à jouer un rôle de premier plan en Afrique, continent dans lequel l'ancien président Lula a visité plus d'une vingtaine de pays. • Promoteur d'une intégration sud-américaine (UNASUR), le Brésil critique l'impérialisme américain (dénonciation de l'installation de bases américaines en Colombie). Il faut
  • 4. cependant noter que le poids grandissant du pays lui vaut aussi des critiques de la part de ses voisins. • Le Brésil était le principal acteur de l'opposition contre les pays riches au sein de l'OMC en 2003 et joue désormais un rôle incontournable dans la gouvernance économique mondiale. • De plus, le Brésil réclame une place de membre permanent au sein du Conseil de sécurité de l'ONU.
  • 5.
  • 6.
  • 7.
  • 8. ETATS-UNIS/BRESIL : ROLE MONDIAL Problématique : Dans quelle mesure les États-Unis et le Brésil sont-ils des puissances comparables ? 1. Deux géants économiques mais une puissance globale/une puissance émergente. A- Deux économies mondialisées. B- Des limites différentes. 2. Hard power : David et Goliath ? A- Deux armées inégales. B- Une puissance diplomatique moins contrastée. 3. Soft power : entre émergence et contestation. A- Deux modèles de diffusion mondiale et continentale. B- Les limites du soft power. 1. Deux géants économiques mais une puissance globale/une puissance émergente. A- Deux économies mondialisées. Les États-Unis et le Brésil sont deux économies mondialisées. Le premier est un pôle de la triade, le second fait partie de ce qu'un banquier de Goldman Sachs appelle les BRICS. L'économie étasunienne est la première mondiale, l'économie brésilienne est est la sixième. Cependant, l'écart entre les deux restes énorme. Les États-Unis et le Brésil ont donc un important poids financier même si la comparaison est très inégale. B- Des limites différentes. Malgré ces bons résultats, l'économie des États-Unis et du Brésil présente des fragilités. Elles sont de nature différente. Pour les États-Unis, elles sont celles d'une puissance globale. Pour le Brésil, celles d'un pays émergent. Ainsi dans le domaine économique : • la domination des États-Unis est menacée par les pays émergents, et tout particulièrement par la Chine • le Brésil reste à la 21ème place des exportations et ne peut rivaliser mondialement ou bien sur le continent américain. Ainsi, si les inégalités fragilisent les deux pays, elles ne s'y expriment pas de la même manière : • le Brésil est l'un des pays les plus inégalitaires du monde, en effet la différence entre le Sud et le Sudeste, riche, avec le Nordeste, en grande difficultés, reste très forte • aux États-Unis, les inégalités de richesse sont très fortes. La pauvreté et la violence vont de paire et les zones les plus touchées sont souvent les ghettos. 2. Hard power : David et Goliath. A- Deux armés inégales. La suprématie militaire mondiale des États-Unis, reposant sur un puissant complexe militaro- industriel, éclipse de très loin les capacités de l'armé brésilienne. • Ainsi les États-Unis dominent, grâce à la plus grande armé du monde, ils sont les seuls à pouvoir intervenir sur plusieurs fronts en même temps. • L'armé brésilienne est plus modeste, c'est la deuxième armé du continent mais seulement la quatorzième mondiale.
  • 9. B- Une puissance diplomatique moins contrastée. En matière diplomatique, la suprématie étasunienne est davantage concurrencée par le Brésil. • Les États-Unis accueillent de grandes institutions sur leur territoires comme le siège de l'ONU, du FMI et de la Banque mondiale. Ils possèdent aussi un droit de veto dans ces différentes institutions. • Mais le Brésil dispose aussi d'atout fort, il a été de nombreuses fois élu au conseil de sécurité de l'ONU et cherche a y avoir une place permanente. Sa diplomatie est très efficace dans la coopération Sud-Sud. 3. Soft power : entre émergence et contestation. A- Deux modèles de diffusion mondiale et continentale. Les États-Unis et le Brésil ont des modèles culturels très différents mais ont une diffusion mondiale et continentale. • Les États-Unis diffusent leur modèle grâce notamment à l'industrie du cinéma, mais aussi en montrant l'American way of life par le biais des séries télévisées et les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) qui dominent les réseaux sociaux. • Le Brésil lui diffuse des telenovelas à travers le monde entier. Ils profitent de vecteurs de diffusions différents : • les États-Unis utilisent les média, les réseaux sociaux et l'anglais • le Brésil lui utilise l'art, comme la musique ou la danse, la mode ou encore le football qui est très reconnue au Brésil et dans le monde entier. B- Les limites du soft power. Mais le soft power étasunien et brésilien présente des fragilités qui peuvent se rejoindre ou se différencier. L'image à l'internationale des États-Unis et du Brésil n'est pas fragilisée de la même manière. La politique étasunienne se dégrade alors que le Brésil est en déficit d'image culturelle. Leur fragilités se rejoignent sur le plan écologique : • le Brésil est critiqué pour son exploitation peu écologique de la forêt amazonienne et il utilise massivement des OGM • les États-Unis sont critiqués sur les exploitation de gaz de schiste et l'utilisation d'OGM et de pesticides
  • 10. Etats-Unis – Brésil : rôle mondial Notions à connaître : - Intégration régionale - ALENA / MERCOSUR / UNASUR / ALBA / IBAS - Mondialisation - Soft power / hard power / net power / food power - Balance commerciale - American way of life - Complexe militaro-industriel - Destinée manifeste - Pays lusophone - Culture mainstream Cartes éventuelles à connaître: - Les dynamiques territoriales des Etats-Unis - Les dynamiques territoriales du Brésil Problématique : Dans quelle mesure les Etats-Unis et le Brésil sont-ils des puissances comparables ? Rappel : - Attention au pluriel des noms composés : un porte-avions / des porte-avions - Il est préférable d’utiliser le néologisme « étatsunien » lorsqu’un adjectif se rapporte aux Etats-Unis. - Ne pas confondre : Amerique du Nord, Amerique Centrale, Amérique du Sud et Amérique Latine
  • 11. Introduction : accroche + analyse du sujet + problématique + annonce du plan I_ Deux géants économiques mais une puissance globale / une puissance émergente Si les Etats-Unis et le Brésil sont deux géants économiques, les premiers sont une puissance globale, le second une puissance émergente. Leurs économies sont mondialisées (A), mais elles sont toutes deux fragilisées par des limites de nature différente (B). A_ Deux économies mondialisées Etats-Unis + Brésil = 2 économies mondialisées. EU = pôle de la Triade Brésil = Membre des BRICS Ex 1 : EU : - Economie etatsunienne = 1ere de la planète - Un des 1er PIB/hab de la planète - 2eme exportateur mondial - Cumulent records dans tous les secteurs (primaire, secondaire …) - MAIS croissance moins soutenue que celle du Brésil Ex 1 : Brésil : - Economie brésilienne = 6eme de la planète - Croissance très forte - Performant dans tous les secteurs de l’agriculture (soja, café, volaille …), de l’industrie aéronautique, de l’énergie (pétrole) et du tourisme - Balance commerciale excédentaire - MAIS que 21eme exportateur mondiale Ex 2 : EU + Brésil = poids financier important mais comparaison inégale EU : - 1er pays récepteur et émetteur d’IDE - Plus grandes bourses mondiales - 1/3 des 100ere FTN Brésil : - Attire de plus en plus les IDE - S’appuie sur des FTN très puissantes régionalement - Ne dispose que de la 44eme bourse mondiale
  • 12. B_ Des limites très différentes Economies des EU + Brésil = fragilisées Ex 1 : dans le domaine purement économique : - Economie émergente de la Chine menace celle des EU - Brésil = 21eme place d’exportateur mondial et ne peut rivaliser actuellement Ex 2 : si les inégalités fragilisent les pays, elles ne s’y expriment pas de la même façon : - Brésil = un des pays les plus inégalitaires même si la politique de Lula avec la bolsa familia a permis de réduire de moitié la pauvreté entre 1990 et aujourd’hui - EU = inégalités de richesse très forte. Pauvreté et violence se nourrissent l’une de l’autre II_ Hard power: David et Goliath ? En matière de hard power les EU sont meilleurs que le Brésil. En matière militaire, les EU dépassent le Brésil (A) mais ce dernier compense par une diplomatie active (B). A_ Deux armées inégales EU dominent : - Plus grande armée du monde et 1er budget militaire - Bases + porte-avions présents sur les 5 continents et océans - Technologies avancées - Sont à la tête de la plus puissante alliance militaire (OTAN) - Interviennent au nom de la destinée manifeste parfois au mépris du droit international Armée du Brésil plus modeste : - 2eme du continent et 14eme mondiale - Equipement vétuste mais en cours d’amélioration - Participe beaucoup aux opérations de maintien de la paix de l’ONU B_ Une puissance diplomatique moins contrastée En matière diplomatique, la suprématie étatsunienne est davantage concurrencée par le Brésil EU :
  • 13. - Accueillent sur le territoire des grandes institutions internationales - Ils y ont une forte influence + droit de veto au conseil de sécurité de l’ONU - Disposent d’un des réseaux diplomatique les plus étendus au monde MAIS le Brésil dispose aussi d’atouts forts : - Influence de plus en plus forte dans les institutions internationales - Sa diplomatie est particulièrement efficace dans la coopération Sud-Sud (avec les autres émergents + l’Afrique lusophone + l’Amérique latine) - Ses leaderships sont charismatiques (ex : Lula nommé « homme le plus influent du monde » par les magazines Times en 2010) - Relations diplomatiques avec les EU très ambiguës : il est allié des Occidentaux (pendant la guerre froide) mais refuse le leadership étatsunien en privilégiant des initiatives d’intégrations sud-américaines ( MERCOSUR, UNASUR) plutôt que continentale ( ZELA) III_ Soft power : entre émergence et contestation EU + Brésil = soft power puissant. Bien que le poids de leurs modèles culturels est en faveur des EU (A), ils présentent tous deux des limites (B). A_ Deux modèles culturels de diffusion mondiale et continentale EU + Brésil ont des modèles culturels différents mais une diffusion mondiale et continentale Dans le domaine des médias les EU dominent mais le Brésil tire son épingle du jeu : - EU ont réussi à imposer la culture mainstream : ils disposent de la plus grande industrie cinématographique du monde, ils diffusent leur « american way of life » via les médias - Le Brésil diffuse ses séries, les telenovas, en Amérique Latine mais aussi en Europe de l’Est et en Afrique Brésil + EU profitent de vecteurs de diffusion très différents : - EU : anglais + cinéma + séries télévisées + web dominés par GAFA = instruments puissants de diffusion de « l’American way of life » - Brésil : musique + danse (capoeira, samba) + mode + fùtbal (beaucoup d’excellents joueurs internationaux) = rayonnement du Brésil dans le monde entier. Coupe du monde + jeux olympiques participent aussi à ce renforcement B_ Les limites du soft power Soft power étatsunien et brésilien = fragile
  • 14. Eu : image politique dégradée : - EU = critiqué pour leur politique agressive et dominatrice. Ils se pensent comme étant l’empire de la liberté et la nation indispensable au monde (idée de la « destinée manifeste »). On leur reproche de prôner certaines valeurs et de les respecter de façon sélective (torture, prison secrète de Guantanamo …) - Rêve américain en perte de vitesse L’image du Brésil s’améliore mais sa diffusion manque de moyens (faible diffusion du portugais, faible diffusion des médias …) EU + Brésil = mauvaise image écologique : - Brésil = critiqué pour son exploitation peu écologique de la forêt amazonienne + utilise massivement des OGM - Eu = critiqué pour leur exploitations de gaz de schiste qui a fait de grands dégâts sur leur sous-sol + trop grand consommateur de pesticides Conclusion : Bilan + ouverture
  • 15. Etats-Unis – Brésil : rôle mondial Notions à connaître : - Intégration régionale - ALENA / MERCOSUR / UNASUR / ALBA / IBAS - Mondialisation - Soft power / hard power / net power / food power - Balance commerciale - American way of life - Complexe militaro-industriel - Destinée manifeste - Pays lusophone - Culture mainstream Cartes éventuelles à connaître: - Les dynamiques territoriales des Etats-Unis - Les dynamiques territoriales du Brésil Problématique : Dans quelle mesure les Etats-Unis et le Brésil sont-ils des puissances comparables ? Rappel : - Attention au pluriel des noms composés : un porte-avions / des porte-avions - Il est préférable d’utiliser le néologisme « étatsunien » lorsqu’un adjectif se rapporte aux Etats-Unis. - Ne pas confondre : Amerique du Nord, Amerique Centrale, Amérique du Sud et Amérique Latine
  • 16. Introduction : accroche + analyse du sujet + problématique + annonce du plan I_ Deux géants économiques mais une puissance globale / une puissance émergente Si les Etats-Unis et le Brésil sont deux géants économiques, les premiers sont une puissance globale, le second une puissance émergente. Leurs économies sont mondialisées (A), mais elles sont toutes deux fragilisées par des limites de nature différente (B). A_ Deux économies mondialisées Etats-Unis + Brésil = 2 économies mondialisées. EU = pôle de la Triade Brésil = Membre des BRICS Ex 1 : EU : - Economie etatsunienne = 1ere de la planète - Un des 1er PIB/hab de la planète - 2eme exportateur mondial - Cumulent records dans tous les secteurs (primaire, secondaire …) - MAIS croissance moins soutenue que celle du Brésil Ex 1 : Brésil : - Economie brésilienne = 6eme de la planète - Croissance très forte - Performant dans tous les secteurs de l’agriculture (soja, café, volaille …), de l’industrie aéronautique, de l’énergie (pétrole) et du tourisme - Balance commerciale excédentaire - MAIS que 21eme exportateur mondiale Ex 2 : EU + Brésil = poids financier important mais comparaison inégale EU : - 1er pays récepteur et émetteur d’IDE - Plus grandes bourses mondiales - 1/3 des 100ere FTN Brésil : - Attire de plus en plus les IDE - S’appuie sur des FTN très puissantes régionalement - Ne dispose que de la 44eme bourse mondiale
  • 17. B_ Des limites très différentes Economies des EU + Brésil = fragilisées Ex 1 : dans le domaine purement économique : - Economie émergente de la Chine menace celle des EU - Brésil = 21eme place d’exportateur mondial et ne peut rivaliser actuellement Ex 2 : si les inégalités fragilisent les pays, elles ne s’y expriment pas de la même façon : - Brésil = un des pays les plus inégalitaires même si la politique de Lula avec la bolsa familia a permis de réduire de moitié la pauvreté entre 1990 et aujourd’hui - EU = inégalités de richesse très forte. Pauvreté et violence se nourrissent l’une de l’autre II_ Hard power: David et Goliath ? En matière de hard power les EU sont meilleurs que le Brésil. En matière militaire, les EU dépassent le Brésil (A) mais ce dernier compense par une diplomatie active (B). A_ Deux armées inégales EU dominent : - Plus grande armée du monde et 1er budget militaire - Bases + porte-avions présents sur les 5 continents et océans - Technologies avancées - Sont à la tête de la plus puissante alliance militaire (OTAN) - Interviennent au nom de la destinée manifeste parfois au mépris du droit international Armée du Brésil plus modeste : - 2eme du continent et 14eme mondiale - Equipement vétuste mais en cours d’amélioration - Participe beaucoup aux opérations de maintien de la paix de l’ONU B_ Une puissance diplomatique moins contrastée En matière diplomatique, la suprématie étatsunienne est davantage concurrencée par le Brésil EU :
  • 18. - Accueillent sur le territoire des grandes institutions internationales - Ils y ont une forte influence + droit de veto au conseil de sécurité de l’ONU - Disposent d’un des réseaux diplomatique les plus étendus au monde MAIS le Brésil dispose aussi d’atouts forts : - Influence de plus en plus forte dans les institutions internationales - Sa diplomatie est particulièrement efficace dans la coopération Sud-Sud (avec les autres émergents + l’Afrique lusophone + l’Amérique latine) - Ses leaderships sont charismatiques (ex : Lula nommé « homme le plus influent du monde » par les magazines Times en 2010) - Relations diplomatiques avec les EU très ambiguës : il est allié des Occidentaux (pendant la guerre froide) mais refuse le leadership étatsunien en privilégiant des initiatives d’intégrations sud-américaines ( MERCOSUR, UNASUR) plutôt que continentale ( ZELA) III_ Soft power : entre émergence et contestation EU + Brésil = soft power puissant. Bien que le poids de leurs modèles culturels est en faveur des EU (A), ils présentent tous deux des limites (B). A_ Deux modèles culturels de diffusion mondiale et continentale EU + Brésil ont des modèles culturels différents mais une diffusion mondiale et continentale Dans le domaine des médias les EU dominent mais le Brésil tire son épingle du jeu : - EU ont réussi à imposer la culture mainstream : ils disposent de la plus grande industrie cinématographique du monde, ils diffusent leur « american way of life » via les médias - Le Brésil diffuse ses séries, les telenovas, en Amérique Latine mais aussi en Europe de l’Est et en Afrique Brésil + EU profitent de vecteurs de diffusion très différents : - EU : anglais + cinéma + séries télévisées + web dominés par GAFA = instruments puissants de diffusion de « l’American way of life » - Brésil : musique + danse (capoeira, samba) + mode + fùtbal (beaucoup d’excellents joueurs internationaux) = rayonnement du Brésil dans le monde entier. Coupe du monde + jeux olympiques participent aussi à ce renforcement B_ Les limites du soft power Soft power étatsunien et brésilien = fragile
  • 19. Eu : image politique dégradée : - EU = critiqué pour leur politique agressive et dominatrice. Ils se pensent comme étant l’empire de la liberté et la nation indispensable au monde (idée de la « destinée manifeste »). On leur reproche de prôner certaines valeurs et de les respecter de façon sélective (torture, prison secrète de Guantanamo …) - Rêve américain en perte de vitesse L’image du Brésil s’améliore mais sa diffusion manque de moyens (faible diffusion du portugais, faible diffusion des médias …) EU + Brésil = mauvaise image écologique : - Brésil = critiqué pour son exploitation peu écologique de la forêt amazonienne + utilise massivement des OGM - Eu = critiqué pour leur exploitations de gaz de schiste qui a fait de grands dégâts sur leur sous-sol + trop grand consommateur de pesticides Conclusion : Bilan + ouverture
  • 20. ETATS-UNIS/BRESIL : ROLE MONDIAL Problématique : Dans quelle mesure les États-Unis et le Brésil sont-ils des puissances comparables ? 1. Deux géants économiques mais une puissance globale/une puissance émergente. A- Deux économies mondialisées. B- Des limites différentes. 2. Hard power : David et Goliath ? A- Deux armées inégales. B- Une puissance diplomatique moins contrastée. 3. Soft power : entre émergence et contestation. A- Deux modèles de diffusion mondiale et continentale. B- Les limites du soft power. 1. Deux géants économiques mais une puissance globale/une puissance émergente. A- Deux économies mondialisées. Les États-Unis et le Brésil sont deux économies mondialisées. Le premier est un pôle de la triade, le second fait partie de ce qu'un banquier de Goldman Sachs appelle les BRICS. L'économie étasunienne est la première mondiale, l'économie brésilienne est est la sixième. Cependant, l'écart entre les deux restes énorme. Les États-Unis et le Brésil ont donc un important poids financier même si la comparaison est très inégale. B- Des limites différentes. Malgré ces bons résultats, l'économie des États-Unis et du Brésil présente des fragilités. Elles sont de nature différente. Pour les États-Unis, elles sont celles d'une puissance globale. Pour le Brésil, celles d'un pays émergent. Ainsi dans le domaine économique : • la domination des États-Unis est menacée par les pays émergents, et tout particulièrement par la Chine • le Brésil reste à la 21ème place des exportations et ne peut rivaliser mondialement ou bien sur le continent américain. Ainsi, si les inégalités fragilisent les deux pays, elles ne s'y expriment pas de la même manière : • le Brésil est l'un des pays les plus inégalitaires du monde, en effet la différence entre le Sud et le Sudeste, riche, avec le Nordeste, en grande difficultés, reste très forte • aux États-Unis, les inégalités de richesse sont très fortes. La pauvreté et la violence vont de paire et les zones les plus touchées sont souvent les ghettos. 2. Hard power : David et Goliath. A- Deux armés inégales. La suprématie militaire mondiale des États-Unis, reposant sur un puissant complexe militaro- industriel, éclipse de très loin les capacités de l'armé brésilienne. • Ainsi les États-Unis dominent, grâce à la plus grande armé du monde, ils sont les seuls à pouvoir intervenir sur plusieurs fronts en même temps. • L'armé brésilienne est plus modeste, c'est la deuxième armé du continent mais seulement la quatorzième mondiale.
  • 21. B- Une puissance diplomatique moins contrastée. En matière diplomatique, la suprématie étasunienne est davantage concurrencée par le Brésil. • Les États-Unis accueillent de grandes institutions sur leur territoires comme le siège de l'ONU, du FMI et de la Banque mondiale. Ils possèdent aussi un droit de veto dans ces différentes institutions. • Mais le Brésil dispose aussi d'atout fort, il a été de nombreuses fois élu au conseil de sécurité de l'ONU et cherche a y avoir une place permanente. Sa diplomatie est très efficace dans la coopération Sud-Sud. 3. Soft power : entre émergence et contestation. A- Deux modèles de diffusion mondiale et continentale. Les États-Unis et le Brésil ont des modèles culturels très différents mais ont une diffusion mondiale et continentale. • Les États-Unis diffusent leur modèle grâce notamment à l'industrie du cinéma, mais aussi en montrant l'American way of life par le biais des séries télévisées et les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) qui dominent les réseaux sociaux. • Le Brésil lui diffuse des telenovelas à travers le monde entier. Ils profitent de vecteurs de diffusions différents : • les États-Unis utilisent les média, les réseaux sociaux et l'anglais • le Brésil lui utilise l'art, comme la musique ou la danse, la mode ou encore le football qui est très reconnue au Brésil et dans le monde entier. B- Les limites du soft power. Mais le soft power étasunien et brésilien présente des fragilités qui peuvent se rejoindre ou se différencier. L'image à l'internationale des États-Unis et du Brésil n'est pas fragilisée de la même manière. La politique étasunienne se dégrade alors que le Brésil est en déficit d'image culturelle. Leur fragilités se rejoignent sur le plan écologique : • le Brésil est critiqué pour son exploitation peu écologique de la forêt amazonienne et il utilise massivement des OGM • les États-Unis sont critiqués sur les exploitation de gaz de schiste et l'utilisation d'OGM et de pesticides
  • 22. Etats-Unis-Brésil : Rôle mondial Les États-Unis et le Brésil sont deux États-continents disposant d'un territoire immense et de nombreuses ressources naturelles. Respectivement première et septième puissance mondiale, ces deux pays ont des économies puissantes, diversifiées et intégrées dans les échanges mondiaux. Ces deux pays ont une influence mondiale. Les États-Unis sont une puissance complète ; le Brésil est moins influent mais en voie d'affirmation. Le Brésil et les États-Unis ont de profondes disparités territoriales. La différence notable est que les États-Unis ont un territoire "maîtrisé" alors que le Brésil possède un territoire "à maîtriser". Dans les deux pays, le poids des métropoles et des littoraux s'affirme dans le contexte de la mondialisation. Toutefois, ces pays enregistrent de fortes inégalités sociales et ont un impact négatif sur l'environnement. I Deux puissances économiques inégales A-Des similarités Les États-Unis et le Brésil sont deux États-continents qui abondent en ressources naturelles et en terres cultivables. Ces deux pays ont des territoires immenses : • Le territoire des États-Unis est de 9,6 millions de km2 et se classe au 3e rang mondial. • Le territoire du Brésil fait 8,5 millions de km2 et se classe au 5e rang mondial. À l'échelle mondiale, ce sont deux géants démographiques : • Les États-Unis sont le 3e pays le plus peuplé après la Chine et l'Inde avec 319 millions d'habitants. • Le Brésil est le 5e pays le plus peuplé avec 200 millions d'habitants. Cette immensité du territoire est source de richesse en ressources naturelles : Les États-Unis sont le 2e producteur de charbon (mines des Appalaches et des Rocheuses), le 3e producteur de pétrole (golfe du Mexique, Alaska, et pétrole de schiste dans le Minnesota). Certaines prévisions estiment qu'en raison de l'exploitation du pétrole de schiste, les États-Unis deviendront le premier producteur en 2017. Le Brésil possède de grandes réserves d'or, de bauxite, de fer, de manganèse, de nickel de phosphates, d'uranium, etc. Suite à la découverte de réserves de pétrole au large de ses côtes (exploitation off-shore), le Brésil est autosuffisant depuis 2006 et est désormais le 14e producteur mondial. Disposant d'un énorme potentiel hydroélectrique, le Brésil assure 80% de sa production électrique grâce aux installations hydroélectriques et fait partie des trois premiers producteurs mondiaux. B-Des différences économiques Les deux pays sont des géants économiques : • Les États-Unis possèdent le premier PIB (en prix courants) au monde, soit 17 000 milliards de dollars en 2014. Mais selon un classement du FMI en 2014, ils sont passés deuxième, derrière la Chine, dans le PIB en parité de pouvoir d'achat.
  • 23. • Le Brésil est classé 7e avec un PIB de 2757 milliards de dollars (en prix courants), soit environ six fois moins que les États-Unis. Les deux pays possèdent de puissantes FTN, mais les États-Unis sont en position dominante : • Les États-Unis possèdent quasiment 50% des cent plus grandes FTN mondiales (contre 33 en 2008) • Bien que les FTN brésiliennes soient nettement moins importantes, elles sont en progression constante. L'économie des États-Unis est très diversifiée : • Premier exportateur agricole, leur agriculture est très productiviste. • Leur industrie prospère grâce à une grande capacité d'innovation et ils fournissent des biens à fort contenu en hautes technologies. • Ils sont classés premier dans la production de services, grâce à une offre de services sophistiqués (services financiers, juridiques, etc.) L'économie brésilienne, est aussi diversifiée mais repose davantage sur les ressources naturelles. Ces deux pays jouent un rôle moteur dans le commerce international : • Les États-Unis sont deuxième exportateur mondial et le Brésil le 22e, mais ce dernier enregistre une forte croissance des exportations (multipliées par 4 entre 2002 et 2012). • Les États-Unis connaissent un déficit commercial (−51% en 2012) quand le Brésil est excédentaire (+4%). Le poids financier des deux pays est très contrasté : • Les États-Unis sont la première puissance financière du monde. Ils disposent des plus puissantes bourses de valeurs (New York) et de commerce (Chicago) et profitent du rôle international du dollar, première monnaie de réserve au monde. • Le Brésil a une capitalisation boursière inférieure à celle des États-Unis mais la Bovespa est la première bourse d'Amérique du Sud. • Les États-Unis sont en valeur absolue le premier pays le plus endetté au monde, alors que le Brésil est créditeur au sein du FMI. II-Des influences mondiales inégales A-Le Soft power Les deux pays sont des géants économiques : • Les États-Unis possèdent le premier PIB (en prix courants) au monde, soit 17 000 milliards de dollars en 2014. Mais selon un classement du FMI en 2014, ils sont passés deuxième, derrière la Chine, dans le PIB en parité de pouvoir d'achat. • Le Brésil est classé 7e avec un PIB de 2757 milliards de dollars (en prix courants), soit environ six fois moins que les États-Unis. Les deux pays possèdent de puissantes FTN, mais les États-Unis sont en position dominante : • Les États-Unis possèdent quasiment 50% des cent plus grandes FTN mondiales (contre 33 en 2008) • Bien que les FTN brésiliennes soient nettement moins importantes, elles sont en progression constante. L'économie des États-Unis est très diversifiée : • Premier exportateur agricole, leur agriculture est très productiviste.
  • 24. • Leur industrie prospère grâce à une grande capacité d'innovation et ils fournissent des biens à fort contenu en hautes technologies. • Ils sont classés premier dans la production de services, grâce à une offre de services sophistiqués (services financiers, juridiques, etc.) L'économie brésilienne, est aussi diversifiée mais repose davantage sur les ressources naturelles. Ces deux pays jouent un rôle moteur dans le commerce international : • Les États-Unis sont deuxième exportateur mondial et le Brésil le 22e, mais ce dernier enregistre une forte croissance des exportations (multipliées par 4 entre 2002 et 2012). • Les États-Unis connaissent un déficit commercial (−51% en 2012) quand le Brésil est excédentaire (+4%). Le poids financier des deux pays est très contrasté : • Les États-Unis sont la première puissance financière du monde. Ils disposent des plus puissantes bourses de valeurs (New York) et de commerce (Chicago) et profitent du rôle international du dollar, première monnaie de réserve au monde. • Le Brésil a une capitalisation boursière inférieure à celle des États-Unis mais la Bovespa est la première bourse d'Amérique du Sud. • Les États-Unis sont en valeur absolue le premier pays le plus endetté au monde, alors que le Brésil est créditeur au sein du FMI. B-Le Hard Power 1-Le Hard power Américain Les États-Unis sont la première puissance militaire au monde. Ils sont souvent considérés comme les "gendarmes du monde" : • Grâce aux investissements très importants de l'État américain dans les secteurs militaire et de la défense, les États-Unis sont à l'origine de 45% des dépenses mondiales en armement. • Le pays s'engage dans de nombreux conflits et l'OTAN est une alliance militaire dans laquelle les États-Unis assurent le rôle central. • Le Pentagone est le centre de décisions de la défense américaine, et se situe près de Washington. • Les industries aéronautiques et électroniques d'armement se sont également largement développées grâce aux investissements nationaux. Les États-Unis sont aujourd'hui d'importants exportateurs d'armes dans le monde. Les États-Unis bénéficient enfin d'une influence importante dans les négociations diplomatiques internationales : • Ils accueillent le siège de l'ONU (New York). • Ils font partie des 5 pays disposant d'un siège de membre permanent au Conseil de sécurité de l'ONU. 2-Construction du Hard Power brésilien Le Brésil apparaît comme un contrepoids aux États-Unis dans le continent : • Le Brésil mène une politique étrangère indépendante et parfois opposée à celle des États- Unis. Il s'est ouvert à l'Iran et cherche à jouer un rôle de premier plan en Afrique, continent dans lequel l'ancien président Lula a visité plus d'une vingtaine de pays. • Promoteur d'une intégration sud-américaine (UNASUR), le Brésil critique l'impérialisme américain (dénonciation de l'installation de bases américaines en Colombie). Il faut
  • 25. cependant noter que le poids grandissant du pays lui vaut aussi des critiques de la part de ses voisins. • Le Brésil était le principal acteur de l'opposition contre les pays riches au sein de l'OMC en 2003 et joue désormais un rôle incontournable dans la gouvernance économique mondiale. • De plus, le Brésil réclame une place de membre permanent au sein du Conseil de sécurité de l'ONU.
  • 26.